Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La précarité augmente, le gouvernement s’en fout

La précarité augmente, le gouvernement s’en fout

Plus de 8 millions de pauvres en France selon la définition européenne de la pauvreté (seuil de pauvreté égal à 60% du revenu médian). De plus en plus de gens se pressent dans les CCAS (centre communaux d'aide sociale) qui sont forcés de s'adapter à la nouvelle demande. Que fait la Droite ? Elle veut rendre facultatif le CCAS ! (proposition de loi Doligé) L'hébergement d'urgence ne va guère mieux. Le gouvernement a débloqué 75 millions d'euros mais c'est largement insuffisant.

La précarité s'aggrave, le gouvernement fait comme il a toujours fait : il l'ignore, il la méprise. Son fond de commerce ce sont les riches, pas les pauvres. La précarité gagne les couches les moins favorisées de la société : renoncement aux vacances, aux sorties et, comme l'a montré une enquête, récente, renoncement aux soins médicaux, ce qui est assez inquiétant. Enfin, les difficultés matérielles font ressurgir un vieux démon : l'infanticide et l'abandon d'enfants. Pour l'instant, ce sont juste les abandons d'enfants qui augmentent mais cela témoigne du recul de notre société.

Les mineurs étrangers affluent en Seine-Saint-Denis, ce département étant laissé livré à lui-même pour faire face à cet afflux de pauvreté. Pour se faire entendre sur ce problème crucial, le conseil général de ce département a déclaré haut et fort ne plus vouloir les accueillir. Une réponse partielle qui se veut rassurante a été donnée par le gouvernement mais le département de la Seine-Saint-Denis n'est pas le seul concerné par cette situation. L'aide alimentaire européenne va presque disparaître....

Les CCAS en première ligne face à la pauvreté mais le gouvernement veut les rendre facultatifs

L'Unccas (union de CCAS) a rendu publique une nouvelle enquête qui révèle que 42% des CCAS/CIAS (centres intercommunaux...) disent avoir fait évoluer leurs pratiques pour s'adapter à de nouveaux besoins, notamment en matière de modalités d'attribution de leurs aides. En effet, les CCAS sont confrontés à de nouveaux publics et à un nombre croissant des demandes. Titré "L'impact de la crise sur les demandes d'aide adressées aux CCAS/CIAS", ce baromètre témoigne d'une forte augmentation des demandes : 83% des CCAS en font état, soit 8% de plus que l'an dernier. Pour la première fois, les aides financières passent au premier rang des demandes d'aide qui augmentent, devant les demandes d'aide alimentaire (qui continuent toutefois d'augmenter).

Ce sont « les difficultés à faire face aux dépenses quotidiennes » qui incitent les usagers à se tourner vers le CCAS pour 88% des répondants à l'étude, soit 21% de plus que l'an dernier. Il s'agit en premier lieu des difficultés à payer ses factures d'électricité et son loyer, ou bien encore à payer les services municipaux comme la cantine ou le centre de loisirs. Les CCAS évoquent aussi tous ces cas où les usagers sont contraints de renoncer aux soins, n'arrivent pas à rembourser leurs crédits ou doivent rogner sur leurs dépenses d'alimentation. Bref, la crise a très clairement un impact en termes de précarisation.

Le baromètre met en outre l'accent sur une "dégradation de la situation des publics déjà fragilisés" par leur situation familiale, sociale ou générationnelle : familles monoparentales, personnes isolées, retraités, jeunes de 18-25 ans…Malgré cela, l'article 18 de la proposition de loi Doligé tend à rendre facultative l'existence d'un CCAS.

Hébergement des sans-abris : l'obole du gouvernement

Les associations du secteur de l'hébergement d'urgence sont déçues malgré l'enveloppe de 75 millions d'euros accordée. 

Après le choc provoqué par la démission de Xavier Emmanuelli de la présidence du Samu social, François Fillon a reçu, le 26 septembre, le "Collectif des associations (ndlr : 31 associations) unies pour une nouvelle politique du logement des personnes sans abri et mal-logées". A cette occasion, le Premier ministre a annoncé une enveloppe de 75 millions d'euros supplémentaires pour l'hébergement d'urgence et l'accès au logement. Mais ces crédits seront répartis sur 2011 et 2012 et le solde net de l’enveloppe est 35 millions d'euros, compte tenu des 40 millions d'euros de crédits supprimés sur le budget 2011. Benoist Apparu a indiqué que « les dotations budgétaires pour le monde associatif pour les années 2011 et 2012 seraient équivalentes à celles de 2010 ». Au-delà de la question des crédits, le différend porte sur la mise en œuvre, par le gouvernement, de la politique du "logement d'abord". Relâcher l'effort sur l'hébergement d'urgence, alors que l'accès au logement est loin d'être acquis revient en quelque sorte à mettre la charrue avant les bœufs.

Poussées par la précarité matérielle, de plus en plus de mères abandonnent leurs enfants

Dans le dernier numéro de sa revue "Population", l'Ined publie une étude sur les accouchements sous X en France (le terme approprié étant « accouchement secret »). L’étude menée dans 83 départements, montre que l'âge moyen des femmes concernées est de 26 ans et surtout que la situation matérielle semble bien être un facteur important dans la décision des femmes. Alors que le nombre d'accouchements secrets recule régulièrement depuis la fin des années soixante, il a connu en 2009 une assez nette remontée. De l'ordre d'un millier par an au milieu des années 90, il était passé aux alentours de 600 au milieu des années 2000. Mais ce chiffre devrait finalement être de l'ordre de 680 pour l'année 2009.

Nous assistons à une montée en puissance de la précarité en France sous le regard indifférent et même cynique du gouvernement de droite.


Moyenne des avis sur cet article :  3.46/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • Bulgroz 4 octobre 2011 10:05

    Page 107 du »Bilan de dix ans d’observation de la pauvreté et de l’exclusion sociale à l’heure de la crise pour la période Rapport 2009-2010 » de l’ONPES

    Taux de pauvreté selon l’origine géographique (en%)

    Taux de pauvreté Français d’origine : 11%

    Taux de pauvreté Immigrés  : 21%
    Taux de Pauvreté Immigrés Maghreb : 40%
    Taux de Pauvreté Immigrés Afrique : 41%
    Taux de Pauvreté Immigrés Europe des 15 : 11%
    Taux de Pauvreté Autres pays d’Afrique : 27%
    Taux de Pauvreté Autres : 37%

    http://www.onpes.gouv.fr/IMG/pdf/RapportONPES_2009-2010.pdf


    • Taverne Taverne 4 octobre 2011 10:18

      Voilà des données brutes. Oui, mais que peut-on en déduire ? Pas grand chose. Sinon que le taux de pauvreté Français d’origine est le plus faible. Logique, des familles installées depuis longtemps en France s’entraident entre générations, il y a l’héritage...Les Européens s’intègrent plus vite ? Ce n’est pas très surprenant non plus. Le fait d’être blanc facilite les choses.

      Il y a encore des progrès à faire dans l’intégration, de la part des pouvoirs publics et de la part des populations immigrées. Mais dans quel modèle social les intégrer ? Le règne de l’argent et des affaires, le mépris de la culture et l’éducation au rabais ? La France sarkoziste ? Avant de penser « intégration », il faut penser « intégration dans quelle société ? » Il va de soi, selon moi, qu’une société plus humaine et plus responsable doit assurer l’alternative en 2012.



    • COMME NOUS SOMMES TOUJOURS EN CAMPAGNE ELECTORALE...NOTRE GOUVERNEMENT S OCCUPPE DE SES INTERETS PAS DES NOTRES.IL S EN FOUT MAIS ALORS COMME D ’ UNE PAIRE DE CHAUSSETTES IIREPRISABLES.....DU PEUPLE

      NOS DEPUTES ET SENATEURS FONT VENIR LES LOBBYS DANS LES 2 CHAMBRES SOUS-COUVERT DE COMBLER LES VOEUX DES CLUBS D’ INFLUENCES (tel hippocri(a) te 101 deputes et senateurs corrompus) et dans les autres clubs....combien... ?????
      MEDIATOR...COMBIEN DE MORTS...POLITIQUES COMBIEN DE CORROMPUS ,,,,,,,,,,,,,,, ????




    • MON PAUVRE TAVERNE....8 MILLIONS DE PAUVRES EN FRANCE...ET LES AUTRES 10 MILLIONS QUI TOUCHENT DES MINI RETRAITES...NE PEUVENT PLUS PAYER LEURS MUTUELLES...SE SOIGNENT COMME DANS LE TEMPS...EUX MEMES...ET VOYENT LE MEDECIN...QUAND CA VA VRAIMENT MAL...

      QUANT A TON BLOG DU MODEM...ON SEN FOUT SI TU VEUX ROULER POUR QUEL QU UN ROULE .....
       UM...PS....OU MODEM...PS.................COMBIEN DE DIVISIONS...COMBIEN DE CORROMPUS... ??? ILS SONT TOUJOURS EN CAMPAGNE POUR EUX...


    • Taverne Taverne 4 octobre 2011 11:01

      Alors que de plus en plus de gens renoncent à des soins, que fait le gouvernement ? Il taxe les mutuelles qui vont se rattraper sur les cotisations ! Ce qui va pousser les gens à renoncer encore plus aux soins. Insensé ! Criminel ! Je crois que l’on peut gouverner avec plus de bon sens et de justice.


    • Kalki Kalki 4 octobre 2011 10:05
      Et plus de travail ... hé taverne, hé classe moyenne fait d’imbéciles heureux : vous n’irez pas jusqu’ à la retraite. :)

      Plus personne ne travaille

      • Taverne Taverne 4 octobre 2011 10:21

        « Plus personne ne travaille ». Ne prenez pas votre cas pour une généralité. Le travail est encore vital à la survie de notre société.


      • Gabriel Gabriel 4 octobre 2011 10:24

        Kalki mon petit, dites moi, pourriez vous nous fournir la méthode afin de traduire vos délires psychédéliques issus, très certainement, d’inhalations abusives d’herbacés et d’une pratique de la phytothérapie au-delà du raisonnable ? Non que je ne vous trouve pas sympathique, bien au contraire, mais le débat à besoin de propos clairs et d’attitudes cohérentes pour espérer atteindre une compréhension des avis échangés. Soit, je peux comprendre que dans les hautes sphères yogiques ou vous évoluez, il n’est point aisé pour vous de vous abaissez au niveau de vulgarité littéraire et grammaticale auquel nous débattons mais, de grâce, un petit effort envers les pauvres ignares de Néanderthaliens que nous sommes, serait je le pense, bénéfique à votre karma et surtout nous serait d’une aide précieuse pour que nous puissions enfin nous abreuver à la source de votre savoir. Aré Ikéa (Euh pardon, Krisna) …


      • Kalki Kalki 4 octobre 2011 10:39

        trouvez moi une seule, personne qui travaille vraiment ici ... vous seriez étonné en comprenant, que vous ne travaillez pas, et que vous n’irez pas jusqu’ à la retraite par le principe économique que vous défendez

        et pourtant ... il y a l’énergie, les ressources, la force de production automatisé, de produit matériel et immatériel


      • Kalki Kalki 4 octobre 2011 10:41

        a + b + c = d

        ressource, production , service = CONSOMMATION

        On a remplacé consomation par économie virtuelle

        TUONS TOUT LE MONDE DONC ... ca te va, c’est assez clair posé mathématiquement pour l’imbécile que tu es ?
         

        2) IL Y A TOUT L’ENERGIE, ET LES RESSOURCES (TOUT CE QU’IL FAUT ), ET LA PRODUCTION, LA NOURRITURE, LES SERVICES, LA CREATIVITE : ET LES GENS CREVENT !!!

        Vous voulez de la croissance : remplacez tous les emplois par des machines, comme le font les chinois

        A UN MOMENT IL FAUT PARTAGER POUR CONSOMMER

        VOUS AVEZ QUELQUE CHOSE A AJOUTER ?

        Attendez il faut qu’on demande aux imbéciles incompétents pour être sur des faits et des solutions qu’on connait depuis des décennies autant sur le plan technique, énergétique ou social, il faut leur demander si c’est à la hauteur de leur ubuesque personne : si ca ne requiert pas trop d’intelligence, de courrage, de compréhension

        PARTAGER

        PRENDRE OU IL Y A

        FAIRE PRODUIRE AU NIVEAU INDIVIDUEL ET NON PLUS CREER DES PYRAMIDES CAPITALISTES, OU DES PYRAMIDES SOCIALES, OU DES POLITIQUES QUI NE PENSENT QU’A ETRE ELUS ET LEURS CHIENS QUI NE PENSENT QU’A SE LAVER LEURS MAINS PLEINE DE SANG

        50 euro de materiel pour produire votre nouriture, votre énergie et votre réseau


      • Kalki Kalki 4 octobre 2011 10:44

        Il faut vous remplacer vous meme par une machine ...

        tous les travails, y compris le votre ( meme si c’en est pas un en fait )


      • Taverne Taverne 4 octobre 2011 10:58

        Je fais un travail très intellectuel qui ne peut être fait par aucune machine ni même ordinateur.


      • Kalki Kalki 4 octobre 2011 12:18

        seul un con le pense


      • penajouir penajouir 4 octobre 2011 13:55

        Perso, je pense que le con seul. 


      • Strawman Strawman 4 octobre 2011 10:21

        « selon la définition européenne de la pauvreté (seuil de pauvreté égal à 60% du revenu médian) »

        Je vois mal comment on peut accepter une telle définition de la pauvreté. Si l’on triplait le salaire de tout le monde, le taux de pauvreté serait exactement le même. A ce compte-là, une personne qui gagne 4000 euros par mois à Monaco est « pauvre ».
         A la rigueur, ce serait un indicateur non pas de la pauvreté, mais de l’inégalité. Déjà que nous vivons dans un pays où un bac+5 gagne à peine plus que le smic (il gagnerait 3 ou 4 smics aux Etats-Unis), il faudrait encore réduire cet écart au nom de l’ « égalité » ?


        • Taverne Taverne 4 octobre 2011 10:26

          Monaco n’est pas dans l’Union européenne. Mais il est vrai que le critère sert aussi d’indicateur des inégalités.


        • Bulgroz 4 octobre 2011 10:50

          Dépenses moyennes de protection sociale par habitant (source Eurostat) :

          UE 27 : 5762 Euros
          Zone EURO : 7066
          Allemagne : 7462
          France : 8029


          • jpm jpm 4 octobre 2011 11:53

            J´imagine que ces chiffres sont annuels... ca represente donc plus de 650 euros par personne et par mois... tout cela pour avoir toujours autant de probleme avec la pauvrete et l´exclusion. Hummmm... il y a quelque chose qui doit coincer quelque part.

            Maintenant imaginons que la meme somme (650 euros) soit donnee sans condition autres que la residence fiscale (c´est a dire plus de 6 mois dans le pays avec une activite declaree) a chaque citoyen, homme ou femme, actif ou inactif, jeune ou vieux, alors chacun serait assure d´avoir un revenu minimum. Cette allocation universelle viendrait s´ajouter aux autres revenus en contrepartie d´une augmentation de l´imposition. On pourrait voir cela comme un credti d´impot pour ceux qui gagnent de l´argent et une allocation sociale pour ceux qui ne gagnent pas assez pour payer ce montant en impots.

            Alors evidemment certains diront que 650 euros de Revenu universel ou revenu de base par mois ce n´ est pas assez... mais c´est toujours mieux que le RMI/RSA actuel et surtout. ce qui compte c´est l´idee qu´on puisse donner a chaque citoyen, resident fiscal d´un pays, une allocation inconditionnelle, qui permette de vivre dignement, sans travailler. Bien sur, comme elle se cumule avec les autres revenus d´acivite, elle encouragerait toujours le travail dont les revenus s´ajouteraient systematiquement a ce revenu de base. 


          • Taverne Taverne 4 octobre 2011 10:55

            Bon, il y a déjà deux lecteurs en désaccord avec cet article et qui considèrent sans doute que le gouvernement prend en compte la montée de la pauvreté. Allez ! Montrez-vous Nicolas S et Jean-Louis Borloo au lieu de voter dans l’anonymat. smiley Et puis dégagez d’ici ! Laissez-nous débattre entre nous de la réalité que vous ne connaissez pas.


            • Taverne Taverne 4 octobre 2011 10:57

              Zut ! Je voulais écrire « Jean-Louis B. » Bon, de toute façon tout le monde l’avait reconnu. A ceux qui croient encore que ce gouvernement se soucie de leur sort : « réveillez-vous ! »


            • Anubis Anubis 4 octobre 2011 18:12

              Laissez-nous débattre entre nous de la réalité que vous ne connaissez pas.

              Triple buse, va.


            • Bulgroz 4 octobre 2011 11:25

              En fixant en France le seuil de pauvreté (seuil à 60% du revenu médian) à 954 Euros/mois :

              c’est 87,5 fois plus que ce qu’un Congolais peut espérer gagner en une année chez lui (170 USD par an)
              c’est 21,9 fois plus que ce qu’un Malien peut espérer gagner en une année chez lui (679 USD par an)
              c’est 13,6 fois plus que ce qu’un Ivoirien peut espérer gagner en une année chez lui (1093 USD par an)
              c’est 6,6 fois plus que ce qu’un Egyptien peut espérer gagner en une année chez lui (2269 USD par an)
              c’est 5,3 fois plus que ce qu’un Marocain peut espérer gagner en une année chez lui (2834 USD par an)
              c’est 3,9 fois plus que ce qu’un Tunisien peut espérer gagner en une année chez lui (3852 USD par an)
              c’est 3,9 fois plus que ce qu’un Chinois peut espérer gagner en une année chez lui (3769 USD par an)
              c’est 3,7 fois plus que ce qu’un Algérien peut espérer gagner en une année chez lui (4029 USD par an)


              • Taverne Taverne 4 octobre 2011 12:00

                On ne peut comparer qu’à PIB à peu près identiques...

                Il ne faut pas oublier non plus le rôle croissant que joue l’endettement des ménages dans la précarité et ici la loi Lagarde qui prétendait améliorer les choses est loin d’être une grande avancée.


              • Bulgroz 4 octobre 2011 12:04

                « On ne peut comparer qu’à PIB à peu près identiques... »

                C’est vrai, si on rend les PIB identiques, le congolais gagne plus que le Français.

                Ce qui explique pourquoi tant de blancs essaient de rejoindre illégalement au défi de leur vie les rives de l’Oubangui.


              • foufouille foufouille 4 octobre 2011 12:47

                on peut comparer le prix de la baguette, du logement, chauffage, resto, etc
                 


              • Taverne Taverne 4 octobre 2011 13:26

                Oui mais il s’agit ici de revenu et non de coûts. Le terme de revenu « médian » veut bien dire que cette notion est relative : on la calcule au sein d’une zone donnée (un pays, l’Europe). Le revenu médian de l’Europe ne peut être comparable à celui des pays pauvres d’Afrique ou d’Asie.


              • foufouille foufouille 4 octobre 2011 13:43

                mais pour avoir un sens, cet argent doit servir
                si eau, logement, electricite sont gratuit, la pauvrete est pas la meme
                le chauffage est necessaire en france


              • penajouir penajouir 4 octobre 2011 17:44

                Qu’est ce qu’il est prévisible le gros Bulgroz avec ses réflexions bas du front. Ainsi pense les autistes du FN, toujours la faute à quelqu’un d’autre. Mais le Bubu lui, il est nickel chrome et avec la Marine nationale il va nous l’a redresser la France ! Sieg Heil !!l


              • Taverne Taverne 4 octobre 2011 11:27
                • Est-il normal de laisser un département pauvre se débattre avec l’afflux des mineurs immigrés ?
                • Est-il normal que, face à l’accroissement des demandes sociales, le gouvernement se pose cette seule question : comment rendre les CCAS facultatifs ?
                • Est-il normal que dans une France riche de plus en plus de femmes soient contraintes d’abandonner leur enfant pour de raisons matérielles ?
                • Est-il normal, alors que de plus en plus d’assurés renoncent aux soins, de taxer les mutuelles ?
                • Est-il normal de ne pas prendre en comte la démission alarmante de Xavier Emmanuelli de la présidence du Samu social ?

                Si vous avez répondu oui à ces question, votez « non » à cet article !
                 

                • Taverne Taverne 4 octobre 2011 11:28

                  « Prendre en compte »

                  P.S : Un jour, pourra-t-on corriger les fautes sur Agoravox sans être obligé de faire un commentaire supplémentaire ?


                • foufouille foufouille 4 octobre 2011 12:50

                  ce qui est pas normal, est que les gens aient pas de quoi vivre et soit obliges de faire appel au charity business


                  • Jean Eymard-Descons 4 octobre 2011 13:53

                    Y’a du beau monde à la taverne !


                    • babadjinew babadjinew 4 octobre 2011 15:10

                      Qu’on mette en place le revenu universel cité par jpm. Cela aura pour effet immédiat de rassurer bon nombres de personnes. Et par une logique simple des personnes rassurées, moins angoissées très rapidement retrouvent une santé bien meilleurs.


                      De plus un tel revenu coûterait bien moins cher à la collectivité dans la mesure ou il permettrait de supprimer tous les artifices idéologiques du travail pour tous.
                      1) Subventions abyssales aux entreprises contre pseudo promesses de créations d’emplois.
                      2) Dérogations de charges sur les bas salaires, choses qui maintient les bas salaires toujours bas.
                      3) Suppression des nouveaux contrôleurs de la précarité qui coûtent trés et trop chers.
                      4) Suppression de tous ces stages de formations bidons et parking qui aussi coûtent la peau des fesses.

                      Mais bon aucun intérêt pour le MEDEF qui d’une devrait verser de vrai salaire et de 2 ne pourrait plus avoir recours à son chantage odieu du il y en a 500 qui attendent dehors votre place alors fermez la !

                      Mais bon, au delà, l’idéologie lobotomisé préférera toujours promouvoir l’utopie du travail pour tous !

                      Triste monde.... 
                       

                      • foufouille foufouille 4 octobre 2011 15:28

                        les bureaucrates sont contre car ils perdraient leur travail
                        certains arrivent deja pas a se payer une voiture recente


                      • babadjinew babadjinew 4 octobre 2011 15:56

                        Je crains fort que cela n’a rien à voir avec les bureaucrates, mais avec le formatage ambiant d’une trés large majorité qui ne peut concevoir ce type de société.


                        30 ans maintenant qu’on bricole rustine sur rustine pour un résultat toujours plus catastrophique. Et pour tant rien ne bouge. La dernière en date le CUI à 7h semaines.

                        De qui ce moque t’on ?

                        Pourtant il y a beaucoup de personnes pour applaudir à ce type de délire.......

                        Triste monde..... 

                      • jpm jpm 4 octobre 2011 16:16

                        Tout a fait daccord avec Babadjinew. J´ajouterais juste que des personnes rassurées, moins angoissées retrouveront egalement le gout d´entreprendre et de se battre pour avoir encore une meilleure situation. Cela pourra passer par la reprise des etudes ou une formation qualifiante ou le developpement d´une petite activite independante. Dans tous les cas, je suis persuade que cela serait egalement tres bon pour la sante de l´economie smiley.


                      • eric 4 octobre 2011 17:16

                        Que l’essentiel des chiffres présentés ici soient absurdes, on en a déjà longtemps parlé : on additionne des temps partiel, des stages étudiants etc... et on arrive à conclure qu’il y a des foules de gens très mal payé. Les CCAS sont une forme juridique possible pour l’action sociale des communes, mais si elles n’en ont pas, cela ne les dispense pas de leur rôle social. Elles doivent simplement le gérer en direct. 954 euro par personne, cela signifie qu’un type qui gagne 5000 euro par mois et à 4 enfants et une épouse au foyer et en dessous du seuil de pauvreté, même si il vit dans un château légué par ses parents.
                        Ici on a que les revenus monétaires et on sait qu’aux revenus les plus bas, les transferts monétaires surtout non monétaires constituent l’essentiel des ressources.

                        On comprend qu’en ces périodes électorales, il faut faire feu de tout bois et que tous les arguments sont bons . Tous ? Non, derrière ces manipulations de chiffre dont le seul but serait d’établir que le gouvernement est responsable de toute la misère du monde, il existe de vraies pauvretés, de vraies difficultés.
                        Le fait de mélanger tout et n’importe quoi dans un but politicien est :
                        Une preuve d’une vraie indifférence aux vrais problèmes sociaux,
                        la garantie que ceux qui tiennent ce discours ne s’en occuperont pas, même si ils venaient au pouvoir.
                        On ne peut pas faire une bonne politique sur des diagnostics faux.
                        On ne peut pas faire une politique vraie quand on accumule les mensonges pour des raisons électoralistes.

                        L’exemple des accouchements sous X est la preuve de tous cela. Autant sur tous le reste on peut longtemps argumenter sur les chiffres, prétendre que tous les chercheurs de l’Insee sont à la solde de Sarkozy, que tout est sous évalué, etc... Autant là, il y a deux sources : le rapport parlementaire et la dernière étude de l’Ined. Les conclusion sont extrêmement claires :

                         « Les professionnels qui écoutent ces femmes mettent en avant des traumatismes récents ou anciens. Pour la pédopsychiatre Catherine Bonnet, ce n’est pas la misère économique qui est la cause essentielle de l’accouchement sous X, « les mères prennent une décision
                        responsable en transférant leur autorité parentale, elles n’ont pas eu de mots pour décrire
                        l’indicible, pour exprimer la douleur et la blessure de l’enfant qu’elles ont été et qui porte
                        maintenant dans leur corps de femme un enfant à naître. Leur psychisme n’a pas digéré les
                        traumatismes du passé ».
                        Ce qui ressort de ces différents travaux, c’est que chaque histoire d’accouchement dans le
                        secret est unique et la plupart du temps douloureuse. »
                        http://www.brigittebareges.com/uploads/files/Rapport%20mission%20accouchement.pdf

                        La conclusion d’ensemble est que contrairement à ce qu’attendait les chercheurs, il n’y a pas de profil type, et pas de liens évident avec la situation économique. C’est sur la base de ces seules sources que l’auteur arrive à supposer des conclusions exactement inverses.

                        Conclusion ? Au fond il s’en fout, et peu importe la vérité si cela peut être politiquement utile.
                        C’est une instrumentalisation de drames humains. Assez nauséabond....


                        • Taverne Taverne 4 octobre 2011 20:50

                          J’affirme que mon article est une démonstration. Ce n’est pas une addition mais une vision globale, une vision large des choses du social. Je n’aime pas votre conclusion disant que c’est nauséabond et je dirai que c’est votre façon d’insinuer plutôt qui est nauséabonde...


                        • eric 5 octobre 2011 06:07

                          Oui cela se veut une démonstration, sauf qu’elle est fausse et de mauvaise foi. Malgré la pire crise depuis 1929, on a pas encore atteint, heureusement, le pourcentage de pauvreté qui prévalait sous Mitterrand. C’est assez dire à quel point la politique sociale de droite est plus efficace.... !

                          Le revenu du seuil de pauvreté aujourd’hui est équivalent en monnaie constante au revenu médian des années 70. C’est à dire que les « pauvres » aujourd’hui, vivent en moyenne comme les classes moyenne d’alors....Si ce n’est pas du progrés social !

                          Et pour les accouchement sous X, vos conclusion contredisent les conclusions de meilleurs experts. Or, vous les avez lues.

                          http://www.inegalites.fr/spip.php?article270
                          http://www.inegalites.fr/spip.php?article936&id_mot=30
                          Ce dernier article montrant à quel point ce genre de discours nuisent à ceux qui se battent sur le terrain contre la vraie pauvreté.

                          Et cela, c’est une démonstration que vous mentez délibérément dans un but politicard. Que vous êtes en pratique assez indifférent aux vraies pauvretés.


                        • foufouille foufouille 5 octobre 2011 11:31

                          "Le revenu du seuil de pauvreté aujourd’hui est équivalent en monnaie constante au revenu médian des années 70. C’est à dire que les « pauvres » aujourd’hui, vivent en moyenne comme les classes moyenne d’alors....Si ce n’est pas du progrés social !"

                          trop jeune ou trop gateux ?
                          meme en 90, on vivait mieux

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès