Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les retraites... calculer ou vivre ?

Les retraites... calculer ou vivre ?

 Soit, on en fait....... un problème Mathématique,

  Soit, on en fait....... une ‘Reconnaissance’ Civique

Une Honteuse et Inhumaine Vision ....Mathématique

Assez de faire de l’épicerie, de calculer et raisonner,...... comme des boutiquiers :

2+2 ça fait 4 ; 4+4 ça fait 8 ; départ à la retraite, 60 ans ? Non, 62 serait mieux, et même 65 ; cotisations ? leur niveau, leur durée, on ne sait pas, 40, 42, 44,....( selon les pointures peut-être), mal en 2020, pire en 2050, etc....etc....Oh, oh, STOP les gars ! ! Ce sont d’Hommes dont il s’agit ; Peut-être de vos Parents aujourd’hui et, ......de Vous, demain.

Pauvres Retraités ! Quelle honte ! Après toute une vie de travail, de contrainte et aussi, bien souvent de sacrifices, un Homme mérite quand même mieux que tous ces comptes d’apothicaires, dans lesquels se complaisent nos Politiques et nos Economistes du moment. Il faudrait quand même bien, un jour, prendre conscience, que si nous tous, ‘Adultes actifs’ du moment, nous existons, c’est bien grâce à toutes ces générations de travailleurs, d’inventeurs, de professeurs, de fonctionnaires, de dirigeants, qui nous ont précédé et qui ont constitué les rouages de notre évolution sociale ! C’est pour cela que, la Retraite n’est pas négociable !

Pourtant à présent, ces Hommes, ......nos Parents en somme, qui ont fait ce que nous sommes, sont en passe d’être spoliés, frustrés, détroussés, par les ‘Champions de la calculette’, qui cherchent à minimiser par tous les moyens possibles, le travail que nos Aînés ont accompli. Peut-être même que s’ils pouvaient en supprimer quelques uns, ça les arrangeraient bien.

On mégote sur tout : l’âge du départ à la retraite, la durée de cotisation, taux plein ou taux partiel, la pénibilité, les Femmes, etc.....etc..... Et vous verrez même qu’à la fin, ils arriveront à faire des bénéfices, sur le dos de nos Seniors. La honte, je vous dis ! Ces ‘compteurs sans cœur’ n’ont pas compris que la Retraite n’est pas un don, n’est pas une aumône, la Retraite, doit être considérée, ....comme une ‘reconnaissance’. Comme un  à nos Travailleurs-soldats, combattants d’une sale guerre socio-économique, ‘chomardesque’, qui fait autant de victimes, qu’un conflit armé !

La Retraite,.... une Reconnaissance Socio-Ethique

Toute notre philosophie concernant le travail est à revoir et à repenser. Il ne faudrait quand même pas, arriver à faire aux Retraités, ce que l’on fait pour les Chômeurs : quand on n’a plus besoin d’eux, on les jette,....comme des ‘Kleenex’ ! Non, répétons-le, la retraite n’est pas un cadeau,....c’est un  ! Comme pour les militaires, les Retraités du Travail, lorsqu’ils ont terminé leur carrière, doivent également avoir droit à la ‘reconnaissance’ de la Nation ! Et comme pour les sentiments, la ’reconnaissance’, n’a pas de prix, c’est pour cela qu’elle peut coûter cher ! Mais il y va de notre honneur de Citoyens responsables, d’en assumer le coût.

Alors cessons tous nos calculs mercantiles qui donnent à nos clercs, une honteuse image de marchands de tapis, et voyons comment peut-on faire pour parvenir au financement d’une retraite , pleine, belle, et digne, pour tous nos Anciens. Et pour cela, il n’y a pas 36 solutions, il faut aller chercher l’argent là où il est ! Il faut donc aller du côté des riches !

Parce que, et même si l’on n’en parle qu’en catimini, tout le monde commence à présent, à admettre que le seul et unique moyen valable, est de faire payer les riches ! Comme quoi, nécessité faisant loi, on va quand même, tout doucement bien sûr, car ces gens sont d’une fragilité et d’une susceptibilité extrêmes, (un rien les fait déguerpir), on va les débusquer de leurs tanières dorées pour les faire participer financièrement, à la vie de la Société et à ses problèmes. Problèmes dont ils sont eux-mêmes..... pour une grande partie, responsables.

Faire payer la Caste des Riches, ce n’est que Justice !

En effet, on n’est jamais un riche comme ça,.... par hasard ! On peut bien sûr, être riche parce qu’on l’a gagné : par ses mérites, son courage et son travail ; et là chapeau, c’est méritoire et cela aussi exige respect et reconnaissance........ Mais bien souvent l’on est riche parce que l’on a hérité, triché, rapiné ou volé. Parce que, force nous est de reconnaître que si l’on peut-être normalement, riche et honnête,..... on ne peut pas être à la fois, très ou trop riche, et honnête,....cela est incompatible ! De toute façon, la richesse vient toujours de quelque part, et quoique l’on fasse, au bout de ce quelque part il y a toujours : le ‘Travail’ ! Le Travail de soi-même, et là comme nous l’avons dit, c’est respectable et méritoire, mais..... il y a aussi et surtout, le ‘Travail...des Autres’ ! De tous ces Autres que l’on a, d’une façon ou d’une autre, trompé, forcé, exploité, ou volé sans vergogne ! Et si ce n’est toi, c’était ton père hier, ou ton grand-père, avant-hier. Là est la honte. La honte sirupeuse que les mauvais riches cachent au fin fonds d’eux-mêmes, et qui les empêche de marcher la tête haute, ou de vous regarder droit dans les yeux. Ces riches qui exploitent et qui profitent du labeur des Salariés, des Travailleurs, et qui ne veulent pas participer au financement de leurs retraites. Ceux qui empochent les dividendes, sans même dire merci,.....les Actionnaires .

Les Entreprises, les Salariés et les Actionnaires.

Une Entreprise, c’est d’abord les Actionnaires, ceux qui apportent le Capital, et c’est ensuite, les Travailleurs, ceux qui le font ‘fructifier’. Mais oui, c’est comme cela que ça se passe : Supposez un gros Actionnaire qui a un gros Capital, mais qui ne trouve pas de Travailleurs qui acceptent de le travailler son Capital et de le faire ‘fructifier’, il n’y aura aucune ‘Valeur ajoutée’, ni aucune richesse produite. Ne souriez pas .....ça se pourrait .

Aujourd’hui, au titre du régime obligatoire des Retraites, et sur la ‘tranche A’, l’Entreprise et les Salariés réunis, cotisent aux alentours de : 8 % de la Masse salariale, alors que l’Actionnaire, lui, et c’est surprenant, ..... ne paye rien ! Il touche sa part de profits, c’est-à-dire ses dividendes, plein pot ! Bien sûr l’Actionnaire peut arguer que l’Entreprise paye déjà sa part et que l’Entreprise c’est lui. Non, .....ce n’est pas du tout la même chose. Il y a même là une énorme injustice qui démontre de façon flagrante que depuis 30 ans, la répartition des profits de l’Entreprise se fait de plus en plus à l’avantage du Capital, c’est-à-dire des Actionnaires, qu’à celui des Salariés. ..... Et là est la faillite du Système !

Il est en effet certain aujourd’hui, que si l’on réparait cette injustice et que si l’on obligeait tous les « profiteurs » à participer au financement des retraites, tous nos problèmes actuels seraient quasiment résolus.

Une réforme, Sociale, Sociétale et ...... Nationale

La réforme des retraites, c’est comme l’Arlésienne, on ne la voit jamais en vrai, mais on en parle sans arrêt. Il serait temps à présent de mettre tous les problèmes sur la table et de les remettre dans le bon ordre, une bonne fois pour toute ! En définissant bien, dés le départ quel est  l’Esprit,  qui doit présider à l’élaboration de ce Régime de Retraite ‘up to date’. On peut comprendre que l’Esprit business et mathématique, dont nous avons parlé, n’est pas le mieux approprié, car si les ‘chiffres’ sont certes importants et s’il est nécessaire d’en tenir compte, ils ne peuvent en aucuns cas apporter, à eux seuls, la solution à un problème éminemment Ethique et Civique. La panade dans laquelle nous pataugeons actuellement en est la preuve flagrante. Il nous faut donc bien admettre que si nous voulons que cette nouvelle réforme soit pérenne, il est impératif qu’elle soit basée d’une part, sur un Esprit essentiellement Humaniste et, que d’autre part, son financement soit assuré par tous les Français, tous les Français imposables,...... sans exception !

Suggestions de Nouveaux Financements à Envisager.

Cette réforme de financement des retraites, devrait être étudiée de façon à concourir à rendre plus équitable le partage des richesses en France. A cette fin, nous pourrions envisager :

 *Pour les NANTIS : Une TAXE sur les Revenus, payable par tous les Citoyens à partir d’un certain seuil, (à définir), ayant pour base la déclaration des impôts. Taxe n’entrant pas bien sûr dans les cadeaux du ‘bouclier fiscal’.

On croit savoir qu’une action allant dans ce sens serait déjà, en discussion sous le titre de :

« Contribution Complémentaire de Solidarité sur les Hauts Revenus du Capital » .

C’est O. K., mais il faudra bien veiller au contenu du texte final, afin qu’il ne soit pas trop édulcoré par des théories néolibérales et qu’il ne camoufle pas quelques niches imprévues.

 *Pour les FINANCIERS : Une TAXE, sur tous les mouvements Financiers, sur toutes les transactions boursières, ou les transferts de capitaux. Secteur très important, dont les études seront à réaliser par des spécialistes très...... ‘Probes’ !

 *Pour les ACTIONNAIRES : Une COTISATION au titre du Chômage, calculée sur un taux à définir, sur les dividendes reçus par les Actionnaires,..... de la même façon que celle payée par les Salariés, comme nous l’avons défini précédemment

Important : Gros avantage, cette cotisation payée directement par les Actionnaires, et non pas par les Entreprises, leur permet de conserver toute leur compétitivité.

 * Pour les MACHINES HICH-TECH : Une TAXE de Haute Technologie

Il faut comprendre que la raison sous-jacente à tous nos problèmes actuels, est qu’aujourd’hui les Entreprises étant de plus en plus mécanisées et automatisées, elles ont beaucoup moins besoin de Personnel pour réaliser la même production, et donc beaucoup moins aussi, de cotisants sociaux. En conséquence il serait donc, assez logique de :

  « Faire cotiser les...... Robots »

Parce que, tous les grands chantiers sociaux  :...Sécurité Sociale, Retraites et aussi le Chômage, ayant été mis en place en des périodes où, l’industrialisation était peu avancée et les machines peu nombreuses,.... la main-d’œuvre elle, en conséquence était pléthorique. D’ailleurs à ces époques là, on ne disait pas : Entreprises, on disait : « MANUFACTURES » (racine latine du mot, main ou manu), cela, parce qu’elles employaient un très grand nombre de Personnes, pour fabriquer des produits, ...... avec leurs mains.

Alors, ces temps aujourd’hui révolus, asseoir les cotisations sociales sur les effectifs était logique. Mais à notre époque cela n’a plus aucun sens ; et là est la cause essentielle de nos problèmes sociaux. Car si au début, le progrès et les machines avaient pour but de soulager les Travailleurs, ou de faciliter leurs tâches, depuis pas mal de temps déjà, elles les asservissent, et parfois même, elles provoquent leurs licenciements. Et de plus, jusqu’à ce jour, les profits supérieurs générés par le matériel industriel Hich-Tech, n’ont été engrangés que par..... les Dirigeants, les Actionnaires et le Capital ! Pour les Salariés eux, la Haute Technologie ne leur a rien rapporté, elle n’a servi qu’à accélérer leurs cadences de travail, c’est-à-dire à accroître leur productivité, et....... à les pousser au Chômage !

Alors, assez de ces fallacieuses et trompeuses philosophies et théories néolibérales ! Assez d’être exploités et d’être asservis, toute une longue vie de labeur, pour devoir encore, en final, implorer une retraite décente. Assez, de ne parler que de chiffres, .......que de profits, .....que de business, etc....etc..... et commençons, enfin, à permettre aux Hommes de vivre pleinement et dignement ! Bien sûr que le Travail est indispensable aux Hommes pour Vivre, mais quand même, le Créateur n’a pas mis les Hommes sur Terre,...... que pour Travailler ! !

  Raymond MONEDI

 Septembre 2010


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 4 septembre 2010 07:56

    « la Retraite n’est pas négociable !
    Je pense qu’elle est négociable parce qu’il serait possible de parvenir à un système bien plus favorable que celui des retraites.

     »Ces riches qui exploitent et qui profitent du labeur des Salariés, des Travailleurs, et qui ne veulent pas participer au financement de leurs retraites. Ceux qui empochent les dividendes, sans même dire merci,.....les Actionnaires ".

    Si l’ensemble des salariés devenait l’actionnaire principal, au travers d’un Collectif et par acquisition de tout ou partie du capital (minorité de blocage ou majorité absolue) des entreprises économiquement stratégiques, il serait possible de cesser de considérer le concept de « retraite par répartition » comme un horizon indépassable et de remplacer ce concept par celui de l’instauration d’une Allocation Universelle transitoire suivie de la génération d’un Dividende Universel permanent et évolutif, « fonds de pension national et privé », sorte de coopérative-capitaliste, solidairement et collectivement géré par une structure spécifique, indépendante de l’État et représentative des citoyens-électeurs-contribuables, qui transformera l’actuel capitalisme en un Capitalisme Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable.
    (cf.
    Mémoires présidentiels : 2012 - 2022)
    Un nanti capitali
    ste (monomaniaque & sans complexe).



    • foufouille foufouille 4 septembre 2010 10:42

      une usine a gaz supplementaire
       smiley


      • Kalki Kalki 4 septembre 2010 12:54

        Vous pouvez faire de la politique, croire en l’état pour s’autoréformer. ( je ne pense pas que l’évolution se fera de cette manière )

        Le monde change par les faits.

        http://p2pfoundation.net/P2P_Currency_Systems


        • leypanou 4 septembre 2010 14:28

          @l’auteur :

          Excellent article mais comme il ne faut pas espérer changer les choses verbalement, il faut agir. Donc, commençons par chasser ceux qui n’ont fait qu’appauvrir les salariés depuis 1993 avec les réformes Balladur. Pendant qu’on y est, éliminons aussi celui qui est présenté comme une alternative, DSK, qui n’est qu’une copie palote de celui qui a aujourd’hui les rênes. Tout Français devrait pouvoir vivre décemment de ses pensions une fois à la retraite : il est par exemple scandaleux que la moyenne des pensions des paysans n’est que 400€/mois, que des centaines de milliers de pensionnés ne touchent en tout et pour tout que 800€/mois. Vous avez cité plusieurs pistes ; mais vous avez oublié ces retraites chapeaux qui se montent à plusieurs millions d’euros pour d’anciens pdg qui ont démérité qu’il faudrait taxer au maximum ; Les pistes sont nombreuses ; tout n’est qu’une question de volonté politique.


          • ber0464 4 septembre 2010 16:44

            De très bonnes idées dans votre article.
            Par contre « Faire payer la caste des riches », ça ne va pas se faire tout seul !!!!

            Il n’y a que le rapport de force pour les faire plier, et là le « peuple » « la caste des non riches » éduqué par « tf1 », adepte de la société de tout consommation, n’a aucune conscience politique.

            Mardi prochain (7 septembre) je serai dans la rue , je ne sais pas si c’est la bonne solution, mais je ne connais pas d’autres solutions pour faire entendre mon désaccord à cette contre réforme woerth, qui ne résout rien du tout, et qui va encore pénaliser les plus « non riche » !!

            Mais tant que l’on ne sera pas plus nombreux (il faudrait un raz de marée 6 millions de personnes), les gouvernements successifs continueront de satisfaire leurs amis (de la caste des riches), jusqu’à la suppression de la retraite par répartition.....

             


            • Kalki Kalki 4 septembre 2010 17:23

              Ohla faire payer , c’est dur : dans la nature humaine

              mais si vous échangez autrement ?

              « l’état ne peu pas tout » a dit jospin . « Mais vous, vous pouvez tout : Yes you can ».


            • spartacus spartacus 5 septembre 2010 00:11

              Le schéma de pensée est assez dramatique. « riche » c’est obligatoirement être malhonnête, c’est de la jalousie ?

              Une entreprise c’est un ou des actionnaires, qui mettent de l’argent dans un projet plutôt que d’aller se dorer la pilule à Djerba. Les dividendes, encore faut il que l’entreprise fasse des bénéfices. 
              La cotisation retraite employé moyenne c’est 10, 5, et 7,5% pour un fonctionnaire. Dans le privé, le taux de cotisation employeur est de 15%. Pour les fonctionnaires d’Etat, le taux de cotisation employeur est de 62%. Avant de taxer n’importe quoi il vaut mieux l’égalité de cotisation.

              Quant aux idées de taxes c’est de l’usine à gaz jolie phases mais irréalisable au concret. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès