Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Pourquoi des gens sont-ils silencieux - voire pire - à propos du 11 (...)

Pourquoi des gens sont-ils silencieux - voire pire - à propos du 11 Septembre ? La théorie des Innovations

Pourquoi les gens (bien) sont-ils silencieux - voire pire - à propos du 11 Septembre ?

C'est en substance la question que se pose Frances T. Shure, psychologue supportrice du mouvement Architectes et Ingénieurs pour la Vérité sur le 11 Septembre, dans une série d'articles, visibles ICI.

Avec l'aimable autorisation de Frances T. Shure, nous vous proposons une traduction de cette série, dont voici la deuxième partie.

 

PARTIE 2 : la diffusion des innovations

En répondant à la question posée par le titre de cet essai, le chapitre du mois dernier [NdT : déjà traduite sur le site] a abordé les problèmes, d'une part du fait que la résistance à l'information qui défie sensiblement notre vision du monde est la règle plutôt que l'exception ; d'autres part des diverses formes de peur qui sous-tendent cette résistance, notre « mythe sacré » Americain ; et enfin de l'observation que beaucoup d'entre nous voient inconsciemment nos dirigeants gouvernementaux comme des figures parentales sur lesquelles nous projetons nos besoins (souvent non satisfaits) d'être protégés.

Ici, dans la partie 2, Mme Shure poursuit son analyse par une étude anthropologique sur le processus par lequel les nouvelles idées sont acceptées dans les sociétés, avec en point de mire les possibilités d'acceptation de la vérité sur ce qui s'est réellement passé le 9/11.

Les anthropologues et les sociologues ruraux ont systématiquement observé qu'au sein de diverses cultures, nous pouvons trouver des groupes qui sont plus ou moins ouverts à de nouvelles idées et technologies, lesquels groupes peuvent être représentés dans une courbe en cloche. Dans chaque culture, quelques membres audacieux (seulement 2,5%) adoptent facilement les innovations. Ces gens audacieux sont appelés des « innovateurs ».

Illustration 1

Les leaders d'opinion (13,5%) viennent ensuite. Appelés aussi les « adopteurs précoces », ils sont des membres influents et respectés de la société. Ils écoutent les innovateurs, puis, après réflexion, peuvent changer d'avis et adopter l'innovation.
La « majorité précoce » (34%) suit après avoir écouté les adopteurs précoces influents, et la « majorité tardive » (également 34%) adopte la nouvelle opinion seulement parce qu'il devient pratique de le faire. Les « retardataires » (les 16 derniers %), quant à eux, ne peuvent jamais changer d'avis. 

Ces pourcentages sont valables pour des situations aussi disparates que la vente d'une nouvelle technologie de la Silicon Valley à une nouvelle idée de changement de paradigme afin d'améliorer la sécurité de l'eau potable dans un village traditionnel au Pérou. Il n'y a là aucune différence. (1)

Cette description de la façon dont le changement se produit dans les sociétés est appelé « diffusion des innovations » et a été adoptée par les entreprises occidentales afin de déterminer la meilleure stratégie à adopter pour la commercialisation de nouveaux produits technologiques. (2)

L'essor réussi d'une technologie innovante ou d'une idée nouvelle dépend surtout d'un point : si oui ou non les leaders d'opinion – les adopteurs précoces – se portent garant pour elle (3) Les professionnels familiarisés avec l'application pratique de cette théorie peuvent être de bons conseils pour le Mouvement pour la Vérité sur le 9/11.

Les questions à soulever peuvent inclure :

- Comment affaiblir la barrière psychologique interne opposée aux très inquiétantes preuves concernant le 9/11, surtout quand cette idée fait face à un « mythe sacré » culturel ? (4)

- Comment faire accepter une idée aussi dérangeante, surtout quand il y a des obstacles externes majeurs tels que les médias corporatistes éventuellement encore infiltrés par un programme similaire à l'opération Mockingbird de la CIA – un autre changement de paradigme, avec l'impression de la destruction d'un mythe sacré pour de nombreux Américains ? (5)

Avouons-le. Si, dès le début, les médias avaient relayé les preuves qui contredisaient la version officielle du 9/11, ou au moins avaient émis quelques doutes, et qu'ils avaient poursuivi les années suivantes par un journalisme d'investigation honnête, le mythe sacré du 9/11 ne se serait pas figé ainsi. En plus d'avoir failli à leurs devoirs journalistiques, certains dans les médias pourraient très bien être considérés comme pénalement responsables pour complicité dans la dissimulation des crimes du 9/11 – principalement pour assassinats de masse et trahison – et accessoirement [pour leur comportement] après les faits. (6)

Clairement liée à notre propension humaine à faire confiance aux influents « adopteurs précoces », se trouve également notre propension à faire confiance à l'autorité. Des études surprenantes du chercheur Stanley Milgram au début des années 1960 ont montré que nous, les humains, avons tendance à facilement obéir à des ordres émanant d'une autorité respectée, même si cela viole nos plus sincères croyances morales.

Note de la rédaction : à suivre dans notre prochain bulletin à la partie 3 : « l'obéissance et la foi dans les autorités »


Notes :

1 Everett Rogers, "La diffusion des innovations" (Free Press, une division de Simon & Schuster, Inc., 2003).

2 Geoffrey A. Moore, Crossing the Chasm (HarperCollins Publishers Inc., 2002).

3 Extrait de http://www.stanford.edu/class/symbsys20 … tions.htm

4 David Ray Griffin, Ph.D., "9/11 Le mythe et la réalité », http://www.amazon.com/9-11-The-Myth-Rea … B000O0YV7O and http://davidraygriffin.com/articles/911 … he-reality

5 Alex Constantine, "le gouvernement virtuel :. CIA, opérations de contrôle de l'esprit en Amérique" (Feral House, 1997), 35-66
Carl Bernstein, « La CIA et les médias : comment les plus puissants médias de l'Amérique ont travaillé main dans la main avec la Central Intelligence Agency et Pourquoi la commission Church (http://fr.wikipedia.org/wiki/Commission_Church) l'a dissimulé, "http://carlbernstein.com/magazine_cia_and_media.php.
William Casey, directeur de la CIA, 1981-1987, a dit naïvement : « Nous saurons que notre programme de désinformation sera terminé lorsque tout le public américain croira que c'est faux. »

6 Kristina Borjesson, ed, Into the Buzzsaw : des journalistes éminents présentent le mythe d'une presse libre (Prometheus Books, 2004). Dans ce document d'anthologie, se reporter à Dan Rather, "Le patriote et le collier de la censure : une entrevue avec la correspondante de la culture à la BBC Madeleine Holt," sur les pressions afin d'éviter de poser des questions embarrassantes ; voir également Charlotte Dennett, "La guerre contre le terrorisme et le Grand Jeu du pétrole : Comment les médias ont manqué le coche. » L'ensemble de cette anthologie expose le contrôle, la suppression, la manipulation, et la distorsion de l'information dans nos actualités, dont beaucoup estiment qu'elles ont atteint un niveau de crise.
Voir aussi Peter Phillips et Mickey Huff, "l'Urgence de la Vérité et la réforme des médias", http://www.dailycensored.com/truth-emer … a-reform/


Moyenne des avis sur cet article :  4.3/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 7 janvier 2015 16:01

    Récapitulation...Pas d’avions dans les tours...juste une faiblesse des matériaux sont en cause de la destruction de ces tours...Acier de mauvaise qualité et construction défaillante due a un ingénieur sans diplôme sortie des studios Oual-Dix-nez... !


    • Hermes Hermes 7 janvier 2015 18:00

      Tu as parlé en premier Charles donc tu as raison (je re-résume l’article).

      Bonne soirée.


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 7 janvier 2015 21:09

      Ça pour une réponse, c’est une réponse... lol... bravo !
      Charles nous a offert en prime de l’article, et en primeur des commentaire, une séance de travaux pratique. Ça pourrait être une démonstration organisée en sous-marin par l’auteur !
       smiley smiley smiley


    • armand 7 janvier 2015 20:04

      Une bonne application ce jour non ?


      • Doume65 7 janvier 2015 21:17

        Bonjour.

        @ l’auteur. L’article de wikipedia auquel nous mène le lien concernant l’opération Mockingbird est tellement mal rédigé qu’on y comprend rien. Si vous aviez un autre lien... Merci


        • foofighter le_foofighter 8 janvier 2015 10:09

          Un peu de curiosité vous aurait emmené sur ce lien (en anglais) : http://en.wikipedia.org/wiki/Operation_Mockingbird


        • Doume65 8 janvier 2015 11:16

          « Un peu de curiosité vous aurait emmené sur ce lien (en anglais) : »

          Ok, merci. Je vais commencer par un stage d’anglais en immersion allons donc. Heu, à London.


        • foofighter le_foofighter 8 janvier 2015 11:39

          C’est vrai que la page Française est très succincte sur Wikipédian néanmoins elle définit l’affaire. Je tâcherai de la mettre à jour, notamment à partir des infos de la page anglophone.


        • Doume65 8 janvier 2015 22:47

          « Je tâcherai de la mettre à jour »

          La mettre à jour, pourquoi pas, mais ce qu’il faut surtout c’est la rendre intelligible. J’ai laissé un sujet de discussion à ce propos.


          • agent ananas agent ananas 8 janvier 2015 09:00

            Bonne analyse.
            Contrairement aux belles déclarations sur la liberté de la presse, le 11/9 est un sujet tabou. Gare au journaliste qui oserait remettre en question les invraisemblances de la VO.


            • JL JL 8 janvier 2015 09:21

              Remettre en question la VO du 11/9 (ou de l’assassinat dr JFK, ou de l’homme qui a marché sur la Lune, etc.) c’est un crime de lèse majesté.

              Un principe militaire énonce que ’penser c’est déjà désobéir’.


            • JL JL 8 janvier 2015 09:44

              Latruffe,

              je n’arrive pas à me souvenir où et quand je vous ai humilié.

              Vous seriez bien aimable de me le rappeler.

               smiley


            • JL JL 8 janvier 2015 11:05

              Mon pauvre Albert, comme tu dois souffrir. Je te plains. Si si !

              Parce que je suppose que tu es du genre humain, même si tu comprends de travers : tu n’es pas le seul..

              Mais si tu es du camp de ceux qui ont assassiné Kennedy ou bien ont commis d’autres crimes semblables, nous avons toi et moi quelques bonnes raisons d’en douter, n’est-ce pas ?


            • Andromede95 Andromede95 17 janvier 2015 18:24

              A moins que la thèse de la conspiration gouvernementale dans les attentats du 11 septembre 2001 repose sur un ramassis d’inepties scientifiquement parlant.


            • JL JL 8 janvier 2015 09:26

              ’’Stanley Milgram au début des années 1960 ont montré que nous, les humains, avons tendance à facilement obéir à des ordres émanant d’une autorité respectée, même si cela viole nos plus sincères croyances morales.’’

              « Quand un imbécile commet une action dont il a honte, il prétend toujours que c’est par devoir. » George Bernard Shaw


              • foofighter le_foofighter 8 janvier 2015 10:20

                L’infiltration des médias évoquée ici dès les années 50 (on peut imaginer ce qu’il pourrait en être aujourd’hui !) n’est pas propre aux Etats-Unis. Sans même parler des services secrets en France, la collusion manifeste entre tous nos grands médias nationaux, de quelque « bord » qu’ils soient (ou plus exactement qu’ils aient été dans le passé), avec les politiques d’une part, mais surtout avec les grands groupes industriels français, doit sérieusement nous faire réfléchir sur le caractère désormais véritablement indépendant de notre grande presse (TV / radio / écrite).
                A ce sujet le docu « les nouveaux chiens de garde » (2012), tiré de l’essai homonyme de Serge Halimi (1997), est particulièrement évocateur.


                • Bubble Bubble 10 janvier 2015 00:39

                  La théorie des innovations me parait très bonne pour parler du 11/09. Les innovateurs à la gauche de votre courbe sont trop occupés à bosser sur du neuf. 

                  Il ne reste plus que quelques laggards de fin de courbe pour bloquer sur un phénomène qui a déjà 15 ans et pour lequel même une révélation de la vérité qui serait différente de la version officielle n’apporterait rien à personne.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès