Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Vert… et anti-Blancs ?

Vert… et anti-Blancs ?

« Je suis raciste. Seulement pas comme vous autres, Blancs ou Noirs. Je suis raciste parce que toute votre putain d'espèce humaine me sort depuis longtemps par le derrière, que vous soyez jaunes, verts, bleus, ou chocolat. Il ya trente ans que j'ai choisi les bêtes ». Romain Gary, Chien blanc
Je me permets d'aller un peu plus loin que Romain Gary et je me sens Vert… et anti-Blancs, plutôt du côté de Gaïa, depuis si longtemps agressée par la civilisation occidentale. !
Parce qu’il est temps de déchaîner les passions, mais dans l’autre sens !


Le monde semble aller bien mal.
À qui « la faute », à qui « le péché originel », à qui « la crise », à qui « la planète malade », à qui si ce n’est à celui qui dirige, décide et commande tout : l’homme Blanc, occidental, et « moderne » comme disait ma grand-mère ?
Figurez-vous qu’un quarteron de blogueurs kukluxklanesques a récemment donné une interprétation nouvelle, voire inattendue, de mon livre faisant l’éloge de la dénatalité : Faire des enfants tue la planète, me prêtant le sentiment qu’il y aurait « trop de Blancs sur Terre ». Mon opus s’inspirerait donc d’un racisme anti-Blancs.
Eh bien, le croiriez-vous, cette idéologie me va, ils m’ont tendu la perche, je suis preneur ! C’est peut-être une déclaration hyperbolique, mais certainement pas une provoque.
Je n’en appelle pas à un lynchage racial inversé, je laisse cette spécialité aux Blancs vertueux mais qui ont excellé en ce joli domaine. Je voudrais juste qu’on leur, qu’on nous rabatte un peu le caquet, que l’on voit davantage de Noirs décideurs, de Femmes premiers ministres ou présidente, par exemple en France, qu’on en finisse avec l’infernale situation de souffrance dans laquelle on maintient, toujours sans raisons, la plupart des animaux.
Les Noirs, les femmes, les animaux d’abord…, c’est politiquement incorrect, mais je veux !
« L'homme Blanc possède une qualité qui lui a fait faire du chemin : l'irrespect », disait Henri Michaux.
Parce que depuis le temps que ça dure, il serait grand temps d’inverser les valeurs et d’exagérer dans l’autre sens, à savoir être raciste anti-blanc, sexiste anti-mâle et même spéciste anti-Homo sapiens.
C’est ainsi que l’on pourra enfin se montrer équitable devant les terriens de couleur et d’autres cultures, remettre notre pleine confiance entre les mains des femmes et montrer une plus grande empathie à l’égard des autres espèces, groupes consciemment ou inconsciemment considérés depuis toujours comme objets d’esclavage, d’abus, d’appropriation, de colonisation, d’humiliation, comme terrains de chasse de cet homme occidental d’un blanc salissant et bien entendu hétérosexuel (même s’il passe son temps à se la faire mettre…).


Cela fait trop longtemps qu’on massacre les peuples natifs, qu’on écrase les pays du Sud, qu’on domine et qu’on bat les femmes, qu’on exploite les animaux qui n’ont pas été crées pour nous et pour ça, mais pour le seul droit de vivre.
Deux mille ans d’égarements, reprenons conscience !
Trop de Blancs qui polluent, consomment, consument dix, vingt, cent fois plus que les autres et avant les autres, qui ne laissent que des puits, des gisements, des sols, des forêts vides, taris, stériles, exsangues…

À propos :
http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2011/11/01/ecologie-pour-sauver-la-planete-mieux-vaudrait-que-les-americains-cessent-de-se-reproduire/
De toutes les couleurs, Léo Ferré :
http://www.youtube.com/watch?v=NCFcWkkf1iI
L’hymne à l’amour, moi l’noeud, Jacques Dutronc :
http://www.dailymotion.com/video/xew0ex_jacques-dutronc-l-hymne-a-l-amour-m_music

Citations d’un autre temps, peut-être, mais les plaies sont encore vives :


« Christophe Colomb nous a apporté la croix, l’épée et l’armée. Il nous a dit : nous vous apportons la solution à tous vos problèmes, mais pour que réalité soit faite vous devez fermer les yeux. Quand nous les avons ouverts, il avait emporté toutes nos richesses. »
Jose Bailaba (Indigène bolivien, ethnie Monkox, Chiquitos)


« Cette société est une société de complexés, parce que nous permettons qu’ils nous disent que eux (les Blancs) ont un art et nous un artisanat, que le leur est culture et le nôtre coutume, que Beethoven et Chopin ont composé une musique et que la notre c’est du folklore, que ce que leurs médecins pratiquent c’est de la médecine et nous de la sorcellerie. Est arrivée l’heure de solder des comptes avec cet État colonial. »
Felix Cardenas (Indien bolivien Aymara)


« La mort du païen est une gloire pour le chrétien. »
Saint Bernard de Clairvaux (1091-1153, cité par Michel Onfray in Traité d'athéologie)


« Ils sont tout nus. Ils ne respectent ni l’amour ni la virginité. Ils sont stupides et étourdis. Ils ne respectent pas la vérité sauf quand elle leur profite. Ils sont inconstants. (…) Aussi puis-je affirmer que Dieu n’a jamais créé de race plus remplie de vices et de bestialités, sans aucun mélange de bonté et de culture. (…) Les indiens sont plus bêtes que des ânes, et ne veulent en quoi que ce soit prendre de la peine. »
Tomas Ortiz (prêtre dominicain, parlant des Indiens d’Amérique au Conseil des Indes espagnoles, 1534, cité par Tzvetan Todorov, in La conquête de l’Amérique)


« Les nègres sont dépourvus de sensibilité à un degré surprenant. Ils ne sont pas soumis aux maladies nerveuses. Ils peuvent dormir profondément pendant chaque maladie, jamais aucune perturbation mentale ne les tient non plus éveillés. Ils supportent des opérations chirurgicales bien mieux que les Blancs, et ce qui causerait à un Blanc une douleur insupportable, un Noir ne la sentirait presque pas. »
Dr Mosely (1787, Traité sur les maladies tropicales)


« L’abolition du commerce d’esclaves serait d’une extrême cruauté pour les sauvages africains, dont une partie est sauvée des massacres, ou de l’intolérable esclavage dans leur propre pays. Le commerce d’esclaves permet à ces sauvages de bénéficier d’un niveau de vie plus heureux. »
James Boswell (1740-1795)


« Je suis donc amené à penser, mais ce n’est là qu’un sentiment, que les Noirs, qu’ils forment une race distincte ou qu’ils aient subi une séparation due au temps et aux circonstances, sont inférieurs aux blancs quant au corps et à l’esprit. »
Thomas Jefferson (1743-1826, troisième président des États-Unis)


« L’égalité des Noirs ! Balivernes ! Pendant combien de temps encore, sous le gouvernement d’un Dieu assez grand pour créer et diriger l’univers, y aura-t-il des fripons pour colporter, et des imbéciles pour reprendre, des propos d’une démagogie aussi basse. »
Abraham Lincoln (1809-1865, seizième président des États-Unis)

Documents joints à cet article

Vert… et anti-Blancs ? Vert… et anti-Blancs ? Vert… et anti-Blancs ?

Moyenne des avis sur cet article :  2.27/5   (85 votes)




Réagissez à l'article

73 réactions à cet article    


  • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 22 novembre 2011 15:00

    L’auteur démontre une fois de plus jusqu’où peut mener le dégoût et la haine de lui même tel qu’il se développe dans les mileux écologistes.

    Voter pour des écolofascistes tel que l’auteur : je dis non !




    • perlseb 22 novembre 2011 15:29

      On ne peut pas comprendre Michel Tarrier si on est anthropocentriste.


    • Aldous Aldous 22 novembre 2011 15:42

      On ne peut pas comprendre Michel Tarrier si on a un cerveau.


    • Aldous Aldous 23 novembre 2011 08:57

      Par contre on peut comprendre ses motivations en lisane ceci 




    • Aldous Aldous 22 novembre 2011 15:15

      il serait grand temps d’inverser les valeurs et d’exagérer dans l’autre sens, à savoir être raciste anti-blanc, sexiste anti-mâle et même spéciste anti-Homo sapiens.

      Il serait grand temps de prendre vos pilules.


      • le poulpe entartré 22 novembre 2011 22:33

        « il serait grand temps de prendre vos pilules » effectivement, c’est une idée. Allez cinq tubes de viagra avec un demi litre de vodka et on retrouvera l’auteur raide et mort. Il aura réalisé son plan stratégique planétaire : réduire la présence de l’humanité sur la terre. Comment se fait il qu’il n’y ait pas pensé plus tôt ? Une succession de cuites mal cuvées, très probablement.
        Encore un herbivore.


      • Rounga Roungalashinga 22 novembre 2011 15:27

        Votez Biquette.


        • Aldous Aldous 22 novembre 2011 15:42

          Je comprends ce qui vous plait dans votre admiration scatologique de Romain Gari, vous pensez aussi avec votre organe défécatoire.

          Mais le mélange nauséabond qui en sort est en effet semblable aux déjection en ce qu’il constitué d’amalgames mal digérés de toute choses contradictoires.

          Amalgame : Blanc = Colonialiste. Vous confondez blancheur de peau et occident. Jusqu’à preuve du contraire il y a de nombreux pays « blancs » qui n’ont jamais eu d’empire colonial, voire même certains qui ont été colonisé par des « Colorés » (comme vous dites) à l’instar de l’Empire Ottoman.

          Contradiction : Il faut s’en remettre aux femmes et donner le pouvoir aux « terriens de couleur et d’autres cultures ».

          Pauvre naïf, vous êtes allé voir comment on traite les femmes dans la culture de la plupart des « terriens de couleur » ?

          Allez donc prêcher votre sexisme anti-mâle en Arabie saoudite ou en Indonésie qu’on rigole un peu !

          cette propagande nihiliste est à vomir.


          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 22 novembre 2011 15:57

            Outre que point de vue production de gosses , ils font tout le contraire de ce que prône l’auteur qui est par conséquence totalement INCOHERENT.

            Voter pour un incohérent : moi je dis NON !


          • Renaud Séchiant 22 novembre 2011 16:03

            Autant l’auteur généralise sur l’homme blanc occidental... autant certaines réactions généralise sur l’homme noir africain... La bêtise a toujours deux extrêmes !


          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 22 novembre 2011 16:20

            C’est quoi encore le taux d’enfants par femme dans les pays du tiers monde ?


          • LeLionDeJudas LeLionDeJudas 22 novembre 2011 18:06

            Il équivaut au nombre d’enfants par femme du temps de nos aïeux.


          • LeLionDeJudas LeLionDeJudas 22 novembre 2011 18:08

            Et pour ce qui est du nihilisme d’Aldous, comment appelles-tu un mode de vie qui s’accapare tout jusqu’à épuisement en ne respectant rien d’autre que ses désirs ?


          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 22 novembre 2011 19:01

            A l’époque de nos aieux il n’y avait pas de problèmes de surpopulation tandis que maintenant d’après l’auteur il y en a.

            Donc, les gens du tiers monde font trop d’enfants mais l’auteur voudrait qu’ils nous remplacent , ce qui est totalement illogique.


          • bounty bounty 23 novembre 2011 06:57

            Bonjour Aldous,

            Je suis française, née en France et tellement honteuse de l’être !!
            Voilà dix ans, j’ai passé 3 semaines au Burkina et depuis je le revit tous les jours.

            Jamais ici on ne m’a appelé « mme gentille », jamais ici on ne m’a souhaité la « bonne arrivée » 20 fois par jour ; au lieu de ça je suis prise pour une folle parce que je dis, j’écris et je chante ce que je pense.

            Quant à parler de la façon dont le blanc traite son frère, sa soeur, ses ascendants et ses descendants et ne parlons pas de son chien !!!

            L’homme blanc ne respecte absolument rien car il ne se respecte pas lui-même !!
            Il colonise tout, s’approprie tout et surtout les pensées et les valeurs des autres.

            Pour moi, c’est le seul nuisible de la planète...mais vous savez, l’étau est en train de se resserrer et on le sait bien : tel est prit qui croyait prendre !!!  smiley


          • Deneb Deneb 23 novembre 2011 07:09

            Bounty :« je suis prise pour une folle parce que je dis, j’écris et je chante ce que je pense. »

            Moi aussi, mais ça ne me dérange pas vraiment, en tout cas bien moins que si l’on m’enfermait ou si l’on me tuait juste pour ce que je chante ou pense. Il y a encore bien de pays comme ça et pas forcément majoritairement blancs.


          • Aldous Aldous 23 novembre 2011 07:35

            et. Bien Bounty, qu attendez vous pour aller habiter dans ce paradis ? Effectivement vous me semblez bien gentille !


          • Renaud Séchiant 22 novembre 2011 16:01

            Tiens un Mickaêl Jackson à l’envers !

            Il Faudrait que vous vous passiez la tronche au cirage ! Ou alors tatouez vous l’intégralité du corps en noir et faites vous faire une ablation du zboob ! Vous vous sentirez mieux après.

            occident = Blanc... d’accord d’accord... Et un blanc européen isolé serait coupable pour les fautes de l’occident ? ok ok... Auto-flagellation ???

            Et fait attention en marchant et roulant en voiture... 1) tu pourrais écraser une fourmis 2) La pollution ça tue aussi les gentils nanimaux...

            Entrez dans la cage d’un lion un jour ! vous verrez comme l’animal peut lui aussi être dénué de tout humanisme ! Pas sûr que vous alliez bien loin dans l’échange. Vous entrerez en entier dans sa cage mais ressortirez de son fondement sous forme de gros caca ! Au moins vous serez devenu noir !

             smiley


            • Aldous Aldous 22 novembre 2011 17:04

              Michael Jackson avait du talent au moins...


            • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 22 novembre 2011 16:19

              La leukodermophobie abjecte de l’auteur est tout bonnement scandaleuse.

              Son gloubi glouba idéologique est un mélange inédit de paranazisme et d’écologisme.

              L’auteur est un ennemi du genre humain.


              • Ronald Thatcher rienafoutiste 22 novembre 2011 16:36

                belle démonstration de l’auteur qui en une trentaine de lignes nous montre qu’il a exactement le même mentalité que ceux qu’il dénonce, du grand art


                • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 22 novembre 2011 16:41

                  Ce qui démontre qu’il n’est qu’un fanatique haineux qui nous rapelle les heures les plus sombres de notre histoire.

                  Outre le fait qu’il fait tout ce tapage pour ... VENDRE son livre et donc contribuer par un consumérisme débridé à la destruction de l’écosystème de la planète ce qui fait qu’en plus l’auteur est un HYPOCRITE !

                  Pouah !


                • easy easy 22 novembre 2011 17:16

                  Le regard arrogant du Blanc, on le connaît tous par coeur. Touiller et retouiller dedans n’apporte aucune lumière supplémentaire.

                  Il me semble plus intéressant de relever que malgré cette ambiance majoritairement arrogante, il y a eu des cas tenant du miracle où des Blancs très puissants se sont interrogés et ont douté avant l’heure (car douter de nos jours est vraiment facile)

                  Ainsi de Charles Quint.
                  Bizarre qu’un homme aussi important et puissant se soit mis à douter au point d’imposer un débat sur le bon droit de civiliser les peuples sud américains en particulier. Le comble c’est qu’ensuite, il s’était mis à douter même de son droit de gouverner les Européens et avait fini par abandonner le Pouvoir.
                   
                  Certes, il y avait eu des hommes autour de lui qui avaient posé la grosse question et il n’avait fait qu’y être sensible, m’enfin quel miracle !

                  Il y a eu une masse énorme de suffisants mais il y a eu de Blanches pépites et leur étonnante histoire me fait des souvenirs à caresser.



                  En plus de ces très grandes figures qui ont douté ou qui ont même été convaincues que les Blancs n’avaient ni droit ni devoir envers les autres peuples, il y a eu des cas de transgression à la norme.

                  Par exemple il y avait eu le cas du Chevalier de Saint Georges et de quelques Peaux-rouges qui, avant Géronimo, avaient eu une situation carrément de bourgeois Blanc avec terres cultivées par des esclaves noirs, demeure victorienne à colonnes et vaisselle en argent et cristal. Certes, il s’agissait là d’Indiens très séduits et acquis à la parole de l’homme Blanc. Ils croyaient encore que les traités signés par Georges Washington allaient être respectés. Ils peuvent donc être considérés comme des naïfs et des traîtres à leur peuple, m’enfin leur cas prouve que ceux des Nègres qui jouaient la carte Blanche n’étaient pas archi rejetés.

                   Seuls les mariages inter ethniques sont restés très interdits mais les bâtards nés d’unions libres n’étaient pas systématiquement rejetés - si les deux groupes n’étaient pas en guerre- et le cas du colonel Alexandre Dumas, le père de l’auteur des Mousquetaires, en est un autre exemple

                  Il semble donc qu’il aura toujours existé un biais permettant un mélange. Au compte-goutte certes mais ce n’est pas rien.


                  Finalement, tout s’est passé comme si le vrai problème n’était pas la couleur de peau ou la forme de nez mais les moeurs différents. Yaka voir comment catholiques et protestants se sont foutus dessus.

                  Ce qu’on appelle racisme serait en réalité un moeursisme.


                  • LeLionDeJudas LeLionDeJudas 22 novembre 2011 18:04

                    Je suis plutôt d’accord, même si le racisme pur et dur sans égard pour les mœurs et uniquement relatif à une race existe vraiment.
                    Dans le cas du texte ci-dessus, il ne s’agirait pas tant de stigmatiser le « blanc » ou l’« occidental » qu’un mode de vie qui accapare et détruit toute ressource jusqu’à épuisement. Ca c’est du nihilisme.


                  • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 22 novembre 2011 19:05

                    Vous faites dans le catastrophisme : la planête est bien loin d’être détruite.


                  • Aldous Aldous 23 novembre 2011 07:39

                    Mais alors d ou vient que ce sont ces salauds de blancs qui ont abolit l esclavage, declare les droits de l homme, instaure la democratie, separe l eglise et l etat libere la femme ?


                  • Aldous Aldous 23 novembre 2011 08:26

                    @liondejudas 


                    Dans le cas du texte ci-dessus, il ne s’agirait pas tant de stigmatiser le « blanc » ou l’« occidental » qu’un mode de vie qui accapare et détruit toute ressource jusqu’à épuisement. Ca c’est du nihilisme.

                     Oui mais ce n’est pas ce qu’il dit : il dit les blancs et il enfonce le clou en se proclamant ouvertement raciste. Vous reinterpretez.

                    Son texte infame est passible de la loi reprimant l’incitation a la haine raciale.

                  • Eléonore Eléonore 22 novembre 2011 17:43

                    Et bien moi j’apprécie ! Merci Michel....Comment peut-on mettre en doute ces vérités :

                    Cela fait trop longtemps qu’on massacre les peuples natifs, qu’on écrase les pays du Sud, qu’on domine et qu’on bat les femmes, qu’on exploite les animaux qui n’ont pas été crées pour nous et pour ça, mais pour le seul droit de vivre.
                    Deux mille ans d’égarements, reprenons conscience !
                    Trop de Blancs qui polluent, consomment, consument dix, vingt, cent fois plus que les autres et avant les autres, qui ne laissent que des puits, des gisements, des sols, des forêts vides, taris, stériles, exsangues…

                    Trop de blancs, trop d’humains qui tuent, torturent, empoisonnent, saccagent, pillent, exploitent. Suis pas fière de faire partie de cette inhumanité, dont un pays proclame la corrida patrimoine immatériel ! Faut le voir pour le croire...et ces musulmans qui affirment que grâce aux sacrifices des moutons perpétrés en souvenir d’Abraham ils sauvent l’humanité.


                    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 22 novembre 2011 19:09

                      Les animaux et les plantes sont des CHOSES dont on peut disposer à sa guise tant qu’on en laisse assez pour les générations futures, y compris via des corridas.


                    • amipb amipb 22 novembre 2011 22:51

                      Non, Alois, ce ne sont pas des choses mais bel et bien des êtres vivants, et nous ne devons en disposer qu’avec respect, contrairement à nos pratiques « modernes ».

                      En ce sens, l’auteur a raison quant au respect des anciens peuples pour ce qui les entourait, même si je ne le suis pas du tout dans sa conclusion destructrice.

                      Il me semble que l’avenir passe par l’amour de l’autre, certainement pas par la haine des autres, de soi-même ou, pire, de son espèce.


                    • Aldous Aldous 23 novembre 2011 07:41

                      Qu attendez vous pour vous suicider Eleonore ? Monter l’exemple que diable !


                    • René 03 René 03 5 décembre 2011 09:52

                      Non Alois les animaux et les plantes sont vivants de plus les animaux sont des êtres sensibles 

                      vos ignobles propos vous placent bien au dessous de ces êtres que vous méprisez.

                    • joletaxi 22 novembre 2011 17:57

                      « et qu’on bat les femmes, »


                      parfois on serait tenté quand on vous lit

                      • Mycroft 22 novembre 2011 18:42

                        Cette pauvre petite Gaïa. Qui souffre beaucoup, n’est ce pas.

                        C’est vrai que c’est elle qui subit les épidémie, la famine, les tsunamis, les tremblements de terres, ou je ne sais quelle invention cruel des méchants humain. Oups, je me suis trompé, c’est le contraire.

                        Si on faisait à Gaïa, proportionnellement parlant, le 10ème de ce qu’elle nous a fait subir, la planète ne serait plus vivable.

                        Et je vais vous dire un truc, j’espère vivement qu’un jour, on puisse se passer de ce cailloux qui nous a pourri la vie et qui nous la pourri encore régulièrement (CF Fukushima, par exemple) en créant par nous même notre propre planète, plus stable, plus organisée, plus vivable, en un mot.

                         Mais cet avenir n’est possible qu’avec des humains fier de ce qu’ils sont, des enfants, non de Gaïa, mais de la science. Et qu’avec des humains qui glorifie la vraie force. Pas la force physique, complètement négligeable (quel corps peut faire le poids face à la puissance de l’atome, par exemple ?) ni la force sociale, virtuel est souvent usurpé (cette force des financier, des entrepreneurs et de certains politiciens, bref, de tous ceux qui savent si bien s’approprier le travail réel des autres). Mais bien la force intellectuelle, scientifique, celle qui nous a permis, en moins de deux siècle, de passer d’une espèce qui peine à assurer ses besoin, à devenir une espèce capable de créer des formes « d’intelligence » non vivante, des mondes virtuels et de faire face efficacement à un certains nombre des nombreux bâtons que cette saleté de planète nous mets régulièrement dans les roues.

                        Les animaux sont incapables de créer cette force du savoir, incapable de nous concurrencer sur ce point. Et cette force là, actuellement, il faut reconnaitre qu’elle est encore porté par l’homme blanc (même si ce n’est que pour des raison historique). Il est évident que l’homme blanc va petit à petit descendre de son piédestal (parce qu’il y a pas mal de tocard parmi les hommes blancs, parce que les raisons historiques qui empêchaient la participation des autres catégories ethniques à cette course à la puissance pour l’humanité disparaissent progressivement, parce que la science ne fait qu’une seule distinction : ceux qui sont capable de comprendre et les autres).

                         Plutôt que de perdre notre temps à discriminer l’homme blanc parce qu’il est un homme blanc, essayons plutôt d’encourager ceux qui sont ethniquement différents (ou qui n’ont pas le même sexe) a apprendre à comprendre les mystères des mathématiques et des sciences. Ils sont de plus en plus nombreux à le faire. Mais il nous faut plus de monde pour nous renforcer. Et pas n’importe qui, il nous faut des gens qui ont du potentiel. Car expliquer les mystères des mathématique à des benêts, c’est long, fastidieux et inutile. Et les benêts sont légions. On a besoin de tous les autres.


                        • zurawski 22 novembre 2011 18:50

                          Joletaxi,c’est pas sympa et vraiment pitoyable non digne d’un blanc, ni d’un noir mais d’un con.

                          Tous à fait d’accord avec toi Eléonore comment peut t’ on nier ces vérités.


                          • joletaxi 22 novembre 2011 21:40

                            vous avez raison, on perd son temps avec à lire les idioties de pareils cintrés,il faut être con pour encore y réagir


                          • Magnon 22 novembre 2011 19:09

                            Bel exemple d’eco-fascisme assumé.


                            • Aldous Aldous 23 novembre 2011 08:55

                              C’est le but de cette propagande ecofasciste comme je l’ai expose dans larticle : la democratie menace la planete


                              http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/climat-la-democratie-menace-la-97052#formulaire-forum

                            • nenecologue nenecologue 22 novembre 2011 19:21

                              c’est marrant lorsque l’on montre un couple métisse c’est 99% du temps une femme blanche et un homme noir . Pourquoi ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès