Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > De la fuite dans les idées

De la fuite dans les idées

Des chercheurs qui cherchent on en trouve, des chercheurs qui trouvent, on en cherche chantait l’un de mes artistes préférés, Julos Beaucarne. Lien

Prenons par exemple Gillis Patrick Flanagan.

Il est né le 11 octobre 1944 à Oklahoma City.

A l’âge de 5 ans, il est capable de démonter des appareils, et de les assembler à nouveau.

Un an après, son père à la bonne idée de lui offrir un laboratoire de chimie.

A 12 ans, il invente un détecteur de fusées guidées à distance en utilisant des pièces de rechange destinées à l’équipement d’un radio amateur. Coût de sa trouvaille 5 dollars.

Son détecteur a pu enregistrer le décollage et l’explosion des fusées et des bombes atomiques jusqu’à une distance de 13 000 km et il a reçu pour cette invention le premier prix dans le domaine de l’électronique.

Hélas pour lui, le Pentagone lui a confisqué son invention, en lui en interdisant toute utilisation.

A 19 ans, il fait partie de l’équipe du programme de vol spatial de Gemini, et travaille pour la NASA sur les ordinateurs de combat « Gemini ».

Life Magazine l’a nommé comme l’un des « cent jeunes hommes et femmes les plus importants des états-unis". lien

Après 20 ans de recherches, il réussit à reproduire l’eau légendaire des Hunza sous la forme d’un concentré de l’énergie cristalline.

lien

Il a été nommé en 1997 scientifique de l’année par « l’association internationale pour la nouvelle science », grâce aux plus de 300 brevets qu’il a déposés. lien

Allons en France, pour rencontrer Guy Nègre.

Il est l’inventeur d’un véhicule qui fonctionne à l’air comprimé.

Il y a près de vingt ans qu’il a inventé ce moteur, et il est allé frapper à toutes les portes possibles et imaginables en France.

Sans réponse.

Alors il s’est tourné vers le groupe Indien « Tata Motors » et ils ont signé un contrat en 2007.

Aujourd’hui Tata Motors est le n°1 sur le marché des véhicules commerciaux, et le n°2 sur celui des véhicules particuliers aux Indes.

Cela représente tout de même 4 millions de véhicules.

Aujourd’hui Tata Motors et Guy Nègre, avec sa société MDI, se sont penchés vers une amélioration du moteur à air comprimé. lien

Ils ont présenté au salon de Genève 2009, l’Air Pod,.

Cette voiture, dotée d’un moteur à air comprimé est capable de transporter 3 personnes et a une autonomie de 200 km.

Elle vaut 6000 €.

Le plein du réservoir se fait en 1,30 minute et il faut compter la moitié d’un euro pour faire 100 km. lien

Dommage que notre gouvernement qui prétend  s’intéresser à la défense de l’environnement et à la réduction des gaz à effet de serre n’ait pas pris en compte cette invention « zéro pollution ».

Le lecteur avisé m’objectera que pour que ce label soit respecté il faut que l’énergie électrique qui permet la recharge soit d’origine propre et renouvelable (solaire, méthane etc.), car si cette énergie est nucléaire, le terme « zéro pollution » ne serait alors plus adapté.

En attendant, le jour ou Tata va vendre en France la voiture à air comprimé de Guy Nègre, un certain Borloo va pouvoir commencer à manger sa cravate.

Mais restons dans la voiture.

Le véhicule le plus sophistiqué de Général Motors est le concept Chevrolet Volt.

Cette voiture utilise un moteur à gaz pour produire un supplément d’électricité, et les sources énergétiques sont illimitées : essence, bien sûr, mais aussi éthanol, biodiésel, méthane, ou même hydrogène.

L’inventeur de cette voiture révolutionnaire est Nigérian et s’appelle Jelani Atiyu. lien

Cet Africain de 47 ans, marié et père de deux enfants, a commencé à travailler pour Général Motors en 1997.

La récente élection du président Obama va sans nul doute, donner un sérieux coup d’accélérateur à cette invention.

Restons en Afrique pour découvrir une inventrice qui, j’en suis sûr, va déclencher la polémique.

Elle a inventé le premier préservatif « anti-viol ».

Sonette Ehlers est Sud Africaine, et a conçu un préservatif féminin dont les « épines » se plantent dans la peau du pénis du violeur lorsqu’il y a agression.

Il s’appelle RapeX.

Il faut savoir que dans son pays, il y a plus de 50 000 viols rapportés en un an.

Officieusement, on pourrait multiplier, d’après les associations, ce chiffre par 4. lien

Récemment la commission légale du pays a estimé en effet qu’un viol y était commis toutes les 26 secondes, portant le nombre d’agressions sexuelles à plus d’1,5 millions.

Le débat est ouvert, car comme disait un vieil ami africain : « les ventres pleins partagent le même avis ».


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • morice morice 21 octobre 2009 11:55

     « chantait l’un de mes artistes préférés, Julos Beaucarne »


    cet homme est INDISPENSABLE et son dernier album un chef-d’œuvre, merci mr cabanel d’en faire une REFERENCE !

    • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2009 13:46

      Morice,
      heureux de partager çà avec vous,
      julos est un artiste immense, et je pèse mes mots,
      dommage qu’il soit un peu écarté,
      la chanson française de création n’est plus ce qu’elle devrait être
      et pourtant je suis à l’écoute,
      connaissez vous jean marc lebihan ?
      et quelques autres,
      (à retrouver sur « chansonrebelle »
      cordialement
      oc


    • morice morice 21 octobre 2009 14:46

      non mais je vais suivre votre avis avisé !


    • LE CHAT LE CHAT 21 octobre 2009 12:07

      salut Olivier ,
      par curiosité j’ai cherché le Rapex , ça vaut un piranha dans le vagin ! ! super trouvaille , est ce que ça existe pour les éphèbes thailandais boxeurs de 40 ans ?


      • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2009 13:48

        Oui, le Chat,
        c’est un peu démesuré,
        mais à la lumière de ce qui se passe un peu partout dans le monde, pourquoi ne pas envisager des solutions radicales ?
        les jeunes de 40 ans qui en paraissent 18 (ou moins à avis) devraient y penser, et un certain Frédéric qui fait honte à sa famille, ou en tout cas à son pays aussi.
        amicalement


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 21 octobre 2009 12:31

        Salut Olivier,

        « Hélas pour lui, le Pentagone lui a confisqué son invention, en lui en interdisant toute utilisation. » Tu me rappelles l’histoire de l’horloge astronomique de la cathédrale de Strasbourg : La légende raconte que le créateur de cette horloge aurait eu les yeux crevés à la fin de la création de celle-ci pour qu’il ne puisse pas la reproduire, mais cette légende se retrouve sur diverses autres horloges...Toi tu inventes, moi je t’interdit !

        En France, chez nous, dans notre beau pays à la pointe de la civilisation, un grand ami de notre grand pilote en chef pas du tout menteur, nous a fait financer la plus grande invention du moment, ( en 81 ), gage de notre formidable esprit d’entreprise et fruit de cette véridique réputation comme quoi, nous, chez nous , on n’a pas de pétrole, mais on a des idées...Est née de cette magnifique union de bonnes volontés et de financement imposés la....LIGIEEEEER.... !

        Une espèce de tondeuse carrossée sans la lame  !

        Dès qu’on a un inventeur qui sort de l’ornière profonde où s’est en-lysée toute seule notre politique-du-tout-pétrole-quitte-à-aller-encore-péter-la-gueule-à-l’IRAN, on l’envoie chier en INDE au risque de lui crever les yeux s’il insiste. Cheeuu nous, pour une sombre histoire de taxes, alors que nous roulions confortablement dans de légères voitures à essence de plus en plus silencieuses telles la formidable GSXA, de Citroën, pour gagner vingts centimes aux cent bornes, nous revoilà tous à rouler au diésel, c’est à dire le kérozène de camion...Bruyant en ville et polluant en particules... !!!

        C’est pas encore demain que l’on va enfin pouvoir émerger notre-tête-dans-le-sable-du-désert-arabe pour rouler intelligent, je te le dis. http://video.google.fr/videosearch?q=ca+m%27enerve&oe=utf-8&rlz=1R1GGGL_fr___FR345&client=firefox-a&um=1&ie=UTF-8&ei=deLeSoX7CJOJ4QaroPAK&sa=X&oi=video_result_group&ct=title&resnum=1&ved=0CA8QqwQwAA#


        • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2009 13:50

          Lisa,
          j’aime ta colère,
          et elle est justifiée,
          merci pour les liens, pour les idées, et pour ta présence,
          amicalement


        • kitamissa kitamissa 21 octobre 2009 14:29

          puisque vous évoquez la GS de chez Citron ,l’idée au départ était bonne ,un véhicule inspiré de Panhard ,avec une motorisation à refroidissement par air,donc entretien simplifié ;
          motorisation modeste mais au rendement suffisant pour emporter un ensemble léger et au CX favorable ,consommation réduite grâce à ce rendement bien étudié ,tenue de route exemplaire,et suspension hydraulique efficace sur routes dégradées ...

          mais question fiabilité ....c’était le hic ! déjà rien que pour changer les bougies c’était un bordel pas possible,sans compter les pannes de suspension,la boîte de vitesses fragile,les pneus de dimension insuffisante, et la rouille qui avait tendance à envahir rapidement la caisse et les soubassements ...

          il y a eu le modèle Bi rotor qui s’est vendu comme une trompette à l’entrée d’un cimetiere ,vu la consommation d’huile de ce type de moteur ,et du manque de fiabilité chronique de la GS ,et du réseau après vente déficient ,dommage l’idée était bonne,le Rotatif n’a pratiquement pas de pièces en mouvement si ce n’est qu’un excentrique muni de lamelles en guise de segments,et qui à chaque tours exécute les temps moteurs > admission ,compression,explosion,échappement < sans groupe mobile ni inertie ni frottements d’un ensemble classique à pistons

          Panhard ( j’ai possédé 3 modèles 24 CT) avait été le précurseur de ce genre de véhicule ,structure légère et profilée,moteur en Flat Twin de 850 cc à haut rendement refroidi par turbine à air ,très faible consommation pour des performance élevées ,mais fiabilité déplorable et entretien coûteux ( il fallait démonter les moteurs tous les 50000 bornes pour déboucher les larmiers de vilbrequin,et changer le pigon de distibution qui avait endance à se désagréger ,sinon,c’était du 5 litres au 100 pour 160 km/h en pointe ( pour la 24 CT) et 145 Km/h pour la berline PL 17 Tigre,aussi bien qu’une DS de l’époque !

          on sait faire des moteurs à très haut rendement ( Orbital en Australie a fabriqué des moteurs 2 temps à injection,donnant un centaine de HP pour 1000 cc ) avec une structure en plastique spécial,sauf le groupe mobile bien entendu,et capable de belles performances pour une consommation dérisoire !


        • morice morice 21 octobre 2009 14:47

          Panhard ( j’ai possédé 3 modèles 24 CT) 

          vous, vous remontez dans mon estime là.

        • kitamissa kitamissa 21 octobre 2009 15:28

          Morice ..

          on en avait déjà parlé ....ben oui,la 24 Ct ça a été ma bagnole fétiche ( j’ai même failli en racheter une il y a 3 ans comme neuve,mais tout l’intérieur à reprendre, les garnitures ayant séché et craquelè..)

          j’ai eu le modèle Etoile 1964 avec le M8 S achetée neuve ( et qu’on m’a volée )

          un modèle 1965 avec les freins à disque et le M10 S ,et enfin la dernière série 1967 modèle export avec toit ouvrant,sièges cuir,un vrai bijou !

          sur celle de 1965,j’avais récupéré un moteur Panhard 1000 cc préparé par les frères Hampe,coureurs et préparateurs pour la compétition ,double allumage,système de lubrification aéronautique,pistons renforcés,bielles allégées,et un carbu par cylindre !

          je grattais les R8 Gordini au démarrage et en vitesse de pointe !

          et seulement 6 litres aux cents pied dedans !


        • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2009 15:40

          Kitamissa,
          ah, la panhard,
          un look innovant,
          mais bon, on restait au moteur tradtionnel,
          un peu (ou beaucoup) d’essence, une explosion, des pistons qui se mettent en branle,
          je trouve que depuis que le moteur à explosion a été inventé, on a pas beaucoup, ou peu, avancé,
          a part le vankel (pas sur de l’ortographe)
          alors vivent les inventeurs,
          je pense à stan meyer et son moteur à eau (contreversé, et pourtant !)
          et aux autres.


        • kitamissa kitamissa 21 octobre 2009 23:38

          le moteur à explosion ....

          à partir du moment où les temps moteurs ( 2 ou 4 temps) sont présents,ça y’est ce moteur est là,après,avec le progrés,on l’a rendu plus fiable,et moins gourmand en augmentant le rendement par rapport à la cylindrée et au pourcentage d’octane du carburant ,en jouant sur l’admission,l’échappement,l’ouverture des soupapes,le front de flammes de l’allumage,l’injection électronique qui utilise tous les paramètres pour optimiser le besoin en carburant par rapport au besoin du moteur .....mais la base même du moteur demeure inchangée !

          au point de vue de la consommation,plus rien à voir à performance égale avec une bagnole d’il y a 20 ou 30 ans !

          maintenant ,un véhicule moyen atteint facilement le 200 km/ h en consommant 30% de moins qu’un ancien ,avant, pour atteindre cette performance,il fallait une grosse bagnole avec à cette vitesse au moins 15 litres aux cents !

          j’ai évoqué le moteur Orbital,un proto avec un moteur de 1000cc d’une centaine de CV frisait le 200 km/h avec une conso très faible 5 à 6 litres si mes souvenirs sont exacts,et il y a déjà une quinzaine d’années de celà ,alors,vu les progrés réalisés depuis,on peut encore améliorer le rapport rendement- consommation !


        • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2009 23:53

          Kitamissa,
          sur le fond, vous avez raison, il y a bien sur une amélioration évidente du « moteur à explosion »,
          mais on est toujours sur le même principe,
          je pense qu’il y aura un jour ou l’autre un inventeur qui va nous sortir de derrière les fagots une invention qui va ranger dans les tiroirs des inventions dépassées, le vieux moteur à explosion,
          et à mon humble avis, çà ne devrait pas tarder,
          bien sur, le moteur à explosion gardera ses fans,
          les collectionneurs l’auront toujours dans leur cœur,


        • ObjectifObjectif 22 octobre 2009 13:20

          Personnellement, j’évite les explosions dans mes moteurs, aucun n’aime vraiment smiley Il s’agit plutôt de combustion interne.

          En fait, tous les moteurs à piston fonctionnent sur des différences de pression et de volume, et sont donc des moteurs à air comprimé. Le principe du moteur à piston est d’ailleurs réversible : on peut comprimer ou décomprimer.

          Pour les moteurs à combustion interne, on crée l’air comprimé directement dans le cylindre, en chauffant par une combustion, et c’est là que l’efficacité est très mauvaise, car il faut aller vite ! 4 combustions par tour, en général, à 2000 ou 3000 tours par mn, ça ne fait pas long.

          Le moteur à piston est tellement simple et efficace que je ne vois pas comment le remplacer. Mais de là à continuer à faire les combustions à l’intérieur...


        • olivier cabanel olivier cabanel 22 octobre 2009 14:19

          ObjectifObjectif,
          j’ai l’intuition, et sa conséquence (?) la certitude, que le moteur à explosion à vécu.
          bien sur, on peut toujours améliorer,
          mais la recette reste la même.
          vivement que la page soit tournée.
          et il semble que çà commence à être le cas.


        • ObjectifObjectif 22 octobre 2009 18:03

          Au niveau technique, le moteur à combustion interne devrait disparaître, mais le moteur à piston restera, sans la partie combustion interne.

          Maintenant, windows est une hérésie technique, mais se vend encore : la psychologie gagne souvent sur la technique...

          A bientôt !


        • olivier cabanel olivier cabanel 22 octobre 2009 18:10

          ObjectifObjectif,
          l’avenir nous dira si vous avez raison,
          hélas, je ne lis pas dans le marc de café,
          rire,
          à+


        • ObjectifObjectif 21 octobre 2009 14:14

          Bonjour,

          Faire voisiner le moteur à air comprimé avec ce Mr Flanagan n’est pas rendre service à Mr Nègre.

          Le moteur à air comprimé fait appel à de la physique « basique », mais qui demande un savoir-faire important pour passer en production. Tout les principes sont documentés et bien connus.

          Mr Flanagan a l’air plus doué pour les superlatifs et le marketing new age que pour la publication compréhensible de ses résultats techniques...

          Concernant l’air comprimé, la licence avec le groupe Tata concerne seulement le territoire de l’Inde, d’après les informations publiées à ce jour.

          Par ailleurs, si l’électricité est pratique pour comprimer de l’air, ce n’est pas la seule solution. On peut par exemple utiliser les propriétés thermiques du rayonnement solaire avec de très bons rendements, même si ce n’est pas industrialisé aujourd’hui. Le gros avantage est que l’air comprimé se stocke facilement.

          Encore du travail !


          • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2009 15:42

            oui ObjectifObejctif,
            heureux de vous retrouver sur ce lien,
            après les épisodes instructifs de l’énergie magnétique,
            j’ai parcouru avec bonheur vos échanges avec Krolik,
            ce que j’en sais, sur Tata, c’est que la commercialisation se fera partout dans le monde,
            d’ailleurs, au nom de quelle règle, ou loi, ne serait-elle possible en France ?


          • ObjectifObjectif 22 octobre 2009 09:15

            Bonjour,

            C’est un vrai plaisir d’échanger avec des personnes ouvertes !

            Concernant la vente des voitures MDI, les publication de MDI disent que les licences sont territoriales : Tata s’est engagé à les vendre en Inde seulement. Mais ils auront déjà de quoi faire smiley

            D’ailleurs les usines de production aussi sont locales : c’est un élément important de la stratégie industrielle de MDI.

            A bientôt !


            • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2009 15:44

              Oui, Morice,
              merci de l’avoir évoqué,
              il y a aussi le procédé Pantone, qui permet d’économiser le carburant,
              mais c’est toujours un moteur traditionnel, seulement amélioré,
              ce qui ne l’empêche pas d’être intéressant.


            • morice morice 21 octobre 2009 14:50

              Stirling, pardon !


              • leon 21 octobre 2009 15:26

                moi j’ai un PL17 break 

                et je suis un fan des Panhard

                • kitamissa kitamissa 21 octobre 2009 15:35

                  à Fontainebleau ,un pépé ( je ne le vois plus depuis deux ans ,il doit être décédé ) avait une PL 17 achetée neuve,et roulait avec depuis toujours,et en super état ,toujours entretenue au poil !

                  j’ai plusieurs fois discuté avec lui,pour rien au monde,il n’aurait changé sa Panpan contre une autre !

                  si ça se trouve,elle doit dormir au garage ! ou peut être revendue à un collectionneur ?


                • bart153 bart153 21 octobre 2009 23:12

                  Inéressant. Cependant un point attire mon attention et j’aimerai vous le présenter.

                  Il est écrit dans l’article : 0,5 cts euro/100km.

                  Prenons le prix du kWh en France à 0,1euro/kWh (je ne me trompe pas trop je pense).

                  Cela nous donne une entrée de 5kWh pour 100km.

                  Un diesel moderne fonctionne à 40% d’efficacité, et les meilleurs doivent consommer environ 4L/100km.
                  1L de diesel = 9,7kWh, mettons 10kWh. Donc pour 100km avec un diesel on dépense 5L*10kWh=50kWh.
                  En considérant que 40% sont convertis en énergie mécanique et 60% perdus en chaleur, le cout énergétique pour une voiture qui aurait 100% d’efficacité serait 20kWh.

                  Or, cette voiture à air comprimé fonctionnerait avec seulement une entrée de 5kWh...Comment se fait-il qu’il y ait une si grande différence ? Cette différence se fait-elle sur le poids essentiellement ?


                  • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2009 23:30

                    Bart,
                    merci d’avoir relevé çà,
                    çà me semble pertinent,
                    j’ai eu il y a quelques temps Guy Nègre au téléphone,
                    je voulais l’inviter à donner une conférence pour un salon écologique,
                    je vais lui poser la question, car je n’ai pas la réponse,
                    mais je pense honnêtement que les chiffres donnés sont bons,
                    ce qui est certain, c’est que le véhicule décrit dans l’article semble être assez léger...
                    c’est peut être un élément.


                  • ObjectifObjectif 22 octobre 2009 09:28

                    Bonjour Bart,

                    Je ne sais pas d’où vient le chiffre de 0,5€/100km, il faudrait citer la source.

                    Concernant les comparaisons, il faut d’abord bien noter qu’il s’agit d’une voiture complète, pas d’un moteur seulement. Du coup votre intuition finale me parait essentielle : déplacer 200kg de véhicule pour 80kg de chair humaine, c’est beaucoup plus efficace que déplacer 1000kg ou 1500kg.

                    En en contexte urbain, à faible vitesse, l’énergie dépensée est quasiment proportionnelle à la masse.

                    En utilisant directement l’air comprimé :
                    - le moteur devient plus simple (plus de refroidissement, d’allumage, de boite à vitesse,...) et même plus léger (pas de problème de résistance à la température) avec des matériaux plus légers ;
                    - l’efficacité énergétique est meilleure (plus de perte de combustion smiley) et certaines optimisations mécaniques inventées par Mr Nègre améliorent encore les choses.

                    Enfin, l’utilisation de matériaux plus résistants et plus légers que l’acier pour le reste est le dernier atout.


                  • ObjectifObjectif 22 octobre 2009 09:32

                    Ah oui, j’oubliais aussi que le moteur ne tourne, et donc consomme, que quand on a besoin de lui. A l’arrêt, pas de consommation.

                    Et cerise sur le gâteau, plus besoin de clim car l’air qui ressort est froid smiley Donc parfait pour tous les pays chauds.


                  • bart153 bart153 21 octobre 2009 23:41

                    J’aimerai beaucoup connaitre le rendement mesuré de ce moteur, car mon calcul s’est en plus basé sur un moteur de 100% d’efficacité...

                    Enfin, léger voudra-t-il dire moins de sécurité, plus fragile etc. ?

                    Si vous parvenez à en savoir plus, je serai ravi de le savoir.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2009 23:49

                      Bart 153,
                      plus léger ne veut pas dire plus fragile,
                      rappelez vous « le chêne et le roseau »..
                      mais les réponses techniques, vous les aurez, si l’inventeur en personne veut bien prendre ma place sur ce fil


                    • Polemikvictor Polemikvictor 22 octobre 2009 10:36

                      Pour avoir un peu d’autonomie avec un volume de reservoir raisonnable on doit comprimer de l’air a quelques centaines de bar .... en perdant la chaleur de compression .
                      Un rendement de 1% serait un max. Avec quelques délicatesses technologiques : compresseurs à plusieurs étages, taille su stockage de la « station service », compatible avec ce que sait faire la métallurgie en reservoir sous pression, car il n’est pas question de comprimer l’air au moment du plein sauf a installer une installation de compression et de refroidissement gigantesque.
                      ENcore une idée victime des lois de la physique ! Abolissons la loi des gaz parfaits !


                      • ObjectifObjectif 22 octobre 2009 12:52

                        Bonjour Polemikvictor, de retour du froid ;- ?

                        Comprimer de l’air à quelques centaines de bar n’est pas un problème : les bouteilles de plongées sont à 200bars, les bouteilles d’air des pompiers sont à 300bars sur leur dos, et des industriels actuels de l’automobile ont annoncé stocker l’hydrogène à 700bar dans les voitures. Ces voitures utilisent des réservoirs à 300bars actuellement.

                        La compression mécanique la plus habituelle va créer 40% de chaleur. Si on jette cette chaleur, alors l’efficacité énergétique est de l’ordre de 60%, ce qui est déjà pas mal par rapport à la fabrication de l’essence et à son transport. Mais si on utilise cette chaleur en co-génération, on arrive à 95% sans problème : d’où l’intérêt de comprimer là où on a besoin de chaleur, par exemple... dans chaque maison. Plutôt que d’avoir des chauffages électriques, ce qui est un vrai gaspillage honteux, autant comprimer et garder la chaleur.

                        Par ailleurs les compresseurs actuels n’ont pas été optimisé pour l’efficacité énergétique, ce n’était pas rentable pour les volumes actuels : mais on pourrait faire beaucoup mieux avec un plus grand marché.

                        Quand au stockage, les réservoirs mobiles sont en résine et fibres diverses (carbone, kevlar,...) pour gagner en masse, ou en aluminium, en acier voire en béton. Mais comparé à des batteries électriques, les réservoirs d’air comprimé sont simples, quasiment inusables, sans perte ni au stockage ni au chargement/déchargement, et sans pollution chimique (et sans contrôle par des multinationales smiley.

                        Enfin, comprimer de l’air par un moyen mécanique est la méthode la plus habituelle, mais on peut comprimer en chauffant (vive PV=nrT !), et dans ce cas tous les moyens sont bons, la concentration solaire étant la plus efficace et la moins cher, disponible partout. Mais cela n’est pas encore industrialisé, on se demande bien pourquoi...

                        Enfin, n’oubliez pas que les « moteurs à combustion interne » actuels sont tous des moteurs à air comprimé, mais où la compression à lieu dans le moteur, par un chauffage très rapide, qui a une très mauvaise efficacité.

                        En ayant l’idée d’utiliser de l’air comprimé par ailleurs, Mr Nègre sépare les problèmes et permet d’optimiser chaque phase : il applique seulement « diviser les problèmes pour régner »... et il règne smiley


                      • Polemikvictor Polemikvictor 22 octobre 2009 15:37

                        Essaye d’alimenter un moteur à air comprimé avec une bouteille de plongée, tu verra que tu n’ira pas loin et la detente à faible debit ne pose pas de probleme de givrage et combien de temps pour remplir ces bouteilles ?

                        Quand tu stockes de l’hydrogene a 700 bar tu utilises pour cela 30% de l’energie que ce gaz développera par combustion et avec l’air comprimé tu ne récupérera que l’energie liée à la detente.

                        « La compression mécanique la plus habituelle va créer 40% de chaleur »
                         applique la loi des gaz parfaits avec 200bar de montée en pression à partir d’un bar et de 20°C et tu arrives à une température absolue de 54580°K si tu penses que cela ne fait que 40% de chaleur achetes toi le 2nd N° de ton cours de physique.

                        Apres tu n’a plus qu ’a trouver un matériaux qui resiste à cette température.
                        Bonne chance



                        • ObjectifObjectif 22 octobre 2009 19:32

                          « Essaye d’alimenter un moteur à air comprimé avec une bouteille de plongée, tu verra que tu n’ira pas loin » : A volume et température égaux, un bouteille gonflée à 200bars emmènera le moteur 1/3 moins loin que la bouteille gonflée à 300bars. C’est de la physique de base smiley

                          « la detente à faible debit ne pose pas de probleme de givrage » : il faut bien sûr prévoir des échangeurs thermiques bien dimensionnés, c’est pour cela que la mise en œuvre n’est pas si simple et que la mise au point prend du temps.

                          « combien de temps pour remplir ces bouteilles ? » : c’est comme pour le fut du canon smiley mais quelques minutes avec des réservoirs tampons adaptés.

                          « Quand tu stockes de l’hydrogene a 700 bar » : j’ai cité la possibilité d’utiliser une pression de 700bars pour dire qu’elle était en test actuellement dans des véhicules par des industriels de l’automobile, et avec de l’hydrogène, autrement plus dangereux que de l’air. Donc c’est possible. Toutefois, les réservoirs à 700bars sont encore un peu cher, en attendant un marché de masse smiley

                          "applique la loi des gaz parfaits avec 200bar de montée en pression à partir d’un bar et de 20°C et tu arrives à une température absolue de 54580°K«  : rien ne vaut l’expérience pour trouver l’erreur dans l’application des lois connues. On peut par exemple interroger des fabricants de compresseurs, avec refroidissement à eau, pour pouvoir réutiliser et être plus efficace dans le cycle thermodynamique. Ils donnent environ 40% de chaleur.

                          Ce qui est beau avec PV=nrT, c’est que cette formule relie 4 variables, ce qui est beaucoup par rapport aux formules plus habituelles. Il faut un peu de temps pour ne pas oublier la température, et donc les échanges de chaleur. C’est pour cela que l’on met des échangeurs de chaleurs, et que l’on met plusieurs étages de compression.

                          D’ailleurs, la compression d’air est un très bon moyen (avec les réserves d’eau en altitude) de stocker l’énergie électrique, une fois les problèmes thermiques résolus : par exemple pour les éoliennes.

                          Les batteries électriques actuelles, même les plus évoluées, n’arrivent pas à la cheville en efficacité globale. Et en plus, une batterie de portable qui explose, c’est déjà dangereux, alors des tonnes de batteries...

                           »et tu arrives à une température absolue de 54580°K «  : C’est ITER qui va être intéressé, presque aussi bien que la Z-machine ? Mais alors comment font les pompiers pour leurs réserves respiratoires à 300bar ?

                           »achetes toi le 2nd N° de ton cours de physique." : je comprend mieux le Polemikvictor smiley


                        • Ben_Ber 22 octobre 2009 17:22

                          Jeter un coup d’œil la dessus et regarder bien les dates
                          http://search.lesechos.fr/archives/2000/LesEchos/18114-99-ECH.htm?xtor=AL-4001
                          http://www.liberation.fr/economie/0101356493-le-plein-d-air-comprime-svp
                          Curieux comme le discours n’a pas varier d’un iota sur les performances depuis 2000, Que font-ils chez MDI depuis cette date... et puis pourquoi des véhicules qui roulait déjà il y a près de 10 ans n’ont toujours pas été testé ? Cela sent très très très fort la fumisterie...

                          Et encore je ne me suis pas cassé le tronc à chercher des articles plus anciens mais dès 1997 Guy Nègre devait révolutionner l’automobile. Mais on ne voit toujours rien venir, à part des discours bien entendu.


                          • Ben_Ber 22 octobre 2009 17:22

                            Jetez un coup d’œil la dessus et regardez bien les dates
                            http://search.lesechos.fr/archives/2000/LesEchos/18114-99-ECH.htm?xtor=AL-4001
                            http://www.liberation.fr/economie/0101356493-le-plein-d-air-comprime-svp
                            Curieux comme le discours n’a pas varier d’un iota sur les performances depuis 2000, Que font-ils chez MDI depuis cette date... et puis pourquoi des véhicules qui roulait déjà il y a près de 10 ans n’ont toujours pas été testé ? Cela sent très très très fort la fumisterie...

                            Et encore je ne me suis pas cassé le tronc à chercher des articles plus anciens mais dès 1997 Guy Nègre devait révolutionner l’automobile. Mais on ne voit toujours rien venir, à part des discours bien entendu.


                            • olivier cabanel olivier cabanel 22 octobre 2009 17:45

                              Ben Ber,
                              soyez sérieux,
                              mr Nègre à déja vendu en amérique du sud des véhicules marchant à l’air comprimé,
                              tata n’est pas n’importe quelle entreprise,
                              d’ailleurs j’ai invité le concepteur en personne à venir sur ce fil répondre aux questions posées par certains commentateurs, questions techniques dont je n’avais pas la réponse,
                              cordialement


                            • Ben_Ber 22 octobre 2009 18:08

                              Je suis hélas très sérieux. Cela fait dix ans que Guy Nègre dit que la sortie des véhicules est pour demain. Voyez également cette vidéo :
                              http://www.dailymotion.com/video/x3xxcr_voiture-a-air-comprimee_tech
                              Avez-vous circuler les voitures que Guy Nègre promet pour le début 2009 ?
                              Quand à ces véhicules sud-américain connaissez vous leur autonomie ? Dans quels pays sont-ils homologués ? Quelle est leur utilisation ? Qui est sérieux qui ne l’est pas avec de telles affirmations ?...
                              Quand au rôle de Tata c’est un argument à double tranchant : avec leur capacité pourquoi ne font-ils pas aboutir ce projet ? Si ce n’est qu’il n’est pas viable ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès