Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > La Ruine de la Science Moderne (3) : God Save Darwin

La Ruine de la Science Moderne (3) : God Save Darwin

Vous avez aimé, La Ruine de la Physique des Particules, vous allez adorer le Naufrage de la Biologie Évolutive car, à côté des « théories » proposées par les Fondamentalistes Darwiniens , il faut le reconnaître les pires délires des physiciens feraient presqu’office de constructions sérieuses et cohérentes à défaut d’être vérifiables.

JPEG - 42.3 ko
Darwin et la girafe
Montage de l’auteur.

Darwin, un grand bonhomme…

Charles Darwin (1809-1882) fut incontestablement un grand savant qui permit une avancée majeure de son domaine. En comprenant que les espèces, comme les êtres vivants, apparaissent, évoluent et disparaissent, en comprenant qu’elles ne sont pas figées pour l’éternité, il a fait faire un bond géant à la Science.

 

.sans descendance.

Seulement voilà, il y a un hic.

Il est une espèce qui n’évolue pas, mais alors pas du tout, depuis au moins 150 ans, c’est celle des Darwiniens. Depuis 150 ans et le livre « L'origine des espèces » leurs explications de l’Évolution n’ont pas… évoluées !

Une fois démontré que les espèces évoluent, il restait à comprendre dans quelles conditions elles évoluaient et qu’est-ce qui guide ces transformations.

De la même manière que lorsqu’on comprit, enfin, avec Copernic, que ce sont les planètes qui tournent autour du Soleil et non l’inverse, il restait à découvrir ce qui faisait tourner les planètes autour de notre étoile. Ce fut chose faite, grâce à Newton et à sa description de la gravité. La Relativité permit ensuite d’ajuster, d’affiner les explications de Newton en permettant de comprendre pourquoi, un petit fait, l’emplacement de Mercure, ne coïncidait pas exactement avec la théorie.

En Science de l’Évolution, rien de tout cela. Personne ne sait dire ce qui fait évoluer les êtres vivants !

 

L’Évolution Hasardeuse

Alors la Théorie Officielle de l’Évolution d’aujourd’hui affirme juste : le hasard fait apparaître des mutations dans toutes les directions, la Sélection Naturelle fait que seules les mutations utiles sont retenues. C'est l’Évolution Hasardeuse en quelques sortes !

Cela ne tient pas debout. Même si la Sélection Naturelle existe, même si les espèces évoluent, cette théorie qui veut que le hasard guide l’Évolution est absurde. Nous allons voir pourquoi.

 

Le Hasard fait [trop] bien les choses.

Lorsque vous voyez la sophistication, je ne parle même pas des êtres vivants eux-mêmes, mais des organes qui les composent, vous pouvez mesurer combien ceux-ci ont de la chance ! Le Hasard frappe souvent dans la bonne direction !

 

Le cou de la girafe

Je prends un exemple : le cou de la girafe. Celui-ci s’allonge pour que Dame Girafe puisse brouter les feuilles, ça parait vraisemblable. Au cours du temps, ne vont survivre que les bébêtes qui ont un cou plus long, car elles seules accèdent à la divine nourriture, donc seuls les animaux au long cou se reproduisent, donc aujourd’hui tous les girafes ont un long cou.

Facile, à comprendre la Théorie de l’Évolution, non ?

Non. Parce que Dame Girafe est aussi équipée au niveau de son cœur d’un système très complexe de petit clapet qui réduit, pour son cœur, la pression du sang qui vient du cou, pression d’autant plus forte que le cou est long.

Ce système est si complexe que même la NASA essaie de le copier pour les tenues anti-G de ses astronautes !

Donc, en même temps que, de génération en génération, les girafes devenaient plus grandes, par hasard , il est apparu ce petit clapet au dessus de son cœur qui lui permet juste… de survivre.

Décidément le hasard fait bien les choses ! « Il », le Hasard, a pensé à faire apparaître ce petit clapet, juste chez la girafe et juste au niveau du cou ! ça c’est bien ! Il a réussi ce que la NASA n'arrive pas encore à faire ! Chapeau le Hasard !

Et en plus, Il est sensé. Imaginez qu'Il ait fait apparaître cette soupape sur une patte arrière du castor ; la Nature aurait pas eu l’air intelligente !

Sachant qu’il existe des millions d’espèces animales, 8,7 millions parait-il, que le clapet, si son apparition est due au Hasard aurait pu apparaître aussi bien à droite, à gauche ou en bas du cœur, la Girafe a vraiment eu de la chance que ce clapet apparaisse chez Elle et au bon endroit ! Une chance sur 35 millions environ !

On m'objectera que je ne suis pas super-diplômé dans ce domaine. De quel droit puis-je contester une théorie quasi-officielle ? Parce que je sais faire une règle de trois !

Il n'est pas nécessaire d'avoir lu tout Elisabeth Teissier pour ne pas croire dans les horoscopes !

Cependant, on est content pour Elle (la girafe, pas Elisabeth Teissier !) , Cet animal a une forme rigolote (je parle toujours de la girafe). Sans Dame Girafe, incontestablement le Monde serait plus triste. Sans Elisabeth Teissier, je sais pas !

Je prends cet exemple du clapet, mais il en existe des milliers d’autres ! Pourquoi des animaux sont immunisés contre leur propre venin. Pourquoi la chauve-souris dispose d’un sonar intégré qui lui permet de pas se prendre la parois de la grotte dans la figure etc.. etc…

Je ne veux pas assommer le lecteur avec ce type de calcul. D'autres comme Stephen Meyer professeur à l'Université de Cambridge en ont fait beaucoup d'autres. Ils arrivent au même résultat. Les animaux ont une chance incroyable . Voir son ouvrage « Darwin's Doubt »

 

Où sont les déchets ?

Si les mutations apparaissent vraiment au hasard, on devrait retrouver de temps en temps quelques ossements d’animaux nés avec ces mutations inutiles ! Même si l’animal n’a pas vécu longtemps ! Or, on ne retrouve quasiment jamais sur aucun fossile d’aucun squelette, aucun organe inutile ou mal placé !

Autrement dit, non seulement le hasard fait apparaître ce qu’il faut là où il faut ( clapet au dessus du cœur de la girafe) mais en plus, ce même hasard a voulu que toutes les « ratées », toutes les bébêtes ayant eu des mutations inutiles ne sont jamais fossilisées !

L’absence de preuve n’est certes pas la preuves de l’absence , mais quand même. Pour une mutation réussie on devrait avoir des centaines, des milliers de mutations ratées. On en retrouve trace d’aucune.

Bizarre, vous avez dit bizarre ?

Dame Nature a peut-être été formée au triage des déchets !

 

Et l’Homme dans tout ça.

Depuis le début de l'Humanité, 108 milliards d'individus ont vécu sur Terre. Nous sommes aujourd'hui 7 milliards environ. Nous devrions en toute rigueur observer dans la population actuelle d'humains, des mutations dont le nombre devrait être un quinzième du nombre de mutations produites depuis le début de l'Humanité.

Encore une règle de trois ! Le serial killer des théories vaseuses !

Si les mutations apparaissaient vraiment au hasard, nous devrions donc être entourés, cernés par les mutants, pire que dans X-Men ! Or, parmi ces 7 milliards d’humains vivant aujourd'hui : aucune mutation n'est observée.

Même notre président est normal.C'est dire.

 

God Save Darwin.

Heureusement face à cette situation critique de devoir défendre une théorie qui ne tient pas debout, les partisans de l’Évolution Hasardeuse, ont eu un renfort de poids : l’Église Intégriste !

Les Créationnistes qui ne sont pas plus bêtes que la moyenne des individus vivant sur Terre ont fait avant moi, les constats que j’expose ci-dessus. Leur conclusion diffère cependant de la mienne. Ils en ont déduit... que dans Darwin tout est faux ! Ils jettent le bébé avec du bain, exit l’Évolution, exit la Sélection Naturelle, Dieu a tout créé en 6 jours, circulez, il n’y a rien à voir.

Le problème c’est que ces hurluberlus sont très utiles aux partisans de l’Évolution Hasardeuse. Ils jouent le rôle d’épouvantail ! « C’est Darwin ou l’Inquisition », « Nous ou le Chaos », nous affirment d’aucuns !

Pas d’accord ! L’Évolution, la Sélection Naturelle existent, les Créationnistes sont dans l'erreur. Seulement, on ne sait pas ce qui régit l’Évolution. On ne sait ni ce qui la déclenche, ni ce qui la guide !

 

Vous prendrez bien un God(*) Light, alors ?

Se rendant compte, comme les Créationnistes, que le Hasard ne peut expliquer toutes ces évolutions, certains chercheurs ont alors inventé un Créationnisme Light ! Il ont juste remplacé « Hasard » par « Dessein Intelligent »,( Intelligent Design) . Ils n’expliquent absolument pas plus qu’avant l’Évolution, mais comme ils bottent en touche religieuse les problèmes non résolus, ça passe mieux ! Oui, mais ça n’explique toujours rien !

Au fond, ce raisonnement est assez proche de celui des physiciens qui imaginent l'existence d'Univers parallèles au nôtre avec des propriétés différentes, pour expliquer... les propriétés de notre Univers !

Une boucle d'absurdité.

 

Au final quels problèmes restent à résoudre.

Il y a trois questions clefs non résolus :

 

  • Où est le déclencheur de mutations ?

  • Qu’est-ce qui fait que ces mutations amèneront toujours une meilleure capacité de survie ?

  • Pourquoi et comment les mutations permettent la mise en œuvre de solutions très sophistiquées ?

 

La vérité, c’est qu’on a pas la réponse à ces questions et que remplacer la recherche de ces réponses par un dialogue de sourds entre Fondamentalistes Darwiniens qui s'en remettent au hasard et ces autres Intégristes que sont les Créationnistes, transforme la saine démarche scientifique en affrontement religieux puéril.

Et je suis autant inquiété par cette obligation que semblent nous faire les Darwinistes de croire tel quel à une théorie incomplète que par les discours des Créationnistes.

(*) Je parle de Dieu, évidemment.


Moyenne des avis sur cet article :  2.07/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

169 réactions à cet article    


  • chapoutier 19 août 2014 09:19

    le cou de la girafe. Celui-ci s’allonge pour que Dame Girafe puisse brouter les feuilles, ça parait vraisemblable. ..

    le cou de la girafe ne s’est pas allongé pour que la girafe puisse brouter les feuilles plus haut sur l’arbre, une girafe est né avec un cou plus long suite à mutation du père ou de la mère et cette girafe mutante à eu accès à une source de nourriture plus grande, puisque ses congénères ne pouvaient lui porter concurrence, cette girafe mutante à eu un avantage décisif, plus de nourriture donc descendance assurée, et la girafe mutante à transmis son avantage à toute l’espèce par descendance interposée.

    La nature n’a pas doté intentionnellement dame girafe d’un avantage, mais la mutation concernant la longueur du cou de la girafe lui a été bénéfique dans un milieu donné, si cette mutation était apparu dans un milieu d’arbres de petite taille, la girafe né avec un long cou n’aurait pas trouvé de nourriture aussi facilement que ces congénères et n’aurait certainement pas eu de descendance. Fin de l’histoire pour la girafe au long cou.

    Une fois démontré que les espèces évoluent, il restait à comprendre dans quelles conditions elles évoluaient et qu’est-ce qui guide ces transformations...

    mais on l’a compris : le hasard, rien que le hasard !

    Personne ne sait dire ce qui fait évoluer les êtres vivants !

    la vie n’évolue pas vers un plus ou un moins, elle change au gré du hasard des mutations et les formes mieux adaptées à l’environnement immédiat ont plus de chances de transmettre la mutation.

    Décidément le hasard fait bien les choses ! … combien de milliards de mutations dans la nature sans descendance, sans réussite ?

    Pourquoi des animaux sont immunisés contre leur propre venin ? Ceux qui n’ont pas cette chance ont disparu !!! et les mutations inutiles ne se voient pas forcément dans le squelette.

    Vous le dites vous même, 100 milliards d’humains ont vécu avant nous, mais combien de squellette trouvé : très peu ! ( en réalité beaucoup plus car les chiffres de l’ONU comptabilisent depuis 50 OOO avant notre ère)

    des milliers de mutations ratées. On en retrouve trace d’aucune. …

    nous exprimons qu’une faible partie du génome, le reste est silencieux, en conséquence les mutations nombreuses dont nous sommes porteurs n’ont aucune conséquence visible.

    Un seul exemple, l’humanité, nous sommes des mutants, 8 millions d’années entre nous et le bonobo et à peine 1 % du génome . L’erreur est de penser que la mutation touche un groupe, la mutation touche un individu, cet individu mutant à très peu de chance de propager sa mutation, une chance quasi nulle ! En général il meurt dans sa première année.

    Et quand la mutation se répand à un groupe ( Neandertal et Denisova ) on trouve des traces.

    Si les mutations apparaissaient vraiment au hasard, nous devrions donc être entourés, cernés par les mutants, pire que dans X-Men ! Or, parmi ces 7 milliards d’humains vivant aujourd’hui : aucune mutation n’est observée. ...ce qui est le cas, mais les mutations ne sont pas spectaculaires, en générale discrètes, sinon le groupe les élimine. De toute façon nous sommes les Xmen des chimpanzés !!!

    Seulement, on ne sait pas ce qui régit l’Évolution...on le sait : le hasard

    On ne sait ni ce qui la déclenche, ni ce qui la guide  ! ….on le sait : le hasard

    Où est le déclencheur de mutations ?

    Rayonnement cosmique, radio activité, en permanence,

    Qu’est-ce qui fait que ces mutations amèneront toujours une meilleure capacité de survie  ? Pas toujours, au contraire, la plus grande partie des mutations sont mortelles.

    Pourquoi et comment les mutations permettent la mise en œuvre de solutions très sophistiquées ? Seules les rares mutations en adéquation avec le milieu considéré ont quelques chances de se perpétuer


    • lermontov lermontov 19 août 2014 09:43

      Merci Chapoutier. Je me demande si l’auteur a lu Darwin. On peut télécharger ses ouvrages ici :

      http://classiques.uqac.ca/classiques/darwin_charles_robert/darwin.html
       


    • Pepe de Bienvenida (alternatif) 19 août 2014 09:49

      Moi je ne me le demande même pas.


    • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 19 août 2014 21:15

      "le cou de la girafe ne s’est pas allongé pour que la girafe puisse brouter les feuilles plus haut sur l’arbre« 
      Non. Il s’est allongé pour qu’elle puisse jouer au golf, ça permet une meilleure visibilité.

       » le hasard, rien que le hasard !« 
      Ben, moi, ça ne me satisfait pas comme réponse !

       »Et quand la mutation se répand à un groupe ( Neandertal et Denisova ) on trouve des traces.« 
      Néanderthal n’était pas une mutation ratée. Il était parfaitement adapté à son environnement !

       »Rayonnement cosmique, radio activité, en permanence, "
      Les rayons cosmiques tuent. Et la rédio activité, il y en avait il y a un million d’années ? Pithécanthrope avait ses centrales nucléaires et les arrrêtées à cause des pithécanthropes écolos ?

       smiley


    • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 19 août 2014 21:16

      « Je me demande si l’auteur a lu Darwin. »

      ça, ça ne répond pas à mes arguments !


    • Pepe de Bienvenida (alternatif) 19 août 2014 21:42

      Les rayons cosmiques tuent. Et la rédio activité, il y en avait il y a un million d’années ? Pithécanthrope avait ses centrales nucléaires et les arrrêtées à cause des pithécanthropes écolos ?
      Si les rayons cosmiques tuent, alors tu passes ton temps à mourir.
      Et la radioactivité était là bien avant nous, bien avant la Terre. Tiens par exemple, la datation au carbone 14, rubidium/strontium etc., entendu parler ?
      Et on peut ajouter comme cause de mutation les simples erreurs de réplication du génome.


    • Pepe de Bienvenida (alternatif) 19 août 2014 21:57

      Toi l’ignare retourne pisser ta bière.


    • Pepe de Bienvenida (alternatif) 19 août 2014 22:24

      Alternatif c’était parce que la première création de pseudo avait foiré. Et tout le monde c’est plutôt toi, qui vient f... ta merde sans argumentation, juste pour exister.


    • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 19 août 2014 22:33

      Tous les arguments sont dans l’article qu’il suffit de lire. 

      Oui, mais il sait pas, l’autre !

       smiley


    • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 19 août 2014 22:34

      Merci à vous, G. Macho ! ça fait plaisir !


    • Pepe de Bienvenida (alternatif) 19 août 2014 09:38

      L’article est absolument stérile.
      Quant aux 3 questions, elles sont le fait de quelqu’un qui ne s’est jamais penché, même en profane, sur les réponses proposées (une théorie scientifique ne donne pas, elle propose des réponses).
      Prenons la deuxième :
      Qu’est-ce qui fait que ces mutations amèneront toujours une meilleure capacité de survie ?
      Ces mutations amèneront toujours une meilleure capacité de survie ? En quel honneur ? Comment peut-on poser une question prétendue fondamentale en la basant sur une affirmation ?
      Le reste est à l’avenant.


      • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 19 août 2014 21:18

        "Qu’est-ce qui fait que ces mutations amèneront toujours une meilleure capacité de survie ?
        Ces mutations amèneront toujours une meilleure capacité de survie ? En quel honneur ? Comment peut-on poser une question prétendue fondamentale en la basant sur une affirmation ?"

        Tu regardes comment est fait un animal, comme le dauphin, le requin ce que tu veux, les mutations successives l’ont quand même amené à la meilleure performance.

        C’est une question de bon sens !


      • Pepe de Bienvenida (alternatif) 19 août 2014 21:34

        Tu regardes trop les émissions animalières sur TF1. Premièrement, certaines mutations sont transmises alors qu’elles sont désavantageuses ; eh oui le hasard ne fournit pas des lois d’airain. renseigne-toi sur le nerf vague de la girafe dont le parcours est une aberration. Deuxièmement, et c’est du même ordre d’idées, un locus peut porter plusieurs mutations ; si l’une d’elles est favorable, elle peut amener à la sélections d’autres qui le sont moins.
        Mais bien sûr, de façon générale c’est la mutation la plus favorable qui sera le plus souvent, et le plus souvent seulement, sélectionnée.
        Sur le bon sens, je te renvoie à l’ironie de Descartes.


      • epicure 20 août 2014 04:52

        nombre de réponses sont dans les découvertes scientifiques faites depuis.
        Oui vous savez des trucs comme l’ADN.....


      • robespierre55 robespierre55 19 août 2014 09:40

        « Alors la Théorie Officielle de l’Évolution d’aujourd’hui affirme juste : le hasard fait apparaitre des mutations »
        Non L’épigénétique montre clairement que Lamarck avait raison (aussi) et tous les scientifiques qui s’occupent de théorie de l’évolution sont en accord avec cette interpréation.

        « Cet animal a une forme rigolote »
         Voilà un argument qu’il est scientifique.

        "Nous devrions en toute rigueur observer dans la population actuelle d’humains, des mutations dont le nombre devrait être un quinzième du nombre de mutations produites depuis le début de l’Humanité".

        Erreur ontologique : le hasard, par définition n’explique rien que l’ignorance.

        Votre argumentaire (argutie) n’explique rien et noie le poisson.

        Tenez-vous en aux commentaires sur l’actualité des péoples (avec un accent).


        • chapoutier 19 août 2014 09:56

          Robespierre
          L’épigénétique n’infirme pas le hasard, mais permet d’exprimer de manière particulière ce que le hasard à écrit.


        • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 19 août 2014 21:21

          «  »tous les scientifiques qui s’occupent de théorie de l’évolution sont en accord avec cette interpréation.« 

          ça c’est l’archétype de l’argument dit d’autorité, non scientifique par excellence !

          « Cet animal a une forme rigolote »
           Voilà un argument qu’il est scientifique.

          Je ne prétends pas que cette phrase précise soit un argument scientifique. C’est une propos qui illustre mon exposé. Z’êtes pas un peu coïncé, vous ?

           »Erreur ontologique : le hasard, par définition n’explique rien que l’ignorance."
          ça ce n’est pas une phrase scientifique ou non scientifique, c’est une phrase qui ne veut rien dire !


        • chapoutier 19 août 2014 09:49

          Seulement, on ne sait pas ce qui régit l’Évolution. On ne sait ni ce qui la déclenche, ni ce qui la guide !

          Rien ne guide cette évolution ( en ce qui concerne l’humanité), d’ailleurs nous ne savons pas si nous ne sommes pas dans un cul de sac de l’évolution, notre espèce semble trop homogène et totalement inadaptée à un changement majeur, quel qu’il soit, du climat, de la composition de l’atmosphère, d’une augmentation des rayonnements solaires. (ce ne sont que des exemples ). il est de bon ton de penser que nous ( les humains) sommes le pinacle de la création ( à l’image de dieu certainement ) , mais c’est bien loin d’être le cas. Il suffit de regarder autour de nous et de se regarder dans un miroir !


          • Pepe de Bienvenida (alternatif) 19 août 2014 10:06

            L’auteur attaquant le créationnisme et le créationnisme light tout en attaquant le hasard comme raison suffisante, on peut en déduire qu’il veut promouvoir un créationnisme light light.


          • lermontov lermontov 19 août 2014 10:58

            Lol. Là, je dirais bien que nous vivons un p*** de truc en direct, un truc super ample sur lequel nous n’avons pas de prise, et que l’on fait gober aux gens sous le concept plastique de réchauffement climatique du fait de la papatte humaine mais je ne le dirai pas.

            Il semble que la servilité ait été sélectionnée un temps par ze evoloucheun. Au fond, ce pourrait être zi end, ze pipeul continuerait la petite vie rêvée des robots, aller au boulot, participer au grand barnum mondialisé, etc, etc.

            Hier, je suis tombé sur un article intéressant. Des brutes musulmanes (des salafistes) effacent des peintures rupestres en Lybie ; elles ont été effectuées sur une période allant de - 12 000 à 1 000 de notre ère. Elles se trouvent dans un endroit complètement désertique et inhabité depuis des lustres. Elles représentent des figures animales intéressantes, des girafes en particulier, des animaux qui ne sont pas du désert en tout cas.

            De deux choses l’une : ou les artistes ont représenté la faune par observation (= absence de désert) ; ou par imagination (ils se sont rendus en plein désert pour). Sur 13 000 ans de durée (= continuité culturelle = civilisation unique).

            Dans le premier cas, je serais curieux de connaître la cause de cette désertification relativement rapide, sachant que la papatte humaine ne peut être envisagée une seconde. (j’ai une tripotée de cas sous la pogne de toute façon, un peu partout sur terre, indiquant que le climat peut changer de façon relativement brutale, en quelques siècles).

            Je note en second lieu que partout où l’Empire fout le bordel, il y a inévitablement des destructions soi disant accidentelles d’oeuvres d’art. Ainsi, en Irak, par exemple. Je dis ’soi-disant’ car je pense que c’est le but réel de ces guerres.


          • lermontov lermontov 19 août 2014 11:38

            http://en.wikipedia.org/wiki/Merheleva_Ridge

            Il n’y a pas de culte solaire et autres foutaises dans ce genre. Les gens de cette époque croient à une influence cosmique (que ce qui se passe sur terre est conditionné par ce qui se passe dans le système solaire) et sont de redoutables savants en astrologie. Astrologie au sens propre, ils connaissent les interactions des planètes et autres entre eux, etc. Ce lieu est vraisemblablement une sorte d’observatoire astronomique.
            Mais évidemment, il y a la fiction religiosante servie à la populace depuis le berceau jusqu’à la tombe : ’avant la venue de toi, l’homme moderne, dit des Lumières, rationaliste et matérialiste, se sont succédées sur terre des générations de benêts et de gogolitos’. J’espère que tu te sens flatté ; accessoirement tu t’interrogeras sur la survie à long terme et ta possibilité au bout du compte, ainsi que sur ce soudain accès à la supraintelligence. Scientifiquement, je veux dire. Et d’un autre côté, note bien qu’en seulement 3 siècles, tu es au bout du rouleau, ton environnement abîmée et ta survie hypothéquée.


          • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 19 août 2014 21:23

            "il est de bon ton de penser que nous ( les humains) sommes le pinacle de la création ( à l’image de dieu certainement ) , mais c’est bien loin d’être le cas. Il suffit de regarder autour de nous et de se regarder dans un miroir !"

            Hors sujet.

            Je vous parle de science, vous répondez sur la morale.


          • prolog 19 août 2014 09:49

            Bonjour,

            sans être aussi catégorique que vous je m’étais toujours demandé pourquoi, si on descend du singe, on ne croisait personne avec des pieds préhensiles. Que les mutations utiles se perpétuent semble probable, que les mutations inutiles disparaissent ne me semble pas expliqué par l’évolution.

            Mais bon, je ne suis pas allé voir les pieds de tout le monde. Et si on en croit les autres commentaires sur cet article, c’est idiot de penser ca :).


            • Pepe de Bienvenida (alternatif) 19 août 2014 09:51

              « Le pouce du panda » de Stephen Jay Gould.


            • Pepe de Bienvenida (alternatif) 19 août 2014 09:52

              Ou « le sourire du flamant rose », du même.


            • Pepe de Bienvenida (alternatif) 19 août 2014 09:52

              Ou « le sourire du flamant rose », du même.


            • chapoutier 19 août 2014 10:04

              si on descend du singe, NON les singes bonobo , les chimpanzés ET NOUS MÊMES sommes frères dans les branches de l’évolution, certains disent cousins, or nous avons le même ancêtre, donc nous sommes frères évolutifs.


            • chapoutier 19 août 2014 10:09

              je dirai même que nous les frères ainés, et en conséquence, nous avons la responsabilité de protéger nos petits frères. mais comme nous ne sommes même pas capable de protéger nos propres enfants ..... il est beau le pinacle de la création !!! 


            • prolog 19 août 2014 17:13

              ah ok, pourquoi pas.
              merci.


            • caillou40 caillou40 19 août 2014 10:26

              150 ans ne représentent rien dans l’histoire de notre planète et encore moins dans celle de l’évolution des espèces...juste une goutte de pipi de chat...L’évolution on ne peut en parler qu’en centaines de millions d’années il me semble (en regardant derrière moi)... !


              • Bubble Bubble 19 août 2014 10:44

                Il y a mutation et mutation... Le long cou de la girafe est une mutation facile, il faut juste enlever le critère d’arrêt de croissance du cou, ça doit prendre un tout petit nombre de nucléotides et statistiquement ce genre de mutation est envisageable.


                En revanche, pour la formation d’un organe, un clapet dans le cœur pour rester sur la girafe, ce n’est pas du tout la même complexité.
                Sachant que la girafe est une espèce assez récente ( 2 à 5 millions d’années), que la population de girafes avoisine le million d’individu (hypothèse lourde qu’elle est restée constante au cours du temps) et qu’une génération de girafes dure 25 ans, la fourchette haute du nombre de girafes ayant habité sur Terre serait de 200 milliards d’individus. La question qui se pose est alors : est il statistiquement raisonnable de penser que l’apparition d’un organe entier sur une telle population soit due au hasard ?

                • chapoutier 19 août 2014 11:58

                  l’apparition d’un organe entier sur une telle population soit due au hasard ? vous en pensez quoi vous ? le dieu de la création s’est penché sur le berceau de la girafe tel une bonne fée ?


                • Bubble Bubble 19 août 2014 12:10

                  Vous m’avez l’air bien dogmatique, dieu ou darwin seulement ? Ai je besoin d’un avis fixé pour participer au débat, et avez vous besoin de connaître ma position intangible pour pouvoir me répondre ?

                  Personnellement, je me demande s’il n’y a pas d’autres possibilités : des mutations dues à l’environnement qui s’inscrivent à posteriori sur le génome ? des mutations intelligentes, c’est à dire non pas au hasard mais dirigées comme une adaptation à l’environnement ?


                • chapoutier 19 août 2014 12:29

                  Vous m’avez l’air bien dogmatique...en aucun cas :,je pose la question suivante : si ce n’est le hasard c’est quoi ?
                  des mutations dues à l’environnement qui s’inscrivent à posteriori sur le génome  ? le hasard pur modifie le message génétique, l’épigénétique postule que des conditions particulières permettent des expressions particulières du message génétique, en gros la lecture du matériel génétique peut se différencier du fait de particularisme locaux,
                  mais dès lors que l’on parle de mutation intelligente, c’est un autre registre.
                  une adaptation à l’environnement...du matériel génétique existant mais la nature ne vas pas nous muter pour répondre à un besoin spécifique.


                • Bubble Bubble 19 août 2014 12:41
                  Je n’ai pas besoin d’une réponse claire pour pouvoir dire que le hasard (aléatoire pur) ne fait pas tout à mon avis. Je pense qu’une part de ce hasard est conditionné par l’environnement, même si je n’ai pas d’idée claire de ce qui se passe concrètement : ce ne sont pas des phénomènes qu’on peut capter facilement à notre échelle de temps. Mais les chiffres qu’on nous donne actuellement rendent le hasard pur bien improbable.

                • Pepe de Bienvenida (alternatif) 19 août 2014 13:09

                  Ouais, dit autrement, le hasard et la nécessité. Pas la peine de couper les cheveux en quatre : soit on pense que les moteurs sont le hasard et les lois de la nature (au sens scientifique), soit on introduit une poudre de perlimpinpin fournie par une entité supérieure. Le hasard orienté, c’est une escroquerie intellectuelle à la bogda.


                • Norbert 19 août 2014 13:53

                  Je suis plutôt de l’avis de Chapoutier mais je ne suis pas contre les conséquences inattendues que pourraient avoir certaines théories (fumeuses ?) comme par exemple La double causalité. 


                • Pepe de Bienvenida (alternatif) 19 août 2014 14:57

                  Côté bogda, quoi. Il faut être clair sur ses choix. Quitte à me répéter, c’est soi le hasard et la nécessité, soit autre chose.


                • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 19 août 2014 21:26

                  "Sachant que la girafe est une espèce assez récente ( 2 à 5 millions d’années), que la population de girafes avoisine le million d’individu (hypothèse lourde qu’elle est restée constante au cours du temps) et qu’une génération de girafes dure 25 ans, la fourchette haute du nombre de girafes ayant habité sur Terre serait de 200 milliards d’individus. La question qui se pose est alors : est il statistiquement raisonnable de penser que l’apparition d’un organe entier sur une telle population soit due au hasard ?"

                  C’est bien de cette manière qu’il faut appréhender le problème ! Là, on peut discuter sur quelques chose !


                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 19 août 2014 12:39

                  Aucune certitude dans la science occidentale ! Elle ne peut expliquer ni « le cou de la girafe », ni la queue du lézard et encore moins le « secret de l’Univers » qu’a voulu nous faire avaler le LHC de la cognitude du CERN !

                  L’homme n’a rien à voir avec le singe, la théorie véhiculée depuis longtemps est totalement fausse ainsi que celle qui fait croire à l’évolution des espèce par une espèce de « théorie simpliste » !

                   Le paragraphe de l’auteur est plus qu’intéressant  : «  »Où sont les déchets ?«  » En effet si l’évolution est celle communément admise par tous, alors on se demande où sont passés les cas de « ratés » parce que dans un échantillon de 10 millions d’individus par exemple, il y aurait au moins quelques uns qui passeraient à côté de cette évolution ou évolueraient moins « rapidement » que d’autres et garderaient leur patrimoine et leur constitution d’origine !

                  En clair si l’homme descend vraiment du singe, on aurait eu aujourd’hui toute une population de « primates » au sein des sociétés humaines ! 

                  Je suis qu’on comprendrait mieux le jour où l’on soignerait d’abord facilement et efficacement la grippe.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès