Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Les désillusions quantiques ou comment la science moderne a échoué à (...)

Les désillusions quantiques ou comment la science moderne a échoué à comprendre le monde

La science moderne peut se féliciter des résultats colossaux et inattendus dans le domaine technique. Avec les machines transformant et utilisant les énergies, puis les technologies du numérique basées sur l’électricité et les propriétés de la matière quantique. La science moderne a permis de fabriquer des systèmes artificiels qui n’existaient pas dans la nature en utilisant les atomes et les matériaux qui eux, existent dans la nature. La science moderne n’est en vérité qu’une technique humaine, réalisée en calculant et assemblant des composants. L’analyse, la mesure, le mécanisme et l’atomisme sont les déterminants essentiels de cette science moderne qui s’est conçue comme réductionniste. Prenez n’importe quel dispositif technologique et réfléchissez. Vous parviendrez à comprendre que le tout s’explique en considérant la somme des parties. Il n’y a rien d’émergent ou de nouveau dans un système technologique, excepté la panne. Toute la science et la technique modernes reposent sur des assemblages opérés par la main de l’homme secondée par les instruments de précision.

La nature a elle aussi réalisé des assemblages qui ont finit par aboutir sous forme de systèmes vivants. L’évolution a permis à la vie de se réinventer sans cesse, avec de nouvelles espèces puis l’homme. La nature repose sur un principe fondamental. Le tout ne peut pas s’expliquer à partir de la somme des parties. C’est ce que les épistémologues nomment conjecture de l’émergence. La vie est une émergence, la conscience humaine également. L’œil ontologique averti sait aussi que les états de la matière sont des émergences. Les propriétés de l’eau liquide ne peuvent pas s’expliquer à partir de la structure de la molécule d’eau. De plus, la vie ne peut pas s’expliquer à partir de la structure des protéines et des séquences d’ADN. Et la conscience ne s’explique pas à partir de la structure des neurones et le fonctionnement des synapses.

La science réductionniste peut se targuer d’un succès colossal dans le domaine de la technique mais elle doit reconnaître un échec monumental dans la connaissance de la nature dont elle ne peut expliquer aucune des propriétés d’ensemble, que ce soit les états de la matière, la gravité, la vie et la conscience et a fortiori l’évolution. Il est illusoire de croire qu’en triturant les composants dans tous les sens, y compris dans les super calculateurs, on parviendra à expliquer toutes ces choses naturelles. Thomas Nagel a écrit récemment un essai sur les impasses du réductionnisme. Le livre n’a pas été vraiment apprécié par les biologistes, évolutionnistes et neuroscientifiques.

Si le réductionnisme est dans une impasse face au défi que représente la connaissance de la nature, il faut rester optimiste car la conception atomiste et mécaniste n’est pas la seule et que d’autres options se présentent. La physique quantique s’est invitée depuis des décennies parmi les biologistes et les neuroscientifiques alors que des physiciens doués dans cette spécialité ont fait le grand écart en essayant de transposer quelques règles quantiques dans le domaine du vivant ou de la conscience. Pour ne pas alourdir le propos, je me contenterai de citer quelques personnalités. Eccles, Popper, Stapp, Capra et plus récemment, Vedral ou Davies.

Pour résumer la situation, la science réductionniste est basée sur l’atome alors qu’une nouvelle science est possible si les outils conceptuels adéquats sont élaborés en prenant appui sur les savoirs contenus dans la physique quantique qui est large car elle inclut le formalisme de base mais aussi l’intrication, la description statistique, la théorie quantique des champs et les trois forces fondamentales. Néanmoins, il faut rester prudent et ne pas se bercer l’illusion car ce n’est pas en combinant des éléments quantiques que l’on peut facilement se sortir de l’impasse réductionniste. De plus, rien ne dit que la physique quantique soit complète, ni même utilisable en l’état pour décrire des phénomènes émergents.

Le plus « cocasse » dans cette affaire, c’est que personne ne comprend les choses décrites par le formalisme quantique. Ce qui conduit à une situation extrêmement problématique. Comment utiliser une physique que personne ne comprend pour expliquer des émergences qui sont en l’état actuel des connaissances incompréhensibles ?

Actuellement, les chercheurs n’en sont pas à ce stade de réflexion. Quelques pistes intéressantes sont proposées dans le domaine de la biologie quantique mais il y a fort à parier qu’elles n’aboutiront pas. En effet, les chercheurs interdisciplinaires tentent d’étudier des phénomènes biologiques qui relèvent de la physique quantique et ont quelques connivences avec la décohérence, la superposition et l’intrication. Cette voie mérite d’être explorée mais elle a ses limites car elle reste cadrée dans le champ phénoménologique. Penser le vivant du point de vue quantique est pour l’instant hors de portée et relève du champ ontologique. Notamment remplacer les atomes par les monades et entrer dans l’univers de l’information. J’ai commencé à explorer ce champ mais je crois qu’il est préférable de jeter l’éponge car sans soutiens, rien de tangible ne peut être réalisé. D’autant plus que l’époque n’est pas orientée vers la connaissance des choses.

Je laisse la science face aux illusions réductionnistes et aux désillusions quantiques. L’homme contemporain ne veut plus accéder à la connaissance. Il veut simplement s’amuser. Qu’il écoute alors les brillants conteurs parler de big bang, poussières d’étoiles, trous noirs et multivers. L’homme est au fond resté un animal.


Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • howahkan howahkan Hotah 2 août 08:46

    Salut Bernard

    tu dis : La nature repose sur un principe fondamental. Le tout ne peut pas s’expliquer à partir de la somme des parties..

    ainsi appliqué à nos « vies » , à la vie humaine qui seule n’existe pas, le tout prévaut, , la somme des individus n’explique pas l’humain et surtout ne crée pas un « univers » humanoïde séparé du reste, mais est juste le signe d’un combat permanent entre tous, notre choix...après on s’étonne du pire, mais faut pas....car il devient alors logique et inévitable..

    tu dis : La science réductionniste peut se targuer d’un succès colossal dans le domaine de la technique mais elle doit reconnaître un échec monumental dans la connaissance de la nature dont elle ne peut expliquer aucune des propriétés d’ensemble, que ce soit les états de la matière, la gravité, la vie et la conscience et a fortiori l’évolution. Il est illusoire de croire qu’en triturant les composants dans tous les sens, y compris dans les super calculateurs, on parviendra à expliquer toutes ces choses naturelles. Thomas Nagel a écrit récemment un essai sur les impasses du réductionnisme. Le livre n’a pas été vraiment apprécié par les biologistes, évolutionnistes et neuroscientifiques.

    et oui, bien d’accord...

    puis :j e laisse la science face aux illusions réductionnistes et aux désillusions quantiques. L’homme contemporain ne veut plus accéder à la connaissance. Il veut simplement s’amuser. Qu’il écoute alors les brillants conteurs parler de big bang, poussières d’étoiles, trous noirs et multivers. L’homme est au fond resté un animal.

    une impasse est là.....

    amusons nous si on peut se dit alors l’homme d’aujourd’hui....avant de mourir....

    ah là là là....le mot qui fâche..et pourtant , naître et « vivre » c’est mourir....c’est le « contrat » des le début n’en déplaise à Mr Google, car pas de mort = pas de vie....

    et là pour celui qui a un peu voyagé en lui même donc dans la nature des choses au delà de « moi je » donc, la rencontre de la mort donc de l’inconnu est un passage obligé....mais qui cache derrière lui même d’autres causes que chacun va alors découvrir si il voyage par là...de fil en aiguilles c’est le programme de la pensée qui va se dévoiler de lui même, si il le veut car là l’humain et sa pensée ne décident plus du tout, car on a déjà réintégré le Grand Tout...

    je me croyais un seigneur et je ne suis ni rien ni quelque chose

    notre pensée limitée à elle même doit alors s’effacer volontairement pour laisser être ce qui n’est plus du connu..

    qu’est ce qui va forcer la pensée à aller dans cette direction ??

    le poids de cette non vie et de ce non sens qui est souffrance lancinante et toujours là quoique l’on essaye de faire pour essayer de fuir cela.......car on a beau faire, le sens nous ne l’avons plus....

    notre souffrance est le symptôme de notre erreur mais, je le sais pour moi le catalyseur , le seul catalyseur ? donné par Mère Nature pour quitter notre cerveau de l’enfance pour fleurir et mourir....

    nous ne fleurissons plus, ....

    merci..


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 2 août 20:31

      @howahkan Hotah

      Dans le grand Tout, la pensée peut décider de tout en résonance avec le Tout. Merci pout ta venue poétique. Même si ça ne fait pas avancer le sujet mais il est vrai que j’ai placé la barre un peu trop haut


    • howahkan howahkan Hotah 3 août 08:16

      @Bernard Dugué

      Salut Bernard...j’aime assez en général tes propos, il y a quelque chose derrière...bien que la science que tu évoques ne me parle pas , je n’ai pas du tout le niveau, , bien que soi disant plutôt doué pour cela m’a t’on dit à l’école, j’ai rejeté tout cela volontairement..mais je vois que tu devrais laisser tomber une sorte d’élitisme déprimé et déprimant qui te fait ne prendre les autres que pour des « cons », mais qui plus important n’apporte rien ni à toi ni a celui qui peut te lire et qui surtout te mets au niveau de la planète entière : le problème étant toujours les autres pour la majorité des personnes...le bouc émissaire ne sert à rien, sauf a essayer de se fuir soi même ce qui est impossible !

       sauf comme marqueur d’une vie pas terrible à ses propres yeux.....et +...ce serait bien ,de mon avis, que tu te débarrasses de cela...non pas par la volonté mais par la compréhension profonde de ce qu’il y a derrière

      amicalement..


    • microf 2 août 09:58

      « Science sans conscience n´est que ruine de l´âme » disait Rabelais, nous y sommes.


      • howahkan howahkan Hotah 2 août 10:02

        @microf

        salut...tout à fait smiley

        de quelle conscience parlons nous alors...car si le mot chaise décrit l’objet, le mot conscience est source d’interprétations multiples conflictuelles... ?


      • Taverne Taverne 2 août 12:14

        @howahkan Hotah

        Justement à propos de chaise, je me suis dit « tiens le saloon est ouvert et les chaises ne volent pas encore ! » Grass’ mat’ du mois d’août sans doute ou lavaumatique en panne.


      • howahkan howahkan Hotah 2 août 15:04

        @Taverne

        salut, oui c’est vrai souvent çà fuse de suite pour les articles de Bernard smiley


      • bourrico 7 3 août 08:47

        @howahkan Hotah

        C’est le mois d’Août, du coup c’est plus calme.
        Comme j’ai un peu de temps à perdre, je viens rigoler un peu.
        Et avec un génie ignoré comme Dugué, il y a presque toujours de quoi rigoler.

      • bourrico 7 2 août 10:53

        Il le dit lui même, personne ne comprends vraiment la mécanique quantique.

        Mais ça ne l’empêche pas de ne jamais douter une seule seconde que l’esprit humain soit apte à « comprendre le monde. »
        Cette arrogance, ce non sens permanent, et sa manière d’éluder systématiquement cette question, c’est ce qui me fait le plus sourire chez Dugué.
        Notez le coup du « c’était mieux avant » avec cette phrase : « L’homme contemporain ne veut plus accéder à la connaissance ».
        Remarquez également comment il enfonce des portes ouvertes en faisant croire à une révélation, comme avec cette phrase : « De plus, rien ne dit que la physique quantique soit complète »... bravo pépère, mais personne n’a jamais affirmé ça.

        Tout ça, toutes ces approximations, tous ces bobards, tout ça pour vendre sa pitrerie de soupe mystico-philoso-scientifique. smiley

        • mmbbb 2 août 11:39

          @bourrico 7 Je vous conseille de regarder les conférences de M Etienne Klein .Ce proffesseur ets un specialiste de la mecanique quantique Ce monsieur comme le disait Einstein, expliquer les choses compliquees avec des mots simples Mr KLEIN excelle dans cet art De surcroit il a cette humilite et il n’a de cesse d’avoir de la rigueur dans ces propos Quant a cet auteur, le passe etait mieux beaucoup mieux cette maxime est connue Par ailleurs il a cette arrogance partagée non seulement par d’autres auteurs mais par des commentateurs de média.


        • bourrico 7 2 août 12:01

          @mmbbb

          On peut comprendre la formalisme, mais la nature et la logique de la chose demande énormément de pratique pour prétendre acquérir une certaine « intuition ».
          Mais cela va tellement à l’encontre de notre expérience, de notre « bon sens », de notre logique, c’est extrêmement déroutant pour tout le monde.
          C’est en ce sens qu’on ne comprends pas vraiment la MQ.


        • bourrico 7 2 août 12:15

          @mmbbb

          Quant a cet auteur, le passe etait mieux beaucoup mieux cette maxime est connue Par ailleurs il a cette arrogance partagée non seulement par d’autres auteurs mais par des commentateurs de média.


          Cela ne constitue pas une excuse, surtout quand on se prétends un esprit supérieur doté d’une grande sagesse.
          Utiliser ce genre de propos, qui plus est totalement faux, ne reflète justement pas la moindre sagesse, c’est du grotesque de bistrot.

          Dugué s’adresse principalement à des benêts car c’est le seul public qui est susceptible de gober ses fumisteries sans se poser la moindre question, et c’est le seul public auprès de qui il peut se la péter grand sage et grand savant.

        • mmbbb 2 août 12:32

          @bourrico 7 merci


        • Alren Alren 2 août 13:24

          @bourrico 7

          le seul public auprès de qui il peut se la péter grand sage et grand savant.

          À la manière des frères Bogdanoff !


        • bourrico 7 2 août 15:13

          @Alren

          Je sais pas, peut être... mais alors avec du JCVD dedans, pour le coté « grande sagesse » smiley
          De la à dire que Dugué est une synthèse de Bogdanoff et de Van Damme, il n’y a qu’un pas.

          Je sais juste que quand j’étais gamin j’aimais bien « temps x ».


        • JC_Lavau JC_Lavau 2 août 20:14

          @bourrico 7. Si si, Werner Heisenberg l’a bien proclamé au congrès Solvay de 1927 : « Après moi il n’y aura plus d’autres prophètes, car la nouvelle physique est complète ! ».


        • Bernard Dugué Bernard Dugué 2 août 20:19

          @bourrico 7

          Pathétique Bourrico. Que dire à un gars qui a 15 ans d’âge mental ou si c’est plus, alors cela relève de la perversion narcissique. Ca te fait du bien d’enfoncer les gens. Mais les avis sont partagé et je dois te dire que je m’en tape de tes remarques qui n’ont aucune base. Tu ne captes rien à la science et il n’y a que les mouches à merde pour adhérer à tes commentaires haineux et délirants. Les lecteurs d’Avox ne sont pas dupes de ton imposture. Il n’y a aucun argument dans tes propos. Mes états de service en science ont été validés par la communauté. Tu ne pèses rien. Cesse de perdre ton temps et de faire le clown. La science mérite mieux que tes bêtises.


        • bourrico 7 3 août 08:29

          @JC_Lavau

          Oui enfin c’’est pas parce qu’un guignol l’a dit qu’il faut en faire une généralité non plus.
          Surtout si ton gugusse se prends pour un prophète, à l’instar de Dugué.

        • bourrico 7 3 août 08:33

          @Bernard Dugué


          Amusant comme tes propos s’appliquent à toi à la perfection, t’en rends tu seulement compte ?

          Mais entre calomnie, injures et dénigrement, tu n’aborde toujours pas la question que je pose en premier, à savoir celle des capacités de l’esprit Humain.
          Continues à fait l’autruche, et à péter plus haut que ton derrière, tes pitreries infantiles me font juste sourire, et je ne suis pas le seul.

        • JC_Lavau JC_Lavau 3 août 17:21

          @bourrico 7. Ho mais attention ! Heisenberg fut le fondateur de la secte encore au pouvoir ! C’est lui qui réétiqueta les propriétés de la transformation de Fourier, alors vieille d’un siècle, en un mystique Principe d’incertitude du divin prophète Heisenberg (qu’Allah ait mille fois en sa sainte garde).

          Une fraude aussi triomphale, qui dure comme cela depuis presque octante neuf ans ! On ne peut prendre cela à la légère...


        • bourrico 7 4 août 09:48

          @JC_Lavau

          Je préfère parler d’indétermination, et je ne me prononcerai pas sur la pertinence ou non de ce « principe », je n’ai pas les compétences nécessaires.
          Mais pour le coup d’une physique « finie », à mon sens aucune ne l’est, ou alors on ne parle plus de théorie.
          De plus, ces propos sont loin d’être récents, et il en a coulé de l’eau sous les ponts depuis, que je sache personne ne crois détenir une physique complète... sauf peut être Dugué, mais il me fait l’effet d’un charlatan...
          Alors voir Dugué utiliser ces propos périmés, j’hésite entre mauvaise foi ou manipulation, ou les deux, bref, une fumisterie.
          Tant qu’il y est il pourrait aller puiser dans la physique d’Aristote, l’arnaque se verrai un peu plus, mais ça partirai de la même volonté.


        • JC_Lavau JC_Lavau 4 août 19:59

          @bourrico 7.
          Plus grave encore, c’est d’indéfinition qu’il s’agit. Page 10 de
          http://jacques.lavau.perso.sfr.fr/Physique/Microphysique_contee.pdf
          Citation :

          Le vocabulaire employé aussi est fallacieux et égocentrique : la nature n’en a rien à foutre de nous tenir en quelque « incertitude » ; c’est d’indéfinition qu’il s’agit : si un photon est très bien défini en fréquence, alors il est très long, et c’est sa position qui est mal définie. Inversement, s’il est court, alors c’est sa fréquence qui est plus étalée ; on le savait déjà depuis un siècle, par Joseph Fourier.

          L’astuce d’hypnotiseur pour faire croire aux gogos que c’est nouveau (en 1927, avec donc un siècle de retard) et profond était d’être négligent, égocentrique et fallacieux dans le vocabulaire : « Incertitude  » se rapporte à nous et à nos émotions. Alors que l’indéfinition en dessous du quantum de Planck est une propriété intrinsèque à tout train d’onde, fut-il individuel. C’est intrinsèque et impersonnel, donc vachement moins excitant, pas assez commercial…

          La transformation de Fourier et son inverse (du signal à son spectre en fréquence, ou du spectre au signal) sont expliquées plus loin, § 9.11.


        • alberto alberto 2 août 14:51

          Dugué, pourquoi cette conclusion en terme de méchanceté ?

          Ca pourrait faire de la peine à Hubert (Reeves) !

          Mais comme il y peu de chance qu’il te lise ici et que de toute façon il s’en fout, tu pourras te défouler encore un peu plus pour la prochaine...

          Avec mon bonjour smiley


          • Bernard Dugué Bernard Dugué 2 août 20:20

            @alberto

            Reeves n’y est pour rien. Ce sont les médias qui en ont fait un savant. Comme ils ont fait de Johnny et Obispo les Mozart du siècle


          • bourrico 7 3 août 08:34

            @Bernard Dugué


            Ah ben oui, Reeves est un con par rapport à toi.
            Quelle modeste tu fais, j’en mouille ma culotte. smiley

          • bibou1324 bibou1324 2 août 15:49

            Je suis déçu. Simplement déçu. Cet article a oublié de traiter l’ontologie osmogonique quantique de l’être et sa relation avec les différents niveau du formalisme physique atomique du multivers.


            Vous vieillissez, Bernard. Un jour vous vous rendrez compte que vous avez passé votre vie à déblatérer une succession de lieux communs et d’absurdités, mais qu’au final, science mystique et philosophie, vos deux grands dadas, sont complètement futiles et complètement inutile dans votre vie. Que vous vivez mieux sans. J’espère juste que vous ne vous en rendrez pas compte trop tard.

            Bisous !

            • Bernard Dugué Bernard Dugué 2 août 20:15

              @bibou1324

              Salut kamarad. Un jour, j’aurais deux Nobel, en physique et en biologie. Pour cela, il faudra que je vive vieux, ce qui n’est pas garanti


            • JC_Lavau JC_Lavau 2 août 21:05

              @Bernard Dugué. Deux Nobel ? Une idée de la liste de ceux qui sont partisans de te proposer ?


            • Bernard Dugué Bernard Dugué 2 août 21:08

              @JC_Lavau

              Il faut du temps. Et du travail. Et quelques soutiens mais ça peut le faire d’ici 15 ans


            • JC_Lavau JC_Lavau 2 août 21:26

              @Bernard Dugué. Zéphirin Brioché, dit Cosinus avait déjà fait pour toi la règle de trois :
              Attendu qu’en six minutes et trente secondes il monte zéro voyageurs dans l’omnibus (ils passent tous complets), dans combien de temps appelera-t-on le n° 720 ?

              Attendu qu’à ce jour Dugué n’a écrit que des conneries à répétition, au bout de combien de pompages de Shadoks, Dugué aura-t-il écrit quelque truc intelligent en physique ou en biologie, qui mériterait autre chose qu’un coup de balai ?

              En effet, la fusée des Shadoks n’était pas très au point, mais ils avaient calculé qu’elle avait quand même une chance sur un million de décoller. Ils se dépêchaient donc de faire les neuf cents nonante neuf mille neuf cents nonante neuf essais qui devaient rater afin d’aboutir à celui qui devait réussir. Ils scandaient la maxime que plus ça rate, et plus ça a de chances de réussir.

              Savoir si ces braves bêtes allaient aller comme ça à l’autre bout du Cosmos ?


            • bourrico 7 3 août 08:38

              Je vois mal un quelconque « Nobel » venir perdre son temps à exposer son travail sur ce site poubelle.


              Dugué se fout juste de la gueule du monde, encore et encore.

            • Armand Armand Simon 2 août 16:36

              Il y a aussi une piste intéressante qui consiste à chercher à réconcilier et accorder entre elles la physique quantique et la relativité générale. Trouver les points communs entre les dynamiques cosmiques (infiniment grand) et celles des atomes et des protons (infiniment petit)... la logique des « fractales » n’est plus à démontrer... N’y a t-il pas quelques points communs structurels dans les constantes physiques qui régissent les galaxies, les étoiles, les molécules, les atomes, les protons... et même pourquoi pas la cervelle... à l’image d’une étoile, ou d’une planète, celle ci tend à une certaine rondeur, est constituée d’une polarité gauche-droite (nord-sud pour un astre), la conscience occupe exactement la même place que l’inter-espace clé du vivant terrestre : tout autour de la surface, et bien sur le tout est centré sur le Thalamus, l’équivalent du « trou noir », toujours placé en plein centre... Une galaxie par exemple, possède une dynamique générale sphérique, et elle possède des pôles au dessus et en dessous du disque... ce que l’on en voit dans un télescope, ne serait que l’équateur...


              • bourrico 7 2 août 16:45

                @Armand Simon

                Il y a aussi une piste intéressante qui consiste à chercher à réconcilier et accorder entre elles la physique quantique et la relativité générale.


                Elles ne présentent aucun point commun, que ce soit dans l’approche ou le formalisme.
                En clair, il faut trouver autre chose qui les englobent toutes le deux.

                Pour le reste de vote post.... je me demande si vous avez la moindre idée de ce dont vous parlez.

              • Gandalf Gandalf 2 août 19:10

                @armand Simon


                Apparemment, il existe des points d’interconnexion théoriques, mais il n’y a évidemment pas de cadre général, environnemental, pour ces connexions.

                Excepté considérer le Big Bang telle une force émergente, et ne pas la trouver dans le monde quantique, comme l’exprime à souhait Dugué, mais comme l’ombre noir (dites énergie noire), je ne vois pas trop.

                Désolé, j’ai oublié mes sources scientifiques pour ces allégations spéculatives.

              • Gandalf Gandalf 2 août 20:14

                On pourrait également parler d’accumulation de paradoxes, tant en terme d’infiniment grand que d’infiniment petit.

                Il y a profusion de théories. Mais l’homme, esprit si chasseur qu’il soit, ne dispose pas des moyens d’observations directs.

                Il s’agit donc d’une superposition d’incompréhensions, dont la raison du pourquoi il y a quelquechose a visiblement jeté la clé.

                Mais l’esprit, en tentant de se projeter en deça du mur de Planck et au delà du fond diffus cosmologique, arrivait peut-être, et d’une, pourquoi les juifs se tapent la tête sur le mur des lamentations, et de deux, pourquoi il ne faudrait pas, en fait, au sens figuré, se taper la tête sur ces deux murs à la fois afin d’y voir certaines corrélations.

              • Bernard Dugué Bernard Dugué 2 août 20:23

                @Armand Simon

                Cela fait des décennies que les scientifiques y songent. Ces deux approches ont un point commun contrairement à l’avis du crétin qui s’est exprimé sur ce thème sans rien connaître. Le point de jonction c’est la dualité AdS/CFT. Des travaux récents ont établi des liens entre l’intrication quantique et la structure de l’espace-temps. Voir mes précédents billets. Salut et fraternité


              • Gandalf Gandalf 2 août 21:37

                @Bernard Dugué


                Certaines théories parlent également de rupture dans la dualité ADS/CFT. A savoir la trace mémorielle des autres univers sur le FDC, dans une théorie multivers.
                Alors là, cela impliquerait d’autres théories, un développement de la dualité ADS/CFT, qui serait garante de l’homogénéité du nôtre.

                Ou alors considérer que la multiplicité des théories tentant d’expliquer l’apparition de notre univers explique la non-homogénéité de celui, dans un processus plus complexe de rebond et de rejet.

              • bourrico 7 3 août 08:42

                @Bernard Dugué

                L’est pas content le pépère hein ?
                C’est le fait de te trouver des points commun avec JCVD qui t’a fait sortir de tes gonds ? smiley
                Ben oui, tout comme toi il se prends pour un esprit supérieur, et tout comme toi, il fait rire beaucoup de monde.


              • Gandalf Gandalf 3 août 09:01

                @bourrico 7


                Quoi ? L’affabulation permet d’obtenir rapidement le sens scientifique. 
                Je n’ai jamais pris le temps de m’attarder sur le sens profond de la dualité de Maldacena.

                A apprendre, on se prend des beignes par ses pairs tout les jours. Je préfère la violence intellectuelle à la violence physique, dans une certaine limite, quitte à avancer l’échange de la connaissance scientifique.
                Ce que permet l’érudition de Dugué.

                Et puis autant faire rire que pleurer ^^


              • bourrico 7 3 août 09:11

                @Gandalf

                Les affabulations de Dugué n’aboutissent à rien, quand on mélange tout, on peut dire tout et n’importe quoi.
                S’il se cantonnait à l’aspect mystique ou philosophique, je ne dirai rien.
                Mais sa manie de traiter tous les grands noms de la science de crétins décérébrés, de se prétendre un grand scientifique le fait passer pour un imposteur et un pitre à mes yeux.
                Le fait qu’il viennent faire sa leçon ici me conforte dans l’opinion que j’ai de lui.

                Et j’attends toujours qu’il aborde le sujet des limitations de l’esprit Humain, à croire qu’il les imagine infinies, ce qui est ridicule il faut bien l’avouer.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès