Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Nucléaire : le temps de la désillusion

Nucléaire : le temps de la désillusion

Alors que le chef de l’état s’ingénie à nous faire croire qu’il vend du nucléaire à tour de bras, une réalité plus pragmatique se fait jour, contredisant les annonces sarkozystes

A chacun de ses voyages, Nicolas Sarkozy assure qu’il a vendu une ou plusieurs centrales nucléaires.

Qu’en est-il réellement ?

Certes, il y a bien 30 réacteurs construits en Chine, mais ils avaient été commencés bien avant la crise.

Depuis, c’est une longue série d’annulations.

Par exemple, le 5 décembre 2008, l’Afrique du Sud, (12 réacteurs prévus) a annulé le projet. Le 25 mars 2009, le Japon a « repoussé » la construction du réacteur prévu.

Depuis l’accident japonais qui a touché la plus grosse centrale du monde, à la suite d’un tremblement de terre, celle-ci est toujours à l’arrêt, ceci expliquant peut-être cela.

La série noire continue, puisque aux Etats Unis, « Ameren UE » a annulé un projet EPR dans le Missouri. L’élection d’Obama n’est peut-être pas étrangère à ce revirement.

Et puis, l’EPR n’est pas certifié aux USA, car il ne peut résister au crash d’un avion de ligne, et le gouvernement britannique envisage d’interdire sa construction.

Le 29 juin dernier, le Canada a annulé le remplacement de deux réacteurs en Ontario, et pour faire bonne mesure, Exelon a annulé le projet de 2 réacteurs au Texas.

En Finlande, Areva connaît quelques déboires, puisque les entreprises faisant leur compte finissent par trouver trop cher la technique EPR nucléaire, et s’étonnent du quasi doublement du prix initial, tout comme à Flamanville, sans oublier les défauts techniques constatés en Finlande, comme en France, et les retards considérables pris par les deux chantiers.

Comme le dit Stéphane Lhomme, porte-parole du réseau sortir du nucléaire, « si l’on veut compter réellement le nombre de contrats signés, on arrive à un compte vite fait : zéro.

En effet, lors de ses nombreux déplacements, ont été signés ici ou la, soit un mémorandum d’entente, ou un accord de coopération, mais ces textes, évoquant l’hypothèse de la vente de réacteurs EPR par la France n’ont aucune valeur contractuelle ». En réalité, le seul réacteur EPR qui risque d’être construit, le serait à Penly, si Nicolas Sarkozy est réélu en 2012.

Ailleurs, au Tricastin, le feuilleton de l’été dernier rebondit, avec de nouvelles fuites récentes.

Cerise sur le gâteau, deux travailleurs de l’usine de retraitement de la Hague, qui se définissaient eux-même comme des « enfants du nucléaire » viennent de se porter partie civile contre AREVA pour empoisonnement et mise en danger de la vie d’autrui.

Jean Emmanuel Reinhardt et Yannick Couchevelou affirment avoir été gravement irradiés lors d’une mission que leur avait donné l’employeur.

« Pour accéder à la canalisation qui devait être rincée, nous avons reçu l’ordre de couper un cadenas. Dès l’ouverture, nous avons respiré un air chargé de plutonium. Nous sommes restés 45 minutes en zone polluée. Tous les appareils de contrôle étaient bloqués au maximum. Il a fallu plusieurs douches pour revenir à un niveau contrôlable, et pourtant nous avons été autorisés à rentrer chez nous ».

Déboutés par le procureur de Cherbourg, ils n’entendent pas en rester là, et ont décidé de relancer la justice avec l’appui d’un responsable du syndicat professionnel autonome des agents de l’énergie nucléaire.

Ce qui a valu au dit responsable d’être mis à l’index par l’employeur et par le syndicat.

Décidément la transparence n’est pas bienvenue dans le monde nucléaire.

Areva continue de prétendre qu’il n’y a aucun risque sanitaire pour les deux opérateurs, faisant valoir que les calculs ont été expertisés par l’IRSN et validés par l’ASN.

Comme le dit Louis Laroque, dans un article récent de l’hebdo « le Point »  : « l’indépendance des contrôles paraît en cause. ASN et IRSN travaillant sur la base des données fournies par le groupe nucléaire  »

Pour terminer sur cette débâcle, il est temps d’évoquer le projet d’augmentation du tarif de l’électricité qu’EDF compte mettre en place très bientôt : 20% !

Après avoir racheté trop cher British Energy (15 milliards) et 5 milliards 50% des activités nucléaires de l’électronucléaire américain Constellation, Pierre Gadonneix, le PDG tente de sortir EDF de l’ornière dans laquelle il l’a plongé.

Or, même si l’Etat consent à cette douloureuse augmentation, il n’est pas sûr que cela suffise, puisque l’endettement d’EDF a explosé de 50% (24,5 milliards d’euros).

Comme disait un vieil ami africain : « avoir de grandes oreilles ne permet pas d’entendre mieux »


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


    • krolik krolik 17 juillet 2009 13:28

      Je suis allé voir la vidéo en question.
      Un patchwork de rien du tout.
      On parle surtout d’AZF.. !!! Ah la chimie.. ON attend toujours l’apparition d’une échelle INES qui donne les niveaux des accidents. A quel niveau de l’échelle faudrait-il classer AZF ?
      A quel niveau l’accident sur la plateforme de Carling avant-hier ? Deux morts, des blessés.
      Et l’on a l’impression que ces pauvres morts passent à la trappe médiatique rapidement..
      Si l’on veut de la transparence il faudrait commencer à s’intéresser à la chimie..
      Avec le nucléaire on sait tout, tout le temps, eet en sus tout se mesure..

      Ah ; petit détail : le secrétariat général de la défense nationale, ce n’est pas le Ministère de la Défense, c’est un service du Premier Ministre constitué très principalement par des civils, car suivant Clémenceau la guerre est une chose trop sérieuse pour la laisser aux mains des militaires..

      @+


    • olivier cabanel olivier cabanel 18 juillet 2009 10:46

      dapeacemaker911
      merci de cette vidéo très enrichissante,
      quoi qu’en dise Krolik dont le parti pris est bien connu des lecteurs d’agoravox,
      chacun sait qu’il est partie prenante dans l’energie nucléaire, et d’une parfaite mauvaise foi.


    • Reinette Reinette 19 juillet 2009 15:36

      dapeacemaker

      très bon film documentaire - toute copie de ce film est vivement recommandé


      à retenir

      Au regard de la justice
      un crime « invisible »
      est-il un crime ?!!!


      Réseau Sortir du nucléaire : http://www.sortirdunucleaire.org/


      seulement quand le dernier arbre aura été coupé
      quand le dernier fleuve aura été empoisonné
      quand le dernier poisson aura été attrapé
      alors seulement vous verrez
      que l’argent ne peut être mangé


      assocation negaWatt : www.negawatt.org




    • Reinette Reinette 19 juillet 2009 15:45

      désolée pour la bouillie

      re

      seulement quand le dernier arbre aura été coupé
      quand le dernier fleuve aura été empoisonné
      quand le dernier poisson aura été attrapé
      alors seulement vous verrez
      que l’argent ne peut être mangé



      à retenir également

      association négaWatt : http://www.negawatt.org/
      donner la priorité à la réduction à la source de nos besoins en énergie tout en conservant notre qualité de vie. Mieux consommer au lieu de produire plus.







    • Reinette Reinette 19 juillet 2009 15:53



      et merci à l’auteur de cet article, Olivier Cabanel, de nous informer encore et toujours sur le nucléaire et ses dangers



    • krolik krolik 17 juillet 2009 10:44

      Ca faisait bien longtemps que l’on n’avait pas eu de « Haré Krishna » antinucléaire de la part de l’auteur.
      Dans le style de Stéphane Lhomme sur le nucléaire aux USA.
      On peut signaler que l’Expansion a passé un droit de réponse du président d’AREVA Inc :
      " La renaissance du nucléaire américain se porte bien… Merci ! C’est la réponse du groupe Areva à une tribune que Stéphane Lhomme, porte-parole du réseau « Sortir du nucléaire », avait publiée sur la chaîne Energie.

      Voir le texte complet à l’adresse :
      http://energie.lexpansion.com/articles/energie-nucleaire/2009/07/AREVA-repond-a—Sortir-du-nucleaire-/

      Quant à l’évolution des tarifs EDF :La « rente nucléaire » française pour employer le terme en usage à Bruxelles, conduit au fait qu’effectivement l’électricité est moins chère en France d’environ 30% par rapport aux tarifs pratiqués dans le reste de l’Europe ;
      Et cela empêche la concurrence de pénétrer en France... Ah cette saine concurrence !!
      Dans la pratique les opérateurs alternatifs achètent du courant en grosse quantité à EDF et le saucissonne du mieux qu’ils peuvent.
      Mais ils essaient d’obtenir les prix les plus bas et l’argumentaion qui est employée aujourd’hui c’est de retirer du prix du kWh la provision pour charges prévisibles, autrement dit les provisions faites pour le démantèlement des centrales.
      De toutes les façons EDF , pour faire plaisir à Bruxelles, essaie de se libérer de clients. EDF paie des primes à ses commerciaux lorsqu’ils perdent un gros client.
      EDF veut la fin du tarif régulé, l’affaire est claire.
      Une fois que ce tarif régulé sera enterré, ce ne sera plus que la loi de la libre concurrence européenne. Et EDF pourra remonter ses tarifs de 20% tout en restant avec un prix attractif meilleur que le prix du reste de l’Europe.
      C’est ce que j’ai compris à l’écoute de l’interview du Président d’EDF.
      Que Bercy soit pour ou contre l’augmentation des tarifs, cela n’a aucune importance, le bulldozer bruxellois est en route ; EDF l’a bien compris, l’augmentation des tarifs se fera de façon inexorable.


      @+


      • Stéphane Lhomme Stéphane Lhomme 17 juillet 2009 11:00

        Il est plus intéressant de lire la synthèse du débat, par l’Expansion (http://energie.lexpansion.com/articles/energie-nucleaire/2009/07/Obama-et-le-nucleaire----pro---et---anti---pas-d-accord-en-France/ ) plutôt que de lire juste la prose radioactive d’Areva...


      • olivier cabanel olivier cabanel 18 juillet 2009 10:49

        Krolik,
        je savais que je vous manquais,
        et comme le nucléaire continue à s’enfoncer dans le rouge, il me paraissait important d’en informer les lecteurs.
        un souci informatique qui devrait se résoudre bientot m’a empéché de répondre plus tot.
        vous devriez arreter de désinformer régulièrement les lecteurs,
        votre crédibilité en perd chaque fois un coup supplémentaire
        il faudra bien vous y faire,
        le nucléaire est une énergie désuette, dangereuse et dépassee.
        soyez moderne que diable.
        vive les énergies propres et renouvelables.


      • Voldomir Olmoranz Voldomir Olmoranz 19 juillet 2009 18:55

        Ne nous faisons pas de souci pour le lobby nucléaire, il est là pour durer... Au même titre que d’autres poids lourds (armement, pharma, agro-chimico-génétique,...), il va perdurer en premier lieu grâce à son pouvoir de nuisance incomparable, puisque gestionnaire de centrales, véritables bombes à retardement disséminées un peu partout, et produisant des déchets hautement radioactifs, nocifs pour des siècles et des siècles, amen. 
        Ce lobby va tout simplement se rendre indispensable en gardant un quasi monopole de la production électrique , en étant le seul garant de la sécurité des centrales (si les populations veulent avoir des centrales sûres, elles devront contribuer à la bonne santé du Grand Manitou Atomique) et bien sûr le seul capable de protéger les futures générations de ces montagnes de terribles déchets... 
        Les autres lobbies fonctionnent à l’identique : ils se rendent indispensables en se positionnant inévitablement comme des pourvoyeurs de progrès et de sécurité au service de la population captive. 
        Le lobby pharma garantissant santé, longévité et bientôt le seul à même de nous sauver contre des épidémies-terrifiantes-qui-s’annoncent... 
        Le lobby de l’armement qui vend des armes aux « ennemis » qui seront combattus grâce... aux armes de ce même lobby... 
        Le lobby de l’agro-chimie-génétique qui va contrôler l’alimentation mondiale sous la coupe de quelques multinationales des plus effrayantes, mais c’est pour notre bien, évidemment... 
        Ne parlons même pas des lobbies de la finance et du pétrole qui sont les précurseurs en matière d’asservissement des populations naïves. 
        L’avenir leur appartient... 
        Si on continue à les laisser faire... 


      • E-fred E-fred 17 juillet 2009 10:48

        Pour mieux faire « vendre » Areva , le 2ème EPR et consort, je me souvient qu’a l’hiver dernier, on nous promettait une coupure généralisée d’électricité pour l’ouest de la France, à grand renfort de passage à la télé et radio...
        "La démarche EcoWatt a pour objectif d’inciter les bretons à modérer leur consommation en énergie, en particulier aux périodes de pointe, entre 17h et 20 h, pendant les vagues de froid. Lancé dès le 12 novembre 2008, le dispositif durera tout au long de l’hiver 2008-2009."

        bravo pour le post de la vidéo.


        • olivier cabanel olivier cabanel 18 juillet 2009 10:51

          e-fred,
          bien sur, ils savent faire de la com,
          ilis en viennent meme a faire de la pub qui sert à rien, puisqu’ils ont encore le monopole...
          a quoi servent ces pages entières de pub dans les journaux ?
          si quelqu’un a un début de réponse, je suis preneur.


        • Reinette Reinette 19 juillet 2009 15:59

          a quoi servent ces pages entières de pub dans les journaux ?



          ( ? ) pour remplir nos cerveaux, du bienfait de l’entreprise



          ce dont je suis sûre : font également de la pub dans les journaux syndicaux !



        • lavabo 17 juillet 2009 12:35

          et une énième charge anti-nucléaire cabanelienne........
          réjouissez vous si vous voulez


          • olivier cabanel olivier cabanel 18 juillet 2009 10:52

            lavabo,

            vous n’etes pas de bonne foi,
            je n’ai fait que relater des faits, j’en ai apporté la preuve, si vous avez pris soin d’ouvrir tous les liens proposés.
            le nucléaire, c’est fini, il faudra vous y faire.


          • Gabriel Gabriel 17 juillet 2009 13:48

            Arguments des Pro :

            1°) Energie pas chère : Faux cela n’empêche pas EDF de saler ces notes

            2°) Energie propre : Faux les déchets sont des bombes à retardement et des chèques en blancs laissé à nos petits enfants.

            3°) Indépendance énergétique : C’est une façon de voir, cela reste tout de même un monopole.

             

            Donc ok pour le nucléaire lorsque nous aurons réglé au moins le problème N° 2


            • krolik krolik 17 juillet 2009 14:12

              En ce qui concerne le prix du kWh, les tarifs d’EDF sont de 30 à 40% moins chers que dans le reste de l’Europe, il suffit de voir les factures. Une augmentation de 20% laissera ancore EDF très compétitif.

              Les déchets bombe à retardement. Vous ne vous rendez pas compte de ce que vous dîtes. Si vous prenez les déchets vitrifiés longue vie haute activité, qui vont être placés à 600 mètres sous terre. Dans cette couche de terrain de 600m, il y a naturellement de l’uranium et du thorium qui décroissent naturellement, tout cela pour au moins 15 millions de becqurels au m3. Et bein si vous faites l’addition sur 600m de cette activité nucléaire, la somme est supérieure à ’activité qui sera enfouie. En sus de cela, la radioactivité naturelle émet du radon qui s’exhale à la surface, radon cancérigène qui de plus laisse retomber du polonium 210 (très dangereux le polonium 210, Litvinenko en est mort). Alors que les déchets vitrifiés n’émettent pas de gaz même à long terme.

              L’indépendance énergétique : mais actuellement nous avons des stocks d’uranium 238 , de l’appauvri en provenance des unités d’enrichissement. De quoi faire fonctionner un parc de « Génération IV » équivalent au parc actuel pour 3000 à 5000 ans suivant la gestion que l’on eput en faire. C’est cela le cadeau que l’on fait aux générations futures. Le premier Génération IV s’appelle « Astrid », il sera construit ur un terrain à côté de Phénix arrêté, les travaux démarreront en 2014 pour une mise sur le réseau en 2020. Ensuite attendre une dizaine d’années pour enclencher une production en série de remplacement des PWR actuels.

              De toutes les façons, les énergie renouvelables ne contribuent en rien à la solution du problème pétrolier pour les transports, car ça fabrique essentiellement de l’électricité comme le nucléaire, et beaucoup plus cher que le nucléaire. Un de ces jours lorsqu’il faudra atteindre la « vérité des prix » tout cela va s’effondrer et l’on restera avec des massifs de béton pour éoliennes. Et vu l’acceptation du GPL pour les voitures , ce n’est pas demain non plus que l’on aura des voitures fonctionnant au biogaz. Et le GPL, comme tout gaz ça explose bien..

              @+


            • Gabriel Gabriel 17 juillet 2009 16:38

              @Krolik

              Soyez honnête et ne dites pas n’importe quoi, les déchets à 600 mètres sous terre, vous rêvez ou quoi ? Quant à l’avenir de ces merdes, je pense que vous n’avez pas conscience des durées. Petit tableau ci-joint pour vous rafraîchir la mémoire.

               

              Stockage déchets radioactifs : deux communes de l’Aube sélectionnées

              24/06/2009 12:16 pm

              PARIS (AFP) - Deux communes de l’Aube, Auxon et Pars-lès-Chavanches, ont été sélectionnées dans le cadre de la recherche d’un site de stockage de déchets radioactifs de faible activité à vie longue (FAVL), a indiqué mercredi l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra).

              "Il s’agit d’une présélection de deux communes en vue du choix d’un site à l’horizon 2011", a déclaré à l’AFP la directrice générale de l’Andra, Marie-Claude Dupuis.

               

              "Ce sont les deux communes qui réunissaient les meilleures conditions pour la poursuite du projet au plan à la fois géologique, environnemental et du soutien local" pour ce stockage à une profondeur comprise entre 15 et 200 mètres, a-t-elle précisé.

               

              Quelle est la durée de vie des déchets nucléaires ?

              Selon les différents produits de fission, la période de radioactivité varie de quelques secondes à plusieurs milliards d’années. La période radioactive est le temps que met un corps radioactif pour perdre la moitié de son activité, c’est-à-dire l’intervalle pendant lequel le nombre initial de noyaux radioactifs a diminué de moitié par suite de désintégrations.
              Période radioactive de quelques radionucléides présents dans la nature :
              Radium 226   : 1600 ans

              Carbone 14   : 5730 ans

              Potassium 40 : 1,3 milliards d’années   

              Uranium 238 : 4,5 milliards d’années

               

              En conclusion : Je ne suis pas un écolo borné et reconnaît les progrès du nucléaire mais il y a une limite avec laquelle je ne suis pas prêt à jouer qui est la sécurité des générations futures, question de bon sens. Et je ne vous parle pas de l’honnêtété et de la sois disant transparence des organismes concernés lorsqu’il y a des incidents. Souvenez vous Tchernobyl !


            • krolik krolik 17 juillet 2009 21:19

              Je suis tout à fait d’accord avec vos chiffres.

              D’autant que vous avez spécialement bien choisi les isotopes.
              Le Carbone 14 est essentiellement fabriqué par l’arrivée des rayons cosmique faisant transmuter l’azote de l’air, ce qui conduit au fait que les organismes vivants en contiennent. Vous et moi on doit en contenir environ 60 Bq/kg.
              Le potassium 40 également, il va avec le calcium. Vous et moi on doit en contenir environ 40Bq/kg.
              Ce qui fait, la somme des deux environ 100Bq/kg, je pèse un bon 100kg, donc je suis naturellement une source radioactive d’environ 10 000Bq. Trois personnes serrées dans un métro, sur un m2 ça fait une source de 30 000Bq/m2, à ce moment la Criirad demande l’évacuation...sans savoir de quels isotopes il s’agit d’ailleurs.

              En ce qui concerne l’uranium. Cette saloperie naturelle, et bien sur un terrain de 1000m2, une tranche d’épaisseur de 1m en contiendra au moins 20kg, y compris en terrain sédimentaire comme le bassin parisien.
              Le Rhône doit passer naturellement environ 300 tonne d’uranium par an.. Les 76kg de Socatri l’année passée ce n’était même pas l’épaisseur du trait de l’instrument de mesure à Avignon.

              Ce dont je parlais c’était les déchets haute activité à vie longue qui eux sont vitrifiés.
              Ce que recherche l’Andra actuellement c’est pour stocker le carbone du démantèlement des UNGG. C’est vraiment de la faible activité.

              @+


            • krolik krolik 17 juillet 2009 21:22

              Ah oui j’oubliais.
              L’uranium ce n’est pas un déchet c’est du combustible hautement valorisable !

              @+


            • olivier cabanel olivier cabanel 18 juillet 2009 10:55

              Gabriel,
              energie pas chère ?
              à voir, avec l’augmentation prévisible...et l’endettement d’areva/edf, tout n’est pas brillant.
              energie propre : comme vous le dites justement, trouvons une solution au problème des déchets, et on est très loin de l’avoir trouvée.
              indépendance ?
              surement pas, puisque notre approvisionnement en uranium vient pour l’essentiel de l’étranger,
              au mépris des peuples touaregs qui au Niger subissent la loi nucléaire.


            • Gabriel Gabriel 20 juillet 2009 07:28

              @ Olivier Cabanel.
              Lisez bien mes propos et c’est exactement ce que je dis cher ami.


            • jjwaDal marcoB12 17 juillet 2009 13:53

              Je ne parlerais que des USA où seulement une poignée de nouveaux réacteurs nucléaires semblent devoir se concrétiser.
              La première raison est que globalement (à tort aussi longtemps qu’un accident catastrophique ou un 9-11 ne survient pas) personne ne veut du nucléaire et les fournisseurs d’électricité préfèrent le charbon. Préféraient, pourrait-on dire car depuis quelques années c’est l’éolien qui a le vent en poupe (Le DoE par ex dit explicitement que 20% de leur électricité pourrait venir de l’éolien en 2030 et tout le monde en veut) et le solaire explose et va exploser. Le BLM (aménagement du territoire) examine en ce moment la réservation pour le solaire de zones capables de produire 100 GW et le BLM californien a des demandes pour plus de 50 GW de solaire dans ses dossiers. L’administration favorise ouvertement ces projets et le nucléaire sans les 50 G$ demandés a peu de chance de survivre à cet environnement. Allez expliquer à l’américain moyen que les éoliennes ou les centrales solaires sont plus dangereuses et nocives que le nucléaire... No way.
              Le charbon a tué bien plus d’américains que le nucléaire (24000 décès prématurés lui sont imputables par an) mais avec la CCS (capture et stockage) ils vont continuer à l’utiliser. Aux USA le kwh éolien vaut près de 7 cents, le kwh charbon 9, le kwh nucléaire entre 11 et plus de 15 cents et le kwh économisé (efficacité énergétique) entre 3 et 4 cents (Lovins).
              Or ce sont les champions toutes catégories du gaspillage et ils ont décidés d’y remédier.
              A minima, c’est la fin de l’eldorado pour le nucléaire aux USA. Au vu de mes lectures, c’est son chant du cygne.


              • Sinbuck Sinbuck 17 juillet 2009 16:09

                Dans le nucléaire, il ya deux débat :
                - l’un économico-politique voir social
                - l’autre physique

                D’un point des lois de la physique, les lois actuelles de la désintégration ne sont pas suffisantes pour comprendre l’ensemble de la chaîne des transformations nucléaires en particules d’une certaine masse-énergie.

                Je veux dire que nous ne connaissons pas la totalité du zoo des particules élémentaires alors comment être sûr de ce que l’on fabrique (comme poarticule dangereuse ou pas)dans ces réactions nucléaires ?

                Une fois de plus on se sent tout puissant avec nos théories émergentes alors qu’on n’arrive pas à détecter plus de 90 % de la masse-énergie de l’Univers. Il nous manque bien quelque chose pour savoir et voir les particules des réactions nucléaires puisqu’elles sont à la base des combustions stellaires. 


                • sisyphe sisyphe 17 juillet 2009 19:05

                  Outre ces infos, j’ai également entendu dire que le fonctionnement des centrales avait été allongé de 10 ans...

                  Sans aucun problème de sécurité, of course...

                  Quant à Krolik, plus que jamais fidèle au poste pour défendre le nucléaire à tout prix (même à 20% plus cher), il s’évertue à démolir argumentairement toutes les autres solutions alternatives ; solaire, maritime, éolien, etc...
                  Pour lui, le progrès en énergie s’est arrêté, définitivement, avec les centrales nucléaires... et les déchets ne posent évidemment aucun problème.

                  C’est beau, le dévouement...


                  • krolik krolik 17 juillet 2009 19:19

                    Si vous trouvez une source d’énergie abondante, propre, disponible, à un coût raisonnable, je suis client tout de suite, des deux mains je signe.

                    Maintenant si les énergies renouvelables deviennent une proportion importante de la consommation d’électricité, et plus du marginal, il faudra mettre en place des sources de substitutiion. Sources à démarrage rapide comme des turbines à gaz. Et là ça produira du CO2. Donc qui dit « renouvelable » dit installation de puissance équivalente pour la substitution, dit matériel utilisé à temps partiel, donc faibel rendement et augmentation du prix du kWh.

                    A propos de turbine à gaz, il y a un projet dans l’Oise à Verberie, par Direct Energie, refroidissment facile par l’oise, pas besoin de nouveaux pylones THT. Et bien cela provoque un taulé général, tous les gens du coin sont « contre ».
                    Perso j’habite à l’ombre d’une centrale nucléaire, par hasard, Une tranche a fondu en 1979. Deux ans de réparation. Et bien personne ne s’inquiète. Ca ne fait pas de bruit, pas de fumée. A un moment il y a une une pétition locale pour demander deux tranches de plus pour suivre la centrale de Chinon qui était « site frère », mais le site n’avait pas la surface « pour »..

                    @+


                  • armand armand 17 juillet 2009 19:35

                    Si fait. J’en connais un. ça s’appelle un CHEVAL... Ou plusieurs.


                  • krolik krolik 17 juillet 2009 21:07

                    Les chevaux ont été très utilisés dans les mines, à l’époque où il n’y avait pas de SPA...
                    Ca leur faisait une vie pas terrible... Une descente au fond du puits de mine et le travail jusqu’à la mort. !!
                    @+


                  • armand armand 18 juillet 2009 10:30

                    krolik,

                    A l’époque les hommes aussi...
                    On peut concevoir une charte de travail qui protège nos assistants quadrupèdes...


                  • olivier cabanel olivier cabanel 18 juillet 2009 10:58

                    sisyphe,
                    pour Krolik, c’est congénital, il est né pro-nucléaire, et même si le tricastin lui « pétait » sous le nez, il continuerait de le défendre.
                    il doit être quand meme suffisamment emm...é par l’échec annoncé d’epr finlandais, puisqu’il a déclaré récemment en avoir été l’un des artisans...


                  • Croa Croa 17 juillet 2009 22:14

                    « Jean Emmanuel Reinhardt et Yannick Couchevelou affirment avoir été gravement irradiés lors d’une mission que leur avait donné l’employeur. »
                    « Déboutés par le procureur de Cherbourg,...  »

                    Cela rejoint les considérations de Gabriel à propos de mon dernier article : « là danger car maintenance de la central nucléaire sous traitée à une société externe etc, etc…. Malheureusement j’ai peur que cet état de fait s’amplifie. »

                    Car effectivement le monde est incertain et même dangereux pour les petits car « le profit » peut tout se permettre !  Que ces malheureux aient été déboutés ne nous étonnera pas mais ils ont raison de se défendre. Mais il n’est pas sûr que ces injustices s’amplifient éternellement. Sarko en demande trop aux juges et ceux-ci commencent à réaliser quel type de régime ils doivent servir vu qu’ils commencent à être eux-même touchés.


                    • Sinbuck Sinbuck 17 juillet 2009 22:22

                      Et encore irrédié c’est u faible mot ! On ne connait pas toutes les conséquences « certaines » sur le système endocrinien. En plus, c’est là tout le problème, ces gars (et ces femmes) de l’industrie nucléaire ils ont la justice (et ses démonstrations d’experts) pour eux. Car en effet, comment prouvé qu’un certain cancer, ou des problèmes cutanés, ou l’ablation de la thyroïde... ont un lien direct avec les radiations émises par les désintégrations nucléaires. C’est donc là tout le problème puisque la science ellle-même ne connais pas encore toutes les conséquences et les effets sur les êtres humains.


                    • krolik krolik 17 juillet 2009 23:00

                      Oh les conséquences des irradiations sur les êtres humains on commence à bien connaître. Même en dehors de Nagasaki et Hiroshima.
                      La première étude faite la CEA sur les irradiations / contaminations des Lapons aux premières loges des essais atmosphériques en Nouvelle Zemble ont été publiées en 1959. Ca commence à faire du recul..

                      C’est curieux ça, l’auteur a dû partir en vacances...habituellement il répond à chaque message.
                      Ou il a du prendre la technique de SL, du lapidaire et disparaître pour ne pas avoir à prendre des remarques désagréables.

                      @+


                    • olivier cabanel olivier cabanel 18 juillet 2009 11:00

                      krolik,
                      vous revoila avec votre laïus sur hiroshima...
                      vous devriez avoir un peu de retenue sur le sujet, et du respect pour les milliers de morts que la bombe atomique a provoqué.
                      puisque vous etes si catégorique, j’imagine que vous allez passer vos prochaines vacances dans la région de tchernobyl,
                      il parait que c’est pas cher, et qu’il y a beaucoup de place.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 18 juillet 2009 11:02

                      Krolik,
                      quand aux remarques désagréables, vous aurez remarqué que l’article est plutot bien noté, et que les seules remarques désagréables, et logiques vous sont adressées.
                      on appele çà le « retour de baton » je crois.


                    • krolik krolik 18 juillet 2009 13:51

                      @L’auteur,

                      Je crois que mes commentaires ont reçu un avis assez favorable.
                      Il faut bien un équilibre dans une discussion..
                      @+


                    • Pyrathome pyralene 19 juillet 2009 13:55

                      Sieur Krolik et la désinformation...mais surtout le débunking !! toujours présent quand on bave sur ses atomes chéris....bizarre !! on vous paye cher ??
                       Excellent article objectif,le nucléaire est une ineptie de plus dans ce pauvre monde cupide !! les 20 millons de tonnes de déchets en 2020 rien que pour la France,Krolik s’est engagé à les mettre chez lui ,sous son tapis de salon......


                    • Bulgroz 18 juillet 2009 11:18

                      Cabanel, sisyphe, les grands spécialistes du nucléaire que le monde nous envie...


                      On vous laisse entre vous avec vos convictions.

                      Faites nous plaisir, débranchez vous du réseau EDF alimenté à 80% par du nucléaire.

                      Allez au bout de vos convictions. Ayez du panache, vous n’aimez pas le nucléaire, très bien, mais n’en dégoutez pas les autres.

                      • sisyphe sisyphe 19 juillet 2009 13:25

                        Par Bulgroz (xxx.xxx.xxx.34) 18 juillet 11:18

                        Cabanel, sisyphe, les grands spécialistes du nucléaire que le monde nous envie...


                        Faites nous plaisir, débranchez vous du réseau EDF alimenté à 80% par du nucléaire.

                        Allez au bout de vos convictions. .

                        D’accord, mais donnant-donnant.
                        Le jour où tu acceptes les déchets nucléaires dans ton jardin
                         smiley


                      • ZEN ZEN 19 juillet 2009 13:28

                        @ Sisyphe

                        Bulgroz est partant !
                        Il a une petite place à côté de son compost
                        Mais gare aux voisins !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès