Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Origine du A(H1N1) : la piste d’une erreur de laboratoire est (...)

Origine du A(H1N1) : la piste d’une erreur de laboratoire est envisagée

Dans le sérieux Virology Journal, trois scientifiques australiens livrent leurs enquête sur les causes de l’apparition du virus H1N1, rendu célèbre par la déclaration de pandémie et depuis peu, rebaptisé H1N1pdm, ce qui n’est pas très futé car comment désignera-t-on le prochain virus pandémique s’il possède aussi les deux déterminants H1 et N1. En l’état actuel des données virologiques, une seule hypothèse est officielle avancée pour expliquer l’apparition de ce virus vers février 2009 au Mexique. Mais Gibbs et ses collaborateurs ont tenté d’examiner une autre hypothèse, celle d’une erreur de manipulation dans un laboratoire. Avant d’en discuter, ils présentent l’explication standard dont voici l’argumentation (Gibbs et al. Virology Journal, 6, 207, paru le 21 novembre 2009)

Le virus grippal est composé de quatre segments génétiques codant pour les huit protéines virales, et donc, huit gènes sont responsables de la structure complète de ce virus. Les virologues disposent de vieux prélèvements conservés dans les laboratoires et surtout, des banques génomiques consignant les séquences complètes (obtenues par PCR) des virus détectés de part le monde, sur l’homme, mais aussi sur d’autres espèces très accueillantes pour la grippe, notamment les oiseaux et les porcs. Justement, ces deux espèces ont la possibilité de voyager et transmettre les virus à des milliers de kilomètres du lieu où ils se sont développés. C’est le cas des oiseaux migrateurs. Par contre, s’il n’y a pas de porcs migrateurs, le commerce mondial permet à quelques spécimens de cette espèce, prisée pour ses charcutailles, d’être transportés à travers les continents.

Les analyses génétiques ont montré que six des gènes du A(H1N1) de Mexico sont proches de ceux d’un virus porcin H1N2 présent en Amérique vers 1999-2000 et lui-même issu d’un triple réassortiment. Quant aux deux gènes restants, celui de la neuraminidase a une séquence proche d’un virus porcin « avian like » H1N1 ayant circulé en Europe en 1993, et celui de la protéine MP serait proche de celui contenu dans un virus H3N2, lui aussi porcin, ayant circulé en Asie autour de l’an 2000. Nous voici maintenant au cœur de l’argumentation de ces éminents virologues. Les virus ancestraux ont circulé, se sont transmis, durant 16 ans pour le virus européens et une dizaine d’années pour les autres. Puis, au gré d’un transport de porc, le contact aurait pu être établi entre les deux origines, euro-asiatique et américaine, puis un patient zéro aurait été infecté au Mexique et on connaît la suite. Cette hypothèse est séduisante et nonobstant les problèmes occasionnés par ce virus, cette version semble relever du conte de fée et finalement, elle arrange beaucoup de monde.

Or, une autre hypothèse est avancée par Gibbs. Son constat tient à un argumentaire simple. Les données dont les virologues se sont servis concernent des comparaisons avec des souches dont les plus récentes datent de 10 ans alors que le virus H1N1 est le résultat d’un réassortiment très récent, ayant eu lieu fin 2008 début 2009. Attention, cela ne veut pas dire que l’hypothèse naturelle, alliant migration d’oiseaux et activité humaine, n’est pas valable. Ce n’est pas le raisonnement mais la qualité de la preuve qui pèche par ce qu’elle occulte. Dix ans de « jeu viral » pour conduire de l’Asie à Mexico. Et donc, Gibbs suggère une autre hypothèse, ce qui est tout à fait légitime. Il se pourrait que le réassortiment se soit produit dans un laboratoire à la faveur d’une série de négligences, soit dans un centre de virologie qui cultive les virus pour une étude savante, soit dans un laboratoire pharmaceutique qui manipule les souches pour effectuer des recherches en vue de produire des vaccins.

La science permettra de trancher ? Gibbs reste prudent mais il propose la feuille de route. Il faut faire comme dans une enquête de police et chercher les indices. Si ces souches virales de 1993 et 2000 se sont mélangées en 2009, c’est que des souches filles de ces ancêtres se sont trouvées réunies. Et donc, il faut partir à la recherche de ces souches récentes mais comme le laisse entendre Gibbs, cela suppose la coopération des laboratoires car si son hypothèse est exacte, c’est dans ces labos, plus que dans la nature, que l’on risque de trouver les indices adéquats. En guise de conclusion, l’auteur évoque la nécessité d’enquêter sur cette affaire, ne serait-ce que pour éviter un nouvel accident si cela s’est vraiment produit, avec un soin particulier à mettre en place dans la manipulation des souches. C’est à ce prix que la confiance avec le public sera restaurée car on ne le dira jamais assez, les gens doutent de plus des activités liées à la science et ses manipulations.


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • John Lloyds John Lloyds 30 novembre 2009 12:38

    Oui Dugué, une erreur de laboratoire qui nous a valu toute l’attention bienveillante des gouvernements et des laboratoires qui se sont mobilisés pour nous protéger. C’est fou comme, sur certains dossiers, la santé des citoyens de la planète devient prépondérante, jusqu’à la démesure pharaonique.


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 30 novembre 2009 12:53

      Non John,

      Il ne s’agit pas d’une erreur de laboratoire

      mais de la piste d’une erreur de laboratoire et d’un avis éclairé sur la méthodologie pour mener l’enquête. Evidemment, comme il n’y a pas de parlement des virologues, une commission d’enquête est difficile à mettre en place. Mais je pense qu’on peut accéder à quelques infos si les virologues partagent leurs données génétiques

      Ne fais pas dire à ce billet ce qu’il ne dit pas.


    • John Lloyds John Lloyds 30 novembre 2009 13:11

      C’est précisemment ce que je sous-entendait : ce billet est totalement naïf, voire bisounours. Cette « erreur de laboratoire » a bien arrangé toute l’industrie pharmaceutique.


    • njama njama 30 novembre 2009 13:17

      Si l’hypothèse suivie par Gibbs s’avérait exacte, cela confirmerait que les mutations de virus produits par l’homme (par extension les mutations génétiques diverses OGM ) sont bien plus dangereuses et hasardeuses en termes de conséquences à court, moyen et long terme que les mutations naturelles causées par nécessité adaptative.
      Difficile d’imaginer que le danger puisse coller à une mutation naturelle, non ? la nature s’équilibre d’elle-même !
      Saura-t-on le fin mot de l’histoire ?
      « errare humanum est », je veux bien, mais de là à multiplier les conneries ...


      • Bernard Dugué Bernard Dugué 30 novembre 2009 13:22

        La science fonctionne comme le type qui cherche ses clés sous le lampadaire parce que c’est éclairé

        plus précisément, la science ne trouve que là où elle cherche

        et contrairement à ce que le vulgaire pense, le plus difficile n’est pas de trouver mais de savoir où il faut chercher

        quant à cette histoire de virus, c’est plus compliqué parce que des enjeux politiques et sociaux sont en jeu.


      • Pyrathome pyralene 30 novembre 2009 15:49

        Comme disait Coluche...

        quant à cette histoire de virus, c’est plus compliqué parce que des enjeux politiques et sociaux sont en jeu..

         c’est bizarre , j’aurai dit plutôt , des enjeux économiques......


      • njama njama 30 novembre 2009 16:39

        Si je vous comprends bien dans votre histoire cher Bernard, c’est la politique qui tient le rôle de lampadaire !
        Oui mais quand on entend ou lit comme argument qu’on fait appel au civisme pour se faire vacciner, on déjante déjà d’un vrai débat, ... à se demander si la médecine (officielle) n’est pas en passe de devenir une religion d’État. 


      • vergobret 30 novembre 2009 17:08

        Pira,
        Non, non, politiques : les lois qui ont failli être votées (juge unique, mineurs jugés en tant qu’adultes..) en conséquence de la pandémie supposée (textes écris en août), sans le hasard et la vigilance d’un membre du CSM, on le sait.
        Bref, des lois ayant trait à la sécurité en temps de crise exceptionnelle (guerre...). C’était bien anticiper par des mesures politiques à une situation qui n’avait jamais ( jusqu’à ce jour) nécessité ce genre de mesures.
        Cela montre plus que tout ce à quoi le gouvernement pense, chaque matin devant sa glace. Et qu’il n’aura de cesse...

        L’auteur a bien raison (selon moi) de souligner cet aspect, sa réponse est (selon moi, tjs) très fondée. Il ne lui manque (selon moi, encore) que la modestie, mais c"est une matière non enseignée en fac à partir de maîtrise.
        Pira, il y a bien, pour cette affaire, la démonstration de la volonté du gouvernement de changer la donne constitutionnelle à la moindre occasion.
        Quitte à créer cette occasion, on est d’accord.


      • vergobret 30 novembre 2009 21:23

        Le sens de ma propo. précédente laissant à désirer, je veux préciser que je ne dis pas bien entendu que l’aspect sécuritaire, pointé du doigt par le CSM , de l’enjeu politique relevé par l’auteur est ce à quoi il pense. L’abus de lois sécuritaires n’est qu’un des volets de cette affaire, le choix du budget alloué à cette grippe en est un autre, pertinement relevé par Dugué, ailleurs.
        On remarquera que tout cela est net (exempt) d’opinion personnelle, une simple relation de faits, quoi.


      • JL JL 1er décembre 2009 11:14

        « La science fonctionne comme le type qui cherche ses clés sous le lampadaire parce que c’est éclairé, plus précisément, la science ne trouve que là où elle cherche » (Dugué)

        Et la science ne cherche que là où on la paye pour chercher, autrement dit là où il y a, non pas de la luimière, mais du fric à faire pour les commanditaires : c’est pareil donc. CQFD !


      • JL JL 1er décembre 2009 11:18

        @ Pyralène : « (des enjeux politiques et sociaux sont en jeu..) c’est bizarre , j’aurai dit plutôt , des enjeux économiques »

        En fait, les relations incestueuses entre le pouvoir politique et le pouvoir économique ne se cachent même plus !


      • Pyrathome pyralene 30 novembre 2009 15:46

        celle d’une erreur de manipulation dans un laboratoire....

        Une erreur ? .....volontaire ou involontaire ?..... smiley
         Bernard ! sortez de ce cochon migrateur !....et écoutez « pigs » dans Animals des pinks....uuuh uuuh uuuuh .. smiley


        • croacroa 30 novembre 2009 15:47

          ENCORE un article conspirationiste de l inenarrable dugué !!
          il aura bientot sa statue virtuelle sur le sité payée par les frappadingues reconnaissants !!


          • croacroa 30 novembre 2009 15:51

            quand a jhon loyds si duggué est un frappadingue je ne voit pas comment trouver un vocable assez fort pour qualifier sa démence !!
            c est le festival du surréalisme morbide ici !!


            • Pyrathome pyralene 30 novembre 2009 15:54

              Tiens un virus mutant !......h1n1 mute en troll , le scoop !!....


            • John Lloyds John Lloyds 30 novembre 2009 16:29

              « c est le festival du surréalisme morbide ici !! »

              ce terme s’appliquerait plutôt à la folie de la campagne de vaccination. Dans le jeu de la spéculation, entre le tiède et le pire, mieux vaut miser sur le pire ; on tombera jamais bien loin.

              Dugué a des bouquins à vendre, il doit donc naviguer dans la tiédeur de la démagogie pour s’approprier la tranche de public la plus large. Moi j’ai rien à vendre, je peux donc me permettre le luxe de l’authenticité et l’exposé brutal sans crainte d’effaroucher les puceaux de la réalité historique. Ce pourquoi je n’aurai aucun mérite d’avoir eu raison : ce ne sera pas le premier génocide de l’histoire.


              • Bernard Dugué Bernard Dugué 30 novembre 2009 16:39

                Il n’est pas question de tiédeur ou de soufre

                C’est une question d’investigation scientifique et de rigueur. La vérité est l’instrument le plus puissant contre les arbitraires d’un système et ses dérives

                mon bouquin, eh bien vas-y, lis les pages et fais nous une critique, j’attends l’opposition pour débattre.

                pour info à l’attention de la rédaction, ce lien indique mon passage dans
                l’émission médialogue, l’une des rares à offrir un temps d’antenne aux rédacteurs d’Avox.
                (oui je sais, je suis pas terrible à l’oral, pas facile de répondre en deux minutes quand le sujet est complexe)


              • Capone13000 Capone13000 30 novembre 2009 19:28

                Les diverses anomalies survenues chez Baxter les mois précédent le premier cas de grippe A sont tout de même de nature à laisser penser que le virus n’est pas apparu pas hasard.
                Souvenez vous des fiolens qui se sont cassées dans un train suisse, ou iben des furets qui sont morts, ou encore des envois de souche par baxter à divers labos...
                D’autre part plus personne ne parle de grippe saisonnière, ce matin à la radio on apprenait qu’il n’existait plus de grippe saisonnière mais qu’elle à été remplacée par la grippe A ????


              • vergobret 30 novembre 2009 16:33

                Mr Dugué, en réponse à votre réponse d’un post.

                « contrairement à ce que le vulgaire pense. »

                Je lis toujours vos articles avec intérêt, sans jamais à les commenter, mais lire que vous opposez le vulgaire au connaissant me laisse rêveur.
                Je suppose que vous songez, ce faisant, au sens premier du mot, vulgus : multitude. En éludant le mépris que connote ce terme, en français plus moderne.
                Et, aussi, que nos intelligences sont multiples, pour chacun (donc, par essence condamnés à partager nos connaissances..).
                 Et que nous sommes (tous) limités par notre intelligence...
                Pour ce qui me concerne

                , donner du vulgaire pour nommer la multitude ne me viendrait pas naturellement à l’esprit, tous niveaux de connaissance confondus.

                Imaginez un Marc Girard usant de cette rhétorique lorsqu’il se fait pédagogue...
                Vous aurez noté (avec plaisir, je l’espère) à qui je vous compare.


                • Bernard Dugué Bernard Dugué 30 novembre 2009 16:44

                  disons que je voulais parler de l’opinion commune, ordinaire, hélas forgée par les blabateurs des médias qui s’ébaubissent sur quelques faits spectaculaires produits dans les labos telles des pommes de Newton tombant dans le cerveau du scientifique. Le vulgaire n’était pas tant un substantif qu’un adjectif substantifié pour désigner le résultat d’une opinion formé par des vulgarisateurs.

                  Faudra que je fasse un jour le point sur la question des scientifiques qui doivent savoir chercher


                • geo63 30 novembre 2009 16:47

                  Proposition : comment désignera-t-on le prochain virus pandémique ? H1N1ump. Mais alors il faudra se faire vacciner dans l’urgence.


                  • caramico 30 novembre 2009 17:48

                    « Erreur » comme celle du laboratoire Baxter qui avait introduit le virus hyper-virulent de la grippe aviaire dans des vaccins soi-disant inoffensifs, distribué aux Autrichiens et aux Tchèques...
                    (heureusement qu’un chercheur Tchèque a fait un contrôle de routine, il n’y eu de morts que quelques malheureux furets servant de cobayes)
                    « J’ai pas fait exprès », a dit Monsieur Baxter, et tout le monde s’est contenté de cette réponse, sans se poser la question du « comment », dans des laboratoires en principe hautement sécurisés où les souches devraient normalement être rigoureusement isolées.
                    Avec l’impunité dont jouissent maintenant les laboratoires, il faudra se contenter de cette réponse irresponsable, même si on arrive à découvrir d’où vient « l’erreur »


                    • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 30 novembre 2009 19:08

                      Cest bien connu, en effet, une telle mutration est peu probable dans le nature sans intervention humaine , la nature est bonne, disons le divine, le mal vient de l’homme : le diable est dans le ventre de l’homme (et surtout de la femme).

                      Ne serait-pas le vaccin qui aurait créé le virus ? La science créerait la maladie !


                      • curieux curieux 30 novembre 2009 19:21

                        Eh oui monsieur le Philosophe. Il y a quelques temps, un laboratoire américain a déclaré que le H1N1 ne muterait pas. Ils ont essayé mais n’y sont pas arrivés. Mais pourquoi diable voulaient-ils le faire muter ?
                        Naturellement vous n’êtes pas au courant


                      • Bernard Dugué Bernard Dugué 30 novembre 2009 21:24

                        Sylvain, je ne te reconnais plus
                        Décidement, cette pandémie fait plus de dégâts que je ne le pensais, même un philosophe y perd sa raison pour énoncer quelques incantations qu’on dirait émanées d’un prélat du 17ème siècle face à un Malebranche ou un Leibniz

                        Ce billet n’a rien à voir avec le vaccin, il porte sur une question strictement scientifique mais je vois que dans un camp comme dans un autre, on ne peut même plus raisonner et argumenter. Les esprits sont devenus fébriles. Le monde est devenu fou


                      • Pyrathome pyralene 30 novembre 2009 22:06

                        Z’avez raison , Bernard , le monde est devenu fou , depuis un certain 11 septembre........un processus d’autodestruction est en marche ! et le raisonnement du monde devient chaotique....la peur n’a jamais été bonne conseillère !


                      • curieux curieux 30 novembre 2009 19:41

                        D’ailleurs, regardez comme ils sont sérieux, ces labos :

                        http://www.mypharma-editions.com/gsk-obtient-une-amm-pour-son-medicament-anti-obesite-dans-lue

                        Encore un bel attrape-couillons
                        Pourtant, il y a une solution simple, c’est de ne pas bouffer


                        • morice morice 30 novembre 2009 21:28

                          ça ne fait que 10 fois qu’on le dit ici : Bernard, on vous a acheté un réveil ou quoi ?


                          écrit le 20 juin dernier...

                          Tout ceci ne prêterait pas à inquiétude si nous n’avions eu depuis l’élection d’Obama un Dick Cheney revanchard venu redire quatre fois devant les micros la possiblité d« une attaque majeure des USA par deux possibilités, soit une bombe sale, arrivée selon lui d’Iran via un container (dans un port du nord-ouest -Portland !-) soit une bombe bactériologique, venue par le même chemin :  »Cheney said “the ultimate threat to the country” is “a 9/11-type event where the terrorists are armed with something much more dangerous than an airline ticket and a box cutter – a nuclear weapon or a biological agent of some kind” that is deployed in the middle of an American city« . Et là, on songe aussitôt à l’intitulé de l’exercice : » : « Canada, U.S. and Mexico are planning a massive joint military exercise in April 2009 »... Le Canada, bon on a vu pourquoi, les USA oui, ce sont eux les maîtres d’œuvre.. mais que vient donc faire le Mexique... à part sa toute nouvelle notoriété, celle d’être le pays à l’origine d’une dissémination bactériologique ? C’est fort étrange, ce lien : en quoi le Mexique devrait-il participer à des exercices dans une région proche du Canada ? A lire le nom, on voit ressurgir les amoncellements de tombes scellées, à vrai dire, et l’on songe automatiquement à un pandémie répandue et provoquée (l’affaire de l’anthrax resurgit obligatoirement) de façon rapide qui obligerait à se servir de ces fameuses boîtes, et ce, à très grande échelle...

                          Voilà qui est très, très effrayant et laisse entendre que les faucons dirigés par Dick Cheney n’ont pas totalement « fini leur travail » : il existerait donc bien aux Etats-Unis une branche dure d’individus, nostalgiques à la fois de la guerre froide, du maccarthysme et d’un pouvoir fort prêt aux pires actions contre son propre peuple afin d’assouvir leur notion de puissance, celle octroyée par un lobby militaro-industriel extrêmement puisssant, et qui ne vit bien qu’à condition d’être en guerre constante. Quitte à en créer à l’extérieur à la moindre occasion et au moindre prétexte, quitte en désespoir de cause à se retourner contre sa propre nation. On songe automatiquement à des nostalgiques de l’hitlérisme, et on a pas tout à fait tort, comme nous le verrons demain. En juillet 2009, du 27 au 31 juillet, un gigantesque exercice de la FEMA est prévu.


                          • lesdiguières lesdiguières 30 novembre 2009 21:59

                            Tout est décidé, programmé, planifié, et mise en œuvre :

                            Lire « Seuls au monde » en cliquant sur :

                            http://sites.google.com/site/sflesdiguieres/home

                            Vous serez édifié !!


                            • paul 30 novembre 2009 22:02

                              L’origine de la grippe A se situe au Mexique, où les lois environnementales peu contraignantes
                              ont permis à la Smithfields Foods d’y installer des élevages industriels de volailles et de porcs.
                              Cette puissante multinationale américaine avait dejà été condamnée pour grave pollution environnementale et sanitaire en Caroline du Nord ,en 1997.
                              En 2008 dans un village proche de ces immenses élevages, les premiers cas de grippe aviaire
                              ont été signalés .En février 2009, ce sont les premiers cas de grippe « mexicaine », rebaptisés « A »
                              Une omerta est imposée par les autorités aux habitants de la région qui dénoncent la pollution .
                              Ce n’est que fin avril 2009 que l’OMS commence à prendre à prendre au sérieux cette épidémie.

                              Produits et populations contaminées n’ont pas de frontières.Le modèle agro-industriel piloté par les multinationales provoquent ces catastrophes .Et ça nous coute très cher .


                              • Christoff_M Christoff_M 1er décembre 2009 02:38

                                On en revient toujours au meme si l’on est cartésien :

                                pourquoi toute cette mise en scène catastrophiste depuis la rentrée de Septembre pour environ 80morts réels...

                                Pourquoi aucune communication sur la grippe classique qui fait plus de 6000morts dans ses variantes les plus graves...

                                Et pire aucune communication sur le nombre de morts sur la route qui augmentent malgré les moyens humains et techniques mis en route et dus en majorité à la consommation d’alcool, sport national, qui nous place depuis cette année, plus mauvais élèves que les grecs, les espagnols et les italiens...

                                A croire que les lobbyistes de l’alcool, des boissons énergétiques et des grandes surfaces ont plus de moyens qu’un état qui ne fait que de la figuration dans sur un territoire géré par l’argent et l’hypocrisie la plus totale...

                                Nous dépassons les 4000morts sur la route et inutile de dire que les accidents n’ont pas lieu dans les lignes droites des 4voies ou il y a des radars....

                                Pour en revenir à la santé, on ne peut avoir que des doutes, sachant que madame Bachelot fait partie du lobby des groupes pharmaceutiques, et le frère du président, lui-même, est haut placé dans les conseils d’administration des grands groupes pharmaceutiques...

                                Autre élément, le vaccin le plus commandé par madame Bachelot, pas le moins cher, est commandé à Glaxo SK, or c’est ce type de vaccin, dont les canadiens ont retiré 170000 doses par « précaution »... je m’étonne qu’aucun « journaliste » n’en parle...

                                Est ce que les internautes seraient plus documentés et plus érudits que les médias officiels ??? je ne le pense pas, il y a juste des « oublis » et une tendance à radoter et ne pas évoquer tous les éléments, qui devient gênante !!!


                                • Triodus Triodus 1er décembre 2009 11:07

                                  Ah bon ? Niveau 6 ? Y’a un nouvel état en cessation de paiments ?


                                  • vapulaflo 1er décembre 2009 11:24

                                    Plan du NOM

                                    Nanopuces dans les bras, et extermination massive !

                                    N’en deplaise au beni-oui-oui anti cabalistes qui croient encore que le WTC est tombé a cause des avions....


                                    • vapulaflo 1er décembre 2009 11:25

                                      Tu as les yeux grand ouvert, ca rassure pour l’avenir des gens comme toi !


                                      • Ronny Ronny 1er décembre 2009 11:35

                                        Bonjour Bernard,

                                        Bon papier, mais attention de ne pas aller au delà des conclusions de auteurs.

                                        Un mot pour préciser deux choses. Virology Journal n’est pas Journal of Virology, la référence en la matière. Il s’agit d’une honnête publication sans plus, ce qui n’enlève rien au travail publié. Ce d’autant plus que Gibbs est un virologiste réputé et que ses hypothèses ne peuvent être prises à la légère.

                                        Le message du papier est double : le premier et le plus important à mon avis est que le virus H1N12009 a émergé de trois virus parents anciens infectant des porcs. Ceci n’est pas la première fois que le rôle des porcs comme hôtes est décrit, bien au contraire. Cela a d’ailleurs crée des situations dingues où ds élevages « H1N1 free » ont été abattus sans raison plus pour des motifs religieux que scientifiques en particulier dans certains pays à population majoritairement musulmane. Le second message est qu’il existe des chainons manquants entre la souche virale H1N12009 est ses « ancêtres ».

                                        Le papier pose donc deux hypothèses et non pas une :

                                        .la recombinaison des trois parents aurait eu lieu spontanément et sans pression anthropique comme cela se produit d’ailleurs assez souvent pour le virus de la grippe mais a priori plutôt à partir de deux parents que de trois. L’explication de 2 plutôt que 3 est simple. Pour que les virus recombinent, il faut qu’ils infectent en même temps la même cellule. il est rare d’être infecté par le virus de la grippe (heureusement), encore plus rare d’être infecté par deux virus, et donc exceptionnel d’être infecté par trois virus, puisqu’à cahque fois la probabilité se multiplie (ex. au temps t vous avez 1:1000 risque d’être infecté par 1 virus, donc 1:1 000 000 par 2, et 1:1 000 000 000, etc.). Vous ne pouvez balayer cette hypothèse en parlant de conte de fée, même si elle est improbable. en effet, une triple recombinaiseon s’est déjà produite voilà es années dans l’histoire de des virus de grippe !

                                        . la recombinaison rare s’est produite uniquement parceque l’on a mis en contact les trois souches, donc résultant d’une action humaine. Vous décrivez d’ailleurs bien que cela peut être le fait d’un labo de recherche ou d’un centre de production de vaccins, comme le suggère Gibbs lui même. Cette hypothèse tient aussi la route. Gibbs a d’ailleurs fait part de ses conclusions à l’OMS voila plusieurs mois dans une première note courte publiée sur la question.

                                        Je suis en général très prudent vis à vis des infos que l’on nous donne. Je ne crois pas à l’acte délibéré pour une raison simple qui est d’ailleurs la même qui fait que nous n’avons pas vu de guerre bactériologique. En effet Le résultat d’une contamination volontaire est trop aléatoire et trop dangereux pour que l’on envisage une action de ce type, surtout avec le virus grippal. Dans le cadre d’un hypothèse « complotiste », même si l’on suppose que des gens bien informés seraient vaccinés contre une souche recombinante, l’évolution de la souche (telle qu’on le voit aujourd’hui dans certains pays) fait que l’émergence de mutants viraux est une certitude qui pourrait rendre le vaccin inefficace...

                                        Donc si l’on ne peut favoriser l’une ou l’autre des hypothèses avancées par les auteurs, on ne peut non plus en exclure. Je ne peux donc que partager leurs conclusions qui dit «  Il est important de connaître la source du nouveau virus si l’on veut éviter de futures pandémies, plutôt que de minimiser les conséquences après qu’elles soient apparues »


                                        • Minga Minga 2 décembre 2009 04:11

                                          L’article de Gibbs est très clair, et vous citez d’ailleurs l’essentiel de son raisonnement : les « chainons manquants » et les probabilités rendent l’hypothèse d’une recombinaison spontanée hautement improbable. Une intervention humaine est donc l’hypothèse à son avis la plus probable. Il examine explicitement deux possibilités : les élevages porcins et leur commerce international, et un labo de recherche ou de production de vaccins. Aucun porc n’a été trouvé porteur de ce virus ou d’anticorps liés à ce virus. De plus, le virus « patchwork » 2009 rassemble du matériel génétique de virus avaires, humains, et porcins datant d’une dizaine d’années, et aucun forme intermédiaire n’a été découverte, ce qui diminue encore la probabalité d’une recombinaison « naturelle » chez le porc ou un autre höte : dans ce cas, des formes intermédiaires devraient avoir étés trouvés dans la nature depuis dix ans.

                                          L’hypothèse qu’un virus ait pu sortir d’un labo n’est pas une hypothèse nouvelle : elle avait déjà été formulée au sujet de la grippe de 1977 dans un article publié par la très réputée revue scientifique internationale « Nature » en 1978. Début 2009, un virologue des plus réputés a publié un article citant cette publication de 1978, juste pour rappeller qu’à ce jour, celà reste de loin l’hypothèse la plus crédible scientifiquement.

                                          Dans le dossier que nous avons consacré à cette épidémie de grippe, nous mentionons également une publication annonçant une pandémie A/H1N1, dès avril 2008. Un article datant de fin 2008 et publié début fevrier 2009 confirmait cette prévision.

                                          Nous donnons les sources précises de toutes ces informations cités rapidement ici dans notre dossier consacré à cette grippette qui tue peu mais qui a grippé l’aptitude au raisonnement scientifique de beaucoup trop de gens : « Le virus du pouvoir : enquête sur une campagne de vaccination prise en grippe ».

                                          Enfin, concernant les interprétations à donner à ces faits, là aussi restons rationnels : ils incitent à approfondir les recherches scientifiques, à améliorer la traçabilité des isolats de virus grippaux, et à enquêter dans différentes directions, y compris celles inspirées par le bon vieil adage policier de rechercher à qui ça pourrait profiter. Il ne faut exclure ni privilégier aucune hypothèse a priori.

                                          De plus la communication catastrophique plus encore que catastrophiste des autorités pose désormais un nouveau problème de santé publique (d’ailleurs relevé par Gibbs) : de nombreuses personnes n’ont pas ou plus confiance en leur gouvernements et envers l’industrie pharmaceutique. Des recherches approfondies ET transparentes sur toutes les questions soulevées par Gibbs (et par Vincent Racaniello et pas mal d’autres spécialistes en virologie !) sont donc doublement nécessaires, afin de prévenir de futures pandémies.


                                        • vapulaflo 1er décembre 2009 11:50

                                          D’accord avec toi, c’est a cause de gens comme ca que le débat est laissé a TF1 CNN france2 et consort....

                                          En guise de contre pouvoir on a que des tordus qui parlent sur tous les sujet et qui de ce fait decredibilise tout scenario alternatif au profit de la sacrosainte verité TF1///////.....


                                        • vapulaflo 1er décembre 2009 11:46

                                          Voici des elements de réponse qui je suis sur feront herisser les poils de certains qui crieront encore des Ufologues drogués qui vehiculent leur connerie sur le net.... :

                                          http://911truth-sherbrooke.org/2009/04/26/h5n1-le-genome-de-la-grippe-espagnole-ressuscite-a-partir-dun-cadavre-congele/


                                          • croacroa 1er décembre 2009 11:52

                                            @vapulfo je ne voit pas en quoi un site conspirationiste comme votre lien renvoyerait au neant les milliers de sites serieux !
                                            c est toujours la meme chose avec les conspirationistes !ils vous mettent un lien sur un site frappadingue et ca devrait prouver leurs dires !


                                            • vapulaflo 1er décembre 2009 14:13

                                              Cherchez votre information au lieu de refuter de maniere automatique toute info donnée par des sites controversés.....

                                              Allez voir les video des camps d’extermination de la fema et leurs centaines de miliers de cerceuils.... C’est du fake fait par des decerébrés ?

                                              Ouvrez les yeux et reflechissez vous comprendrez de vous meme, ou plutot... non c’est tellement gros que vous y refusiez d’y croire....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès