• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

André-Jacques Holbecq

André-Jacques Holbecq

En quelques points rapides 


- Auteur de "Un regard citoyen sur l'économie" , " Une alternative de société : l'écosociétalisme" (Préface de Patrick Viveret) , "Argent, dettes et banques" ,

- Co-auteur, avec Philippe Derudder, de " Les 10 plus gros mensonges sur l'économie " ( site de présentation ) , " La dette publique ; une affaire rentable ! ", "Une monnaie nationale complémentaire" (préface de Pierre Rabhi), "Pour que l'argent serve au lieu d'asservir"

- Animateur du site , Dette et monnaie

- Initiateur d'un "modèle" monétaire et économique totalement innovant, nommé éco-sociétalisme.
Note : 74 ans cette année (2016), il ne me reste plus beaucoup de temps pour espérer voir un changement dans cette société qui va, hélas, droit dans le mur...

Tableau de bord

  • Premier article le 08/11/2006
  • Modérateur depuis le 25/11/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 26 389 1374
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 5 4 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • André-Jacques Holbecq André-Jacques Holbecq 26 juin 22:10

    @ppazer
    L’augmentation du bilan de la banque centrale n’a pas de conséquence.
    Les intérêts sur les dettes existantes sont payés aux détenteurs des titres jusqu’à l’échéance de ces titres ... mais le rachat des titres par la Banque de France évite de devoir emprunter ces sommes sur les marchés financiers (pour faire rouler la dette) et a donc pour conséquence qu’il n’y aura plus d’intérêts à payer par l’Etat.sur ces montants.
    En gros, 40 milliards de moins sur 5 ans si taux à 2% et bien sur les intérêts sur 700 milliards sur les années suivantes.



  • André-Jacques Holbecq André-Jacques Holbecq 26 juin 16:26

    Merci Laurent de défendre ici ce point de vue.

    Il faut noter que le rachat des titres de dette arrivant à échéance (dans notre cas de 711 milliards pendant la mandature 2017/2022) n’augmenterait pas la masse monétaire totale en circulation mais transfèrerait simplement ce montant au bilan de la Banque de la Banque de France, diminuant progressivement les intérêts sur le solde de la dette, intérêts qui sont la cause première des déficits budgétaires (# 40 milliards par an pour l’Etat).
    Il faudrait donc parallèlement que la Banque de France « couvre » les déficits par émission monétaire (là nous aurions une augmentation faible et raisonnable de la masse monétaire en circulation)

    N’oublions pas que les intérêts cumulés depuis près de 50 ans sont responsables de 75% du stock de dette publique de 2200 milliards.



  • André-Jacques Holbecq André-Jacques Holbecq 24 mai 20:35

    C’est un excellent article.
    Néanmoins au niveau des solutions je voudrais apporter celles ci. :

    Entre maintenant et mai 2022, c’est 711 milliards de la dette de l’Etat qu’il faudra faire « rouler » .Si la Banque de France rachète ces titres de dette à échéance, c’est 30,8 milliards d’économisé sur les 5 ansi les taux restent à 1,5%, et 41 milliards s’ils passent à 2% ... bien sur, c’est ensuite sur un temps « infini » qu’il faut calculer les intérêts qu’il va falloir emprunter (ce que moi j’appelle l’effet boule de neige). Ce rachat n’induirait pas d’augmentation de la masse monétaire, seulement un transfert de détention de la dette du privé au public et une augmentation du bilan de la banque de France

    Et puis, il y a les déficits primaires (de l’ordre de 26 milliards pour cette année, mais il faudrait beaucoup plus pour un vrai plan de relance keynésien) : Je propose que la banque de France « désobéisse » à l’UE et émette cette monnaie au bénéfice de l’Etat

    Ainsi la dette publique au bénéfice des « investisseurs » (sic) n’augmenterait plus ! .. et les intérêts diminueraient progressivement au fil du rachat des titres à leur échéance, par la Banque de France.

    Mais bien évidemment, ce ne sera pas Macron qui présentera cette solution... bref, nous sommes « baisés » au moins 5 ans de plus !



  • André-Jacques Holbecq André-Jacques Holbecq 6 mai 08:16

    @eau-du-robinet
    C’est bien connu, et alors, on fait quoi ?

    La seule solution me semble être de faire changer la loi ... et ça ne pourra être réalisé que par des coalitions de représentants du peuple de D, de G ou d’ailleurs, pas en tirant dans les pattes de ses adversaires politiques à chaque fois qu’il disent quelque chose, pas en restant sectaire (je maintiens en ce qui concerne FA) sur « y’a que moi qui sait ! »

    Continuez ainsi à l’UPR, vous êtes les idiots utiles du système.



  • André-Jacques Holbecq André-Jacques Holbecq 5 mai 11:30

    @Et hop !
    C’est effectivement le plus probable : j’ai seulement voulu expliquer cette proposition de « monnaie commune » ... pas pour autant que j’en approuve l’idée.

Voir tous ses commentaires (20 par page)



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Franc souverain et U.C.C.
  2. Proposition de loi 157 du 22 juillet 1981




Palmarès