• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

bobbygre

bobbygre

Technicien informatique de 38 ans résidant à Strasbourg, je m'interesse à tout, je lis encore un peu la presse (presse de tous les bords, presse inféodée comme presse indépendante), les livres en général et la science-fiction en particulier.

Tableau de bord

  • Premier article le 07/09/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 820 327
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • bobbygre bobbygre 19 mars 13:19

    @Sparker

    Tu te trompes, je n’ai jamais pensé que Mélenchon puisse devenir un dictateur. Je pense juste qu’il est toujours profondément européiste et qu’il va tout faire pour essayer de rester dans l’Europe.
    Il est sincère quand il dit qu’il veut changer les choses, je n’en doute pas ; ce dont je doute, c’est que lorsqu’il se rendra compte qu’il sera impossible de changer les choses sans quitter l’Europe, il ne franchira pas le pas.
    Comme Tsipras à qui, visiblement, il n’en veut absolument pas d’avoir entrainé son peuple dans la galère dans laquelle il se trouve en ce moment.
    J’ai du respect pour Mélenchon mais je n’ai pas confiance en sa détermination.
    C’est quand même lui qui m’a fait reprendre ma carte de vote cette année, carte de vote que j’avais déchirée aprés le mini-traité, j’y ai cru !
    Le seul élement qui décidera de mon vote, c’est la sortie de l’Europe. Mélenchon était trés clair au début « l’Europe, on la change ou on la quitte » : j’étais tellement enthousiaste que j’ai repris ma carte de vote. Et maintenant, que fait-il ? il devient ambigu et commence à tenir des discours, que j’estime confusionnistes en ce domaine.
    Il ne me reste plus qu’à voter blanc... Alors tant qu’à faire, autant voter Asselineau, le seul qui propose clairement la sortie.
    Inutile d’aller tout de suite au point Godwin...



  • bobbygre bobbygre 17 mars 06:50

    Je ai entendu Melenchon parler de Tsipras la dernière fois : aucune critique, rien, nada, un grand homme juste.
    Ça, ça m’effraie ; si il ne se rend pas compte que Tsipras a tout foiré et, pour le coup, vraiment trahi son peuple, alors il est capable de nous faire la même chose. D’autant que c’est exactement ce que semble préparer son discours que je trouve moi aussi, de plus en plus ambigu. Clairement, Mélenchon se prend pour une de ces « lumières guidant le peuple » et il n’aura aucun mal à penser qu’il a raison contre tout le monde le moment venu. Tout ça rassemblé fait que je n’y crois plus.

    Bref, Asselineau a un avantage : avec lui, je n’ai aucun doute qu’il quittera l’Europe et vu que reprendre notre indépendance et le contrôle de notre pays est le pré-requis pour tout le reste... Mon vote ne sera peut-être pas « utile » mais je vote avec ma conscience.



  • bobbygre bobbygre 16 mars 22:07

    @Laulau
    « l’Europe on la change ou on la quitte »
    Ca s’appelle un slogan. Ça sert à se faire élire et c’est rarement un reflet des actions du futur élu.
    Zavez pas marre de vous faire enfler vous ? J’avoue que pour ma part, j’ai ma dose.



  • bobbygre bobbygre 16 mars 21:50

    J’aurai pu signer chaque ligne de cet article et je fais le même chemin. Cela fait une semaine que je sais que je ne vais pas voter Melenchon mais F. Asselineau... à ma grande surprise, et malgré tous ces défauts... D’ailleurs il semble avoir les mêmes défauts que l’homme dont il semble avoir les qualités : le Général bien sur.
    Si on m’avait dit il y a dix ans que je voterais pour un gaulliste...



  • bobbygre bobbygre 5 mars 18:14

    Alala vous êtes beau à vous, partisans de droite comme de gauche, à jouer au jeu du « c ton parti le plus corrompu »... Si on oublie cette histoire droite/gauche, on a quoi : un politique français corrompu, à notre connaissance, ni plus ni moins que les autres qui partagent quasi tous les mêmes pratiques ; ce politique est soudainement la cible d’une charge de la justice au moment où il est candidat à l’élection présidentielle. Y a-t-il sérieusement quelqu’un pour croire qu’il s’agisse d’un hasard ? On peut se demander qui et on ne le saura probablement jamais, mais faut quand-même être sacrément naïf pour ne pas voir qu’on tente d’influencer le cours des élections. On a déjà saboté un candidat (dsk) la dernière fois. Il résiste ? Tant mieux ! Pour une fois, au moins, il se comporte en français !

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès