Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

emmanuel muller

emmanuel muller

Symboliquement Votre.

« Le symbole est un signe concret évoquant, par un rapport naturel, quelque chose d'absent ou d'impossible à percevoir. » (André Lalande)

Tableau de bord

  • Premier article le 16/06/2009
  • Modérateur depuis le 22/09/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 13 265 220
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 153 75 78
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires

  • emmanuel muller (---.---.---.185) 23 août 2013 09:50
    emmanuel muller

    Prism-break recommande avant tout l’abandon de iOS, de windows et des autres systèmes propriétaires.

    Et mon sujet c’est de traiter du pourquoi d’un record de crowdfunding, pas de qualifier ubuntu.

    Ubuntu est imparfait, mais déjà plus libre, et c’est louche que le peut de réponse s’échine a disqualifier ubuntu au lieu de pointer ce qui est plus libre comme firefoxOS ou debian.
    Je me demande si ces réponses sont pas anti logiciel libre sous couvert du contraire...
     smiley

  • emmanuel muller (---.---.---.185) 22 août 2013 15:28
    emmanuel muller

    Très juste, mais tout ça peut être désactivé par l’utilisateur chez ubuntu, faut pas inverser les rôles non plus.

    Un escalier doit avoir toutes ces marche.
    Si on reproche a chaque marche de ne pas être assez haute, on ne fait qu’interdir la montée.

    Le BUG N°1 de ubuntu c’était windows comme système majoritaire.
    C’est google qui l’a résolu, avec androïd, un truc un peut moins fermé avec du libre dedans.
    Pas moins « Snowden », mais plus compatible avec le libre, puisque fonctionnant sous Linux.

    Ils reste encore bien des marches a monter mais ce système propose de faire franchir marche supplémentaire a un public relativement novice. C’est effectivement pas la dernière et alors ?

    Je sais d’expérience qu’on ne met pas n’importe qui devant un système radicalement libre qui ne « marche avec rien ». Je sais aussi que sans ubuntu il n’y aurait pas de trisquel distribuée fièrement par la fameuse FSF de Stallmann sur des clef usb pour toute souscription.

    Je crois donc que mettre l’accent sur ce détail c’est plus embrouiller la réalité des faits que de le mettre en exerge. A mon humble avis.

  • emmanuel muller (---.---.---.185) 22 août 2013 14:45
    emmanuel muller

    L’autonomie aurait été la même que les autre smartphones qui sortiront en même temps, puissue le CPU serra celui des autres, curieuse remarque.

    Pour les applications par contre c’est très juste, et sans l’ombre d’un doute la raison pour laquelle androïd est fournis (androïd pour le tel et Ubuntu pour le bureau)

    Mais ce n’est vrais que dans un premier temps, le futur a moyen terme c’est toutes les applications en html5 compatibles avec tous les téléphone, et firefoxOS est un précurseur qui essuie les plâtres.

  • emmanuel muller (---.---.---.185) 21 août 2013 15:02
    emmanuel muller

    Réponse riche mais l’argument « Chose déjà possible aujourd’hui » pointe vers l’installation d’un système de bureau, et ton argument de simplicité concerne la version mobile.
    Une preuve supplémentaire que c’est encore le bordel pour l’instant.

    Et franchement c’est pas la simplicité le point fort du truc, mais bien la sécurité des données.

  • emmanuel muller (---.---.---.185) 14 août 2013 18:30
    emmanuel muller

    Le problème est la science qui sépare, le cartésianisme extrémiste en somme.
    La science a résolu ce problème depuis plus de cinquante ans, avec les sciences du tout (dont la systémique)

    Mais l’humain est tellement con que confronté a une crise systémique il acuse sa créature, la science, et jamais lui même.

    C’est pas la science qui pose problème, n’importe quoi, de l’humain qui manque, encore plus n’importe quoi, on vit pas chez les fourmis, mais dans un monde déjà trop humain.
    Ce qu’il manque c’est d’arrêter de s’auto-contraindre a s’interdire la pensée intuitive.

    On retrouve ça dans une idée exprimé par un prix nobel :
    « L’idée principale qui émerge… est qu’il y aurait deux modes de pensée, le verbal et le non verbal, représentés respectivement par l’hémisphère gauche et l’hémisphère droit, et que notre système éducatif, ainsi que la sciences en général, tend à négliger la forme non verbale de l’intellect. Ce qui revient à dire que la société moderne fait une discrimination contre l’hémisphère droit »Roger W. Sperry

    C’est pas la science le problème, mais le despotisme interne de la raison qui sert de levier au déni, au niveau individuel d’abord, puis collectif.







Palmarès



Agoravox.tv