• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Gnetum

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 85 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Gnetum Gnetum 28 février 2010 20:33

    il y a une très grande distorsion entre la couverture médiatique qui a été faite de ce coup d’état et la façon avec laquelle il s’est passé, et comment il a été vécu par la population.

    j’étais à Niamey quand le coup d’état a eu lieu et pas vraiment loin car je résidais chez des amis qui sont à côté de l’ex siège de l’OMS (cad à 700m à vol d’oiseau du palais).

    pour les Nigériens ce coup d’état était complètement attendu et espéré car il apparaissait comme la seule solution contre le maintien au pouvoir abusif de Tandja (qui venait récemment de modifier la constitution à cette effet). Les rumeurs allaient aussi bon train sur le fait que ce dernier étais sur le point d’isoler encore plus le Niger en se retirant de la BCEAO.

    dans les jours qui ont précédés le coup d’état j’avais été d’ailleurs assez surpris par la virulence des critiques envers Tandja sur les chaines de radio locales, et de la liberté avec laquelle les Nigériens évoquaient devant moi l’opportunité d’éliminer Tandja de façon à reprendre un processus démocratique (un peu à l’instar de ce que avait été fait lors du précédent coup d’état au Niger.

    ceci étant dis quand ça a pété peut avant 13h00 on s’est soigneusement calfeutré à domicile car c’était quand même assez impressionnant (il y a eu en plus des mouvements de panique de la foule dans les rues) ; de plus les premières infos que l’on avait (via portables) ont fait tout d’abord état que les tirs avaient visé une manifestation qui devait se dérouler autour de midi.

    Bref quelques heures se sont écoulées avant que l’on en apprenne un peu plus ; d’ailleurs au passage zéro pointé de la part de l’ambassade de France qui répondait absente au téléphone ...

    vers 18h00 les derniers tirs se sont arrêtés et il a fallu patienter jusqu’à tard dans la nuit pour apprendre comment s’était organiser le coup d’état.

    Le lendemain, le calme était complètement revenu en ville, les gens vaquaient à leur occupations comme à l’habitude (à la différence de certains messages alarmistes véhiculés par les médias) ; et la plupart des gens avec qui j’ai parlé m’ont dis que ce coup d’état était inéluctable et qu’ils étaient content que l’armée ait prise ses responsabilités ; le seul moment un peu spécial a été le survol de la ville par 5 hélicoptères de combat Mil Mi 24 qui ont assurés le transfert de l’ex président. Dès vendredi soir on savait (par une connaissance qui travaille à Air France) que les frontières seraient rouverte et que les vols d’AF reprendrait le dimanche (personnellement je suis rentré par le vol du mercredi matin (à 0h55).

    Le bilan annoncé semble par contre très sous-estimé ; d’après un ami dont la femme travaille à l’hôpital il y aurait plutôt eu une quarantaine de morts et plus de 100 blessés. Pas mal de balles perdues apparemment et des tirs d’artilleries pas très précis (un obus a par exemple atterri à l’université de l’autre côté du fleuve).

    Reste plus en tout cas à espérer que des élections libres se tiennent vraiment avant la fin de l’année. 

     


  • Gnetum Gnetum 2 janvier 2010 22:42

    à chacun de se faire sa propre opinion, au vu des arguments des uns et des autres et des INDISPENSABLES sources étayées qui devraient être imposées lors de la publication de tout article sur AVox.

    Ce n’est bien évidemment pas le cas, et c’est d’autant plus dommageable quand il s’agit de sujets importants (santé, environnement).

    ces sujets méritent autre chose que des titres à sensation ... dignes des infos du JT que l’on est nombreux à fuir (il me semble) en venant chercher d’autres sources d’informations sur le net.

    merci en tout cas à Krolik et Karash d’avoir présenté à la fois des sources et des arguments (assez solides de mon point de vue) pour mieux comprendre ce sujet.


  • Gnetum Gnetum 15 octobre 2009 23:28

    j’ai toujours du mal à vous suivre ... et à vous lire je me demande si on a bien vécu dans le même monde (universitaire).

    la majorité des enseignants à l’université sont des MdC/Professeurs.

    et je maintiens ce que je dis sur le fait qu’ils sont mal payés/considérés (on doit être le seul pays au monde où avoir une thèse n’est pas la panacée).

    pour le reste ce sont généralement des étudiants (vacataires/moniteurs) qui assurent surtout des TP/TD), des ATER (cad des Bac+8 en CDD), plus quelques agrégés ou prof du secondaire (plutôt rarissimes dans les facs de sciences que j’ai fréquenté).

    je suis d’accord avec vous pour dénoncer la pénurie de postes ... mais pour le reste il faut arrêter le délire, en particulier sur la question des évaluations.

    Depuis quelques années les chercheurs / enseignants/chercheurs passent leur temps à répondre à des appels d’offres, à rédiger des rapports pour x commissions, dans la plupart des EPST les évaluations individuelles se font tous les deux ans, sans compter les rapports quadriennaux pour l’AERES ... et depuis toujours ils sont évalués sur la base de l’impact des publications scientifiques, publications qui conditionnent budgets de fonctionnement, attractivité à l’international, obtentions d’appels d’offre.

    Là où le bas blesse ... c’est qu’un enseignant/chercheur est surtout évalué sur la base de sa production scientifique, sur l’obtention d’appels d’offre ... et pas vraiment sur son investissement dans l’enseignement.

    Si vous voulez changer les choses il faudrait p-e commencer par là.


  • Gnetum Gnetum 15 octobre 2009 18:14

    curieux quand même de connaître les immenses avantages et autres privilèges dont disposent les enseignants-chercheurs (surtout les jeunes !)

    certainement pas côté salaire car les MdC/Professeurs sont sous-payés en France au vu de leur diplôme (1800 net après un Bac+8 et plusieurs années de contrat ATER/postdoctorats).

    192h de cours à préparer/à assurer auquel on rajoute le suivi ... et les activités de recherche pour le temps qui reste.

    niveau primes et autres avantages en nature ... je cherche encore.

    Bref je trouve que le ton de cet article est vraiment déplacé ... si vous voulez taper sur des privilégiés cherchez ailleurs ...


  • Gnetum Gnetum 9 octobre 2009 06:04

    comme d’habitude, on retrouve dans ce genre d’article la lancinante litanie de la de-responsabilisation collective.

    je suis gros c’est la faute à la pub, je prend trop de crédits c’est la faute à, je fais pas assez de sport car je reste planté comme un légume devant la télé, c’est la faute à ..., mon enfant n’est pas attentif en cours c’est la faute à ...

    un peu facile non la cure de de-cupalbilisation ?

    il ne suffit pas de faire de la pub à longueur de journée pour une vie plus saine pour que par magie on devienne svelte et en bonne santé.

    l’éducation alimentaire/culinaire de nos enfants passe avant tout par l’implication de leurs parents. Faire découvrir de nouvelles saveurs, prendre le temps de choisir avec ses enfants de bons produits au marché, partager avec eux des bonnes recettes, faire de bons plats ... ça ne s’apprend pas dans un manuel.

    comme Luatork le dis très bien ... on peut très bien avoir manger ( fréquemment) dans un fast-food. Mais ça n’empêche pas (bien au contraire !) de privilégier et d’apprécier de façon grandissante une bonne cuisine maison (ou de bons restos ou repas entre amis).







Palmarès



Agoravox.tv