• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Luc-Laurent Salvador

Luc-Laurent Salvador

Naïf revenu de tant de choses auxquelles j'avais cru, je crois à présent que nous avons surtout des croyances, certaines plus solides que d'autres, et toute la tâche est de bien croire, cad, de se tourner puis avancer vers...
 a) la réalité du monde, que nous construisons bien davantage que nous ne le découvrons comme...
 b) la réalité qui nous dépasse et donne son sens ultime à nos vies en les ouvrant à la possibilité de la paix et de l'amour.
Ceci suppose la capacité essentielle de reconnaître que l'on est dans l'erreur, éventuellement dans la faute.
Sous ce rapport, le modèle christique appréhendé dans le contexte de l'anthropologie girardienne me paraît fondamental pour comprendre la tâche qui est la nôtre et qui, tel que je le comprends, consisterait avant tout chose à savoir être responsable, c'est-à-dire enclin à se (re)mettre en cause plutôt qu'à accuser ses semblables.
Plus prosaïquement, la tâche à laquelle je m'attelle particulièrement peut se formuler comme un effort de dégagement de l'unité de toutes choses au travers d'une même nature originelle que l'on pourrait qualifier de cyclique, ondulatoire, vibratoire, oscillante, etc. et qu'on peut penser être tout à la fois notre alpha et notre omega.
Je m'efforce de conceptualiser cela à deux niveaux.
Tout d'abord, au travers d'une psychologie synthétique tournée vers les invariants fonctionnels liés à la nature cyclique de toute organisation, en particulier psychologique.
Ensuite, au travers d'une théorie de la résonance générale qui, basée sur le postulat d'inspiration piagétienne selon lequel tout être est à concevoir comme organisation de nature cyclique, postule un univers manifesté et mû par une dynamique invariante ou universelle d'accrochage de cycles, et cela, "du (micro)physique au politique". C'est ici que, me semble-t-il, Darwin, Piaget, Girard, Krishnamurti et tout le champ de la spiritualité pourraient être réunis.
Mais il reste tant à faire ;-) !
Pour finir, malgré tout, je précise, qu'en raison de tout ce qui vient d'être indiqué et qui gravite autour de la manière dont nous construisons la réalité "mondaine" que nous faisons nôtre, je fais partie de ceux qui "savent" que dans l'Histoire, les "théories du complot" ont quasiment toujours été le fait des pouvoirs en place. Du point de vue girardien qui fait du sacrifice le lieu originel de l'humain, il est très clair que le mensonge a toujours été le maître du monde et il nous appartient d'être témoins et acteurs de la révélation du mécanisme du bouc émissaire en ne succombant pas à tout propos aux sordides machinations victimaires dont nos médias alignés sont replets et qui, basées sur l'accusation et la diabolisation, incarnent à la perfection la haine qu'elles prétendent voir chez l'autre, l'alien, le monstre... (à suivre)
 
Ancien profil (pour mémoire)________________________________________________
  • Psychologue scolaire et chercheur en psychologie
  •  
  • Fidèle de Darwin, Piaget, Girard, Krishnamurti, etc.
  •  
  • Ecologiste libertaire de la première heure, convaincu que le web social sera l'instrument d'une révolution nécessaire, celle de la déconstruction de l'information et de la construction sociale de la réalité

Tableau de bord

  • Premier article le 15/06/2007
  • Modérateur depuis le 06/08/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 62 3216 5360
1 mois 1 45 75
5 jours 0 6 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 56 46 10
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 25 avril 14:35

    @arthes
     
    Oui, comme disait Mitterrand, nous sommes en guerre contre l’Empire anglosioniste mais les Française ne le savent pas.
    Le dragon ne devrait pas tarder, on sent déjà sa flamme... ;-(


  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 25 avril 14:32

    @JL et Chantecler
     
    C’est vrai que je n’ai aucunement pris en compte la stratégie législative. Dans ce contexte, en effet, l’abstention a du sens dans le but d’affaiblir la légitimité de l’élu indésirable.
     
    Mais pour ma part, comme je l’ai dit, m’étant débarrassé complètement des stéréotypes anti-FN, je n’ai aucun désir d’affaiblir la légitimité de MLP. Son discours me va très bien. On me dira qu’il est polissé, trop polissé pour être honnête mais là n’est pas la question. Car je vote pour ce qu’elle dit. Qu’ensuite je puisse être trompé, c’est dans la logique des choses. Rappelons que notre constitution prévoit qu’il n’y a pas de « mandat impératif ». L’élu est libre de faire ce qu’il veut, ses promesses n’engagent que ceux qui y croient.
     
    En votant Tsipras les grecs ont voté contre l’Europe. Le fait qu’ils aient été ensuite trahi ne change rien au message qu’ils ont fait passer. J’ai la naïveté de croire qu’il y a moins de chance que MLP trahisse pareillement même si, bien sûr, je n’y mettrais pas la main au feu.
     
    Et puis surtout, en tant que girardien soucieux des questions de violence, en tant que chrétien aussi soucieux de paix, je vote pour une vision politique qui s’est systématiquement trouvée du bon côté pour tous les conflits lancés par l’Empire : JMLP et plus tard sa fille ont été contre les guerres en Irak, en Libye, en Syrie, au Mali etc. ou les tambours de guerre de l’OTAN ici et là, en Georgie, Ukraine, Iran etc. L’UMPS et sa remballe macronienne se sont tous compromis de la tête et des épaules dans ces conflits par un alignement quasi systématique avec les vues étasuniennes. Je vote donc pour la candidate de la paix en Europe et dans le monde, la candidate des bonnes relations avec la Russie, la Chine et toutes les nations souveraines.
     
    J’avoue ne pas connaître les positions actuelles de JLM, je sais qu’il a pris des postures courageuses par leur indépendance d’esprit mais j’ai encore le souvenir de ses fulminations contre la « théocratie iranienne » et je reste inquiet malgré tout.
     
    Quoi qu’il en soit, dans l’hypothèse d’une cohabitation avec un président sans autres pouvoirs que les siens, je préfère, et de loin, que Marine soit au pouvoir car nous aurons plus de chance d’avoir une parole libre que si c’est Macron qui donne le ton. On a déjà vu que ça a donné avec quatre ans de Valls pour ce qui est de la liberté d’expression et le contrôle citoyen.
     
    J’avoue que Marine présidente avec une majorité FI ce ne serait pas un mauvais tableau pour faire la nique à l’Empire. Mais on me pardonnera de préfèrer qu’elle ait les moyens législatifs de mener à bien ses projets.
     
    J’imagine bien que des politiciens puants pourraient alors entrer à l’assemblée, mais je suis convaincu que cela n’affectera pas spécialement l’atmosphère de la noble assemblée, vu son état de corruption (cf. l’exemple de Fillon qui vaut pour plus d’une centaine de députés semble-t-il).


  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 25 avril 07:24

    @ Alinea
     
    Il me semble qu’entre l’article et tes commentaires, tu as su très bien exprimer ton ressenti. Il est aisé d’être en empathie car j’ai moi aussi voté Hollande pour chasser Sarkozy et c’est, en soi, chose triste.
     
    Pour autant, je suis prêt à recommencer, même s’il s’agit seulement à présent d’écarter le double synthétique de Hollande.
     
    Etant girardien avec, donc, disons, la « puce à l’oreille » concernant les processus de diabolisation avec lesquels les « puissances de ce monde » gouvernent la masse des veaux depuis la nuit des temps, j’écarte complètement tout a priori négatif concernant MLP et le FN et, comme cela a été souligné plus haut, si je m’en tiens aux faits, je vois pas trop ce qu’on pourrait sérieusement leur reprocher.
     
    Ici, à la Réunion, quasiment toute la classe pollitique, des municipalités, du département et de la région ont des casseroles, des condamnations et, souvent aussi, des relaxes qui ne trompent personne. Bref, comme en métropole, c’est le usual business de la politique locale et je ne vois pas quelles conclusions on pourrait tirer des frasques de tel ou tel élu FN vu le tableau d’ensemble.
     
    Même l’argument massue d’Asselineau (et de FFBD) selon lequel le FN serait l’épouvantail qui sert à faire élire n’importe qui d’autre ne porte pas car avec deux minutes de réflexion, il est aisé de comprendre que si l’on est pas censé voter pour un FN constamment diabolisé, alors le meilleur moyen d’aller contre le système, c’est bien de voter FN.
     
    Je n’attendais strictement rien de Hollande quand j’ai voté pour lui en 2012, seulement qu’il prenne la place de Sarkozy. Comme pour Obama d’ailleurs, je n’ai pas eu l’ombre d’une déception le concernant, il a été aussi calamiteux que je l’imaginais (Obama a au moins eu, lui, le mérite paradoxal, de contenir quelque peu les vélléités guerrières de l’Etat profond étasunien).
     
    En votant MLP, je me donne les moyens d’écarter l’abomination de la désolation de cet avatar d’Hollande que constitue Macron. La veule soumission à la mécanique bien huilée de la finance, ça suffit. Quand on voit l’horreur économique et morale qu’elle engendre de par le monde, je ne vois vraiment rien pour me retenir de voter MLP.
     
    Alors bien sûr il y a la grande question du racisme qu’on agite chaque fois qu’il faut (bien) parler d’immigration. Mais là je rigole doucement car, encore une fois, à la Réunion (et dans les autres DOM) MLP est super bien comprise par les populations locales qui ne sont pas dans les stéréotypies antiracistes et qui voient bien qu’elles se font envahir par des hordes de femmes enceintes qui viennent accoucher afin que leur enfant bénéficie du droit du sol et elles de toutes les prestations sociales qui vont avec.
     
    Mayotte a la première maternité de France. Saint Pierre de la Réunion la seconde. A la Réunion, la situation n’est pas encore alarmante. A Mayotte elle est affolante. Les Mahorais sont des français fragiles qu’on laisse se faire écraser par des hordes de (pauvres) Comoriens qui s’entassent et engendrent un désordre et une criminalité épouvantable.
     
    Ce n’est pas leur faute mais celle de politiciens irresponsables qui ont fait passer Mayotte du statut de territoire (pas de droit du sol) à celui de département (droit du sol) sans se poser de question, en totale allégeance à la vision cosmopolite et anti-peuple du N.O.M.
     
    Une telle politique est un crime contre la nation, elle ressortit à la haute trahison. Cette gouvernance imbécile doit cesser.
     
    La France DOIT aider les pauvres en général et les Comoriens en particulier, mais pas comme ça, chez eux, pour les amener à construire une nation où il fait bon vivre, pas une terre de désolation qu’on veut fuir.
    La première chose à faire, c’est de cesser de faire de Mayotte un eldorado accessible. Un comorien qui naît à Mayotte ne doit pas automatiquement devenir français. C’est de la folie quand on voit la misère grandissante qu’il y a en France.
     
    Comme on dit « charité bien ordonnée commence par soi-même ». Nous ne luttons pas suffisamment contre la pauvreté en France. C’est pas une insoumise que je vais apprendre ça.
     
    Bon voilà, il pourra te sembler que j’ai enfilé des perles mais c’est simplement mon « ce que je crois » sur la base duquel je vais faire le pari de voter FN malgré les incertitudes qui vont avec.
     
    La pire de toute concerne le cas où Marine l’emporterait. On peut penser que le Système, (notamment médias et finance), mettra la France à rude épreuve. Ce seront alors des années de tous les dangers si le FN arrive au pouvoir et l’obtient effectivement au sortir des législatives.
     
    Mais ce sera un mal pour un bien, comme une fièvre nécessaire pour sortir de la maladie de la mondialisation.
     
    Avec Macron, la crise sera retardée, mais elle n’en sera que pire.
    Je ne suis pas optimiste.
    Contrairement à toi, je pense que Macron va gagner.
    Et qu’après cinq ans de désastre, quand son masque sera tombé, si le ciel ne nous est pas tombé sur la tête avec quelques bombes, alors l’heure sera venue pour le triomphe de Mélenchon.
    Qui fera comme Tsipras.
    Il livrera le peuple entre les mains de la finance.
    Et ç’en sera fini de nous, comme ç’en est fini de la Grèce si l’ordre financier mondial se maintient.
     
    En fait et pour conclure, si Marine gagnait et devait revenir au franc, sortir de l’Europe, liquider la dette (ou mieux, la révoquer), redonner sa souveraineté à la France, le Système nous détruirait par la guerre, quelle qu’elle soit, peut-être même civile.
    Voter Macron c’est du suicide, voter Marine, c’est le combat à mort avec un Système qui a tous les moyens de nous écraser.
     
    Dans ces conditions, je comprends que s’abstenir soit une tentation.
    Mais c’est le choix de Pilate.
    Il ne saurait apporter la paix de l’âme.
    Ce qui rend zen, c’est seulement de faire ce que l’on sait devoir faire, coûte que coûte.


  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 24 avril 18:05

    @Fifi Brind_acier
     
    D’abord, je voudrais dire que depuis que je vous lis, j’aime beaucoup votre combat, vous êtes toujours sur la brèche, avec pleins d’infos pertinentes (Polony est VRAIMENT géniale, merci d’avoir attiré mon attention sur cette petite révolution) et grosso modo je pense que vous avez raison sur à peu près tous les sujets qui touchent à l’Europe vu que, je pense, Asselineau est le meilleur sur ce thème, ça ne se discute pas.
     
    Mais le problème est que vous avez aussi raison quand vous écrivez :
    « divisés, les eurocritiques ne peuvent pas gagner ! »
    Or, Asselineau est le premier à diviser les eurocritiques, notamment par ses attaques systématiques contre MLP.
     
    En toute logique, ceux qui ont compris que l’Europe est le problème devraient voter pour MLP (même si, c’est inconstable, elle est bien moins bonne qu’Asselineau sur la question) car, au final, elle seule reste en lice et nous offre encore la possibilité de renverser la table.
     
    Tous ceux qui, parmi les anti-Eurpope, mettront en avant la question du racisme et de la xénophobie pour ne pas voter MLP démontreront qu’ils sont incapables de dépasser le B A BA des techniques de manipulation dont se sert l’Empire (médiatique) depuis des siècles : la diabolisation !
     
    Ouhou, le diable Le Pen, qu’est-ce que ça fait peur ! smiley


  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 24 avril 17:18

    @germon et jaja
     
    Quand je pense qu’avec Macron et Le Pen au 2nd tour, il y a encore des égarés pour penser en terme d’opposition droite-gauche alors que même les journaleux de la presse aux ordres sont capables de comprendre que le véritable rapport de force se joue dorénavant entre les mondialistes (internationalistes) qu’ont rien à fout’ des peuples ou des nations et ceux qui, au contraire, sont convaincus que là est le salut.
     
    La candidature de Macron a au moins l’honnêteté de ne plus s’embarrasser de ce distinguo désuet.
     
    Comme cela a été si bien dit plus haut, Macron c’est juste de la remballe UMPS et si vous ne voyez pas la parfaite uniformité du produit (on ne peut distinguer un côté de l’autre), c’est que vous vous accrochez avec une confiance bovine à ce qu’on vous a raconté quand vous étiez petit, jeune ou influençable.
     
    Comme disait Ruquier, il faut savoir changer de certitudes... smiley







Palmarès