Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Papybom

Papybom

 
Ancien ouvrier mineur de fond (au charbon) des l’âge de 14 ans, je ne suis pas un intellectuel. Je suis agrégé en bien vivre. Licencié en humour gaulois et titulaire d’un master de bonne humeur.
En trempant ma plume dans l’encre de l’humour, j’enlumine le parchemin de ma vie.

Je n’en demeure pas moins, un retraité qui analyse notre société et qui craint pour ses enfants et petits-enfants.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/02/2009
  • Modérateur depuis le 01/04/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 317 2061 4615
1 mois 1 3 5
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1793 1267 526
1 mois 1 1 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires

  • Papybom (---.---.---.117) 9 avril 10:56
    Papybom

    Monsieur Chalot

    "Tous ceux qui veulent récupérer le mouvement d’une manière ou d’une autre en seront pour leurs frais."

    Pour info :

    "Jean-Luc Mélenchon a assuré aujourd’hui ne pas vouloir « récupérer » l’opération nocturne "Nuit Debout« , mais qu’il serait en revanche »fier« d’ »être récupéré« par ce mouvement »formidable" de jeunes rassemblés depuis trois nuits place de la République."

    Cordialement.

  • Papybom (---.---.---.117) 9 avril 10:47
    Papybom

    @Sozenz

    Bonjour Sozenz.

    Pour les travailleurs de l’Assemblée, pas de « Code du travail ». Avez vous déjà vu des députés manifester ailleurs qu’à la buvette ?

    Cordialement.

  • Papybom (---.---.---.117) 9 avril 10:37
    Papybom

    @Daniel Roux

     

    Bonjour Daniel Roux.

    "Le règlement du travail de l’Assemblée National voté par (et pour) les députés ! "

    Dans ce temple de la Démocratie, point de syndicat ! Pas de pointeuse ! Mais, surtout pas de patron. Pourquoi changer une équipe d’acteurs qui gagne bien sa vie quand les spectateurs dorment.

    Cordialement.

  • Papybom (---.---.---.117) 24 mars 16:52
    Papybom

    @arthes

    Bonjour Arthes.

    "L interdit du blasphème est déjà une réaction qui donne un aspect très matérialiste à la divinité « offensée » , laquelle ne demande rien en fin de compte (et pour cause), cela fait partie des interprétation humaines..."

    la France s’oppose à l’inscription dans les textes des résolutions du concept de « respect des religions », érigeant les religions en sujets de droit. Cette situation, qui légitimerait la condamnation de la « diffamation des religions », ouvrirait la porte à la censure et à des restrictions dangereuses à la liberté d’expression, notamment à l’encontre des minorités religieuses, des défenseurs des droits et des journalistes.

    Ecrire que :

    • Sur la base de ce verset - SHeikh Ibn Sa’dî (rahimahullâh) - dit qu’il y a une permission pour celui qui le souhaite de se marier avec une deuxième, une troisième ou une quatrième femme sans aller au-delà. Mais la condition est d’être juste et équitable avec elles. Mais Mahomet fut un polygame déchaîné puisqu’il épousa treize femmes. Donc un fornicateur

    • Permettons aux fidèles musulmans de prier au travail pour le représentant de la pédophilie, car les écrits parlent bien d’une relation sexuelle avec une gamine de Neuf ans...  On ne doit pas parler Aïcha était promise dès l’enfance à un homme comme cela se fait dans certaines cultures. Mais en général, même dans les société les plus primitives, le mariage ne se fait qu’après la puberté. Le Sahih précise que Aicha la femme-enfant de Mohammed n’était pas formée quand il a eu ses premières relations « conjugales » avec elle.

    Diffamation ou lecture des écrits ? Pour mon article (en modération) La poutre ou la paille, c’est la censure ...

    Cordialement.


  • Papybom (---.---.---.117) 20 mars 16:12
    Papybom

    @arthes

    Bonjour Arthes

    Pour garder un emploi, certain font une grève. Pour garder leurs nombreux avantages, les professionnelles de la politique acceptent les plus bas compromis. Ce n’est pas l’UMPS contre le FN, c’est l’UMPS contre les droits du peuple.

    Dès le lendemain de la nuit du 4 Aout 1789, Louis XVI écrit à l’archevêque d’Arles :

    « Je ne consentirai jamais à dépouiller mon clergé, ma noblesse. Je ne donnerai pas ma sanction à des décrets qui les dépouilleraient ; c’est alors que le peuple français pourrait m’accuser d’injustice et de faiblesse. Monsieur l’archevêque, vous vous soumettez aux décrets de la Providence ; je crois m’y soumettre en ne me livrant point à cet enthousiasme qui s’est emparé de tous les ordres, mais qui ne fait que glisser sur mon âme. Si la force m’obligeait à sanctionner, alors je céderais, mais alors il n’y aurait plus en France ni monarchie ni monarque.  »

    Louis XVI n’accorde sa sanction à ces décrets que contraint et forcé, le 5 octobre. Ainsi disparaissent les privilèges des ecclésiastiques, des nobles, des corporations, des villes et des provinces.

    Mais le petit roi François Hollande n’acceptera jamais de toucher aux privilèges de la noblesse parlementaire. La révolution doit se faire par les urnes

    le Français" adore les privilèges car il rêve plus ou moins en secret d’en être lui-même le bénéficiaire.

    Il faut être lucide avec nous-mêmes ; nous avons les politiques que nous méritons. Si la classe politique française se comporte ainsi c’est que nous sommes tous, un peuple très attaché aux privilèges (que le corporatisme appelle avantages acquis. Mélangé, d’ailleurs historiquement ridicule, avec l’idée d’être le « Révolutionnaire universel de 1789 » (20 ans après c’était l’Empire.), cela donne un individualisme qui a tourné à l’égoïsme le « devoir » étant assimilé à l’atteinte de liberté individuelle

    Cordialement








Palmarès



Agoravox.tv