• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Parpaillot

Parpaillot

Simple citoyen qui, malgré son pseudo, est un partisan inconditionnel de la laïcité.

Favorable à l’engagement, au développement et à la responsabilité des individus dans la société ... démocratique comme il se doit.

" L’humour est la combustion lente de la révolte des individus ..." (Denis de Rougemont)



Tableau de bord

  • Premier article le 30/01/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 544 30
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Parpaillot Parpaillot 14 juin 2010 11:42

    Voici ce que notre « polémiste décomplexé » écrivait le 3 février 2009 sur ce même site :

    " Mais, le charisme indéniable de l’homme à la tente, bédouin respecté, ... « 

    Voir : ici !

    Il est vrai que ce Jules nommé Allain a reconnu chez l’homme à la tente, psychopathe notoire et accessoirement chancre de l’humanité, un modèle de modestie dont il s’inspire :

     » Je suis entre autre, l’auteur le plus lu sur le média fançais AgoraVox, 1000 000 de lecteurs mensuel. " (voir ici) ...

    Bravo Narcisse, ce sont des hommes comme vous qui feront avancer les causes humanitaires ...



  • Parpaillot Parpaillot 19 novembre 2009 00:28

    @ l’Auteur :

    J’ai regardé cette émission moi-aussi, mais je n’en ai pas retiré les mêmes enseignements ...

    Vous écrivez :

    " Aussi, l’Etat pourrait compliquer ce choix.

     
    Quelques dispositions légales pourraient contraindre les exilés fiscaux à :
    • attendre 10 ans avant de recouvrer le droit de reprendre leur résidence principale sur le territoire national, à moins d’acquitter une taxe dont le montant serait égal à la somme cumulée des impôts qui auraient été normalement payés ;
    • acquitter une taxe exorbitante (une année d’ISF ?) pour le moindre séjour en France.
    Enfin, tout exil fiscal devrait entraîner la perte de la propriété de leurs biens, de façon provisoire (l’usufruit profitant à l’Etat), puis définitive au-delà de 15 ans d’exil.
     
    C’est sans doute infaisable, quoi que... « 

    A vous lire on a un peu l’impression de ressortir du formol le rapport du »Commissaire au plan« d’une démocratie populaire des années 1930 ...

    Soyons sérieux, de telles propositions, pour autant qu’elles soient légales, ce dont je doute fort, feraient fuir les contribuables à la vitesse »grand V". Les mesures que vous préconisez relèvent de la spoliation !

    Pour vous en convaincre, vous en avez eu un avant-goût en 1981 juste après l’élection de MItterrand, lorque le gouvernement Mauroy a instauré le contrôle des changes qui a eu pour conséquences de provoquer une hémorragie des capitaux ...

    Dans le monde globalisé dans lequel nous vivons, la fiscalité fait aussi l’objet de concurrence. C’est donc par le biais d’une fiscalité attractive, que l’on retient les contribuables, mais pas en agitant un gros bâton !

    Cette expatriation fiscale que vous déplorez fonctionne à double sens, c’est ainsi que bon nombre d’étrangers, dont de nombreux Suisses, s’installent en France. Ils ne le font pas de force, mais de leur plein gré !

    Cordialement !



  • Parpaillot Parpaillot 18 novembre 2009 23:51

    Bonsoir Péripate ...

    " Bien plus surement le fait de lire a été déterminant. L’éducation. Pendant que le protestant lisait la Bible, le catholique moyen entendait la messe en latin, sans rien y comprendre. "

    Tout à fait d’accord avec vous !



  • Parpaillot Parpaillot 18 novembre 2009 23:49

    Votre article est singulièrement manichéen. Il cherche à démontrer qu’il existerait un capitalisme proprement protestant qui se distinguerait des autres capitalismes, ceux qui seraient issus d’autres religions.

    A l’heure de la globalisation des marchés et du règne des multinationales, on se demande bien en quoi le capitalisme protestant, pour autant que l’on puisse l’identifier et le qualifier dans un société multinationale, serait en ce XXIème siècle, différent des autres ?

    Voir dans les dérives de la croissance américaine des causes essentiellement protestantes relève d’une vue de l’esprit. En effet comment expliquez-vous que cette culture américaine de la croissance soit à l’opposé de celle des pays nordiques quant à eux très soucieux de l’environnement ? Ne sont-ils pourtant pas protestants eux-aussi, même s’ils sont luthériens ?

    Il est vrai en revanche que le protestant en tant qu’individu, est généralement assez austère, rigoureux et peu ostentatoire dans son comportement.

    Je rejoins aussi « Le Péripate » lorsqu’il écrit :

    " Bien plus surement le fait de lire a été déterminant. L’éducation. Pendant que le protestant lisait la Bible, le catholique moyen entendait la messe en latin, sans rien y comprendre. « 

    Il faut en effet rappeler que le protestant était tenu de savoir lire, puisque sa source, sa seule référence religieuse est la bible et que celle-ci était écrite dans la langue vernaculaire au lendemain de la Réforme déjà.

    Voir ici par exemple la bible d’Osterwald.

    Finalement votre conclusion :

     » Il ne faut pas reprocher aux calvinistes d’aujourd’hui les méfaits du capitalisme devenu fou et planétaire. "

    Qui nous rassure un peu !

    Cordialement !



  • Parpaillot Parpaillot 30 octobre 2009 22:01

    @ l’auteur :

    En tant que citoyen suisse, je vous adresse mes félicitations pour votre article qui résume très bien les droits démocratiques suisses, pourtant complexes et difficiles à comprendre en France.

    L’implication des citoyens dans les décisions politiques les responsabilise. De cette maturité nait la conscience que l’État ne peut pas tout et qu’il n’est pas responsable de tout.

    Cordialement !

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Europe






Palmarès