• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pierre MECHENTEL

Formation : St-Cyr, HEC-Entrepreneurs
Expérience professionnelle : Conseil en organisation, commerce en Russie, fondateur de Tubbydev (vient des teletubbies)

Caractéristique principale : très fainéant

Tableau de bord

  • Premier article le 21/03/2006
  • Modérateur depuis le 26/10/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 13 45 701
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • Pierre MECHENTEL 18 avril 2012 12:52

     smiley
    La tentative de réponse est à la fin .. en forme de question ..
    S’agit-il effectivement d’une « baisse » de niveau dans le sens où il faut remédier à ça ou s’agit-il d’un signe indiquant qu’on est à un moment clé de l’évolution où le cerveau doit se transformer et qu’il va « abandonner » les principes qui gouvernent jusqu’à présent et qui disent que la langue forment l’intelligence et notamment que l’orthographe en est une poutre ..
    Va-t-on vers une autre forme d’intelligence du cerveau, s’appuyant moins sur la langue ?


  • Pierre MECHENTEL 20 juillet 2011 16:43

    Les militaires sont toujours dans la configuration « grande muette », malgré la transformation maintenant digérée en armée de métier. Peut-être est-ce à cause des officiers supérieurs qui eux ont été formés « à l’ ancienne », sans compter le nombre non négligeable d’entre eux qui ne considèrent pas le système politique digne de leur intérêt ...
    La piste aux étoiles et la course à la carotte qui gèrent la carrière des colonels et potentiels généraux empêchent ceux-ci d’appliquer les devises qui ornent les drapeaux des régiments qu’ils commandent ou espèrent (être et oser ; ne pas subir, etc..).
    Et ceci d’autant plus que dans le silence médiatique absolu, la réforme des retraites appliquée aux armées va maintenir 2 ans de plus des colonels dont on ne sait que faire, comment les payer et comment les motiver ...
    Dans ce contexte, la cérémonie d’hier a été souvent vécue doublement .. Emotion devant les corps et les cercueils et indifférence par rapport à l’acteur qui tenait le rôle de chef des armées car peu le considèrent comme un chef. Et beaucoup se rappellent effectivement ça http://www.youtube.com/watch?v=Sija6yr4Oss ou les rigolades aux Glières ou la manière dont a été déclenchée la guerre BHL en Libye, sans compter les brimades ou débilités proférées par des « experts » de Bercy ou autre qui n’ayant même pas fait un service militaire, croient par exemple que 2 départs à la retraite peuvent se remplacer par un recrutement car bien évidemment, le nouveau recruté est tout de suite opérationnel dans leurs esprits ...


  • Pierre MECHENTEL 21 juin 2010 10:18

    @Bruxman : désolé c’était une fausse manip ; j’ai essayé de le déplier depuis mais il reste plié. 1000 excuses . Si tout se passe comme pour Price Minister, cela n’empêchera pas ce commentaire d’être lu beaucoup de fois smiley)


  • Pierre MECHENTEL 20 juin 2010 01:12

    Inès,
    1) Price Minister est une épicerie du web qui a fait le bonheur de ses fondateurs qui ont su s’occuper essentiellement des investisseurs et de la comm et réussir ainsi à faire parler d’une société qui a des résultats financiers pas terribles. Bravo aux dirigeants d’avoir compris que les années blingbling avaient changé certaines priorités.
    2) Votre camembert est fait à partir de statistiques d’ hec, toujours bizarres quand on sait comment elles sont faites. Que bcp de gens sortant d’ hec fassent du conseil, ça a toujours été depuis 90 (à tel point que le C d’ HEC devrait être conseil) notamment parce que le conseil recrute et paie.
    Vous montrez un graphe de « placement » donc a priori sur les gens récemment sortis. La création d’entreprise ne se fait pas forcément à la sortie.
    Ce que je critique (notamment car je connais le système de l’intérieur) c’est que l’enseignement parle beaucoup de levées de fonds, d’investisseurs, de business plans et peu de clients, de démarchages de clients, de factures et d’encaissements.
    Faites une expérience si vous côtoyez de jeunes HEC : demandez leur de faire une facture ou une fiche de paie ou demandez leur combien coûtent environ les frais bancaires par an pour une petite entreprise (des choses que connaît un entrepreneur réel) ou combien de clients pour combien de prospects et au bout de combien de temps.
    Très peu vous répondront (et ce n’est pas leur faute quand on voit qui enseigne principalement à HEC.
    En revanche, bcp sauront vous faire un BP, un executive summary,une matrice de machin ou autres.
    Par ailleurs, les exemples qu’on leur montre sont très peu souvent de « vraies » sociétés dont l’argent payé par les clients EST la principale ressource (alors qu’il y a bcp de sociétés fondées par des HEC, florissantes, sans dettes mais peut-être que ceci est inversement proportionnel avec la présence dans la presse ;-))
    Posez leur cette question : quelle est la principale source de financement d’une entreprise ?
    1% vous répondra : l’argent de ses clients (Bcp - en fin d’école qu’en début, quand ils ont encore la tête sur les épaules).
    D’ailleurs, ce qu’il faudrait regarder est le nb de créateurs d’entreprises sortis d ’hec mais ayant une expérience professionnelle donc ayant eu le temps de peaufiner une idée, une techno et de découvrir un besoin et non le nb en sortie d’école, où trop souvent les projets sont des trucs à la mode (cette année c’est les trucs à coupons ou les sous facebook ou les chaînes de fast-food bio ) avec le but réel de gagner vite de l’argent sur le dos de gogos et de trucs isf ( cf Start-ups et investissement réduction ISF : le grand bazar )


  • Pierre MECHENTEL 19 juin 2010 11:27

    Mon propos n’’est pas de dénigrer Price Minister. Comme je l’écris, "

    Price Minister c’est surtout l’astuce de quelques personnes qui

    1) ont vu ce qui marchait aux US et parié que ça allait marcher en France

    2) ont pris d’emblée la place de challenger local d’ ebay, place existante par défaut

    3) ont réussi à convaincre des financiers de payer le site

    4) ont compris que dans la France des années 2000, les véritables “clients” d’un site doivent être l’investisseur et le journaliste et non les utilisateurs ou clients au sens traditionnel du terme si le but est de s’enrichir« 

    les gens de price Minister sont des malins qui ont compris ce qui marchait.

    A l’époque où ils ont lancé ceci, il y avait une dizaine de projets similaires qui cherchaient des fonds. Eux ont trouvé et l’ont fait. Bravo ! Ce sont de bons communicants !

    Je me permets simplement de regretter que ce type d’affaires (de simples épiciers) soient mis en exergue et présentés comme si il s’agissait de haute technologie, de haute valeur ajoutée alors que dans le même temps des tas d’inventeurs géniaux, d’ingénieurs de valeurs ne trouvent pas de fonds (parce qu’ils n’en cherchent pas en faisant du vent et de la comm, parce que ce n’est pas leur mentalité).

    On est trop sensibles à ce que racontent les journaux où tout le monde le sait, les journalistes sont rarement des pros (notamment en économie) et très souvent abreuvés par des agences de RP qui leur font croire n’importe quoi.

    Au sujet même de Price Minister : que jamais UN media ne se soit demandé combien ça gagnait est symptomatique .. comme l’est aussi le fait qu’ aucun journal ne se demande comment et avec quel délai ont été payés les 200 millions.

    Je pense qu’il y a un problème dans l’éducation des »élites" et dans ce qu’on donne ne exemple. On se plait que les polytechniciens ou centraliens deviennent traders plutôt que d’aller s’occuper d’usines ou de science. c’est ici le même problème. Un jeune HEC ou Essec peut avoir l’impression qu’il faut d’abord s’occuper d’investisseurs et de comm plutôt que de s’occuper des vrais clients et du moteur.

    Tant mieux si on pense comme ça mais alors il ne faut pas envier l’ Allemagne ou la Chine.. et il ne faut pas chercher à avoir en France des Google et des Microsoft qui eux ont inventé de vraies hautes technologies.

    C’est exactement comme en sport : on peut faire des fractionnés tout le temps avec un short moulant et des baskets neuves toutes les 2 semaines et progresser vite puis s’écrouler ; à long terme ne marche que 80% d’endurance, 20% de fractionnés résistance vitesse et + d’entrainement que de blabla.

    Puisque vous parlez d’il y a 10 ans, rappelez-vous de qui on parlait à cette époque,de ce qu’ils faisaient et de ce qu’ils sont devenus pour la plupart smiley)







Palmarès