• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pierre Thivolet

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 16/06/2009
  • Modérateur depuis le 22/06/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 31 13 703
1 mois 1 0 14
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • Pierre Thivolet 25 juin 2015 19:37

    je suis consterné par cette situation. Et si je pousse un « coup de gueule » c’est parce que je pense à tous les habitants de ces vallées, du Freney, des Clavans, de Mizoën, du Chazelet... Je suis de tout coeur avec eux, consterné !


  • Pierre Thivolet 2 février 2010 11:23

    - Il ne s’agit pas de Messaline (ça c’est l’Empire romain !) mais Dessalines... et après l’indépendance, et 4 ans de guerre de résistance contre les 30 000 soldats envoyés par Napoléon pour rétablir l’esclavage... Vous vouliez quoi ? Qu’ils baisent les pieds de tous les blancs en leur disant « oui Bwana, tu veux me remettre en esclavage, mais moi, généreux et magnanime, je t’embrasse sur les 2 joues ??? »


  • Pierre Thivolet 2 février 2010 11:18

    Merci... Mais je suis consterné par ces réactions... Nos pères , ceux qui ont fait de notre pays le « pays des droits de l’Homme » (en tant comme idéal à atteindre) doivent s’en retourner dans leurs tombes au Panthéon !!!! Eux, qui avaient compris en quoi la révolte des esclaves haïtiens , au nom de nos principes, donnaient à la Révolution française une dimension universelle !!!!


  • Pierre Thivolet 2 février 2010 11:13

    « très faible niveau... ! » Je vous retourne le compliment : 


    - 1) Sur les préjugés hérités de la hiérarchisation blanc- noir des sociétés issues de l’esclavage, visiblement vous ne connaissez ni la Martinique, ni la Guadeloupe, ni le Brésil ni Cuba etc... Même si cela n’est pas dit ouvertement, les préjugés sont là à chaque naissance, où encore une fois on dit en créole quand une enfant sort plus « clair » « il est bien sorti », et quand il a des cheveux lisses (pas des cheveux défrisés, mais lisses) « i ni bel chivé » , il a de beaux cheveux. ET je suis bien placé avec ma peau blanche, les yeux bleus, et mes beaux cheveux pour parler de ces préjugés qui continuent à l’intérieur de nos familles, de la part de nos propres grand mères et des nos propres enfants !!!!!

    - 2) Toussaint , et les esclaves révoltés haïtiens de 1791 sanguinaires ? Je vous renvoie aux débats de l’Assemblée nationale et de la Constituante, avec notamment les interventions de Mirabeau, Sonthonax, et Dufay (tous français de l’hexagone) et notamment au débat du 4 février 1794 : « 
    Nous nous attendons bien que les ennemis des citoyens de couleur et des noirs vont les calomnier auprès du peuple français. Ils vont les peindre comme des hommes méchants et indisciplinables, enfin comme des êtres cruels et féroces. Citoyens français, ne les croyez pas ; ceux qui tiennent ce langage ne sont pas des colons fidèles, ce sont des colons contre-révolutionnaires qui font la guerre à la liberté et à vous-mêmes, d’accord avec des émigrés français ; ne les croyez pas, ils vous ont trompés tant de fois ! Ces noirs qu’on vous peindra si méchants, autrefois réunis dans des ateliers de trois, quatre ou cinq cents, se laissaient conduire par un seul blanc sans rien dire, et étaient dociles à tous ses caprices. S’ils étaient si féroces, les aurait-on menés si facilement ? Leur méchanceté n’est que dans le coeur de leurs oppresseurs ; c’est un prétexte que ceux-ci prennent pour justifier l’esclavage ; (...) Depuis trop longtemps ils avaient été vexés, opprimés et souvent torturés, martyrisés de toutes les manières : se sont-ils permis quelques vengeances ? n’ont-ils pas, au contraire, sauvé un grand nombre d’Européens dans les journées désastreuses des 20 et 21 juin ? N’ont-ils pas, au milieu des combats, respecté tous ceux qui étaient sans armes ? n’ont-ils pas sauvé tous leurs maîtres qu’ils escortaient eux-mêmes jusque dans le camp des commissaires ? Depuis que la guerre civile, allumée par Galbaud, a cessé par sa fuite, s’est-il commis un seul meurtre ? Que leurs ennemis parlent, qu’ils en citent un seul, nous les en défions ! Non, l’espèce africaine n’a pas à rougir d’un seul assassinat. Je vous observe que ce ne sont point les noirs, jadis esclaves, ni les citoyens du 4 avril qui ont été les agresseurs. Ils n’ont fait que se défendre, que résister à l’oppression, que protéger la sûreté des délégués de la République française.

    Si les noirs, depuis ce temps, ont mérité quelques reproches d’indiscipline, excusez-les, citoyens : ce sont quelques mouvements d’effervescence ; c’était l’effort d’un peuple encore nouveau qui brisait ses chaînes, et ne pouvait le faire sans quelque bruit, tant elles étaient pesantes. Ils ont été au premier moment agités du fanatisme de la liberté ; ils ne faisaient que d’être émancipés ; ils devaient naturellement avoir besoin de guides. Le monde, les lumières, les sciences ne se sont perfectionnés que par degrés, et il est pour les hommes un passage nécessaire de la jeunesse à la virilité.Législateurs, on calomnie les noirs, on envenime toutes leurs actions, parce qu’on ne peut plus les opprimer. Nous les mettons sous votre sauvegarde. Vous saurez démêler les causes de toutes ces accusations. - Il ne faut attribuer les écarts de la liberté qu’à ceux qui voudraient la détruire. »  

    Mais évidemment, j’imagine que ces débats qui ont conduit à la première abolition de l’esclavage en 1794 sont pour vous « de faible niveau » !!!!!


  • Pierre Thivolet 1er février 2010 12:43

    Mais il existe d’autres points de vue ! (Lire : « L’envers de la conquête »). Le problème est que ces autres points de vue n’ont pas pu se faire entendre car le monde à l’époque (celle de la colonisation) était dominé par les pays européens . Aujourd’hui, le monde a changé, et les « européens » ( ou les pays d’origine européenne) sont confrontés à l’émergence d’autres pays qui ont un autre « point de vue » : Le Japon, la Chine, l’Inde. Remettre à sa juste place ce qu’a apporté le combat des Haïtiens à la lutte pour la liberté, l’égalité, c’est préparer le monde de demain, c’est démontrer à ceux (par exemple les fondamentalistes musulmans) que ces valeurs ne sont pas uniquement des valeurs européennes, « blanches » !







Palmarès