Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Le singe descend de l’homme

Le singe descend de l’homme

C’est un coup de tonnerre dans le monde scientifique, une théorie surprenante vient de voir le jour.

Nous la devons à C.Owen Lovejoy.

Ce n’est pas un inconnu.

Il a collaboré déjà aux travaux sur le squelette de la célèbre Lucy.

Celle-ci avait 3millions d’années.

Ce qui n’est pas le cas d’Ardi, ce squelette découvert récemment.

Cette femelle (ardipithecus ramidus) a été découverte par Tim White et son équipe en Ethiopie, en 1992. lien

Le 2 octobre dernier, c’est la revue « sciences » qui lançait le pavé dans la mare : selon C.Owen Lovejoy et son équipe de scientifique, Ardi (pithecus) était plus vieille que Lucy d’1,4 millions d’années.

D’une hauteur de 1,20 mètre pour un poids de 50 kg, Ardi est donc à ce jour notre plus vieil ancêtre connu.

Elle avait des mains plus petites que celles des grands singes, et son cerveau, assez petit, était de la taille de celui d’un singe bonobo.

Capable de se balancer de branche en branche, avec ses 4 membres, elle pouvait également se déplacer debout.

Nous savions déjà que nos ancêtres étaient noirs, ce qui a été prouvé par des études fondées sur l’ADN, et que j’avais relaté dans un article paru dans AgoraVox. lien

Mais voici venir le meilleur.

Lovejoy prétend que ce serait le singe qui descendrait de l’homme et non le contraire.

Il affirme : « les gens ont tendance à croire que nous descendons de quelque chose qui ressemble à un singe. En fait, c’est plutôt le contraire : les singes descendent de quelque chose qui ressemble plutôt à un humain, enfin, d’une lignée commune qui a donné l’humain. Une idée trop populaire est que les humains sont des sortes de chimpanzés modifiés ; En étudiant Ardi, nous avons appris surtout que nous ne pouvons apprendre ou modéliser l’évolution humaine à partir de l’étude des chimpanzés et des gorilles ».

La théorie classique disait que notre ancêtre avait décidé de se mettre debout lorsqu’il à quitté la foret, et avait choisi la plaine.

Dans le cas d’Ardi, çà ne tient pas, car il s’avère qu’elle vivait dans un environnement boisé.

Si elle continuait a vivre dans les arbres alors qu’elle était bipède, c’était pour se nourrir, et pour le sexe. lien

En effet, si l’on observe les chimpanzés, on s’aperçoit qu’ils doivent se mesurer les uns aux autres pour gagner le cœur de la belle.

Lorsqu’un male est moins puissant, il doit devenir plus futé, et va proposer une nourriture appétissante à la femelle afin de la séduire ; Lien.

Dans le cas d’Ardi cette stratégie était dangereuse, car le postulant s’exposait ainsi aux prédateurs, et les males pouvaient avoir bien plus de chances de succès s’ils pouvaient tenir la nourriture entre leurs mains.

Il leur fallait donc pour cela se déplacer sur deux jambes.

Ensuite, il fallait séduire la belle lorsque le male dominant avait le dos tourné.

Selon Lovejoy, « la bipédie aurait donc comme principale origine le sexe ».

Cette théorie venant d’un « Love-Joy », ne devrait pas surprendre !

Et pourtant nous pourrions bientôt envier les chimpanzés.

Dans un article paru dans le monde, le 4 décembre 2007, Elise Barthet raconte une expérience étonnante faite par le professeur Tetsuro Matsuzawa. lien

Il affirme « beaucoup de gens croient naïvement que les humains sont les créatures les plus intelligentes sur cette planète. La recherche que j’ai fait prouve très clairement qu’ils se trompent »

La même expérience a été réalisée avec d’un coté 12 étudiants, et de l’autre 6 chimpanzés.

En 1/5ème de seconde une série de chiffres de 1 à 9 disposés d’une manière aléatoire, apparait sur un écran tactile.

Les chiffres sont remplacés ensuite par des carrés blancs.

Il faut donc restituer un à un les chiffres dans un ordre croissant.

Les performances des chimpanzés ont largement dépassé celle des étudiants, en matière d’exactitude et de vitesse.

Le professeur Matsuzawa va plus loin en suggérant que «  les êtres humains étaient probablement dotés à l’origine des mêmes capacités de mémorisation que les chimpanzés. Ils auraient perdu cette qualité au fil de l’évolution, renonçant à leurs anciennes compétences pour en acquérir de nouvelles  ».

Alors, comme disait un vieil ami africain : «  la mère du plus fier des coqs n’était jamais qu’un œuf au départ  ».


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

78 réactions à cet article    


  • Denis COLLIN Denis COLLIN 10 octobre 2009 13:28

    Cette information n’est pas un scoop. On sait depuis quelques années que la « marche sur les phalanges » des chimpanzés est un caractère dérivé par rapport à la bipédie (caractère primitif) qui continue d’être tenue pour le propre du genre homo... C’est aussi tout l’adaptationnisme néodarwinien (la théorie synthétique de l’évolution) qui en prend un nouveau coup. Mais les travaux de Stephen Jay Gould avec sa critique virulente du « planglossisme » adaptationniste avait déjà sérieusement ébranlé le dogme.


    • olivier cabanel olivier cabanel 10 octobre 2009 17:20

      Denis Collin,
      peut être avez vous eu l’information avant tout le monde,
      il faudra nous mettre un lien pour l’expliquer, ou du moins le justifier,
      pour ma part, l’info que j’ai publié date du 2 octobre 2009,
      mais j’attends avec impatience vos éclaircissements,


    • foufouille foufouille 10 octobre 2009 13:29

      on saura le jour ou on aura trouver assez de squelette
      actuellement tout est hypothese du style cryptozoologie


      • Manfred Manfred 10 octobre 2009 15:44

        J’ajouterais qu’il faut faire attention à des titres aussi trompeurs que celui-là.

        Si on ne peut pas dire que l’homme descend du singe, il est tout autant faux de dire que le singe descend de l’homme.

        Le singe et l’homme partagent un ancêtre commun. Cet ancêtre commun est tout autant singe que homme par sa définition. A partir de cet ancêtre se sont créés diverses ramifications, dont certains singes, d’autres hommes, et les homo sapiens que nous sommes et qui en sont une des feuilles sur l’arbre de l’évolution.

        Rien de nouveau donc, si ce n’est un titre provocateur capable de créer la même confusion que celle dénoncée dans cet article.


        • olivier cabanel olivier cabanel 10 octobre 2009 17:18

          Manfred,
          vous avez raison, on peut dire aussi bien l’un que l’autre,
          mais pour l’instant, on était persuadé que seule une solution était possible,
          a savoir, l’homme descendait du singe,
          il m’a paru important de dire que des scientifiques avaient prouvé le contraire,
          je ne vois pas donc en quoi ce titre serait trompeur,
          d’autant que ce vous mettez dans votre commentaire est aussi dans mon article,
          mais peut etre çà vous a échappé :
          le singe et l’homme partagent cet ancètre commun,
          relisez bien, tout est dans la phrase du scientifique que j’ai cité,
          rien donc de provocateur dans mon article,
          peut etre dans votre commentaire ?


        • Grasyop 10 octobre 2009 21:17

          Le singe ne descend pas de l’homme. L’homme ne descend pas du singe. L’homme est un singe.


        • olivier cabanel olivier cabanel 10 octobre 2009 22:03

          Grasyop,
          et si on disait « certains hommes » ?
          c’est un peu réducteur de mettre tous les hommes dans le même sac, non ?


        • Grasyop 10 octobre 2009 23:23

          Ma phrase n’était pas un jugement de valeurs sur les êtres humains. Elle est à prendre au premier degré, au sens biologique et généalogique : au même titre que le chimpanzé, le gorille ou l’orang-outan, l’humain est une espèce, parmi d’autres, de singe.


        • Grasyop 10 octobre 2009 23:41

          Mais si c’est l’évolution morale de l’homme par rapport au singe qui vous intéresse, je peux vous proposer ça (l’opinion du dessinateur n’engageant que lui) :

          The evolution of man and woman


        • olivier cabanel olivier cabanel 11 octobre 2009 06:18

          Grasyop,
          rassurez vous, j’avais bien compris,
          c’est une tentative de boutade,
          il semble que vous ne l’aviez pas discerné.
          oups !


        • Grasyop 11 octobre 2009 11:14

          Okay. 


        • omar 28 décembre 2010 11:31

          Bonjour,
          Je tenais à réagir sur ce que vous avancer, à savoir que l’homme descend du singe ou le contraire meme !!
          Pourquoi s’obstiner à éssayer de trouver qui descend de qui ?!Peut etre que la reponse est autre part,sur une autre « piste ».Je ne comprend pas pourquoi le monde scientifitique veut absolument se convaincre que l’homme descend du singe ou que le singe descend de l’homme.Pour ma part l’homme et le singe sont 2 éspèces différentes et cela malgré leur ressemblance.Regardez autour de vous d’innombrable éspéces se ressemblent tant dans le comportement que dans l’apparence physique et ce n’est pas pour autant qu’ils descendent tous de la meme espece, ceci est le principe meme de la biodiversité.Le singe et l’homme sont 2 éspèces différentes meme si il partage plusieurs moeurs identiques ou que physiquement ont peut noter de ressemblance frappante.Prenez par exemple les mammifères marins et les poissons,ceux ci se ressemblent énormement et ce n’est pas pour autant qu’ils proviennent de la meme especes.L’homme est en tout point différents du singe et si l’homme descendrait du singe pourquoi éxiste t-il des singes encore de nos jours ?Pourquoi ceux-ci n’ont pas évoluer en une éspèces quelquonces autre que l’homme ou le singe.L’homme a une facultée mental trop élevé pour le comparer à un singe et ce n’est pas en quelque 100 de millier d’années que le singe aurait évoluer en homme,et que celui-ci se serai diversifier en plusieurs origines,plusieurs cultures, plusieurs peuples, plusieurs couleurs ;ceci serait de la pure magie.Voyez aussi les progrés que l’homme à fait dans le domaine de la microbiologie plus particulierement dans ses recherches sur les cellules et la genetique,il est impossible que des cellules (qui contiennent des milliers d’informations,qui est programmé pour réaliser sa tache dans la perfection et tous ca simultanément avec des milliards d’autre cellules possédant chacune leur propre programme)est pu se transformer litteralement pour donnée quelque chose de nouveau !Comment cela est-il possible ?par quel moteur ces cellules ce sont métamorphosée en d’autre,ce n’est tous simplement pas scientifiques de renier cela !Voila ce que je voulais vous faire savoir,meme si je respecte votre travail et j’avou ne pas étre un éxpért seulement un passioné,j’ai comme meme une logique et un esprit scientifique a rassasié !Désolé pour les fautes d’orthographe, je n’ai pa eu le temps de me relire.
          A bientot ++


        • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2010 13:21


          Omar
          oublions les fautes,
          je n’avance rien.
          je ne suis qu’un rédacteur curieux d’articles, qui, en se basant sur ce qui est publié par des scientifiques, forts de leur recherche, et de leur trouvaille, nous informent.
          tout est dans ce que vous entendez par « progrès »
          est-ce un progres d’être obligé de consulter un docteur pour savoir avec quelle plante devons nous nous soigner ?
          l’animal (dont nous sommes) a ca dans ses gènes,
          mais nous l’avons perdu en route.
          comment ?
          pourquoi ?
          mais c’est une réalité.
          comment expliquez vous que le cheval de Prevalsky résiste sans dommages à une radioactivité 1000 fois supérieure à la normale, sans le moindre dommage ?
          pourquoi le bouleau résiste a cette agression nucléaire alors que le conifère y cède ?
          génétique, élémentaire mon cher omar.
          j’ai publié plusieurs articles la dessus, qui ne sont que des relevés des découvertes des scientifiques.
          je ne suis qu’un informateur, rien d’autre.
          et si vous prenez le temps de les lire, vous aurez peut-etre un début de réponse.
          merci de votre commentaire.


        • omar 29 décembre 2010 11:24

          Olivier,
          je tenais tout d’abord a m’éscuser pour le petit mal entendu.Ce n’est pas vous que je visais particulierement.  smiley
          Ce qui m’intrigue,c’est que l’homme reste convaincu qu’il a un lien avec le singe et cela depuis des siecle,alors qu’il n’a véritablement touver aucune preuve formelle qui lui permettrai d’affirmer ce lien avec certitude.Certes comme je disais sur le 1er msg,la ressemble physionomique est frappante et l’homme a decouvert qu’il possédé 99.9% des génes du chimpanzé,et c’est la pour moi où réside tous le secret de cette ressemblance.Ces protéines qui se ressemble à la quasi totalité et en meme temps sont tellement differentes me font penser que l’évolution n’y est pour rien.Tout réside dans le code génétique comme vous le disiez si bien
          « comment expliquez vous que le cheval de Prevalsky résiste sans dommages à une radioactivité 1000 fois supérieure à la normale, sans le moindre dommage ?
          pourquoi le bouleau résiste a cette agression nucléaire alors que le conifère y cède ? »
          Je vous repondrai cher Olivier que tout réside une fois encore dans les génes de ce cheval ou bien encore du bouleau.Le cafard lui aussi resiste au radiation nuclaire ainsi que le scorpion du desert.Cela veut-il dire que ceux-ci on connu des éxplosions cataclismiques tels qu’ils devellopèrent un organe ou autre leur permettant de supporter la radioactivitée.NON je dirais qu’ils sont ainsi,tout un programme réside dans leur génes et ce programme est là depuis le debut il n’a jamais évoluer ou régrésser.C’est pareil pour les hommes nous ne pouvons changer nous somme programmé dés notre fécondation dans l’utérus de notre mère,à ce moment la petite cellule que nous sommes,a déja en programme le nombre de poil que nous aurons ou bien le nombre de grain de beauté,notre taille,la forme de notre visage et bien d’autres.J’aimerais savoir,est j’ai éfféctuer bon nombre de recherche a ce sujet,comment notre anatomie peut litteralement changer de forme,de place ?comment notre main qui selon les pro-darwinniste etait celle de singe a pu se transformé en une main maniable, un véritable outils parfaits ?Si vous avez des reponses je me ferais un plaisir de les recevoir.Les « progrés » dont je vous ais parlé sont essentielement situé dans l’avancer technoligique qui nous permettent de découvrir des chose impossible a imaginé il ya encore 60 ans.Et nos dernieres découvertes en matiere de biologie notamment des cellules,ont permis à un grand nombre de scientifique d’en conclure qu’il est scientifiquement impossible de changer une cellule aussi isolé soit-elle or l’évolution dit que nos cellules ont changer radicalement. pour donner de nouvelles.Je vous suggère de rechercher ,comment fonctionne une cellule d’aprés les nouvelles découvertes,vous serez trés étonné de voir à quel point le fonctionnement d’une cellule est complexe.Dans l’histoire pas un seul homme a réussi à découvir une éspèce d’être vivant quelquonce soit-elle ayant évoluer pendant notre ère,je dis bien aucune,ni une éspèce de transition nous permettant d’établir les chainons manquants.
          Merci pour votre message !
          En attendant votre réponse,a bientot


        • omar 29 décembre 2010 11:24

          Olivier,
          je tenais tout d’abord a m’éscuser pour le petit mal entendu.Ce n’est pas vous que je visais particulierement.  smiley
          Ce qui m’intrigue,c’est que l’homme reste convaincu qu’il a un lien avec le singe et cela depuis des siecle,alors qu’il n’a véritablement touver aucune preuve formelle qui lui permettrai d’affirmer ce lien avec certitude.Certes comme je disais sur le 1er msg,la ressemble physionomique est frappante et l’homme a decouvert qu’il possédé 99.9% des génes du chimpanzé,et c’est la pour moi où réside tous le secret de cette ressemblance.Ces protéines qui se ressemble à la quasi totalité et en meme temps sont tellement differentes me font penser que l’évolution n’y est pour rien.Tout réside dans le code génétique comme vous le disiez si bien
          « comment expliquez vous que le cheval de Prevalsky résiste sans dommages à une radioactivité 1000 fois supérieure à la normale, sans le moindre dommage ?
          pourquoi le bouleau résiste a cette agression nucléaire alors que le conifère y cède ? »
          Je vous repondrai cher Olivier que tout réside une fois encore dans les génes de ce cheval ou bien encore du bouleau.Le cafard lui aussi resiste au radiation nuclaire ainsi que le scorpion du desert.Cela veut-il dire que ceux-ci on connu des éxplosions cataclismiques tels qu’ils devellopèrent un organe ou autre leur permettant de supporter la radioactivitée.NON je dirais qu’ils sont ainsi,tout un programme réside dans leur génes et ce programme est là depuis le debut il n’a jamais évoluer ou régrésser.C’est pareil pour les hommes nous ne pouvons changer nous somme programmé dés notre fécondation dans l’utérus de notre mère,à ce moment la petite cellule que nous sommes,a déja en programme le nombre de poil que nous aurons ou bien le nombre de grain de beauté,notre taille,la forme de notre visage et bien d’autres.J’aimerais savoir,est j’ai éfféctuer bon nombre de recherche a ce sujet,comment notre anatomie peut litteralement changer de forme,de place ?comment notre main qui selon les pro-darwinniste etait celle de singe a pu se transformé en une main maniable, un véritable outils parfaits ?Si vous avez des reponses je me ferais un plaisir de les recevoir.Les « progrés » dont je vous ais parlé sont essentielement situé dans l’avancer technoligique qui nous permettent de découvrir des chose impossible a imaginé il ya encore 60 ans.Et nos dernieres découvertes en matiere de biologie notamment des cellules,ont permis à un grand nombre de scientifique d’en conclure qu’il est scientifiquement impossible de changer une cellule aussi isolé soit-elle or l’évolution dit que nos cellules ont changer radicalement. pour donner de nouvelles.Je vous suggère de rechercher ,comment fonctionne une cellule d’aprés les nouvelles découvertes,vous serez trés étonné de voir à quel point le fonctionnement d’une cellule est complexe.Dans l’histoire pas un seul homme a réussi à découvir une éspèce d’être vivant quelquonce soit-elle ayant évoluer pendant notre ère,je dis bien aucune,ni une éspèce de transition nous permettant d’établir les chainons manquants.
          Merci pour votre message !
          En attendant votre réponse,a bientot


        • olivier cabanel olivier cabanel 29 décembre 2010 13:22

          omar,
          pourquoi avoir dupliqué votre commentaire,
          j’étais en train d’essayer de comprendre le premier,
          pour faire simple, je vais vous répondre d’une façon abrupte :
          pour quelle raison l’homme s’abroge-t-il le droit de vouloir tout diriger ?
          jusqu’à présent, les résultats sont plutot décevants.
          alors, comme vous, j’espère, je fais confiance aux autres animaux.
          ils n’ont pas besoin ni de docteurs, ni de chercheurs pour se soigner.
          nous en sommes aux prises avec « big pharma »
          et nous n’avons pas résolu grand chose.
          bien à vous.
          et très bonne fin d’année.
           smiley


        • omar 29 décembre 2010 14:21

          Olivier,
          Je n’ai pas trop compris le sens de votre commentaire,je ne vois pas trop le rapport avec ce que nous disions auparavant !!Pouvez-vous m’éclairer ?et me dire ce que vous pensez de mon commentaires en reponse à ce que vous m’aviez noté la veille !Je pense que ce débat est passionant et j’aurais voulu connaitre vos avis !Je pourrais vous faire part de tout un article sur ce sujet(la cellule et l’impasse moléculaire de l’évolution)car il y a réelement cul de sac a ce sujet !
          Bien a vous
           smiley


        • L'enfoiré L’enfoiré 29 décembre 2010 14:35

          Olivier,
          « pour quelle raison l’homme s’abroge-t-il le droit de vouloir tout diriger ?
          jusqu’à présent, les résultats sont plutot décevants. »
          Non, pas d’accord.
          Non, seulement il ne dirige pas tout et en plus, les résultats ne sont pas décevants. A action correspond une réaction chez l’homme.
          Ce qui n’est pas vrai chez l’animal. Lui, il est programmé avec uniquement un instinct de survie. L’homme avec ses neurones en plus, est le seul animal qui va protéger les autres animaux plus faibles que lui.
           Le big pharma ne date pas de hier. Il faut remonter très loin dans le temps. Elle suit de près la médecine. La médecine de la biologie.
           Ni le singe ni l’homme sont descendant l’un de l’autre. Ils se trouvent sur des branches proches. Je te conseille de voir « Espèces d’espèces ». 


        • L'enfoiré L’enfoiré 29 décembre 2010 14:39

          Rien que pour voir.
          Dans quel catégorie places-tu l’homme ?
          Dans les prédateurs ou les autres ?


        • omar 29 décembre 2010 14:40

          Je suis d’accord avec toi l’enfoiré
          bien a toi


        • L'enfoiré L’enfoiré 29 décembre 2010 14:44

          Olivier,
           "on était persuadé que seule une solution était possible, a savoir, l’homme descendait du singe,"
          Qui a dit cela ?
          Darwin n’a jamais dit que l’homme descendait du singe, ce sont ses détracteurs.


        • L'enfoiré L’enfoiré 29 décembre 2010 14:49

          L’homme est aussi le premier animal qui étudie la nature et les animaux pour son propre usage.
          Beaucoup de nouvelles découvertes proviennent de ses constatations.
          Olivier, tu devrais un peu lire les autres.
          Il y a tellement longtemps que j’ai donné quelques filons en la matière.


        • L'enfoiré L’enfoiré 29 décembre 2010 14:51

          Je crois avoir dit que j’ai dépassé le stade de l’analogique.
          Au delà de la rupture numérique apprend énormément sur l’analogique.


        • omar 29 décembre 2010 14:54

          Olivier ; l’enfoiré,
          Tout d’abord il n’a jamais dit que l’homme descendrait du singe,mais il a aussi consacrer un chapitre entier dans L’origine des espèces, avancant quelques critères concrets suggérant comment sa théorie pourrait être évaluée et, si cela s’impose, réfutée. Donc lui meme savait trés bien que sa théorie comporter des failles et grace au avancer technologique l’homme a pu en découvrir,mais il ne veut touours en parler du moins a voix haute !!!
          A vous


        • omar 29 décembre 2010 15:19

          Olivier,
          P.s:je ne pas fait éxpré de dupliqué mon commentaire, c’était une erreur de ma part.
          Je suis débutant dans ce domaine, c’était la premiere fois que j’utilisais ce forum !
          Désolé


        • olivier cabanel olivier cabanel 29 décembre 2010 18:40

          guy,
          mais tu as une telle production que çà m’avait échappé,
          et comme j’ai aussi le pied au plancher, çà n’arrange rien.
          merci de ton lien.
          à+


        • olivier cabanel olivier cabanel 29 décembre 2010 18:42

          guy,
          je serais tenté de dire « prédateurs »
          et je m’interroge,
          y aurait-il deux hommes ?
          l’un qui vie en harmonie avec la nature, et un autre qui n’en a rien à faire ?


        • L'enfoiré L’enfoiré 30 décembre 2010 17:32

          Olivier,

           « je serais tenté de dire »prédateurs« 
          Oui, Absolument. La définition du mot :
           »organisme vivant qui met à mort des proies pour s’en nourrir ou pour alimenter sa progéniture. La prédation est très courante dans la nature où les prédateurs jouent un rôle essentiel dans le maintien des équilibres écologiques.« 

          Nous avons ce rôle dans la chaine de vie, en effet. Mais il n’y a que l’homme qui se pose la question et qui comme tu dis »s’interroge". Par anthropomorphisme et par sensiblerie.
          Non, il n’y a pas deux hommes. Il y a un homme qui cherche toujours la meilleure manière d’arriver à un résultat avec le minimum d’effort.
          Quelques neurones de plus, pour raison ?
          Certainement. Quand on voit qu’on a que cela pour se défendre des autres animaux, il vallait mieux trouver quelque chose d’efficace... 

          Bon réveillon... smiley


        • Daneel Olivaw 6 octobre 2012 10:42

          Je ne crois pas que le titre était « provocateur »... mais plutôt « non dénué d’humour » ! smiley

          Moi, en tout cas, il m’a fait bien rire (il y en a qui en sont encore à se quereller à savoir si l’homme descend du singe ou non.... et là, il y en a un qui nous sort que c’est le singe qui descend de l’homme ; franchement trop poilant !)

          Perso, face à des « créationnistes » un peu trop anti-Darwin, je leur répond qu’en fait, René Quinton a été bien plus loin lui en étudiant ses fameuses transfusions marines, et prouvant en quelque sorte que, toutes nos cellules baignant dans l’eau de mer de nos origines (eau de mer ramenée à l’isotonie), nous descendrions donc finalement plutôt de l’huître que du singe !  smiley

          En fait, tout comme le singe et nous partageons un ancêtre commun... nous partageons un ancêtre commun avec le dauphin !

        • spearit 10 octobre 2009 15:45

          P’être ben, mais si on s’attend à trouver des squelettes faisant le lien entre le singe et l’homme, on risque d’attendre bien longtemps.

          Je recommande la lecture du dernier Nexus qui développe largement le sujet avec son article « Darwin et tais toi »

          Le singe à un squelette spécialisé pour ses déplacements dans les arbres qui dérive du squelette « bipède »
          L’Homme ne s’est pas redressé, il a toujours été sur ses pieds !!
          Il est fort peu vraisemblable qu’un squelette spécialisé genre singe puisse évoluer en autre squelette genre « bipède », ce qui serait non pas une évolution mais une régression.

          La comparaison des foetus est forte intéressante à ce sujet, on constate que dans les premiers jours les foetus de singe et homme (et bien d’autres...) se ressemble et la spécialisation du singe se développe aprés le « tronc commun ».
          En gros si on stoppait l’évolution du foetus du singe à un moment donné, il ressemblerait plus à un humain qu’à un singe, la différence vient après dans le temps.

          http://www.nexus.fr/


          • Manfred Manfred 10 octobre 2009 16:02

            "Il est fort peu vraisemblable qu’un squelette spécialisé genre singe puisse évoluer en autre squelette genre « bipède », ce qui serait non pas une évolution mais une régression.

            La comparaison des foetus est forte intéressante à ce sujet, on constate que dans les premiers jours les foetus de singe et homme (et bien d’autres...) se ressemble et la spécialisation du singe se développe aprés le « tronc commun ».
            En gros si on stoppait l’évolution du foetus du singe à un moment donné, il ressemblerait plus à un humain qu’à un singe, la différence vient après dans le temps."

            Vous semblez ignorer que l’évolution n’est pas une ligne droite, comme vous le suggérez, mais un arbre.

            De nouveau, un homme n’est pas plus un singe qu’un singe est un homme. Ils partagent un ancêtre commun, la belle affaire !


          • spearit 10 octobre 2009 21:28

            « Vous semblez ignorer que l’évolution n’est pas une ligne droite, comme vous le suggérez, mais un arbre. »

            Je ne savais pas que vous étiez là depuis le début (de l’évolution) pour la connaître si bien.

            Remarquez je pensais un peu comme vous, avant de me rendre compte à quel point Darwin à tout faux

            Pour ceux qui peuvent se procurer le dernier Nexus, la photo d’une trace de pas d’humain partiellement recouverte pas une trace de pas de dinosaure, le tout fossilisé dans la pierre à de quoi remettre en cause les théories de l’évolution, si tant est qu’on a un esprit qui puissent remettre en cause ses propres connaissances qui sont bien souvent des certitudes


          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 10 octobre 2009 22:41

            Pour les traces d’homme et de dinosaures mélangés vous avez parfaitement RAISON : j’ai vu la même chose à la télé : ça s’appelait « la famille FLINTSTONE » et depuis lors je suis CONVAICU que les FLINTSTONES sont la VERITE SCIENTIFIQUE !

            Les scientifiques nous MENTENT : la VERITE est AILLEURS !


          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 10 octobre 2009 22:42

            Hi hi hi !


          • le fil de Jupiter le fil de Jupiter 10 octobre 2009 22:47

            Cela ou le créationnisme ça se vaut tout au moins.

            Et plutôt plus que moins si tant est qu’il était possible de vérifier scientifiquement de façon infaillible ces fossilisations.


          • olivier cabanel olivier cabanel 11 octobre 2009 06:19

            Flintstone,
            mais c’est bien sur !
            damned,
            aussi je me disais...
            et maintenant que vous l’écrivez, çà devient limpide,
            les Flintstone,
            évidemment !


          • omar 29 décembre 2010 14:35

            Bonjour,
            Je ne suis pas d’avis à ce que le singe descend de l’homme ni que l’homme descend du singe d’ailleur !
            Mais je ne suis pa tout a fait d’accord avec vous car lorsque vous dites,je cite
            « Il est fort peu vraisemblable qu’un squelette spécialisé genre singe puisse évoluer en autre squelette genre »bipède« , ce qui serait non pas une évolution mais une régression »
            Vous remétez en cause tout le principe de l’évolution car si le singe à évoluer en homme a cause(ou grace)à son environemment l’homme, aurait pu si on se fit à cette théorie évoluer en singe,il aurait fallu qu’il évolu dans un environement dominé par les arbres et par la jungle et aurait fini à trés trés long therme par évoluer petit à petit en singe.Je ne vois pas où est la difference entre ces 2 procédés.Pour moi,l’homme et le singe sont differents et n’ont pas d’ancêtre en communs,ce sont seulement deux animaux qui se ressemblent physionomiquement tout comme la hyène ressemble au chien ou bien le dauphin ressemble au requin !Ce qui est sur par contre et contrairement aux autres membres de la faunes ce que l’homme partage des point communs avec le singe et cela dans son ADN,mais ceci n’a toujours pas était ilucidé réellement.
            Bonne apré-midi
             smiley


          • spearit 10 octobre 2009 15:54

            Encore plus intéressant dans l’article sont les fossiles de pas humain à coté de pas de dinosaure, de marteau en fer daté de 100 à 160 millions d’années et de squelette humain de 1.6 millions d’années...

            Ce qui confère au titre toute sa véracité !! la station bipède (donc celle de l’homme) est commune avec les singes.

            Un autre site fort intéressant :
            http://www.ldi5.com/index.php

            voir section archéologie et paléontologie


            • olivier cabanel olivier cabanel 10 octobre 2009 19:31

              Spearit,
              merci de rappeler çà,
              effectivement le parallèle que vous faites est tout a fait intéressant, et tombe fort à propos.


            • Manfred Manfred 10 octobre 2009 16:48

              D’autant que, il y a plusieurs remarques à faire sur cet article :

              - Le professeur Tetsuro Matsuzawa confond généreusement capacités mémorielles et intelligence

              - L’expérience a été montrée comme frauduleuse, car les singes en question s’étaient entraînés préalablement à l’exercice, alors que les étudiants ne l’étaient pas.

              Une contre expérience a été menée, montrant que si les humains s’entrainent de la même façon que les chimpanzés l’étaient lors de l’expérience de Matsuwaza, les résultats sont les mêmes pour les singes comme pour les humains.

              http://www.springerlink.com/content/h842v2702r60u481/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès