• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Un secret bien enterré ?

Un secret bien enterré ?

C’est un journaliste d’investigation, Jean Moira, qui a peut-être levé un gros lièvre : en plein cœur de Paris, dans le quartier des Halles, un mini réacteur nucléaire pourrait être bientôt enterré.

La rumeur court, et il est difficile de savoir si c’est un hoax, ou pas ?

Pourtant plusieurs éléments convergent.

Pierre Duffaut, (ex EDF) s’est orienté vers l’étude du sous sol, et a depuis longtemps une idée fixe :

« Pour être sure, une centrale nucléaire devrait être enterré  ».

Cette conviction, il la martèle chaque fois que l’occasion se présente. lien

Or le sous sol de Paris pourrait être le meilleur choix pour y enterrer un « mini-réacteur ».

Cette hypothèse, autant surprenant soit-elle, mérite de s’y attarder.

Rappelons que le grand chantier du quartier des Halles a été arrêté quelques temps, (lien) et qu’il vient de redémarrer après que le tribunal administratif ait décidé, le 17 aout 2010, de le valider. lien

Ce chantier de près de 800 millions d’euros entrainera l’abattage de 343 arbres, la modernisation des voiries souterraines, et la création d’une nouvelle gare, de commerces, d’aire de jeux... lien

Le Forum des Halles, conçu il y a 30 ans, englobe déjà 3000 travailleurs animant 175 magasins sur 126 000 mètre carrés, ce qui en fait l’un des plus grands centres commerciaux du monde.

Mais le projet actuel va beaucoup plus loin.

Pour y parvenir, la loi française a été contournée : elle ne permet pas d’ouvrir des lieux publics à plus de 6 mètres de profondeur, et limite le nombre de niveaux à 2. (Les Halles en comptent 3) et à Paris, ils sont 50 000 environ à travailler et vivre dans les sous-sols sans jamais ne voir le jour. lien

Ce projet continue pourtant d’inquiéter de nombreux parisiens. lien

Mais revenons à notre centrale nucléaire enterrée.

Dans le passé, Edward Teller, père de la bombe H et du projet « guerre des étoiles », avait déjà imaginé charger un réacteur, (de type surgénérateur) enterré à 100 mètres de profondeur, qui aurait pu fonctionner près d’un siècle. Une fois la charge nucléaire épuisée, on bouche le puits, laissant enterré à vie le réacteur, et ses déchets radioactifs.

Charmant programme.

Plus près de nous, Bill Gates, associé à Toshiba, a décidé, il y a peu de se lancer dans le nucléaire. lien

Ce projet « pour aider les pauvres » consiste à réaliser un réacteur « miniature » capable de fournir de l’électricité pendant 60 ans, sans qu’il soit besoin de le recharger. lien

Il serait d’une puissance de 10 MW.

Aux Etats Unis, HPM (Hyperion Power Génération) à mis au point des réacteurs nucléaires « miniatures » de 25 MW, destinés à la vente. lien

HPM a la volonté de commercialiser, des 2013, des mini-centrales, de la taille d’un abri de jardin. Capables de fournir de l’énergie à près de 20 000 foyers. lien

Tous les 5 à 10 ans, il faudrait en retirer les déchets radioactifs.

Ils fonctionneraient un peu comme le « défunt » Superphénix : refroidis par un premier circuit de sodium liquide, lequel est refroidi par un circuit d’eau.

Or chacun sait que l’échec du « Superphénix » est justement du aux problèmes de fuites de sodium liquide, qui rappelons le, s’enflamme spontanément au contact de l’air, et explose au contact de l’eau. Lien

Cette installation nucléaire arrêtée en 1997 est en cours de démantèlement et ne sera achevé qu’en 2025. Lien

Rappelons aussi que suite aux pannes régulières, « Superphénix » n’aura fonctionné que dix mois en neuf ans.

En attendant, «  Superphénix  » continue de consommer de l’électricité, puisqu’il faut maintenir le sodium à l’état liquide, avant la « purge » des circuits de refroidissement, et la facture des 38 ans de démantèlement va être salée.

Mais revenons à notre « nébuleuse » centrale nucléaire parisienne.

Le réacteur enterré serait du type de ceux que l’on trouve dans les sous-marins nucléaires. lien

Jean Moira a pu interviewer un ingénieur, lequel a tenu à garder l’anonymat mais on peut l’entendre témoigner dans cette vidéo.

Le document est en trois parties qui sont proposées à la fin de chaque épisode.

Moira a eu l’information grâce à un employé du ministère de l’Ecologie et de l’Energie, ce qui l’a décidé à enquêter plus profondément.

Par la suite, il a rencontré un ingénieur spécialiste des sous-marins nucléaires (qui a tenu à garder l’anonymat) et qui lui a ouvert les yeux.

Ils sont allés dans la région Nantaise (DCN-Indret) où sont fabriqués les réacteurs de propulsion nucléaire de ces sous–marins. lien

Ces réacteurs sont des mini-centrales.

L’ingénieur lui a montré des documents établissant qu’on l’avait chargé d’étudier la faisabilité d’une mini-centrale nucléaire en milieu urbain avec possibilités de refroidissement et système d’évacuation des rejets radioactifs.

L’hypothèse de cette étude était l’implantation d’un réacteur à Paris et plus précisément sous le quartier des Halles.

Le journaliste a rencontré ensuite Alain Vallée, ancien directeur de recherche au CEA (commissariat à l’énergie atomique) spécialiste des mini-centrales, et selon lui, implanter un mini-réacteur au sein d’une grande ville, n’est pas de la science fiction.

Alain Vallée est aussi l’un des promoteurs de l’EPR, nouvelle génération de centrales nucléaires, dont on constate l’accumulation des problèmes : l’explosion pharaonique des prix, (passant de 3 à quasi 6 milliards) l’allongement catastrophique de la durée des chantiers, et le risque d’accident nucléaire majeur lié à la technologie utilisée.

Le groupe GDF-Suez vient d’ailleurs se retirer du projet d’EPRà Penly. lien

Pourtant Areva affirme ne pas avoir de pistes de développement de mini-centrales, mais cette réponse semble bien être sujette à caution.

La chargée de communication contactée a affirmé que le groupe n’en était qu’au stade de la réflexion.

Pourtant Areva travaille déjà à la fabrication des mini-réacteurs destinés à la propulsion des sous-marins nucléaires. lien

Mieux, Areva teste au centre de Cadarache un prototype appelé R.E.S. (réacteur d’essai)

Or le RES a été conçu pour fournir de l’énergie, comme une mini-centrale nucléaire civile. lien

Pour l’ingénieur nucléaire rencontré par notre journaliste, il n’y a pas meilleure vitrine que Paris pour mettre en place un premier prototype de mini-centrale nucléaire.

Et puis, à l’emplacement des Halles, on pompe déjà l’eau du fleuve qui a pour objectif de refroidir la centrale qui produit de la chaleur pour le Forum des Halles.

Comme par hasard, on retrouve Areva sous les Halles, puisque c’est elle qui y a installé un groupe électrogène à démarrage automatique, en cas de panne de courant.

Elle a donc « un pied dans la place ».

Dans le milieu nucléaire, on affirme que tout cela n’est qu’une rumeur infondée, et que ce chantier étant en zone inondable, il serait impensable d’y installer un réacteur nucléaire, si petit soit-il. lien

Si l’on se souvient que les réacteurs nucléaires destinés aux sous marins sont justement destinés à pouvoir fonctionner sous l’eau, cet argument ne tient pas.

Dans ce même milieu nucléaire on évoque aussi les lourdes contraintes administratives qui doivent précéder un pareil chantier.

Mais on connait aussi la politique du secret que mènent régulièrement EDF et AREVA.

Les concordances mises en évidence par Jean Moira semblent prouver le contraire.

Sur le ton de l’humour, un certain Gaspard Delanoë a même mis ce projet dans son programme électoral.

C’est dans le point 31 de son programme :

« Destruction du Forum des Halles, vieux, désuet et ringard ; et construction à sa place d’une centrale nucléaire qui permettra à Paris de se doter d’une capacité énergétique à vocation mondiale ». lien

Point que l’on ne peut prendre au sérieux, évidemment, si l’on considère la liste longue et provocatrice que proposait le candidat dans laquelle on trouvait entre autres :

« Accès libre toute la nuit aux cimetières de Paris afin de rétablir un dialogue gagnant-gagnant entre les morts et les vivants ».

Car comme dit souvent mon vieil ami africain :

« Tout a une fin, sauf la banane qui en a deux »

Image illustrant l’article provenant de picasweb.google.com

bibliographie à consulter : lien


Moyenne des avis sur cet article :  3.53/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

78 réactions à cet article    


  • slipenfer 25 septembre 2010 08:52

    Je comprend pas pourquoi les TGV ne fonctionne pas
    avec une mini central nucléaire a bord.
    On économiserai des câbles,du cuivre,
    ce serai moins polluant et fini les vilains poteaux.

    rien a voir ou presque
     Un drone viens de franchir le mur de la chaleur.(blizzard)
    Un mini-avion sans pilote a volé 200 secondes à Mach 5 (6 000 km/h).
    Un record et une étape clé pour développer des missiles.(merveilleux non)
    on va te coller un missile (nucléaire ou pas a Mach 5) et demain mach 10 etc...
     science et avenir

    vite vite et heureusement j’ ai mon médoc préféré le Drolik 500 smiley
    qui me fera rêver en noir et blanc.



    • olivier cabanel olivier cabanel 25 septembre 2010 11:09

      slipenfer,
      on est toujours dans les performances, mais toujours aussi sur une même logique,
      je suis surpris qu’un si petit nombre de chercheurs s’intéresse a l’énergie magnétique,
      les autres sont tous sur le même modèle, énergie nucléaire, pétrole...
      des recherches d’arrière garde.

      par contre, je connais assez bien les vins de médoc, et je n’avais jamais entendu parler du Drolik 500.
       smiley


    • Clojea CLOJEA 25 septembre 2010 09:26

      Salut Olivier : Possible, mais il devrait le mettre sous la Mairie de Paris, comme ça, ils seraient au « courant » et ça pourrait grésiller dans les conseils municipaux..... Qu’est-ce que tu en penses ?
      Blagues à part, les projets débiles qui mettent les vies en danger, pullulent mais on ne les connais pas tous. Si cette info est vrai, merci pour l’avoir dénoncée. 


      • olivier cabanel olivier cabanel 25 septembre 2010 11:11

        CLOJEA,
        comme toi, je me demande si cette info est vrai,
        les témoignages que l’on peut écouter semblent quand même assez pertinents, et convaincants,
        en tout cas, il est plus que probable qu’un tel projet soit au moins au stade de la réflexion.
        la vigilance s’impose.
        merci de ton commentaire.
         smiley


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 25 septembre 2010 10:30

        Slu Olivier,

        Le traité contre la miniaturisation nucléaire : http://fr.wikipedia.org/wiki/Prolif%C3%A9ration_nucl%C3%A9aire " la miniaturisation des armes atomiques, ou Mini-nuke terme générique pour les armes nucléaires de très faible puissance, permet depuis la fin des années 1950 la fabrication d’armes de courte portée prévues pour être utilisées directement sur le champ de bataille par exemple d’une part, et d’autre part leur transport dans une simple valise diplomatique. Ce qui laisse entrevoir que non seulement des États mais aussi des organisations parallèles sont susceptibles d’en disposer à court ou moyen terme. " signé en 68 par Jacques chirac permettait de ne pas voir disséminer ce dangereux combustible partout. Mais il n’a pas été plus suivi que celui de l’anthrax. http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/docu-marchands-d-anthrax-vers-une-27571

        A la fin de mon dernier article, illustré par une éolienne au sommet de la tour Eiffel ( qui t’a d’ailleurs peut-être inspiré celui-ci ? ), j’ai introduit un graphique montrant les différences de rendements entre les différents investissements pour chaque source d’énergie. Mais il manque celui des différences en matières de recyclage et de pollution engendrées.

        C’est parce que les monuments historiques rechignent à accorder le droit aux parisiens de disposer des panneaux solaires sur leurs toits qu’on en viendrait à accepter d’enterrer des centrales nucléaires : http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/utiliser-l-energie-solaire-a-paris-36227

        Les gouvernants ne tiennent même pas leurs promesses signées dans bien des domaines, pourquoi nous demanderaient ils notre avis par un bon referendum sur cette question , Il n’y aurait pas photo ! a+ et bravo pour le scoop.


        • olivier cabanel olivier cabanel 25 septembre 2010 11:14

          Lisa,
          non, ce n’est pas ton article, avec l’éolienne en haut de la tour eiffel qui m’a inspiré cet article,
          c’est seulement krolik qui en est à l’origine,
          il avait proposé sur un fil précédent les vidéos que j’ai mis dans l’article,
          et après avoir fouillé, recoupé les infos, trouvé d’autres arguments, il m’a semblé intéressant de ne pas conclure bêtement qu’il s’agissait d’un hoax, et rien de plus,
          il y a beaucoup d’éléments qui prêtent à croire qu’il y a au moins une réflexion d’areva sur un tel projet.
          je crois que la vigilance est de rigueur,
          merci de ton commentaire.
           smiley


        • krolik krolik 25 septembre 2010 10:44

          @L’auteur.
          Comme quoi il est possible de faire des scoop pas chers !
          @+


          • olivier cabanel olivier cabanel 25 septembre 2010 11:16

            Krolik,
            comme je l’ai expliqué dans un commentaire, j’ai rendu à César ce qui lui appartenait,
            çà devrait vous faire plaisir d’être comparé à César ? non ?
            en tout cas, sur le fond, je suis beaucoup moins convaincu que vous qu’il s’agisse d’un hoax.
            on verra bien.
             smiley


          • Muriel74 Muriel74 25 septembre 2010 11:26

            Vrai ou fausse information ? en attendant d’en savoir plus il semble que toutes les conditions pour qu’un tel projet soient mises en place, et à l’insu de la population. Merci de poursuivre le lièvre.
            « Pour être sure une centrale nucléaire doit être enterrée » : on croit rêver
            Sur les 20 séismes enregistrés en France ces 30 derniers jours, 6 ont eu lieu dans le bassin parisien, certes d’intensité entre 2.3 et 3.1, mais risque à ne pas négliger
            Merci d’avoir rappelé qu’il y a un ministère de l’écologie en France !


            • olivier cabanel olivier cabanel 25 septembre 2010 13:15

              Muriel
              comme je l’ai dit précédemment, c’est un pronuk régulièrement présent sur les articles qui contestent l’énergie nucléaire, (krolik) qui m’a donné cette info dans un fil précédent,
              je l’ai ressenti comme une « provocation », avec l’intention possible de désamorcer une éventuelle information capitale.
              pourtant en fouillant un peu, j’ai découvert qu’un certain Pierre Duffaut, ex EDF était partisan d’une solution nucléaire préconisant d’enterrer les centrales nucléaires,
              ce qui a alimenté mon doute,
              alors bien sur pour prendre une telle décision (d’enterrer une centrale, même mini) il faut passer des étapes administratives,
              mais nous sommes habitués, nous , citoyens, à ces tentatives de contourner les règles administratives, et des lors, pourquoi ne pas envisager qu’’un réel projet de ce type soit mis en place,
              c’est maintenant aux Parisiens aussi d’être vigilants,
              merci de ton commentaire.


            • Salsabil 25 septembre 2010 12:01

              Bonjour Olivier,

              Sur ce coup, je suis plus que dubitative sur la véracité d’une telle info, honnêtement....

              Ne serait-ce que parce que :

              - Impossible à faire discrètement, les Halles étant continuellement bondées,
              - Terrain soumis à beaucoup trop de vibrations et mouvements en tous genres et comme partout dans Paris, le sous-sol est un gruyère,
              - Problème évident de dangerosité pour la population urbaine la plus dense du pays
              - etc., etc...

              Non, vraiment, cela ne me parait ni réalisable, ni crédible. smiley


              • olivier cabanel olivier cabanel 25 septembre 2010 13:18

                Bonjour Salsabil,
                j’ai aussi été dubitatif.
                mais si l’on met en parrallèle toutes les infos et convergences que j’ai donné, on peut commencer à se douter qu’il y a peut-être « anguille sous roche »
                quant à faire « discrètement » une telle opération, on peut effectivement trouver matière à « se rassurer », en se disant que c’est impossible à imaginer,
                mais alors, c’est mettre un doute sur les témoignages proposés dans l’article.
                non ?
                en tout cas merci de ton commentaire.
                 smiley


              • Salsabil 25 septembre 2010 20:30

                Bonsoir Olivier et Boris,

                D’abord un merci en private joke ! smiley

                Ensuite sur le sujet, ce que tu dis Boris, n’est effectivement pas faux dans l’idée.

                Mais bon là, je ne dis pas que c’est faux et que je ne veux rien entendre de tel, je dis simplement que je doute, et que je doute sérieusement.

                Et, psst... Boris, si personne ne doutait, il eut été évident que Ben Laden est le commanditaire de chaque attentat dans le monde, non ? smiley


              • olivier cabanel olivier cabanel 25 septembre 2010 21:02

                Salsa,
                çà doit être dans le projet présidentiel,
                pour bien préparer 2012, bien continuer d’affamer les banlieues, en les provoquant au besoin,
                s’il faut, monter même une opération, avec journaliste à l’affut, prévenu évidemment,
                et chaque fois que quelque chose se passe en France, dénoncer Al Qaïda,
                annoncer régulièrement des tentatives d’attentats,
                faire regner un climat d’insécurité,
                les vieux qui tremblent dans leurs petites maisons votent toujours comme il faut.
                mais bon, je crois bien être sorti du sujet.
                 smiley


              • Salsabil 25 septembre 2010 21:31

                Ce pourrait être une option, Olivier.... smiley

                Il faut reconnaitre à notre gnome 1er, une capacité assez extraordinaire à faire le buzz au quotidien !


              • olivier cabanel olivier cabanel 25 septembre 2010 23:02

                salsa,
                il ne faut jamais perdre de vue qu’il est intelligent.
                mais il commence à perdre tous ses alliés,
                y compris Fillon qui commence (enfin !) a prendre ses distances avec le conducator
                 smiley
                il vient de déclare que sarkozy n’a jamais été son mentor.
                les rats quittent le navire.
                 smiley


              • galien 25 septembre 2010 15:06

                Je vais compléter l’article, c’est Denis Baupin, adjoint vert à la mairie de Paris, qui serait en première ligne pour la construction de la centrale au halles, et vous savez quoi, c’est l’amant de Lauvergeon... tiens tiens.
                En fait une expérimentation secrète est déjà en cours sur les vel’ib.


                • olivier cabanel olivier cabanel 25 septembre 2010 16:52

                  galien,
                  merci pour cette info : j’ai hâte de voir passer les vél’ib avec leur réacteurs nucléaires dans les rues de Paris,
                  çà doit avoir de la gueule.
                  par contre Baupin va faire la gueule d’apprendre grâce à vous que son infidélité conjugale est démasquée.
                  plus sérieusement, je ne sais pas si c’est seulement une rumeur, mais avouez que la vidéo proposée par le journaliste soulève pas mal de questions.
                  non ?


                • galien 25 septembre 2010 18:10

                  C’est surtout une grosse parano digne d’un khmer vert.


                • olivier cabanel olivier cabanel 25 septembre 2010 18:46

                  Galien,
                  khmer vert ?
                  enlevez le mot Khmer et je prends,
                  en échange cette vidéo.
                  http://www.youtube.com/watch?v=HKODJ_EEriU
                   smiley


                • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 25 septembre 2010 16:30

                  Du même ordre :

                  Il n’aura pas fallu longtemps…

                  L’armée française a effectué en secret des tirs furtifs et souterrains
                  d’armes thermo-nucléaires sur le territoire français,
                  dans les galeries de la mine désaffectée de Gardanne.

                  L’affaire a été découverte suite à une indiscrétion d’un technicien informé, à l’occasion
                  d’un repas « arrosé ».

                  Effectuez la requête « mines de Gardanne » dans Google et vous découvrirez
                  rapidement toutes les manœuvres du gouvernement pour étouffer l’affaire.
                  Il y a même eu deux procès…
                  Mais à l’époque, peu de gens en ont parlé…
                  Il a été calculé que ces explosions pollueraient un jour ou l’autre
                  le sous-sol de la région et atteindraient fatalement les nappes phréatiques.

                  Eh bien, ça y est :
                  les habitants de Carpentras, Mornas et Avignon reçoivent dorénavant tous les jours
                  leur dose de Tritium grâce à l’eau du robinet.

                  Voir l’article ci-dessous :
                  http://www.ledauphine.com/actualite/2010/08/20/presence-de-tritium-dans-l-eau-potable-les-antinucleaires-inquiets

                  Elle est pas belle, la vie ?
                   


                  • olivier cabanel olivier cabanel 25 septembre 2010 17:05

                    ben_voyons_ !
                    j’avoue ne pas être sur d’avoir saisi s’il y avait (ou pas) une dose d’humour dans votre post ?
                    j’avais lu dans un livre récent de JP Petit une information selon laquelle des essais nucléaires auraient été faits dans cette ancienne mine.
                    je sais aussi que JP Petit, directeur de recherche au CNRS, scientifique estimés par nombreux de ses pairs, rédacteurs de nombreux ouvrages sur l’application de l’énergie magnétique, est souvent moqué dans les milieux dit rationalistes,
                    mais si j’ai bien lu, les doses de tritium trouvées dans les eaux de Carpentas, et des villes ou villages environnant sont largement en dessous de la norme autorisée.
                    ce qui devrait donc rassurer tout le monde ?
                    mais pour en revenir au coeur de l’article proposé, comme je l’ai écrit, j’ai eu beau fouiller, je n’ai pas trouvé cette information cataloguée comme un hoax,
                    et la vidéo proposée par le journaliste est tout à fait convaincante.
                    d’où au moins la nécessité de rester vigilants.
                    enfin, ce n’est que mon modeste avis.
                     smiley



                  • Zangao Zangao 25 septembre 2010 16:49

                    Cabanel ! allons, cessez d’affoler le bon peuple !


                    • olivier cabanel olivier cabanel 25 septembre 2010 17:09

                      Zangao,
                      qui parle d’affoler ?
                      j’ai essayé d’être mesuré en évoquant la possibilité de ce projet,
                      si vous avez bien regardé les 3 vidéos proposées par le journaliste, admettez au moins que « çà tient debout », et les éléments supplémentaires que j’ai évoqué semble confirmer la possibilité d’une pareille mini-centrale,
                      il faut être seulement vigilants.
                      sans s’affoler pour autant.
                       smiley


                    • Zangao Zangao 25 septembre 2010 17:56

                      C’était ironique ! :) le bon peuple roupille tellement qu’il faudra un cataclysme pour qu’il bouge une oreille...............


                    • olivier cabanel olivier cabanel 25 septembre 2010 18:37

                      Zangao,
                      pour le coup, c’est vous qui m’aviez affolé !
                      merci de la précision,
                      et du commentaire.
                       smiley


                    • krolik krolik 25 septembre 2010 17:23

                      @L’auteur,
                      C’est promis, si je trouve à nouveau deux ou trois infos bidonnées avec de la vidéo, je vous les passe.
                      Vous ferez des articles.
                      Et vous perdrez encore de la crédibilité, si tant est qu’il vous en restait.
                      Je vous avais parlé de la théorie de JP.Petit avec les essais sousterrains à Gardanne, vous avez encore le temps de faire un article pour la semaine prochaine.
                      Avec une info majeure : les mines étant noyées depuis leur arrêt, le CEA a employé un sous marin pour aller mettre la charge et verrouiller le puits ensuite.
                      Une charge thermonucléaire qui a du taper dans les 5Mt au moins.
                      C’était la motivation de base du mini réacteur à Cadarache...
                      Ce n’est pas l’eau des nappes d’Avignon qui est polluée par le tritium, c’est celle d’Aix en provence... et c’est dangereux parce que nombreuses fontaines à Aix en Provence.
                      Et puis vous ne pouvez mettre en doute la arol d’un confrère à vous en la personne de JP.Petit... si respecté par ses pairs.. les jours impairs..
                      @+


                      • olivier cabanel olivier cabanel 25 septembre 2010 17:43

                        krolik
                        c’est gentil de votre part,
                        ceci dit, j’aimerais comment vous pouvez expliquer au lecteur que cette vidéo est bidonnée ?
                        vous ne pouvez vous en sortir avec cette déclaration gratuite.
                        d’abord, elle n’est pas cataloguée comme hoax, ou du moins je ne l’ai pas trouvé.
                        ensuite, il n’y a pas que la vidéo.
                        il y a des informations indéniables :
                        Pierre Duffaut (un ancien ingénieur d’EDF, comme par hasard) explique en long, en large et en travers, en tant que géologue estimé, qu’il faut enterrer les centrales nucléaires.
                        Edward Teller, qui n’est pas n’importe qui, défend la même solution,
                        les réacteurs des sous marins nucléaires sont effectivement des « mini-centrales », et sont par nature conçus pour être immergés,
                        Alain Vallée, ex directeur du CEA et promoteur des EPR , ne considère pas qu’implanter un mini-réacteur nucléaire dans une grande ville soit de la science fiction, bien au contraire.
                        Areva est déjà implanté dans le chantier des Halles,
                        de là a affirmer qu’un tel projet est prévu, il y a bien évidemment de la marge, mais çà ne rend pas ce projet illusoire.
                        je ne m’étendrais pas d’avantage sur le dossier Jean Pierre Petit,
                        je préfère vous laisser vous étendre...de tout votre long, sur cette question.
                        espérant que votre crédibilité n’en prendra pas un coup supplémentaire.
                         smiley



                        • olivier cabanel olivier cabanel 25 septembre 2010 18:45

                          Slipenfer,
                          une autre vidéo
                          http://www.youtube.com/watch?v=HKODJ_EEriU
                          vive le professeur Ponchau
                          et merci de nous l’avoir proposé.
                           smiley


                        • rastapopulo rastapopulo 25 septembre 2010 20:59

                          Au risque d’être géolocalisé, je dirais que MONSIEUR Poncheau est l’archétype de la pensée de masse voulu par les média actuelles. 

                          Pas méchant volontairement, mais incapable de se départir des clichés qui sont à la base du fanatisme de son partie politique. 
                           
                          Pour le reste c’est un bon bougre comme vous le voyez, mais pétri de conviction moralisatrice avant toute réflexion. 

                           


                        • olivier cabanel olivier cabanel 25 septembre 2010 21:03

                          rasta,
                          bien au contraire, ce Ponchau pratique un humour décalé du meilleur aloi,
                          si vous êtes sage, je mettrais d’autre vidéos.
                           smiley


                        • Tiberius Tiberius 25 septembre 2010 20:34

                          Enterrer un réacteur nucléaire avant qu’il ne soit mort est un acte d’une cruauté absolue !!!

                          Rien qu’à imaginer le sort de ce petit réacteur innocent, j’en ai les larmes aux yeux. Un grand merci à vous Olivier d’avoir porté à la connaissance du public les plans criminels de ces hommes. J’espère que le petit réacteur a pu être récupéré sain et sauf et rendu à sa maman.

                          Tous mes vœux de bonheur l’accompagne. smiley


                          • olivier cabanel olivier cabanel 25 septembre 2010 21:06

                            Tiberius,
                            oh oui, comme je vous comprends,
                            et j’ai comme vous une pensée attendrie pour tous ces petits déchets radioactifs, privés de leur mère enterrée quasi vivante, sans plus personne pour les nourrir.
                            ne vont-ils pas chercher à se venger sur les populations désinvoltes qui courent les vitrines des magasins dans le quartier des Halles ?
                            seraient-ils assez cruels pour leur inoculer des méchants cancers ?!
                            ce serait vraiment dégoutant.
                            mais pas injustifié.
                             smiley


                          • moebius 25 septembre 2010 22:02

                            Ce mythique «  trou des hall » jamais rempli toujours béant.... ex « ventre de Paris »


                            • olivier cabanel olivier cabanel 25 septembre 2010 22:56

                              moebius
                              pourvu que ce ventre n’accouche pas d’un enfant étrange et dangereux.
                              merci de votre commentaire
                               smiley


                            • HEJIRA HEJIRA 25 septembre 2010 22:23

                              Avec l’actuel locataire du palais le l’Elysée tout est possible !

                              TOUT !


                              • olivier cabanel olivier cabanel 25 septembre 2010 22:58

                                HEJIRA
                                oui, c’est une crainte légitime que l’on puisse avoir avec cet autocrate, fanatique du nucléaire,
                                et encadré par une bande de bras cassés,
                                un nouvel épisode de la tragédie des ministres sarkozystes est a venir,
                                mais chut,
                                suspense jusqu’à lundi.
                                 smiley


                              • rastapopulo rastapopulo 26 septembre 2010 22:26

                                alalala, rappel qui a voté pour le rachat hors de prix de l’électricité fotovoltaHIC et éolien ?

                                Maintenant face à l’ampleur du délire un once de raisonnement prend forme...

                                Et vous, vous n’êtes sans doute pas cul et chemise avec les producteur d’électricité qui avait une pression à la baisse sur leur prix (normal vu les amortissements) ùais qui grâce à vous ont vu les prix partir à la hausse !!!!

                                En plus, eux ils savent très bien qu’un réseaux ne peut pas contenir plus de 30% de sources non-fiable (pas assez de vent ou trop, soleil ?), non-ajustable (un prix nobel pour découvrir comment stocker l’élec pour les pic de conso du soir et du matin) et hyperchère (jamais exportable face au charbon bravo vraiment) et que jamais le nucléaire n’allait être fermé.

                                Bonus banco champagne... il faut acheter des actions des compagnies d’électricité grâce à vous !

                                Le lien est bien plus évident.


                              • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 25 septembre 2010 23:16

                                C’est tellement énorme que c’est forcément, fatalement, un hoax.


                                • olivier cabanel olivier cabanel 26 septembre 2010 05:55

                                  Peachy,
                                  c’est effectivement la première chose qui vient à l’idée.
                                  mais si on y réfléchit bien : il ne s’agit pas d’une centrale nucléaire traditionnelle, d’une mini centrale, de la taille du moteur d’un sous marin nucléaire.
                                  avez vous ouvert tous les liens ?
                                  avez vous regardé attentivement la vidéo proposée ?
                                  et avouez qu’il y a beaucoup de convergences.
                                  si vous cherchez dans les hoax répertoriés, en tout cas, cette affaire n’y figure pas,
                                  je suis donc dans l’expectative.


                                • Ni naïf Ni Crédule dede 26 septembre 2010 05:18

                                  Bin là, on touche le fond...c’est n’importe quoi cet article !!! Je n’y crois pas un 1/4 de seconde ! Les contraintes de sûreté seraient bien trop grande pour mettre un réacteur en pleine ville...surtout enterré ! Fausse route !


                                  • olivier cabanel olivier cabanel 26 septembre 2010 06:00

                                    dede,
                                    on touche le fond, c’est le cas de le dire.
                                    avant de décider péremptoirement que çà ne peut être que n’importe quoi, prenez le temps de la réflexion.
                                    d’abord, il ne s’agit pas d’une centrale traditionnelle, mais d’un mini-réacteur, de la taille d’un abri de jardin,
                                    et puis il y a le témoignage de l’ingénieur d’indrets/Nantes, qui affirme qu’on lui a demandé la faisabilité de l’installation de ce réacteur dans le trou des halles,
                                    enfin, Areva est déja dans la place, ce que vous avez pu constater sur la vidéo proposée, et André Vallée affirme que cette idée n’est pas si mauvaise, voire même judicieuse, appuyé en cela par le géologue ,
                                    vous ne trouvez pas que çà fait beaucoup de pistes que l’on ne peut dédaigner comme çà d’un revers de manche, sous prétexte que çà parait énorme. ?


                                  • rastapopulo rastapopulo 26 septembre 2010 22:18

                                    héhéhé, comme si un ingénieur allait risqué de jeter l’oprobe pour rien sur sa spécialité juste pour faire plaise aux détracteurs...

                                    continuez à creuser seulement puisque c’est plein de secret hanté houuuuuuuuhouuuuu


                                  • Ni naïf Ni Crédule dede 26 septembre 2010 09:01

                                    Je le répète, les contraintes de sûreté sont bien trop importantes pour mettre un réacteur au coeur même de Paris, même un petit réacteur ! 

                                    Même si c’est un projet (qui n’est pas relayé à ma connaissance par d’autres instances scientifiques ou autres autorités), je n’y crois pas, mais pas du tout. Et je sais de quoi je parle !



                                    • olivier cabanel olivier cabanel 26 septembre 2010 13:12

                                      dede
                                      vos certitudes font face à mes doutes,
                                      et n’oubliez pas que les certitudes d’aujourd’hui ont parfois du plomb dans l’aile demain.
                                      vous dites « je n’y crois pas..mais pas du tout »
                                      et là vous êtes dans le domaine de la foi.
                                      pas dans le domaine de la recherche d’une réalité.
                                      vous devriez étayer votre réflexion avec des arguments, et des arguments recevables.
                                      dans l’intérêt de votre crédibilité.
                                      désolé.
                                       smiley


                                    • Ni naïf Ni Crédule dede 26 septembre 2010 14:25

                                      Y a pas à être désolé ! mais M.CABANEL, de grâce laissez ma foi tranquille, je suis plutôt assez cartésien comme gars.


                                      Si vous avez des doutes, allez chercher des infos sur la sureté : comment on monte un dossier de recevabilité, quels sont les critères, les indications, les contre-indications, les impacts, la sécurité, la radioprotection....Faite des recherches dans google book, dans l’internet.... Renseignez-vous sur ce qui existe déjà ! Interressez-vous à ces sujets, dans le concret technico-administratif de la chose et vous verrez que vos doutes s’estamperons et ma certitude restera confortée.

                                      Pour le reste de la discussion, je m’arrêterez là, car je connais déjà la suite pour vous avoir déjà lu à droite à gauche sur AV...et il y a d’autres choses plus intéressantes à faire que de chassez des moulins à vents !

                                      Cordialement.

                                      • olivier cabanel olivier cabanel 26 septembre 2010 14:32

                                        dede
                                        ne montez pas sur vos grands chevaux !
                                        ce que vous me demandez de faire, je l’ai bien sur fait, et je ne me serais pas amusé à faire un article sur le sujet sans avoir vérifié le tout,
                                        comme vous le dites très justement, il y a des pièces administratives à remplir, des enquêtes à mener, et je doute qu’une telle opération puisse être cachée... (enfin j’espère)
                                        je parle d’une hypothèse qui semble bien être dans la tête de quelques uns,
                                        vous avez pu le lire en détail dans l’article,
                                        rien de plus.
                                        pas désolé.
                                         smiley


                                      • Muriel74 Muriel74 26 septembre 2010 20:43

                                        en tout cas pour la gestion des déchets à ce jour, les règles de sureté ne sont plus à démontrer, enfouissements sauvages, futs laissés à l’abandon, j’en passe, et si le site de la Crirad n’existait pas je n’en saurai rien. A respirer l’air pur des montagnes, à me promener dans un si joli village, à habiter dans une si jolie maison, un petit compteur en main, sur mon âne tel le Sancho, et mes rêves s’effondrent


                                      • rastapopulo rastapopulo 26 septembre 2010 22:34

                                        La crirad n’est pas impartial et le maîtres mots est CALCUL.

                                        Calculer combien de radiation donnent les lieus visité comparés aux ardennes, à la bretagnes ou à un vol d’avion.

                                        Enfin tout simplement calculé combien de radiation sont prises dans la vie d’un homme et la vous aurez la vrai gravité de la situation.

                                        Sans calcul vous suréagissez tandis que d’autre le contraire, c’est évident.

                                        Alors allez-y mais ne vous étonnez pas d’arriver à une prépondérance de dose provenant du médicale puisque c’est la seule tendance lourde = le doublement des rayons médicaux.


                                      • olivier cabanel olivier cabanel 26 septembre 2010 22:53

                                        Muriel,
                                        la CRIIRAD fait depuis Tchernobyl un boulot remarquable, et leur indépendance, leur pugnacité en ont aidé plus d’un,
                                        dont moi.
                                        merci de votre commentaire,
                                         smiley


                                      • olivier cabanel olivier cabanel 26 septembre 2010 22:55

                                        rastapopoulo
                                        les problèmes que vous soulevez sur la médecine nucléaire, sont bien réels,
                                        mais s’intéresser à cet aspect, n’empêche pas de voir le reste, tout aussi important, sinon plus :
                                        la prolifération des déchêts, les risques d’accidents, la manipulation de l’opinion, j’en passe et des meilleures,


                                      • CrabAtome CrabAtome 27 septembre 2010 10:21

                                        M. Cabanel, 


                                        Comme d’habitude, j’interviens fasse à la désinformation. Ou devrais-je dire le mensonge. Mais j’espère que cette erreur s’est glissée plus par ignorance que par volonté propre.

                                        Je parle de Superphénix.

                                        Le réacteur Phénix, en 35 ans d’exploitation a connu 32 fuites de sodium et 5 réactions Sodium-eau. Aucune n’a eu de conséquences radiologique quelqu’elle soit. La dose collective sur 35 ans a été 2,3 Homme.Sievert, c’est ce que consomme EDF en 3 ans pour une seule unité, c’est vous dire si Phénix était une centrale propre.

                                        Sur Superphénix, le retour d’expérience a été pris en compte. Contrairement à ce que vous affirmez, il n’y a eu aucune fuite de sodium et aucune réaction sodium-eau. Rien, nada !
                                        Il y a eu 3 incidents majeurs, dont 2 n’ont pas eu lieu sur Phénix (le Barillet en fait parti) et le dernier vient d’un matériau non testé sur Phénix. Ces 3 incidents ont entrainé 25 mois d’arrêts cumulés.
                                        En suppléments de ceux-ci, 54 mois d’arrêts cumulés sont du à des procédures administratives, le réacteur était alors prêt à diverger. 
                                        Enfin, le réacteur aura tourné normalement 53 mois. Sur sa durée de vie totale, il y aura donc eu 40% d’arrêts uniquement administratif, 0% dû aux fuites qui n’ont jamais eu lieu. On est plutôt loin de ce que vous annoncez non ?

                                        Cordialement,

                                        • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2010 11:18

                                          crabatome
                                          quel mensonge ?!
                                          je n’ai dit que l’exacte vérité
                                          « super » phénix n’a fonctionné que dix mois pendant les longues années ou il été en service,
                                          les fuites se sont accumulées,
                                          les erreurs humaines aussi,
                                          et si on avait persisté, on aurait vraisemblablement pas échappé à un grave accident,
                                          merci aux courageux politiques qui ont pris la décision de fermer cette centrale,
                                          malgré les milliards investis en vain.
                                          désolé.
                                           smiley


                                        • CrabAtome CrabAtome 27 septembre 2010 11:32

                                          Je le répète, il n’y a jamais eu la moindre fuite de Sodium sur Superphénix ! Je vous défie de trouver un document qui atteste de ce que vous dites !


                                          Et SPX a été en service 53 mois cumulés. Vous confondez les jours équivalents pleine puissance avec les jours de service. C’est un peu facile de truquer les chiffres. Sachant que les plus gros problèmes sont venus de la partie secondaire. SPX était doté de 2 turbines de 600MW et l’équilibrage est un vrai casse-tête. Il y a eu beaucoup de problème de coup de bélier au début qui ont nécessité de tourner à puissance réduite. Rien d’origine nucléaire là dedans.

                                          Quand à l’arrêt, c’est pas une histoire de courage, c’est une histoire de politique. C’était à l’époque où la gauche pluriel de Jospin faisait les yeux doux aux verts. Vous confondez tout !

                                        • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2010 11:48

                                          crabatome,
                                          mais vous n’êtes pas bien !!!
                                          j’étais moi-même aux premières loges, et j’ai suivi l’épisode de la fuite dans l’espace intercuve jour après jour,
                                          et les fuites ont été nombreuses
                                          http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=19506824
                                          http://www.ina.fr/economie-et-societe/environnement-et-urbanisme/video/CAC88006020/nouveaux-incidents-a-creys-malville.fr.html
                                          reprenez votre sang froid
                                           smiley


                                          • CrabAtome CrabAtome 27 septembre 2010 12:56

                                            Cette fuite sodium-air (qui est la seule en fait) est comprise dans ce que j’appelle « l’incident du barillet ». Du reste il n’y a pas eu d’autre problème de fuite.


                                            Et ce n’est l’indisponibilité du barillet qui a justifié l’arrêt de la centrale. 

                                            Donc votre texte est toujours aussi faux !

                                            Et je vais très bien, merci :)



                                            • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2010 13:38

                                              crabatome
                                              aie aie aie !
                                              vous disiez précédemment qu’il n’y avait pas eu de fuites.
                                              maintenant vous dites qu’il y a eu une fuite,
                                              j’essaye de comprendre.
                                              où est le menteur ?
                                               smiley


                                              • CrabAtome CrabAtome 27 septembre 2010 13:49

                                                Faisons les choses bien :


                                                Je fais mon Méa culpa pour ne pas avoir été clair, j’aurai du dire :
                                                Il n’y a jamais eu de fuite de sodium exceptée celle lié à l’incident du barillet sur Superphénix.

                                                (notons que j’avais mentionné le problème du barillet !)

                                                Maintenant, à vous de modifier votre texte pour qu’il colle à la réalité ! Chiche !

                                                • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2010 14:01

                                                  crabatome,
                                                  bon, c’est déjà bien de reconnaitre votre erreur,
                                                  d’autres ne le font jamais,
                                                  pour ce qui est de modifier mon texte, vous êtes dans le domaine de l’illusion.
                                                  de la rêverie monotone.
                                                  la fuite du barillet n’est qu’un des nombreux épisodes qu’ai connu « super »phénix.
                                                  tenez, je suis bon prince, je vais écrire le compte rendu des employés de la centrale lors d’une des fuites.
                                                  nous sommes le 3 avril1987.
                                                  fax envoyé a mr le chef du scsin, paris. il signale 3 jours après (!) ceci :
                                                  « apparition d’une alarme relative a une détection de fuite dans l’espace intercuve »
                                                  le 9 les investigations menées correspondent à un défaut d’isolement sur la détection de fond.
                                                  (pour le lecteur basique : ils ne croient pas à une fuite, et pensent qu’il s’agit seulement d’une erreur de capteur)
                                                  le 31 mars 1987, soit près d’un mois après, ils admettent que 20 mètre cubes de sodium liquide « pourrait » se trouver dans l’espace intercuve.
                                                  croustillant, non ?
                                                  nous avions 20 m3 de sodium liquide, inflammable au contact de l’air, et explosant au contact de l’eau, dans l’espace intercuve du réacteur, et les ingénieurs ont mis près d’un mois avant de constater la réalité de la fuite.
                                                  étonnant non ?
                                                   smiley


                                                • CrabAtome CrabAtome 27 septembre 2010 14:21

                                                  Mais Avril 1987, c’est bien à ce moment là qu’a commencé le problème du barillet si je ne m’abuse ? Donc on parle toujours de la seule et même fuite non ?


                                                • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2010 14:54

                                                  crabatome,
                                                  c’est bien celle là, mais j’ai peur pour vous que ce ne soit pas un « incident » isolé,
                                                  après un arret de 2 ans, pour cette fuite détectée au bout d’un mois, la centrale était à l’arret
                                                  puis de nouveau couplée au réseau en juin 1990,
                                                  jusqu’en juillet de la même année.
                                                  amusant , non ?
                                                  la raison est quele sodium primaire était oxydé par une entrée d’air dans le réacteur.
                                                  si l’on songe qu’il y avait 3500 tonnes de sodium dans la cuve principale du réacteur, et que le sodium liquide s’enflamme au contact de l’air spontanément, et explose au contact de l’air,
                                                  si l’on sait que l’on ne peut éteindre un feu de sodium de plus d’une tonne, et encore dans des conditions particulières, on peut légitimement être inquiet ? non ?
                                                  m


                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2010 14:56

                                                    rectification
                                                    le sodium liquide s’enflamme spontanément au contact de l’air, et explose au contact de l’eau
                                                    mais vous aviez rectifié de vous même.
                                                     smiley


                                                  • CrabAtome CrabAtome 27 septembre 2010 15:12

                                                    L’arrêt suite au problème du barillet a été de 10 mois pour réparations auxquels se sont ajoutés 13 mois de procédures administrative. Je ne compte donc que 10 mois. 


                                                    Il y a eu de même 8 mois d’arrêt à cause du problème de purification du sodium dont vous parlez en 90. Le tout suivi de 14 mois de de procédure plus 24 mois d’enquête publique. 

                                                    Et enfin, il y a eu 7 mois à cause de fuite d’argon sur un échangeur en 94. (suivi d’un mois d’attente de procédures).

                                                    La durée réelle technique des arrêts n’est donc que de 25 mois sur les 11 ans qu’a duré la centrale. Les arrêts administratifs, c’est un autre problème !


                                                    On peut légitimement s’inquieter du Sodium, qui explose au contact de l’eau comme vous le répetez à tous les paragraphes. Mais celui-ci a l’avantage d’être utilisé, à contrario de l’eau dans les REP, à pression atmosphérique et d’être inerte chimiquement. Les causes des fuites sont souvent dûes à la corrosion, c’est un des risques les plus significatifs dans les réacteurs à eau (Cf presque-(gros)-accident de David Besse).

                                                    Le sodium, ça fait peur oui, parce que c’est impressionnant mais c’est un produit avec lequel on sait maintenant travailler en grande quantité.

                                                    Mais je ne pense pas vraiment qu’un débat, aussi argumenté qu’il soit sur le sodium n’ait sa place ici, juste entre nous !

                                                  • krolik krolik 27 septembre 2010 15:27

                                                    Non, non, n’oubliez pas les lecteurs qui n’interviennent pas...

                                                    En ce qui concerne les ennuis sur le barillet, il faut savoir que cette engeance était une demande des Allemands. Ils avaient fait le même choix technologique sur leur réacteur de Kalkar, et ils voulaient le voir généraliser.
                                                    Phénix ne comportait pas de barillet et fonctionnait sans cela.
                                                    Le réacteur de kalkar, une fois terminé a été ferraillé directement sans avoir jamais vu un neutron..
                                                    Les Allemands cofinançaient SPX avec les italiens, et il fallait tenir compte de leurs avis.
                                                    Côté des demandes italiennes, cela a été autre chose, il a fallu faire des reversions de reversions de contrats spécialement chez un fournisseur, Magrini, du pont polaire (alors que c’était la Sté Vevey en Suisse -non participante à SPX- qui avait l’expérience pour tous les ponts polaire des REP) ainsi que des chapentes métalliques..

                                                    Mais pour ASTRID, ces problèmes seront évités avec l’expérience acquise de SPX..
                                                    @+


                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2010 17:53

                                                    crabatome,
                                                    on ne vas pas ergoter sur la part administrative de arrets,
                                                    le seul chiffre retenu officiellement c’est 9 mois de fonctionnement, pour 11 ans d’existence,
                                                    le chiffre est suffisamment parlant.
                                                    l’extinction des feux de sodium ne sont toujours pas résolus, du moins à ma connaissance,
                                                    même avec l’usage de la poudre marcalina, il ne faut pas que la surface en feu soit étendue, et un feu de plus d’une tonne de sodium est impossible,
                                                    or à Malville, c’était 5000 tonnes de sodium.
                                                    on sait qu’une rupture guillotine d’une canalisation de sodium aurait provoqué la dispersion de 70 tonnes de sodium dans l’atmosphère, et si l’on met çà en parrallele avec tout le plutonium du site, on allait tout droit vers une catastrophe en face de laquelle Tchernobyl aurait été une joyeuse plaisanterie.
                                                     smiley


                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2010 17:55

                                                    j’ai oublié de vous proposer ce lien édifiant :
                                                    http://generationsfutures.chez-alice.fr/energie/superphenix.htm
                                                    bonne lecture


                                                  • krolik krolik 27 septembre 2010 23:24

                                                    Sauf que pour terminer dignement cette discussion qui a viré sur SPX, il faut rappeler le JO du 13 Mai 1999 dans lequel Lionel Jospin rpon à Alain Peyrefitte sur le « pourquoi » SPX a-t-il été cassé ?
                                                    Voici in-extenso le texte :

                                                    Abandon du surgénérateur Superphénix

                                                    16396. - 13 mai 1999. - M. Alain Peyrefitte rappelle à M. le Premier ministre les termes de sa question n° 3728 qui n’a toujours pas obtenu de réponse à ce jour.

                                                     

                                                    Réponse. - L’honorable parlementaire attire l’attention du Premier ministre sur l’arrêt du surgénérateur «  Superphénix  ». Conformément à ses engagements politiques, et en particulier à ceux pris par le Premier ministre lors de la campagne législative, le Gouvernement a en effet décidé le 2 février 1998 l’abandon de Superphénix, prototype lancé dans les années 70, dans un contexte de pénurie d’énergie et de faiblesse estimée de ressources en uranium. Cette centrale est désormais inadaptée au contexte actuel. En outre, ce prototype, qui constituait un saut technologique considérable, a été difficile à maîtriser et a coûté beaucoup plus cher que prévu. Il ne peut en l’état constituer un modèle à répliquer à l’identique dans un programme d’équipement en surgénérateur. Pour autant, Superphénix représente une technologie très riche, développée par des personnels particulièrement motivés et performants, qui ont montré que la France savait mettre au point des équipements technologiques innovants de très haut niveau. Il faudra tirer profit de l’expérience accumulée et poursuivre les recherches dans le domaine des réacteurs à neutrons rapides pour l’avenir à plus long terme. Lorsque le Gouvernement a pris la décision d’arrêter Superphénix, le réacteur était à l’arrêt, le Conseil d’État ayant annulé le décret autorisant son fonctionnement. Le précédent Gouvernement n’avait pas signé le décret autorisant Superphénix à redémarrer en tant que centrale de production électrique ; de plus un rapport de la Cour des comptes stigmatisait son coût global. Le Gouvernement a donc décidé que Superphénix ne redémarrerait pas, même pour une durée limitée. Pour autant, les opérations de démantèlement dureront plusieurs années et seront à la charge d’EDF. Le Gouvernement entend mettre à profit l’expérience qui sera acquise lors de ce démantèlement, en vue de celui des centrales classiques. Par ailleurs, le Gouvernement a confirmé la poursuite des recherches sur la transmutation, de manière à fournir au Parlement les moyens de prendre des décisions sur l’aval du cycle 2006. À court terme, les programmes de recherche nécessaires pour le respect de la loi de 1991 ont été orientés sur Phénix, réacteur de taille plus petite mais conçu dès le départ à des fins de recherche. Phénix est particulièrement souple pour l’expérimentation, du fait notamment de la brièveté du cycle, et permet de disposer d’une instrumentation adaptée aux études expérimentales. Sa montée en puissance a été décidée en 1998, après avis favorable de l’autorité de sûreté. Comme suite à une première campagne d’essais, ce réacteur fait actuellement l’objet de travaux de jouvence afin de pouvoir répondre aux programmes de recherche jusqu’en 2004.

                                                    Notes pour faciliter la lecture de la réponse du Premier ministre  :

                                                  • 1.- près de 2 ans se sont écoulés entre la question «  pourquoi voulez-vous casser Superphénix ?  » et la réponse,

                                                    2.- la question a été posée avant la prise de décision officielle, la réponse a été apportée après la décision,

                                                    3.- le Premier Ministre se réfère seulement à sa promesse électorale, il ne fait nullement état de dangers pour la santé publique, ni de risques pour les populations, l’environnement ou les travailleurs et ne met pas en cause la sûreté des installations de Superphénix ni l’excellence des choix technologiques, ni la qualité des techniciens auxquels il adresse ses félicitations,

                                                    4.- le Premier ministre ne critique pas la rentabilité de l’exploitation, mais uniquement le montant des dépenses
                                                    5. Le Premier Ministre est d’accord pour continuer les études... qui déboucheront sur la génération 4.

                                                    La Gauche et la Droite sont d’accord pour les surgénérateurs suivants, l’affaire est entendue depuis 11 ans !

                                                    @+


  • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2010 23:40

    Krolik,
    vous me permettrez de ne pas porter un jugement très enthousiaste sur Peyrefitte, et sa pensée.
    c’est lui qui parlait des Algériens francais en évoquant « leur turbans et djellabas, et qui craignait que son village s’appelle »colombey les deux mosquées"
    le phoenix est mort et enterré,
    l’epr n’est pas en forme,
    et le nucléaire n’a aucun avenir,
    ou alors au dépens de nos santés.
    et de nos enfants.
    quand je dis nos enfants, je pense aussi à vos enfants.
     smiley


  • krolik krolik 28 septembre 2010 10:58

    @L’auteur,
    Sous prétexte d’une référence à Peyrefitte vous escamotez la réponse de Lionel Jospin.
    N’importe quel député aurait pu poser cette question qui avait de l’intérêt , que ce soit pour mes pros ou les antis : Connaître la motivation de l’arrêt de SPX.
    Et c’est bien cela qui compte.
    Cette position du PS sur les surgénérateurs est intéressante, et c’est la seule d’officielle, au J.O de la République...
    @+


  • olivier cabanel olivier cabanel 28 septembre 2010 11:35

    krolik,
    je n’escamote rien du tout,
    la décision de Jospin s’est appuyée sur les pannes à répétition, et a jugé très logiquement qu’il était temps d’arrêter les dégâts,
    que voulez vous de plus ?
    c’était une sage décision, et je pense qu’encore aujourd’hui elle est partagée par le plus grand nombre.
     smiley


  • Muriel74 Muriel74 28 septembre 2010 09:33

    @ Rastapopulo :
    calcul des 3 paramètres : de l’intensité ( à quelle dose), de la durée ( pendant combien de temps) et de la fréquence ( combien de fois)d’exposition pour le médical comme pour le reste


    • krolik krolik 28 septembre 2010 11:26

      @Muriel174
      Mais suivant le Relation Linéaire Sans Seuil, c’est la dose collective qui compte, peu importe comment et à qui les doses sont distribuées... les morts sont stochastiques !
      Et les dosescollectives augmentent avec le temps avec toujours plus de contrôles, , de scintigraphies..etc..


      • Alright 21 octobre 2010 11:39

        "Si l’on se souvient que les réacteurs nucléaires destinés aux sous marins sont justement destinés à pouvoir fonctionner sous l’eau, cet argument ne tient pas."

        Euuh.... Si je ne m’abuse, le réacteur du sous marin n’est pas dans l’eau, il est dans le sous-marin... Un argument d’une telle stupidité discrédite à lui seul tout l’article.

        S’il vous faut des théories du complot en guise de religion, libre à vous.


        • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2010 11:49

          alright
          avez vous entendu parler de sous marins qui sombrent corps et biens ?
          le réacteur est donc prévu pour fonctionner, ou du moins de rester étanche, quoiqu’il arrive,
          alors, en écho à ce que vous avez écrit, permettez moi de vous dire que l’argument que vous donnez est d’une telle stupidité qu’il discrédite à lui tout seul, et votre commentaire, et celui qui l’a écrit.
           smiley


        • moulins 28 juin 2012 14:05

          bonjour,

          Je vous écris pour commenter ce passage :

          Entre le 14 janvier 1986, date de son couplage au réseau, et la fin de 1996, Superphénix n’a produit qu’environ 5 milliards de kWh ; pendant ces années, il a été à l’arrêt environ 10 ans, consommant 13 milliards de kWh, et depuis sa fermeture il continue à consommer du courant

          Il y a semble-t-il matière à discuter ce bilan énergétique. Et le lien vers les Gazettes nucléaires est malheureusement assez peu précis, d’autant plus que le site en question est recouvert de publicités. De quels numéros de la « Gazette nucléaire » s’agit-il ?

          En ce qui concerne la production, les sources internet que j’ai trouvée sur wikipédia n’annonce pas 5 mais 8 milliards de kWh. Voir ces documents  :
          * Rapport de l’assemblée nationale du 28 juin 1998 : http://www.assemblee-nationale.fr/rap-enq/r1018-1.asp#P827_69844
          * Dossier de presse EDF - février 2012 : http://energie.edf.com/fichiers/fckeditor/Commun/En_Direct_Centrales/Nuclea ire/Centrales/creys_malville/vie_centrale/dp_sitedecreysmalville_2012. pdf
          * Graphique de Wise-Paris sur la base de données EDF - février 2002 : http://www.wise-paris.org/francais/nosgraphes/NUC/RNR/NUC.RNR.1.G.Superphenix.fr.html

          En ce qui concerne la période d’arrêt de 10 ans : les sources là aussi divergent : si l’on en crois le rapport de l’assemblée nationale, il aurait fonctionné 53 mois (environ 4 ans et demi) sur 11 ans.

          En ce qui concerne la consommation, et c’est la question qui m’intéresse le plus : pourriez vous me dire d’où provient ce chiffre de 13 milliards de kilowattheure ? J’ai fait quelques recherches sur google et je n’ai trouvé aucune information sur la consommation de superphénix, hormis le fait que les quelques 5000 tonnes de sodium aient vraisemblablement été chauffées à 180°C pendant plusieurs années après l’arrêt du réacteur.

          L’estimation de la quantité d’énergie nécessaire pour ce chauffage du sodium n’est pas simple, il faudrait connaitre les déperditions thermiques dans les circuits de sodium pour l’évaluer, ou bien connaitre la puissance moyenne du dispositif de chauffage en fonctionnement.

          Qu’en pensez-vous ? pourriez-vous m’indiquer des sources précises des chiffres annoncés dans votre article ?


          • moulins 28 juin 2012 18:41

            Désolé je voulais poster ce message ci-dessus à propos de l’article :

            Phébus a battu Superphénix

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

olivier cabanel

olivier cabanel

militant anti-nucléaire de toujours, je suis aussi à l'origine (avec 2 autres militants), de la première centrale photovoltaïque reliée au réseau, mais aussi un artiste, chanteur, compositeur, peintre, et journaliste citoyen. découvrez mes chansons sur mon site : http://olivier-cabanel.fr je vous propose un lien pour écouter 4 chansons : http://www.info-groupe.com/oliviercabanel/ ou (...)


Voir ses articles

Inscrivez-vous pour participer à AgoraVox

Derniers articles de l'auteur

Tous les articles de cet auteur


A lire dans la même rubrique

Étonnant
Voir tous les articles de la rubrique



Palmarès

3 derniers jours

Articles les plus lus

  1. Nadine Morano, excusez-vous auprès de la communauté musulmane
  2. DGSE : le Service Action
  3. Gardasil modifie l’histoire naturelle du cancer du col. A Buzyn n’en tient pas compte. Pourquoi ?
  4. L’islam modéré, qu’est-ce que c’est ?
  5. « Droits-de-l’homme-au-Venezuela » : aux « sources » de la désinformation, par Maurice Lemoine
  6. Les soldats du feu au feu des CRS
  7. 2084
  8. Sous les voiles de la discorde. En avoir ou pas ?
  9. Joker : rira bien qui rira le dernier
  10. Le honteux accord de paix Munichois Trump-Erdogan

Derniers commentaires