• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Phébus a battu Superphénix

Phébus a battu Superphénix

Pendant qu’au Japon, le nucléaire s’enfonce toujours plus gravement dans une crise sans fin, la première centrale photovoltaïque française reliée au réseau a fêté le 15 juin à Brégnier-Cordon, et à L’Huis, ses 20 ans d’existence paisible et efficace.

J’y étais, en temps que l’un des 3 premiers acteurs historiques de cette belle aventure.

Avec Marc Jedliczka, aujourd’hui directeur d’Hespul, (lien) l’enfant de Phébus, et Thierry Girardot, nous cherchions une idée positive pour contester le surrégénérateur de Creys-Malville, appelé à tort «  superphénix », dont nous voulions obtenir l’arrêt. lien

En effet, le Phénix, cet oiseau mythique qui renaissait de ses cendres, n’avait pas grand-chose à voir avec Superphénix, la centrale nucléaire, laquelle aurait pu réduire le pays en cendre. lien

Lors de cette journée mémorable nous nous sommes lancés dans une séance de « brainstorming  », et il en est né ce projet novateur : une centrale photovoltaïque raccordée au réseau. lien

Bien sur, des centrales de ce type existaient déjà, mais elles ne produisaient que du 12 volt, et il fallait trouver le moyen de produire du courant compatible avec celui du réseau actuel.

Nous savions qu’à Genève, un ingénieur, et ex-élu genevois, Max Schneider, avait lancé un projet original : des petites voitures électriques pour la ville, vendues avec leur mini-centrale solaire qui permettait d’en recharger les batteries. lien

Pour convertir les 12 volts en 220 volts, il utilisait un onduleur, et nous primes rendez vous avec cet homme novateur.

Notre trio s’était élargi entre temps, et nous étions déjà une bonne vingtaine pour le rencontrer à Genève, et visiter l’une de ces centrales photovoltaïque.

Une fois toutes les données en main, il nous fallait trouver les 75 000 francs nécessaires à financer cette installation, laquelle serait installée chez un militant anti-nucléaire de longue date, Georges David dont la maison, située de l’autre coté du Rhône faisait face à la centrale nucléaire de Creys-Malville.

Nous disposions des adresses de tous les comités Malville de France, et nous avons alors proposé à chacun d'acquérir une part de cette future centrale, moyennant 500 FR.

En quelques semaines, il y avait assez de souscripteurs (et même du bonus, avec lequel nous avons publié une petite plaquette portant sur les énergies propres) pour lancer la construction de la centrale.

La date du 15 juin 1992 n’avait pas été prise au hasard, « super » phénix étant tombé, une fois de plus en panne : si le surrégénérateur utilisant pour son refroidissement du sodium liquide si dangereux, prenant feu spontanément au contact de l’air, et explosant au contact de l’eau, n’avait pas redémarré à cette date, cela impliquait une nouvelle enquête d’utilité publique.

La suite, on la connait, le 19 juin 1997, Lionel Jospin annonçait la fermeture de Superphénix (lien) qui n’aura, en fin de compte, en 12 ans de fonctionnement pas produit plus d’énergie que la petite centrale photovoltaïque « Phébus  », puisqu’aujourd’hui encore, faisant revivre la légende de David et Goliath, le célèbre surrégénérateur continue de consommer du courant, afin de maintenir liquide le sodium du circuit de refroidissement, et son bilan énergétique est donc négatif. Lien

Entre le 14 janvier 1986, date de son couplage au réseau, et la fin de 1996, Superphénix n’a produit qu’environ 5 milliards de kWh ; pendant ces années, il a été à l’arrêt environ 10 ans, consommant 13 milliards de kWh, et depuis sa fermeture il continue à consommer du courant. lien

Superphénix en fin de compte, d’après un rapport de la Cour des Comptes a couté plus de 9 milliards d’euros (lien) et sa déconstruction coutera au moins la même somme, sans pour autant de solutions pour gérer les 38 000 blocs de béton au sodium, les 14 tonnes de plutonium, sans oublier les 25 000 tonnes d’autres déchets radioactifs qui en résulteront. lien

La centrale nucléaire aura fonctionné à peine 20 mois en 20 ans et si l’on additionne construction et démantèlement, ce seront quasi 20 milliards d’euros qui auront été jetés par la fenêtre. lien

Les pannes à répétition ont eu raison de cette technologie présentée d’avant-garde : en effet, lorsqu’a 2 reprises, des évènements censés ne se produire qu’une fois tous les 100 000 ans et s’étant produit au bout de quelques mois, on peut logiquement s’interroger sur la fiabilité des prévisions, et des techniques utilisées.

Il faut croire que la leçon n’aura pas suffit, puisqu’aujourd’hui, en Finlande, l’EPR qui devait ne couter que 3 milliards d’euros, en a déjà couté plus du double, et qu’il s’achemine tout doucettement vers un échec identique à celui de « Superphénix », au vu des défauts de construction, et des lacunes technologiques dénoncées.

Lionel Jospin en porte pour partie la responsabilité.

En effet, s’il est vrai qu'il a tenu la promesse d’arrêter la centrale de Creys Malville, il n’a pas tenu celle du moratoire sur la construction de nouvelles centrale.

Il est possible que ce reniement soit l’un des facteurs de la chute de l’ex-premier ministre lors de l’élection de 2002, comme l’estime Noel Mamère, lequel a obtenu lors de cette élection le meilleur score des écologistes (5,25% des voix), alors que Jospin se retrouvera finalement évincé du second tour. lien

Le 15 juin, Phébus aura donc fêté ses 20 ans, faisant mentir les détracteurs qui affirmaient qu’au bout de 10 ans, les panneaux auraient perdu beaucoup de leur efficacité.

Or aujourd’hui, s’il est vrai qu’ils ont perdu 8,3% de leur puissance initiale, grâce à un onduleur plus performant, et à une activité solaire accrue, la centrale produit au moins autant d’énergie qu’il y a 20 ans. lien

Aujourd’hui le prix des panneaux photovoltaïque a chuté, et malgré le mauvais coup de l’ex-président, dirigé contre les énergies propres, la filière solaire ne baisse pas la tête, malgré l’énorme retard pris, entre autres, sur nos voisins allemands.

Les énergies renouvelables tiennent salon tous les ans à Lyon, à Eurexpo, dans la 2ème quinzaine de février, même s’il leur reste beaucoup de chemin à faire pour atteindre l’objectif de 23% en 2020. lien

Fukushima continue à menacer, et l’arrivée d’un typhon, appelé Guchol ne va rien faire pour rassurer les japonais, d’autant qu’il pourrait faire des dégâts dans la région de Tokyo, éloignée d’environ 200 km de la centrale dévastée. lien

Avec des rafales à près de 260 km/h, la menace sera sur les côtes japonaises le 20 juin prochain, et la piscine du réacteur n°4 sera l’objet de toutes les attentions, d’autant qu’à ce jour, la communauté internationale n’a toujours pas décidé d’intervenir en urgence, afin d’enlever de cette piscine les 264 tonnes de combustible nucléaire, opération que Tepco n’envisage pas d’entamer avant 3 ans.

Pourtant la piscine fuit, elle penche, elle est l’objet de pannes de refroidissement à répétition, et se trouve perchée à 20 mètres au dessus du sol. lien

Les autorités de Fukushima sont de nouveau montrées du doigt pour avoir stoppé brutalement une enquête sur la radioactivité lancée en avril 2011, et qui portait sur l’exposition aux pollutions nucléaires d’une centaine d’habitants de la région de Fukushima, aux fins d’empêcher la population de « se poser des questions  » sur la situation sanitaire dans ce secteur, pratiquant ainsi une politique de l’autruche de mauvais aloi. lien

Comme dit mon vieil ami africain : « plonger la tête dans le sable ne met pas l’autruche à l’abri de la gourmandise du lion  ».

L’image illustrant l’article provient de « dissident-media.org »

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Sites à visiter pour plus d’information

Le blog de Fukushima

Next-up organisation

Blog de Jean Pierre Petit

Site de la CRIIRAD

Site de l’ACRO

ENENEWS

Articles anciens

Tchernobyl, drôle d’anniversaire (12 mars 2011)

Fukushima, mon amour

Fukushima, Sarko pète les plombs

Fukushima, et maintenant ?

Fukushima, nuages noirs à l’horizon

Entre fusion et confusion

Fukushima, le monde du silence

Au pays du soleil, le Vent !

Fukushima, le syndrome Japonais

Fukushima, la fuite en avant

Fukushima, plus jamais ça

C’est foutu…shima

L’exode nucléaire

Ça fume à Fukushima

Nucléaire, la cible terroriste

Fukushima, le mensonge organisé

Faire reculer le crabe

Le Japon bientôt inhabitable ?

Le silence des salauds

On a retrouvé le corium de Fukushima

Ce cher nucléaire

La France a peur

Fukushima, tragédie en sous sol

Fukushima, tournée mondiale

Fukushima, un silence inquiétant

Fukushima, le début de la fin

Fukushima, les limites du cynisme

Nucléaire, explosion des prix

Penly du feu et des flammes

Les normes sont-elles normales ?

Fukushima, quand c’est fini, ça recommence

Fukushima, l’en pire Japonais


Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

135 réactions à cet article    


  • oncle archibald 18 juin 2012 10:23
    Pendant qu’au Japon, le nucléaire s’enfonce toujours plus gravement dans une crise sans fin .... dit Olivier Cabanel ...

    Pendant que le journal « Le Monde » écrit : « Le premier ministre japonais, Yoshihiko Noda, a ordonné samedi 16 juin le redémarrage de deux réacteurs nucléaires de l’ouest du pays, une première depuis l’accident de Fukushima provoqué par le tsunami du 11 mars 2011, selon plusieurs médias nippons.  »Nous avons décidé ce redémarrage et les préparatifs d’une relance effective sont en cours« , a expliqué le ministre de l’industrieYukio Edano, lors d’une conférence de presse.

    Les deux unités d’Ohi, exploitées par la compagnie Kansai Electric Power, ont été jugées sûres par l’Agence de sécurité nucléaire, un comité ad hoc et les élus locaux. Après avoir reçu le feu vert de la municipalité d’Ohi, le gouverneur de la préfecture de Fukui, province où se trouvent ces deux tranches atomiques, a transmis son consentement à M. Noda ainsi qu’aux ministres concernés, dont celui de l’industrie et celui de l’environnement. »


    • Deli 18 juin 2012 10:38

      Rien à secouer de l’opinion publique...Ca me fait vomir.



    • oncle archibald 18 juin 2012 11:51

      Satisfait ? Vont l’être assurément ceux qui, contrairement à ce qui s’était passé l’an dernier, pourront faire tourner les climatiseurs dans les locaux de travail ... Quitte à donner des infos vous aussi donnez les complètement ... L’année dernière ils n’en pouvaient plus de bosser dans des étuves !


    • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 2012 12:53

      cher oncle

      pourtant nous en avions parlé...
      tourner la page du nucléaire n’implique pas pour autant de se serrer la ceinture
      un programme ambitieux de rénovation de l’habitat ancien, commerces et entreprises y compris, ferait baisser la consommation énergétique considérablement
      l’avantage des énergies propres est aussi d’éviter la centralisation, le gigantisme énergétique, et de consommer sur place l’énergie produite, sans pour autant se priver, 
      même si le gaspillage doit être évité
      à+

    • BlackMatter 18 juin 2012 13:09

      L’avenir selon Cabanel : pas de clim en été, pas de chauffage en hiver.


    • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 2012 13:12

      black matter

      celui qui ne veut pas comprendre ne comprendra jamais rien.
      désolé de vous voir vous cantonner dans ce camp désespérant.
       smiley

    • Lea Andersteen Lea Andersteen 18 juin 2012 13:31

      La clim, on peut s’en passer, faut arrêter.. En plus de consommer du courant, ca pollue et ca rend les gens malades (rhumes, bactéries, coup de chaud et froid...)


    • oncle archibald 18 juin 2012 14:21

      un programme ambitieux BLA,BLA,BLA, ferait baisser la consommation énergétique considérablement BLA,BLA,BLA, sans pour autant se priver  BLA,BLA,BLA "

      Et même si le gaspillage doit être évité, dans tous les cas, les clims cet été elles tourneront au nucléaire ou pas du tout comme l’an dernier .... 

    • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 2012 17:21

      lea

      tout à fait.
      une maison bien isolée n’a pas besoin de clim.
      merci de votre commentaire, et bravo pour la photo qui illustre votre commentaire.
      j’adore.
       smiley

    • Croa Croa 18 juin 2012 18:23

      Et, en plus,  la clim fait grossir !  smiley

      (Il se trouve que l’organisme a moins besoin de calories en été. Comme la nature est bien faite, la sensation de chaleur agit comme un coupe-faim mais ceux qui fréquentent les restaurants climatisés baffrent comme d’habitude.)


    • Ronald Thatcher rienafoutiste 19 juin 2012 05:45

      "La clim, on peut s’en passer, faut arrêter...’’

      c`est sur, bosser dans des tours de verre exposees au soleil quand il fait 38C a l`ombre la clim n`est pas utile hein, faut vraiment etre con pour refuser un progres/confort sous pretexte que ca consomme du jus et que ce va contre la dogma khmer verte


    • Surya Surya 18 juin 2012 11:00

      Les nouvelles émanant des gouvernements et des organismes officiels sont toujours très rassurantes, cela ne signifie pas que l’on nous dit la vérité. S’ils la disaient, je suis prête à parier que la population entière deviendrait anti nucléaire, parce que je suis assez convaincue que les pronucs les plus sincères sont en fait trompés par des informations mensongères et des nouvelles rassurantes à souhait.

      Evidemment changer de source d’énergie va couter très cher. N’empêche que la construction du second sarcophage de Tchernobyl qui va envelopper le premier et qui, je crois, a débuté récemment (c’est pas trop tôt !!) va coûter des millions et des millions d’euros, et que si ça se trouve, il en faudra un troisième dans cent ans. Et combien d’autres sarcophages pour d’autres centrales va-t-on devoir construire dans les cent ou deux cents ans à venir ?

      Parfois j’aimerais pouvoir être là dans deux cents ou trois cents ans pour constater les dégâts, et avoir une petite pensée émue pour ceux qui avaient bien ri en entendant que le nucléaire c’est dangereux. Et aussi pour consulter les registres et connaître le nombre de millions ou milliards d’euros (ou autre) qu’on aura bien été obligés de dépenser pour démanteler les centrales d’aujourd’hui, devenues dans le futur de vraies loques.

      Ah oui, c’est vrai, on ne sera plus là, donc pas la peine qu’on s’embête à changer les choses puisqu’on n’en profitera même pas !!

      Merci du cadeau empoisonné pour nos descendances, ils auront un très bon souvenir de nous, et l’histoire retiendra que nous avons été monstrueusement égoïstes et en plus très lâches.


      • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 2012 11:36

        Surya

        tepco ment depuis le début.
        l’entreprise à caché la fusion des coeurs des 3 réacteurs, qui a eu lieu dans les premières heures, ne l’avouant que plusieurs mois après.
        alors, il n’y a pas de raison que çà change.
        cette enquete arretée par les autorités de fukushima concernant les doses reçues par les citoyens de ce secteur montre à quel point se manifeste la dissimulation.
        vivement qu’une justice internationale et indépendante s’occupe du sort de ces empoisonneurs,
        merci de ce commentaire.


      • plancherDesVaches 18 juin 2012 16:39

        Surya, à un moment, j’ai eu peur.
        J’ai eu peur car j’ai cru que ce qui vous gênait été que ça allait « coûter cher ».

        Sinon, ça tombe bien qu’il y ait une bonne crise économique actuellement, ça va vous désintoxiquer...


      • alinea Alinea 18 juin 2012 18:19

        Vous oubliez que Bouygues est fort content ( de Tchernobyl) ; vous oubliez qu’une catastrophe nucléaire, c’est excellent pour le P I B ! AREVA se frotte les mains de ce qui se passe au Japon.
        Tant qu’on n’aura pas assimilé cette vérité, on sera à côté de la plaque.


      • Croa Croa 18 juin 2012 18:29

        « que nous avons été monstrueusement égoïstes et en plus très lâches. »

        Soyons juste, plutôt crédules et cons ; Comme tu le dis si bien : « S’ils la disaient, je suis prête à parier que la population entière deviendrait anti nucléaire, »


      • soimême 18 juin 2012 11:52

        Bonjour Olivier, belle métaphore du résultat d’hier, j’ai surtout retenue 44, 4 % d’abstentions, sans doute l’expression que rien va plus !

        A ton déjà vue produire à perte, non cela finie toujours en queue de poisson, quand la moitié de la population ne pourra plus payé sa facture d’électricité, et que l’autre soit mis à contribution pour sauver les meubles. Il y va du coup se passé de drôle de chose, le nucléaire ne serra plus en odeurs de sainteté dans le petit monde politique !

         En attend se jour, cherchons comment faire autrement !

        http://www.slideshare.net/OlivierDanielo/france-puissance-renouvelable-2025-10526368

        http://www.actu-environnement.com/ae/news/nucleaire_dechet_economie_mines_6547.php4

        http://lexpansion.lexpress.fr/economie/nucleaire-en-sortir-oui-mais-comment_263128.html

        http://www.bioaddict.fr/article/nucleaire-hollande-vs-sarkozy-a3127p1.html

        J’espère que les verts vont pas nous vendre l’option 2025, car entre temps tout est possible même l’impondérable, sur ceux, merci à ton optimisme qui montre que faire autrement est toujours possible !


        • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 2012 12:59

          soimeme

          il y a en effet de la métaphore dans l’air.
          un article à venir pourrait bien développer tout ça.
          ce qu’il faut retenir, c’est que la meilleure décision serait de tourner la page du nucléaire tout de suite, même s’il faudra des années pour fermer tous ces réacteurs,
          donner des dates (2025...ou autre) n’est pas une bonne solution,
          c’est tout de suite que la décision devrait être prise.
          et chaque fois qu’une mesure permet de fermer un réacteur, il est fermé.
          à+
          et merci pour les liens.
           smiley

        • Croa Croa 18 juin 2012 18:36

          Oui mais pourquoi n’ont-ils pas voulu voter pour les partis alternatifs ?

          C’aurais été plus intelligent que de ne pas voter ! smiley

          (Tes chiffres sont ceux du second tour où il ne restait que des candidats institutionnels, certes... Mais peu ont voté blancs, ce qui aurait été la bonne expression du moment.)


        • kriké 18 juin 2012 11:57

          SLT olivier la France est propre,ont peu continuer

          Une grosse partie de nos déchets nucléaire est stocké en Russie 
          c’est près de 13 % des matières radioactives produites par notre parc nucléaire qui dorment quelque part au fin fond de la Sibérie

          c’est la fête
          La Russie veut importer plus de déchets radioactifs 

          l’ Allemagne exporte aussi


          • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 2012 12:55

            kriké

            merci de ces liens
            le problème, c’est qu’il ne fallait pas commencer à produire des déchets nucléaires,
            et maintenant, personne ne sait comment ça pourrait être solutionné.
            on peut souhaiter bien du plaisir aux générations qui vont être dans l’impossibilité de gérer cette situation.
            à+

          • BlackMatter 19 juin 2012 11:56

            La Russie possède des surgénérateurs qui leurs permettent d’incinérer le plutonium. Nous comme des cons, on a fermé Superphénix. Ne vous plaignez donc pas des conséquences de vos choix.


          • olivier cabanel olivier cabanel 19 juin 2012 13:06

            black

            encore de la désinformation
            la preuve sur ce lien

          • Le péripate Le péripate 18 juin 2012 13:01

            Avec le gaz de schiste nous pourrions nous passer du nucléaire. D’ailleurs les USA sont en passe de devenir autonome, et l’OPEP , avec sa cohorte de dictateurs, est bientôt du passé.

            Mais il est prévu que nous restions à la traîne.


            • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 2012 13:15

              le péripate

              vous manquez apparemment d’informations sur le danger des « gaz de schiste »
              quand en ouvrant votre robinet d’eau, vous arriverez à déclencher un incendie, du a ces fameux gaz de schiste, il est probable que vous vous poserez enfin les bonnes questions.
              on en reparle ?
               smiley

            • soimême 18 juin 2012 13:26

              A Olivier, il ne manque pas d’information. Tu as affaire à je genre de personne qui va toujours à l’encontre du bon sens pour te prouver que sa personne est plus importante que d’être lucide.


            • Le péripate Le péripate 18 juin 2012 13:35

              Connaissez-vous les dangers liés à l’utilisation d’allumettes ? Interdisons l’usage d’allumettes.

              Pfffff.....


            • soimême 18 juin 2012 14:12

              Ety en plus il manque pas d’humour avec le choix de son avatar, il prodigue des soins monnayables !


            • Pyrathome Pyrathome 18 juin 2012 14:56

              Connaissez-vous les dangers liés à l’utilisation d’allumettes ?

              Comme allumer un pétard de shiste ?...
              Pauvre Péripate, on dirait que ça ne s’allume pas trop dans sa cafetière.....
              Faut croire qu’il est payé pour venir jouer les caricatures.....


            • 1984 18 juin 2012 15:30

              Soyez pas trop méchant avec Péripate, lui doit se supporter du matin au soir !


            • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 2012 17:19

              au peripate

              c’est l’utilisation de la bétise qu’il faudrait interdire.
              mais du coup, vous ne pourriez plus vous exprimer.
              ça nous manquerait.
               smiley

            • Le péripate Le péripate 18 juin 2012 17:29

              Contrôlez vos nerfs. Ce n’est pas par ce que vous n’avez pas d’argument qu’il faut en venir à l’insulte.

              Mais si c’est ce que vous souhaitez, je peux aussi.

              Mais entamons plutôt une réflexion sur vôtre anti-humanisme. L’anti-humanisme est cette doctrine qui pense que les hommes ne font jamais rien de bon livrés à eux-mêmes, et qu’il faut donc très fortement les contrôler.

              Cette doctrine est le soubassement de bien d’autres, communisme, nazisme, fascisme, écologie radicale.

              Bon c’est votre problème dans le fond.

              Mais laissez vivre les autres, merci.


            • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 2012 17:35

              au péripate

              je retire le mot bêtise, effectivement peu encourageant au débat.
              mais avouez que votre histoire « d’interdiction des allumettes » n’était pas très objective.


            • Le péripate Le péripate 18 juin 2012 17:59

              Ah bon. Pourtant les dangers du feu sont des dangers objectifs. Avec lesquels nous avons appris à vivre.
              Vous devriez lire « Pourquoi j’ai mangé mon père », il y a un personnage, oncle Vania, qui tient les mêmes discours que les vôtres. Et qui finira par retourner dans l’arbre qu’il n’aurait jamais du quitter.


            • Le péripate Le péripate 18 juin 2012 18:00

              Bien sur je comprendrais si vous soutenez les rois du pétrole, n’y-a-t-il pas un certain Chavez dans le lot ?
              Leurs règnes approchent de leurs fins.


            • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 2012 18:11

              au peripate

              personne ne conteste les dangers du feux, et donc des allumettes,
              mais je me permet de vous faire remarquer que lorsque nous les utilisons, c’est en toute connaissance de cause, un choix.
              or,les français n’ont jamais été consultés sur ce choix,
              il leur a été imposé.
              d’ou l’intéret d’un débat sur les énergies, débat promis par le nouveau président.
              on verra bien.
               smiley

            • Le péripate Le péripate 18 juin 2012 18:14

              Effectivement je ne me rappelle pas avoir été « consulté » sur l’usage des allumettes. Vous marquez un point.


            • alinea Alinea 18 juin 2012 18:23

              Les anti-humanistes sont ceux qui se foutent de tout détruire : hommes, bêtes, flore, pour s’en foutre plein les poches.Marchez seul : cela fait circuler le sang dans le cerveau et rend plus claires les idées !


            • Le péripate Le péripate 18 juin 2012 18:48

              Je crois que c’est à vous que ça ferait du bien de sortir. Voir le monde et sa réalité est toujours une bonne expérience.


            • Ronald Thatcher rienafoutiste 19 juin 2012 05:49

              Le peripate est un des intervenants les plus realiste et neutre d`AV, que peut-il s`exprimer dans ce cloaque de mediocrite et de partisianisme ennuyeux ?


            • BlackMatter 18 juin 2012 13:47

              « La centrale nucléaire aura fonctionné à peine 20 mois en 20 ans et si l’on additionne construction et démantèlement, ce seront quasi 20 milliards d’euros qui auront été jetés par la fenêtre »


              Encore de la désinformation façon Cabanel.
              Superphénix a été mis en service en 1985 et arrêté en 1998.
              Chez moi ça fait 13 ans. Mais Phebus ne produit peut être pas assez d’énergie pour alimenter une calculatrice. D’ailleurs que produit votre fameux Phébus ?
              Certes les premières années ont été difficile (elle a été arrêté 3 ans et demi au début) mais d’abord un prototype est un prototype, et le reste du temps, ses arrêts étaient purement administratif et non technique (par exemple Superphénix a été arrêté un an en 1993 pour des raisons purement administrative d’où une perte importante de recette). Au moment de son arrêt définitif, Superphenix fonctionnait depuis plus d’un an sans problème (et à même été la centrale EDF ayant le plus fort taux de disponibilité cette année là). Un rapport parlementaire de 1997 avait démontré que sauf problème, Superphénix étaient devenu économiquement viable. Si les choses avaient continué ainsi jusqu’en 2015, Superphénix aurait rapporté plus de 2 milliards d’euro, frais de fonctionnement déjà déduit.

              Superphénix permettait aussi la transmutation des déchets à demi-vie longue en déchet à demi-vie courte. Donc moins de pollution à long terme. Pas sûr donc que l’arrêt de Superphénix est écologiquement positif. Et bien sûr, Superphenix ayant besoin de 90% de matières fissile en moins pour une même production d’énergie (surgénération), c’est autant de matière non importée ou extraite des mines.

              Les problèmes concernant le sodium ? Ok. Mais un, le sodium ne prend feu spontanément dans l’air que si sa température est supérieur à 115°c ce que vous n’avez pas précisé, mais aussi, en brûlant, il fabrique une croûte qui isole le reste du sodium de l’air et donc limite l’incendie. Aujourd’hui de toute façon, il existe des caloporteurs sans sodium.

              • titi 18 juin 2012 15:03

                Merci pour ce rappel :

                « Superphénix permettait aussi la transmutation des déchets à demi-vie longue en déchet à demi-vie courte »

                C’était avant tout cela le but de superphénix : fabriquer de l’énergie avec le déchet des autres centrales. D’une part cela réduisait les déchets, mais également rendait la production électrique moins dépendante de l’appro en matière première en provenance de pays instables.

                 

                 


              • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 2012 17:12

                blackmatter

                c’est original de m’accuser de ce que vous faites : désinformer !
                si vous aviez ouvert les liens vous auriez eu la preuve que tout ce qui est dans l’article est vrai, et vérifiable.
                au contraire de ce que vous avez écrit.
                au sujet du sodium liquide, je ne dis pas le contraire, mais je vous rappelle qu’on ne sait pas éteindre un feu de sodium de plus de 1000 kg, et encore, à condition qu’il ne s’étale pas.
                vous ne dites pas non plus que le plutonium, (c’était le « carburant » de cette centrale) a une demi-vie de 24 500 ans, et que nous venons de produire des milliers de tonnes de celui ci, alors qu’il suffit d’un millionième de gramme pour tuer.
                ce plutonium était sur notre planète il y a des millions d’années, et il a fallu tout ce temps pour que la terre s’en quasi débarrasse, or nous venons de constituer un stock considérable en moins d’un demi siècle.
                si vous voulez en prendre dans votre jardin, n’hésitez pas à le faire savoir.
                areva ne sait pas ce qu’en faire, à part du mox, lequel nous menace aujourd’hui à fukushima
                 smiley

              • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 2012 17:14

                titi

                sauf que cette affirmation est seulement théorique et que ça n’a pas marché à malville.
                et maintenant qu’est ce qu’on en fait du plutonium ?
                si vous avez une idée ?
                 smiley

              • Croa Croa 18 juin 2012 18:41

                En théorie oui... Le problème c’est que ça n’a jamais été au point ! smiley

                Quant bien même Superphénix aurait été une réussite, restent les risques car ses réacteurs sont aussi instables que les autres !


              • BlackMatter 19 juin 2012 12:04
                « et maintenant qu’est ce qu’on en fait du plutonium ?
                si vous avez une idée ? »

                Oui. 
                Superphénix étant fermé on l’envoie en Russie pour incinération dans leur surgénérateur.
                Ce que nous pouvions faire ici, on le fait faire maintenant là-bas. Quel progrès !

              • olivier cabanel olivier cabanel 19 juin 2012 13:05

                blackmatter

                vous parlez de tcheliabinsky ?
                amusant
                un lien pour vous informer
                 smiley
                bienvenu dans l’enfer nucléaire.

              • olivier cabanel olivier cabanel 19 juin 2012 23:59

                epapel

                vos excuses se font désirer,
                votre trollisme égal à lui même
                tous les ingrédients pour signaler un abus
                désolé


              • Patrick Samba Patrick Samba 18 juin 2012 13:48

                Bonjour Olivier,

                un lien pour attirer l’attention sur la problématique crédibilité de notre Président, lequel nous a promis un grand débat sur l’énergie et la fermeture de Fessenheim, et sur la confiance toute relative qu’il faut donc lui porter : François Hollande à Athènes, ou l’irrationalité des gens raisonnables


                • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 2012 17:17

                  Bonjour Patrick

                  laissons lui quand même une chance de démontrer ce qu’il veut faire, 
                  il a 5 ans devant lui, et vient juste d’avoir la possibilité de mettre en oeuvre son programme.
                  c’est mon coté optimiste.
                   smiley

                • Croa Croa 18 juin 2012 18:44

                  « c’est mon coté optimiste. » smiley smiley smiley

                  Même pas menteur, ses promesses sont pour 2025 !


                • Pyrathome Pyrathome 18 juin 2012 14:59

                  Bien vu Olivier !

                  Mais dis-moi, tu les as vraiment vexé les jo, zorglub et sans show7..... ?
                  On ne leur voit plus le bout de la queue !!....
                  Remarque, ils ne nous manquent pas....bon débarras !!


                  • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 2012 16:35

                    Pyra

                    au sujet des trolls, j’ai une explication,
                    entre ceux qui sont systématiquement repliés, pour m’avoir insulté et ayant trop d’amour propre pour s’en excuser, et ceux qui ont du se sentir désarmés faute d’arguments pronuk, ils ont fini logiquement par déserter, et la lecture des autres commentaires s’en trouve facilitée.
                     smiley

                  • BlackMatter 19 juin 2012 12:43

                    « entre ceux qui sont systématiquement repliés, pour m’avoir insulté »


                    J’ai déjà été replié par vous sans aucunement vous avoir insulté.
                    C’est vrai que pratiquer la censure contre vos contradicteurs peut en avoir fatiguer quelques uns.
                    Mais je ne suis pas sûr que vous devriez vous en glorifier car cela montre une certaine forme d’intolérance à la critique (si elle est poli bien entendu).

                  • olivier cabanel olivier cabanel 19 juin 2012 12:50

                    black

                    ça me surprendrait,
                    merci d’apporter la preuve de ce que vous affirmez.
                    je ne verrais pas l’intérêt de replier un commentaire sans raison,
                    je suis dans une logique de dialogue, d’échange.

                  • epapel epapel 19 juin 2012 23:09

                    D’échange et de dialogue avec ceux qui sont d’accord avec vous mais pas avec les autres.


                  • alinea Alinea 18 juin 2012 15:57

                    Superphénix était un super Phénix, je me demande bien pourquoi on l’a arrêté. Et l ’E P R, bon sang ! Toute l’intelligence humaine là-dedans !
                    Moi je prends un peu d’angoisse avec le nucléaire : avec des zozos pareils, sûrement minoritaires, mais surtout avec EELV au gouvernement.
                    Je ne sais pas si on pourra trouver les forces vives pour bagarrer contre les gaz de schistes, contre le nucléaire, de manière assez soutenue et assez longtemps pour avoir gain de cause.
                    Il faut absolument faire pression sur le gouvernement.
                    Et j’oublie les recherches de pétrole en Guyane ( apparemment stoppées pour l’instant), en Méditerranée.
                    On a beau s’échiner à dire qu’entre la chasse au gaspillage et les économies qui ne nous renvoient pas à la bougie, on a déjà gagné à peu près cinquante pour cent d’énergie ; on a déjà des techniques, on peut les perfectionner, pour faire le reste...


                    • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 2012 16:45

                      Alinea

                      vous vous demandez pourquoi on a arrêté superphénix ?
                      j’en tombe des nues.
                      vous devriez vous plonger dans le sujet, et vous comprendrez pourquoi il fallait l’arrêter.
                      je l’évoque un peu dans l’article, mais je crois que le plus grave était l’utilisation du sodium liquide afin de refroidir le réacteur.
                      je suis en possession des documents internes (une copie) envoyés par l’exploitant à l’autorité de tutelle lorsqu’il y a eu la fuite de sodium.
                      il a fallu un mois à l’exploitant pour comprendre qu’il y avait réellement une fuite, celui ci croyant seulement à une panne de témoin.
                      des centaines de litres de sodium fuyaient tous les jours !
                      et le plus drole (si on veut) c’est que ces fuites étaient du à des micro fissures de la cuve du réacteur, 
                      chaque fois qu’ils arrêtaient le réacteur, celui ci refroidissait, les fissures se refermaient, et le sodium ne fuyait plus.
                      une fuite surrégénératrice en quelque sorte.
                       smiley

                    • alinea Alinea 18 juin 2012 18:25

                      Olivier : pardon, mon énervement me rend maladroite ! C’était de l’humour !


                    • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 2012 20:39

                      Alinéa

                      vous êtes toute pardonnée.
                       smiley

                    • kemilein 18 juin 2012 16:09

                      le nucléaire c’est l’avenir, pourquoi ?
                      parce que le soleil, la mer, la chaleur, y’en a pas dans l’espace ni dans les fonds océaniques a partir du moment ou on se déplace
                      .

                      marre des raisonnements gentillets et simplets, trouve moi actuellement une énergie mobile avec un si haut rendement ? aucune (exception faite de la fusion qui arrivera a n’en pas douter et heureusement)

                      dis moi tu es pour la dénucléarisation des arsenaux militaires ? bah oui pardi ! c’est tellement bien de ne plus avoir de réplique dissuasive, car si jamais le peuple voulait enfin se libérer de la tutelle UE-USA et établir une démocratie enviable, pour sure l’UE et les USA nous regarderaient d’un bon oeil en ayant perdu tant et craignant que leur propre peuple suive le mouvement, évidement qu’il n’entreprendraient pas une réplique militaire pour nous remettre dans le droit chemin de la BONNE VRAIE démocratie de marché vendue en tranche a ceux qui peuvent se la payer.

                      aller tcho les simplets


                      • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 2012 16:53

                        kemilein

                        le problème majeur de l’énergie fossile est le gigantisme des installations qui centralise du coup la production, organisant un gaspillage monumental de l’énergie.
                        la france produit 275 mtep/an et à l’arrivée, c’est moins de 150 mtep qui sont consommés.
                        l’avantage des centrales photovoltaiques du style Hespul, c’est que l’énergie produite est consommée sur place,
                        de plus, un programme efficace de réhabilitation thermique des habitations, commerces, industries, ferait baisser la facture chauffage d’une façon draconienne, 
                        et ce serait autant de réacteurs nucléaires fermés.
                        l’arret du chauffage électrique (une connerie) est aussi une clef du problème.
                        j’avais proposé un article de sortie du nucléaire très chiffré et il a paru chez av
                        bonne lecture
                         smiley

                      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 18 juin 2012 17:46

                        A propos de simplets,

                        il y a très souvent une solution plus simple négligée par un lobby complexe sur lequel vit une plus grande famille et même des générations d’administrés ensuite acteurs privatisés...

                        _ le nucléaire c’est du soleil synthétique en boite, alors que le voltaïque c’est 10 à 30 % de restitution de l’original. Il n’est pas mobile mais vous suit dans vos déplacements. « La centrale nucléaire superphénix aura fonctionné à peine 20 mois en 20 ans et si l’on additionne construction et démantèlement, ce seront quasi 20 milliards d’euros qui auront été jetés par la fenêtre. lien
                         » 20.000.000.000 d’euros c’est la facture au final de L’Iter prêt à démarrer, c’est à dire avant la première panne...

                        _ le gaz de schiste est transportable mais s’en servir pour se chauffer devient ridicule alors que la géothermie adoptant à la base la même technique de forages est plus simple et nettement moins polluante à terme puisqu’elle peut tourner en boucle durable.

                        _ Le pétrole exploité en Sibérie ou en Alaska deviennent une hérésie s’ils sont brulés aux confins de l’hémisphère puisque le rapport entre son coût d’extraction et son coût du transport s’approche au final du prix de vente...C’est la spéculation pirate qui établit les prix de façon globale ainsi, les pays producteurs font le plein de voitures américaines avec 5 euros en Arabie et le commerce marin paye cinq centime le litre...alors que nous le payons 1 euro 50.

                        _ Bruler du blé ou de l’éthanol où même de l’aliment animal dans sa chaudière, voire même des résidus d’animaux ou des farines animales, enfin ces substances que la spéculation peut maintenir artificiellement à la baisse, est une hérésie meurtrière à partir du moment où l’humanité crève de faim

                        _ Conclusion, les énergies mobiles sont une hérésie utilisées surplace, ce ne sont donc que les pirates qui se déplacent qui en ont besoin pour leur commerce et pour leur plus grand profit ces intermédiaires logés en paradis fiscaux pas toujours lointains génèrent la spéculation creusant les vagues de prix sur lesquels ils surfent allègrement. Ces pirates ne seraient rien sans la meute des petits porteurs qui misent tous leurs excédents et espèrent ainsi encore en convaincre sur ce fil même de tps en tps...

                        _ Conclusion 2, il suffit que l’État accepte que se déconnecte du réseau celui qui adopte une technologie évolutive locale, ce qui s’appellerait la privatisation par l’intéressé. Les factures de l’Iter Superphénix et l’Epr, 50.000.000.000 d’euros sur 50 ans réparties sur la recherche et l’apport de subventions pour l’installation à domicile devaient permettre aux 80 % des français contre le nucléaire de commencer à constituer une part de la demande faisant baiser les prix des offres...

                        Excusez moi, d’avoir été aussi simplet.


                      • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 2012 18:13

                        lisa

                        j’aime bien cette simplicité,
                        et je partage cette analyse, qui est simple, sans être simpliste.
                         smiley

                      • kemilein 18 juin 2012 19:04

                        nan, si tu veux bouger un porte-avions tu comptes pas sur des galériens, si tu veux un sous-marin idem, si tu veux une stations spatiale autour de pluton tu comptes pas sur le photovoltaïque.

                        pour chauffer ta maison t’as qu’a commencé par pas avoir un pavillon, y’a rien de pire que les habitations isolée
                        qui nécessite du fait d’une plus grande surface exposée un chauffage supérieur a un logement (immeuble) collectif
                        qui nécessite du fait de leur isolation d’un transport énergétique a perte mais aussi d’un transport des matériaux (et ca coute pas mal d’énergie)

                        ha mais tien c’est pas le sujet ça, mais d’écologie capitaliste il n’existe pas

                        vous êtes près a vivre dans des supers cités genre tokyo ?
                        a abandonner votre voiture pour prendre des transports en communs ?
                        commencer déjà par le plus simple après vous pourrez vous en prendre a autres choses


                      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 18 juin 2012 19:48

                        @ kemilien

                        " si tu veux bouger un porte-avions tu comptes pas sur des galériens, si tu veux un sous-marin idem, « moi, si j’admet un porte avion ou un sous marin, c’est pour ma défense et non pour aller casser la gueule à des peuples entiers pour leur piquer leur sous sol, tu piges la différence ?

                         » si tu veux une stations spatiale autour de pluton tu comptes pas sur le photovoltaïque. " franchement, je peux personnellement me passer de Pluton et même de plutonium... !

                        «  pour chauffer ta maison t’as qu’a commencé par pas avoir un pavillon, y’a rien de pire que les habitations isolée » Yves Cochet, celui qui a fait la morale onze ans durant au parlement habite une maison positive construite vers la fin des années 70. http://www.google.fr/search?q=cochet+conf%C3%A9rence+2008&ie=utf-8&oe=utf-8&aq=t&rls=org.mozilla:fr:official&client=firefox-a

                        « qui nécessite du fait d’une plus grande surface exposée un chauffage supérieur a un logement (immeuble) collectif  » c’est la mode du logement collectif qui a ruiné l’Espagne. cela fonctionne puisque les taux d’entretien et de loyers sont variables avec le temps

                        " qui nécessite du fait de leur isolation d’un transport énergétique a perte mais aussi d’un transport des matériaux (et ca coute pas mal d’énergie) « sauf pour les maisons en paille et terre, produites localement et dont l’énergie est fournie de façon intermittente mais durable à terme...

                         » commencez déjà par le plus simple après vous pourrez vous en prendre a autres choses " le fait est que à défaut de changer le monde on peut commencer par changer soi même, d’ailleurs celui qui se domine est plus fort que celui qui veut dominer le monde entier. 


                      • kemilein 19 juin 2012 12:24

                        - l’humain de par ce qu’il est génétiquement morphologiquement ainsi qu’historiquement n’acceptera pas d’en revenir a la maison en boue, quand bien même une majorité y serait contrainte.
                        - ce que l’on constate (historiquement) est que la rationalisation a engendrée des avancées (aux certes pas des romances jolies jolies) ainsi doit ont a la guerre des découverte dans les aciers (alliages) et la chimie, puis dans la nucléaire et l’aérospatial.
                        - pour vous pluton est une hérésie ? moi je dis qu’au lieu de de simplement vouloir vivre dans un brique en bouse l’univers est suffisamment plein de matières transformables, et que de par son histoire l’homme ira dans l’espace...

                        ensuite vous confondez beaucoup de choses, l’espagne faillite a cause du logement collectif ? la bonne blague, faillite du secteur du a cause d’un effet de système (notamment législatif) qui étrangement plus vous aviez d’offres bâti plus le prix du m² était élevé (oui oui), faillite général causé par un système fragile et inique (d’autant plus fragile du fait de son iniquité)

                        -

                        «  »d’ailleurs celui qui se domine est plus fort que celui qui veut dominer le monde entier. «  »

                        la domination est l’apanage du simple, quand bien même il se l’impose a lui même.
                        la vie n’est une contrainte que si l’on décide qu’elle le soit (ce que l’homme fait) mais de part son absurdité et l’éphémère qu’elle revête, la vie est faite pour le caprice de vivre sa vie pleinement (valable pour chaque personne a part égale, donc avec pour seule limite de ne nuire a personne -et la le système inique en place n’est pas acceptable-)

                        en définitive vous pensez certainement par l’esprit d’autrui et de poésie qui donne a voir mais vide de réalité.


                      • wawa wawa 18 juin 2012 16:21

                        et alors ?
                        Si les panneaux ont été fabriqués avec de l’electicité fossile, ils viennent de fournir a peut près autant d’electricité que n’en a exiger leur fabrication. en plus cela empiète sur des terrain agricoles.

                        Les « centrales » photovoltaiques sont une ineptie, le seul avantage du photovoltaique est justement de n’avoir aucun avantage à être centralisé (pas d’économie d’echelle) et donc d’etre plus efficace en mode isolé.

                         Ces installations sont surtout des centrales a subventions et à défiscalisation, ruineuses pour la collectivité et Il etait temps que le ménage soit fait !!


                        • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 2012 16:54

                          wawa

                          je me permet de vous rappeler que le toit d’une habitation n’est pas un terrain agricole
                          devenez moderne, sortez du nucléaire.
                           smiley

                        • Croa Croa 18 juin 2012 18:49

                          Le nucléaire aussi est ruineux.

                          Ces mesures d’encouragement sont là pour anticiper un mouvement nécessaire. C’est de l’argent public bien placé !


                        • kemilein 18 juin 2012 19:05

                          nan mais la Terre sur laquelle ton pavillon de vacances a posé son cul, lui était surement un terrain agricole


                        • Romain Desbois 18 juin 2012 17:09

                          Qui n’a pas entendu les spécialistes du nucléaire expliquer qu’ils ne savaient pas comment arrêter le réacteur emballé, que l’on essayait en arrosant avec de l’eau de mer sans savoir quelles conséquences cela aurait.

                          De l’empirisme comme sécurité nucléaire et il y a encore des gens pour défendre le nucléaire !


                          • anty 18 juin 2012 18:52

                            Dans des nombreux des cas on ne sait pas toujours quoi faire devant le mal

                            Par exemple devant les tremblements de terre où les ouragans....


                            • newphoenix newphoenix 18 juin 2012 18:30

                              Je vous remercie cher Olivier de rappeler ainsi les dangers des surgénérateurs dont le système de refroidissement par sels liquides (sodium) est un danger immense.

                              Car inflammables aux contact de l’air et explosifs au contact de l’eau rien de mieux donc pour sécuriser une centrale nucléaire n’est ce pas ? smiley

                              Oui , Il est bon de le rappeler car j’entend de plus en plus de voix sûrement des pro-nuke déguisés qui appellent maintenant a orienter la filière nucléaire vers la filière Thorium qui fait obligatoirement appel a ce type de surgénérateurs a refroidissement Sodium.



                              • anty 18 juin 2012 18:57

                                Le nucléaire est une source d’énergie bien moins cher , sûre et propre que les autres sources d’énergie 


                              • Le péripate Le péripate 18 juin 2012 19:04

                                Moins chère.... si on compte tout, et sans rien oublier, notamment la délicate question de l’assurance. Or, en l’état, le nucléaire est inassurable. Le marché ne peut donner un prix à l’assurance contre le risque nucléaire. A la fois trop rare et aux conséquences difficilement évaluables à priori. C’est donc l’état qui modifie les règles du jeu pour rendre le nucléaire possible.

                                D’ailleurs il existe plein d’autres utilisations du nucléaire, autre que dans des centrales gigantesques. Si on faisait pour une fois confiance au marché, c’est à dire aux gens dans leurs choix quotidiens pour savoir si nous voulons du nucléaire et comment. Comme pour les allumettes.


                              • kemilein 18 juin 2012 19:07

                                l’assurance devrait être abolie ce n’est donc pas un argument valable quand on a deux neurones


                              • Pyrathome Pyrathome 18 juin 2012 20:02

                                Si on faisait pour une fois confiance au marché, c’est à dire aux gens dans leurs choix quotidiens pour savoir si nous voulons du nucléaire et comment...

                                Avec Péripate, on a l’assurance d’être dans le déni......
                                Faire confiance aux « marchés », c’est comme faire confiance à son cambrioleur..... smiley..


                              • Le péripate Le péripate 18 juin 2012 20:18

                                Je l’avais écrit au singulier (marché), pour désigner l’ensemble des interactions humaines. Mais votre programmation est la plus forte. smiley

                                Bon chien.


                              • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 2012 20:37

                                anty

                                vous faites une erreur,
                                si le kw nucléaire est moins cher, c’est seulement que nous ne le payons pas a son juste prix.
                                il augmentera inévitablement lorsqu’il faudra financer le démantèlement des centrales nucléaires, lequel n’est provisionné qu’au 10ème du coût réel
                                et puis il faudra financer le traitement des déchets, traitement pour l’instant sans solutions raisonnables.
                                vous verrez qu’à ce moment, le solaire sera bien moins cher.
                                 smiley

                              • epapel epapel 19 juin 2012 23:44

                                Le problème avec vous c’est que vous comparez les choux et les carottes
                                - le coût du photovoltaïque ne se ramène pas à l’investissement
                                - le prix du kwh nucléaire est composé à peine pour moitié d’investissement

                                Parce qu’il y a des frais d’exploitation (personnel, maintenance, réseau, combustible..).

                                Alors si on compare les investissements :
                                - photovoltaïque 5 € le watt crête installé pour une production de 1 kwh annuel pendant 20 ans soit 25ct le kwh produit
                                - nucléaire 2 € de construction + 3 € de démantèlement (10 fois le coût prévisionnel pour faire plaisir à Cabanel) au watt pour une production de 6 kwh annuel pendant 40 ans soit 2 ct le kwh produit.

                                Donc même en prenant les coûts de démantèlement exorbitants de Cabanel le nucléaire coûte 10 fois mois cher que photovoltaïque en investissements.


                              • olivier cabanel olivier cabanel 19 juin 2012 23:55

                                epapel

                                pourquoi insister,
                                en attente de vos excuses, vous savez que vous allez être replié...
                                àh, les dégats de l’amour propre !
                                 smiley

                              • epapel epapel 19 juin 2012 23:55

                                Et même avec une dérive des coûts à 8 € le watt au lieu de 2 pour un EPR ça reste 5 fois moins cher.

                                Il est aberrant de comparer les milliards d’euros des centrales nucléaires qui alimentent tout un pays à la quinzaine de milliers d’euros d’une centrale photovoltaïque qui n’assure les besoins domestiques que d’une seule personne.

                                Je vous signale au passage que Phebus vous est revenu à 50 ct le kwh rien qu’en investissement à la place des 10 ct facturés par EDF ((heures pleines et qui prend en compte en plus les coûts d’exploitation). Bonjour la rentabilité.


                              • epapel epapel 20 juin 2012 00:03

                                Pourquoi insister, me demandez-vous ?

                                Mais parce que j’ai le droit de critiquer les bourdes énormes que vous commettez et que vous n’avez pas le droit de m’en priver.

                                Ça s’appelle la liberté d’expression M Cabanel et ce n’est pas un minable repliement, forme moderne et puérile de mise à l’index, qui m’y fera renoncer.


                              • olivier cabanel olivier cabanel 20 juin 2012 00:08

                                newphoenix

                                le thorium que l’on voudrait nous faire croire sans danger n’est pas si sur.
                                extrait d’un article en préparation

                                Le professeur Robert Cywinksi, de l’université d’Huddersfield affirme « le thorium peut être bombardé de neutrons pour produire une fission, mais sans que cela crée une réaction en chaîne. La fission cesse dès que l’on arrête le rayon de photons ».

                                Sur le principe, on comprend donc que la réaction devrait s’arrêter d’elle-même en cas d’accident.

                                Des physiciens se sont penchés sur la filière Thorium, et ils démontrent toute la complexité de cette technologie, pour laquelle ils dénoncent un manque d’expérience.

                                Si dans les années 70, le Canada et l’Inde, qui avaient adopté la filière eau lourde/uranium naturel, ont étudié le remplacement de l’uranium par le Thorium dans leurs réacteurs « Candu », ils ont vite abandonné cette piste, en évoquant que les « temps de doublement » ont été jugés trop longs en comparaison avec ceux des réacteurs rapides.

                                Il y a bien eu, à Oak Ridge en 1965 un prototype mis en œuvre, mais ces physiciens pensent que le cycle Thorium manque cruellement  des « quelques 5 décennies de recherche et de développement dont à bénéficié le cycle uranium ». Lien

                                En fait ce type de centrale ajoute au risque nucléaire, le risque chimique.


                              • epapel epapel 20 juin 2012 00:10

                                Je constate aussi que c’est pour vous une diversion bien pratique pour vous exonérer de répondre aux contradicteurs, ce que vous faites généralement fort mal et régulièrement de façon déplacée.

                                Ce qui ôte tout intérêt à vous faire des excuses, qui plus est injustifiées, puisque que vos réponses n’en ont pas.


                              • olivier cabanel olivier cabanel 20 juin 2012 07:04

                                epapel

                                ne soyez pas ridicule en plus,
                                vous avez à maintes reprises multipliés les interventions sur mes articles, et je ne vous ai jamais empêché de vous exprimer, malgré le niveau de vos commentaires.
                                il vous suffit de vous excuser pour pouvoir vous exprimer à nouveau.
                                c’est vous qui voyez.
                                le ciel vous tienne en joie.
                                 smiley

                              • epapel epapel 20 juin 2012 23:30

                                Mais vous ne m’empêchez aucunement de m’exprimer, n’importe qui le souhaite peut déplier les commentaires donc ce que vous me faites ne sert à rien.

                                C’est cela le véritable ridicule.


                              • Croa Croa 18 juin 2012 19:14

                                Merci à Olivier pour ce retour d’expérience. Le solaire fonctionne bien et dure longtemps.

                                Voilà qui clouera le bec de nombreux détracteurs !

                                Il leur reste cependant encore l’argument du coût. D’évidence il ne peut que baisser :

                                - Le silicium est un matériau extrêmement courant. Le coût ne vient pas de la matière première qui n’est pas près de manquer.

                                - Par contre le processus de fabrication est lourd : Le silicium doit être extrêmement pur avant gravure sinon ça ne fonctionne pas (fonderies « blanches » exemptes de poussières, etc.. ) La gravure elle-même est délicate. Mais, s’agissant de savoir-faire, le progrès est continu et ces coûts encore très élevés baissent irrémédiablement.

                                - Il existe aussi des semi-conducteurs à base d’oxydes et même des solutions organiques pour faire du photovoltaïque. Ces solutions donnent de moins bons rendements pour le moment mais elles n’ont pas dit leur dernier mot. 


                                • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 2012 20:33

                                  Croa

                                  au sujet du cout, on peut prendre la question par l’autre coté.
                                  on sait que nous payons largement moins que nous le devrions l’électricité nucléaire.
                                  en effet, le démantèlement des réacteurs français coutera autant que leur construction, et il n’est provisionné qu’a 10%...
                                  ajoutons y le cout généré par la gestion des déchets, pour lesquels il faudra bien trouvé une solution !
                                  si le cout du kw nucléaire augmente, le photovoltaique sera alors tout à fait compétitif
                                  et puis, comme tu le dis, il existe de gros progrès a faire pour augmenter le rendement des cellules photovoltaiques, et baisser leur prix,
                                  et puis il y a le solaire imprimé ! souple, transparent...
                                  le meilleur est donc devant nous.
                                   smiley

                                • Romain Desbois 19 juin 2012 07:15

                                  Ce que l’on ne se rend plus compte c’est que le soleil est depuis toujours la première source d’énergie utilisée par la planète et ses habitants. C’est quand même lui qui nous réchauffe une bonne partie de l’année.


                                • Spip Spip 18 juin 2012 19:18

                                  Le fond du problème est, pour certains, toujours le même. A savoir, on part des besoins et usages actuels pour démontrer qu’on ne peut pas se passer du nucléaire. Si quelqu’un ose parler d’économiser l’énergie, c’est tout de suite « le retour à la bougie », consternant !

                                  Me plaçant comme simple utilisateur final et sans compétences particulières sur le sujet, il y a des évidences qui me sautent quand même aux yeux. Deux au hasard : notre filière électronucléaire : 3 Kw produits pour amener 1 Kw à mon compteur - une centralisation poussée du secteur de l’énergie qui me laisse dans les mains des grands groupes (public ou privé). Face à ça, qu’est-ce que je peux faire ? Revoir dans le détail mes besoins et les solutions techniques les plus simples pour améliorer les choses, par exemple.

                                  L’année dernière, j’ai emménagé dans un nouvel appart datant des années 60. A priori, pas le top question chauffage... Ma boîte aux lettres a croulé sous les offres diverses d’énergie, toutes ayant comme point commun d’espérer me vendre les solutions les plus futuristes (et les plus coûteuses) les unes que les autres. Partant du principe de base que l’énergie la moins chère est celle qu’on ne consomme pas, je me suis contenté (mon budget n’étant pas extensible à l’infini) de faire poser du double vitrage. Au niveau des factures, ça va mieux et j’ai fait travailler un artisan local. Pas d’usine à gaz au rendement incertain ni de contrat miracle me liant pour des années. Si je n’étais pas dans du collectif, j’aurais regardé vers le solaire, mais...

                                  Un peu de bon sens ne nuit jamais...


                                  • BlackMatter 19 juin 2012 12:17

                                    « Deux au hasard : notre filière électronucléaire : 3 Kw produits pour amener 1 Kw à mon compteur »


                                    On pourrait dire la même chose des panneaux solaires.
                                    Etant donné qu’ils ont un rendement inférieur à 20%, il faut 6 Kw d’énergie solaire pour produire un Kw d’électricité. Sans compter les pertes de transport, bien entendu (que vous avez déjà inclus dans votre exemple pour le nucléaire).

                                  • olivier cabanel olivier cabanel 19 juin 2012 12:59

                                    blackmatter

                                    il me semblait que vous aviez compris que le photovoltaique que j’évoquais était produit et consommé sur place.
                                    donc, pas de gaspillage.
                                    ce qui n’est pas le cas du nucléaire.
                                    ça semble assez facile à comprendre.


                                  • Pyrathome Pyrathome 18 juin 2012 19:56
                                    Audits européens de sûreté nucléaire : Greenpeace publie son analyse et sa contre-expertise..

                                    http://energie-climat.greenpeace.fr/audits-europeens-de-surete-nucleaire-greenpeace-publie-son-analyse-et-sa-contre-expertise

                                    ..


                                    • Pyrathome Pyrathome 18 juin 2012 19:59

                                      Le groupe Stopnuke 25 vient de créer une pétition sur le Site de Pétitions d’Avaaz — elle s’intitule “Arrêtez la construction de l’EPR de Flamanville”.

                                      Ensemble, nous pouvons agir pour la défendre. Notre premier objectif est de recueillir 100 signatures et nous avons besoin de votre aide pour y parvenir.

                                      Pour en savoir plus et signer la pétition, cliquez ici :
                                      http://www.avaaz.org/fr/petition/Arretez_la_construction_de_lEPR_de_Flamanv ille//?launch

                                      .


                                      • Magnon 18 juin 2012 21:59

                                        @Cabanel
                                        Il parait qu’il y a une nouvelle difficulté pour les grosses installations photovoltaïques, le cahier des charges de l’administration demande un bilan carbone !
                                        C’est considéré comme un gros problème de l’obtenir des usines chinoises ; ou peut être d’avouer que l’on aurait mieux fait de brûler ce charbon directement !
                                        Mais cela empêcherait de vendre du kw photovoltaïques à un prix 11 fois supérieur au prix de gros nucléaire grâce à la taxe appelée « contribution au service public d’électricité » un camouflage de chasseurs pour ceux que cette taxe gave de subventions au titre des « énergies renouvelables » avec les plumes des pigeons que nous sommes !


                                        • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 2012 22:26

                                          magnon

                                          manifestement vous n’avez pas encore compris que je n’encourage pas les installations photovoltaiques démesurées,
                                          il me semblait l’avoir expliqué ?
                                          produire et consommer sur place l’énergie produite, 
                                          mais j’ai le sentiment que ce message à du mal à passer ?
                                          je vous le répète donc,
                                          espérant que vous l’ayez bien compris ?
                                           smiley

                                        • olivier cabanel olivier cabanel 19 juin 2012 06:29

                                          Selena

                                          ils finiront par y venir, lorsque le porte-monnaie décidera.
                                          c’est à dire lorsqu’il nous faudra payer le kw nucléaire a son juste prix (soit beaucoup plus cher) puisqu’il faudra bien démanteler les vieilles centrales dont Fessenheim, Bugey, et quelques autres, et que c’est provisionné seulement à 10%.
                                          s’ajoute le financement du traitement des déchets radioactifs, toujours sans solution raisonnable, et qui va couter très cher.
                                          à ce moment la, tout le monde se tournera vers les énergies propres, pas par militantisme, mais par intérêt.
                                          merci des infos, et du commentaire
                                           smiley

                                        • kriké 19 juin 2012 08:42

                                          Il va-être difficile d’envoyer les centrales en inde pour les démonter
                                          comme on le fait pour nos portes avions nos ordinateurs.......etc.

                                          Je pense au contraire qu’il n’ y a aucune intention réel de prendre
                                          en compte cette problématique,et que l’on repoussera toujours ce moment.

                                          Il est facile de voir avec quel légèreté est traité le problème de la pollution
                                          (qui n’existe pas).




                                            • BlackMatter 19 juin 2012 12:29

                                              Encore de la désinformation.

                                              Un tiers des parlementaires ne représentent pas « LES PARLEMENTAIRES » mais des parlementaires. Le redémarrage des deux centrales a commencé samedi.

                                            • olivier cabanel olivier cabanel 19 juin 2012 12:57

                                              blackmatter

                                              je me demande où est la désinformation ?*
                                              quand 70% de la population est hostile au retour du nucléaire, la démocratie ne passe-t-elle pas par l’avis des principaux intéressés.

                                            • SergeL SergeL 19 juin 2012 13:47

                                               

                                              1/3 des parlementaires Japonnais,

                                              NON,

                                              1/3 des parlementaires du PDJ (Parti Démocrate du Japon)

                                              Un tiers des députés du parti majoritaire Japonais adresse une pétition à M. Noda

                                              http://www.gen4.fr/blog/2012/06/redémarrage-dohi-un-champ-de-mines-politique.html

                                              « Noda endosse la responsabilité de cette décision, mais il ne sera bientôt plus premier ministre. »

                                              « Le gouvernement a envoyé un de ses hauts fonctionnaires à Ôi pour superviser le redémarrage des réacteurs. Il y restera pour gérer une crise éventuelle. C’était une exigence du gouverneur de la province de Fukui qui n’est pas sans rappeler l’époque féodale où les seigneurs locaux devaient laisser un membre de leur famille en otage à Edo (ancien nom de Tôkyô) en gage de leur soumission au pouvoir central. Ce haut fonctionnaire a commencé par visiter le centre de crise... »

                                              acro.eu.org


                                            • kriké 19 juin 2012 08:01

                                              Le nucléaire c’est pas cher
                                              le soin des leucémies est gratuite aussi.
                                               le jours ou comme pour l’amiante on arrêtera la désinformation,la facture sera très lourde.
                                              en attendant la collectivité paye pour cette puissante industrie.
                                               tout le négatif qu’elle génère est nié ,et on désinforme a tour de bras.
                                              La même stratégie est utilisée par toutes les grandes industries chimique.
                                              les radiations c’est pas si grave et les produits chimique c’est bon.
                                              le cancer se soignera et les maladies dégénérative aussi nous dit-on.

                                              A quand un service privé de répression armé (SMP) pour faire taire les contestataires
                                              et c’est encore vous qui payez les CRS.

                                              Il est vrai qu ’à une autre époque le peuple était plus méfiant ou prudent.


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 19 juin 2012 13:09

                                                Bonjour Nash

                                                promis, je le ferais bientot.
                                                iter, un gaspillage monumental, sans garantie de réussite,
                                                bon, ça crée quelques emplois...
                                                et un gaspillage financier discutable par ces temps de crise.
                                                à+

                                              • travelworld travelworld 19 juin 2012 12:00

                                                Le pays qui investit le + dans les énergies renouvelables est la Chine, elle rachète en ce moment une quantité d’entreprises européennes ! Exemple une usine au Danemark qui appartenait au groupe Vesta.
                                                Fukushima est extrêmement inquiétant, les médias n’en parlent finalement peu, pourtant c’est une menaces pour nous tous !


                                                • soimême 19 juin 2012 16:07

                                                  @ Olivier, aujourd’hui j’ai reçus ce mail ; à diffuser en urgence !

                                                  Pouvez-vous faire suivre svp ? Merci

                                                   

                                                   

                                                  Voici une affaire qui nous concerne tous, SANS EXCEPTION ! La sortie en salle du film : « Nos enfants nous accuseront ».
                                                  Pour que ce film soit en salle (film qui dénonce les méfaits de la mauvaise alimentation et des pesticides), il faut qu’un maximum de personnes regardent la bande annonce dans les 2 jours qui suivent.
                                                  C’est le nombre de visites dans les 2 jours qui fera emporter la décision de sa mise en distribution grandes salles.
                                                  Faites le suivre rapidement, s’il vous plaît, à tous vos contacts, merci par avance.
                                                  Voici la bande annonce à visionner et à transmettre :

                                                  Pour que Monsanto & Consorts ne soient pas leur futur...


                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 19 juin 2012 18:52

                                                    soimême

                                                    ce film a déjà été largement diffusé, mais je vais en remettre une couche
                                                    à+

                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 19 juin 2012 18:52

                                                    @ tous

                                                    à diffuser autour de vous, pour ceux qui ne le connaissent pas encore !

                                                    • epapel epapel 19 juin 2012 22:58

                                                      La centrale Phebus (http://phebus.lyceehfontaine.fr/) a une puissance crête de 1800 watt et produit 1700kwh par an soit en 20 ans 34000 kwh.

                                                      Les 75000 francs d’investissement de l’époque correspondent à 16000 euros actuels compte tenu de l’inflation soit un coût de 50 centime le kwh (sans compter les frais de maintenance).

                                                      Pas de quoi pavoiser


                                                      • Bernard 05 20 juin 2012 08:28

                                                        Pour epapel


                                                        Vos informations sont intéressantes. Donc Phebus a produit pendant 20 ans 34 MWh, soit 34/20 = 1.7 MWh en moyenne annuelle. Pas de quoi pavoiser en effet.

                                                        Or, comme le rappelle justement Blackmatter dans son message du 18 juin 13:47, Superphénix, pendant la seule année 1996, a fonctionné à pleine puissance (1240 MW) avec un taux de disponibilité de 90%.

                                                        Calculons donc la production de Superphénix pendant cette année 1996 : 1240 MW x 8760 heures x 90% = 9 776 160 MWh.

                                                        Avant que Phebus ne batte Superphénix, il faudrait donc que cette centrale fonctionne pendant 9 776 160 / 1,7 = 5 750 682 ans (j’ai arrondi à l’unité la plus proche) pour produire autant qu’une seule année de fonctionnement de Superphénix.

                                                        Mais tout vient à point à qui sait attendre. Il suffit d’être patient...



                                                      • olivier cabanel olivier cabanel 20 juin 2012 10:50

                                                        bernard

                                                        ce qui compte c’est le bilan final.
                                                        20 milliards d’euros jetés par la fenêtre, et un bilan négatif énergétique.
                                                        pas de quoi pavoiser, en effet.
                                                         smiley

                                                      • Bernard 05 20 juin 2012 11:25

                                                        Je suis bien d’accord avec vous : ce qui compte c’est le bilan final. Attendons donc de voir combien aura coûté Phébus (et sans doute ses descendants) quand il aura produit autant de kWh. Il faut comparer ce qui est comparable.


                                                      • olivier cabanel olivier cabanel 20 juin 2012 11:48

                                                        bernard

                                                        mais le bilan est là !
                                                        phébus au final a produit plus d’énergie que superphénix, puisque le bilan du surrégénérateur est finalement négatif.
                                                         smiley

                                                      • epapel epapel 20 juin 2012 23:33

                                                        Donc avec ce raisonnement, une crotte de bique pourrait produire plus d’énergie que Superphénix.


                                                      • Bernard 05 20 juin 2012 13:04

                                                        Phébus aurait donc produit plus que  9 776 160 MWh ? Etonnant.


                                                        • epapel epapel 21 juin 2012 00:10

                                                          Entre le 14 janvier 1986, date de son couplage au réseau, et la fin de 1996, Superphénix n’a produit qu’environ 5 milliards de kWh ; pendant ces années, il a été à l’arrêt environ 10 ans, consommant 13 milliards de kWh, et depuis sa fermeture il continue à consommer du courant.« 

                                                          1996 - 1986 = 10 donc selon Cabanel Superphénix n’a jamais fonctionné durant cette période, mais alors d’où sortent ces 5 milliards de Kwh ?

                                                          En fait selon le rapport d’enquête de l’assemblée nationale (http://www.assemblee-nationale.fr/rap-enq/r1018-1.asp#P827_69844) Superphenix a fonctionné 53 mois (4,5 ans) sur cette période pour une production de 8 milliards de Kwh dont 3,5 pour la seule année 1996 (disponibilité de 95% hors arrêt programmés). Le rapporteur écrit même : »Par un paradoxe difficile à admettre, c’est au moment où les problèmes semblent résolus que la décision de fermeture intervient. "


                                                          Quant aux périodes d’arrêt, sur 91 mois , 66 sont dues à des attentes de décision administratives et politiques donc seulement 25 mois d’arrêts techniques.

                                                          La véritable raison valable de l’arrêt de Superphénix est son manque de compétitivité du à un coût de production de 25 ct au Kwh, mais avec ce critère Phebus n’aurait jamais du être construit non plus au vu de ses 50 ct au Kwh.


                                                          • olivier cabanel olivier cabanel 21 juin 2012 09:02

                                                            au yéti

                                                            vous devriez descendre de votre himalaya de temps à autre
                                                            la situation réelle est aux antipodes de tout ce que vous décrivez.
                                                            dans l’immédiat, je n’ai pas le temps de vous l’expliquer en détail, mais soyez rassuré, je reviens dans pas longtemps
                                                             smiley

                                                          • foufouille foufouille 24 juin 2012 11:08

                                                            "Pour chaque éolienne ou panneau photovoltaïque il faut une centrale à lignite en réserve, pour les nuits du benêtland, par temps d’anticyclone. Ce qui double l’ investissement, mais le contribuable bobo écolo est riche."

                                                            le stockage, tu connais ?


                                                          • olivier cabanel olivier cabanel 24 juin 2012 13:15

                                                            foufouille

                                                            le stockage ?
                                                            vaste problème.
                                                            des progrès sont accomplis, mais il y a encore du chemin.
                                                            si tu as des infos ?


                                                          • foufouille foufouille 24 juin 2012 15:03

                                                            sur la 5, une installation solaire de type four stockait l’energie dans des sels fondus
                                                            il y aussi l’air comprime, mais le reservoir coute cher


                                                          • foufouille foufouille 24 juin 2012 15:04

                                                            sur la 5, une installation solaire de type four stockait l’energie dans des sels fondus
                                                            (c’etait dans le desert, aux usa)


                                                          • Nometon Nometon 25 juin 2012 09:31

                                                            M. cabanel, je ne vous lis plus depuis longtemps, tant vos articles sont un condensé de la doxa idéologique de l’écologie intégriste.

                                                            Mais en faisant un petit tour sur votre « article », je ne peux m’empêcher d’attirer votre attention sur un fait : si vous avez régulièrement « 77% » (ou de beaux et staliniens 95%) de lecteurs favorables, c’est uniquement parce que seuls des convaincus à votre cause vous lisent. Vous êtes le parfait remplisseur de chaudrons doctrinaires, le sublime copiste de pamphlets dogmatiques, pur produit de notre société alors que vous faites mine de la combattre. Aucuns des écrits que j’ai lu de vous ne porte à la réflexion ou à la discussion. Ils sont fermés à toute mesure et à toute contre-argumentation. Vous utilisez la vieille technique de l’accumulation, comme si accumuler des faits (souvent disparates) était une méthode pour démontrer une causalité. Vos écrits ont la vertu des masses et des marteaux.

                                                            Continuez vos diatribes, chantez, chantez dans votre église ! Mais sachez que nous sommes nombreux à ne même plus tourner à la tête au son de vos claironnements.

                                                            Je vous salue de très loin.


                                                            • JL JL 25 juin 2012 09:46

                                                              Nometon,

                                                              au pire, les articles de Mr Cabanel sont à la propagande gouvernementale en la matière, ce qu’est la réponse du berger à la bergère.

                                                              Un grand merci à Olivier Cabanel que je salue ici pour son travail courageux.


                                                            • olivier cabanel olivier cabanel 25 juin 2012 11:44

                                                              Nometon

                                                              rien ne vous empêche de me juger comme vous le faites ; et après tout, c’est la règle.
                                                              je vous fais seulement remarquer que les infos que je donne ne sont que rarement dans les médias officiels, et je comprends que les pronucléaires s’offusquent de la parution de mes articles.
                                                              ils essayent d’abord de désinformer, en faisant passer mes infos pour « des vues de l’esprit »
                                                              puis, quand ils sont a cours d’argument, ils peuvent être tentés de passer par la case « injure »
                                                              ce qui provoque des sanctions, puis ils disparaissent du paysage, s’étant tirés eux même une balle dans le pieds.
                                                              vous n’avez pas remarqué que justement, je n’essaye pas de convaincre, je donne des infos, rien de plus, avec les preuves de ce qui est écrit,
                                                              ensuite chacun est libre de « faire sa religion »
                                                              la votre est manifestement faite,
                                                              grand bien vous fasse.
                                                              ça ne me fait ni chaud ni froid.
                                                              le ciel vous tienne en joie.
                                                               smiley



                                                                • moulins 28 juin 2012 14:07

                                                                  bonjour,

                                                                  Je vous écris pour commenter ce passage :

                                                                  Entre le 14 janvier 1986, date de son couplage au réseau, et la fin de 1996, Superphénix n’a produit qu’environ 5 milliards de kWh ; pendant ces années, il a été à l’arrêt environ 10 ans, consommant 13 milliards de kWh, et depuis sa fermeture il continue à consommer du courant

                                                                  Il y a semble-t-il matière à discuter ce bilan énergétique. Et le lien vers les Gazettes nucléaires est malheureusement assez peu précis, d’autant plus que le site en question est recouvert de publicités. De quels numéros de la « Gazette nucléaire » s’agit-il ?

                                                                  En ce qui concerne la production, les sources internet que j’ai trouvée sur wikipédia n’annonce pas 5 mais 8 milliards de kWh. Voir ces documents :
                                                                  * Rapport de l’assemblée nationale du 28 juin 1998 : http://www.assemblee-nationale.fr/rap-enq/r1018-1.asp#P827_69844
                                                                  * Dossier de presse EDF - février 2012 : http://energie.edf.com/fichiers/fck...
                                                                  * Graphique de Wise-Paris sur la base de données EDF - février 2002 : http://www.wise-paris.org/francais/nosgraphes/NUC/RNR/NUC.RNR.1.G.Superphenix.fr.html

                                                                  En ce qui concerne la période d’arrêt de 10 ans : les sources là aussi divergent : si l’on en crois le rapport de l’assemblée nationale, il aurait fonctionné 53 mois (environ 4 ans et demi) sur 11 ans.

                                                                  En ce qui concerne la consommation, et c’est la question qui m’intéresse le plus : pourriez vous me dire d’où provient ce chiffre de 13 milliards de kilowattheure ? J’ai fait quelques recherches sur google et je n’ai trouvé aucune information sur la consommation de superphénix, hormis le fait que les quelques 5000 tonnes de sodium aient vraisemblablement été chauffées à 180°C pendant plusieurs années après l’arrêt du réacteur.

                                                                  L’estimation de la quantité d’énergie nécessaire pour ce chauffage du sodium n’est pas simple, il faudrait connaitre les déperditions thermiques dans les circuits de sodium pour l’évaluer, ou bien connaitre la puissance moyenne du dispositif de chauffage en fonctionnement.

                                                                  Qu’en pensez-vous ? pourriez-vous m’indiquer des sources précises des chiffres annoncés dans votre article ?


                                                                  • moulins 25 juillet 2012 10:32

                                                                    j’ai retrouvé un article de Yves Renaud, selon lequel Superphénix a consommé plus d’énergie qu’il n’en a produite : en partie parce que pendant chaque arrêt il a fallu garder liquide les 5000 tonnes de sodium, soit une consommation de 10% de sa puissance nominale."

                                                                    http://www.gazettenucleaire.org/ resosol/portraits/YR/gessien/Malville.html

                                                                    si l’on se base sur cette estimation, 10% de la puissance nominale de 1240 MWe représente 124 MWe ce qui fait environ 1 TWh par an donc vos 13 milliards de kWh correspondraient à 13 ans d’arrêt avant vidange du circuit de sodium, ce qui me semble possible mais je n’ai pas de sources permettant de vérifier ces affirmations. pourriez-vous m’éclairer un peu ?


                                                                    • olivier cabanel olivier cabanel 25 juillet 2012 10:37

                                                                      moulins

                                                                      c’est assez symple.
                                                                      il faut savoir qu’aujourd’hui encore, super (?) phénix consomme beaucoup d’électricité, et c’est le cas depuis sa fermeture...(1997)
                                                                      ça fait donc 15 ans...et ça va durer au moins encore autant.
                                                                      soit l’équivalent d’une ville de 20 000 habitants
                                                                      il a donc consommé plus d’énergie qu’il n’en a produit.
                                                                      à votre service.


                                                                    • moulins 25 juillet 2012 15:57

                                                                      Merci pour ce lien. vos explications sont simples mais essayons de préciser un peu plus s’il vous plait.

                                                                      concernant le calcul de la consommation avant l’arrêt définitif, que l’on prenne la puissance nécessaire à l’arret de 150 MW dans la lettre du comité Stop Nogent, ou bien les 124 MWe de l’article de Yves Renaud, on arrive effectivement à environ 1 milliard de kWh par an, soit 11 milliards de kWh de 1986 à 1997.

                                                                      concernant la consommation après l’arrêt définitif, vous dites qu’elle équivaut à une ville de 20 mille habitants. permettez moi de vous demander d’où vous tenez vous cette estimation ? admettons, puisqu’un français consomme environ 5 milles kWh par an, 20 milles habitants consomment donc 100 millions de kWh par an. comment la consommation a-elle été immédiatement divisée par 10 suite à l’arrêt définitif ? pourquoi le démantèlement n’a-il pas permit d’abaisser encore davantage cette consommation depuis 15 ans ? Mais admettons, on obtient donc sur les 15 ans passés depuis 1997 environ 1,5 milliard de kWh supplémentaires.

                                                                      Au total cela fait donc 11 + 1,5 = 13 milliards de kWh depuis 1986. J’obtiens le même résultat que vous, mais est-ce que mon calcul correspond bien au votre ?

                                                                      concernant la production, je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi la lettre du comité Stop Nogent annonce 5 milliards de kWh de production, alors que d’autres rapports officiels précités mentionnent 8 milliards de kWh. d’où vient cet écart de 3 milliards de kWh ?

                                                                      cordialement,

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès