• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > L’après « Point mort »

L’après « Point mort »

L’année passé, à la même époque, je parlais de la mort sous l’angle de la science. Cette fois, j’aborderai le sujet par le côté économique, mercantile. J’ai oublié de vous dire le principal, c’est la fête de la Toussaint, celles des morts, aussi. Et les morts, on les aime avec humour et respect.

L'après point mort4.jpgL’année passée, c’était "Point mort". Je parlais de la mort avec des accents scientifiques. Beaucoup de points finaux mais qui ont tous un avant et un après. La mort, un sujet difficilement classable dans la catégorie "parodie".

 

Encore une fois, Halloween est passé dans la confidentialité de ce côté de l’Atlantique. Les sorcières ont remisé leurs ballets et leurs masques de terreur jusqu’à l’année prochaine. Elles ne feront plus peur. Fête très rentable pour les commerçants était-il rappelé pour l’occasion.L'après point mort.jpg

La Toussaint, elle, fête catholique, tombe un dimanche. Jour de repos, de récupération, donc, pour ceux qui travaillent. Les cimetières vont faire le plein de visiteurs pour honorer leurs morts malgré une météo très peu encourageante. 

Il suffit de se promener dans les cimetières à l’occasion de ces moments de recueillements pendant lesquels on fait revivre ceux qui ne sont plus. Pour beaucoup, ce sera la visite annuelle des parents et amis, passés de l’autre côté du miroir. Certains se promènent avec un plan en main. D’autres se questionnent pour retrouver la tombe.

- Non, c’est pas ici. C’est la rangée suivante...

- Tu es sûr ? Cela a beaucoup changé depuis notre dernière visite de l’année passée.

L'après point mort5.jpgLa mémoire, c’est vraiment d’une infidélité notoire. Faire oeuvre de mémoire, un sacerdoce.

Mourir, c’est même tout un programme. Programmé pour une date indéterminée.

La chanson de Brel, je la prendrai sous sa forme raccourcie "Mourir cela n’est rien. Mourir la belle affaire".

Car, dans le programme, il y a les "avants" et les "après" qui ne manquent pas de piquants. La mort fait vraiment vivre beaucoup de monde. Moments de recueillements dans un monde de brutes.

Rebobinons les événements qui entourent ces moments de tristesse ou la préparation pour le grand voyage.

Dans l’ordre, on pourrait commencer par la préparation. Une vie pour résoudre le problème de mettre de l’argent de côté, tout en en gardant devant soi. Les banques sont là pour vous y aider.

Il existe aussi une série de sociétés, de professions qui s’intéressent à votre fin.Oublions les frais qui se joignent aux aléas de la vie. Les frais de santé, dans la case "Frais de maintenance".

Les Assurances Funérailles vous rappellent qu’il faut penser à ce point de non retour pour l’organiser au mieux de vos intérêts et ceux de vos ... héritiers. A la radio, les publicités pour ces sociétés sont plus fréquentes que d’habitude.

L'après point mort6.jpgPour ce faire, des contrats avec la mort sont présentés sous plusieurs formules. On vous dit avec la publicité "Prévoir son départ, c’est vivre en pensant à l’avenir". Mais, pas folle la guêpe, le prix à payer est dépendant de votre âge, de votre sexe. Vous ne devez pas passer à un examen médical, ni apporter un certificat de santé préalables. Vous pouvez choisir la périodicité. Un prix spécial, (on n’y a pas encore pensé), si les mensualités, vous les payez suite à un ordre permanent. On vous dit que l’héritier, nommé par vous, disposera d’un capital pour éviter le blocage de vos comptes pendant la période variable avant la succession. Quinze ans de participations aux frais pre mortem seront suffisants pour "assurer" parait-il. Les suivants le seront, assurés. Rassurés, même. Pour vous-même, s’il le faut pour n’être pas envoyé à la casse, d’autres assurances existent aussi.

Il est vrai, on assure tout de nos jours, alors pourquoi pas la mort et l’après ?

La rente viagère pour assurer une fin honorable ? Tout le monde se souvient du film "Le viager" qui occasionnait une franche rigolade. Signe des temps, les banques veulent , elles aussi, jouer ce rôle pour ceux qui n’ont pas de successeurs avoués quitte à ajouter quelques centimes additionnels calculés par les actuaires.

Je viens de faire un test proposé par ce site qui se targue d’établir votre ligne de vie et votre longévité. Le résultat est troublant. Je devrais vivre jusqu’à 99 ans. Je ne suis pas sûr que cela va rassurer mes héritiers.

Les anciens Egyptiens prévoyaient la vie éternelle. Nous n’irons pas jusque là. L’éternité qui en parle aujourd’hui dans notre époque du cours terme ?

Continuons notre chemin de la vie à la mort.

L'après point mort7.jpgUn jour, la fin est consommée. On est arrivé. On a raccroché. Les suivants que l’on appelle "successeurs", devront faire appel aux "spécialistes", les pompes funèbres. Qui oseraient encore les appeler "croque mort" ? Ils ont de véritables talents d’organisateurs. Ce sont de fins psychologues à l’écoute des interlocuteurs d’un jour. Là, tout va bien. Ils arrangent tout. C’est du sur mesure. La liste des choses à faire, les certificats à fournir, les actes de naissances, le choix de la "caisse", pardon du cercueil, le choix du mode de transfert dans l’au delà. Fleurs ou couronnes ? C’est vrai que personne n’est prêt devant la mort et les traumatismes qu’elle engendre. Tout, je vous dis. Pas de soucis et avec le sourire réparateur de circonstance. C’est fou, comme l’on commence à exister quand on n’y est plus. C’est à croire que les tickets de cinéma ne sont pas fournis pour vous arrêter de pleurer et vous faire penser à autre chose. Serait-ce pour suivre la chanson "Et mourir de plaisir" ? Passionnant métier celui de pompes funèbres, disait l’un d’entre eux, lors d’un interview. On voudrait bien le croire avec un sujet aussi délicat. Condoléances, mes frères.

Ah oui, j’oubliais, il y a l’église aussi, par laquelle il faudra transiter ou non. Monsieur le curé se fera une joie de vous rappeler les étapes de la vie en général, avec des psaumes et épitres écrits, pour la circonstance, depuis des milliers d’années. Cela n’a, peut-être, rien à voir avec votre cas précis, mais qui s’en plaindrait.

Première intrusion des fleuristes dans le parcours. Car qui imaginerait un enterrement sans fleurs. Cela ne se fait pas chez les gens biens et les gens de biens.

Ensuite, très vite, il faut écrire les faire parts, les formules de politesse. Appeler les notaires qui doivent entrer dans le jeu. Il y a de quoi organiser. Les successions et les testaments, ce ne sont pas de minces affaires à prendre à la légère. Il ne faudra pas oublier les petites enveloppes comme le faisaient quelques banques. Il faut dire qu’il y a du travail de recherche. L’Etat aura sa part du gâteau avec les bougies en sus si les dons du vivant du défunt n’auront pas été préenregistrés. Les fameux trois pourcents en ligne directe se gonflent très vite quand les montants ont été épargnés trop longtemps. Mais, quand on aime, on ne compte pas. On prie. Plus tard, ce sera le choix de la pierre tombale.

L'après point mort8.jpgA la Toussaint, le fleuriste ne craint pas d’être oublié à cette occasion. Son chiffre d’affaire en dépend.

Puis, il y a ces jours de congés que l’on s’est réservés, que l’on ne peut pas perdre et qu’il serait intéressant d’accommoder avec un petit voyage d’une semaine au soleil. L’Egypte attire le maximum de candidats belges au voyage pour cette semaine de congé des écoles et des parents. L’Egypte ? Est-ce une volonté de revoir ceux qui espéraient de vivre l’éternité ? Si vous changez de direction et allez jusqu’à La Havanne, par contre, le cimetière de la ville sera probablement la première visite organisée qui vous sera offerte. Il faut dire que l’époque d’avant Castro a vu porter quelques grands mafiosi jusqu’au repos éternel. Tout y est bon pour faire revivre ce passé complètement révolu, que l’on exècre, mais qui s’accorde au futur sous de meilleurs auspices. On aime le passé et le souvenir, même quand il est malheureux et qui ne fait plus partie de nos "tendres" jours d’existence. Les cérémonies ont commencé pour la chute du Mur de Berlin. Un anniversaire, comme celui-là, cela fait des souvenirs à ne plus savoir qu’en faire.

Dans mon cimetière, plus discret, on pouvait lire ces paroles pleines de sagesse : "Habitants de ces demeures, bientôt nous vous rejoindrons. Vous êtes les pionniers. Bientôt nous vous suivrons". Il faut dire que mourir, cela ne veut pas dire la même chose dans toutes les cultures. La simplicité et l’étroitesse des tombes tranchent parfois avec l’exubérance d’autres. Tout le monde ne peut pas occuper le Cimetière Marin de Sète, comme le rappelait France2., samedi dernier Les places sont chères dans l’éternité face à la mer. Tiens, Menton, sur la bute, ce ne serait pas mal non plus. On y venait de loin pour finir ses jours.L'après point mort9.jpg

Sur le panneau qui explique ce qu’est la nécropole de Bruxelles, on peut lire  : "Après l’indépendance de la Belgique, la gestion des cimetières devint l’objet d’un conflit entre l’Eglise et le pouvoir civil. Un arrêté de cassation de 1864 trancha le différend en faveur des communes. C’est dans ce contexte que fut créé l’actuel cimetière de Bruxelles. Il se voulait aussi une réponse aux problèmes de salubrité publique que posait la localisation en pleine agglomération des anciens cimetières bruxellois. D’une superficie de trente hectares, la nouvelle nécropole fut inaugurée le 15 août 1877. A compter de cette date, plus aucune inhumation ne fut permise dans les anciens cimetières. Leur fermetures entraîna le transfert de près de neuf cents concessions à perpétuité. La fin du XIXème siècle s’inspire largement des styles du passé, l’antiquité ou le Moyen Age ou l’Art Nouveau et l’Art déco."

Décidément, nous en occasionnons des problèmes à la communauté, nous, les mortels. On s’inspire de l’art ancien ou nouveau. Monuments classés, pas toucher.

L'après point mort3.jpgSoyons moderne.

Alors, l’argent pour conjurer le sort et la mort ?

Le souvenir a un prix, faudra en faire son deuil de son vivant.

La mort est une petite entreprise qui ne connait pas la crise.

Que cela soit à la mode Brel, lui qui l’a souvent chanté, dans un Tango funèbre, dans un dernier repas, ou dans le moribond, ce sera pour après, bien après.

Carpe diem pour tous...

 

L’enfoiré,

 

Tout cela en photos ?

 

Pour l’occasion, si je mettais à l’honneur un poème récent trouvé ici et écrit par un certain Jamal.


Citations :

  • "Les cimetières sont pleins de gens irremplaçables et qu’on n’a pas remplacés.", Françoise Giroud
  • "Je ne regrette pas les grosses sommes que j’ai dilapidées. L’idée d’être l’homme le plus riche du cimetière me répugne.", Roman Polanski
  • "Le cimetière est un jardin où l’on vient apporter des fleurs une fois par an.", Méon Bloy



Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • beuhrète 2 2 novembre 2009 22:54

    @ l’enfoiré,
    Article courageux mais qui sera soigneusement évité par les internautes car notre société cache la mort, l’encapsule.......
    Je constate, hélàs, que dès que l’on
    prononce certains mots comme
    « morgue, ou cimetière » le commun
    des mortels balaye rapidement le sujet.

    Il en arrive même à négliger l’entretien
    des tombes de sa famille ! En effet, ce
    sujet est devenu récurrent, en une ou
    deux générations, c’est pourquoi entre
    autres causes de nombreuses personnes
    choississent l’incinération.

    On assiste à une méconnaissance
    totale et alarmante des rites funéraires.
    Ils permettent cependant d’introduire
    humanité et solidarité, hommage
    et respect.Ils permettent d’exprimer
    souffrance et absence.

    La banalisation, l’indifférence et la
    dérision marquent, sans aucun doute,
    une certaine peur et un manque
    d’intégration dans l’éducation des
    vivants de leur finalité mortelle.
    Merci l’enfoiré .


    • L'enfoiré L’enfoiré 2 novembre 2009 23:05

      Bonsoir Beurhete,
       
       On ne parle pas de mort à 20 ou 30 ans.
       C’est tout à fait vrai.
       Question d’époque. Probablement.
       De mon temps, on allait avec ses parents au cimetière comme on allait au cinéma.
       J’exagère peut-être, mais c’était ainsi.
       On retrouve encore cet esprit de communion avec les morts au Mexique.
       Je l’ai très bien ressenti sur place.
       Les photos que j’ai ajouté à l’article sont les miennes.
       Aujourd’hui, on passe et les suivants comptent.

      Merci de votre visite


    • hengxi 3 novembre 2009 08:32

      « La mémoire, c’est vraiment d’une infidélité notoire. Faire oeuvre de mémoire, un sacerdoce. »

      J’adore cette phrase.


      • L'enfoiré L’enfoiré 3 novembre 2009 09:18

        Bonjour Hengxi,

         Merci. J’ai parfois de ces illuminations qui viennent de je ne sais où.

         Cet article a été le 2ème volet de Point mort. Le pendant du côté scientifique, que j’ai beaucoup aimé à l’époque.
         Il se voulait, cette fois, le côté sombre de l’émotion.
         Si vous avez été dans le cas, vous savez de quoi j’ai voulu parlé.
         La détresse utilisée par ceux qui n’en ont rien à faire de la vôtre.
         Attention, rien d’anormal. Les autres ont leur vie et doivent l’assumer.
         C’est seulement une simple constatation.
         J’ai cherché un poème du jeune Jamal sans le prévenir. Je ne le connais pas.
         Je serais fort aise si j’ai été son sponsor.   


      • Fergus Fergus 3 novembre 2009 09:24

        Article très intéressant, L’enfoiré.
        Dommage qu’il n’ait pas eu plus de lecteurs.
        A toutes fins utiles, je te signale un article que j’ai récemment écrit sur l’un des aspects du sujet : Thanatos beauté insitut 

        Bonne journée.


        • L'enfoiré L’enfoiré 3 novembre 2009 09:46

          Fergus, Bonjour,

           J’ai donné la raison dans l’article et les commentaires ci-dessus le confirment.
           La mort fait pourtant vivre. Mais en douce, sans publicité.
           Elle vit dans l’ombre à attendre le tour de chacun.
           J’aimerais, un jour, visiter le Père Lachaise.
           On voit beaucoup plus de choses qu’on pourrait le croire de la manière dont vivent les gens.
           Mais je ne suis pas morbide. Faut pas croire. Le 2 novembre impose ses habitudes.
           Le final de mon article est ma manière d’être.
           


        • Fergus Fergus 3 novembre 2009 10:13

          Très intéressant, le Père-Lachaise. Sais-tu que la tomble la plus fleurie en est celle du spirite Allan Kardec ?

          Autre lieu particulièrement fascinant : le cimetière juif de Prague avec ses stèles et ses pierres tombales plusz ou moins de guingois (plusieurs cimetières y ont été superposés). Dommage que, business oblige, la visite n’en soit plus libre désormais, mais réduite à un parcours balisé et imitée dans la durée.


        • L'enfoiré L’enfoiré 3 novembre 2009 10:29

          Fergus,

           « spirite Allan Kardec »
          Pardon pour mon ignorance. Je ne connaissais pas ce Monsieur. Google m’y a aidé.
          Qu’y ai-je trouvé ? Cette phrase :
          "L’homme n’est pas seulement composé de matière, il y a en lui un principe pensant relié au corps physique qu’il quitte, comme on quitte un vêtement usagé, lorsque son incarnation présente est achevée. Une fois désincarnés, les morts peuvent communiquer avec les vivants, soit directement, soit par l’intermédiaire de médiums de manière visible ou invisible« 

          Encore un qui utilisait la faiblesse des gens et soignait son business de spiritisme.
           

           » le cimetière juif de Prague"

          Je ne suis pas encore aller à Prague. Ma mère, impressionnée, m’en a parlé.
          Cuba et la Havane, par contre, j’ai été gratifié de la visite de son cimetière de la ville.
          Voulait-on y voir, avec nostalgie, des vestiges d’une époque que l’on voulait, un jour, restaurer ?


        • Mania35 Mania35 3 novembre 2009 10:34

          Bonjour l’Enfoiré et Fergus,
          Je confirme pour le cimetière juif de Prague. Ayant beaucoup voyagé, ce cimetière, visité en 1972, m’a laissé une profonde impression : un ciel gris, des corbeaux, de la neige recouvrant toutes ces stèles plantées dans tous les sens... une atmosphère spéciale chargée d’une émotion palpable. 
          Bonne journée.


        • vinvin 4 novembre 2009 23:32

          J’ ai eu l’ occasion de visiter le Cimetière du père « le fauteuil » il y a quelques années lors d’ un séjour a Paris. Bon, je reconnais que c’ est une curiosité car on peut voir les tombes de gens très connus : (Écrivains, Acteurs, Chanteurs, peintres, etc....).


          Mais cela mis a part, les « boulevards des allongés » ( cimetières,) ne sont pas des endroits ou j’ ai l’ habitude de trainer les pieds, et je ne vais pas me faire chier a porter des fleurs a chaque jours de la Toussaint a mes ancêtres, ça ne les fera pas revenir.

          Porter quoi ? Mon argent aux fleuristes et autres pompes funèbres ? Non merci, je ne rentre pas dans ce jeu commercial ;

          Bien sur j’ ai été obligé de prendre certaines précautions pour le jour que je casserais ma pipe, mais j’ ai fait vraiment le strict minimum, ( c’ est a dire obsèques civiles, la caisse le plus ordinaire possible, sans fleurs ni couronne, et crémation ).



          Cordialement.




          VINVIN.

        • zelectron zelectron 3 novembre 2009 09:49

          Effectivement Guy !
          Juste deux petites remarques prospectives et transversales (transgressives ?) :
          - l’assurance sur la connerie a de beaux jours devant elle.
          - donner son corps « à la science » est gratuit dans la majorité des cas (sauf si tout le monde se met à faire pareil, alors là ça deviendra aussi coûteux).


          • L'enfoiré L’enfoiré 3 novembre 2009 09:59

            Zelectron,
             Sur l’assurance, j’en suis sûr. La phrase du Chat m’a semblé très à propos.
             Donner son corps à la science, j’y pense aussi.
             Si des « pièces » du meuble sont encore à utiliser pour l’après, pourquoi pas ?
             La vie, c’est le plus important.
             L’évolution se poursuit. Il ne faudrait pas l’enrayer par des ratés indépendant de sa volonté.
             Mais, un corps humain ne peut devenir un objet comme un autre. Donc, pas trop d’abondances.
             Voilà, pour mes idées.


          • L'enfoiré L’enfoiré 5 novembre 2009 09:01

            Bonjour Vinvin,

             « Cimetière du père »le fauteuil"
            J’aime bien cette appellation. J’ai cherché sur Wiki d’où vient le nom. C’est pour le moins assez amusant.
            Il viendrait de François d’Aix de la Chaise, confesseur de Louis XIV
            Les terres autour de la maison de campagne qu’il possédait au Mont-Louis, à proximité du Paris d’alors, furent largement étendues par la générosité du souverain. Le confesseur s’y retirait fréquemment, loin de la vie dispendieuse de la cour et des intrigues menées par les détracteurs. Son frère, le comte de La Chaise, y donnait souvent des fêtes, contribuant à l’embellissement du domaine. Cela permit près d’un siècle après la mort du père La Chaise de disposer d’un terrain assez vaste pour constituer le premier cimetière civil de Paris.

            "pas des endroits ou j’ ai l’ habitude de trainer les pieds, et je ne vais pas me faire chier a porter des fleurs a chaque jours de la Toussaint a mes ancêtres, ça ne les fera pas revenir.« 


            L’aspect commercial, c’est exactement ce que mon article voulait faire ressortir.
             »strict minimum, ( c’ est a dire obsèques civiles, la caisse le plus ordinaire possible, sans fleurs ni couronne, et crémation ).

            Désolé de devoir vous le dire. Et vous avez pu le lire. Il n’y a pas que cet aspect. Il y en a bien d’autres qui « vivent » de votre mort. La crémation n’est pas gratuite. Si vous avez un peu de succession à faire passer...
            Le don à la science de votre corps pour récupérer ce qui est encore bon, qu’en pensez-vous ?

            • vinvin 7 novembre 2009 00:24

              (@L’ auteur).



              Bonjour.


              D’ abord merci pour votre réponse.

              Oui j’ ai bien compris que votre article dénonçait tout les intérêts commerciaux ( la plupart du temps abusif,) des organismes mortuaires. Pompes funèbre en tête, assurance-mort, ( par don je voulais dire assurance-vie, notaires pour les démarches d’ héritages, etc, etc....

              Bien étant donné que pour des raison « d’ éthique », ( mais surtout financières,....) il est interdit que les familles enterrent leurs proches tout nus au fond de leurs jardins, ( pour ceux qui ont un jardin,) ou qu’ ils jettent les corps de leurs morts a la mer ou a la rivière, il est bien évident qu’ il faut organiser des funérailles en bonnes et difformes.

              Ce que vous dénoncer, l’ abus des tas de gens qui profitent de ça, et qui exploitent le malheur des autres, ( et ces organismes sont nombreux,....) c’ est la raison pour laquelle j’ ai choisi le contrat obsèques le plus économique possible : 

              N’ étant pas croyant je n’ ai rien a foutre a l’ église le jour que « j’ oublierais de respiré, » ( déjà une économie de 50 ou 80 euros, put-être plus, ? qui ne rentrerons pas dans la poche du Vatican,) un cercueil le plus ordinaire possible, ( je n’ ai pas les moyens de me payer de mon vivant des meubles en chaine massif, alors un cercueil de ce bois, qu’ est ce que j’ en aurais a foutre lorsque je serais mort ?). Idem pour les poignées de la « caisse » : Des poignée en « bronze » ou en « laiton » seront largement suffisantes. ( Qu’ est ce que j’ aurais a foutre des poignées dorées a l’ or fin ? )

              Tout cela représente déjà une économie conséquente, n’ est-ce pas ?

              N’ étant pas croyant, AUCUN insigne religieux : Pas de croix, pas couronne, aucune cérémonie particulière. Une économie également.

              J’ ai choisi la crémation plutôt que l’ inhumation, car depuis quelques années, avec la surpopulation des « boulevards des allongés », il est important que de en plus de gens optent pour la crémation , donc les services de crémations ont énormément baisser leurs prix, qui sont devenus a présent inférieurs a ceux d’ une inhumation classique, cela afin de désengorger les « boulevards des étendus ».

              Pour ce qui est de faire don de mon corps a la science afin que l’ on puisse récupérer ce qui est encore bon, je reconnais ne pas y avoir penser, mais en revanche j’ ai une carte de donneur d’ organes.

              Le seul point noir de cette histoire de donneur d’ organe, est que avec mes deux paquets de Gitanes par jours et mes 20 bières journalières, restera t’ il quelques chose de bon a récupéré sur mon cadavre ????.......


              Bien cordialement a vous.



              VINVIN. 

            • L'enfoiré L’enfoiré 7 novembre 2009 09:02

              Vinvin,

               Merci, pour votre « Faire-part » ;
               Comment rester humoristique sans être cinique avec un article pareil ? Je me le suis demandé.
               Je vais continuer à essayer.
                François Villon était un spécialiste. Il n’avait que l’humour pour seul bagage devant la tristesse du monde. Consulter le lien, on en apprend énormément.
               La vie, à cette époque, n’avait pas la même valeur qu’aujourd’hui.
               Son testament, sa balade des pendus, valent le détour.
               Rire est ce qui reste quand on a tout perdu.
               La mort, comme je l’ai écrit sur article sur la Justice est la seule justice dans ce monde.
               C’est perpète pour tout le monde, riche ou pauvre.
               Je suis comme vous, pas croyant.
               Dernièrement, on parlait crémation à la radio et on disait que les poignées étaient récupérées avant le « passage ».
               Comme vous avez pu le constater avec les photos. Les tombes musulmanes sont très étroites, pour la plupart sans pierre tombale.
               Je me suis toujours demandé le pourquoi de cette pierre. Est-ce pour leur rendre la « vie » plus difficile, aux morts et leur empêcher de revenir ?
               J’ai bien souri avec votre conclusion « Le seul point noir de cette histoire de donneur d’organes, est que avec mes deux paquets de Gitanes par jours et mes 20 bières journalières,restera t’ il quelques chose de bon a récupéré sur mon cadavre ????..... »
               Le moins que l’on puisse dire, c’est que vous aurez choisi votre vie.
               Allez rechercher le cimetière des éléphants. Les voyages forment la jeunesse.
               L’essentiel n’est pas de bien mourir, mais de bien vivre.
               Ecoutez les liens sur Jacques Brel en fin de mon article.
               Je vous assure cela rassure.
              Bon weekend 
               


            • vinvin 7 novembre 2009 16:48

              (@L’ auteur).


              Bonjour, et merci pour vos réponses a mes posts.

              je vais aller voir les liens que vous m’ avez indiquer sans plus tarder !

              Tout a fait, le sens de l’ humour est la seule chose qu’ il puisse sauver ceux qui ont tout perdu.

              Je ne vous raconterais pas ma vie, ( un livre ne suffirait pas,) mais j’ ai vécu une enfance difficile avec des problèmes de santé, une adolescence un peu con, et dépressive. 2 mariages qui ce sont soldés par deux divorces, une tentative de suicide en 1993, des dépressions, ma hanche qui me fait de plus en plus souffrir, ainsi que ma double scoliose, etc, etc,....

              Donc tout ce qui mes reste c’ est mon sens de l’ humour.

              L’ essentiel n’ est pas de bien mourir, mais de bien vivre. (Fin de citation.)

              Je ne dis pas que je vis bien avec toutes les épreuves que j’ ai vécues et que je viens de vous citer une partie plus haut, mais j’ essaye de vivre, ( pardon, je voulais dire de Survivre,...) avec mon sens de l’ humour, et en essayant d’ avoir les moins d’ emmerdements possibles !......

              Vivre avec deux paquets de clopes, et 20 bières par jour n’ est pas un signe de bonne vie ni de bonheur, mais un paliatif au bonheur que l’ on aimerais avoir et que l’ on n’ a pas pu avoir dans sa vie, rien de plus !

              Pour en revenir aux sujet de l’ article ; Bien sur les poignées des « boites » sont retirés avant de mettre tout ça au four, car le métal ne brule pas. Pour ce qui est des cimetières Musulmans, il n’ y a pas de « stelles » ou « pierres tombales ».

              Pour ce qui me concerne je n’ ai pas prévu de pierre tombale dans mon contrat, car il est précisé que si un membre de ma famille veut récupéré mes cendres, ( ce qui m’ étonnerais,) ça va, et que sinon mes cendres soient jetés dans je jardin du souvenir.

              J’ avais penser demander a faire enterrer mes cendre dans mon jardin au pied d’ un arbre...(en bois,).... mais je crois que c’ est un peu compliqué, car (sauf erreur de ma part,) il faut une dérogation spéciale de la municipalité, ou/et/ de la préfecture.


              Vous dite aussi : (Allez rechercher le cimetière des éléphants. Les voyages forment la jeunesse.) Fin de citation.

              Je reconnais n’ avoir jamais pensé aller voir un cimetière d’ éléphants, mais comme justement avant de partir pour mon voyage « sans retour » j’ aimerais visiter un peu le monde, J’ aimerais un jour me rendre au Rwanda car il parait qu’ il y a un endroit ou sont exposés des restes d’ ossements humain, ( voir des corps humains entiers,) d’ hommes femmes et enfants, victime du génocide de 1993/1994. ( C’ est un peu comme dans un musé, tout et sous-verre.

              Mais je me pose la question suivante : Vais-je supporter ? Combien de boites de LEXOMIL me faudra t- il pour me remettre d’ avoir vu de telles horreurs ?.....

              Puis j’ aimerais surtout visiter le pays de mon ex épouse, ( le Cameroun,) Mais aussi le nord du Canada, la Banquise, et bien sur le Tibet. ( Moins mortuaire que le Rwanda !....).



              En attendant bien sur je voyage beaucoup, mais principalement en France, ( car depuis le début des années 1980, mon prof de géographie s’ appelle Johnny Hallyday,) donc je le suit un peu partout....

              Après sa tournée d’ adieu, je vais m’ orienter vers d’ autres voyages, d’ autres horizons. Mais pour le moment vous comprendrez bien que financièrement je ne peu pas tout faire en même temps.....Mais j’ espère quand-même pouvoir faire quelques voyages avant d’ oublier de respirer ! 


              Bien cordialement a vous, et bon week-end.



              VINVIN. 

              • L'enfoiré L’enfoiré 7 novembre 2009 18:30

                Vinvin,
                 J’ai senti en vous quelqu’un qui en avait des les chaussettes. Personnellement, je suis en prlein écriture de ma vie. Je n’en suis qu’à la première partie. L’autre viendra s’intégrer en flashback.
                J’ai eu des chances et des malchances. Du côté santé, je touche du bois, cela a marché jusqu’ici et je dis merci chaque jour pour cela. Côté couple. Même chose. 37 ans avec la même épouse. Cela demande de l’organisation et du contrôle de soi, de la connaissance des problèmes de chacun pour les accepter, avant de connaitre l’autre. Vie active réussie, tout à fait dans mes cordes. Un hobby comme je l’ai dit dans mon « A propos ». Il explique beaucoup de choses, d’ailleurs.
                Mon article, je m’en doutais n’allait pas faire des surcharges de commentaires. L’âge moyen des commentateurs explique tout. L’article se voulait comparatif entre les cultures, aussi.
                A Bruxelles, les cimetières devront se diviser entre elles. Mon cimetière ne comptait que les parcelles que j’ai mentionné sur mes photos. Certaines photos ont été volées. Un signe à l’entrée indiquait l’interdiction. Si j’ai voyagé plus qu’à mon tour, le Rwanda, je ne connais pas, même si le génocide a été une histoire dont on se souvient encore par ici. Les 10 paras belges ne viennent que s’ajouter au massacre des Toutsis. Je crois que c’est au Rwandais à faire leur deuil. On juge actuellement certains génocidaires. Le Canada est dans mes plans de visite un jour. Je me documente avec un très cher ami virtuel que j’ai connu sur cette antenne. Lui aussi, il ne connaissait même pas la ville où il habitait. Il a depuis un billet tous les jours sur elle. Pour le reste mon email.

                Très cordialement et un weekend du tonnerre comme disent certains


              • L'enfoiré L’enfoiré 7 novembre 2009 18:39

                Vinvin,
                 Un peu de lecture sur ma vie actuelle ?
                 « Le journal d’une quille »


              • vinvin 10 novembre 2009 02:29

                (@L’ auteur)


                Merci. J’ ai été sur votre site, ( bien sur je n’ ai pas eu le temps de lire l’ intégralité de vos articles, car il y en a beaucoup,) mais il est clair que c’ est formidable. Vous avez aussi plus le don de l’ écriture que moi !

                J’ ai aussi aimé LE JOURNAL D’ UNE QUILLE, ainsi que les blagues qui sont a la fin de votre texte....

                Je me souviens avoir lu il y a de nombreux mois sur votre site un article concernant vos opinions religieuses, ( qui sont plus ou moins semblables aux miennes, vu que comme moi vous n’ êtes pas croyant, ) mais je n’ ai plus retrouvé votre article....

                Sur les liens de votre Article d’ AGORA-VOX plus haut j’ ai découvert des chansons de J-BREL que j’ ai bien aimées : 

                C’ est vrai que je ne connaissait pas vraiment J-BREL, vu que je suis plutôt Rock-And-Roll....

                La première chanson de J-BREL que j’ ai connue est la chanson NE ME QUITTE PAS car elle avait été reprise par Johnny Hallyday lors de son spectacle au Zénith de Paris en 1984, ainsi que la chanson LA QUÊTE également reprise par Johnny Hallyday en 2006.

                A présent, je me suis un peu enrichi cul-turellement grâce a vous avec TANGO FUNÈBRE, DERNIER REPAS, et LE MORIBOND. ( J’ ai beaucoup aimé LE MORIBOND ! ).

                Bon, sinon, je n’ ai été que peu scolarisé, donc je n’ ai pas trop les capacités pour l’ écriture, sans ça j’ écrirai ma vie, et croyez-moi qu’ avec tout ce que j’ ai vécu malgré que je n’ ai que 47 ans, ça me rapporterais du pognon !

                Mais, pour le moment ce qui m’ interresse surtout, c’ est de pouvoir vivre d’ une manière a peu près correcte, pouvoir suivre Johnny dans sa tournée d’ adieu, Finir ma petite construction, mon jardin, m’ instruire par la lecture, ou par internet, et puis comme je l’ ai déjà dit plus haut faire quelques voyages qui sont importants pour moi, ( si mon état de santé me le permet,....) avant de disparaitre.

                Moi, contrairement a vous je ne suis pas retraité, mais inactif de par mon handicap, ( et puis je n’ ai plus de voiture,...) donc je m’ occupe comme je peu. Je n’ ai plus de femme non plus, alors bien sur il y a aussi des moments difficile où j’ ai le « Blues ». Je fais de véritables descentes aux enfers, certains matin, il m’ arrive de me levé complètement éffondré, puis ça passe en cours de journée après quelques bières. Je me détruit souvent pour mieux me reconstruire. J’ y perd beaucoup de plumes, mais cela me redonne des ailles !


                Bien cordialement.



                VINVIN.

                • L'enfoiré L’enfoiré 10 novembre 2009 08:52

                  Cher Vinvin,

                   Beaucoup à dire pour vous répondre. Allons-y.

                  « Vous avez aussi plus le don de l’ écriture que moi ! »
                  J’aime écrire, aujourd’hui, c’est clair. Mais c’est très récent. J’y ai pris goût, il y a à peine 5 ans. Dans mon histoire, je parle de mon peu de dons au départ quand j’étais au études.
                  Il fallait changer complètement et entrer dans une nouvelle vie après la retraite.
                  On m’a dit que j’écrivais comme je programmais. Je n’ai pas dit non. 

                  « vos opinions religieuses, »
                  Elles sont ici : (1), (2), (3)
                  Jacques Brel est un peu mon maître à penser et depuis longtemps.
                  Johnny, j’aime assez souvent, surtout depuis qu’il a pris du plomb dans la tête.

                  « Etre peu scolarisé »
                  Pour moi, aujourd’hui, même si cela reste une raison d’engagement, ne veut plus rien dire. Ce sont des bases mais une raison de réussir une vie.
                  C’est ce que j’ai voulu écrire par cet article.
                  La vie, devenue plus longue. Apprendre, c’est tout une vie. 
                  J’ai un esprit cartésien, pragmatique. C’est sûr.
                  La philosophie, c’est aussi une façon d’aborder les événements de notre monde.
                  Vous avez 47 ans. Dans notre monde moderne qui pousse au jeunisme, je vous dirai que c’est une mauvaise passe. Mais sans plus. J’ai connu cela. On se trouve devant des dilemmes et des décisions à prendre.
                  La lecture, pendant ma vie active, je ne la pratiquais que pendant les vacances.
                  J’ai changé complètement aujourd’hui. Tout m’intéresse.
                  Mettez-moi dans un rayon de livres et vous ne m’entendrez plus. Mon épouse le sait très bien d’ailleurs.
                  Avoir le blues, c’est un peu le problèmes de tous à un moment de la vie.
                  Mais je ne bois que de l’eau. Je ne fume pas.
                  Je n’y ai pas trouvé de secours.
                  « je n’ ai pas trop les capacités pour l’ écriture, sans ça j’ écrirai ma vie »
                  Dommage pour les lecteurs. Écrire, ce n’est pas simple. Si vous saviez le nombre de fois que je lis et relis ce que j’écris avant de publier. Les idées, c’est ça qui importe. Essayer d’être original. C’est ça qui fait avancer le schmilblick.

                  Bien à vous

                   

                   


                • vinvin 12 novembre 2009 03:13

                  (@L’ auteur).



                  Bonjour, et merci pour tous vos liens, et notamment ceux concernant la religion.

                  En fait vous êtes agnostique, mais également, ( sauf erreur de ma part,) libre penseur, c’ est ça ?

                  Moi il y a quelques petites différences : Bien sur je suis agnostique, libre penseur pour moi est un bien grand mot. Evidemment je me fiche éperdument des gens qui fréquentent les lieux de CULtes, ( a condition bien sur qu’ ils ne m’ obligent pas a faire comme eux,) mais je suis surtout assez radical, car anti-clérical.
                  C’ est a dire que je suis en guerre avec le Vatican, j’ éprouve une répulsion envers la Papauté, les cardinaux, archevêques, évêques, prêtre, etc, etc.... J’ ai même apostasié de ma religion de naissance, et je me suis fait débaptiser.

                  Que ce soit religieusement, politiquement, ou éducativement, je me suis formé moi-même avec mon cerveau, et mon Q.I aussi faible soit-il. Mes parent m’ ont seulement donné une éducation basique du genre : ( Il ne faut pas se gratter le nez en mangeant, dire s’ il vous plait et merci, ou pardon, lorsque’ on bouscule quelqu’ un accidentellement, ne pas péter a table ou dans les ascenseurs,) bref, rien de particulier a part ça.

                  (Je reconnais qu’ il m’ arrive souvent de tricher dans les ascenseurs !.....hahaha.....)

                  Sinon je sort d’ un famille de milieu modeste et rural : la famille du coté de ma mère est une famille a la « tuyau de poile », ( c’ est a dire que c’ est tous des BRANQUES,) et du coté de mon père ça ne vole pas très haut, mais dans l’ ensemble ils ont tous su se débrouiller dans leurs vies, mis a part mon père qui a tout raté.

                  C’ est très drôle, car avant de connaitre mon père ma mère était « sacristine » a l’ église, ( du coté de ma mère c’ était tous des grenouilles de bénitiers,) et mon père avait fait deux ans de séminaire afin de devenir prêtre. Puis ils ce sont connus et leurs destins a changé....

                  Alors, ma mère ancienne sacristine, mon père ancien séminariste, et moi débaptisé, et apostasié ! 

                  C’ est étrange, vous ne trouvez-pas ?

                  Mais bon, pour en finir avec la religion, j’ ai apostasié par rapport a tous le mal qu’ a fait le Vatican en déformant le sens des écritures, en soutenant l’ esclavagisme a l’ époque des colonies, par rapport aux milliers de victimes pendant l’ inquisition et la chasse aux sorcières, etc, etc....Et présentement pour leur position concernant l’ euthanasie, la contraception, l’ avortement, l’ homosexualité, le célibat des prêtres, ( qui occasionnent souvent la pédophilie,) etc, etc.....



                  Bien cordialement.



                  VINVIN. 


                  • L'enfoiré L’enfoiré 12 novembre 2009 08:50

                    Salut Vinin,
                     Si je comprends on va finir par écrire un livre en commun...
                     Agnostique ? C’est ce que j’ai trouvé de mieux pour définir ma pensée.
                     La conclusion du troisième lien l’exprime beaucoup plus précisément.
                     Quant au « chapitre » ascenseur, ce lien-ci lancé un premier avril et refusé sur cette antenne devait vous faire sourire.
                     Citadin, Bruxelles, comme point de chute.J’aime ma ville, je l’écris et l’ai défendue.
                     Au sujet de la religion, comme vous avez pu le lire, il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain (on n’est pas encore le 25 décembre, non ? Ceci pour l’humour, bien entendu).
                     Une idéologie n’est pas nécessairement mauvaise dans ses fondements, ce sont les hommes eux-mêmes qui la ternisse.
                     
                    @+
                    Guy alias l’enfoiré


                    • vinvin 14 novembre 2009 02:09

                      Salut Guy.


                      Merci pour vos liens, j’ ai bien rigoler avec la chanson « refaite » de PIERRE PERRET !....

                      Les liens sur votre ville de BRUXELLES sont aussi très interressents. J’ ai failli me rendre a BRUXELLES il y a quelques semaines pour le concerts de Johnny, Malheureusement j’ ai fait une chute dans mon jardin 2 jours avant mon voyage, donc ayant très mal au dos et aux cotes je n’ ai pas pu voyager.

                      Enfin, j’ espère quand-même pouvoir visiter BRUXELLES un jour.....

                      Sinon, pourquoi ne feriez-vous pas un site sur votre ville accompagné de Photos, vidéos, et commentaires ?....



                      Vous dites : ( si je comprend on va finir par écrire un livre en commun...) fin de citation.

                      Ce serait peut-être pas une mauvaise idée !..... Cela dit si vous avez envie d’ écrire mon autobiographie, je vous souhaite bon courage, car cela équivaudrait a un livre de la taille d’ un dictionnaire.......

                      Par contre, excusez-moi mais je n’ ai pas très bien compris le sens de la phrase que vous citez qui est celle-ci : (Il ne faut pas jeter le bébé avec l’ eau du bain, on est pas encore le 25 décembre, non ? ) Fin de citation.

                      Vous dites aussi : ( Une idéologie n’ est pas nécessairement mauvaise dans ses fondements, ce sont les hommes eux-même qui la ternisse.) Fin de citation.

                      Bien sur, je suis d’ accord avec vous, mais encore faut-il que les gens défendent leurs idéologies de manière a ce que leurs idéologies tiennent la routes, n’ est-ce pas ?

                      Par exemple pour une idéologie Politique : Je ne suis pas communiste, mais si une personne viens vers moi me dire : ( moi je suis communiste,) bien sur c’ est son droit, mais a condition que cette personne m’ apporte des éléments constructibles vis a vis de son idéologie communiste. Car si cette personne me dit : (Je suis communiste car dans notre famille de milieu ouvrier et rural nous somment tous communiste, ) alors je ne suis pas cette personne-là, car si cette personne n’ est pas capable de se forger ses propres idéologies indépendantes a celles de sa famille, c’ est que cette personne est sans cervelle.

                      Idem pour la religion : si une personne me dit : ( je suis croyant car dans notre famille c’ est la tradition, nous somment tous croyants et chrétiens,) alors je pense qu’ il n’ est pas la peine de parler sérieusement avec ce genre de personnes. Pour moi ce genre de personnes ne sont pas seulement chrétiens, ( mais aussi crétins, tout court !).

                      Ce que je veux dire, c’ est que chaque être-humain peut avoir des idéologies, mais a condition que les idéologies défendues ne soient pas des idéologies « héréditaires » ou de « coutumes et traditions familiales ou communautaires ».

                      Un être-humain doit se forger lui-même avec son cerveau et son intelligence ses propres idéologies, idées, et opinions, sans suivre le « troupeau », ( sinon ce n’ est pas un être-humain, c’ est un Mulet ! ). 

                      Encore un mot : Non seulement il ne faut pas tomber dans le piège des idées de nos proches, de la famille, et, ou, des amis ; mais il ne faut pas non-plus tomber dans le piège de la pensée unique mondialiste de la société, des médiats, et de la mondialisation, qui n’ est rien d’ autre que du « Terrorisme intellectuel » véhiculé par les médiats.



                      Bien cordialement a vous.




                      VINVIN.

                      • L'enfoiré L’enfoiré 14 novembre 2009 09:21

                        Salut Vinvin,

                        « Photos et reportage de Bruxelles »
                        c’est un peu ce que je fais mais progressivement. Je ne suis pas avec AV sur un site belge. J’ai été sur medium4you, son équivalent belge, mais je n’y suis plus parce que nul n’est prophète dans son pays, comme on dit et les Français, j’ai pu le constater ne connaissent rien ou peu de notre pays.
                         
                        "...envie d’ écrire mon autobiographie, ... un livre de la taille d’ un dictionnaire....« 
                        Peut-être. Mais devant une feuille blanche, c’est moins facile de pondre chaque page du dictionnaire. Moi, par instinct, j’ai essayé d’effacer ma jeunesse de ma mémoire. Ce qui m’a permis de malgré tout, les reprendre, c’est par l’intermédiaire des interprétations des autres, de mon entourage. Ecrire une autobiographie est une entreprise intimiste qui doit se faire seul.

                         »pas jeter le bébé avec l’ eau du bain, on est pas encore le 25 décembre« 
                        Je pensais, avec un peu d’humour, au bébé que l’on fête et que l’on baptise ce jour.

                         »les idéologies défendues ne soient pas des idéologies « héréditaires » ou de « coutumes et traditions familiales ou communautaires ».
                        C’est pourtant le plus souvent le cas. C’est pour cela que l’on essaye d’empêcher toutes formes de voile ou autres dans nos écoles pour laisser le temps de mûrir leur propre volonté de vie. Pas de pub ou de propagande.
                        La Foi n’est pas un flambeau de relais. C’est quelque chose qui se construit mais qui ne devrait pas se transmettre. C’est pourtant ce qui se fait quand la force de réagir n’existe pas.
                        Mais, il faut bien l’avouer les choses progressent. Et ce qu’on dit ici, n’est plus considéré comme des blasphèmes et autres moyens de représailles.
                         
                        Quant au mondialisme, tout dépend de ce qu’on entend par là. Cela ne peut être invasif, mais une construction progressive entre les peuples avec au besoin des compromis.
                        Avec mon article suivant, « Chienne de guerre » c’est ce que j’essayais de décrire.

                        Bien cordialement
                         


                      • vinvin 14 novembre 2009 23:25

                        Salut Guy !


                        J’ aimerais vous aussi vous donner l’ adresse de mon site internet de manière a ce que vous puissiez me connaitre mieux, ainsi que connaitre mon histoire et ma façon d’ écrire.....

                        HTTP ://VINCENTBOURGADE.FREE.FR/

                        Lorsque vous arriverez sur la page d’ accueil, il faut cliquer sur (Qui-suis-je) en haut a gauche en dessous de ma photos. ( J’ ai écrit cet article en 2004,) donc vu que c’ était l’ un de mes premiers articles, c’ est un peu brouillon, mais cela permet quand-meme de connaitre un peu mon personnage......

                        Bien sur après il y a de nombreux d’ autres articles que j’ ai écrits, mais reste a savoir si cela vous interressera, vu que je traite d’ un sujet assez spécial et sensible, dénonçant les mariages escroqueries de papiers, don j’ ai été personnellement victime, ainsi que certaines personnes que je connaissent de près ou de loin.

                        Il y a aussi le site de mon village, ( mais ça ce n’ est pas moi qui l’ est fait,) avec de nombreuses photos.

                        Village du sud de la France proche de la ville d’ Avignon.

                        HTTP ://PUJAUT.IFRANCE.COM/

                        Sinon, pour en revenir aux idéologies, c’ est justement par-ce que pour la plupart du temps les idéologies se transmettent de générations en générations qu’ elles sont a la fois dangereuses, débiles, et sans fondements.

                        Cela n’ est pas seulement le problème du voile, ou de la burka ou Niquab. Les chrétiens font pareil. On Baptise des bébés, ( alors qu’ ils n’ ont pas demandés a l’ être, ) quelques année plus tard on force les jeunes enfants a aller au catéchisme, a l’ église, on leur fait faire leur première communion, puis la seconde, et tout cela sans leur demander s’ ils ont envies de le faire ou pas.

                        Je pense que l’ on ne devrait plus voir ce genre de pratiques en ce début du 21 ème siècle.

                        Dans un post plus haut je vous explique pourquoi je me suis fait débaptiser, et j’ ai apostasié de ma religions.

                        Bien sur, c’ est pour toutes les saloperies et les horreurs commises par le Vatican il y a quelques siècles, ainsi que pour leur position actuelle concernant la contraception, l’ avortement, l’ euthanasie, etc.....

                        Mais c’ est aussi par révolte, car la religion m’ a été imposée par mes parents dès ma naissance contre mon gré alors que je n’ avais rien demandé a personne.

                        Mon baptême, et mes communions m’ ont étés imposées, donc a présent que je suis adulte et qu’ il n’ y a aucune loi pour m’ empêcher d’ en découdre, c’ est ce que j’ ai fait.

                        De plus je ne suis pas croyant, ( mais meme si dieu existe,) il m’ a bien enc*ler la vie, alors je me fiche éperdument de lui, tout comme lui se fiche éperdument de moi.

                        Je n’ ai pas choisi de venir au monde : 

                        Je n’ ai pas choisi de naitre avec un handicap :

                        Je n’ ai pas choisi mon état de santé :

                        Je n’ ai pas choisi mes épouses, ( ce sont elles qui m’ ont choisi....) :

                        Je n’ ai pas choisi d’ être pauvre :

                        Je ne pourrais pas choisir le jour de ma mort, ( sinon je choisirais de mourir un 31 Février...) :

                        Donc j’ estime que je dois profiter de choisir tout ce que j’ ai la chance de pouvoir choisir. Notamment que ce soit en ce qui concerne mes orientations religieuses, politiques, sexuelles, et autres......

                        Nous pouvons rarement choisir ce que l’ on veut dans la vie, de part nos obligations, ou de par nos moyens matériel et financiers, etc, etc.....

                        Donc, tout ce que nous avons la chance de pouvoir choisir, il faut en profiter et surtout ne pas se gêner.



                        Bien cordialement a vous.



                        VINVIN.

                        • L'enfoiré L’enfoiré 15 novembre 2009 10:17

                          Salut Vincent,

                           Tu m’excuseras si je te tutoie et que j’utilise ton prénom. Avant, jusqu’en 2007, je tutoyais tout les commentateurs sur cette antenne. Cela pouvait être n’importe qui. Je trouvais que cela faisais plus « famille ». Je l’ai quittée pendant un temps. Revenu, j’ai changé ma tournure pour rester dans le moule habituel. Avec les anciens, je continue à utiliser mon anciennes méthode. Un article d’un rédacteur avait même généré beaucoup de commentaires simplement simplement pour savoir s’il fallait tutoyer ou vouvoyer. Oui, nous avons des ressources sur AV.
                           
                           Veni, vidi et pas vici.
                           Sous des apparences et des sources différentes, c’est vrai nous avons des réponses différentes aux problèmes au cas par cas. Leurs résolutions, plus intimistes, sont pourtant très semblables. 

                           Tu dis que tu ne sais pas écrire.
                           C’est faux. Tout simplement.
                           La forme, on s’en fout. Le fond est bien plus important.
                           Je suis occupé à écrire mon histoire.
                           Certains en ont déjà lu les prémices.
                           L’histoire d’une vie n’est pas quelque chose qu’on invente. Et pourtant, si je ne l’invente pas, elle m’a été le plus souvent raconté. Mes souvenirs, j’ai probablement inconsciemment voulu les oublier.
                           Ce seront des flashbacks. Décousus au départ mais qui suivront un fil rouge.

                           « Pas de mal à se faire du bien », évidemment.
                           Pas de copiage sur la vie d’un autre.
                           Des références comme seuls repères. Des « Réflexions du Miroir » surtout.
                           Des marches, tout le monde en sautent sans s’en rendre compte.
                           Le temps va dans un seul sens. Se torturer de les avoir ratées, ces marches, c’est perdre son temps.
                           Le passé n’est qu’une base d’appuis pas de regrets.
                           Le présent, c’est la vie réelle. La pure et dure. La joie d’avoir pu réaliser ce qu’on a eu envie.
                           Le futur sera ce que le présent voudra en faire.
                           
                           Les contacts peuvent être virtuels et devenir très profonds. On fait tomber le masque sous le couvert du virtuel et des pseudos. On devient plus francs que dans le réel. Cela j’ai pu le constater.
                           Voilà, les principes de base qui font ma doctrine.
                           Mais je m’en retourne à ton site pour la suite.
                           
                          A+

                           
                           


                          • L'enfoiré L’enfoiré 15 novembre 2009 10:56

                            Bizarre ton adresse email indiquée dans ton site ne focntionne pas.


                          • vinvin 15 novembre 2009 17:45

                            Salut Guy !


                            Vous dite : ( Les contacts peuvent être virtuel et devenir très profonds......).

                            C’ est tout a fait vrai !

                            Et c’ est d’ ailleurs pour cette raison que l’ adresse indiquée dans mon site ne fonctionne plus.

                            En fait j’ ai correspondu sous cette adresse pendant un peu plus de 4 ans avec une jeune fille, ( bien sur il n’ était pas question de rencontre ou de mariage, de liaison ou quoi que ce soit d’ autre, car je savais dès le départ qu’ elle est moi n’ étions pas du meme monde, pas du meme genre,) mais nous échangions beaucoup de messages, bref elle était devenue ma confidente, et moi son confident. Et puis en début de cette Année 2009 ( cela lui a pris comme un mal a la tronche,) elle m’ a envoyé un mail pour me dire qu’ elle ne désirait plus correspondre avec moi et qu’ elle allait fermer sa boite E-Mail. Donc cela m’ a causé un tel chagrin que je me suis pris une cuite monstrueuse suivi d’ un coma ( hydrolique,...) et suite a cela j’ ai moi aussi a cette époque décidé de fermé ma boite E-Mail pour couper les ponts avec l’ ensemble de mes correspondants de l’ époque, de peur que ce genre d’ événements se reproduise a nouveau, ainsi que par désespoir, car malgré que je n’ ai jamais rencontré cette fille, j’ étais très lié a elle psychologiquement et sentimentalement, vu la durée de notre correspondance, et le nombre d’ E-Mail échangés, et de confidences échangés.

                            Bien sur depuis j’ ai ré-ouvert une boite E-Mail afin de correspondre avec ma fille adoptive qui est au Cameroun, Mais mon fournisseur d’ Accès ne m’ a pas donné exactement la meme adresse qu’ auparavant.

                            (Comme c’ est un technicien qui met mes articles en ligne sur mon site, je n’ ai pas encore eu le temps ni l’ argent pour lui demander de mettre en place ma nouvelle adresse E-Mail, et faire la remise a jour de mon site ).

                            Mon site comportait également un livre d’ or où tout le monde pouvait avoir accès et poser des messages, mais ayant eu un différent avec un copain, ce type écrivait des conneries sur mon livre d’ or, si bien que ce n’ était plus un livre d’ or, mais un véritable dictionnaire de gros-mots, donc j’ ai du le retiré du site.

                            Sinon ma nouvelle adresse E-Mail est VINCENT.BOURGADE0474@ORANGE.FR

                            Pour ce qui est de mon site, avez-vous lu l’ article AFRICA CALL-GIRL ? (Là j’ allume vraiment le feu !......)

                            Merci également pour m’ avoir dit que je savais écrire.

                            Bien, disons que je sais écrire, mais je ne sais pas écrire comme un « pro », car je n’ ai été que très peu scolarisé, et le peu que je l’ ai été, j’ étais un Cancre !

                            Comme écrit sur mon site je rendais toujours mes livres scolaire dans le meme état qu’ on me les avaient prêtés en début d’ année ! ( Je n’ abimais pas les pages en les lisants......).

                            Idem pour mon livre de catéchisme !...... (Lorsque j’ ai rendu le livre au curé, il était Niquel-Chrome ! )



                            Bien cordialement.



                            VINVIN.

                            • L'enfoiré L’enfoiré 15 novembre 2009 18:09

                              Vinvin,
                               Amusant que nos commentaires suivent un article qui a pour titre « L’après point mort ».
                               J’avais écrit un email en effet, pour continuer la conversation.

                               Ecrire comme un « pro ». Pas de prétention de ce type ou alors rarement , sur AV.
                               Mes livres restent nickel mais ce n’est pas de ne pas les avoir lu.
                               Suite sur un autre écran. L’écran noir de nos nuits blanches, comme chante Nougaro.
                               Là où on se fait son cinéma.
                              Bien cordialement


                            • vinvin 19 novembre 2009 03:53

                              Salut Guy.


                              Ça y est, je viens de rentré du concert de Johnny a Toulouse......

                              Excusez-moi d’ avoir par mes écrits, détourner le sujet d’ origine de votre article (l’ après- point mort ), Mais bon cela c’ est fait tout seul un peu accidentellement !......

                              En fait le sujet de votre article concernant les obsèques, et tout le commerce qui est fat autour de cela, il est bien reconnu que le malheur des uns fait le bonheurs des autres....

                              Mais, tout ce qui concerne la mort, les obsèques, etc... dans les pays occidentaux sont une source de commerce pour les pompes funèbres, fleuristes, cérémonies religieuses, etc.....

                              Mais cela est véhiculé principalement par nos industries de capitalisme, mais également a l’ origine par la religion. C’ est avant tout un problème religieux qui est a la base de tout ce que l’ on fait lorsqu’ un proche « oublie de respirer » !

                              Par exemple chez certains peuples, ou sur certains continents, les choses sont totalement différentes :

                              Par exemple ( j’ ai appris par un Français qui a vécu pendant plus de 10 ans en Afrique,) que chez les Africains les choses sont très différentes. Déjà leur manque de moyens financier ne permet pas a ces gens d’ avoir des cercueils et tombeaux de « Star », mais qui plus est, lors dès obsèques, après l’ enterrement ces gens se réunissent avec la famille, amis, voisins, etc.... Ils disent quelques prières bien sur, mais ensuite, ils font une sorte de fête pour rendre hommage a la personne disparue. Ils mangent, ils boivent, ils dansent avec la musique a fond !

                              La je parle des obsèques comme elles se déroulent dans les viles grandes, moyennes, ou petites.

                              Mais dans les endroits reculés de l’ Afrique où les gens vivent dans des « cabanes » faites avec quatre planches et quatre tôles sur le toit, ( c’ est a dire en Brousse,) on met directement les gens en terre sans cercueil, et qui plus est tout nus. Bien sur il n’ y a pas de stèles de marbres comme dans les pays occidentaux, mais ils installent une ou plusieurs grosses pierres par obligation afin que des animaux sauvages ne déterrent pas les cadavres pour s’ en nourrir.

                              Bon, ça je l’ ai appris d’ une personne qui a vécu en Afrique, car moi je n’ ai jamais encore mis le pied sur ce continent.

                              Mais je sais que c’ est une personne de confiance, qui a 76 ans, donc je ne vois pas son intérêt de m’ avoir raconté des « salades » ?????.....

                              Pour ce qui me concerne, ma première ex épouse a perdue l’ une de ces soeur il y a quelques années au Cameroun, et lorsque mon ex est revenue en France, elle a voulu organiser un réception funèbre en hommage a sa soeur.

                              Comme, j’ ai quand-meme été marié 4 ans avec ma première épouse, je me suis rendu a la réception qu’ elle donnait a son domicile.

                              En fait, je suis arrivé au milieu d’ autres invités bien habillé et c’ était des gens qui discutaient de tout et de rien calmement. Un peu plus tard tout le monde avait fait silence et c’ était rassemblé. A ce moment là une Camerounaise, ainsi que mon ex, se sont mises a faire une sorte de prière, ( bien sur dans leur langue, ) ce qui fait que pendant ce temps je m’ étais fait chier a mourir, puis a la fin de ces prières qui avaient durées a peut près 15 minutes, tout le monde c’ était avancé vers une immense table pleine de nourriture Africaine et diverses... et tout le monde c’ était servi a volonté et buvait de la bière et du vin a volonté, la Musique avait était mise « a fond les gamelles » et les gens dansaient comme des fous.

                              Ils font cela en hommage et pour honorer leurs morts, ( d’ après leur interprétation a eux, bien sur ).

                              Cela rejoint un peu la chanson de J. BREL ( le Moribond, ) ou il dit : ( je veux qu’ on danse, je veux qu’ on boive, je veux qu’ on fasse la fête comme des fous.....).


                              Je ne connais pas la culture Indienne, mais ce que je sais, c’ est que ses gens pratiquent beaucoup la crémation. Bien sur il n’ y a pas de crématorium sophistiqués comme chez nous, ( la plupart du temps les morts sont brulé sur un énorme tas de bois,....) et après les cendres sont jetés dans le Gange. Par contre je n’ ai aucune idée des cérémonies ( religieuses, ou non, ) qui sont faites autour de la crémation.


                              Bon, par contre que les gens soient inhumés ou incinérés, je ne pense pas qu’ une autre vie puissent existé dans l’ au delà......

                              En tous cas pas de la manière don le présentent les différentes religions monothéistes....


                              Et puis s’ il y a un paradis du genre que les religions veulent nous le présenté, ( s’ il n’ y a pas de Bar, ni de Gonzesses dans ce paradis, on doit s’ y ennuyé a mourir ! )

                              C’ est pour cela que je préfère boire de la bière et du vin d’ ici, que de l’ eau de là !....( L’ au-delà.....) !


                              Bien cordialement.



                              VINVIN.

                               

                              • L'enfoiré L’enfoiré 19 novembre 2009 09:48

                                Vinvin,

                                 La mort fait partie de la vie et de l’évolution. Tout est déjà dans ces mots.
                                 Je reprenais l’histoire de l’homme en disant :

                                "Il y a 120.000 ans, l’homme préhistorique, devant la dépouille d’un congénère, manifeste de l’incompréhension à l’immobilisme de ce dernier et cet état le pousse à rejeter cette mort. La première réaction se retrouve dans son invention de scinder l’âme et le corps du défunt. La perméabilité à l’idée religieuse est facilitée par le soulagement face à la mort. Contrairement à l’animal qui ne vit que dans le présent, sa préoccupation du sacré se retrouve dans sa volonté d’apporter une sépulture à son semblable défunt. Celle-ci est ornée de fleurs, d’offrandes, de symboles prouvant, par là, une manifestation de rites funéraires reliés à la reconnaissance d’un au-delà.
                                « 

                                Au Mexique, on fête les morts en famille en se rendant et en mangeant et buvant avec les morts. Je l’ai vu. La photo du cimetière que j’ai mise en annexe est tout en couleurs.
                                En Amérique du Sud, les morts étaient laissés à la »dégustation" des condors.

                                L’idée d’un paradis sert pour rassurer ceux qui ont peur de passer.
                                La Foi aidant, cela aide c’est évident.

                                L’argent fait partie du jeu. Une somme d’argent est le capital nécessaire pour donner à la famille du kamikaze.

                                Vous avez une idole terrestre : Johnny.
                                Je n’en ai jamais eu. Je ne me déplacerais jamais pour aller voir quelqu’un qui chante.
                                J’ai la télé et la radio pour le son. L’image, c’est moi qui la crée.
                                Il est souvent aberrant de constater que l’on ne veuille pas payer pour ce qu’on utilise tous les jours (on veut tout gratuit sur Internet, par ex) et qu’on va dépenser des sommes folles pour des idoles terrestres ou célestes.

                                Comme je le dis dans mon article actuel, je ne suis pas joueur.
                                Je ne cherche qu’en moi, le jeu de la vie.

                                Bien cordialement


                              • vinvin 19 novembre 2009 18:00

                                Bonjour Guy.


                                (Vous avez une idole terrestre : Johnny.) Fin de citation.

                                Tout a fait. mais je préfère avoir une idole terrestre que je vois, car c’ est quand-meme plus rationnel que d’ avoir pour idole un dieu que l’ on n’ a jamais vu, et don on ignore son existence ou inexistence, vous ne trouvez pas ?........

                                Bien sur cela coute de l’ argent : Je prend pour la plupart du temps des places de concert debout ( ce qu’ on appelle, en fosse,) a 55 euros la place. Mais bien sur il me faut ajouté a cela mes frais de déplacements en train, frais d’ hôtel, frais de restaurations, frais de taxis, etc, etc.....

                                Bref , je fait « péter » en moyenne entre 500 et 600 euros par concerts. Depuis le début de la tournée j’ ai déjà assisté a 17 concerts, et je repart demain pour le 18 ème concert.

                                Ensuite il y a une pause, puis la tournée reprend en Janvier et se termine le 12 février 2010.

                                Donc pendant cette période je vais assisté a encore une dizaine de concerts.


                                Vous dites aussi : ( Je ne me déplacerais jamais pour voir quelqu’ un qui chante.) Fin de citation.

                                Bon, cela est votre choix et je le respecte, ceci dit voir un concert a la télévision, et le voir réellement sur place est quelques chose de totalement différent. Ce que je veux dire, c’ est que sur place il y a d’ autres Fans avec qui on peu discuter, avoir des échanges, et puis il y a l’ ambiance du concert, etc......

                                Lorsque j’ arrive assez tôt le matin contre les barrières devant la salle de concert et qu’ il n’ y a pas encore trop de monde, il m’ arrive souvent d’ être carrément devant la scène, don cela me donne l’ occasion de voir Johnny de très près, (quelquefois a moins de 3 Mères de moi,) et puis il m’ arrive d’ être devant, mais un peu décalé sur le coté, donc je me retrouve face a 6 caissons de Basses et 4 Satellites d’ aigus. ( Il n’ y a pas de problème j’ entend bien ! .....)

                                sachant que cette installation balance 120 décibels a 50 mètres, moi qui me trouve a 1 mètre 50, je dois ramasser du 150 décibels en pleine gueule, avec des pointes a 160 décibels a l’ acrètage. (C’ est a dire en Crête, dans les aigus ).

                                Bref, a la fois une qualité ainsi qu’ une puissance sonore inconcevable en appartement et avec une télévision.

                                (Ceci dit je reconnais que j’ ai commencé a avoir un peu des problèmes auditif.....)


                                Dépenser des sommes folles pour des idoles terrestres ou céleste ?......

                                Bine moi je préfère dépenser de l’ argent de mon vivant pour voir mon idole terrestre bien vivante, plutôt que de dépenser de l’ argent pour des idoles célestes qui n’ existent certainement pas et que je ne voient pas !

                                Et puis, dans la vie il est bon aussi d’ avoir une passion. Pour certains c’ est le Foot, pour d’ autres la boxe, ou le Rugby, et bien moi c’ est Johnny !

                                je ne sort jamais. Je ne fréquente pas les bars, ( j’ achète mes bières en grande surface pour les boires chez moi,) ça me reviens bien moins cher, et en plus chez moi je peu fumer, ( ce qu’ on ne peut plus faire dans les bars,) je n’ ai pas de femme(s) pas d’ enfants a charge, je ne fréquente pas les prostituées, ( malgré mon célibat,) alors si ma seule passion est les concerts de Johnny, pourquoi m’ en priverais-je ?

                                Sinon, a ce compte-là a quoi sert-il de vivre, a quoi me sert ma vie, si je ne peut assouvir aucune passion ?

                                Rester enfermé en permanence chez soit, ce n’ est pas bon non-plus, que ce soit moralement et psychologiquement.

                                Et puis de toutes façons on vit dans une société où tout est payant. Si vous aller a un concert vous payez votre billet et frais de déplacements, etc.... Si vous allez en voyage au Canada, ( ou ailleurs...) vous êtes obligé de payer votre billet d’ avion ainsi que les frais une fois arrivé a destination, etc..... Bref, quoi que vous fassiez vous dépensez de l’ argent qui rapporte a l’ état ainsi qu’ a la société de déplacement a laquelle vous avez recours. Si vous voyagez a Air France vous rapportez a Air France, si Vous voyager avec Sabena vous rapportez a Sabena, etc, etc....

                                Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais a une époque Johnny avait voulu sa faire Nationalisé Belge, ( car parait-il, qu’ il payait trop d’ impôts en France, ) ce qui lui avait été refusé, et qui avait conduit a de nombreuses polémiques, ( notamment su internet ).

                                Alors avec mon sens de l’ humour habituel, je terminerais en disant ceci : ( En me rendant a ces nombreux concerts, je fait une action humanitaire, afin d’ aider Johnny a payer ses impôts !......).



                                Bien cordialement.



                                VINVIN.

                                • L'enfoiré L’enfoiré 19 novembre 2009 18:46

                                  Salut Vinvin,

                                   Je connais quelqu’un, au féminin, qui a le même goût de l’idolâtrie mais pour Julien Clerc. Vous n’êtes pas seul dans le « club » des fans de chanteurs.
                                   Il y a pourtant une attirance physique en plus. Pour l’autre sexe. Je ne vais pas m’étendre sur ce genre de réflexion ici évidemment. 10 caissons de hauts parleurs, cela me rendrait fou, rien que d’y penser. Avec une audition déjà défaillante, on ne gagne pas la proie pour l’ombre et le silence éternel.
                                   Pragmatique, je dis tout est une question de rendement des frais engagés et des moyens dont on dispose. Toujours cette vieille relation « prix-performance », que j’ai toujours suivi.
                                   Si c’est une passion, je n’ai plus rien à dire.

                                   J’ignore pourquoi Johnny a voulu passer chez nous alors qu’il était très bien en Suisse à Gstaad. Peur de l’air pur des montagnes ? Ceux qui ont refusé, ont très bien senti l’oignon.

                                   J’ai aimé votre humour final. C’est mignon. Espérons qu’il payera vos soins chez le Nez-Gorge-Oreille de service.

                                  Bien cordialement.


                                  • vinvin 20 novembre 2009 00:48

                                    Salut Guy.



                                    Pour ce qui concerne Johnny c’ est l’ inverse qui c’ est passé : Il a d’ abord demandé la Nationalité Belge, ( car bien sur il fallait qu’ il fournisse un motif valable aux autorités compétentes pour changer de nationalité,....) et il a trouvé a l’ époque comme motif qu’ il avait des racines Belge. (En effet le père de Johnny était d’ origine Belge.....) mais cela n’ a pas fonctionné, car quiconque qui puisse prendre la peine de lire l’ autobiographie de Johnny sait très bien que Johnny a été abandonné par son père, et que en plus son père est décédé depuis de nombreuses années déjà.

                                    C’ est après que la nationalité Belge lui eu été refusé que Johnny c’ est orienté vers la Suisse, et qu’ il a acheté son chalet a Gstaad.

                                    (Il existe de nombreux articles concernant cette histoire sur A-VOX meme......) Certains sur lesquels j’ étais intervenus.....

                                    Sinon, il a aussi une baraque sur je ne sais plus quelle ile, ( près des Antilles je crois,....) son appartement a Paris, ainsi qu’ une baraque a Los-Angelès.


                                    Bon, sinon votre amie au féminin qui est fan de Julien clerc, bien si elle aime ce chanteur c’ est sont droit. Après qu’ il y ai une attirance physique en plus, je ne sais pas car je ne suis pas dans le cerveau de cette personne. Mais pour ce qui me concerne je n’ éprouve aucune attirance physique vis-a-vis de Johnny, car je ne suis pas attiré par les hommes.

                                    Par contre, c’ est aussi par-ce que Johnny a eu une enfance très particulière et difficile, ( qui ressemble un peu a la mienne sur certains points,) que je fait partie de ses Fans. Certaines de ces chansons me ressemblent aussi, comme par exemple les chansons : Je suis né dans la rue, les coups, Noir c’ est Noir, Jusqu’ a minuit, Je suis seul, La solitude, Né pour vivre sans amour, Ma voix de révolté, Ce qui ne tue pas nous rend plus fort, Seul au beau milieu d’ un lac, et bien d’ autres chansons encore......

                                    Ses chansons, je les vies, elles vibrent en moi que ce soit pendant un concert auquel j’ assiste, que ce soit sur un DVD ou un CD, j’ en suis imprégné et ses titres je les vies dans leurs intégralités a tel point que j’ ai l’ impression que Johnny chante ma vie ( sans le savoir,) a travers certaines chansons.


                                    Sinon, vous dites : ( Espérons qu’ il payera vos soins chez le nez-gorge-oreille de service.) Fin de citation.

                                    Oui, j’ argent tourne..... Donc comme ce sont les contribuables qui payent mes soins a travers leurs impôts, j’ espère pouvoir me soigner avec une part de l’ argent que j’ aurais épargné chez Johnny.... Oui, c’ est un peu comme un placement, une épargne, quoi !.....

                                    Surtout que je viens de recevoir les résultats de ma prise d’ alcool, ( pardon je voulais dire prise de sang,....) et les résultats ne sont pas très bon. Problèmes au Foi a cause de mon alcoolisme, et problèmes de thyroïde.


                                    Voila, je repart dans quelques heures pour mon concert suivant, et je rentrerais Dimanche soir.



                                    Bien cordialement.




                                    VINVIN.

                                    • L'enfoiré L’enfoiré 20 novembre 2009 10:26

                                      Bonjour Vinvin,

                                       J’ai parfaitement confiance en votre version. Je ne suis nullement un spécialiste dan ce domaine. J’ai aimé le mot « baraque ».
                                      Johnny, même si je ne m’y suis intéressé que de loin, a eu des hauts et des bas dans sa longue carrière. Tentatives de suicides et j’en passe.
                                      Ses chansons ont souvent été écrite pour lui, spécialement. N’oublions pas que c’est un interprète, pas un compositeur de ses chansons. (sauf exceptions).
                                      Grande différences avec Berger, Cabrel et bien d’autres.

                                      Mais ne craignez rien, pour le reste, je ne suis pas ici pour vous faire la morale.
                                      Enfoiré, peut-être, moralisateur, c’est pas trop mon truc.
                                      La vie, on ne l’a pas choisi, c’est la vie qui nous a choisi.
                                      Comme la mort en fait partie d’ailleurs... Bon concert...

                                      Bien cordialement


                                      • vinvin 23 novembre 2009 19:04

                                        Bonsoir Guy.


                                        Et voila, je suis rentré ! ( ça me fait un concert de plus a mon palmarès !......)

                                        Mais je suis en « vrac », ( c’ est a dire mort de fatigue ).

                                        J’ ai réussi avoir ma place préférée, sur le coté gauche de la scène devant mes 6 caissons de basses, et 4 satellites d’ aigus....

                                        Bon, sinon je suis ravi que vous ayez aimé le mot « Baraque ».... (En fait ce sont des expressions de ma région du Midi méditerranée....)

                                        Chez nous on appelle « baraque » une maison ou appartement, mais on peut dire aussi une « piaule », ou une « bicoque ».

                                        Pas loin de chez moi il y a une ville qui s’ appelle PIOLENC, et j’ avais un copain qui avait acheté une maison dans cette ville. Lorsqu’ il avait eu acheté sa maison il m’ avait dit textuellement ceci : ( J’ ai acheté une PIAULE a PIOLENC ! ) fin de citation.

                                        Cela m’ avait fait bien rigolé a l’ époque.......

                                        Par exemple, lorsque quelqu’ un envoi chier une autre personne, chez nous on lui dit : ( vas-t’ en chier a la vigne, ça fera pousser les raisins ! ).

                                        Si on se réveille avec la gueule de bois par-ce qu’ on c’ est bourré la gueule la veille, on dit que l’ on se réveille (avec la tête dans le C*l ! ).

                                        Ce sont des expression typiquement du sud-est de la France......

                                        On a un langage méditerranéen assez « folklorique » !......


                                        Bon, sinon, tout a fait Johnny est un interprète, et non un compositeur. D’ ailleurs justement en 1985 Michel Berger lui avait écrit les textes de tout un album, don la célèbre chanson QUELQUE CHOSE DE TENNESSEE.

                                        Le chanteur Jean-Jaques-Goldman lui a également écrit les textes de plusieurs chansons ( Un album complet....).

                                        Bien sur ces chansons ont étés écrites spécialement pour lui, et a son image, en fonction du personnage, évidemment.

                                        Mais je me reconnais tellement dans certaines de ces chansons, ( que par moment je me demande si elles n’ ont pas étés écrites pour moi ????......hahaha......)

                                        Je m’ identifie a beaucoup de ces chansons.......( Notamment les titres que j’ ai cités dans mon post précédent ).



                                        Bien cordialement.



                                        VINVIN.




                                        • L'enfoiré L’enfoiré 23 novembre 2009 19:25

                                          Bonsoir Vinvin,
                                           
                                          « Je m’ identifie a beaucoup de ces chansons. »
                                          >>> c’est exactement, ce que je ressens aujourd’hui pour Brel.
                                          Ce serait difficile d’aller le voir. Un jour aux Marquises ? Qui sait.
                                          Quand j’étais jeune, j’avais des fans comme tous.
                                          Ce fut Gilbert Bécaud, par exemple.
                                          On reconnait cela quand les chansons sont greffés dans sa mémoire près à ressortir.
                                          D’autres probablement aussi.
                                          Ils sont probablement loin aujourd’hui.

                                          Bien cordialement

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires