Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > L’Euro 2016 de toutes les surprises (2)

L’Euro 2016 de toutes les surprises (2)

Et une surprise majeure de plus ! Sans Ronaldo, le Portugal remporte la finale de l'euro, après avoir été dominé pendant 100 minutes par la France !

3 longues séries auront donc été brisées dans cet Euro 2016 :

  • l'Allemagne élimine en Quart l'Italie, pour la première fois en phase finale depuis 1970 (46 ans), après les échecs de 1970, 1982, 2006 et 2012
  • la France l'emporte contre l'Allemagne en Demie, pour la première fois en phase finale depuis 1958 (58 ans), après les fameux échecs de 1982 (34 ans) et 1986. (Le meilleur et le pire des France-Allemagne)
  • le Portugal l'emporte face à la France, invaincue depuis 1975 ("On était à… France-Portugal du 26 avril 1975") (41 ans), sur 10 matchs

Il faut croire que les Portugais "avaient plus faim" que les Français depuis toutes ces années où ils manquaient, quelquefois de peu, une victoire à l'Euro. Et en particulier l'immense frustration de 2004, où ils avaient dû s'incliner devant la Grèce, chez eux, en finale de leur Euro ! (12 ans)

Des tirages au sort et une succession de matchs favorables, pour les deux finalistes

Les deux équipes finalistes avaient bénéficié de tirages au sort très favorables et d'une succession de matchs favorable, le Portugal réussissant à se hisser en finale sans gagner un seul match dans les 90 minutes réglementaires !

France et Portugal ont rencontré chacune une seule équipe dangereuse sur le papier : Croatie, et Allemagne (mais championne du monde en titre !).

Pendant ce temps, plusieurs équipes favorites étaient éliminées successivement, par des équipes a priori inférieures : Belgique par le Pays de Galles, Espagne par l'Italie, Angletrre par l'Islande).

La succession des matchs se révélait très favorable pour la France, puisqu'il avait fallu les prolongations et les tirs aux buts pour que l'Allemagne triomphe de l'Italie (enfin). Car plusieurs joueurs allemands manquaient à la demie finale France Allemagne, et l'excellent défenseur Boateng sortait en cours de match ; les allemands étaient aussi plus fatigués après un tel match, historique.

Ce qui n'empêcha pas l'Allemagne de dominer la France pendant la première mi-temps de cette demie finale, mais les Bleus bénéficièrent de ce pénalty, suite à une main involontaire allemande, qui changea le cours du match.

De son côté, le Portugal triompha d'une équipe surprise, le Pays de Galles, en demie finale, ce qui lui permit de "cueillir" les Bleus après leur match historique contre l'Allemagne.

Conclusion : cette équipe de France est encore jeune, à la fois au niveau de ses joueurs et de sa constitution. Cette équipe est en reconstruction, elle revient de loin après les abysses de 2010, et le manque d'expérience a dû jouer face à la super motivation des Portugais. Et la sortie de Ronaldo ne l'a pas empêché de continuer à motiver, un à un, les joueurs de son équipe !

 

Remarquons aussi au passage les durées très souvent multiples de environ 20-22 ans (ou de la moitié) :

  • Coupe du Monde allemande : 1954, 1974 (20 ans), 1990 (16 ans, 36 ans), 2014 (24 ans,60 = 3 x 20 ans)
  • Coupe du Monde italienne : 1934, 1938, 1982 (44 = 2 x 22 ans), 2006 (24 ans, 68 = 3 x 22.6 ans)
  • Allemagne Italie : 1970, 1982 (12 ans), 2006 (24 ans), 2016 (10 ans)
  • France Allemagne : 1958, 1982 (24 ans), 1986, 2016 (58 = 3 x 19.3 ans)
  • Portugal France : 1975, 2016 (41 ans)

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.36/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • izarn 11 juillet 10:11

    j’ai seulement écouté la fin du match, il ne me semble pas que les commentateurs radio ; aient trouvé une domination quelconque des bleus sur les portugais...Surtout dans la prolongation !
    Si on vous lit on a la logique suivante : Chaque équipe dominée gagne la partie !
     smiley
    Je reconnais la, le coté ubuesque du foot !
    ...Ainsi que les mauvais perdants.


    • Aristide 11 juillet 10:28

      @izarn


      J’adore l’avis du mec qui a pas vu le match mais ....

    • troletbuse troletbuse 11 juillet 10:24

      Etrange silence des merdias sur les réactions de François le Gros, lui qui pensait faire encore quelques guignolades en fin de match et profiter de la victoire de la France (qu’il détruit). La France a perdu mais c’est le sport. Comme de la rue du Cirque, de Bonn, de Washington ou de Moscou, Flamby revient toujours la queue basse smiley


      • Jelena 11 juillet 10:33

        Malgré l’élimination physique de Ronaldo, malgré le gros chèque mis dans la poche de l’arbitre afin qu’il ferme les yeux... Tout comme à Hollywood, ce sont les gentils qui ont gagné à la fin. ^^


        • Aristide 11 juillet 10:47

          @Jelena

          Malgré le neuneu serbe ... une finale de foot au dénouement improbable et un beau spectacle.

        • Jelena 11 juillet 10:58

          @vieux con aigri >> Te concernant, tu est constipé 365 jours par an, donc je me doute bien que la défaite des bleus-tricheurs ne changera rien à ton humeur.


        • Fergus Fergus 11 juillet 12:01

          Bonjour, Aristide

          Une fois n’est pas coutume, j’ai regardé intégralement le match.

          D’accord sur le dénouement « improbable », mais pas si surprenant que cela car les Français se sont, à mon avis, vu trop beaux après leur victoire sur l’Allemagne en demi-finale. Et la sortie de Ronaldo, au lieu d’affaiblir les Portugais, les a sans doute galvanisés.

          Pour ce qui est du « beau spectacle », nettement moins d’accord. Je parlerais plutôt d’un spectacle inégal avec des moments forts plus intenses en raison du suspense.


        • Robert Lavigue Robert Lavigue 11 juillet 12:10

          @Fergus

          Une fois n’est pas coutume, j’ai regardé intégralement le match.
          La gauche de salon est toujours aux premières loges en cas de défaite ! Et, comme par hasard, les hooligans algériens et marocains les accompagnent !

          Je parlerais plutôt d’un spectacle inégal (...)
          Si j’en crois la presse sportive, les hooligans algériens et marocains, si chers au coeur de la gauche cosmopolite on assuré une 3ème mi-temps de feu !


        • Taverne Taverne 11 juillet 12:17

          @Fergus

          Moi itou. Et mon impression de profane fut que dès le début les tricolores donnèrent l’impression d’être trop confiants en adoptant un rythme échevelé qui semblait dire « on va régler l’affaire en deux coups de cuillers à pot ». Un peu d’arrogance ou les suites de l’euphorie de notre Brexit footballistique, de notre Libération face à l’Allemagne ?


        • Robert Lavigue Robert Lavigue 11 juillet 12:29

          @Taverne

          Ebauche de Front pop’ entre le philosophe de caniveau et le mélenchonisme modéré !


        • frère tarik (---.---.70.136) 11 juillet 12:49

          @Robert Lavigue

          Nos jeunes ont bien agi. C’était pas sur le terrain qu’on allait mettre le feu. Si t’es pas content, va chez Poutine. smiley

        • Aristide 11 juillet 12:59

          @Jelena


          Le serbe est ... rageur en cette saison.

        • Aristide 11 juillet 13:13

          @Fergus


          Je croyais que vous ne suiviez pas ces joueurs qui défigurent le sport que vous aimez et une UEFA pourri et ... enfin tout ça ... Bon, pour ce qui est du match, je crois que vous avez une analyse assez ... contestable, surement pour la faire coïncider à l’opinion que vous avez des joueurs. 

          Au contraire de vous, j’ai trouvé les joueurs français assez entreprenants, vaillants, techniquement assez au point même si certains jouent au dessus de ce qu’ils savent faire, Pogba par exemple, Payet à moindre mesure. Pour le reste le résultat de ces matchs de niveau très élevé est souvent plus surement lié au hasard, à la chance d’un rebond heureux ou malheureux d’une barre ou d’un poteau, d’un tir sur un gardien, d’une parade inouie d’un gardien, ...

          Un vrai match de foot, un résultat ou le gagnant n’est pas le favori, ni celui qui domine, ... mais bon c’est l’incertitude du sport. L’équipe de France a gagné un match contre l’Allemagne dans les mêmes conditions que les Portugais lors de cette finale, le « meilleur » n’a pas gagné. 

          Sur la « qualité » en dehors de l’aspect émotionnel, c’est sur qu’il faut être deux pour faire un vrai match, deux styles opposés genre Espagne-Italie, Croatie-Portugal, Italie-Allemagne ou France-Allemagne, cette finale était du même genre avec deux équipes peut être trop axées sur le résultat. Un ton en dessous et encore ...


        • Fergus Fergus 11 juillet 13:30

          @ Aristide

          Pourquoi ce ton persifleur ?

          Je regarde en effet très peu le football professionnel depuis 1998 : comme j’ai eu l’occasion de l’écrire, seulement de manière épisodique, et jamais les matches des clubs, ces usines à fric gérées par des oligarques douteux ou des émissaires d’états pétroliers en mal d’influence internationale. Mais hier soir, j’étais curieux de voir comment se comporterait cette équipe en rupture avec les comportements de voyous de la génération Knysna.

          Pour ce qui est des joueurs présents sur cet Euro, je n’ai jamais - je vous mets au défi de démontrer le contraire - émis de critiques sur eux, si ce n’est à l’occasion pour dénoncer les salaires indécents qu’ils perçoivent.

          Quant à votre analyse de la qualité du jeu produit, je n’ai aucunement l’intention de la critiquer, chacun en ayant une perception personnelle, assez largement influencée par son vécu de spectateur et de joueur.

          Un mot enfin sur Payet, non pour dire qu’il a été plutôt médiocre durant ce match, à l’inverse d’un flamboyant Sissoko par exemple, mais pour signaler que j’ai de gros doutes sur le caractère involontaire de son intervention sur Ronaldo.


        • socrate socrate 11 juillet 15:57

          @Robert Lavigue
          Si l’on en croit les spécialistes, le meilleur des Bleus sur ce match était un black : monsieur Sissoko.
          De quoi donner une grosse diarrhée à certains, non ?


        • Robert Lavigue Robert Lavigue 11 juillet 16:30

          @Fergus

          Pour ce qui est des joueurs présents sur cet Euro, je n’ai jamais - je vous mets au défi de démontrer le contraire - émis de critiques sur eux (...)

          Bien... Alors je vous le démontre !

          j’ai de gros doutes sur le caractère involontaire de son intervention sur Ronaldo.


        • Fergus Fergus 11 juillet 17:49

          Bonjour, Robert Lavigue

          Ce n’est pas une critique des joueurs, mais un doute sur un fait de jeu qui aurait pu se révéler déterminant.

          Très franchement, je ne sais pas si le contact de Payet était intentionnel ou pas. Mais tous ceux qui ont joué au football savent que le genou est sans doute le point le plus fragile, une entorse ou une rupture partielle des ligaments croisés étant vite arrivée.

          L’intentionnalité ne semble en revanche pas avoir fait de doute dans l’esprit des Portugais, l’un d’entre eux ayant commis, peu après la sortie de Ronaldo, une agression sur Payet, en l’occurrence un coup de genou dans le dos.


        • Aristide 11 juillet 20:45

          @Fergus

          «  j’ai de gros doutes sur le caractère involontaire de son intervention sur Ronaldo »



          Persiste et signe dans la pure médisance sur Payet. Affligeant.

        • Robert Lavigue Robert Lavigue 11 juillet 21:04

          @Aristide

          Ce n’est pas de la médisance, ce sont des insinuations !

          Par contre, j’ai un gros doute sur le caractère involontaire du commentaire de Fergus qui, à l’inverse de Payet, est plutôt coutumier du fait...

          Il se dit que le milieu globalement pourri du mélenchonisme modéré a l’habitude de marquer contre son camp en échange de quelques prébendes !


        • Aristide 11 juillet 22:14

          @Robert Lavigue


          Si je suis assez d’accord avec vos jugements sur cette attitude déplorable consistant à accuser sans l’assumer. Cette attitude est indigne.

          D’ailleurs aucun portugais ou commentateur n’a évoqué ce caractère volontaire. Il s’agissait d’un mouvement assez classique de la part de Ronaldo. Le joueur qui a la maîtrise du ballon essaie de mettre son corps en opposition, cette attitude est assez efficace pour provoquer la faute de l’adversaire, elle a aussi pour conséquence de mettre son intégrité physique en cause par ce mouvement qui interpose son corps entre adversaire et ballon. On voit bien que la blessure est provoqué par le fait que le pied est au sol, le même geste sans pied au sol de Ronaldo aurait été sans conséquence.

          Il faut aussi ajouter le rythme effréné des matches de ces joueurs, leur entrainement intensif pour être toujours au sommet de leur forme, une préparation physique intense alliée à des périodes de récupération trop courtes, tout cela provoque immanquablement des blessures. Ronaldo c’est 36 matchs en championnat, 12 matchs en Coupe d’Europe, 13 matchs en international ... 61 matchs depuis septembre 2015 !

        • sampiero sampiero 11 juillet 13:29

          Mieux vaut avoir perdu. Si on avait gagné, on nous aurait reproché d’avoir descendu Ronaldo et gagné (grâce) à cause de cela. 


          • sampiero sampiero 11 juillet 13:37

            @sampiero


            J’ai fermé la télé juste après la blessure de Ronaldo sachant que la partie était gâchée.

            le foot d’avant interdisait tout contact avec l’adversaire, on ne ceinturait pas , on ne tirait pas le maillot, la classe pouvait s’exprimer...

            Un Raymond Kopa, vu sa taille et sa morphologie ne pourrait jamais s’exprimer aujourd’hui face à ces armoires à glace agresseurs compulsifs plus à leur place dans le rugby.

          • francesca2 francesca2 11 juillet 16:01

            @sampiero


            le foot d’avant interdisait tout contact avec l’adversaire, on ne ceinturait pas , on ne tirait pas le maillot, la classe pouvait s’exprimer...

             smiley
            Dans ton pays imaginaire, sûrement. Le même pays où mélenchon au pouvoir serait synonime de paix et bohneur dans l’opulence pour tous...


          • Robert Lavigue Robert Lavigue 11 juillet 16:16

            @sampiero

            le foot d’avant interdisait tout contact avec l’adversaire, on ne ceinturait pas , on ne tirait pas le maillot, la classe pouvait s’exprimer...

            Encore un « spécialiste » qui n’a jamais vu jouer Domenech !!!!
            Pour ne rien dire du match Brésil-Hongrie en 1954...
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Berne


          • Fergus Fergus 11 juillet 17:57

            @ Robert Lavigue

            Je confirme (je l’évoque d’ailleurs dans un autre commentaire du jour) : Domenech était un « tueur » des terrains, dans un registre différent de Cantona ou Di Meco, autres « casseurs » d’advrsaires.


          • Aristide 11 juillet 20:54

            @Fergus


            C’est bizarre comme on peut colporter des ragots et des propos de tribunes, les poser comme des vérités incontournables.


          • sampiero sampiero 11 juillet 21:11

            @francesca2


             le foot d’avant interdisait tout contact avec l’adversaire, on ne ceinturait pas , on ne tirait pas le maillot, la classe pouvait s’exprimer. Et oui !

            A l’époque je n’ai jamais vu faire 50 passes pour approcher de la surface de réparation, preuve qu’on ne craignait pas de se faire casser une jambe pour passer un adversaire balle au pied par des dribbles.

            Aujourd’hui dès qu’on a la balle et qu’un adversaire s’approche, vite une passe, y compris le plus souvent au goal !!

            Sûr que c’est un sport masculin et les femmes y pigent que dalle, la preuve , tu croit que Mélenchon était le gardien de but de l’équipe de France et celui du Portugal s’appelle Abondance ?

            A la cuisine, à la lessive et au balais, Françoise, et basta ! c’est déjà compliqué comme ça smiley

          • francesca2 francesca2 11 juillet 21:49

            @sampiero


            Tu ne sais pas ce que tu dis, sampiero, je te promets. 

            Le football, c’était mieux avant ?

            Aucun amateur de football, quelle que soit sa date de naissance, n’échappera à la nostalgie et au constat, un jour ou l’autre, que les émotions qui avaient allumé sa passion se sont inéluctablement estompées, que cette passion s’est mâtinée de sentiments moins vifs… et qu’entre-temps, le football a changé, lui imposant d’ajuster ses goûts pour conserver l’enthousiasme ou de s’en détacher en versant dans une bouderie plus ou moins affirmée. Verser dans le « C’était mieux avant » est tentant mais de peu d’utilité. En revanche, s’interroger sur ce que l’on a aimé et que l’on pense disparu – c’est-à-dire se demander « ce qui était mieux avant » – permet au moins d’éclairer ces évolutions sans verser dans le jugement de valeur ni occulter ce qui était objectivement « moins bien avant ».


            Les artistes et les brutes

            Ainsi, les années 70 et 80 se présentent souvent comme une sorte d’âge d’or recelant une infinité de références positives : le « football total » des Néerlandais, le romantisme (mal récompensé) des Brésiliens, l’équipe de France du carré magique, le jeu à la nantaise, etc. Pourtant, c’est aussi la période où les tactiques défensives, axées sur le physique ou la malice s’imposent avec le plus d’efficacité, la période où le vice et les brutalités culminent. Les « artistes » comme Cruyff, Platini ou Maradona devaient survivre à des tacles sponsorisés par la recherche en orthopédie, et la justice sportive était souvent vaincue par la malice et les tricheries.
            Il aura fallu un Mondiale 1990 catastrophique sur le plan de l’antijeu et des violences pour enclencher un train de réformes salutaires [1]. Aujourd’hui, ces problèmes n’ont pas disparu (ils prennent également d’autres formes, parfois plus pernicieuses), mais de ce point de vue-là, la situation s’est, en comparaison, très sensiblement améliorée.



          • Aristide 11 juillet 21:56

            @sampiero


            Le foot d’avant ... Tout est dit, le fairplay, la classe, ... Ahhh, la nostalgie transforme tout, ...

            Maintenant si vous vous parler sérieusement de foot, de son évolution, des performances physiques des joueurs, du style de jeu, des tactiques, ... il faudra abandonner vos jugements ... simplets.

            PS : Sur la passe au gardien, vous savez que le temps est limité et que la passe volontaire ne doit pas être faite au pied pour que le gardien puisse la saisir avec les mains ... enfin cette règle récente de 1992 a permis d’éviter ce que l’on nommait jouer la montre, et surtout d’accélérer un jeu qui souffrait avant de lenteur à cause de cet avantage à la défense ;

          • francesca2 francesca2 13 juillet 19:10

            @clone sampiero


            d’autant plus que je le comprends mieux que lui...

          • Gnagnagna 11 juillet 14:04

            Ronaldo… ?!
            Très critiqué pour sa quasi absence pendant l’Euro de football, Ronaldo nous as gratifié d’une magnifique farce pendant la finale.
            Dès le début, il se prétend blessé par Payet alors que celui-ci ne l’as touché ni à la cheville ni au genou ni à la cuisse. Après un peu de froid, il repart gambader. Le doute me prend. Je me dis, qu’en vieux briscard, il a simulé pour obtenir un coup-franc. Ce n’est pas beau mais ils le font tous…
            Quelques minutes après, il se plaint à nouveau et sort quelques instants en grimaçant. Cette fois-ci, il revient avec un super pansement bien visible et repart gambader. Là, j’en fais part à mon épouse qui me répond qu’elle pense la même chose, je me dis qu’il y a un loup.
            Quelques instants après, les journalistes commentateurs attirent notre attention sur le pauvre Ronaldo en larmes. Il finit par sortir définitivement.
            ...
            Après le but portugais, Ronaldo réapparait le long de la ligne de touche, gesticulant et criant encore plus que son entraineur, ce qui n’est pas peu dire. C’est un miracle ! Ronaldo ressuscité : il ne boite pas et parait en pleine forme. Puis on le voit qui se met soudain à boiter : sans doute vient-il de se souvenir qu’il est censé être blessé…

            Ce que je pense : Ronaldo n’est pas à la hauteur de la compétition et, devant ses fans, son pays et le monde entier, ne veut pas que cela se voit. Il fait en sorte de ne pas jouer sous le prétexte d’une blessure bidon dès le début du match. Cela servira aussi à justifier éventuellement la défaite de son équipe qui, finalement, n’a pas eu besoin de lui… tout comme les bleus n’ont pas eu besoin de Benmachin.
            Bye bye Ronaldo… Contentes-toi de jouir de ta fortune désormais.


            • Jelena 11 juillet 19:29

              Ben voyons... Ronaldo, le joueur le plus titré de cet euro 2016 s’est fait éliminé « volontairement ». La mauvaise foi des supporters frenchies est hallucinante.


            • Aristide 11 juillet 20:48

              @Jelena


              Tout le monde ne joue pas comme un serbe. 

            • Jelena 11 juillet 21:49

              @vieux con aigri >> Tes bleus sont à l’image de l’UMPS, une équipe de mafieux sans aucun honneur.


            • Aristide 11 juillet 21:59

              @Jelena

              @Petite salope : J’adore l’humour serbo-croate, ce mélange harmonieux de finesse et l’absence complète de poncifs éculés. A plus ma chatte ...

            • Zip_N Zip_N 12 juillet 14:02

              @Gnagnagna

              Et que penser lorsque Guerrero s’est assis sur le terrain et a regardé les autres jouer à la 115 ème minute, a t’il reçu une prime pour simulation gagnante ? une crampe vient par la déshydratation et le manque de sel, et bien sur il y avait ni eau ni sel ce jour la smiley ce qui excuserait sa crampe et son incapacité de faire le match normalement smiley


            • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 11 juillet 19:27

              L’équipe de France du ballon en peau de chèvre est comme l’équipe de France élyséenne qui ne sait plus et qui ne sait rien !


              La seule équipe qui avait pollué l’Euro 2016 par l’excès politique est certainement l’équipe de France qui n’était pas d’ailleurs aussi « bleue » ... qu’on le laissait entendre !

              Loin du vacarme du stade, j’avais personnellement donné un blâme à l’arbitre qui avait largement penché en faveur de joueurs français ! Ronaldo était visé dès la première minute et il était franchement attaqué et agressé ! 

              Mais c’est bien connu, lorsqu’on triche on finit par faire des boulettes et par se perdre : Une équipe de foot est une équipe au sens complet, ou elle fait collectif ou elle ne fait rien : Les Portugais n’avait pas en l’occurrence misé sur un seul joueur, ils avaient tous joué et ils avaient tous gagné ! 

              • Zip_N Zip_N 12 juillet 11:56

                @Mohammed MADJOUR

                « Ronaldo était visé dès la première minute et il était franchement attaqué et agressé ! »

                Mohammed vous avez versé la petite larme pour étancher votre tristesse ?

                « j’avais personnellement donné un blâme à l’arbitre »

                Sur la chaine portugaise ?


              • Zip_N Zip_N 12 juillet 10:54


                Les bleus ont eu 1 jour de repos en moins, cela leur fait une marge plus courte en performance et en « élasticité ». Le tirage face aux adversaires a été favorable. Le football de cet Euro s’est amélioré par rapport au football passé, surtout en milieu de terrain, les joueurs se sont affinés pour gagner en agilité et en vivacité ce qui améliore (enfin) l’efficacité des interceptions ! parfois ils ressemblaient à des joueurs de rugby pour les duels au corps à corps « jeu de cabine téléphonique » et perdaient de leur vitesse de mobilité. Coté offensive très peu de drible offensif gagnant, a part un ou 2 grands ponts (magnifiquement réalisé) . La victoire face à l’Allemagne s’est peut-être acquise grâce à une faute de main, cette victoire à « l’arraché » était peut être l’indice d’une première place à travailler plus encore. Je pense qu’une faiblesses des bleus a été qu’ils pensaient battre le Portugal en faisant moins d’effort que face l’Allemagne (numéro 1 mondial). J’ai l’impression qu’ils se sont suffit a leur victoire contre l’Allemagne.


                • Zip_N Zip_N 12 juillet 13:01

                  Vers la 115 eme minute de la finale l’arbitre a mal réagis, il aurait de tout de suite appelé la civière lorsque Guerrero est tombé pour crampe, sachant qu’une crampe peut durer plusieurs minutes, coupe et défavorise le jeu. C’est pas très sportif d’attendre que la crampe aille mieux pour reprendre le jeu, l’arbitre aurait du lui demander de se relever au appeler tout de suite la civière, ce qu’il n’a pas fait.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès