Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Madrid agresse l’OM

Madrid agresse l’OM

L’ahurissante condamnation à 3 ans et demi de prison ferme d’un supporter marseillais pour « jet de chaise sur un membre des forces de l’ordre » a plongé les marseillais dans la stupeur. Un verdict disproportionné et grotesque, qui ne résoudra rien.

Pape Diouf n’a pas fini de s’étrangler. Le truculent président de l’OM, plus grand club de France de football, s’est dit « abasourdi » par le verdict ibérique dans l’affaire Santos Mirasierra contre le reste de l’Espagne. Et il y a de quoi être abasourdi. Le supporter marseillais, certes chevelu et enveloppé, était jugé suite aux incidents survenus lors du match aller entre l’Atletico de Madrid et l’OM au début du mois d’octobre dernier. Des incidents provoqués par une banderole déployée par les supporters de l’OM, sur laquelle figurait une tête de mort, symbole honni dans les stades en Espagne. La police espagnole choisit alors de faire retirer cette banderole, à coups de matraque dans la tronche, les policiers madrilènes ne maîtrisant manifestement pas la langue de Marius, mais plutôt celle de Franco. Echauffourées, embrouilles, mouvements de foule, quelques blessés, et donc Santos Mirasierra, au milieu du souk, que l’ont voit sur les images tentant plutôt de calmer les ardeurs policières (sur la photo on le distingue à gauche entre deux policiers) mais qui est accusé d’avoir jeté un siège sur un des policiers. Aucune image ne le montre faisant ce geste, donc aucune preuve, mais peu importe, les juges espagnols ont estimé qu’ils en avaient assez pour incarcérer le jeune homme, sans antécédent judiciaire. Détention provisoire depuis début octobre donc, et depuis hier trois ans et demi ferme, sur huit requis. Diouf peut donc être abasourdi, maître Collard scotché, Santos lui n’a plus que ses yeux pour pleurer, ou l’hypothèse d’une grâce, d’un succès en appel, deux solutions peu probables désormais.

Il y a quelque chose dans cette affaire d’assez sidérant. Ce n’est pas la première fois qu’on assiste à des échauffourées de cette sorte dans un stade de football, en France, en Espagne, en Italie ou ailleurs, en Angleterre, en Allemagne, en Turquie, au Pays Bas. Mais c’est la première fois que l’on assiste à un tel acharnement judiciaire contre un supporter accusé de troubles à l’ordre public. Dès le début de l’affaire, les médias et la justice espagnols se montrèrent intraitables, sévères et injustes, comme si une haine séculaire existait entre l’Atletico et l’OM, ou entre la France et l’Espagne. On a rarement vu ça, dans le football, alors qu’on a déjà vu des CRS se faire savater presque à mort au Parc des Princes, sans qu’aucun hooligan du kop de Boulogne ne se voit condamné aussi sévèrement que Santos. Alors que les insignes nazis garnissent certaines tribunes italiennes depuis des décennies, alors que les supporters du Feyenoord de Rotterdam s’étaient illustrés l’an dernier en saccageant le stade Marcel Picot de Nancy, sans qu’aucun de ces supporters ne soit condamné à trois ans de prison ferme. Pour tout dire, la prison ferme pour hooliganisme, c’est rare, très rare. C’est l’exception. Et la prison ferme pour un vrai faux hooligan, c’est assez inédit. Parce que Santos Mirasierra est un supporter sans histoires, sans casier, sans haine, un Ultra, certes, mais pas un fasciste, pas un allumé, qui n’a fait sur les images qu’essayer de séparer les belligérants. Ce n’est pas en condamnant ce type de supporter qu’on réglera le problème du hooliganisme. Ce n’est pas en pratiquant une justice de hooligan qu’on sécurisera les stades.

Santos Mirasierra n’a pas fait grand-chose, en fait, que de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment. S’en est suivi un torrent de haine qui laisse pantois…et qui laisse sceptique sur le sain déroulement du match retour entre l’OM et l’Atletico, prévu mercredi. Un match à très haut risque, que les Ultras marseillais appellent à boycotter. Ils préfèrent ne pas entrer au stade que de risquer des incidents en tribune. Ils estiment qu’ils ne pourront pas assurer l’ordre dans l’enceinte. Ils préfèrent appeler à une manifestation « pacifique » à l’extérieur du Stade Vélodrome. Jean Claude Gaudin lui-même a appelé au calme, comme Pape Diouf, comme Gerets, comme d’autres clubs de supporters. C’est tout à l’honneur de l’OM de lancer ce type de messages. Maintenant, on peut craindre quelques excès sur la pelouse, où les joueurs olympiens joueront avec la rage, et le souvenir d’insultes racistes subies au match aller. Insultes « non établies » par la commission d’enquête. Les espagnols, de leur côté, prétendent avoir reçu des menaces de mort sur Internet et hésitent à se déplacer. Le climat est tendu, hyper tendu même, et ce à cause d’un jugement manifestement inique, qui mériterait sans doute dans les médias français un traitement au moins aussi dense que l’interpellation musclée d’un journaliste de Libération. Lui, aujourd’hui, est libre et pourra écrire un livre, tandis que le supporter de l’OM devra patienter de longs mois pour retrouver les siens. S’il ne devrait pas être permis de faire n’importe quoi lors d’une interpellation, il ne doit pas non plus être permis d’envoyer un homme en prison pour rien, ou délit de sale gueule, ou appartenance à un club de supporter de l’OM. C’est n’importe quoi.

Santos Mirasierra serait-il un exemple ? Une forme de jurisprudence ? C’est une hypothèse, mais on a du mal à y croire. Plus simplement, ce jeune homme semblait condamné d’avance, tant on a vite senti chez ses juges madrilènes une sorte de sentiment de rejet, de dégoût, de cette haine que nous inspire les pires d’entre nous parfois. Comme si ce supporter là représentait tout ce qu’ils détestaient. Comme si les supporters marseillais étaient des hordes de barbares sanguinaires. Trois ans et demi : un verdict délirant qui ridiculise la justice espagnole.


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Lapa Lapa 6 décembre 2008 10:54

    le foot rend bête.


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 6 décembre 2008 11:26
      Le foot à la télé, que c’est bête !

    • Marc Viot idoine 6 décembre 2008 13:11

      La démocratie sans :

      - l’éducation à l’émancipation (la liberté)

      - l’apprentissage de la solidarité (la fraternité)

      - les outils pour permettre à chacun de vivre sans être soumis au jugement (l’égalité)

      conduit à la dictature démocratique par la bétification des masses.

      Si on ajoute l’absence de réelle vision politique (cad la prise en compte du long terme par la collectivité), on arrive à un impasse.

      Et une foule qui arrive dans un impasse, ça fait un gros merdier avec beaucoup de morts.


    • JJ il muratore JJ il muratore 6 décembre 2008 17:23

      @B. Dugué. J’ai lu avec intérêt votre article sur le foot et je ne suis pas loin de partager certaines de vos opinions au sujet de ce sport et des phénomènes sociaux et économiques qu’il engendre. Mais le sujet dans l’article que vous commentez n’est pas le foot mais la justice espagnole.
      Sauf à considérer que comme il s’agit d’un sport que l’on aime pas, peu importe la condamnation ; comme si dans ce cas une éventuelle injustice n’était pas scandaleuse !
      Drôle de raisonnement que n’ont pas hésité à suivre certains commentateurs, j’espère que vous n’êtes pas de ceux-là ?


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 6 décembre 2008 21:19

      La justice et la police espagnoles semblent filer un mauvais coton, comme du reste ici chez nous


    • K K 6 décembre 2008 11:01

      Aux yeux de certains espagnols, il commet un crime en etant pour Marseille alors qu’il est d’origine Espagnole. Je pense que la condamnation est excessive. Il n’y a pas de preuve de ses "agressions" et il y en a de flagrantes de la brutalite de la charge policiere pour enlever la banderole. Sur ce, je n’ai vu que les images qui circulent sur le net... n’etant pas un grand amateur de football


      • Marc Viot idoine 6 décembre 2008 12:06

        La mélacolie des méthodes franquistes semble encore bien présentes dans les esprits madrilaines.

        J’ai l’impression que ce que subit ce pauvre supporter marseillais marque le début de quelque chose qui va SURTOUT FAIRE DU MAL AUX ESPAGNOLS.


        • Serpico Serpico 6 décembre 2008 12:43

          Bizarre ce parti pris pour ce supporter...

          Ce n’est pas parce que les images ne montrent rien qu’il n’a rien fait : il y a une vie après les images.

          Je trouve que le juge madrilène a bien fait. Il y en a vraiment marre de ces "supporters" complètement déments qui sont moins des supporters de club que des voyous décérébrés.

          Pourquoi vouloir croire qu’il ne s’est absolument rien passé ?

          Quand les sales connards de Feyenoord sont passés à Nancy, on aurait bien aimé voir quelques condamnations de ce genre. Cela aurait calmé tous ces imbéciles pleins de bière et de came.



          • Jeremy 6 décembre 2008 13:00

            Bravo pour ce commentaire plein d’humanisme, sans a priori, et qui respire la justice...

            Donc vous trouvez normal que la liberté d’un homme soit retirée pour 44 mois de sa vie, sans la moindre preuve ? On devrait l’inculper parce que selon votre avis, et sans connaitre l’homme c’est probablement un "voyou decerebré" ?
            Nous ne voulons pas croire qu’il ne s’est rien passé, nous voulons que la justice soit faite, c’est à dire que la peine soit en rapport avec les faits, donc les preuves. Or il n’y en a pas.


            Dans le même registre n’est-ce pas vous, un intolérant pronant le delit de sale gueule qu’il faudrait faire enfermer ?


          • JJ il muratore JJ il muratore 6 décembre 2008 13:50

            @Serpico. vous avez raison Serpico : ça n’est pas parcequ’il n’y a pas de preuves qu’il n’est pas coupable c’est exactement ce que les Juges madrilènes se sont dit.
            Vous faites parti du Club des supporters qui n’aiment pas les supporters de foot ? Très drôle ça !


          • Serpico Serpico 6 décembre 2008 14:04

            Jeremy : "sans la moindre preuve"

            ***********

            C’est vous qui le dites.

            Et Me Collard.


          • JoHo JoHo 7 décembre 2008 09:32

            Quand les sales connards de Feyenoord sont passés à Nancy, on aurait bien aimé voir quelques condamnations de ce genre. Cela aurait calmé tous ces imbéciles pleins de bière et de came.

            @ Serpico : le seul geste de la préfecture fût pour le match retour d’interdire la vente d’alcool dans tout le centre ville... C’est-à-dire emmerder tout le monde à cause d’une poignée d’imbéciles. Tout le monde s’agenouille devant le football et ses supporters !  smiley


          • Serpico Serpico 8 décembre 2008 09:39

            Jeremy(ades) : "Dans le même registre n’est-ce pas vous, un intolérant pronant le delit de sale gueule qu’il faudrait faire enfermer ?"

            ***************


            Prônant le délit de "sale gueule" ? où ça ?

            Vous les reconnaissez à leur gueule, les hooligans, vous ?

            Intolérant parce que je ne supporte pas les casseurs ?

            C’est quoi cette inflation de mots passe-partout ?


          • JJ il muratore JJ il muratore 6 décembre 2008 12:55

            @L. Massoulier. Je ne suis pas du tout amateur de foot et même porte un regard assez critique sur les suporters en général. Mais là n’est pas le problème car s’il suffisait de n’aimer ni le foot ni les supporters pour moinsser votre article (comme certains l’ont fait) ce serait précisemment se comporter comme un supporter.
            Non le problème est un problème de justice. Alors raisonnons dans le cadre d’un sujet de justice. Le Franco-Espagnol santos Mirasierra est accusé sans preuve d’avoir lançé une chaise sur un policier, il écope de 42 mois de prison. Par contre les juges espagnols ont eu sous les yeux les enregistrements vidéo qui montrent l’accusé tenter de ramener le calme tant auprès des Marseillais que des policiers.
            Alors comment tenter d’expliquer les raisons de cette condamnation disproportionnée ? Scandaleuse même comme vous le dites.
            Je crois, qu’un petit détour par l’irrationnel seul peut l’expliquer.
            La tête de mort est pour les espagnols un mauvais souvenir qui renvoit aux horreurs de la guerre civile. La devise d’un célèbre officier fasciste était "Viva la muerte !" Cette devise est connue de tous les espagnols et la représentation de la tête de mort sur la bannière des Ultras de l’OM les a choqués. les policiers Espagnols demandent donc que cette bannière choquante soit enlevée. Celle ci n’est pas enlevée mais masquée, recouverte plus ou moins bien avec des calicots par les supporters. La police charge brutalement et matraque à l’aveugle. Santos Mirassiera essaye de s’interposer et de calmer le jeu. Il parle espagnol, ce qui exaspère les flics : quoi ? un traître ? Ils l’interpelleront hors du stade à la fin du match alors qu’il monte dans le bus qui doit le ramener en France. On connait la suite.
            Ce qui est certain connaissant le fonctionnement d’un groupe de supporters c’est qu’une minorité d’entre eux a joué la provoc, d’ailleurs un policier a bien reçu une chaise sur la tête !
            Mais ce qui est certain également c’est que Mirassiera est le bouc émissaire.
            Conclusion : les policiers et les juges espagnols ne connaissent que la moitié de la devise fasciste "Viva la muerte" mais ils oublient que la première partie de la devise était "à bat l’intelligence". Et pour le coup, comme souvent dans un oubli, il y a eu chez eux le retour du refoulé !
            Cordialement.


            • JJ il muratore JJ il muratore 6 décembre 2008 18:04

              @Mage. D’accord, ces supporters vous insupportent. Mais quid de cette affaire de Justice, car c’est de cela dont il s’agit non ? Et ne me dites pas que c’est bien fait pour leur gueule nana nanère !
              En résumé que pensez vous de cette condamnation à 42 mois de prison pour un gars qui aurait lançé une chaise sur un flic ? (la preuve n’est toujours pas établie).
              Bien à vous.


            • JJ il muratore JJ il muratore 7 décembre 2008 10:17

              @ Arthur Mage. J’ai travaillé plus de 20 ans dans tous les quartiers pourris de Marseille et je partage avec vous le même regard sur ces tristes réalités cachées. Je partage avec vous également ce sentiment de raz le bol vis à vis du foot et de son OM niprésence...( ! )
              Pourtant cette condamnation me choque et mon raisonnement porte sur la Justice et non sur le foot.
              42 mois de taule pour avoir bousculé un flic, bousculade qui n’a eu aucune conséquence je trouve ça injuste, disproportionné, en un mot brutal. D’autant que la justice de Madrid a été plusieurs saisie de plaintes pour injures racistes commises par quelques supporters Madrilènes envers des joueurs de divers Clubs étrangers et qu’elle n’a JAMAIS condamné quiconque malgré les preuves vidéo accablantes.
              Bien à vous.


            • Pi@h 6 décembre 2008 14:31

              Le sort de Santos était joué d’avance !! C’est du délit de sale gueule, dés son entrée dans le stade, les flics lui ont dit que si ça déconnait c’est lui qui prenait !!

              La tête de mort est présente depuis des années dans les travées du vélodrome et accompagne les supporters dans quasiment tous les déplacements sans aucun souci, elle n’est d’ailleurs pas répertoriée comme symbole interdit par la FIFA.

              Et puis venant d’un club dont le public honore les figures du fascime, fait le salut nazi et jettes des peaux de bananes sur les joueurs de couleur, ça me fait marrer de les voir faire les vierges effarouchées devant une tête de mort !

              Il faut savoir que des personnes handicapées au bord de la pelouse ont été bombardé de projectiles diverses,
              Que ces abrutis de flics Espagnols ont failli fouttre une déculottée au président de l’OM, Pape Diouf avant qu’un délégué de l’UEFA affolé s’interpose en criant aux flics " Présidente ! Présidente ! "
              Qu’ils ont frappé à coup de tonfas des pères de familles, et de simples spectateurs !
              Qu’ils ont fait un derniet tour d’honneur dans les bus de supporters histoire d’arroser les 2/3 premiers rangs au moment du départ (gratuit pour la route...)
              Que le président d’un club Anglais dont j’ai oublié le nom s’est plaint d’un acceuil tout aussi déplorable l’année dernière !

              Ce match c’était une embuscade pure et simple ! Ils voulaient donner une leçon aux supporters d’une équipe de "nègre".

               


              • JJ il muratore JJ il muratore 6 décembre 2008 17:12

                @Pi@H. D’accord avec vous. ça n’est parcequ’on n’aime pas le foot, les joueurs et les supporters que l’on doit accepter n’importe quoi ! C’est l’attitude de base du raciste que de trouver normal et même d’en jouïr quand quelqu’un qu’il n’aime pas se fait embastiller. C’est indigne des "beaux penseurs" qui disent ici clairement leur indifférence si non leur plaisir devant cette injustice : "bof ! ce ne sont que ces abrutis de supporters" Mais où est leur sens du juste et de l’injuste si cela dépend du QUI ?
                Lamentable ! Du même tonneau que certains comportements déviants d’une minorité de supporters qu’ils critiquent. NUL !


              • Jeremy 6 décembre 2008 17:36

                Il me manquait les mots pour le dire correctement, vous êtes arrivé et avez clarifié mes termes :) Merci !


              • JJ il muratore JJ il muratore 6 décembre 2008 17:46

                @ Jérémy. Votre réponse à Serpico était parfaitement juste et appropriée. Merci.


              • Booz Booz 6 décembre 2008 18:15



                " Aucune image ne le montre faisant ce geste, donc aucune preuve..."



                Je connaissais "« tout homme étant présumé innocent jusqu’à ce qu’il ait été déclaré coupable... » mais pas "Si le crime n’est pas passé à la télé le mec est innocent"

                Encore un "journaliste citoyen" qui tape à coté.



                • 1984 1984 6 décembre 2008 19:00

                  Pas de preuves en image ?

                  Et ça, c’est quoi ?

                  1) Les policiers font retirer le tifo. Ça semble très calme. Deux rangs derrière le policier, les spectateurs regardent le match. www.as.com/recorte/20081108dasdasftb_29/LCO/Ies/imagenes_AS_cambian_vi sion_caso.jpg

                  2) Mirasierra, sûrement entrain de discuter cordialement avec un policier. www.as.com/recorte/20081108dasdasftb_31/LCO/Ies/imagenes_AS_cambian_vi sion_caso.jpg

                  3) La discussion semble vraiment très amicale. www.as.com/recorte/20081108dasdasftb_32/LCO/Ies/imagenes_AS_cambian_vi sion_caso.jpg

                  Au cas où les images ne s’afficheraient pas, voir le diaporama ici : www.as.com/futbol/fotogaleria/agresion-mirasierra-policia/dasftb/20081108dasdasftb_1/Zes

                  Des preuves, il y en a. Et il faut se réjouir de voir des sanctions fermes pour ceux qui déshonnorent le foot en se comportant violemment.


                  • JJ il muratore JJ il muratore 7 décembre 2008 09:49

                    @1984. Merci pour cette doc images. Au vu des scènes photographiées Marassiera aurait du être accusé pour avoir bousculé un policier car c’est bien ce que l’on voit. Où est la chaise ?
                    Imaginons qu’en France au cours d’une manif tous ceux qui bousculent des policiers en train de les charger prenaient 42 mois de taule vous hurleriez au fascisme (moi aussi d’ailleurs). Mais bon, selon que l’on aime ou pas des manifestants ou selon que l’on aime ou pas des supporters la justice doit-elle changer ? Le problème de fond est là. Il se trouve que Montesquieu ne répond pas comme vous à ce problème.


                  • 1984 1984 6 décembre 2008 22:36

                    "On doit peser l’acte proprement dit, et ses conséquences. "

                    C’est ce que la justice espagnole a fait. Les conséquences de l’acte sont nulles, le policier n’a rien eu. Cependant, il reste l’acte. Les photos que j’ai postées plus haut le montrent, Mirasierra le reconnait, il a agressé le policier. Et quelque soit son statut matrimonial, le nombre de ses enfants, ça reste de la violence. La justice espagnole prévoit 8 ans, il en écope de 3, et je ne vois pas pourquoi tout le monde tente de mèler la France à une histoire qui concerne un prévenu de nationalité espagnole et la Justice espagnole.

                    Vous accepteriez que Zapatero donne son avis sur des procès français au motif que le prévenu français est supporter d’une équipe espagnole ?

                    Il a reconnu avoir agressé, il est condamné, je ne vois pas où est l’injustice.


                    • JJ il muratore JJ il muratore 7 décembre 2008 09:59

                      @ 1984. Soyons précis : Mirassiera est Franco-Espagnol. Sur ce point votre argumentation est retoquée.


                    • JJ il muratore JJ il muratore 7 décembre 2008 15:20

                      @Sampiero. Je crains qu’il ne faille laisser 1984 à ses certitudes "légalistes" C’est le genre de citoyen (sic) qui ne broncherait pas d’un poil s’il était témoin d’un matraquage de femme par un policier Gaulois. Son raisonnement est simple et ....ancestral : si la police frappe c’est qu’elle a ses raisons, si la justice condamne c’est qu’elle a raison. Point barre !
                      Une philosophie de vie : être (du côté du manche) ou ne pas être.
                      Merci pour vos interventions Sampiero.


                    • 1984 1984 7 décembre 2008 17:46

                      @sampiero : Tout de suite dans l’exagération. Vous "raisonnez" comme ça à chaque fois ? La Justice espagnole prévoit une peine de prison ferme pour ceux qui se comportent violemment envers d’autres citoyens. Mirasierra s’est comporté violemment avec d’autres citoyens. Mirasierra fait de la prison ferme.

                      C’est un être humain ? Comme tous les autres êtres humains sur terre. Est-ce que ça exclut la prison ferme ? Non. Insinuer que c’est une peine fasciste parce que l’Espagne était une dictature il y a 30 ans, sans considération du fait que Zapatero est sûrement le Président de gauche le plus mou de toute l’Europe, c’est petit, très petit. Sûrement le signe d’un petit esprit.

                      La justice a appliqué une peine prévue dans la Loi votée par les représentants du peuple. Il n’y a même pas de doutes sur sa culpabilité, puisqu’il a avoué. Mais malgré tout, vous persistez à insinuer que c’est un geste fasciste et antifrançais (C’est certain, condamner un gars qui s’appelle Mirasierra, c’est trop antifrançais). La justice c’est bien, mais seulement quand vous êtes d’accord avec les décisions ? Et quand vous n’êtes pas d’accord, c’est parce que c’est fasciste, nazi, stalinien, maoiste, shoahiste, goulagiste (Autant exagérer jusqu’au bout) ? Vous savez, c’est la caractéristique de tous les dictateurs d’être pour la justice quand elle va dans leur sens. En principe, quelqu’un qui se réclame de la démocratie est sensé accepter les décisions du peuple, même quand il n’est pas d’accord avec.


                    • c.d.g. 6 décembre 2008 23:28

                      Si on recapitule, un pauvre innocent est en prison victime d une police fasciste ...
                      Pour info, Franco est mort il y a a peu pres 30 ans. Autrement dit le spolicier qui etaient dans le stade l ont probablement pas connu (pas plus que moi j ai de souvenir de Petain)

                      Prendre Collard comme avocat, c est quand meme etre choisr la strategie du risque maximal et donc etre sûr de prendre le max.

                      Pour le reste, ayant grandi a cote de marseille, "allez l OM" est quand meme le cri de raillement de tous les bourrins de la region, surtout quand ils sont un peu alcolisé

                      Quand on pense que le journal local (ie la provence) a fait de cet holigan un hero, on se dit qu on est tombe bien bas.

                      Avec un peu de chance, les 3 ans lui mettrons un peu de plomb dans la cervelle et il essaira de faire quelque chose de plus productif de son existance que de se battre avec les supporters des autres equipes

                      Sinon pour le fun, la soeur de ce "hero" a appele a le meute pour venger son frere.
                      Vas y ma grande !!!


                      • JJ il muratore JJ il muratore 7 décembre 2008 16:20

                        @c.d.g. J’ai lu attentivement votre commentaire et vous fait part ni de mon éventuel désacord ni de mon accord ; juste quelques remarques sur votre argumentaire.
                        1/Sur le fait de croire que pour être fasciste il serait nécessaire d’avoir connu franco ; ou pro-allemand d’avoir été contemporain de Pétain. Pour être communiste il serait donc nécessaire d’avoir connu Staline ? et si on est royaliste c’est parceque on a pris le thé avec Louis XVI ? Et si je suis Chrétien c’est parceque j’ai partagé le pain avec Jésus ? Voyez-vous l’innanité de votre argument ?
                        2/ Maître Collard. Un suspect qui prend un célèbre avocat donnerait donc la preuve de sa culpabilité ? " Il est coupable PUISQUE il se défend" Depuis l’Inquisition on n’avait jamais ressorti cet argument.
                        3/ Cet homme est un "bourin", il crie "Allez l’OM... c’est dire ! Si d’être un bourin et de crier "Allez truc, chose" est une circonstance agravante à vos yeux alors soit ! Donc acceptons de ne plus avoir une Justice qui en principe, ne doit pas faire de discriminations. Acceptons d’avoir une justice qui discrimine entre telle ou telles appartenances ( Sport préféré ? le foot ? ce sera le max. Le golf ? relaxé. Religion ? Juif ? (Musulman, Boudhiste, JaÏniste, etc...) Pour eux le max et rien pour moi bien sûr qui n’aime pas tous ces bourins de croyants. Vous l’ignorez mais c’est typique d’une conception fascite de la Justice.
                        4/ La presse locale en parle et fait de Mirassiera un héros. Je suis étonné que vous soyez étonné ! Que pour vous il soit un holligan c’est votre affaire, il se trouve que pour des dizaines de milliers de Provençaux il n’est au pire qu’un pauvre type qui va passer 42 mois en taule pour avoir bousculé un flic qui bastonnait une femme.
                        5/ Des vertus curatives de la prison. Vaste débat pour savoir si elle met du plomb dans la tête des condamnés. Mais ce que l’on peut affirmer c’est que si en France, tous ceux qui ont pu un jour ou l’autre bousculer un flic,à l’occasion d’une manif, d’une grève, d’un incident quelconque, avaient pris 3.5 ans de prison, nous serions en régime fasciste. Et je trouve bien pour nous que ça ne soit pas le cas !
                        6/ Sa soeur aurait appelé à l’émeute. Si c’est vrai c’est complètement idiot de sa part, Comme sont idiots les hurlements hystériques des familles dans les salles d’audience de nos Tribunaux quand l’un des leurs écope d’une peine jugée trop lourde. Ecce homo !
                        Voila, appliquez vous à mieux soigner vos arguments pour défendre vos opinions...ou changez d’opinions
                        Bien à vous.


                      • Juno 7 décembre 2008 01:47

                        Je suis vraiment dégouté par la police et par la justice espagnole. Je vois sur les images une police totalement irresponsable qui mériterait d’être jugée beaucoup plus évèrement que les gens qu’ils matraquaient sans relâche. Je vois des supporters marseillais qui sont, eux, responsables. Sur la centaine de supporters qu’on peut voir sur les images, pas un n’esquisse un geste violent envers la police. Vu ce que la police leur mettait, c’est vraiment un exemple de sang froid et de bonne conduite. La justice a puni un sursaut d’orgueuil incontrôlable d’une personne parmis beaucoup, et peu violent qui plus est. Peut-être les supporters auraient-ils dû tomber sur les policiers et les bastonner comme ça ils seraient peut-être tous ressortis libres d’Espagne ...

                        J’avais l’image de l’Espagne comme étant un pays chaleureux et accueillant, mais là son image en prend un coup...


                        • TSS 7 décembre 2008 10:33

                          recession economique,plus d’argent, tentation d’independance de la Catalogne !il fallait un derivatif pour le

                          gvt espagnol  !

                          quoi de mieux que de pousser au nationalisme (retour en force du franquisme) et au sentiment anti français

                           qui d’ailleurs a toujours etait sous jacent en Espagne... !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès