• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Enquêtes participatives > Faut-il stocker des ampoules à incandescence ? > Faut-il stocker des ampoules à incandescence ?

Faut-il stocker des ampoules à incandescence ?

Alors que le top départ d’une conversion massive de nos lampes est donné aujourd’hui  (30 juin), certains se demandent si les bénéfices annoncés sont bien réels et si l’impact des lampes fluo-compactes sur l’environnement et la santé n’a pas été minimisé. Qu’en est-il vraiment ? Faut-il suivre le mouvement ou résister en stockant des ampoules à incandescence ?

Au terme de cette enquête, il apparaît que les questions soulevées ne sont pas sans fondement. Il est donc conseillé d’appliquer le principe de précaution et de ne changer les ampoules qu’avec parcimonie :

-  Remplaçons les ampoules les plus utilisées (plus d’une heure par jour) par des fluo-compactes,  mais cherchons les bonnes affaires pour ne pas les payer plus qu’elles ne valent. Et recyclons les en fin de vie.

-  Pour toutes les autres, ne faisons rien tant qu’elles tiennent le coup. Au besoin, prévoyons quelques ampoules à incandescence de rechange.

Le mouvement est lancé : les bonnes vieilles ampoules à incandescence vont peu à peu disparaître des linéaires pour céder la place aux lampes basse consommation, principalement fluo-compactes. C’est une décision européenne reprise en France de manière volontariste par le Grenelle de l’environnement.

Pas un big-bang, mais presque …

La convention passée entre l’état et les parties prenantes précise en effet que les ampoules de 100 W et plus seront bannies au 30 juin 2009, celles de 75 W au 31 décembre, celles de 60 W au 30 juin 2010, etc. Mais attention, ni les spots, ni certaines lampes halogènes, ni les lampes spéciales ne sont concernées, du moins pour l’instant (Détails sur le site de l’AFE).

Dans un récent avis, l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) résume les enjeux. Le remplacement programmé devrait permettre d’économiser 6 TWh (6 milliards de kWh) par an à l’horizon 2016, soit un peu plus d’1% de la consommation électrique française. Il devrait permettre également d’éviter "près de 1 million de tonnes" de CO2, soit un peu moins de 0.2% des émissions françaises de gaz à effet de serre. Enfin, les lampes fluo-compactes seront recyclables à 93%.

Mais au-delà des objectifs louables d’économie, cette vaste opération constitue sans aucun doute une aubaine pour les fabricants et importateurs de lampes. En substituant des produits vendus autour de 1 € par d’autres vendus autour de 8 €, leurs chiffres d’affaire et leurs bénéfices vont exploser, d’autant que le coût de fabrication des fluo-compactes ne dépasserait pas 2 $ (1.50 €).

C’est dans ce contexte que sont nées un certain nombre de controverses sur l’opportunité de l’opération, d’autant plus qu’une autre technologie plus prometteuse, les LEDs (diodes électroluminescentes), pourrait prendre le relais dans quelques années.

 

Les controverses

Controverse N° 1 : Les lampes fluo-compactes contiennent du mercure qui est volatile et toxique.

Elles en contiennent en effet 3 mg en moyenne, 5 mg maxi. Comme il s’en est vendu environ 30 millions en 2008, cela fait 90 kg de mercure, soit seulement 0.05% des 188 tonnes consommées chaque année en France, mais qui risquent néanmoins de se retrouver un jour dans la nature.

- soit parce qu’on casse une ampoule chez soi.

- soit parce qu’elles n’aboutissent pas, ou pas intactes, dans la filière de récupération qui a été mise en place par Récylum.

Les vapeurs de mercure sont toxiques. La valeur limite d’exposition professionnelle en France est de 50µg/m3, en moyenne pendant 8 heures par jour, 5 jours par semaine. Si on casse une lampe contenant 5 mg de mercure dans une pièce de 10 m2 (25 m3), à supposer qu’on laisse le temps au mercure de se disperser dans la pièce (ce qu’il ne faut évidemment pas faire, voir ici la conduite à tenir), la concentration théorique atteindra 200 µg/m3. Si on aère efficacement la pièce et qu’on élimine les débris, la concentration va retomber rapidement. Dans le test fait par Osram dans une pièce de 35 m2 (!), la concentration n’a pas dépassé 25 µg/m3 et est retombée à 0 après quelques minutes d’aération.

Un article du Canard enchaîné avait lancé l’alerte en 2005, mettant l’accent sur les risques liés au recyclage d’un produit aussi fragile et aussi facile à mettre à la poubelle. Pour l’instant, le taux de retour est en effet faible - mais cela peut s’expliquer par la durée de vie de ces lampes dont la commercialisation est récente

Les fabricants de leur côté font valoir que l’électricité économisée par les lampes fluo-compactes provient souvent (mais peu en France) de centrales à charbon et que le charbon contient du mercure. Globalement, le bilan serait positif. Il y aurait moins de mercure dans les lampes que dans le charbon qu’on évite de brûler. C’est sans doute pour cette raison que l’UE n’a pas relevé de contradiction avec sa stratégie de réduction du mercure adoptée en 2005. Mais pourtant les risques sont différents : on ne respire pas directement ce qui sort des cheminées des centrales thermiques, alors que quand on casse une ampoule, on a le nez dessus !

Première raison donc d’appliquer le principe de précaution et de limiter nos achats d’ampoules au mercure.

 

Controverse N° 2 : Les lampes fluo-compactes émettent des radiations électromagnétiques qui ne seraient pas sans danger.

Les composants électroniques utilisés pour éviter le scintillement génèrent des champs électromagnétiques de basse fréquence (30-60 kHz). Il y a un pic à l’allumage, puis le champ décroît. A plus d’1 m, il est noyé dans le bruit de fond. Entre 1m et 20 cm, il est inférieur aux normes en vigueur pour ce domaine de fréquences. Mais selon les mesures du Criirem il y aurait un problème à moins de 20 cm. Comme il n’existe pas de protocole de mesure normalisé pour effectuer les mesures aussi près de la source, celles-ci n’ont pas été validées. L’ADEME a donc saisi l’AFSSET (Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail) pour officialiser une méthode. En attendant le résultat de nouvelles mesures, il vaut mieux ne pas trop s’approcher …

Le Comité scientifique des risques sanitaires émergents et nouveaux (CSRSEN/SCENIHR) de la Commission européenne a émis un avis en septembre 2008 sur les effets des lampes basse consommation sur la santé. S’il ne trouve rien à redire sur les champs électromagnétiques, il indique par contre que « la seule propriété des lampes fluorescentes compactes qui puisse éventuellement représenter un risque supplémentaire est le rayonnement ultraviolet et de lumière bleue émis par ces appareils. Dans le pire des cas, ce rayonnement pourrait aggraver les symptômes de quelque 250 000 personnes au sein de l’UE souffrant de maladies cutanées rares qui les rendent extrêmement sensibles à la lumière. (…) L’utilisation de lampes basse consommation à double enveloppe ou d’autres technologies similaires atténuerait les risques tant pour la population générale que pour les patients sensibles à la lumière. »

 

Controverse N° 3 : La substitution ne sert à rien, car en hiver, il faut compenser la chaleur des ampoules à incandescence par un supplément de chauffage.

On trouve beaucoup de réponses fantaisistes dans les forums. Cela n’est pas étonnant, car la question est complexe. En l’absence d’étude sérieuse, voici ce qu’on peut affirmer :

- de par le principe de conservation de l’énergie, toute énergie émise par une ampoule, qu’elle soit thermique ou lumineuse contribue "in fine" à chauffer la pièce dans laquelle elle se trouve. La seule énergie qui s’échappe est la lumière qui sort par les fenêtres quand elles ne sont pas obturées par des rideaux ou des volets. Le reste contribue à chauffer la pièce et se dissipe plus ou moins vite par les parois selon la qualité de leur isolation, de la même manière que la chaleur produite par les radiateurs.

- la question débattue est de savoir si la chaleur générée par l’allumage d’une ampoule à incandescence modifie la marche du chauffage de la pièce ?

La réponse dépend du mode de régulation du chauffage : régulation générale par sonde extérieure, par sonde intérieure, régulation individuelle par radiateur. Dans le premier cas, l’éclairage est sans influence sur le chauffage, dans le second, seul l’éclairage de la pièce où se situe la sonde a un impact. Dans le dernier cas, l’ADEME indique que dans un appartement de 80 m2 chauffé par des convecteurs électriques, le besoin de chauffage supplémentaire induit par le changement des ampoules serait de 75 kWh par an. Les habitants de ce logement moyen n’économiseraient donc que 200 kWh (au lieu de 275) sur une consommation liée à l’éclairage de 365 kWh.

Dans ce dernier cas, c’est à dire quand chaque radiateur possède une régulation individuelle, la réponse dépend aussi de la position de l’ampoule. Si l’ampoule est au plafond, son allumage ne modifierait pas la marche de la régulation de la pièce (mais probablement celle de la pièce située au dessus).

- quand le logement est chauffé au gaz ou au fioul, la compensation éventuelle de l’énergie électrique par une énergie fossile oblige à s’enquérir du bilan CO2. Si, comme les antinucléaires, on prend en compte le contenu marginal en CO2 de l’électricité (600 à 700 g CO2/kWh), il n’est pas inintéressant de remplacer une part de la consommation électrique par un peu plus de chauffage aux énergies fossiles (dont le contenu en CO2 n’est que de 200 à 300 g CO2/kWh). Sinon, on estimera qu’il n’est pas indiqué de remplacer du courant électrique d’origine essentiellement nucléaire et hydraulique (40 à 90 g CO2/kWh) par des énergies fossiles brûlées à domicile. (note ADEME/RTE)

Cette controverse est donc fondée. Les promesses d’économies d’énergie ne seront pas entièrement tenues : dans la plupart des cas, le chauffage devra compenser au moins une partie de la chaleur fournie aujourd’hui par les ampoules à incandescence (mais a priori sans impact négatif sur les émissions de CO2).

 

Controverses N° 4 : Les lampes fluo-compactes créent de la puissance réactive, qui réduit les économies d’électricité escomptées

Ce n’est pas un inconvénient pour les particuliers qui ne sont pas facturés pour ça, mais c’en serait un pour la collectivité, car la puissance réactive augmente les pertes en ligne.

Il est difficile de se faire une opinion, les fabricants de lampes ne communiquant pas sur ce sujet. J’ai donc procédé à des mesures de cosφ sur des lampes de deux marques. J’ai trouvé des valeurs voisines de 0.6, c’est-à-dire bien inférieures à la valeur de 0.8 en dessous de laquelle EDF facture un supplément à ses clients industriels. Il faudrait bien sûr faire plus de mesures, mais on peut d’ores et déjà affirmer que les économies annoncées sont en partie neutralisées par cet effet. De combien ? Cela devra être évalué.

 

Vrai ou faux ?

- Les lampes fluo-compactes produisent une lumière blafarde.
Faux.
Les lampes fluo-compactes peuvent produire une lumière froide ou chaude (bleutée ou jaune). Cette caractéristique sera indiquée sur les emballages à partir de septembre 2010.

- On ne peut pas utiliser de variateur.
Vrai.
Mais les fabricants commercialisent maintenant des fluo-compactes compatibles avec les variateurs. Cette caractéristique est signalée par un logo sur l’emballage.

- Les lampes fluo-compactes éclairent moins bien.
Faux.
Ce sont les tables de correspondance entre anciennes et nouvelles lampes qui sont parfois imprécises. Il faudra s’habituer à parler en lumens, et non plus en watts. En attendant, ne pas hésiter à choisir des puissances un peu plus fortes.

 

Que faire ?

Sylvie, une mère de famille interviewée par Capital (M6, 11 mai 2009) a remplacé toutes les lampes de sa maison pour la jolie somme de 694.40 €. Elle est heureuse d’avoir fait un geste pour l’environnement, mais est consciente qu’elle ne rentabilisera sans doute jamais son investissement. Fallait-il être aussi extrémiste ?

Sûrement pas ! Je conseille un calcul simple, en oubliant un instant les économies d’énergie, puisqu’elles ne sont pas aussi importantes qu’on veut bien le dire. Les données que j’utilise sont des valeurs moyennes officielles, que chacun peut ajuster à son idée.

Une lampe à incandescence dure 1000 heures et coûte 1 €. Une lampe fluo-compacte de 8000 heures de durée de vie annoncée achetée 8 € ne reviendra donc au final pas plus cher. Mais à condition de l’utiliser 8000 heures, c’est-à-dire au moins 1 heure par jour pendant 20 ans !

Conclusion pratique : le changement des ampoules utilisées plus d’une heure par jour est forcément gagnant, et d’autant plus gagnant qu’on paiera les fluo-compactes moins de 8 €.

Trouver des prix bas ne devrait pas être trop difficile, car la convention passée entre le ministère et les enseignes de la distribution et du bricolage prévoit « une opération promotionnelle de très grande ampleur en 2009 ». Une autre piste est donnée par le site suisse topten.ch qui recommande les lampes Ikea, bon marché et de bonne qualité. Mais attention aux importations mal contrôlées. Les marques de fabricant ou de distributeur offrent une certaine garantie de qualité, même si beaucoup de leurs lampes sont aussi fabriquées en Chine.

Inversement, l’intérêt n’est pas évident pour toutes les ampoules utilisées peu souvent (caves, greniers, pièces inutilisées, résidences secondaires …) ou fréquemment mais pendant de courtes durées (WC, couloirs, salles de bains …). D’une part, toutes les fluo-compactes ne supportent pas les allumages fréquents ni ne donnent leur pleine puissance immédiatement, d’autre part, le jeu n’en vaut pas la chandelle. Ni économiquement, ni, on l’a vu, du point de vue de l’environnement. L’ADEME contactée pour cette enquête conseille, pour ces utilisations, de garder les vieilles ampoules jusqu’à ce qu’elles grillent.

Faut-il faire des stocks en prévision de cette éventualité ? L’ADEME ne le préconise pas, mais on peut le faire, de manière raisonnable - pas plus d’une pour trois - car la technologie va évoluer très vite. On peut en tous cas garder les ampoules à incandescence remplacées plutôt que les jeter.

Pour terminer, un petit coup de projecteur sur les lampes halogènes haute efficacité. Vendues quelques €, elles durent plus longtemps et sont plus économes que les ampoules à incandescence, sans présenter les inconvénients des fluo-compactes. Elles peuvent représenter un bon compromis, à condition de les trouver effectivement chez les détaillants.

Remerciements : le déclic de cette enquête m’a été donné par l’article d’Eugène Wermelinger dans Agoravox : Ampoules basse consommation, mais haute dangerosité ? Merci également à Liberty, fergus, lapa, roger_imotep, Truk, jacques, dont j’ai suivi les pistes indiquées dans leurs commentaires.

 

Crédit photo : zetson

Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (113 votes)




Réagissez à l'article

118 réactions à cet article    


  • tchoo 30 juin 2009 10:42

    Et l’aspect industriel : les usines d’ampoules flou-compactes ne sont en France ni en Europe, alors qu’il restait encore quelques fabriques de lampes à incandescence.
    Encore une délocalisation !


    • Eric Lombard Eric Lombard 5 juillet 2009 10:17

      @ tous ceux, nombreux dans ce forum, qui disent la même chose : les lampes fluo-compactes ne durent pas.

      C’est un point qu’il va falloir creuser. Mais comment faire concrètement ? Qui parmi vous enregistre les durées d’allumage de chacune de ses lampes ?

      Interroger les fabricants et importateurs ? Ils vont nous dire que tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes, du moins officiellement, car en off un représentant d’un fabricant a reconnu que la fiabilité est déficiente, même chez les fabricants « sérieux ».

      Se reposer sur des tests de Que choisir ou 60 millions ? On n’aura de tests que sur des lampes déjà anciennes, car 8000 heures, c’est un peu plus d’un an de tests sans compter les phases d’extinction !

      Mais écoutons déjà ce que dit 60 millions dans son numéro de juin :

      « A partir de septembre 2009, les fabricants se verront imposer certains seuils de qualité : au moins une ampoule sur deux devra dépasser 6 000 heures de durée de vie.
      Plus de 85 % du flux lumineux devra être maintenu après 2 000 heures de fonctionnement, et le nombre de cycle d’allumages/extinctions devra être supérieur à la moitié de la durée de vie en heures de la lampe (un objectif qui reste très modeste)... »

      Ce qui confirme qu’aujourd’hui on est encore assez loin du compte ...


    • Ruut Ruut 11 janvier 2011 12:46

      Cela fait 2 ans que ma maison est équipée d’ampoules économiques.

      Et sur les 12 ampoules 8 ont déjà dues être remplacées.

      Celles qui sont allumées souvent pour de courtes périodes.

       

      Cette obligation est une honte.

      La marque ne change rien au problème.


    • Yoann Yoann 31 janvier 2011 11:00

      Merci pour cet article on ne peut plus clair (repris ici : ampoule incandescence vs fluocompacte)

      C’est une honte, ces ampoules sont beaucoup plus chers et ont besoin d’être remplacée beaucoup plus souvent pour celles qui sont allumées très peu de temps et celles qui sont « au froid » par exemple, cave ou garage ...

      Cela mérite encore un lancé de chaussures mais cette fois-ci, sur les industriels !!!


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 30 juin 2009 10:48

      Salut Eric,


      Je me souviens très bien de l’article de mon ami Eugène ( que je salut en passant )

      En effet ce dernier signalait déjà en début d’année les dangers de l’électro-pollution, et dans ton article ce qui m’inquiète dans ces lampes, c’est la controverse n° 2


      Controverse N° 2 : Les lampes fluo-compactes émettent des radiations électromagnétiques qui ne seraient pas sans danger.


      ..... et notamment cette phrase :Mais selon les mesures du Criirem il y aurait un problème à moins de 20 cm.... et cette distance est la distance d’utilisation générale des lampes de bureau ou de chevet !!!!


      Alors j’m’en vais peut ben stocker quelques « vieilles ampoules » à papa !


      @+ P@py


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 30 juin 2009 11:11

        Bonjour,

        « Les promesses d’économies d’énergie ne seront pas entièrement tenues » Sans aucun doute, aucune promesse n’est jamais tenue sauf pour les poches des producteurs,

         « Il est difficile de se faire une opinion, les fabricants de lampes ne communiquant pas sur ce sujet. » Déjà, ils ne se vantaient pas de tremper le filament de magnésium dans l’acide pour en diminuer la durée de vie...

        Nous vivons une époque formidable où nous pouvons voir les fruits de la recherche se tourner vers différentes voies : l’hydrogène ultra compliqué ou l’électricité ultra simple pour la voiture, le panneau photovoltaïque de toiture ou l’usine nucléaire lointaine, l’hyper sophistiquée ampoule à incandescence néon 22O v ou la Led simple 12 v...et dans chaque domaine, comme par hasard, le système le plus lointain, le plus coûteux est encouragé pour les beaux yeux du Grenelle !

        La stratégie est pourtant simple, faire payer par la masse des gogos la longue chaine de distribution de formules prometteuses à abonnements permet à l’initié de s’équiper d’autonome à moindre prix...

        Dans ce domaine, ce n’est pas flagrant : http://www.h2osmose.com/leds/

        Mais dans celui-ci ça l’est ! http://199.84.131.196/catacombes/EV1Eulogy.htm . D’ailleurs, le grand intérêt des grands groupes industriels s’affiche dans cette vidéo qui captent les brevets pour les enterrer ou les appliquer sur des modèles hauts de gamme. on peut noter à ce sujet que les trois premières voitures électriques qui sortent sont des cabriolets AC Cobra, Venturi, et Tesla...pas des 4L !


        • Gasty Gasty 30 juin 2009 12:06

          En effet. Lorsque le marché sera saturé, nous passerons à la Led.

          Il en va de même avec l’électro ménagers et en particulier l’audio vidéo. Des ventes sont faites avec des lecteurs qui auraient pu être à l’origine équipé par exemple d’une prise USB et ne le sont pas car réservé pour la prochaine fournée. Matériel obsolète dès la vente et incitation à la consommation continu.

          Comme dit l’auteur, se limiter à l’éclairage susceptible de fonctionner plusieurs heures, inutile de se précipiter.


        • Gasty Gasty 30 juin 2009 12:24

          Intéressant le lien de lisa SION : http://199.84.131.196/catacombes/EV1Eulogy.htm


        • L'enfoiré L’enfoiré 30 juin 2009 11:16

          @L’auteur,

          < !—[if !supportEmptyParas]—>< !—[endif]—>

          Est-ce un effet de lumière ? Je rigole évidemment.


          En fait, votre article apporte un dilemme très général : pollution contre consommation électrique.

          Qu’est-ce qui est le plus urgent aujourd’hui ?

          Diminuer la consommation d’électricité, à mon avis.

          Il n’y a aucun progrès qui n’ait un effet secondaire. Ce sera écrit sur la posologie du pharmacien ou comme précautions d’usage pour les autres. La modernité et les progrès, c’est ça.

          Il n’y a pas photo, la longueur de vie et la consommation sont en augmentation.

          Que ceux qui assez maladroits pour laisser tomber leur nouvelle lampe, assument et apprennent à s’en servir.

          Il y a pourtant quelques points pratiques qui ne sont pas résolus dans les LFC : pas de variateur de puissance, la taille importante parfois difficile à inclure dans un espace réduit, sensibles aux rayons de soleil, la latence avant l’utilisation optimale,

          Les anciennes lampes, il ne faut pas les jeter. Elles disparaitront très vite. Les magasins vont aussi tenter d’écouler les stocks avec des rabais. Stocker ? Les magasins seront contents ? Ils n’aiment pas faire les stocks eux-mêmes. Mais jusque quand ? Qui sait les musées en seront peut-être friands.

          Lumière blafarde ? Non, différente en couleurs. Si vous faites de la photo, vous devrez peut-être changer les niveaux de gris. Elle sera moins chaude.


          • Eric Lombard Eric Lombard 30 juin 2009 12:30

            @ l’enfoiré :

            Bien d’accord qu’il faut essayer de réduire la consommation d’électricité, car aucun mode de production n’est exempt de problèmes : ni l’hydroélectricité avec ses barrages, ni l’éolien qui mite le paysage, ni bien sûr le nucléaire avec ses risques et ses déchets ou le charbon avec son CO2 ...
            Et si dans le même temps on développe les usages de l’électricité pour lutter contre le réchauffement (transports en commun, voiture électrique, pompes à chaleur, etc.) il va falloir produire plus ... ou économiser !

            Mais cela n’empêche pas d’être prudent. Personnellement, pour avoir longuement discuté avec un médecin qui fait de la pharmacovigilance, je limite l’usage des médicaments au strict minimum.


          • L'enfoiré L’enfoiré 30 juin 2009 13:39

            Bonjour Eric,
             Je suis ABSOLUMENT d’accord. Je l’ai dit dans mon autre commentaire réponse à Eugène.
             Quand on prend des décisions pareilles, il faut être sûr de son coup.
             La vidéo de 3° oeil était édifiante.
             Toujours le meilleur prix performance. Dans le prix, les effets secondaires doivent être comptabilisés. C’est ça mon pragmatisme.
             Cela se réflète dans mon article du jour, également.



            • tylhdar tylhdar 25 juillet 2009 13:55
              page non trouver
              (fallait pas faire confiance a DM ou youtube)

            • dup 30 juin 2009 11:47

              une imbecilté technocratique de plus . Les lampes à incandescence ont certes un rendement assez mauvais , mais dans nos climats où l’on doit chauffer 6 mois par an , leur rayonnement contribuait au chauffage et n’est pas totalement perdu , bien que chauffer 100 % électrique est une aberration. Ensuite qu’en est il des lampes halogènes qui ont une part importante dans le design et l’éclairage . Faudra il faire un marché noir on verra on des dealers de lampes ? quand l’état remplit plus les fonction regaliennes ,il s’occupe de détails pour faire diversion. Une luminosité importante peut se faire qu’avec des lampes à incandescence , halogène en particulier.


              • Eric Lombard Eric Lombard 30 juin 2009 12:13

                Petite précision sur les lampes halogènes :
                - les R7s qui ont une forme de crayon et qui sont employées dans les lampadaires ou les projecteurs halogène et qui existent en 300 et 500 W ne sont pas bannies, car il est difficile de délivrer cette puissance autrement (mais pas impossible, levez la tête dans les magasins ou les bureaux).
                - les G9, toutes petites, utilisées dans certaines lampes de bureau ou de chevet ne sont pas bannies non plus.
                (Voir détails sur le site de l’AFE, association française de l’éclairage)

                Et comme je le signale à la fin de mon article, il existe des lampes halogènes qui peuvent remplacer les ampoules classiques à culot, dont le prix, l’efficacité et la durée de vie sont intermédiaires entre les ampoules à incandescence et les fluo-compactes.


              • eugène wermelinger eugène wermelinger 30 juin 2009 11:48

                http://www.guadeloupe.franceantilles.fr/regions/departementales/une-journaliste-scientifique-denonce-les-lampes-basse-co


                Bonjour à tout le monde,
                Bravo et merci à Eric pour la reprise de cette enquête particulièrement bien fouillée.
                Ci dessus, je donne un lien vers un texte de la journaliste scientifique Annie Lobé, qui pose la question de l’augmentation significative des cancers à la Guadeloupe, département test où l’on vient déjà de changer toutes les anciennes ampoules.
                Mon conseil : méfiance - il y a arnaque sous roche - , et j’ai stocké une douzaine d’ ampoules anciennes, en attendant que la technologie ait évolué et dans le bon sens. 

                • L'enfoiré L’enfoiré 30 juin 2009 12:16

                  Bonjour Eugène,
                   Ton lien ne fonctionne pas. 
                   Le conseil est bon. La technologie fait souvent des adaptations par l’expérience. Je trouve que la décision d’arrêter la production des lampes à incandescences a été un peu rapide.
                   J’ai recherché l’histoire du tube fluorescent. Il ne date pas d’hier avec Becquerel. Avec Edison, il y avait des rayons X qui a envoyé un employé au cimetière. L’enfer est pavé de bonnes intentions. Argon et mercure, chez Philips en 1973.
                   Et si on travaillait en plein jour et dans le soleil.
                   M... lui, il donne le cancer avec ses UV.
                   On est jamais en paix. Dur, dur de vivre...


                • eugène wermelinger eugène wermelinger 30 juin 2009 12:54

                  Salut le belge enfoiré !


                  Si, il fonctionne, après le « oups » il faut aller ici :

                • alberto alberto 30 juin 2009 14:06

                  Bonjour, Eugène, et bonjour à tous,

                  Perso, je pense que l’augmentation des cancers de prostates en Guadeloupe (et ailleurs) est antérieur à l’utilisation des lampes basse consommation : les guadeloupéens ont bien d’autres raisons d’en être atteints notamment par l’emploi massif des produits phytosanitaires dont certains légalement interdits continuent d’être utilisés.

                  Par ailleurs, en d’autres lieux, on a pas constaté de corrélation évidente entre cancer de la prostate et exposition aux champs électromagnétiques élevés même si d’autres affections étaient constatées, ainsi les zones proches des lignes à très hautes tensions, où l’exposition aux rayonnement d’ antennes d’émissions de puissance.

                  Quant au choix de se débarrasser des ampoules à incandescence, pour moi, il est urgent d’attendre, surtout aux endroit de passage où l’éclairage est soumis à de nombreuses manœuvres de marche/arrêts : en effet, si les fabricants indiquent un nombre d’heures de fonctionnementde leurs lampes ils sont assez discret sur le nombre de marche/arrêts admissibles...

                  Enfin voir si les circuits de démarrage des LEDs n’émettent aucun rayonnement...

                  Bien à vous.


                • L'enfoiré L’enfoiré 30 juin 2009 15:22

                  Alberto,
                   Bien vu et compris. Pas de déductions hatives. A 2 mètres de distance, était-il dit dans la vidéo, rayonnements perdus.
                   Je ne dirais pas la même chose du GSM qui se trouve à ma ceinture, à me pomper les pompes et les roubignoles.
                   Donc, Guade devra s’armer d’une loupe avant d’affirmer.


                • tylhdar tylhdar 25 juillet 2009 14:04

                  « Enfin voir si les circuits de démarrage des LEDs n’émettent aucun rayonnement... »
                  Pas le moindre, c’est rien qu’un simple redresseur de courant, comme on en trouvent dans un chargeur de portable ou autre.


                • impertinent3 impertinent3 30 juin 2009 12:12

                  Comme je regrette que mon grand-père n’ai pas fait provision de lampes à pétrole !


                  • maxim maxim 30 juin 2009 12:20

                    perso ,j’ai stocké et stocke encore les ampoules classiques ...

                    on voit que dalle avec les basses conso ,elles sont volumineuses,il faut deux plombes entre le temps d’allumage et la clarté ,et en plus c’est très cher pour le résultat ....

                    chez moi il y a des spots et des hallogènes ,et des ampoules classiques sur les lampes de chevet et de salon ,il suffit de régler l’intensité pour avoir un bon éclairage d’ambiance ,sans fatigue des yeux ,et pour une conso maitrisée ...et bien sûr ne pas laisser allumée une pièce que l’on quitte !....

                    sur la conso annuelle ,l’EDF me rend toujours du fric en trop perçu ....


                    • plancherDesVaches 30 juin 2009 13:09

                      Bien vu Maxim.

                      Et lorsque l’on voit le prix de fabrication de 2 Euros par rapport au prix de vente....

                      Hhmm... EDF vous rend de l’argent.... : vous inquiètez pas, il fait ça à tous les clients, par contre, comme pour les « jours de compensation » des banques entre opérations, ils le font travailler, votre argent.
                      EDF est un voleur modeste, d’ailleurs.... Lors du passage à l’euro, tout les arrondis supérieur lui permettait de gagner 3 francs sur le total.

                      A l’auteur.
                      Vous analysez de façon exhaustive du point de vue matériel.

                      Maintenant, je vais vous parler argent :

                      Chiche que si mon ampoule me lâche au bout de moins de 8000 heures (même en fonctionnement continu), je vous parie qu’elle ne me sera pas remboursée......
                      Et vu le prix....


                    • mimine mimine 30 juin 2009 12:57

                      je me refuse d’utiliser ces nouvelles sources d’empoisonnement : dans 20 ans combien d’ampoules auront été cassé dans mon appart ?

                      la filière de traitement de ces déchets c’est la même qu’on a mis en place pour les ordi ? (exportation vers les chinois)

                      le réchauffement de la planète n’est pas si sur que ça, l’empoisonnement par le mercure l’est, et on n’a pas besoin d’une affaire « amiante bis »


                      • Triodus Triodus 30 juin 2009 13:39

                        Lampes basse conso ? - arnaque à 230% et à 75 balles !


                        • Céphale Céphale 30 juin 2009 14:26

                          Bon article

                          La directive européenne est la victoire d’un lobby industriel mené par Philips.

                          Les ampoules basses consommation coûtent cinq fois plus cher que les ampoules à incandescence, et ne durent pas plus longtemps. En outre elles sont d’une puissante laideur et donnent une lumière blafarde.

                          Mon fils a remplacé toutes ses ampoules à incandescence par des « basse consommation ». Au bout d’un an, la moitié sont grillées. La technique n’est pas au point.


                          • non666 non666 30 juin 2009 14:31

                            1) Les economies annoncées supposent une durée de vie plus importante des lampes « nouvelles technologies » sur les ancoennes : Or aujourd’hui, rien ne le prouve.

                            Les mesures annoncées sont basées sur des lampes de bonnes qualitées, produites en Europe par rapport a des lampes a incandescence d’anciennes techno.

                            Mais le marché , lui, est un marché de « cheap » produit en Chine qui n’a pas du tout la meme durée de vie que ce qui est annoncé. On paie donc plus cher un produit qui ne sera pas rentable economiquement.

                             

                            2) la polution electromagnetique et electrique EST le scandale du 21 eme siecle annoncé. Ce sera notre amiante a nous.... téléphonie portable, PC, lampes nouvelles technologies tout cela emet sur des longueurs d’ondes qui sont aussi celles des resonnances molecules d’eau qui composent notre corps.
                            Au japon , les cancers du cerveaux ont connus une augmentation notable depuis l’avenement de la telephonie mobile.
                            Les techniciens qui travaillent dans des centre de recherche (et d’exploitation) de radar et d’emetteur haute frequence « produisent » plus de filles que de garçons.
                            les gamettes XX sont en effet plus lourdes et plus resistantes que les gametes XY.

                            D’un autre coté, quand des operateurs de telephonie mobile ont leur chaine TV et financent l’actuel president de la république (vous le savez le petit austro-hongrois) on ne risque pas d’avoir la lumière faite sur les risques sanitaires des ondes electromagnetiques....
                            Sinon visualisez ça et cherchez des renseignements sur nikolas tesla :
                            http://video.google.fr/videosearch?hl=fr&q=tesla&rlz=1W1GZEZ_fr&um=1&ie=UTF-8&sa=N&tab=wv#


                            • patroc 30 juin 2009 15:32

                               J’ai déjà fait le stock des « vieilles » ampoules. L’émission magnétique des ampoules basse consommation est énorme et qui s’en sert pour sa lampe de chevet risque gros sans y penser.. Aujourd’hui, on commence à en parler et c’est tant mieux car obliger l’achat de ce genre de produit sans en dénoncer les dangers est tout bêtement scandaleux..


                              • François M. 30 juin 2009 15:57
                                Si vous en brisez une à la maison, selon les règles de l’EPA aux É-U (U.S. Environmental Protection Agency), il faut fermer tout système de ventilation, de chauffage ou d’air conditionné et ouvrir les fenêtres. Ne pas s’approcher de la zone sinistrée : évacuer tous les occupants de la maison ainsi que les animaux pour 15 minutes ou plus. Ensuite, ramasser les fragments avec un morceau de carton et les placer dans une bouteille de verre. Enlever le reste des poussières et fragments avec du ruban adhésif et les placer dans la bouteille qu’il faut refermer par la suite.
                                Ne pas utiliser l’aspirateur ni le balais.Les lampes fluorescentes compactes (LFC) toxiques

                                • mimine mimine 1er juillet 2009 10:21

                                  et puis quoi encore ? acheter une combinaison pour labo radioactifs niveaux 4 ?


                                • ThinkerR 30 juin 2009 16:04
                                  • Le mercure ne me semble pas être un problème : 200 µg/m3 en laissant le temps au mercure de se disperser, comparé aux 50µg/m3 tolérés en moyenne pendant 8 heures par jour, 5 jours par semaine, ça me semble bien peu ! Bien sûr cela implique de sensibiliser les utilisateurs pour qu’ils sachent quoi faire, mais à terme ce n’est pas un problème.
                                  • Les rayonnements électromagnétiques ont l’air de provenir du circuit électrique, et je suis sûr que ce problème sera réglé dans l’avenir. J’aurai tout de même bien aimé voir les comparaisons Wifi/ampoules basse consommation.
                                  • La chaleur émise par les ampoules à incandescences me semble vraiment négligeable, d’autant qu’elle doit être à 95% localisée sur l’ampoule elle-même.
                                  • Controverse n°4 : C’est intéressant de parler du cos phi des lampes basse consommation, mais ça serait encore plus intéressant si tu le comparais au cos phi des ampoules à incandescance.

                                  Stocker les ampoules à incandescances ? Sûrement pas ! On peut se révolter sur leur prix, mais malgré toutes ces remarques, si ça permet d’économiser 6 TWh (6 milliards de kWh) par an à l’horizon 2016, ça vaut le coup. De plus le fait d’imposer ce nouveau type d’ampoule va pousser les entreprises à ameliorer leur produit pour le rendre moins nocif.

                                  Ca vous arrive d’être optimise ?


                                  • Eric Lombard Eric Lombard 30 juin 2009 17:12

                                    @ ThinkerR

                                    Merci pour tes remarques intéressantes, auxquelles je voudrais apporter quelques éléments complémentaires et j’espère quelques réponses :

                                    - Le mercure. Oui, quand on brise une lampe, la concentration peut monter à quelques dizaines, voire quelques centaines de µg/m3, mais cela ne dure pas bien longtemps si on aère correctement la pièce, donc effectivement pas de danger d’atteindre 50 µg/m3 en moyenne sur 8h. Par contre, ce qu’il faut savoir, c’est que cette limite est une norme professionnelle qui concerne des adultes a priori en bonne santé. Je n’ai pas trouvé de norme officielle d’exposition du grand public, mais pour d’autres polluants de l’air, les normes grand public sont souvent 10 à 100 fois plus sévères, afin de protéger les personnes fragiles : bébés, femmes enceintes, malades ... En ce qui concerne le mercure, certaines personnes y seraient extrêmement sensibles du fait des doses accumulées dans l’organisme par migration depuis les amalgames dentaires ( http://francoise-cambayrac.org/).

                                    - les champs électromagnétiques viennent des circuits électroniques, situés dans le culot de la lampe, qui servent de ballast. Certaines lampes en émettent moins que d’autres (voir la video citée par 3° oeil http://www.dailymotion.com/video/x99oeg_la-mort-a-basse-consommation_tech). Il doit donc effectivement y avoir moyen de minimiser ces rayonnements (par blindage ?).

                                    - La chaleur émise est loin d’être négligeable, puisque c’est en la supprimant qu’on est censé économiser 6 TWh par an (relis attentivement la controverse N°3).

                                    - Le cos φ des lampes à incandescence est tout simplement égal à 1, en théorie et en pratique (je l’ai mesuré). Donc pas de puissance réactive du tout.


                                  • Mmarvinbear mmarvin 30 juin 2009 16:09

                                    "Sylvie, une mère de famille interviewée par Capital (M6, 11 mai 2009) a remplacé toutes les lampes de sa maison pour la jolie somme de 694.40 €." :

                                    Alors si en moyenne une ampoule fait 8 euros, on a 694/8 soit 86 ampoules basse consommation.

                                    Elle vit dans un château ou elle en a profité pour renouveler tous ses abats-jours  ?


                                    • finael finael 30 juin 2009 16:19

                                      Personnellement j’ai déjà testé les ampoules basses consommation.

                                      8000 heures dites-vous. Si ce n’était pas si cher j’en rigolerais, pas une n’a tenu un an !

                                      Bon d’accord, les conditions climatiques ne sont pas les meilleures qui soient (grosses différences de température et d’hygrométrie), mais quand même, je suis revenu bien vite aux ampoules à incandescence (et bizarrement pas de différence de facture d’électricité).

                                      Et j’aimerais bien avoir gardé ma lampe à pétrole, folklorique certes, mais qui marchait en cas de panne d’électricité !


                                      • Croa Croa 5 juillet 2009 22:44

                                        En secours je conseillerais plutôt les lampes de camping au gaz. Les lampes à pétrole sont juste bones pour la déco ! (Ou pour faire la fête, comme les bougies, puisqu’on fait maintenant du pétrôle parfumé !)


                                      • HELIOS HELIOS 30 juin 2009 16:47

                                        UNE seule ampoule basse consommation resiste et resiste encore, chez moi, comme d’ailleurs certaines ampoules a incandescence dont une, de 75 watts placée sur mon perron qui a dix ans et qui marche au moins 3 heures tous le soir tous les hivers.

                                        Toutes les autres que j’ai remplacées au fil de la mort de celles a incandescence, sont elles aussi mortes avec une durée de vie comparable..

                                        Dire qu’elles ont une durée de vie 8 fois plus longue est un vrai mesnsonge que personne dans aucun media ne semble vouloir relever.


                                        • x79y 30 juin 2009 16:57

                                          Jamais je n’acheterais des fluo-compactes les risques sont trop grands pour la santé, je passerais aux lampes halogènes après avoir fini mon stock d’ampoules à incandescence.

                                          Le libéralisme économique était censé nous donner la liberté de choix !


                                          • neth neth 30 juin 2009 17:12

                                            Chez nous le libéralisme ne fonctionne que dans un seul sens : casser les entreprises publiques, pour le reste, on est les dindons de la farce. ;)

                                            L’avenir c’est les ampoules à led, c’est celles-ci qu’il faudrait promouvoir. Mais forcément ce type d’ampoules est tellement durable que les industriels ne souhaitent pas vraiment qu’elles soient généralisées trop vite. Une fois le marché saturé d’ampoules à led, le taux de nouvellement sera bien plus faible que pour les autres technologies...
                                            On fait donc trainer les choses avec ces maudites ampoules, néfastes pour la santé, et qui mettent du temps à s’allumer, tout en consommant « un peu moins ».


                                          • wesson wesson 30 juin 2009 19:10

                                            Bonsoir Neth,

                                            "L’avenir c’est les ampoules à led, c’est celles-ci qu’il faudrait promouvoir. Mais forcément ce type d’ampoules est tellement durable que les industriels ne souhaitent pas vraiment qu’elles soient généralisées trop vite.« 

                                            Vous oubliez l’alimentation : faites leurs confiance pour vous en fabriquer des qui vont péter au bout de 2 ans maxi !

                                            Et les leds assez puissantes pour le grand public, ça c’est pas demain la veille ! Pour info, les moteurs de lumière »lamina" (pour une trentaine de watts en Blanc) coûtent environ 1000 € HT, et réclament un bon gros radiateur derrière pour éviter que les leds ne fondent !


                                          • Croa Croa 5 juillet 2009 22:55

                                            Dans « je passerais aux lampes halogènes après avoir fini mon stock d’ampoules à incandescence. » il y a une incohérence puisque les lampes halogènes sont des ampoules à incandescence !

                                            Par ailleurs celles-ci n’ont pas un meilleur rendement sauf en très basse tension (12V) et encore celui-ci reste-il éloigné de celui des lampes fluocompactes.


                                          • Eric Lombard Eric Lombard 6 juillet 2009 08:40

                                            @ Croa

                                            C’est vrai, les lampes halogène sont à incandescence, mais elles sont plus performantes que celles-ci.
                                            Les lampes incandescence appartiennent aux classes E F et G ( < 13 lumens/watt), alors que les halogènes appartiennent à la classe D (13-15 lumens/watt) pour les moins performantes, C (16-20 lumens/watt), ou B (21-51 lumens/watt) pour les plus performantes.

                                            C’est donc une option à ne pas écarter.


                                          • NOUFEL 30 juin 2009 17:56

                                            Bonjour !
                                            je pense que les vieilles habitudes sont diffiçiles à changer.
                                            Il y a véritablement, et sans publiçité,une réelle économie et un plus grand confort à les utiliser.
                                            Les lampes à incandescence c’est de l’histoire ançienne.Et je crois qu’elles ont fait leur temps.
                                            Ne soyons pas trop réfractaire à ce qui est nouveau et qui,peut-être dérange nos habitudes établies.
                                            Je les utilise et j’ ai remarqué que même mon entourage familial est devenu ,comment dire, plus gai,plus « vivant ».La lumière a ,aussi,son importance et impact sur le comportement des personnes.
                                            Savez-vous que la couleur jaune est étudiée (son impact ) en psychologie ?et il est négatif.
                                            La lumière est utilisée pour le confort qu’elle nous procure,alors pourquoi ne pas chercher,toujours,ce qui est mieux.
                                            Vous pensez que les lampes à incandescence n’ont d’effet négatif ? elles en ont,quoiqu’on puisse dire.
                                            Alors si c’est « choisir entre deux maux » je préfère le moins mal,c’est à dire les nouvelles.


                                            • x79y 30 juin 2009 18:16

                                              Si tu veux prendre le risque de terminer ta retraite dans un hôpital c’est toi que ca regarde, moi je suis pour la liberté de choix et après renseignement je suis arrivé à la conclusion que les incandescentes sont de loin préfèrable pour la santé, depuis le temps que les lampes à incandescence existent si elles avaient des effets négatif sur la santé cela se saurait.

                                              Consommer c’est voter, je votes donc contre les fluo et leurs effets délétère.


                                            • wesson wesson 30 juin 2009 19:05

                                              Allez, on va le redire une fois de plus et simplement pour être bien compris :

                                              Les ampoules basse consommation C’est une arnaque à tous les niveaux, au même titre que les e-book, le papier recyclé, ou les films du curé Yann Arthus Bertrand, monsieur « oui vous pouvez rouler en 4x4 si de temps en temps vous faites du covoiturage ».

                                              Plus chère, horriblement plus polluante à la construction ET à leur destruction (pardon - recyclage) , électronique toujours fragile donc qui pète en moins de 2 ans, mécaniquement aussi plus fragile, laides, une sale couleur , et qui lorsqu’elle ont eu le temps de chauffer, ben il faut déjà les éteindre !

                                              Et pour couronner le tout, l’éclairage domestique, ça fait pas 5% de la consommation électrique en France, autant dire une paille !

                                              On est là dans une pure opération de greenwashing, qui va en plus nous coûter des emplois et des délocalisation.

                                              Y’a aucun doute, l’europe c’est bien ce machin à réformer la France malgrès elle, sous la dictée des ultralibéraux.


                                              • gpeur 1er juillet 2009 10:18

                                                Pas mieux.


                                              • rebelife rebelife 8 juin 2011 18:25

                                                Exact, temps de chauffe trop long, lumière blanche « froide » ne durent vraiment pas le temps indiqué, deviennent relativement vite noires, enfin moi qui avait cru économiser, je n’ai économisé que des bouts de chandelles (sans jeu de mots) et je ne suis pas du tout content de la qualité de l’éclairage, encore une fameuse connerie !!!


                                              • Traroth Traroth 30 juin 2009 23:31

                                                Parmi les controverses, on pourrait en rajouer :

                                                • Une ampoule basse consommation est plus complexe à fabriquer et demande donc plus d’énergie et de matières premières qu’une ampoule à incandescence
                                                • La complexité du recyclage va générer des dépenses énergétiques supplémentaires
                                                Bref, le bilan énergétique de ces ampoules n’est vraiment pas formidable...

                                                • Croa Croa 5 juillet 2009 23:12

                                                  « La complexité du recyclage va générer des dépenses énergétiques supplémentaires »
                                                   smiley Tout à fait ! smiley

                                                  Cela était évitable mais le choix des fabricant a été autre, celui du NON RéPARABLE !

                                                  Sur ces lampes, généralement le tube grille ou se fêle : Impossible de le changer ! Pareil pour les composants internes, plus fiables mais pas parfaits : Tout est certi !

                                                  Bref, ces lampes sont des pièges à poubelle et cela n’incite guerre à se jeter dessus !


                                                • ranik 30 juin 2009 23:43

                                                  Expérience personnelle,les ampoules basse consommation sont une infame escroquerie,elles ne tiennent pas beaucoup plus de temps que les autres et consomment plus dans les premières minutes(donc n’allez plus aux toilettes...)


                                                  • joelim joelim 1er juillet 2009 01:34

                                                    Je suis désolé, les lampes à mercure produisent une lumière blafarde, quand elles sont allumées dans une pièce peu chauffée, 15° par exemple. LE temps qu’elles chauffent, soit plusieurs minutes quand même.


                                                    Du moins c’est mon expérience. Donc problème quand on chauffe peu, surtout les lieux de passage genre couloirs. Dois-je chauffer à 17-18° partout pour pouvoir être normalement éclairé ?....

                                                    Ma solution : l’hiver et l’été je place respectivement des lampes à incandescence et des lampes à mercure.

                                                    Inconvénient : j’en ai cassé deux (à force....), une autre s’est arrêtée suite à un petit choc - et oui elle semblent aussi fragiles que les lampes à incandescence, et une quatrième s’est arrêtée toute seule au bout d’un an !

                                                    Et tous ces problèmes, sur une seule pièce (un bureau) avec trois lampes.

                                                    L’avantage de ces ampoules pour moi est qu’elles ne chauffent pas la pièce en période de canicule ! Gros avantage.

                                                    Par contre, çà m’étonnerait qu’on récupère une part significative du mercure qu’elles contiennent. Combien les jetteront où il faut ? Une minorité ! En effet il n’y a aucun endroit où les jeter. On peut seulement les apporter dans un endroit adapté prévu par la commune où on habite. Ne pas oublier d’amener un justificatif de domicile. Et attendre le préposé. Qui ne sera pas du tout intéressé par ce que vous lui amenez (rien qu’un problème en plus). Et où çà va atterrir personne ne sait.

                                                    Ok je noircis, mais je pense que la réalité c’est plutôt çà. La technologie (je pense aussi aux piles-batteries) est-elle condamnée à aggraver la pollution ? Je pense que non, notamment avec les leds... Vivement des leds à tous les étages !

                                                    • Pourquoi ??? 1er juillet 2009 07:06

                                                      Savez-vous qu’avec un moteur Stirling on peut chauffer et éclairer 4 maisons moyennes avec moins de 2 litres de fioul pour 24 heures ?

                                                      Pourquoi cette Europe si vertueusement verte ne promeut-elle pas cette technique ?


                                                      • eugène wermelinger eugène wermelinger 1er juillet 2009 07:22

                                                        Rebonjour tout le monde.

                                                        Je constate que le pourcentage d’avis défavorables sur cette question est passé de 12 % en janvier 09 - date de mon article - à seulement 3 % à ce jour.
                                                        Les mentalités ont donc évoluées.
                                                        Et le peuple éclairé (comme cela sonne juste) comprends qu’il a été grugé.
                                                        Mais la loi est passée. Des incapables qui gouvernent. 
                                                        Les lobbies ont gagné - très provisoirement j’espère.
                                                        Comme la question est placée à présent en enquête participative sur AV, on en reparlera. 
                                                        Pour l’instant parlons-en autour de nous. 

                                                        • Dujnou Dujnou 1er juillet 2009 08:57

                                                          Vous n’ avez pas abordé le sujet sur la longévité. Chez moi, on entre dans une pièce, on allume. Lorsqu’ on la quitte, on l’ éteint. Or, les 4 ampoules nouvelle génération que j’ ai installé, toute de marques, de puissance différentes, ont claqué à 1 et 2 mois d’ intervalle.
                                                          Les tests de longévité nous disant qu’ elles durent plus longtemps ont été fait sur des ampoules allumées en permanence. Dans la réalité, c’ est tout autrement . Alors s’ il faut laisser éclairé une pièce pour faire durer les ampoules au maximum, où sont les économies ?


                                                          • joletaxi 1er juillet 2009 10:24

                                                            expérience personnelle sur plusieurs années :

                                                            magasin de luminaires décoratifs,une centaines de lampes allumées de midi à minuit.Dès que ces lampes sont arrivées sur le marché, j’ai aussitôt remplacé les ampoules classiques question consommation.Au cours des années, j’ai testé pratiquement tous les types proposés sur le marché,ce qui me permet de dire :
                                                            -question durée de vie,cela tient plutôt de l’escroquerie.Aucune des lampes installées n’a duré plus de 2 ans.(vu la durée d’utilisation dans mon cas, cela reste malgré tout rentable)De toute façon, je me vois mal au bout de 2 ans retourner chez mon fournisseur avec une lampe défectueuses et demander le remplacement car elle n’a pas eu la durée de vie annoncée ?
                                                            -question déperdition d’énergie,cela n’a guère d’influence sur les choix.Si l’on se chauffe à l’électricité,cela ne change rien au bilan.
                                                            -question confort,là,c’est sans appel:lumière blafarde,froide,désagréable,et ce n’est pas faute d’avoir essayé tout ce qu’il y a sur le marché.C’est à tel point que le vendeur et moi-même remplaçons systématiquement l’ampoule basse consommation, par une classique ou mieux par une halogène, avec variateur,dès qu’un client manifeste de l’intérêt pour un luminaire, afin de le présenter sous son meilleur jour.
                                                            -question intérêt dans les lieux de passage:nul.Le temps de chauffe (et donc de pic de consommation) .Nous avons gardé les lampes classiques dans tous les lieux de trafic intermittent.
                                                            -question casse et recyclage:j’avoue que lorsque nous cassons ces lampes,assez fragiles finalement,nous n’avons généralement pas le loisir d’appliquer les consignes.Je me vois mal ventiler mon magasin en hiver, quand il y a des clients !J’ai déjà tenté à plusieurs reprises de ramener mon stock, qui devient considérable de lampes défectueuses,à la déchèterie de ma commune:mauvaise pioche, le camion pour les déchets dangereux ne passe qu’une fois par mois,et à des heures qui ne me conviennent pas.Cela finira à la poubelle !
                                                            -vu la faible puissance,je n’avais pas pensé au cos phi.Même avec 100 lampes de 15 watts,cela ne risque pas d’avoir d’influence,mais il est vrai que si tout le monde est équipé,le problème va se poser, surtout que de plus en plus de courants résistifs et pulsés sont injectés sur le réseau(éolienne, photovoltaïque)Il va devenir sage de s’équiper d’un groupe électrogène,car la gestion du réseau va devenir un vrai casse-tête,avec des pannes de plus en plus nombreuses.
                                                            Bref,s’agissant d’un emploi bien particulier,l’intérêt de ces lampes est évident ;pour mon privé, je n’y vois par contre aucun intérêt.

                                                            Et si ,au lieu de toujours réglementer,on laissait le libre choix au citoyen.Sommes-nous donc des imbéciles lobotomisés incapables d’adopter la solution la plus sensée qui corresponde le mieux à notre situation particulière ?


                                                            • Eric Lombard Eric Lombard 4 juillet 2009 09:46

                                                              @ joletaxi

                                                              Intéressant d’avoir le témoignage d’un pro.

                                                              Mais permettez moi de contester votre affirmation :
                                                              « question durée de vie,cela tient plutôt de l’escroquerie. Aucune des lampes installées n’a duré plus de 2 ans. »

                                                              Il suffit de prendre une calculette. 2 ans à raison de 12h par jour (de midi à minuit), cela fait :
                                                              2 x 365 x 12 = 8760 h. C’est bien ce qu’annoncent les fabricants, non ? Où est l’escroquerie ?


                                                            • JoëlP JoëlP 9 janvier 2010 10:23

                                                              Quand est paru cet article, j’avoue que j’étais plutôt pour les lampes basse consommation. Mais six mois plus tard, force est de constater que les ampoules achetées fort cher ne tiennent pas la route. Elles sont soit-disant garanti 6 ans mais certaines ne durent qu’un mois en faible utilisation. J’ai essayer d’en ramener une chez Carrefour Market. J’avais acheté la même que elle qui avait noirci et gardé le ticket de caisse 2 mois. On m’a demandé de la renvoyer au fabricant et comme je hurlais on a exigé le ticket et on m’a finalement remboursé à reculons malgré la garantie de 6 ans.

                                                              Comme je demandais si les inscriptions sur les ticket duraient 6 ans chez CM, on m’a conseillé de scanner tous mes tickets de caisse... Consommateur un métier à plein temps.


                                                            • Céphale Céphale 1er juillet 2009 10:52

                                                              Disons-le franchement : ceux qui ont préparé cette directive européenne sont des cons. Ils ne savent même pas ce qu’est la loi d’Ohm, et ils ne font pas la différence entre un joule et un watt. Ce sont des politiciens véreux. Ils se sont faits embobiner par un lobby industriel.


                                                              • Grasyop 1er juillet 2009 15:31

                                                                « Si, comme les antinucléaires, on prend en compte le contenu marginal en CO2 de l’électricité (600 à 700 g CO2/kWh), il n’est pas inintéressant de remplacer une part de la consommation électrique par un peu plus de chauffage aux énergies fossiles (dont le contenu en CO2 n’est que de 200 à 300 g CO2/kWh). »

                                                                Euh, vous êtes en train de nous dire que le nucléaire consomme trois fois plus de carbone que les hydrocarbures eux-mêmes ? ! !


                                                                • Eric Lombard Eric Lombard 1er juillet 2009 22:12

                                                                  @ Grasyop

                                                                  C’est étonnant, non !
                                                                  Et pourtant c’est bien ce que dit la note RTE/ADEME qui est utilisée par les antinucléaires pour montrer que c’est idiot de continuer à promouvoir le chauffage électrique en France.
                                                                  Lisez la, c’est très instructif.
                                                                  En deux mots, l’électricité marginale (c’est à dire celle qu’on ajoute ou retire de la consommation actuelle) est le plus souvent non-nuclèaire et importée, c’est à dire issue du charbon.
                                                                  Et il vaut mieux brûler du fioul ou du gaz dans sa chaudière (rendement de 90 à 100%) que du charbon dans une centrale pour en faire de l’électricité (rendement 30 à 40%).


                                                                • Grasyop 2 juillet 2009 17:47

                                                                  Donc ce n’est pas du nucléaire en fait, c’est du charbon ! J’avais mal compris ce CO2 marginal, je pensais qu’il s’agissait de prendre en compte le carbone consommé pour construire, entretenir et démanteler les centrales.


                                                                • sobriquet 1er juillet 2009 17:42

                                                                  J’ai déjà vu des lampes fluo-compactes durer moins de 1000h alors que ne les malmenais pas. J’ai aussi déjà vu des ampoules à incandescence durer plus de 5000h...

                                                                  J’aimerais savoir si quelqu’un a déjà fait le même constat que moi : J’ai une lampe fluo-compacte dans ma chambre, et, éteinte, dans le noir, il arrive régulièrement qu’elle se remettre très brièvement à émettre de la lumière. Ça dure une fraction de seconde, et c’est une lumière très faible, mais c’est suffisant pour attirer parfois mon attention. Pourtant, mon installation électrique est assez récente et aux normes. Il m’est arrivé de constater cela trois fois en environ une heure.

                                                                  D’autres ont-ils déjà constaté cela ? Certains auraient-ils une explication à ce phénomène ?


                                                                  • Croa Croa 5 juillet 2009 23:31

                                                                    Non, jamais mais c’est possible.

                                                                    Quelques pistes :
                                                                    - Habites-tu à coté d’une base aérienne ? Cela viendrait alors du balayage d’un radar primaire.
                                                                    - Ton voisin est-il cibiste ? (Genre bricoleur capable de balancer des puissances hors normes)
                                                                    - Cela peut venir aussi du four à micro-ondes (Il serait alors défectueux.)
                                                                    - Cela peut venir du téléphone portable posé à coté de ta lampe.
                                                                    - Etc...

                                                                    Cherche, tu trouvera sûrement !


                                                                  • beneolentia beneolentia 15 août 2009 18:06

                                                                    Bonjour sobriquet

                                                                    « D’autres ont-ils déjà constaté cela ? Certains auraient-ils une explication à ce phénomène ? »

                                                                    J’ai déjà constaté la même chose que toi, avec une installation électrique récente aussi (datant de 2001)

                                                                    mais, je n’ai pas d’explication a fournir au phénomène.



                                                                    • Eric Lombard Eric Lombard 4 juillet 2009 11:41

                                                                      @ dup

                                                                      Merci pour ce lien qui fournit plusieurs infos intéressantes :

                                                                      - les consignes de santé Canada en cas de bris de lampe fluo-compactes, qui me paraissent plus judicieuses que celles d’Osram (voir lien dans mon article) : aérer d’abord, nettoyer ensuite, plutôt que le contraire.
                                                                      - la fiche toxicologique du mercure de l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité).
                                                                      - Les justifications du gouvernement canadien pour l’adoption des fluo-compactes :
                                                                      Les lampes ne seront pas assujetties à l’interdiction puisqu’il n’existe pas, pour l’instant, de substitut sans mercure comparable offrant des économies d’énergie équivalentes et puisque des progrès considérables ont été accomplis quant à la réduction du contenu en mercure dans les ampoules fluorescentes. En vertu du règlement proposé, des limites de teneur en mercure seront établies pour les lampes qui ne seront pas assujetties à l’interdiction, ainsi que des exigences en matière d’étiquetage, de déclaration et de gestion en fin de vie.
                                                                      Les centrales au charbon représentent l’une des plus importantes sources d’émissions de mercure dans l’environnement au Canada. Les lampes fluorescentes sont beaucoup plus écoénergétiques que celles à incandescence, donc l’utilisation de lampes fluorescentes à faible teneur en mercure permet de réduire la consommation d’énergie et les émissions globales de mercure, surtout dans les régions du Canada alimentées par les centrales au charbon.

                                                                      Mais il contient aussi des inexactitudes et de grossières erreurs, dont voici un échantillon :

                                                                      - « Et par ailleurs, qu’est-ce qu’une dose de mercure très faible par fluocompacte lorsqu’elle est multipliée par le nombre d’ampoules ? Combien de milliards en France ? 5 mg par ampoule x 1 milliard : 5000 tonnes de mercure !! »

                                                                      D’abord : 5 mg x 1 milliard, cela fait 5 tonnes, pas 5000 tonnes !!!
                                                                      Ensuite, les lampes contiennent en moyenne 3 mg de mercure, pas 5 mg.
                                                                      Enfin, le parc français de lampes à incandescence actuel est de 600 à 700 millions. A supposer que 80% soient remplacées à terme par des fluo-compactes, on en aura 500 millions, pas 1 milliard.
                                                                      Bilan : 3 mg x 500 millions = 1.5 tonnes.

                                                                      - Le décès de la chercheuse américaine Karen Wetterhahn est imputable au diméthylmercure, qui est plus toxique que le mercure.

                                                                      - L’essai relaté dans ce site perso n’est pas daté (ni signé, d’ailleurs). Il est donc difficile de savoir si les lampes testées sont représentatives de la production actuelle qui a fait beaucoup de progrès.

                                                                      - Concernant les radiations électromagnétiques, le SCENIHR, dont j’ai donné la référence de l’avis, ne confirme pas le danger supposé et ne fait pas de recommandation quant à une distance minimale pour les lampes de chevet.

                                                                      Tout dernièrement, le comité scientifique européen chargé de l’étude des risques sanitaires émergents (Scenihr) a jeté un pavé dans la mare. On recommande entre autre d’éviter d’utiliser des ampoules fluocompactes sur les lampes de chevet (à 1.5 m et moins de la tête), en raison des trop fortes émissions électromagnétiques


                                                                    • curieux curieux 5 juillet 2009 09:26

                                                                      Les 8000 heures, c’est vraiment du pipeau. Elles ne durent pas plus longtemps que celle à incandescance, parfois beaucoup moins. Aujourd’hui, je les ai toutes remplacées par des incandescantes. Encore un coup des lobbies


                                                                      • fonzibrain fonzibrain 5 juillet 2009 14:18

                                                                        de toute façon quasiment chaque fois qu’il nous font le coup du c’est mieux pour vous,on sait tous que c’est bon pour eux(industriel)

                                                                        l’état s’immisce beaucoup trop dans nos vie privé

                                                                        • Halman Halman 5 juillet 2009 15:46

                                                                          "- Les lampes fluo-compactes éclairent moins bien.
                                                                          Faux.
                                                                          Ce sont les tables de correspondance entre anciennes et nouvelles lampes qui sont parfois imprécises. Il faudra s’habituer à parler en lumens, et non plus en watts. En attendant, ne pas hésiter à choisir des puissances un peu plus fortes."

                                                                          VRAI !

                                                                          En pratique quand on remplace une ampoule à incandescence de 100 watts par une équivalente de basse consommation il est très difficile de lire sans se fatiguer les yeux. Il faut en rajouter une deuxième.

                                                                          Je n’ai que des équivalentes 100 et 120 watts chez moi et les gens se plaignent qu’on y voit pas grand chose.

                                                                          Je dois me rapprocher très près d’une lampe pour pouvoir lire correctement ce qui n’était pas le cas avec mes anciennes ampoules.

                                                                          Et non je n’ai pas de problème de vue.


                                                                          • Bulgroz 5 juillet 2009 17:27

                                                                            Tout cela est fort intéressant, mais il y a une chose qui me turlupine.

                                                                            Je crois avoir compris que toutes ces nouvelles lampes qui sauvent la planète sont toutes fabriquées en Chine. Alors que pour les ampoules classiques, elles étaient majoritairement fabriquées en Europe.

                                                                            Je crois bien qu’il s’agit d’un marché de 520 milliards de lampes. Comment a t on pu laisser un tel marché aux chinois ?

                                                                            Si les verts et « sortir du nucléaire » ne sont pas payés par les chinois, ben, on peut dire que c’est pas cher. je me demande à quoi on joue ? Merci de me dire si je me trompe.


                                                                            • Croa Croa 5 juillet 2009 23:48

                                                                              Détail qui a son importance, les dites lampes fluocompactes ne sont que des mini tubes fluorescents avec balast électronique intégrés. Donc commencer par mettre des tubes fluo là où c’est possible est un bon début car c’est la même chose ! (Sauf qu’on ne change pas tout dès que ça ne fonctionne plus !)

                                                                              Concernant la couleur et donc la qualité de la lumière produite c’est aussi comme pour les tubes fluo : La température de couleur est indiquée sur l’emballage ! Toutes les lampes ne se valent pas et on gagne énormément à repérer celles qui sont meilleures.

                                                                              Pour le reste vous avez raison, c’est un peu de l’arnaque !


                                                                              • Klef63 Klef63 7 juillet 2009 15:19

                                                                                Ces lampes sont bien effectivement si elles sont allumés longtemps. J’en ai beaucoup chez moi et j’ai remarqué que suivant les marques, certaines mettent plus de temps à chauffer, alors faites bien votre choix sinon ca devient pas terrible.

                                                                                Concernant les économies d’énergies, je pense qu’aux lieu de se préoccuper des ampoules, chacun ferait mieux de s’acheter un bon pull l’hiver plutôt que de mettre le chauffage à 22°C en tee-shirt.
                                                                                Chez moi c’est pull et couverture l’hiver, inutile de vous dire les économies réalisés par rapport à un achat d’ampoule ou à du chauffage plein pot quand il fait froid.
                                                                                En matière d’économies d’énergie (et d’argent), il faut voir les problèmes les plus importants en premier.


                                                                                • tylhdar tylhdar 25 juillet 2009 13:48

                                                                                  Vive les ampoules a LED


                                                                                  • tunkan 26 juillet 2009 06:06

                                                                                    ’’d’autant plus qu’une autre technologie plus prometteuse, les LEDs (diodes électroluminescentes), pourrait prendre le relais dans quelques années.’’

                                                                                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Diode_électroluminescente

                                                                                    elles representent une piste de recherche et developpement tres interessante en effet

                                                                                    ps hors sujet francais de l’etranger

                                                                                    (je viens de m’apercevoir que la mise de liens a partir de clavier QWERTY configure en anglais pose un probleme par rapport aux accent...je l’ai corrige ci dessus et m’en excuse de ne pas avoir fait attention a ca auparavent)


                                                                                    • OBSART Obsart 28 juillet 2009 14:35

                                                                                      Le Grenelle du Vent bas son plein.
                                                                                      L’affaire des ampoules basses consommation est en effet une bien belle grosse et vulgaire arnaque.
                                                                                      Oyez, oyez brave gens ! Consommez maintenant que vous avez chez vous de la « basse consommation » !! Mais oui bien sûr !!!
                                                                                      L’interdiction de la technologie révolutionnaire de l’incandescence est proprement scandaleuse et conceptuellement abjecte.


                                                                                      • la truie qui file 31 juillet 2009 07:35

                                                                                        Stocker ou pas c’est une affaire individuelle , mais hélas pas une attitude positive !

                                                                                        Par contre ce qui est une affaire collective c’est de soumettre délibérément la population à un risque de maladies engendrées par les irradiations des tubes fluorescents et notamment des cancers

                                                                                        Ses effets sont pathogènes pour l’oeuil et diminue l’acuité oculaire à la longue (keraconjonctivite , cataracte ...)

                                                                                        On remarque des effets sur le comportements notamment augmentation du stress , de l’angoisse et des dépressions nerveuses .

                                                                                        C’est tellement connues qu’un decret de conformité en matière d’emission UVB et que les tubes vendus ne sont pas conforme à ce decrets :
                                                                                        http://www.afsset.fr/upload/bibliotheque/132727140312199853923126254179/UV-etat-des-connaissances-exposition-risques-sanitaires.pdf

                                                                                        Et ce n’est meme pas nouveau ainsi qu’en témoigne un rapport vieux de plus de 50ans
                                                                                        http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=9535133

                                                                                        Pour se faire en savoir plus sur le rayonnement UV :
                                                                                        http://agora.qc.ca/mot.nsf/Dossiers/Ultraviolet_rayonnement

                                                                                        Le fait d’imposer ce genre des directives d’economie d’energie parfaitement faussée et allant contre la santé publique est un grave abus qui devrai etre stoppé immédiatement

                                                                                        Pour se faire une idée plus exacte du probleme énergétique en réalité ,il faut tenir compte de tous les parametres en faisant un bilan d’évaluation vis à vis de la durée de vie annoncée et qui n’est hélas par expérience absolument pas conforme à la réalité dans le cas de ces tubes vendus au grand public .

                                                                                        Il faut intégrer notamment :
                                                                                        1) le cout de production en terme d’energie
                                                                                        2) le cout en terme de recyclage
                                                                                        3) le cout indirect en terme de détérioration de la santé humaine

                                                                                        Et l’intégration de ces trois termes ne plaide pas pour les tubes fluorescents compacts

                                                                                        a ) nécéssitent entre 20 fois et 100 plus de matières premières et d’energie pour la fabrication et l’importation d’asie du sud est ( et les conditions de travail dans ces pays ne sont ni équitables ni sanitairement correctes dans ces filières de productions, ou est donc la vaine promesse du développement durable en gaspillant et polluant davantage  ? )

                                                                                        b) En terme de recyclage , 1000 fois plus polluant qu’une ampoule à incandescence (notamment mercure et terres rares dont certaines ne sont pas recyclables pour le moment , les isolants des composantes electroniques comportent des PCB, une surchauffe , ou entrée dans une filière de recyclage par incinération produit des dioxines notamment ...)

                                                                                        c) en matière sanitaire l’impact UVB à lui seul devrait les faire interdire à la vente !

                                                                                         

                                                                                        Par ailleurs pour un peintre , un graphiste ou tout autres plasticien pour l’instant il n’y pas de solution satisfaisantes pour le rendu des couleurs avec ce type de tubes ou meme hélas avec la lumière de Leds ...
                                                                                        C’est une belle arnaque ..visible .à l’oeuil nu...

                                                                                        Finalement certains progres n’en sont pas il faut rapidement parer à cette situation qui témoigne de la part de certains d’un grave mépris des problemes réels pour justifier d’autres mensonges « climatiques »


                                                                                        • wilf1rst 23 août 2009 03:23

                                                                                          "Sylvie, une mère de famille interviewée par Capital (M6, 11 mai 2009) a remplacé toutes les lampes de sa maison pour la jolie somme de 694.40 €.« 

                                                                                           »Une lampe fluo-compacte de 8000 heures de durée de vie annoncée achetée 8 € ne reviendra donc au final pas plus cher."

                                                                                          si l’on prend en compte ces données 694.40/8=86.8 ampoules !!! quand bien meme cette dame acheterais des ampoules a 10 ou 15 € parmis celles ci ce chiffre me parait aberrant !!! qui à autant d’ampoules chez lui !!


                                                                                          • wilf1rst 23 août 2009 03:30

                                                                                            je n’ avais pas vu, pas lu mais quelqu’un a deja relevé cette inepsie plus haut... tout de meme quelle bétise...


                                                                                            • VivreDifferent VivreDifferent 3 septembre 2009 07:44

                                                                                              Une question intéressante aussi, mais généralement occultée, est celle du cycle de vie du produit. (de sa conception jusqu’à sa destruction / recyclage). Quel est notamment le coût énergétique pour produire chacun des types d’ampoules ?

                                                                                              En effet, si les ampoules fluocompactes coûtent beaucoup plus cher, c’est que les coûts de production sont aussi beaucoup plus chers. Et dans ces coûts, il est possible que les coûts énergétiques ne soient pas négligeables. Il faudrait idéalement remonter toute la chaîne, depuis l’extraction des matières premières, pour comparer l’impact énergétique global de chaque type d’ampoule. Une telle étude demanderait d’employer une personne à plein temps. Mais déjà, cela permet de comprendre que l’argument d’économie d’énergie avancé est très hypothétique.


                                                                                              • autrevie 18 novembre 2009 08:46

                                                                                                Bonjour,les apoules sont « éternel » il suffit de remplacer le fils« la résistance » et de remettre sous vide.
                                                                                                Eagle research vend une 30 ene de plan pour « s’autonomiser ».
                                                                                                notamment cette info:comment construire une machine qui peux mettre sous vide une ampoule.
                                                                                                y a aussi un autre fait,les ampoules électriques que l’ont vendaient aux gens d’apres guerres meurent en se moment,pourquoi ?
                                                                                                par ce qu’ils ne mettaient pas de gaz sensé faire vieillir l’ampoule,
                                                                                                les lampes « longue durée » sont donc des lampes « normale » sans gaz je suppose.
                                                                                                bref que ce soit pour les ampoules ou l’énergie c’est pas la peine de s’attaquer au branches,sur se sujet c’est aux racines qu’il faut jeter un oeil.
                                                                                                car se qu’ont nous cachent est énorme,et ca dure de puis 400ans.
                                                                                                les puissantes lobby font bonne chaire en nous maintenant dans l’assistance.
                                                                                                c’est pas demain qu’ils vont accepter de nous lacher des machines à enrergie libre.
                                                                                                ont peux toujours en acheter mais il faut sauter sur des occasions qui sont tres ephemères...
                                                                                                c’estle plus simple,sinon,nous pouvons créer des piles à gallène nouvelles génération,100% recyclable,à tres haut rendement,et la durée de vie atteins la dure de plusieurs générations humaines,bref des prototypes y en a des centaines viable...mais ce sera apres avoir sombré dans la famine ou des guerres,les choses misent en place empêche tout percé dans l’évolution disponible au peuple (énergie libre/antigravitation)
                                                                                                Nous sommes tous un peu responsable,et nous ne sommes pas assez « mure » au niveau de la conscience pour disposer d’une tel technologie,y a déja un grand pas à franchir coté écologie et partage des denrée sur terre.
                                                                                                je vous l’affirme,un autre monde est possible,un monde ou d’abondance,d’oisiveté,de santé,et d’écologie,


                                                                                                • Epff 24 novembre 2009 10:25

                                                                                                  Sans participer au débat du pour ou contre, personne n’a réalisé que l’exemple de 8000h pour rentabiliser est complètement biaisé ?

                                                                                                  Faire une règle de 3 sur la durée d’utilisation est vide de sens, on ne rentabilise pas le prix d’achat sur la durée d’utilisation mais sur la consommation !

                                                                                                  • Eric Lombard Eric Lombard 24 novembre 2009 11:55

                                                                                                    @ Epff

                                                                                                    Tout à fait d’accord avec vous. C’est pourquoi je préconise de n’acheter de lampes fluocompactes que si on les utilise plus d’une heure par jour. En effet, à raison d’1 heure par jour, il faut déjà 22 ans pour atteindre 8000 heures !

                                                                                                    Cela permet de faire l’essentiel des économies d’électricité, en limitant l’investissement et les risques liés à la dissémination du mercure.


                                                                                                  • lowlow007 lowlow007 16 décembre 2009 05:18

                                                                                                    j’en ai pas mal (une bonne centaine), dont des 100 watts, 150 watts et 75 watts (oh, le vilain pollueur).
                                                                                                    Petit à petit , j’arrive à en trouver chez les vieux electriciens de quartier, dans les drogueries.
                                                                                                    un conseil :
                                                                                                    faites en un bon stock, car grâce à ces bobos ecolos fachos , on en trouvera plus.
                                                                                                    je me répète aussi, les ampoules « basse consommation » sont tout sauf écologiques !
                                                                                                    de plus, cela a encore favorisé les délocalisations...du bohneur, ces« khmers verts ».


                                                                                                    • Eric Lombard Eric Lombard 16 décembre 2009 08:53

                                                                                                      @ lowlow07

                                                                                                      Vous dites : « les ampoules »basse consommation« sont tout sauf écologiques ! »

                                                                                                      Connaissez vous des solutions 100% écologiques ? Moi, non !

                                                                                                      L’alternative aux lampes basse conso, c’est, pour l’instant, + de centrales nucléaires ou + de centrales au charbon.

                                                                                                      A chacun de faire son choix.
                                                                                                      Moi, j’ai fait le mien : je n’ai changé que les ampoules les plus utilisées (plus d’1 heure par jour)


                                                                                                      • WatchTower WatchTower 11 janvier 2010 18:18


                                                                                                        Les ampoules basses consommations sont trés dangereuses pour la santé faites attention !!


                                                                                                        • bonnes idees 14 janvier 2010 14:51

                                                                                                          Qui c’est qui a eteint la lumière.. :->


                                                                                                          • laurent047 12 février 2010 12:08

                                                                                                            Pour ma part, j’ai été tellement révolté par ce nouveau dictat que j’ai stocké des ampoules incandescentes à filament pour au moins 10 ans.
                                                                                                            J’en ai encore trouvé sur un site qui s’appelle Antiquelight car je n’avais pas saisi que toutes les lampes opaques ou dépolies ont déjà été interdites de prouction. Un vrai scandale industriel.


                                                                                                            • Côme Shelvène Côme Shelvène 4 novembre 2012 21:03

                                                                                                              Merci pour ce lien ; je n’avais pas pensé à stocker... smiley
                                                                                                              Cependant, je suis d’accord avec cet article. On ne connait pas encore la dangerosité de ces ampoules. Économies d’énergie ?Même pas sûr !

                                                                                                              Que fait-on du principe de précaution ?Nuisances ?
                                                                                                              Encore un lobbie qui a dicté sa loi.

                                                                                                              On ne nous prend, comme toujours, que pour des gogos incapable de réfléchir et d’effectuer un choix libre.

                                                                                                              En tout cas, bravo et merci à Eric pour cette enquête bien argumentée.
                                                                                                              Côme


                                                                                                            • moebius 27 avril 2010 02:14

                                                                                                              moi j’ai stocké des bougies, pas celles en couleur et qui sont parfumées ou qui sont en forme de pére noél ou de nain de jardin qui poussent des brouettes en fumant une pipe coudée de type bavarois avec un couvercle comme les pichets a biére, les blanches, en suif, qui durent longtemps. J’en garni réguliérement le lustre en cristal qui illumine mon salon pendant qu’un quatuor à corde me charme les tympans avec une sonate de Mozart.


                                                                                                              • moebius 27 avril 2010 02:17

                                                                                                                ..non ! mais je plaisantais. Je stocke mais j’attend que les prix montent pour vous les revendre a prix d’or


                                                                                                                • Zevengeur Zevengeur 3 janvier 2011 15:51

                                                                                                                  Je pense que le fait que les ampoules basses conso contiennent du mercure est rédhibitoire.

                                                                                                                  En effet, sachant tous les dégâts qu’a déjà occasionné la pollution au mercure (on le retrouve dans tous les poissons de la planète et donc dans nos assiettes), il est surréaliste d’utiliser ce produit dans des objets de consommation courante avec tous les risques de libération associés aux casses nombreuses d’ampoules à prévoir...


                                                                                                                  • david96 david96 1er février 2011 00:30

                                                                                                                    Franchement c’est du foutage de gueule ces ampoules…
                                                                                                                    Dans votre article vous dîtes qu’elles peuvent durer 20 ans !
                                                                                                                    J’en ai déjà deux qui ont fait à peine 1 an
                                                                                                                    De plus on y voit rien avec du 15W censé remplacé les 60Watts d’avant.
                                                                                                                    Elles mettent plusieurs minutes à donner leur rendement.
                                                                                                                    Elles sont quasi toutes fabriquées en Chine (bravo !)
                                                                                                                    Elles coûtent une fortune.
                                                                                                                    Va falloir que je change tous mes luminaires, car elles sont si énormes que j’ai du démonter tous mes sublimes luminaires, qui m’ont coûté la peau des fesses.

                                                                                                                    Bon sang, ras le bol d’être pris pour une vache à lait et un gros con !

                                                                                                                    Une fois de plus, encore une réforme qui nous fait reculer. Réforme devient synonyme de régression.


                                                                                                                    • Eric Lombard Eric Lombard 1er février 2011 08:33

                                                                                                                      David, les fabricants annoncent des durées de vie de 8000 heures, mais ce n’est pas toujours le cas, vous n’êtes pas le seul à dire que vos lampes fluo-compactes ne tiennent pas aussi longtemps. Mais ça dépend de la durée d’allumage journalière. Si votre lampe est allumée en permanence, 8000 h, ça fait 333 jours, à peine un an. Si elle est allumée 1 h par jour, ça fait 22 ans !


                                                                                                                    • citam 11 février 2011 21:31

                                                                                                                      quand j’éclaire une pièce d’habitation avec une ampoule incandescente j’y vois d’une manière telle que je peux lire mon livre par exemple, vaquer à mes occupations etc.

                                                                                                                      La seule information qui orientât mon choix fût l’inscription gravée sur le verre : 230V 100 W et rien d’autre.

                                                                                                                       

                                                                                                                      Il faut dire « lumen » depuis un certain temps.

                                                                                                                       

                                                                                                                      Question : pour obtenir le même éclairement, pour me permettre de voir de la même manière, pour continuer la lecture de mon livre, vaquer à mes occupations quelle quantité de lumen faut-il ?

                                                                                                                       

                                                                                                                      Autrement dit, pour l’ampoule 230 V 100 W il me faut une ampoule de combien de lumen ?

                                                                                                                       

                                                                                                                      Remerciements


                                                                                                                      • Eric Lombard Eric Lombard 12 février 2011 09:43

                                                                                                                        Pour obtenir l’équivalent d’une bonne vieille lampe de 100 W, il faut acheter une lampe fluo-compacte dispensant environ 1200 Lumen.

                                                                                                                        Si vous voulez en profiter pour améliorer votre confort de lecture, ne vous gênez pas pour choisir une lampe plus puissante. Une fluo-compacte de 1200 Lumen ne consomme en effet que 18 W.


                                                                                                                        • Eric Lombard Eric Lombard 12 février 2011 18:25

                                                                                                                          Quoi de neuf depuis la publication de cet article  ?

                                                                                                                          Un fabricant réduit les risques d’exposition au mercure

                                                                                                                          Selon Batiactu, « la directive RoHS limite la quantité à 5 mg/ampoule (3.5 mg à partir du 01/01/2012) – la technologie que va adopter Megaman, à savoir l’amalgame, devrait autoriser un dosage moindre (entre 1 et 2 mg/ampoule) » et une évaporation réduite en cas de casse.

                                                                                                                          Un avantage oublié des lampes fluo-compactes : risque d’incendie
                                                                                                                          très réduit

                                                                                                                          Une lampe à incandescence, c’est très chaud, au point de pouvoir mettre le feu. Une lampe de chevet qui tombe sur un lit, un halogène trop près d’un rideau ou d’un canapé, et c’est l’incendie.

                                                                                                                          Les lampes fluo-compactes sont 5 à 6 fois moins puissantes pour le même flux lumineux. Avec elles, le risque d’incendie est fortement diminué, si ce n’est nul.

                                                                                                                          Un inconvénient peu connu : les interrupteurs souffrent plus

                                                                                                                          Un article du Moniteur alerte : « elles présentent une caractéristique technique qui peut poser problème : la valeur du courant d’appel au moment de l’enclenchement d’une lampe. En effet, avec une ampoule à incandescence, ce courant d’entrée peut être jusqu’à 17 fois supérieur au courant nominal indiqué sur les fiches techniques. Avec les lampes fluo compactes, la hauteur du courant d’appel peut être 100 fois supérieure. A cause de ce courant d’appel jusqu’à 100 fois plus élevé à l’enclenchement pendant un temps de quelques millisecondes, les contacts des relais qui commutent l’éclairage « ON/OFF » chauffent et se soudent. Outre les relais, tous les appareils de programmation et d’automatisme du système d’éclairage (minuteries, détecteurs, interrupteurs...) peuvent être abîmés. Conséquence : il devient nécessaire de remplacer ces dispositifs, ce qui engendre des pannes et des coûts importants. »


                                                                                                                          • citam 17 février 2011 09:57

                                                                                                                            bonjour, et merci pour la réponse Lombard.
                                                                                                                            J’ai tenté un achat d’ampoule écono. Le problème est qu’on ne sait pas ce qu’on achète.
                                                                                                                            Aucune incription de lumen n’est indiqué, sauf : équivalence watt ! ce qui ne m’apporte rien.
                                                                                                                            D’autre part, je ne connaissais pas la valeur d’appel de courant. Elle est énorme.
                                                                                                                            Voila une information agréable : remplacer tous les interrupteurs afin de respecter les normes et de limiter les risques.
                                                                                                                            Cette histoire d’ampoule m’interresse au plus haut point et je vais de ce pas étudier l’affaire puis revenir donner mon avis.
                                                                                                                            Je parlerai aussi du coût de la production industrielle. C’est mon terrain de chasse.
                                                                                                                            bonne journée


                                                                                                                            • Ruut Ruut 1er avril 2011 13:49

                                                                                                                              ...
                                                                                                                              Les ampoules à LED viennent de faire leurs apparitions.
                                                                                                                              3w bon éclairage.
                                                                                                                              Lumière rapide.
                                                                                                                              Mais l’installation électrique (interrupteurs, vas et viens, phase) et entièrement a refaire.
                                                                                                                              ...


                                                                                                                              • Pharmafraude Pharmafraude 3 mai 2011 11:49

                                                                                                                                «  stocker des ampoules à incandescence ? »

                                                                                                                                C’est fait : en hiver, les 80% de chaleur qu’elles dégagent ne me dérangent pas et ne vont que dans les pièces utilisées, et au moment où elles le sont.
                                                                                                                                En été, je ne remplace que les ampoules qui restent allumées le plus longtemps.

                                                                                                                                Ma conclusion sur les ampoules basse consommation : 
                                                                                                                                une vague économie mais une grosse arnaque.

                                                                                                                                Et quid des enseignes publicitaires, des vitrines éclairées, et de bâtiments publics immenses et pratiquement vides le soir ???
                                                                                                                                Quand mes pièces sont éclairées, au moins j’y suis !

                                                                                                                                • Ruut Ruut 9 janvier 2014 14:30

                                                                                                                                  Bien dit.


                                                                                                                                • jinule 14 juin 2011 21:05

                                                                                                                                  quand on sais qu’à livermore, aux usa, une ampoule à incandescence brûle depuis maintenant 110 ans sans discontinuer !
                                                                                                                                  http://www.centennialbulb.org/celeb.htm
                                                                                                                                  on est en droit de se dire que si les gouvernements nous avaient plutôt forcés à acheter des ampoules d’aussi bonne qualité, les bienfaits pour la planète seraient meilleurs qu’avec les ampoules basses consommation.

                                                                                                                                  parce qu’il ne faut pas oublier que préserver la planète ce n’est pas seulement économiser l’énergie, c’est aussi préserver ses ressources naturelles.


                                                                                                                                  • Ruut Ruut 23 juin 2011 09:31

                                                                                                                                    En effet les LED sont bien, mais incompatible avec tous mes vas et viens.
                                                                                                                                    Interressant pour une maison neuve clef en main.
                                                                                                                                    Et le responssable des travaux qui dit que les LED sont incompatibles avec leur vas et vien qui est dans la norme de la loi.


                                                                                                                                    • scavenger scavenger 24 mai 2012 14:45

                                                                                                                                      excuse moi mais de quel type de va-et-vient parles tu ? un va-et-vient est un montage électrique des plus simples, composé de 2 interrupteurs tout ce qu’il y a de plus simple. Aucun rapport avec ce que le va-et-vient va alimenter.


                                                                                                                                    • Ruut Ruut 9 janvier 2014 14:32

                                                                                                                                      En effet j’ai tout refait moi même et les problèmes ont été résolus.


                                                                                                                                    • çamsam 28 février 2012 23:27

                                                                                                                                      Avez-vous vu l’émission sur l’obsolescence programmée ?

                                                                                                                                      L’histoire a un siècle et a commencé avec les ampoules justement : elle duraient trop lontemps !
                                                                                                                                      D’où cartel des fabricants, entente sur le temps de vie... et nique le con con consommateur.
                                                                                                                                      Idem telé, voiture, ...

                                                                                                                                      N’achetez plus rien !
                                                                                                                                      simplicité volontaire !

                                                                                                                                      Lorsque les produits fabriqués auront vocation de durer, on en reparle
                                                                                                                                      CF Ivan Illich : la convivialité (rien à voir avec un diner ...)

                                                                                                                                      RDV 1er Mai , 14 juillet ... dans les rues les Néos-sans-culotte !


                                                                                                                                      • Emyto Emyto 23 mars 2012 20:05

                                                                                                                                        Il n’y a là pas de solution miracle et chaque fabrication d’ampoule a forcément un impact écologique, seulement les technologies divergent et certaines ont de réelles argument, quand j’entends dire qu’il faut dépasser une heure d’usage pour utiliser des ampoules fluocompactes ou des led, ce n’est pas possible, en hiver c’est minimum 3 à 4 heures d’usages dans le salon et dans la chambre.
                                                                                                                                        C’est sur que cela coût cher, j’ai acheté par exemple des ampoules fluocompactes pour 5-6 euros et des ampoules led pour 12-15 euros, il y a pas photo, j’ai un éclairage instantanée et je consomme 3 fois moins d’énergies que les fluocompactes.

                                                                                                                                        Par contre je ne conseille pas non plus de tout changer, si on peut rester sur des ampoules à filament pour les pièces tels que les toilettes ou le couloir ou son usage est peu fréquent, alors conservons les ampoules classiques smiley


                                                                                                                                        • scavenger scavenger 24 mai 2012 14:43

                                                                                                                                          Super article, qui confirme ce que je pensais et avais déjà lu depuis longtemps.
                                                                                                                                          Je vais donc me faire mon stock avant l’été, pour les raisons suivantes :

                                                                                                                                          1) Elles sont inefficaces  : elles durent autant que des ampoules classiques. Il suffit de vérifier chez soi la durée de vie, en ne changeant pas nos habitudes. Chez moi comme chez vous apparemment, ça dure pas plus qu’avant. En plus si on les casse ça coute 10 à 15x plus cher.

                                                                                                                                          2) Elles coûtent 10 à 15x plus cher qu’une ampoule classique. Et non une ampoule classique n’a jamais coûté 1€, ce prix de voleur c’est à cause l’Euro mais c’est un autre débat. Elles ne sont dont PAS rentables en comparaison de leur durée de vie. L’électronique made in China ne dure pas, tout le monde sait ça.

                                                                                                                                          3) Elles sont en outre TOXIQUES  : émissions électromagnétiques capables de provoquer des malformations voir des fausses-couches chez la femme enceinte si placées à mmoins de 20cm du corps, et inclus la surprise : du mercure  ! Retour aux conneries de l’époque des piles « bouton » et de l’essence au plomb. Décidément l’humain n’apprend pas bien.

                                                                                                                                          4) Elles prennent entre 30s et 1mn à chauffer, quel que soit la marque.

                                                                                                                                          5) Personne ne les recycle, puisqu’il n’y a pas de filière autre que certaines grandes surfaces comme Leroy-Merlin. Et qui honnêtement pense à prendre son stock d’ampoules usagées pour les emmener au magasin quand on prévoit d’y aller... Ah pardon, quelles ampoules usagées ? Elles durent 8000h, donc on ne les change jamais smiley

                                                                                                                                          ma conclusion que je diffuse partout autours de moi : restons sur les ampoule classiques tant qu"on en trouve. Je monterai un site web de vente en ligne de ces anciennes ampoules au besoin si on en trouve plus après un certain temps.


                                                                                                                                          • foufouille foufouille 18 octobre 2012 14:41

                                                                                                                                            « 4) Elles prennent entre 30s et 1mn à chauffer, quel que soit la marque. »

                                                                                                                                            faux
                                                                                                                                            les pas cher a 2€ ou moins s’allume tout de suite
                                                                                                                                            faut aussi lire les etiquettes
                                                                                                                                            et ca grilles pas plus vite, sauf si l’electricite est mal faite


                                                                                                                                          • Ruut Ruut 9 janvier 2014 14:38

                                                                                                                                            J’ai compris pourquoi elles déconnent si vites dans les toilettes, en fait le mercure se cristallise au bout d’un certain nombre d’allumage éteignage qu’il soit long ou court cela n’importe pas.
                                                                                                                                            Une fois le nombre atteint c’est cristallisé et cela ne fonctionne plus.
                                                                                                                                            C’est le même problème avec les batteries légères des portables.
                                                                                                                                            Une batterie lourde de voiture utilise un acide qui est peut impacté par le nombre de recharge contrairement aux nouvelles batteries au Mercure Lithium (qui réduit la cristallisation du mercure).


                                                                                                                                          • BOBW BOBW 10 juin 2012 09:14

                                                                                                                                            Dans les grandes surfaces on voit apparaître partout les lampes LED ,encore plus économiques en consommation,mais hélas encore onéreuses, et au spectre de vision pas encore parfaitement confortable.

                                                                                                                                             Avant d’acheter et d’équiper la maison, on observe pendant quelques mois, en attente de baisse de prix significative et de progrés technique.


                                                                                                                                            • BOBW BOBW 14 octobre 2012 15:55

                                                                                                                                               Du nouveau :
                                                                                                                                              Retour d’expérience : Le mois dernier 3 ampoules led de 9 watts,équivalentes en lumens d’une ampoule classique de 40 watts( fabrication champion), sur 11 achetées en grande surface au prix de 15 € l’une ( données pour un durée de 20 ans sur le carton d’emballage) ont claqué immédiatement , retournées dans la semaine elles m’ont été remboursées ,mais 1 ou 2 mois ou plus aprés  :Bernique : ! ??...
                                                                                                                                               smiley  smiley  smiley


                                                                                                                                            • tasse2the 18 octobre 2012 14:13

                                                                                                                                              Déjà, il pourrait être intéressant de ne pas accheter les ampoules LED dans les grandes surfaces. Elles sont fabriquées en chine, et vendues par correspondance entre 3 et 5 euros piièce. Le reste du prix, c’est cadeau à la grande surface. Je ne sais pas pour vous, mais personnellement, les grandes surfaces ne m’en font pas, à moi, de cadeaux, alors je ne vois vraiment pas pourquoi moi, je devrais leur en faire.

                                                                                                                                              Concernant les ampoules à Led, effectivement, certaines flashent très vite. Quand elles ne flashent pas au bout de 2 minutes d’utilisation, alors elles sont quasi inusables. J’en ai chez moi depuis 5 ans maintenant, certaines sont allumées 18 heures sur 24 (soit à la louche 27000 heures d’utilisation), et je n’ai pas le moindre problème.

                                                                                                                                              Le seul reproche qu’on peut leur faire, c’est le spectre de couleur, qui est assez inhabituel. Mais nous avons été habitué à une certaine « chaleur » par les ampoules à incandescence, qui ne se retrouve pas dans les ampoules à Led. Personnellement, à l’usage, je trouve que la lumière émanant des ampoules led est bien plus sympa, bien que « froide » que celle des ampoules à incandescence.

                                                                                                                                              Par respect pour ce forum, je ne dirai pas ce que je pense des ampoules à économie d’énergie qu’on veut à tout prix (surtout très cher) nous refourguer en lieu et place des ampoules à incandescence.


                                                                                                                                            • foufouille foufouille 18 octobre 2012 14:39

                                                                                                                                              « Le mois dernier 3 ampoules led de 9 watts,équivalentes en lumens d’une ampoule classique de 40 watts( fabrication champion), sur 11 achetées en grande surface au prix de 15 € l’une »

                                                                                                                                              a ce prix la, c’est pour les pigeons


                                                                                                                                            • Le421 Le421 18 février 2013 20:41

                                                                                                                                              Bon... Je suis électricien du bâtiment. Et accessoirement, ingénieur électronique. Je suis électricien parce que j’ai 55ans et en France, on n’a plus besoin de techniciens comme moi. Nous sommes des nuisibles pour le « bizness » des rois, les commerciaux. Il faut vendre, vendre et encore vendre. Réparer, on ne sait plus et on ne veut plus.
                                                                                                                                              Revenons aux lampes fluocompactes. Elles meurent très vite à cause de leur intolérance aux allumages/extinction répétés. L’alimentation à découpage intégrée dans le culot (démontez-en une pour voir) cause des surtensions sur le tube, qui lâche prématurément.
                                                                                                                                              J’ai équipé ma maison avec deux circuits électriques. Un, dit « principal », en 240V AC. Avec des lampes fluocompactes. Le réseau secours en 12V alimente des leds MR16, qui, du fait de leur alimentation en 12V continu régulé (avec les petits transfos électroniques, c’est encore du découpage et ça les crame !!) deviennent quasiment éternelles. Chargé avec un panneau solaire individuel, ce circuit est devenu mon éclairage principal et je m’en sers tout le temps.
                                                                                                                                              Mon patron, « bizness » oblige, ne propose jamais ce système aux clients. Pas plus que les architectes. Mais il l’a installé dans sa nouvelle maison, surtout quand à la visite du consuel, celui-ci lui a dit que c’était devenu de plus en plus courant...


                                                                                                                                              • Eric Lombard Eric Lombard 19 février 2013 19:07

                                                                                                                                                @ Le421


                                                                                                                                                Super intéressant ! Pouvez-vous en dire un peu plus ?
                                                                                                                                                - C’est quoi exactement le continu régulé ?
                                                                                                                                                - Je suppose qu’il y a quelque part aussi des batteries. Quel type et quelle capacité ?
                                                                                                                                                - Quelle surface de panneau photovoltaïque ? (pour quelle puissance installée ?)
                                                                                                                                                EL

                                                                                                                                              • Mich-mich Michelxzx 17 mars 2013 17:58

                                                                                                                                                Bonjour ;
                                                                                                                                                 Pourquoi les fabricants au pluriel ? Il me semblait que Philips avait un monopole ! Et dire que j’avais lu,éclairé par une lampe à incandescence, que la thèse libérale de Ricardo impliquait la concurrence. C’est sûr, à l’époque, je ne bénéficiais pas d’un éclairage fluo compacte.
                                                                                                                                                 Sans intérêts les lampes fluo compactes ? En voici une bonne blague ! Demandez aux actionnaires ! Surtout à ceux qui ont un gros paquet et qui de ce fait peuvent siéger au Conseil d’Administration et se verser des stock options : ils vous diront : « y’a bon lampes fluo compactes ».
                                                                                                                                                 La santé ? J’avais lu qu’on aurait pu ’blinder’ ces lampes pour éviter les émissions électromagnétiques. Balivernes futiles et pertes de temps « et de compétitivité entraînant un surcoût et le chômage massif de la jeunesse » - (p.s. la phrase entre guillemets est une rengaine à apprendre par cœur - ça vous évitera de perdre du temps à écouter nos bons apôtres - cf : lire de Nizan : « les Chiens de Garde » et voir ou revoir le film « les nouveaux chiens de garde ».
                                                                                                                                                  DONC quid de cette fameuse santé ? Laquelle ? La vôtre, la mienne pardi. ! Vous voyez bien que c’est sans importance.
                                                                                                                                                 Et ce mercure toxique qui s’échappe si on casse le tube ? Ils n’ont qu’ à faire attention.
                                                                                                                                                 Je coupe. Désolé. Je suis inquiet. Il faut que j’aille voir si les terroristes ont encore fait des progrès et menacent nos valeurs.... Bip,...bip


                                                                                                                                                • Cedric - DWDLC DWDLC 13 décembre 2013 15:46

                                                                                                                                                  Les ampoules LED sont bien là aujourd’hui, et rien à dire, elles offrent vraiment un plus bel éclairage vis à vis des fluocompactes.
                                                                                                                                                  Personnellement, je fais un mix LED + incandescentes + halogenes chez moi en fonction des besoins et usages... En réalité, je pense que je vais bientôt privilégier les LED, j’ai envie de croire qu’elles dureront longtemps.
                                                                                                                                                  En revanche j’ai toujours banni les fluorescentes qui n’apportent rien d’intéressant selon moi...
                                                                                                                                                  Et des incandescentes on en trouve encore sur Internet et aussi dans certains magasins français... hors grande distribution :) ex : http://www.romane-eclairage.fr Elles sont franchement utiles sur un chantier par exemple !


                                                                                                                                                  • Xenozoid 9 janvier 2014 14:42

                                                                                                                                                    j’ai une ampoule(incandescente) dans les chiottes, jamais changée,14 ans,elle noircie un peu, c’est tout,je m’éclaire avec des 25 watt max,et je ne change presque pas,au pays bas seule quelque magasins propose les dernieres ,je me rappelle que l’obsolescence a ete introduit en premier dans les lampes incandescentes entre les 2 guerres mondiale....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès