Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Tribune Libre > 26 mythes sur la Russie !

26 mythes sur la Russie !

A l’occasion de l’année de la France en Russie, en 2010, j’ai choisi de terminer l’année 2009 sur une petite synthèse du travail de re-information et de décodage de la scène Russe en démontrant chiffres à l’appui que certaines affirmations que l’on peut lire sur des médias traditionnels sur la Russie étaient totalement erronées , preuve ci dessous ...

1 - Sous Poutine, la vie ne s’est améliorée que pour les Riches et les Oligarques, et les pauvres n’ont pas vu une augmentation de leur niveau de vie.
Faux, sous le gouvernement Poutine, la pauvreté à considérablement diminué. Le taux de Russe vivant sous le seuil de pauvreté est passé de 35 à 23% de 2000 à 2004 et était tombé à 13,5% en 2008 (avant la crise).
2000 (arrivée de poutine au pouvoir) : 35%
2004 (fin du premier mandat Poutine) : 23%
2008 (fin du second mandant Poutine) : 13,5%
Mémo : Il est à noter que en France en 2007 : 13,7% de la population vivait sous le seuil de pauvreté. 

2 - La spirale démographique Russe devrait voir la population de ce pays diminuer à moins de 100 millions d’habitants contre 142 millions aujourd’hui.
Faux. Il est très fréquent de « lire » en effet que le taux de natalité est bas, que le taux de mortalité est élevé, ainsi que le taux d’avortements et de suicides, et que la Russie perdrait inexorablement 700.000 habitants par an. Pourtant ce n’est pas le cas.
En 2005 la population russe a décrue de 760 000 habitants, ce qui était le record absolu.
En 2006 la baisse n’a été « que » de 520 000 habitants.
En 2007 la baisse n’a été « que » de 280 000 habitants.
En 2008 la baisse est de a peu près 116.000 habitants
En 2009 la population a augmenté de 12.000 personnes, la natalité ayant augmenté de 3% sur l’année 2009 et ce malgré la crise économique. Les mesures Medevedev de 2005 ont donc eu un résultat absolument foudroyant.
Mémo : Aujourd’hui les prévisions démographiques Russes ne sont donc pas plus pessimistes que celles de la Chine ou bien de pays du G7 comme l’Allemagne.

3 - Sous Poutine en Russie il y a une baisse des droits de l’homme, plus de 200 journalistes ont été assassinés et la Russie revient à son passé « totalitaire ».
Pas de chance seulement 3% des Russes sont d’accord avec ce point de vue ! En plus si sous le règne de Poutine 17 journalistes ont malheureusement trouvé la mort, c’est bien moins que sous Eltsine (30 morts).
Selon la CIA elle-même , si la Russie est le 4ième pays au monde pour le nombre de journalistes tués depuis 1992, elle n’est que 14ième au ratio du nombre de journalistes assassinés / nombre d’habitants dans le pays, devant Israël et l’Algérie et juste devant la Turquie qui prétend entrer dans l’UE.
Egalement, au classement des pays ex URSS, la Russie n’est que 5ième (sur 13) derrière un pays membre de l’UE, la lettonie.
Enfin il faut rajouter que en 2009, au classement du nombre de journalistes emprisonnés, la Russie est  au même niveau que le Vietnam ou encore la Turquie, candidat à l’UE.

4 - L’économie Russe est basée uniquement sur les matières premières, et la sévérité de la récession de 2009 l’a bien montré.
Personne n’a jamais nié que la Russie (comme d’autres états) est  extracteur et exportateur de matière première. Néanmoins ce n’est pas cela qui a contribué à ce que la Russie subisse la crise de 2009, puisque son économie est relativement fermée et que la demande intérieure est restée forte, ce qui  permet théoriquement de soutenir l’économie.
Par contre les coupures de crédits par les banques occidentales (chez qui les sociétés russes avaient empruntés) ont grandement contribué à freiner le développement économique du pays. En outre, les  appels du département Américain en 2008 a sanctionner la Russie  après l’affaire Georgienne ont grandement contribué à accroitre l’instabilité économique et faire sortir les capitaux de fin 2008 à fin 2009 (anglo saxons en grande partie).

5 - La Russie a brutalement envahie la Géorgie en aout 2008.
En réalité quelques heures après son discours télévisé promettant à tous les habitants de la Georgie la « paix », les chars ouvraient le feu sur l’Ossétie. Aidé par des conseillers militaires et mercenaires Américains, Ukrainiens et Israéliens, ces attaques allaient tuer des civils et des soldats de maintien de la paix sous mandat de l’ONU. Malgré toute la propagande à vouloir laisser paraitre que c’était la partie Russe l’agresseur, la réponse militaire Russe a été juste et proportionnée. Plus que tout, le gros des infrastructures Georgiennes a été épargné (notamment énergétiques) et la capitale pas touchée.
Le rapport de la mission internationale sur ces événements à rendu un rapport le 01 10 2009 affirmant que la Géorgie était à l’origine du déclenchement des troubles militaires et avait la première ouvert le feu (sur l’Ossétie).
En outre, de nombreux trucages photos à destination des Occidentaux ont été fournis, par exemple ici, la ou ici.
Question : pourquoi personne ne s’émeut des manifestations interdites de l’opposition Georgienne, des arrestations d’opposants et des assassinats d’opposants Georgiens à l’étranger ?

6 - Les « libéraux » Russes sont les défenseurs des libertés individuelles et ne peuvent librement agir politiquement car le Kremlin les en empêche.
Ce n’est pas tout à fait exact, les libéraux Russes ont toujours pu librement participer aux élections et exister politiquement en Russie mais leur influence politique ne cesse de baisser (12 % aux élections législatives de 1993, 7 % aux élections législatives de 1995 et 1999, 4 % en 2003, 2 % en 2006 ..)
En outre le modèle de société calquée sur l’occident n’attire « plus » une population Russe qui a beaucoup voyagé (1/4 des citoyens est déjà allé en Europe) et est consciente de ses intérêts a ne pas brader la souveraineté nationale. Enfin les méthodes des kasparov et consorts à organiser des manifestations coup de poing manifestation déclenchées sans autorisations légales (de façon à être délibérément arrêtés) et avec des banderoles en Anglais (à destination des médias étrangers sans doute) ne le rendent pas du tout crédible aux yeux des Russes.

7 - Les Russes sont des racistes, sexistes et haïssent l’Occident.
Les Russes ne sont pas racistes puisque leur pays est absolument multi ethnique et multi confessionnel. Il n’y a pas plus (sinon moins) de racistes en Russie que dans les autres pays dits civilisés (Amérique, Allemagne, Ukraine ..).

Quand aux femmes, les sociétés Slaves sont matriarcales, les femmes y jouent un rôle économique essentiel, et jouissent du droit de vote et à l’avortement depuis bien longtemps. Pou le droit de vote : 30 ans avant les Françaises !

8 - La Russie est agressive avec ses voisins géographiques proches.
Contrairement aux autres grandes superpuissances, la Russie n’a jamais envahi militairement un autre état. Enfin, de nombreux ressortissants des états voisins seraient d’accord pour que leur état ré-intègre la fédération de Russie .

9 - La Russie est frappé par un SIDA endémique.
On lit partout que la Russie comprendrait une part énorme de sa population séropositive etc En réalité, le scan (test) de la population est presque terminé et le gros des séropositifs à été identifié (donc testé). Le plateau a été atteint en 2002 et la tendance depuis est à la baisse sauf dans certaines populations très identifiés (narcomanes par injections, prostituées, prisonniers..)
Par conséquent l’épidémie de sida si elle reste importante (comme dans tous les pays développés) semble sous contrôle et ne devrait pas prendre une tournure sub-saharienne. 

10 - Une nation avec une natalité de type européenne et une mortalité à l’Africaine ne peut avoir aucun avenir.
Et pourquoi cela ?
La baisse de la natalité post soviétique est due à la situation économique des années 90 et au choc moral et économique créé par l’effondrement de l’URSS, hors depuis cette période la natalité est remontée et de type Européenne aujourd’hui (point 2), rien ne dit qu’elle ne soit pas plus élevée demain ou après demain.
Quand à la surmortalité, elle est aujourd’hui est néanmoins en baisse et ne touche que les hommes âgés de cette période, hors ceux la ne contribuent pas à la natalité Russe (ils sont déjà pères, voir grand pères).

11 - L’inégalité est en Russie très forte, du niveau de la Russie Tsariste et cela est aggravé par une corruption endémique. Tout cela s’est aggravé depuis l’arrivé de Poutine au pouvoir.
L’économie Russe est une économie originale, ni totalement libérale, ni totalement autoritaire. Elle est une économie mi ouverte, mi fermée, est marquée par un très fort interventionnisme de l’état et une corruption relativement élevée, ce que personne ne le nie.
Néanmoins depuis l’arrivé au pouvoir de Vladimir Poutine, la guerre contre les « oligarques » a été menée avec succès. La presse Occidentale, qui fustigeait ces oligarques enrichis dans les années 90 s’et mise très curieusement a fustigé Poutine lorsque celui-ci à commencer à les mettre au pas. Pour quelles raisons ?
Plus sérieusement, comme le précisait le président d’un groupe de sécurité économique lors d’un forum au sénat Français  : « le temps où de méchants garçons en blouson noir venaient frapper aux portes est révolu depuis les années 1995. Le temps est également révolu -depuis les années 2000- où les acteurs informels « rouges » (c’est-à-dire les administrations telles que la police ou les associations des anciens des Services spéciaux) remplaçaient les acteurs informels « noirs ». L’époque actuelle est presque celle des relations de marché civilisées en Russie ».

12 - La Russie a réprimée dans la violence la plus terrible l’insurrection tchétchène dont les combattant ne souhaitaient que l’indépendance et sortir du Giron Russe.
Faux, après la première guerre en Tchétchénie (1995) et le retrait Russe, les Tchéchènes vivaient une indépendance de facto. La situation a terriblement dégénèré, des groupes mafieux islamistes sous influence étrangère (wahhabites) ont commencé à terroriser la population et des raids militaires ont été effectués par des milices dans les états voisins pour tenter de déstabiliser le Caucase et établir un califat islamiste, indépendant de la Russie. Hors la Tchétchénie se situe « en » Russie et la grande majorité des Tchétchènes ne veut pas l’indépendance mais la paix.
Depuis la fin de la seconde guerre de Tchétchénie, le pays est dirigé par Ramzan Kadyrov d’une main de fer, mais un état légal existe, le pays est presque pacifié et la reconstruction quasi terminée.

13 - Le programme spatial Soviétique a été développé par des « prisonniers » de guerre Allemands.
Malheureusement pour l’Allemagne, le programme Spatial Soviétique est le fait des Russes (comme Korolev), qui n’ont eux pas bénéficié du plan Marshall pour reconstruire le pays après la seconde guerre mondiale. A l’inverse, de nombreux prisonniers Allemands ont été capturés et utilisés aux Etats-Unis pour contribuer au développement, le plus célèbre étant le savant nazi Von Braun.

14 - La Russie n’a pas permis de transition démocratique, Poutine à mis en place sa marionnette Medevedev.
Poutine est régulièrement mal traduit, volontairement mal interprété et systématiquement présenté comme un « dictateur », un « non démocrate ». Lorsque Medvedev a été élu, la presse nous a assuré qu’il n’en était rien, que rapidement celui c i allait démissionner, ou changer la loi afin que Poutine soit de nouveau au pouvoir. Au final il n’en a rien été, il ne s’agissait une fois de plus que de dénigrements. Le duo Poutine-Medvedev marche main dans la main depuis les années 2000 (il y a 10 ans). 

15 - La situation est catastrophique en extrême orient, colonisé par les Chinois, demain la Sibérie sera entièrement Chinoise !
Les relations Russo-chinoises n’ont jamais été mauvaises, malgré ce qu’affirment les « spécialistes Occidentaux ». Tout d’abord il n’y a pas une "invasion" de Chinois comme on aimerait nous le faire croire. Plus surprenant, une étude de 2008 a tracé le portrait d’un "migrant Chinois Typiqueen interrogeant 1000 personnes dans toutes les grandes villes de Russie. Voila ce qu’il en ressort : 60% sont des hommes, 20% ont une éducation supérieure (la moyenne Chinoise étant de 12%). 94% travaillent et la grande majorité est issue des villes frontalières de la Russie. Plus de la moitié sont auto entrepreneurs et font du commerce. 
La grande question est "combien" sont-ils ? D’après le FMS, 200.000 en 2006 et 320.000 en 2007, dont de nombreux travailleurs saisonniers. Bien sur cela ne compte pas les clandestins mais jusqu’à présent, malgré les hurlements de certains (Golts, Latynina..) pas de ville millionnaire Chinoise n’a été découverte en extrême orient Russe. Néanmoins un chiffre de 500.000 (dont les 2/3 de migrants légaux et saisonniers) semble être un chiffre raisonnable. " En face" de cela il y a 5 millions de Russes. 
Même si les Chinois devaient abandonner leur « objectif » du sud est asiatique (ce qui est improbable) et chercher un conflit avec la Russie(encore plus improbable), la supériorité militaire Russe (notamment nucléaire) est largement dissuasive.

17 - La Russie à prouvée qu’elle n’était pas un partenaire fiable pour l’oues, notamment pour les approvisionnements énergétiques (cf : les coupures de gaz).
Lorsque l’on regarde en détail  « qui » à réellement agressé l’autre on est en droit de penser l’inverse en fait. S’est t’on posé la question de savoir ce que due doivent penser les Russes de l’extension à l’est de l’OTAN, de l’affaire du Kosovo, du traitement des minorités Russes dans les pays Baltes, de l’agression militaire Georgienne, des révolutions de couleurs financées par la CIA etc) ?
De la même façon, les coupures d’approvisionnements de l’hiver dernier ont été déclenchées par l’Ukraine qui n’a pas payé la Russie pour le gaz qu’elle a acheminée sur « son » territoire.
La Russie alimente depuis très longtemps la Turquie en gaz (depuis 2003 via Blue Stream) et il n’y a jamais eu de tels problèmes, preuve s’il en est que la Russie est un partenaire et un fournisseur fiable.

18 - Les Russes exagèrent les accusations de « discriminations » qui frapperaient leurs ressortissants en Estonie et en Lettonie.
Non, de nombreuses associations des droits de l’homme Européennes ont pointé du doigt la terrible situation de ces minorités Russes, brimées à différents niveaux : administratifs, linguistiques, pour l’accès au travail etc.
La conséquence est que dans ces états ¼ de la population est coupée d’un droit à l’enseignement et n’a même pas accès à la citoyenneté  ! Certains n’étant pas Russes (ils ont les passeports Soviétiques), ils se retrouvent « sans » nationalités, apatrides et traités comme des citoyens de seconds rangs, le tout au cœur de l’Europe.
Dans ces mêmes états, des marches de vétérans SS sont tolérés et les monuments Soviétiques sont effacés, des russes sont tués et l’UE ne dit rien.

19 - Le potentiel militaire Russe est totalement obsolète, sa doctrine militaire également et la Russie serait incapable de « tenir » une éventuelle confrontation avec la Chine ou l’OTAN.
La réalité est autre : la Russie développe actuellement une quantité d’armes de toutes sortes et de très hautes technologies, que ce soit les chasseurs militaires, les bombardiers lourds, le matériel de surveillance ou encore les armes de destruction massive (boulava, voivoda).. etc.
La guerre en Géorgie a prouvé la supériorité militaire de l’armée Russe sur une armée entrainée et « aidée » par l’OTAN depuis 5 ans.
La nouvelle doctrine militaire Russe est tout sauf obsolète et liée au « plan 2020 », les propositions récentes du Kremlin sur un « nouvel ensemble de sécurité continental  » étant au contraire visionnaires et futuristes.  Enfin, le plan de modernisation de l’armée est considérable.

20 - La société civile a été annihilée par Poutine, et le système judiciaire est « tenu ».
En réalité, le nombre de plaignants allant au tribunal à considérablement augmenté entre 1999 et 2009 puisqu’il a été augmenté par six ! Le système des « jurés » a été introduit en Russie et les plaignants gagnent désormais 71% de leurs procès contre l’état. De plus un système d’aide juridique gratuite existe.
L’image des ONGs brutalisées par le pouvoir vient de l’expulsion de la Freedom House en 2004 pour non paiement de loyer. Mais quand on sait les activités révolutionnaires oranges de telles associations, il est normal que le pouvoir est saisi la « première » occasion pour les faire interdire.

21 - Khodorkovsky  a été injustement arrêté et détenu alors que c’était juste un entrepreneur efficace et ouvert aux idées libérales de l’Ouest.
Khodorkovsky est détenu pour des comportements frauduleux, illégaux (corruption, soudoiement, détournement et évasion fiscale..). Plus de la moitié des Russes jugent normal son arrestation. (54% en 2006).
Khodorkovsky a également mis en péril l’intérêt national Russe puisqu’il avait prévu de céder Youkos à Exxon, cédant ainsi les matières premières Russes (qui ne lui appartenaient pas) à une société Américaine, le tout au lendemain de la guerre froide. En outre, ces avoirs « personnels » ont été après son arrestation été transférés à Rothschild ce qui semble normal finalement, Khodor est lié aux néo conservateurs US et siégeait à Carlyle avec les proches de Bush.

22 - Eltsine a été un vrai démocrate.
Il a même posé sur un tank, comme ceux qui ouvraient le feu sur la Douma dont les députés (communistes) s’opposaient à ces réformes « libérales / corrompues ».
Il a ensuite déclenché une guerre non préparée en Tchétchénie, qu’il a perdue. Il a nommé des ministres incompétents et voleurs, permis aux oligarques de s’enrichir, pendant que le peuple s’appauvrissait et que des mafias caucasiennes prenaient le contrôle du pays.
Il était alcoolique et ridiculisait la Russie. Il était pour tout cela extrêmement apprécié par les occidentaux.

23 - La Russie se sert de l’énergie pour « tenir » ses voisins et utilise son expansion énergétique au profit de projets politiques.
Un fournisseur a le droit de choisir son tarif, et les clients de payer ou non. Le pays au monde qui utilise l’énergie à des fins politiques est l’Amérique qui se permet de bombarder des pays comme l’Irak et l’Afghanistan.

24 - La Russie est dirigée par des néo-communistes, eurasiens, nationalistes et qui sont avant tout contre l’Ouest et l’Europe.  
Le système politique Russe est très différent des systèmes politiques Européens. Le spectre politique est très large même au sein d’un seul parti. Mais oui c’est vrai les Russes sont très patriotes et cela dans les partis de droite comme de gauche.
Lorsqu’il a été demandé à Vladimir Poutine de quelle idéologie il se réclamait celui-ci a répondu : « vous ne trouvez pas que les idéologies ont fait assez de mal ? » Récemment, Sergueï Lavrov affirmait que la Russie se sentait part de la civilisation Européenne.

25 - La Russie sera un califat islamique en 2050.
La réalité est tout autre, les russes ethniques représentent 80% de la population du pays.  Selon un sondage de 2006 seulement 6% des citoyens de Russie se considèrent comme « musulmans », confortant l’adage que « en Russie la vodka a dissous le Coran ». En outre, même au cœur des zones musulmanes de Russie (tatarstan, bachokorstan..) les « russes de souche slave » représentent plus de 50% de la population.
En outre la fertilité des « Russes de souche » est désormais plus élevée que celle des « musulmans » Russes, hormis dans certaines régions comme la Tchétchénie, mais sa population ne représente que « 1% de la population Russe.

26 - Berezovsky a permis l’arrivée de Poutine au pouvoir et est désormais soumis à un harcèlement des autorités Russes, l’empêchant de revenir dans son pays.
Comme le général Lebed disait : “Berëzovski est l’apothéose de cette petite clique au pouvoir qui n’est pas satisfaite par montrer qu’elle vole mais qu’elle le fait en toute impunité. Lebed est mort dans un accident d’hélicoptère.
Le journaliste de Forbes Paul Khlebnikov a écrit un livre sur lui « parrain du Kremlin », en mettant en évidence ces liens avec les mafias, celui-ci est également mort assassiné.
Berëzovski a été mis en cause dans de nombreuses affaires scabreuses et meurtres non résolu. Il a des mandats d’arrêts contre lui en Russie mais également en Amérique du sud.
Il n’est pas surprenant que ce « grand démocrate » soit défendu par nombre d’occidentaux.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.24/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

112 réactions à cet article    


  • finael finael 25 décembre 2009 13:39

    Bonjour et joyeux noël,

    Je suis ce qu’on peut appeler « russophile ».

    Pourtant je trouve votre portrait un peu idyllique :

    Une de mes arrières-grand-mère a fui la Russie (tsariste) pour échapper aux pogroms (mot d’origine russe). Sans être aussi antisémites que les polonais (deux autres mes arrière-grands-parents ont fui la Pologne), les russes ne sont pas des anges.

    J’ai voyagé dans le plupart des « pays de l’Est » comme on disait à l’époque, depuis l’ère brejnevienne et je peux vous assurer que les russes s’y comportaient en maïtres.
     
    Toutefois, les amis que je m’y suis fait à l’époque, en sont souvent venus à regretter - en partie - l’ancien temps, tant les inégalités, la corruption ont explosé depuis la fin de l’ère soviétique.

    On ignore aussi que même à la pire époque de la guerre froide intellectuels et chercheurs soviétiques et occidentaux continuaient à échanger, de façon étonnament libre, leurs idées et recherches (mon premier métier m’a amené à analyser ces échanges).

    Mais l’alcoolisme continue à faire des ravages, surtout avec les produits frelatés qu’on trouve sur le marché.

    Je ne crois pas que l’économie russe soit tirée d’affaire. Il reste des pans entiers de cette économie à remettre sur pied, ne serait-ce que l’agriculture.

    Pour le reste je vous suis totalement dans la présentation caricaturale qui est faite de la Russie aujourd’hui. Dans « l’idéalisation de Boris Eltsine » et la démonisation de Vladimir Poutine. Dans les partis pris dans les conflits géorgiens et tchétchènes, dans les relations entre la Russie et l’Ukraine, etc ...

    Je crois que les responsables « occidentaux » ont toujours peur de la Russie.


    • Alexandre Latsa Alexandre Latsa 25 décembre 2009 14:15

      Bonjour


      merci de votre message.

      Tout n’est pas réglé « loin de la » vous avez raison, mais c’est sur la bonne voie si on compare à il y a 10 ans !

      Pour le reste les chiffres que je cite sont réels ...

      Bien d’accord avec votre analyse sur le fait que les responsables occidentaux ont « peur » de la Russie (à tort à mon avis)

    • anty 25 décembre 2009 16:03

      Des polonais seraient plus antisémites que les russes.

      Pourriez vous me le dire comment vous avez mesuré çà ?

      Les pogrom ont commencé sous les tsars en cas où vous ne sauriez pas ?

      Certes les polonais tout comme les ukrainiens ne sont pas tendre avec ce derniers

      Pourquoi ?

      Pendant les années sombres du communisme les soviétiques d’origine juifs étaient les valets le plus serviles du monstrueux régime stalien

      C’est un certain Kaganovitch (d’origine juif)qui supervisa avec d’abnégation si la famine organisé par stalin se déroula parfaitement selon le plan de son maître (holomodor 1932-1933 ).

      En Pologne stalin fit de même il installa aux postes clé des personnes d’origine juifs qui massacrèrent entre 50 et 200 milles de patriote polonais.

      Actuellement et curieusement dans la plupart de pays de l’est tout comme en occident les antisémites les plus virulents viennent de partis de gauche (conflit Israelo-Palestinien oblige)

      Un collaborateur zélé [modifier]

      Durant les années 1930, Kaganovitch participe à la mise en œuvre des réformes économiques et sociales de Staline, notamment la collectivisation de l’agriculture et l’industrialisation aussi rapide que violente de l’URSS, ainsi qu’aux purges politiques[1]. Vice-président du Conseil des commissaires du peuple de 1938 à 1957, il fait partie pendant la seconde guerre mondiale du Comité d’État à la Défense. Il est, le 5 mars 1940, l’un des responsables soviétiques qui contresignent l’ordre d’exécution par le NKVD de 25 700 officiers polonais faits prisonniers par l’Armée Rouge (Massacre de Katyń).

      Lazare Kaganovitch

      Durant la Grande Guerre Patriotique, Kaganovitch est nommé Commissaire (et membre du Conseil Militaire) sur le front du Nord Caucase. En 1943-1944, il reçoit encore une fois la responsabilité des chemins de fer, élément stratégique essentiel dans la lutte contre l’Allemagne nazie. En 1943, il obtient la distinction rare de « Héros du travail socialiste ». De 1944 à 1947, enfin, il assure le ministère des Matériaux de construction et devient cette dernière année, 1er secrétaire du parti communiste ukrainien. A partir de cette période, Kaganovitch est chef du Gossnab[2], poste important dans une économie administrée soumise à la planification. Sur le plan politique, il démontre qu’il est un stalinien pur et dur quand il n’hésite pas à soutenir le GenSek (secrétaire général) quand celui-ci lance, lors de ses dernières années de pouvoir, en 1953, de violentes campagnes antisémites.


    • finael finael 25 décembre 2009 17:49


      @ anty

      Comme d’habitude vous répondez sans avoir lu : j’ai bien précisé que mon arrière-grand-mère avait fui la Russie tsariste !

      Pour ce qui est de l’antisémitisme polonais par rapport à celui des russes : outre ce que m’en ont raconté mes grands-parents et mon arrière-grand-père qui l’avait vécu je vous suggère cette lecture :

      http://www.aidh.org/Racisme/shoah/holo/26.htm

      Il faut quand même se souvenir que c’est bien en Pologne que le pourcentage de juifs ayant échappé à l’extermination est le plus faible, plus faible même qu’en Allemagne nazie

       Et ce n’est pas pour rien que la plupart des camps d’extermination étaient installés en Pologne : Un survivant m’a expliqué que c’était là que d’éventuels évadés avaient le plus de probabilités d’être dénoncés Même si ponctuellement certains ont effectivement été aidés par des personnes isolées.

      Il faudra attendre le soulèvement de Varsovie en Août 44 pour que les nationalistes polonais acceptent de s’allier avec les réseaux de la résistance juive.

      D’ailleurs c’est là l’occasion de faire tomber un autre mythe : Celui de l’armée rouge attendant l’arme au pied que l’insurrection soit écrasée sous ses yeux.

      Le soulèvement débute le 1er Aout. L’armée rouge (en fait quelques avant-gardes) arrive sur la Vistule le 10 septembre au terme de l’offensive la plus rapide de toute la guerre. Elle ne pouvait pas traverser le fleuve dans la foulée, sans support, préparation, ravitaillement.

      En face des insurgés polonais, Hitler a envoyé ses deux meilleurs divisions SS, équipées des matériels les plus récents (comme le char « King Tiger ») - énorme faute stratégique car elles ne furent pas là où il fallait pour contrer l’offensive soviétique - sans doute à cause de sa haine viscérale et des juifs et des polonais.

      Cela ne remet pas en cause le fait que Staline ne tenait certainement pas à voir une Pologne pro-occidentale et que ce soulèvement l’a bien arrangé (le propagande soviétique a appelé au soulèvement), d’autant plus que cela a dégarni le front allemand de deux redoutables divisions blindées. Mais il avait d’autres moyens pour cela, les hongrois, roumains ou tchèques n’avaient pas non plus envie d’être soviétisés.

      Et le but de l’insurrection polonaise était bien d’éviter que la Pologne passe du joug nazi au joug stalinien.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 28 décembre 2009 01:14

      @ Finael : Oui, je sais nous sommes de ceux qui souhaitons un rapprochement entre l’Union Europenne et la Russie. Mais nous vivons dans un pays que Sarkozy et les médias veulent atlantiste. 


      @ l’auteur : si je puis vois aider...


      Cet article a été publié sur AVOX l’an dernier



      Pierre JC Allard

    • PhilVite PhilVite 25 décembre 2009 14:29

      Pour faire court :

      Y a-t-il un seul humain (doué de raison ! ) sur cette terre, qui ne rêverait de vivre en Russie ? smiley


      • anty 25 décembre 2009 16:22

        Dans le passé de nombreux français vivaient en Russie au service du Tsar et y sont restés.

        Dans le passé (avant 1917) ce pays était pas loin de la démocratie et des très nombreux étrangers se sont installés et y ont pris souche.


      • Alexandre Latsa Alexandre Latsa 25 décembre 2009 17:50

        @ philvite


        oui : « moi », et je ne suis pas le seul à ne vouloir quitter la Russie a « aucun » prix.

      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 28 décembre 2009 01:31

        @ Philvite :


        J’ai fait plusieurs séjours en Russie, disons 6 mois au total - et encore plus aux USA, totalisant plus d’un an. J’ai beaucoup voyagé. Je préfère Paris aux deux, mais je choisirais de vivre à Moscou ou St.P. bien avant New-York ou Washington !

        Pierre JC Allard




      • Hieronymus Hieronymus 25 décembre 2009 15:41

        @ Alexandre
        merci pour cet article interessant
        que bien que russophile, je le trouve un peu trop idealise
        cela dit, vous avez raison de denoncer les cliches tres negatifs
        trop souvent colportes par nos journaleux particulierement ignorants

        il est particulierement attristant de constater que nos me(r)dias sont de fait infeodes au pouvoir US, en effet a qui profite toute cette desinformation et ces campagnes de calomnie visant la Russie ?
        aux USA bien sur qui ont tout interet a ce que les Occidentaux restent eloignes voire ds une attitude d’hostilite vis a vis de la Russie afin d’eviter que ne puisse se former un bloc europeen, et nos politiques, ces gens mediocres il faut bien le dire, de tomber ds le panneau a chaque fois !
        ainsi qd un president travaille a la destruction de la Russie comme Yeltsine, il est loue par les medias occidentaux (noyautes par le pouvoir US redite) quand il travaille a sa renaissance et a sa force, il est honni et calomnie par ces memes medias ..
        cordialement


        • anty 25 décembre 2009 16:16

          Bien que je sois également plutôt russophile je ne peux admettre des articles de pure propagande que nous concocte notre ami Alexandre.

          Je voyage régulièrement en Ukraine (un pays très proche de la Russie)et je peux vous dire que certaine chose que vous décrivez
          ne sont pas vraiment ressentie de la même manière par la population locale qui se sent brimer par les puissant voisin russe.(Même la population russe fort nombreuse en Ukraine)


          • Alexandre Latsa Alexandre Latsa 25 décembre 2009 17:52

            @ anty


            vous etes russophile tendance antipoutine ?

            De quelle brimade parlez vous en Ukraine ? C’est de la propagande,les Russes sont bien plus brimés en Ukraine que les Ukrainiens en Russie et vous le savez très bien ...

          • Alexandre 25 décembre 2009 18:05

            Il ne s’agit pas d’un article de « pure propagande » mais de contre-propagande, de réaction à la description apocalyptique qui est donnée de la Russie dans les médias français.
            Je trouve au contraire ( je n’ai rien à voir avec Alexandre Latsa) qu’il est un peu en retrait, défensif et incomplet sur certains « mythes ».

            En matière de droits de l’homme par exemple voir Les Etats-Unis avec leurs guerres perpétuelles, Guantanamo, leurs prisons secrètes en Europe, leurs navires militaires transformés en centres de torture et leur refus de signer toutes les conventions internationales sur les droits de l’homme donner des mauvais points à la Russie est assez comique.
            Mais le pire c’est que c’est repris sans aucun esprit critique par les médias français, certains comme Le Monde et Arte étant particulièrement zélés.

            Si la vie en Russie était aussi effroyable que l’image qu’en donnent nos médias, pourquoi les Russes qui ont une liberté totale de voyager ne fuiraient pas vers les pays limitrophes, pourquoi y a-t-il au contraire une immigration venant des pays de l’ex-URSS, pourquoi de nombreux Russes sont-ils revenus au pays, comme Soljenitsyne ?

            La réalité c’est que l’Occident ne supporte pas que la Russie soit devenue un pays stable prospère et indépendant depuis que Poutine est au pouvoir et que ne pouvant employer les armes militaires contre elle, il emploie celles de la propagande.,


          • VivreenRussie VivreenRussie 25 décembre 2009 19:39

            @anty,
            « Bien que je sois également plutôt russophile je ne peux admettre des articles de pure propagande que nous concocte notre ami Alexandre. »

            Vous devez etre content LeFigaro a pense a vous avec un bel article comme vous les aimez sur la Russie :
            http://www.lefigaro.fr/voyages/2009/12/31/03007-20091231ARTFIG00009-l-europe-et-le-grand-mechant-loup-edente-.php

            Si si je vous assure de Pierre Avril a Laure Mandeville ils sont tres russophiles au Figaro, quelques exemples :
            http://vivreenrussie.1fr1.net/la-russie-selon-le-figaro-f22/joseph-staline-hante-toujours-la-memoire-russe-pierre-avril-t2372.htm

            http://vivreenrussie.1fr1.net/la-russie-selon-le-figaro-f22/vous-avez-l-air-malin-au-figaro-t1709.htm

            etc etc...




          • Arunah Arunah 25 décembre 2009 23:49

            @ Alexandre

            Soljenitsyne est rentré en Russie - d’ailleurs dans la plus parfaite indifférence - parce que les Américains l’ont prié, poliment mais fermement de quitter les Etats-Unis...


          • Alexandre 26 décembre 2009 07:08

             @ Arunhah

             Il n’aurait eu aucun problème pour être accueilli ailleurs, s’il l’avait souhaité.


          • R.L. 25 décembre 2009 17:24

            Déjà que nos statistiques sont à prendre de plus en plus avec des pincettes en Occident, alors en Russie...
            M. Latsa, ce n’est pas en lisant une presse assez nettement défavorable à la Russie que je connais celle-ci, mais parce que j’y ai vécu, y ai ma belle famille et suis tout de très près au quotidien...
            Je suis même plutôt proche de la réaction russe contre la Géorgie et les Ricains ne sont pas mes amis.
            Mais ce n’est pas pour cela que je vais gober votre article qui fait (toujours aussi) propagande.
            Je pourrais parler de l’antagonisme montant entre Poutine et Medvedev, de Poutine lui-même, de l’influence chinoise volontairement sous-estimée en Extrême-Sibérie...

            Je me contenterais du point 20 sur la société civile annihilée par Poutine et le système judiciaire « tenu » :
            Je pourrais avancer le contenu de nombreux forums et de blogs sur la corruption des miliciens, des parquets, des juges, des notaires... faire parler mes amis, mais ici citer les rares médias indépendants et même les déclarations des responsables (Medvedev cite 9 fois la corruption dans son premier court article sur le net de septembre dernier), je me contenterais de m’appuyer sur ma propre expérience et celle de ma belle famille sur le niveau de criminalité et d’incompétence dans la région de Moscou, commencée il y a plus de trois ans, pour ce qui est de l’incroyable  :
            faux et usage de faux validés (prouvés par les documents de la partie adverse et plusieurs lettres des auteurs le reconnaissant), refusés par des juges (mais sans sanctions !) mais sciemment validés par d’autres juges, disparition d’ordonnance et indifférence du parquet (j’ai le double), pression sur les témoins, éliminations de témoignages, de pétitions, et d’expertises judiciaires, destructions de preuves au procès sans aucune sanctions, vices de forme et fautes de procédure à tout va, déformations des procès verbaux sur le contenu des audiences, décisions iniques, illégales et impossible
             techniquement à mettre en place, refus illégal d’intervention du parquet, parodie d’audience en cassation ou on interdit à une partie de parler et de dénoncer un juge qui dort (le tout devant un journaliste français) alors qu’on sait très bien que personne n’a lu le dossier et que la décision est prise d’avance (avec la notion de décision courte qui permet de faire monter les enchères...), faire dire le contraire à un litso (tiers) au procès, créer des procès parallèles aux mêmes heures avec les mêmes parties et les mêmes litiges...

            Les Cours suprêmes régionales (Collège des juges) ne sont pa mieux : totalement pourris !
            Des codes pénaux et civils (procédures comprises), des lois sur la gravité des dégâts sanitaires... ayant plusieurs décennies de retard et totalement débiles, malgré les dernières refontes...
            Faut-il parler des violences physiques et morales ? J’en aurais pour un moment ainsi qu’à raconté (toujours preuves à l’appui : témoignages, photos, vol de fichiers...) le comportement des salopards de miliciens. J’en ai même dans ma belle-famille... qu’on ne voit plus depuis longtemps...

            Je n’ai toujours pas compris et rencontré un juriste en Russie : qu’il soit avocat, juge, procureur, notaire... C’est le degré zéro.
            Il suffit d’ailleurs de lire les jugements, les attendus : ça vaut son pesant de cacahouètes... Exemple ? La loi d’amnestie des 15 ans, sur les terres, signée par Medvedev, est violée à... 100% par un tribunal de district de la région de Moscou, sans aucun problème.

            Et si vous avez le malheur de contester les crimes de certains citoyens auprès de leurs copains arrosés, c’est carrément l’agression physique ou la tentative d’homicide : 6 mois après, j’en ai encore les séquelles pour un terrain qu’on veut voler à beau-père, invalide depuis 1942 (Léningrad).
            Eh oui, on peut avoir honte d’un pays qui n’est pas le sien !!!

            Ce n’est pas la Chine en Extrème-Orient ou la théorie du roller-back chère à Bzreszinsky qui constituent le plus grand danger la Russie, mais la corruption en col blanc. Véritable pieuve criminelle qui n’a pas progressé depuis 1991, date à laquelle j’ai commencé à la connaître.
            Et Poutine est largement à la traîne par rapport à Medvedev. Et vous le savez très bien Latsa !
            Ce n’est pas ainsi qu’on défend un pays qu’on aime !
            En tant qu’étranger, je m’engage à respecter les lois du pays. En retour, je suis en droit qu’on applique la loi, toute la loi, mais rien que la loi envers les miens et moi-même.
            Et là, on est loin du compte Latsa !
            Juridiquement et sociologiquement, je peux vous dire qu’il y a de quoi d’être très inquiet.


            • VivreenRussie VivreenRussie 25 décembre 2009 19:53

              « le tout devant un journaliste français »
              Quelle chance d’avoir croise un journaliste francais a Moscou, d’habitude ils sont tous a Washington...

              « Je pourrais parler de l’antagonisme montant entre Poutine et Medvedev, de Poutine lui-même, »
              Avez vous suivi la conference de 4h de Vladimir Poutine le 3/12 et hier le bilan de l’annee 2009 par Dmitry Medvedev ?
              Visiblement non car votre « discours » ressemble fort a un copier coller des articles de la presse francophone...
              www.moskva-putinu.ru/

              www.kremlin.ru/news/6450





               


            • PUCK 25 décembre 2009 23:16

              @ R.L.

              Je ne peux évidemment avoir la même expérience russe que vous qui la vivez ,pour votre malheur , parait il . Je ne suis qu’1 touriste ,pas tout à fait lambda ,car entre 2000 et 2008 et en 2 séjours ,j’ai passé un peu plus d’un mois dans la Sainte Russie . Nous étions accompagnés par des amis russes francophones qui nous ont conduits partout où nous le désirions .

              Entre 2000 ,1er séjour ,et 2008 ,nous avons ressenti une formidable différence de niveau de vie , aussi bien dans le parc automobile que dans la circulation . Il y avait enfin des vrais taxis ,des vrais parkings ,des grands magasins non pas vides comme en 2000 ,mais pleins de clients des classes moyennes .Les grandes villes n’étaient qu’un vaste chantier .

              Alors qu’en 2000 ,les seuls touristes étaient étrangers ,en 2008 ,les sites touristiques et les bateaux sur la Volga ou le lac Ladoga étaient remplis de Russes . L’ambiance était plus légère ,agréable et nous sommes devenus russophiles à fond !

              Nous savons que les immeubles communautaires existent et que la vodka sévit toujours ,mais la pauvreté n’est plus agressive comme avant où les passages souterrains dans les villes étaient envahis d’enfants ou de personnes agées vendant qui des boutons ou des petits chats sur des coussins etc Enfin ,la ferveur du peuple dans les églises ,qui étaient désertées avant , est visible ,palpable .

              J’ai délaissé volontairement l’aspect politique ,que je connais fort bien par mes amis pour ne vous livrer que du concret ,du vécu .Il me semble bien que Poutine est encore très populaire en Russie ,et pour longtemps .


            • R.L. 26 décembre 2009 11:05

              « Avez vous suivi la conference de 4h de Vladimir Poutine le 3/12 et hier le bilan de l’annee 2009 par Dmitry Medvedev ?
              Visiblement non car votre »discours« ressemble fort a un copier coller des articles de la presse francophone... »

              4 heures de discours, comme au bon vieux temps... Vous devriez comptabiliser le nombre de fois ou le mot corruption revient dans les discours de Medvedev par exemple.« Il n’y a que promesses et menaces en l’air ». Je ne fais que répéter tous mes amis russes qui n’écoutent plus les discours des hommes politiques depuis longtemps.

              Vous m’insulter en parlant de copier-coller !
              Justement, les journalistes se contentent de sujets et de reportages qu’on peut qualifier de macros : jamais d’investigation, jamais de choses vécues et concrètes de leur part.
              Le journaliste cité m’a déclaré seulement que c’était « édifiant », mais n’a pas l’intention (« pour l’instant » d’écrire quelque chose sur un dossier en titane). Et, a ma connaissance, c’était le premier (et le dernier ?) à avoir assisté à assisté à une audience de cassation anonyme... même s’il ne maîtrisait pas complètement le russe...
              A tel point que j’ai demandé à son prédécesseur s’il avait trouvé un moyen très rapide de s’enrichir.
              Vous n’ayez répondu en aucun point sur mon texte. Voila ce qu’est lorsqu’on est de parti-pris : tout contre ou tout pour, c’est ce qu’il y a de pire.
              Que ça vous plaise ou non, nous avons toutes les preuves, les plus irréfragables. Je donnerais bientôt ici une URL avec les fac-similés avant d’aller à Strasbourg.


            • Alexandre Latsa Alexandre Latsa 26 décembre 2009 13:54

              @ RL


              Vous semblez vouloir nous expliquer que la corruption existe en Russie, ce que personne ne conteste. 

              Vous affirmez que la situation ne change pas depuis 1991, c’est la ou nous pensons différemment, j’affirme moi que au contraire, c’est sur la bonne voie. Il y a de nombreuses améliorations. Il faut laisser un peu de temps au temps ...

              La situation juridique que vous décrivez, rappelez moi juste : vous êtes sur que vous parlez de la Russie ou vous décrivez la justice Maçonnique Francaise ?

            • VivreenRussie VivreenRussie 26 décembre 2009 21:43

              « Vous n’ayez répondu en aucun point sur mon texte. Voila ce qu’est lorsqu’on est de parti-pris : tout contre ou tout pour, c’est ce qu’il y a de pire. »
              Que repondre a votre discours confus ou l’aigreur est perceptible a chaque ligne ?

              Lors de la sceance questions/reponses de 4h avec Vladimir Poutine :
               - le mot « corruption » revient 11 fois (intervenants et Poutine)

              - le mot « police » 8 fois principalement dans cet echange :

              « Pavel Popov from Omsk has just posted the following question on our website. »The police are not very popular today. Each day, we learn about police officers attacking people. Police officers are filming their exploits on video cameras. You understand what I mean. Maybe we should disband the police force and establish a new force from scratch ?" This has now become an important issue.

              Vladimir Putin : Ukraine, which is our neighbour and friend, recently disbanded the national traffic police force. But nothing good came of it. Bribes soared and traffic safety declined when their functions were delegated to other divisions unprepared for such work.

              Today, a lady took part in our conversation and asked a question about the refusal of doctors to treat her mother. I believe that, unfortunately, this is primarily linked with extortion. Also, law enforcement faces many other problems.

              Unfortunately, we are also dealing with those violating the law in this area. Instead of protecting citizens and their property, they inflict irreparable damage on their lives and health. This is, of course, unacceptable. Society as a whole and the Ministry of Interior must actively combat this abuse. Police officers violating the law must be severely punished.

              At the same time, I would like to draw your attention to the fact that the Ministry of Interior now employs over a million officers. To the best of my knowledge, their number stands at 1.4 million and exceeds the strength of the Russian Armed Forces. These people are fulfilling an important function. Many of them risk their lives in emergencies and during routine missions, too. Consequently, I don’t think it’s fair to describe all police officers negatively. But I want to repeat that a sharp, prompt and tough reaction to abuse in law enforcement is essential. "

              - le mot « poverty » 3 fois :

              We all remember how this crisis year began - millions feared poverty, hundreds of thousands worried about getting fired, businesses were pondering future losses, and many people thought the authorities would again leave them in the lurch, just as it happened many times in Russia’s history.

              Of course, many people lost their jobs, many lost both their savings and their jobs, but the authorities did not try to solve problems at the expense of the people. Instead, they worked painstakingly to pinpoint problems at individual enterprises, forged agreements with business, and helped Russian manufacturers. Where did we succeed and where did we fail ? These are the questions we are going to discuss with Vladimir Putin today.
              ...

              When will the government tackle poverty among the working population ?

              Thank you.

              Vladimir Putin : Yekaterina Nikolayevna, it is hard and, indeed, practically impossible to survive on such pay. I am sure you are helping your relatives and you solve your financial problems together. It is hard, I agree. The question is, what to do.

              I have already mentioned that we passed a decision at the end of last year, in December, to increase the wage fund for the federal public sector workers by 30% at once, but we immediately launched a reform of the budget sector.

              I will tell you in a nutshell what these reforms amount to. We have given public sector institutions much greater discretion as to how they spend government money and have enabled them to optimise their spending. In other words, optimisation of expenditure is to a large extent in the hands of the managers of various institutions.

              The Russian regions have done the same with regard to their public sector institutions, and preschools and other childcare institutions are under the jurisdiction of the municipalities and partly the regions of the Federation considering the special budget relationships between the regions and the municipalities. Where this has been accomplished, it is obvious - we have objective data - that the remuneration of the employees of these institutions is growing.

              « Why don’t all able-bodied people work in this country ? It is necessary to make sure that salaries and wages for all professions should not differ from one another by more than five times. »

              I am in complete agreement with this. There is an enormous gap between those people who earn high incomes, and those on the minimum wage. It is one of the key economic and social problems. We must bridge that gap. We have a special programme on combating poverty. The crisis has shaken it a little, but we will definitely implement it fully in the future. That is something we’ll work on.

              -------------------------------

              1- Suivre une conference de 4h cela semble long, surtout du non-stop sans une seule pause, mais en fait vu la diversite des questions posees cela m’ a semble tres rapide.
              2- Ensuite vous pouvez copier le texte original ou sa version anglaise sous un editeur de texte et utiliser la fonction recherche avec des mots cles.




            • VivreenRussie VivreenRussie 26 décembre 2009 21:49

              « Vous n’ayez répondu en aucun point sur mon texte. Voila ce qu’est lorsqu’on est de parti-pris : tout contre ou tout pour, c’est ce qu’il y a de pire. »

              Que repondre a votre discours confus ou l’aigreur est perceptible a chaque ligne ?
              Lors de la sceance questions/reponses de 4h avec Vladimir Poutine :
              - le mot « corruption » revient 11 fois (intervenants et Poutine).

              - le mot « police » 8 fois principalement dans cet echange :

              « Pavel Popov from Omsk has just posted the following question on our website. »The police are not very popular today. Each day, we learn about police officers attacking people. Police officers are filming their exploits on video cameras. You understand what I mean. Maybe we should disband the police force and establish a new force from scratch ?« This has now become an important issue.

              Vladimir Putin : Ukraine, which is our neighbour and friend, recently disbanded the national traffic police force. But nothing good came of it. Bribes soared and traffic safety declined when their functions were delegated to other divisions unprepared for such work.

              Today, a lady took part in our conversation and asked a question about the refusal of doctors to treat her mother. I believe that, unfortunately, this is primarily linked with extortion. Also, law enforcement faces many other problems.

              Unfortunately, we are also dealing with those violating the law in this area. Instead of protecting citizens and their property, they inflict irreparable damage on their lives and health. This is, of course, unacceptable. Society as a whole and the Ministry of Interior must actively combat this abuse. Police officers violating the law must be severely punished.

              At the same time, I would like to draw your attention to the fact that the Ministry of Interior now employs over a million officers. To the best of my knowledge, their number stands at 1.4 million and exceeds the strength of the Russian Armed Forces. These people are fulfilling an important function. Many of them risk their lives in emergencies and during routine missions, too. Consequently, I don’t think it’s fair to describe all police officers negatively. But I want to repeat that a sharp, prompt and tough reaction to abuse in law enforcement is essential. »

              - le mot « poverty » 3 fois :
              We all remember how this crisis year began - millions feared poverty, hundreds of thousands worried about getting fired, businesses were pondering future losses, and many people thought the authorities would again leave them in the lurch, just as it happened many times in Russia’s history.

              Of course, many people lost their jobs, many lost both their savings and their jobs, but the authorities did not try to solve problems at the expense of the people. Instead, they worked painstakingly to pinpoint problems at individual enterprises, forged agreements with business, and helped Russian manufacturers. Where did we succeed and where did we fail ? These are the questions we are going to discuss with Vladimir Putin today.
              ...

              When will the government tackle poverty among the working population ?
              Thank you.

              Vladimir Putin : Yekaterina Nikolayevna, it is hard and, indeed, practically impossible to survive on such pay. I am sure you are helping your relatives and you solve your financial problems together. It is hard, I agree. The question is, what to do.

              I have already mentioned that we passed a decision at the end of last year, in December, to increase the wage fund for the federal public sector workers by 30% at once, but we immediately launched a reform of the budget sector.

              I will tell you in a nutshell what these reforms amount to. We have given public sector institutions much greater discretion as to how they spend government money and have enabled them to optimise their spending. In other words, optimisation of expenditure is to a large extent in the hands of the managers of various institutions.

              The Russian regions have done the same with regard to their public sector institutions, and preschools and other childcare institutions are under the jurisdiction of the municipalities and partly the regions of the Federation considering the special budget relationships between the regions and the municipalities. Where this has been accomplished, it is obvious - we have objective data - that the remuneration of the employees of these institutions is growing.

              « Why don’t all able-bodied people work in this country ? It is necessary to make sure that salaries and wages for all professions should not differ from one another by more than five times. »

              I am in complete agreement with this. There is an enormous gap between those people who earn high incomes, and those on the minimum wage. It is one of the key economic and social problems. We must bridge that gap. We have a special programme on combating poverty. The crisis has shaken it a little, but we will definitely implement it fully in the future. That is something we’ll work on.

              -------------------------------

              1- Suivre une conference de 4h cela semble long, surtout du non-stop sans une seule pause, mais en fait vu la diversite des questions posees cela m’ a semble tres rapide.
              2- Ensuite vous pouvez copier le texte original ou sa version anglaise sous un editeur de texte et utiliser la fonction recherche avec des mots cles.


            • Julius Julius 25 décembre 2009 17:42

              Toujours la même chanson - le nain de Russie est le plus grand nain dans le monde. Les régimes changent, mais l’âme russe reste la même.


              • finael finael 25 décembre 2009 22:34

                Sacré Julius ! smiley


              • Alexandre Latsa Alexandre Latsa 25 décembre 2009 17:53

                A Julius


                on en reparle dans 10 ans, on fera le point ... vous me relirez et vous comprendrez

                • boris boris 25 décembre 2009 18:03

                  Ouais,

                  Globalement ça reste un peu des Moujiks quand même. Vu le nombre de jeunes femmes qui veulent se maquer avec un occidental, histoire de prendre l’air sous d’autres cieux.


                  • Alexandre 25 décembre 2009 18:23

                    Non, ils ne ressemblent pas tous à des cow-boys spaghettis !


                  • VivreenRussie VivreenRussie 25 décembre 2009 20:16

                    @boris,

                    et hop encore un mythe :

                    La realite :
                    www.fr.rian.ru/society/20091207/185633461.html



                  • Alexandre Latsa Alexandre Latsa 26 décembre 2009 13:42

                    @ BORIS


                    Un récent sondage paru dans le « moscow times » ne laissait pas cette impression, l’étranger ne fait plus réver la majorité des « jeunes filles russes »

                    ...

                    CF également la baisse du nombre de mariages mixtes en Russie


                  • Alexandre Latsa Alexandre Latsa 17 janvier 2010 17:16

                    @ BORIS



                    Vous voyez, c’est fini tout ça ..

                  • nilasse nilasse 25 décembre 2009 18:20

                    qui a donc fait cet article ? un agent du f.s.b ? la russie,c’est aussi la guerre en tchetchenie,des dizaines de milliers de morts,des exécutions sommaires,des viols a grande échelle,du pillage,des arrestations ( kidnapping plutôt) de civil dont la libération se fait contre rançon.

                    sans compter le nombre d’assassinats racistes (et pas seulement contre les basanés) ahurissants dans les principales villes russes. des pogromes contre les tadjiks,ouzbeks ou même russes de l’extrême est.

                    des parodies de procès contre les opposants(kodorkovski),des assassinats d’avocats,de journalistes et de défenseurs des droits de l’hommes. des meurtres commandités du kremlin a grand coup de polonium.

                    des enfants sniffant de la colle et pour certains atteints de maladies graves errants dans les rues de Moscou ou de Saint-Pétersbourg. un alcoolisme délirant subventionné par l’état depuis des décennies.

                    un chantage permanent a l’énergie qui rend d’ailleurs la russie un partenaire peu fiable pour la livraison énergétique. des attentats mis en scène par les services secrets dans le seul but de déclencher des guerres. des médias totalement sous contrôle. et on peut multiplier les exemples pendant des heures.

                    franchement le visage de la russie est peu reluisant. je m’inscris en faux par rapport a cet article carrément édulcoré.


                    • ykpaiha ykpaiha 25 décembre 2009 18:49

                      Vos sources sont elles les memes que fr2 et tf1 ou télé otan ?
                      En plus des résultats en marge de l’article il est une chose indéniable dans la réussite de Putin et son alter-égo, c’est de redonner un espoir et une fierté aux russes.
                      A bientot une resurgence de l’ame slave ?
                      Notre erreur ? de croire d’etre a l’aube d’un américanisme triomphant.

                      Nous devrions regarder d’un peu plus pres ce qui se passe a l’est, c’est bien plus passionant que les rotomontades sarkonuesques, ou de vagues révolutions orangina.


                    • nilasse nilasse 25 décembre 2009 19:10

                      personne n’est plus aveugle que celui qui refuse de voir. allez donc dire aux multiples victimes de la pseudo démocratie russe que leur source viennent de france2.


                    • Alexandre 25 décembre 2009 19:57

                      nilasse, vous un exemple parfait des ravages de la propagande sur un esprit crédule.
                      Pendant la guerre de 14 vous auriez été persuadé que les boches mangeaient des enfants au petit-déjeuner.


                    • PUCK 25 décembre 2009 23:22

                      Vous n’avez vraiment vu que le mauvais coté et ,ce n’est pas dans les rues que vous avez pu voir des enfants malades ou sniffant de la colle .

                      Les rue de moscou et de St Petersbourg paraissent souvent beaucoup plus sures que celles de Paris .


                    • Alexandre Latsa Alexandre Latsa 26 décembre 2009 12:50

                      @ Nilasse :


                      .. Vous avez oublié les Ours blancs ...

                    • AlexParis AlexParis 28 décembre 2009 19:58

                      N’avez-vous donc pas lu l’article ? Vos 26 accusations y trouvent les 26 réponses adéquat.
                      J’avoue - l’auteur est optimiste, comme les 70% de la population russe qui vote pour le gouvernement actuel. Ca signifie quelque chose, les 70% ? Non ?


                    • poolcool 29 décembre 2009 02:36

                      Vous avez oublié de dire au sujet de supporter ivre, qui jouait de la balalaïka


                    • vinileg vinileg 25 décembre 2009 19:42

                      Merci pour cet article, Alexandre. En tentant de demystifier point par point les mythes anti-Russes dont nous sommes abreves par les medias occidentaux et les productions Hollywoodiennes, vous ouvrez un debat bien necessaire, et cela meme si votre parti pris peut sembler idealiste, notamment lorsque vous evaluez le systeme judiciere. Quant aux critiques d’antisemitisme, eternelle rangaine, elles tendraient a nous faire oublier que le racisme est un mal universel et multiforme, et que l’ideal humaniste de vivre en harmonie dans des societes multiculturelles et multiconfessionelles est bien loin d’etre acquit, que ce soit en Russie, en Israel, mais en France aussi.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès