Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > A MM. Fabius et Hollande : A peine 10% de la population syrienne soutient (...)

A MM. Fabius et Hollande : A peine 10% de la population syrienne soutient encore les rebelles selon les données en possession de l’OTAN !

1/ Peut-on aller contre la volonté d’un peuple ? Oui !

Nos journalistes qui depuis 2 ans n’ont de cesse de dénoncer les exactions innommables des forces contre-insurrectionnelles de Bachar El Assad (de fait, exactions rarement nommées ou recoupées avec précision ), devraient se pencher sur les faits qui suivent en possession de l’OTAN et révélés à la presse il y a 10 jours, qui confirment les informations de nombreux journaux officiels depuis le début de l’insurrection armée. Tous ces médias doivent être très « conspirationnistes », pour être à ce point ignorés des décideurs dans leurs actes (le mot "conspirationnisme" aux connotations si lourdes qu’elles en empêchent l’usage même, vient pourtant de rentrer au dictionnaire Petit Robert dans une piteuse définition réductrice qui jette un voile de doute justement sur… l’opinion publique… une conspiration de plus ?. ) : 

Extrait : “Les données, transmises à l’OTAN au cours des derniers mois, indiquent que 70% des syriens soutiennent le « régime » Assad. Un autre 20% est considéré comme neutre, et les 10% restants ont exprimé leur soutien aux rebelles. Les informateurs déclarent qu’aucun sondage officiel n’a été mené en Syrie. (…) Ils précisent que les données proviennent d’un éventail d’activistes et d’organisations indépendantes (Ndlr. donc sur place et de valeur au moins identique aux communiqués quotidiens de l’OSDH relayés chaque jour par tous les médias ! ) installées en Syrie, en particulier celles engagées dans le secours humanitaire.  »

Extrait : « Moi-même, et beaucoup d’autres résidents d’Alep, avons été les témoins directs de la façon dont les rebelles se comportent sur le terrain, et des crimes et pillages en tous genres qu’ils commettent en toute impunité. L’autre raison est qu’il y a des jihadistes étrangers aux idées extrémistes ici. (…) Il est peu probable que les rebelles parviennent à retourner en leur faveur toute la ville. Le régime maintient des forces importantes en ville, et bénéficie d’un soutien significatif dans la population. (…) Les difficultés économiques et les conditions de vie insoutenables causées par l’assaut des rebelles contre la ville [en juillet dernier] n’ont fait que s’ajouter à leurs crimes et ont sérieusement affaibli le soutien dont ils bénéficiaient parmi les habitants ».

Extrait : (…) « La découverte essentielle fut que, tandis que la plupart des arabes en dehors de la Syrie pensent que la président devrait démissionner, les comportements dans le pays sont différent. Environ 55% des syriens veulent qu’Assad reste, à cause du risque de guerre civile – un spectre loin d’être imaginaire comme il l’est pour ceux qui vivent hors des frontières syriennes. (…) Homs et quelques autres villes syriennes sont en passe de ressembler à Beyrouth dans les années 80, ou Sarajevo dans les années 90, avec des combats entre milices qui font rage autour des lignes de tensions ethniques et sectaires. »

  • Sondage Quatar THE DOHA DEBATE-YouGov-Siraj (14 au 19 décembre 2011, 1000+ personnes) 55% des syriens soutiennent Assad (mais 91% des participants au « Doha Debate » voulaient son départ) 
 
Mais ce n’est pas tout…
 

2/ Peut-on aller contre l’opinion de son propre peuple ? Oui !

… non seulement nos dirigeants foulent au pied la volonté majoritaire du peuple syrien depuis 2 ans, mais en plus ils le font en se moquant de leur propre peuple. Vous avez bien lu : DEUX ANS, comme si ce temps n’avait pas suffit à nos journalistes enrhumés du cerveau et nos parlementaires cacochymes pour enquêter sur ces simples faits et les soumettre à expertise publique pour faire réfléchir leurs lecteurs et notre Executif ? Quant au mépris généralisé de l’opinion des peuples, je vous laisse savourer ces quelques résultats d’enquêtes : 

  • RMC France : (29 mai, 659 votes) 80% des auditeurs sont contre armer les rebelles 

Il faut le courage d’un histrion aussi dénué de vision politique que Eric Brunet sur RMC, pour oser proposer à ses auditeurs le 29 mai dernier un « sondage Brunetmétrie  » à partir de ce brûlot : « En Syrie, Bachar El-Assad utiliserait des armes chimiques contre la rébellion. Faut-il livrer des armes aux rebelles syriens ? ». Le résultat est sans appel : 80% de NON sur 659 votes au 9 juin 2013. M. Brunet a du trouver la pilule salée ! Certes ce sondage est non significatif, certes l’échantillon est un peu juste en valeur absolue, certes il est biaisé par son mode de recrutement, et ne donne qu’une tendance des auditeurs de RMC souvent taxée de radio « populiste » par beaucoup d’apprentis jongleurs es-médias… et certes, la question est précédée du rappel perfide des accusations non prouvées d’usage de gaz… mais alors… voyons ce que disent les « vrais » sondages… 

  • Sondage France IFOP-ATLANTICO : (19-21 mars, 1004 personnes) 61% des français sont contre armer les rebelles (et seuls 26% affirment être favorables) 
  • Sondage USA NYT-CBS (24 au 28 avril, 965 personnes) : 62% des américains sont contre armer les rebelles. A noter que CBS continue de jeter de l’huile sur le feu malgré ses propres sondages, renégat à elle-même puisqu’elle ne mentionne plus ce sondage ! 
  • Sondage Allemagne TNS-EMNID (27-28 mai, 1005 personnes) : 80% des allemands sont contre armer les rebelles. 
  • Sondage USA GALLUP (28-29 mai, 1011 personnes) : 69% des américains sont contre armer les rebelles. 

 

  • Curieux, non, cette convergence totale des peuples à s’opposer à en faire souffrir un autre ?
  • Curieux, non, cette discrétion des médias français à rapprocher tous ces chiffres ?
  • Cela devrait faire la une de tous nos journaux pendant 15 jours, non ? Pour une fois que tous les citoyens européens et outre atlantique sont d’accord ?

 

3/ Peut-on aller contre ses propres sondages ? Oui !

Malgré cette grande victoire du peuple syrien dans les sondages via la ré-information sur le net et en dépit des efforts insensés de nos médias pour nous faire gober le contraire (je vous épargne les preuves aussi nombreuses que les champignons en France après le passage du nuage de Tchernobyl), ne soyez pas rassurés du tout : Ce déni de démocratie par les sondages en rappelle d’autres. En juillet puis août 2011, 2 sondages l’HUMANITE Dimanche-IFOP avaient déterminé que 51% des français étaient contre l’intervention en Libye… et bien sûr notre exécutif a demandé à notre armée d’aller quand même assassiner entre 30 000 (selon le CNT) et 80 000 (selon Takkiedine et les chancelleries) libyens au cours d’une opération militaire (Harmattan) préparée avec la Royal Navy lors d’exercices militaires en miroir ( Southern Mistral ). Comme en 2005 pour le traité de Rome, ou comme en avril 2008 pour les renforts en Afghanistan, qui fut l’une des trahisons électorales de M. Sarkosy, confirmée 2 ans plus tard dans un sondage IFOP qui montrait que 80% des français étaient contre l’envoi de nouveaux renforts, tandis qu’un an plus tard en 2011, 70% des français demandaient carrément le retrait immédiat. 

Il est pour le moins curieux que nos apôtres du libéralisme qui prêchent en tous temps les vertus de ses garde-fous que sont le commerce, la finance, mais aussi le marketing et ses sondages, méprisent autant une de leurs bibles en pareille situation, à moins que leur logique ne s’exprime à un niveau décidemment trop « conspirationniste » pour le « vulgum pecus »… Par exemple… les réserves de gaz de Qara. Par exemple le projet irano-syrien de gazoduc Pars concurrent du Qatar. Par exemple le démantèlement de l’arc chiite "Iran-Syrie-ce-qui-reste-de-l'-Irak-Hesbollah", qui n’est pas client du crédit international occidental, qui négocie ses marchés en monnaies autres que le dollar, et qui est détenteur de réserves énergétiques vendues aux pays concurrents de l’Occident. Par exemple aussi la base portuaire militaire de Tartous, enclave russe qui fait sans doute de l’ombre aux 800 bases américaines dans le monde…

4/ Peut-on aller contre sa propre presse ? Oui !

Tous ces « détails » géopolitiques ne sont-ils que le fruit d’une vision « conspirationniste » de l’Histoire ? Vont-ils ici attiser la haine et le mépris des « Chiens de Garde  » du « Front de l’Inquisition Médiatique Français  » contre ceux qui, comme ( vous ? et…) moi, osent accorder une importance cardinale à ces arguments géostratégiques, bien loin des « Aventures des fous d'Allah au pays de l’Or noir » ? 

La critique à plein gaz sur Facebook... avec du talent, non ?

 

Quel journaliste encarté va enfin oser malgré les foudres du Quai d'Orsay mettre bout à bout ces quelques faits patents et sans doute bien d’autres qui, si malheureusement ils montrent l’ignominie de nos propres gouvernants dans leur obsession à défendre une rébellion faite d’écorcheurs et de strass hollywoodien, auraient le triple effet salvateur 1/ de contribuer à faire cesser le feu en Syrie 2/ d’aider leurs lecteurs et concitoyens à comprendre, et 3/ de redonner un peu de crédibilité à une profession en pleine dérive ? 

Je ne peux m’empêcher de penser que ces sondages et la nature même de cette « opposition greffée » ne constituent que la partie en surface d’une lame de fond qui a toujours porté Assad : Celle des médias occidentaux "malgré eux", idiots suprêmes pour avoir ânonnés des positions « atlantistes » si simplistes qu’ils en sont devenus ridicules aux yeux des syriens et de tous les curieux. C’est parce que nos propres médias, chaines TV du Golfe y compris, se comportent de façon monstrueuse avec l’information, l’éthique et la déontologie du journalisme, que le peuple syrien a tous les jours la confirmation de la vraisemblance de la propagande de son propre gouvernement. Nos medias ne s’obstinent-ils pas à diaboliser et à considérer aveuglément l'information "non rebelle" comme de la vulgaire propagande de guerre ? Nos médias ne méprisent-ils pas le peuple syrien qui n’a jamais eu d’émissions ou de reportages impartiaux sur lui ? Le peuple syrien existe-t-il dans nos médias ? L’opposition reconnue par Assad existe-t-elle dans nos médias ? Des députés syriens ont-ils pu s’exprimer longuement dans nos médias à part dimanche soir 2 juin par miracle au 20H00 de Pujadas ? Que venait faire cette députée syrienne qui conduit ses enfants à l'école, dans cette galère médiatique quotidienne ? A côté du chaos de nos journaux, les bruits de bombardement au loin passaient presque pour "de la vérité", celle de combats disparates et sporadiques totalement bodybuildés par notre usine à rêves !

La guerre en Syrie est aussi une guerre médiatique, qui a semblé si outrageusement défavorable à Assad, que par effet boomerang, elle a décrédibilisé ses inquisiteurs aux yeux des syriens eux-mêmes. Des politiques qui musèlent les chaines satellitaires syriennes, des mercenaires qui tuent, rançonnent, intimident, kidnappent des journalistes, qui détruisent des stations de télévision, des rédactions qui inventent au jour le jour des situations stratégiques falsifiées, des spin doctors qui fabriquent des preuves dans la plus pure tradition des ADM irakiennes, mais qui dans le même temps, ont fait apparaitre le vide intersidéral de la partie adverse devenue un ectoplasme surexposé, incapable de former un contre-pouvoir politique crédible aux yeux des syriens (sans parler des exemples des désastres afghans,irakien, libyen qu'ils connaissent tous). 

La « bien-pensance intéressée » de l’OSDH-SHRC basé à Londres et financé par le gouvernement britannique et ses complices du CCG n’a fait qu’ajouter au ressenti de la population syrienne dont rappelons-le, une partie encore significative parle le français et l’anglais par atavisme post-colonial, ainsi que de tous les "curieux" en occident,. En agissant contre la population syrienne de Syrie, ne serait-ce que par son oubli pur et simple, les médias tels qu’AlJazeera ou France Television n’ont fait qu’accélérer le retour massif du soutien des citoyens syriens de Syrie à leur gouvernement « habituel », et ipso facto au processus de transition qu’il propose depuis le début avec le soutien de ses alliés. 

5/ Peut-on aller contre la vérité des faits ? Oui.

Quant à blanchir Assad, d’aucun d’entre nous ne demandent pas mieux que de lire des articles solides sur les exactions des forces contre-insurrectionnelles de son gouvernement, à condition de les contextualiser en rappelant « à qui » l’armée syrienne a affaire, et quel sort ses opposants lui réservent eux-mêmes, comme en 1982 à Hama (près de Homs déjà) où des jihadistes (appelés à l’époque « moudjahiddines du peuple », branche CIA, pas Iranienne) avaient torturé et exécuté plus de 1000 civils, représentants de l’état et membres du parti Baas en place publique avant que l’armée de Hafeez el Assad n’intervienne dans la contre-insurrection cruelle qui suivit, dont les chiffres finaux oscillent encore, dans la documentation occidentale (nous franchissons ici au passage des abysses d'ignorance entre le monde "arabophone" et le monde "alphabetophone") entre 2000 selon un rapport US déclassifié de la DIA, et 40 000 morts selon d’autres sources, attestant du peu de sérieux des rapports disponibles à ce jour. Voir par exemple l’étude de Nora Benkorich pour Le Monde qui évite carrément le sujet avec un vague « 10 000 à 30 000 », ou le point de vue de Robert Fisk qui lui les estime tout aussi vaguement à « moins de 20 000 » tout en signalant avec ironie (voir lien) à la journaliste d’AL Jazeera qui « évacue le sujet » que Rifaat El Assad vit protégé dans le luxe à Londres, alors qu’il fut l’architecte de la contre-insurrection de Hama… Enfin l’Observatoire OSDH-SHRC pense pouvoir avancer avec certitude le chiffre de 30 000. Bref… on nage dans le sang d’inconnus méprisés par nos médias, et la fourchette reste bien trop large. 

FRANCE 2 le 4 juin 2013... "nous avons la certitude que...."

Et aujourd’hui c’est pareil. Beaucoup de doutes entourent les massacres de Houla, Hamama, AlQbeir, ou Treimsa, n’en déplaise aux ONG elles aussi, aussi douteuses que méticuleuses ( 1). Et pour Bachar, surtout cherchez bien. Et remplissez les commentaires à la suite de cet article avec ce que vous trouverez de précis et juridiquement soutenable. Moi, je sèche. Quant aux exactions des « combattants de la liberté », appelés aussi abusivement « rebelles » (ce qui évite de mentionner leur nationalité… jamais ils ne sont nommés "patriotes" ou "révolutionnaires"… l’aviez-vous remarqué ?), là c’est beaucoup plus simple : Pour le gaz sarin sous contrôle rebelle, je renvoie le lecteur à Carla Del Ponte raillée par ses pairs, à Recep Tayyip Erdogan, et à Nouri Al-Maliki… et pour les horreurs que vous connaissez déjà, à YouTube si vous avez plus de 18 ans. 

Ironie du sort, cette opposition imposée par une troïka syrio-étrangère incapable de se mettre d’accord depuis 2 ans vit pourtant à nos frais sous les ors des palais 5 étoiles d’Istanbul. Or c’est par Istanbul qu’une rébellion cette fois authentique tente de déloger l’un de ses principaux soutiens, ridiculisant ainsi un peu plus par contraste (nombre, attitude, moyens, stratégie, objectifs) la légitimité des usurpateurs de la rébellion syrienne « gonflée aux OGM made in OTAN – lire : Organisateurs de Guerre Manipulés – ». Ces révolutionnaires encapsulés ne sont que les hommes de paille d’une vaste opération de type « Gladio 3 » (2) qui rappellera aux lecteurs avides de vérité que l’Histoire aussi se recompose et avance par remises en causes parfois moralement douloureuses voire inacceptables. 

Conclusion :

Si Fabius n’est pas Gandhi, serait-il capable au moins d’admettre que ce n’est pas en armant qu’on apporte la paix ? Si Fabius n’est pas Netanyahu ou Rice, serait-il au moins capable de se rappeler du phosphore blanc sur Gaza ou de l’Ur appauvri sur Bassorah, autant que de vagues traces de sarin à Alep ? Si Fabius n’est pas Erdogan ou Moubarack, serait-il au moins capable de faire la différence dans le comptage des foules entre Turquie ou Egypte d’un côté, et Syrie ou Libye de l’autre ? Si Hollande ne s’embarrasse pas de politique étrangère lors du débat présidentiel, et confond Chine et Japon, pourrait-il au moins apprendre à compter ses concitoyens et les syriens de Syrie à la lumière de ce qu’écrivent des journalistes qui lui sont pourtant aveuglément acquis ? Ouvre-t-il son journal ? 

Il sera utile et capital à cet égard, de retracer l’identité, l’origine et les intentions précises des protagonistes armés des premières escarmouches au sein des manifestations pacifiques qui ont conduit à ce désastre humain. La fête est finie. Plus aucun peuple ne veut prendre part à ces carnages, à commencer par 90% des syriens eux-mêmes. Quant à MM. Fabius et Hollande : Ecoutez le peuple français, votre peuple, et cessez de contaminer les autres peuples avec votre goût du sang colonial.

 
Notes :
 

(1) rapport HRW 2013 Syrie p.162  : les descriptions et imputations de crimes de guerre aux soldats et agents de l’armée et du gouvernement syriens s’appuient sur des analyses de situations non éclaircies à ce jour, telle que celle d’Hama, ou l’affaire des boulangeries. Les sévices pratiqués en détention sont à mon sens réels, et doivent être considérés comme des crimes de guerre, au même titre que le carnage aléatoire et les boucheries quotidiennes des milices, tribus ou gangs rebelles. Tous ces crimes doivent aussi être comparés aux tortures pratiquées de 2002 à 2006 par la Syrie et la Libye pour le compte des USA dans le cadre de la collaboration de ces 2 Etats au programme US des « extraordinary renditions » dans lequel l’Europe est aussi impliquée (rapports Fava et Marty) : 13000 captifs sans statut juridique et presque tous innocents furent concernés. Il en reste 163 à Guantanamo, et d’autres sans doute ailleurs comme à Bagram en Afghanistan, AbuGhraib en Irak, ou Camp Bondsteel au Kosovo.

(2) Le Gladio 1 désignerait la période 1939-1989 du terrorisme d'Etat pratiqué par l’OTAN en Europe contre les Brigades rouges en Italie, la Rote Armee Fraktion en Allemagne, et les groupes d’extrême gauche ou arabo-musulmans en France liés à la décolonisation de l’Algérie. Leurs attentats furent manipulés par des forces (Glaive Gladio) sous contrôle de l’OTAN, le plus souvent d’extrême droite. Le but était de diaboliser le communisme. Lire Daniele Gänser.

Le Gladio 2 désignerait la période 1990-2006, où se pose la question des attentats de New-York, Londres et Madrid, tous intervenus au milieu d’exercices militaires en miroir. Le but est de diaboliser l'Islam.

Le Gladio 3 désignerait celui des campagnes militaires « sous influence » au Moyen-Orient, qui ont en fait débuté par la Yougoslavie. Ainsi la Libye a-t-elle été envahie à la suite d’une préparation lors d’exercices militaires conjoints Royal Navy - Marine Nationale qui se cachaient derrière la campagne de diabolisation médiatique de Kadhafi.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.87/5   (125 votes)




Réagissez à l'article

88 réactions à cet article    


  • FRIDA FRIDA 12 juin 2013 09:32

    La France et l’Arabie saoudite sont en train de saper tous les efforts pour mettre en place la conférence de Genève 2.
    Fabius a reçu le prince Saud Faiçal (accompagné de Bandar Bin Sultan, alias Bandar Bush, très connu pour ses faits de corruption,et notamment l’affaire d’Al Yamamah et le financement de terrorisme islamiste)
    aucun médias français n’en a parlé (en tout à cette heure-ci)
    http://reflexionssurlemonde.blogspot.fr/2013/06/la-diplomatie-francaise-sentete-propos.html
    http://www.youtube.com/watch?v=45FKoSUAMAs
    il est très clair que les Anglosaxons et les Français vont passer à l’attaque...


    • vesjem vesjem 12 juin 2013 18:14

      salut frida
      fabius et cameron voudraient bien passer à l’attaque pour plaire ,l’un à sa « famille » , l’autre à ses intérêts avec l’arabie (et ses placements financiers en GB) , mais hélas (pour eux) ,il y a poutine (et peut-être la chine) ; donc je ne crois pas à ce scénario .


    • HerveM HerveM 13 juin 2013 11:31

      Et oui Frida, calomnies, propagandes mensongère et enfin, Anglais et Français qui passent à l’attaque. Malheureusement, rien de bien nouveau puisque le même procédé fût employé contre l’Allemagne dans les années 30. Mais ça, c’est très très très très mal de le dire....Très très !
      D’ailleurs, je retire...


    • Alpo47 Alpo47 12 juin 2013 09:56

      Notre « Lolo » n’a pas pour priorité de défendre les intérêts Français, mais d’autres, plus porteurs de guerre et de déstructuration du moyen orient.
      Pour ce qui est de la Syrie, comme pour l’Irak, la Libye, L’Iran ... la priorité de l’occident est de s’emparer et controler les ressources énergétiques ... tout en assurant les intérêts Israeliens. Or, ces derniers sont de déstructurer les pays environnants pour en faire de multiples entités certes souvent très hostiles, mais divisées et impuissantes. L’Etat israelien ne peut survivre que dans l’hostilité et l’affrontement.
      Or, notre politique étrangère va de plus en plus dans la défense de ces intérêts, bien entendu, au total détriment de nos vrais intérêts et .... de la volonté de l’écrasante majorité de nos concitoyens.
      N’oublions pas l’éternel « écran de fumée » qui camoufle notre situation économique et l’impuissance du gouvernement.

      Décidément, nombreux sont les cas dans l’histoire où les socialistes au pouvoir on trahi les intérêts réels du pays .

      Droite ou gauche, quelle est donc la différence ?


      • berry 12 juin 2013 12:54

        Bien choisie la photo de Fabius en début d’article.
        Une bonne bouille de philanthrope, au service de la France et de la paix.

        Dans la famille Fabius, il y a aussi le fils, Thomas :
        http://www.nicematin.com/derniere-minute/thomas-fabius-flambeur-des-tables-monegasques.1244648.html
        Un article-choc paru dans Nice-Matin. « thomas fabius, flambeur des tables monégasques »


        • appoline appoline 14 juin 2013 11:27

          Encore une honte pour la France


        • Relladyant Relladyant 12 juin 2013 15:36

          Bref, les 50 a 70% de soutien dont jouissent un Assad ou un Chavez, doivent rendre jaloux un Flamby ou un Sarko qui apres 6 mois de pouvoir sombrent sous les 30% de cote de popularité... (il va falloir envisager l’intervention humanitaire en France donc)


          • citoyenrené citoyenrené 12 juin 2013 17:27

            @ l’auteur,

            bravo pour cet article, ici du journalisme


            • vesjem vesjem 12 juin 2013 18:02

              quand-est-ce que fafa va envoyer des renforts et des armes aux rebelles turques (en turquie) , pour la lutte contre l’oppression ?
              je suppose que les élections qui ont « fabriqué » erdogan sont du même type qu’en syrie . 


              • berry 12 juin 2013 18:39

                c’est pas gagné pour les rebelles

                http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=vzlx1cY_2R8

                ils se tirent dessus entre eux par erreur !


                • non666 non666 12 juin 2013 18:55

                  Les gouvernements Sarkozy et Hollande sont la grande victoire du nouvel ordre mondial.

                  Les amis des états unis et d’Israël (parfois dotés de la double allégeance aux forces ennemies, d’ailleurs...) croient avoir gagnés le contrôle total de notre pays.

                  C’est vrai si on regarde les institutions, les médias et la noblesse politiques corrompus.

                  Il leur manque juste le peuple : une paille !

                  L’actualité n’en est plus depuis longtemps.

                  Elle est remplacée par les contes , les story-telling qui ne sont plus produits uniquement en période d’élection désormais.

                  Mais pour ceux qui connaissent le mythe de la caverne de Platon, la solution est simple :

                  Regarder avec ses yeux au lieu de regarder le mur du fond ou TF1 et consort nous abreuve d’un théâtre d’ombres trafiquées.

                  D’un autre coté, il ne peuvent plus faire machine arrière.

                  S’ils avouent, on les tue tous car le peuple trahis ne pardonne pas ce genre de chose.

                  Attendons donc patiemment la revolte pour mettre l’huile sur le feu.


                  • appoline appoline 14 juin 2013 11:30

                    Très cher Non, nous savons tous deux comment cela va finir


                  • Don Michael Corleone Don Michael Corleone 12 juin 2013 19:27

                    Que les dirigeants occidentaux soient des fils du diable n’est guère une révélation et puisque nous sommes dans l’âge de l’apocalypse les choses deviendront de plus en plus claires. Ces démons veulent transformer le monde et en faire un endroit qui sera pour eux un « paradis » et donc un « enfer » pour les gens normaux c’est à dire l’écrasante majorité du genre humain. La destruction de la Syrie est pour eux une obsession aidée en cela qu’ils sont par les bédouins ignares, pourris et pervers à la tête de l’Arabie Saoudite et du Qatar entre autres. Mais ces dégénérés feignent d’ignorer qu’être la prostituée de l’empire atlanto-sioniste ne protège pas. Saddam, Mobutu et autres pourraient en témoigner. Tels des macs ils jettent les prostituées qui ont trop servi. Car l’empire atlanto-sioniste est d’une voracité inhumaine et pourrait détruire notre belle planète si on la laissait faire. Elle me fait penser à la cité de Zodanga dans l’oeuvre de fiction « John Carter ». Et on a l’armée d’idiots utiles zombifiés qui comme des moutons sans cervelle reprennent en chœur les mantras de dégénérés style Fabius à savoir : « Bashar tue son peuple », « Bashar doit partir ». Sauf que leur avis, les syriens n’en ont cure car ce sont les syriens résidant en Syrie qui vivent les réalités de cette guerre abominable. Même les plus grands opposants sincères à Bashar Al Assad n’auraient pu cauchemarder pareille « busherie ». Evidemment il y a des dégénérés syriens avides de pouvoir esclaves des occidentaux. Mais espèrent-ils régner sur un tas de ruine ? Ce genre de guerres portera un coup dur aux mouvements sincères pour plus de liberté et de justice et c’est entre autres cela la tragédie du drame syrien. Le but des dirigeants occidentaux semble être entre autres de tuer l’espoir comme ils le font aussi en Grèce d’ailleurs. 

                    Bref je crois que s’il y avait une force politique alternative au Baath en Syrie cela se serait vu. Quant aux soi-disant membres du CNS ils ont fait preuve maintes fois de leur immaturité et de leur inconséquence ! Et on veut que ces dégénérés qui forment un groupe aussi disgracieux que le monstre de Frankenstein fassent ne serait-ce que semblant de diriger la Syrie. Même dans l’hypocrisie et la dégénérescence il y a des limites. Le but des dirigeants occidentaux est bien de détruire la Syrie sinon ils sauraient que l’armée ne se laisserait pas faire. Et quand on a une armée qui ne se laisse pas faire et en plus soutenue par une part non négligeable du peuple on ne peut imposer une « solution importée » comme cela. Si au moins les rebelles étaient de vrais rebelles et non des dégénérés... Certains autres abrutis disent ne pas comprendre la Russie dans son soutien indéfectible à la Syrie. Mais je ne les entendais pas tellement quand le cancrelat sioniste avec le soutien nauséeux des atlanto-sionistes dévastait le Liban ou Gaza avec de surcroît des armes prohibées. M’enfin nous sommes dans l’âge de l’apocalypse et les choses sont claires mettant chacun devant sa responsabilité et sa conscience. Ceux qui veulent voir clair verront quant aux zombies tant pis pour eux. 

                    • Aldous Aldous 12 juin 2013 22:01

                      Guerre qui risque de devenir globale et a laquelle il faut ajouter deux autres fronts : celui de la désacralisation et celui de la perversion.


                      Le mystère d’iniquité (l’anomie) envahi le monde.

                    • soi même 12 juin 2013 19:29

                      Étrange comment cette photo fait pensé à un fugitif activement rechercher, es que c’est un hasard où la triste réalité de l’aveuglement de nos politiques  ?


                      • appoline appoline 14 juin 2013 11:31

                        Cela aurait pu être, vu le nombre de cadavres contaminés qu’il a laissé derrière lui


                      • njama njama 12 juin 2013 20:20

                        Bonjour bluerider, merci pour l’article

                        Pierre Khalaf, chercheur au Centre d’Etudes Stratégiques Arabes et Internationales de Beyrouth, dans son récent article « L’agonie du complot occidental contre la Syrie » 11 juin 2013 écrit :

                        « Le grand déséquilibre des rapports de forces en Syrie, en faveur de l’État national, apparait de plus en plus clairement. La popularité croissante du président Bachar al-Assad n’est plus un secret. Même les rapports de l’Otan affirment que près des deux tiers des Syriens soutiennent leur président. Il est évident que ce sondage, commandé par des puissances membres de l’Otan, a été réalisé dans les zones qui échappent au contrôle de l’État.
                        Ces réalités résultent de l’attachement d’une majorité de syriens à leur État, à l’indépendance de leur pays et à leur armée. Le fait que le projet hégémonique ait utilisé les groupes takfiris comme principal outil a permis aux Syriens de comprendre très vite la nature du complot occidental qui cible leur patrie, et qui vise à déchirer le tissu national des peuples de la région. Le projet occidental s’est brisé sur un bloc transcommunautaire, qui comprend une bonne majorité de sunnites et de chrétiens orientaux, qui affichent des choix arabes et nationaux. Si ce bloc n’existait, l’État se serait effondré depuis longtemps. »


                        • Dwaabala Dwaabala 12 juin 2013 20:27

                          Il faut faire confiance à L. Fabius, lieutenant du grand chef de guerre.


                          • njama njama 12 juin 2013 20:39

                            « Il sera utile et capital à cet égard, de retracer l’identité, l’origine et les intentions précises des protagonistes armés des premières escarmouches au sein des manifestations pacifiques qui ont conduit à ce désastre humain. »

                            « Encore faut-il vraiment chercher des éléments de réponses ! Certains l’ont fait comme ce documentaire anglophone d’octobre 2012 produit par les journalistes (l’inoubliable et émouvante) Lizzie Phelan (journaliste britannique indépendante qui était correspondante de PressTV à Tripoli lors de l’assaut de l’OTAN) et Mostafa Afzalzadeh. »

                            Fabriquer la contestation : la vérité en Syrie - (Manufacturing dissent )

                            http://www.youtube.com/watch?v=84YzV9gTf_I

                            Dans cette vidéo de 44:03) le témoignage d’Alaa Ebrahim, journaliste dont le frère dans l’armée syrienne a été tué, me touche particulièrement et apporte un très net éclairage sur cette question très trouble des responsabilités des uns ou des autres au tout début de ces manifestations pacifiques. Il dit :

                            (à 3:29 > 4:31) :
                            « Jusqu’à ce jour, les 4 premiers morts des manifestations à Daraa, j’ai interviewé des manifestants qui étaient à leurs côtés ainsi que des officiers de sécurité et des policiers. En fait leurs récits ne s’accordent pas toujours très bien , mais il y a une chose sur lequel ces personnes sont toutes d’accord, personne ne sait qui a tiré sur les manifestants qui furent tués le premier jour. Les manifestants m’ont dit que les coups de feu venaient du haut d’un château d’eau de la ville. Et en fait ils ne pouvaient identifiés les tireurs. »

                            puis il dit à 11:53 > 13:08

                            « Au début, l’histoire qu’ils ont racontée c’était que des manifestants pacifistes étaient réprimés par un état policier. Selon eux l’armée et les forces de sécurité ont été utilisées. Ils n’ont pas précisé que jusqu’à mai l’armée ne fut pas impliquée, pas même lorsque 50 policiers furent tués comme à Daraa les premiers jours. Personne ne mentionne que le jour où l’armée a décidé d’entrer dans Daraa, les soldats portaient leurs tenues de combat, gilet pare-balles et casques, 70 soldats furent tués le jour où ils entrèrent dans Daraa, ce qui témoigne d’une violente attaque sur l’armée et une très grosse attaque de snipers. J’ai vu de mes yeux un colonel de l’armée, il reçut un tir provenant d’une distance de plus de mille mètres, ce qui indique un haut niveau d’entrainement. Ils n’ont pas mentionné cela parce que les nouvelles disaient »Ok, il y a des manifestants pacifistes et cet état autoritaire qui réprime les manifestations. Et ils ignoraient tout le reste"
                             


                            • berry 12 juin 2013 21:05

                              Les témoignages que vous évoquez rejoignent des témoignages similaires lors de la tentative de coup d’état contre Chavez en 2002.
                              Des gens postés en hauteur qui tirent sur la foule ou sur les policiers, pour enclencher la violence et rendre irréversible la révolution.

                              La même situation il y a deux ans en Tunisie ;

                              http://www.tunisie-secret.com/xml/videopodcast.xml

                              http://www.tunisie-secret.com/Tunisie-les-snipers-etaient-des-agents-d-Al-Qaida-au-service-du-Qatar_a395.html

                              Les pays changent mais les méthodes appliquées sont les mêmes.


                            • njama njama 12 juin 2013 22:56

                              Merci berry de signaler cette étrange similitude ...


                            • CASS. CASS. 13 juin 2013 00:44

                              snipers mossad , et ajout d’escadrons de la mort recrutés vous savez par qui et parmis qui , ne cherchez plus comment les choses ont été orchestré et ont commencé. ouai ouai khadafi aussi tueur de son peuple khadafi ami et un allié de Mandela ça aussi c’est occulté par ex. ; erdogan état autoritaire contre des manifestations pacifiques, gréce état autoritaire contre les manifestations pacifiques etcetc barhein état autoritaire anti manifestations pacifiques employants entres autres des gaz chimiques pour tuer les chiites dans leurs habitations etc.vue reportage ,les jeunes femmes chiites barheinies révolutionnaires, ça malheureusement ils ne le passeront sur tf1 et cie aux heures de grande écoute, ça casserait la geule d’une certaine fange de féministes dégénérées version us tel aviv anglo saxon saoud qatar. royaumes unis état autoritaire anti manifestations pacifiques,les romains avaient fait de même pour créer leur empire vols pilliages et livraison à la barbarie, les khazars avec les huns et cie avant eux avaient employé le même systéme, le seul empire qui soient revenus sur la thése primaire d’un empire généré par la barbarie les massacres en tous genres le vols les pillages fut l’empire perse indo européen, d’où la naissance de la philosophie sciences etc etc issu d’alliance de civilisations les plus raffinées d’asie chine d’inde sur le plateau iranien, un modéle de civilisation de respect et tolérance de tous les modéles de civilisations et de toutes les connaissances non pas pour les piller les voler et les exterminer pour générer des empires de voleurs et d’exterminateurs, mais une ouverture sur un autre modéle de société, avec ce modéle par ex des amérindiens autochtones d’amérique etc etc n’auraient jamais été exterminés ; merde les sauvages c’est qui ? sarko et d’autres ont dit mais les gaulois les celtes etc ça n’existent plus, « nous sommes tous jew » qu’ils aillent se faire foutre je ne suis pas jew english ni khazar ni saoudienne ni qatarie ni pétrodollar ni yenkees ni cathos romaine et inquisition, je n’ai rien à voir avec des dits hébreux hyksos non plus .je n’ai rien d’un esprit de colon massacreur voleur pilleur qui se croit suppérieur, ces mêmes colons qui eux étaient les sauvages et ne sont que suppérieurs grace à ce et tous ceux qu’ils ont massacré volé pillé. grace à ce et tous ceux qu’ils massacrent volent et pillent.j’ai a voir avec le premier empire à vocation universelle issu des perses Iran dont toutes les cultures sciences etc philo etc ont été pillées et ramenées en Gréce.et seulement de langue latine, maintenant imposition de l’english business langue universelle et pourquoi pas le yddish version hebreux khazar assyrien pharisien khazars pendant que nous y sommes. franchement raz le bol du modéle dit judéo( paharisaîsme -cathos - saoud de merde) pro pd et cie


                            • heliogabale heliogabale 12 juin 2013 20:55

                              La Syrie est tombée dans une guerre civile très meurtrière : dès lors, la population soutient le camp qui est le plus apte à rétablir la paix civile. Il est évident que le régime syrien est celui qui garantit le plus de stabilité au peuple syrien (sécuritaire, institutionnel, religieuse...).

                              Il est évident également que les rebelles n’ont pas les moyens (politiques et militaires) de mener et gagner une guerre civile : quand ceux qui composent la rébellion s’en rendent compte, certains quittent les rangs et rentrent chez eux et les autres se radicalisent (c’est souvent dans la mouvance salafiste qu’on les recrute).

                              La révolte syrienne a eu deux phase : la première qui a commencé en mars 2011 et qui s’est fini durant l’été-automne 2011 était plutôt politique : les gens qui manifestaient (proportion non négligeable de la population syrienne quand on connaît le niveau de répression du régime) le faisaient globalement de manière pacifique. Parfois ça finissait en émeutes. Le régime syrien a préféré répondre par la force tout en esquissant des réformettes et en adoptant des mesures sociales pour calmer la population.

                              La révolte syrienne a accouché d’une souris : pas assez puissant pour ébranler la structure du régime qui bénéficiait d’un certain soutien au sein de la population (classes moyennes, minorités...) et de forces militaires restés solidaires au régime (malgré des désertions), pas capable d’établir des alliances au sein du régime pour se débarrasser d’Al Assad, pas assez structuré politiquement (certainement par la difficulté d’être un opposant en Syrie) etc.

                              Bref, ça a échoué...cette révolte s’est radicalisé et est allé trouvé des soutiens extérieurs et ça s’est transformé en guerre civile et est devenu même une guerre civile aux implications régionales et mondiales (retour de la guerre froide etc.)

                              Maintenant, il me semble que le grand gagnant de cette guerre est l’Iran : il est en train de devenir l’interlocuteur incontournable de la région, celui sans qui la crise syrienne ne pourra se dénouer. Et quoique l’on dise, la Syrie est devenue d’une façon ou d’une autre un satellite de l’Iran (à la manière de l’Irak). Dans le même temps, l’influence iranienne dans la région est logique.

                              Cette guerre civile a révélé également l’impasse de l’islamisme politique, que ça soit la version soft (Turquie) ou hard (Arabie Saoudite, Qatar). A l’exception de la péninsule arabique (les descendants de Bédouins), le monde arabe a une réelle incompatibilité avec ce modèle (certainement l’influence du nationalisme arabe, qui renaîtra de ses cendres lorsqu’il aura fini sa mue démocratique).


                              • bluerider bluerider 12 juin 2013 21:50

                                Pour moi le clan Assad sait à qui il a affaire depuis le début... depuis HAMA 82 au moins. Ce ne sont pas des enfants de coeur... et ils voient aujourd(hui comment ils sont remerciés d’avoir aidé la CIA a torturer pour trouver les « responsables » du 11-9...la mère de tous les conflits du XXIème siècle.

                                pour moi les premiers coups de feu «  »«  »rebelles«  »«  » ont été portés par des infiltrés, des agitateurs payés par l’OTAN et son système Gladio. Il faudra faire la lumière là-dessus.


                              • heliogabale heliogabale 12 juin 2013 22:04

                                C’est une possibilité mais on ne saura la vérité que dans très longtemps (si on la sait un jour).

                                De mon point de vue, le régime syrien n’a pas été très malin au début de la révolte et a même été psychorigide.

                                Quand vous faîtes face à une révolte, le meilleur moyen pour un pouvoir de la canaliser, c’est de faire émerger en son sein une figure avec laquelle on peut discuter et pourquoi pas la retourner.


                              • momo 13 juin 2013 14:53

                                Tu oublies la phase initiale de 2006 à 2011 avec la CIA à la manoeuvre au travers de l’USAID et le NED.


                              • appoline appoline 14 juin 2013 11:34

                                Quand la CIA veut, elle obtient mais pour un temps, la vérité mettra sans doute quelques années à émerger mais elle y arrivera sans l’appui des grands médias qui trompent la planète


                              • Serpico Serpico 12 juin 2013 21:22

                                Et 100% des gouvernements de l’occident veulent la guerre, la mort au nom de « principes » super bidon.

                                Marre, marre, marre de ces donneurs de leçon de morale, truands habillés en missionnaires.


                                • Hijack Hijack 12 juin 2013 22:10

                                  Excellent article ... très utile en ces temps de mensonges et manipulations des peuples ... qui ont pour but, la destruction de pays souverains (Libye) et de leurs peuples ... comme ils essaient de le faire en vain en Syrie ...
                                  .
                                  Mais une chose ... Je m’insurge contre l’appellation « Rebelles » de ces takfiro/salafistes alquaïdo/BHListes ! En effet, ce sont tout ... absolument tout ... mais pas des Rebelles !!!
                                  Leur grande majorité ne sont pas syriens ... la petite minorité syrienne, sont des traîtres/harkis ou collabos aux ennemis de la Syrie/syrienne !
                                  .
                                  Imaginons un instant que les russes n’aient pas réagi ... ou auront laissé faire ... ou qu’ils n’aient pas la puissance militaire nécessaire pour faire face  ! Pareil pour la Chine ... en off !
                                  .
                                  Syrie : l’Occident n’a pas de plan d’action concret (Poutine)

                                  .

                                  Les partenaires occidentaux ne possèdent pas de plan d’action concret concernant le conflit en Syrie, tandis que la Russie restera fidèle à sa position actuelle, a déclaré le président Vladimir Poutine lors d’une visite des studios de la chaîne Russia Today (RT) à Moscou. 

                                  .

                                  « Selon certains, si toute la région est nivelée c’est la garantie de l’ordre et de la paix. Ce n’est pas le cas », a indiqué M. Poutine. 

                                  .

                                  La chaîne anglophone Russia Today (RT) est devenue la première chaîne d’actualité ayant accumulé un milliards de vues sur YouTube.

                                  .
                                  .
                                  Confirmation du titre de l’article :
                                  .
                                  L’OTAN admet que 70 % des Syriens soutiennent Bachar el-Assad
                                  .

                                  Mauvaise nouvelle pour BHL ...

                                  .

                                  Pour ceux qui n’ont pas eu l’occasion de visionner ou lire ces documents :

                                  .

                                  .
                                  Le conflit provoqué en Syrie ... dont dépend l’avenir du monde étant tjrs sur la table ...

                                  Table ronde sur la Syrie

                                  .

                                  Avec Bassam Tahhan et Pierre Dortiguier
                                  .


                                  .


                                  LE JEU VICIEUX DE L’OTAN AVEC LES ISLAMISTES RADICAUX
                                  .
                                   .
                                  Mais revenons à nos djihadistes belgo-flamands. Un dossier pourri qui illustre tragiquement la politique incohérente de l’OTAN envers les islamistes radicaux … Dénoncés à Bruxelles ou Paris. Combattus en Afghanistan. Mais financés et armés comme alliés et infanterie coloniale de l’OTAN en Libye, en Syrie, au Mali, ou encore dans le Caucase contre la Russie.
                                  Tout cela se paye déjà en Afghanistan et au Mali avec le sang de jeunes européens, livrés au Moloch yankee pour mener une guerre néocoloniale, qui est avant tout une guerre contre la Grande-Europe !
                                   .
                                  Le groupe salafiste et criminel « Sharia4Belgium », branche d’un réseau islamiste - basé à Londres, « Sharia4uk » – et implanté dans toute l’UE, illustre ce jeu pervers ! Longtemps toléré par les polices politiques belges et de l’OTAN. Et sous les feux de l »actualité depuis les émeutes islamistes à Bruxelles du printemps 2012. « Durant la même soirée du 31 mai, une émeute avait eu lieu devant le commissariat de police molenbeekois (une des 19 communes de Bruxelles) de la rue du Facteur, après que Shariah4Belgium, un mouvement islamiste radical (…) a appelé à des actes de protestation. Durant les jours suivant ces deux événements, les rues de la commune bruxelloise furent agitées. Un extrémiste musulman parisien avait même poignardé deux agents de police dans la station de métro Beekant », écrivait alors La Libre Belgique.
                                   .
                                  Depuis, après avoir bénéficié d’une publicité médiatique indécente sur les tous les médias belgicains, TV incluses, Sharia4Belgium s’est ensuite révélé comme une des filières principales de recrutement des djihadistes vers la Syrie …
                                   .
                                  Les autorités judiciaires, commente La Libre Belgique, « qui savaient que des membres actifs de Sharia4Belgium étaient en Syrie depuis août dernier, soupçonnaient de longue date que certains avaient pris part à des exécutions. Le parquet fédéral l’avait indiqué après l’arrestation de Fouad Belkacem (leader du groupuscule islamiste) le 16 avril dernier : "Ils auraient rejoint en Syrie des groupes de combattants aux idées salafistes djihadistes inspirées par Al-Qaïda. Ils participeraient à des combats et même à l’enlèvement et à l’exécution de ce qu’ils appellent des « mécréants ». Cette conviction s’appuyait sur des écoutes téléphoniques (…) signalant que son groupe avait décapité un homme qu’il avait enlevé, initialement pour une rançon. »
                                   .
                                  COMME AU SAHEL, LA VAGUE DJIHADISTE DE L’UE REPOND AU MAUVAIS SIGNAL DES USA ET DE L’OTAN
                                   .
                                  Le déclencheur de l’activisme terroriste des djihadistes au Sahel et au Maghreb comme en Europe est en effet la réponse à un signal fort, et extrêmement irresponsable, donné depuis plus de deux ans par les USA et l’OTAN : la collaboration des services spéciaux de l’OTAN, et singulièrement de la CIA, des français et des britanniques, avec des leaders d’Al-Qaida et d’AQMI, sa branche nord-africaine, en Libye, en Syrie et en Algérie.
                                   .
                                  On ne le répétera jamais trop, la vision, exemple emblématique, d’un ancien de Guantanamo, Abdelhakim Belhadj, adoubé par les généraux de l’OTAN, français en tête, comme «  gouverneur militaire de Tripoli » en Août 2011 est un mauvais signal donné à tous les djihadistes. Relire les déclarations délirantes des généraux français de l’OTAN lors de la prise de Tripoli en Août 2011…
                                  Le même Abdelhakim Belhadj fut ensuite chargé de mission contre Damas en novembre 2011, à la tête d’une brigade en Syrie, basée en Turquie, et dont les camps d’entrainement étaient précisément organisés en Libye avec la bénédiction du CNT et de ses protecteurs de l’OTAN.
                                   .
                                  LE SCENARIO DU DIABLE
                                   .
                                  Les USA, l’OTAN et singulièrement la France payent cash le prix fort pour cette politique aventuriste et irresponsable.
                                  Et ce n’est que le début. Les djihadistes ont le vent en poupe, disposent maintenant de relais forts et de gouvernements favorables en Libye, Egypte, Tunisie et Maroc. Où les Salafistes et les Frères musulmans dominent maintenant la vie politique. Toujours sous la protection de généraux « arabes » protégés des USA et de l’OTAN.
                                   
                                  A cela s’ajoutent le pillage des arsenaux libyens par les « katibas » djihadistes du CNT et la vente par les dirigeants corrompus du CNT libyen d’un impressionnant arsenal à AQMI aux début du coup d’état en Libye, en mars-mai 2011 (notamment des ventes de missiles exposées par le CANARD ENCHAINE à Paris, à l’époque).
                                   
                                  Sans oublier aussi la Centrafrique, où les occidentaux, pas échaudés apparemment par les désastres libyen et malien, ont rejoué le scénario maudit, le scénario du diable, installant au pouvoir la Séléka et ses islamistes ; via un nouveau CNT (3). On comprend mieux alors le nom du pouvoir « de transition » installé au pouvoir en Centrafrique – et que Paris aurait pu balayer sans problème -, ce CNT inspiré du CNT libyen de Benghazi …
                                   
                                  Derrière ce scénario du diable, il y a le projet géopolitique américain, celui des néocons de Bush réactivé par Obama, dit du « Grand Moyen Orient ». Au sens de plus en plus large et où l’Afrique est devenue l’arrière cour de ce « Grand Moyen Orient » remodelé et de sa cible géostratégique, le contrôle de l’Eurasie, clé d’un « XXIe siècle américain ». Dans ce projet la tactique est simple, toujours la même : allier dans un état faible ou fragmenté un pouvoir militaire et des forces islamistes, tous deux gagnés à l’économie libérale (la première caractéristique des Frères musulmans, par exemple, est leur hostilité absolue au Socialisme). Pour arriver cela, il faut évidemment s’allier au diable djihadiste !
                                  .
                                   
                                  LA SCYZOPHRENIE CRIMINELLE DES USA ET DE L’OTAN JUSQU’A BRUXELLES
                                  .
                                   
                                  La politique des USA et de l’OTAN, dont la France des Sarkozy et Hollande – qui a enterré la politique du générale de Gaulle aussi bien au niveau européen qu’arabe – réintégrée dans l’OTAN est le bon élève servile, peut être qualifiée de schizophrénique. Chaque jour de jeunes soldats sont sacrifiés en Afghanistan, en Irak ou au Mali pour combattre des djihadistes. Que par ailleurs on a armés et organisés, comme allié principal, en Libye ou en Syrie. Incohérence ou cynisme …
                                   .
                                  Schizophrénie qui touche aussi les services spéciaux de l’OTAN. Ainsi les branches Sécurité intérieure des Services français, britanniques ou belges, qui doivent suivre les djihadistes et autres salafistes en Europe, doivent regarder d’un drôle d’œil leurs collègues des branches Action extérieure et du Service Action qui ont encadré et armé les mêmes islamistes en Libye ou le font encore contre la Syrie. En particulier les barbouzes française qui ont organisé les livraisons d’armes aux Brigades de Zenten et de Tripoli en juin 2011, avant de remettre la capitale libyenne à leur chef Abdelhakim Belhadj. Où les officiers belges, hollandais, français, britanniques qui ont été capturés à Qousseir …
                                   
                                   .
                                  Cette schizophrénie touche aussi toute la classe politique belgo-flamande (à l’exception des républicains flamands). Mais aussi magistrats, élites ou policiers. Qu’attendre encore lorsque que le porte-parole du Parquet fédéral belge, compétent en matière de terrorisme, ose déclarer ce qui suit (16 avril 2013) : « le parquet fédéral a souligné l’importance de s’attaquer aux structures et aux groupes qui permettent à des jeunes Belges de se rendre en Syrie. Il précise toutefois qu’il ne faut pas mettre tous les jeunes partis en Syrie dans le même panier, soulignant que certains cherchent à protéger la population civile (sic) et à renverser le régime en place pour le remplacer par un État démocratique (resic). » ?
                                   .
                                  Luc MICHEL
                                  .
                                  .

                                  Sheikh Salahdine Ibn Ibrahim - Sunni et Shiaa, Tous Musulmans + Rappel du Jihad défensif .
                                  Sages paroles que celles du Sheikh Salahdine ... qui rejoignent à quelques minimes détails près ... celles du Sheikh Imran Hosein.
                                  .
                                  Les musulmans n’ont pas d’autres choix ... soit se soumettre aux appels BHListes ... soit s’unir ...
                                  .

                                  LE VRAI SCANDALE DERRIERE L’ANECDOTE DE PRESSE :
                                  .
                                  A QOSSEIR DES OFFICIERS BELGES, HOLLANDAIS, FRANÇAIS, BRITANNIQUES, QATARIS CAPTURES !
                                   
                                  Mais le vrai scandale, celui que personne n’évoque à Paris ou Bruxelles, n’est pas celui des djihadistes, salafistes et autres paumés de Sharia4Belgium partis en Syrie.
                                  C’est qu’ils étaient là bas encadrés par des officiers des forces spéciales de l’OTAN, dont des officiers belges et néerlandais.
                                   
                                  A Qusseir, des officiers belges, hollandais, français, britanniques, qataris ont en effet été capturés !
                                  Selon le journal libanais Al Nachra (fin mai 2013) – infos choc soigneusement occultées dans les médias de l’OTAN -, citant un député du parlement libanais, "des officiers français, britanniques belges, hollandais, qataris ont été arrêtés au cours des combats à Qusseir alors que l’étau continue de se resserrer autour les terroristes d’Al Nosra."
                                  .
                                  Lol ! On comprend aisément le pourquoi du malaise de Fabius ... et merdias aux ordres !

                                  .
                                  Désolé pour le pavé ou les doublons.


                                    • SuperGigaTony Upoz 13 juin 2013 03:30

                                      C’est dingue, comme leurs visages respirent l’ amour.........Têtes de cons, on ne s’y trompent jamais .

                                      On ne juge pas au physique, la bien-pensance nous l’interdis, mais l’ instinct que tout le monde applique, est révélateur d’une certaine vérité, têtes de cons au physique cloné, chauve du dessus,ventre rebondis, costume cravate et cerveau ramolli, alarme naturelle et instinctive contre l’ abruti .


                                      • agent orange agent orange 13 juin 2013 05:53

                                        Excellent, Blue


                                        Côté sondages un peut ajouter celui du New York Times (?) qui le mois dernier indiquait que 68% de étasuniens étaient contre une implication/intervention US en Syrie, même si Bashar al-Assad utilisait des armes chimiques.
                                        Fabius n’a aucune légitimité pour parler au nom de la France. Dans une démocratie digne et respectable, celui qui aurait du sang contaminé sur les mains ne serait pas ministre. En tout cas il risque de se casser les dents. La Syrie n’est pas la Libye et s’est doté du meilleur système anti-missile S-300. Par la même occasion Fabius risque de provoquer un conflit mondial s’il décidait d’intervenir, la Russie ayant tracé une ligne rouge sur le sable syrien.
                                        Etrange qu’il n’y ait plus d’argent pour financer les services publics mais qu’on le trouve lorsque l’on veut faire la guerre !
                                        A propos de Gladio, Sibel Edmonds parle de « Gladio B ». Voir à ce sujet son excellente série avec James Corbett.



                                        • Gérard Luçon Gérard Luçon 13 juin 2013 09:10

                                          Excellente analyse ! Et c’est tres bien de rappeler l’agression de l’OTAN contre la Yougoslavie ...

                                          J’en profite au passage pour rappeler que le Kosovo n’est toujours pas reconnu par un certain nombre de pays (y compris des membres de l’UE) et que cet etat croupion est dirige par un trafiquant de chair humaine, trafiquant d’organes ... un criminel !


                                          • volpa volpa 13 juin 2013 09:11

                                            Le sayanim de service, avec BHL, devrait être en taule.


                                            • Mahamat Seid Abazène Seid 13 juin 2013 10:44

                                              La réponse à la question de savoir si on peut aller contre la volonté de son peuple dépend de ce que l’on entend par le mot peuple et dans quelle circonstance. Les peuples, pour les dirigeants occidentaux, surtout français, n’existent pas. Les peuples ce sont les états ; je dis bien les états pas les Etats...qu’elle distingue des régimes ; je ne sais si pas elle distingue aussi les régimes des gouvernements.

                                              Si donc on voit ce peuple devant ou à travers une dame-jeanne, bien évidement, on peut aller contre sa volonté puisque celui qui voit n’a pas de volonté lui même. Mais pour des gens lucides, je ne vois pas comment ils peuvent soutenir contre un peuple ceux-là mêmes qu’ils combattent ailleurs comme étant contre la nature humaine. Ce qui veut dire autrement ( je ne suis malheureusement pas si doué en mathématique pour proposer une équation), que ceux-là qui parlent au nom des peuples en empeêchant les peuples eux-mêmes de se prononcer sur ce pour quoi ils les défendent, pensent à un peuple dans une dame-jeanne...et là vrament il faut se rapprocher de Johnny Walker pour bien le comprendre.

                                              Mahamat Seid Abazène Seid


                                              • FRIDA FRIDA 13 juin 2013 11:17

                                                @L’auteur

                                                autre statistique,

                                                5% de Syriens parmi l’ASL (armée syrienne libre) quand aux djihadistes ils sont de toutes les nationalités, on serait bientôt à une centaine de nationalités, il y a même des types de Tinidade et Tobago
                                                bien sûr il y a des nationalités plus présentent dans le djihad que d’autres
                                                http://www.huffingtonpost.com/2012/12/21/syria-rebels-al-safira_n_2345513.html
                                                ,,


                                                • FRIDA FRIDA 13 juin 2013 11:21

                                                  "Meanwhile, the so-called German BND (Bundesnachrichtendienst / German Federal Intelligence Service) has admitted in an official report that only 5% of the armed terrorists in Syria are really Syrians and, thus, 95% of these Western-backed terrorists and religious fanatics are from other countries."

                                                  http://counterpsyops.com/2012/10/01/syria-another-arms-depot-in-damascus-most-terrorists-are-foreigners/
                                                  ,,


                                                • Hijack Hijack 13 juin 2013 11:22

                                                  .

                                                   smiley  smiley 

                                                  Tiens... pour toi, mon petit lolo ... spécialistes mensonges talmudiques et scandales du sang ... cherchant encore le sang ...
                                                  LA VÉRITÉ ... pour toujours !


                                                  • Hijack Hijack 13 juin 2013 11:49

                                                     smiley  smiley 

                                                    Il faut que nous nous mobilisions ... écrire des mails à RMC, aux chaînes de tv ... aux journaux ... leur disant : que plus personne ne croit aux mensonges de Fabius et ses suiveurs ... que le jour vient où ils seront complices de tous ces crimes et mensonges.
                                                    Les français certes, enfouis dans leurs soucis quotidiens, ne sont pas à même de prendre la défense de ce pays attaqué de toutes parts ... mais au moins, savent que leurs médias et politiques les mènent en bateau ... que la France ... jamais de toute son histoire n’a jamais été aussi soumise !!!
                                                    .
                                                    Fabius joue son rôle de sayanim ... tout comme BHL ...
                                                    Fabius nous la rejoue Powel et sa fiole ... et prend les français pour des gogolitos !
                                                    .
                                                    Que chacun de nous fasse ce qu’il a à faire ... suivant ses possibilités !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès