• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Au fond, les pauvres méritent peut-être leur sort ?

Au fond, les pauvres méritent peut-être leur sort ?

L’austérité est là, les classes populaires, les précaires, les chômeurs, bref une nouvelle fois les plus modestes vont être touchés de plein fouet ! Et pourquoi est-ce toujours les mêmes qui doivent payer la note ? Et bien simplement parce qu’ils le méritent. Et oui, si l’on distribue les récompenses au mérite, et bien il en est certains qui méritent amplement ce qui leur arrive. Et oui, car lorsque l'on se contentent d'écouter bêtement la bonne parole de "ceux qui savent"...

Demain ils iront grossir les rangs des travailleurs pauvres ou des SDF. Ils ne peuvent déjà plus se soigner correctement, se chauffer lorsqu’il fait froid, ils subissent l’augmentation du coût de la vie, et font face à l’incertitude de leur avenir et celui de leur enfants. Les classes populaires sont en difficulté, et ce n’est pas fini, le système les opprime et ils soutiennent le système, pour eux l’affaire est classée : il n’y a pas d’alternative ! Leur combattivité, ils la mettent au service de leur équipe de foot et leur agressivité contre celui qui aurait l’audace de rayer leur voiture. Leur frustration, ils la retournent envers d’autres pauvres. La jalousie et la bêtise sont leur pain quotidien, ils adulent les riches et méprisent les pauvres : c’est-à-dire qu’ils se méprisent eux même !

Lorsque l’on est incapable de se prendre en mains et que l’on se contente d’attendre le sauveur suprême, il ne faut pas venir se plaindre. Si l’on refuse de se battre, il ne faut pas être étonné d’avoir perdu avant de livrer bataille ! Prés de 50% n’iront pas voter et les autres voteront pour des professionnels de la politique, Sarko, Bayrou, Hollande ou Mélenchon ? A moins que ce ne soit pour Marine élevée depuis son plus jeune âge au biberon du Front National ! Si quelqu’un qui vient de leur milieu, leur propose d’essayer d’améliorer leur situation, les pauvres lui rient au nez : ce n’est pas possible, c’est comme ça, on ne peut pas faire autrement !

Les pauvres ne veulent pas s’occuper de politique et préfèrent que d’autres décident pour eux, très bien c’est ce qui se passe, et donc c’est ce qui leur convient. Mais alors pourquoi râlent-ils, tout est pour le mieux, non ? Pourtant ils ont été exploités par la droite, abandonnés par la gauche, mais ça ne fait rien ils sont contents ! Chacun a sa place, eux ils se contentent de survivre et de rentrer la tête dans les épaules, espérant une intervention divine !

Bouche bée devant l’écran plasma qu’ils ont acheté à crédit, ils écoutent le discours stéréotypé du candidat qui leur promet ce qu’il ne tiendra pas. Ils le savent, ils le connaissent, ils ont déjà voté pour lui dans le passé, mais ça ne fait rien, il passe bien a la télé et il a la prestance d’un président. N’est ce pas le plus important, dans notre société on juge une personne sur son apparence, pas sur ces actes ! Il y a toujours eu des pauvres, et des riches pour les faire travailler. Les pauvres essaient d’être aussi heureux qu’ils peuvent l’être, ou du moins le moins malheureux possible. Ils savent qu’ils ne méritent pas plus !

Ils ont horreur du changement et préfèrent voter pour ceux qui les exploitent, au moins ils savent où ils vont, l’incertitude leur fait peur. Cette peur de perdre le peu que l’on a, cette peur de se retrouver SDF, déjà qu’ils sont exclus de cette société d’abondance et de surconsommation, ils n’ont pas envie de descendre encore plus bas. Il faut faire attention et ne pas trop en demander, ailleurs il parait que c’est pire !

Les plus pauvres s’appliquent même l’autocensure : ils ne vont pas à une réunion syndicale pour ne pas déplaire à leur patron ou au petit chef qui les commande. Et encore plus fort, ils n’osent pas aller à une réunion politique car si le maire de la ville qui n’est pas du même bord l’apprend, ils ont peur que leur quartier ne soit laissé à l’abandon… On leur dit que s’il y a des riches, c’est qu’ils le méritent et donc partant de là, les pauvres méritent leur sort !

Yan HAMAR pour Conscience Citoyenne Responsable

http://2ccr.unblog.fr/2012/03/12/les-pauvres-meritent-leur-sort/


Moyenne des avis sur cet article :  3.97/5   (66 votes)




Réagissez à l'article

88 réactions à cet article    


  • ZEN ZEN 20 juin 2012 10:22

    Yan HAMAR
    Moi aussi...
    La servitude volontaire, c’est bien de leur fait... smiley
    Ils n’ont que ce qu’ils méritent, ces loosers
    Pour être riche, il faut en vouloir
    Ainsi raisonnent les winners libéraux...


    • ZEN ZEN 20 juin 2012 10:28

      losers et non loosers


      • kriké 24 juin 2012 12:43

        Cet article a autant de profondeur qu’une poêle à crêpes . smiley


      • kriké 20 juin 2012 10:38

        L’austérité est là

        Pas pour tout le monde et l’exemple Grec contredit l’auteur.
        ceci dit les zombies ne sont pas toujours ceux que l’on pense et définir
        une classe sociale comme seul détenteur de l’ aliénation, c’est un peu
        fort de café.
        nous avons ici des gens très « instruits et riche » et complètement « zombifiés »
        Le chômage laisse du temps pour réfléchir, et il y a
        longtemps que les détenteurs du pouvoir le savent.

         


        • Traroth Traroth 20 juin 2012 20:45

          Oui, mais les zombies riches n’ont pas peur de l’avenir, roulent en Porsche et ont une villa à Marrakech. Si vous ne voyez pas la différence, je ne vois pas ce qu’on peut faire pour vous...


        • kriké 20 juin 2012 10:46

          Ça me fait pensé à ces SDF japonnais qui se foutaient de la gueule des mecs
          en costards cravates qui allaient bossés.
          Le pire perdant n’est pas toujours celui que l’on croit.


          • Traroth Traroth 20 juin 2012 20:46

            Fulgurante illustration du propos de l’article...


          • kriké 24 juin 2012 12:48

            Les cafards sortent à la nuit tombée


          • BA 20 juin 2012 10:47

            Mercredi 20 juin 2012 :

             

            Facture salée de la crise en France : 140 milliards d’euros par an.

             

            La crise économique et financière a entraîné un manque à gagner de près de 140 milliards d’euros (168 milliards de francs) par an pour la France, soit près de 7 points de produit intérieur brut (PIB), a révélé l’Insee, pour qui la récession en 2009 a été plus profonde encore qu’estimé jusqu’ici.

             

            Selon l’Institut national de la statistique et des études économiques, l’économie française reste durablement affectée par la crise. « Elle n’a pas commencé à rattraper le terrain perdu pendant la grande récession », souligne-t-il dans un « éclairage sur l’évolution de l’économie française depuis la récession de 2009 ».

             

            http://www.romandie.com/news/n/Facture_salde_la_crise_en_France_140_milliar ds_d_euros_par_an_RP_200620120847-11-198995.asp

             

            Par an, combien d’euros les banquiers français ont-ils gagné ?

             

            1- Le patron de la banque Dexia, Pierre Mariani, a gagné 1 809 411 euros.

             

            2- Le patron de la banque Société Générale, Frédéric Oudéa, a gagné 4 350 000 euros.

            3- Le patron de la banque Crédit Agricole, Jean-Paul Chifflet, a gagné 1 805 731 euros.

             

            4- Le patron de la banque BNP Paribas, Baudouin Prot, a gagné 2 713 015 euros.

             

            5- Le patron de Banque Populaire - Caisse d’Epargne, François Pérol, a gagné 1 606 000 euros.

             

            6- Le patron de la banque Natixis, Laurent Mignon, a gagné 2 000 000 d’euros.

            http://socioeconomie.wordpress.com/2011/11/10/salaires-et-revenus-des-banquiers-en-france/

             

            Conclusion : la crise économique et financière a entraîné un manque à gagner de près de 140 milliards d’euros par an pour la France, mais les responsables de la crise gagnent des millions d’euros par an.

             

            Les contribuables français sont des cons.


            • Revan 20 juin 2012 13:58

              on ne lui laisse pas le choix au CONtribuable français, pas comme en Islande...


            • lolet lolet 20 juin 2012 18:44

              Ce qui prouve bien la connerie du con-tribu able !


            • platon613 20 juin 2012 20:51

              A lire !

              Et si la dictature économique allemande était le vrai problème de la zone Euro ?

              Une monnaie unique ne peut être maintenue au sein d’une union budgétaire et politique que si l’on concède de mutualiser et de monétiser la dette, chose que l’Allemagne refuse de concevoir. Si cette situation persiste, alors deux choses peuvent se produire...

              http://www.news26.tv/econmie/2055-e...


            • kriké 20 juin 2012 10:51

              Les pauvres que je connait n’ont pas d’écran plasma,ni voiture et les sdf encore moins.


              • ZEN ZEN 20 juin 2012 10:51

                Une idée de l’évasion fiscale...


                • AN221 AN220 20 juin 2012 11:20

                  On pourrait les vendre,les promener avec son chien,s’en occuper ,les soigner et les castrer pour pas qui prolifère,mais parait que les scientifiques ont isoler l’adn des pauvres,a suivre..



                  • Le chien qui danse 20 juin 2012 11:41

                    Le problème est éducatif, en ça seule une éducation populaire honnête et neutre donnera la possibilité de changer le statut du « pauvre qui comprend rien et se laisse manipuler ».

                    On fait de la politique et de l’économie le centre de gravité de nos sociétés, alors qu« elle n’en sont que des outils.
                    La société des humains n’est pas faite pour flatter son intélect ou calmer son angoisse, mais plutôt pour comprendre ce que l’on fout là, apparemment perdu seul dans cet immensité de l’univers.

                    Et puis les »pauvres" il y en a de plusieurs formes, vous êtes de plus un peu dogmatique dans votre approche.


                    • Croa Croa 20 juin 2012 19:20

                      Non ce n’est pas un problème d’éducation où s’il y a problème d’éducation son impact n’est pas l’exclusion sociale. Il faut que les gens aient un minimum de culture et à l’extrême limite savoir lire, écrire, compter, etc... Force est de constater que ça irait presque. smiley

                      Par ailleurs il n’y a pas de sot métier et des balayeurs il en faut aussi !

                      Par contre est-il normal qu’il y ait des pauvres ? Non, évidemment ! Le problème est donc autre, dans un partage injuste des revenus, tout simplement, le pire étant la privation de travail (et/ou) de ressource ce qui ne devrait tout simplement pas exister !  smiley

                      Notre société est riche mais il y a pourtant des pauvres... Cherchez l’erreur !


                    • Inquiet 20 juin 2012 11:46

                      Robert Gil, je m’excuse par avance si je n’ai pas bien saisi le ton de votre diatribe.


                      Cependant, un doute subsiste quand à l’ironie second degré :
                      - était-elle destinée à démontrer la cruauté des jugements à l’emporte-pièce qu’on a envers les pauvres, et vous singiez un de ces beaufs ?
                      - était-elle destinée réellement aux pauvres eux-même qui ont des difficultés a intégrer la conscience de classe et / ou d’union nécessaire, approuvant ainsi la maxime « aides-toi et le ciel t’aidera » ?

                      J’ai cru comprendre qu’il s’agissait du 2ème cas de figure.

                      N’avez-vous pas l’impression de hurler avec les loups si c’est le cas ?

                      Oui, j’ai bien compris, que vous fustigiez tout autant la technocratie et autres oligarchie, mais vous sembler vous comporter comme Terra Nova qui déconseillait au PS d’en faire trop à destination des classes populaires soit disant à cause de l’ingratitude de classe de cet électorat.

                      Comme disait Sartre « l’existence précède l’essence », et vous êtes bien obligé de considérer les « travers » et les « inaptitudes » comme étant un fait acquis avec lequel il va falloir composer.

                      L’humanisme s’intéresse à l’Humain et non à l’Homme idéal, sinon vous virez de bord smiley


                      • 1984 20 juin 2012 13:28

                        « L’humanisme s’intéresse à l’Humain et non à l’Homme idéal, sinon vous virez de bord »

                        A répéter tout les jours !


                      • lebreton 21 juin 2012 00:25

                        on va dire gil le beauf ,petit bourge de merde qui sans culture balance n’importe quoi et dire que de pareils , polluent les sites avec leurs conneries !mais ça sens le Fhaine ça hein GIL ? au moins a l’assemblée ,avec l’effectif pourrons pas polluer !!!!!!!!!!!!! 


                      • iris 20 juin 2012 12:07

                        lorsque l’on est pauvre l’on se sent souvent diminué -on ressent souvent la peur-on subit souvent humiliations intimidations -c’et pas fait pour avoir de l’assurance et revendiquer... 


                        • Le Grunge Le Grunge 20 juin 2012 12:07

                          je ne suis pas d’accord avec vous mais quand on voit le taux de participation aux élection et qu’on le compare au taux d’audience pour l’euro pas exemple, c’est consternant, sachant qu’en plus ils iront râler devant leurs LCD à la sorti du stade quand ils apprendront que le CDI n’existe plus, j’ai envie de leurs dire de la fermer mais pas que c’est ce qu’il mérite, c’est notre gouvernement qui s’est soumi au marché et qui a travaillé d’arrache pied pour abrutir les masses. Je ne peux pas valider vos propos, ce qui nous différencie des animaux, ce n’est pas la raison ni la passion mais la compassion.


                          • 1984 20 juin 2012 15:11

                            Ce qui nous différencie des animaux c’est plutôt le langage et la logique binaire.


                          • Le Grunge Le Grunge 20 juin 2012 15:34

                            comment croyez vous que les baleines arrivent à chasser en groupe ?

                            tellement persuadé de votre supériorité...


                          • Croa Croa 20 juin 2012 19:24

                            Tu connais bien mal les animaux.


                          • Le Grunge Le Grunge 20 juin 2012 21:10

                            pas mal et toi ?


                          • Le Grunge Le Grunge 20 juin 2012 21:26

                            je viens de lire votre com sur les lionne, intéressant, on peut y voir une forme de compassion c’est vrai, je ne savais pas mais pourrait on y voir plutôt l’expression d’une hiérarchie très organisé et implacable ?


                            Que dire de la chatte qui abandonne un de ses petits pour assurer la survie des autres ?

                          • chantecler chantecler 20 juin 2012 12:13

                            Dans la jungle l’animal affaibli, blessé, malade , vieux n’a aucune chance de survie .

                            Et notre société libérale est pire que la jungle car il y a des tueurs qui le font par plaisir ou distraction .


                            • Ronald Thatcher rienafoutiste 20 juin 2012 13:28

                              citez-moi une periode de l`Histoire, ou la Societe s`est conduit differemment d`aujourd`hui avec ses pauvres ?
                              La solidarite et l`humanisme qui va avec ne sont pas inne, ca participe d`une education et d`un ’vouloir faire". Les pauvres francais ne se sont jamais aussi bien portes qu`aujourd`hui dans toute l`histoire de l`Humanite, chacun, meme au bout du bout de la chaine peut pretendre a des aides alimentaire, aide au logement, aide au retour a l`emploi... etc. Unique au monde !
                              L`assistanat sterilisateur de volonte des socialos and Co est juste la pour eviter le chaos et la violence, pour perpetuer le semblant d`ordre necessaire au bon fonctionnement de l`economie.
                              Au XVeme siecle, les cadavres des pauvres et des invalides sans familles etaient recuperez par les eleveurs de cochons, miam miam. Une autre logique avec comme climax la pensee terminal d`etre utile une derniere fois.


                            • Croa Croa 20 juin 2012 19:26

                              ça dépend des espèces. Les lionnes meurent de vieillesse par exemple parce que les copines qui peuvent encore chasser lui laissent une part !


                            • Loatse Loatse 20 juin 2012 12:17

                              J’imagine bien l’auteur de cet article se retrouvant nez à nez avec un sdf et sa pancarte « j’ai faim »..

                              - T’as faim ?
                              oui

                              - Tu faisais quoi avant de te retrouver là ?
                              j’étais ouvrier, on a licencié, j’ai perdu mon job, ma femme, ma maison tout quoi......

                              - et t’étais syndiqué, t’a milité ? tu t’es investi politiquement ????
                              euh, non...

                              bon bin c’est bien fait pour ta gueule, crève !




                              • Robert GIL ROBERT GIL 20 juin 2012 14:08

                                bonjour Loaste,

                                cet article n’est pas de moi, mais a popos de la charité et de la compasion en voici un que j’ai ecrit avec une citation de l’abbé Pierre a la fin :
                                http://2ccr.unblog.fr/2010/10/24/compassion-et-charite/

                                et un autre sur les resto du coeur :
                                http://2ccr.unblog.fr/2011/11/29/les-restos-du-coeur-ca-bat-fort/

                                bonne journée


                              • kriké 20 juin 2012 14:52

                                @ le non auteur

                                A partir du moment ou vous publiez sous votre nom un article
                                réponse 1-2-3 ou choix multiple

                                1- le cautionnez-vous . ???
                                2 - c’était pour rire. ???
                                3 - On m’ a obligé
                                4 - j ’avais trop bu
                                5 - je soudoie la modération
                                6 - je vous kadafise tous.. !!!!
                                7 - je ne rend de compte qu ’à mon créateur
                                8 - je ne vois pas de quoi vous parlez.
                                9 - je ne parlerai qu’en présence de mon avocat
                                10 - je vous prend pour des pauvres (c..s)

                                 smiley smiley smiley


                              • Le péripate Le péripate 20 juin 2012 12:21

                                Un texte à peine plus anti-humaniste que d’autres trop nombreux, mais là c’est flagrant.


                                • ZEN ZEN 20 juin 2012 12:29

                                  Et l’ironie, Le péripate ?...
                                  Il faudrait relire la Modeste proposition de Swift


                                  • Le péripate Le péripate 20 juin 2012 12:48

                                    Mauvaise défense. Je ne vois pas d’ironie ici mais l’éternel dépit de l’homme du souterrain.

                                    Non seulement je n’ai pas su devenir méchant, mais je n’ai rien su devenir du tout ; ni méchant ni bon, ni crapule ni honnête homme, ni héros ni insecte. Et à présent, j’achève mes jours dans mon coin, m’échauffant la bile de la consolation parfaitement inutile qu’un homme intelligent ne sera jamais quelqu’un, que seuls les imbéciles y arrivent. Eh oui ! Un homme intelligent du XIXe siècle doit, est moralement tenu d’être avant tout une créature sans caractère ; mais l’homme de caractère, l’homme d’action, doit être de préférence une créature bornée.

                                    Fedor Dostoïveski



                                    • Nestor 20 juin 2012 12:33

                                      Le gars sur la photo à des airs de ressemblance avec le Péripate ... Non ?

                                      En plus d’une ressemblance physique ils ont approximativement la même façon de s’exprimer ...Bras d’honneur et majeurs pointés ...


                                      • Nestor 20 juin 2012 12:37

                                        D’ailleurs ça m’amène à me posé une question, Le Péripate serait-il un beauf qui soutiens le capitalisme comme il est dit dans l’article ...


                                      • foufouille foufouille 20 juin 2012 14:38

                                        il fumes pas des petards mais boit du picrate


                                      • Nestor 20 juin 2012 16:23

                                        Salut foufouille ...

                                        Moi je fais les deux ... (Mais je considère que l’alcool et bien plus nocif !)


                                      • foufouille foufouille 20 juin 2012 17:15

                                        @ nestor
                                        ca se melanges pas trop
                                        le picrate c’est du cubi proche du vinaigre


                                      • Nestor 20 juin 2012 19:38

                                        Calmos ...

                                        "Quand vous aurez le dixiéme du bon sens de Monsieur Le Péripate vous reviendrez nous voir

                                        Les personnes qui citent Dostoievski , comme celles qui citent Céline méritent un certain respect

                                        Leurs posts méritent toujours d’être lus"

                                        Déjà ... je suis libre de faire ce que je veux et d’intervenir quand bon me semble et n’ai certainement pas d’ordre à recevoir de toi ! Claire  ?

                                        Puis avant de parler du bon sens des autres si tu en possédais tu airais du t’apercevoir que Le Péripate a citer Fedor Dostoievski à 12h48 et que mes post ont été édité à 13h33 et 12h37 donc je te laisse faire ta conclusion si t’en as la capacité.


                                      • Le péripate Le péripate 20 juin 2012 19:49

                                        Ttttt..... Et si on se respectait ? D’abord merci à Calmos de son soutien, d’autant plus authentique que nous ne partageons pas forcément la même vision du monde.
                                        Ensuite, Nestor bien sûr je vous avais lu et j’avais décidé de vous ignorer bien que vous ne soyez pas tout à fait complétement bouché. Enfin pas tout le temps.

                                        D’ailleurs, comme élément de réflexion, cette courte video sur la fabrique du conformisme.

                                         smiley


                                      • Nestor 20 juin 2012 21:25

                                        « Et si on se respectait ? »

                                        Pour ma part je ne crois pas t’avoir insulté, d’ailleurs tout comme toi le sarcastique que l’on retrouve dans mes posts tu le connais bien vu que toi aussi tu l’utilises, donc l’ironie à un tel niveau ne devrait logiquement pas te choquer, bien au contraire tu devrais l’appréciait ...

                                         "D’abord merci à Calmos de son soutien, d’autant plus authentique que nous ne partageons pas forcément la même vision du monde.« 

                                        Oui apparemment Calmos fait ça super bien, il doit pratiquer depuis longtemps et ce qui a de magnifique dans tous ça c’est qu’en plus lui même y prend on dirait du plaisir ... Ça doit être génial pour toi un tel moment ! Calmos il assure il sait où faut tâter lui ! 

                                         »Ensuite, Nestor bien sûr je vous avais lu et j’avais décidé de vous ignorer bien que vous ne soyez pas tout à fait complétement bouché. Enfin pas tout le temps."

                                        Ben oui je le sais que tu m’a lu, joue pas les gravos, tout le monde le sais que tu m’as lu, putain mais c’est que le Calmos il t’a complet séchet mon pauvre ami t’en devient presque débile faut qu’il te lâche le morceau tu vas finir vider dans tout les sens du terme mon pauvre Péripate ...

                                        « D’ailleurs, comme élément de réflexion, cette courte video sur la fabrique du conformisme. »

                                        Je regarderais ou le lirais plus tard vu que je ne sais encore pas de quoi il s’agit et si j’arrive à « piper » (malgré que je n’ai ni le niveau ni la maitrise de Calmos à ce sujet) quelque chose à ce lien je donnerais un avis ou pas suivant mon humeur ...


                                      • Le péripate Le péripate 20 juin 2012 21:36

                                        Le manque de respect ( et non l’insulte) c’était la fine allusion sur les « capacités » supposées de Calmos à te comprendre. Honnêtement smiley ce n’est pas très difficile.

                                        Mais je songe à changer cet avatar . Probablement pas pour une créature venu de l’autre bout de l’univers. Ma photo... mais je ressemble à Cabanel, ce qui risquerait de créer quelques confusions.

                                        Avec un chapeau haut de forme et un cigare peut-être... et mangeant des beignets d’enfants communistes. Une suggestion ?


                                      • Le péripate Le péripate 20 juin 2012 21:39

                                        La video c’est simplement l’expérience de Nash. Un truc tout con.


                                      • Nestor 20 juin 2012 21:41

                                        Ok Péripate je la materais dans la soirée !


                                      • Nestor 20 juin 2012 22:05

                                         « Honnêtement  ce n’est pas très difficile. »

                                        Ben tant mieux car j’aime pas la complication pour des choses inutiles ....

                                        "Mais je songe à changer cet avatar . Probablement pas pour une créature venu de l’autre bout de l’univers. Ma photo... mais je ressemble à Cabanel, ce qui risquerait de créer quelques confusions."

                                        Mais non t’inquiètes pas Mon Péripate... Les gens à vous lire seront vite fait capables de faire la différence entre un écolo et un prolo qui vote capitalos et cites de beaux paragraphes de personnage qui attire grave le Calmos et le rende complétement dingue de lui ...

                                        « Avec un chapeau haut de forme et un cigare peut-être... et mangeant des beignets d’enfants communistes. Une suggestion ? »

                                        Franchement va prendre des cachetons contre le communisme faut te faire soigner chez pas moi ... fait une cure ... À longueur de journée tu nous rabâches la même chose ... Putain mais fait gaffe ça aussi la haine du communisme ça attire grave le Calmos et tu sait que le Calmos à tendance à trop te pomper et que ça t’épuise physiquement et moralement ...


                                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 juin 2012 22:10

                                        Le Péripate,
                                        Les enfants communistes c’est trop maigre
                                        Les enfants occidentaux c’est trop gras
                                        J’vois qu’un petit chinois ,entre les deux ,et tu feras ,pour une fois,l’uninanimité sur ce site !


                                      • Nestor 20 juin 2012 23:32

                                        Bon Péripate j’ai matté ta vidéo ...

                                        La psychologie ... Ben ouais tu vois on est tous des sujets dans le même style ... Tous nous avons était formaté à une culture, un religion (catholique ou autres) et à un systême capitaliste ou autre ... Mais il y en a qui ont compris et qui son libertaire et à qui ont ne ferra pas dire que ce qui est rouge et bleu parce qu’un groupe qui l’entour le dit ...

                                        Pour les lignes Peripate si ont me fait un plan comme ça de-suite je demande un mètre pour vérifier qui a tord ou raison et pour m’assurer que je suis pas dingue .

                                        Mais vois-tu le même test avec des couleurs est bien plus sordide, car tu ne peux pas mesurer la couleurs et si tous dans la sale disent que c’est bleu alors que toit tu le vois rouge la tu crois devenir dingue .

                                        En résumé le test des couleurs est bien pire !
                                          


                                      • mortelune mortelune 20 juin 2012 12:34

                                        Je ne sais pas si les pauvres méritent d’être pauvre mais il faut bien avouer que tout est fait pour qu’ils le restent. 

                                        Sans compter que »contrairement à ce que l’on pourrait penser, les promotions sociales et les /www.geneasens.com/questions/nevroses-des-classes-et-trajectoires-sociales.html">ascensions financières sont susceptibles d’entraîner une rupture à l’intérieur du groupe familial car le franchissement, même symbolique, d’une classe sociale peut entraîner des séparations familiales."
                                        Pourquoi les pauvres sont-ils pauvres ? La réponse pourrait bien être aussi d’ordre psychologique.


                                        • kriké 20 juin 2012 12:43

                                          @ l’auteur

                                          j’aime bien la provo et l’humour noir,voire pire.... smiley

                                          mais j’attends vos réponses.

                                          Et pour remettre les choses à l’endroit

                                          Stratégies de manipulation
                                          Les stratégies et les techniques des Maitres du Monde
                                          pour la manipulation de l’opinion publique et de la société...

                                          Je cite le neuvième points de cette article

                                          Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause
                                          de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts.
                                          Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue
                                           et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est
                                          l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution !...


                                          • anty 20 juin 2012 13:47

                                            Les propos de l’auteur sont des clichés........

                                            Ce qu’il écrit se sont des conséquences d’un état de misère sociale et affective qui poussent les pauvres à s’isoler des autres parce que rejeté méprisé par les autres

                                            • AN221 AN220 20 juin 2012 14:01
                                              Au fond, les pauvres méritent peut-être leur sort ?
                                              ET
                                              Au fond, les riches méritent peut-être leur sort ?

                                              La relativité c’est bien en abuser ça craint !.

                                              La pauvreté enfant de la richesse,sans richesse la pauvreté n’existe pas.

                                              CQFD



                                              • cedricx cedricx 20 juin 2012 15:42

                                                ah !ah !ah ! salaud d’pauvres !


                                                • soimême 20 juin 2012 15:46

                                                  Certes les pauvres ont autres choses à faire que ce préoccupé de voter, ils aspirent à vivre et en même temps rêve ce que les riches exposent comme étant le fruit de leurs réussite, argent, bien, confort.

                                                  Es que un pauvre est plus solidaire qu’un riche,j’en doute, a t il plus de vertus j’en doute, qu’a t’ il à gagné dans les émeutes riens !

                                                  Peut il change le monde oui, en refusant le statut d’assisté, et en se solidarisant, ils peuvent changer le monde et tournant le dos aux prêches de ses éternels révolutionnaire qui font leurs choux gras sur la misère du monde.

                                                  Heureusement qu’il existe aussi des organisations qui agissent dans le concret et peuvent avoir des solutions plus concrètes que ses agitateurs professionnelles qui prenne comme motif les causes des désœuvrés pour existé.

                                                  Je vois plus tôt dans cet article, un homme bien embourgeoiser qui flippé de perdre son confort personnelle et en appel à la turbulence social pour sauvé ses maigre acquis de petit bourgeois.

                                                  Il y a une régle, si les hommes non pas la volonté d’être morale, cette morale qui doit s’incarner prend d’autre voies pour le faire, certain appel cela la colère Divine, pour d’autre le chaos créateur , en tous cas cela fait table rase du passé pour réintroduire des valeurs plus humaine.

                                                  As tu peur de cela ? de tous perdre pour repartir à zéros ? Inutile de se rebeller cela va venir plus tôt que le l’on pense ! As tu peur de perdre moi non, car je sais que cela va être nécessaire pour tous !

                                                   


                                                  • elmi 20 juin 2012 15:55

                                                    LES GENS QUI SE PLAIGNENT MéRITENT LEUR SORT


                                                    • alinea Alinea 20 juin 2012 16:34

                                                      Je suis d’accord avec Sandra. Être pauvre n’est pas un problème en soi ; depuis que je suis adulte je n’ai jamais vécu au dessus du seuil de pauvreté ! Les pauvres aujourd’hui n’ont plus le rapport au groupe, au quartier, au clan, à la famille, bref tout ce qui fait que la vie, même dure peut se vivre avec ses bons moments. La solitude ! Personne ne parle de la solitude.
                                                      Non, notre époque fait que les pauvres sont des exclus ; mais être inclus c’est être un docile consommateur, un touriste, un gentil petit soldat du néolibéralisme, oui, c’est vrai, les pauvres aujourd’hui devraient être la seule classe sociale à être libre. Il ne le sont pas parce que le modèle enfoncé dans les têtes les plus compassionnelles : c’est : le confort, le fric.. ; jamais la culture, les amis, les passions pour un sujet ou un autre, l’entre aide, la convivialité, le partage, la débrouille, la diversité de ce que l’on doit savoir faire : que du bonheur ! C’est cela qui est refusé aux pauvres aujourd’hui, dans le meurtre de la culture populaire, l’embrigadement fait par la publicité, le formatage de l’école... C’est ça le drame !


                                                      • HELIOS HELIOS 20 juin 2012 18:04

                                                        ... rapporté a l’histoire, les pauvres ne se sont jamais si bien portés que maintenant... en Europe d’entend !

                                                        Que ce soit en terme de confort, de santé de nourriture et de tout ce qui convient a la vie basique... et sans oublier le « surplus civilisationnel » qui va de chaussures de qualité (oui, oui) jusqu’au portable que certains SDF possedent.

                                                        Et même si on considere l’ecart etre la classe aisée et les plus pauvre, cet ecart s’est resseré en ce qui concerne la connaissance, le danger et tout ce qui va avec la vie en societe.

                                                        ... alors, ou le bât blesse-t-il ?

                                                        cela provient d’un effet tres psychologique, essentiellement europeen et encore plus franco-français (les anglais y sont moins attachés) de l’egalité des chances, la solidarité... où les citoyens veulent imaginer un ascenseur social qui fonctionne et un etat de droit réel.

                                                        Tout le monde sait que les differences en tout genre, handicap economique a la naissance, capacité, physiques, intellectuelles, relationnelles ne sont pas les mêmes pour tous.

                                                        De nombreuses lois d’apres guerre ont tenté de porter un ideal qui est fortement mis a mal aujourd’hui. Cet idéal de developpement d’une societe plus juste basée sur la raison et le bon sens, avec ses services publics et ses regles genereuses tentant d’ecorner les asperites de la loi de la jungle sont aujourd’hui remises en cause lorsqu’elle n’ont tout simplement été gommée au grand jour... rappellez vous du message de Sarkozy sur l’heritage du CNR que certain d’entre nous sur Avox fustigent egalement.

                                                        Entre les avatars de l’histoire et les amalgames rapides puis les erreurs fondamentales des systemes civilisationnels sur lesquels quelques salauds se sont payés sur la bête, ce qui nous reste c’est un egoisme et un individualisme effrenné qu’on vous fait croire incompatible avec d’autres solutions sociales.

                                                        Le resultat est la, et cet article en est le prototype.

                                                        Au dela de ce qui nous arrive en France, tout le monde a abandonné, volontairement, par calcul ou conviction, le modele d’intellelligence et d’honneur de notre civilisation judeo-chretienne... rions un peu, pour l’islam, c’est pareil !
                                                        Alors oui, nous n’auront probablement plus de guerre entre nous, de guerre ouverte j’entends, ce qui ne veut pas dire que nous n’auront plus de morts, car des soubressauts il en viendra, ne revons pas !

                                                        Ceux qui decident maintenant, ne sont pas plus ou moins mauvais qu’avant, ils ont tout simplement plus de pouvoir de nuisance (comme de bienfait par ailleurs) et l’air du temps fait que leur objectif n’est clair que sur les quelques centimetres au dela de leur nez alors que les technologies dont nous disposons les rendrait clairs jusqu’a l’infini.

                                                        ... Et les pauvres dans tout ça ?

                                                        Bien, les pauvres, c’est vous et moi, car comme les cons, on est toujours le pauvre d’un autre.

                                                        Bonne soirée


                                                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 20 juin 2012 18:12

                                                          pauvre c ’est un manque d’ imagination , du pognon il y en a partout .


                                                          • TSS 20 juin 2012 20:31

                                                            pauvre c ’est un manque d’ imagination , du pognon il y en a partout .

                                                            vu l’augmentation exponentielle des cambriolages certains l’ont compris !

                                                            surveillez votre porte... !!


                                                          • papi 20 juin 2012 18:20

                                                            @ l’auteur

                                                             Nous sommes tous des pauvres en puissance ! ouvriers, paysans, étudiants, retraités !
                                                             petits cadres.
                                                             Simple , :
                                                            augmentation du cout de la vie + augmentation des charges, taxes, impôts directs et indirects, +blocage des salaires, des retraites, + diminution drastique des protections sociales + hausse permanente des énergies + Chômage+ perte d’emploi+ fermeture des entreprises + délocalisations..

                                                            = Pauvres .. et pour ceux qui ont encore moins = super pauvres .
                                                             
                                                            A coté il y a le CAC 40, les multinationales, les banques, = de + en + riches ..
                                                            L’univers étant régit par les lois de l’équilibre, la remise des plateaux de la balance à niveaux égaux ne sera qu’une application des lois universelles, peut être avec un petit big bang en prime ..


                                                            • alinea Alinea 20 juin 2012 18:59

                                                              On ne parle des pauvres que parce que la seule valeur est le fric ; même pour ceux qui s’en défendent.
                                                              Quand notre société ne sera plus menée par l’argent, les pauvres ne seront plus stigmatisés.
                                                              Aujourd’hui, ils souffrent plus d’être exclus que d’être pauvres.


                                                              • Arafel Arafel 20 juin 2012 19:11

                                                                L’austérité est là, les classes populaires, les précaires, les chômeurs, bref une nouvelle fois les plus modestes vont être touchés de plein fouet !

                                                                Comme par hasard, ceux qui ont le plus à perdre, sont aussi ceux qui se déplacent le moins pour aller voter.
                                                                Les classes populaires, les précaires, les chômeurs, bref une nouvelle fois les plus modestes, bref ceux qui ont le plus d’intérêts à ce que cela change ne se donnent pas la peine de se déplacer.
                                                                Bien sur, après, il ne faut pas venir pleurer si les députés élus ne se préoccupent pas d’eux, mais surtout de ce qui les ont élus.
                                                                Les classes aisées, elles, savent ou se trouvent leur intérêts et se déplacent, qu’il vente, qu’il neige, ou qu’il pleuve.
                                                                Parce que après tout, la classe politique conventionnelle a tout intérêt à un max d’abstention, puisque elle sait que les siens, eux se déplaceront.
                                                                Moralité, faut pas venir ensuite chialer.



                                                                • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 20 juin 2012 19:11

                                                                  Toutes les dévaluations, toutes les règlementations, tout les impôts (sur la fortune, sur les transactions financières, sur la propriété, sur les dividendes ...) tout cela se fait au détriment des plus pauvres.

                                                                  Si un épargnant place de l’argent, il en attend un rendement. Si un impôt vient obérer le revenu attendu, il fera en sorte d’en augmenter le rendement au détriment de ceux qui sont au bout de la chaine : Les plus faibles.

                                                                  Cela est vrai et constatable dans tout les domaines : Le smic ne profite qu’à ceux qui ont un emploi, et handicape les chômeurs.

                                                                  La protection des locataires ne fait qu’organiser la pénurie de logements (plus de 2000 000 de logements vides selon l’INSEE en 2010).

                                                                  L’égalitarisme proclamer dans l’éducation nationale bloque l’ascenseur social.

                                                                  Etc. etc. etc.

                                                                  *** Ne laissez pas les autres disposer de vous : Votez Libéral ! ***


                                                                  • Claude Simon Claude Simon 20 juin 2012 19:45

                                                                    C’est sympa comme raisonnement, sauf que politiquement, cela s’appelle les reaganomics, et les pauvres que ce discours a séduit n’ont fait qu’assister béatement à l’allongement de la pyramide des revenus, à leur détriment.

                                                                    « Le smic ne profite qu’à ceux qui ont un emploi, et handicape les chômeurs » Sauf qu’une étude américaine vous stipulera qu’en dessous d’un certain seuil, il n’est plus intéressant de travailler. Par ailleurs, le smic n’est pas un profit, mais un minimum requis (et bien souvent insuffisant pour un minimum de décence, par exemple dans les grandes villes).

                                                                    Pour le reste des arguments, ils sont fallacieux, car issue de pure réthorique et non de raisonnement, basée sur des mythes digne de Babel.
                                                                      


                                                                  • Le péripate Le péripate 20 juin 2012 19:56

                                                                    La pyramide s’allonge. C’est vrai. Mais sa base est plus haute que la pointe d’avant. Et ça vous ne le dîtes pas. Oubli ?


                                                                  • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 20 juin 2012 19:57

                                                                    Vous avez raison, il ne s’agit pas de raisonnements, juste de faits. Et eux sont têtus.

                                                                    *** Haïssez la pauvreté plutôt que la richesse : Votez Libéral ! ***


                                                                  • Claude Simon Claude Simon 20 juin 2012 20:48

                                                                    Plus haute ? Je n’en suis pas persuadé. Plus large, certes.


                                                                  • foufouille foufouille 20 juin 2012 20:54

                                                                    "La protection des locataires ne fait qu’organiser la pénurie de logements (plus de 2000 000 de logements vides selon l’INSEE en 2010)."

                                                                    pas du tout, le logement est trop pourri et trop cher pour etre louer
                                                                    donc le bailleur vend ou demolit (hlm)


                                                                  • Croa Croa 20 juin 2012 23:19

                                                                    « La protection des locataires ne fait qu’organiser la pénurie de logements (plus de 2000 000 de logements vides selon l’INSEE en 2010) »

                                                                    Mais non : C’est la pénurie de logement qui est organisée afin que le placement foncier reste juteux. Ce qui rapporte ce sont donc les plus-value et non pas les loyers, en conséquence de quoi les logements restent vides. Ce marché est porté essentiellement par les accèdants pour eux-même grâce à l’endettement mais par le biais des vases communicants le marché locatif et même HLM a un impact fondamental. Les politiques donnent facilement des chiffres sur la constructions tout en taisant ce qu’ils laissent se dégrader et finissent par démolir : Ne croyez pas qu’il s’agisse de négligence ou de fatalité, ces retraits sont surtout nécessaires aux bonnes affaires et peu importe que des pauvres soient à la rue.   


                                                                  • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 20 juin 2012 19:27

                                                                    Les pauvres ont bien raison de ne pas se déplacer pour voter !


                                                                    Leur salut ne viendra pas de la canaille politique, mais d’eux-même.

                                                                    • Croa Croa 20 juin 2012 23:24

                                                                      Ils pourraient voter pour les candidats alternatifs, ce qu’ils ne font pas.


                                                                    • spartacus spartacus 20 juin 2012 19:30

                                                                      Quelle litanie de clichés d’un « bobo » bénéficiaire de l’état.

                                                                      Parler du chômage lui qui a la sécurité de l’emploi.
                                                                      Parler de justice, lui le bénéficiaire d’un régime « spécial ».

                                                                      Parler de santé lui qui a la mutuelle d’entreprise. Lui qui peut partir en arrêt maladie payé plein pot avec un seul jour de carence.

                                                                      Que de leçons de morale et de justice des privilégiés de l’état. L’hopital se fout de la charité.


                                                                      • Marc Bruxman 20 juin 2012 19:30

                                                                        Quelque part c’est surtout un problème de culture. En Asie, les gens considérent effectivement que si vous êtes pauvres c’est de votre faute. La conséquence est une attention extréme sur l’éducation. Les protestants d’europe du nord tendent a avoir cette même impression : l’effort prime, l’éducation est importante. Si vous merdez c’est votre faute. Quand vous entendez cela depuis gamin, cela vous incite à vous bouger le cul.

                                                                        A l’inverse dans la culture catholique d’europe du sud, on considére que les pauvres sont pauvres à cause de la société et cela finit par être autoréalisateur. Puisque c’est la société qui est coupable, puisque je ne suis pas né dans la bonne classe, alors je ne fais rien. Et comme je ne fais rien, je suis pauvre.

                                                                        Bien sur ce sont des caricatures et il y a des gens biens et/ou mauvais dans les deux systèmes. Mais tant que l’on dira aux gens ce n’est pas de votre faute, on produira des échecs. Prenez ces jeunes de banlieue à qui ont explique qu’ils ne peuvent pas réussir car les français sont de méchants racistes. Pourtant en entreprise on trouve beaucoup de cadres issus de ces mêmes banlieues qui ont bien réussies. Ce sont ceux qui n’ont pas cru que c’était impossible.


                                                                        • Claude Simon Claude Simon 20 juin 2012 21:24

                                                                          Je ne suis pas sûr de cette lecture.


                                                                          Disons qu’en culture catholique, échouer peut être pardonné jusqu’à un certain point (il y a les contre-exemples Kerviel, etc), ce qui n’est pas le cas dans d’autres cultures issues d’autres religions, où échouer est effectivement un châtiment quasiment divin.

                                                                          Et ce n’est pas tant la société qui est coupable, que la lecture que l’on a de la réussite, qui est évidemment un sentiment relatif, face à la possibilité de l’échec. Si l’on accepte des individus qui réussissent, il faut accepter des individus qui échouent, et ne faire d’un tabou ni l’une ni l’autre de ses deux possibilités, ni pour ma part, d’honnir sous forme de classe ou de condition, les individus qui participent à cette dynamique.

                                                                        • Croa Croa 20 juin 2012 23:31

                                                                          « En Asie, les gens considérent effectivement que si vous êtes pauvres c’est de votre faute. »

                                                                          C’est de plus en plus vrais ici aussi et depuis longtemps en Amérique. Ce sentiment n’est pas propre aux lieux mais plutôt à l’époque et dépend surtout des idéologies à la mode, bref de la propagande. Comme par hasard plus règnent les ploutocrates plus les pauvres ont mauvaise conscience !


                                                                        • Mougeon Mougeon 20 juin 2012 19:44

                                                                          Des pauvres en France, alors il m’aurai menti le bougre...

                                                                          Balkany : pas de pauvres en France


                                                                          • Loatse Loatse 20 juin 2012 19:58

                                                                            @Marc

                                                                            Il y a un fichue différence entre responsabiliser et culpabiliser.... entre insuffler le désir de participer à la vie politique et donner des coups de pied au cul... et cette motivation certains ne l’ont plus... faute de croire que leur voix ou leur militantisme puissent faire bouger les choses...



                                                                              • platon613 20 juin 2012 20:52

                                                                                A lire !

                                                                                Et si la dictature économique allemande était le vrai problème de la zone Euro ?

                                                                                Une monnaie unique ne peut être maintenue au sein d’une union budgétaire et politique que si l’on concède de mutualiser et de monétiser la dette, chose que l’Allemagne refuse de concevoir. Si cette situation persiste, alors deux choses peuvent se produire...

                                                                                http://www.news26.tv/econmie/2055-e...


                                                                                • rotule 20 juin 2012 21:28

                                                                                  Dans une société, il y a et il faut de tout.
                                                                                  Jeunes, vieux, riches et pauvres, arrivistes et arrivés, ... et l’auteur de cet article, en fustigeant les pauvres, s’écarte de la réalité.

                                                                                  Oui, monsieur l’auteur, il faut accepter que dans une société, il y ait des personnes handicapées et leurs parents / familles, non handicapées, des vieux qui ont des familles et qui font partie de la société. Riches ou pauvres.
                                                                                  Mais pourquoi nos sociétés riches permettraient-elles que des retraités, ayant contribué au bien être actuel, soient pauvres ? Parce qu’ils ont cessé d’être productif ? Vous recommandez l’euthanasie économique ?

                                                                                  Oui, dans une société, il faut que le cadre social fasse de la place aux artistes, aux rêveurs, aux philosophes, aux incapables de travailler, aux dépressifs, aux malades, ... à mes enfants, quels que soient leurs niveaux d’études. C’est ça aussi, une société, une société qui vit.

                                                                                  Vous avez trop écouté le FN et l’UMP, parler de groupes, l’un contre l’autre. ... il n’y a qu’une société ... mépriser un de ces groupes (ici les pauvres) ne réglera rien, au contraire.

                                                                                  L’humain d’abord.


                                                                                  • Croa Croa 20 juin 2012 23:35

                                                                                    Raisonnement idiot !

                                                                                    Certains naissent avec une cuillère d’argent dans la bouche et d’autres dans la rue... Est-ce qu’ils le méritent ?

                                                                                    Laissez-moi douter !


                                                                                    • romain 21 juin 2012 00:51

                                                                                      « La plus grande partie de nos concitoyens est aujourd’hui réduite par l’indigence, à ce dernier degré d’avilissement où l’homme, uniquement préoccupé de survivre, est incapable de réfléchir aux causes de sa misère et aux droits que la nature lui a donnés. » 

                                                                                      une belle citation de Robespierre qui traduit parfaitement pourquoi les pauvres ne votent que pour leur bourreau.


                                                                                      • pissefroid pissefroid 21 juin 2012 08:20

                                                                                        Je précise,
                                                                                        déclaration de robespierre, fin 1788, pour sa candidature aux états généraux, dans le cadre du tiers état.
                                                                                        Rapportée par henri guillemin dans un conférence sur robespierre.
                                                                                        http://cdsweb.cern.ch/record/902811ent Server


                                                                                      • Croa Croa 21 juin 2012 18:59

                                                                                        « est incapable de réfléchir aux causes de sa misère et aux droits que la nature lui a donnés. »

                                                                                        Vrai aujourd’hui aussi mais pas comme hier, la forme ayant changé,

                                                                                        - Autrefois le pauvre était trop occupé pour apprendre et pour pouvoir se défendre. En plus il avait faim !

                                                                                        - Aujourd’hui s’il a la malchance de ne savoir que faire, la télé se chargera de l’abrutir. Il peut même se gaver de saletés pas chères produites par l’industrie de la malbouffe en même temps. Bref, il est toujours trop occupé pour pouvoir se défendre ! 


                                                                                      • stanh 24 juin 2012 16:52

                                                                                        Penser que les humains choisissent leur vie et leurs mécanismes de pensées relève de l’ignorance.
                                                                                        Le libre arbitre est un mythe.
                                                                                        Le « mérite » ça n’existe pas.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles







Palmarès