• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Corée du Nord : Enfer ? ou Paradis ?

Corée du Nord : Enfer ? ou Paradis ?

Il est grand temps pour les peuples qui forment l'humanité de se désengluer de la propagande étazunienne qui pourrit nos cerveaux par l'intermédiaire des media. Il y a quelques semaines encore, je n'aurais pas imaginé devoir remettre en question ce qu'on nous matraque depuis ma naissance sur l'enfer Nord-Coréen.

Mais il faut se rendre à l'évidence : pas plus que d'enfer Irakien, d'enfer Libyen, d'enfer Syrien, il n'y a pas non plus d'enfer Nord Coréen. Il n'y a que des restes de propagande américaine solidement implantés dans nos cerveaux formatés. Il s'agit d'un pays de 25 millions d'habitants qui, comme l'Irak, la Lybie et la Syrie, a refusé l'hégémonie étazunienne, et en a subi la perverse punition, sous forme d'un tapis de bombes au napalm (3,2 millions de litres) et 600.000 tonnes de bombes (quatre fois plus que le Japon). On peut comprendre dès lors qu'il ait recherché un certain isolement. Et on comprend évidemment que la diabolisation tous azimuts ait suivi cet echec américain patent, puisqu'on connait maintenant parfaitement la méthode.

Il est temps de nous refaire un oeil neuf sur ce pays tant décrié, au travers de l'article du toujours excellent Georges Stanechy.

http://stanechy.over-blog.com/2016/10/coree-du-nord-surf-sur-desinformation.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

En préambule, je citerai Harold Pinter, dans son discours de réception du Nobel de littérature 2005 :

"L’invasion directe d’un état souverain n’a jamais été, de fait, la méthode privilégiée de l’Amérique. Dans l’ensemble, elle préférait ce qu’elle a qualifié de « conflit de faible intensité ».« Conflit de faible intensité », cela veut dire que des milliers de gens meurent, mais plus lentement que si vous lâchiez une bombe sur eux d’un seul coup. Cela veut dire que vous contaminez le cœur du pays, que vous y implantez une tumeur maligne et que vous observez s’étendre la gangrène. Une fois que le peuple a été soumis – ou battu à mort – ça revient au même – et que vos amis, les militaires et les grandes sociétés commerciales, sont confortablement installés au pouvoir, vous allez devant les caméras et vous déclarez que la démocratie l’a emporté. "

21 octobre 2016

Corée du Nord : Surf sur la Désinformation…

« La majorité des hommes politiques, à en croire les éléments dont nous disposons, ne s'intéressent pas à la vérité mais au pouvoir et au maintien de ce pouvoir.

Pour maintenir ce pouvoir il est essentiel que les gens demeurent dans l'ignorance, qu'ils vivent dans l'ignorance de la vérité, jusqu'à la vérité de leur propre vie.
Ce qui nous entoure est donc un vaste tissu de mensonges, dont nous nous nourrissons. »

Harold Pinter (1)

Un peu d’activité ludique…

Je vous emmène pour une séance de surf.

Où ?...

Dans l’antre du Diable !... Du moins, tel qu'il est formaté par notre industrie de la désinformation : en Corée du Nord !...

Sur la superbe côte ensoleillée de Majon, dans sa partie "Est". Près du chef lieu de la province de "Hamgyong du Sud", et deuxième ville du pays par le nombre d'habitants (environ 1 million) : Hamhung ; important centre universitaire (facultés de médecine - écoles d'ingénieurs), et industriel (chimie - textiles).

 

Majon est une des récentes destinations prisées des surfeurs de toutes nationalités qui viennent pratiquer leur discipline, en compagnie des sportifs et sportives du pays. En recherche permanente de nouveaux "spots" ; lieux d'harmonie, de fusion, entre splendeurs des paysages côtiers et force sereine des mers ou océans. Où, pour les grands solistes, au sommet d'une vague géante, effort, technique, risque, se transcendent en "art". Dans les rires et les chansons...

Sourire, grâce, et joie de vivre à Majon

 

Paranoïa "Occidentale"

Il existe même une école internationale de surf à Majon. Notre lumineuse championne,Sarah Hébert, y est une des marraines bienveillantes ou "sirènes protectrices". De quoi susciter de ferventes vocations... Même si rouleaux et vagues n'ont pas la taille ni la puissance de celles de l'archipel Hawaïen ; ou de la "passe Saint Vincent" qu'affectionne Sarah, dans l'île de Tenia en Nouvelle-Calédonie.

Des surfeurs viennent aussi des Etats-Unis ou d'Australie. Nullement intimidés par la propagande belliciste et obsessionnelle de l'oligarchie de leurs pays à l'encontre de la Corée du Nord.

Comme toujours et partout, "pays réel" ou "pays d'en bas" ont une génération d'avance sur nos politiciens aussi cyniques que corrompus, flanqués de leurs médias putassiers. Donnant l'exemple du dialogue, de la confiance, de l'apaisement, de l'échange, du partage, dans la connaissance, la "reconnaissance" ou le respect, de "l'Autre". Voie royale vers La Paix, si vitale pour l'avenir de notre planète ; ce microscopique grain de sable tournoyant dans l'immensité des 3000 milliards de galaxies que les astronomes évaluent avec autant de difficulté que de stupeur.

Certaines de leurs vidéos diffusées sur Youtube ont fait scandale, tant elles allaient à l'encontre de la désinformation indécrottable de nos médias "atlantistes" !... Citons, parmi d'autres, celles du célèbre "surfeur-voyageur" Louis, dont je livre un extrait (6° journée de son séjour - "Day 6") :

De quoi avec peur, pourtant. Mettre sa tête entre les mâchoires d'un crocodile. Depuis des décennies, nos castes au pouvoir ne cessent de nous bourrer le crâne : la Corée du Nord est un "danger", une "menace", pour l'Humanité !...

Mais la peur, il y a longtemps que ces sportifs la maîtrisent. Cohabitant avec les océans, les courants, les marées, et les vents...

Principe essentiel enseigné par leur partenaire intransigeante, La Nature : ne jamais s'accommoder du "mensonge" ; ni à soi-même, ni autour de soi. Franchir le mur des apparences, ou des fausses évidences, en exerçant son "esprit critique" permet de dompter toute crainte, neutraliser toute erreur d'appréciation. Même logique : évaluer une situation, ou une gigantesque déferlante que l'on doit gravir, pour en parcourir le rouleau se fracassant dans un rugissement ; en équilibre, à toute vitesse, le plus longtemps possible... 

Alors, mensonges et diabolisations sur ce pays, nos surfeurs ne s'en préoccupent pas plus que de leur première paire de tongs.
La Coré du Nord : " un enfer sur terre ! ", trompettent nos médias. Un goulag, dernière enclave de "l'horreur communiste", dans lequel une population est enfermée à longueur d'année, dans la misère et la famine. Des Guantanamo et des Abu Ghraïb plein les rues. Avec pour obligation de ne pas s'instruire, communiquer, se divertir, se cultiver. Surtout : ne pas rire, encore moins, s'aimer.

Il est vrai que nous sommes loin du mythe paradisiaque de "La Démocratie", telle qu'elle est fantasmée sous nos latitudes.

Les Coréens du Nord vivent sous le régime du "parti unique" !... N'ayant pas encore mis au point, "à la mode de chez nous", le régime du "parti unique à deux casquettes" : Droite et Gauche. Notre oligarchie pratiquant "l'alternance" de son personnel politique, qu'elle coopte avec soin. Faisant entériner son choix dans un simulacre d'élections dites "au suffrage universel".

Pire : leur propagande est encore nationalisée !... Alors que chez nous, elle est "privatisée" depuis longtemps ; nos médias, édition - presse - radio - TV, répartis entre quelques milliardaires s'engraissant sans fin sur les marchés, prébendes, et privilèges que leur accorde "l'Etat".

Que dire du retard qu'ils ont accumulé par rapport à notre radieux "Libéralisme Economique" !... Ils vivent encore au Moyen-Age ! Pratiquant une politique du "plein emploi", "zéro chômage" !.. Encore plus catastrophique : ils en sont réduits à vivre avec des soins médicaux gratuits, des enseignements, primaire, secondaire, universitaire, gratuits... Oui : Gratuits !... Le comble du diabolique : des retraites et des logements "décents" pour leurs "Anciens", avec le culte collectif du respect et de la reconnaissance qui leur sont dus par les jeunes générations !...

De véritables fous furieux !... De haut niveau, en plus... Leur pays se retrouve, sans n'avoir rien demandé, membre du club très fermé des maîtres de l'aérospatial et de l'atome.

Les "Pôvres", comme disent les boulistes entre deux pastis les soirs d'été...

Pourquoi cet acharnement à l'encontre de ce pays ?... Cette paranoïa occidentale ou "OTANesque" ?... Ces menaces permanentes, ces "sanctions" à répétition ?... Parce que les Coréens du Nord se livrent à des essais de bombes et missiles à "têtes nucléaires", faisant comprendre qu'ils n'hésiteront pas à en faire usage contre leurs agresseurs ?...

Pourquoi s'étonner s'ils restent durablement marqués par la guerre de Corée (1950 - 1953) ?... Au cours de laquelle leur pays a reçu environ 4 fois plus (x 3,7) de bombes (600.000 tonnes), par l'aviation "coalisée" (16 pays, dont la France...), que le Japon pendant la seconde guerre mondiale.

Rien que de juin à fin octobre 1950, les B-29 déversèrent 3,2 millions de litres de napalm... (2) Ce n'est pas moi qui l'affirme, mais les documents officiels dans leur glaciale compilation. Tout ce qui prétendait à la verticale avait été méthodiquement aplati et carbonisé... Déjà que les Japonais, à la suite de la longue occupation (1905 - 1945) de la Corée, leur avait tout pillé, jusqu'aux clous de la moindre planche...

Difficile de croire que ce pays de 25 millions d'habitants, dans sa volonté de se défendre, représente un "danger planétaire" face à des puissances étrangères qui pataugent dans le sang des massacres, tortures et abjections, les cendres des multiples dévastations qu'ils planifient, organisent et gèrent, depuis la seconde guerre mondiale. Nous en sommes témoins, tous les jours, et ne pouvons pas dire que "nous ne savons pas" : de l'Afghanistan à la Syrie, de la Somalie au Yémen, en passant par l'Irak ou la Libye. Et, ailleurs : Afrique, Amérique latine...

Pourquoi cette permanence de "crises" et de "tensions" avec la Corée du Nord ?... Qui n'agresse, n'envahit, ne détruit, aucun pays. Ni de près, ni de loin. N'aspirant qu'à vivre tranquillement à l'intérieur de ses frontières, en attendant la "réunification" avec ses frères de la Corée du Sud. Dont ils sont artificiellement séparés depuis la fin de la deuxième guerre mondiale.

Artifice entretenu pendant la Guerre Froide, et depuis...

Même les Papys Nord-Coréens se mettent au surf...

Même les Papys Nord-Coréens se mettent au surf...

 

Parlons "Réunification" et non plus "Sanction"

Des prêcheurs hallucinés, administrant les pays de l'OTAN et leurs satellites pour le compte de la ploutocratie régnante, ont unilatéralement décrété que la Corée du Nord constituait, avec quelques autres pays, "l'Axe du Mal" sur notre pacifique planète. Cette diabolisation nous est donc imposée comme une "Vérité" révélée, sans cesse rappelée, renforcée, par des campagnes de conditionnement ou, pour être précis, de "fanatisation" des opinions publiques à l'encontre de ce pays.

Remettre en question ce formatage est considéré comme un "blasphème", voire une hérésie !... Rares sont les reportages ou ouvrages présentant, chez nous, une "approche objective", ou "raisonnée", sur ce pays. Quelques exceptions toutefois, ou quelques pépites, parviennent à franchir ce filtre ou ce barrage de "l'Inquisition"...

Ainsi un ouvrage récent, dont je recommande la lecture pour ne pas mourir idiot quant à la Corée du Nord, écrit par un cadre dirigeant de nationalité suisse Felix Abt. Livrant un témoignage exceptionnel, décrassé du préjugé idéologique occidental, sur ses sept années passées en Corée du Nord, au plus haut niveau des responsabilités dans le domaine de l'entreprise et de l'investissement. Il y a travaillé pour le compte du géant helvético-suédois dont le siège est à Zurich, ABB, puis y a créé une industrie pharmaceutique avec des capitaux locaux, et a même fondé une Business School dans la capitale.

Publié en anglais en 2014, sous le titre "A Capitalist in North Korea : My Seven Years in the Hermit Kingdom" non traduit en français (il ne le sera probablement jamais, vu le "noyautage" du monde de l'édition), il montre combien ce pays est agréable à vivre, dans un incroyable dynamisme économique et à la pointe des technologies, y compris Internet (leurs hackers sont redoutables) ; malgré les multiples entraves imposées par les "sanctions" économiques et son infernal matraquage médiatique en Occident. (3)

Dans un billet du mois de mai 2013, lors d'une de ces séances d'hystérie collective dans nos médias, j'avais déjà proposé une "réflexion blasphématoire", à contre-courant du tsunami de notre industrie de la désinformation, fondée sur un rappel du contexte historique, intitulé : Corée : Lecture d'une "Crise" (4). 

Sans ces références à l'Histoire, impossible de comprendre les tensions générées par la partition de la Corée en deux entités, depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, contre la volonté des populations. Encore moins, identifier, dans le brouillard de notre propagande, les objectifs et finalités des Etats-Unis, véritable instigateur de la "guerre de Corée" ; dans l'entretien permanent d'une situation conflictuelle afin de maintenir l'hégémonie "atlantiste" ou "occidentale" dans cette partie du monde. Dont l'enjeu ultime est le "contrôle", pour ne pas dire la "mainmise", sur la Chine frontalière.

Sans revenir sur ces éléments d'information, il est indispensable de rappeler quelques points clés pour décoder la réactivation actuelle de la campagne de propagande contre la Corée du Nord, et sa résistance inébranlable, des éructations de la campagne présidentielle américaine à la logorrhée des médias européens :

 

1. La Corée du Nord ne peut oublier que ce sont les Etats-Unis qui ont lancé en 1950 l'invasion de leur pays, en l'imposant aux généraux Sud-Coréens de l'époque malgré l'opposition de leurs propres troupes, et non pas le contraire ; comme le "lavage de cerveaux" occidental le fait croire, jusque dans nos livres scolaires.

S'imaginant "invincibles" du fait de leur gigantesque arsenal militaire accumulé à la suite de la guerre du Pacifique et de leur domination nucléaire (la Chine ne procèdera à son premier essai nucléaire que le 16 octobre 1964), ils pensaient réaliser l'annexion de la Corée du Nord, et même une partie de la Mandchourie Chinoise (au sous-sol d'une grande richesse) en quelques semaines.

Certains de la paralysie de la Chine et de l'URSS, connaissant la faiblesse militaire et économique de ces pays voisins, épuisés, ravagés, à la fin de la deuxième guerre mondiale. Et, bien sûr, rassurés par le complet dénuement de la Corée du Nord en phase de difficile reconstruction, incapable de résister à une "guerre éclair"... [cf. Corée : Lecture d'une "Crise"  (4)]

 

2. La Corée du Nord ne peut oublier que les occidentaux ont instrumentalisé l'ONU pour justifier cette guerre, en profitant de "l'exclusion" de la Chine du Conseil de Sécurité de l'époque (représentée par l'île de Taïwan, considérée comme "l'authentique Chine"...), et du boycott de l'URSS, de ce même Conseil, en solidarité avec Pékin.

Sans opposition au Conseil de Sécurité, après avoir bloqué le processus électoral devant réunifier les deux Corées, les Etats-Unis ont pu faire passer les résolutions qu'ils souhaitaient pour envahir la Corée du Nord.

Notamment, la "Résolution 84 du 7 juillet 1950" organisant une force de l’ONU - 16 pays, dont la France (qui participa pour obtenir le soutien US dans sa guerre d'Indochine en pleine déroute) - sous commandement américain. Ce fut la première instrumentalisation de l’ONU pour légitimer les guerres coloniales, "nouvelle manière". Inaugurant, ainsi, une longue liste.

 

3. La Corée du Nord ne peut oublier qu'en dépit de l'énorme écart en termes matériels (forces aériennes et navales, plus particulièrement), logistiques et technologiques, les Etats-Unis avec leurs supplétifs "coalisés", reçurent en Corée un colossal "coup de pied au derrière". Préfigurant celui qu'ils devaient recevoir 20 ans plus tard au Viêt Nam.

Dans son histoire, la Corée a résisté à plus de 2000 invasions étrangères (5) ; même la France en 1866 s'y est cassée les dents, avec un corps expéditionnaire et une dizaine de navires...

En conséquence : les aboiements constants des néoconservateurs américains, et autres pitbulls associés, ne les impressionnent pas.

Encore moins les "sanctions" dites "économiques" ; jusqu'à bloquer stupidement des appels d'offre internationaux s'appliquant, par exemple, à des stations d'épuration d'eau et des systèmes d'assainissement urbains ou d'égout, comme le rappelle Felix Abt. (6)

 

4. La Corée du Nord ne peut oublier que l'opposant le plus acharné à sa réunification avec la Corée du Sud, outre les Etats-Unis, est l'ennemi historique : l'oligarchie du Japon. Depuis l'époque des samouraïs, la péninsule Coréenne a été considérée par la caste dirigeante japonaise comme le tremplin de son expansion sur le continent asiatique.

Un des grands héros célébré dans les deux Corées est l'amiral Yi Sun-Sin qui a écrasé à plusieurs reprises les armadas d'invasion du Japon dans la deuxième partie du XVI° siècle. Un film sur les exploits de ce personnage impressionnant de courage et d'envergure, intitulé"L'Amiral" a connu un prodigieux succès en Corée et en Asie.

On sait combien l'acharnement du Japon contre la Corée, depuis 1894 jusqu'à la fin de la deuxième guerre mondiale, a été terrifiant de barbarie. Les plaies ne sont pas encore cicatrisées...
Jamais le Japon ne supportera qu'un pays de 75 millions d'habitants (Corée du Nord = 25 + Corée du Sud = 50) , à l'extraordinaire dynamisme économique et scientifique, rivalise avec lui sous ses fenêtres...

 

5. La Corée du Nord sait que ce n'est pas son arsenal nucléaire qui est au centre de l'obsession, de l'hostilité, de la préoccupation, "atlantistes". Celui d'Israël ou d'Inde, non signataires du Traité de Non Prolifération Nucléaire, ne pose aucun problèmes aux occidentaux.

Mais, son système économique et social, fondé sur "la solidarité" et le "partage de la richesse nationale" ; et, sa capacité à le défendre. A l'exemple de celui de Cuba, pourtant non "puissance nucléaire", victime d'implacables mesures d'embargo et de sanctions économiques, depuis une cinquantaine d'années.

L'oligarchie mondialiste, adepte de l'enrichissement exclusif du 1 % de sa caste, ne pouvant le tolérer...

Soleil couchant sur la côte de Majon

Soleil couchant sur la côte de Majon

Compte tenu de ce contexte, la résolution pacifique de la "Crise" dans la péninsule Coréenne exige une volonté politique internationale d'une totale honnêteté et une inflexible détermination. Ce qui paraît difficile à réunir de la part de puissances en déclin s'accrochant à leurs rêves d'hégémonie mondiale... Sinon, rien de plus facile :

 

=> Changer de langage et d'attitude : arrêter "sanctions" et "menaces", pour travailler dans l'apaisement, et la confiance réciproque, sur ce qui rassemble et non ce qui sépare. Les populations du nord et du sud de la Corée n'aspirent qu'à leur "Réunification" ; comme y sont arrivés l'Allemagne Est et Ouest, ou le Viêt Nam Nord et Sud.

 

=> Obtenir le soutien de ses voisins frontaliers (terrestres ou maritimes) immédiats : Chine, Russie et Japon, garantissant la paix et la sécurité de la péninsule Coréenne, avec sa dénucléarisation ; la Corée du Nord y étant disposée sous cette condition.

 

=> Obtenir la "non-interférence", ou la "non-ingérence", des pays qui n'ont "géographiquement" rien à voir avec cette région si ce n'est entretenir des relations de coopération économique ou culturelle.

Autrement dit : les pays de l'OTAN et affiliés, Etats-Unis et Europe plus spécialement, doivent sortir de ce cadre. Pour être clair ou réaliste : imagine-t-on des pays asiatiques, situés à des milliers de km, se mêler de l'organisation et des relations entre pays européens ?...

 

=> Programmer avec soin une "Réunification" graduelle, transitant dans un premier temps par un système fédéral : le problème le plus délicat étant de fusionner deux systèmes économiques et sociaux totalement opposés.

L'un au Nord, fondé sur une "solidarité sociale" ; l'autre au Sud, architecturé sur un Capitalisme Sauvage le plus débridé, avec ses effets collatéraux servant de soupape : drogue, prostitution, délinquance, sur fond de violences sociales sous les formes bien connues, dans nos propres pays, de précarité et de pauvreté en croissance exponentielle, etc.

A la suite de quoi : on ne parlerait plus de "Crise" en Corée...

 

 

La Corée du Nord, "danger planétaire" ?... Envahir la Corée du Nord ?... La bombarder, la "nucléariser", la carboniser à nouveau, comme le proposent Hillary Clinton et sa clique de généraux déjantés ?...

En écho à ces incantations des adorateurs de la folie meurtrière, si vibrants d'émotion et de rage contenue face au cynisme sauvage de nos nomenklaturas dans la destruction de l'Irak, retentissent les mots d'Harold Pinter (7) :

« Comme le sait ici tout un chacun, l'argument avancé pour justifier l'invasion de l'Irak était que Saddam Hussein détenait un arsenal extrêmement dangereux d'armes de destruction massive, dont certaines pouvaient être déchargées en 45 minutes, provoquant un effroyable carnage.

On nous assurait que c'était vrai.

Ce n'était pas vrai.

On nous disait que l'Irak entretenait des relations avec Al Qaïda et avait donc sa part de responsabilité dans l'atrocité du 11 septembre 2001 à New York.

On nous assurait que c'était vrai.

Ce n'était pas vrai.

On nous disait que l'Irak menaçait la sécurité du monde.

On nous assurait que c'était vrai.

Ce n'était pas vrai. »

 

Et, écrite avant la dévastation de la Libye et de la Syrie, décédé entretemps, sa lucide, courageuse, et glaçante conclusion :

« L'invasion de l'Irak était un acte de banditisme, un acte de terrorisme d'État patenté, témoignant d'un absolu mépris pour la notion de droit international.

Une redoutable affirmation de la force militaire responsable de la mort et de la mutilation de milliers et de milliers d'innocents.

« Nous avons apporté au peuple irakien la torture, les bombes à fragmentation, l'uranium appauvri, d'innombrables tueries commises au hasard, la misère, l'humiliation et la mort et nous appelons cela "apporter la liberté et la démocratie" au Moyen-Orient. »

La Corée du Nord a raison.

Forte de sa maîtrise technologique : surfer sur l'océan de l'arrogance imbécile des psychopathes qui nous gouvernent, et qui veulent la détruire ...

 

 

1. Harold Pinter, Discours de réception du Prix Nobel de Littérature 2005,
http://www.nobelprize.org/nobel_prizes/literature/laureates/2005/pinter-lecture-f.html

N.B. Je recommande la lecture de son discours, ou sa "conférence" pour reprendre le terme officiel, retransmis par vidéo, sans oublier son œuvre. Très affaibli par la maladie qui devait l’emporter trois ans plus tard, il n’avait pu se déplacer à Stockholm.
Il avait choisi pour thème : « Art, Vérité & Politique ». En fait, la trame de son œuvre théâtrale. Et, de sa vie tout simplement.
Car, devenu célèbre, il n’hésita pas à s’engager avec fougue, en tant que "Citoyen du Monde" pour soutenir La Paix, combattre l’Injustice et les souffrances humaines. Un des derniers grands "intellectuels" britanniques, Harold Pinter milita avec détermination contre l’invasion occidentale en Irak, sur fond de mensonges et de cyniques campagnes de propagande et, systématiquement, contre les impitoyables menées impérialistes en Amérique Latine (Nicaragua, notamment) et ailleurs. Juif, il n'hésitait pas à condamner la barbarie sioniste.

L’oligarchie "atlantiste" de son pays le détestait…

Pour plus de détails sur son parcours, cf. le billet : Georges Stanechy, Harold Pinter : The Go-Between…, 12 février 2009,
http://stanechy.over-blog.com/article-27844632.html

2. Bruce Cumings, Mémoires de feu en Corée du Nord, le Monde Diplomatique, décembre 2004.

3.  Felix Abt, A Capitalist in North Korea : My Seven Years in the Hermit Kingdom, (téléchargeable en e.book), Tuttle, 2014.

4. Georges Stanechy, Corée : Lecture d'une "Crise", 5 mai 2013, 
http://stanechy.over-blog.com/cor%C3%A9e-lecture-d-une-%E2%80%9Ccrise%E2%80%9D%E2%80%A6

5. Voir le film coréen, à la mise en scène extraordinaire de qualité, avec pour thème la résistance à une des multiples invasions des Jurchens (qui s'appelèrent Mandchous par la suite) en provenance de Mandchourie : "War of The Arrows" (La Guerre des Flèches). Le héros, incarnant cette résistance, est un "tireur à l'arc d'élite" coréen.

6. Felix Abt, Op. Cit.

7. Harold Pinter, Op. Cit.


Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

307 réactions à cet article    


  • sarcastelle sarcastelle 22 octobre 2016 14:08

    C’est en Corée du Nord que se trouve la trappe d’accès à l’intérieur de la terre creuse. Il faut donc par tous les mensonges possibles isoler ce pays afin d’entretenir le mythe de la terre pleine. 


    • doctorix doctorix 22 octobre 2016 15:24

      @sarcastelle

      Surtout, n’essayez pas d’utiliser votre cerveau pour essayer de comprendre.
      Au point de déliquescence où il est arrivé, il risque l’effritement brutal, et le retour brusque à l’état de poussière malodorante dont il est dommage qu’il soit jamais sorti.


    • JL JL 22 octobre 2016 15:37

      @doctorix
       

       dommage, moi je trouvais ce commentaire fin et plein d’humour.

    • Alren Alren 22 octobre 2016 18:06

      @sarcastelle

      C’est en Corée du Nord que se trouve la trappe d’accès à l’intérieur de la terre creuse. Il faut donc par tous les mensonges possibles isoler ce pays afin d’entretenir le mythe de la terre pleine. 

      J’espère que vous plaisantez !

      Une planète creuse en rotation ne peut pas exister : la force centrifuge distendrait l’équateur (comme elle le fait pour la Terre) ce qui aurait pour effet de rapprocher les pôles (200 km d’aplatissement pour la Terre). Dans une planète pleine cet aplatissement est arrêté par la matière de la planète.

      Dans une planète creuse ce rapprochement aurait pour effet d’augmenter l’attraction gravifique entre les pôles, lesquels se rapprocheraient puisque rien ne s’y opposerait, augmentant toujours l’attraction pour un effet auto-amplifié : la planète creuse se transformerait rapidement en un disque plus ou moins épais.

      N.B Ce phénomène se produirait même en l’absence de « trou ».

      S’il y avait un trou à l’intérieur de la Corée du nord, il serait bien visible sur les images de tous les satellites d’observation ... et les habitants du bord du trou le sauraient depuis une éternité, avant même l’avènement du communisme !

      Par ailleurs, merci à l’auteur de l’article et des liens qu’il fournit.

      Ils ont changé ma vision de la Corée du Nord !


    • Harry Stotte Harry Stotte 22 octobre 2016 18:26

      @Alren

      « Ils ont changé ma vision de la Corée du Nord ! »



      Ce que c’est que la crédulité, quand on tombe sur quelque chose qu’on avait justement envie de croire...

    • doctorix doctorix 22 octobre 2016 18:49

      @Alren

      Ne nourrissez pas le troll : toute opinion qui ne pénètre pas ses oeillères est rejetée d’emblée.
      J’ai publié un article sur la terre creuse, qui a des arguments solides que je ne développerai pas ici, et il me le sert à toutes les sauces, d’autant plus que je crois aussi aux ovnis, au pétrole abiotique, à la fusion froide, et à de nombreuses choses dont il ignore tout.
      Il a l’esprit aussi fermé que le mien est ouvert, crime impardonnable.
      Tout lui est bon pour ne pas lire les arguments pourtant très troublants de cet article.

    • doctorix doctorix 22 octobre 2016 20:01

      @Harry Stotte

      Je n’avais aucune envie d’y croire, je vous l’affirme.
      Cet article, que je n’avais pas lu il y a 24 heures, ni aucun de ce genre, m’a juste obligé à réfléchir.
      A vrai dire, tout ce qui ressemble à de la propagande occidentale, à de la propagande vaccinale, à de la propagande médiatique en général, me fait désormais réfléchir : ce qui est une dangereuse maladie, car contagieuse.
      Puissions-nous tous en tomber malades.
      Pour une fois qu’une maladie est bénéfique !

    • ouam2 (---.---.41.186) 22 octobre 2016 20:41

      @doctorix 22 octobre 20:01

      Ce n’est pas parce qu’une 1ere théorie est démontrée ou supposée fausse ...

      qu’une deuxieme ne peut pas etre dans le meme cas de figure. 

      Cqfd ?


    • V_Parlier V_Parlier 22 octobre 2016 21:38

      @doctorix
      Quand on peut percevoir les mensonges de la propagande occidentale par rapport à ce qu’on peut vérifier chez l’incriminé en général (sur place), ou même de la bouche des complices inavouables des euro-atlantistes (toujours utile), on se dit qu’il doit bien y avoir un bon 60-70% d’intox à propos de ce qui se passe en Corée du Nord. CEPENDANT, il ne faut tout de même PAS EXAGERER dans l’autre sens ! S’il est vrai qu’une partie de la population vit dans une relative tranquillité, ceux qui ont eu affaire au moins une seule fois à la répression... c’est autre chose. Peut-être que les choses changent, mais j’aimerais savoir de source sûre (ce qui est peu probable tant presque personne ne va là-bas) si ces choses là ont changé : Hértiage des peines de camp par les descendants de la famille, pratique religieuse sévèrement punie (au même titre que la pornographie, ça donne l’idée...), vote obligatoire avec rescensement des non votants (avec bulletin unique bien sûr).

      Peut-être que tout cela change, je ne prétend pas savoir, mais l’article trop idyllique ne m’a pas convaincu.


    • Truc (---.---.47.237) 23 octobre 2016 00:16

      @sarcastelle

      C’est surtout le site de l’astroport et le siège de l’ambassade des planètes unies.

       Vous imaginez, tout ces humains hystériques, se lançant dans l’espace comme des corsaire du 16éme siècle ? Ingérable ! Incontrôlables ! Objet de dystopies variés !

      Il est bien plus simple de maintenir l’ordre sur un monde qui se croit seul dans l’univers.

      ++


    • La mouche du coche La mouche du coche 23 octobre 2016 08:01

      Merci. Merci à l’auteur pour cet article qui nous sort magnifiquement de la propagande américano-sioniste.

      On lit bien dans les commentaires que cela rend furieux les soumis à l’Empire. Ils sont déchainés ! 
      Soit parce qu’ils ne veulent pas quitter leurs chaines, les chaines de leur pensée que votre article dénonce, soit parce qu’ils sont carrément payés par le système pour maintenir cette propagande anti-coréenne américaine. 

    • mmbbb 23 octobre 2016 08:48

      @doctorix je n’ai pas de cerveau , cela vous evitera en retour des lazzis quolibets Je vous le repete comme dans les annees 1970 en France, les intellos qui desormais convertis au liberalisme ou comme le philosopge Glulx ( son fils est pro atlantiste et recite parfaitement la catéchèse anti Poutine ) ... et tant d’autres sont passes de la faucille a la moissonneuse batteuse americaine John Deer, avec une aisance confondante, le paradis etait a l’est . Il est vrai qu il nous faudrait un grand chef d’etat comme ce lumineux Kim Jong one en France afin de remettre ce pays sur les rails Pays perverti par les moeurs americaines


    • Harry Stotte Harry Stotte 23 octobre 2016 11:25

      « Je n’avais aucune envie d’y croire, je vous l’affirme. »


      Si vous n’aviez pas envie d’y croire, vous étiez dans les dispositions qu’il fallait pour le croire. Ce que vous reconnaissez vous-même, en écrivant « …tout ce qui ressemble à de la propagande occidentale, à de la propagande vaccinale, à de la propagande médiatique en général, me fait désormais réfléchir… »


      Il est dommage qu’en revanche, un article dont les illustrations tendent à faire passer la Corée du Nord pour un paradis du surf, à partir de trois ou quatre surfeurs, ne vous interpelle pas. Ce n’est pas parce qu’une information va contre la propagande de l’Empire qu’elle est plus crédible que la propagande de l’Empire..


      Et, de ce point de vue, j’ai rarement lu quelque chose de plus stupide que cette phrase de la Mouche du coche (ci-dessus 8:01) : « Merci à l’auteur pour cet article qui nous sort magnifiquement de la propagande américano-sioniste.  » qui est donc prêt à croire n’importe quoi du moment que cela le sort magnifiquement (sic !) de la propagande américano-sioniste.


      Pour ma part, et jusqu’à preuve vérifiable du contraire, avec cet article sur la Corée du Nord, on est en plein bidonnage au même titre qu’avec l’information selon laquelle Kim Jong-un aurait fait exécuter un oncle au canon antiaérien. 


      Pour le reste, je m’en tiens à ce que publie le régime quant à la participation électorale (99.9 % et des poussières) et aux résultats des élections (100 % des élus appartenant au Front démocratique pour la réunification de la patrie). Ça suffit déjà à me faire une religion.


    • Michel Maugis Michel Maugis 23 octobre 2016 11:44

      @ V_Parlier


      Vous oubliez l’essentiel !!!

      la Corée du Nord est un pays soumis malgré lui à une guerre menée par DES ORDURES CRIMINELLES dont la France.

       Comment un français digne peut juger ? nous qui bombardons des peuples entier sous des faux prétextes.

      Est ce que la Corée du Nord bombarde les peuples ?

      il n’ y a pas de répression, contre des traitres , qui se soumettent à la propagande des ordures
      ce n’ est pas de la répression mais une défense légitime contre ceux qui veulent un retour au capitalisme, aux massacres, aux invasions etc... 



      Un autre monde se construit, et vous mentez sciemment à juger un pays que vous voulez démoniser.
      En ce sens vous êtes un lâche, pour justifier vos crimes envers ce pays.


      En France, ON IMPOSE DES CRIMINELS à la tête de l’ État.

      Vous osez dire que nous sommes des saints ? Alors que vous savez que notre développement repose sur les massacres des peuples. 


      CE QUI VOUS DÉRANGE, VISIBLEMENT.


      La Corée du Nord comme Cuba construisent un autre monde, celui de la solidarité et du control du pays par LES TRAVAILLEURS, le PARTI DES TRAVAILLEURS et non des Sarkonazy, des hollandes des Fabius, ces grosses merdes vendues à l’ Empire fasciste USRAÉLIEN.

       VIVE KIM, VIVE LA CORÉE DU NORD, la véritable démocratie ou les tenants du Capital n’existent pas.

    • doctorix doctorix 23 octobre 2016 12:08

      @Harry Stotte

      « Pour ma part, et jusqu’à preuve vérifiable du contraire »
      C’est un peu le but de l’auteur de l’article, Georges Stanechy : vous faire remettre en question ce que vous croyez savoir, et chercher honnêtement ces preuves du contraire.
      C’est en posant ces questions que nous avons pu remettre en cause les certitudes concernant les dictateurs irakiens, Libyens et Syriens.
      C’est ainsi que nous avons pu comprendre que leur plus grosse tare était de s’opposer à l’hégémonie américaine.
      De fréquentables et reçus à l’Elysée ou aux cérémonies du 14 Juillet, ils sont devenus des monstres sanguinaires d’un coup de baguette magique.
      Alors, oui, c’est bien de faire en sorte que vous vous posiez des questions.
      Même sur la Corée du Nord.


    • Harry Stotte Harry Stotte 23 octobre 2016 12:10

      @Michel Maugis



      « ... VIVE LA CORÉE DU NORD, la véritable démocratie... »


      Mieux, la véritable démocratie unanimitaire  :


      — participation électorale : 99.9 % et des poussières ;


      — résultats des élections : 100 % des élus appartenant au Front démocratique pour la réunification de la patrie.


      C’est bien la preuve, mathématique, que le régime a atteint une sorte de perfection dans le mise en oeuvre du bonheur de son peuple.

    • Harry Stotte Harry Stotte 23 octobre 2016 12:37

      @doctorix

      « ...chercher honnêtement ces preuves du contraire. »



      Pour ça, il faut aller sur place, et pouvoir un peu vagabonder à sa guise... Comme les virées nocturnes de Louis-Ferdinand Céline, sans guide ni interprète, dans Leningrad (1936)... 


      « C’est en posant ces questions que nous avons pu remettre en cause les certitudes concernant les dictateurs irakiens, Libyens et Syriens... »


      Vous peut-être, moi, je suis imperméable au coup des « monstres sanguinaires », tant que ça ne se passe pas dans mon biotope. S’agissant de Kim Jung-un, je le vois simplement comme un jeune poussah ridicule au sourire niais, qui perpétue dans son pays, un régime à l’idéologie intrinsèquement perverse et condamnée à reposer sur un système policier ultra-rigide qui en est la colonne vertébrale. 


      Mais du moment que ça se passe à neuf mille kilomètres de chez moi, je regarde ça avec le recul induit.

    • V_Parlier V_Parlier 23 octobre 2016 18:00

      @Michel Maugis
      Pour m’accuser de tout cela (soutenir les plans pouris néo-impéralistes de la France occupée, dirigée par des traitres criminels de masse, pour faire court), je pense que vous venez de débarquer ici !

      Je n’ai jamais prétendu que nous devrions intervenir en quoi que ce soit en Corée du Nord (ou alors prouvez le !). J’ai simplement déclaré, et je l’assume, que la description idyllique et finalement peu détaillée que donne l’article de la Corée du Nord ne m’a pas convaincu. (Et j’ai d’ailleurs bien fait la différence avec Cuba, plus loin). Cuba, tout le monde peut y aller, ainsi que dans d’autres pays calomniés (comme la Russie où je suis allé maintes fois et que je soutiens ouvertement ici depuis longtemps. Comme la Syrie où des personnes que je connais étaient allées aussi quand elle n’avait pas encore été déstabilisée). En Corée du Nord vous ne pouvez pas obtenir de visa en tant que Français, donc vous ne pouvez pas aller constater vous-même, pas plus que moi. Tout reste donc supputations et je ne vois pas en quoi vous vous permettez de m’accuser de tous les maux avec ce ton péremptoire, et finalement ridicule tant vous n’apportez aucune réponse à mes doutes. A bon entendeur...


    • V_Parlier V_Parlier 23 octobre 2016 18:08

      @V_Parlier
      Et j’oubliais celle-ci : « la Corée du Nord est un pays soumis malgré lui à une guerre menée par DES ORDURES CRIMINELLES dont la France ».

      Mouaip, pourtant ils ne sont pas si brouillés que ça (je vous laisse en tirer les conclusions) puisque le fameux Kim s’est bien amusé pendant ses études en France.


    • Michel Maugis Michel Maugis 23 octobre 2016 23:15

      @V_Parlier


      Quelle description idyllique ? VOUS MENTEZ !!! Pourquoi ?

      une manière hypocrite de cacher la réalité des crimes occidentaux contre les peuples.

      En Corée du Nord ON NE BOMBARDE PAS LES PEUPLES.
       
      Parlez de l’ essentiel...... Vos approuvez les crimes occidentaux !! pour ne parlez que des détails qui ne vous concernent absolument pas.





    • doctorix doctorix 26 octobre 2016 19:26

      Dommage, c’est un peu tard, j’en reparlerai une autre fois.

      J’apprends deux ou trois choses sur le rôle de la Corée du Nord pour aider les pays bafoués par les USA en Afrique, que je n’imaginais même pas. extrait :

      « Le gouvernement syrien est haï. Le gouvernement de Corée du Nord est méprisé. Le président des Philippines est jugé selon les mesures des médias libéraux occidentaux : comme un monstre vulgaire qui tue des milliers de trafiquants et de consommateurs de drogue « innocents » (certainement pas comme un possible nouveau Sukarno prêt à envoyer le monde entier en enfer).

      Quoi que la « gauche » occidentale pense de la Corée du Nord et de son gouvernement (et en fait, je crois qu’elle ne peut pas vraiment penser beaucoup, puisqu’elle est totalement ignorante à son sujet), la principale raison pour laquelle la RPDC est tellement haïe par le régime occidental, est due au fait que, comme Cuba, elle a fondamentalement libéré l’Afrique. Elle a combattu pour la liberté en Angola et en Namibie, elle a fait voler des MIG égyptiens contre Israël, elle a combattu en Rhodésie (aujourd’hui le Zimbabwe) ainsi que beaucoup d’autres pays, et elle a envoyé de l’aide, des enseignants et des médecins, au continent entier dévasté par la barbarie colonialiste occidentale.

      Elle a reçu beaucoup de bien en retour ! Au mieux de l’indifférence, au pire de la méchanceté totale ! »

      A lire dans le contexte de cet excellent article d’André Vitchek :

      http://arretsurinfo.ch/les-echecs-de-la-gauche-occidentale/


    • leypanou 22 octobre 2016 14:22

      Je n’ai pas lu l’article en entier mais je pense que la manière dont la Corée du Nord est traitée est scandaleuse, car les sanctions contre elle touche principalement la population et non les dirigeants qui ne sont privés de rien.

      Ses sanctions sont prises sous prétexte que la Corée du Nord a des armes ou font des essais de tir de missiles ballistiques : en vertu de quoi des pays surarmés disposant de toutes les armes possibles et imaginables, comme les États-Unis et la Russie, -oui, la Russie , car elle aussi a voté pour les sanctions frappant la Corée du Nord - peuvent s’autoriser le droit d’empêcher les autres de faire pareil ?

      Personnellement, je n’aimerai pas y vivre mais cette manie de certains pays dotés d’armes atomiques d’empêcher d’autres pays d’avoir des armes n’a aucune justification crédible.


      • Christian Labrune Christian Labrune 22 octobre 2016 14:51

        mais cette manie de certains pays dotés d’armes atomiques d’empêcher d’autres pays d’avoir des armes n’a aucune justification crédible.

        @leypanou
        Je n’y avais encore jamais pensé, mais cette remarque est marquée au coin du bon sens. Pourquoi l’Etat coranique ne pourrait-il pas disposer de la bombe atomique ? Pourquoi les Iraniens ne pourrait-il pas augmenter la portée de leurs missiles en prévision du jour où ils auront enfin LA bonne Bombe ?
        Certains diront : s’ils avaient les missiles qu’il faut pour envoyer des ogives nucléaires sur un autre continent, ils n’hésiteraient pas à s’en servir et ils n’ont évidemment pas tort. Mais les homme sont-ils libres ou la liberté est-elle un vain mot ? Si la Corée du nord veut ratatiner ses voisins du sud ou mettre au point des missiles qui lui permettent d’atteindre un jour des villes américaines, pourquoi faudrait-il qu’elle s’en privât ? Si demain en France, plus modestement, des islamistes excités, au coin d’une rue, décident de vous égorger, c’est bien leur droit, non ? Et je suppose que vous aurez assez de sagesse politique pour ne jamais contester cela.

        En attendant, reconnaissons-le avec l’auteur de ce génial article : Kim Jong-un est vraiment un grand bonhomme. Longue vie au génial dirigeant d’une Corée du Nord qui reste le dernier réel paradis terrestre ! Quand il sera mort -ce qu’à Dieu ne plaise !- il rejoindra le regretté Pol Pot et quelques autres au panthéon des grands penseurs de la liberté démocratique.


      • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 22 octobre 2016 15:04

        @Christian Labrune

        « des grands penseurs de la liberté démocratique. »

        permettez-moi de vous en citer quelques-uns :
        - Joseph Mc Carthy
        - Henry Ford
        - Henry Kissinger
        - David Rockefeller
        - George Soros
        - Charles Krauthammer
        - Ronald Reagan
        - Margaret Thatcher

        si vous voulez, j’en ai d’autres sur ma liste.


      • Christian Labrune Christian Labrune 22 octobre 2016 15:36

        @Jeussey de Sourcesûre

        Tout est dans tout, et réciproquement, c’est bien connu.
        « Freedom is slavery ! », « War is peace ! », « ignorance is strength »
        Tels sont les slogans à la mode dans « 1984 », le roman d’Orwell.
        La résistance dans la France occupée et la collaboration, c’’était la même chose.
        Les yankees débarquant sur les plages de Normandie et l’occupant nazi, quelle différence ?
        Le catholicisme actuel en France et l’islam jihadiste à Raqqa, c’est pareil.
        De Gaulle et Pétain, Churchill et Hitler, Roosevelt et Staline, c’est kif-kif dans les trois cas.
        Le paradis, c’est l’enfer, et inversement.
        Et la mort, c’est la vie.
        Viva la muerte ! comme on disait au temps d’Orwell.


      • doctorix doctorix 22 octobre 2016 15:37

        @Christian Labrune

        La Corée n’est pas un état agressif, mais un état victime, qui a beaucoup à craindre des USA en particulier. A-t-il jamais tenté la moindre agression extérieure ?
        Il est normal que ce petit pays, qui a déjà beaucoup subi, tente de se prémunir contre l’agressivité américaine, même si sa menace nucléaire est assez faible, voire risible.
        Les USA n’attendent qu’un prétexte pour l’envahir depuis 60 ans, ce qui serait fait depuis longtemps sans la protection de la Chine.
        Jamais il ne fournira de prétexte à l’agression américaine, sous peine de carbonisation immédiate, comme il l’a déjà subie (24 kilos de bombes par habitant dans les années 50).
        Vous applaudissez quand Israël agite son armement nucléaire, alors qu’il dispose de protections parfaitement équivalentes, pour le moins : vous devriez faire preuve d’un peu plus de cohérence quand il s’agit de la Corée du Nord, largement aussi vulnérable, et bien moins dangereuse.
        Cet article ne vise qu’à remettre les pendules à l’heure : nous devons prendre conscience d’avoir été largement intoxiqués.

      • oncle archibald 22 octobre 2016 15:41

        @doctorix : moi ce que j’adore dans ce charmant pays ou il fait bon vivre, ce sont les petites kermesses organisées par le patronage, c’est frais et plein d’espoir ....

        https://www.youtube.com/watch?v=T1MVGIhM-GY


      • Christian Labrune Christian Labrune 22 octobre 2016 16:36

        Vous applaudissez quand Israël agite son armement nucléaire, alors qu’il dispose de protections parfaitement équivalentes, pour le moins :

        @doctorix

        Oui, vous avez tout à fait raison, et en voyant l’image du surfiste sur une mer qui, en photo, ressemble à toutes les mers et même à la Méditerranée, c’est tout de suite à Israël que j’ai pensé. On pourrait croire que la photo a été prise au bord de n’importe laquelle des plages de Tel-Aviv. Toutes les démocraties se ressemblent. Au reste, c’est ça qui finit par être un peu lassant.


      • JP94 22 octobre 2016 16:42

        @doctorix
        Etonnant article détonnant !

        La Corée est aussi un pays de très ancienne et très riche culture, mais n’étant pas une grande puissance impérialiste, son image ici est aussi galvaudée... ça rejoint le fait de n’être pas un pays soumis à la puissance et aux intérêts états-uniens.

        Durant la Guerre de Corée, des journalistes et soldats US ont témoigné de l’usage d’armes nucléaires de la part uniquement de l’Armée US évidemment) avec des descriptions s’apparentant à celle de l’après-Hiroshima : maman figée dans l’allaitement de son bébé, homme figé enfourchant sa bicyclette, mais ces témoignages sont difficiles à trouver, tant le poids de la désinformation états-unienne est efficace .
        Mais ils existent. 

        Le fameux Kim Il Sung était en fait le chef de la résistance coréenne. 

        Les femmes coréennes étaient les esclaves sexuelles des soldats japonais.
        Les hommes, comme les Chinois, servaient de cobayes pour de soi-disant expériences scientifiques de l’armée japonaise.

        Et puis côté Corée du Sud, on ignore souvent qu’elle a été une féroce dictature sous égide américaine, et que juste avant les JO de Séoul , les étudiants révoltés avaient organisé une Commune à Kwangdiu ( ce ne fut pas la seule) , commune à l’image de celle de Paris terminée dans un bain de sang par la dictature au pouvoir ( 6000 morts selon certaines sources).

        Donc, diaboliser la Corée du Nord reste la meilleure arme pour ceux qui ont cherché à l’écraser en vain. Et tout le monde y croit...

        Et comme personne ne la connaît, la peur domine le désir de s’y intéresser de plus près.

        L’idée de cet article montre à quel point on peut retourner les choses ...

      • doctorix doctorix 22 octobre 2016 17:00

        @oncle archibald

        Il me semble que si j’étais le dirigeant d’un pays qui s’est pris 600.000 tonnes de bombes sur la gueule après diverses agressions, j’aurais moi aussi tendance à la paranoïa et au surarmement.
        Le Nord dépense 25% de son PIB pour l’armée.
        Le Sud 2,5%, mais dispose par derrière de l’armée américaine.
        On peut supposer que le Nord ne doit son indépendance qu’à ce surarmement.
        Pour les mêmes raisons, Israël ne consacre que 7,7% de son PIB à l’armement, mais toujours avec les USA derrière.
        Un regard moins malveillant de l’Occident pourrait sans doute améliorer le sort de ce pays.
        Mais personne n’y songe.
        Parce qu’au fond, on adore le guerres, et quand on n’a pas d’ennemi, on s’acharne à en trouver.

      • doctorix doctorix 22 octobre 2016 17:24

        @JP94

        L’idée de cet article montre à quel point on peut retourner les choses ...
        Apparemment, au vu des commentaires de nos habituels américanolâtres bellicistes, il n’y a rien de fait.
        Mais il faut quand même semer des petites graines.
        Même sur ce terrain marécageux et fangeux, qui sait, ça peut pousser un jour ?

      • Alren Alren 22 octobre 2016 17:48

        @Christian Labrune

         Viva la muerte ! comme on disait au temps d’Orwell.

        Ce sont les franquistes qui disaient ça !
        Et des têtes de morts sur des uniformes, ce sont les nazis et les fascistes d’Europe centrale qui les arboraient, trahissant ainsi leur maladie mentale.
        Vos commentaires sont affligeants ... et éclairants en même temps sur l’univers mental de l’extrême-droite, d’abord et avant-tout plein de haine de « l’autre », de celui qui est différent.


      • Harry Stotte Harry Stotte 22 octobre 2016 18:47

        @Alren


        « Ce sont les franquistes qui disaient ça ! »


        En réalité, c’est du général José Millàn Astray, fondateur de la Légion espagnole. Je n’ai pas ouï-dire que ça ait servi de slogan, par la suite. En revanche, je sais que cela avait beaucoup choqué Miguel de Unamuno


        « Et des têtes de morts sur des uniformes, ce sont les nazis et les fascistes (...) trahissant ainsi leur maladie mentale. » 



      • Christian Labrune Christian Labrune 22 octobre 2016 21:01

        @Alren
        Il me semble que vous devriez apprendre à lire. Jeussey de Sourcessure, quand j’évoque un certain nombre de tyrans du totalitarisme, me répond en me faisant une liste des défenseurs du capitalisme et des idéologies libérales. Autres personnages du même tonneau selon lui. Ce qui revient à faire de Thatcher, par exemple, ou de Reagan (pour qui, soit dit en passant, je n’ai aucune sympathie) de parfaits équivalents de Staline ou de Pol Pot. Or, ce n’est pas tout à fait la même chose, et vous conviendrez, pour reprendre un de mes autres exemples, que Churchill n’est pas l’équivalent d’Hitler ni De Gaulle l’équivalent de Pétain.
        Vous prenez donc au premier degré une intervention ironique et me faites dire le contraire même de ce que je voulais faire entendre et qui était tout à fait transparent : les gens d’extrême droite auxquels, ridiculement, vous paraissez m’assimiler, s’appuient rarement sur des citations d’Orwell. Ou bien vous n’avez pas lu le message auquel mon intervention répondait -mais ne n’était même pas nécessaire -, ou bien il faudra se décider à renoncer complètement à l’ironie sur ce site.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 octobre 2016 21:23

        @Christian Labrune
        Vous auriez pu ajouter à votre liste, Israël, qui a, semble-t-il, 200 têtes nucléaires, et qui n’applique aucune résolution des Nations Unies depuis 1947...
        Mais qui n’a jamais subi la moindre sanction internationale, étonnant non ?
        C’est sans doute ce qui s’appelle « un double standard »... , ou « deux poids, deux mesures. » 


      • Christian Labrune Christian Labrune 22 octobre 2016 22:19

        @Fifi Brind_acier
        Les antisionistes ne méritent aucune réponse. Je les emmerde.


      • doctorix doctorix 23 octobre 2016 00:24

        @Christian Labrune

         « Je les emmerde ».
        C’est sur que vous disposez du matériel en abondance.
        Pas de quoi se vanter.

        Comme tout homme de coeur, je suis également profondément antisioniste.
        Et je vous embrasse.


      • Et hop ! Et hop ! 23 octobre 2016 04:50

        @Christian Labrune : Pol Pot, formé à Paris par le Parti communiste français, a été financé et aidé par la CIA pour prendre le pouvoir au Cambodge, et copieusement loué par toute la presse internationale, notamment Libé, le Monde, le Nouvel Obs, et autres journaux démocratiques.


        Pol Pot vient du nom de code que lui avait donné la CIA : Political Potential.

      • gaijin gaijin 23 octobre 2016 07:47

        @oncle archibald
        oui frais et plein d’espoir comme cet autre pays :
        https://www.youtube.com/watch?v=tPp-W8GuFk0
        qui malgré les rodomontades capitalistes est tellement ruiné ( plusieurs milliers de milliards de dette ) qu’il a encore une armée a cheval ...

        mais non je déconne ....

        quoi que ....


      • mmbbb 23 octobre 2016 09:02

        @leypanou raisonnement un peu rapide A l instar de l ancienne URSS qui depensait un fric fou dans les armes au détriment du developpemnt ecomique . Et comme un dessin vaut un long discours, j’ai en memoire cette caricature de ce pays avant la chute,du mur, un missile balistique moderne dans un tombereau et tire part des boeufs . Même schéma dans l’ex roumanie ect En France le developpement de la nouvelle composante de la dissuasion nucleaire aeroporté ( nouveau missile a stao reacteur ) fait polemique au regard du cout de developpement. Il est vrai que les USA sont en parti responsable du sur armement puisque desormais avec la theorie a la con chere a Kouchner ( droit d’ ingérence ) , Poutine en prevention a developpe des armes tres sophistiquée et d’autres pays suivront.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires