• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

D S K

Voici trois lettres, des initiales, qui auront fait couler beaucoup d'encre et déchaîné les passions. Cette histoire, de fait, va au-delà de l'homme lui-même, même s'il est bien évidemment concerné au premier chef. Cette sale histoire, ces histoires, auront eu ce triste avantage de révéler beaucoup sur la nature humaine, tant sur celle de DSK que celles de ses thuriféraires, que celles des journalistes, des commentateurs. Elles furent une sorte de révélateur de notre société et comment certains la pensent, la voient ou comment même ils voient le monde des autres au travers de leur vision personnelle.

Des proches de DSK auraient dit - méfions nous, non seulement des propos rapportés mais de la velléité de DSK et d'Anne Sinclair d'attaquer tout ce qui bouge concernant leur vie privée et, s'ils sont raison de façon générale, ils sont très mal placés de façon particulière pour avoir inondé la presse de leur roucoulade en première page d'hebdomadaires à très fort tirage et ce de multiples fois - que DSk se considérait comme malade et qu'il voudrait se faire soigner.

Si vous avez suivi cette affaire alors vous devez vous souvenir d'un avocat que j'avais cité ici, un grand avocat du barreau de New York qui au tout début de l'affaire avait préconisé cette défense : DSK est malade, il ne faut non le punir mais le soigner. Cela impliquait la reconnaissance des faits sous conditions qu'ils aient eu lieu ( la relation est avérée, la violence supposée par les preuves médico-légales). C'est une toute autre stratégie qui a été prise, celle de l'innocence absolue et surtout le pilonnage de Diallo (et avant, pendant et après de Banon). Nous n'allons pas revenir sur tout le débat, cependant il faut approfondir tout ce qui a découlé et tout ce qui a précédé ce 14 mai.

Avant je voudrais faire un sort définitif sur le complot qui viendrait de l'Elysée pour ce fameux 14 mai. En effet l'affaire du Carlton débute en janvier, je parle de l'affaire judiciaire. Très vite le nom de DSK est connu. Evidemment, je suppose que la hiérarchie est au courant quand il s'agit d'une telle personnalité. Et de ceci je suppose que l'Elysée connaissait l'histoire. Nous sommes en novembre et l'affaire a un peu plus d'un mois. Cela aurait été le timing parfait pour Sarkozy. Le temps que l'affaire prenne de l'ampleur, DSK élu candidat du PS par le résultat des primaires, et l'oiseau était cueilli en plein vol. Beaucoup, beaucoup plus efficace qu'en mai. Terriblement efficace même car, pour le coup, le PS aurait été par terre et broyé. Comment trouver, dans la panique un remplaçant crédible à DSK ? Impossible. Donc ce 14 mai est une très grosse tuile pour l'Elysée. Le perdreau a été cuit trop tôt. Beaucoup trop tôt.

Aujourd'hui certains journaux comme L'Express ou Le NouvelObs font leur une avec l'affaire du Carlton, ce qu'ils ont appelé la double vie de DSK. Leur éclairage est quelque peu différent. Le NouvelObs, qui a été d'une virulence sans nom contre Diallo, trouve la voie de sa propre rédemption, en voulant nous faire croire que cette vie dissolue de DSK était parfaitement étanche et inconnue de tous. Le DSK d'une face était un charmeur, un peu insistant, avec un cerveau qui éclairait comme le soleil la lune. Et de l'autre côte de cette lune, la face sombre sans un rayon, la face obscure de turpitudes. Le NouvelObs met une cloison étanche et se refait une virginité. L'express a un autre discours. Vous écouterez Barbier dans cette vidéo en fin d'article. Il se réclame de ceux qui ont dévoilé depuis 2008 les dangers potentiels de DSK, candidat et homme public et se réclame de la présentation de la vérité des faits concernant le Carlton.

Nous avons donc découvert une France divisée avec des défenseurs acharnés de DSK et des contempteurs virulents. Il y a eu aussi les bons apôtres détenteurs de la sagesse, de la vérité et de l'immense noblesse de leur défense de la présomption d'innocence. La réalité est bien autre, ces défenseurs auto-glorifiés de la présomption d'innocence ont voulu faire croire que présomption égalait innocence et ont sauté à pieds joints sur la présomption d'innocence de la plaignante, des plaignantes, car si DSK n'est plus présumé innocent mais innocent, c'est donc que les deux jeunes femmes sont des coupables sans procès, elles. Mais qu'importe ! Pour eux, c'est leur gloire à eux qui compte, la vue qu'ils ont d'eux-mêmes, anges blancs pourfendeurs des descendants de Saint-Just, terme qu'ils emploient à loisir faisant cette ignoble comparaison avec un homme qui envoyait à la guillotine tout être pensant quel que soit son âge, son sexe, sa nature sociale du seul fait qu'il avait envie ce jour-là d'envoyer à l'échafaud son quota de coupables. Cette comparaison, du reste disqualifient de tout débat sain et équilibré à jamais ceux qui l'emploient. 

On a vu une autre catégorie de mandrins. Ceux qui sont à l'image des « argumentateurs » (je parle d'argumentation et non d'acte) qui défendent la pédophilie car ce n'est, après tout, que de l'amour. DSK ce n'est que de l'amour, en fin de compte, de l'amour débordant des femmes. On a eu là un mélange de castes qui veulent le monde à leur effigie. Ils ont cet incroyable culot et imbuvable culot d'utiliser des arguments faux et néfastes. Il leur est facile de s'autoriser à être ce qu'ils appellent des libertins et vous déclarent Cathos culs serrés et hypocrites, moralisateurs arriérés, si vous ne partagez pas leur opinion. Ils vous placent dans le système de la morale, évidemment rétrograde, sectaire, bornée alors que vous vous ne parlez que de dignité humaine, la dignité de ces femmes usées, abusées et consommées comme de la viande, consommées et non aimées. Ils vous donnent des leçons de libertinage. Ils vous déclarent impuissants ou alors secrètement jaloux, de coincés qui rêvent d'être à la place de ces décérébrés et que c'est pour cette raison qu'ils ne sont pas en accord avec ces faits. Ils font aussi semblant d'ignorer que la prostitution est condamnée aux USA - l'affaire du Carlton révèle qu'il y a eu prostitution tant à Washington qu'à New York - et que cela est violer la loi. Ils vous disent - bien hypocritement - qu'en France le consommateur n'est pas inquiété - donc où est le problème  ? - alors que l'acte lui est réprimé par son racolage (ce qui effectivement est une belle hypocrisie mais pas dans le sens où eux la placent, car la consommation tarifée n'a rien de noble ni de libertin (mot qui autorise tout et fait croire à une haute liberté d'esprit, de galanterie, de finesse et d'élégance), mais l'abus de pouvoir par la peur, la misère, la drogue parfois et même les haut-tarifées - à part quelques rarissimes cas - ne sont pas heureuses de leur condition quand elles en parent franchement. Et il se trouve que j'ai eu, par l'intermédiare d'une association qui s'occupent justement de prostituées, des contacts effarants avec beaucoup de tristesse et d e détresse que nient bien évidemment ceux qui les disent riches et heureuses sans doute de recevoir leur magnifiques coups de rein.

Certains ont usé de cet argument inique de dire que nombre hommes d'Etat ont aussi une vie sexuelle débridée et que cela serait presque un gage d'efficacité. Quand on voit le monde tel qu'il est on peut, tout d'abord, se poser la question de l'efficacité de tous ces dirigeants, en général et en particulier. Il n'y a aucune corrélation entre l'action bénéfique d'un dirigeant et ses appétits sexuels. En revanche il y a nombre de problèmes, parmi lesquels celui de la concentration sur son action quand on est en train d'organiser dans sa tête sa partie fine en Autriche ou au Maroc. Il y a cet autre problème de la pression possible d'ennemis de votre pays ou de lobbies à l'intérieur de votre pays. Dans la balance, il paraît évident que la malade de sexe n'a pas sa place pour diriger une nation. C'est une évidence absolue et sans contestation.

Tous ces défenseurs en réalité prêchent pour leur paroisse et pour s'autoriser à tous ces abus. Ils considèrent le monde à leur image. Pour eux les sentiments, la tendresse, ne sont que des billevisées qu'il faut écraser au plus vite. La femme n'est plus qu'une manette de jeu vidéos.

Cette affaire aura aussi révélé le rôle toxique de l'entourage de DSK. D'après ce qu'on a lu leur protection n'était pas ce qui devait être dans ce cas où DSK serait malade, de le faire soigner, mais plutôt de tout faire pour qu'aucune information ne sorte. Ceux-ci sont coupables. Le PS, pour tous ceux qui savaient, sont d'une extraordinaire culpabilité tant pour les autres femmes qui auront ainsi eu à subir ses assauts, que pour les femmes en général que pour la politique qui en ressort infiniment dégradée pour avoir soutenu un tel homme et tu ses désordres.

Si donc, DSK est malade, ses avocats, alors, auront eu un rôle aussi toxique que ses proches.

Et DSK ? S'il se sait malade et si le viol a eu lieu, alors il faut regarder sa culpabilité sous différentes vues. Il y a eu deux affaires connues et qui ont été traitées par la justice. Tristane Banon et Nafitassou Diallo. Lors des audiences, lors de ses déclarations il n'a eu de cesse de les mépriser et de se déclarer innocent. Il a menti ouvertement comme cela a été prouvé.

Peut-on en vouloir à un malade ? Quelle est sa part de libre arbitre ? Si aujourd'hui il reconnait cette maladie, depuis quand en a-t-il conscience ? On ne peut pas croire une seconde qu'il n'a pas la conscience de ses paroles. Dans le cas où il se savait malade depuis avant le 14 mai, alors il est coupable d'avoir détruit la vie de Diallo, s'il y a eu viol, d'abord en ne s'étant pas fait soigner, puis en l'agressant, et ensuite par ses avocats et ses déclarations personnelles en faisant d'une victime une coupable doublement traumatisée. Et à vie. Et il y a deux voies à suivre : le soin et la punition pour ses actes. Punition pour ne pas s'être fait soigner sachant qu'il ferait des dégâts chez nombre de femmes, punition pour avoir détruit la vie de Diallo pour en avoir fait aux yeux du public une salope, une menteuse, une vénale, une prostituée. Ensuite, il faut qu'il paye sa dette et qu'il demande pardon. Alors, la faute ne sera pas effacée mais au moins un semblant d'équilibre sera rétabli.

J'ai bien vu que certains disaient que maintenant cela suffisait. Comme si cette affaire était de la faute de ceux qui la révèlent et non de ceux qui sont en cause. Et le fait que DSK serait à terre - ce qui est à prouver car s'il n'est pas candidat, il est libre et fortunée - n'est pas un argument. Diallo, elle, est à terre, mais vraiment, et n'est pas réhabilitée pour l'instant. Et cette déclaration que du simple fait qu'il serait à terre voudrait dire que cela l'absoudrait de toutes les violations de la loi ? Et donc il n'y aurait au yeux de la justice plus jamais de récidivistes ?Une fois accusé et condamné, vous pourriez faire ce que vous voulez, sous ce prétexte absurde que vous auriez été à terre on ne devrait plus parler de vos turpitudes ? Et de toutes façons son arrogance n'a pas cessé, on l'a vue à TF1.

Le second cas, serait - toujours s'il est malade - qu'il n'en aurait eu conscience que récemment. Cela diminuerait sa culpabilité, mais cela ne l'annihilerait certainement pas. Car ce qui serait en cause c'est la pulsion irrépressible de ses actes, mais ce qui est aussi le cas des violeurs et pour eux la condamnation est là. Mais cela n'effacerait pas son attitude méprisante et ses mensonges.

C'est pour ces raisons qu'il faut que nous sachions ce qu'il en est réellement de ces histoires car il ne s'agit plus de vie privée, mais de vie publique et de justice. Il faut le savoir car Banon et Diallo ont eu des vies brisées, un peu réparée pour l'une mais qui a vécu 8 ans de souffrance et de souvenirs, qui a vécu des mois récents d'une très grande dureté et qui ne demandait que des excuses, en fait, ce qui aurait guéri en elle au moins une partie de ses bleus.

Ce qui va peut-être ou sans doute arriver, c'est un procès aux USA qui risque de le saccager et il en aura sa part de responsabilité qu'il partagera avec ses proches et ses avocats. Evidemment dans le cas où il y a bien eu viol de Diallo et reconnu comme tel au civil. Mais cette fois-ci sa vie va être autrement plus étalée. On va avoir les témoignages, par exemple de Béa, la femme de Dodo la Saumure, prostituée à ses heures, qui l'a dit très brutal et ce, non sur PV mais dans des conversations enregistrées sans qu'elle ne le sache. On aura le témoignage de madame Mannhatan, de son ex-maîtresse qui est déjà public dans cette interview suisse dont j'ai parlée. Et ce sera la grande cascade des témoignages. Alors les avocats de Diallo vont être accusés d'êtres immondes, alors que les coupables ce seront DSK lui-même, et surtout ses avocats qui ont usé à foison de stratégies différentes, de système dilatoires et ceci leur sera compté. L'affaire du Carlton va être d'un poids très difficile à contrebalancer surtout quand les mensonges de DSK, la volonté d'user de l'immunité diplomatique, l'alibi, vont revenir comme des boomerangs très dangereux. Et qu'en pense donc Vance, le lâche ?

Vous verrez qu'au final que ceux qui auront fait le plus de mal à DSK, ce ne seront pas ceux qui, comme moi, demandaient un procès, mais ceux qui en ont fait un innocent, ceux qui ont défendu la cause des pseudo-libertins, de ses proches qui ont fait des déclarations honteuses (Le Guen, Levaï, Taubman) et que tout ceci va se retourner avec une violence inouïe contre DSK. Ceux-ci n'auront jamais voulu la justice mais la défense les yeux bandés d'un homme d'une part et d'autre part le droit à la consommation des femmes à loisir et avec fierté. Ces accusateurs-là, ceux qui ne voulaient pas de justice, vont être les complices de la foudre qui va tomber sur DSK aux USA. Ils auront de plus étaient infâmes vis-à-vis des femmes. Je reprends ici une intervention, de Verdi je crois, dont j'approuve la justesse, car eux aiment les femmes comme les pédophiles aiment les enfants.

 

 

Il nous reste un peu moins de huit mois pour nous débarrasser de ce pouvoir. Faisons notre Révolution en 2012, et avant si possible.
 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 
Si vous êtes intéressés par les textes ci-dessous, vous pouvez les retrouver en cliquant sur les liens et ce totalement gratuitement car il est hors de question que je touche un Kopek sur le dos de la Sarkozye qui, étant le règne du bling bling et de l’argent roi et corrupteur, sera combattue par son contraire : la gratuité (ou en compensation faire un don à Agoravox ou vous abonnez à Médiapart). Pour simple information, si vous êtes sur iPhone ou iPad, sans flash, en haut de la page dans le bandeau vous pouvez télécharger les textes en pdf, et pour tous les diffuser le plus possible autour de vous. Pour le télécharger il y a un onglet sous le texte. Il faut vous inscrire à Issuu ce qui permet aussi de télécharger tous les textes nombreux et intéressants de ce site. Sinon vous pouvez toujours vous désinscrire ensuite. Si tout cela vous gêne je pourrais vous les envoyer par e-mail (imhotep.forumlogos@free.fr). Le texte sur Woerth est régulièrement mis à jour (aujourd’hui 19é version du 17 septembre 2011) :
 N’oublions jamais :
  • l’affaire Karachi
  • l'affaire Takieddine (patrimoine de 40 m€ non imposé, Karachigate, SAWARI II, MIKSA (350 millions d'euros), contrats avec la Libye et commissions occultes, tractations obscures avec la Syrie, la protection qu'il a ou a, eu selon Mediapart, de la DGSE
  • l’affaire GDF
  • l’affaire Tapie, enrichie d'évasion fiscale du magot vers la Belgique
  • l’affaire Clearstream
  • l’affaire Bettencourt
  • les affaires Wildenstein
  • l'affaire César
  • l'affaire Pleyel
  • l’affaire de Compiègne
  • l’affaire Peugeot
  • l'affaire Abdallah Senoussi, bras droit de Kadhafi, patron des services spéciaux libyens et beau-frère de Kadhafi, condamné à une peine de perpétuité en France dans l'affaire de l'attentat contre le DC10 d'UTA et visé depuis lors par un mandat d'arrêt international., que Guéant et Sarkozy ont tenté de protéger
  • les affaires Djourhi, Takkiedine
  • les micros partis de Copé, Wauquiez, Woerth, Sarkozy etc.
  • l'affaire du Fetia Api
  • les discours de Dakar, Riyad, Latran et du Puy en Velay, la lettre de Guy Môquet, le parrainage d'un enfant de la Shoa, sur la mort de Ben Laden
  • l'invitation des dictateurs pour le 14 juillet, celle de Kadhafi avec les ors, le tapis rouge, les petits plats dans les grands, celle d'El Assad en décembre 2010, le copinage avec Dos Santos, les silences sur le Tibet, le Darfour, le prix Nobel de la paix, la présence l'ouverture des JO de Pékin et le fils Louis dans les bras de Poutine
  • les fils Pierre et Jean invités dans les voyages officiels à l'étranger (Mexique, Maroc) alors qu'ils ne représentent aucun intérêt pour le bien de la nation.
  • la gestion catastrophique de la crise Géorgienne (le Russes y sont encore et ont implanté des bases de missiles), celle de la crise financière, celle de l'Europe, celle des révolutions tunisienne et égyptienne, le fiasco libyen, l'inaction en Syrie
  • l’affaire de la Jatte, du Fouquet's payé par Desmarais, du Paloma payé par Bolloré, de la villa mexicaine, de Wolfeboro payé par les dirigeants de Prada et Tiffany, des repas au Bristol 2 fois par semaine, du voyage en Egypte, celle du stylo …
  • l’affaire Pérol
  • l’affaire de l’Epad (et du scooter)
  • Gandrange
  • les vaccins du virus H1N1
  • les accords entre l'UMP et le Parti Communiste Chinois, l'UMP et la mairie de Paris pour payer les frasques de Chirac, l'envoi par l'UMP des bulletins d'adhésion aux restaurateurs dans la période de la baisse de la TVA à 5,5 %
  • les affaires Yade, Boutin, Copé, Juppé, Joyandet, Bertrand, Blanc, Estrosi, Lefebvre, Santini, Proglio, Amara, Laporte, Péchenard, Mitterrand, Ouart, Solly, Soubie, Richard, Fillon, Squarcini, Marleix, Charon, Longuet, Bachelot, Mignon, Morano, Giacometti, Besson, Courroye,Tron, Laroque (Baroin), Guéant (contrats avec la Libye), Dupuydauby, Fontaine, Ceccaldi Raynaud …
  • l'utilisation du contre-espionnage pour des affaires privées
  • l'utilisation de l'Elysée pour recevoir les caciques de l'UMP et les satellites jusqu'à plusieurs fois par semaine, l'utilisation des moyens de l'Etat pour la propagande et pour préparer et faire la campagne du candidat Sarkozy, la proposition de Sarkozy à Lauvergeon d'une prime de 2 ans de salaires comme si Aréva lui appartenait et qu'il sortait l'argent de sa poche
  • les légions d'honneur (Servier, Widenstein, Desmarais, Frère, Maistre, Peugeot etc.)
  • l'Air Sarko One (250 millions d'euros dont 50 % de dépassement selon René Dosière) et ses deux fours à plus de 131 000 € (TTC et avec l'étude), le cocktail de New York à 400 000 euros, le dîner pour l'UPM à 1 million d'euros, les 4 X 4 Nissan de Megève
  • la proposition de loi sur la déchéance de la nationalité française et son extension, et le débat sur la nationalité, le fichier EDVIGE, Wauquiez et son cancer de la société, le RSA
  • l’affaire de la rémunération illégale de septembre au 31 décembre 2007 (rémunération comme ministre de l'intérieur alors que Nicolas Sarkozy est président), l'augmentation stratosphérique, le divorce, le mariage, l'inscription hors délai sur les listes électorales, la déclaration des impôts en retard, le tout illégal ou non pénalisé
  • la circulaire Hortefeux, ses amitiés avec Takieddine, ses déclarations d'Auvergnat, celles de Guéant dont celles répétées sur l'échec scolaire des enfants d'immigrés, l'autre récidiviste, celles de Guaino (béatification, prison, etc.)
  • la nomination à la têtes des chaînes audio et vidéo publiques par le pouvoir
  • la réforme constitutionnelle
  • les ministres aussi maires ou élus, le mélange des genres, la non séparation de l'exécutif et du législatif avec le retour sans élection des députés virés du pouvoir 
  • l'irresponsabilité pénale du Président de la république
  • la position d'Hortefeux dans la condamnation des 7 policiers, et ses deux condamnations à lui
  • l’affaire des sondages
  • les classements du parquet
  • le site France.fr (des millions d'euros pour rien)
  • les évictions des préfets pour crimes de lèse-pelouse ou de sifflets
  • la paralysie des villes et les moyens de quasi guerre (2 000 CRS pour 600 habitants par exemple) au coût pharaonique pour les déplacements du président
  • l’affaire de l’espionnage des journalistes par le contrespionnage
  • l’affaire de la validation des comptes de campagne de Balladur et de Chirac
  • la scientologie
  • l'affaire Servier dont Nicolas Sarkozy a été l'avocat. Coût 1,2 milliards à la Sécurité Sociale en plus des morts.
  • l'affaire Bongo
  • la proposition de MAM d'aide à Ben Ali et son pouvoir pendant la révolte tunisienne, les lacrymos et son voyage entre Noël et le jour de l'an et ses quatre mensonges fondamentaux, les petites affaires des parents, et Ollier (ses amitiés libyennes en plus), l'utilisation de la Libye et du Japon par Nicolas Sarkozy pour raison électorale
  • les vacances de Fillon payées par Moubarak dont la clique a détourné plus de 45 milliards de $ et dont 3 ministres ont été arrêtés pour corruption et détournement de fonds publics, et sa justification, celles Sarkozy au Maroc. Et la Ferrari prêtée en 2009 en pleine crise à Fillon, ses voyages à 27 000 € pour retourner en Sarthe alors que le train met 1h20

Vignette Wikipédia


Moyenne des avis sur cet article :  3.44/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 18 novembre 2011 09:45

    Bonjour, Imhotep.

    Effectivement, ceux qui ont fait le plus de mal à DSK, ce ne sont pas ceux qui demandaient un procès, mais ceux qui ont soutenu contre l’évidence sa totale innocence dans les affaires de sexe qui l’ont concerné.

    A noter que cette affaire a eu une conséquence étonnante : elle a désinhibé quelque peu les accros pathologiques du sexe qui consultent désormais les 6 centres spécialisés en France dans des proportions étonnantes : près de trois fois plus de consultations !

    Cordialement.


    • bigglop bigglop 19 novembre 2011 02:10

      Bonsoir à tous,
      Encore merci, Imhotep, pour cet article, mais les « affaires » de DSK ne sont pas finies.

      DSK ET LE KOWEIT-GATE

      Vingt ans après la guerre du Golfe, l’affaire des puits de pétrole en feu au Koweït rebondit devant la justice. Elle pourrait embarrasser Dominique Strauss-Kahn.

      L’assignation qui se trouve sur le bureau de l’huissier du Tribunal de grande instance (TGI) de Paris ressemble à une bombe à retardement. L’objet de la demande émane d’un citoyen niçois, Christian Basano, et vise à «  condamner l’Etat français à réparer le préjudice causé à cet expert-comptable et commissaire aux Comptes des faits de déni de justice et faute lourde de l’Etat  ». M. Basano, lit-on dans le document, « a été victime d’usurpation d’identité, faux et usage de faux, vol et recels dans l’affaire dite Kuwait Gate, de 1991 à ce jour  ».

      Le « Kuwait Gate » ? Un gigantesque trafic d’argent qui a suivi l’incendie, par les troupes de Saddam Hussein, de 1100 puits de pétrole au Koweït. Les feux ont pu être éteints en quelques semaines grâce au système développé par Joseph Ferrayé, un industriel libanais établi dans le midi de la France. Une catastrophe écologique majeure a été ainsi évitée. Mais tant le concepteur du procédé que son associé Christian Basano n’ont jamais touché un sou de dédommagement, à la différence d’une myriade d’intermédiaires, notaires et banquiers, notamment suisses. Dominique Kounkou, l’avocat parisien de Christian Basano, parle d’« une escroquerie internationale à 22 milliards de dollars ».

      L’affaire Clearstream

      Dans son livre « La boîte noire » qui dénonce les mécanismes de corruption du scandale Clearstream, le journaliste Denis Robert résume : « L’affaire Basano a commencé quand ce dernier s’est rendu compte qu’on s’était servi de son identité et de ses papiers pour transférer, via une banque hollandaise, des fonds provenant du Koweït. Ces fonds seront investis en titres grâce à un compte non publié de Clearstream. »

      Le texte de l’assignation relève aussi qu’une filiale de l’Institut français du pétrole, la société Horwell, a obtenu le marché d’extinction des puits de pétrole, « exploitant sans licence les procédés brevetés par le mandant de M. Basano, l’inventeur Joseph Ferrayé ». Horwell, poursuit le document, a été « fortement recommandée » au gouvernement koweïtien par Dominique Strauss-Kahn, alors ministre délégué à l’Industrie et au commerce extérieur français dans le gouvernement d’Edith Cresson, aujourd’hui directeur général du Fonds monétaire international.

      « Il est clair, lit-on encore dans l’assignation, que M. le ministre Dominique Strauss-Kahn fut très bien informé du dépôt de ces brevets par Joseph Ferrayé, puisque l’INPI (Institut national de la propriété industrielle, ndlr), dépositaire, était un de ses services et qu’il a très simplement affecté l’exploitation des brevets nouvellement déposés à la société Horwell qui n’était à l’époque des faits qu’une coquille quasiment vide.  »

      Accord à point nommé

      Représentant de l’Etat français devant le tribunal, l’agent judiciaire du Trésor n’a pas encore pris position. « Les conclusions sont attendues à une audience fixée au 16 mars prochain. Ensuite une enquête approfondie devra être diligentée par le TGI dans les prochains mois », précise Me Kounkou.

      « La sagesse serait de crever l’abcès en parvenant à un accord sur l’indemnisation avant la fin de la procédure », commente l’avocat de Christian Basano. Une allusion nullement voilée à l’échéance de 2012, l’année de l’élection à la présidence française. Beaucoup, dans les rangs de la gauche, poussent Dominique Strauss-Kahn à annoncer officiellement sa candidature. Mais il ne faudrait pas pour lui que le « Kuwait Gate » se transforme en boulet.

      Christian Campiche, pour « La Liberté » (quotidien suisse) du 1.3.2011

      Télécharger le PDF de l’article  : Le « Kuwait Gate » gêne DSK

      http://www.mecanopolis.org/?p=22280

      http://www.dailymotion.com/video/xh...





    • bigglop bigglop 19 novembre 2011 02:23

      Complément, lien de l’assignation
      tiquedevie.net/pdf/ASSIGNATIONAJTDSKBASANO.pdf


    • geo63 18 novembre 2011 09:52

      Bonjour Imhotep,

      La cas DSK m’a toujours laissé de marbre, absolument rien à faire de ce monsieur, un génie de l’économie...tu parles. Il y en a, par contre, qui ont frisé le casse-gueule intégral, je pense en particulier à Martine Aubry, pouvait-elle ignorer son aspect « homme primitif » ??

      Dans la liste des personnages « importants » qui sont immédiatement intervenus avec virulence, ne pas oublier BHL dont j’ai encore dans l’oreille l’intervention sur France Inter où il a « table ouverte » comme on le sait. Il juge les vivants et les morts, fait et défait les tyrans, bref il est Dieu.


      • DSKprésident 18 novembre 2011 17:43

        Vous parlez de BHL, celui qui déclenche les guerres, en Lybie, celuis qui faisait la propagande de guerre dans les années 90 comme la Serbie, et contre l’Irak en 2002.
        celui qui dit que Bachar et l’Iran sont les prochains sur la liste...

        En 1939, Hiltler annexait l’Autriche déclarait la guerre à la Pologne, puis à la France et à l’Angleterre.
        Aujourd’hui c’est BHL : les temps changent, mais on a toujours des tarés facistes sur terre... 


      • volpa volpa 18 novembre 2011 11:10

        Toujours beaucoup de plaisir à lire Imhotep.


        • Ornithorynque Ornithorynque 18 novembre 2011 11:15

          Tiens c’est marrant, j’avais oublié, le livre de Levaï, au fait, il se vend bien ?


          • Jean-paul 18 novembre 2011 11:20

            Cet article repond et contre balance celui de Kerjean ( Foutez la paix a DSK )


            • Parrison Parrison 18 novembre 2011 12:23

              Bonjour Fergus...

              « A noter que cette affaire a eu une conséquence étonnante : elle a désinhibé quelque peu les accros pathologiques du sexe qui consultent désormais les 6 centres spécialisés en France dans des proportions étonnantes : près de trois fois plus de consultations ! »

              Dans l’impossibilité de vérifier vos affirmations, j’émets quand même des doutes...

              Je pense qu’au contraire, cette affaire conforte les hommes dans leur légitimité à s’adonner à leurs « charmants petits travers de mâle »... le « troussage de domestique » étant considéré avec bonhommie, voire admiration à peine voilée... une forme de connivence, un retour aux bonnes vieilles traditions un temps mise à mal par les féministes...
              Une bien bonne revanche de la gente masculine pour qui l’affaire DSK fait figure de soulagement... (dans tous les sens du terme...).

              Continuer à gosser sur ces « primaires » finit par banaliser leurs actes... Qu’on ignore donc ce genre de minables (ils sont très nombreux) pour les laisser aux mains de leurs juges au risque de voir la liste des victimes s’allonger et rendre leurs défense irrecevable.

              Ce n’est pas parce que ce sont les femmes qui sont victimes que ça n’en reste pas moins une violation des « droits de l’homme ». Pour un représentant du « peuple » c’est d’autant plus grave.. !

              Salutations.
              Laeti 


              • Fergus Fergus 18 novembre 2011 16:16

                Bonjour, Parrison.

                Je me suis référé à des échos parus dans les médias de manière assez discrète, mais surtout à un reportage passé ce matin sur un poste national où cette spectaculaire augmentation du nombre des consultations (notamment à Marmottan) était évoquée, avec à la clé l’interview d’un accro du sexe qui a longtemps passé toutes ses nuits dans des boîte échangistes, jusqu’à en avoir des blessures sur le sexe !!!


              • Parrison Parrison 18 novembre 2011 16:36



                Fergus,

                Excusez-moi, mais je rigole.... !!!! non de vous, mais de la situation dont vous parlez....
                C’est vraiment comique je trouve... 

                Le type qui se plaint de bobos sur le zizi n’a plus maintenant qu’à fréquenter des club sado-maso....il trouvera chaussure à son pied, si je puis dire... !

                 


              • danie 18 novembre 2011 12:33

                un article sur la crise aurait été plus plaisant, mais c’est sans importance faut passer par le C..... avant la crise, article qui ne sert à rien pour moi.
                Des faits de vrais ! mais pas par la presse CANIVEAU DE M


                • Imhotep Imhotep 18 novembre 2011 13:25

                  Et donc seriez-vous tombée dans ce caniveau puisque vous venez y faire un commentaire ?


                • danie 18 novembre 2011 12:36

                  La presse fait dans les caniveaux depuis 7 mois et pendant ce temps notre pays tombe aussi dans les bas fonds obscurs qu’est la crise.
                  Bravo pour ceux qui ne pense qu’aux histoires de C. ou est l’information première la dedans ?


                  • Imhotep Imhotep 18 novembre 2011 13:20

                    Mais oui, mais oui. C’est cela. DSK n’a que juste manqué être président de la république, une paille. Il n’a été qu’un des trois hommes les plus puissants du monde soi-disant. Et venir ici, alors que j’ai écrits 540 articles parlant en très grande majorité de politique et seulement une 15aines sur DSK prouve à quel point ce commentaire est ici déplacé.


                  • Mor Aucon Mor Aucon 18 novembre 2011 12:57

                    Imhotep ou la tricoteuse exhortant au lynchage. C’est un classique de la culture française, on ne peut rien y faire.


                    • Imhotep Imhotep 18 novembre 2011 13:21

                      . . . . . . . . . . . . . . . . .


                    • Mor Aucon Mor Aucon 18 novembre 2011 13:27

                      Oui, c’est exactement ça. Un point par dessus, un autre par dessous... On tricote l’embrouille.


                    • LE CHAT LE CHAT 18 novembre 2011 13:53

                      que penser des fameuses supercompétences économiques de ce monsieur dont l’esprit était surtout occupé à savoir dans quel hôtel et avec combien de prostituées il allait s’éclater partout où il se rendait ? ......


                      • Zangao Zangao 18 novembre 2011 14:57

                        Jusqu’a quand y en aura t’il pour croire en DSK ? aux affaires de cul ajoutons les affaires de fric pour finir le tableau.


                        • danie 18 novembre 2011 15:16

                          puisque le C ....est l’objectif premier  ! parlez nous de Tron oui le suceur de pieds quoi que c’est pas bien méchant c’est que baise pieds LOL
                          IMHOTEP faites nous un cours sur la sexulaité que l on rigole un peu MERCI ON EN REDEMANDE.


                          • danie 18 novembre 2011 15:23

                            oh lala prob de sondages quand j’ai voté dans la matinée c’était à NON 43% là le compteur est redescendu.
                            pas normal du tout ;


                            • Ariane Walter Ariane Walter 18 novembre 2011 15:28

                              Super article Imhotep, très juste.
                              En ce qui concerne DSK, il représente à mes yeux le symbole d’une politique qui va crever de ses excès. Il est une des premières failles dans un système qui viole et vole à tout va. On ne veut le traiter qu’en tant que « personne » mais il est bien plus . Un des loups d’un système sans pitié qui lamine les peuples. Quelle pitié pour lui ? La machine à broyer à laquelle il appartenait en a-t-elle pour nous ?


                              • kall kall 18 novembre 2011 16:43

                                Foutez donc la paix à Saint-Just, merci.


                                • jujubes 18 novembre 2011 17:27

                                  DS n’aurait pas eu ma voix, le PS n’aura jamais ma voix, puisqu’il semble avoir plus que toléré que DSK traite les femmes comme du bétail .

                                  à mes yeux, une seule question se pose : y a-t-il eu viol au sofitel ? si oui, DSK est un violeur = un criminel, point barre .
                                  l’électorat féminin, que certains considèrent apparemment comme du menu fretin, n’a pas dit son dernier mot .
                                  imhotep, c’est toujours un plaisir de vous lire .

                                  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 18 novembre 2011 17:58

                                    Kerjean a dit : « Foutez la paix à DSK ! ».
                                    Tout à fait d’accord avec lui car la vie privée de DSK est absolument sacrée...
                                    ... jusqu’à ce qu’elle devienne délictueuse ou criminelle ! ! !
                                     smiley smiley smiley smiley smiley


                                    • LOKERINO LOKERINO 18 novembre 2011 19:51

                                      Peut-on en vouloir à un malade ? Quelle est sa part de libre arbitre ? Si aujourd’hui il reconnaît cette maladie, depuis quand en a-t-il conscience ? On ne peut pas croire une seconde qu’il n’a pas la conscience de ses paroles. Dans le cas où il se savait malade depuis avant le 14 mai, alors il est coupable d’avoir détruit la vie de Diallo, s’il y a eu viol, d’abord en ne s’étant pas fait soigner, puis en l’agressant, et ensuite par ses avocats et ses déclarations personnelles en faisant d’une victime une coupable doublement traumatisée

                                      C QUOI CE CHARABIA ?

                                      Ou et quand reconnaît il cette maladie ? pour l’instant sauf preuve du contraire c’est de l’invention de« journalist »e aussi« rigoureux »x qu« ’Imhotep »

                                      Ou alors tout les « queutards » sont des malades..

                                      Il s’agit surtout de comprendre les mécanismes du pouvoirs sur les gens , rien d’autre

                                      Sauf que les « pères la morale » de la démocratie chrétienne montent au créneau
                                      « Imhotep » soutient de Bayrou ou de Giscard ( auteur sulfureux, Lady dy..)
                                       
                                      « Imhotep » la réincarnation de Jean Royer facon Gotlib ( Rubrique à brac, notre dame de Paris pour les connaisseurs..)


                                      • Imhotep Imhotep 18 novembre 2011 20:24

                                        . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


                                      • LOKERINO LOKERINO 19 novembre 2011 10:43

                                        Merci d’approuver mon intervention « Imhotep » cela fait chaud au coeur...


                                      • Lorelei Lorelei 18 novembre 2011 21:13

                                        leurs compétences est à l’egale de la grande mer.. qu’ils fichent dans le monde, et elle est à l’image de leurs vies privés bordélique et inique


                                        • Antoine 19 novembre 2011 00:29

                                           Il faudrait d’abord expliquer à l’imhotep qu’il existe des femmes libertines contrairement à ce que lui fait croire son puritanisme à trois balais martyrisant ses hémorroïdes et ensuite que si seul son cerveau fonctionne, des êtres humains peuvent faire fonctionner successivement et efficacement le cortex et l’usine à gamètes. Enfin qu’il est incohérent dans son argumentation : il prend la précaution de dire « s’il y eu viol » et tous ses propos par ailleurs affirment directement ou indirectement qu’il a bien eu lieu. Bref, belle bouillie mentale pour un mono-organe...


                                          • Imhotep Imhotep 19 novembre 2011 08:09

                                            . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 


                                          • vasavoir 20 novembre 2011 13:27

                                            Bien sur que ça existe les femmes libertines, et les violeurs aussi (en doutes-tu ?), il se trouve que tout indique une relation non consentie dans cette affaire...
                                            Le 18 septembre dernier beaucoup de gens attendaient de connaitre le secret de DSK, à savoir sa technique pour emballer des soubrettes (service inclus) en moins de neuf minutes chrono, à la place on a eu droit à un baratin aussi peu éclairant que sophistiqué commandé à une boîte de com, même la plupart de ses amis politiciens n’y ont pas cru une seconde, bien entendu tu as le droit de l’avoir trouvé convaincant, tout comme tu as le droit de penser que Diallo est une de ces femmes libertines dont tu causes, et qu’à la vue d’un si bel et fringant Apollon son corps s’est gorgé de désir, effectivement c’est une possibilité qu’il ne faut pas négliger (bof pourquoi pas ?), ceci dit ça me parait très peu probable et les circonvolutions perpétuelles de notre étalon national ne plaident pas non plus en la faveur de cette hypothèse.
                                            Enfin bref, il n’est pas question une seconde de puritanisme mais bien de forte présomption de viol, ou à la limite d’oubli de demander son avis à la dame si tu préfères (techniquement kif-kif). 


                                          • Antoine 20 novembre 2011 15:34

                                             Bien entendu les violeurs existent mais justement ici va savoir ! Une bonne turlutte en moins de cinq minutes par une gonzesse qui ne veut pas, je ne vois pas très bien. A priori trois hypothèses : la diallo est une libertine qui y a vu ce jour là le moyen d’avoir un billet de loto gagnant (le chantage sexuel est très répandu aux us), ou une occasionnelle qui n’a pas obtenu le petit cadeau espéré (personne n’en ferait état puisque les américains, puritains qui ont mis le monde entier au diapason, envoient au bignou pour cette pratique millénaire) et a décidé d’en obtenir un gros ou un viol express étonnant au regard du physique des intéressés et de la rapidité d’exécution. Bref, contrairement aux apprentis procureur englués dans leurs certitudes forgées avec des informations approximatives, je dis que je ne sais pas et pis c’est tout ! Tout indique rien du tout et va savoir...


                                          • vasavoir 20 novembre 2011 19:18

                                            Oui, le net est truffé de procureurs virtuels et de tout autant d’avocats autoproclamés, et ça se défend, libre à chacun de prendre fait et cause tantôt pour DSK tantôt pour Diallo, ça me parait très bien comme ça, si j’ai réagi à ton message c’est surtout par rapport à cette histoire de « femmes libertines », il m’a semblé que tu tentais de généraliser un peu abusivement ce concept, et notamment de le transposer au cas DSK/Diallo comme s’il s’agissait d’une évidence, là tu déclares «  je dis que je ne sais pas et pis c’est tout ! », c’est très différent, donc ok avec ça.
                                            Je ne sais pas non plus, ce qui ne m’empêche pas - tout comme toi - d’avoir une opinion sur l’affaire, ceci dit j’attends le procès au civil pour voir comment il s’en sort le pépère sans le 5ème amendement, et peut-être changer d’avis, on verra bien...

                                            En résumé : je ne tente pas de charger DSK - dont je me bats les couettes très vigoureusement - par contre j’ai du mal à accepter les accusations de chaudasse vénale et menteuse pathologique à l’encontre de Diallo, that’s all.


                                          • Antoine 20 novembre 2011 23:16

                                            Et donc tu prends parti puisque tu exclus une possibilité qu’il me parait hâtif d’écarter. Tente l’objectivité pour voir...


                                          • Antoine 20 novembre 2011 23:25

                                             Ps : j’avais évoqué les femmes libertines parce l’imhotep parle du libertinage tout en laissant entendre que ces femmes ne sont de toute façon que des esclaves sexuelles et donc contraintes. Faut dire que l’imhotep est un expert du domaine puisque selon lui il y avait viol certain parce que la diallo n’avait pas avalé...


                                          • vasavoir 21 novembre 2011 11:57

                                            Tu veux dire que j’ai un parti pris parce que je défends Diallo et que tu es objectif car tu défends DSK smiley...allons...
                                            Sinon non je n’exclus pas la possibilité d’un rapport consenti ou même d’une tentative d’escroquerie, mais il se trouve que la version de Diallo me parait plus plausible.
                                            Alors certes elle a changé plusieurs fois son témoignage - dans la forme, jamais dans le fond - malgré cela elle me semble beaucoup plus convaincante que DSK et son mécanique « I seduced her », après libre à chacun de se faire un avis (ou pas) avec les éléments à disposition.
                                            Arrivé là autant rentrer dans les détails, alors voilà mon point de vue :
                                            D’un côté Diallo explique qu’elle n’était pas consentante, mais elle dit aussi qu’elle aurait pu envoyer valdinguer ce client trop entreprenant et qu’elle ne l’a pas fait car elle était tétanisée par la peur, pas la peur de violences physiques non, mais plutôt la crainte de perdre son boulot, en gros ce qu’elle dit c’est qu’elle s’est trouvée face à un bonhomme qui a abusé de sa position pour obtenir des faveurs, bonhomme qui ne se serait pas soucié une seconde de savoir ce qu’elle en pensait et qui l’a utilisée comme une poupée de chiffon.
                                            D’un autre côté on a un DSK qui veut bien s’exprimer sur l’affaire à condition que l’on ne lui demande pas ce qu’il s’est réellement passé dans cette chambre, voir à ce propos sa prestation sur TF1, voir aussi l’énigmatique déclaration de son avocat :
                                            "Nous avons toujours dit qu’il n’y avait pas eu de violence. Que la relation n’était pas forcée, mais consentie. Toutefois, je ne conseillerais pas à DSK de raconter ce qui s’est passé dans la chambre.« 
                                            A supposer que ce soit une relation tarifée, ou bien qu’il l’ait hypnotisée ou même utilisé la magie vaudou pour arriver ses fins, et bien qu’il le dise bordel ! je suis prêt à le croire si convaincant, mais pourquoi diable - surtout au point ou il en est - s’entêter à ne vouloir évoquer que la supposée faible crédibilité de la plaignante ? La seule explication qui me vient à l’idée est que sa définition de »consentante" risque que de ne pas être du gout de tout le monde, notamment d’un tribunal.
                                            Je suis open à tout éclaircissement concernant ce point.

                                            Quant au texte d’Imhotep s’il s’agit d’un appel au retour des bonne moeurs je t’avoue ne pas l’avoir compris comme ça, plutôt comme une charge contre (entre autres) l’abus de pouvoir sous toutes ses formes à des fins sexuelles, ce qui n’a pas grand chose à voir avec le libertinage...
                                             
                                               


                                          • jujubes 19 novembre 2011 03:16

                                            antoine fait partie de ces mecs qui se la joue « libérés » . ce sont en général les + gros coincés du Q, et qui de plus tiennent des propos incohérents et orduriers .


                                            • Antoine 19 novembre 2011 13:57

                                               Mon petit juju, c’est ton livre de grammaire qui est resté coincé sous ton armoire ! Cela ne t’empêche pas de tenter de démontrer en quoi mes propos sont incohérents et orduriers au lieu d’écrire pour ne rien dire. Libère ton esprit et ne t’inquiète pas pour la libido, d’autres s’en chargent...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires