Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Tribune Libre > Destruction du vol MH17 : le gouvernement fédéral allemand révèle des (...)

Destruction du vol MH17 : le gouvernement fédéral allemand révèle des informations capitales

Les représentants du parti d'opposition allemand La Gauche (Die Linke) ont demandé au gouvernement des explications concernant la destruction du vol MH17, et ce, à la suite d'un article suggérant qu'il y avait eu des activités Awacs au moment de la destruction de l'avion en vol.

La réponse du gouvernement fédéral à la question écrite déposée par la gauche du Bundestag apporte un éclairage nouveau et sensationnel sur les circonstances de la destruction de l'appareil.

Contrairement à toutes les annonces tonitruantes quant à la destruction de l'appareil malaisien par un missile sol-air BUK prétendument utilisé par les séparatistes ou/et par les russes, le gouvernement fédéral affirme n'être en possession d'aucune preuve sur l'utilisation de missiles sol-air, le jour de l'accident, ni où a eu lieu la destruction de l'appareil.

Alexander Neu, un député de Die Linke, a déclaré : « Le gouvernement fédéral ne dispose d'aucune information quant à savoir si le MH17 a été abattu au-dessus de l'Ukraine, et en particulier par quelle partie il a été abattu."

La réponse du gouvernement allemand précise également que deux avions de reconnaissance AWACS de l'OTAN ont bien suivi le vol du MH17 mais ils n'ont pas détectés les 30 dernières minutes du vol avant l'accident, mais par contre, ils ont recueilli des signaux d'un système de missile anti-aérien, et un autre signal radar inconnu.

Le mémorandum du gouvernement allemand précise que le système de défense aérienne AWACS a classé les signaux radars comme faisant parti du système des missiles anti-aériens C-125 "Petchora" (OTAN - SA-3)​​. C'est un vieux complexe soviétique, qui a été retiré du service et remplacé par le C-300. Cependant, il est toujours en usage dans les armées de l'ex-Union soviétique, dont l'Ukraine.

Le système antimissile S-125 peut envoyer des missiles avec des charges militaires de 70 kg dont 33 kg d’explosifs et 4 500 fragments d’acier. Les ukrainiens disposent de ce type d'armement.

Concernant les informations des satellites de reconnaissance américains, le gouvernement fédéral précise qu'une réponse n'est pas possible pour des raisons de secret du renseignement et que les données sont déposées auprès de l'Office de la protection du secret du Bundestag.

Cela signifie concrètement que l'OTAN sait parfaitement que le système radar de ciblage des missiles BUK n'a pas été activé, mais par contre qu'un système de ciblage radar des missiles C-125 a bien été activé. Les systèmes Awacs ne peuvent pas confondre les deux systèmes.

Pour répondre par avance aux détracteurs qui pensent pouvoir affirmer que il quand même possible d'utiliser un missile BUK en aveugle, tout militaire peut confirmer que, sans l'utilisation du ciblage radar, il est absolument impossible d'atteindre une cible à une altitude de 10 000 m. De tout cela, le politologue allemand Kret Mayer conclut que cela réfute les accusations contre les miliciens qui auraient détruit le MN17 avec un missile BUK.

Ces nouvelles données, publiées sur le site du Bundestag, remettent en cause les accusations portées contre les séparatistes et les russes, accusations à la suite desquelles les sanctions économiques ont été imposées illégalement à la Russie.

 

On se souvient qu'au moment du crash, un conseiller auprès du Ministère ukrainien des Affaires Intérieures, M. Anton Geraschenko, a déclaré : « Un avion de ligne commercial voyageant d’Amsterdam à Kuala Lumpur vient d’être abattu par un système anti-aérien Buk. 280 passagers et 15 membres d’équipage ont été tués ».

Les autorités de Kiev ont immédiatement accusé les séparatistes d'avoir tiré le missile. Dès le 17 juillet au soir, Kiev certifie n'avoir aucune batterie de SA-11 dans l'est du pays, ce que Washington confirmera.

Comment pouvaient-ils être au courant de cette information de nature militaire avant qu’une enquête ait été menée sur le terrain ?

Le soir même du 17 juillet, des prétendus experts assuraient qu'un missile sol-air BUK est à l'origine de l'explosion du vol MH17.

Le 18 juillet, le président Barack Obama affirme que le missile a été tiré d'une zone contrôlée par les rebelles « à cause du soutien de la Russie ».

Peu auparavant, Samantha Power, l'ambassadrice américaine à l'ONU, avait expliqué que des « séparatistes avaient été repérés », le matin même du crash, en possession de missiles Buk de type SA-11, capables d'abattre un avion à 10.000 mètres d'altitude, une hauteur où volait le Boeing MH17. « Il est improbable que les séparatistes puissent s'en servir de manière efficace sans personnel qualifié », a-t-elle souligné, évoquant l'aide de « personnel russe ».

On ne peut que s'étonner qu'aucun moyen d'information n'est rendu public le mémorandum du Bundestag, mais il faut bien avouer que le gouvernement allemand n'a pas fait de communiqué de presse sur le sujet. Apparemment, selon le politologue allemand Kret Mayer, pour ne pas attirer inutilement l'attention sur ce document de 8 pages signé du ministre de la défense pour répondre aux questions insistantes de Die Linke.

Nous sommes loin des déclarations bellicistes du Secrétaire d’État américain John Kerry, qui déclarait le 20 juillet sur CNN que le missile utilisé venait de la Fédération de Russie « Il est assez clair qu’il s’est agi d’un système qui a été transféré de Russie et remis aux mains des séparatistes… Nous savons d’où est parti le tir de missile grâce à des images satellitaires. Nous en connaissons la trajectoire et l’heure précise »… « Nous savons avec certitude que les Ukrainiens ne disposaient pas d’un tel système dans les environs et à ce moment-là. Donc cela pointe clairement le doigt vers les séparatistes ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.81/5   (84 votes)




Réagissez à l'article

99 réactions à cet article    


    • chapoutier 21 septembre 2014 10:37

      lien pour le rapport du ministre allemand de la défense ( 8 pages en allemand)

      http://www.jungewelt.de/downloads/m...


    • Pere Plexe Pere Plexe 20 septembre 2014 12:24

      Dans tous les conflits la désinformation va bon train.

      Dans le cas qui nous intéresse, que les accusateurs ne produisent aucune preuve,et un signe révélateur.On les sait prompt à en fabriquer si besoin.

      La presse allemande n’est pas moins aux ordres qu’ailleurs sur la planète.Simplement il se trouve qu’une part importante de l’élite économique n’est pas chaude pour renoncer aux échanges avec la Russie.D’où les révélations qui détonnent dans le paysage médiatique pro-occidental.


      • Croa Croa 20 septembre 2014 23:11

        « On les sait prompt à en fabriquer si besoin. »

        Normal, la bonne intox consiste à parler le premier : Il est démontré qu’un fort pourcentage de gens ne changent jamais d’avis ensuite.


      • millesime 20 septembre 2014 23:37

        @nico644
        je crois bien que les russes ont décidé de « larguer les amarres » à l’égard de l’Occident et notamment de la France (hélas)


      • Bergegoviers Bergegoviers 21 septembre 2014 10:43

        croa : « la bonne intox consiste à parler le premier :  Il est démontré qu’un fort pourcentage de gens ne changent jamais d’avis ensuite ».


        Très juste, à tel point que ces gens, en fait la majorité d’entre nous, n’entreprendront rien lorsque la vérité sera connue sans aucun doute, mais continueront au contraire à croire celui qui a parlé le premier et à voter pour lui ou ses successeurs, tout en cherchant à ridiculiser quiconque tentera de leur rappeler la vérité.

      • Alain94360 23 septembre 2014 23:08

        étrangement une agence de détective allemande, apparemment en lien avec des financiers allemands, offre 30 millions de $ a qui permettra de découvrir qui a abatus l’avion...



        comme si ils savaient que ca allait faire tomber les sanctions contre les russes, et qu’il fallait payer pour que les témoins acceptent de parler...

      • jjwaDal jjwaDal 20 septembre 2014 12:59

        On est censé apprendre quoi ? Que la destruction du vol « MH-17 » ait été instrumentalisé par les USA et les « chiens de garde » de l’empire ne fait aucun doute pour un esprit critique. Mais que ce soit un modèle plutôt qu’un autre de missile sol-air dont l’acquisition radar ait été détecté ne dit rien sur sa localisation, ni sur l’identité et les motivations des opérateurs du système. En plein milieu d’une guerre civile, dans un pays unis, il y a peu, les systèmes d’armes issus du passé soviétique sont a priori un peu partout.
        Mais QUI a laissé sciemment survoler une zone de combat (pas de cachoteries, BUK ou C-125 n’ont pas 100km de portée) ? Qui a fait voler des avions militaires a proximité de la zone ? Un avion militaire (propos russes) était-il sur zone (sans spéculation sur son attitude) ce jour-là ? Qui a déclenché une guerre civile en parlant d’une opération anti-terroriste (très à la mode) à caractère limité ?
          On peut douter de la santé mentale d’un « dirigeant » souhaitant l’intégration d’un pays comptant 18% de russes dans l’OTAN en maintenant de force dans cette ukraine-là (non, c’est vrai ils sont libres de partir , j’oubliais) des régions émargeant dans les 30/40% de russophones...
          On a laissé nos nouveaux amis « néo-nazis » lancer une épuration ethnique déguisée, ça devait baver, ça a baver. Après les familles de victimes méritent la vérité. On n’est pas près de l’avoir et celà changera peu de choses pour les décideurs qui dès le début ont tourné le dos à la raison par intérêt.


        • colza 20 septembre 2014 13:05

          Lorsqu’on veut tuer son chien, on l’accuse de la rage.

          La Russie est le nouvel ennemi des Tasunis, il fallait bien trouver un prétexte.
          Les Ukrainiens l’ont obligeammant fourni.

          • soi même 20 septembre 2014 13:07

            Pour les activités Awacs ce n’est pas scoop, les journaux russes en ligne qui on relayer l’information Russe officiels en font état des les premiers jours !

            Ce qui est intéressant à déceler de ce qui se passe en Allemagne, c’est que ce pays à plus à perdre des retomber de cette affaire et de la crise avec la Russie que la France.

            Sans parler se doit susciter en Allemagne ses Volontaires allemands se réunissent pour aller prêter main forte au Donbass  ?

            http://histoireetsociete.wordpress.com/2014/05/24/des-volontaires-allemands-se-reunissent-pour-aller-preter-main-forte-dans-le-donbass/


            • alberto alberto 20 septembre 2014 13:21

              Chapoutier salut !

              Et merci pour les infos du MH 17, dont on se doutait déjà un peu...

              Mais pour MH 370, tu n’as toujours rien ?

              Bien à toi.


              • Alex Alex 20 septembre 2014 13:44

                Chapoutier,

                Je suis entièrement d’accord avec vous sur le fait que le clan otanesque a fait des déclarations aussi rapides qu’invérifiables pour accuser les séparatistes.

                Ce point étant précisé, passons à cet « éclairage nouveau et sensationnel »

                1. « le gouvernement fédéral affirme n’être en possession d’aucune preuve. »
                Traduit par votre député, cela devient «  aucune information prouvant que le MH17 a été abattu au-dessus de l’Ukraine. » Il est possible qu’il ait été touché au-dessus de la Russie, puis renvoyé en marche arrière à l’endroit où les morceaux sont tombés. Les reverse ne servent-ils pas à la marche arrière ? Mais ce n’est qu’une hypothèse...

                2. Je passe sur les « avions de reconnaissance » AWACS qui deviennent plus loin un «  système de défense aérienne. » Dans ce domaine, monsieur Morice fait beaucoup mieux.
                Les « missiles anti-aériens, » qui se transforment au paragraphe suivant en « système antimissile, » sont-ils des C-125 ou des S-125 ?
                Le point est important car le S-125 était utilisé « contre les cibles évoluant... à des altitudes de 100 m à 5 000 m. »
                Il est tout à fait possible que ce missile ait été monté avec son camion de lancement (p. 4) par hélicoptère jusqu’à une altitude supérieure à 5 000 m, puis tiré par la porte suffisamment ouverte.

                3. On ne dispose d’aucune info des satellites américains, mais « cela signifie concrètement que l’OTAN sait parfaitement... » Déduction fort habile !

                4. « tout militaire peut confirmer que, sans l’utilisation du ciblage radar, il est absolument impossible... » N’étant pas militaire, je ne peux pas répondre. Si vous êtes aussi compétent en armement qu’en traduction, je ne doute pas un instant que votre affirmation est juste.

                Pour le reste, je suis d’accord.

                Manquant d’imagination, voici l’article que j’aurais écrit :
                « Un Boeing 777 de Malaysia Airlines s’est écrasé dans une zone contrôlée par les séparatistes dans l’Est de l’Ukraine. Des indices montrent qu’il a été touché par des projectiles dont l’origine n’est pas encore identifiée. Les deux camps s’accusent mutuellement et sans preuve d’avoir abattu cet avion. Point. »
                Même avec quelques photos, c’eut été un peu court…

                Pronostic :
                • 99 % d’avis positifs (dont le mien) pour votre article ;
                20 “moins” pour mon commentaire.

                Alex, masochiste smiley


                • wesson wesson 20 septembre 2014 18:33

                  bonjour Alex,


                  sur l’article que vous auriez écrit, si vous aviez rajouté que l’absence de réponse aux questions posées par les Russes suites à leurs observations par leur propre matériel radar et satellite est au moins un élément permettant de conclure qu’il n’existe aucune volonté réelle de la part du camp occidental pour faire la lumière sur ce drame.

                  Et ce faisant, vous m’auriez compté parmi vos plusseurs.

                • Alex Alex 20 septembre 2014 18:58

                  Wesson,

                  Comme je viens ici pour le plaisir de me faire moinsser, n’hésitez surtout pas.

                  D’après le rapport rendu public, les Russes ont été invités à l’enquête : jusqu’à présent, ils semblent ne pas l’avoir infirmée.

                  En ce qui concerne l’avion « proche du MH17 », j’avais indiqué plusieurs fois ne pas l’avoir vu sur le relevé radar russe, mais sans avoir de réponse expliquant où il était visible.
                  Donc wait and see.

                  « L’éclairage sensationnel » évoqué par l’auteur est tellement éblouissant qu’il m’a empêché de voir « l’information capitale » annoncée. Comme vous avez de bons yeux, je ne doute pas que vous l’ayez vue et appréciée.


                • soi même 20 septembre 2014 20:10

                  @ Alex, il faut preciser, que les Russes ont refuser de signé une clause de non divulgation des information sur le rapport d’enquête qui est tenue aux secrets,.

                  L’accord signé le 8 août stipule que les progrès et les résultats de l’enquête sur le terrible accident survenu au Boeing 777 malaisien seront gardés secrets.

                  La Hollande, La Belgique, L’Australie et l’Ukraine ont signé, il y a 10 jours, un « Accord de Non-Divulgation », qui interdit à ces pays de divulguer les résultats de l’enquête concernant le MH17 et leur donne un droit de veto les uns sur les autres.

                  Chaque signataire peut exercer son droit de veto, sans avoir à le justifier.

                  Et comme : Obama accuse les séparatistes avec l’aide de la Russie, il est logique que la Russie ne se prête pas à la mascarade !

                  Donc revenons à votre thèse, es que c’est courant que les coupables désignés donne tous les preuves de leurs bonne fois ?


                • wesson wesson 20 septembre 2014 21:20

                  bonjour Alex,

                  D’après le rapport rendu public, les Russes ont été invités à l’enquête 

                  Ils y ont effectivement participé comme c’est écrit dans le rapport, notamment en communiquant les données radars dont ils disposaient.

                  En ce qui concerne l’avion « proche du MH17 », j’avais indiqué plusieurs fois ne pas l’avoir vu sur le relevé radar russe, 

                  Et bien si une personne de votre qualité en aéronautique - faisant véritablement autorité dans la critique des articles du rédacteur Morice - dit qu’elle n’as rien vu sur les relevés de radars Russes, assurément il n’y avait rien !

                  C’est donc l’assistant du chef d’état major de l’armée Russe qui a menti au monde entier lorsqu’il a dit cela en conférence de presse. Et si les Américains ne l’ont pas dénoncé, c’est que dans leur délicatesse n’ont pas voulu humilier les Russes.

                  Merci merci donc pour nous avoir apporté cet éclairage essentiel : Les Russes présentent eux même des éléments qui contredisent leur déclarations.


                • Alex Alex 20 septembre 2014 21:59

                  Wesson,

                  Ancien pilote de ligne, il me reste quelques souvenirs permettant de relever les grosses âneries que je lis dans certains articles. Mais bien qu’il me soit arrivé plusieurs fois de passer un peu de temps en salle radar en France et aux USA, je ne prétends pas du tout en être un spécialiste.
                  Je suis cependant capable d’identifier des échos de radar primaire et les informations de radars secondaires si elles apparaissent en caractères latins, ce qui, de mémoire, n’était pas le cas sur l’écran russe.
                  J’ai donc signalé ce que je voyais, ou plutôt ce que je ne voyais pas, espérant une réponse qui n’est jamais venue.

                  « Les Russes présentent eux même des éléments qui contredisent leur déclarations »

                  Ils ont effectivement fait cette conférence, mais ont-ils amené leurs infos à cette réunion ?
                  A priori, non. Pourquoi ?

                  Quelle source officielle confirme la déclaration de secret ?
                  Je suis prêt à lire toute information sous réserve qu’elle provienne d’une source fiable car je n’ai aucun a priori sur cette affaire.


                • wesson wesson 20 septembre 2014 22:34

                  « Ils ont effectivement fait cette conférence, mais ont-ils amené leurs infos à cette réunion ?
                  A priori, non. 
                  Pourquoi ? »

                  Honnêtement, je n’ai pas compris ce que vous vouliez dire là. Les Russes ont fait une conférence de presse et présenté en ligne ensuite les éléments qu’ils ont évoqués, dont les suivi radars. Après à titre personnel je ne peux juger de la solidité de leurs éléments, mais j’ai du mal à croire que si ils ne l’étaient pas personne n’en aurait rien dit.

                  « Quelle source officielle confirme la déclaration de secret ? »

                  La encore, je ne sais pas trop de quoi vous parlez, probablement de ce « pacte secret de non-divulgation ». 

                  Je suis comme vous circonspect sur cette information, qui me parait quand même assez peu crédible. Toutefois,si un tel accord « de secret » existait il me semblerait difficile de penser qu’il puisse y avoir une déclaration provenant d’une source officielle pour confirmer l’existence d’un tel accord.

                  Et pour conclure avec des éléments totalement non factuels : mon intuition. 

                  Je pense que dans cette histoire tout le monde n’as pas dit tout ce qu’ils savaient. Ni les Ukrainiens, ni les Allemands et en règle générale les Européens, ni même les Russes. Et je crois que dans cette histoire ceux qui sont le plus clean, ce sont les rebelles qui ont objectivement donné toutes les infos qu’ils avaient et ont aidé autant que possible les enquêteurs sur le site du crash (dont il faut rappeler que la plupart ont préféré passer près de 2 semaines à Kiev, plutôt que de se rendre sur place ou ils étaient attendus pendant que les corps étaient en train de se décomposer au soleil). 


                • soi même 20 septembre 2014 22:35

                  Alex, jai du mal à vous suivre, il y a t-il une duplicité russe dans l’affaire et où elle se situe d’après vous ?


                • chapoutier 21 septembre 2014 08:22

                  alex

                  The S-125 Neva/Pechora (Russian : С-125 « Нева »/« Печора », NATO reporting name SA-3 Goa)

                  C125 S125 SA-3 c’est la même chose

                  vous pinaillez juste pour le plaisir


                • chapoutier 21 septembre 2014 08:28

                  alex
                  encore une fois, vous ne lisez que ce qui vous intéresse pour dénigrer. donc vous mentez quand vous prétendez que :

                  1. « le gouvernement fédéral affirme n’être en possession d’aucune preuve. »
                  Traduit par votre député, cela devient « aucune information prouvant que le MH17 a été abattu au-dessus de l’Ukraine. 
                   »

                  le texte du ministre allemand précise :

                  le gouvernement fédéral affirme n’être en possession d’aucune preuve sur l’utilisation de missiles sol-air, le jour de l’accident, ni où a eu lieu la destruction de l’appareil.


                • chapoutier 21 septembre 2014 08:46

                  alex
                  Ce point étant précisé, passons à cet « éclairage nouveau et sensationnel »

                  et oui c’est nouveau et sensationnel, jusqu’à présent tout le monde clamait avoir des preuves que les russes ont abattu le MH17 avec un BUK.

                  or il apparait que il n’y pas de BUK en cause , ce qui remet en cause toutes les accusations occidentales, si cela n’est pas sensationnel, qu’est-ce qu’il vous faut ?

                  2. Je passe sur les « avions de reconnaissance » AWACS qui deviennent plus loin un «  système de défense aérienne.  »

                  et oui le systeme awacs est bien un systeme aérien de detection intégré à un systeme de défense !

                  de plus nul part il n’est écrit que le MH17 a été abattu par un missile, C125 ou BUK, il est juste précisé que les awacs ont détecté le radar du C125.

                  3. On ne dispose d’aucune info des satellites américains, mais « cela signifie concrètement que l’OTAN sait parfaitement... » Déduction fort habile !

                  le gvt allemand précise que les données des USA sont classées secret au Bundestag et non que les données n’existent pas.

                  N’étant pas militaire, je ne peux pas répondre...moi non plus mais des militaires se sont exprimés sur la question. enfin... le bon sens suffit pour s’en persuader, vous arrivez à viser à vue à 10km vous ?


                • chapoutier 21 septembre 2014 08:51

                  alex

                  D’après le rapport rendu public, les Russes ont été invités à l’enquête : jusqu’à présent, ils semblent ne pas l’avoir infirmée.

                  les boites noires ont été traitées en Angleterre, les russes n’y étaient pas invité !
                  les russes n’ont pas eu également accès aux échanges entre tour de controle et mh17

                  « L’éclairage sensationnel » évoqué par l’auteur est tellement éblouissant qu’il m’a empêché de voir « l’information capitale » annoncée..

                  on apprend que les accusations d’utilisation d’un buk par les russes sont totalement bidonnées et cela ne vous interpelle pas ?


                • soi même 21 septembre 2014 11:21

                  On peut se demander si en définitif , il y n’ a pas de la par de certain de pas prend en compte le point de vue Russe sur la question.
                  Au vue de cet article :

                  [Traduction] Le Champ de bataille Ukraine : un résumé complet (d’un point de vue Russe) il est indéniable, que les Russes n’avaient vraiment pas dans leurs intérêts à être à l’origine de cette affaire !

                  Dans c’est article un point vue sur l’Ukraine, met bien en lumière cette guerre de l’ombre qui se joue en coulisse par des Oligarques mafieux  !

                   


                • Alex Alex 21 septembre 2014 11:28

                  chapoutier

                  « C125 S125 SA-3...vous pinaillez juste pour le plaisir »

                  J’ai cherché C125, et je n’ai trouvé que S125, d’où ma question non “pinailleuse” puisque le plafond du S125 ne correspondait pas. (Voir ma réponse du jour à Pascal)

                  « vous ne lisez que ce qui vous intéresse pour dénigrer »
                  Avez-vous écrit, oui ou non : « ...si le MH17 a été abattu au-dessus de l’Ukraine »

                  Les AWACS sont chargés de la détection, mais pas de reconnaissance et encore moins de défense. Utilisez les mots corrects faciles à trouver.

                  « les données des USA sont classées secret »
                  Je demandais comment vous pouviez déduire quoi que ce soit de données secrètes.

                  « il n’y pas de BUK en cause »
                  C’est votre conclusion, et c’est possible.J’ai rappelé deux fois que j’étais d’accord avec vous sur la propagande relayée servilement par les médias.
                  Que ce soit un BUK, un S ou C125, le seul intérêt est de savoir qui l’a tiré.
                  Si ce n’est pas un missile, c’est un avion. Il doit donc y avoir des relevés radar pour montrer sa présence.

                  « le bon sens... vous arrivez à viser à vue à 10km vous ? »
                  Je n’ai jamais tiré de missile, mais il me semble que l’opérateur ne vise pas comme avec un fusil. Il doit tirer dans un “cône”, les systèmes d’autoguidage IR ou autre se chargeant du reste.

                  “Les russes n’étaient pas invité...
                  Ils n’ont peut-être pas été conviés à l’analyse des FDR, mais ont-ils protesté ?
                  Comment pouvez-vous affirmer qu’ils “n’ont pas eu accès aux échanges entre tour de controle et mh17” ? Quelles sont vos sources ? Où sont les protestations des Russes ?
                  Quelles sont vos sources pour un engagement au secret de l’enquête ?

                  Vous confirmez que CB = Ciel Bleu ? Je n’en suis pas complètement sûr...


                • emphyrio 22 septembre 2014 16:57

                  Alex vous prétendez avoir déjà observé des moniteurs de surveillance radar et vous êtes surpris de ne pas y voir un écho caractéristique. Si vous avez suivi la conférence d’Antonov et écouté les traductions en anglais, ils expliquent que le système de surveillance russe n’est pas en mesure de détecter des appareils volant en-dessous de 5000m. L’écho est cependant parfaitement visible avant et après l’arrêt du transpondeur du MH17 et le russe explique que son apparition correspond à une phase ascentionnelle de l’appareil. Ils déduisent également de l’absence de système d’identification qu’il s’agirait d’un appareil militaire.


                • chapoutier 22 septembre 2014 17:11

                  je crois que les explications sont une perte de temps avec alex !


                • Alex Alex 23 septembre 2014 11:26

                  @ emphyrio

                  « L’écho est cependant parfaitement visible avant et après l’arrêt du transpondeur du MH17... »

                  Pour vous faire plaisir, je viens de le revisionner une énième fois.

                  1. L’écho du « chasseur » apparaît uniquement au début de la forte perte de vitesse du Boeing.

                  2. Les coordonnées de l’écho indiquées sur l’écran à l’extinction du transpondeur quelques secondes plus tard sont 48°7’7”N, 38°37’23”E.

                  3. L’écho reste étrangement fixe ; étant donné l’échelle, il peut cependant avoir une faible vitesse résiduelle non perceptible sur la vidéo.

                  En reportant les coordonnées sur Google Earth, on constate qu’elles correspondent à un point situé à 2,5 km du lieu de chute indiqué sur Wikipédia.
                  Comme les débris ont été éparpillés sur plusieurs km, cet écho semble être celui d’une partie du Boeing.
                  Mais si vous me prouvez le contraire, je suis prêt à accepter votre démonstration.


                • Alex Alex 23 septembre 2014 11:28

                  @ chapoutier

                  SI vous reconnaissiez vos erreurs, vous gagneriez en crédibilité.
                  En refusant de le faire, vous « semblez » faire preuve de malhonnêteté intellectuelle.
                  Mais ce n’est qu’une apparence, bien sûr !


                • emphyrio 24 septembre 2014 08:58

                  Merci pour la réponse Alex. Je n’avais pas envisagé la possibilité d’un morceau de l’appareil. Le problème c’est que ce signal se maintient de manière durable au-dessus du seuil de détection radar qui est de 5000 m, ce qui exclut le fait que ce puisse être un débris du Boeing.


                • emphyrio 24 septembre 2014 09:06

                  Il est présent sur le visuel pendant 3 minutes jusqu’à la coupure.


                • cyrus cyrus 2 octobre 2014 01:43

                  @ alex et a chapoutier ,

                  sur le point 4 , je peut peut etre apporter un complément d’ information.

                  j’ ais fait mon service a draguignan sur missile hawk http://fr.wikipedia.org/wiki/MIM-23_Hawk en tant que tech sur les caisson , sans accrochage radar fiable le missile ne part pas , idem en cas d’ identification IFF civile (interogator friend/foe http://fr.wikipedia.org/wiki/Identification_friend_or_foe) destiné justement a prévenir des « accident » de ce type. c’ est difficile de bidouiller pour contourner le systeme sans reconstruire la majorite des composant , en theorie les convention militaire l’ interdise.Je ne sait par contre pas si les missile russe buk , en sont doté . Le seul cas de figure qui me parait plausible serait l’ acrochage d’ un avion militaire , et le « defaussement »( se servir de l’ avion comme bouclier a moins de 5 metre ( ce qui vu l’ adresse exiger pour réussir me semble improbable) du pilote sur l’ appareil civil , contournant ainsi le mécanisme de securitée . Une chose est sur on ne nous donne pas d’ explication rationelle et mettre ca sur le dos des russe est un bon casus beli .


                • chapoutier 2 octobre 2014 08:41

                  Cyrus
                  merci pour votre intervention
                  Une chose est sur on ne nous donne pas d’ explication rationelle et mettre ca sur le dos des russe est un bon casus beli .

                  et ceux qui portent les accusations ne donnent aucune info fiable, permettant de douter à juste titre de la version otanusienne


                • tf1Groupie 20 septembre 2014 14:35

                  Un article dans la droite ligne des merdias : je n’ai rien à dire mais je le dis quand même.

                  Tout ça avec le titre raccoleur : « informations capitales ».
                  Un peu comme « vu à la télé » ...


                    • joletaxi 20 septembre 2014 15:05

                      bon sang, mais c’est bien sur

                      les cadavres sont ceux des avions du 11/9  dont certains ici, qui n’est pas pire qu’un autre finalement,ont prétendu qu’ils avaient été débarqués sur une île, aux frais du gouvernement US
                      Et le missile est évidemment du même type que celui du pentagone, raison du silence des ricains.

                      tout se recoupe

                      entre parenthèse, une batterie anti aérienne de missile, quand elle émet, suite au repérage par un site de surveillance,elle n’est pas nécessairement en action de tir.Et que l’awacs n’ai repéré que deux signaux radar dans une zone de guerre, c’est n’importe quoi, alors qu’il y avait bien des avions de combat en vol.
                      L’avion, qui ,n’est plus dans la zone de l’awacs depuis 1/2 heure, soit environs 35O kms, s’il est « ciblé » par une batterie de missile, le seul signal détectable(mais à quelle distance) serait l’onde réfléchie sur la carlingue par le radar de poursuite, qui est un "pencil beam) très étroit et de forte puissance.
                      Bref, rien à voir, circulez

                    • Pascal L 20 septembre 2014 18:14

                      @ Pyrathome,

                      Hum,
                      L’embarquement s’étant fait à Amsterdam, nous devrions trouver les vidéo des zombies en train d’embarquer… Et si ce sont les cadavres d’un autre vol, où sont passées les personnes inscrites sur la liste d’embarquement ? Y a-t-il des extraterrestres parmi nous ?

                      Ce genre d’info n’est ni une intox, ni une réalité. C’est une injure pour les familles des victimes.

                    • Alex Alex 20 septembre 2014 19:14

                      Pascal

                      Vous êtes vraiment long à comprendre !

                      1. Avant d’être transformés en hologrammes, les avions du 9/11 ont été vidés de leurs passagers : ceux-ci ont été ensuite plastifiés.

                      2. Les passagers du vol MH370 ont subi le même sort après son amerrissage aux Maldives.

                      3. Cette réserve permet de préparer d’autres pseudos-actes terroristes organisés par la CIA.

                      4. « où sont passées les personnes inscrites sur la liste d’embarquement ? »
                      ah ah ah, le naïf ! Je vous fais une fausse liste en 2 minutes avec mon ordi !


                    • chapoutier 21 septembre 2014 08:57

                      Pyratome
                      ce genre de ’’révélations’’ n’ont qu’un seul but :

                      décrédibiliser tout ceux qui remettent en cause la version étasunienne en les amalgamant à ce genre de canular. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

chapoutier


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès