• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > DSK : quand des témoignages confortent, au moins en partie, les (...)

DSK : quand des témoignages confortent, au moins en partie, les déclarations de Tristane Banon

Ce dont il faut se souvenir, c'est ce qu'a dit DSK au travers du livre de son hagiographe à propos de l'affaire Tristane Banon, à savoir que tout était imaginaire. Cela ressemble furieusement aux premiers propos de l'affaire du Sofitel qui laissaient entendre que DSK avait un alibi et qu'il n'avait jamais rencontré la femme de chambre. Actuellement nous sommes en possession de cinq témoignages, parmi bien d'autres, qui ont leur intérêt.

On aura entendu les pires saloperies contre Tristane Banon (nymphomane, déséquilibrée, menteuse, qui veut se faire de la publicité car elle n'est qu'un obscure et médiocre écrivain, elle fantasme, elle invente tout) avec, évidemment, les inévitables spécialistes du complot. Pour ces derniers peu importe que l'arrestation de DSK tient du miracle (je les invite à relire les transcriptions de ses appels téléphoniques, notamment au service des objets trouvés du Sofitel) car s'il n'appelle pas pour son portable, ou s'il appelle un quart d'heure plus tard, il n'aurait jamais été arrêté. Ce qui veut dire en clair qu'il aurait fallu que les comploteurs aient ce coup de génie et cette extralucidité de lui faire oublier son téléphone puis qu'il appelle, non du restaurant pour avoir le temps de l'arrêter sans encombre et sans risque de le voir partir, mais juste suffisamment à temps de la salle d'embarquement. Des génies, je vous dis et des médiums en plus, des liseurs d'avenir, et d'excellentissimes scénaristes en prime. Ce détail est ce qui a fait basculer l'affaire car sinon, une fois en France, tout aurait été différent : refus des tests ADN, facilité de nier et de tout réfuter. Pas de prison non plus. Enfin une toute autre histoire.

Dans l'affaire Banon il y a cette plainte de DSK pour dénonciation calmonieuse qu'il faut regarder de plus près. En effet il n'a pas porté plainte pour diffamation. Tout comme il n'a pas porté plainte en diffamation contre la mère de Tristane Banon qui pourtant l'a accusé publiquement de nombreuses fois d'avoir tenté de violer sa fille. Tout comme il faut aussi s'étonner qu'il n'ait pas porté plainte contre Tristane Banon en diffamation quand en 2007 et 2008 (octobre) son nom a été cité dans cette affaire. Il y a trois hypothèses concernant cette histoire : a- Trisitane Banon invente tout. b- il y a agression sans tentative de viol et c- il y a tentative de viol. Une plainte en diffamation aurait entraîné une enquête. Une plainte en dénonciation calomnieuse est beaucoup plus habile et beaucoup plus sûre. Dans la première hypothèse évidemment il n'y a pas photo, DSK gagne à raison. Pour l'hyporthèse 2 (ce qui serait parfaitement différent en cas de plainte en diffamation) il y a prescription, y compris si l'agression est avérée, et il gagne son coup car la prescription fait topmber la plainte, pas de plainte possible = dénonciation calmomnieuse. Pour la troisième hypothèse, il a encore la chance de s'en sortir en cas de culpabilité. Ce sera parole contre parole en gros, car il n'y a que des témoignages indirects et des e-mails. Par ailleurs psychologiquement c'est aussi efficace car cela veut démontrer son innocence car peu voient la subtilité qu'il y a entre diffamation et dénonciation calomnieuse, alors que la diffamation aurait dû, en toute logique, être invoquée dès 2007. Pourquoi donc pas de diffamation ni en 2007 ni en 2008, ni en 2011, ni contre la mère de Tristane Banon ? la réponse serait fort inétressante.

Avant de parler des cinq témoignages intéressants, revenons à cette affirmation que tout a été inventé. Or le lieu, dont je ne donne pas ici l'adresse car ce n'est pas l'objet, a été retrouvée par la police. Ceci veut dire tout simplement qu'au moins cette affirmation qu'il existe un appartement dans le VIé arrondissement est avérée. Donc si tout avait été inventé, cet appartement ne devrait pas exister.


Il y a deux témoignages qui se ressemblent et qui disent la même chose. Celui du journaliste Philippe Vandel qui a trouvé Tristane Banon crédible et qui se proposdait de faire un article en cas de plainte déposée, journaliste de VSD. Il y a aussi cette responsable d'association féminine (Paroles de femmes), Olivia Cattan qui a aussi trouvé Banon crédible. Indirectement cela veut aussi dire qu'elle en avait parlé à l'époque. Il faut aussi ajouter qu'elle en avait aussi parlé à une avocate qui s'est désistée. Pourquoi prendre un avocat si rien ne s'est passé ? Si certains imaginent un complot ou une volonté de nuire à DSK il aurait fallu alors que la plainte fût déposée, sinon à quoi bon juste rencontrer l'avocate ? On attend aussi le témoignage du magistrat interrogé par la mère de Tristane Banon. On attend aussi le témoignage de ceux qui lui ont déconseillé de porter plainte car c'était le pot de fer contre le pot de terre. Comme c'est souvent le cas, parole contre parole, l'accusation de mensonge, être montrée du doigt, enfin tout ce qui arrive aujourd'hui à cette jeune femme traînée dans la boue et la tête enfoncée dans une auge pleine à ras bord de purin. Le Figaro  : Philippe Vandel : Le journaliste, aujourd'hui à France Info, fait partie des personnes auxquelles Tristane Banon s'est confiée après la tentative de viol supposée en 2003. Lui se souvient bien avoir vu la plaignante, qui lui avait indiqué avoir été victime d' « une agression deux ou trois semaines avant » de la part de DSK, avant de lui montrer sur son portable des messages qu'elle aurait reçus de ce dernier. « Je la revois en train de me montrer les SMS. Oui, je suis quasiment sûr qu'elle me les a montrés », a-t-il déclaré. Philippe Vandel, qui devrait être entendu fin août par la police, se remémore également « des détails » que la jeune femme « secouée » lui aurait donnés. Le journaliste, qui travaillait alors à VSD, dit avoir contacté son directeur de publication qui avait accepté de publier l'histoire si une plainte était déposée, ce qui n'a pas été le cas à l'époque.

Olivia Cattan : Tristane Banon se serait aussi confiée auprès de l'ancienne journaliste, aujourd'hui présidente de l'association Paroles de Femmes. « Elle m'avait raconté sa mésaventure peu de temps après les faits, a-t-elle confirmé au Monde. C'était au cours d'un dîner réunissant plusieurs journalistes. Elle avait donné tous les détails, et nous avions été très choqués. Je lui avais conseillé de déposer plainte, mais elle avait peur. »

A ces deux témoignages qui nous disent que deux personnes au moins l'ont crue à l'époque des faits comme cette autre personne, Laurence Rossignol (Anne Mansouret affirme avoir en 2003 demandé conseil à cette « amie », aujourd'hui secrétaire nationale à l'Environnement au PS. Cette dernière lui aurait conseillé de porter plainte. « Je n'ai pas l'habitude de relater les conversations privées. Or, c'en était une », a réagi celle qui est aussi vice-présidente du conseil régional de Picardie.), il faut ajouter celui de François Hollande qui joue la vierge effarouchée, l'indigné. Ce gars oublie quelques détails. Il oublie qu'il a confirmé à la police qu'à l'époque il avait été mis au courant de la possible agression, il oublie qu'il a menti plusieurs fois dans la presse quand il a déclaré qu'il ne savait rien d'autres que de vagues rumeurs alors qu'il en savait bien plus, il oublie qu'il a joué au surpris - que DSK soit innocent ou non, cela ne change rien, car il avait des informations qui ne devaient pas le surprendre, tout comme il connaissait comme tout le monde l'affaire de Piroska Nagy - lors de l'affaire du Sofitel et qu'il a oublié la femme de chambre, il oublie qu'il n'a rien fait au sein du PS pour interroger DSK sur sa conduite, le minimum, il oublie qu'il a été pour que DSK, quoiqu'encore poursuivi aux USA, bien que les règles des primaires empêchâssent juridiquement à DSK d'être un candidat exceptionnel - ils sont absolument fous au club DSK car au minimum il est un obsédé fini incapable de se contrôler, plus gouverné par ce qui se trouve dans son pantalon que par son cerveau, soumis à une faiblesse susceptible d'être utilisée par tout ennemi de la France, un danger absolu, et donc incapable d'être Président de la République - puisse être malgré tout candidat. Ce qui est donc fort intéressant dans ce témoignage c'est que pour le moins cela conforte les déclarations des mère et fille qui disaient qu'Hollande était au courant. Et ce n'est pas mince. Cela indique aussi que cela a été dit à cette époque et pose la question de savoir pourquoi en parler si rien ne s'était passé.

Il y a aussi le témoignage de Filippetti à l'époque chez les Verts, et qui reconnaît, elle aussi qu'on lui en avait parlé. Mais il y a plus. Il y a les e-mails de l'époque ou cette même femme devenue élue du PS et soutien de Hollande qui prouve - car cela est écrit donc une preuve - que là aussi cela conforte les témoignages dans le fait même qu'elle avait dit que cette élue avait été mise au courant. Mais cela ajoute aussi ce que cette élue a dit de DSK : il est dangereux pour les femmes. Cela commence à faire beaucoup. Le Figaro : « Je souhaitais vous dire que ma fille cadette, âgée de 24 ans, (…) s'apprêtait à déposer une plainte pénale contre un quinqua malheureusement étiqueté PS », écrit-elle dans cet e-mail, dont dispose les enquêteurs, le 18 décembre 2003, qualifiant l'homme - sans le nommer - de « chimpanzé en rut pathologique aux initiales tristement célèbres ». « J'ai pensé que cette information vous ferait plaisir » , ajoute l'élue de l'Eure en adressant à la jeune femme qui est encore chez les Verts ses amitiés « socialistes et féministes ».

« Peut-être d'autres filles ont été victimes »:Aurélie Filippetti se montre attentive à ses interlocutrices. Même si les choses « ne sont pas allées aussi loin » pour elle, précise-t-elle, elle répond dans la foulée : « Le peu que j'ai vu me montre à quel point le personnage est dangereux pour les femmes. » « Votre fille et vous pouvez compter sur mon soutien si besoin », ajoute-t-elle. Puis, à l'attention de Tristane Banon et de sa volonté de se tourner vers la justice : « Transmettez-lui mes félicitations. »

Enfin il y a la plainte de la deuxième femme de DSK contre la mère de Tristane Banon car tout ce qu'elle aurait dit était faux (tiens un peu comme dit son ex mari de cette histoire). Or en disant que tout ce que la mère de Tristane Banon avait dit était faux, elle coupe une branche sur laquelle est assise. En effet elle confirme qu'il y a eu une conversation entre elles (donc tout n'est pas faux), elle confirme qu'elle a été mise au courant de la possible agression (donc tout n'est pas faux), elle confirme que Tristane Banon (comme cette dernière l'affirmait) a bien rencontré sa fille (deux fois même) et qu'elle lui a bien annoncé que DSK l'avait agressée la mettant en pleurs. Le Figaro : Peu après, Tristane Banon aurait rencontré Camille une première fois autour d'un café, puis, lors d'un second rendez-vous, lui aurait raconté l'agression dont elle se dit victime. « Camille, qui était sous le choc (...) est rentrée à la maison en larmes ». Brigitte Guillemette raconte avoir immédiatement téléphoné à son ex-mari « qui a vivement démenti », puis à Anne Mansouret.

Cette dernière lui aurait répondu : « Tout cela n'est pas grave ... de toute façon, je suis la maîtresse de Strauss-Kahn ».

Tous ces témoignages et ces faits (appartement existant bien, appel entre la mère de Banon et la deuxième femme de DSK, rencontre entre les deux filles et révélation de la possible agression) démontrent pour le moins qu'en 2003 Tristane Banon et sa mère en ont parlé à certaines personnes (avocat, magistrat, journaliste, élue, responsable d'association, fille et deuxième épouse de DSK) et qu'il est donc vérifié qu'elles en ont bien parlé. Alors pour le moins, pour cela ni l'une ni l'autre n'a menti. DSK disant que tout était imaginaire a menti au moins pour l'existence de l'appartement. Les questions que l'on peut se poserr sont :

Pourquoi DSK n'a-t-il pas porté plainte en diffamation ni en 2007, ni en 2008, ni en 2011 contre Tristane banon, ni contre la mère de celle-ci en 2011 ?

Quel aurait été l'intérêt de Trsitane Banon et de sa mère d'en parler ainsi en 2003 auprès d'une avocate, d'un magistrat, de la fille de DSK, de la deuxième épouse de DSK, d'une élue, du secrétaire national du PS, de tant de personnes ? Si c'était pour descendre DSK cela fut un bel échec et surtout pour détruire quelqu'un sans porter plainte, sans que la presse n'en parle, sans qu'il y ait eu de vrai battage, cela n'a aucun sens.

Tous ces faits et témoignages prouvent que Tristane Banon et sa mère n'ont pas menti en affirmant qu'elles en avaient parlé à nombre de personne, qu'elles avaient pris conseil, qu'Hollande était au courant et avec lui la fille et la seconde femme de DSK, tout comme des journalistes, des élus du PS et des Verts. Cela fait beaucoup pour une histoire totalement imaginaire, non ?

 

 

Il nous reste un peu plus de neuf mois pour nous débarrasser de ce pouvoir. Faisons notre Révolution  du jasmin.

 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

Si vous êtes intéressés par les textes ci-dessous, vous pouvez les retrouver en cliquant sur les liens et ce totalement gratuitement car il est hors de question que je touche un Kopek sur le dos de la Sarkozye qui, étant le règne du bling bling et de l’argent roi et corrupteur, sera combattue par son contraire : la gratuité (ou en compensation faire un don à Agoravox ou vous abonnez à Médiapart). Pour simple information, si vous êtes sur iPhone ou iPad, sans flash, en haut de la page dans le bandeau vous pouvez télécharger les textes en pdf, et pour tous les diffuser le plus possible autour de vous. Pour le télécharger il y a un onglet sous le texte. Il faut vous inscrire à Issuu ce qui permet aussi de télécharger tous les textes nombreux et intéressants de ce site. Sinon vous pouvez toujours vous désinscrire ensuite. Si tout cela vous gêne je pourrais vous les envoyer par e-mail (imhotep.forumlogos@free.fr). Le texte sur Woerth est régulièrement mis à jour (aujourd’hui 15é version du 5 juillet 2011) :
 N’oublions jamais :
  • l’affaire Karachi
  • l'affaire Takieddine (SAWARI II, MIKSA, 350 millions d'euros)
  • l’affaire GDF
  • l’affaire Tapie
  • l’affaire Clearstream
  • l’affaire Bettencourt
  • les affaires Wildenstein
  • l'affaire César
  • l'affaire Pleyel
  • l’affaire de Compiègne
  • l’affaire Peugeot
  • les micros partis de Copé, Wauquiez, Woerth, Sarkozy etc.
  • l'affaire du Fetia Api
  • les discours de Dakar, Riyad, Latran et du Puy en Velay, la lettre de Guy Môquet, le parrainage d'un enfant de la Shoa, sur la mort de Ben Laden
  • l'invitation des dictateurs pour le 14 juillet, celle de Kadhafi avec les ors, le tapis rouge, les petits plats dans les grands, celle d'El Assad en décembre 2010, le copinage avec Dos Santos, les silences sur le Tibet, le Darfour, le prix Nobel de la paix, la présence l'ouverture des JO de Pékin et le fils Louis dans les bras de Poutine
  • les fils Pierre et Jean invités dans les voyages officiels à l'étranger (Mexique, Maroc) alors qu'ils ne représentent aucun intérêt pour le bien de la nation.
  • la gestion catastrophique de la crise Géorgienne (le Russes y sont encore et ont implanté des bases de missiles), celle de la crise financière, celle de l'Europe, celle des révolutions tunisienne et égyptienne, le fiasco libyen
  • l’affaire de la Jatte, du Fouquet's payé par Desmarais, du Paloma payé par Bolloré, de la villa mexicaine, de Wolfeboro payé par les dirigeants de Prada et Tiffany, des repas au Bristol 2 fois par semaine, du voyage en Egypte …
  • l’affaire Pérol
  • l’affaire de l’Epad (et du scooter)
  • Gandrange
  • les vaccins du virus H1N1
  • les accords entre l'UMP et le Parti Communiste Chinois, l'UMP et la mairie de Paris pour payer les frasques de Chirac, l'envoi par l'UMP des bulletins d'adhésion aux restaurateurs dans la période de la baisse de la TVA à 5,5 %
  • les affaires Yade, Boutin, Copé, Juppé, Joyandet, Bertrand, Blanc, Estrosi, Lefebvre, Santini, Proglio, Amara, Laporte, Péchenard,Mitterrand, Ouart, Solly, Soubie, Richard, Fillon, Marleix, Charon, Longuet, Bachelot, Mignon, Morano, Giacometti, Besson, Courroye,Tron, Laroque (Baroin) …
  • l'utilisation du contre-espionnage pour des affaires privées
  • l'utilisation de l'Elysée pour recevoir les caciques de l'UMP et les satellites jusqu'à plusieurs fois par semaine, l'utilisation des moyens de l'Etat pour la propagande et pour préparer et faire la campagne du candidat Sarkozy, la proposition de Sarkozy à Lauvergeon d'une prime de 2 ans de salaires comme si Aréva lui appartenait et qu'il sortait l'argent de sa poche
  • les légions d'honneur (Servier, Widenstein, Desmarais, Frère, Maistre, Peugeot etc.)
  • l'Air Sarko one (180 millions d'euros), le cocktail de New York à 400 000 euros, le dîner pour l'UPM à 1 million d'euros
  • la proposition de loi sur la déchéance de la nationalité française et son extension, et le débat sur la nationalité, le fichier EDVIGE, Wauquiez et son cancer de la société, le RSA
  • l’affaire de la rémunération illégale de septembre au 31 décembre 2007 (rémunération comme ministre de l'intérieur alors que Nicolas Sarkozy est président), l'augmentation stratosphérique, le divorce, le mariage, l'inscription hors délai sur les listes électorales, la déclaration des impôts en retard, le tout illégal ou non pénalisé
  • la circulaire Hortefeux, ses déclarations d'Auvergnat, celles de Guéant dont celles répétées sur l'échec scolaire des enfants d'immigrés, l'autre récidiviste, celles de Guaino (béatification, prison, etc.)
  • la nomination à la têtes des chaînes audio et vidéo publiques par le pouvoir
  • la réforme constitutionnelle
  • les ministres aussi maires ou élus, le mélange des genres, la non séparation de l'exécutif et du législatif avec le retour sans élection des députés virés du pouvoir 
  • l'irresponsabilité pénale du Président de la république
  • la position d'Hortefeux dans la condamnation des 7 policiers, et ses deux condamnations à lui
  • l’affaire des sondages
  • les classements du parquet
  • les évictions des préfets pour crimes de lèse-pelouse ou de sifflets
  • la paralysie des villes et les moyens de quasi guerre (2 000 CRS pour 600 habitants par exemple) au coût pharaonique pour les déplacements du président
  • l’affaire de l’espionnage des journalistes par le contrespionnage
  • l’affaire de la validation des comptes de campagne de Balladur et de Chirac
  • la scientologie
  • l'affaire Servier dont Nicolas Sarkozy a été l'avocat. Coût 1,2 milliards à la Sécurité Sociale en plus des morts.
  • l'affaire Bongo
  • la proposition de MAM d'aide à Ben Ali et son pouvoir pendant la révolte tunisienne, les lacrymos et son voyage entre Noël et le jour de l'an et ses quatre mensonges fondamentaux, les petites affaires des parents, et Ollier (ses amitiés libyennes en plus), l'utilisation de la Libye et du Japon par Nicolas Sarkozy pour raison électorale
  • les vacances de Fillon payées par Moubarak dont la clique a détourné plus de 45 milliards de $ et dont 3 ministres ont été arrêtés pour corruption et détournement de fonds publics, et sa justification, celles Sarkozy au Maroc. Et la Ferrari prêtée en 2009 en pleine crise à Fillon, ses voyages à 27 000 € pour retourner en Sarthe alors que le train met 1h20

Vignette Wikipédia


Moyenne des avis sur cet article :  3.51/5   (86 votes)




Réagissez à l'article

73 réactions à cet article    


  • french_car 25 juillet 2011 10:47

    Ouais bon rien de nouveau là dedans, une petit oubli : le démenti et la plainte en diffamation déposé par la 2eme épouse de DSK contre Anne Mansouret.
    La mère et la fille sont détraquées et l’odeur du bon argent d’Anne Sinclair les égare.
    Une mienne amie a eu ladite Banon Caroline à l’époque comme élève en seconde à Pasteur de Neuilly. C’était une pauvre petite fille riche déjà bien abimée, qui a passé une partie de sa jeunesse en « home » en Suisse.


    • darkcrystal darkcrystal 25 juillet 2011 12:37

      Un article intéressant :

      Pour qui roule Tristane Banon ?

      Vendredi, 08 Juillet 2011 00:52

      Une seule chose est certaine, Tristane Banon n’est pas femme de chambre. Nous apprenons ainsi qu’elle est membre du conseil économique et social de la mairie UMP de Boulogne Billancourt et travaille pour le site Atlantico qui a révélé l’affaire DSK avant les médias américains. Ce site désirait à sa création toute récente devenir le Médiapart de droite. Mais à propos de la jeune femme bien des mystères demeurent.

       

      David Koenig pour news26

      Pour qui roule Tristane Banon ou plus exactement pour qui risque-t-elle, peut-être à son insu, de rouler ? Mais la jeune femme n’est pas stupide et c’est peut-être le plus inquiétant.

      En tout cas, le moins que l’on puisse dire est qu’une équipe, comme au football, a décidé de marquer Dominique Strauss-Kahn « à la culotte ». Sitôt à demi libéré de son drame New-Yorkais, il semble qu’une autre tourmente ait reçu l’ordre de le rattrapper en France au cas-ou. Tout cela est sans doute légitime tant les mystères de la justice paraissent aussi impénétrables que les voies journalistiques ou politiques. 

      Tristane Banon est journaliste et écrivain, auteur de plusieurs essais et romans, et est nait le 13 juin 1979 à Neuilly-sur-Seine.

      Elle est la fille de l’élue Anne Mansouret et du milliardaire juif marocain Gabriel Banon au pédigree impressionnant, surtout connu pour avoir été le conseiller économique et financier de Yasser Arafat et un virulent critique du sionisme politique israelien (voir Wikipédia).

      Elle est la filleule de la seconde épouse de DSK et dit avoir été la meilleure amie de Camille, la fille de celui contre lequel la plainte pour tentative de viol vient d’être déposée.

      Ajoutons pour être plus complet que Tristane Banon est également la belle-soeur de l’homme politique Pierre Lellouche.

      Elle est depuis 2008. membre du conseil économique et social local (CESL) de Boulogne-Billancourt présidé par l’intellectuel libéral Guy Sorman, la ville est dirigée par le maire UMP-Nouveau Centre Pierre-Christophe Baguet. Tristane Banon a été reconduite dans ses fonctions lors du conseil municipal du 17 octobre 2010.

      Un portrait biographique ne veut certes rien dire mais celui-ci nous indique pour le moins que la présumée victime n’était pas en terrain totalement inconnu avec le présumé coupable. Ce qui à l’évidence ne prouve rien mais ne lasse pas d’inquiéter sur le bien fondé et les raisons d’une plainte intervenant 8 ans après les faits supposés.

      C’est l’avocat Jean Veil qui est le pendant français du célèbre Brafman new-yorkais, son cabinet méne, à l’américaine, une véritable enquête sur la jeune femme. Si la plainte est instruite et elle le sera vraisemblablement, les rebondissements ne tarderont pas à surgir très vite. Pour preuve de la future violence à venir : le député strauss-kahnien Jean-Marie Le Guen n’a pas hésité à parler, à propos de cette nouvelle affaire, d’une « campagne trash » menée par le président de la République contre l’ancien favori socialiste des sondages. De même qu’il s’est interrogé sur la collaboration de Tristane Banon au site internet Atlantico, qui est, selon lui, « très proche de M. Sarkozy ».

      http://www.news-26.com/justice/775-pour-qui-roule-tristane-banon.html

    • posteriori 25 juillet 2011 16:57

      « En tout cas, le moins que l’on puisse dire est qu’une équipe, comme au football, a décidé de marquer Dominique Strauss-Kahn »à la culotte« . Sitôt à demi libéré de son drame New-Yorkais, il semble qu’une autre tourmente ait reçu l’ordre de le rattrapper en France au cas-ou. »

      C’est pire que ça, pour la mise en détention de dsk le surlendemain des faits, le procureur s’est servi de la sortie de banon comme principal argument par cette formule « d’autres cas avérés » pour demander sa mise en détention sans caution, sans elle dsk aurait sûrement été libéré sous caution, suite à sa détention, etrangement banon disparaît .... pour ne réapparaître que le jour ou la justice américaine allège le suivi et elle sert encore de principal argument pour éviter la relaxe pure et simple permettant encore au procureur de repousser le passage devant le juge. Banon a avoué ne pas vouloir servir de jouet à la justice américaine mais pas l’inverse et elle ne s’en prive pas !

      Imothep est de mauvaise foi dès la première phrase où il nous annonce que dsk est un menteur avéré, chose qui si elle était vraie serait bien sûr utilisée par la partie adverse, ce qui n’est pas le cas.


    • Polyanna 26 juillet 2011 17:49

      Si je comprends bien, on a le droit de violer les militantes UMP ? Comme les femmes de ménage immigrées, alors ? Le plus simple serait de dire qui reste vraiment « inviolable » (des clones d’Anne Siclair, peut-être ?).

       

      Une socialiste excédée par le machiste ambiant


    • Dzan 25 juillet 2011 10:51

      on s’EN FOUT de DSK & DE SES TURPITUDES !
      Pendant qu’on nous enfumes avec cette affaire de caniveau, on parle pas de ce qui va nous tomber sur la G....d’ici peu.
      Quand on va annoncer aux retraités, que leur pension va diminuer de 10% comme en Italie en Grèce et ailleurs, ils n’en auront rien à battre que le libido de DSK .....


      • Cyclotron 25 juillet 2011 13:05

        Il y a des articles économiques sur le site, si c’est ça qui vous branche...

        Petite précision : quand la crise, la vraie, aura éclaté, c’est pas 10% de moins qu’ils toucheront les retraités, c’est 10% du total...


      • Polyanna 26 juillet 2011 14:44

        Vous voulez dire qu’on ne peut pas être à la fois de gauche ET féministe ? Qu’il y a une hiérarchie dans les injustices ? Que les femmes victimes de viol ou d’agression sexuelle doivent s’écraser en atttendant le Grand Soir ?


      • french_car 25 juillet 2011 11:00

        Et bien comme ça les vieux qui ont élu Sarko en 2007 ne revoteront pas pour lui !


        • JL JL 25 juillet 2011 11:20

          french_car,

          arrêtez svp, avec cette histoire de vieux et ce racisme inter-générationnel qui fait les choux gras du libéralisme le plus haïssable.


        • PLUSMOCHELAVIE 25 juillet 2011 11:22

          Trop drôle ta réflexion !
          D’autant que mon mari est à la retraite : et qu’il n’a jamais voté Sarko !!!
          Et que moi, à 50 ans, j’essaie de trouver un boulot alors que je devrais bosser jusqu’à 75 ans au moins pour espérer percevoir qque chose....
          Mais bon, il paraît que les très très vieux (c’est pour pas m’inclure dedans) vote Sarko.
          En tout cas ça m’a bien fait rire à défaut d’en pleurer.
          Imhotep que j’apprécie beaucoup comprendra sans doute que DSK on s’en bat les noix !!!


        • bernard bernard 25 juillet 2011 23:52

          Tiens !
          Revoilà le futur vieux !

          Pffffffffffffff !


        • 2abuelo 25 juillet 2011 11:07

          on s’en fout !


          • JL JL 25 juillet 2011 11:18

            Bonjour Imhotep,

            excellent comme d’habitude. Surtout ceci : ce qui de fait, invalide la théorie du complot, c’est que l’arrestation de DSK tient du miracle, car, comme vous le dites, s’il n’avait pas appelé pour son portable, ou s’il avait appelé un quart d’heure plus tard, il n’aurait jamais été arrêté.

            Et vous ajoutez très pertinemment en substance : Ce qui veut dire en clair qu’il aurait fallu que les comploteurs aient ce coup de génie et cette extralucidité de lui faire oublier son téléphone et appeler le service des objets trouvés de l’hotel quelques minutes avant qu’il ne soit trop tard.

            De fait, il semble qu’il était soumis à ce qu’on appelle un double bind : le besoin de savoir si la femme de chambre s’était plainte à la Direction de l’hôtel, et le désir de fuir au plus vite ce pays qui devenait dangereux pour lui.

            La fuite en effet ne résolvait pas son problème, car il est évident qu’un président de la République française ne peut pas être un nindividu qui ne peut ples mettre les pieds aux USA sans y être arrêté à sa descente d’avion !


            • JL JL 25 juillet 2011 11:33

              Imhotep,

              quoique, en y réfléchissant, les auteurs du complot auraient fort bien pu se contenter d’une impossibilité de se rendre aux USA, à la manière d’un Polanski. L’arrestation n’était peut-être pas forcément une bonne affaire pour eux, vu que, avec cette justice capable de blanchir un Mike Tyson, on ne sait jamais !

              Mais tout ça révèle le trouble dans lequel DSK se trouvait : inconsciemment, il ne pouvait choisir entre fuir ce pays au plus vite ou bien en avoir le coeur net tout desuite, quitte à afforonter cette justice qui fait la part si belle aux millionnaires.


            • JL JL 25 juillet 2011 15:15

              errata : ce n’est pas Mike Tyson que je voulais désigner, mais O.-J. Simpson. Désolé.


            • posteriori 25 juillet 2011 17:11

              « Ce qui veut dire en clair qu’il aurait fallu que les comploteurs aient ce coup de génie et cette extralucidité de lui faire oublier son téléphone puis qu’il appelle »

              Ou alors on lui a subtilisé avant de laisser entrer la femme de ménage dans la chambre soi-disant vide, à moins qu’il ne se douche avec ses portables dans ce cas oui faut être un comploteur hors pair pour escamoter un téléphone !


            • JL JL 25 juillet 2011 20:28

              posteriori,

              votre intervention est inutile car elle élude la moitié de la question.


            • posteriori 25 juillet 2011 21:20

              Sauf qu’il y a 15 jours la police de new york a confirmé qu’il n’avait rien oublié dans sa chambre, qu’il s’agissait d’un piège pour le localiser.


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 juillet 2011 22:05

              @ JL


              Mais comment penser que DSK aurait telephoné à l’hotel pour son portable, s’il avait eu la moindre raison de penser qu’une plainte avait été portée ? Il me semble au contraire qu’on a ici la preuve qu’il croyait que tout avait été réglé a la satisfaction de la femme de chambre…


              PJCA

            • JL JL 25 juillet 2011 23:00

              @ PJCA,

              vous demandez : « comment penser que DSK aurait telephoné à l’hotel pour son portable, s’il avait eu la moindre raison de penser qu’une plainte avait été portée ? » Vous faites souvent les questions après qu’on vous ait donné la réponse ? Ma « réponse » est dans les deux derniers § de mon post de 11:18. L’aviez vous lu ?

              Contrairement à vous, je ne vois dans son appel aucune preuve qu’il croyait que tout avait été réglé !

              DSK qui est intelligent et winner a pu peser le pour et le contre : il n’aura pas pu se décider entre partir comme un lâche avec cette épée de Damoclès suspendue au dessus de sa tête et rester sur place pour un combat du pot de terre contre le pot de fer qu’il était sûr de gagner dans le cadre de cette justice américaine qui fait la part si belle aux riches et qui lui permettrait d’effacer l’affront, voire même, en plaidant le complot - ce que d’ailleurs il fait avec ses amis -, pouvoir retourner la situation en sa faveur.

              Dans cet appel in extremis, je vois comme une sorte de comportement qui relève de l’ordalie : un « pile ou face », un « alea jacta est » qui accrédite ma thèse présente.


              Mais j’admets que cela n’infirme pas le complot, pas plus que vos affirmations ne le valident.


              @ posteriori, ce que vous écrivez ci-dessus est incohérent : C’est DSK qui a téléphoné, personne ne lui a demandé de le faire.


            • stan 25 juillet 2011 11:27

              Que la vérité sorte !!


              • posteriori 25 juillet 2011 17:14

                DSK doit être jugé et s’il est coupable, il doit payer le prix de ses crimes.

                Et s’il est innocent, vous avez bien vomi, ça va...


              • goc goc 25 juillet 2011 11:45

                Tous ces faits et témoignages prouvent que Tristane Banon et sa mère n’ont pas menti

                Cette histoire Banon/dsk pourrait bien avoir une conséquence directe sur l’affaire new-yorkaise, pourquoi ?

                on sait que l’affaire Diallo/dsk a faillie être fermée suite à la découverte de mensonges faites par la victimes (mensonges ne concernant pas l’affaire)
                On sait aussi que le témoignage de la fille de DSK (avec qui il avait rendez-vous a la sortie du Sofitel) est un des points importants de la défense

                or si dans l’affaire Banon/dsk il s’avère que la victime n’a pas menti, alors cela veut dire que ..la fille de dsk a menti (en prétendant ne pas être au courant de la tentative de viol)
                et du coup, c’est l’un des témoins de la défense (dans le volet Diallo/dsk) qui est une menteuse.
                En plus elle a menti sur un point majeur et donc devrait être poursuivie en France pour faux-témoignage et entrave à la justice (mais bon on peut rêver)
                A menteuse, menteuse et demi !!

                Et du coup, la méthode de dénigrement de la victime en la faisant passer pour une menteuse, pourrait bien se retourner contre les instigateurs de cette stratégie, qui se retrouvent avec au moins une menteuse « confirmée » dans leur camps

                On peut même se demander si l’interview de la victime américaine n’a pas été décidée suite aux développements de l’affaire Banon/dsk. d’ailleurs les réactions des avocats de dsk montrent bien qu’ils sont moins « serein » qu’au début juillet


                • rakosky rakosky 25 juillet 2011 12:43

                  Je ne sais pas quoi penser de cette affaire ,la seule bonne nouvelle est que ce type ne sera pas Président de la République et n’est plus directeur du FMI
                  Ce qui m’a vraiment choqué est l’article de Marianne sur Tristane Banon où elle est traitée de nymphomane,désequilibrée et autres gentillesses...rien n’autorise de telles attaques personnelles odieuses et indignes d’un titre qui se veut de gauche


                  • mortelune mortelune 25 juillet 2011 13:02

                    Vous faites une attaque contre le présumé coupable tout aussi détestable monsieur.


                  • LE CHAT LE CHAT 25 juillet 2011 15:14

                    Marianne n’est plus qu’un torchon de propagande gôche bobo , rien d’étonnant !


                  • sisyphe sisyphe 25 juillet 2011 16:16

                    Par LE CHAT (xxx.xxx.xxx.189) 25 juillet 15:14

                    Marianne n’est plus qu’un torchon de propagande gôche bobo , rien d’étonnant !


                    La droite des cons plexés a rendu son verdict : gôche bobo, et tout est dit ! 

                    La politique, c’est facile comme un catéchisme ! 



                  • LE CHAT LE CHAT 25 juillet 2011 16:25

                    @sisyphe le goche bobo

                    le patron de ce torchon est bien le type qui n’y a vu qu’un troussage de domestique , et qui délire numéros après numéros contre tout ce qui est à droite du Modem , non ?


                  • sisyphe sisyphe 25 juillet 2011 16:59

                    @u chat droite des cons plexés 


                    t’es en retard d’une guerre, mon pôvre : faut suivre : ça fait belle lurette que JF Khan n’est plus le directeur de Marianne ; mais on sait ce que c’est les droitiers des cons plexés ; ça se nourrit de clichés, inscrits une fois pour toutes dans leur cerveau formaté...

                    T’es au courant que Mitterrand est mort ? 

                  • rakosky rakosky 25 juillet 2011 21:04

                    Monsieur ,je fais partie des gens qui ont l’intuition d’un coup monté contre DSK,il semble qu’il y ait une crise grave dans les sommets des classes dirigeantes et que nous vivions en direct l’une de ses péripéties
                    La nomination de Christine Lagarde me conforte un peu plus dans cette idée..
                    2 points pourtant me paraissent important,le caractère ordurier de l’article de Marianne qui s’attaque à la vie privée et à l’intimité d’une jeune femme,le second point étant que ce personnage n’a rien à faire ,ni comme candidat ,ni même comme militant dans un parti qui se prétend socialiste et sans que cela n’ait rien à voir avec sa vie privée
                    Bien cordialement Rakosky


                  • mortelune mortelune 25 juillet 2011 13:00

                    Les ’victimes’ disent la même chose... Evidemment ce qui ne devait pas arriver est arrivé , elle se sont rencontrées via les avocats. C’est une histoire à dormir debout de toute façon.


                    • Polyanna 26 juillet 2011 14:54

                      On comprend pourquoi si peu de femmes agressées se décident à porter plainte : leur parole est a priori disqualifiée. On les traite systématiquement de menteuses, hystériques, manipulatrices, prostituées, j’en passe et des meilleures. On dissèque leur vie, leur physique, leurs relations, leur réaction à l’agression. C’est tout simplement horrible à vivre, c’est un second viol !


                    • robespierre55 robespierre55 25 juillet 2011 16:30

                      On s’en fout.

                      Complètement.

                      Vous êtes meilleur dans d’autres registres.


                      • Crapaud Rouge 25 juillet 2011 19:14

                        Rien compris, mais alors vraiment rien, à l’histoire des comploteurs, au début. Du coup je laisse tomber la suite. J’me demande tous les jours pourquoi je garde Agoravox dans mes favoris. Attrait de la diversité, mais qualité nulle, hormis quelques rares articles de quelques blogueurs. D’une façon ou d’une autre, c’est toujours très mal écrit.


                        • Imhotep Imhotep 25 juillet 2011 20:28

                          J’me demande -> c’est toujours très mal écrit.

                          Pour les comploteurs faites un effort. Vous y arriverez.
                          Bon je vous aide un peu. Les complotistes (et non comploteurs) sont certains que c’est un complot contre DSK. Peu importe que ce soit pour Sarkozy cela était trop tôt et pour ceux qui aurait voulu qu’il quitte le FMI parfaitement inutile car un mois et demi après il démissionnait. En fait la femme de chambre est un agent du MOSSAD, de la CIA, du Politburo, de la Camora, de la Kabbale, des zombies, de l’UMP, des concurrents socialistes à la primaire qui a piégé DSK. Mais si DSK n’oublie pas son téléphone, et surtout s’il n’appelle pas  au Sofitel un quart d’heure avant de s’embarquer pour qu’on le lui rapporte, la police de New York, la section spéciale des agressions sexuelles, ne peut le localiser, ne peut demander aux agents de l’aéroport de l’arrêter. Et donc il aurait pris son avion et serait arrivé en France sans avoir été arrêté. C’est donc un miracle qu’il fût arrêté et aucun comploteur n’aurait jamais pu prévoir cette enchaînement tout à fait miraculeux (non pour DSK, car pour lui c’est malheureux) qui a abouti à son arrestation. Et s’il n’avait pas été arrêté l’histoire aurait été toute différente. Il n’y a donc pas de complot.

                        • velosolex velosolex 25 juillet 2011 19:49

                          Toujours le même tissu d’âneries et de supputations vaines visant à enfoncer le clou.
                           Rien de concret, si ce n’est la volonté de ternir une réputation et de prendre les informations uniquement à charge, sur le ton d’un procureur ayant décidé que l’homme était coupable..
                          Comparez le traitement de l’affaire Cassez et de celle de DSK est assez révélatrice.
                          Du coté de Florence, comme on dit, comme si c’était la fille de chacun, tous les éléments à charge, et ils sont nombreux ( vivait dans une ferme avec les otages, était la copine du chef de bande, connaissait très bien les mœurs du mexique et était loin d’être une oie blanche) sont explusés. C’est une victime, proclame t’on jusqu’à la tête del’état qui n’hésite pas à s’investir jusqu’à l’incident diplomatique.
                          L’affreux DSK a droit à beaucoup moins d’engagement, ou alors tant autant mais exactement dans le sens contraire.
                           Là où les charges sévères dans l’affaire Cassez sont balayées d’un revers de main, les rumeurs sont prises pour DSK comme des preuves irréfutables.
                           Qu’importe maintenant que la soi disant victime soit parjure, manipulatrice, et j’en passe. On s’est ressaisit après un moment de doute et d’effarement, et décrété que l’affaire était malgré tout défendable.
                          Cette vieille affaire Banon ressurgit à point. Tout de même troublant qu’un mère envoie sa fille au casse pipe d’un interview alors qu’elle aurait été elle même nous dit-elle victime de la sexualité du bonhomme.
                          Sarko là ne dit rien boit du petit lait.
                           Inutile de parler de complot, ou même d’envisager, au risque d’une censure immédiate. Surtout maintenir le couvercle, et si possible, tenter de mettre le plus de gens possibles dans la casserole. ( Hollande, Aubry...)
                          Laissez cuire à petit feu. Remuez avec beaucoup de points d’interrogation, pour faire enfler la rumeur et la malveillance que l’on sert en sauce
                           Voilà la recette de la farce !


                          • Imhotep Imhotep 25 juillet 2011 20:09

                            Et en français cela donne quoi ?

                            Citez-moi donc une seule rumeur dans ce texte. Déclaration de Hollande : Rumeur ? Déclaration publique de la deuxième femme de DSK dans les journaux : rumeur ? Convocation à la police de tous ces témoins : rumeur ? Propos de DSK propagé par son thuriféraire dans un livre à sa gloire : rumeur ? Plainte des avocats de DSK pour dénonciation calomnieuse : rumeur ? Pas de plainte en diffamation : rumeur ? 
                            Allez, passez votre chemin. Au fait que Cassez vous a-t-elle fait ? Ecrivez donc un article avec des faits et non des rumeurs sur son cas. Car dans votre commentaire vous en propagez un bon petit paquet. Pour elle il a été prouvé que son arrestation filmée avait été une reconstitution le lendemain. Cela est un fait avéré et prouvé. Et non une rumeur.
                            Vous devriez lire la Bible et notamment la parabole de la paille et de la poutre. Elle vous va comme un gant.

                          • sisyphe sisyphe 25 juillet 2011 21:00

                            entièrement d’accord avec velosolex ;


                             mais imothep est un enfonceur de clous...même rouillés...



                          • Massaliote 25 juillet 2011 19:53

                            Lors de son interpellation à l’aéroport DSK n’a pas répondu comme l’innocent qu’il était censé être au policier qui lui disait c’est pour l’incident du Sofitel « quel incident ? » Son silence implique sa culpabilité. Indiquer qu’il avait l’immunité diplomatique n’était pas la réponse logique


                            • Mor Aucon Mor Aucon 25 juillet 2011 20:01

                              il n’y a qu’une chose à déduire de cette salade de potins que l’on veut présenter comme article. Imhotep continue à bafouer la présomption d’innocence de DSK et il commence à inciter les aussi tarés que lui, mais de l’autre bord, à en faire de même avec celle de Tristane Banon qui est maintenant objet d’une plainte, donc protégée par ce droit fondamental.
                              Quel est son but ? Foutre la merde comme le prône le groupe pour le compte duquel il vomit sa bile, la droite des valeurs et la gauche du travail c’est à dire le groupe de Sorel et compagnie. Comme c’est beau la propagande populiste en action. J’espère bien que les gens normaux se rendent compte de ce que sont ces gens-là, des anti-démocrates totalitaires dans l’âme. ils ne peuvent supporter un État de Droit où l’on se doit d’exiger que soient respectés tous les droits de tout le monde. C’est bien pour cela qu’ils prétendent que c’est impossible, que la situation réelle actuelle est une semi-dictature, qu’il n’y aucune possibilité de ne rien arranger et bla bla bla et bla bla bla. L’histoire montre bien à quel moment fleurissent ces révolutionnaires de pacotille, ennemis jurés de tous ceux qui ne pensent pas comme eux. Bande d’hypocrites fascistes ( tous les pouvoirs dans la même main, c’est le sens original de ce mot ), vous n’osez même pas vous réclamer ouvertement de vos vraies sources.

                              Qu’attendent les militants du MoDem, dont se réclame ce faux-cul propagandiste, pour lui enseigner ce qu’est la Démocratie ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès