• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Et voici le Djihad Show !

Et voici le Djihad Show !

Ne dites plus "GI Joe", dites le "Djihad Show". C'est en tout cas ce qu'on pu se dire certains habitants en France, ces derniers temps, surpris de voir débouler des journalistes à la réputation peu matinale avant même le lever du soleil, en face d'habitations censées contenir des islamistes armés. C'est le Canard Enchaîné de mercredi qui met les palmes dans le plat, une fois encore, en révélant que pour ce "Djihad Show" sarkozyste et buissonien les journalistes avaient été convoqués la veille par le ministère de l'intérieur. Les gendarmes, cette fois, victimes sans doute d'une fureur sarkozienne après les déclarations au karcher de l'ancien responsable du GIGN étant chargés d'appréhender les personnes visées : au Raid les exploits, au GIGN les basses œuvres de ramassage. Sont ravis, les gendarmes. Dans plusieurs villes de France, le voisinage, au petit matin, a crû voir un remake du tournage de Four Lions (*), film-culte dont je recommande le visionnage, avec la même arrivée de policiers et les caméras amenées sur place ! Place donc à la médiatisation, place à la grande peur manipulée, place au "Collaro Show islamique", place au Djihad-Show !

On a donc mis en scène les rafles d'islamistes, aujourd'hui, tout le monde s'en est aperçu. Véritablement mis en scène, s'indignent les journalistes qui s'estiment avoir été pris pour des pigeons, car convoqués sur place à l'avance, certains arrivés avant les policiers. « Aucun policier ne nous a demandé de partir. Ils savaient que nous serions là. » Pour ce journaliste, qui réclame l'anonymat, il n'y a pas de doute, « l'information vient du ministère de l'Intérieur ». La présence des caméras, mercredi, lors du coup de filet dans les milieux islamistes radicaux qui a conduit à l'interpellation de dix individus à Roubaix, Marseille ou encore Carpentras, a fait réagir l'opposition, critiquant une « mise en scène », à la veille de l'élection présidentielle " précise 20 Minutes. A voir les photos, on est bien en présence d'un tournage de scénario : le GIGN lourdement armé, avec toute la panoplie bien visiible, cagoules, écouteurs, gilets pare-balles et fusil mitrailleur, pour arrêter des gens en pyjama. La palme du meilleur cliché revenant à l'AFP avec un individu la tête complètement entourée d'un keffieh et portant veste militaire. Encore un peu, et celui-là devait avoir dans la poche le ticket d'avion pour le Pakistan (offert par Squarcini Airways ?).

La presse, pas trop dupe cette fois, raconte : «  Ces images nous laissent tout le loisir de contempler l'arrestation en cours. On dirait que les policiers ne se pressent pas et parfois même qu'ils font ouvertement le jeu des caméras : regards vers l'objectif, itinéraire qui passe au milieu des cameramen, véhicules stationnés dans des espaces dégagés et visibles », analyse Michaël Meyer, sociologue à l'université de Lausanne, spécialiste des relations entre la police et les médias. Un coup de com que le ministère de l'Intérieur dément formellement. « L'information ne vient pas de chez nous. Le ministre préférerait que les opérations ne se passent pas devant l'œil des caméras », assure-t-on au cabinet du ministre. « La performance en termes de communication, c'est de monter une boule de neige sans laisser l'impression qu'on l'a provoquée », répond Michaël Meyer. Bref, on entube le public à tour de reportages sur ces arrestations. Parfois mal embouchées : à Roubaix c'est un gars rentrant de sa prière du matin qui tombe sur les policiers en armes qui sont en train de fouiller une maison et qui leur dit "celui que vous avez demandé, là, à ma mère, c'est moi," raconte Direct, le gratuit associé à la VDN. Embarqué aussitôt. Chez un autre, il n'y a pas l'individu recherché : il n'est plus là depuis des mois : les fiches informatiques de la DCRI ne semblent pas à jour. Un comble, quand on voit le matos utilisé.

Et au fur et à mesure de la lecture des journaux du jour, cette impression d'improvisation et d'agitation médiatique perdure. Aussi faut-il tout de suite la briser en distillant des infos policières "dignes de source". "Les personnes interpellées seraient susceptibles d'avoir séjourné -ou souhaitaient le faire- en Aghanistan ou au Pakistan pour mener le Jihad, selon des sources proches de l'enquête". Autrement dit, ce sont les policiers qui indiquent qu'ils tiennent bien une base de données des candidats au djihad, chose qu'ils ne peuvent savoir qu'en infiltrant le net ou en surveillant les échanges mails, SMS ou téléphoniques. À se poser la question de l'entretien de sites recruteurs... Ceux qui harponnent depuis le début les candidats au suicide, qui s'y dénoncent en deux temps et trois clics. D'où l'intérêt de cajoler les webmasters appelant à tuer les infidèles. On l'a vu dans l'exemple du procès de SOS Minbar, ou visiblement celui chargé de gérer le site jouait à un autre jeu. Des gens un tant soit peu organisés, quoi, avec un site, un ou deux ordinateurs et un abonnement chez OVH, le FAI Roubaisien. "Mais il n'y a pas d'appartenance à un réseau. Ce sont des individus isolés avec pour la plupart un profil à la Mohamed Merah, à assuré une source judiciaire". Comment ça ? Cela devient surréaliste : on chercherait donc un "loup solitaire" en raflant des groupuscules ? On cherche des loups isolés en rabattant une meute dans un coral à grand renfort de GIGN déployé ? Les notions d'élevage ou de nature sauvage semblent inconnues des policiers.... voire ici des magistrats qui ont diligenté les enquêtes. Sur les rapports faussés fémanant de la DCRI...

Étonnant aveu en effet : la police rechercherait donc en ce moment "des profils à la Merah" nous disent les juges. Dans de cas, pourquoi chercher alors des gens faisant partie d'un réseau ? Ou pourquoi mettre ainsi en scène leur arrestation ? C'est incohérent. Totalement incohérent. Le loup solitaire n'existe qu'a très peu d'exemplaires, très souvent proche de la psychiatrie, et le profil bien plus répandu du djihadiste est celui du jeune décérébré en rupture de société voulant devenir un héros aux yeux de sa génération.. Un djihadiste, c'est comme une (mauvaise) graine : une fois repéré ses capacités à s'épanouir dans un milieu, il suffit de l'arroser régulièrement pour en faire une plante carnivote tueuse. Un vilain haricot devenu tué-mouches, à part que les mouches, cette fois, ce sont 7 cadavres dont 3 enfants. Qui sont les gens qui ont réellement entretenu la graine, voilà bien tout le problème. Pas sûr que les sites internet, même ceux montrant des décapitations à tour de bras aient pu suffire.

Ah oui, mais attention, on ne cherche pas n'importe quoi ce jour-là : "Il s'agit d'individus isolés, autoradicalisés, présentant pour certains des profils de petits délinquants, et qui se sont rendus ou projetaient de se rendre dans la zone pakistano-afghane et dans le Sahel", dit-on de source policière. La fameuse "source" étant, Hassoux et ses deux compères nous l'ayant dit, la voix indirecte de Squarcini, chargé de rattraper... ses bévues notoires. Un Squarcini qui a bien compris, comme son mentor, qu'il ne faut surtout pas tout attraper d'un coup : de même qu'on a mis 32 heures pour arrêter ce qui prend habituellement moins de 5 minutes (à descendre), on va donc étaler les prises. Cette série télévisée c'est une prise multiple organisée. Au lieu d'avoir une seule séance d'attrappe-barbus, on en aura trois, pour le même prix. C'est la nouvelle offre Sarkozy, qui vient de dévoiler un non-programme qui arriverait à faire passer celui de Marine le Pen pour un programme économique, c'est vous dire. C'est toujours ça de donné en temps d'antenne. "Les coups de filet dans les milieux islamistes radicaux devraient se poursuivre dans les semaines à venir. « La DCRI a une quarantaine de noms. Ils vont forcément tous y passer », conclut un enquêteur."  Parmi les noms, celui du responsable de Forsane Alizza, et son grand ami boucher "polygame". L'homme aux multiples femmes aux tchadors, mis en avant par Guéant pendant des semaines et qui a fini par ne rien avoir comme charges retenues contre lui (il a encore une plainte pour viol sur le dos), quel curieux hasard.... l'affaire du "polygame fraudeur" qui a fini par faire "pschitt" indique Rue89 : comment se fait-il que ces deux là s'étaient retrouvés ensemble devant les caméras ??? "En 2010, le gouvernement s’était emparé de son cas pour mettre en orbite un projet d’assouplissement de la déchéance de nationalité pour les Français immigrés, et préparer la loi sur l’interdiction de la burqa. En avril, devant l’Assemblée nationale, Brice Hortefeux déclarait : « En accord avec le Premier ministre, j’ai décidé de ne rien céder au politiquement correct. [...] Cette affaire ira jusqu’à son terme. »

Une quarantaine de noms seulement, au total, pour la mouvance dangereuse, et dès le second attentat contre des militaires, à Toulouse, personnage n'a songé à la DCRI à appuyer sur le bouton "réseau islamiste de Toulouse", où on serait retombé sur 2007, et Abdelkader Merah, invariablement ? Ils seraient 40 en France, moins d'une vingtaine au Pakistan, et la salle blanche bourrée d'ordinateurs de la DCRI n'aurait pas été fichue de retomber sur la bonne équipe ???? A qui faire croire ça ? Si peu que ça ? Oui, et d'une dangerosité toute relative !!! "Forsane Alizza n’a pourtant jamais été considéré comme une menace réelle par la police, qui estime que le groupuscule ne compte que quelques dizaines de membres. Eux en revendiquent des centaines. Sur une des vidéos du site, encore visible sur Youtube.com, figurait un « week-end d’entraînement de Forsane Alizza ». On y voit quelques hommes s’entraîner au combat en plein air ou au tir dans un centre de paint ball. Elle s’achève par une invitation de Mohammed Achamlane à rejoindre les rangs du groupe".

Des gens influencés par l'Internet... a dit Nicolas Sarkozy, dans on nouveau costume de croque-mort dans ParisMatch. Ce à quoi avait aussi conclu Claude Guéant en demandant la fermeture du site en janvier dernier."L’activisme de Forsane Alizza passait essentiellement par son site internet. Celui-ci a été fermé le 21 mars, quelques heures après que BFM-TV a affirmé que le tueur du Toulouse serait lié à ce groupuscule. Une information rapidement démentie par Claude Guéant"... Ah tiens, le site fermé par décision au JO n'aurait donc pas été fermé tout de suite. Eh bien non ! Et c'est bien ça qui cloche à nouveau. Comment a-t-on pu laisser ouvert ce site... jusqu'au jour des derniers attentats ??? Et l'arrêté du 2 mars 2012 portant application des articles L. 562-1 et suivants du code monétaire et financier alors ??? Ne visait-il pas une organisation en l'occurence Forsane Alizza, dans laquelle il y avait Achamlane Mohamed, "membre actif et fondateur de Forsane Alizza" mais aussi ; Aillet Christy (née dans le Finistère), autre "membre actif de Forsane Alizza" : en fait sa femme. Celle qui avait donné son nom comme propriétaire lors de l'inscription du site... à Austin, au Texas, ou résidait leur serveur ? Des gens ayant reçu la notification du gel de leurs avoirs début mars :

"les fonds, instruments financiers et ressources économiques qui appartiennent aux personnes listées à l'annexe font l'objet d'une mesure de gel d'avoirs. Sont interdits les mouvements ou transferts de fonds, instruments financiers et ressources économiques au bénéfice des personnes listées à l'annexe. Le directeur général du Trésor est chargé de la mise en œuvre du présent arrêté. Les dispositions du présent arrêté entrent en vigueur à la date de sa publication au Journal officiel de la République française et pour une durée de six mois".

26 personnes déjà, averties début mars de la prochaine descente chez eux des policiers, via la fermeture de leur site et qui auraient gardé des "armes" chez eux ? Pas très fûtés, les gars !. Un site fermé par décision judiciaire le 2 mars, et... actif pourtant jusqu"au 21 ? Sur son compte Twitter, le webmaster de Forsane Alizza, Abou Soulahfa (en réalité Ilyes Bahsain) avait prévenu ses copains de la fermeture dès le... 5 février, à 16H46. On ne me fera jamais croire que la police ne peut pas contraindre un FAI à fermer son site ; ou plutôt à un pays d'empêcher sa diffusion en France. En février 2009, quand on découvre à Méteren dans les Flandres un site néo-nazi hébergé en Malaisie, ce dernier se retrouve "down" dans la journée qui suit son interdiction d'apparaître en France.

Mais il y a plus bizarre encore ; dans la liste du 2 mars, figurent parmi les 26 outre Willy Brigitte, un revenant archic connu du djihad, mais aussi "Omar Diaby, Sénégalais de 37 ans qui prêchait un islam radical, loin des mosquées, recrutait les jeunes sur le terrain de foot de la cité Bon-Voyage, dans des squats du centre-ville de Nice". Or cet individu, un ancien truand, a-t-on appris récemment avait été pris dans le filet de la police le 9 décembre 2011 lors d'un banal contrôle de police. "Il s'apprêtait à faire partir trente jeunes issus de la cité Bon Voyage, à l'est de la ville, pour l'Afghanistan" avait-on alors découvert. Bref quelqu'un qui aurait pu se charger d'organiser les voyages de Mohamed Merah. Pourqui avoir attendu le 2 mars, en ce cas, pour geler ses avoirs et le ranger dans le même groupe que Forsane Alizza ? Plus étonnant encore quand on découre ses talents pour recycler de vieux prêches de 2008 en les enrobant dans son galimatias. Il disposait, visiblement, d'un petit atelier de montage vidéo. Ceux qui ont vu les vidéos des assassinats de Merah, qu'il a filmé lui-même, parlent du même type d'enrobage de propos et de séquences vidéos. Un site fermé début mars, où se connectent on le sait des gens dangereux (l'ancien truand Diaby) mais qui continue à fonctionner jusqu'au jour de la troisième tuerie ? Et pour quoi faire ? Dans le site repertorié aux Etats-Unis, on tombe sur un faux-site marchand, vendant des I-pods Apple dépassés. Ce qu'il n'a pas le droit de faire ! Un site monté à la va-vite avec un logiciel (français) ad-hoc, qui n'est qu'une façade complète. Il ne sert en fait qu'à cacher des comptes mails. Ceux par lesquels les gens de Forsane Alizza communiquaient. Des échanges bien entendu pistés par la police depuis toujours. On a l'impression, à voir ces décors véritables de faux sites, que c'est une vieille histoire qui recommence, celle dont dont je vous ai déjà parlé ici. Celle du contrôle de ces sites par la police.

Car une question lancinante revient. Et si toutes ces personnes étaient connues depuis très longtemps ? Car on commence à voir émerger, à force le même sommet d'iceberg. Prenons par exemple la partie belge du réseau de Toulouse de 2007. Commencée le 27 janvier 2006, avec un énorme coup de filet anti-islamiste en Belgique, touchant surtoutle cheikh Bassam Ayachi, surnommé "l'imam aux yeux bleus" et son association du 18, rue de Manchester à Molenbeek. "Cheikh Bassam Ayachi est connu pour avoir marié à Molenbeek le Tunisien Abdessatar Dahmane, le faux journaliste qui allait tuer Massoud en Afghanistan l'avant-veille du 11 septembre" nous rappelle DH. Il s'agît donc de ceux qui ont tout fait pour empêcher l'Alliance du Nord de réussir : des talibans, donc. Ouvertement soutenus par la CIA, on le sait : la disparition de Massoud était programmée à l'avance. Tellement programmée qu'elle a eu lieue la veille du 11 septembre 2001 ! Bassam Ayachi était donc en liaison aussi avec Malika El Aroud et son site de recrutement manipulé ! Un Ayachi venu en fait de France, et de... Provence : "de son vrai nom Bassam Abou Ata Ayachi, ce Franco-Syrien né en 46 à Alep arrive en 92 en Belgique (après la faillite du restaurant qu'il avait ouvert à Aix-en-Provence)". Ayachi a donc un profil extrêmement intéressant , à relier la France, dans le Sud, la Belgique et la Syrie : en prime il se fera ait arrêter en en novembre 2008 en compagnie de Raphaël Gendron (les deux en photo) alors qu'ils revenaient de Syrie à bord d'un camping car, lors d'une épopée digne des pieds nickelés du Djihad et des Four Lions, dont j'ai raconté ici l'histoire. A bord du camping-car, la police italienne avait découvert deux palestiniens et trois syrie, trois djihadistes en devenir, lamentablement dissimulés dans le camion. 

Or ce Cheikh Bassam Ayachi est alors celui qui était en relation avec Ali Touchent, le leader du GIA qui a été à l’origine des terribles attentats en France de 1995"Le réseau de terroristes était organisé en quatre branches : Vaux-en-Velin, Chasse-sur-Rhône, Paris et Lille, la tête de ces groupes se trouvaient Ali Touchent et Boualem Bensaïd"  précise Wikipédia. Un Touchent qui sera défini plus tard comme un membre de la police algérienne infiltrée. On ne sort jamais de la manipulation ! Le site par lequel communiquent nos jihaditstes amateurs du moment s'appelle alors Al-Mourabitoune. "Un site de sunnites, donc, de salafistes, recruteurs de banlieusards, en guerre... contre les wahhabites saoudiens (mouvement bien plus tardif, il date du XVIIIeme), visés dans les 8 textes en téléchargements tous signés du nom d’un certain Abu Malhamat... bel et bien répertorié... au Pakistan" précise Christophe Dubois du Parisien !  qui ajoute que le site présente alors une nouveauté : "Ce site en français - comme une trentaine d’autres recensés par les services de police spécialisés - présente un nouveau défi pour les policiers : celui de la guerre sainte appelant à combattre les « mécréants » en Irak et à glorifier Oussama ben Laden depuis des sites enregistrés à Karachi, Jérusalem, Londres ou New York. Al-Mourabitoune, créé en mai 2004, ne se contente pas de diffuser des nouvelles du front irakien : il diffuse des photos du pistolet-mitrailleur Beretta SMG avec leçon de montage-démontage de l’arme. Officiellement, cet outil de propagande salafiste est recensé à Islamabad (Pakistan). Qui se cache derrière Abu Malhamat, celui qui a enregistré ce site ? « C’est souvent impossible à déterminer, explique un enquêteur. Nous n’avons pas de moyens juridiques pour remonter jusqu’aux plates-formes à l’étranger. » Des recherches permettent de savoir que plus de la moitié des utilisateurs s’y sont connectés de France et qu’Al-Mourabitoune a succédé à Assabyle.com, géré par un Français de Belgique, Abdel Rahman As-Soury, et par le Centre islamique belge. " Un Abdel bien empêtré pourtant dans Linux.... pour un gestionnaire de site, ça la fout mal Capturé en 2008 avec Ayachi, Raphaël Gendron, est informaticien de formation, c'est lui le responsable du site, il a grandi dans le XVIIIe arrondissement de Paris, et c’est aussi le responsable du site internet du centre islamiste de Molenbeek. Voici comment ils se présentait sur leur site islamiste :

 "Nous sommes un groupe de musulmans francophones de diverses nationalités et résidant dans différents pays. Notre but commun est d’enseigner et propager l’unique religion agréée par Allah, l’islam, dans son ensemble (spirituel, idéologique, politique, rituelle...). Nous appelons aussi les musulmans à défendre leur religion partout où elle est en danger et d’utiliser la science et la prêche (lorsqu’il s’agit d’agression idéologique et doctrinal) mais aussi les armes et la violence (lorsqu’il s’agit d’agression physique et militaire) pour stopper toutes attaques visant à éradiquer l’islam authentique, celui transmit par Ahl Es Sounnah Wal Jama’aah depuis 14 siècles." Une prose pas très différente de celle du groupe qui vient de se faire arrêter !

Bref, dès 2006, toute la filière est déjà existante et en prime, bien qu'installé en Belgique, elle s'en est déjà prise à Nicolas Sarkozy ! Dans leur site, l'antisémitisme présentait également une part importante : "Mais le fond de commerce d’assabyle a été repris par www.ribaat.org, un site posté à Peshawar au Pakistan. Et le texte sur « la fin du peuple d’Israël » s’y trouve toujours." ajoute Christophe Dubois du Parisien. Mais fait intéressant et révélateur d'une vieille histoire, le journal belge associait la demande de fermeture du site avec des injures contre le ministre de l’intérieur français de l’époque. Selon le site Israel News, voici le texte incriminé dont il ne reste que le titre "The page titled "Top 10" includes a document titled "When Death Becomes Beautiful, Mr. Sarkozy"... en français, le texte affirmait "Lorsque le dialogue sera interrompu, à ce moment-là les papillons se jetteront sur la lumière et tomberont dans les flammes sans se préoccuper de la mort pour se sauver des tunnels de l'obscurantisme. Et alors la mort deviendra belle Monsieur Sarkozy, Monsieur le Ministre de l'Intérieur de la France ! Je vous fais part de mon inquiétude car je crains que les choses ne se déroulent ainsi" avait-il écrit." Eloquent, en effet : menaces de mort à ministre, et futur chef d’Etat. L’article fouillé précisait aussi un détail surprenant : "Cheikh Bassam Ayachi n’a pu être interpellé fin janvier : il se trouvait en Syrie, semble-t-il. Ainsi que son fils. " Il y a 3 ans, notre bouteur de feu se promenait déjà beaucoup semble-t-il pour un si petit imam. En camping-car jusqu’en Syrie ???" avait-je alors écrit. Une Syrie devenue plaque tourante des entrées en Irak ou en Afghanistan, on l'a vu. Ayachi, plaque tournante d'un système car "français d´origine syrienne"... N'aurait-on pas trop lâché la bride sur cet imam menaçant ? Ne l'aurait-on pas laissé un peu trop circuler à sa guise, car lui aussi sera emprisonné lors d'un banal contrôle routier par des policiers plus zêlés que d'autres, car ils se feront prendre ses pieds nickelés à leur retour, et non à l'aller !

Ce qui se passe avec Forsane Alizza ressemble donc à un air connu. Le cheikh Bassam Ayachi était fort ressemblant au leader de Forsane Alizza et ses méthodes d'entraînement d'opérette : "Pour ce qui est d'avoir la paix, c'était un peu moins vrai hier matin. S'il reste à prouver qu'il a contribué à envoyer des kamikazes en Irak, cheikh Bassam est clairement soupçonné d'avoir organisé des stages sportifs dans les Ardennes, d'avoir promulgué des endoctrinements contraires à nos valeurs, d'avoir célébré des mariages contraires à nos lois, et de pratiques médicales parallèles comme l'exorcisme et la sorcellerie (en août 2004, ces pratiques ont tué une Schaerbeekoise de 22 ans, Latifa, dont on apprend qu'elle avait fréquenté la mosquée de Molenbeek" précise le journal.

Un Cheik arrêté en 2008 en Italie, à Bari, et toujours depuis en attente de jugement. L'homme avait été annoncé alors comme très malade... et son site avait aussitôt retrouvé une nouvelle jeunesse : "Le site islamiste en langue française Assabyle.com, déclaré coupable d´incitation à la haine raciale et d´antisémitisme et fermé en 2006, a fait son retour en ligne en 2009 pour œuvrer à la libération du Cheikh Bassam Ayachi, 63 ans, citoyen français d´origine syrienne détenu en Italie, où il est soupçonné d´implication dans des activités terroristes et d´affiliation à Al-Qaïda." Un site suspendu par décision de justicen et qui renaît de ses cendres, comme celui de Forsane Alizza, arrêté officiiellement et qui continue à fonctionner durant toutes les tueries !

Forsane Alizza est donc avant tout un coupé-collé de nos pieds nickelés belges, recruteurs de jihadistes infiltrés jusqu'au trognon par différents services secrets : "Forsane Alizza n’a pourtant jamais été considéré comme une menace réelle par la police, qui estime que le groupuscule ne compte que quelques dizaines de membres. Eux en revendiquent des centaines. Sur une des vidéos du site, encore visible sur Youtube.com, figurait un « week-end d’entraînement de Forsane Alizza ». On y voit quelques hommes s’entraîner au combat en plein air ou au tir dans un centre de paint ball. Elle s’achève par une invitation de Mohammed Achamlane à rejoindre les rangs du groupe". Des pieds nickelés à l'instar de leurs amis belges (le réseau toulousain de 2007 remontait jusqu'en Belgique) aux connaissances religieuses bien trop faibles pour pouvoir espérer être reconnues par les docteurs de la religion, même dans leur branche sectaire qu'est le salafisme "Sur Youtube, les internautes se sont d’ailleurs pas privés de moquer leur amateurisme guerrier, les traitant de « bouffons » ou de « charlots. » A quoi quelqu’un, sans doute membre de l’association a répondu : « A ce que je vois ca fait rire beaucoup de gens… HamdouliAllah (Dieu Merci) arrivera un temps ? ou les rires seront dissimulés. » Des bouffons, voilà ce qu'on vient d'arrêter devant les caméras !

En fait, la façon de "pincer" des prétendus islamistes (moqués par leurs pairs) est symptomatique ds techniques du FBI, qui lui peut se permettre d'ajouter ce que la loi française interdit de faire : la provocation, comme celle très courrue aux Etats-Unis sur une aide aux préparatifs d'attentats : des jeunes manipulés, sur le modèle de ce que fait aux Etats-Unis le FBI et dénoncé ici  : des jeunes montés en pression via le net, à chaque fois. Tous ceux pincés aux states étaient assidus à des forums islamiques extrémistes. Le FBI est allé à chaque fois jusqu'à leur fournir de fausses bombes, en les infiltrant, ce que la loi française interdit de faire. "Oh, très longtemps d’après ce qu’on apprend ce jour-même par dépêche d’agence ! Brut, ça donne ça comme nouvelle info : "plusieurs agences fédérales américaines, dont le FBI, ont piégé un adolescent d’origine somalienne en lui faisant croire qu’il allait participer à un attentat à la voiture piégée dans le centre de Portland, principale ville de l’Etat de l’Oregon. Mohamed Osman Mohamoud, âgé de 19 ans, a été arrêté vendredi et a été inculpé de tentative d’usage d’arme de destruction massive, a indiqué le département américain de la Justice, vendredi soir. Le FBI et plusieurs autres agences de sécurité avaient fourni à Mohamoud une fausse bombe et avaient fait croire au jeune homme que celle-ci serait utilisée lors de l’illumination d’un arbre de Noël dans le centre de Portland." Ou l’on remarque tout de suite cette annonce pour le moins surprenante qui fiche à vrai tout en l’air : "le FBI (...) avait fourni à Mohamoud une fausse bombe".... qui résume assez bien le problème il me semble. Pour entretenir la peur auprès des gens, on en est au stade de se sélectionner un ou deux cintrés attirés comme des mouches par des sites soi-disant djihadistes contrôlés et surveillés par les services secrets, de ramasser à la volée les prétendants aux exactions, de les contacter en leur fournissant le matériel (factice, tiens, ça recommence !) nécessaire, de laisser mijoter et d’attendre de prendre sur le fait le candidat au suicide ou à l’attentat. Génial : à quand une case sur Facebook spécial jihad ? Cochez-là si vous avez envie de poser des bombes ou de devenir kamikaze, la maison fournit les (faux) explosifs ! On en est là de la mascarade, et elle devient sinistre, avec une manipulation évidente de jeunes exaltés entretenus et choyés".

En France, on a semble-t-il suivi la même voie, avec Mohamed Merah. Si bien qu'aujourd'hui la mise en scène des arrestations d'un groupuscule pour le moins particulièrement ridicule laisse entendre que des jeunes gens, comme aux Etats-Unis peuvent être sollicités par certains services secrets, et être manipulés sans qu'il n'y ait chez eux de véritable vocation à finir kamikaze. Beaucoup reviennent en ayant constaté qu'ils s'étaient fait avoir sur toute la ligne. Devenus chair à canon de manipulations qui les dépassaient. Des pantins, dont les ficelles sont tirées par d'autres.

Voici ma conclusion du 13 mai 2009 sur l'affaire du camping car aux barbus. "Résumons : deux espinguoins barbichus fichés partout se baladent en camping-car à travers toute l’Europe (ils venaient de Grèce pour entrer en Italie, ce sont les rois du détour, ou ils n’ont pas de Google Map à bord et encore moins de GPS), avec à bord 5 nouvelles recrues, la camionnette pleine d’éléments compromettants (DVD, CDs, clés USB dit-on). Ils sont fichés depuis plus de 10 ans pour le plus âgé, vont régulièrement en Syrie, terre d’accueil et d’espionnage... leur tête a circulé sur tous les sites vidéos en ligne, de You Tube à Daily Motion, leur site internet négationniste qui est un appel journalier au meurtre n’est toujours pas fermé.... et sont en cheville avec celle que l’on présente comme "une des plus importantes djihadistes sur internet en Europe"... et on devrait y croire tel quel ? Personnellement, j’ai du mal, à tout vous avouer.  "Ce sont deux personnages très importants en Europe pour al Qaida" précise le responsable de la police italienne. Je ne savais pas qu’Al Qaida avait le droit de se balader librement jusqu’en Syrie, pouvait tenir des sites internet prêchant ouvertement les thèses de Faurisson, et pouvait vendre aussi facilement au marché du coin des DVDs djihadistes. Je dois être resté naïf, sans doute. Moi qui croyait bêtement que Ben Laden se cachait... au Pakistan, à Peshawar, ou dans ses environs". Pour indication, Abbottabad, ou est censé avoir été abattu Ben Laden est à 150 km, par la route, de Peshawar, où il a également habité quelque temps... à deux heures de trajet en voiture de cette ville. Il y a trois ans, je vous avais déjà localisé l'homme le plus recherché au monde. En vous expliquant que ces djihadistes d'opérette n'étaient que les marionnettes des services secrets de différents pays, dont les Etats-Unis, le Pakistan... et la France.

  (*) Il y a en effet du Four Lions chez les fêlés de Forsane Alizza, c'est une évidence tant ils sont grotesques. Four Lions, film néssaire sinon obligatoire, qui devrait ressortir en salle en ce moment, tiens, ça dynamiterait ce que tente de faire Patrick Buisson. Un film ainsi résumé : "Faussement animé par une haine convenue de l'occident, Omar est déterminé à devenir un soldat du djihad en Angleterre. Avec ses amis, il décide de monter le coup décisif qui fera parler d’eux et de leur cause. Problème : il sont très cons et sont dirigés par un émir encore pire. Le film est humoristique. Il faut le dire, car nous vivons dans un monde où tout doit être écrit dessus. Surtout quand il s'agit d'humour. Là c'est gonflé, tourner en dérision des islamistes c'est courir le risque d'attraper un coup de fatwa sur les doigts. Bref ces moudjahidines d'occasion, malgré leurs origines sont de vrais Anglais qui ne parlent aucune autre langue, ce qui ne les aidera pas durant leur stage de formation au Pakistan, d'où il seront exclus tant ils sont stupides. Ils persévèrent, dressent un corbeau piégé et joue à saute-mouton à l'explosif.  Comique de situation, dialogues crétins, nous sommes en Angleterre, l'épine dorsale du non sens. « We are four lions » nous fait penser aux Monthy-python. Pour vous donner un aperçu, imaginez le dialogue surréaliste entre deux tireurs d'élite qui hésitent à prendre pour cible un ours dont la ressemblance avec un wooky porte à la confusion. Pour info, ours et wooky sont des déguisements de coureurs du marathon de Londres. L'un est un coureur, l'autre est un moudjahidine lesté aux explosifs. Devinez qui va mourir. Mieux qu'une pantalonnade, le scénario nous livre quelques sentiments, par-ci par-là, qui ne manquent pas de pertinence. Vous devriez allez le voir avant qu'un attentat à coups de loukoums ne détruise la salle ou il est projeté." Les scènes de tournage, tour aussi hilarantes, ne sont pas si différentes de celles vues des entraînements au tir à la peinture de Forsane Alizza !!!

 

on peut relire ceci :

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/les-pieds-nickeles-d-al-quaida-55940

ceci également :

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/al-qaida-branquignols-et-cie-84959

extrait 

"Je vous l’avais déjà dit pour le site de Malika El-Aroud au look si changeant de procès en procès, histoire confirmée avec l’arrestation d’un groupe terroriste en Belgique, à Anvers .... qui se rendait tous les jours sur un site du même tonneau surveillé depuis des mois par le FBI... le site d’Ansar Al mudjahidin...alias "ansar1", alias "ansarnet", un nom qui rappelle plein de choses. Celui de "Minbar", celui qu’entretenait la célèbre burqaïste belge, reine de la propagande en arabe : sans jamais l’avoir parlé et encore moins écrit : une belle prouesse, dont on salue la manipulatrice au passage : franchement, c’est prendre les gens pour des imbéciles un énième fois que de laisser entendre qu’elle aît pu, avec le peu de bagage intellectuel dont elle dispose, fournir des textes en arabe sur son site ! Belphegor en prison, son pot à miel continue étrangement à fonctionner. Lors de son précédent procès, El-Aroud avait pourtant lâché la phrase "j’avais besoin de partir, je n’en pouvais plus ici après des années de harcèlement et de menaces, j’en avais marre des procès, des écoutes, des caméras en face de ma rue, des filatures. Je voulais partir, tout le monde le savait, j’avais même organisé mon départ avec la police. Je n’ai pas pu partir à cause de ma maladie, j’avais du mal à bouger, j’ai été voir un psychiatre"... personne n’avait sursauté dans le prétoire à ’expression "organisé mon départ avec la police" ! Parmi les gens arrêtés à Anvers, des membres du mouvement d’Anjem Choudary, provocateur grotesque ayant avoué avoir reçu la même "illumination" que Georges Bush après un passé d’alcool, de drogue et de mauvaise vie... ses photod’avant et après sa "conversion" sont représentatrices il me semble de la manipulation du MI5 anglais et de la CIA, de même que l’autre grotesque représentant de Shariah4Belgium, bien connu ici-même comme provocateur né. Choudary, dans la presse anglaise a été logiquement taxé de "meilleur recruteur existant pour le BNP" ! "A chaque fois qu’un des groupes sectaires d’ Anjem Choudary à ouvert la bouche, les médias britanniques nous en ont joyeusement offert des rapports juteux" notait le fort juste Harry’sPlace. Chez Agoravox, même topo : seuls les extrémistes de droite avaient pu tomber dans un tel panneau. On voudrait fabriquer la haine et un sursaut nazillon qu’on ne s’y prendrait pas autrement. Des incendiaires de Reichstag, affublés d’un torchon sur la tête : des gars si pratiques à certains. De la manipulation pure et simple. "


Moyenne des avis sur cet article :  3.38/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

74 réactions à cet article    


  • Leviathan Leviathan 6 avril 2012 10:31

    Rapport Europol
    TE-SAT 2011 - EU Terrorism Situation And Trend Report
    https://www.europol.europa.eu/sites/default/files/publications/te-sat2011.pdf

    (Voir page 38 en particulier : 0 attaque islamiste en 2010)


    • morice morice 6 avril 2012 10:48

      ET.... ???

      franchement, vous le faites exprès là...

      The internet and online jihadist forums are a major con- tributing factor to the radicalisation of vulnerable indi- viduals. Social networks are also considered useful com- munication channels for Islamists. In addition, organised meetings in private homes or mosques provide personal contacts. These are often essential to the radicalisation and recruitment processes.


      c’est exactement ce qui est dit ici : les sites, contrôlés oar les polices des états !


      c’est d’un CREUX, ce rapport !!! 


      • morice morice 6 avril 2012 10:49

        ZERO attack en effet.


        en somme, il n’y aurait eu qu’en France en 2012....

        • Nenuphar Nenuphar 6 avril 2012 18:32

          Décidément Morice fait une fixation sur l’islamisme c’est tellement à la mode sarkozienne. 


          Votre pavé est une sorte d’explication de l’inexplicable. En ce sens, comme pas mal de personnes, ici ou ailleurs mais surtout en France, vous versez dans la désinformation, sciemment, méthodiquement, quotidiennement même. Vous êtes sur ce sujet, l’islamisme donc, un de ceux qui font croire qu’il maîtrise le sujet en allant piquer d’ici ou delaà, des info glanées sur le net en ne bougeant pas le cul de la chaise.

          Etes-vous allé en Afghanistan, au Pakistan, en Irak ? Certainement pas ! Allez, je vous demande seulement, êtes vous allé en Libye, au Mali ou tiens, juste en Algérie, la supposée patrie de Merah dont on voulait absolument faire imputer « l’origine » des meurtres commis par l’extérieur, gouvernement et merdias à sa botte compris ? Non évidemment, vous n’y êtes pas allé. 

          Nulle part, dans ces endroits dont on nous dit, à l’exemple de Ben Laden, qu’il enregistrait des vidéos et les envoyait à El Jazeera. Pensez vous raisonnablement que ce Ben Laden ou son successeur El Zawayhiri, puissent de la grotte où ils étaient terrés enregistrer des vidéos et avant ça commettre les attentats du WTC ?

          Tiens encore une petite précision sur le lien que vous donnez comme étant islamiste défendant cheikh Bassam Ayachi, « Assabyle.com ». 

          Ce site n’est pas islamiste, pas du tout ! Il est sioniste, si, si, vous pouvez le voir en cliquant sur le même lien cité. C’est un false flag tout comme les attentats du WTC, tout comme ceux de Merah et de bien d’autres, y compris votre laïus qui, pourrait passer pour une défense des musulmans que certains assimilent sans distinction à des islamistes amis en fait, vous êtes vous même à encourager cette peur nauséeuse qui aurait pour origine les musulmans tant stigmatisés par Nicolas Sarkozy de Nagy Bosca, d’origine hongroise, qui veut encore être président sur des faux et usages de faux.

          Je ne me rappelle pas de celui qui a dit : « il n’y a pas beaucoup de musulmans en France, il ya surtout beaucoup de racistes ».  

        • morice morice 6 avril 2012 18:51

          Etes-vous allé en Afghanistan, au Pakistan, en Irak ? Certainement pas ! Allez, je vous demande seulement, êtes vous allé en Libye, au Mali ou tiens, juste en Algérie, la supposée patrie de Merah dont on voulait absolument faire imputer « l’origine » des meurtres commis par l’extérieur, gouvernement et merdias à sa botte compris ? Non évidemment, vous n’y êtes pas allé. 


          tous les historiens ont vécu au temps des Egyptiens et des hommes préhistoriques, c’est bien connu

          déjà lu argument crétin, mais celui-là c’est le pompon.

          Bernard Squarcini, qui a interrogé Merah, est-il allé au Pakistan ?

          NON.

          Nicolas Sarkozy a affirmé que Merah n’est jamais allé là-bas : s’est-il rendu dans les centres d’entraînement pour le vérifier ? 

          NON

          quand je dis argument de crétin, je suis gentil je pense.

        • morice morice 6 avril 2012 18:52

          Nulle part, dans ces endroits dont on nous dit, à l’exemple de Ben Laden, qu’il enregistrait des vidéos et les envoyait à El Jazeera. Pensez vous raisonnablement que ce Ben Laden ou son successeur El Zawayhiri, puissent de la grotte où ils étaient terrés enregistrer des vidéos et avant ça commettre les attentats du WTC ?


          ça ne fait que 5 ans que je le dis ici, ça...

        • Nenuphar Nenuphar 6 avril 2012 22:21

          L’histoire des « islamistes » on la vit actuellement, elle est votre tasse de thé, vous vous gargarisez avec. 


          Ne pas être de votre avis ne vous autorise pas à traiter votre contradicteur de crétin. On voit bien comment vous considérez la liberté d’expression que vous reprochez aux « islamistes » de museler. Vous êtes pareil en ce sens, vous êtes un intégriste.


        • Nenuphar Nenuphar 6 avril 2012 22:41

          Puisque vous affirmez avoir rabâché, « ça, ici » pourquoi alors parlez vous encore des « islamistes » qui n’existent pas, sauf dans les esprits mal intentionnés.


          Je vous rappelle, au passage, que ceux qu’on nomme « islamistes », sont des pratiquants rigoureux, en somme ils pratiquent leur religion tout comme les orthodoxes juifs ou chrétiens. 

          L’« islamisme » a bon dos pour rameuter les foules et faire peur aux gens qui sont bernés par les merdias. Un exemple, on parle et on en ressasse le terme de charia ceci et charia cela, alors que c’est la traduction de loi, tout simplement mais pour une personne qui n’écoute ou lit que des info. déviationnistes et racistes qui lui bourre la tête, à dessein, avec ce terme, on lui fait croire qu’il s’agit de tuer, « burqariser » et que sais-je encore.

          Je vous fais également observé que les pays de l’OTAN, qui incluent maintenant la France, par la grâce de Sarkozy de Nagy Bosca, ont mis le foutoir en Libye, en Syrie, au Mali et avant ça en Egypte, en Tunisie et, cerise sur la gâteau, passent des accords avec des « islamistes » tant décriés, surtout en France, pour des raisons évidentes, en particulier celle du forçage à l’élection du sortant, d’origine hongroise. 

          On en arrive même, comble de l’ironie, à dire qu’il existe maintenant des « islamistes » modérés et il faut donc croire ces couillons qui font ce distinguo et qui nous prennent vraiment pour des demeurés. Tout comme vous d’ailleurs qui leur servez la sauce.

        • morice morice 6 avril 2012 23:07

          Ne pas être de votre avis ne vous autorise pas à traiter votre contradicteur de crétin. 


          Ecoutez là, j’en ai un peu assez, entre Yang qui vient m’insulter tous les jours, Tall qui menace ma famille et aujourd’hui un gugusse qui ne pense que parce qu’il a pu voir et toucher venu me dire que mon titre d’enseignant n’existait pas, je trouve que ça suffit là. Yang en est à plus de 400 diffamations graves à mon égard : peut-être que si la modération l’empêchait de venir m’insulter je serais moins vindicatif : 400 insultes, dont avant hier celle de « salifiste ». Vous résisteriez, vous, à ce torrent de boue régulier ?

          Maintenant, je peux aussi vous le répéter : de poser la question « Etes-vous allé en Afghanistan, au Pakistan, en Irak ? Certainement pas ! Allez, je vous demande seulement, êtes vous allé en Libye, au Mali ou tiens, juste en Algérie, la supposée patrie de Merah dont on voulait absolument faire imputer »l’origine« des meurtres commis par l’extérieur, gouvernement et merdias à sa botte compris ? Non évidemment, vous n’y êtes pas allé » est bien un avis de CRETIN. Car il empêche TOUTE ECRITURE, car personne n"a le don d’être partout à la fois, et celui qui vient, ici comme ailleurs tenir ça comme ARGUMENT en tient une bonne de couche. Que ce soit CLAIR.

          Si vous ne vous en rendez pas compte, qu’il s’agit d’une IDIOTIE, digne d’un comptoir de bistrot après 23 verres, c’est d’autant plus grave.

          Non, je n’y suis pas allé. Et aucun journaliste qui a fait la description des camps d’entraînement pakistanais non plus, car PERSONNE D’AUTRE QUE DES KAMIKAZES n’y est allé !!!

          Est-ce si difficile à comprendre ????

          En prime vous n’aviez rien pigé à ce que j’ai écrit, car cette MANIPULATION par des ETATS, je la condamne ici depuis 5 ans.

          Alors quelqu’un qui pige aussi peu ce qu’on peut écrire, pardonnez-moi, mais c’est tout sauf quelqu’un pour venir donner des leçons ici.

          Apprenez à lire, d’abord, et après on reparlera de votre intelligence supposée ou prétendue.

        • Nenuphar Nenuphar 7 avril 2012 00:21
          Si vous ne vous en rendez pas compte, qu’il s’agit d’une IDIOTIE, digne d’un comptoir de bistrot après 23 verres, c’est d’autant plus grave.

          Non, je n’y suis pas allé. Et aucun journaliste qui a fait la description des camps d’entraînement pakistanais non plus, car PERSONNE D’AUTRE QUE DES KAMIKAZES n’y est allé !!!

          Vous le dites si bien qu’il m’est presque inutile de le confirmer. Donc vous n’y êtes pas allé et tous les journaleux que vous citez aussi. A quoi bon alors nous décrire quelque chose ou une théorie dans laquelle vous ne vous êtes pas imprégné ? 

          Oui, effectivement vos propos sont dignes d’un comptoir de bistrot, après seulement 3 verres de piquette et je n’ai pas envie de les lire. Chacune des personnes ici présentes, dit la même chose, vous vous étalez sur un sujet que vous n’avez pas vu, pas compris et développé par oui dires.

          Vous avez en plus un sacré culot à vouloir vous faire passer pour une victime alors que vous l’avez bien cherché par la provocation et l’impossibilité de vous contredire sous peine de se faire appeler Arthur. 

          Vous devez avoir passé pas mal de temps à compulser des sites et à y glaner des infos aussi vaseuses les unes que les autres, puisque je vous le rappelle, vous affirmez qu’aucun journaliste ni vous même n’êtes allé nulle part pour le vérifier.

          Alors, moi, oui moi, je ne lis pas des histoires à dormir debout et j’ai pas envie d’être embrigadé et au lieu de faire de la propagande sur le dos des musulmans, parlez nous de choses que vous connaissez, celles dont vous avez une expérience vécue.   


        • Cocasse Cocasse 6 avril 2012 10:51

          J’ai pas eu la patience du lire la totalité de votre article, mais vous décrivez assez bien la situation.
          De mon coté, je résumerais ça par :
          On connait la messe des médias au service de pouvoir, esbroufe, spectacle, agitation stérile, propagande de bas niveau, intox. Tout le tralala habituel quoi.


          • morice morice 6 avril 2012 10:59

            J’ai pas eu la patience du lire la totalité de votre article, mais vous décrivez assez bien la situation.


            ah dommage il y a une perle au milieu...

            le boucher polygame, grand copain du Cheik qui ressemble à Mr Bean.

          • Cocasse Cocasse 6 avril 2012 11:49

            Désolé, mais je le finirais quand j’aurais un peu de temps.


          • morice morice 6 avril 2012 18:56

            Ce site n’est pas islamiste, pas du tout ! Il est sioniste, si, si, vous pouvez le voir en cliquant sur le même lien cité. C’est un false flag


            dites-moi vous SAVEZ LIRE ou pas ?

            Car c’est aussi ce que je dis...

            le MEMRI et SITE GROUP, je ne vous ai pas attendu pour en parler ...

          • morice morice 6 avril 2012 10:58

            http://fr.news.yahoo.com/guéant-annonce-nouvelle-arrestation-dun-islamiste-radical-présumé-083801852.html


            et hop, un nouveau capturé.Manquait la filière Tchetchène en effet...

            comme celui-là, je parie....


            Et si ça ne vous suffit pas encore, je vous ai trouvé un autre clone... vous vous souvenez de la fameuse Malika El-Aroud, l’ ex-femme du trucideur du « Lion du Panshir » (Massoud) qui purge en ce moment une peine de prison en Belgique. J’ai toujours dit que ses façons de faire et l’interdiction de la filmer de face lorsqu’elle ne portait pas sa burqa était douteuse. De quelles protections bénéficiait-elle ? Même Rue89 l’avait rappelé : « Le réseau Minbar-sos a même intéressé la CIA, qui avait dépêché une équipe en Singine, l’un des districts du canton de Fribourg, pour surveiller le couple, lequel avait des contacts avec les chefs talibans dans le Waziristan. » Surveiller, ou entrer en contact avec ? Elle était en fait connue comme le loup blanc : la journaliste Christiane Amanpour, qui avait récemment interviewé Kadhafi l’avait elle aussi interviewée dans une émission consacrée à...Ben Laden... Le site djihadiste qu’elle écrivait en anglais l’était tout autant, douteux : en s’y inscrivant, les prétendants kamikazes s’inscrivaient directement dans les registres de la CIA. Restait plus qu’à les cueilir, où à les retourner. Et bien je viens de vous trouver son double : elle s’appelle Filiz Gelowicz, elle est allemande, et c’est en est une qui nous rappelle tant notre célèbre pot de miel... elle est mariée à un allemand devenu djihadiste et comme El-Aroun a ramassé des fonds pour les djihadistes et a aussi été en contact avec les terroristes pakistanais comme ceux de Mumbaï. Et comme El-Aroud, pas moyen de la voirautrement que sous son voile noir. Idéal, non ? Le problème, c’est quand on la compare aux photos de celle présentée comme El-Aroud dans la presse américaine.... voici la première, et voici Gelowiz... gaguesque, non ?

            gagesque...

            • Laurent 6 avril 2012 11:49

              Décidément Morice, vous ne savez pas faire court. Je ne parlerai pas de la lourdeur du style, d’autres l’ont déjà fait, ni du fond, mais simplement de la concision.
              Un des qualités principales d’un journaliste digne de ce nom c’est la capacité à faire un tenir un récit ou une argumentation complet(e) et cohérent(e) dans un minimum de place, ce sans trahir les faits et dans la mesure du possible l’objectivité que (devrait) demander la fonction.
              Ce reproche peut d’autant plus s’appliquer à votre cas quand on voit que dans votre profil vous vous targuez d’avoir été journaliste, rappelez vous donc quand vous deviez tout faire rentrer dans 2 colonnes.

              De nombreuses fois, je commence un de vos articles, le sujet étant potentiellement intéressant, mais rapidement quand je vois la longueur de l’article et surtout votre manière de tout délayer , j’abandonne.

              D’ailleurs, au vu des quantités de prose déchargées sur AV, on peut se demander s’il n’y a qu’une personne derrière ce pseudo (si c’est le cas alors c’est une personne qui ne fait que cela). Malheureusement la quantité ne fait pas la qualité.

              On peut également se poser la question de la modération sur AV et sur le comité de rédaction quand on sait que le motif « article trop long » fait partie des motifs de refus. Mais bon les règles de publication sur AV sont un débat récurrent.

              Allez essayez de faire plus court, rappelez vous les résumé/discussions de quand vous étiez professeur ou élève.

              Ah au fait, autre sujet complètement différent, dans votre profil, vous mettez en avant le titre de PEGC, comme celui de professeur des collèges, ce qui est exact, mais il serait bon de rappeler que les PEGC ont principalement été créés pour pallier au manque de professeurs certifiés (ayant donc passé le CAPES) en recrutant des personnels n’ayant pas passé le concours mais pouvant justifier d’une expérience professionnelle en rapport avec la matière à enseigner. Les PEGC enseignaient d’ailleurs généralement deux matières sans rapport l’une avec l’autre (par ex. Math et Espagnol) ce qui est un pur non sens.
              Beaucoup d’enseignants se sont battus à l’époque contre ce statut qui amenait une baisse du niveau de l’enseignement, tout en exploitant des personnes en leur faisant faire le même travail (voire plus) que les professeurs certifiés et en les payant moins. Dans mes souvenirs de collège, les profs à 2 matières (ce qui était le moyen de les répérer) étaient les boulets de l’établissement.

              Le vrai diplôme de professeur de collège c’est le CAPES pas autre chose.

              Maintenant il est clair qu’il y a bien évidemment eu de très bons PEGC et de très mauvais « Capessiens » mais le statut lui même était un non sens.


              • morice morice 6 avril 2012 12:11

                D’ailleurs, au vu des quantités de prose déchargées sur AV, on peut se demander s’il n’y a qu’une personne derrière ce pseudo (si c’est le cas alors c’est une personne qui ne fait que cela). Malheureusement la quantité ne fait pas la qualité.

                vieille charge habituelle des TROLLS ici : je serais plusieurs.

                c’est FAUX. Je suis seul.

                Ah au fait, autre sujet complètement différent, dans votre profil, vous mettez en avant le titre de PEGC, comme celui de professeur des collèges, ce qui est exact, mais il serait bon de rappeler que les PEGC ont principalement été créés pour pallier au manque de professeurs certifiés (ayant donc passé le CAPES) en recrutant des personnels n’ayant pas passé le concours mais en recrutant des personnels n’ayant pas passé le concours mais pouvant justifier d’une expérience professionnelle en rapport avec la matière à enseigner. 



                ah tiens, en voilà un qui ressort ça. vous avez tout faux : « en recrutant des personnels n’ayant pas passé le concours mais en recrutant des personnels n’ayant pas passé le concours mais pouvant justifier d’une expérience professionnelle en rapport avec la matière à enseigner »

                c’était une formation de deux ans à d’Ecole Normale, l’ancêtre des IUFMs

                venir ainsi balancer ce genre de chose vous raccroche à la même meute de bar, dont le responsable lui aura été instit toute sa vie... la prochaine fois, renseignez-vous !

                Le vrai diplôme de professeur de collège c’est le CAPES pas autre chose.

                C’est FAUX : j"ai toujours eu le titre de professeur de collège.


                leur avancée de carrière :


                ce que confirme Vanneste...

                votre entreprise ce jour est donc une diffamation manifeste, établie sur des preuves qui n’en sont pas : visiblement vous ne connaissez même pas les textes officiels.

                Dans mes souvenirs de collège, les profs à 2 matières (ce qui était le moyen de les répérer) étaient les boulets de l’établissement.

                c’est bien une DIFFAMATION manifeste.


                en ce sens, je demande à la modération de prendre une décision à votre égard : vous êtes REDACTEUR, et venez m’insulter.... ce jour.

                un Yang bis.


                • Laurent 6 avril 2012 12:38

                  Décidément vous êtes fidèles à votre réputation, et en plus vous utilisez le terme de diffamation à tort et à travers.

                  Diffamer :
                  Chercher à porter atteinte à la réputation ou à l’honneur de quelqu’un par des écrits ou des paroles.

                  Quand est-ce que j’aurais fait cela ?

                  Je n’ai fait que parler du statut des PEGC en rappelant que le passage standard pour être professeur de collège a toujours été le CAPES.

                  Sur les PEGC, voici un extrait d’un site du SNIUPP :

                  "...les années 60 et 70 ont été marquées par ce qu’on a pu appeler « l’explosion scolaire » : entre 1965 et 1975, on construit 2345 collèges (près de 2 tous les 3 jours). La demande d’enseignants est pressante et pour y répondre, l’état crée les centres de formation et le corps des PEGC.

                  Les PEGC vont « cohabiter » avec diverses catégories de professeurs, dans des conditions de grande inégalité : différences de salaires, d’horaires hebdomadaires (à l’origine 23 heures de cours pour les PEGC).« 

                  Je ne dis pas autre chose, les PEGC ont bien été créés pour pallier au manque de diplômés du CAPES et les conditions de recrutement étaient moins drastiques. Argument utilisé pour les faire travailler plus et les payer moins en tout cas au départ.

                  Maintenant ne venez pas me dire que les PEGC n’avaient pas deux matières, et si vous pensez que quand on est qualifié pour enseigner le français on l’est également pour enseigner les maths, tout ça avec deux ans à l’école Normale, alors je n’ai rien à rajouter.

                  Quant aux PEGC boulets dans les collèges, j’appelle en témoignage ceux qui étaient au collège dans les années 70/80 , qu’on ose me dire que dans la majorité des cas, les professeurs qui enseignaient deux matières différentes (donc des PEGC) n’étaient pas ceux qui avaient les plus mauvaises classes, ou bien ceux qui enseignaient les secondes langues (l’enseignement des langues ayant toujours été minable en France alors la seconde je n’en parle pas), et souvent ceux qui étaient le plus chahutés.

                  Ah, au fait ; vous ne connaissez pas non plus le sens du mot insulte décidément, pourtant vous pratiquez ce sport à longueur de commentaires.

                  Ah oui, au fait je veux bien croire que vous êtes seul, j’avais mis un »ou" dans ma phrase, dans ce cas votre vie c’est AV ceci expliquant cela. Je prendrai pas plus de temps car j’ai une vie ailleurs que sur AV.

                  Alors bonnes éructations, lâchez vous visiblement cela vous plaît. Au moins comme cela je vous donne une raison d’exister face à votre écran.
                   


                • morice morice 6 avril 2012 21:16

                  Quant aux PEGC boulets dans les collèges, j’appelle en témoignage ceux qui étaient au collège dans les années 70/80 , qu’on ose me dire que dans la majorité des cas, les professeurs qui enseignaient deux matières différentes (donc des PEGC) n’étaient pas ceux qui avaient les plus mauvaises classes, ou bien ceux qui enseignaient les secondes langues (l’enseignement des langues ayant toujours été minable en France alors la seconde je n’en parle pas), et souvent ceux qui étaient le plus chahutés.


                  ceux qui étaient comme vous ECOLIERS, à cette période, puisque vous n’êtes pas enseignant : ça vous fait la cinquantaine bien tassée...

                  souvent ceux qui étaient le plus chahutés.

                  ça reste selon vos SOUVENIRS, ça ne sont pas les miens. Vous ramenez toujours tout à votre seule fraise....

                  Ras le bol d’être ainsi injurié par un mec qui généralise tout à partir de son petit nombril perso, ras le bol.

                • morice morice 6 avril 2012 21:18

                  Maintenant ne venez pas me dire que les PEGC n’avaient pas deux matières, et si vous pensez que quand on est qualifié pour enseigner le français on l’est également pour enseigner les maths, tout ça avec deux ans à l’école Normale, alors je n’ai rien à rajouter.


                  keski vous emmerde là dedans ?

                  L’agrégé de français de mon établissement tourquennois était le plus chahuté de l’établissement, n’ayant aucune pédagogie.

                  Ça la fout mal pour votre théorie d’abruti.

                • morice morice 6 avril 2012 12:13

                  votre précédent commentaire, mossieu le difffamateur de PEGC , d’une concision exemplaire :


                  Par Laurent (xxx.xxx.xxx.29) 4 avril 16:27

                  Beaucoup de choses à dire, trop, donc sélection en essayant d’être bref. 
                  Tout d’abord j’’aime beaucoup le style, pas très académique certes mais percutant et drôle. Cela nous change des littérateurs frustrés qui ne réussissent qu’à nous pondre des articles particulièrement indigestes (quand certains ne sombrent pas dans un lyrisme qui a toutefois le mérite d’être drôle). 
                  Bon pour terminer avec les préliminaires hors sujet, j’abonde dans le sens de Catart quand il parle de la censure des intégristes du FdG sur Avox ainsi que de leurs commentaires hargneux dès qu’on se permet de dire que peut-être leur idole n’est pas le messie.

                  Maintenant sur le fond de l’article, certes, une campagne emmerdante, certes des personnages qui ne disent rien et un verrouillage des media, certes également un frémissement intéressant côté JLM qui donne une réelle fraîcheur au discours politique (malheureusement beaucoup de ses partisans servent de repoussoirs cf. plus haut).

                  Cependant attention de ne pas se tromper de combat, une élection arrive, elle va décider de qui gouvernera pour les cinq ans à venir et on a vu les dégâts qui peuvent être faits en si peu de temps. Pratiquer le ’tous les mêmes« sous prétexte que la campagne est insipide ne peut que servir le sortant, et contrairement à ce qu’ont entend chez les militants du FdG (et c’est le plus gros reproche que je leur fais) Hollande ce n’est pas la même chose que Sarko. 
                  Les dérives fascisantes et racistes de l’UMP n’existeront pas si Hollande passe, sur bien des points il sont différents.

                  Alors je ne suis pas idiot et je sais bien qu’économiquement il y aura peu de différences, tout cela parce que le système aujourd’hui les dépasse. Donc la réponse (qui est beaucoup trop lourde pour être développée ici) est dans le changement du système économique, et ça ça prendra des années et ce ne peut être décidé par ces élections.

                  Donc si on veut vraiment voir un changement, c’est d’abord contenir les dégâts, et ça ça passe par éviter la reconduction des libéraux ; ensuite c’est se regrouper et militer à un niveau international pour arriver à imposer des idées différentes, certains mouvements existent déjà et c’est dans cette direction qu’on pourra espérer une réelle (R)évolution.

                  Alors même si le discours ambiant est désespérant, sauf encore une fois je l’admets Mélenchon, il ne faut pas dire et répéter que tous les candidats se valent. C’est cette attitude qui est dangereuse et qui peut permettre au délinquant en poste aujourd’hui d’être réélu.

                  Que les militants de Mélenchon portent sa parole, qu’ils fassent le forcing pour l’amener le plus haut possible, très bien, bravo. Par contre qu’ils disent que si le deuxième tour est celui qu’on nous promet alors ils ne voteront pas, c’est juste une ignominie indigne d’un militant de gauche digne de ce nom.

                  Votre article, malgré toutes ses qualités, entraîne également vers ce »tous pourris" auquel je me refuse car le danger qu’il recèle en son sein est grand.


                  • Laurent 6 avril 2012 12:39

                    Toujours plus court que les votres


                  • morice morice 6 avril 2012 12:44

                    Ce sont des posts, pas des articles, je vous le rappelle, vous qui ne connaissez même pas le statut des enseignants dont vous parlez...


                  • morice morice 6 avril 2012 12:18

                    et ce n’est pas le seul...

                    Par Laurent (xxx.xxx.xxx.28) 20 mars 11:32

                    En accord avec l’article et également avec le commentaire disant que ce n’est pas parce que d’autres en ont bavé qu’il faut que la situation perdure.

                    Un bémol cependant, gardez un peu de mesure vis à vis de « l’esclavage moderne », vous ne connaissez peut être pas la situation de ces femmes/hommes de ménage qui nettoient les bureaux de nos entreprises en dehors des horaires d’ouverture, pour ne prendre que cet exemple, je pense que leur situation est encore pire que la votre et elle n’est pas transitoire malheureusement. Donc relativisez vos propos pour ne pas les rendre inaudibles.

                    Maintenant un autre commentaire, pour connaître d’assez près la situation d’un hôpital de taille raisonnable sans être un CHU, je peux témoigner de la dégradation de l’accueil des patients dans l’hôpital public (non en tant que patient je tiens à le préciser, mais à partir de témoignages internes). Personnel agressif avec les patients et les familles de patients, désagréables, ne montrant aucune compassion, traitant vraiment très mal les gens.
                     
                    Connaissant cet hôpital depuis près de 10 ans de l’intérieur, j’ai pu observer par personnes interposées la dégradation de ces conditions que pour ma part j’attribue à deux causes principales : la pression mise sur les personnels par la T2A (Tarification à l’activité mise en place en 2007) et le management de l’hôpital qui est entre les mains de quelqu’un qui dans le privé aurait déjà été viré sinon condamné pour harcèlement moral. 
                    La « nouvelle » direction de cet hôpital arrivée il y a quelques années traite les employés, de tout niveau (depuis les aides-soignants jusqu’aux cadre infirmiers et administratifs) avec peut-être un peu de retenue vis à vis des médecins, avec un mépris et un dédain assez invraisemblable.
                    Le résultat c’est qu’au bout de quelques temps les gens qui sont maltraités finissent par eux-mêmes se comporter d’une manière détestables avec ceux qui sont en bout de chaîne c’est à dire les patients et leurs familles. 
                    Cela n’excuse pas le comportement mais ça l’explique.

                    Si j’ajoute les témoignages que j’ai de mon côté venant du monde administratif de l’hôpital, au votre sur la condition des internes, j’en déduis que l’Etat montre bien peu de considération vis à vis de ses personnels. Or quand on traite les gens comme de la m... on obtient rarement de bons résultats.

                    Ceci dit, je pense que nos gouvernants sont parfaitement au courant de la situation et que cela fait partie d’une volonté de faire pourrir un peu plus l’hôpital public de manière à ce que dans quelques années la majeure partie de la médecine se fasse dans le privé, seuls les pauvres iront dans le public et ce n’est pas grave s’ils ne sont pas bien traités, ils sont pauvres.

                    Au final, les médecins qui veulent faire de l’argent (et il y en a il ne faut pas se le cacher) seront contents, les cliniques privées seront contentes, comme les tarifs auront augmenté sensiblement une partie ne sera plus remboursée et les les mutuelles augmenteront leurs tarifs et seront contentes... Bref presque tout le monde sera content, enfin ceux qui auront les moyens d’être contents ou bien qui seront en bonne santé.

                    Et le fabuleux marché de la santé convoité par nombres de groupes privés sera enfin en grande partie privatisé comme aux U.S. Tout le monde sait que c’est moins efficace, mais on s’en fout car ça permet à certains de gagner beaucoup d’argent.

                    Ce changement est en marche, et la situation des internes en fait partie, c’est pourquoi je pense que malheureusement, à moins d’un changement radical de nos politiques publiques, je vois mal comment votre situation pourrait changer dans les années qui viennent.

                    Bon courage quand même. 


                    http://www.agoravox.fr/auteur/laurent-4019?debut_articles=8&debut_bestof=5#pagination_bestof

                    ce n’est pas le tout de venir jouer au con, « Laurent », encore faut-il ne pas laisser à ceux qu’on vient bêtement attaquer les verges pour vous battre.

                    vous êtes le plus mal placé ici à vous lire pour ne rien dire, pour venir faire des remarques d’une bassesse absolue.

                    « Dans mes souvenirs de collège, les profs à 2 matières (ce qui était le moyen de les répérer) étaient les boulets de l’établissement. »

                    vos souvenirs de collège en qualité d’élève, j’espère....

                    je ne peux imaginer qu’un enseignant puisse autant ignorer le statut des enseignants.....

                    • Laurent 6 avril 2012 12:45

                      Toujours plus court que les vôtres en moyenne et je ne parle pas des articles.

                      Quant à la bassesse et et à l’insulte je ne sais pas de quel côté ils sont.

                      Et non je ne suis pas enseignant, mais j’en ai cotoyé un certain nombre pendant suffisamment longtemps pour savoir quelques petites choses. Mais il est normal que vous défendiez le statut des PEGC en ayant fait partie, d’ailleurs vous noterez que d’une certaine manière je les défendais aussi en dénonçant l’attitude de l’Etat envers eux (service plus important, rémunération plus basse en tout cas au début).

                      Osez donc me dire que les critiques que je fais au PEGC n’ont jamais été portées par les syndicats des enseignants du second degré.


                    • morice morice 6 avril 2012 14:37

                      Et non je ne suis pas enseignant, mais j’en ai cotoyé un certain nombre pendant suffisamment longtemps pour savoir quelques petites choses. 


                      me disait aussi = n’importe quel PROF sait ce que vous ignorez...

                      Bref, allez jouer votre Marine ailleurs sur le monde enseignant, qui semble vous avez traumatisé surtout ceux à « deux boulets »’

                      vous avez le niveau d’un Gollnisch, sur l’éducation

                      or lui, tous les autres sont des cons.

                    • morice morice 6 avril 2012 18:03

                      Connaissant cet hôpital depuis près de 10 ans de l’intérieur, 



                      Après les profs , l’hôpital ! Demain l’Eglise,à ce rythme là. Finalement à part vous comme référence, il n’y a rien qui vaille comme intérêt chez vous.
                      Ça nous évitera au moins les commentaire sur le temps des Égyptiens, remarquez ....

                    • Laurent 10 avril 2012 10:59

                      Comme dab, aucune réponse sur le fond, simplement de l’injure et de l’incantation. Vous qui accusez tout le monde d’être FN à tour de bras vous employez les mêmes techniques qu’eux.

                      Même si je lis encore certains de vos articles je les commenterais plus, cela ne sert à rien votre cas est plus pathologique qu’autre chose et vous êtes fermé à tout ce qui n’est pas louanges.

                      Je vous plains, vous devez être bien seul, allez bonne névrose.


                    • SamAgora95 SamAgora95 6 avril 2012 12:21

                      Il est vrai que les paragraphes en forme de pavé n’encourage pas la lecture, il faut faire un effort pour vous lire. C’est dommage, car étant donné le contenu intéressant et le travail réalisé, vos articles mériteraient d’être lu en entier.


                      Mais j’ai trouvé la parade, je fais comme « Cocasse » je m’y prend en 2 ou 3 fois.

                      (Vous pouvez supprimer ce commentaire, qui n’a rien avoir avec l’article)

                      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 6 avril 2012 12:23

                        Nouvelle curiosité. Guéant fait le tour des médias pour agiter le spectre d’un nouveau tueur casqué en moto. http://www.europe1.fr/Faits-divers/Grigny-Gueant-evoque-un-tueur-en-serie-1024837/


                        • jluc 6 avril 2012 18:00

                          "Et bien à vous, je vais vous faire une confidence  : Il vaut mieux que mon ministre parle des tueurs en série plutot que des immolation en série ; parce que les tueurs ça rapporte des voies, et, les immolations en série ça rapporte des révolutions ! "

                          Dans le Rhône, deux désespérés se sont immolé, hier, ce matin. Chut.


                        • morice morice 6 avril 2012 18:35

                          Peachy Jluc, une inquiétante info donnée en Angleterre et il ne semble pas en France :


                          Mr Gueant also said in a separate interview that Islamist groups in France may now be plotting to to seek revenge for the death of Merah.

                          He told Europe 1 radio : ’We have noticed a renewed enthusiasm and a desire to avenge the death of Mohammed Merah.

                          ’Some radical Muslims may follow in his footsteps and try to become a martyr. We have to be vigilant.’


                          http://www.dailymail.co.uk/news/article-2126176/French-police-hunt-serial-killer-flees-motorbike-Paris—just-like-Toulouse-Al-Qaeda-terrorist.html


                          pour Guéant, ces meutres seraient donc pour « venger Merah » !!!!

                          Le problème c’est qu’ils ont commencé... avant !!!!!

                          The first victim was a young woman shot as she was parking her car outside her flat in the suburb of Juvisy-sur-Orge on November 27.
                          That murdered woman’s neighbour was then shot and killed in the street on February 22.


                          qu’est ce encore que cette NOUVELLE MANIPULATION DE L’OPINION ???


                          ELLE EST FLAGRANTE LA !!!!

                        • morice morice 6 avril 2012 12:34

                          Nouvelle curiosité. Guéant fait le tour des médias pour agiter le spectre d’un nouveau tueur casqué en moto


                          l’insécurité, l’insécurité, Peachy

                          vous n’imaginez pas ce qu’ils nous préparent...

                          on remarquera que pour des faits qui semblent être de délinquance cette fois, le tueur agit de la même façon : scooter ou moto et pistolet.

                          on en pas fini avec ces manipulateurs.

                          logiquement, Squarcini l’a promis, on devrait entendre parler des otages du Sahel avant le deuxième tour. 

                          On risque un massacre annoncé là.

                          Il serait temps de revenir sur la Gare du Nord en 2007 il me semble...




                          • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 6 avril 2012 22:05

                            Fort heureusement ces viles manipulations ne semblent pas influencer l’électorat. Pour l’instant, du moins. L’ubris insécuritaire de Sarkozy ne parvient pas à polluer les consciences. Pour autant cette affaire, montée en épingle par Guéant, pue.

                            Au fait, à propos de manipulation, les prétendus terroristes islamistes arrêtés mercredi devant toutes les caméras ont été libérés ce soir. Aucune charge n’a été retenue. http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20120406.OBS5712/islamistes-arretes-mercredi-les-dernieres-garde-a-vue-levees.html

                            Il est vraiment temps que ces fumiers sarkozystes dégagent.


                          • Magnon 6 avril 2012 13:12

                            @Morice
                            Vous oubliez la règle du tamanoir :
                            Quand on a mis un coup de pied dans la fourmilière, il faut se dépêcher de les ramasser, toutes !


                            • morice morice 6 avril 2012 14:34

                              Vous oubliez la règle du tamanoir :
                              Quand on a mis un coup de pied dans la fourmilière, il faut se dépêcher de les ramasser, toutes !


                              à part que là ce n’est pas une fourmilière, mais un nid d’abeilles butineuses du Net....

                            • Sincèrement Morice, il nous faut beaucoup de courage - que je n’ai pas eu - pour lire jusqu’au bout un tel texte sur un sujet - ou un fait - qui ne méritait peut-être pas un tel flot de mots et photos.

                              Bien à vous


                              • morice morice 6 avril 2012 14:28

                                Sincèrement Morice, il nous faut beaucoup de courage - que je n’ai pas eu - pour lire jusqu’au bout un tel texte sur un sujet - ou un fait - qui ne méritait peut-être pas un tel flot de mots et photos.

                                oui bien sûr, c’est la nouvelle attaque du jour... de celui qui a raté le coche, visiblement



                                rédigé le 22 mars, une fois que tout était fini


                                On devait en effet apprendre dans la journée que le meurtrier de Toulouse et Montauban avait été emprisonné en Afghanistan pour des faits de terrorisme

                                le même jour on vous avait écrit que c’était.... faux pour l’Afghanistan (et pas pour le Pakistan)....


                                comme quoi...

                              • Décidément Morice vous paraissez bien susceptible. Si j’avais été professeur j’aurais quaifié votre réponse à mon avis de « Hors Sujet » ! Pourquoi répondre par une attaque à des propos qui se voulainet seulement le « conseil » d’un aîné. Il est vrai que «  n’est pas journaliste qui le veut. » 


                              • scorpion scorpion 6 avril 2012 13:57

                                Mais c’est normal Morice, l’insécurité !!! Faut bien li ispice di ptits counars et li ispice di ptites counasses y aient peur devant leur machine à laver le cerveau (TF1 et autres). Pour retourner, le cul tout merdeux, revoter pour ceux qui les tondent avant de les emmener à l’abattoir !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires