• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Grève Générale Illimitée - 14 novembre 2012

Grève Générale Illimitée - 14 novembre 2012

Ca y est la date est bloquée du coté espagnol, le 14 novembre 2012 marquera le début d'une Grève Générale Illimitée (GGI), bien sur étant donné qu'il faut frapper fort, elle est illimitée, donc pas de date de fin...

Le peuple appelle à la greve générale, pour le peuple, par le peuple !!!! derrière aucun parti politique !!!! il n'est plus questions de programmes politique de tel ou tel parti, ou d'idées, de pseudos débats...désormais le peuple doit se reveiller et le fera à partir du 14 novembre 2012 !!!!!!!!!!! Terminé cette pseudo démocratie, terminé les promesses non tenues...désormais c'est le peuple qui prend les commandes, et ceci dès le 14 novembre !! des pages facebook ont été lancées dès l'annonce de la date par les syndicats espagnols (aujourd'hui), des événements ont été mis en ligne.... maintenant il faut écrire des articles sur le plus de site possible (d'infos, d'actu....vos sites, blogs......) et sinon le bouche à oreille marchera très bien !! il faut que ce 14 novembre monopolise les médias !!!!

Chacun a de quoi faire ! Utilisons les médias en notre faveur pour une fois !!

Ceci étant dit, il faut ce concerter sur l'organisation d'une grève générale illimitée !

Quelques idées relevées un peu partout sur la toile et auquelles je suis d'accord :

-se préparer : faire quelques réserves de nourriture et de produits de première nécessité, mettre de l’argent de côté.

- les agriculteurs, éleveurs et producteurs devraient s'organiser afin de nourrir et de vendre, en direct, leurs produits, et d’éviter de passer par la grande distribution. Se préparer des lieux où se réaliseront les échanges pendant la période de cette grève générale.

- les routiers pourraient bloquer le pays

- nous pourrions quant à nous créer la pénurie en faisant des réserves d’essence

- retirer nos espèces, vider nos comptes ; ça concerne donc l'argent, nous les toucherons alors au coeur, là où ça fait mal ! Prenons une matinée, où tous nous allons retirer notre argent !

- échangeons nos compétences entre nous, sans passer par le commerce

- que certains professeurs fassent grève mais gardent les petits de ceux qui sont occupés, que les femmes de ménage et ouvriers cessent de travailler pour leurs patrons, et utilisent leurs compétences pour les autres, afin que l’on voit bien que sans nous, ils ne sont rien !

La date est bloquée !!!!!!!!!! Organisez-vous, parlez-en autour de vous, faites le plus de bruit possible !!! le 14 novembre c'est bientôt, les espagnols et portugais seront au rendez-vous alors c'est le bon moment.

J'avais fais part aux syndicats espagnols qu'une grève générale illimitée devrait être organisée en même temps dans plusieurs pays d'Europe, je les avais relancés, le message a été entendu, je continue donc mon travail, je passe l'info, faites de même. Je vais également voir si du coté de l'Italie, de la Grèce et de l'Irlande une grève générale illimité qui débuterait le 14 novemebre serait possible !!

Discutons de notre avenir.

Pour le Peuple, Par le Peuple !


Moyenne des avis sur cet article :  4.82/5   (65 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • robin 11 octobre 2012 10:46

    Quand bien même une grève illimitée (oh combien légitime !) était suivie par plusieurs millions de personnes, les médias aux ordres verrouilleront l’information et vous le savez très bien !


    • Liam Prestone Liam Prestone 11 octobre 2012 12:03

      Prenons « d’assaut » entre guillemets bien sur, pas question de violence leur locaux !!! et puis des médias étrangers seront présent !!!!! on trouvera je suis sur, ils ne pourront pas eternellement cacher les choses !! et puis comme dit le bouche à oreille fera le reste !! les médias étrangers ont bien couvert les manifs espagnols et français donc ils le referont !!! Le plus important est de faire passer le mot !! le 14 novembre il faut que les gens s’organisent à l’interieur des communes, villes .....


    • miha 11 octobre 2012 13:42

      Ils ne verrouilleront pas l’information, ils parleront de « prise d’otages » des travailleurs (sous-entendu ceux qui font grève n’en sont pas) et ils feront des micro-trottoirs pour interwiever des personnes qui râleront contre les grévistes.

      Si ils en parleront, surtout si elle dure !

      Le 14 novembre, c’est un peu juste pour mettre de l’argent de côté et faire un peu de stock de nourriture... mais bon, je pense que les Espagnols sont plus motivés, débrouillards et préparés que nous.

      Bon courage à eux !

      Et viva Espagna !


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 11 octobre 2012 17:03

      Les mots ne mèneront a rien . Il n’y a simplement plus d’espace vide entre la docilité et l’insurrection. Si cette protestation démarre elle sera violente ou elle ne sera pas. En Grece ou en Espagne, c’est une question qui se pose. En France, non. Avec Hollande on a choisi la docilité.



    • Le péripate Le péripate 11 octobre 2012 11:28

      Une autre grève a déjà commencé : celles des producteurs fatigués de se faire tondre.

      Sans mots d’ordre, sans marches militaires, sans violence.


      • Liam Prestone Liam Prestone 11 octobre 2012 12:05

        Ne les laisons pas la faire seule cette greve alors !!! serrons-nous les coudes !! allons acheter nos produits chez eux directement, ca sera un bon petit début !!!


      • Ariane Walter Ariane Walter 11 octobre 2012 13:25

        Le PG a dit qu’il était favorable à cette grève.


      • Liam Prestone Liam Prestone 11 octobre 2012 13:40

        Il ne faut pas que tel ou tel parti politique prenne le relais !!! le peuple doit faire ça seul !!!!!!!!!!!!!!!!!!


      • miha 11 octobre 2012 13:43

        D’accord : c’est le peuple qui doit le faire ; c’est lui qui doit se prendre en mains.


      • Liam Prestone Liam Prestone 11 octobre 2012 13:56

        Il ne faut pas qu’un parti politique se mele de cette greve générale !!!!! Il voudra s’octroyer le pouvoir après !!!!!!!!!


      • Liam Prestone Liam Prestone 11 octobre 2012 14:22

        L’erreur est humaine mais dangereuse pour la suite des evenements !! Il ne faut pas passer par un parti politique pour faire cette grève générale illimitée !! Le peuple est capable de se prendre en main (comme dit miha) !! mais peut être que contacter les syndicats serait par contre une bonne idée non ?? qu’en pensez-vous ?


        • nicolas_d nicolas_d 14 octobre 2012 19:06

          Les syndicats c’est comme un parti politique, il ne faut pas se reposer dessus.
          Par contre, pour donner le coup d’étincelle pourquoi pas, involontairement, comme par exemple avec le choix d’une date. Après, il faut que le mouvement les dépassent complètement, il faut qu’ils fondent avec les autres.

          Il faut dépolitiser les manifestation, et comme eux (les politiques, syndicats,...) ne le feront pas, c’est à nous de le faire.
          Si les syndicats organisent une grève générale, faisons la. Si le FDG organise une marche pour l’humain, faisons la. Si Asselineau organise une marche contre l’Europe, faisons la. Si Chouard organise une marche pour la démocratie, faisons la. etc.
          Si tout le monde participe à tous les mouvements qui vont « dans le bon sens », alors personne ne pourra les revendiquer, à part le peuple.
          Il faut profiter de toutes les occasions pour lancer un mouvement de grande ampleur.


        • cameleon29 cameleon29 14 octobre 2012 20:11

          Les syndicats c’est de la grosse m...e alcoolique ! Il ne servent à rien pour moi.


        • cameleon29 cameleon29 14 octobre 2012 20:13

          Et je rajoute, ma certitude que rien ne changera sans « violence ».
           Désolé !


        • jaja jaja 11 octobre 2012 14:25

          Liam tu es gentil mais cette grève générale part de l’initiative de la CGTP, le principal syndicat portugais et est maintenant relayée par les syndicats espagnols et peut-être ensuite par les syndicats Français..... Mais il ne s’agit pour eux que d’une grève d’une journée et si tu entends à toi tout seul la transformer en grève générale illimitée ...tu as du boulot....

          Comme ce sera une journée comme toutes celles que les syndicats organisent régulièrement il est évident que les partis politiques y participeront....

          Une vraie grève générale illimitée à l’échelle du pays ne se décrète pas elle se propage comme un incendie lorsque le peuple en a ras-le-bol de la situation qui lui est faite. S’il en est là eh bien la grève se répandra comme une traînée de poudre...sinon....


          • Furax Furax 11 octobre 2012 14:47

            Si c’est ce que tu dis Jaja,c’est cuit !
            Les partis et les syndicats sont pourris, ils ne voudront rien voir leur échapper La misère des autres, c’est leur gagne-pain !
            Mais la trainée de poudre... Ca sent bon !!

            Pendre Goldmann avec les tripes de Sachs !


          • Liam Prestone Liam Prestone 1er novembre 2012 16:14

            Commencer à en parler n’est-ce pas un début dans une future propagation d’une grève générale illimitée ? C’est un travail à faire en amont ! Alors je le fais.


          • foufouille foufouille 11 octobre 2012 14:53

            - se préparer : faire quelques réserves de nourriture et de produits de première nécessité, mettre de l’argent de côté.

            illimite, ca va pas etre un peu
            le pognon avec leur smic, ca etre difficile de mettre de l’argent de côté.


            • lulupipistrelle 11 octobre 2012 16:03

              ...et stocker l’essence ? parce que le ravitaillement à la source suppose de pouvoir se déplacer...

              En Espagne, je ne sais pas, mais en France, avec la grande distribution en quasi monopole pour ce qui est et de la bouffe et de l’essence, on voit pas très bien comment ça pourrait marcher.

              Les grévistes espagnols frontaliers vont booster l’activité des départements français limitrophes... alors, encourageons les.


            • oncle archibald 11 octobre 2012 14:55

              C’est sûr que bloquer l’économie et faire du troc, ce qui en langage clair veut dire commercer hors taxes soustraire son bénéfice aux diverses cotisations et impôts dont il est normalement passible, ça va tout de suite tout arranger ... 

              Ou bien on veut vivre en démocratie avec des lois et le respect des lois ou bien on veut vivre en anarchie et alors il faut le dire, et surtout en assumer les conséquences .. C’est la loi du plus fort et les plus faibles vont mouflet ! 

              Je propose un referendum à question simple : voulez vous vivre sous le régime de la démocratie ou sous celui de l’anarchie ? mais en toile de fonds il ne faut pas oublier que l’anarchie ne durera que quelques mois. Elle sera inévitablement suivie par une dictature, car quand il y a le bordel, il y a toujours une majorité pour appeler de ses voeux « un sauveur », celui qui « fera régner l’ordre » .. à sa façon .. Moi je préfère que l’ordre règne de la façon souhaitée par la majorité ... Les gens qui savent mieux que le peuple ce qui est bon pour le peuple ne m’ont jamais attiré ...

              • Furax Furax 11 octobre 2012 15:54

                Référendum beaucoup plu simple et urgent :
                « Voulez vous rester dans l’UE ou revenir à la France libre ? »


              • valch 17 octobre 2012 18:31
                C’est une illusion complète de liberté, la démocratie, telle qu’on la connait maintenant, n’est qu’une grande mascarade. Le Marketing est une pratique largement répandu pour amener des gens à voter pour tel ou tel parti, et ce n’ai pas être complotiste que de dire que l’on subit tous une forme de manipulation. Je pense que la majorité des français se sont trompé en élisant chacun des présidents qui son passé à la tête de l’État. Pour preuve : la situation actuelle !

                De plus l’anarchisme est un courant qui ne se base pas sur le chaos et encore moins sur la loi du plus fort. Tout au contraire, elle se base sur l’entraide, le partage par la collectivisation des terres.

                Contrairement au communisme la révolution anarchiste ne passe pas par une création d’un État éducateur que les communistes appellent « dictature du prolétariat ».

                Dans une révolution anarchiste il y aurait abolition immédiate de la direction de la société par le haut.

                De nos jours il y a une grand nombre de mouvement qui forme des centres autogérés, basé sur la gratuité, l’entraide ainsi que la conscience écologique :

                - apport mutuelle de connaissances
                - hébergement de sans-abris
                - cours donné par des professeurs,
                - atelier d’alphabétisation, de musique, de danse, d’art martiaux
                - jardinage bio

                Pour la question de la démocratie dans ces lieux, il y a souvent des assemblés générales pour organiser des projets dans une idée de réponse à des besoins commun et d’apport constructif et bénéfique à l’évolution de la société.

                Plus de jeux d’argent, la disparition du besoin d’accumulation et de pouvoir.

                Des projets comme ça murissent dans le monde entier, il y a beaucoup à apprendre d’eux !

                Une partie de la catalogne, résistant à Franco pendant la terrible guerre d’Espagne, fonctionnait dans ce modèle-là. Et cela fonctionnait bien, avant que les communistes staliniens espagnol (PCE - Parti Communiste Espagnole) de l’époque s’accapare le mouvement populaire et décident que ce n’est pas comme ça que devait avoir lieux la révolution et que Franco finisse par gagner la guerre."


              • Liam Prestone Liam Prestone 1er novembre 2012 16:18

                Parce que tu te crois en démocratie ? Un Réferendum ? Lancé par qui ? Comment organiser un referendum lorsqu’il n’est pas lancé par les gens là haut ? J’y ai pensé bien sur, mais comment veux-tu faire ça ?


              • jaja jaja 11 octobre 2012 15:07

                Ce que dit Archibald mérité d’être médité.... Un mouvement des masses qui négligerait le pouvoir politique est voué à l’échec ou à la répression.... Une grève générale doit être insurrectionnelle ou sinon elle n’arrivera à rien....

                Ce qu’il faut construire c’est une ou des organisations révolutionnaires prêtes à prendre en main tous les rouages de la société, d’exproprier les capitalistes et les banquiers et capable de faire face à la contre-révolution armée qui ne manquerait pas en cas de victoire des opprimés sur les capitalistes....


                • oncle archibald 11 octobre 2012 15:33

                  C’est curieux, de la même façon qu’un état n’a jamais un service d’espionnage mais seulement un service de contre-espionnage, d’après java les révolutions ne sont pas armées, sinon pour faire face à des contre-révolutions ....

                  Nous apprenions à l’école le vieux dicton « qui veut noyer son chien l’accuse d’avoir la rage » .. et on nous refait le coup sous formes diverses et variées à chaque occasion ... Pour moi un seul salut : des urnes, transparentes de préférence, un vote à bulletin secret dans la liberté, puis un contrôle effectif du respect du « programme » qui sert de contrat entre le peuple et ses élus .... C’est ça que j’aimerais que vous méditiez Jaja ... 

                • jaja jaja 11 octobre 2012 15:43

                  Archibald...les urnes recrachent ce que les médias (et donc l’argent des riches) à chaque minute nous assènent....

                  Je suis moi pour la démocratie directe et non représentative..(à condition qu’elle s’exprime dans un cadre où l’accès aux médias est le même pour tous).... Combien de télévisions ou de journaux qui ont le même discours anticapitaliste que moi ? Zéro....
                  Dans ces conditions jouer le jeu électoral ne peut être que jeu de dupes ou... tactique, pour se faire connaître...Rien d’autre.....


                • oncle archibald 11 octobre 2012 16:49

                  @ Jaja a dit : « les urnes recrachent ce que les médias (et donc l’argent des riches) à chaque minute nous assènent » ... 

                  Traduction en langage clair : les français sont trop cons pour choisir eux même leurs représentants, il faut que ceux qui savent ce qui est bon pour le peuple, moi et mes copains de préférence à tous autres, leur imposent au besoin par violence la société dont ils ont besoin pour être heureux ....

                  La fin de la discussion est sur cette frontière ... J’aurai de l’estime pour vous le jour ou vous n’aurez pas peur du jugement du peuple, c’est à dire le jour ou vous penserez que vous êtes, vous et vos potes, capables d’emporter la libre adhésion d’une majorité de Français sur votre projet de société.

                  Pour moi la liberté est indissociable du fait de pouvoir me rendre dans un bureau de vote, mettre un bulletin dans une enveloppe fermée et l’enveloppe avec ma voix dans une urne transparente.


                • taberleroi 11 octobre 2012 16:08


                  Il est facile de renoncer à tout parce qu’on ne peut pas réussir du premier coup mais faut-il continuer à renoncer à ses droits et à sa dignité, à se soumettre, à se donner des coups de pieds tout seul, à agir comme des pleutres, se plaindre et dire que c’est toujours la faute des autres ?

                  La solution contre les médias achetés est de faire voir à ces mêmes médias que le peuple est décidé à prendre les choses en main et qu’il a son projet : Le serment Citoyen Démocrate Libre et digne que voici. Sortez le !

                  Il n’y a pas meilleure arme pour atteindre les politiques et leurs comparses, les banquiers, les multinationales et les entrepreneurs voyous !

                  Après seulement, vous pourrez en tirer les conséquences et améliorer les choses.
                  Et si nous faisions la même chose pour le même jour !


                  • taberleroi 11 octobre 2012 16:18

                    Les politiques n’aiment pas les initiatives venant du Peuple !

                    Il est facile de renoncer à tout parce qu’on ne peut pas réussir du premier coup mais faut-il continuer à renoncer à ses droits et à sa dignité, à se soumettre, à se donner des coups de pieds tout seul, à agir comme des pleutres, se plaindre et dire que c’est toujours la faute des autres ?

                    La solution contre les médias achetés est de faire voir à ces mêmes médias que le peuple est décidé à prendre les choses en main et qu’il a son projet : Le serment Citoyen Démocrate Libre et digne que voici. Sortez le !

                    Il n’y a pas meilleure arme pour attendre les politiques et leurs comparses, les banquiers, les multinationales et les entrepreneurs voyous !

                    Après seulement, vous pourrez en tirer les conséquences et améliorer les choses.

                     

                    SERMENT DE CITOYEN
                    DEMOCRATE LIBRE ET DIGNE
                    Les dix volontés

                    Considérant que :

                     La vie nous est transmise et qu’elle est une espérance vers un avenir de noblesse de pensées, de passions, d’actions et de paix, de connaissances, de tranquillité, de bien être, de prospérité en toute responsabilité de chacun et de dignité pour éradiquer l’esclavage, la prostitution et la misère .

                     Le savoir, l’éducation, la convivialité, ne sont pas innés et s’apprennent pour une vie individuelle et en communauté riche et disponible pour le plaisir de recevoir et apporter, de participer au progrès sans lequel il n’y a pas de liberté, dignité et paix.

                     Nul ne doit porter atteinte à la vie et au bien-être de tout individu pour des motifs personnels ou de société, de capital et moyens de production, spirituels ou politiques, par soumission, allégeance, idolâtrie et autres. Les besoins vitaux dus au progrès social, l’hygiène e la santé font partie de la dignité humaine.

                     La démocratie représentative, le capitalisme d’Etat et les multiples organisations politiques couvrant de privilèges les aristocrates, castes et oligarchies, n’ont pour but que de prendre en otage les citoyens et détourner leurs pouvoirs à décider par eux-mêmes, de faire les lois, d’occulter la vraie Démocratie et autres, sont les causes de la corruption des gouvernants, de l’humiliation et des malheurs du Peuple taillable et corvéable à merci.

                     Le citoyen conscient de son utilité dans la société et des aspirations au bonheur pour chacun en fonction de ses moyens et connaissances, s’engage à les respecter sans idéologie, à les promouvoir et porter assistance, à ne pas créer ou encourager tout acte pouvant atteindre le rayonnement des valeurs humanitaires contribuant à la cohésion de la famille et de la société.

                    Moi, Citoyen maître de moi-même et de ma destinée, déclarant solennellement la Liberté et la Dignité de la personne comme étant les principales qualités d’une Démocratie directe basée sur la responsabilité de chacun, prête serment.

                    1- Je jure par Clisthène, fondateur de la première démocratie, par mes aïeuls outragés et opprimés par les tyrans, despotes et dictateurs de participer à la restitution de la liberté, de la responsabilité et de la prospérité pour chacun des citoyens acteur de l’économie et non comme ressource, à la restauration du pouvoir du peuple pour changer les institutions par l’égalité citoyenne, que je remplirai, suivant mes forces et ma capacité, l’engagement sous serment que je prends.
                    2- Je mettrai au rang de représentant du peuple tout citoyen candidat indépendant de tout parti politique qui, une fois élu, prendra l’engagement de respecter le présent serment, au titre de citoyen et d’élu, ne commandera pas la force publique à son service ni contre le peuple, remettra ses actions au vote citoyen pour approbation au moins une fois par an et par référendum à son initiative ou à celle des citoyens à chaque fois que nécessaire et qui ne s’immiscera pas, directement ou indirectement, dans la vie privée de chaque citoyen et de sa famille.
                    3- J’utiliserai la place publique appelée « Place de la Démocratie, de la Liberté et de la Dignité humaine » qui sera aménagée et organisée par une commission indépendante, élue par les citoyens afin de permettre à la population de s’exprimer pour la proclamation de l’organisation du référendum d’initiative populaire et y déposer la demande de référendum qui tiendra d’obligation de procéder pour l’élu qui y procédera, dans un délai d’un mois , dès que le nombre de deux pour cent des votants inscrits sera atteints.
                    4- Je participerai toujours à l’épanouissement de la personne et à l’amélioration de la vie en commun, je partagerai mes connaissances, je pourvoirai aux besoins de la famille sans autre contrainte que son intérêt, j’apporterai mes moyens matériels, physiques et intellectuels au service du citoyen afin que la vie de chacun en soit améliorée, et en certaines circonstances, j’accepterai l’aide de la cité à qui je serai toujours moralement redevable.
                    5- Je dirigerai l’action politique toujours à l’avantage de la personne seulement, non en faveur de toute institution ou administration ; suivant mes forces et mon jugement, je m’abstiendrai de toute injustice. Je ne remettrai à personne mon pouvoir de représentation par intérêt personnel autre que la santé et l’éloignement principalement si on me le demande, ni ne prendrai l’initiative d’une pareille suggestion.
                    6- J’exercerai mon pouvoir de citoyen comme dans le respect d’autrui, de la justice et de l’indépendance totale.
                    7- Je ne provoquerai pas d’élection stratégique en faveur de qui que ce soit et pour quelque motif que ce soit ; je ne pratiquerai que la participation aux élections suivant les vraies considérations d’intérêt public et mon vote ne sera entaché d’aucune hypocrisie.
                    8- Je respecterai la dignité de toute personne, dans quelque maison que je rentre pour l’utilité des habitants, me préservant de tout méfait volontaire et corrupteur.
                    9- Je ne ferai pas étalage de l’action citoyenne pour aider les familles dans la nécessité et je tairai ce qui n’a jamais besoin d’être divulgué, observant la discrétion comme un devoir en pareil cas.
                    10- Je jure à mes descendants de préserver la Démocratie, la Liberté et la Dignité humaine de toutes mes forces ; de m’opposer à toute personne et/ou formation qui viserait de spolier le Citoyen de ses droits inaliénables, imprescriptibles et sacrés .

                    Si dans l’honneur et la dignité je remplis ce serment, jouir heureusement de la vie sera mon but.
                    Si dans la déloyauté et la trahison je me parjure, mourir dans la tristesse et le tourment sera mon sort.

                    ==============================================================

                     


                    • oncle archibald 11 octobre 2012 16:57

                      « Moi, Citoyen maître de moi-même et de ma destinée » ....

                      Satisfait de sa belle tirade, il descend de l’estrade, sort de la salle sous les applaudissements de la foule en délire et se fait écraser par une voiture conduite par un mec qui avait picolé et qui roulait trop vite ...

                      Un peu de modestie et de réalisme que diable !

                    • taberleroi 11 octobre 2012 18:49

                      La modestie de se coucher devant ceux qui nous volent notre Démocratie, notre Liberté et notre Dignité, Jamais !

                      Je me sens assez modeste car capable de considérer ceux qui se battent pour une bonne cause et ne pas accabler et ceux qui en profitent sans rien faire.


                    • citoyenrené citoyenrené 11 octobre 2012 19:38

                      @ Tableroi,

                      vous avez copié collé 3 fois votre « serment du citoyen » sous cet article

                      et fait un article présentant ledit serment sans répondre aux commentaires, objections qui vous étaient faites

                      grosso modo, c’est un peu un technique trollique

                      "

                      @ l’auteur,

                      plus qu’un serment, tout louable qu’il soit, ce sont de saines institutions qu’il faut graver dans le marbre

                      pour que ces aspirations citoyennes soient garanties, pour que la vertu républicaine soit promue

                      allez faire signer une « déclaration de bonne intention » à un politicien, il signera des deux mains, vous remerciera en vous raccompagnant vers la porte

                      concrètement, une constituante citoyenne sera le point de départ"


                    • taberleroi 11 octobre 2012 20:27

                      Bonsoir Monsieur,
                       En premier, je dois vous dire que je suis nouveau sur ce site et que je ne maîtrise pas bien l’outil informatique. J’ai encore besoin d’apprendre et vous prie d’excuser mes fausses manoeuvres.

                      Ma réponse a été faite mais visiblement je n’ai pas su l’envoyer.

                      Aussi, je pense que vous n’avez pas bien lu ou pas bien compris le document car il dit que le peuple doit décider et le politique doit exécuter sous le contrôle du peuple dans la première phase d’application consistant à conserver les représentants du peuple parmi ceux qui ont signé le Serment, pour faire les changements nécessaires à la nouvelle organisation.
                      Le politique qui une fois élu vous serre la main et vous raccompagne à la porte, en application du serment, ne peut pas avoir légalement sa fonction et donc, il en subira les conséquences.
                      Je vous invite à relire le document et si vous avez des demandes sérieuses qui permettent l’amélioration de ce document, je suis preneur comme toute personne sensée.

                      Cordialement


                    • citoyenrené citoyenrené 11 octobre 2012 21:21

                      @ Taberleroi,

                      bonsoir, ok, acclimatez-vous aux techniques d’agoravox,

                      pour votre serment, une promesse, une parole, un « engagement » dans son interprétation forte

                      "Le politique qui une fois élu vous serre la main et vous raccompagne à la porte, en application du serment, ne peut pas avoir légalement sa fonction et donc, il en subira les conséquences.« 

                      ça veut dire quoi ? que tous sont virés, on repart à 0, il faut signer le »serment« de Taber le Roi, la main sur le cœur ?

                      plus qu’un engagement moral, ce sont des institutions saines qu’il faut définir et »blinder« , les hommes passent et trépassent

                      c’est complètement prétentieux, la constitution de 1793 fut collective et pas l’œuvre de l’unique Maximilien R....de plus, vous n’êtes pas Maximilien

                      où vous appuyez-vous sur des écrits antérieurs, des penseurs, des philosophes ? nul part, votre table de la loi vous est tombé du ciel ? il y a eu des civilisations avant Taber le Roi

                      désolé, mais c’est vraiment trop prétentieux à mon gout....et en plus ça ne définit pas le modus operandi des institutions mais simplement un »engagement moral" d’homme...


                    • Galen Posta 14 octobre 2012 22:49

                      Taberleroi, vous pourriez arrêter de spammer, ça devient un peu lourd là.


                    • Jean-Louis CHARPAL 11 octobre 2012 18:04

                      Est ce une « idée en l’air », un sympathique fantasme, un peu utopique mais qui finalement peut devenir réalité, ou un mot d’ordre officiel ?

                      Dans l’absolu, j’ai toujours pensé, en tant que simple citoyen de base, que l’ultra libéralisme mondialisé, ce système totalitaire, pouvait mordre la poussière, car les peuples disposent de « l’arme atomique » : grève générale illimitée des travailleurs (quelque soient leurs grades et qualifications) assortie d’une grève de la consommation (hors produits de nécessité).

                      Mais pour cela encore faut-il que cette grève soit effectivement générale, et dans un nombre suffisamment grand de pays.

                      Il est exact qu’il y a longtemps qu’aurait pu avoir lieu un tel mouvement simultanément en Grèce, en Espagne, au Portugal et en Italie et que les « maîtres » du monde, cette Internationale des accumulateurs de fric, qui dirigent l’économie de la planète, doivent bien rire dans leur barbe en se disant qu’ils sont vraiment très patients et bien gentils, tous ces gens qu’ils exploitent et esclavagisent !

                      Par contre je ne suis pas d’ accord d’exclure par principe tous les partis politiques.

                      Des partis politiques vraiment progressistes, bien sûr en dehors des droites dures et des gauches molles ultra libérales, donc indécrottables, existent et se sont débarrassés de la dictature des marchés.

                      En Amérique Latine, l’ Argentine, l’Equateur, la Bolivie, le Venezuela (quoi qu’en dise une propagande scandaleuse des médias pourris), mais aussi l’Islande, ont réalisé d’énormes progrès et ont liquidé leurs problèmes de dettes bidons, en refusant tout simplement d’en payer la plus grande partie.

                      Non seulement ils ne leur est rien arrivé, mais ils s’en portent très bien.

                      Pour moi, le rôle à jouer par les peuples à la base et celui des partis réellement progressistes, ce n’est pas « fromage ou dessert » mais « fromage ET dessert ».

                      L’un n’empêche pas l’autre.

                      Un exemple : sous le Front populaire en 1936, arrive au pouvoir une gauche plurielle comprenant des radicaux, des socialistes et soutenue aussi par le PCF. Son programme est « gentillet » sans plus.

                      Aussitôt les élections gagnées par la gauche, grève effectivement générale, usines occupées.Résultat , trois mois après : semaine de 40 heures, congés payés, délégués du personnel dans les entreprises.

                      Il n’y pas eu d’exclusion par le peuple des partis de gauche. Ils ne leur ont pas dit : on ne veut pas entendre parler de vous. Ils ont dit au contraire : nous savons ce que nous voulons, maintenant faites le ! Votez tout se suite les lois qui conviennent. Et c’est ce qui a été fait.

                      C’est positif que tout le monde croise les bras, mais il est nécessaire ensuite que le relais soit pris par des hommes politiques. Un pays ne peut rester indéfiniment sans Gouvernement, fût-il anarchiste ou anarcho syndicaliste. Il faut bien prendre des décisions et faire des choix.

                      En Grèce, le parti vraiment de gauche, Syrisa, était tout à fait en mesure de faire ce qu’ont fait les pays d’Amérique Latine précités et de sortir le pays de l’ornière.

                       Il aurait dû arriver au pouvoir. Mais la dictature médiatique a frappé ! Elle a fait peur aux gens : si vous votez Syrisa, votre pays sortira de l’euro et pour vous ce sera la fin du monde !

                      C’était complètement faux, puisque Syrisa ne voulait pas du tout sortir de l’euro et qu’il est impossible d’ exclure un pays de l’Europe et de l’Euro ! Syrisa voulait tout simplement faire défaut, comme l’Islande, l’ Argentine, l’Equateur etc... sur une grande partie de la dette illégitime due aux banksters.

                      Malheureusement les grecs ont commis cette énorme bourde d’avoir cru les médias vendus et sont tombés encore plus bas.

                      Tout cela pour dire qu’il ne faut pas considérer que la politique, en elle même, « c’est mal ».

                      Tous les hommes politiques ne sont pas des ennemis du peuple, même si l’immense majorité d’entre eux actuellement, partout dans le monde en fait partie.

                      Donc, oui à une grève générale illimitée dans le plus grand nombre de pays possibles.

                       Mais les pays qui disposent d’une vraie formation progressiste, gagneront du temps et bénéficieront d’une avantage comparatif incontestable !

                       


                      • oncle archibald 11 octobre 2012 19:57

                        Et c’est toujours et encore la même conclusion .. Décidément le peuple est trop con pour choisir son destin, nous allons le choisir pour lui .... Cela s’appelle instaurer une dictature ... Une minorité veut imposer son choix à une majorité ... Si ça n’est pas le cas, vous n’avez aucune raison d’avoir peur du verdict des urnes .... Osez dire le fond de votre pensée ...



                      • citoyenrené citoyenrené 11 octobre 2012 20:01

                        @ Jean Louis,

                        tout à fait d’accord avec votre commentaire, et avec sa conclusion

                        "Mais les pays qui disposent d’une vraie formation progressiste, gagneront du temps et bénéficieront d’une avantage comparatif incontestable !"

                        si une grève illimitée parvient à chasser le parti au pouvoir, pourquoi ne le pourrait-elle pas ensuite si un parti s’arroge le pouvoir ? pas de crainte à avoir

                        c’est un accélérateur dont on peut aussi se servir


                      • citoyenrené citoyenrené 11 octobre 2012 20:11

                        @ Oncle Archibald,

                        « verdict des urnes »

                        Hollande au premier tour : 10.273.582 voix sur 46.037.545 électeurs inscrits

                        allez, moins de 25%

                        d’un coup le verdict se ramollit...

                        le mode du scrutin de la Ve République est pourri avec cette constitution monarchique....

                        cela équivaut in fine à la bipolarité ps - ump !

                        « verdict des urnes » le procès est tronqué !


                      • Jean-Louis CHARPAL 11 octobre 2012 21:37

                        @ oncle archibald

                        Excusez moi de vous dire que vous n’avez rien compris à mon point de vue.

                        Je suis démocrate, républicain et n’aspire à aucune dictature. Je suis partisan d’une Révolution citoyenne, par les urnes et dans la légalité.

                        Mais dans une République démocratique, le droit de grève est une liberté fondamentale, comme celle de manifester.

                        J’ explique donc que pour moi, grève générale et prise de pouvoir légalement au terme d’élections libres, par un parti réellement progressiste, ne sont pas incompatibles. Ce que semble croire l’auteur de cet article .

                        D’ailleurs les révolutions citoyennes d’ Amérique Latine qui ont consisté à congédier l’ultra libéralisme ce sont toutes faites par des élections régulières et libres sous contrôle international.

                        Si vous êtes si inquiet à l’égard des dictatures, occupez vous plutôt de la dictature des spéculateurs, et des banksters qui mène l’Europe dans le mur et ses peuples vers une clochardisation indigne !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Liam Prestone

Liam Prestone
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires