Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Hackons la démocratie !

Hackons la démocratie !

En Argentine, en 2012, Pia Mancini et des citoyens hackers ont créé un parti politique qui utilise une plateforme web participative pour prendre des décisions, maintenant disponible en France : DemocracyOS France

DemocracyOS est une plateforme open source : libre, gratuite, indépendante et réplicable.

Son but est de favoriser la participation de tous à la fabrique de décisions politiques, à l'heure où internet a changé presque tous les aspects de notre vie quotidienne... sauf le fonctionnement de nos démocraties.

Inventée en 2012 par des développeurs et politologues en Argentine, elle est reprise dans le monde : Mexique, États-Unis, Espagne... et désormais en France grâce à un groupe de citoyens qui est sur le point de créer une association afin de mieux structurer son travail.

Aux dernières élections présidentielles de 2012, François Hollande a été élu avec une campagne qui a coûté un peu moins de 22 millions d'euros. Et il semble que ces recettes de campagne soit proportionnelles aux temps de parole à la télévision et surtout aux pourcentages de suffrages exprimés.

Nous suffirait il alors d'être suffisamment nombreux pour réunir quelques dizaines de millions d'euros et ainsi élire en 2017 un candidat qui respecterait les engagements décidés par les citoyens ?

En tout cas, l'idée de créer des outils numériques démocratiques innovants a fait des petits et de nombreuses initiatives voient le jour comme Démocratie Ouverte, une association créée en 2012 par des citoyens français, québécois et tunisiens afin de promouvoir le concept de l'Open Government dans l'espace francophone. L'association est à la base de plusieurs projets comme Parlement & Citoyens, Voxe, ou Influents.

parlement et citoyens

Parlement & Citoyens est une plateforme web qui permet aux parlementaires d’associer les citoyens à la rédaction de leurs propositions de loi.

Lancée en février 2013, en collaboration avec 6 parlementaires - représentant équitablement les principales sensibilités politiques, ce dispositif innovant vise à concrétiser le principe énoncé par l’article 6 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen : La Loi est l’expression de la volonté générale. Tous les citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs représentants, à sa formation"

Encore en phase d’expérimentation, ce dispositif a d’ores et déjà permis qu’une loi sur l’usage des pesticides — soumise par le sénateur Joël Labbé et alimentée par plus de 3 000 contributions citoyennes — soit promulguée.

A l’issue de la phase d’expérimentation, la plateforme sera mise à la disposition de tous les parlementaires et enrichie d’une « boîte à idées législatives » qui permettra aux citoyens de proposer et soutenir des sujets auprès des parlementaires

Voxe est un comparateur neutre de programmes politiques pour les élections qui est entièrement crowdsourcé. Voxe c'est un mouvement qui vise à replacer le citoyen au centre de la démocratie en le rendant proactif, notamment au moment des élections.

Le site est d’ores et déjà international et offrait un comparatif des programmes électoraux pour les dernières élections en Russie, au Brésil, en Guinée Conakry… Actuellement, il permet de voir les propositions des différents partis sur les sujets qui seront débattus lors de la grande conférence sur le Climat qui se réunira à la fin de l’année à Paris, la COP 21.

Le site lancé en mars 2014 par Léonor de Roquefeuil, diplômée de Sciences po Bordeaux, qui a travaillé pour l’ONU, Saint-Gobain et un château bordelais, a été finaliste du Google Impact Challenges. Un concours organisé par le géant de l’Internet pour encourager les start up à vocation sociale ou citoyenne. Les quatre lauréats ont bénéficié d’un don de 500.000 euros, les six autres projets d’un "coup de pouce" de 200.000 euros. La start up citoyenne a également été soutenue par le ministère des Affaires étrangères au moment des dernières élections européennes.

Democratech est un rassemblement de citoyens ordinaires, affiliés à aucun parti et qui ne sont candidats à rien, mais qui veulent redonner du sens aux élections en élisant démocratiquement leur candidat pour la Présidentielle de 2017.

Le 15 octobre, Thibauld Favre et David Guez, les initiateurs du projet, ont lancé leur site webLaPrimaire.org est une primaire gratuite et ouverte à tous, organisée pour permettre aux français de choisir leurs candidats aux élections de 2017 de manière transparente et démocratique.

Pour donner une alternative à tous ceux qui ne veulent pas de l’affiche Sarkozy/Hollande/Le Pen en 2017, un ingénieur et un avocat ont trouvé l’outil idéal : internet. Tout va se faire via une plateforme "la primaire.org" qui sera opérationnelle début 2016.

L’idée, c’est de passer par-dessus les partis politiques, n’importe quel citoyen pourra se présenter, ou bien désigner un candidat et/ou participer au projet. Le but des organisateurs est d’afficher 500.000 participants, candidats ou contributeurs, d’ici au 1er tour de leur primaire en 2016. Ensuite ils fourniront au candidat désigné les 500 signatures, le financement via du crowdfunding et le projet.

Ma Voix est un groupe d'électeurs "Post partis traditionnels" présentant des candidats aux législatives de 2017 qui relaieront les décisions de leurs électeurs sur 5 ans.

Cette idée, Quitterie de Villepin y réfléchissait sans vraiment la creuser. Mais elle a été surprise, lorsqu’elle l’a présentée aux "Barbares", un groupe d’entrepreneurs, de travailleurs en free lance ou de salariés qui se retrouvent virtuellement sur Facebook et ont pour point commun l’envie de voir le monde économique et politique changer. Ils s’étaient réunis le 31 mars dernier à L’Archipel, une salle parisienne.

Ce jour-là, Quitterie de Villepin explique qu’elle a quitté le parti traditionnel, le Modem, auquel elle a adhéré mais que, toujours passionnée par la chose publique, elle rêvait d’une autre manière d’influencer le débat. Pourquoi pas former un groupe assez puissant pour porter au Parlement une quinzaine de députés qui ne voteraient pas en suivant la ligne d’un parti, mais en suivant les consignes que leur donneraient leurs électeur via une plateforme de vote ?

Elle a été surprise de voir sa proposition – pourtant un embryon d’idée à ce stade - aussi applaudie et surtout de voir un groupe serré et ultra intéressé l’entourer toute la soirée et en demander sans cesse davantage. Il fallait organiser la suite, concevoir le moyen de faire naître ce nouveau député. Rendez vous à la conférence TEDx organisée à La Rochelle le 7 novembre prochain.

Le mouvement Démocratie Réelle n’est pas un parti politique mais un mouvement libre de citoyens désireux de voir naître une vraie démocratie et s’engageant publiquement dans ce sens.

Démocratie Réelle participera aux élections régionales de décembre 2015. Et ce, sous le même format que ce qu'ils ont proposé pour les élections européennes de mai 2014 : des listes de citoyens tirés au sort, qui promettent s’ils sont élus de rendre leur pouvoir aux électeurs, en votant à chaque résolution exactement comme le résultat de votations citoyennes.

Vous pouvez désormais (à partir du 1er septembre 2015) candidater au tirage au sort : Cliquez ici pour candidater.

Avec Baztille, vous prenez chaque jour une décision pour votre pays, votre région ou votre ville et les élus Baztille appliquent vos décisions. Ne laissez plus personne décider à votre place : reprenez le pouvoir ! Plus nous sommes nombreux, plus nous avons d'élus, et plus vos décisions sont appliqués. Baztille, l'appli qui vous permet de reprendre le pouvoir dans votre démocratie.

 

Source :

Agoravox L’ère numérique de la démocratie se lève

Inform'action Baztille : reprenez en main votre démocratie !


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 29 octobre 2015 18:46

    « Démocratie », mot creux, bidon, qui vous fait croire que tout va presque bien !
    « Internet », lieu virtuel qui vous fait croire que vous servez à quelque chose !

    Non mais, faudrait peut être penser à se réveiller, les fantasmes ne libèrent pas !


    • Samson Samson 29 octobre 2015 19:38

      Cà existe en Belgique ?


      • franck milo franck milo 29 octobre 2015 19:46

        rien de tel qu’une bonne hache. halte à la Chacha.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 octobre 2015 19:49

          Cette brillante idée ne peut s’appliquer que dans un pays souverain, ce qui n’est plus le cas des pays européens. A quoi peut bien servir l’avis des citoyens dans une colonie de l’ Empire américain ?
          Junker a répondu à cette question : « Les élections ne changent pas les Traités ».


          On ne peut dire plus crûment que l’avis des citoyens = peanuts, que les décisions ne sont pas l’application de la volonté des citoyens, mais des Instances non élues qui dirigent l’UE.

          80% des lois sont d’origine européenne. Ce que montre la chaîne LCP à longueur de temps, ce sont des discussions bidon : les élus nationaux sont juste chargés de recopier MOT à MOT les directives européennes.

          C’est la Constitutionnaliste Anne marie Le Pourhiet qui explique :
          ** Que la démocratie nécessite un « démos », un peuple.
          ** Qu’il n’y a pas de peuple européen.
          ** Et que les élus nationaux recopient mot à mot les directives de Bruxelles.

          La priorité pour retrouver la démocratie, c’est de sortir de l’ UE.
          PS : de plus l’ UPR, qui est pour le referendum d’initiative populaire après la sortie de l’ UE, est totalement opposée à tout vote électronique, qui peut être truandé à volonté.

          • Fergus Fergus 30 octobre 2015 09:13

            Bonjour, Fifi Brind_acier

            « les élus nationaux recopient mot à mot les directives de Bruxelles »

            Vrai, mais vous êtes dans la manipulation par omission en oubliant volontairement de dire, une fois de plus, que ces directives sont issues des décisions prises en Conseil européen par ces mêmes élus.

            Autrement dit, les élus nationaux recopient mot à mot les directives qu’ils ont eux-mêmes décidées !


          • Fergus Fergus 30 octobre 2015 09:18

            @ Fifi Brind_acier

            Quant au « peuple européen », il est en construction, de la même manière que les peuples français ou suisse se sont construits en intégrant dans une même entité politique des peuples différents en termes de culture et de langue. La différence étant que la réalité du peuple européen sera sans aucun doute plus rapide, à l’image des changements qui touchent tous les domaines de la vie dans la période contemporaine.


          • Fergus Fergus 30 octobre 2015 09:26

            @ Fifi Brind_acier

            Quant à la sortie de l’UE, elle ne résoudrait rien, et au contraire accentuerait très probablement toutes les difficultés socioéconomiques du fait de l’aggravation des rivalités entre les nations européennes, rivalités potentiellement porteuses de tensions dangereuses. Mais surtout, ne vous leurrez pas, la sortie de l’UE ne signifierait pas un changement de politique tant que les élus du pays resteront estampillés LR ou PS.

            Ce qu’il faut pour notre pays : désigner d’autres majorités pour, avec des alliés, peser sur l’UE pour changer les Traités en cours dont on voit les limites et les effets pervers. Cela se fera tôt ou tard !


          • Passante Passante 30 octobre 2015 09:51

            @Fergus


            non Fergus, il n’y a pas de « peuple européen », 
            et il n’est pas « en construction », la ficelle est trop grosse
            et le caractère gras le révèle en rab -
            et d’abord où est la langue ?
            et puis l’exemple multiple qui précéda est bien ceux des peuples se construisant oui 
            mais DANS L’HISTOIRE...
            or le propre de l’europe, et tout son problème, 
            c’est d’en avoir complètement démissionné, de l’histoire,
            et c’est parce que l’« européen » a évacué l’histoire dans le spectacle ou la marchandise,
            que c’est vraiment pas sans histoires cette histoire, d’europe,
            et on peut passer du grandiose au minable, il suffit d’un trou noir, 
            l’europe est morte car elle a vécu, comme rêve,
            elle est morte d’un moment d’inattention, comme une sieste c’est venu,
            puis on s’est réveillés après,
            encore heureux.

          • Nina K Nina K 30 octobre 2015 09:57

            @Fergus
            « ces directives sont issues des décisions prises en Conseil européen par ces mêmes élus. » ... « Autrement dit, les élus nationaux recopient mot à mot les directives qu’ils ont eux-mêmes décidées ! »
             
            Ce n’est pas vraiment ce qui se passe...
             
            Si les députés français sont bien élus par les Français, quasiment personne n’a été élu par les Français dans les conseils européens.
             
            « Les membres du Conseil européen sont les chefs d’État ou de gouvernement des 28 États membres de l’UE, le président du Conseil européen et le président de la Commission européenne. » Au mieux, donc, une seule de ces 30 personnes est un élu national (élu par les Français).
             
            Conseil de l’UE : « Des représentants de chaque État membre au niveau ministériel participent aux sessions du Conseil. Les participants peuvent donc être des ministres ou des secrétaires d’État. ».
            Evidemment, aucun des ministres étrangers du Conseil n’a été élu par les Français. Et les ministres et Secrétaires d’État français ne sont pas forcément des élus nationaux (ils sont nommés et peuvent très bien n’avoir jamais été élus par un seul électeur français)...
             
             Donc on ne peut pas vraiment dire que « les élus nationaux recopient les directives qu’ils ont eux-mêmes décidées ».


          • Fergus Fergus 30 octobre 2015 10:22

            Bonjour, Passante

            « où est la langue ? »

            Où était-elle en France lorsque, dans les régions actuelles, l’on parlait le Breton, le Basque, le Picard, l’Alsacien et toutes les variétés d’occitan ?

            D’autre part, je vous signale qu’en Suisse - où le sentiment national est très fort -, l’on parle 4 langues différentes (en fait surtout 3, le romanche étant en voie de disparition) sans que ces langues (allemand, français, italien) soient toutes parlées, ni même comprises, par la totalité de la population : on en est même très loin !

            L’Europe n’est pas morte, elle connait des soubresauts tout à fait naturels, eu égard à a courte histoire.


          • Fergus Fergus 30 octobre 2015 10:39

            Bonjour, Nina K

            Je sais très bien commence cela fonctionne. Je dis simplement, et c’est une réalité indubitable, que la Commission ne fait qu’appliquer la politique définie par le Conseil européen et, à un degré moindre, dans les Conseils de ministres. En ce qui concerne la France, c’est Hollande qui, au plus haut niveau, en fait partie : il est donc le responsable pour la France des missions qu’il a confiées à la Commission et donc responsable des directives de Bruxelles, les ministres agissant par délégation de leurs mandants (chef d’Etat ou de gouvernement) à leur niveau de compétence.


          • Nina K Nina K 30 octobre 2015 11:32

            @Fergus
            Fifi Brind_acier dit : « Ce que montre la chaîne LCP à longueur de temps, ce sont des discussions bidon : les élus nationaux sont juste chargés de recopier MOT à MOT les directives européennes. »
            Les élus nationaux sont donc les parlementaires français.
             
            Vous dites « ces directives sont issues des décisions prises en Conseil européen par ces mêmes élus. Autrement dit, les élus nationaux recopient mot à mot les directives qu’ils ont eux-mêmes décidées ! »
             
            Vous dites donc que les directives viennent des décisions prises en Conseil européen. Et de ce fait les parlementaires français auraient décidé (via le Conseil européen) des directives qu’ils recopient.
             
            C’est inexact, indubitablement. Les parlementaires français (les élus nationaux) ne décident rien du tout au sein du Conseil européen (il n’y a pas de parlementaires français dans ce Conseil) ; seuls ceux qui sont parlementaires et ministres (ou secrétaire d’Etat) peuvent éventuellement participer au Conseil de l’UE.
            Les parlementaires français ne participant pas aux décisions, ils ne peuvent pas recopier ce qu’ils auraient décidé...
             
            Et la France compte seulement pour 1 sur 28 dans les décisions du Conseil... Donc à la limite vous pouvez dire que le rôle des parlementaires français consiste à recopier mot à mot ce qui a été majoritairement décidé par les chefs d’Etat et les ministres des autres pays européens... Voilà à quel niveau de déchéance nous sommes arrivés...


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 octobre 2015 17:53

            @Fergus
            Les questions économiques ( une paille !) sont de la compétence de la Commission européenne, article 121 du TFUE.


            Quant aux décisions du Conseil européen, des chefs d’états, censée représenter l’avis des citoyens, parlons -en ! La majorité des pays a voté CONTRE le maïs OGM TC 1507, la Commission européenne est passée outre !

             


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 octobre 2015 17:56

            @Fergus
            Il ne m’a jamais traversé l’esprit que le PS et LR allaient continuer à diriger le pays éternellement, les électeurs n’en veulent plus. Et pas davantage du FDG qui leur promet une Europe sociale depuis 30 ans...


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 octobre 2015 17:59

            @Fergus
            Mais bien sûr, c’est l’anglais qui devient la langue européenne, Fioraso l’a déjà rendue obligatoire en enseignement supérieur... !


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 octobre 2015 18:04

            @Nina K
            Merci de vos précisions, Fergus ne mesure pas ce qu’il y a de choquant pour un grand nombre de Français que les décisions soient prises à l’étranger, indépendamment de ce que souhaitent les Français. Et évidemment, indépendamment de l’ intérêt général.


            C’est la première fois dans l’ histoire de la France, en dehors de l’occupation allemande, que les décisions sont prises par des instances étrangères. C’est contraire à la Constitution et avant que Sarkozy ne le supprime de la Constitution, c’était passible du crime de Haute trahison.

          • lsga lsga 30 octobre 2015 18:09

            @Fifi Brind_acier
            L’anglais langue européenne : vivement. 


          • Fergus Fergus 30 octobre 2015 20:01

            @ Nina K

            Raison de plus pour voter pour des partis qui, au pouvoir, agiraient pour modifier les traités européens dans un sens plus démocratique et plus respectueux des composantes nationales du « peuple européen ». Or, ce ne peut être ni LR, ni le PS, ni le FN...

            Quant à ne compter que pour 1/28e, c’est à la fois vrai et faux. Vrai sur le plan mathématique, mais faux sur celui de l’influence de la 2e puissance économique de l’Union. Encore faudrait-il que Hollande soit assez « couillu » pour opposer à la vision libérale d’inspiration anglo-saxonne une vision plus sociale compatible avec les enjeux environnementaux.

            Mais tout cela évoluera, n’en doutons pas, et c’est d’ailleurs le sens des propos de plus en plus tenus à Bruxelles même par des élus européens conscients des blocages de l’UE et de sa perte de crédibilité dans les nations membres.

            Bonne soirée.


          • Fergus Fergus 30 octobre 2015 20:05

            @ Fifi

            « C’est la première fois dans l’ histoire de la France, en dehors de l’occupation allemande, que les décisions sont prises par des instances étrangères. C’est contraire à la Constitution et avant que Sarkozy ne le supprime de la Constitution, c’était passible du crime de Haute trahison. »

            Dans le genre grandiloquent et excessif, un grand bravo ! smiley

            Je crains que ce genre de discours ne soit pas de nature à servir les intérêts électoraux du micro-parti UPR. A vouloir trop en faire... 

            Bonne soirée.


          • Fergus Fergus 30 octobre 2015 20:09

            Bonsoir, lsga

            Assez d’accord, malgré toute l’affection que j’ai pour le français. Mais il ne faut pas se faire d’illusions : une seule langue peut l’emporter au niveau continental. Les autres continueront d’avoir leur existence propre... si elles ne subissent pas le sort qu’elles ont fait subir à leurs propres langues régionales. smiley


          • ddacoudre ddacoudre 29 octobre 2015 21:26

            bonjour bonnes nouvelles

            c’est très intéressants toutes ces initiatives et une manière effectivement de permettre aux citoyens de donner leur avis. sauf à se structurer, ce sera un Grand Merdier. il y a deux aspects essentiels
            46 millions de votants inscrits qui donnent leur avis ça donne quoi ?
            d’où ces 46 millions retirent-ils leur point de vue ?
            actuellement 84% sont favorables aux petites et moyennes entreprises, 83% des citoyens sont favorable à l’armée, 82% les hôpitaux, 80% la police. les partis politique recueillent 14% et les syndicats 29%.
            alors la question est penses tu que l’utilisation du net va changer cela.
            qu’ils ont peur de tout ce qui leur semble loin de leur quotidien et sont favorable a un système d’exploitation capitaliste auquel appartiennent aussi les petites et moyennes entreprises qui généralement sont les sou-traitantes des grandes.
            qu’ils ont peur des autres et perçoivent l’extérieur comme un danger,
            qu’ils ont peur pour leur santé.
            qu’ils ont peur de leur concitoyens.
            pour savoir cela il n’est point utile de faire des sites interactifs des citoyen d’autant plus que seule une minorité aussi mince que celles qui composent les partis s’y retrouveront.
            en conclusion il faut espérer que ceux qui formulerons des avis pour des projets n’appartiendront pas à quatuor gagnant sinon ils proposeront une dictature. au mieux ils se construiront un cercueil en s’y croyant en sécurité.85% des citoyens pensent que les hommes politiques ne tiennent pas compte de leur avis. si c’est pour formuler ce quatuor il vaut mieux.
            ceci dit, penses tu que la plume à changé les hommes, tout comme l’imprimerie s’ils ne peuvent comprendre ce qui s’écrit.
             http://ddacoudre.over-blog.com/2015/09/peuple-ou-perroquets-repetiteurs.html
            cordialement.


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 octobre 2015 08:05

              @ddacoudre
              L’UPR présente des listes dans 13 régions et à la Réunion. Elle propose de mettre en place le référendum d’initiative populaire au niveau régional sur les questions importantes qui relèvent de la compétence des Régions.
              Mais surtout pas par vote électronique, par vote papier et listes électorales d’émargements.


            • gogoRat gogoRat 29 octobre 2015 23:34

              l’idée de créer des outils numériques démocratiques innovants a fait des petits et de nombreuses initiatives voient le jour comme  Tai = Téléphone Arabe Informatisé
               ( cette page-outil-de-cryptage peut au moins servir à s’initier basiquement à HTML + javascript même en étant déconnecté d’Internet
               Elle montre en tous cas qu’il est envisageable de réaliser des échanges anonymes sécurisés sans même utiliser l’Internet : rien n’empêche de s’échanger les infos -cryptées ou non - par clé USB par exemple ...
               ie : mettre l’accent sur les potentialités des techniques numériques sans faire prévaloir a priori l’Internet ... Imaginer des solutions sans bases de données (difficilement administrables de façon vraiment démocratique ...)
               )


              • Cadoudal Cadoudal 30 octobre 2015 00:54

                Science Po ; Google ; ONU ; ça donne envie c’est sur...


                • fred.foyn Le p’tit Charles 30 octobre 2015 07:14

                  MOUAISSSSSSS....nous prennent pour des buses... ?


                  • o.man 30 octobre 2015 10:08

                    Bonjour ,

                    "La start up citoyenne a également été soutenue par le ministère des Affaires étrangères au moment des dernières élections européennes."

                    Si c’est NOTRE ministre des affaires étrangères , on peut se douter déjà qu’il y a anguille sous roche .


                    • o.man 30 octobre 2015 10:20

                      @o.man
                      Une idée de démocratie qui transfuse de la sorte , ne peut qu’être soutenu par Notre MAE .


                    • Thorgal 30 octobre 2015 11:08

                      Tout ce qui repose sur le numérique est, de par la nature même du numérique, VULNÉRABLE. Ces technologies sont trompeuses car non pérenne. L’internet tel qu’on le connaît (en fait, le Web ou www) est immature (25 ans seulement), et le restera car les technologies sous-jacentes changent constamment et n’ont pas de résilience intrinsèque (elles dépendent de hardware sophistiqué qui ne durent pas dans le temps). Baser une démocratie sur ces technologies est une chimère.


                      Par contre, ça peut créer une dynamique de réflexion citoyenne qui peut aboutir (avec bcp de chance ...) vers autre chose que la structure mafieuse existante (on peut toujours rêver). 

                      • Pierre Régnier Pierre Régnier 30 octobre 2015 11:15

                        D’après la vidéo, l’échec de DemocrasyOS - que je vois plutôt, pour le moment, comme une bonne chose - est dans le fait que celles et ceux qui l’ont lancé accordent la priorité à la technique plutôt qu’à l’idéologie.

                         

                        Ils me font penser au pape Jean-Paul 2 présentant le Nouveau catéchisme comme « le guide spirituel pour le 21e siècle » alors que la théologie criminogène y est réaffirmée justifiée "si on l’interprète bien".

                         

                        La soumission très à la mode à la technique, via la connection au Net "qui apporte toutes les informations qui nous sont nécessaires pour vivre bien" me rappelle la curieuse transformation spirituelle - la spiritualité pour moi n’est pas la religiosité mais la simple priorité accordée à l’esprit - de Jacques Ellul à la fin de sa vie. Lui qui, très longtemps avant tout le monde, avait vu venir le danger du « pouvoir technicien » semblait s’y rallier dans l’esprit qui anime ici la présentatrice du projet dans la vidéo !

                         

                        DemocrasyOS sera un beau et bon projet si on y affirme en préalable la priorité absolue de l’idéologie sur les moyens techniques. Dans le cas contraire Democrasy0S, comme font actuellement tous les autres Partis, servira l’économisme et non pas l’humanisme, .

                         

                        A suivre, donc, avec intérêt.


                        • Céline Ertalif Céline Ertalif 30 octobre 2015 11:50

                          @Pierre Régnier  J’ai été l’étudiante de Jacques Ellul. Il n’a jamais vraiment réussi à faire comprendre la distinction qu’il défendait bec et ongle, je m’en souviens, entre technique et technologie. Il dénonçait l’idéologie de la technique, le culte des moyens sans réflexion sur la finalité, la fascination pour la technique conduisant à l’incapacité de renoncer à une possibilité technique simplement parce qu’elle existe ! Il n’était en réalité ni contre l’une ni contre l’autre, mais farouchement contre la confusion des deux : de son point de vue, la technologie devait être prise dans son sens originel c’est-à-dire comme un discours (logos) sur l’usage de la technique et non pas comme une technique. La confusion des deux étaient, pour lui, une horreur, une confusion entre les moyens et les fins, et si l’on y poussait un peu, il voyait en cette confusion la victoire posthume du nazisme. Si nous l’avions compris, nous n’aurions jamais fait de parti écolo mais un parti technolo !


                          Après cela, il faut de même voir qu’Internet est fondamentalement acentré, et qu’on peut espérer que les tentatives des grandes entreprises californienne de recréer de nouvelles formes de centralisme capitaliste par les grandes plateformes (Google, Facebook, Amazone, Uber, etc...) échoueront. Il y aura des bagarres acharnées, c’est déjà commencé ! En l’occurrence, Pia Mancini s’en préoccupe activement, c’est ce que l’on peut voir par exemple dans cet article consacré à un nouveau combat pour inclure de la gouvernance citoyenne sur l’exploitation de données par algorithme.

                        • Céline Ertalif Céline Ertalif 30 octobre 2015 11:16

                          Merci de remettre à l’honneur cette vidéo de Pia Mancini parce qu’elle est vraiment excellente, elle constitue à elle seule un événement mondial. Elle existe avec sous-titrage en 28 langues.


                          Il n’y a pas grand chose à dire derrière un bon article... cela n’empêche ni les grincheux ni les mono-maniaques de se manifester. La culture protestataire est vraiment un problème, à mes yeux protestataire et autoritaire sont comme l’avers et l’envers, ils partagent la préférence pour l’immobilisme. Cela justifie certainement le titre de « bonnes nouvelles » en forme de pseudo choisi par l’auteur. Nous en avons assez des jérémiades, que peut-on faire pour montrer un autre chemin, voilà le parti pris - qui est tout à fait celui des Dale par exemple dont j’ai parlé dans un article le logement de type earthship à très bas coût il y a quelques mois.

                          Cela ne veut pas dire que nous soyons sans critique. Je trouve par exemple que l’initiative de laprimaire.org pose pas mal de problèmes et ouvre à de nombreuses interrogations sur l’opportunité : est-il pertinent de s’investir sur le domaine le plus politicien de l’action publique, où les pièges vont se multiplier ? La promesse d’être en mesure d’apporter 500 signatures n’est-elle pas démesurée ? D’un autre côté, c’est aussi ce qui peut éveiller l’attention du plus grand nombre de citoyens ordinaires.

                          Comme cet article le montre bien, nous sommes face à une foison d’initiatives, une sorte de génération spontanée. Il y aura sans doute beaucoup d’échecs dans ces tentatives, et alors ? Et alors, l’essentiel est de tenter. J’ai donné 3 sous à cette initiative, et je vous invite à en faire autant - au bénéfice de celle-ci ou d’une autre. 

                           

                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 octobre 2015 18:26

                            @Céline Ertalif
                            Le nombre de mots anglais dont vous vous gargarisez montre bien que vous n’avez pas compris les enjeux ...

                            Quand on va vous sucrer la Sécurité sociale, les retraites par répartition, supprimer les CDI et le SMIC, baisser les indemnités chômage, supprimer le Droit du travail, vous comprendrez peut-être que protéger 100 ans d’acquis sociaux est ce qu’on a de plus révolutionnaire en magasin...

                            Où voulez-vous que la majorité des citoyens trouvent les moyens financiers d’acheter des terrains pour y construire des éco - villages et d’y construire des maisons ?

                            C’est des histoire de bobos qui illustrent la déclaration d’ Attali : « Débrouillez-vous ! » 


                          • WhateverTheWeather RogerDeNice 31 octobre 2015 01:40

                            @Fifi Brind_acier

                            Salut. Ca n’a rien à voir avec l’article (ou je n’ai pas compris le déroulement) toujours est il 

                            « Quand on va vous sucrer la Sécurité sociale, les retraites par répartition, supprimer les CDI et le SMIC, baisser les indemnités chômage, supprimer le Droit du travail, vous comprendrez peut-être que protéger 100 ans d’acquis sociaux est ce qu’on a de plus révolutionnaire en magasin... »

                            Effectivement. Sans être « ’réac » comme on dit, et sans avoir vraiment d’opinion sur les détails techniques à conserver ou à mettre en oeuvre (code du travail ...), l’important me semble que l’espèce humaine continue à dépasser la simple loi de Darwin. A savoir (je n’ai pas lu Darwin, mais je l’interprète comme ça) dépasser la survie du plus fort, ou du plus intelligent, du plus malin, du plus plus ... C’est à mon sens la plus value de l’être humain comparé à l’animal.

                          • Ruut Ruut 30 octobre 2015 17:26

                            Une multiplication de plateforme a durée de vie courte pour laisser croire au citoyen qu’il peut encore se faire écouter.
                            Un bel enfumage.

                            Grâce a l’informatique les faux ne sont plus détectables par le citoyen lambda.
                            Quel progrès.


                            • WhateverTheWeather RogerDeNice 31 octobre 2015 00:43

                              Bonjour, merci de souligner cette optique de la possibilité d’améliorer la démocratie par le numérique. Ce n’est pas une option négligeable par les temps qui courent.. 


                              Après, peut être que comme toute technique, ça nécessite des expérimentations pour calibrer, et pour avoir des idées nouvelles pour améliorer la mécanique.

                              • WhateverTheWeather RogerDeNice 31 octobre 2015 01:10

                                PS : d’un côté vous pouvez y voir une manigance pour brasser plus d’électeurs, mais d’un autre, une machine qui, bien huilée, pourrait déranger pas mal de monde. (dans les 2 cas, il s’agit bien sûr d’hypothèses non fondées, de visions noir ou blanc.. c’est juste pour ne pas oublier de mettre un argument complémentaire)


                                • WhateverTheWeather RogerDeNice 31 octobre 2015 01:27

                                  Enfin, il faut préciser quand même l’initiative intéressante de la loi sur le numérique (http://www.economie.gouv.fr/projet-loi-numerique), qui a duré 3 semaines. Et qui m’a fait réfléchir a un point, important : si les gens (je) se plaignent du résultat des politiques suivies, il est vrai aussi qu’ils (je) ne seraient pas prêts à plancher quotidiennement sur des textes de loi ..........


                                  • gogoRat gogoRat 31 octobre 2015 13:26

                                    @RogerDeNice
                                     
                                     ceux qui n’auront pas le temps laisseront le pouvoir à ceux qui savent prendre le temps d’être responsables !
                                    cf cette citation :

                                    • ’... Pour les Chômeurs Heureux s’ouvre ici un vaste champ expérimental,
                                      .....
                                      Comme vous l’aurez maintenant peut-être compris, notre loisir est ambitieux, théorique et pratique, sérieux et ludique, local et international (rien qu’en Europe, il y a déjà plus de 20 millions de Chômeurs Heureux virtuels !). Un jour, vous pourrez dire avec fierté : j’étais là dès le début.
                                      voir
                                       www.DieGluecklichenArbeitslosen.de ’

                                  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 1er novembre 2015 13:34

                                    Quand j’en lis certains, à se demander pour qui vous bossez ; c’est déprimant de vous lire smiley

                                    je ne venais plus sur agora, je me souviens pourquoi ...


                                    • jesuismaplanete.net jesuismaplane 15 décembre 2015 22:25


                                      Merci pour cet article.
                                      Pour aller plus loin : des vidéos et projets en lien avec la démocratie relayés sur notre site web

                                      http://jesuismaplanete.net/tour_d_horizon/thematique-3/democratie/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès