• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’expérience française d’un immigrant involontaire

L’expérience française d’un immigrant involontaire

Témoignage d’un vécu de 45 ans en France, diplômé d’une grande école d’art de Paris, créateur de société, naturalisé Français, marié à une Française, 3 enfants ne trainant pas dans la rue, ne pratiquant aucun culte, parlant un français sans accent, casier judiciaire vierge, etc., en bref le parfait intégré ou assimilé

Lorsqu’il s’agit d’immigration et d’intégration, tout est dit de la bouche de gens qui ne sont ni des immigrés, ni des gens du voyage, etc., mais par des gens qui ne sont pas toujours les mieux placés pour s’exprimer sur le sujet, hormis quelques « spécialistes » de la question, ce sont toujours les mêmes personnes qui s’expriment, les politiques et les journalistes, jamais la parole n’est donnée à la majorité silencieuse des immigrés, des naturalisés et des nés en France, eux-mêmes.

Ce plaidoyer est la contribution personnelle d’un immigrant involontaire, j’écris involontaire, car à 8 ans on ne choisit pas, on quitte son pays de naissance pour suivre ses parents dans son nouveau pays de vie, qui, je me rappelle étaient plein d’enthousiasme à l’idée d’aller vivre en France, dans le pays des libertés, des Droits de l’Homme, de Voltaire et de tant d’autres grands hommes de lettres découverts sur des bancs d’école de leurs pays d’origine, car, pour les mauvaises langues qui ne le sauraient pas, dans le pays quitté, les enfants aussi sont initiés aux autres cultures, y compris Françaises.

Ces immigrants, dont je faisais partie malgré moi, étaient prêts à s’intégrer et à se fondre dans ce pays d’accueil qu’ils ont eu le bonheur et la chance de choisir, et dont ils ont épousé inconditionnellement le mode de vie sociétale, non pas, comme certains le prétendent ; pour les aides sociales et pour les aides financières, ou d’autres, plus vindicatifs ; pour voler et piller (encore des idées reçues, on ne naît pas criminel, on le deviens par ses actes commis), mais comme tout un chacun, pour avoir un toit, un travail et une vie meilleurs, tout simplement.

Est-ce criminel de vouloir une vie meilleure pour sa famille ?

Personne ne se hasarderait à dire cela, c’est pour cette raison que certains échafauderont leurs vérités pour justifier le contraire.

Aujourd’hui, tout le monde sait tout sur tout et à un avis sur tout, mais très peu ont la légitimité de l’expérience de la vie pour exprimer leurs certitudes dans des domaines qui leur sont inconnus ou qui les dépassent. Ces certitudes ne provenant pas d’un vécu, sont acquises par des ouïes dire, ou des vues dans les médias, chacun échafaudant ensuite des thèses ou des théories personnelles, mais aussi bien soient-elles documentées, elles ne resteront que des thèses ou des théories, rapidement remplacées par une opinion propre qui deviendra sa vérité inflexible.

Une vérité qui serait mise à mal, si une véritable écoute objective était de mise, mais voila, nul besoin de bousculer les croyances de chacun, il est plus facile de s’enfermer dans le négativisme des idées reçues, s’auto convaincant que tous les malheurs qui frappent la France ; c’est de la faute de l’étranger ! Mais, je vous le demande, qui construiraient les routes ou les logements des Français ? Qui ramasserait les ordures ménagères ? Qui feraient toutes ses tâches ingrates et salissantes ? Qui ? Si ce n’étaient, pour la plupart, des étrangers !

Serait-ce le bureaucrate costumé et parfumé qui le ferait du fond de son bureau, confortablement installé dans son fauteuil, avec son ordinateur et sa connexion internet ? Non ! Internet ne permet pas de matérialiser l’immatériel de cette façon, ce sont des immigrés en chair et en os qui sont venus le faire, certes pour avoir une vie meilleure, mais en se salissant et en se fatiguant pour que le Français, aussi, puisse avoir une vie meilleure.

Voila un effet pervers et imprévisible de l’instruction des masses, aujourd’hui, quelle personne instruite irait se souiller à faire toutes ces tâches peu reluisantes et usantes ?

Le politicien, l’avocat, le médecin, le comptable, le fonctionnaire peut-être ? 

Que Nenni ! Il y a bien quelques laissés pour contre de l’éducation et, il y a les étrangers ou les Français « d’origine étrangère » qui n’ont pas ce choix cornélien ; profiter de leurs acquis éducatifs ou tout simplement vivre ou survivre.   

Tout le monde devrait se rappeler le magistral sketch de Fernand Raynaud « Restons Français  » sur « tous ces étrangers qui viennent manger le pain des Français » (1), si bien qu’a la fin les Français n’avaient plus de pain à manger, non pas par ce que l’étranger a mangé tout le pain, mais par ce qu’ils ont chassé le seul boulanger du village.

Comme le démontre ce sketch, souvent l’effet obtenu et contraire à l’effet escompté, c’est pourquoi, il faut toujours s’interroger en amont des conséquences produites de déclarations et invectives passionnelles du moment. Aujourd’hui, ce sont de nouveau les Roms et les gens du voyage qui sont montré du doigt. À qui le tour demain ? Aux handicapés ? Aux gros ? Aux maigres ? Et pourquoi pas aux personnes âgées ?

Après tout, il n’y a pas de limite à l’arbitraire, des internements psychiatriques sous contraintes en constante augmentation ; 37 688 en 1992, 72 519 en 2001 (2), combien en 2011 ? Nous le saurons dans quelques années. Des gardes à vue exponentielles ; 300 000 en 2001, 600 000 en 2009, plus 300 000 pour des « délits » routiers, soit un total de 900 000 gardes à vue en 2009 (3), presque 2 français sur 100. Une explosion de délits d’outrage et de rébellion ; 17 700 en 1996, 31 731 en 2007 (4). L’expulsion collective de ressortissants européens (5),  etc. Tous ces chiffres parlent d’eux même, ils ont doublé en 10 ans. 

Loin de moi de prétendre que toutes ces actions furent abusives, mais un certain nombre l’était surement, ne serait-ce que celles que j’ai subits arbitrairement et à tort. En conséquence, si comme le dit l’adage ; « l’erreur est humaine » et qu’elle peut se comprendre, cependant, ne pas réparer une « erreur » volontairement commise est assurément criminelle. Or l’arbitraire commence lorsque les droits fondamentaux ne sont plus respectés et sont utilisés comme des alibis par des États sans scrupule qui criminalisent les populations afin de prétendre ensuite agir en toute légalité. Il faut croire que tous les textes fondamentaux ne sont plus que des palliatifs démocratiques pour une France qui s’en accommode et qui s’arrange avec la morale et l’éthique, continuant d’avancer sur une corde raide constitutionnelle prête à se rompre.

N’en déplaise à certains, mais tant que les schémas de la société n’auront pas changé, les étrangers resteront indispensables à une société en évolution, une société en régression a donné des Décrets-lois contre les indésirables (du 12 novembre 1938, du 18 novembre 1939 (5)) ainsi que des suites qui y furent données de 1939 à 1945 (6), que tout le monde connait, et tous à la fin de cette dernière guerre mondiale ont unanimement proclamés ; « plus jamais ça ».

Il est évident que l’histoire à la fâcheuse habitude de se répéter, mais à quel moment devient-on un indésirable ? Et que veut dire aujourd’hui ; « plus jamais ça » ? Faut-il traduire cette phrase par ; plus jamais on ne se fera prendre en faute ?

Moi, je suis devenu ou redevenu un indésirable lorsque j’ai commencé à faire valoir mes droits, non pas des droits acquis, tels que les remboursements de sécurité sociale, ou les allocations familiales, ceux-là sont trop visibles pour ne pas être respectés et seraient considérés inéluctablement comme des discriminations flagrantes pouvant être sanctionnées.

Ceux dont je parle sont ceux qui sont subtilement rejetés par d’autres considérations de droit, et cela, malgré qu’ils soient inférieurs aux droits fondamentaux, qui sont pourtant accordés par la Loi, à tous, sans aucune distinction. Ceux qui dépendent du bon vouloir d’un agent de l’État, qu’il soit du secteur administratif ou judiciaire. Et là ! Que vous soyez un Français naturalisé ou un Français né en France, vos origines remontent à la surface, nous ne sommes plus, ni Français, ni étrangers, nous devenons des indésirables et des profiteurs qui doivent être chassés par des dénis ; le déni de nos droits fondamentaux et le déni de notre contribution à la construction de la France. Tous ces mérites sont immédiatement oubliés et sont effacés en une fraction de seconde par une intolérance ségrégationniste inavouée.

Alors que, comme tout un chacun nous demandons, tout simplement, que soient respectées les valeurs prônées par la République Française par ordre d’importance (Convention européenne des Droits de l’Homme (7), Constitution Française de 1958 (8), Codes (9), etc.) comme tout État de droit qui se respecte doit le faire spontanément et non pas après de nombreuse années de batailles juridiques. Et principalement la liberté et l’égalité, vu qu’elles nous sont accordées par ladite Constitution et par des Lois promulguées par le législateur, et non pas par les étrangers eux-mêmes, pour s’en réclamer ensuite, la fraternité n’existant plus depuis longtemps remplacée subrepticement et tacitement par la confraternité.

Ce n’est pas seulement le rattachement ethnique, culturel ou cultuel qui est à blâmer et qui fabrique du communautarisme, l’administration est aussi responsable de cet état de fait, par tous les rejets injustifiés, voir systématiques de doléances légitimes de Français « tout court » et non pas de Français « d’origine étrangère », dont les droits et acquis sont dus d’office à cette qualité citoyenne, or il se trouve qu’elle est plutôt méprisée par les institutions de l’État, qui parfois même stigmatise ces populations pour des raisons bassement électoralistes. Ces Français « d’ailleurs » devenant des citoyens de seconde, voir de troisième catégorie. Ces Français déchus de tout droit, cherchant aide et réconfort auprès de compatriotes d’infortunes, plus à l’écoute, qu’un pouvoir exécutif démissionnaire et carriériste. Et le mode d’expression n’y est pour rien, si s’exprimer par la violence est condamnable, moi je me suis toujours exprimé posément dans un français correct.

Mais le système est encore plus pervers et sournois que ça, car ce citoyen issu de l’immigration, ou non, croyant avoir droit à un recours effectif (C.E.D.H. article 13) comme tout bon Français, de par la loi, il peut prétendre à une vraie justice juste et spontanée et non pas arrachée au prix d’innombrables années d’efforts couteux, ainsi qu’à une reconnaissance immédiate de son préjudice, par la saisie de Tribunaux véritablement impartiaux et équitables, remplis de magistrats vraiment loyaux envers la vérité et la justice et non pas envers une fonction ou une corporation.

En fait, de recours effectif, seul l’accès aux Tribunaux lui est accordé, le coté effectif ayant disparu dans les méandres des prétoires des Cours de justice, il est remplacé par la mauvaise foi et la malhonnêteté de la toute puissante et hégémonique institution judiciaire, pseudo impartiale et pseudo équitable, or, il se trouve que ces qualités sont reconnues d’office à la Justice d’un pays qui prétend être de droit, donc le menteur et le profiteur, ne peut être que cet indésirable qui réclame son du. Justice ne lui étant pas rendue, il ne fait que financer avec ses deniers un système corrompu par le relationnel, le corporatisme et la solidarité administrative, des considérations nuisibles qui n’ont pas leurs places dans un État de droit qui se respect.

Des pratiques invisibles et indolores pour les autres Français, qui continuent à vaquer insouciamment à leurs occupations quotidiennes, préférant ignorer ces pratiques dissimulées par des apparences de légalités administratives (policières, judiciaires, etc.). Mais ce n’est pas par ce que les exactions et les abus ne se voient pas qu’ils n’existent pas et l’ignorance feinte rétrospectivement n’est pas une excuse. Après la dernière guerre mondiale, occultant la vérité des faits et pour se justifier, beaucoup ont affirmé ne pas savoir ce qui se passait. Bis repetita en 2010, il faut croire que rien ne change dans ce pays, si ce n’est la méthode.

En son temps, Martin Luther King (10) a dit ;

« Une injustice commise quelque part est une menace pour la justice dans le monde entier »

En ce qui me concerne, pour qu’une décision de justice soit respectable et respectée et qu’elle ne devienne pas une injustice de plus, elle doit impérativement être juste. S’il en était ainsi fait de toutes les décisions de justice, non seulement la justice française s’en porterait mieux, mais elle ferait des économies, car les conflits, s’ils coutent cher aux citoyens, ils coutent encore plus cher à la collectivité. Et la société française est assurément une société de conflits quasi permanents en déficits chroniques, l’actualité nous en apporte des preuves tous les jours.

Loin de moi de prétendre que tous les magistrats sont des « ripoux », mais un certain nombre l’est assurément, surtout lorsqu’ils ne rendent pas la Justice dans le respect du droit et aussi lorsqu’ils font la justice au grès du résultat escompté et au mépris de la vérité. Cette minorité de gens à haute responsabilité jette l’opprobre sur toute la profession et porte le discrédit sur la justice elle-même, qui n’a pas pour vocation de fabriquer des délinquants à partir d’innocents et de disculper les fonctionnaires indélicats, fautifs et fauteurs. Analogiquement, il en est de même dans les banlieues, ou une minorité des gens porte préjudice au plus grand nombre. 

Ce serait prétentieux et faire insulte à notre intelligence collective de prétendre que la Justice est totalement irréprochable et intègre, comme il serait absurde de prétendre qu’elle est totalement pourrie et gangrenée. Aujourd’hui, les citoyens sont pour la plupart instruits, y compris ceux « d’origine étrangère », par conséquent, l’État ne peut plus rendre une justice moyenâgeuse qui serait incomprise par les citoyens, qui sont à même de se faire une opinion avec beaucoup de justesse. Si le citoyen a évolué, il faut que la Justice évolue aussi. Et lorsque l’État ne remplit pas ou plus son rôle convenablement et adéquatement, il est naturel pour l’homme de se tourner vers ceux qui lui ressemblent, cela est aussi valable pour les partis et les hommes politiques, la démonstration est faite par leurs implications dans des faits divers dont ils se sentent proches, les autres citoyens ne méritant pas leur attention, n’obtiennent aucune réponse, ni soutien. 

Donc, bien que dans les textes nous soyons tous égaux, les Français et les Français « d’origine étrangère », le simple rajout par ceux qui utilisent ce qualificatif supplétif de différenciation entre Français est totalement discriminatoire dans un pays qui prône l’égalité, et prive cette « sous-catégorie » de citoyen, de la dignité d’être un citoyen à part entière.

Ce citoyen, qui a épuisé tous les recours et moyens, négligé et abandonné de tous, ou qui n’a plus personne envers qui se tourner, qui est en manque manifeste d’écoute de la part des autorités et de la société, pour sûr, un certain nombre de ceux-là seront indéniablement poussés au suicide, 10 660 décès par suicide en 2003, et environ 195 000 tentatives de suicide auraient donné lieu à un contact avec le système de soins (11), ou au crime, selon les faiblesses de chacun. Cette méthode inavouable de laissé faire est sûrement non intentionnelle, mais elle est tout aussi condamnable, d’autant qu’aucune responsabilité collective ne peut être retenue, puisque chacun est responsable de ses actes, la provocation n’étant pas un élément à prendre en compte.

Français de tous horizons, de grâce, un peu d’humilité, ne croyez pas que votre opinion vaut plus que celles des autres, et inversement, ne dénigrez pas les témoignages vécus, d’où qu’ils viennent, qui ont l’avantage d’authentifier et de valider une opinion qui fera progresser ce pays dans la bonne direction.

Vous pouvez aussi, dans vos commentaires, décharger toute votre haine de l’étranger, sur le Français « d’origine étrangère » que je suis redevenu par la force des choses et qui dit des vérités qui dérangent, mais à mon sens, la seule vérité qui vaille d’être défendue, c’est celle qui se confond avec la morale et l’éthique, des valeurs qui ont tendance à disparaitre dans ce pays, ainsi que le respect et les principes fondamentaux, remplacés par l’hypocrisie et la démagogie de certains élus qui veulent nous faire croire que nous avons tous les mêmes droits.

Dans les textes, peut-être, mais dans les faits et dans la pratique, certainement pas. Il est évident que pour certains la France est un État de droit, pour moi et pour beaucoup d’autres, c’est un État discriminatoire et de non-droit, et lorsqu’il n’y a plus de droit, tous les excès sont permis, aucune menace dans cette remarque, juste une constatation faite à partir d’événements qui se produisent en France (j’ai été déclaré malade mental pour moins que çà, mais bel et bien, pour avoir MANIFESTÉ DES IDÉES DIFFÉRENTES) pour en savoir plus, suivez ce lien :

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-france-selective-77726#forum2659330

En France, la Justice est une illusion, la liberté est une illusion, même les Droits de l’Homme sont une illusion et ils sont aussi la plus grande escroquerie de tous les temps, qui fait croire aux peuples du monde entier qu’ils ont des droits, mais en réalité, s’ils ne sont pas gratifiés d’une qualité professionnelle de premier plan, ou d’une fonction, ils n’en-ont aucun, et du simple fait de cette fonction, des individus qui œuvrant pour et au nom de l’État ont le droit de commettre des crimes et des délits légalement, il leur suffit de justifier leurs actes avec des documents officiels et le tour est joué, la forme a été respectée, l’État de droit est préservé et ainsi la démocratie est sauvée.

Des parodies de justice, voilà ce que sont ces jugements de convenances, faits pour servir et valoir ceux qui les ont provoqués, comme celui qui me condamna sur un Décret-loi ABROGÉ et donc CADUC (pour en savoir plus, suivez le lien, ci-dessus).

Mais ces injustices ne sont pas uniquement dirigées envers une catégorie de Français, c’est encore plus grave que cela, dans notre société d’individualisme, pour ne pas dire d’égoïsme, elles peuvent toucher n’importe quel citoyen isolé, qui ne s’intègre pas dans un schéma idéologique politico-culturel, devenant immédiatement persona non grata, un peu à l’image des lépreux d’autrefois, crains, bannis et ignorés de tous, alors que celui qui est intégré dans une de ces classes politico-sociales s’en trouvera même absous de tous ses péchés, comme notre précédent Président de la République, Monsieur Jacques Chirac, poursuivis pénalement pour des détournements de fonds public et des abus de confiance (12), trouvant auprès de son parti politique aide et réconfort, l’UMP proposant de rembourser « ses dettes » pénalement responsables (13), bravant ainsi la loi elle-même, ou comme Monsieur René Galinier, mis en examen pour tentatives d’homicides volontaires (14), soutenu par une partie ciblée de la population (15), n’est-ce pas là une forme de communautarisme condamnable, à l’instar de celle qui est reprochée aux étrangers ?

Ces faux semblants de démocratie ne dureront pas éternellement, un jour la faim et les injustices conduiront immanquablement le peuple, dans son entier, surpassant ses différences, à de plus en plus de révoltes et même à une révolution, quant il ne restera plus que ; d’un coté les citoyens qui souffrent et de l’autre côté l’État impitoyable responsable de ces souffrances, qui essaye lamentablement de préserver son existence en provoquant des divisions du peuple par des considérations électoralistes et carriéristes, nuisibles à tous et surtout à ce pays.

Pauvre France, lieu ou tout fout le camp, il ne t’a fallu à peine que quelques décennies pour revenir de nouveau à la phase critique d’une société qui fait la chasse aux différences ethniques, cultuelles, etc., te voilà revenu 71 ans en arrière (1939) réveille-toi, avant de retourner 221 ans en arrière (1789) avant que ce ne soit la colère du peuple qui ne te réveille et avant qu’il ne soit trop tard.

Il est de notre devoir à tous de combattre les événements qui sont en train de se produire, non seulement en France, mais aussi ailleurs en Europe et il faut arrêter cette « traque » et ce renvoi de responsabilité « sur les étrangers » ou plutôt sur des gens dignes qui ne demandent qu’à vivre tranquillement et sereinement comme tout un chacun et punir uniquement les fauteurs de troubles et les délinquants avérés, sans excès et avec justesse, impartialement et équitablement comme le prévoie la loi, en bref, revenir aux vraies valeurs fondamentales, celles pour lesquels des citoyens et des citoyennes de ce pays ont donné leurs vies, pour que vive la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 (16).

Et rappelons-nous que seul le respect appelle le respect, la violence amène toujours la violence et la haine ne génère que de la haine.

D’évidence, jamais aucune intégration ou assimilation ne sera possible en France, tant que les droits fondamentaux de cette « sous-catégorie » de Français ne seront pas respectés.

Ceci est le vécu d’un citoyen Français (tout court) en juste colère, qui s’est fait interner et juger abusivement, arbitrairement et à tort, par des agents de l’État menteurs et fourbes, qui en a assez d’être intégré péjorativement et assimilé négativement.

 

Source :

(1) http://resf37.free.fr/spip.php?article32

(2) Hospitalisations sans consentement :

Rapports d’activités de la commission départementale des hospitalisations psychiatriques.

Années

1992

1993

1994

1995

 

 

 

 

 

HDT totale

31 057

35 943

40 619

43 867

 

 

 

 

 

HO

6 631

6 819

7 242

7 423

 

 

 

 

 

Total HDT et HO

37 688

42 762

47 861

51 290

http://www.ch-le-vinatier.com/cme-psy/strohl1.htm#11

Années

1997

1998

1999

2000

2001

 

 

 

 

 

 

HDT totale

52 034

55 033

57 577

62 560

62 894

 

 

 

 

 

 

HO

7 475

8 817

8 931

9 171

9 625

 

 

 

 

 

 

Total HDT et HO

59 509

63 850

66 508

71 731

72 519

http://www.ch-le-vinatier.com/cme-psy/Circulaire%2024%20mai%202004%20rapport%20d’activité%20des%20CDHP%202000%202001%202003.pdf

(3) http://www.france-info.com/france-justice-police-2010-01-26-pres-de-250-000-gardes-a-vue-oublies-des-statistiques-396980-9-11.html

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/gardes-a-vue-le-ministere-a-minimise-ses-chiffres_844809.html

(4) http://www.legavox.fr/blog/maitre-anthony-bem/augmentation-poursuites-pour-delits-outrage-1911.htm

(5) http://eur-lex.europa.eu/pri/fr/oj/dat/2004/l_229/l_22920040629fr00350048.pdf

http://crin.org/resources/infoDetail.asp?ID=23204&flag=news

http://ovh.softdom.com/Circulaire_du_5août_2010.pdf

(6) http://fr.wikipedia.org/wiki/Seconde_Guerre_mondiale

(7) http://conventions.coe.int/treaty/fr/Treaties/Html/005.htm

(8) http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/constitution.asp

(9) http://www.legifrance.gouv.fr/initRechCodeArticle.do

(10) http://www.horaz.com/03_Citations/THEMES/justice_001.htm

(11) http://www.sante.gouv.fr/drees/etude-resultat/er488/er488.pdf

(12) http://www.france24.com/fr/20091030-jacques-chirac-renvoye-correctionnelle-justice-detournement-fonds-mairie-paris-emplois-fictifs

(13) http://www.lepoint.fr/societe/emplois-fictifs-quand-l-ump-paie-pour-chirac-25-08-2010-1228550_23.php

(14) http://www.lepoint.fr/societe/herault-liberation-du-septuagenaire-qui-avait-tire-sur-deux-roms-14-10-2010-1249014_23.php

(15) http://fr.novopress.info/67072/« -liberez-rene-galinier- »-manifestation-identitaire-a-nantes/

(16) http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/dudh/1789.asp


Moyenne des avis sur cet article :  2.88/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • Morgan Stern 26 novembre 2010 11:41

    La citation de Rocard est trop souvent tronquée : « La France ne peut pas acceuillir toute la misére du monde, mais elle doit en prendre fidèlement sa part. »

    Intéressant comme on peut déformer les propos de quelqu’un, n’est-ce pas ?


  • Morgan Stern 26 novembre 2010 11:46

    En France, la Justice est une illusion, la liberté est une illusion, même les Droits de l’Homme sont une illusion et ils sont aussi la plus grande escroquerie de tous les temps, qui fait croire aux peuples du monde entier qu’ils ont des droits […]

    Je suis plutôt d’accord, hormis que ce n’est absolument pas spécifique à la France. C’est plutôt un idéal que personne n’a su mettre en place. Toutes les sociétés sont dominées par une caste qui s’en fout. Je ne vois guère de pays où cet idéal existe, même si c’est parfois un peu mieux ailleurs, mais souvent pire aussi.


    • dupont dupont 26 novembre 2010 12:03

      Désolé, mais je n’ai pas pu aller au bout de cette logorrhée victimaire qui se résume en - je ne comprends pas, moi je suis bien mais les quelque dizaines de millions qui m’’entourent ne le sont pas- Ca peut durer longtemps les jérémiades...


      • juluch 26 novembre 2010 12:17

        Si les immigrés sont pas contents et ne sont pas respectés qu’ils s’en aillent !!!


        • Serpico Serpico 26 novembre 2010 12:29

          juluch

          Vous devriez prendre deux secondes pour réfléchir.

          Je vous assure que ce serait plus sage.

          Relisez-vous : vous laissez votre épiderme s’exprimer à votre place au lieu de laisser un peu d’autonomie à votre neurone solitaire.


          • juluch 26 novembre 2010 13:04

            lol !!


            Il y a rien à réfléchir à cet article pleurnichard !

            Mon neurone unique me suffit !

            Vous en avez peut être plus mais, apparemment ils vous servent pas !!!

            Suffit de voir votre réponse alors que je ne vous demande rien...

          • foufouille foufouille 26 novembre 2010 12:57

            c’est pareil pour les pauvres
            seul les bien nes ont des droits


            • LE CHAT LE CHAT 26 novembre 2010 13:27

              Résumé :
              les français ils sont méchants et racistes , les étrangers sont là pour travailler parce que en plus les français sont des fainéants ....

              C’est un peu plus compliqué que ça ! les étrangers ont changé , les français sont devenus pauvres et se gargariser avec La France patrie des droits de l’homme et cie ,


              • LE CHAT LE CHAT 26 novembre 2010 13:29

                c’est juste bon pour une gauche boboisée qui veut surtout pas avoir à fréquenter sur le même palier une famille de clandestins maliens et avoir des vendeur de shit maghrebins à l’entrée de l’immeuble !


                • ddt99 ddt99 26 novembre 2010 14:05

                  Désolé pour ceux qui ont pris cet article pour « victimaire » ou « pleurnichard », mais je pense que vous êtes loin de la réalité, cet article est une mise en garde sur les dérives identitaires qui s’installent dans ce pays que j’ai adopté totalement et inconditionnellement.

                  Tous simplement comme à chaque vague d’immigration c’est de la faute des étrangers, autrefois c’étaient les Italiens qui étaient visés, puis ce fut les Espagnoles et les Portugais qui posaient problèmes, aujourd’hui ce sont les Arabes et les noirs, demain ce sera les gens des pays de l’Est.

                  Regardez du côté de l’ex-Yougoslavie et vous aurez un échantillon de ce que sera la France et l’Europe de demain, une explosion de tout ce qui fut construit jusqu’à présent.

                  C’est toujours les même qui demandent le respect des autres sans vouloir le donner en retours, vous devriez réinstaurer l’esclavage et la colonisation, pour, comme autrefois, pouvoir piller les richesses sans contreparties, tout en vous indignant que les autochtones se plaignent d’être volé de leurs droits ou biens.

                  Soit la France est une démocratie un État de droit qui se respecte et de ce fait elle respectera les droits de chacun, soit c’est un État totalitaire et alors moi comme tous n’aurons rien à dire.

                  Mais que les choses soit clair une fois pour toutes, décrétez la Dictature, mais arrêtez de prétendre que la France est un État de droit, car dans aucun État de droit on ne peut interner un citoyen par ce qu’il exprime des idées différentes, sauf en France, allez voir l’arrêté, s’est écrit noir sur blanc.

                  http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-france-selective-77726

                  Donc, si je vous comprends biens, du fait de mon arrivé en France, les autorités ont tous pouvoirs sur ma personne et ne vous en déplaise, je n’ai jamais vécu au crochet de la société.

                  C’est tellement facile d’accuser sans preuve et tellement plus commode de rejeter les fautes sur les autres que de se remettre en question.

                  Et il faudrait que l’on m’explique pourquoi certains remmènent tout à la gauche et à la droite, ne peut-il pas y avoir des opinions qui ne soient pas influencées par ses deux côtés.

                  Merci aux autres qui ont l’esprit ouvert.


                  • Morgan Stern 26 novembre 2010 14:18

                    Soit la France est une démocratie un État de droit qui se respecte et de ce fait elle respectera les droits de chacun, soit c’est un État totalitaire et alors moi comme tous n’aurons rien à dire.

                    Comme souvent la réalité est quelque part entre ces deux catégories idéales. Il y a de la tyrannie en démocratie et des libertés aussi en dictature.
                    Ça ne sert à rien de vouloir réduire un pays à ce qu’il n’est pas parce qu’il ne rentre pas dans un idéal. Mais je suis d’accord pour dire que la France glisse de plus en plus vers l’oligarchie, voire la tyrannie.

                    Ceci devrait vous intéresser :
                    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20101126.OBS3685/la-loi-sur-l-hospitalisation-psychatrique-sous-contrainte-en-partie-inconstitutionnelle.html


                  • ddt99 ddt99 26 novembre 2010 15:12

                    Merci pour ce lien, mais à mon sens cet article est incomplet, il ne dit pas quels sont les articles qui ont été censurés.

                    Voici la source :

                    http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/les-decisions/acces-par-date/decisions-depuis-1959/2010/2010-71-qpc/communique-de-presse.50791.html

                    Il était temps que le droit des personnes soit enfin respecté dans ce pays et la loi modifiée.

                    Rendez-vous compte, depuis 1990, durant 20 ans, c’est environ 69 000 personnes par an qui furent internées illicitement, et dont les droits fondamentaux furent bafoués. 

                    Colossale !

                    Je remercie cette personne d’avoir eu le courage de mener ce combat pour faire évoluer la Loi.


                  • LE CHAT LE CHAT 26 novembre 2010 14:18

                    en quoi serait il grave que les français redécouvrent qu’ils ont une identité ?
                    C’est justement en luttant contre tous ceux qui veulent installer des zones de non droit communautaristes qu’on évitera un éclatement à la yougoslave !

                    vous voulez un califat de Tourcoing avec le Sheik Morice comme big boss ?


                    • ddt99 ddt99 26 novembre 2010 14:31

                      Il n’y a rien de grave, au contraire, c’est tout à fait honorable de défendre son identité, qu’elle soit nationale ou individuelle, ce qui est grave c’est de dénigrer et de salir les autres pour s’affirmer, tout en piétinant tous les principes qui régissent notre et nos sociétés,


                    • foufouille foufouille 26 novembre 2010 14:51

                      ce sont de beaux principes
                      rien de plus


                      • ddt99 ddt99 26 novembre 2010 15:02

                        Tous les principes sont à défendre, que serait le monde sans principes, ce serait l’anarchie, et il ne faut pas être fataliste, sinon nous serions toujours sous la domination, non pas allemande, mais romaine, et si des gens n’avaient pas défendu ces principes, les droits de l’homme n’auraient jamais vu le jour.


                      • voxagora voxagora 26 novembre 2010 15:15

                        .

                        Vous avez raison en un certain sens,
                        mais, et vous l’écrivez vous-même à plusieurs reprises,
                        tout un chacun est concerné -pas seulement les immigré- du moment
                        qu’il/elle est isolé(e), c’est à dire sans appui face à des castes,
                        et notamment, ce qui est un comble, en matière de « justice », à quoi je mets
                        des guillemets puisque LA justice n’existe que comme concept, ce qui existe dans
                        la réalité étant l’APPAREIL JUDICIAIRE où officient des citoyens capables du pire
                        comme du meilleur.
                        Quand aux immigrés pris comme boucs émissaires des difficultés, 
                        je crois qu’il faut nuancer les choses, et ne pas demander à la France seule,
                        peut-être, d’être dans la perfection alors que pratiquement tous les autres pays
                        et peut-être celui d’où vous venez, font bien pire ?
                        .
                        .

                        • voxagora voxagora 26 novembre 2010 15:22

                          .

                          @ gregthebegue, je ne crois pas que l’article soit vraiment incohérent,
                          peut-être cette apparence incohérence est elle due au fait que l’auteur veut
                          démontrer une idée (les gens broyés par un système injuste),
                          mais que ETANT IMMIGRE, et ne pouvant l’oublier, cet élément vient au travers
                          de sa dénonciation de fait qui concernent en fait même les français de souche.

                        • ddt99 ddt99 26 novembre 2010 15:39

                          C’est exact, il y a bien pire, mais est-ce une raison pour accepter l’arbitraire dans ce pays, qui se dit le pays des droits de l’homme, et comme vous l’avez fort bien compris, mon but n’est pas d’opposer les immigrées aux Français, mais de dénoncer des agissements condamnables dans toute démocratie qui se respect, ce que personne n’a voulu faire, le plus grave n’est pas l’internement en lui-même, ce ne fut le fait que de quelques malandrins malintentionnés, mais qu’un tribunal refuse d’annuler un arrêté qui textuellement viole un droit fondamental, la s’est grave, car il valide l’action illicite de quelques un.

                          En ce qui concerne mon pays d’origine, je suis du genre à totalement me fondre dans la culture du pays qui m’accueillit, en d’autres termes mon pays, c’est la France, et je n’accepte pas qu’il agisse de cette façon envers moi, ni envers quiconque d’ailleurs.

                          Et c’est exact, mon article ne concerne pas uniquement les immigrés, mais c’est, dans certains cas un facteur aggravant, selon l’individu qui s’occupe de vous.


                        • Blé 26 novembre 2010 15:46

                          Je ne sais pas si la France est raciste par contre je sais que les français sont remplis de préjugés. Les gens des villes ont des préjugés sur les gens des campagnes, les riches ont des préjugés sur les pauvres et réciproquement, dans les retau d’entreprises on ne mélange pas les cadres avec les simples salariés, les gradés avec les trouffions, la bourgeoisie avec les prolétaires (plages, hôtels, sports,) quartiers résidentiels, quartiers populaires, etc..., etc..., etc...

                          Si effectivement, il y avait de la liberté, de l’égalité et de la fraternité, il aurait plus difficile aux dominants d’imposer leurs lois aux dominés.

                          Les gens ont cru qu’ en mimant la bourgeoisie ils avaient les mêmes pouvoirs, grosses erreurs, un prolétaire de souche est aussi mal traité qu’un prolétaire français d’origine immigré mais il n’ira pas s’en vanter.


                          • diego149 diego149 26 novembre 2010 15:47

                            Article tendancieux et victimaire. Le devoir de tout immigrant désirant vivre dans un pays est de faire comme l’auteur adopter les coutumes du pays d’accueil. Ce qui n’est pas le cas de tous les immigrants. L’intégration n’est possible que si les immigrants se plient à ce principe.Lorsque je vais en France, j’ai parfois l’impression qu’il y a une volonté de non intégration de la part d’une partie des immigrés notamment de confession musulmane.


                            • diego149 diego149 26 novembre 2010 15:49

                              Je ne pense pas que les français soient plus ou moins racistes que les nationaux des autres pays.


                              • ddt99 ddt99 26 novembre 2010 16:23

                                Je n’ai jamais dit que les Français étaient racistes, il y a des racistes partout.

                                En ce qui concerne la non-intégration, qui est aussi un repli sur soi, le communautarisme est de ce fait un mode de défense.

                                Les Chinois aussi vivent en communautés et il y a d’autres communautés qui vivent refermées sur elles même, sans pour autant être taxées de non intégrées.

                                Ceci dit, il y a de tout en ce monde, il ne faut pas faire d’un cas une généralité, comme il ne faut pas faire d’une généralité un cas unique. 


                              • diego149 diego149 26 novembre 2010 16:33

                                @ l’auteur
                                Effectivement les asiatiques vivent en communauté. Mais pouvez vous m’expliquer pourquoi eux ne posent pas de problèmes aux français , que seul causent problème l’immigration nord africaine et sub saharienne ? La religion n’y serait elle pas pour quelque chose ? Les asiatiques étant pour majorité bouddhistes ou taoïstes, 2 religions qui ne font ni dans la provocation, ni proselytisme.


                                • ddt99 ddt99 26 novembre 2010 17:07

                                  Je vais m’attirer les foudres de certains, mais comme vous m’interrogez, je vais vous répondre.

                                  Ce n’est que mon opinion et elle n’engage que moi, je ne pense pas que ce soient les religions qui soient en causes, ce ne sont que des effets induits par des gens qui s’en servent comme prétexte.

                                  Je pense qu’entre la communauté arabe et la France, c’est une très longue histoire d’amour et de désamour, colonisation oblige, alors que l’immigration asiatique est très récente, rien ne dit que dans quelques années les tendances ne soient différentes, en espérant qu’elle ne s’additionne pas, ou que comme aux États-Unis, il y ait des affrontements intercommunautaires.

                                  Mais, outre toutes les critiques formulées par certains, que je ne nie pas, il y a de tout en ce bas monde, le repli communautaire ne sera vaincu que par une justice sociale équitable, véritablement engagée par les pouvoirs publics, avec une volonté de réussir à intégrer tout le monde, et non pas par des mesures de réhabilitations des quartiers ou des immeubles, dont ils n’ont rien à faire.

                                  Pour vous donner un exemple qui ne soit pas lié aux musulmans, la femme n’arrive pas être intégré égalitairement en France, que ce soit dans le monde politique, ou en entreprise et cela malgré une Loi paritaire, alors comment voulez-vous que des gens qui sont détestés le soit ?

                                  Vu le conservatisme des citoyens de France, à mon sens nous sommes loin des solutions.

                                  Il y a beaucoup de démagogie dans ce pays et beaucoup d’hypocrisie, on dit une chose et on fait le contraire.


                                • cmoy patou 26 novembre 2010 17:01
                                  Bonjour ,
                                  J’ai plussé votre article que je trouve exellent , je suis en accord parfait avec votre analyse et votre vision de ce qui risque de se passer si il n’y a pas une rapide prise de conscience de mes concitoyens sur la réalité du futur immédiat de notre pays , c’est à dire appauvrissement ,dénatalité, réflexes communautaristes exacerbé par certains extrémistes et certains immigrés qui ne font pas d’effort pour s’intéger même si je reconnais que c’est difficile mais il me semble que celà soit le moins que l’on puisse faire afin d’améliorer sa vie, il va sans dire que le respect doit être mutuel et le respect commence par accepter les coutumes du pays hôte sans renier bien entendu sa propre culture de son pays d’origine.
                                  Encouragements pour votre combat.
                                  Cordialement,


                                  • ddt99 ddt99 26 novembre 2010 17:09

                                    Merci.


                                  • ddt99 ddt99 26 novembre 2010 21:32

                                    Personne n’a revendiqué des droits particuliers, mais uniquement le respect des droits qui sont accordés par la Loi.

                                    Vous, vous vivez avec des si ;

                                    Si les étrangers étaient dehors, cela irait mieux en France

                                    Si les étrangers étaient partis, alors nous payerions mieux les ouvriers, et même là, vous faites une ségrégation entre le boulanger et l’éboueur, avant même que vous ne soyez dans une société culturellement et intellectuellement homogènes.

                                    S’il n’y avait plus d’étrangers, alors nous serions solidaires, envers qui, vos semblables uniquement, et qui décidera de cela ?

                                    Savez-vous, mon cher Marc Gelone, qu’avec des si, vous arriveriez à mettre Paris dans une bouteille et adroit comme vous l’êtes, je pense que vous arriveriez à mettre l’univers entier dans cette même bouteille.

                                    Il faut arrêter de prendre vos désirs ou vos fantasmes pour des réalités.

                                    Pour le reste, vous ne vous en souvenez peut-être plus, mais nous avons déjà débattu sur le sujet. 


                                  • Annie 26 novembre 2010 21:21

                                    Bonjour dd99,
                                    Autant votre article ne m’a pas vraiment touchée, autant vos commentaires sont pertinents. Lorsque vous dites : « ce qui est grave c’est de dénigrer et de salir les autres pour s’affirmer », vous mettez le doigt sur la vraie plaie, qui est l’inaptitude à pouvoir définir son identité autrement qu’en opposition ou en creux par rapport aux autres, à ceux que l’on juge moins évolués ou moins développés, etc. et plutôt que de célébrer un patrimoine commun, de vouloir absolument établir une hiérarchie entre des cultures différentes. Votre tort est d’avoir cru qu’en France, patrie des droits de l’homme, les choses seraient différentes.


                                    • ddt99 ddt99 26 novembre 2010 21:47

                                      C’est exactement cela, mon tort est d’avoir pensé que la France était un État de droit et de liberté d’expression, et que je pouvais donc exprimer mon mécontentement concernant une décision judiciaire.

                                      Maintenant je sais que de « manifester des idées différentes » est une pathologie mentale nécessitant un internement immédiat, et je sais que d’être « procédurier » et « passionné » sont des crimes, ce sont les seuls arguments qui m’ont été opposés par le procureur de la République pour me maintenir sous contrôle judiciaire, mon casier judiciaire étant vierge avant toute cette histoire.

                                      Et mon grand tort a été d’être isolé, car comme tout Français, je suis un individualiste et ne bénéficie pas de la force d’une communauté.

                                      Aujourd’hui, j’essaie de faire partager mon expérience pour que d’autres ne fassent pas les mêmes erreurs que moi.

                                      Pour les autres ils n’ont qu’à se défouler sur un étranger, puisqu’à leurs yeux je ne serai jamais Français.


                                    • ddt99 ddt99 27 novembre 2010 06:29

                                      À Marc Gelone

                                      Dans votre premier commentaire, vous écrivez :

                                      « Des Français, qu’il faudrait alors payer décemment, ce qui aurait pour effet de tirer tous les salaires vers le haut  : on est obligé de payer mieux un ouvrier boulanger qu’un éboueur. »

                                      Et vous me répondez en me prêtant ses propos, ce qui suit :

                                      « Parce que vous un type qui a appris un métier et qui le maîtrise, ne mérite pas un salaire plus élevé que celui qui collecte le contenu des poubelles ? Alors, je commence à comprendre pourquoi vous êtes si vulnérable à ce que vous considérez comme des injustices. »

                                      C’est le terme obligé qui m’a fait vous répondre de la sorte, en quoi serait-on obligé de faire une distinction qualificative entre deux professions, évidemment qu’il est naturel qu’un « type qui a un métier et qui le maitrise » mérite un salaire plus élevé que celui qui n’en a pas.

                                      Ce terme sous- entend un usage de la force. Toutes vos pensées sont conditionnées pour avoir des ennemis, aujourd’hui les étrangers demain les récalcitrants qui n’auront pas les mêmes idées que vous. 

                                      Pour le reste, c’est votre opinion, et en homme tolérant je la respecte, ce qui ne semble pas être votre cas de mes opinions que vous déformez selon votre convenance.


                                    • Chris du Fier Chris du Fier 26 novembre 2010 22:45

                                      Quel blabla, DDT99.

                                      Tout ça pour nous expliquer que nous devrions accepter sur notre sol toutes les espèces humaines qui désirent s’ y installer ’librement’ pour vivre mieux ici que chez eux.

                                      C’est d’ une logique implacable !!. Cela s’ applique bien évidemment aux indigènes du pays de vos ancêtres. N’est ce pas ?..

                                      Mais que faites-vous donc du DROIT des autochtones de France à défendre leur territoire, et leur culture en passant, contre les prédateurs de toutes sortes ( y compris à l’ assemblée nationale et au sénat) qui nous imposent sans nous demander notre avis la présence d’ une bonne dizaine de millions d’ allogènes ?...

                                      Pour ce qui concerne votre petite tirade sur les ’services’ que vos confères auraient amené à la France, type nettoyage des rues, enlèvements des poubelles, etc.... laissez-moi rire.

                                      Au bon temps de la conscription on nous apprenait à nettoyer nous-mêmes nos chiottes et à laver notre linge sale. Le peuple français, contrairement à certains ex résidents des colonies, n’ a jamais eu besoin de bonnes, moukères, fatmas, niakoués et autres vahinés pour assurer leurs services.

                                      Ne mélangez pas tout s’ il vous plaît.

                                      Désolé, mais en ce qui me concerne aucune repentance à attendre.

                                      HALTE A L’ IMMIGRATION.... 

                                      Et retour au bled.

                                       

                                       

                                       


                                      • juluch 26 novembre 2010 23:22
                                        Quelle idée a eu Chirac de ramener les familles d’immigrés musulmans !!

                                        Retour au bled..............vite ! vite ! vite !

                                        Avant que cela ne tourne mal !



                                      • ddt99 ddt99 27 novembre 2010 06:31

                                        Mon cher Chris du Fier

                                        Vous avez une faculté d’interprétation qui frise l’admiration, vous écrivez :

                                        « Tout ça pour nous expliquer que nous devrions accepter sur notre sol toutes les espèces humaines qui désirent s’ y installer ’librement’ pour vivre mieux ici que chez eux. »

                                        Dans mon texte, il n’a jamais été questions d’accepter tous les gens qui désir s’y installer, mais de respecter les droits de ceux qui sont déjà ici et je pensais qu’il n’y avait qu’une seule « espèce humaine » avec des différences, mais bon, si vous l’affirmez, c’est que cela doit être vrai. 

                                        Quant à mes ancêtres je n’ai pas eu le plaisir de les connaitre, mais, je pense que, pas plus que vous, je ne dois avoir à rougir d’eux.

                                        Relisez objectivement et peut-être verriez-vous que ce n’est pas de la repentance que je demande, mais de la reconnaissance et le respect des Lois.

                                        Mais comprendre cela doit vous être étranger.


                                      • ddt99 ddt99 27 novembre 2010 06:31

                                        À Juluch

                                        Je n’ai pas très bien compris (c’est certainement dû à mes origines).

                                        Mais par « retour au bled », je suppose que vous voulez dire ; renvoyer Monsieur Chirac dans son bled, en Corrèze.


                                      • juluch 27 novembre 2010 13:00

                                        si vous avez bien compris


                                        retour au bled c’est de l’autre coté de la méditerranée.

                                      • ddt99 ddt99 27 novembre 2010 06:33

                                        Mon cher Calmos

                                        Que répondre à ça, c’est tellement énorme, que j’en reste pantois.

                                        Sincèrement, avec l’imagination que vous avez, vous deviez écrire des romans de fiction.


                                      • juluch 27 novembre 2010 13:02

                                        Les deux.


                                        L’un était Président, l’autre premier ministre.....lourde responsabilité devant l’histoire en effet.....

                                      • COVADONGA722 COVADONGA722 27 novembre 2010 07:30

                                        bonjour ddt99
                                        non Calmos à raison , la liquidation de la France en tant que Nation , comme Etat régalien ,
                                        comme République a deux origines
                                        1/la liquidation de la banque de france par Pompidou ex employé Rotchilds
                                        2/la loi sur le refroupement familial qui as ouvert les vannes d’une immigration non voulue non gérée et laissant penser aux nouveaux arrivants qu’une assimilation n’etait pas implicite.

                                        Par ailleurs je trouve tout à fait légitime que des allogenes trouve mon pays imparfait« il l’est »
                                        reste qu’ils peuvent faire le chemin inverse et regagner les pays de cocagne ou coulent à
                                        flots education gratuite hopitaux bus cantine loisir sans compter la manne versée quasi sans controle le 5 de chaque mois par des caisses que les « sous-chiens » locaux contribuent a remplir.
                                        Quand à vos démélés médico/judiciaires je ne doute pas un instant des affres qu’ils peuvent engendrer , ceci convenu pour vous permettre de relativiser je ne peux que vous conseiller la consultation des instances judiciaires des pays de cocagne cités plus haut.


                                        • ddt99 ddt99 27 novembre 2010 07:55

                                          Répondez-moi sincèrement, sans entrer dans les considérations qui fâches, comme nous tous, vous avez deux voisins, plus ou moins éloignés, si le voisin de droite ou de gauche, vous insulte ou vous vole, etc., ce n’est pas pour cette raison qu’en vous en voudrez à l’autre voisin, uniquement par ce qu’il est votre voisin, le seul qui est à blâmer, c’est celui qui à eu un comportement incorrect envers vous, si vous êtes juste vous n’aurez des griefs qu’envers ce dernier.

                                          Alors, pourquoi faire un amalgame en ce qui concerne les étrangers, et pourquoi moi qui ait eu une vie irréprochable, dois-je payer pour quelques individus qui ont un comportement incorrect envers la société ?

                                          Pour ce qui est d’aller consulter les justices des pays de cocagnes, mon pays s’est la France et de ce fait c’est ici que je réclame justice, de plus ce n’est pas par ce que des injustices sont commis dans le reste du monde que cela justifie celles qui sont commises ici.

                                          Respecter la Loi, le droit et la justice, c’est une question de dignité nationale.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès