• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La libération (6) : l’horrible et inutile bombardement de (...)

La libération (6) : l’horrible et inutile bombardement de Tokyo

Et puis, il y a des dates qu’on aimerait bien oublier, dans cette guerre. Celles du 9 et 10 mars 1945, par exemple. Oh, elle ne doit pas vous dire grand chose : on a plutôt retenu celle du 6 août 1945 ou celle du 9 août 1945.. qui se passaient elles aussi au Japon. Ce jour maudit-là, c’est à Tokyo qu’eut lieu une des pires atrocités de cette guerre : le bombardement de la capitale du Japon par 334 bombardiers B-29, bourrés de 496 000 bombes incendiaires au phosphore, magnésium et napalm pour un total ahurissant de 1 700 tonnes de bombes. Près d’un demi million de bombes brûlantes, déversées sur un objectif purement civil. Sous les trappes ouvertes des bombardiers, il y avait près d’1,5 millions de personnes dans la conurbation de Tokyo. Plus de 100 000 périront dans une capitale devenue un immense brasier : c’est davantage qu’à Hirsohima ou Nagasaki. Comment et pourquoi a-t-on décidé pareille horreur, la question divise les historiens. 

En Europe, les bombardements d’Hambourg en juillet 1943 et de Dresde en février 1945 avaient posé les mêmes questions, de même que celui de Pforzheim, oublié de tous ("Operation YellowFin"), datant du 23 février 1945. Comme pour Wurzburg, bombardé le 16 mars 1945, la ville avait été sélectionnée car elle était portée des bombardiers, mais aussi car son vieux centre médiéval brûlerait plus facilement...note l’historien de la BBC Detlef Siebert... on est loin de l’objectif militaire... et très proche du massacre délibéré. Les objectifs visés, en cette fin de guerre, témoignent davantage d’une sauvagerie sans nom que de l’objectif militaire pur. Une dérive qui va rejaillir sur la conduite des bombardements au Japon. Les combats du Pacifique se révèlent meurtriers et horribles : on va en particulier légitimer l’usage du lance-flamme. Une invention allemande (avec le Flammenwerferapparate), devenue le M2A1-7 "flamethrower".
 
Les américains à partir de Pearl Harbour ont mis en marche une machine gigantesque, on le sait. Qui contrôle tout, et particulièrement sa propre image : les nazis ont été les maîtres de la propagande avant 1941, et les USA l’ont bien compris. Alors leurs soldats n’emportent pas que des chewing-gums et des plaquettes de chocolat. Ils amènent aussi leurs disques, les V-Discs et leur magazines, estampillés officiellement, la plupart du temps par un autocollant incitant à acheter des "bons de guerre". Parmi eux, je vous ai retrouvé l’exemplaire d’août 1944 de Popular Mechanics (qui décrit en détail en janvier 44 les LST qui serviront au débarquement !). Un exemplaire supervisé par le service des armées, qui explique ce que sont les bombes incendiaires, mais sans bien sûr en montrer les effets dévastateurs sur la population Trois modèles sont décrits : celles à base de magnésium et de...Thermite (pour la version de l’armée précise PM !), celle au phosphore et celles à base "d’huile", à savoir celle au... napalm ! De la "jellied oil" : c’est bien la terrible gelée de napalm, celle qui colle à la peau et inflige de terribles dégâts aux êtres humains touché par ce fléau. Le modèle plus imposant étant la M76, surnommée PT bomb ou "goop" ou "blockburner". Celles au magnésium sont des "clusters" de tubes de faible diamètre ou de coupe octogonale réunis ensemble dans une enveloppe : une bombe de ce type en contient 110. Un autre magazine, Popular Science, de mai 1944 fera aussi un reportage sur "comment on combat le japon avec le feu" assez sidérant aussi avec le même souci explicatif mais sans jamais évoquer le moindre objectif civil... Présentées comme "la version moderne des allumettes", en raison de leur petite taille, elles sont "faciles à produire" et "les alliés en ont déjà lancé 350 000 "apprend-t-on.
 
"Facile à produire" ? Bien mieux que cela : facile à vendre, également : dans un élan ou un engouement dont on se demande l’origine véritable, on apprend en effet que dès 1943 on a mis sur le marché civil US des... bombes de ce type, destinées à la défense civile pour ses exercices ! "L’esprit d’entreprise américain est venu à la rescousse des formateurs de la défense civile en 1943 lorsque le "Practo-Bomb" incendiaire a été mis sur le marché. Le Ministère de la Guerre a en effet acquis la licence de la Rowland Manufacturing Company pour « la Fourniture de ces unités dans n’importe quelle quantité désirée à une très coût raisonnable. "Un "kit" de thermite, qui n’est donc pas une invention récente, disponible par simple achat : "afin d’éviter la nécessité pour les acheteurs d’obtenir une licence d’explosifs à partir du Bureau fédéral des Mines, tous les fusibles et les bouchons ont été éliminés. Les utilisateurs n’avaient plus qu’à laisser tomber une allumette dans la pâte incendiaire. Les bombes vendues étaient emballées dans une caisse en bois pour le prix raisonnable de 12 dollars la douzaine. Bien sûr, les prix ont chuté avec de plus grandes quantités". Qui a dit que ce pays était fou ? On aurait voulu préparer les populations au caractère inévitable des bombardements incendiaires qu’on n’aurait pas fait mieux !
 
Le problème qui se pose, en effet, 65 ans après, c’est celui du choix de l’objectif  : "L’attaque d’une zone que les stratéges du Bombing Survey avait estimé comme étant à 84,7 % résidentiel réussi au-delà des rêves les plus fous des planificateurs. Attisées par des vents violents, les flammes déclenchées par les bombes se sont propagées à travers une zone de quinze miles carrés autour de Tokyo générant d’ immense tempêtes de feu". Tokyo, alors muni de quelques bâtiments de béton, était une ville traditionnelle japonaise en bois, paille de riz et papier... Une aubaine pour qui voulait l’incendier. Et parmi eux, les américains possédaient un personnage qui était prêt à le faire et à le clamer partout : "le major-général Curtis LeMay, commandant désigné du 21e Bomber Command dans le Pacifique le 20 Janvier 1945, est devenu le principal architecte, concepteur stratégique, et porte-parole le plus percutante de la politique américaine consistant à incendier les villes ennemies". LeMay, à vrai dire, ce belliqueux, cet anticommuniste plus que primaire, est clairement à caser à l’extrême droite US. Pour commencer, il avait d’abord bombardé en altitude et en plein jour Kobé, le 17 mars 1945, avec 159 tonnes de bombes incendiaires et 13 de bombes à explosif plus poussé. Le flot de bombes d’une imprécision totale a été ininterrompu. Près de 1000 bâtiments avaient été atteints, ainsi que deux chantiers navals. Mais le "succès" de Dresde l’avait fait changer d"opinion : désormais ; comme les anglais il ferait bombarder de nuit à faible altitude ! A Kobé on relèvera 8841 victimes civiles, toutes atrocement brûlées. La ville entière avait brûlé.
 
On a découvert récemment les photos des corps calcinés d’Hiroshima, des images qui ont provoqué un certain choc. Insoutenables, ces monceaux de cadavres dont des femmes et des enfants atrocement brulés. Ses images avaient été interdites de publication pour cinquante ans. Il en existe d’autres, notamment un reportage vidéo filmé en couleurs qui n’a toujours pas eu droit à son intégralité. Pourquoi donc ? Car la prise de conscience d’un massacre de seuls civils aurait posé question en 1946 mais plus ou beaucoup moins en 1996. C’est la même chose pour le bombardement de Tokyo, tout aussi révoltant : des monceaux de cadavres carbonisés, des enfants réduits en cendres : aurait-on eu la même attitude vis à vis de Curtis LeMay et sa carrière si ses photos avaient été publiées de son vivant ? La réponse est non. L’homme a tout fait, soutenu par sa hiérarchie pour présenter ses massacres inutiles pour la conduite de la guerre en affaiblissement du potentiel industriel du pays. Or ce potentiel ne résidait pas dans la capitale, loin s’en faut. Et LeMay a recommencé, en Corée cette fois...
 
L’empereur Hiro-Hito, aux premières loges de ce bombardement, bouleversé parce qu’il avait vu ce jour avait réuni son cabinet de guerre où les faucons de son armée continuaient leur forcing suicidaire. Dès le 14 févier 1945, il avait déjà signifié à son homme de confiance et envoyé à Moscou, le prince Konoye, que son pays s’acheminait vers une défaite inéluctable : sa seule crainte alors et que la victoire américaine ne supprime son rôle d’empereur. En avril, en nommant le vieux Kantaro Suzuki premier ministre, il annonçait la couleur : Suzuki était un pacifiste convaincu, qui dû tenir tête à des généraux déchaînés qui souhaitaient continuer le massacre. Le 26 juillet 1945, la déclaration de Postdam offrait aux japonais une capitulation acceptable : c’était ça "ou l’écrasement total" du pays. Le mot n’était pas vain : depuis dix jours les américains disposaient d’une bombe atomique, avec l’expérimentation réussie de Trinity du 16 juilllet, d’une force équivalente à 20 000 tonnes de TNT. A Postdam, Truman avait expliqué à Staline quelle arme avaient les américains : ce dernier avait feint de ne pas comprendre. Le 28 juillet 1945, le grand conseil japonais réunissant ministres et militaires rendait son avis, c’était l’acceptation de l’offre alliée ; mais formulée avec une expression ambiguë, due à son premier ministre : "mokutatsu", prononcée en fin de phrase : ce qui signifiait soit une fin de non-recevoir, soit le fait de ne pas faire de commentaire. Le New-York Times titre le soir même "La flotte attaque à l’heure même ou Tokyo rejette les conditions de paix".... Henry Stimson, alors responsable de la Défense aux USA, avouera plus tard qu’il y avait bien eu méprise sur la traduction du mot employé par les japonais (*). Ce qui rend encore plus dramatique les jours suivants. Les 6 et 9 août, les deux bombes atomiques américaines explosaient, alors que l’empereur du japon avait accepté depuis plus de huit jours la capitulation de son pays. Pouvait-on se passer de cela ? Le livre de Gar Alperovitz, "The Decision to Use the Atomic Bomb", indique clairement que oui (**). Une pétition de scientifiques avait recommandé de faire une "démonstration" en baie de Tokyo avant... pourquoi deux bombes, alors, si ce n’est pour tester deux technologies différentes ? Cela, nous l’aborderons bientôt, si vous le voulez bien...
 
Car LeMay et ses acolytes avait tout prévu, si la bombe atomique tardait à être au point. Et cela, encore, "on l’a appris tardivement avec la déclassification de documents secrets. Comme l’avait dit Paul Rogers d’Open Democracy, le 4 août 2005, si Hiroshima et Nagasaki n’avaient pas fonctionné, les États-Unis avait un plan pour gagner la guerre contre le Japon qui impliquait l’utilisation massive d’armes chimiques [contre] des civils. ... La fin soudaine de la guerre précipitée par les deux bombes atomiques, et les secrets qui ont suivi de la part des États-Unis, ont déguisé depuis de nombreuses années le fait que les États-Unis avait préparé un remarquable plan de secours. Il s’agissait de la production de masse d’immenses quantités d’armes chimiques utilisées contre les villes japonaises, car ce qui était prévu était de tuer le nombre de 5 millions de personnes au moins. Ce plan précédemment secret est venu à la lumière avec la déclassification des documents sensibles, après la fin de la guerre froide, et a été décrit quelques années plus tard dans un document du "Proceedings of the US Naval Institute" par deux historiens militaires, Norman Polmar & Thomas B Allen ("Le plan le plus meurtrier", Proceedings Janvier 1998). Il a à peine touché le domaine public avec le temps, mais il en dit long sur l’approche à la guerre qui s’était développée en 1945, y compris la volonté debinfliger des pertes civiles massives sur une échelle beaucoup plus élevée, de même que les tapis de bombes de Tokyo, Hambourg ou Dresde ou les bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki". ... la folie d’un LeMay n’avait rien à envier à celle d’en face !
 
C’est bien une grande gueule, et pire encore, donc, que soutient le pouvoir et la hiérarchie militaire, d’où sa carrière fulgurante : "dans les années 1940, sa promotion fut très rapide : capitaine en janvier 1940, major en mars 1941, lieutenant-colonel en janvier 1942, colonel en 1943, général de brigade en septembre 1943 !". C’est aussi un dément, un véritable psycopathe, dont on ne caricaturera que fort peu l’image en le faisant devenir... Buck Turgidson, le général psychotique du Docteur Folamour de Kubrick. La scène mythique n’est pas si éloignée que cela de l’original : cela, tout le monde le reconnaît ! "LeMay était apparemment immunisé contre l’horreur de tuer. Il avait dirigé le bombardement au napalm du Japon - qui estime-t-on a tué "plus de personnes dans une période de six heures qu’à tout moment dans l’histoire de l’homme". ll a ainsi un jour résumé la guerre : « Il faut tuer les gens, et quand vous avez tué assez, ils cessent le combat. "Il a également dit : de façon cynique "nous avons bien tué, allez, disons vingt pour cent de la population de la Corée du Nord". En fait, "plus de deux millions de civils sont morts dans les campagnes de bombardements de LeMay et la destruction de barrages géants pour inonder le pays". Ce n’est donc pas un hasard si on le retrouve en politique aux côtés du gouverneur George Wallace, ce raciste invétéré, chrétien "born again"... et pourtant inscrit au parti démocrate ! Ce chaud partisan de la guerre nucléaire et des bombardements de civils n’avait pas grand chose à envier à un Goëring ! Sa haine de John F. Kennedy fut telle qu’on a régulièrement et automatiquement songé à lui comme l’un des commanditaires possible pour son assassinat, avec l’équipe de la CIA aujourd’hui bien répertoriée : Richard Helms, James Angleton, David Phillips, E. Howard Hunt, Theodore Shackley, William Harvey, David Morales, Edward Lansdale, et George Joannides.
 
Plus tard, chef du SAC, Curtis Le May mit en œuvre cette autre folie des missions en B-47 et B-52 de 24 h sur 24, 365 jours par an : une gabegie phénoménale, qui disséminera on l’a vu des bombes nucléaires un peu partout dans le monde lors des crashs des appareils. Il menaçait régulièrement l’URSS de bombardement nucléaire : un fêlé, responsable non pas de milliers mais bien de millions de morts civiles. Un fêlé qui a laissé bien des traces indélébiles au sein de l’Air Force, on l’a particulièrement bien vu lors des bombardements inconsidérés en Irak et en Afghanistan. La "doctrine" LeMay, celles des massacres inutiles de civils, a longtemps continué ses ravages bien après la disparition de son concepteur, disparu le 1er octobre 1990,... trois mois à peine après le déclenchement de "Bouclier du Désert", où l’on assistera à des horreurs telles que la bulldozérisation de soldats vivants dans leurs tranchées, l’emploi massif de bombes à dispersion, la scène dantesque de "l’autoroute de l’enfer" au Koweit, avec des bus napalmisés, et des civils fauchés à la mitrailleuse d’Apache, etc : une énième Blitzkrieg ?
 
(*)"Serait-ce la plus effroyable erreur de notre temps", Williama Coughlin in "Dans les coulisses de la guerre secrète" Selection du Reader’s Digest, 1965, page 515.
 
(**) la liste des documents sur la décision ici
http://www.dannen.com/decision/index.html

 

http://www.awesomestories.com/assets/bombing-japan-incendiary-bombs-over-tokyo-part-1

http://www.awesomestories.com/assets/bombing-japan-incendiary-bombs-over-tokyo-part-2

http://www.awesomestories.com/assets/bombing-japan-incendiary-bombs-over-tokyo-part-3

http://www.awesomestories.com/assets/bombing-japan-incendiary-bombs-over-tokyo-part-4

 

Documents joints à cet article

La libération (6) : l'horrible et inutile bombardement de Tokyo La libération (6) : l'horrible et inutile bombardement de Tokyo La libération (6) : l'horrible et inutile bombardement de Tokyo La libération (6) : l'horrible et inutile bombardement de Tokyo La libération (6) : l'horrible et inutile bombardement de Tokyo La libération (6) : l'horrible et inutile bombardement de Tokyo La libération (6) : l'horrible et inutile bombardement de Tokyo La libération (6) : l'horrible et inutile bombardement de Tokyo

Moyenne des avis sur cet article :  3.64/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

128 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 23 août 2010 11:23

    à l’époque , il n’y avait pas de bombes intelligentes , juste des connes de bombes !
     les bombes US étaient aussi connes que les V2 de von Braun et les Katiouchas de Josef ! c’était dans le concept de guerre totale ....


    • morice morice 23 août 2010 11:54

      ah, parce que vous y croyiez, vous aux « bombes intelligentes » ??? les missiles Hellfire des Predators on tué combien de civils par rapport aux taliabans ? Au bas mot le quadruple.


    • LE CHAT LE CHAT 23 août 2010 12:11

      non, pas vraiment !  smiley juste un peu plus précises , mais on voit qu’il y a encore des bavures..........


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 23 août 2010 14:29

      Et puis c’est pas la faute à la bombe vous savez. C’est plutôt à celle du gradé qui confond cérémonie de mariage et séance d’entrainement taliban.

      Aussi, avec leur habitude de tirer des rafales d’ AK 47 pour célébrer les époux...

      http://www.youtube.com/watch?v=6hh-liBF2qk


    • Waldgänger 23 août 2010 14:49

      Le message Ranta, le message, Morice est passé sans transition de la 2ème GM à la guerre en Aghanista, c’est ce qu’on appelle y aller avec des gros sabots. smiley


    • dom22 23 août 2010 14:55

      Ben tiens Wald, évidemment. Y’a plus que les gogos à ne pas suivre.


    • Waldgänger 23 août 2010 15:02

      Momo n’est même pas assez patient pour attendre que l’on fasse la comparaison à sa place. Il faiblit, il faut dire qu’il y a un essoufflement de son public d’afficionados qui faisait le travail, mais y aller soi-même, c’est faire perdre pas mal d’efficacité au procédé. Ce n’est plus que l’ombre de ce qu’il a été.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 23 août 2010 23:32

      Le Chat :


       Une guerre qui n’est pas totale n’est pas une guerre. C’est une péripétie de la diplomatie

      Pierre JC Allard

    • Tall 23 août 2010 11:25

      Les horreurs nipponnes et russes étaient pires que celles des anglo-saxons.


      Sur le front de l’est, les partisanes ( femmes donc ) russes crucifiaient les boches sur les portes à l’entrée des villages avec leur pénis en bouche. Tandis que les panzers écrasaient les Russes avec leur chenilles pour épargner les munitions.
      C’est d’ailleurs sur le front de l’est qu’il y a le + de morts, et de loin.

      Et chez les nippons, il valait mieux ne pas être leur prisonnier. Car pour eux, se rendre était un déshonneur, une trahison.


      • Tall 23 août 2010 11:31

        à noter que les nippons étaient aussi des fous-de-dieu ... comme le pouvoir iranien actuel


      • wesson wesson 23 août 2010 13:05

        Bonjour Tall,

        "

        Les horreurs nipponnes et russes étaient pires que celles des anglo-saxons.

        « 

        C’est une constante du discours des pays qui agressent leur voisins : c’est pour »empêcher les crimes du gouvernement horrible sur sa population".

        Ainsi ont dit les japonais avec les chinois, les chinois avec les tibétains, les américains avec les irakiens puis les afghans, et en ce moment les israéliens et américains avec l’Iran (un pays qui n’a agressé aucun de ses voisins dans les 60 dernières années)


      • morice morice 23 août 2010 13:10

        Très bien dit... mais méfiez-vous de l’argument : chez Gollnisch ça devient vite « ce sont les vainqueurs qui imposent leu loi » : ce qui permet de nier les chambres à gaz, perçues comme des ’inventions de vainqueurs"... leur perversité n’a pas de nom en effet....


      • Tall 23 août 2010 13:25
        wesson

        Propagande ?
        Vous devriez écrire un livre d’histoire racontant comment les USA ont agressé Hitler en 40
        Sans oublier l’inside job de Pearl Harbor
        Préfacé par Thierry Meissian, ça devrait cartonner

      • Mmarvinbear Mmarvinbear 24 août 2010 10:01

        « (un pays qui n’a agressé aucun de ses voisins dans les 60 dernières années) »  : fais gaffe wesson... cette phrase, c’est mot à mot le nouveau mantra des lapideurs de femmes ou de ceux qui les soutiennent dans les chats et les forums...


      • LU-FER LU-FER 8 avril 2012 23:36

        Désolé Wesson , je t’ai cité en me trompant d’ adresse , et donc ce n’ est pas du tout toi mon exemple exemplaire . J’ éspère que tu me pardonnes , car je n’ ai plus le temps de remettre tout à l’ endroit , et de + je n’ arrive pas non plus à accéder à correction ni à l’ effacement .

        Sorry ! ma vue des choses n’est pas éloignée de ce que tu causes dans ton post.A+


      • morice morice 23 août 2010 12:40

        et suite à leur entrainement intensif à tuer des civils sur le champ de bataille européen,


        vous êtes excessif là, ou vous les rendez coupable de tous les bombardements, ce qui est impossible à accepter.... le pertes civiles ont été énormes en effet, mais vous ne pouvez pas obligatoirement en conclure cela : Hambourg était un centre industriel fabriquant les U-Boote par exemple. Là, je vous parle d’un endroit où il n’y avait pas d’industrie de guerre prépondérante... ne tombez pas pour autant dans le panneau de Dresde non plus :avez-vous relmarqué qu’un Reynouard ne cite JAMAIS Tokyo mais uniquement Dresde ? C’est bien le problème des négationnistes : faire dans le parcellaire, uniquement quand ça les arrange.... Reynouard, il s’en tape des civils japonais : ce n’est pas l’empire qu’il souhaite raviver, mais l’hitlérisme seul....

      • Mmarvinbear Mmarvinbear 23 août 2010 11:31

        Et oui, la guerre, ça fait des morts partout...

        Les bombardement massifs avaient en fait trois objectifs :

        - montrer à la population civile ennemie que son gouvernement dictatorial, malgré ses rodomontades, n’était même pas capable de la protéger efficacement. A ce titre, le raid de Doolittle de 1942 fut bien plus dévastateur pour les esprits japonais que celui de 1945... Cela devait stimuler la révolte intérieure mais parfois cela rate...

        - détruire les moyens de production et de circulation ennemis (usines, centres industriels, noeuds routiers et ferroviaires )

        - empecher le pays ennemi de reconstituer rapidement et facilement les infrastructures détruites

        C’est pourquoi les quartiers d’habitations n’étaient pas oubliés : une usine peut se réparer en un mois. Un ingénieur mort ne peut pas facilement être remplacé...


        • morice morice 23 août 2010 11:52

          décidément l’histoire n’est pas votre fort et encore moins la géographie industrielle : les « centres industrels » étaient par exemple à Kobe, et non à Tokyo (et même encore aujourd’hui !)sauvagement bombardé aussi. Vous êtes aussi nul sur la question que sur le 11 septembre : achtetez donc des livres d’histoire et lisez-les au lieu de débiter des sornettes.


        • Mmarvinbear Mmarvinbear 23 août 2010 14:15

          « les »centres industrels« étaient par exemple à Kobe, et non à Tokyo »  : Faux. Dans une optique de protection de lutte anit-aérienne, les centres étaient disséminés dans le pays. Tokyo, Kobe, Osaka, Niigata, Nagasaki, Hiroshima, Sapporo, pour les plus grands. N’oubliez pas non plus que Tokyo possédait déjà le plus grand port du pays.


        • Mmarvinbear Mmarvinbear 23 août 2010 14:17

          " Une dictature n’aura-t-elle pas le dessus militairement, un jour ? Vos enfants ne seront-ils pas visés par le pragmatisme en vogue chez les militaires, un jour ?"  : Visiblement, vous n’étiez pas pas à Guernica ou à Nankin...


        • morice morice 23 août 2010 12:01

          A ce titre, le raid de Doolittle de 1942 fut bien plus dévastateur pour les esprits japonais que celui de 1945..


          tous les historiens s’accordent sur sa nullité en termes d’efficacité militaire et sur le peu d’influence sur la psychologie du pays : la majorité des japonais ne l’a jamais su.... et chez les militaires nippons c’est devenu une excuse pour réclamer davantage d’armements....et pour frapper plus fort la Chine et mettre en danger les porte-avions US. Le raid est à ranger dans une opération de propagande pure.

          En guise de représailles et pour des raisons stratégiques, le Service aérien de la marine impériale japonaise s’attaqua dans les semaines qui suivirent aux porte-avions américains en priorité. De son côté, l’armée impériale japonaise, menée par le général Shunroku Hata, occupa aussi massivement la Chine pour éviter que ce pays ne serve de repli aux bombardiers, massacrant à l’été 1942 environ 250 000 civils des provinces du Zhejiang et du Jiangxi

          En contrepartie, l’opération fut un succès pour la propagande américaine et l’effort de guerre. Elle montrait que le Japon n’était plus à l’abri des bombes. 


          • non667 23 août 2010 12:16

            c’était surtout pas pour écouler la marchandise et conforter l’industrie de mort . smiley


            • kitamissa kitamissa 23 août 2010 12:28

              il fallait absolument frapper le Japon pour le démoraliser et l’affaiblir ...

              il y avait également l’objectif d’intimider l’URSS ,alliée temporaire certes,mais restant tout de même une menace pour le monde occidental..

              il y avait également le rendu de la monnaieau centuple de Pearl Harbor....

              les Américains voulaient mettre le paquet pour éviter la continuité d’un conflit en Extrême Orient qui risquait de s’éterniser ( on ne peut tout de même pas être sur tousles fronts en même temps et la guerre en Europe coutait cher en hommes et en matériel ..)

              enfin,il y a 65 ans,la vision du monde était totalement différente qu’actuellement ,les USA possédaient la plus importante industrie mondiale certes mais ce conflit planétaire leur coutait 36 % du PIB,et il fallait enn sortir rapidement par n’importe quel moyen .....

              enfin ,et pour conclure,une guerre mondiale fait obligatoirement des victimes ,c’est le prix à payer pour éradiquer et les fanatimes Japonais,le Nazisme,et freiner l’expansion Communiste qui a durée jusqu’à Regan !


              • Tall 23 août 2010 12:47

                Clair et évident, maxim


                Mais il y en a qui croient peut-être que si avox avait existé à l’époque, ils auraient pu arrêter des Hitler et des Staline avec des nartics dénonçant leurs turpitudes

              • kitamissa kitamissa 23 août 2010 13:37

                salut Tall ...

                et bien c’est que Morice avec son aversion viscérale des Américains s’érige maintenant en juge de l’histoire avec ses valeurs et ses points de vues bien à lui ,avec son sempiternel fond de pensée « les Ricains sont tous des salauds ! »

                les Japs ? que de braves gens dans leurs charmantes maisons de bambous que les misérables Américains ont pilonné sans merci à coup de vilaines bombes qui faisaient du bruit et du mal !


              • morice morice 23 août 2010 16:12

                décidément l’adjudant Kronenbourg déblatère toujours les mêmes salades :


                « son aversion viscérale des Américains  »

                il n’y a que des preuves ici : venir SALUER Art Arfons, les joueurs de gratte qui disparaissent, ou venir encenser WHITE et ses records sur X-15 : vous vous foutez de qui en parlant « d’aversion » ?

                QUAND AUX JAPONAIS il semble que j’ai été très clair avec NANKIn il n’y a même pas une semaine !! 

                Bref, vous faites quoi, là, encore une fois sinon de la DIFFAMATION, pour la seule raison qu’on touche aussi à vos idoles : BIGEARD, et LEPEN, deux mecs accusés de tortures en Algérie.

                je pense donc que je n’ai AUCUNE leçon à recevoir de vous et encore moins un label.

              • Tall 24 août 2010 07:58

                jamais insulté ta famille ... encore de la diffamation ..

                abus signalé

              • morice morice 23 août 2010 12:48

                il fallait absolument frapper le Japon pour le démoraliser et l’affaiblir ...

                il y avait également l’objectif d’intimider l’URSS ,alliée temporaire certes,mais restant tout de même une menace pour le monde occidental..


                c’est plus la seconde que la première : il s’était déjà rendu....

                • morice morice 23 août 2010 13:22


                  En gros, Hitler tue un million de civil, c’est un monstre inhumain. Les Americains tuent un million de civil, c’est tout a fait raisonnable et normal. 


                  ah, j’attendais un négationniste sur le sujet et c’est « Bibi c » qui s’y colle : vous venez, à la façon d"un Reynouard, nous mettre en miroir Hitler et LeMay en l’occurence. Ce dernier, même s’il a aussi fréquenté les eugénistes, n’a pas mis en place ce qu’Hitler a fait ni éliminer son chef de brigade spéciale après s’en être bien servi : vous tentez de réhabiliter Hitler et la techique est connue. Oui, les bombardements de Tokyo ont été horribles : Roosevelt etTruman sont-ils pour autant comparables à Hitler ? certainement pas : n’essayez même pas de continuer : les deux ne sont pas un Ford, qui avait pourtant donné ces idées à Hilter.

                  Hitler est à condamner pour sa politique raciale menant à la Shoah ; en venant ici le défendre,n vous insinuez déjà la nier. Autant vous dire que je je vous ne laisserai pas le dire...

                  Vous venez ici faire votre prosélyte de l’Hilérisme, et ce n’est pas la première fois, hélas :allez donc ailleurs placer votre camelote nauséabonde !

                  • LE CHAT LE CHAT 23 août 2010 13:41

                    c’était une époque troublée et il y a eu des débordements , mais rien de comparable à ce qu’il y avait en face , c’était du à l’hystérie guerrière du moment ...


                  • Mmarvinbear Mmarvinbear 23 août 2010 14:22

                    Parce qu’il y a une différence entre mettre une balle entre les deux yeux d’un soldat et enfermer un hommenu et sans défense dans une chambre à gaz et ouvrir la trappe à Zyklon B.

                    Pour ce qui est des victimes des bombardements... Quand on vit dans une agglomération qui produit aussi des armes, des munitions et de qui faire la guerre, il faut bien s’attendre à ce que l’ennemi jette quelques bombes dessus pour les détruire, et aux alentours pour éliminer aussi ceux qui les fabriquent.


                  • Castor 23 août 2010 14:23

                    Rappel très sain, Mmarvin.


                  • morice morice 23 août 2010 16:14

                    propos propre aux antisémites négationnistes à la Faurisson et à la Dieudonné, et retrait illico demandé...


                  • morice morice 23 août 2010 16:16

                    RAS LE BOL DE VOS DIFFAMATIONS


                  • morice morice 23 août 2010 16:23

                    Parce qu’il y a une différence entre mettre une balle entre les deux yeux d’un soldat et enfermer un hommenu et sans défense dans une chambre à gaz et ouvrir la trappe à Zyklon B.


                    si vous ne le savez pas c’est grave. Au militaire on reprochait de l’être....

                  • dom22 23 août 2010 16:33

                    Diffamations ?...Comme tu y vas....tu te relis des fois ?....


                  • Mmarvinbear Mmarvinbear 23 août 2010 16:40

                    "Encore une fois, il y a les bonnes victimes civils et les mauvaises. Comme par hazard, les bonnes victimes civils sont les victimes du vainqueur, et les mauvaises celles du vaincu." : Faut dire que d’un coté, on a les civils qui ont porté le moustachu au pouvoir, et qui par la suite n’ont rien fait pour l’en déloger après qu’il eut supprimé les élections, et qui se sont laissé enrôler en masse, applaudissant des deux mains les raids sur Guernica, l’invasion Polonaise, de la Scandinavie, du Bénélux, de la France, puis de la Yougoslavie et de la Grèce, et enfin de l’ URSS.
                    Et qui a travaillé en masse et en force pour produire Panzers, Messerschmitts et U-Boot afin de poursuivre l’aventure.

                    Pareil pour les civils qui ont applaudis quand leur Glorieuse Armée est entrée en Mandchourie, en Corée, en Chine, en Indonésie, en Indochine, en Birmanie, aux Phillippines et dans quelques archipels du Pacifique. Et qui ne rechignait pas non plus à travailler en force et en masse à produire armes et munitions pour poursuivre l’avancée.

                    De l’autre, on a les populations civiles qui n’ont rien demandé à personne, qui ont vu trois douzaines de panzerdivision rouler sur leurs maisons, leurs biens, accessoirement sur quelques membres de leurs familles, à qui on a collé parfois un logo jaune pour bien les différencier et ne pas en laisser un quand le moment du Génocide serait venu.

                    Comme tu le vois, non, certaines populations civiles n’ont rien à voir avec les autres...


                  • Castor 23 août 2010 17:54

                    Bibi,

                    que voulez-vous dire par « les allemands étaient coupables et les juifs innocents » ?
                    Que les juifs auraient mérité les camps ?
                    Personne ne dit que la guerre est propre, mais dans la hiérarchie des crimes contre l’humanité, il existe des crimes plus impardonnables que d’autres, et notamment le systématisme avec lequel les juifs ont été traqués, parqués puis massacrés par un gouvernement allemand totalement fou.
                    Il me semble que vous vous êtes égaré dans un raisonnement un peu limite.

                  • BOBW BOBW 24 août 2010 12:26

                    Un témoignage vécu : j’ai le souvenir ,enfant à cette époque, des réactions à Nice de nombreux habitants pourtant du côté des alliés (Nos libérateurs !) ,qui à certains bombardements maudissaient les pilotes USA larguant confortablement en altitude leurs bombes sur le pont du Var ou la gare de triage de Saint Roch, sans problèmes de conscience ni aucun souci pour la population civile française !Alors que les pilotes de spitfires ne craignaient pas de prendre des risques pour mieux cibler les objectifs allemands avec le moins de victimes civiles collatérales possibles...


                  • Castor 23 août 2010 14:16

                    A part les dates des 8 et 9 août, j’ai peine à concevoir ce qui cause ce rappel historique.

                    Non pas que j’y sois hostile, non, mais que je trouve toujours suspect un article de Morice et que j’essaye d’y trouver ses raisons profondes.

                    Les US semblent plus que jamais être une bête noire, et la façon dont ils sont dépeints est toujours aussi colorée (« la folie d’un LeMay n’avait rien à envier à celle d’en face »). Pourtant, Morice s’insurge contre Bibi C, lequel fait un parallèle que Morice lui-même n’hésite pas à faire dès que l’on évoque la question d’attentats islamistes (les terroristes sont des résistants).

                    Indubitablement, Morice nourrit une haine farouche du nazisme, ce que personne ne peut lui reprocher.
                    Indiscutablement, Morice a la main lourde quand il s’agit de déceler chez son contradicteur quelque velléité pro-nazie.
                    Mais une certaine façon de présenter les choses me trouble, ainsi sa phrase « Hitler est à condamner pour sa politique raciale menant à la Shoah ».
                    Qu’est-ce à dire ?


                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 23 août 2010 14:23

                      « les terroristes sont des résistants » : presque.

                      Un résistant, c’est un terroriste qui a gagné sa guerre.
                      Et inversement, un terroriste, c’est un résistant qui l’a perdue.


                    • Castor 23 août 2010 14:34

                      Mmarvin,

                      j’ai un peu la flemme de procéder au rappel exhaustif des remarques de Morice concernant la justification des attentats islamistes.
                      Ajoutez à cela que je ne dispose pas, comme lui, d’une technique de fichage des commentaires qui me permette d’appuyer ma remarque.

                      Votre remarque pourrait être exacte si elle ne permettait, précisément, de justifier toutes sortes d’actes abjects commis au nom d’une religion ou d’une politique.
                      En cela, je condamne tout autant les guerres récentes menées par les US et soutenue plus ou moins activement par l’europe, que les attentats islamistes qui continuent à faire rage.
                      Mais vous ne m’empêcherez pas de refuser de considérer le 11 septembre 2001 comme un acte de guerre qui pourrait se légitimer pour peu que les islamistes qui en sont responsables gagnent la guerre « idéologique » qui a été déclarée.

                      Tall a fait récemment une remarque que je juge cruciale pour la compréhension de Morice et de ses écrits : ses ennemis déclarés sont les US, Israël et l’extrême-droite et le point commun entre ces trois haines est l’ennemi commun de ces trois-là.

                      D’où mes interrogations quant aux motivations de Morice.

                    • Castor 23 août 2010 14:37

                      « soutenues », bien sûr.

                       smiley

                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 23 août 2010 16:46

                      "Mais vous ne m’empêcherez pas de refuser de considérer le 11 septembre 2001 comme un acte de guerre qui pourrait se légitimer pour peu que les islamistes qui en sont responsables gagnent la guerre « idéologique » qui a été déclarée." : Même la guerre a ses règles.

                      Aucun Etat n’a déclaré la guerre aux USA. C’est là le problème. Même si des éléments saoudiens et pakistanais ou yéménites sont derrière le 11/9, leurs gouvernements respectifs ne sont pas entrés dans le jeu.

                      Techniquement, rien ne s’oppose à considérer le 11/9 comme étant un acte terroriste. Si un pays avait revendiqué l’acte, alors oui, ce serait un acte de guerre. Mais aucun ne l’a fait.


                    • Castor 23 août 2010 16:52

                      Seule la guerre a ses règles (plus ou moins respectées, d’ailleurs), s’agissant de terrorisme, malheureusement ...la seule règle qui vaille est de marquer les esprits.


                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 23 août 2010 16:55

                      « D’où mes interrogations quant aux motivations de Morice. »  : Si on considère que Morice est une personne unique, ce dont je doute, c’est assez simple en fait.

                      Le dénominateur commun de ces trois haines, c’est l’extrême gauche. C’est le seul positionnement politique qui soit compatible avec ce triple positionnement.

                      Contre l’ED, c’est simple : l’ ED use du populisme pour aboutir à un régime autoritaire et à mettre en place une économie et une société tournée vers l’extension territoriale au détriment des autres.

                      Les USA sont une cible évidente, en tant de hérault du libéralisme économique et du capitalisme.

                      Israel lui est critiqué et attaqué en raison de sa grande inféodation aux USA. Sa politique vise à satisfaire en premier lieu la politiqué étrangère US, dans certaines limites. Il va sans dire que sa politique actuelle envers les Palestiniens et les Arabes Israeliens n’aide pas franchement les choses...


                    • Castor 23 août 2010 17:00

                      Mmarvin,

                      dans mon esprit, le dénominateur commun est plutôt à rechercher du côté de l’Islam.
                      Il ne faut pas aller bien loin pour se rendre compte que chaque critique de l’islam entraîne chez Morice une critique du catholicisme, qu’une critique du terrorisme islamique amène une critique des US et/ou d’Israël.
                      C’est à ce point systématique que, parfois, ça frise la caricature.

                    • dom22 23 août 2010 17:15

                      OK avec queue plate.


                      d’ailleurs morice n’a pas techniquement tort lorsqu’il se dit athée : de la part de l’islam radical les toute autre religion est nulle et non avenue....Il joue juste sur les mots.

                    • morice morice 23 août 2010 17:28

                      « D’où mes interrogations quant aux motivations de Morice. »  : Si on considère que Morice est une personne unique, ce dont je doute, c’est assez simple en fait.

                      Le dénominateur commun de ces trois haines, c’est l’extrême gauche. C’est le seul positionnement politique qui soit compatible avec ce triple positionnement.


                      vous êtes aussi mauvais sur mon cas que sur le 11 septembre

                      je ne suis pas d’extrême gauche, et encore moins d’extrême droite...

                      tous ces articles n’ont qu’un auteur unique.


                      mais c’est vrai que vous, pour en faire un, il vous faut trouver une photo retouchée du Pentagone , ce qui vous prend au bas mot 6 mois... sans parler de vos BD... et de leur qualité phénoménale...


                    • Castor 23 août 2010 17:31

                      ’tention, Morice,

                      les caractères en gras que vous avez reproduits sont les miens.
                      Je passe pour cette fois, mais à la prochaine, je considérerai que vous me lisez.

                    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 23 août 2010 23:58

                      Oui, Castor-queue plate, attention a ces canards, tous des vicieux…  ( Où est le smiley pour une mauvaise plaisanterie qui dénote une profonde lassitude face a la redondante et pléonastique réitération des mêmes arguments, par ceux dont le seul intérêt est leur unique pensée et la seule pensée un préjugé ?)


                       Bonne nuit

                      PJCA

                    • Waldgänger 23 août 2010 14:30
                      L’empereur Hiro-Hito, aux premières loges de ce bombardement, bouleversé parce qu’il avait vu ce jour avait réuni son cabinet de guerre où les faucons de son armée continuaient leur forcing suicidaire.

                      C’est faux, Hiro-Hito n’était pas le faible d’esprit et surtout de volonté qu’il aurait bien voulu faire croire, les Américains n’en étaient pas dupes en 1945 mais ils n’ont pas osé destituer et juger un empereur, donc on a fait porter l’ensemble de la militarisation au cours des années 20-30, de l’expansionnisme en Chine et des atrocités sur des dirigeants comme Tojo et des généraux, que l’on a pendus. Parler de « bouleversé » en évoquant une personne qui a cautionné activement tout ce que les Japonais ont fait, par exemples les marches de la mort de prisonniers anglais après la prise de Singapour ou l’unité 731, qui menait des expériences « médicales » dignes de Mengele est honteux.

                      Evidemment, un article de Morice ne serait pas abouti sans le fameux « message ». On aura compris sur la fin, en voulant faire une transition entre la pratique des bombardements pendant la 2e gm et la situation actuelle.

                      • Castor 23 août 2010 16:44

                        Morice,

                        être en désaccord avec quelqu’un sur des faits historiques et sur un article relatant des faits historiques n’est pas une marque de fascisme mais un signe de ... désaccord.

                        Il n’y a que vous pour avoir ce mot à la bouche et en appeler à l’exclusion, pratiquer le repli des opinions contraires et à abuser de l’insulte et du mensonge.
                        N’y voyez-vous pas une forme de contradiction ?

                      • dom22 23 août 2010 16:50

                         l’empereur, qui a décidé de se rendre mais ne peut le faire avant Hiroshima en raison de ses militaires :


                        Donc, si je comprend bien ce que tu écris, morice, Hiroshima a arrangé l’empereur, puisque avant il ne peut se rendre et qu’après il le peut.... en fait tu laisses entendre qu’il y a eu ou pu avoir un arrangement avec les amerlocks, du style : 

                        « hé les mecs, j’veux me rendre mais j’peux point, vitrifier moi deux trois villes, pleaaaaaaaaaase »

                        « yep, ça marche face de citron, en plus ça fera les pieds au p’tit père des peuples, le camarade joseph, au passage »

                      • morice morice 23 août 2010 17:07

                        Donc, si je comprend bien ce que tu écris, 

                        $

                        autant vous arrêter tout de suite : vous n’avez soit rien lu, soit rien pigé. 

                      • dom22 23 août 2010 17:13

                        Si, si. J’ai bien pigé.


                      • Rough 23 août 2010 14:31

                        momo il oublie que les civils sont un objectif statégique comme un autre....c’était vrai durant la seconde guerre mondiale et ça l’est aujourd’hui encore....
                        Les armes nucléaires d’aujourd’hui pointent vers les cités les plus densément peuplées....et le concept de seconde frappe est largement basé sur une frappe de représaille visant les grands centres urbains....

                        Il faut pas non plus oublier la dimension punitive de ce bombardement....


                        • Castor 23 août 2010 15:16

                          Les juifs étaient un objectif idéologique, certainement pas militaire.

                           smiley

                        • Waldgänger 23 août 2010 14:42

                          «  LeMay, à vrai dire, ce belliqueux, cet anticommuniste plus que primaire, est clairement à caser à l’extrême droite US »

                          Toujours à côté, le bombardement stratégique n’est qu’une technique, aussi choquantes soient les conséquences, et les opinions politiques de ses praticiens ou théoriciens comme Harris, Giulio Douet ou Hugh Trenchard n’ont pas joué de rôle dans l’élaboration des doctrines et de la praxis des bombardements à grande échelle.


                          • dom22 23 août 2010 14:48

                            salut les copains.


                            • Waldgänger 23 août 2010 15:03

                              Salut Ranta, roi des zozos. smiley


                            • Castor 23 août 2010 15:05

                              Bonjour, les amis.


                            • Waldgänger 23 août 2010 15:23

                              Avec la même postérité que celui des « bamboulas », qui a trop servi désormais.


                            • titi 23 août 2010 14:49

                              Et n’oublions pas...

                              Que si tout ce merdier a eu lieu, c’est aussi parce que le Francais, les Anglais et les Belges, mais surtout les francais, n’ont pas été capables d’arrêter les troupes allemandes en 1940.

                              C’est finalement assez pitoyable de voir des citoyens d’un pays qui n’a pas su faire ce qu’il fallait à cette époque, critiquer aujourd’hui ce que d’autres ont du faire pour réparer leurs méconduites.


                              • morice morice 23 août 2010 16:19

                                argument typique de l’extrême droite « c’est la faute au fond populaire » : beau ramassis de conneries encore ;; ;


                              • morice morice 23 août 2010 16:20

                                Front Populaire bien entendu..


                              • Shaytan666 Shaytan666 23 août 2010 18:32

                                En tout cas en ce qui concerne la Belgique, il est évident que c’est la faute du POB, dont le président avait des sympathies nazies. La « gauche » prêchait la neutralité à outrance et a refusé de voter les crédits nécessaires à l’achèvement des forts de Liège notamment.


                              • Mmarvinbear Mmarvinbear 23 août 2010 19:24

                                De toute façon, cela n’aurait servi à rien. Eben Emael était achevé, et le fort est tombé en deux heures.

                                C’est toute la stratégie de défense qui a failli : les militaires belges et français s’imaginaient être en 1919 et que la Wermarcht allait gentilemment refaire 14-18...


                              • Shaytan666 Shaytan666 23 août 2010 20:03

                                Faux ! Il manquait le principal, c.a.d. les piquets anti planeurs et parachutistes.
                                Les planeurs, avaient devant eux une véritable piste d’atterrissage et ce sont posés sans problème sur le glacis du fort, les charges creuses (pratiquement inconnues à l’époque) on fait le reste.


                              • Mmarvinbear Mmarvinbear 23 août 2010 20:34

                                Les piquets anti-planeurs ont été retirés des plans sous la pression des militaires qui voulaient garder le toit engazonné libre de tout obstacle afin que les soldats en repos puissent jouer au foot en toute tranquillité...

                                Comme aucun stratège n’y a trouvé à redire...


                              • titi 23 août 2010 21:44

                                @Morice

                                En ce qui me concerne je ne mélange pas tout.

                                Que ce soit le faute du front pop, des militaires, ce n’est pas le sujet de ce fil.

                                Le débat c’est qu’un prof d’histoire à la retraite né après la bataille donne des leçons de « comment il auraient fallut faire la guerre » lorsque son propre pays a battu tout les records de vitesse en matière de détalage.

                                Dans ma région on appelle ca : ne pas chier la honte.


                              • titi 23 août 2010 21:49

                                j’ajouterai d’ailleurs que j’attends avec impatience un article sur les « viols de masse commis par l’Armée Rouge en Prusse » ou les « crimes de guerre de F.F.L en Italie centrale ».

                                Cela ferait de vous un vrai « journaliste citoyen » en non pas un simple(t ?) propagandiste anti américain.


                              • Mmarvinbear Mmarvinbear 24 août 2010 10:17

                                "Le débat c’est qu’un prof d’histoire à la retraite né après la bataille donne des leçons de « comment il auraient fallut faire la guerre » lorsque son propre pays a battu tout les records de vitesse en matière de détalage."  : Pas d’accord !

                                C’est une grave erreur que de croire que l’armée française a fui le combat en 40 ! Toutes les unités sur le front se sont battus avec force et courage. Les italiens n’ont pas été capables de percer le front alpin et sur la ligne Maginot assiegée, ce n’est qu’ à l’armistice que les armes ont été rendues. Aucune unité allemande n’a pu prendre un seul de ses forts.

                                Simplement, si niveau matériel et humain les deux armées se valaient, c’est la tactique et la stratégie qui a fait toute la différence. Les Weygand, Gamelin et autres sont restés bloqués à l’ année 1918. Une fois le front enfoncé, il n’y avait plus rien à faire


                              • jibe jibe 23 août 2010 15:02

                                J’ai déjeuné une fois avec LeMay. Il n’avait aucun remords de ce qu’il avait fait et ses opinions politiques étaient à vomir. C’était pire qu’un extrémiste, un obscurantiste.


                                • morice morice 23 août 2010 16:44



                                  si c’est le cas, veuillez au moins préciser où et dans quelles circonstances svp,tant ce site est infesté de faux inscrits, Jean Baruch...

                                • jibe jibe 24 août 2010 11:12

                                  C’était à Reims, ie ne me souviens plus de l’année. A l’époque LeMay était plus ou moins consultant d’une firme automobile allemande dont le président avait les mêmes opinions. Dans ces années-là, les directoires de ces sociétés allemandes étaient aussi truffés d’anciens nazis. L’un d’entre eux, chargé de la filiale française, avait un hôtel particulier à Paris, dont le grand escalier était dominé par la photo du maître des lieux en uniforme SS. Le jour où il y a invité des journalistes français, ils ont fait demi tour à peine franchi le seuil, à son grand étonnement. Cela n’a pas empêché ses voitures de bien se vendre chez les « bobos » !


                                • Castor 23 août 2010 16:26

                                  Tiens, il replie, mais pas partout.

                                  Quelle météo étrange, ce mois d’août...sur les reliefs les plus menaçants, rien, mais en plaine, ça tombe...

                                  • Mmarvinbear Mmarvinbear 23 août 2010 17:01

                                    Il a dû rater celui-là...

                                    C’est clair qu’il t’a pris en grippe... Même un anodin « merci » est systématiquement replié.

                                    Morice est clairement un adepte de la liberté d’expression de personnes choisies.

                                    Par contre, là ou je suis pas d’accord, c’est pour la Lemay ! Pour une fois qu’on a un chanteuse canadienne qui ne soit pas une gueularde, et qui écrit de bons textes (« les souliers verts » , c’est pas le top, je le reconnais... Essaye plutot « la centenaire » ou « j’ai battu ma fille »), on ne va pas cracher dessus.

                                    Finalement Momo, continue à le replier...


                                  • Castor 23 août 2010 17:09

                                     smiley      


                                  • morice morice 23 août 2010 17:24

                                    Morice est clairement un adepte de la liberté d’expression de personnes choisies.


                                    on vous a dit que vos articles étaient des plagiats ? 

                                    on vous a repris vos articles en changeant le nom de l’auteur ? non ??

                                    vous avez trouvé" vos articles plagiés entièrement et présentés ici comme quoi ce n’’était pas vous l’auteur original ???? 

                                    NON ???


                                    NON, et bien je vais le faire, comme ça vous aurez une idée de ce qu’est la liberté d’expression !!! 

                                  • Castor 23 août 2010 17:28

                                    Morice,

                                    je serais votre obligé si vous vouliez bien reproduire les commentaires où je dis expressément que vous êtes plagiaire.

                                    Merci d’avance.

                                    Nota : je m’engage à ne pas considérer votre réponse comme une réponse, vous ne serez donc pas coupable d’avoir dérogé à votre nouvelle règle me concernant.
                                     smiley

                                  • asterix asterix 23 août 2010 16:48

                                    Lutter contre les certitudes. Merci Morice d’apporter cette information cruciale sur les poncifs liés à l’utilisation de la bombe. Terrifiante cette histoire de planification chimique du Japon. Compréhensible en partie, puisqu’un fils de l’Empereur ne se rend jamais, la guerre du Pacifique étant là pour le prouver.
                                    Tous chefs de guerre, même combat. Hitler, il se trouve un peu partout... 


                                    • morice morice 23 août 2010 17:19

                                      il y aura très bientôt d’autres poncifs de démontés sur Hiroshima : je prévoyais de sortir le texte pour l’anniversaire, mais les impondérables de l’actualité ont tout décalé... attendez-vous à des surprises !


                                    • Castor 23 août 2010 17:24

                                      Si je comprends bien, le seul à pouvoir remettre en question l’histoire telle qu’elle nous a été présentée, c’est vous ?

                                      Toute personne s’avisant de vous contredire sur ce que vous précisez n’est en revanche qu’un ignorant, au mieux, un révisionniste, au pire ...

                                    • brieli67 23 août 2010 17:14

                                      Les caves ( Bombenkeller) les plus sûrs à Cologne/Kölln
                                      se trouvaient sous Opel/General Motors.

                                      Dans l’opération Tidal Wawe,
                                      A Ploesti  le complexe de raffineries érigé sur base de capitaux américains épargné....


                                      • morice morice 23 août 2010 17:16

                                        La pratique répond à une diffamation répété de l’individu qui a fait exclure un de ces potes qu’il a lui-même poussé à raconter que j’avais plagié un texte sur Graignes alors que c’était moi qui avait été plagié continuez à défendre son abjection, ça ne vous honore pas des masses ici. Si Papuy a été viré c’est de sa faute : c’est lui qui l’a incité à faire dans la diffamation sans preuves. Ce gars m’a insulté et traîné dans la boue pendant toute une journée en m’accusant de plagiat, je ne vois pas ce qu’il FOUT ici encore une fois, après qu’on lui ait supprimé son compte et qu’il soit revenu sous un pseudo « Mark Mallow ».


                                        la perversité, Castor le pratique en me harcelant 50 fois par jour et vous en venant écrire le contraire de ce que j’ai écrit la veille : les deux malades c’est bien vous. Vivement que votre site à crachats rouvre, vous faites tous deux dans l’excès de bile là....

                                        • Castor 23 août 2010 17:21

                                          Merde, y’a dû avoir un problème dans mes prélèvements automatiques et on m’a suspendu le service « décodage »...

                                          J’appelle le service commercial.

                                        • Castor 23 août 2010 17:48

                                          Ah tiens, et à propos du « site à crachats » : le lecteur désireux de connaître les raisons de mon éviction du site agoravox seront étonnés d’y lire qu’elles sont à mille lieues de celles que donne Morice.

                                          Étonnant, non ?

                                        • kitamissa kitamissa 23 août 2010 17:35

                                          salut aux potes présents et martyrisés par nôtre ex- prof« d’histoires » déchainé ...

                                          l’ami Castor particuliérement dans le colimateur smiley ...

                                          qu’est ce que tu lui a fait à Momo ? vendu des haricots qui voulaient pas cuire ?


                                          • Castor 23 août 2010 17:37

                                            Salut, kitamissa !

                                            J’ai ma petite idée sur la question, mais chuuuuut...

                                          • Castor 23 août 2010 17:55

                                            Morice,

                                            vous avez pris un peu de retard sur le repliage de mes posts.
                                            Ne laissez pas le travail s’accumuler, après, c’est ingérable et on commet des erreurs.

                                          • duane 23 août 2010 17:54

                                            Bonjour Morice,

                                            J’aime bien vos sources :

                                            Selection du Reader’s Digest, 1965, page 515.


                                            • morice morice 23 août 2010 20:47

                                              on vient de me dire que je détestais les américains, merci de venir me défendre, ça me fait chaud au cœur..


                                            • brieli67 23 août 2010 18:01

                                              Vivement

                                              le retour du baràrats de DISEZ.
                                              plus qu’une petite semaine
                                              Tenez bon les garces et les gars !

                                              On lira avec délectation les exploits de Waldi la mascotte_saucisson à 4 pattes, les accès de COLRE,
                                              CD qui re vit gore Waldi et MCM....

                                              que de joies !!
                                              Et la cocotte rigolotte Rocla toujours sur le feu....

                                              Tout vient à poings qui sait attendre.


                                              • Hermetique 23 août 2010 18:38

                                                Salut ébriélé1664 !

                                                Vous en reprendrez bien une petite ?

                                                Jawohl !


                                              • brieli67 23 août 2010 18:44

                                                Tiens Leucoderme

                                                va jouer chez Sommer l’Amer

                                                s’geltt !


                                              • Waldgänger 23 août 2010 19:11

                                                Je sais pas Bribri, c’est désolant de te voir dans cet état, au fond j’ai du mal à t’en vouloir, et encore c’est plus pour ce que tu sors sur les autres que par rapport à moi. 


                                              • morice morice 23 août 2010 21:09

                                                sont en manque, visiblement, et ne savent plus quoi faire avec mes articles ; savez pourquoi ?


                                                ...parce que Reynouard, qui vient d’être emprisonné en France (il est à Valenciennes depuis la semaine dernière !) pour y purger sa peine de négationniste ne parle toujours que de DRESDE. Je me suis penché sur la question et me suis demandé pourquoi il ne parlaient JAMAIS de Tokyo, qui est très semblable : la réponse, c’est Gollnish qui nous l’a donné dans la presse le week-end dernier : invité au Japon, il citait à nouveau DRESDE. Or il est prof de japonais et sa femme est japonaise, et ne parle que de DRESDE.. pourquoi donc me suis-je demandé ? Pour une raison simple : ce ne sont pas les VICTIMES qui les intéressent, mais bien leur IDEOLOGIE : comprenez, DRESE, c’est un massacre d’allemands « qui n’étaient donc pas les pires » : ne RIGOLEZ pas face à cette argumentation de DEBILE PROFOND, c’est ce qu’est venu dire ici un des posteurs négationnistes !!! 

                                                TOKYO ne les a JAMAIS intéressé : car il n’y a pas d’Hitler à réhabiliter DESSOUS. L’article que je viens de faire DEMONTRE que ces négationnistes ne FONT PAS DE l’HISTOIRE, mais ne gardent que ce qui les intéresse dans l’histoire : il leur aurait été facile de faire de Slapton Sands une glorification de la bêtise américaine et anglaise et de la force de la marine allemande : pourquoi ne l’ont-ils jamais fait ? Car l’histoire ils la connaissent par ouï-dire, ne cherchent rien et ont 5 mots clés ces neuneux complets : chambre à gaz, Zyklon, Auschwitz, juifs et.... oh non, ils ne citent jamais Hitler mais disent comme Reynouard que le socialisme-national c’est ce qui se fait de mieux, selon eux. Des tarés, et des INCULTES, voilà ce que sont ces négtionnistes : DRESDE, leur seul mot à la bouche quand on leur parle extermination : Coventry ;, ils ne savent même pas ou c’est. Ils sont pitoyables, comme l’est le vieillard néo-nazi qui continue à leur dicter sa vision négationnniste et raciste du monde. Ils le sont tout autant, à venir ici jacter l’inverse de ce que je peux bien dire ; uniquement car ils se sont faits moucher un jour. Depuis, c’est le harcèlement quotidien ; L’image qui me vient à l’esprit quand je vois leurs TAGS ici, leurs inscriptions nauséabondes à la peinture blanche est bien celle-ci.


                                              • morice morice 23 août 2010 21:16

                                                on note aussi que le pseudo « 

                                                Yaourtdéckelfratz »

                                                n’est autre que Leucoderme

                                                activé le « Par Leucoderme (xxx.xxx.xxx.3) » 6 novembre 2008 00:36

                                              • Waldgänger 23 août 2010 21:24

                                                Morice, les bombardements conventionnels sur le Japon sont moins connus pour des raisons simples, ils sont occultés par ceux à la bombe A, et ils ont été moins étendus dans la durée que ceux au dessus de l’Allemagne. Faut-il te rappeler que les bombardements massifs sur l’Allemagne s’étalèrent sur trois ans, avec ceux des « mille » sur Cologne en 1942, celui de Hambourg en 1943, avec ses 40 000 morts et ses tempêtes de feu à plus de 200 km/h ceux de Dresde, de Wursburg et de tant d’autres ? Ils sont bien plus emblématiques d’une stratégie de destruction de destruction des infrastructures et du moral de l’ennemi sur le long terme.

                                                Le Japon n’a vraiment été bombardé intensivement qu’à partir des derniers mois de 1944 et il fallut attendre avril 1945 et la prise d’Iwo Jima pour que les chasseurs puissent escorter les bombardiers et accroître l’efficacité des missions. 

                                              • brieli67 23 août 2010 21:44

                                                wursburg ??? Was ?


                                                l’écorcheur - l’équarrisseur laid !! 


                                                Regarde et une lettre après l’autre de ce lac ... qui était dans le secteur américain. 

                                                Au botanische de Dahlem : la plante de tes décoctions et macérations....

                                                mon côté samaritain me perdra.

                                              • Pyrathome pyralene 23 août 2010 21:58

                                                Waldingo, on se demande ce que tu viens faire ici ? enfiler des perles ?


                                              • Waldgänger 23 août 2010 22:07

                                                Tu te trompes pour ton deuxième lien Bribri, mon affection n’a rien de psychiatrique, ni de physique non plus. Et même si tu t’en doutais, je n’en aurais rien à faire, j’assume très bien qui je suis.


                                              • morice morice 23 août 2010 22:17

                                                ah pas de Conventry non plus chez vous. Pas un hasard...


                                              • morice morice 23 août 2010 22:25

                                                Ils sont bien plus emblématiques d’une stratégie de destruction de destruction des infrastructures et du moral de l’ennemi sur le long terme.

                                                ah ouais...

                                                me Blitz n’a donc jamais existé.., « l’emblématique »

                                              • Waldgänger 23 août 2010 22:30

                                                Si tu n’es pas capable de comprendre la différence d’intensité entre des bombardements faits au Heinkel he 111 aux Dornier 215 et aux Junkers 88 et ceux faits aux quadrimoteurs Avro Lancaster, Boeing B 17, B 24 Liberator, je ne peux rien pour toi Morice. Si tu as des chiffres qui disent le contraire par rapport au tonnage de bombes, fais moi signe.


                                              • morice morice 23 août 2010 22:58

                                                Heinkel he 111 aux Dornier 215 et aux Junkers 88 et ceux faits aux quadrimoteurs Avro Lancaster, Boeing B 17, B 24 Liberator


                                                ah, il va nous faire sa collection complète...

                                                 c’est fou ce que vous pouvez en oublier : les Me-110, qui étaient aussi bombardiers, les DO-17 et DO-217, les He-177 (plus tard), et de l’autre côté le Wellington, le Hampden, le Manchester, le Whitley, le Halifax, le Blenheim, chez les américains le Marauder, le Mitchell, le Boston (Havoc), etc..

                                                toujours léger, l’homme des bois.. et toujours a venir jouer à couper les cheveux en quatre, faute de crachoir ouvert...

                                                ah tiens, extrait d’un autre crachoir...

                                                « En effet, Morice combine une régularité à un niveau de fréquentation dans une bonne moyenne et une cadence de publication que tout le monde connait. Contrairement à pas mal d’auteurs qui s’usent assez vite, le discours de Morice semble assez résistant à la répétition, car son auditoire le supporte et parait revenir. Pour un Jules ou un Dugué, c’est par exemple moins le cas, les articles du second les moins lus sur le dernier mois font d’ailleurs de plus mauvais scores que ceux de Morice les moins regardés. Un seul chiffre, j’ai retrouvé 15 des 16 articles de Morice parus depuis un mois (avant que celui du 03/03/2010 ne sorte) et ai trouvé une moyenne supérieure à 2800 lectures par article, ce qui est une moyenne très correcte dans la situation actuelle d’Agoravox, où il semble y avoir une crise de la fréquentation depuis trois mois, où les articles »buzz« ne font visiblement plus illusion. »

                                              • brieli67 23 août 2010 23:33

                                                Bien Waldi 


                                                pour te bichonner raviver ton éducation :


                                                Erich Muehsam  que Franz Ferdinand ne saurait te refuser ou me contredire

                                                Der RevoluzzerDer deutschen Sozialdemokratie gewidmet

                                                War einmal ein Revoluzzer, 
                                                im Zivilstand Lampenputzer ; 
                                                ging im Revoluzzerschritt 
                                                mit den Revoluzzern mit.

                                                Und er schrie : « Ich revolüzze ! » 
                                                Und die Revoluzzermütze 
                                                schob er auf das linke Ohr, 
                                                kam sich höchst gefährlich vor.

                                                Doch die Revoluzzer schritten 
                                                mitten in der Straßen Mitten, 
                                                wo er sonsten unverdrutzt 
                                                alle Gaslaternen putzt.

                                                Sie vom Boden zu entfernen, 
                                                rupfte man die Gaslaternen 
                                                aus dem Straßenpflaster aus, 
                                                zwecks des Barrikadenbaus.

                                                Aber unser Revoluzzer 
                                                schrie : « Ich bin der Lampenputzer 
                                                dieses guten Leuchtelichts. 
                                                Bitte, bitte, tut ihm nichts !

                                                Wenn wir ihn’ das Licht ausdrehen, 
                                                kann kein Bürger nichts mehr sehen. 
                                                Laßt die Lampen stehn, ich bitt ! - 
                                                Denn sonst spiel ich nicht mehr mit ! »

                                                Doch die Revoluzzer lachten, 
                                                und die Gaslaternen krachten, 
                                                und der Lampenputzer schlich 
                                                fort und weinte bitterlich.

                                                Dann ist er zu Haus geblieben 
                                                und hat dort ein Buch geschrieben : 
                                                nämlich, wie man revoluzzt 
                                                und dabei doch Lampen putzt.


                                              • LU-FER LU-FER 8 avril 2012 23:26

                                                Tu veux dire qu’il y a un mec en France , qui fait de la prison ferme pour ....« négationisme » ??!!!

                                                Mais tu te crois en Israel ? Je l’crois pas !

                                                , Que les malades de la persécu juive , des fanatiques de ce néo nazisme religieux qu’ est le sionisme aient réussi à faire condamner quelqu’un pour des paroles ... ça s’peut pas .

                                                Alors que les rabbins violeurs , que les rabbins qui tuent les gosses de Palestine et d’ ailleurs pour dealer leurs organes ( procès de Trenton = en ce moment ; rabbin Levy Rozenbaum accusé de meurtre de gosses 9 ans durant ,pour revendre leurs reins dans le New Jersey) alors que toute cette lie juive du crime organisé bénéficie de la complicité de TOUS LES MEDIAS FRANCAIS DEPUIS JUIN 2009 ? matérialisée par une censure totale sur ces affaires ... c’est du Moebius , du Druillet ?on est dans la cité puits de l’ Incal , avec le prez androgyne , les Aristos ripoux ( feuj) , la guerre contre MégaMex ( Afghanistan etc) !! 

                                                 Il est vrai que le crime , côté sioniste , devient une spécialité commerciale .

                                                Alors qu’il devient évident que Mohamed Mérah n’ a tué personne : une question enfle , qui reste sans réponse : qui a monté cette affaire ? Qui a réellement tué ceux qui sont réellement morts ? Et qui a exécuté Mérah ? Et pendant qu’ aucune enquête de police n’ a lieu , pendant que toutes les règles de police criminelle sont ignorées pour expédier les dépouilles des « victimes juives de Toulouse » , en Israel et en une urgence au moins suspecte , sans même respecter les usages de police scientif /examen des corps , il n’ ya pas d enquête .( seuls ministres prez et médias ont imposés une version et un verdict ) .. ....

                                                 et on emprisonne un mec pour des paroles !! Alors qu’ aujourd’hui , n’importe quel mec debout ,lucide , opposé au crime et au racisme est obligé de se déclarer « antisémite » ,(il faut lire le texte d Maimonide qui a servi à Alfred Rosemberg pour ecrire la théorie raciale nazie !)

                                                 Ce régime ressemble tout à fait à une dictature , un pouvoir raciste qui occupe notre pays ! On est mal !!


                                              • Pyrathome pyralene 23 août 2010 20:48

                                                Bel article d’histoire, morice, il semble bien que vous soyez un spécialiste du vingtième siècle....
                                                Mais vous savez, les anglo-saxons ont le crime dans le sang depuis longtemps déjà, faut pas oublier qu’ils ont pour origine les barbares du nord, les Angles entre-autres....


                                                • morice morice 23 août 2010 21:12

                                                  , les Angles entre-autres....

                                                  arrondissons-les, voulez-vous....
                                                  « une peuplade germanique » c’est trop drôle.

                                                  • morice morice 23 août 2010 22:32


                                                    A quand un autre, sur le dernier bombardement de Gaza ?


                                                    je ne suis pas une encyclopédie des bombardements..`

                                                    lisez toujours ça en atttendant, vous verrez c’est assez étonnnant..


                                                    • Pyrathome pyralene 23 août 2010 22:43

                                                      Ben ça aussi c’est passionnant....

                                                      et alors ça encore bien plus...


                                                      • morice morice 23 août 2010 23:10

                                                        ça, ça fait longtemps que j’ai indiqué, Pyra..


                                                        on y trouve des photos qui expliquent plein de choses..

                                                        prenons une manif, par exemple, en France, et même une à Lille. Heureusement qu"il y en a qui pensent à faire des photos, hein.....


                                                        marrant, hein, des VIEUX manifestants en cagoule....

                                                        • Pyrathome pyralene 23 août 2010 23:26

                                                          Absolument mon cher, même méthode totalitaire partout....vieux comme le monde
                                                          c’est pas les preuves qui manquent...


                                                        • Pyrathome pyralene 23 août 2010 23:31

                                                          mais il y a pirehaleine......on stipendie les vieux fachos pour ce faire, d’ailleurs je crois qu’ils le feraient gratuitement, ces fumiers...


                                                        • brieli67 23 août 2010 23:39

                                                          Waldi .. La tombe d’Erich est à Dahlem



                                                          Was ist der Mensch ? Ein Magen, zwei Arme, 
                                                          ein kleines Hirn und ein großer Mund, 
                                                          und eine Seele - daß Gott erbarme ! -

                                                          Was muß der Mensch ? Muß schlafen und denken, 
                                                          muß essen und feilschen und Karren lenken, 
                                                          muß wuchern mit seinem halben Pfund. 
                                                          Muß beten und lieben und fluchen und hassen, 
                                                          muß hoffen und muß sein Glück verpassen - 
                                                          und leiden wie ein geschundner Hund.




                                                          • brieli67 23 août 2010 23:46


                                                            CELUI POUR QUI LE SOLEIL NE BRILLE PLUS
                                                            IL N’ A PLUS BESOIN D’ AMOUR.
                                                            COMBIEN DE CHAGRIN PLEURE POUR LUI,
                                                            IL N’ PAS BESOIN DE LE SAVOIR.

                                                            HOMMES, LAISSEZ LES MORTS TRANQUILLES
                                                            A VOUS APPARTIENT LA VIE
                                                            CHACUN A BIEN ASSEZ A FAIRE
                                                            A LEVER LE BRAS ET LE REGARD.

                                                            LAISSEZ LES MORTS ILS SONT LIBRES
                                                            DANS LE SABLE HUMIDE.
                                                            VOUS, SORTEZ DE L’ESCLAVAGE,
                                                            DE LA MISERE ET DE LA HONTE.

                                                            UN COMBAT VAUDRAIT-IL DES LAURIERS,
                                                            EPARGNEZ A LA MORT CES CADEAUX !
                                                            MAIS REPRENEZ L’EPEE DU MORT
                                                            ET MENEZ SON COMBAT JUSQU’A LA FIN.

                                                            VOULEZ-VOUS FAIRE QUELQUE CHOSE DE BIEN
                                                            POUR CEUX QUE LA MORT A RENCONTRES.
                                                            HOMMES, LAISSEZ LES MORTS TRANQUILLES
                                                            ET ACCOMPLISSEZ LEUR ESPOIR.

                                                            ERICH MÜHSAM



                                                            • italiasempre 24 août 2010 00:54

                                                              On a supprimé le post sensé de Wald et laissé celui raciste stigmatisant imbècile et discriminatoire de Pyra.
                                                              Excellent .Bienvenue dans un monde parallèle.


                                                              • birdy 24 août 2010 00:59

                                                                Agoravox c’est un peu comme les rues françaises, avant il faisait bon y flâner tard la nuit, maintenant passé certaines heures c’est un vrai coupe gorge.


                                                              • morice morice 24 août 2010 08:26

                                                                supprimé le post sensé de Wald


                                                                là c’est impossible : il n’a pas écrit une seule chose de censée ici.

                                                              • morice morice 24 août 2010 08:28

                                                                retournez chez Bivouac ID, MCM, si ici on a supprimé votre compte sous ce nom c’est qu’il y a une raison : votre RACISME.


                                                              • Tall 24 août 2010 09:01

                                                                ranta


                                                                les frapas sont toujours boostés ici, c’est une conséquence directe de la logique de veille


                                                              • Mathieu 24 août 2010 09:57
                                                                 GJe m’étonne que Morice ne connaisse pas l’histoire des bombardements stratégiques.

                                                                 Ils ont été théorisés dans l’entre-deux-guerre par Giulio Douhet entre autres.

                                                                Ce n’était en rien une spécificité américaine, c’était bien au contraire dans« l’air du temps. » Il s’agit d’une des solutions pour dépasser la situation du front statique de la première guerre mondiale, dans l’espoir d’avoir une guerre moins longue et moins meurtrière.

                                                                Comme les usines d’armements, et de manière générale les usines tout court, étaient à cette époque généralement situées au coeur même des villes, bombarder les villes reviendrait donc, de facto, à réduire ou même à supprimer complètement la production d’armements nouveaux. Privée d’obus, de cartouches, de canons, de véhicules, l’armée ennemie serait bientôt rendue incapable de combattre, ce qui l’obligerait à demander la paix, épargnant ainsi de nombreuses vies humaines.

                                                                De plus, le bombardement des villes attenterait gravement au moral des citadins qui, considérant que la Mort ne faisait pas partie de leur contrat de travail - à la différence de celui des militaires - et constatant de visu la destruction de leurs propres foyers, exerceraient une telle influence sur les « décideurs politiques » qu’elle pousserait ces derniers à négocier une paix rapide.




                                                                • Magnon 14 juin 2011 01:22

                                                                  Il y a eu dans la guerre 2 recettes d’origine anglaise pour bruler les villes.
                                                                  La conflagration ou les feux avancent comme un feu de forêt poussés par le vent avec une lisière continue et la solution la plus efficiente, la « tempête de feu » ou la ville brûle comme dans un four.

                                                                  Suivant la densité de construction, la sécheresse de l’air, la chaleur de la journée, l’absence de pluie, l’ensemble des foyers ne fait plus qu’un, les gravats sont entièrement minéralisés, sans la moindre trace de noir de fumée, et les récits des témoins terrifiants :
                                                                  « Je marchais dans la rue, l’air était brulant comme dans un four, pour me reposer, je me suis assis dans un tramway à l’arrêt, j’ai mis du temps à m’apercevoir que tous les gens assis autour de moi étaient morts, j’ai continué, le vent chaud soufflait en tempête, j’ai vu des gens qui marchaient s’arrêter, tomber et se mettre à brûler. »
                                                                  « Ceux qui s’étaient réfugiés dans les rivières étaient prisonniers et leurs chairs partaient en lambeaux. »
                                                                  « Le tirage au dessus de l’incendie étaient si violent que plusieurs avions ont étés perdus, leurs ailes brisées par l’ouragan qu’il créait. »
                                                                  Lorsqu’une tempête de feu se déclenchait, le rendement des destructions par rapport au tonnage de bombes était de 8 à 10 fois supérieur.
                                                                  Le bombardement d’ Hiroshima a été suivi d’une tempête de feu, pas celui de Nagasaki..


                                                                  • LU-FER LU-FER 8 avril 2012 22:45

                                                                    Courageuse lecture dissection d’une revue mythique ! Et celà : dans un domaine et une époque on ne peut mieux choisie !

                                                                    Le marché du mythe en plomb ! : les revues de guerres pour beauf podagres et gouteux .

                                                                    On peut juger du courage nécessaire à l’ auteur par la première réaction du beauf -Gros sel de se’vice (Wesson je crois ). Réaction intéressante car représentative de cette majorité de lecteurs de sciences & vie, méca popu, et toutes cet immense maraicage de l’Edition destiné à faire jouir - à priori non sexuellement - le mâle blanc moyen , produit de cette inculture de masse dont l’ occident est si fièr ! Inculture redoutable et très légitimement redoutée hors d’occident ,pour ses inébranlables et meurtrières certitudes sur le monde , fabriquées sur ce qu’on a lu dans ces revues..ou sur leur équivallent Web du jour.

                                                                     Une Phrase type de l’homo occidentalus refermant le sempiternel cent millième N° de Science & vie sur <+< les armes secrètes d’ Hitler >+> :

                                                                     «  on a beau dire , mais c’est bien vrai que les guerres font progresser la science ... » !!

                                                                     Je devrais arrêter là . Tout est dit.

                                                                     Toute la bigotterie militariste des populations larvaires , recluses , et sédentaires (habitat enclos, chien-méchant, accro télé-achat,syst alarm) , fini par se concentrer pour donner le produit fini ="l’opinion" . Tout le bagage intello du susdit « cobaye alpha », se retrouve dans ce rot intellectuel après lecture de ces preuves péremptoires et répétitives de la supériorité de son monde de ses valeurs et de ses gènes. ( la preuve : Charles Martel !!)

                                                                     Aux USA un sigle désigne cette classe de population mi légume mi système digestif, mi fond de pension, mais racialement pure : WASP ;( White , Anglo Saxon Protestant ) , mais ça existe partout où la vie responsable a cessé d’être une nécessité quotidienne .

                                                                     

                                                                     Nos massacres étaient bien plus humains que ceux de nos ennemis : Incontestable Watson !! ! ( vu de Paris Match ) .

                                                                     Le peuple Vietnamien est bien plus heureux à Noel grâce aux B52 ( même tonnage de bombe déversé sur le Nord Vietnam au mois Dec 72 que sur toute l’ Allemagne pendant toute la WWII ) Le peuple Irakien est bien plus heureux ,massacré par notre Ph et nos CBU87 (cluster bmbs) américain et donc + libre que du temps de sa propre souveraineté , quand ils n’ avaient pas de matos aussi « advanced » .Et les Syriens résistent inexplicablement aux aides désintéressées du sauveur des peuples opprimés : Sarkozy. Mais pourquoi sont-ils si obtus ?

                                                                     Les communistes, les Noirs, les Japs, les fritz ... ; Et malgré les montagnes de cadavres du dernier siécle ( quelques Everestes !) , tout repart idem , toujours plus con, toujours plus meurtrier et plus analphabète ..Aujourd’hui , les Juifs se sont emparés de tout notre système d’information et depuis : la promo permanente sur la haine ,la discrimination-raciale ..(oui ,mais .positive ! hein)... Le « devoir de mémoire » en leur faveur, et le devoir de haine et de massacre" contre Arabes ,Roms & Islam battellent tous nos plateaux TV .

                                                                     Du crime falsifié du 11 sept ,à celui de Mohamed Mérah, des armes ADDM de Saddam, au portrait de Tyran fabriqué pour Kadhafi , puis Assad , puis Amadinjad, pas un mouton qui ne se sente une âme de chevalier du ciel justicier , à l’ issue de ces JT devenus cours accélérés de haine anti aliens .

                                                                     Mais bon , bravo pour cette lecture expliquée , très bon travail, même si le beauf label charlie-hebdo n’ y comprendra toujours que le contre-sens que ses moyens lui autorisent .


                                                                    • LU-FER LU-FER 8 avril 2012 22:53

                                                                      Danke zehr mein Freund . De qui est-ce ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès