Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Le lynchage médiatique de l’ophtalmo d’Aix en Provence » : un (...)

« Le lynchage médiatique de l’ophtalmo d’Aix en Provence » : un intéressant cas d’école

L’affaire de l’ophtalmologue d’Aix-en -Provence racontée en vidéo par l’Union des Chirurgiens de France et publiée sur AgoraVox, lundi 18 octobre 2010, est, au-delà du drame vécu par l’intéressé, un intéressant cas d’école pour illustrer la relation d’information (1).

 I- « L’HISTOIRE D’UN RACISME PRIMAIRE »
 
 1- Un père saisit le président de la République et RTL pour injures racistes
 
Le père d’une fillette de six ans se plaint par lettre auprès du président de la République d’avoir été chassé, le 6 octobre 2010, du cabinet d’un opthalmologue d’ Aix-en Provence avec des propos « racistes ». Mécontent que sa fille ne fût pas reçue à l’heure du rendez-vous donné, 9 heures, il se serait manifesté d’abord bruyamment en salle d’attente où le médecin serait venu lui demander de patienter ou de prendre un autre rendez-vous ; puis il aurait fait irruption dans le cabinet en pleine consultation d’un autre patient. Le médecin l’aurait mis à la porte en ces termes : « Je ne reçois pas les sales Arabes ! Dégage d’ici, tu es en train de me salir mon cabinet ! »
 
Dans le même temps, le père saisit le site Témoins RTL.fr . Et dès le lendemain, 7 octobre 2010, RTL raconte l’affaire dans ses journaux : « C’est l’histoire d’un racisme primaire… », commence le journaliste qui dit la tenir d’un « auditeur témoin de la scène  ». En fait, on entend seulement le père de la fillette rapporter les propos incriminés et un médecin, travaillant dans le même immeuble que son confrère, se dire « concerné par le refus d’accès aux soins que peuvent souffrir certains de (ses) concitoyens.  »
 
2- Les autres médias entrent dans la danse
 
Les autres médias entrent à leur tour dans la danse, RMC avec Jean-Jacques Bourdin, Rue 89, Paris-Match, France 3 Provence-Alpes, LCI, chacun ajoutant à la répétition mot pour mot des propos du père sa touche originale : RMC laisse le père s’épancher pendant 7 minutes sans quasiment l’interrompre et fait entendre les réactions d’auditeurs scandalisés, Rue 89 précise le nom de l’ophtalmologue, Paris-Match indique sur une carte satellitaire le lieu du cabinet, France 3 filme carrément l’entrée de l’immeuble. LCI confond Aix avec Marseille mais prend la précaution d’user du conditionnel : « Un homme insulté à Marseille. (…) Il aurait été victime de propos racistes (…) ».
 
Recevant la ministre de la santé, RTL sollicite son point de vue : « Si les faits sont avérés  », commente-t-elle avec prudence, elle ne peut que les « (condamner) vigoureusement » et annonce que le médecin sera reçu dès le lundi suivant par le conseil de l’ordre départemental. Sondée par une journaliste gourmande sur une possible radiation du médecin, la ministre s’en remet au jugement du conseil de l’ordre.
 
3- La version du père démentie par les témoins : le procureur classe l’affaire
 
Entre temps, le procureur qui a été saisi de l’affaire,a enquêté et il s’avère que les témoins interrogés démentent la version du père. D’abord, les deux premiers témoins ou présentés comme tels par RTL sont évidemment écartés : car l’un est un médecin qui n’a pas assisté à la scène et l’autre n’est autre que l’accusateur lui-même ! France 3 dans son journal du soir est obligé de démentir ce qu’elle a soutenu plus tôt. France Info citant le parquet qui a classé l’affaire, parle alors d’une « « non-affaire » trop vite montée en mayonnaise sous entendu par les médias  ».
 
4- Le médecin incriminé enfin entendu par les médias dont un seul présente ses excuses
 
Interrogé enfin par Europe 1 qui lui cite les propos du père, le médecin se défend avec vigueur : « Je réponds, s’écrie-t-il, que c’est impossible parce que c’est contre mes idées. Je n’ai jamais dit ça. Et les témoins qui étaient là l’ont bien vu. C’est une invention pure et simple. (…) » Et à RMC qui prétend que son confrère de l’immeuble a confirmé les propos du père, il réplique que « C’est entièrement faux ! (…) Ce monsieur, martèle-t-il, n’a absolument pas confirmé quoi que ce soit. Il n’a pas pu entendre. »
 
L’ophtalmologue ne pourra pas évidemment en rester là pour défendre légitimement son honneur. En attendant, seul Rue 89 qui avait annoncé en gros titre « Le racisme d’un ophtalmologue  » en citant son nom, a, le 14 octobre 2010 présenté ses excuses pour cette erreur, d’abord à ses lecteurs et ensuite seulement au médecin incriminé, mais en petits caractères dans un article intitulé « Retour sur le traitement médiatique de l’affaire de l’ophtalmo d’Aix  » !(2)
 
II- UNE PROPOSITION D’ANALYSE
 
On reste stupéfait : comment une telle affaire peut-elle ainsi naître, grossir pour enfin se dégonfler ? Il semble qu’elle soit le résultat d’une combinaison de plusieurs leurres et de réflexes qui s’enchevêtrent.
 
1- La paralysie de la rationalité par trois réflexes socioculturels conditionnés
 
Les propos « racistes » prêtés au médecin suscitent dans l’instant à la fois un réflexe de condamnation envers celui qui les tient et un réflexe de compassion assorti d’assistance à personne en danger envers sa victime. Toute exigence de rationalité en est paralysée.
 
- Dans le premier temps du traitement de l’information
 
Il est remarquable par exemple, qu’au reçu du témoignage du père sur son site, RTL viole la règle sacro-sainte tant célébrée par les journalistes à la recherche d’un crédit : la vérification de l’information par recoupement en réunissant un pluralisme de sources. Ici, il n’en est pas question, ne serait-ce qu’en sollicitant la version du médecin incriminé. Mieux, RTL simule un pluralisme des sources, en maquillant carrément la qualité des deux individus présentés comme témoins : celui qui est donné comme « un auditeur témoin de la scène qui (l’) a raconté sur (son) site Témoins.RTL.fr. », n’est autre que l’accusateur lui-même s’autoproclamant victime ; le second est un collègue du médecin qui, bien que travaillant dans le même immeuble, n’a pas été témoin de la scène : il n’en dit rien évidemment et se contente de pérorer sur le droit d’accès aux soins dont seraient privés certains.
 
- Dans le second temps du traitement de l’information
 
Cette inhibition de la rationalité se manifeste aussi dans le second temps du traitement de l’information dont les journalistes parlent si peu. Une fois vérifiée, l’information doit faire l’objet d’une décision réfléchie de diffusion ou non selon le principe de la relation d’information : nul être sain ne livre volontairement une information susceptible de lui nuire. Or, ici, ce second temps paraît avoir été aussi vite franchi que le premier : l’information est apparue comme utile à diffuser sans délai. Sous l’empire des deux premiers réflexes et même d’un troisième, celui de la bonne conscience d’agir pour la bonne cause, RTL se précipite pour être la première à faire connaître l’histoire du père.
 
Un sentiment aigu de culpabilité est, en effet, aujourd’hui associé dans les consciences au « racisme » en raison des crimes abominables qu’il a fait commettre dans l’Histoire française et européenne récente. Et il existe aujourd’hui une sorte de surenchère entre les individus dans la détection de toute suspicion de « racisme », où chacun veut s’y montrer plus sensible que les autres.  
 
2- Deux leurres paralysant aussi l’exigence de rationalité
 
La conduite des autres médias qui entrent ensuite dans la danse macabre s’explique sans doute aussi par ces trois mêmes réflexes et le souci de prendre une part signalée dans le combat contre « la bête immonde », mais il s’y ajoute deux leurres pour les rendre hermétiques à toute exigence de rationalité, alors qu’avec le recul dans le temps qui a manqué à RTL, cette exigence de rationalité aurait dû leur être plus accessible.
 
- L’argument d’autorité
 
Le premier leurre est celui de l’argument d’autorité qui anesthésie toute faculté critique dès lors que l’on se soumet aveuglément à l’autorité, comme l’a montré Stanley Milgram dans ses expériences de 1960 à 1963. Les médias s’attribuent entre eux un crédit plus ou moins grand : il existe par exemple des journaux dits de référence et une presse de caniveau. Il faut croire que l’autorité de RTL soit bien assise pour que les autres médias se soient contentés de répéter quasiment ses informations sans même les vérifier.
 
- Le leurre de la pression du groupe
 
Le second leurre est celui de la pression du groupe. L’individu aspire à être en accord avec le groupe comme l’a montré Solomon Asch dans ses expériences des années 50 : le groupe, même le plus délirant, est le critère de la normalité. Ainsi la répétition par plusieurs médias de la même erreur est-elle apparue pour d’autres comme la preuve de sa fiabilité. Jean-Jacques Bourdin qui s’est particulièrement illustré sur RMC dans cette triste farce, le dit clairement : s’il parle du médecin qui « travaille en dessous de chez (l’ophtalmologue) » et qui, selon lui, a confirmé les propos du père - ce que nie le médecin incriminé - , c’est parce qu’ « (il l’a) entendu sur d’autres antennes  » ! 
 
 3- La chasse à l’audience par le leurre du voyeurisme et le réflexe d’identification
 
On ne peut nier enfin que si décision a été prise par les médias de diffuser l’événement à partir d’une simple lettre parvenue au site de l’un d’eux et sans vérification aucune, c’est que l’exhibition du malheur d’autrui ou de ses turpitudes sont un leurre efficace pour stimuler le réflexe de voyeurisme. On sait que cette transe où celui-ci plonge le récepteur, est une stratégie éprouvée dans la chasse à l’audience maximale. Il s’y ajoute la stimulation des réflexes de compassion et de bonne conscience chez les auditeurs outrés par le « racisme » : c’est une manière de déclencher aussi chez eux le réflexe d’identification à des médias qui partagent leurs élans du cœur. La fidélisation de l’audience en est accrue.
 
La conjugaison de ces leurres et réflexes est donc redoutable. Elle fait d’un innocent un coupable évident qui aura beaucoup de mal à se disculper, car la sagesse populaire bien mal inspirée cette fois tient qu’ « il n’y a pas de fumée sans feu  », même quand un bon tas de fumier peut faire l’affaire. Les associations antiracistes comme SOS Racisme ont au surplus à leur disposition un autre argument massu pour n’en rien croire : c’est l’argument d’autorité retourné contre le médecin. Les témoins interrogés qui ont démenti la version du père, sont soupçonnés de s’être soumis aveuglément à l’autorité de l’ophtalmologue, puisque certains seraient dans une relation de subordination. C’est la raison pour laquelle SOS Racisme entend se porter partie civile « pour que la vérité ne soit pas étouffée, » si l’on en croit France Info. Paul Villach
 
 
(1) Une vidéo de l’Union des Chirurgiens de France
« Le lynchage médiatique de l’ophtalmo d’Aix-en-Provence »
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.09/5   (88 votes)




Réagissez à l'article

69 réactions à cet article    


  • morice morice 20 octobre 2010 12:01

    j’avais indiqué dès son annonce ce genre de dérive : comme une traînée de poudre lenet a été envahi par une seule opinion : il convient d’enquêter sur le premier post sur le net que les journalistes n’ont en rien vérifié... le net n’est pas un Tam-Tam de brousse.


    • Pierre de Vienne Pierre de Vienne 20 octobre 2010 12:18

      Curieux, ici on démontre et analyse les mécanisme d’un lynchage médiatique, et pas plus tard qu’hier, on participe à un autre lynchage, celui d’un homme, qui il est vrai fait partie d’une caste dont vous ne ferez jamais partie, celle des journalistes véritables.


      • Ann O’Nymous 20 octobre 2010 13:02

        C’est totalement faux : dans cet article, c’est l’attitude des deux radios du service public qui était remise en question.


        C’est une des plaies d’Agoravox :
        - les commentaires sont plus souvent liés à l’auteur qu’à son article,
        - les présentations partielles des faits, souvent dans un but partisan, ne permettent pas une analyse sereine.

        Autrement dit :
        - les gens sont rarement tout « noir » ou tout « blanc » ; cela se passe plutôt dans les tons de gris,
        - la réalité est souvent complexe et entre mal dans des schémas tout faits.

      • paul 20 octobre 2010 14:10

        @ Pierre de Vienne 
        Imprévisible, c’est tout l’art de l’auteur .Trop fort ce nouveau Zola !


      • Halman Halman 20 octobre 2010 12:48

        Personne ne remarque, matraquage médiatique bien décrit oblige, qu’entrer dans un cabinet de médecin en pleine consultation est bien plus gravissime que les propos soi disant proférés.

        Le patient qui était présent dans le cabinet peut porter plainte, ainsi que le médecin rien que pour cet acte irrespectueux.

        Il est à la mode de monter sur ses grands chevaux pour des propos interprètes comme racistes, mais tout comportement agressif de la soi disante victime tombe dans le phénomène de victimisation.

        Les véritables victimes sont le médecin et le patient présent.

        On tolère tout et n’importe quoi dès que l’on tente de calmer certaines personnes qui mettent toute de suite n’importe quel propos sur le compte du racisme, c’est un peu facile.

        Qu’est ce que c’est que ce comportement de violer un cabinet médical parce que sa fille a été en retard ?

        Le père aurait du s’occuper de la faire arriver à l’heure au lieu d’insulter les gens et de pénétrer dans un cabinet médical avec un patient présent.


        • Superyoyo 21 octobre 2010 09:28

          J’avais cru comprendre que c’était le médecin qui était en retard.
          Vous avez déjà vu un médecin qui s’excuse d’être en retard ? Non, ils se sentent tellement supérieurs à leur patients...
          Mais bon, bien sur cela n’excuse pas la tournure qu’à pris l’affaire


        • thaumaetopea 24 octobre 2010 12:10

          Monsieur le docteur Lazare Saingare, gastroentérologue au 2eme droite, il a pas de problème avec sa clientèle.... pourtant il y a beaucoup de maghrébins dans ces clients, il dit que c’est à cause de l’harissa avec les merguez dans la nourriture et du thé trop chaud avec les loukoums .... il leur dit toujours de pas trop forcer sur l’harissa à cause du duo Denum et de faire attention avec les merguez parce qu’à la longue ils risquent de déranger leurs colons.
          Madame Hermione Michu, concierge au n°12.


        • Halman Halman 20 octobre 2010 12:51

          Quelqu’un me fait ça quand c’est moi le patient, je le lynche direct comme j’ai failli le faire une fois.


          • ricoxy ricoxy 20 octobre 2010 12:56

            Un relent de chasse aux sorcières.

            Un ophtalmo est lynché par les médias pour de prétendues injures racistes. Un parfumeur est laissé tranquille par les médias pour des propos racistes. Les racistes sont partout, — et les anti-racistes aussi.


            • Theodore 20 octobre 2010 13:13

              Le vrai scandale c’est qu’il faut + de 6 mois pour obtenir un rendez vous avec un spécialiste dans certaines régions (mais 15 jours sur la cote d’azur) et que des ophtalmos par exemple ne peuvent plus prendre de nouveaux patients (le mien a un beau voilier qui sert surtout à l’élevage de birinig) . Quant au pôvres à la CMU....
              et avec le trou générationnel du numérus clausus des années 70 -80 ça risque de faire mal dans dix ans


              • Taverne Taverne 20 octobre 2010 13:22

                Salut Paul,

                à propos de racisme, je préfère m’exprimer en chanson sur un cas ici avéré :

                Le parfumeur de la France d’Après

                Je ne sais pas si les nègres ont toujours tellement travaillé, mais enfin…”( petite phrase de Jean-Paul Guerlain, parfumeur, sur France 2 au JT du 15 octobre) Puis, le parfumeur est intervenu pour se corriger : ces propos “ne reflètent en aucun cas ma pensée profonde”. Moi, Voris Bian, je me suis donc efforcé de mieux exprimer sa “pensée profonde”, sa pensée France profonde dans la droite ligne du discours de Dakar de Sarkozy et de la jolie pensée de Brice Hortefeux :

                Le crépu pue !

                (Slam ou-chanson)

                Jean-Sébastien Black est blackboulé
                Uniquement parce qu’il est black.
                Mozart est là qu’on assassine
                Parce qu’il aime la mozzarella.
                Amadeus est houspillé
                Et son talent est gaspillé.

                Refrain :

                Le crépu pue
                Et le Rom a mauvais arôme.
                Ainsi parle la France repue
                Qui s’adonne à la chasse aux Roms.

                Les arabes puent l’pétrole on sait bien.
                Si comme Bardot elles portent rien
                Que quelques gouttes de Guerlain,
                C’est parce qu’elles peuvent plus faire le plein.

                C’est plein de poubelles à Marseille,
                Où les Noirs puent le côte-du-Rhône
                Et Audrey Pulvar, elle pue l’Var
                Ou Toulon non plus sent pas bon.

                Refrain :

                Le crépu pue
                Et le Rom a mauvais arôme.
                Ainsi parle la France repue
                Qui s’adonne à la chasse aux Roms.

                Les chinois puent le chien grillé,
                Et les rebeus à l’UMP,
                ça va tant qu’ils sont pas plusieurs
                Sinon je te dis pas l’odeur…

                Les Bretons refoulent du goulot
                Car faut dire qu’ils boivent jamais d’eau (1).
                Enfin pour les Martiniquaises,
                Guerlain pulvérise Pulvar à l’aise.

                Refrain :

                Le crépu pue
                Et le Rom a mauvais arôme.
                Ainsi parle la France repue
                Qui s’adonne à la chasse aux Roms.

                Voris Bian

                Les Bretons “boivent jamais d’eau”
                Et certains chantent sur Jamendo…


                • manusan 20 octobre 2010 13:32

                  Ce qui est le plus scandaleux, c’est que les associations dites de protection « machin-truc » subventionnées par les contribuables ont instrumentalisé le type en rameutant les médias avant d’aller en justice. A partir d’un moment, le plaignant a du se sentir complètement dépassé par les évènements. Par certain coté, ça rappelle les associations de protection de l’enfant pendant l’affaire d’Outreau. Cette fois-ci, la justice n’est heureusement pas tombée dans le panneau.

                  Dans un Etat de droit, la justice ne se tranche pas dans la rue ou les médias mais au tribunal, exit les maitres Collard &co.

                  C’est à l’État de garantir l’équité dans un pays, qu’on face le ménage dans ces associations mafieuses et inutile dans bien des cas.


                  • astus astus 20 octobre 2010 14:34

                    Tout ceci n’est pas sans invoquer la rumeur d’Orléans si bien analysée par Edgar Morin dans son livre éponyme paru en 1969 (lien ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Rumeur_d’Orl%C3%A9ans).

                    Il est clair que la vérité est aux médias ce que la réalité augmentée ou diminuée est à la réalité (lien ici : http://www.thesiteoueb.net/modules/news/article.php?storyid=4593 ).
                     
                    Notre époque célèbre chaque jour davantage la confusion mortifère entre des représentations mentales, toujours subjectives, et le réel, qui existe, tout simplement.
                     
                    Naturellement l’internet, en dépit de ses apports immenses à la culture et à l’information, n’y échappe pas. Il suffit de vérifier comment certaines rumeurs ou indices non vérifiés et pesés deviennent rapidement sur la toile des preuves de complot sioniste, ou antisioniste. La pensée binaire qui est à l’origine de tous les totalitarismes, a hélas de tristes jours devant elle... 

                    • Deenye Deenye 20 octobre 2010 16:13

                      « Moi j’attends les »excuses « du MRAP envers cet ophtalmologiste....si tant est qu’il en fasse un jour... »

                      Et moi j’attends les votres pour l’ensemble de votre oeuvre...

                      Evitez de vous prendre en exemple de personne pas raciste, vous êtes l’inverse et vous le démontrez une fois de plus dans la phrase suivante.

                      Vos 2 dernières phrases mériteraient des poursuites judiciaires ; j’ai honte d’appartenir au même pays que vous.


                    • Deenye Deenye 20 octobre 2010 16:16

                      Et puisqu’on en est à donner sincèrement son avis, je vous livre le mien :

                      vous êtes un moins que rien, même pas une merde, ce serait injurieux pour les matières fécales.

                      Relayer de telles conneries racistes, c’était peut être dans l’air du temps en 1933, mais 67 ans plus tard, c’est pitoyable.

                      Pourriture nazie.


                    • Deenye Deenye 20 octobre 2010 16:38

                      "Est ce du racisme ?....je pense que c’est un compliment pour les hommes de couleur......mais ce n’est que mon avis

                      Guerlain se demande si les noirs ont jamais travaillés......oui ils travaillent ; mais peu t’arracherons la pelle des mains.....mais là aussi ce n’est que mon avis« 

                      Propos transmis à juste titre à la LICRA.

                      (Pour info, »travaillé« ,  »t’arracheront la pelle des mains", apprenez le français !)


                    • Annie 20 octobre 2010 18:16

                      En fait Calmos j’abonde dans votre sens. C’est sûr qu’ils ne vous arracheront pas la pelle des mains ; la preuve, on était obligé de fouetter les esclaves pour les faire travailler.


                    • Jo Gurmall de Stafferla Jo Gurmall de Stafferla 20 octobre 2010 15:12

                      Tout cela n’arriverait pas si les ophtalmos soignaient à l’oeil !


                      • Scribouille 21 octobre 2010 12:26

                        @ Jo :


                        Merci pour cette bouffée de fraîcheur...

                      • Jean-Fred 20 octobre 2010 15:36

                        Merci Mr Villach pour cet article excellent, il remet bien les pendules à l’heure !

                        J’espère que cette prétendue victime sera condamnée pour diffamation et que cela découragera ce genre de comportement inadmissible !

                        Quand aux journalistes qui colportent ce genre de rumeur très grave sans vérifier, ils décrédibilisent leur métier, c’est de la presse de caniveau et ils sont nombreux à vouloir le leadership dans ce domaine !!


                        • Clavdio 20 octobre 2010 16:07

                          Dans le même ordre d’idée, dans les auditeurs ont la parole, du lundi, RTL a fait siennes des paroles d’un gars qui laissait entendre qu’une station de chez lui gardait son carburant pour son propre personnel et renvoyait les clients. RTL sans penser un seul instant que peut être la fin de la citerne arrivant, ce magasin a proposer à son personnel d’être sur les rangs des derniers bénéficiaires avant fermeture, soit parce qu’il n’y en avait plus, soit parce que le restant était réquisitionné. Quand après avoir fait la queue et que les pompes sont vides ou fermées on crie à l’injustice et profère toutes sortes d’idées fausses, j’en sais quelques chose, le même cas s’est produit dans mon patelain ou il a fallu faire intervenir les gendarmes.
                          RTL, sans autre forme de procès, sans retenue, après avoir pris le nom du magasin auprès de son auditeur revenchard, le LECLERC du HOULME 76, a déclaré le refus de vente et engagé tout le monde à boycotté ce magasin...... Même situation que l’histoire de référence. Des journalistes pas formés et pas intelligents.


                          • docdory docdory 20 octobre 2010 16:09

                            Cher Paul Villach

                            Les médecins sont parmi les corps de métiers les plus fréquemment accusés de bavures et diffamés grossièrement sans la moindre preuve. En effet, ils cumulent les défauts, dans l’esprit d’une certaine presse et d’un public peu cultivé :
                            - ils sont censés être des « nantis » ( ce qui est bien souvent faux ), plus souvent intéressés par l’argent que par les problèmes de leurs malades, profitant honteusement des misères humaines .
                            - ils sont supposés être à la solde des laboratoires pharmaceutiques qui leurs graisseraient lourdement la patte ( Depuis le vote de la « loi-cadeaux » les labos n’offrent pourtant même plus de stylos publicitaires )
                            - ils sont censés d’être d’affreux réactionnaires 
                            On se souvient de l’incroyable campagne de diffamation lancée contre le Dr Delajoux, qu’une certaine presse avait qualifié de « chirurgien des stars » ( vu la rareté des interventions neurochirurgicales dans une population , si un neurochirurgien ne s’occupait que des stars, il n’aurait pas grand chose à faire ! ), avait accusé d’incompétence lourde et de facturer des tarifs exorbitants.
                            Or il se trouve qu’une de mes patientes, qui faisait partie de la classe moyenne, avait deux problèmes neurochirurgicaux graves et distincts ( une tumeur bénigne très mal placée et une hernie discale cervicale grave ) qu’aucun neurochirurgien rouennais n’avait voulu opérer. Elle s’est fait faire ces deux opérations par le Dr Delajoux , il l’a opéré à la perfection avec succès complet et sans prendre le moindre supplément par rapport aux tarifs sécu .
                            Les derniers rapports d’expertises en date innocentent complètement ce praticien valeureux. A t-on vu un seul média présenter des excuses officielles au Dr Delajoux qui a pourtant subi de leur fait un inconcevable et immérité préjudice quant à sa réputation ?
                            On comprend donc que l’ophtalmo d’Aix en Provence était un morceau de choix pour une presse de caniveau.
                            En outre, on constate malheureusement que , dans certains domaines, des accusation calomnieuses seront toujours considérées comme vraies sans aucune distance critique par des journalistes paresseux :

                            1°) Un des meilleurs moyens d’emmerder quelqu’un est de l’accuser de propos racistes. Comme la chose est en général non prouvable, c’est toujours la victime alléguée qui sera écoutée par les médias,

                            2°) Il en va de même que l’accusation d’abus sexuels, qui est un des moyens les plus efficaces que tentent d’employer certaines femmes pour essayer de faire supprimer un droit de garde paternel accordé après un divorce, et qui est aussi un des mets de choix pour des journalistes en manque d’inspiration. On se souvient des inimaginables dérives médiatiques suscitées par l’affaire d’Outreau, et des accusations infâmantes lancées sans preuve contre Dominique Baudis, relayées sans aucune critique par la presse.

                            3°) On voit le même phénomène pour les accusations sans fondement contre certains vaccins. On se souvient d’une émission de FR 3 restée célèbre , au cours de laquelle le vaccin contre l’hépatite B avait été accusé de tous les maux. Des études ultérieures ont amplement prouvé que ces accusations n’avaient strictement aucune base scientifique, néanmoins , à ma connaissance , FR 3 n’a jamais programmé d’émission rectificative ... et n’a jamais, à ma connaissance , présenté ses excuses aux laboratoires injustement accusés !


                            • Deenye Deenye 20 octobre 2010 16:21

                              Sans corporatisme bien sûr, Docdory...


                            • docdory docdory 20 octobre 2010 16:49

                              @ Deenye

                              Bien sûr, mes propos n’ont rien à voir avec du corporatisme, vous l’aurez bien compris, je suppose.

                            • Paul Villach Paul Villach 20 octobre 2010 16:51

                              @ Cher Docdory

                              Merci. Voilà de très pertinentes observations à méditer ! Paul Villach


                            • Antoine Diederick 20 octobre 2010 21:10

                              a Docdory

                              3°) On voit le même phénomène pour les accusations sans fondement contre certains vaccins. On se souvient d’une émission de FR 3 restée célèbre , au cours de laquelle le vaccin contre l’hépatite B avait été accusé de tous les maux. Des études ultérieures ont amplement prouvé que ces accusations n’avaient strictement aucune base scientifique, néanmoins , à ma connaissance , FR 3 n’a jamais programmé d’émission rectificative ... et n’a jamais, à ma connaissance , présenté ses excuses aux laboratoires injustement accusés !

                              C’est ce fameux droit de réponse que bcp de journalistes négligent.....malheureusement.


                            • OMAR 21 octobre 2010 11:03

                              Omar 33

                              Heil Docdodo :"Les médecins sont parmi les corps de métiers les plus fréquemment accusés....

                              Oui, je confirme.

                              Et, la personne la plus persécutée sur terre, fut cet humaniste, ce brave docteur Joseph Mengele....

                              PS : Désolé Paul, votre article sent le réchauffé, il a été déja traité, surtout au niveau de l’école la Cie Le Borgne.


                            • franor 20 octobre 2010 16:58

                              Cette année ce n’est pas la première affaire montée de toute pièces par laquelle la radio RTL se fait manipulé par un auditeur, il y à quelque mois en effet cette radio nous parlait d’enfants retirés de leur famille d’accueil car celle-ci les aimait trop. Qui peut croire ce genre d’accroche racoleuse.
                               Le pire c’est de passer ce genre d’ineptie sans aucune vérification pendant que des millions de gens écoutent, navrant.


                              • CAMBRONNE CAMBRONNE 20 octobre 2010 17:04

                                Salut Paul , Salut Docdory

                                Excellent , c’est un cas d’école . Les médias sont ce qu’ils sont et ce depuis longtemps .

                                Léchage,lâchage, lynchage pour reprendre des propos récemment entendus .

                                Tout est dit dans l’article et dans certaines interventions dont celle de DOC mais je rajouterai ma propre expérience sur la manière dont de nombreux médecins se font traiter par les fameux « sales arabes »

                                Allez dans n’importe quel hôpital ou clinique et parlez des problèmes posés par la population maghrébine ou africaine . vous en entendrez de bien bonnes . Est ce du racisme que de reconnaitre la réalité ?

                                J’ai vu personnellement un individu rentrer dans le cabinet du médecin parce qu’il devait attendre comme tout le monde ! Hasard de calendrier c’était le « chef » local des manouches, bagues en or et grosse mercédes (je jure que je n’invente rien ) .

                                Il est bien entendu que je suis un vieux con raciste moi aussi .

                                Amitiés


                                • Paul Villach Paul Villach 20 octobre 2010 17:18

                                  @ Cambronne

                                  Bonjour, Cambronne ! Il y a longtemps qu’on ne vous avait pas croisé. Paul Villach


                                • CAMBRONNE CAMBRONNE 20 octobre 2010 17:42

                                  Oui Paul

                                  Très sincèrement , jetez un oeil sur la production et l’ambiance qui règne sur Agoravox .

                                  Je vais y jeter souvent un coup d’oeil mais je préfère partir que de me battre avec des imbéciles endoctrinés et endoctrineurs .

                                  Vous faites heureusement exception .

                                  Bonne continuation .


                                • jean 20 octobre 2010 17:52

                                  sacré cambronne, comme quoi la sagesse arrive très tard smiley


                                • Paul Villach Paul Villach 20 octobre 2010 17:56

                                  @ Cambronne

                                  N’hésitez pas à revenir ! Paul Villach


                                • Antoine Diederick 20 octobre 2010 21:29

                                  Cambronne est un shako juvénile, du respect pour les shakos....


                                • tvargentine.com lerma 20 octobre 2010 19:05

                                  Un très bon article et d’ailleurs si vous aviez lu son article vous avez sans doute lu mon commentaire !

                                  L’histoire démontre bien que le net est un outil fantastique d’information mais surtout de manipulation et de communication et entre ces 2 objets il n’y a pas de place pour l’information

                                  http://www.tvargentine.com


                                  • JJ il muratore JJ il muratore 20 octobre 2010 19:49

                                    @Paul Villach. J’ai bien apprécié votre analyse. En résumé(!) rien n’a changé depuis l’époque où la sorcellerie était poursuivie et condamnée comme l’est aujourd’hui le racisme.
                                    Combien de sorcières ont été brûlées sur de fausses accusations du bon peuple bien pensant !


                                    • Antoine Diederick 20 octobre 2010 21:26

                                      ben oui, c’est comme cela maintenant.....fô s’y faire smiley

                                      J’ai un chat noir, je suis une sorcière, j’ai un bâton de sourcier, je suis un sorcier....bref c’est blanc ou noir....bref c’est blanc bonnet ou bonnet blanc.....zut j’ai employé une expression de la langue française qui est connotée....pardon pardon pardon aux bonnets noirs, et à tous les autres bonnets de couleur...les bonnets bleus, les bonnets jaune et les bonnets rouges et à toutes les coiffes....ah, ça alors....quelle époque de oufs !


                                    • Hieronymus Hieronymus 20 octobre 2010 22:00

                                      Villach la joue totale perso sur Agoravox, il ne va jamais commenter
                                      chez les autres, grand narcissique, il attend qu’on vienne chez lui ..
                                      y a une semaine pile poil, j’ai publie exactement sur le meme theme
                                      bien sur aucune mention ni reference de sa part sur cet article qu’il n’a pas
                                      pu ne pas voir, > 130 votes, > 4500 visites a ce jour, les autres c’est nul ..

                                      merci Paul de ta delicatesse, sans rancune bien sur smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès