• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Liberté du web menacée : C’est pire que vous n’imaginez

Liberté du web menacée : C’est pire que vous n’imaginez

- Tout le monde a entendu parler de la fermeture du site Megaupload par le FBI, qui a provoqué une levée de boucliers des géants du net : Google a fait circuler une pétition signée par 7 millions d'internautes et Wikipédia a fermé son site pendant 24 heures. Les Anonymous, hackers de génie, ont déclaré la cyberguerre : Dès le blocage de Megaupload, ils ont attaqué et mis hors service le site du gouvernement américain, celui du ministère de la Justice, et du géant Universal Music. Puis, Nicolas Sarkozy ayant eu l'idée fort opportune de se réjouir à haute voix de la fermeture de Megaupload, et c'est le site de l'Elysée qui a été piraté pendant quelques minutes, ainsi que celui d'Hadopi... 

- Tout le monde a entendu parler des projets de loi SOPA "Stop Online Piracy Act" et PIPA (et PIPA (Protect Intellectual Property Act ), qui devaient être débattues au sénat américain le 24 janvier. Manifestations à New-York, levées de boucliers du web... au point que le débat a été reporté à "une date ultérieure" par les sénateurs américains.

- Mais tout le monde ne sait pas ce qui se passe dans la blogosphère depuis quelques mois...

Au moment où je publiais le billet "Ces blogueurs qui font trembler les dictateurs", je n'imaginais pas à quel point cette vérité était bien intégrée par le monde médiatico-politique.

Dont extrait :

"Doit-on y voir un phénomène sociologique qui vient compenser l'échec du journalisme "officiel" ?

Ce journalisme, d'ici ou d'ailleurs, qui se fait souvent le porte-parole naïf ou complice de la désinformation entretenue par les puissances politico-financières, lobbies et communicants rémunérés pour manipuler l'opinion à coups de sondages et messages [non] subliminaux.."

Mais bien sûr..

"2011 aura été l’année des printemps...Ceux notamment de la révolution Tunisienne, Egyptienne, qui ont commencé sans leader d’opposition, dans la rue.

Twitter, Facebook, les blogueurs, ont eu un rôle majeur, permettant d’allumer parfois la mèche ou de relancer le mouvement populaire, mais surtout d’informer le monde des événements quand les médias officiels sont muselés par les dictatures ou en sont complices."


Blogueur égyptien arrêté (AFP)

 

Le blogueur gêne le politique et dérange le journaliste 

Le blogueur a une liberté de ton que n'a pas le journaliste.

Il n'est pas tenu au même niveau d'investigation même s’il peut se l’imposer.

 Mais surtout, il est (était ?) presque aussi lu que les vrais journalistes. Dans ce sens, il fait concurrence au journalisme officiel, qui s’agace de devoir partager la page de recherche Google sur DSK ou Sarkozy avec une multitude de blogueurs qui n’ont même pas leur carte de presse !

 Quant aux politiques, ils prennent conscience du phénomène de révolte citoyenne qu’expriment les blogueurs, avec une liberté de ton qui brave la langue de bois et ce, en partie grâce aux printemps arabes, qui ont dirigé les projecteurs sur ces « blogueurs » qui dérangent les dictateurs. En disant ceci, je ne me compare nullement à eux, qui ont véritablement participé à des révolutions, bravé censure et emprisonnement et ce, sans couvert d’anonymat.

  La fin de la liberté proche ? Plusieurs signes qui ne trompent pas..

Entre la fin 2011 et ce début d'année 2012, plusieurs signaux ont annoncé le glas de la liberté d'expression du citoyen, SI elle n'était pas "adossée" à des lobbies ou des capitaux.

1
- D'abord, vers la fin de l’année, toutes les plateformes de blogs des médias ont supprimé l'indexation des billets des blogueurs : 20minutes.fr, nouvelobs.fr..

2- Certains ont même instauré une modération sauvage des textes et des commentaires, via un prestataire extérieur appelé Netino (plateforme de modération fonctionnant comme un centre d’appels) qui vous rejette des vers de Rimbaud au motif "insulte" (véridique, preuve à l’appui) et met la diffamation (pourtant bien définie par art. 34 de la loi du 29 juillet 1881) à toutes les sauces pour pratiquer de la pure censure d'opinion. Ils ont même inventé le délit de « potentiellement diffamatoire » pour justifier leur censure abusive. Mais la rhétorique du censeur n'ayant pas de limites, quoi de mieux que de frapper un pamphlet du sceau de la "diffamation" ? 
 
3
- Ensuite, France Télévisions a supprimé purement et simplement sa plateforme de blogs. 

4- Récemment, lepost.fr a fermé pour laisser la place au Huffington Post : Le post était la dernière plateforme participative (hormis Agoravox) qui était offerte au citoyen pour s'exprimer librement, sous réserve que ce ne soit pas de l'injure ou de la (vraie) diffamation : Coup de gueule, opinion, pamphlet, buzz..
La direction du Huffington Post a « choisi » ses blogueurs (Des célébrités comme Rachida Dati (..) et d’autres, moins connus..).

Quand on rapproche ces événements des projets de Lois PIPA et SOPA aux USA, on perçoit clairement un vent de censure qui souffle sur la planète, une volonté insidieuse de restreindre la liberté d’expression sur le web.

En effet, à titre d’illustration, le projet de loi SOPA ("Stop Online Piracy Act") prévoit d'imposer le blocage des sites web "facilitant" le piratage.

Vous avez noté le mot "facilitant', porte ouverte à tous les abus. Comme le "potentiellement diffamatoire". « Ce n’est pas forcément le cas, mais dans le doute, et comme votre opinion ne nous plaît pas, on vous censure.. »

Etre naïf ou paranoïaque : Choix Pascalien.

Agoravox : Dernier baston de la liberté d’expression sur le web en France ?

 Il reste peu de bastions, pour nous "rédacteurs citoyens" sans carte de presse, qui ne sommes pas cooptés par les financiers, les lobbies et les puissants... Agoravox est vraiment le dernier. 

Deux inconvénient à cela :

-Un seul site participatif, c’est un monopole.

-Qui nous garantit que demain, Agoravox ne subira pas des pressions, des menaces de plaintes, l’obligeant à recourir comme le nouvelobs à Netino, la société de modération aux plateformes OffShore ?

Les blogueurs ne font pas peur qu'aux dictateurs, de toute évidence. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.9/5   (125 votes)




Réagissez à l'article

93 réactions à cet article    


  • Ronny Ronny 25 janvier 2012 11:52


    @ auteur

    Merci de ces rappels.

    C’est bien pour cela que je soutiens Agoravox (voir logo smiley ) !


    • lloreen 25 janvier 2012 12:08

      Ce n’est pas la liberté du web qui est menacée, c’est la liberté tout court.


      • cilce92 25 janvier 2012 15:54

        « Ce n’est pas la liberté du web qui est menacée, c’est la liberté tout court. » Bien dit, malheureusement, entièrement d’accord avec vous !


      • Krokodilo Krokodilo 25 janvier 2012 12:13

        Très intéressant, cet état des lieux. mais la liberté totale n’existe pas : Agora vox a été obligé de mettre (enfin) en place un système anti-trolls, le repliement des messages insultants, voire leur suppression dans certains cas. De même qu’ils sont assez opaques sur leur fonctionnement. Personnellement, je préfère lire l’actu dans les médias professionnels, mais je souhaite qu’un tel espace de liberté demeure, car il est complémentaire, tant pour les débats que comme vitrine des blogs (quand les gens y mettent certains articles de leur blog) ce qui permet d’en découvrir de nouveaux.
        Je comprends pourquoi le même jour j’ai un message qui est passé sur Marianne (débat sur l’école) et un non, qui critiquait la manie américaine de faire des remakes (mépris des autres cultures) au sujet du remake de Millénium, peu utile après une adaptation fidèle et réussie, même signé d’un grand cinéaste.


        • Traroth Traroth 29 janvier 2012 12:39

          Le système de repliement des commentaires est une abérration ! Je l’ai vu utilisé bien plus souvent pour censurer un contradicteur que pour masquer un commentaire illégitime !


        • Krokodilo Krokodilo 30 janvier 2012 09:41

          C’est au contraire un bon compromis entre une censure arbitraire et un laisser-faire où les trolls peuvent se déchaîner et pourrir les discussions, qui permet à chacun de vérifier si le commentaire a bien été replié pour des raisons conformes aux usages et à la charte.


        • Traroth Traroth 30 janvier 2012 14:34

          La suppression des messages par quelqu’un d’étranger à l’article ressemble beaucoup moins à mes yeux à de la censure que la situation actuelle où l’auteur fait ce qu’il veut !


        • wesson wesson 25 janvier 2012 12:31

          Bonjour l’auteur,
          excellent tour de la situation dans la fabrique du consentement Français. Les journalistes « pro » ne veulent surtout pas laisser la liberté à leur lecteur de livrer une critique qui pourrait être radicale de leur papiers. Ils sont déjà venu sur internet contraint et forcé ...

          Et c’est vrai que dans ce contexte là, des sites comme Agoravox sont important, et complémentaires. Pour moi, l’expression de toute opinion devrait y être permise, même celles qui paraissent les plus extrêmes. Bien entendu, cela entraine immanquablement son lot de trolls, mais c’est à mon sens le seul moyen pour se forger une vraie réflexion sur notre monde, débarrassée du propagandisme et du storytelling institutionnel.

          Pour Edward Bernays, neveu de Freud et inventeur de la propagande, une foule est profondément débile et se manipule très facilement par l’émotionnel. Mais 100 ans plus tard vers la fin de sa vie (il est mort à 103 ans dans les années 2000), il reconnaissait l’émergence d’une conscience de classe au sein de la foule, qui rendait bien plus difficile sa manipulation. C’est à cela que contribue Agoravox, même si avec ses trolls il a plus l’air d’une poubelle que d’autre chose !

          Et d’ailleurs, les poubelles, voila quelque chose de nécessaire. Sans elles, tous les détritus s’entassent n’importe où !


          • F-H-R F-H-R 25 janvier 2012 13:58

            A lire également « Psychologie des foules » de Gustave Le Bon.


          • Once 25 janvier 2012 13:22

            Bon article. Je voudrais réagir sur un point particulier :
            « Les anonymous, hackers de génie »

            NON, les anonymous c’est vous et moi, c’est tout le monde. Certains sont des hackers de génie, mais ceux qui font tomber les sites ne sont pas vraiment des hackers. Pour lancer une attaque DDOS pas besoin de s’y connaitre. Il suffit de télécharger et exécuter un logiciel.... C’est pour ça que ces attaques ont du succès, n’importe qui peut s’y mettre.

            De plus il ne faut pas réduire les anonymous à des hackers. Vous même par votre article êtes un anonymous, puisque vous réagissez aux dérives d’un système qui menace nos libertés. Continuez !


            • kali 25 janvier 2012 16:12

              @Once
              D’accord, Très flatté d’être traité de hacker smiley Et oui, il faut continuer et à plusieurs de préférence.


            • katakakito 28 janvier 2012 10:39

              OK, c’est bien d’appeler à la rebellion, mais pour être anonymous, il va falloir avoir du courage.
              Car si vous croyez que les hackers sont à l’abri, détrompez-vous. Ils ont fait un exemple avec Megaupload. En voici un avec les hackers et c’est pas les US qui sont intervenu.

              http://owni.fr/2012/01/27/dcri-contre-anonymous/

              C’est la guerre mec !


            • Hermes Hermes 29 mai 2012 15:57

              Pour traduire en français, je propose a-coeur, puisque n’importe quelle personne qui tente d’exister va le devenir sous peu...


            • olislan 25 janvier 2012 13:22

              je suis presque convaincu que la (les) vérités qui nous entourent nous sont méconnues voire falsifiées. Cette idée d’un web libre d’échanges en tous genres avait en mon sens toutes les raisons de s’accorder avec n’importe quel gouvernement : il nous sert d’exutoire qui une fois accomplis pour la plupart d’entre nous nous replonge dans nos carcans de l’existence réelle. Il nous permet de continuer de nous abrutir de média en toutes sortes et donc de ne pas comprendre véritablement la portée de nos conditions de vies ; il sert de baromètre aux élites dirigeantes pour le cas échéant agir de manière ponctuelle (fermeture en chine et ailleurs).

              je suis de ceux qui télécharge parce que je n’ai pas les moyens de consommer ces médias, donc en mon sens, je conçois assez mal leur perte en ce qui me concerne...Là où une réglementation en arrive à avoir du sens c’est quand je vois le manoir des propriétaire de megaupload...il est beau le partage mais ceux qui le prône sont apparemment des pourfendeur même de ce système. Les règlementations n’arrivent que lorsqu’un excès récurant devient insupportable pour des ayant droit ou simplement des individus qui en on marre d’être les seuls à respecter le bien d’autrui.

              J’avais tellement le coeur léger quand je m’imaginais naïvement faire partie d’une humanité à la majorité constructive bienveillante, je sais aujourd’hui qu’il n’en est rien...il va me falloir longtemps pour m’en remettre smiley


              • poletmik 14 février 2012 16:15

                Excellente analyse de votre situation sur le plan intellectuel. Mais c’est aussi celle de tous ceux qui empruntent le chemin de l’aventure de la pensée. On se retrouve ainsi sur des terres un peu inquiétantes au début car solitaire ou bien avec des idées éloignées des bases initiales. Puis on s’habitue d’autant plus que l’on s’aperçoit que d’autres (auteurs littéraires, ou hommes politiques ou blogueurs .....) partagent nos idées et cette solitude devient plutôt valorisante. Cette analyse personnelle a un inconvénient qui est un avantage majeur, c’est de permettre une critique, un scepticisme devant les médias, et de percevoir les motivations des auteurs. Autre inconvénient c’est l’incompréhension des interlocuteurs qui n’ont pas fait cette démarche, mais..... Il est souvent gênant d’avoir raison 10 ans avant les autres.... Attention de ne pas se croire plus intelligent qu’on ne l’est en réalité !! Bon courage


              • cathy30 cathy30 25 janvier 2012 13:40

                Salut Kali
                peut-être que les échanges sur le net devraient ressembler à ça, dans très peu de temps. Bon je pense qu’ils nous laisseront tout de même les liens commerciaux.

                http://www.lemonde.fr/technologies/article/2012/01/07/surfer-sans-entraves_1627059_651865.html


                • cassandre4 cassandre4 25 janvier 2012 14:59

                  au vu de ce lien, leur acharnement à censurer le NET, est totalement contreproductif, et provoque une « fuite en avant » technologique toujours plus rapide et sophistiquée, et ils auront toujours une longueur de retard !


                • kali 25 janvier 2012 16:51

                  @Cathy
                  « Le monde » est cité comme référence par le prestataire de modération « netino » sur sa page d’accueil ((voir le lien dans l’article) ).C’est donc une belle illustration.
                  S’ils s’y mettent tous, il faudra descendre dans la rue et marteler ce message, en disant Non dans toutes langues.
                  A lire
                  http://www.presse-citron.net/netino-renforce-ses-equipes-de-moderation


                • kali 25 janvier 2012 16:58


                  Complément
                  netino, « nettoyeur du net » n’existe que depuis 2010 et recrute ses modérateurs partout dans le monde..
                  Son fondateur : Jérémie Mani un « leveur de fonds » brillant..
                  http://www.jeremiemani.com/
                  Il faut faire connaître cette société décidément..Elle m’intéresse d’autant plus qu’elle est susceptible de faire des petits smiley


                • mixx 25 janvier 2012 14:07

                  pkoi ne pas créer un nouveau site comme agoravox, alors ?


                  • kali 25 janvier 2012 14:15

                    Bonjour Mixx
                    Il faut y penser, oui, car avec un seul site, le risque est énorme de nous retrouver demain sans rien. Mais cela coute cher : serveur, logiciel, outils de référencement corrects, webmaster..


                  • F-H-R F-H-R 25 janvier 2012 14:34

                    Sans compter le risque que comporte la maîtrise des « tuyaux » par les USA, lesquels peuvent censurer ou fermer l’internet quand ils le veulent.


                  • F-H-R F-H-R 25 janvier 2012 14:30

                    Il est vrai que l’internet révolutionne l’information et les façons de penser.
                    Il est vrai également qu’Agoravox est une mine d’informations sur ce que pensent les individus. Avec quelques statistiques sur les articles, commentaires et votes on peut facilement dresser le portrait (idéologique ou psychologique) des personnes inscrites. Avis aux RG, s’ils ne sont pas déjà dans la place.


                    • cassandre4 cassandre4 25 janvier 2012 14:51

                      aux RG, s’ils ne sont pas déjà dans la place.

                       Et ils le sont, n’en doutez pas !


                    • posteurfou posteurfou 25 janvier 2012 15:10

                      Bien sur qu’ils le sont ! !

                      mais il ne faut pas s’empecher de parler ..

                      Crdt ..


                    • F-H-R F-H-R 25 janvier 2012 16:04

                      Les Renseignements Généraux. Un état dans l’état dit-on.
                      Les politiques s’en méfient mais, au nom de la sureté nationale, n’hésitent pas à leur demander des dossiers sur tout ou tous, de monter des affaires pour discréditer des organisations, voire à leur confier la basse besogne de faire disparaître les individus ou groupuscules gênants.


                    • BOBW BOBW 25 janvier 2012 21:00

                      Si le régime monarchique aux ordres des banques privées et de l’oligarchie vire « à gauche »

                      suite aux élections les « RG-carpettes » seront bien obligés de « retourner leur veste » sous

                      peine de se retrouver au chômage ou en prison... smiley


                    • Giordano Bruno 25 janvier 2012 21:48

                      Les RG peuvent aussi être des personnes qui peuvent être sensibles à ce qu’ils peuvent lire ici. C’est bien qu’ils viennent s’informer.

                      Amis RG, je vous invite à prendre un pot, si vous passez près de chez moi.


                    • Alain Dussort Alain Dussort 27 janvier 2012 09:20

                      La confession d’un RG publiée dans le Nouvel Obs à la fin de cet article

                      http://www.catharsis-prod.eu/2006/06/13/la-revolte-des-autonomes/


                    • cilce92 25 janvier 2012 15:59

                      Mais bien sûr que si, ils n’hésiteront pas une seconde à nous tirer dessus, vu qu’ils ont La Force de gendarmerie européenne (ou EuroGendFor ou FGE) a été créée le 17 septembre 2004 à Noordwijk, aux Pays-Bas. Initiée par la France ... et qu’en infiltrant des provocateurs, ils n’auront plus qu’à prétexter une sorte de « terrorisme » pour user de violence !

                      Quant aux actions à mener concrètement, j’aimerais bien mais avec qui ?


                    • F-H-R F-H-R 25 janvier 2012 16:05

                      Un peu naïf tout de même.


                    • cilce92 25 janvier 2012 16:13

                      Vraiment naïf, vous croyez ! De toute manière, vous verrez bien que nous ne sommes que du bétail pour eux, n’est-ce pas ?


                    • Cocasse Cocasse 25 janvier 2012 16:53

                      Cela ne leur posera aucun problème de tirer.
                      Les médias diront ce qu’ils veulent.
                      Et ils n’iront pas à laHaye.


                    • TSS 25 janvier 2012 17:46

                      ils tireront sans aucun probleme et sans etat d’ame ,c’est inscrit dans le traité de Lisbonne !!

                      la France a transformé l’ancienne base aérienne de st Astier en camp d’entrainement

                      au combat de rue et toutes les polices européennes viennent s’entrainer periodiquement... !!


                    • F-H-R F-H-R 25 janvier 2012 18:45

                      @cilce92

                      C’était à l’attention d’Alain Colignon.


                    • perlseb 25 janvier 2012 21:13

                      L’insurrection n’est pas nécessaire. Il faut juste un mouvement de foule pacifiste et monstrueux. Mais avant, et contrairement aux printemps arabes où ils défilent sans savoir quoi faire une fois le régime tombé, il faut s’entendre sur une constitution digne de ce nom (séparation des pouvoirs effective, en sachant que depuis Montesquieu, des pouvoirs supplémentaires comme les médias, existent). Les assemblées constituantes qui ne sont pas issues d’un tirage au sort ne sont composées que de traitres opportunistes (avec des élections, c’est encore l’argent qui va élire ceux qui ont les moyens de se faire connaître avec une bonne image inventée pour l’occasion), et si la constitution est déjà écrite, ce passage dangereux (voir la Tunisie et le résultat !) n’est pas utile.

                      Une marche à suivre serait de s’entendre sur une constitution ouverte, la diffuser par tracts simples en expliquant à tous ceux qui ne le savent pas que notre « démocratie représentative » n’est qu’une ploutocratie déguisée. Bref, il y a moyen de faire des choses, mais à un moment, les quelques pour cent de ceux qui s’informent sur le net vont bien devoir entrainer et informer la masse qui regarde la télé.

                      Quand le nombre de convaincus sera suffisant, rendez-vous devant l’Elysée, l’Assemblée, le Sénat... avec organisation interne anti-casseurs et le papier de la nouvelle constitution à mettre en place immédiatement.


                    • Abdu Abdu 26 janvier 2012 03:48

                      Épreuve de force ?

                      La question n’est pas le risque de violence dans la réaction. La question est de cibler son usage.
                      La question n’est pas « autour de qui » mais « autour de quoi ».

                      S’il y a un mot d’ordre qui vaille la peine de risquer des vies et qui garantisse l’adhésion du plus grand nombre, il n’y a aucune raison de se priver.

                      Sinon, s’insurger pour s’insurger sans savoir pour aller où, c’est donner des bâtons pour se faire battre.

                      Je ne dis pas que les sujets manquent.
                      Mais il faut mettre en forme des mesures concrètes que nous voulons voir adoptées.

                      On discute parfois de voter pour machin ou pour truc.
                      On parle ici d’une démarche complémentaire : forcer machin ou truc une fois élu à travailler à la réalisation de la volonté du peuple.


                    • révolQé révolté 26 janvier 2012 09:49

                      Tu parles du peuple de france là camarade n’oublies pas....ha !ha !ha !!!
                      Ce peuple de gnous qui marche tête baissé et se réfugie sous les jupons de Ste marine des pétochards dès qu’il voit un survêt et une casquette...
                      « Insurrection »,« révolte »,insurgés,combat...des mots tombés en désuétude depuis si longtemps dans ce pays.  smiley


                    • gogoRat gogoRat 27 janvier 2012 16:09

                      «  forcer machin ou truc une fois élu à travailler à la réalisation de la volonté du peuple. »


                       Comment le faire de façon pacifique, non violente, démocratique ?
                      Une piste pourrait être envisagée :
                       une sorte de cahier de doléances/propositions officiel, permanant, accessible par tous ( avec lâ même capacité d’expression pour chacun). 
                       Ce cahahier pourrait dans un premier temps avoir valeur « consultative » pour les élus ;
                      ... puis, progressivement, on pourrait , par des décisions officielles, contraindre les élus à tenir compte des doléances ou propositions les plus largement partagées .
                       Un remue-méninges à ce sujet pourrait dès maintenant être lancé ...

                    • kali 28 janvier 2012 00:43

                      @Alain Colignon

                      Comme il faut plusieurs initiatives, ci-après une pétition de résistance.

                      http://www.petitions24.net/liberte_du_web_menacee_resistons

                      A signer sans modération ou il sera peut-être trop tard bientôt.

                      Ce sera le début d’une résistance pacifique mais ferme.

                      Merci pour les conseils et suggestions pour l’améliorer

                      Contact direct possible en me laissant un message via ce formulaire .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès