• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Modèle suédois en question

Modèle suédois en question

 Le modèle suédois a pris du plomb dans l'aile.

___ Malgré une prospérité industrielle retrouvée après une crise sévère, la Suède connaît, sous la houlette d'un gouvernement libéral, une croissance des inégalités parmi les plus fortes des pays européens.

Même si la pauvreté en Suède reste encore mesurée, par rapport à d'autres pays comparables, un masse importante de la population surtout immigrée hétérogène connaît un sort peu enviable du fait d'un chômage qui l'affecte particulièrement et aux réductions, voire aux suppressions des aides sociales et des projets d'intégration.

 La Suède n'est pas le paradis que certains imaginent encore, même si le pays semble se porter mieux que le nôtre dans le secteur manufacturier. Le pays de Volvo, Ikea, Saab, Electrolux, Ericsson a encore de beaux restes...

___En 2010 dèjà, la crise dans ce pays annonçait des tensions nouvelles qui ont surpris.

Aujourd'hui, certaines banlieues craquent.

A l'occasion des émeutes récentes, les faiblesses de ce modèle apparaissent mieux.

Une vitrine se brise :

 "... Le 14 mai, un rapport de l'OCDE constatait que les écarts des revenus augmentent davantage en Suède que dans l'ensemble des autres pays européens. Et une semaine plus tard, de violentes émeutes ont éclatés à Husby, dans la banlieue de Stockholm, où des jeunes masqués ont incendiés des voitures et attaqué les forces de l'ordre avec des jets de pierre. Plusieurs commentateurs de la presse suédoise lient justement ces évènements à l'inégalité croissante du pays._"Un échec gigantesque" écrit Lena Mellin, chroniqueuse du quotidien social-démocrate Aftonbladet, estimant que les autorités ont trop longtemps fermé les yeux sur les problèmes liés à la ségrégation des banlieues comme Husby où 85 % des 12 000 habitants sont nés en Suède mais ont deux parents nés à l'étranger._De son côté, Aftonbladet estime dans son éditorial que les émeutes à Husby reflètent l'essentiel de la politique conduite par la coalition gouvernementale de droite, une politique que la phrase emblématique "Il doit être rentable de travailler" illustre le mieux. "Lorsqu'on baisse les impôts, ce sont les parties les plus faibles de la société, des endroits comme Husby, qui en paient le prix", poursuit le journal..."

La presse conservatrice du pays fait silence sur les causes des inégalités et sur les défaillances des efforts d'intégration.

Pour les politiques de nos pays, toujours à la recherche d'une référence, il est clair que le modèle scandinave ne peut pas s'exporter.

Il a en fait toujours été un mythe.

Sur certains points même, il pourrait servir de contre-exemple.


Moyenne des avis sur cet article :  3.24/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • Cocasse Cocasse 29 mai 2013 11:05

    Toujours les mêmes qui foutent la merde, dans toute l’Europe.

    Et on continuer à accuser les victimes...


    • Cocasse Cocasse 29 mai 2013 12:28

      Il ne s’agit pas de gueux. Gueux, je l’ai été, et je ne suis pas allé bruler des bagnoles avec des racailles.

      Il n’y a aucune révolte là dedans. On l’a vu avec les pillages du soir du PSG. Pour le reste, il s’agit de haine du pays d’accueil, ce qui mis en pratique signifie : terrorisme.


    • JL JL 29 mai 2013 13:02

      ’’« Qui donc fous la merde ? Les pauvres en général ? Ou les « bronzés » en particulier ? »’’

      Les bronzés, clairement !

      Mais nous ne parlons pas des mêmes bronzés : moi je parle de ceux qui ont du gite et du couvert sous les belles latitudes en toutes saisons.


    • bnosec bnosec 29 mai 2013 13:27

      Cocasse est tout simplement dans le vrai.
      Il suffit d’ouvrir les yeux pour faire ce constat.

      Peu importe le modèle d’intégration, les modèles à la Suédoise, à la Francaise, ou à l’Anglaise, tous bien différents, ont tous échoué.
      Ce sont toujours les mêmes populations qui posent des problèmes, c’est un fait.

      Alors vous nous dites que ce sont les pauvres des quartiers pauvres. Mais ce sont encore et toujours les mêmes populations qui habitent ces quartiers. C’est un fait également.
      On peut toujours se demander pourquoi ces populations sont pauvres, mais on ne peut pas nier l’évidence : ces populations posent problème !


    • Castel Castel 29 mai 2013 13:37

      ’’« Qui donc fous la merde ? Les pauvres en général ? Ou les « bronzés » en particulier ? »’’

      Les bronzés, clairement !

      Dire qu’ils sont bronzés ne signifie rien du tout. C’est une question d’idéologie. On ne peut intégrer des gens dans l’irrespect, dans un coté comme dans un autre.

      Or, le Coran apprend à ne respecter personne. Par conséquent, il est logique que les pays occidentaux aient TOUS des problèmes pour intégrer ces populations.


    • OMAR 29 mai 2013 20:54

      Omar 33

      @Cocasse, schweizer, bnosec, Castel, Ronald-Reagan, très révélatrice votre unanimité à désigner l’Islam, le Coran ou le musulman comme étant ce « fléau » à extraire de cet Occident...

      Seulement, ce n’est qu’avec la disparition du bloc soviétique, que subitement, vous découvrez ce genre de problème...
      Pour cela, vous avez conçu ce « choc des civilisations »

      Et vos constats, griefs et résolutions sont identiques à ceux exercés il y a quelques temps, contre les juifs, les ritals, puis les blacks...

      Juste pour vous rappelez que durant des siècles, et surtout quand l’Occident colonisait l’Orient et l’Afrique du Nord, l’Islam était à leurs yeux, une merveille et lers musulmans de bons et loyaux ouvriers et soldats...

      Et j’ai devant moi Allah, derrière moi le monde.

      Quant à vous qui m’avez dans l’épreuve suivi,

      Comme les grecs Hermès et les hébreux Lévi,

      Vous avez bien souffert, mais vous verrez l’aurore.

      Après la froide nuit, vous verrez l’aube éclore ;

      Peuple, n’en doutez pas ; celui qui prodigua

      Les lions aux ravins du Jebbel-Kronnega,

      Les perles à la mer et les astres à l’ombre,

      Peut bien donner un peu de joie à l’homme sombre. ’

      Victor Hugo, le 15 janvier 1858.


    • epicure 29 mai 2013 23:36

      Effectivement, les populations discriminées sont victimes des riches bronzés qui favorisent les inégalités, les discriminations, rejetant des populations peu aidées par certains aspects culturels hors de la société de leur pays d’accueil.

      Le rejet par le processus d’inégalité, de discrimination, organisé apr les élites , empêche la plupart à pouvoir s’intégrer. Du coup les gens trouvent refuge dans la communauté traditionnelle et sa défiance vis à vis du pays d’accueil, le suivit de normes différentes de la société « d’accueil ».
      Il s’agit là d’un mouvment à double sens, où deux différentialismes s’affrontent, se rejettent, et se nourrisent, la différentialisation de l’un nourri la différentialisme de l’autre.
      Dit plus simplement et schématique : « tu ne veux pas de moi ? alors je ne veux pas de toi », c’est un cercle vicieux.

      En période de dégradation des conditions sociales, les élites ont tout intérêt à voir les gens divisés, plutôt que de voir tous les discriminés, délaissés, oprimés économiques se rassembler derrière la défense de points communs. Donc l’engrangement du cercle vicieux favorise les desseins des élites.

      Ne voir que les musulmans, ou que la discrimination économique et sociale, comme responsables du problème, c’est servir d’idiot utile aux élites dominantes.


    • epicure 29 mai 2013 23:47


      @Par OMAR (---.---.---.226) 29 mai 20:54

      pourtant la révolution iranienne, les réactionnaires afghans, le terrorisme du hamas, et le début des événments en algérie, c’est pas après la chute de l’empire sovétique.
      Le problème islamiste s’est développé dans les années 70 , il a augmenté dans les années 80 et n’a fait que croitre.
      Le meilleur symptôme de tout ça, c’est les affaires de voile à l’école qui sopnt apparues à la fin des années 80, donc non lié à la chute de l’empire sociétique, alors que dans les années 70 et même dans la première ^partie des années 80, les filles maghrébines ne portaient aps le foulard religieux, bien au contraire elles profitaient de l’émancipation des femmes suite aux succés du combat féministe.
      D’ailleurs sadam husein quand il a été attaqué dans les années 90 ce n’était pas pour des histoires de religion, mais bien de pétrole.

      Si l’empire soviétique s’était efondré en 1969, les états-unis n’auraient pas pu présenter l’es islamistes comme leur ennemi numéro un, car à certte époque, ils étaient inexistants pour les occidentaux, même s’ils sévissaient déjà dans certains pays, dont les pays du golfe.
      Mais par anti-communisme primaire, les américains ont favorisé leur émergence dans divers endroits du globe, en premier lieu l’afghanistan, mais aussi en palestine pour contrer l’OLP trop à gauche.


    • OMAR 30 mai 2013 10:07

      Omar 33

      @Epicure

      Le sort des arabo-musulmans é été scéllé dès 1946 dans le « pacte du Quincy » entre les USA et le royaumesatanique de l’Arabie Saoudite, et donc bien avant l’indépendance de la majorité de ces pays.
      http://www.alterinfo.net/Le-Pacte-de-Quincy-ou-la-contre-revolution-permanente_a59634.html

      Le projet américano -saoudien prétendument progressiste, s’est, dés le départ, allié au très réactionnaire puritanisme saoudien. Depuis, toute tentative réelle de progrès basée, elle, sur la justice sociale et l’émancipation des peuples musulmans, s’est trouvée confrontée de par le monde à cette alliance contre nature entre ces deux obscurantistes forces d’inertie réactionnaire. De l’Iran de Mossadegh, à l’Égypte de Nasser ....

      Et voila ce que déclarait Jean Marie le Pen, le plus extrémiste de la droite française, devant l’Assemblée française..

      « Ce qu’il faut dire aux Algériens, ce n’est pas qu’ils ont besoin de la France, mais que la France a besoin d’eux. C’est qu’ils ne sont pas un fardeau ou que, s’ils le sont pour l’instant, ils seront au contraire la partie dynamique et le sang jeune d’une nation française dans laquelle nous les aurons intégrés. J’affirme que dans la religion musulmane rien ne s’oppose au point de vue moral à faire du croyant ou du pratiquant musulman un citoyen français complet. Bien au contraire, sur l’essentiel, ses préceptes sont les mêmes que ceux de la religion chrétienne, fondement de la civilisation occidentale. D’autre part, je ne crois pas qu’il existe plus de race algérienne que de race français"..
      http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/quand-le-pen-invitait-les-36924

      Alors, s’il est vrai que des musulmans se comportent en barbares, cela n’est l’œuvre que de salafiqtes et wahabites manipulés par ces saoudiens, américains et qataris..

      Et ouvrez les yeux : ce sont des pays arabo-musulmans qui sont en train d’etre detruits:Afghanistan, Soudan, Somalie, Irak, Syrie, etc...

      Et devinez par qui ???


    • lulupipistrelle 29 mai 2013 11:19

      Non, les récents événements prouvent que partout en Europe, les mêmes causes produisent les mêmes effets quel que soit le modèle socio-économique.


      Il y a une population immigrée qui quelques soient les efforts du peuple qui l’accueille, n’adhère pas à la civilisation de ses hôtes, et finit immanquablement par se comporter en parasite. 

      • Cugg Cugg 29 mai 2013 14:06

        Dettes + chômage + crises + immigrations = BOUM


      • lulupipistrelle 29 mai 2013 14:25

        Les Gaulois je ne sais pas, mais les Français que je connais , qui vivent à l’étranger, travaillent, font vivre leur famille sans l’aide sociale du pays qui les reçoit. Leurs enfants sont éduqués, parfaitement bilingues, et ne posent aucun problème de délinquance quelle qu’elle soit. Ceux qui au bout de quelques années ne sentent pas en adéquation avec le pays, repartent , sans nécessairement revenir en France... 


        Contrairement à ce que vous tentez de faire croire, la misère et la pauvreté ne sont pas des vices... on peut en sortir...
        Des tas de Français d’origine étrangère, sont là pour témoigner que leurs parents ou leurs grand-parents ont su tirer partie de leur chance à vivre et travailler sur le territoire français..
        Et comme par hasard, en France en Suède ou ailleurs.. ce sont toujours les mêmes qui non seulement de s’en sortent pas, mais tirent toute la société vers le bas. 

        Le mot parasite vous choque ? et comment appelez-vous un organisme qui se nourrit , vit, se multiplie au dépens d’autres organismes ? 

        Au fait, je ne vois vraiment pas ce que vous gagner à me tutoyer, sinon à faire preuve d’un langage faussement prolo.. faussement djeun.. bref vous êtes un conformiste de la pire espèce, celle qui se croit progressiste. 

        Quant à la crudité de votre langage, non seulement elle ne m’intimide pas, mais c’est le genre de détail qui m’encourage à ne pas laisser tomber la controverse. 

      • moi moi 29 mai 2013 14:43

        Le mot parasite vous choque ? et comment appelez-vous un organisme qui se nourrit , vit, se multiplie au dépens d’autres organismes ?

        Heu, allez, au hasard, un actionnaire, un patron...

        Quand au Français de bossant à l’étrangé, comment vous dire... J’ai en connu quelqu’un qui vous aurait certainement fait honte, et d’autres au contraire... Bref, un peu comme dans tous les pays...


      • lulupipistrelle 29 mai 2013 15:33

        Oui enfin sans suffisamment de patrons et pire suffisamment d’ actionnaires, on a 5 millions de demandeurs d’emploi... 


        Vous n’aimez pas les patrons ? et bien cela se sait c’est pourquoi tous les jeunes partent à l’étranger créer des entreprises, pour ne pas être détester sur le territoire français... 

        Vous n’aimez pas les actionnaires ? pas de problème tous ceux qui ont quelques économies achètent de l’or ou des studios ( éventuellement à l’étranger, ha,ha,ha)... et on verra comment le pays s’en tirera sans investissement.. 


        PS : Les plus malins n’exploitent que leur travail, et n’investissent que le strict nécessaire à leur activité... bon ils ne s’enrichissent pas mais au moins ils ne doivent rien à personne, et personne ne les fait chier. Ceux là non plus vous ne devez pas les aimer : trop malins, trop individualistes, et surtout trop difficiles à plumer. 

      • epicure 29 mai 2013 23:57

        Ce sont les patrons qui ont attirés les immigrés, ce sont les mêmes patrons et actionnaires qui entretiennent les immigrés dans la discrimination , la relégation dans des quartiers exclus du reste de la ville.

        Après les intégristes musulmans ne font que ramasser les déchets de la politique décrétée par les patrons et actionnaires, ce qui favorise l’endoctrinement. Car pour certains gens de ces quartiers délaissés l’aide sociale sur le terrain , elle porte une barbe et est de religion musulmane, ou porte le voile quand il y a des femmes . Ainsi leur discours devient plus audible auprés des gens, pas pour le bien de ces derniers. Ils le serait moins si les conditions de logment, de travail, d’éducation étaient meilleures.

        SI tu défends sans conditions les patrons et actionnnaires, tu défends donc la concentration et l’exclusion des immigrés au sein d’un groupe sous influence religieuse.


      • Castel Castel 29 mai 2013 11:46

        Ils doivent devenir fou les musulmans partout dans l’Europe. En Angleterre, ils tuent sauvagement des flics en criant Allah Akbar, en france, ils bousillent les commerces et s’en prennent au flics, pareil en Suède.


        • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 29 mai 2013 14:28

          fou ? plaisanteriez-vous ? les plus radicaux sont on ne peut plus lucide, ils appliquent le plan du coran, tout simplement.


        • ZEN ZEN 29 mai 2013 12:11

          On peut faire mieux en matière d’analyse...
          Comme la presse suédoise le note (voir extraits dans l’article et dans Courrier International), il importe de voir le problème dans sa globalité et dans son histoire et sortir de l’anecdote, des clichés et des réactions épidermiques.


          • Cocasse Cocasse 29 mai 2013 12:22

            En gros « adopter la culture de l’excuse »...

            C’est pas ça qui fera rempart au terrorisme.


          • Castel Castel 29 mai 2013 13:52

            On peut faire mieux en matière d’analyse...

            Oui... et on peut aussi essayer de comprendre pourquoi on a tout essayé et, pourtant, nos citoyens européens (par exemple les flics) se font quand même canardés.
            Et pourquoi en Suède, en France et en Angleterre au même moment ? Ont-ils des consignes ?
            Parler d’inégalité ne suffit pas et c’est même trop facile.


          • ZEN ZEN 29 mai 2013 13:03

            Où y a t-il excuse ?
            Le sens, surtout économique, de mon billet vous échappé
            Le problème de la ségrégation ne touche pas que les membres de la communauté musulmane, turque ou kosovar


            • Cugg Cugg 29 mai 2013 14:14

              La ségrégation c’était au USA.
              En Europe, il y a juste une immigration massive + regroupement familial + dettes + crises + chômage = BOUM
              Maintenant l’immigré à ton avis il vient pour quoi ?
              pour travaillé mais y’ a masse chômage
              pour les allocs mais y’a grosses dettes
              pour s’intégrer mais personne l’a invité
              donc pour lui c’est très compliqué.
              Bref BOUM
              Soit le système change soit BOUM BADA BOUM


            • VICTOR LAZLO VICTOR LAZLO 29 mai 2013 15:18

              Bonjour Zen,


              Il y a effectivement un probléme social.
              Mais il vous aura échappé qu’il y existe des moyens pour y faire face.
              La 1ére étant de s’organiser pour améliorer son existant. Pas pour pleurnicher sur son sort ou mettre en accusation le voisin d’en face dont le crime est d’avoir la peau blanche ou jaune (et qui fuira dés qu’il le peut : d’où création de ghettos ethniques).
              Améliorer son existant : créer des emplois (je n’entends pas par là dealer de la drogue), veiller à la propreté de son environnement, respecter ses voisins qui vous respecteront en retour, etc...
              La 2éme : militer dans des syndicats, des partis politiques, pas pour exiger ou quêter des subsides ou des priviléges, mais pour participer au mieux être de tous et pas uniquement de certains.

              Dans le cas de la Suéde, ou d’ici, ou de la GB, nous ne sommes pas dans ces cas de figure. Il s’agit là de casser, de blesser, d’intimider, de « faire sa loi », qui n’est pas celle de son pays ou de son pays d’accueil. Clairement : il s’agit de factieux -heureusement peu doués, du moins pour le moment.
              Ces émeutiers ne sont pas des « victimes », mais des « conquistadors » , des conquérants. Il s’agit de faire main basse sur un pays, sur ses richesses...D’autant que ces pays sont gouvernés par l’étranger (les USA, le Qatar, la Commission de Bruxelles...) et n’ont plus la maitrise de leurs destins....


            • VICTOR LAZLO VICTOR LAZLO 29 mai 2013 14:22

              Bonjour,


              Tous les pays atteints par ces sortes d’émeutes et d’exactions ont un point commun : la haine de soi et une peur panique d’eux mêmes . C’est d’ailleurs cette peur qui incite à l’acceptation d’une immigration massive , qui fait le jeu du libéralisme et des patrons.

              Dans tous ces pays l’école, les médias, les élites expliquent que l’homme blanc, l’occidental, le chrétien est responsable de tout et un criminel permanent. Ils expliquent que les sociétés européennes sont seules coupables de l’esclavage, des génocides, de la colonisation, du réchauffement climatique, et j’en passe.
              Dans ce contexte que croyez vous qu’un immigré extra européen puisse penser ? Il pense qu’il est une victime, un créancier et un justicier. L’idée est qu’il doit faire rendre gorge à ces sociétés coupables, forcément coupables. Au mieux on assiste à l’émergence de mouvements racistes tels le PIR ou le MRAP. Au pire , pour les esprits faible ça passe par cramer les voitures des voisins « mécréants », dérouiller les « descendants » de « négriers », bruler les écoles, etc...

              La Suéde est confrontée au même probléme que nous : comment intégrer des populations dont elles n’a économiquement pas besoin (si elle en avait besoin , il n’y aurait 2 fois plus de chômeurs chez les immigrés) ? Comment intégrer des populations à qui on enseigne que la société qui l’accueille est criminelle et lui doit repentance et subsides ? 



              • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 29 mai 2013 14:34

                laissons Malika Sorel-Sutter, membre du Haut Conseil à l’Intégration nous en parler :

                une couche,
                deux couches.

                C’est pas du cristal ça ?


                • eau-du-robinet eau-du-robinet 29 mai 2013 15:36

                  « Modèle suédois en question »

                  pas seulement ... je dirais plutôt :

                  « Modèle Européen en question » !

                  région Parisienne, Londres, Stockholm, ...


                  • jaja jaja 29 mai 2013 16:04

                    Ce n’est pas sûr que vous les fascistes l’emporterez... !!!


                  • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 29 mai 2013 16:19

                    les cocos de base sont fascinés par les casseurs religieux des banlieues, c’est lui qui fait leur sale boulot après tout ! la lâcheté au front rouge


                  • jaja jaja 29 mai 2013 16:22

                    J’y ai toujours habité en banlieue Ducon.. Ce sont mes voisins, amis et membres de ma famille que tu insultes sans cesse...

                    Tu crois que ça va durer longtemps le carnaval des fachos ?


                  • VICTOR LAZLO VICTOR LAZLO 29 mai 2013 16:52

                    @ Jaja


                    « Carnaval des fachos » ? J’aime bien l’expression. Elle s’applique si bien à Mohamed Merah et ses acolytes, à ceux qui excitent et cajolent racisme et haines rances sous prétexte « d’anti racisme », à ceux qui « cassent du »petit blanc« parce qu’ils le »méritent bien"...Ouais beau carnaval ...

                  • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 29 mai 2013 17:26

                    ces racailles sont votre bras armé bande de lâches, mon coco t’es démasqué


                  • jaja jaja 29 mai 2013 17:32

                    Notre bras armé... pauvre con smiley


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 29 mai 2013 16:00

                    Moi avec un modèle suédois je ne penserais à lui mettre le feu que sur la banquette arrière...


                    • Lord WTF ! R.I.P. Lord 29 mai 2013 17:43

                      Il aurait été intéressant de rappeler quelques particularités suédoises en matière d’immigration, afin d’éviter les analyses approximatives et récupérations évidentes dans certains des commentaires postés quant aux émeutes d’Husby, transformées en urban jihad par les fins analystes d’ici et d’ailleurs.

                       Donc premier point, le profil des populations immigrées en Suède : à 70% d’origine européenne (première communauté immigrée étant les Finlandais), et donc à 30% d’origine extra-européenne : principalement des communautés constitués de réfugiés soit de pays en guerre (première communauté dans ce cas : les Irakiens), soit ayant reçu l’asile (exemple : les Iraniens).

                       Concernant Husby : 12000 habitants, dans les 140 nationalités : immigrés pauvres d’origine européenne ou non-européenne : la caractéristique la plus commune à Husby étant en premier lieu la pauvreté voir extrême-pauvreté (la Suède étant le pays de l’OECD où la pauvreté (relative) s’est le plus accrue ces quinze dernières années : passant de 4% à 9%) les plus grosses communautés étant originaires d’Irak, d’Iran, d’Ethiopie, de Somalie, et Moyen-Orient (Liban et Syrie).

                       Petite précision : effectivement beaucoup d’Arabes : manque de bol -si j’ose dire, dans leur immense si ce n’est écrasante majorité ce ne sont pas des muzz : la communauté irakienne : seconde communauté immigrée derrière la finlandaise et représentant pas loin de 1.5% de la pop. suèdoise (et app. 10% de la pop. immigrée en Suède) est à 99% or so chrétienne (assyriens/syriaques), quant aux muzz ils sont majoritairement indoeuropéens : Bosniaques et Iraniens. Concernant les nègres d’Husby, comme précisé ils sont principalement ou Ethiopiens ou Somaliens : donc ou chrétiens ou muzz…

                       Afin d’illustrer : les émeutes se sont déclenchés après qu’un presque septuagènaire (69 ans) ait été abattu d’une balle en pleine tête : le presque septuagènaire était d’origine portugaise et marié à une finlandaise : et non pas tel que cela a circulé un vieux muzz armé d’un cimeterre (arabomuzz) ou d’une machette (négromuzz) voulant décapiter sa belle emburkisée , dans les faits il était armé d’un « puuko » : un couteau traditionnel finlandais qu’on porte traditionnellement à la ceinture, les circonstances qui ont mené à sa-balle-dans-la-tête seraient dues à une méprise : il aurait pris les policiers ayant défoncé sa porte pour les membres d’un gang local qui avait pris à parti ce couple d’euro-immigrés un peu plus tôt dans la soirée : la police suèdoise connue pour sa civilité dans les quartiers tels qu’Husby a donc agi en conséquence de cette méprise et l’a abattu d’une balle en pleine têt : il est donc raisonnable de considérer que l’option urban jihad afin de venger la mort d’un chibani muzz (basané ou nègre) soit à reconsidérer.

                       

                      Cela étant dit, il n’est pas semble-t-il nécessaire afin d’avoir une meilleure perspective quant à l’eden ikeaïque d’évoquer les doux noms par lesquels la police suèdoise le dit soir (et généralement) apostropha les jeunes natifs d’Husby : singe, rat, nègre, etc… et autres joyeusetés assez communes en Scandinavie (du moment qu’on se rappelle que les show rooms d’Ikea ne sont pas une représentation fidèle de la Suède), et précédant largement les deux dernières décennies ayant vu une augmentation significative de l’immigration non-européeenne (principalement due aux conflits en Irak, Somalie, Afghanistan et à la politique d’immigration suèdoise « humanitaire ») : le Bevara Sverige Svenskt –fondé en 1979 et rejeton du Nysvenska Rörelsen fondé en 1941 d’inspiration fasciste et nazisant, et dont le rejeton contemporain après « dénazification de façade » est le parti des dits « Démocrates Suèdois » – appelait déjà dans les années 80 les Suèdois à ne pas laisser leurs rejetonnes folâtrer avec les nègres puisque ces derniers sont supposément sidaïques par « nature » si ce n’est « culture »... "Låt inte din dotter bli en negerleksak" (ne laisse pas ta fille devenir le jouet d’un nègre)…dans les années 80, le nombre de nègres en Scandinavie était somme toute limité : la plus grosse communauté nègre aujourd’hui étant la somalienne avec quelques 40000 membres (pas tous virils, il s’entend)…

                       Bref, tout cela pour dire que projeter sur les émeutes d’Husby, dans un cas tel ou tel fantasme ou dans l’autre considérer que le profil de l’immigration en Suède est similaire à celui d’autres pays est au mieux une erreur, au pire une volonté manifeste de faire passer ces émeutes pour dez l’urban jihad, quand bien même on aura du mal à saisir en quoi la mort d’un vieux porto armé d’un puukko (donc par définition kafir : le cimeterre lui étant halal..) puisse provoquer chez le muzz’gnoule ou neg’muzz lambda quelques jihadiques velléités…d’autant plus qu’en dépit de l’hypermulticulturalisme d’Husby et ses 12000 habitants, le quartier est généralement calme (si l’on ignore les pratiques habituelles de la police viking) bien qu’extrêmement pauvre et privé de la plupart des services publics (la poste y a fermé il y a une dizaine d’années), et sans autre commerce que les ’ti commerces locaux genre kebabs –j’ignore si l’option "sauce airelle rouge« en place de l’éternelle et infecte (ainsi que suspicieuse) dite »sauce blanche" est proposée : ce qui en soit serait le marqueur d’une intégration parfaitement réussie…

                       Enfin considérant le choix particulier de la Suède d’accueillir en grand nombre des réfugiés de pays en guerre : est-il raisonnable de considérer comme peu raisonnable de simplement parquer les dits réfugiés au cœur des centres urbains suédois, considérant que généralement la guerre tend à traumatiser les populations concernées ? A l’évidence le choc pour un Somalien ou Afghan tout juste débarqué au cœur d’Ikealand doit être de même ampleur que pour un Suédois balancé en plein cœur de la RDC ou au Waziristan…

                       dans les deux cas : l’individu concerné subit autant un véritable choc (culturel ou autre, selon les circonstances) qu’il ne dispose pas des moyens « culturels » de s’adapter...à l’évidence, l’existence de « sas d’adaptation » pour une durée donnée serait la bienvenue...que ce soit avant de lâcher le fier Viking dans la tropicale jongle (cas certes fort improbable mais rappelons que pour une courte durée la couronne suèdoise s’était établi au Ghana, à méditer donc...), ou le tout aussi fier Pachtoune dans l’ikéale capitale. 


                      • ZEN ZEN 29 mai 2013 18:07

                        RIP Lord

                        Merci pour ces précisions, qui dissipent bien des malentendus,approximations, erreurs et fantasmes, rencontrés dans les interventions ci-dessus, mais même dans la presse écrite française consultée.
                        La presse suédoise, que j’ai pu lire partiellement en traduction, est plus nuancée que nos médias et souligne souvent la difficulté de l’apprentissage de la langue comme un des facteurs supplémentaires de difficulté d’intégration.
                        Ce qui ne justifie bien sûr en aucune manière les violences.
                        N’ayant pas choisi de me situer au niveau ethnique, manquant de données assez précises, j’en étais resté à un niveau socio-économique sans doute trop général.
                        Vos données apportent un éclairage nécessaire.
                        (Précision : j’ai plussé votre commentaire, mais c’est un moins qui est apparu par erreur.. Désolé !)


                      • Cugg Cugg 29 mai 2013 19:30

                        Donc pour résumer la conclusion.
                        La Suede c’est trop propre, trop lisse et trop clean.
                        Les pauvres immigrés ont voulu refaire la déco pour se rappeler les pays d’ou ils viennent ?


                      • Lord WTF ! R.I.P. Lord 29 mai 2013 19:56

                        ces émeutes avaient bien plus à faire avec la situation économique que l’origine des émeutiers : ce n’est pas la première fois que des quartiers pauvres de Stockholm ou de Suède s’enflamment et jusqu’à Husby-2013, depuis le XVIIIè siècle ( Södermalm, quartier de Stockholm en 1719), les émeutiers étaient indigènes et les raisons similaires : pauvreté ou extrême-pauvreté : Stockholm a donc déjà connu ce type d’émeutes en dépit de l’image ikéale du pays : ici le problème est double Husby étant à la fois une enclave multi-ethnique (ultra-diversifiée : pas réellement de points communs entre un Irakien chrétien, un Iranien chiite, un Ethiopien, un Somalien, un Afghan ou un Finlandais voir Suèdois etc... habitant Husby, excepté la pauvreté) mais aussi un quartier ultra-pauvre, et laissé à l’abandon : cependant comme évoqué, en dépit de tout cela, Husby est un quartier généralement calme (c.à.d. : la police ne se prend pas de frigo ou de boules de pétanque sur la gueule quand elle y patrouille : quand bien même à l’évidence, certains des habitants ont une expérience pratique du combat en milieu urbain ou autre ).  


                      • Lord WTF ! R.I.P. Lord 29 mai 2013 20:19

                        hmmm...je ne vois pas où est l’insulte aux « vrais pauvres », considérant qu’à l’évidence la définition du « vrai pauvre » varie selon la latitude où l’on se trouve : bref les critères vous qualifiant comme pauvre en Suède ou en Europe Occidentale, ne sont (me semble-t-il, je peux me tromper) pas les mêmes que ceux vous qualifiant comme pauvre en Afr. subsaharienne, Inde, Biélorussie ou Brésil...Husby est un quartier pauvre : que ce soit relativement à la moyenne suèdoise ne change pas que ces habitants sont effectivement pauvres comparativement au reste de la société suèdoise, quand bien même ont-ils un logement ou de quoi bouffer...à moins que vous ne considériez comme pauvres uniquement les SDF ?


                        enfin, je ne cautionne pas ce type d’agissements : pour autant, on ne peut ignorer la réalité économique d’un quartier tel qu’Husby : d’autant plus que la crise aidant (et dans la pratique, l’impossibilité accrue pour les classes d’âge les plus jeunes d’accéder à un emploi : indigènes et allogènes confondus), ces émeutes risquent de se multiplier : que les ethno-enclaves soient affectées en premier doit autant au fait que par définition les groupes migrants arrivent en « bout de chaine », qu’à leur ostracisation ou communautarisation volontaire ou non : néanmoins, plus la crise s’accentuera et les tensions avec plus ces émeutes « s’indigèniseront » ....et cela sera bien dû non pas à la qualité de « vrais pauvres » des dits indigènes mais à leur pauvreté relativement aux standards de nos sociétés. 

                      • foufouille foufouille 29 mai 2013 20:49

                        "C’est insulter les vrais pauvres et les vrais misereux que de les comparer avec ces populations qui ont habitations, chauffage, nourriture et soin."

                        remarque debile digne d’un bourgeois


                      • pierre mistwood pierre mistwood 29 mai 2013 21:04

                        La Suède fut le dernier pays où la stérilisation des « anormaux » fut pratiquée, et donc le dernier des pays eugénistes en Europe. Pour mémoire, à l’intention de ceux qui ignorent ce que fut l’eugénisme, le nazisme fut un eugénisme antisémite allemand. L’état d’esprit mentionné de la police suédoise s’explique aisément. 


                        Il faut aussi signaler que la Suède est un paradis d’un drôle de genre où la théorie du genre est mise en application. Ainsi, un parti gouvernemental propose qu’il soit interdit aux hommes de faire pipi debout pour assurer l’égalité des hommes et des femmes dans les toilettes. 

                        En d’autres termes, la Suède est passée d’une tyrannie eugéniste à une tyrannie eugenriste, et la police suédoise reste la police d’un régime totalitaire. 

                        Ce pays nous montre les dangers d’une application inconsidérée de la théorie du genre dans nos démocraties. 

                      • Bulgroz 29 mai 2013 17:49

                        Il a raison Zen, il faut analyser le problème dans sa globalité et dans son histoire et sortir de l’anecdote.

                        Mais laissons parler le maître Zen qui en parle mieux que moi : Je cite de mémoire.

                        « il importe de voir le problème dans sa globalité et dans son histoire et sortir de l’anecdote, des clichés et des réactions épidermiques. »

                        Pour moi, le problème essentiel de l’inégalité, car, nous sommes d’accord, tout le monde ll est pas égal, c’est que de trop nombreux suédois ne sont pas (encore) musulmans.

                        Musulmanisez tous les suédois et vous verrez que le problème sera réglé dans sa globalité et dans son histoire en sortant des jeux convenus de la mauvaise foi, des images biaisées et des réactions eschatologiques.

                        Y en ras le bol d’avoir à tout expliquer quand tout est simple avec une vision globale.


                        • VICTOR LAZLO VICTOR LAZLO 29 mai 2013 18:09

                          Merci RIP Lord pour votre commentaire qui remet pas mal de choses en place.


                          Néanmoins , si je ne connais pas Husby, j’ai eu l’occasion de voyager en Suéde. J’y ai vu des policiers extrémement courtois et civils ( autre chose que les notres !) y compris avec les immigrés extra européens. J’y ai vu aussi couramment des comportements incivils (crachats, moues méprisantes, cris) voire violents, de la part de ces mêmes immigrés. Comme vous le dites, le choc du changement de milieu peut expliquer ces comportements. De la même maniére que ces comportements peuvent finir par entrainer chez ceux qui les subissent (flics, « petits blancs » des quartiers« ) des comportements hostiles...

                          Comme vous dites : faudrait des »sas" . Mais là, ça va être compliqué. Parce qu’on en revient au racisme supposé des uns et au sectarisme supposé des autres. 

                          • Lord WTF ! R.I.P. Lord 29 mai 2013 19:11

                            le problème étant que si comme dans le cas de la Suède, on adopte une politique d’immigration à dimension « humanitaire » avec pour conséquences pratiques l’accueil de populations issues de pays en guerre - et dans certains pays : en guerre depuis des décennies (Afstan, Somalie...) et donc où toutes infrastructures, état, etc... n’existent plus depuis des années et vraisemblablement l’idée même est inconnue du réfugié moyen excepté s’il a un certain âge et a connu son pays avant l’anarchie/chaos mais aussi la violence extrême permanente ) DONC si on opère un tel choix au niveau politique : il serait avisé d’envisager les conséquences pour la société d’accueil et les moyens de s’assurer qu’avant que ces populations cohabitent avec les indigènes (pacifiques, policés et dans le cas des Scandinaves on est pas loin de la crème des pays développés, etc...) ces populations soient tout simplement « re-civilisées » : ici pas de connotation négative à cette idée de reciviliser : un individu n’ayant connu que la guerre ou la barbarie au quotidien, l’absence d’état, de toute notion de droit, loi, etc...ne peut pas s’intégrer du jour au lendemain à une société telle que la société suédoise...c’est un constat objectif. Donc, oui il me semble que si on fait un tel choix, on se doit de mener la politique appropriée : car au final personne n’y gagne : les tensions, violences, etc...ne feront que s’accroitre, avec pour corollaire encore plus d’ostracisation, de rejet, etc...de part et d’autre...bien entendu toute idée d’intégration si ce n’est d’assimiliation des nouveaux arrivants sera voué à l’échec : le seul résultat toujours plus de fragmentation sociale.


                            le fait est que bien le concept de « multiculturalisme » soit constamment employé - sans qu’aucune définition précise ne soit formulée, ni que de théorie politique du dit multiculturalisme ne soit élaborée- la pratique de l’entassement spatio-horizontal (bien que souvent vertical en domaine suburbain) de x groupes de y cultures différentes n’est pas synonyme de multiculturalisme (une société « multiculturelle » étant une société dont la culture se fonde sur x référents culturels issus de y cultures) or l’absence de toute perspective « culturelle » en matière de politiques menées (qu’elles soient d’immigration ou autres : seuls la perspective économonique et le rien-à-branler démagogique pré-électoral oeuvrent) ne peut que conduire à plus de fragmentation, si ce n’est l’affrontement...

                            certaines différences ne sont tout simplement pas prises en compte avant l’accueil des migrants : par exemple au niveau des structures familiales/sociales : ex : les sociétés scandinaves sont plutôt individualistes, les migrants eux viennent souvent de sociétés où domine un modèle patriarco-tribal, clanique, etc...endogame : si de telles différences étaient prises en compte, il apparaitrait assez évident que la concentration massive de populations immigrées dans certaines zones est un frein à leur si ce n’est intégration immédiate, adaptation progressive...

                            pour faire simple : si un Somalien ne cotoie que des Somaliens, il est somme toute normale qu’il considère être toujours en Somalie, même si le climat est un tantinet différent...j’en veux pour contre-exemple pratique la ville où je réside (Wien) où il n’existe pas ce type d’enclaves ethniques (ni même d’enclaves socio-économiques) : les populations immigrées sont éparpillées dans toute la ville (pas de banlieues ou « ghettos ») de même que les populations modestes : et disons que l’ambiance à Wien est somme toute paisible, si ce n’est soporifique, en dépit de la présence aussi de groupes issus de pays en guerre (Tchétchènes, ex-Yougoslavie, Moyen-Orient, etc...)... 

                            bref disons que si l’on ouvre ses frontières (ce n’est certainement pas les (non)gouvernements d’Afstan ou de Somalie, etc... qui imposent cette politique d’immigration à la Suède), on mène une politique adéquate : et donc que l’on considère les conséquences pratiques immédiates autant qu’à long terme...  

                            quoi qu’il en soit, dans des sociétés qui tendent à devenir a-culturelles, si ce n’est anti-culturelles, espérer que des considérations d’ordre culturel soient effectivement prises en compte relève de la naïveté. 

                                 

                          • COVADONGA722 COVADONGA722 29 mai 2013 18:15

                            Yep , salauds de Vikings ils accueillent quasi sans contrôle la misère du monde , surement en repentance des colonies qu’ils n’ont pas eu.

                            Ils tolèrent sur leur chaîne publique une présentatrice musulmane refusant en direct de serrer la mains des hommes présents !Mais c’est à eux que l’on fait la leçon !!!!
                            C’est à la nation qui envoient ses soldats sous casques bleus s’interposer et se faire descendre partout dans le monde depuis 1956 !
                            C’ est le pays qui accueille tous les réfugiés politiques du monde et ils ont droit aux émeutes ?
                            Et le plus beau c’est qu’ils se trouvent de belles âmes bien récurées bien proprettes pour approuver valider et expliquer cela !

                            Yep ,étonnant non ?

                            trois modèles sociétaux occidentaux ne conviennent pas à certains immigrés,
                             partageant majoritairement la même religions.
                            .
                            France , Suède et Angleterre
                             La France qui verse généreusement des subsides en échange d’une intégration,
                            « qu’elle n’obtient pas ».
                            L a Suède qui verse des subsides en ne demandant rien
                            L’Angleterre qui ne verse quasiment rien et entretien au contraire le communautarisme !

                            Aucun de ces trois systèmes ne convient à des gens qui comme nous le savons tous 
                            on quittés souvent au péril de leur vie des pays de cocagne ou règne l’abondance les logement gratuit les services de santé et des rmi rsa et des caf comme s’il en pleuvaient !
                            D’ ou j’avoue mon profond étonnement de voir des milliers d’ extras- européens quitter 
                            l’Eden pour venir dans la géhenne Européenne !
                            In fine la seule constante dans ces diverses situations c’est la religion impliquée , si je n’avais pas peur de stigmatiser ou de subir les foudres d’un prochain réaménagement des lois Gayssot .Je me demande si rendre la pratique trop littérale de cette religion rédhibitoire à toute installation en Europe ne serait pas une solution !Je me suis laissé dire que quelques uns de ces édens pratiquaient déjà ce type de lois à l’égard des religions autre que l’islam
                             ce que je me garderais bien de leur reprocher, attendant impatiemment la réciproque .

                            Asinus : ne varietur 

                            • francesca2 francesca2 29 mai 2013 18:20

                              L’abandon de toute idée d’intégration, nouvelle lubie gauchiste qui veut que « toutes les cultures se valent » , et la lâcheté dont font preuve nos élites politiques compliquent chaque jour davantage le futur de ce continent. 

                              Le bon sens pluri-millénaire voulait qu’à Rome on fasse comme les Romains, aujourd’hui les sermonneurs interculturalistes exigent qu’à Paris, Londres ou Stockolm, on fasse au minimum comme au bled. 
                              Et si ça crame c’est que c’est le printemps. 

                            • Wald 29 mai 2013 18:55

                              Pourquoi ne pas parler des merveilles de l’intégration à la romaine, par exemple le traitement des populations daces suites à la conquête de Trajan ?

                              Au fait, les sources donnent un chiffre de 150 000 esclaves à la suite des conflits en Grèce en -146, avec notamment le sac de Corinthe. Ma curiosité naturelle se satisferait beaucoup de savoir comment des épisodes aussi glorieux peuvent servir de sources d’inspiration pour notre monde moderne.

                              Il y a un dernier point sur lequel j’aimerais mettre mon grain de sel, celui de la controverse sur le commerce d’esclave à Délos. Ces grands intégrateurs de Romains avaient promu le port de Délos. Un chroniqueur disait qu’on y traitait jusqu’à 10 000 ventes d’esclaves par jour mais ce point est contesté par des historiens de l’économie. Il serait bon de trancher cette question ici, l’intégration est un sujet trop sérieux pour laisser des points aussi importants dans l’ombre.

                              Ceci dit, le plus grand fait d’armes de Rome fut sans le moindre doute la répression des partisans de Spartacus, une intégration à la vie à la mort. 6000 crucifiés, c’est pas avec Taubira qu’on verrait ça je l’accorde.


                            • francesca2 francesca2 29 mai 2013 19:11

                              Voilà qui devrait nous inspirer. 


                            • Wald 29 mai 2013 19:34

                              Quand je vois certains intervenants sur le web francophone, je n’en ai jamais douté. Pas plus tard qu’aujourd’hui, je vais faire un tour sur Causeur, et à lire certains (comme les ineffables Thalcave ou Steed59) et à voir leur calme et leur souveraine maîtrise de soi, leur capacité au dialogue, leur ouverture d’esprit, une seule conclusion s’imposait, la démocratie serait avec eux en de très bonnes mains. Enfin, entendons nous bien, une démocratie avec les bronzés foutus sur des bateaux et les gauchos au zonzon.


                            • Wald 29 mai 2013 18:42

                              Merci ZEN pour cet excellent article qui remet les choses en place.


                              • ZEN ZEN 29 mai 2013 19:02

                                Pour ceux qui font dans le simplisme, le réductionnisme et le manichéisme, la situation est plus complexe qu’on ne le pense

                                Un des meneurs arrêté était d’origine finlandaise, la configuration de l’immigration n’est pas de même nature que chez nous et il est connu que des quartiers comme Husby ont été laissé à l’abandon.

                                "...La question de l’intégration des immigrés est assez récente en Suède, car longtemps les Suédois ont considéré que les étrangers qui venaient en Suède n’y resteraient pas. La situation a changé depuis les années 1990, avec, notamment, les vagues d’immigration et de réfugiés venant de différentes régions du monde : l’ex-Yougoslavie, l’Irak, plus récemment l’Afghanistan, la Somalie, la Syrie.

                                Pour donner un exemple en terme de politique d’intégration, tous les étrangers nouvellement arrivés en Suède bénéficient de cours gratuits de suédois pendant un temps variable. Il y a donc de vrais efforts faits pour que les étrangers participent activement à la vie du pays. Le problème principal concerne l’accès des immigrés au marché du travail où là, il y a une véritable barrière. La barre est placée très haut.

                                ...Le nombre de jeunes de 20 à 25 ans qui ne travaillent pas ou n’étudient pas à Stockholm est de 16 % environ, et de près de 30 % à Husby. Il existe une vraie discrimination à l’embauche, connue et dénoncée depuis très longtemps. De nombreuses enquêtes ont prouvé qu’à CV égal, les Suédois à nom étranger n’étaient pas embauchés. Pourtant, le patronat en Suède pousse à une immigration, et les partis de droite y sont plutôt favorables.

                                C’est un des éléments du débat actuel, à savoir dans quelle mesure l’Etat et/ou la commune ont réduit leur présence dans certains quartiers, comme Husby. Il est admis que des services de proximité ont été fermés ces dernières années, comme la poste, des conseils communaux qui employaient plusieurs dizaines de personnes, des centres d’accueil de jeunes qui ont été déplacés..."

                                D’autres voix disent qu’il existe malgré tout des tas de structure d’accueil. Cela montre qu’il y a une méconnaissance sur le quotidien de ces quartiers. Et on peut dire aussi qu’en règle générale, depuis le début des années 1990, où la Suède avait été frappée très durement par une crise économique et financière, les communes ont vu leurs ressources se réduire...."(O.Truc)


                                • Wald 29 mai 2013 19:25

                                  ZEN, certains sont persuadés que s’ils remplaçaient les immigrés extra-européens par des blancs ils en feraient des individus plus dociles.

                                  Je vais te raconter (si le tutoiement ne te dérange pas) un truc. Début années 90, je me bats adolescent méchamment avec un habitant de la ZUP à blancs de ma ville, du même âge que moi. Tout en se tapant dessus, je balance des trucs bien sentis style « les Zupiens » et pire. Une fois la baston finie et le moment venu de s’expliquer verbalement, il m’a fait comprendre ce qu’il pensait des préjugés sur son quartier et son milieu. Pas de quoi penser qu’en se créant une classe de boucs émissaires blancs (en leur chargeant la barque) qui remplacerait les musulmans on obtiendrait des types avenants et sympathiques. Les « Zups à Kéké » de blancs du nord de la France se tiennent tranquilles surtout parce qu’on les laisse relativement tranquilles. Le jour où on passera aux bavures policières, contrôles humiliants, abus de pouvoir et discriminations sans frein dans les banlieues blanches de Calais, Dunkerque, Lens ou Lille, on obtiendra les mêmes résultats qu’aux 4000 ou dans les quartiers sud de Lille. Même cause, mêmes effets, inutile de faire dans l’islamologie de bazar.

                                  Petite devinette ZEN, de quelle ethnie sont les délinquants amoraux, violeurs, assassins, trafiquants de sang humain et proxénètes des films japonais des années 50-60 ? Je pense moi qu’il faudrait prendre les mesures les plus énergiques contre ces individus et leur culture. Probablement que le bouddhisme zen (hi hi hi) et le taoïsme sont intrinsèquement criminogènes.


                                • COVADONGA722 COVADONGA722 29 mai 2013 19:28

                                  MINCE !!! les suédois préfères faire travailler des suédois , mais dans quel monde vit on ?

                                  Alors que la vraie justice serait de condamner leurs ressortissants au chômage en faisant bénéficier les « aliens » de ségrégations positives !!!!Vous remarquerez que notre classe éduquée est pour ce genre concurrence vu qu’elle ne la concerne pas elle et ses rejetons !Non la classe éduquée Française est pour que moi je partage boulot service et cité avec la misère du monde qu’elle accueille généreusement mais sur mon palier !Classe de gauche éduquée condamnant les miens à des Lycées a 8/12 langues et protégeant les siens dans les bons lycées !Venez ici à Marseille voir dans quels lycées vas la progéniture de la racaille socialiste fdg et elv Yep !!
                                  Vous les voyez sous leur vrais jours ces collabos de ceux qui nous imposent terreur économique
                                  et envahissement du sol !
                                  Ils sont la gauche éclairée celle qui prétend défendre le monde du travail en aidant à l’envahissement d’une main d’oeuvre nous concurrençant !
                                  Ils sont les alliés du lobby friqué gays qui prépare la marchandisation du ventre de nos sœurs les plus pauvres !
                                  Asinus : ne varietur
                                  50 ans qu’ils nous exhortent aux partage ! Si cela tourne mal il faudra bien veiller que question partage ils reçoivent une juste rétribution pour avoir trahis leur nation et les classes aux noms desquels ils ont indue ment prétendus œuvrer ! 

                                  • Wald 29 mai 2013 19:53

                                    ZEN, pourquoi tu replies ça. Laisse bien en grand, c’est le fond de leur pensée.
                                    http://www.causeur.fr/assommons-les-pauvres,20454

                                    Ces types ont le mérite de dire clairement ce que sous entend un site pareil de manière ampoulée et prétentieuse, ou ce que d’autres font de manière plus voilée (il y a des lois) et plus brutale.

                                    Tu fais ce que tu veux, c’est ton fil de commentaires, mais un des mérites de ton article est justement de mettre bas les masques.


                                  • Wald 29 mai 2013 22:22

                                    Mais en ce qui me concerne (mais je ne suis pas le seul à penser de la sorte) j’aurais bien aimé trouver plus de gens avec qui m’entendre qui n’étaient ni des staliniens attardés ni des pro-Copé. ZEN est un exemple de réformiste prudent, il faut rappeler comment il se fait traiter en certains lieux. Au delà de son cas, il y a eu le sentiment que de la part des « causeuriens » (des types comme toi, des buster, lapa) il y avait un blanc seing pour tous les propos orduriers, insultants, obscènes tant qu’ils émanaient d’un certain camp. Il y a un équivalent politique à ça, les républicains modérés aux US et les UMP modérés en France (j’ai croisé des électeurs de ce type dans ma famille). Qu’est-ce qui fait qu’il y a eu une complicité passive avec la frange des pires de racialistes et de droitiers fanatiques sur le net, alors que je me souviens très bien ce que tu pouvais dire en privé d’untel ou untel à une époque et que ce ne sont pas tes idées ? A l’UMP, ça a été dès le début, « ce sera Sarkozy et il n’y aura même pas de débat interne, nous le mettrons comme candidat et nous irons à une défaite assurée avec lui ». Et des ministres, des députés qui n’étaient ni des arrivistes prêts à tout ni des extrémistes ont marché quasiment comme un seul homme. C’est la seule question de l’islam qui pèse tellement lourd pour vous qu’elle fait vous allier (et pas autre chose) avec des gens dont vous ne partagez pas les idées économiques et sociales ? Qu’est ce qui fait que dans le camp (puisqu’on est de fait dans une situation bipartite politique, sociale, géographique, économique, à se regarder en chiens de faïence) de ceux qui se définissent comme les conservateurs (les anti-PS en gros) ce soient les pires options et les pires hommes qui l’emportent ? Pourquoi dans les partis de droite, les cercles d’amis, les forums internet « conservateurs », le discours final, celui qui sort sur la place publique, est soit extrémiste dans ses propositions, soit très violent dans le ton et les sous-entendus ? Pourquoi chez vous il y a une dynamique interne qui fait les modérés se calent sur les pires, que le discours se radicalise dans le temps, que l’expression des désaccords internes est si faible ? Ce n’est pas une agression, seulement une question.

                                    Sur internet, ça a été impossible. Est-ce que voter Hollande a été un plaisir pour beaucoup (dont votre serviteur) ? Non. Mais quand on lit, vous qui connaissez bien Causeur, des Roland Jaccard ou des Cyril Bennasar, on se dit que c’est pas possible de s’entendre. Et eux, c’est pas l’ultralibéralisme qui les dérange. Après, on fait, dans un système bipartite, des alliances électorales avec des Pierre Bergé, des Jack Lang et des Pigasse.


                                  • Wald 30 mai 2013 00:31

                                    Si vous le prenez comme ça, que ce soit à votre petite échelle ou à celle d’une grosse minorité, je vais vous expliquer comment ça va se passer. Actuellement, vous faites l’effet d’un repoussoir à cause de votre propre violence et de vos compromissions :

                                    -avec une droite traditionnelle qui n’est appréciée par presque personne (parce que pas grand monde n’aime la droite d’argent),
                                    -avec des racistes (parce que les Français sont méfiants sur l’immigration certes mais leur regard est très ambivalent et le racisme décomplexé leur déplait)
                                    -avec des excités et idéologues de l’ultralibéralisme, mais il y a pas 20 % de la population pour croire à ce qui est plus proche d’un discours de secte que d’une description de la réalité.

                                    Faites les malins sur le net, mais ne rigolez pas trop vite, c’est un milieu qui est désormais plus à droite que la moyenne de l’opinion publique et vous vous préparez de grosses désillusions.

                                    Vous pouvez pleurnicher sur les 93% d’électeurs originaires du Maghreb qui ont voté Hollande en 2012, mais avant ça posez vous la bonne question. Il y a plus de 7% des Maghrébins franchement aisés et beaucoup plus qui sont de la classe moyenne. Idem pour les latinos, les asiatiques et les noirs aux US qui même enrichis votent démocrate. Ce qu’ils aiment pas chez vous ? Votre manque d’empathie, votre rapport à autrui, votre fermeture d’esprit.

                                    Masturbez vous sur cette GPA qui vous parait le sommet et le terme ultime de l’horreur. En ce qui me concerne, je vous trouve largués, vu que la GPA n’est vue que comme une solution temporaire (l’utérus artificiel sera beaucoup plus pratique et fait l’objet d’expérimentations). Quant aux fantasmes de liquidation de l’humain, que ce soit par la GPA, les rêves de tripatouillage génétique ou les implants informatiques, quoique j’en pense, ceux qui rêvent de ça et qui y consacrent déjà des milliards de dollars par an sont dans mon camp électoral, alors je fermerai les yeux. Qu’ils se clonent ou louent des ventres de nourrices haïtiennes ou pakistanaises si ça leur chante. Avec comme seule autre alternative des Guillaume Peltier et des Sarkozy, c’est tout vu.

                                    Ce soir j’ai même pas de colère ou de rage contre vous, j’ai pitié de toi ranta, pitié de me souvenir de ce que tu me disais il y a deux ans et demi. Pitié de voir que tout bon sens a disparu en toi. Tes acoquinements de circonstance avec des Bulgroz, des péripate et Spartacus sur ton pseudo actuel, quelle déchéance. Ces mecs là sont la lie de l’internet et le pire c’est que t’es même pas dupe de qui ils sont vraiment. Quand tu parles des élites mondialisées vendues au libéralisme intégral, c’est qu’en plus tu causes sérieusement de toute évidence. Ce qui va pas t’empêcher sur ce fil de rebondir sur Bulgroz. si ça vous plait que vos enfants, ou vous même, votre épouse ou mari, se voient fermer le marché de l’emploi par cette politique. Parle en donc à Bulgroz, à péripate ou joletaxi les grands humanistes, dont tu aimes tant les coms ici, c’est à eux qu’il faut en causer. smiley

                                    PS : pour ce qui est de ma réapparition en même temps que babad, pas la peine de fantasmer, c’est fortuit. Juste une perte de login qui m’a obligé à abandonner mon ancien compte.


                                  • Wald 30 mai 2013 00:59

                                    Ce qui va arriver n’est que la suite des évènements électoraux de 2012 aux US et en France. Aux yeux des modérés, plus vous irez vers l’extrémisme, plus ils fuiront à toutes jambes vers le PS ou les démocrates. Aux US, la cause est pour le moment entendue. L’évolution démographique des différentes ethnies et la lente érosion du racisme (lire Paul Krugman sur le sujet) feront que ce sera de plus en plus dur pour des républicains qui perdent déjà. En France, la situation est peut être moins tranchée mais on en est déjà à une gauche au pouvoir partout ou presque et des classes d’âge à venir où les immigrés seront plus nombreux.

                                    Ce ne sera que la continuation de ce qui existe déjà, une combinaison électorale qui mêle immigrés, salariés du privé, fonctionnaires de tous horizons, pauvres, chômeurs et bourgeoisie urbaine. Un accord à minima se fera sur un peu de corrections à apporter au libéralisme, sur un mode social-libéral. Le refus dans l’autre bord de modération du discours les condamnera à des échecs répétés. C’est ce qu’une NKM pense, elle sait où est son intérêt, parce qu’elle doit voir loin vu son âge. Evidemment, quand on voit les haines qu’elle suscite sur le net, on remarque que la voie de la modération n’est pas gagnée dans ce camp ci.


                                  • Wald 30 mai 2013 20:34

                                    T’as rien à dire en gros. Rien.

                                    snoopy86
                                    22 mai 2013 at 14 h 44 min ·
                                    Une parenthèse et une explication sur les vagues de suicide à France Télécom 
                                    3/4 heure passés au téléphone pour essayer vainement d’ouvrir une ligne pour ma vieille maman qui rentre dans un EHPAD
                                    Quand on est aussi con que ces « demoiselles du téléphone » effectivement le suicide est la bonne solution

                                    Salut mon vieux.

                                  • Mowgli 30 mai 2013 03:17

                                    Il y a des pseudonymes super-hyper appropriés. Zen par exemple. Parce que Zen (et ici on passe donc au japonais) zenzen (et on revient au français) zinzin.


                                    • Wald 30 mai 2013 08:39

                                      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/autisme-les-entendre-vivants-ou-134814#forum3706542

                                      Après, vous avez l’indécence de vous demander pourquoi le PS est au pouvoir et pas Patrick Buisson et Guillaume Peltier. Pourquoi on ne vous laisse pas libre cours dans votre détestation d’autrui.

                                      A voir dans vos archives, le meilleur mis en gras :

                                      snoopy86
                                      22 mai 2013 at 14 h 44 min ·
                                      Une parenthèse et une explication sur les vagues de suicide à France Télécom 
                                      3/4 heure passés au téléphone pour essayer vainement d’ouvrir une ligne pour ma vieille maman qui rentre dans un EHPAD
                                      Quand on est aussi con que ces « demoiselles du téléphone » effectivement le suicide est la bonne solution

                                      Aucune réaction chez vous, que dalle, rien vu, rien entendu. Par contre, ce jour là et les suivants, pour critiquer pyralène, les bronzés, morice, reopen ,ah là il y avait du monde. Mais vous n’attendez quand même pas que l’on mette vos idées répugnantes au pouvoir. C’est ça ranta, on va remplacer l’ignoble ultralibéralisme du PS par un monde radieux, celui de la société des droits et des devoirs, où les premiers seront inexistants et où le jour où on vous considèrera comme trop con (sur quelle base ? faudrait m’éclairer), vous aurez le devoir social de vous suicider. Les gens sont vraiment cons de ne pas voir ce qu’ils gagneraient à une telle société. smiley.


                                      • ZEN ZEN 30 mai 2013 08:58

                                        Bon, si on revenait à nos moutons...
                                        Le but de l’article, comme je l’ai dit, était volontairement circonscrit à l’aspect socio-économique de la Suède d’aujourd’hui., concentré dans les rérérences finales :

                                        Pour les politiques de nos pays, toujours à la recherche d’une référence, il est clair que le modèle scandinave ne peut pas s’exporter.

                                        Il a en fait toujours été un mythe.

                                        Sur certains points même, il pourrait servir de contre-exemple.

                                        Les émeutes récentes (et anciennes) n’étaient qu’une occasion de s’interroger sur ce fameux modèle scandinave dont on nous gave, comme on le fait du modèle allemand, qu’on n’examine pas de près, après nous avoir servi le modèle japonais dans les années 80...à la suite du modèle américain de JJSS des années 70...


                                        • Wald 30 mai 2013 10:04

                                          Bonjour ZEN,

                                          Il y a plusieurs choses dans ce que tu dis. La première tiendrait au phénomène d’importation de modèles de pays étrangers dans notre pays. Il faudrait déjà savoir ce qu’il en est à l’étranger, si eux aussi n’ont pas leurs propres modèles d’importation, ce que disent leurs élites, leurs journalistes, les think tank locaux....S’il y a une particularité française sur ce plan, comment l’expliquer alors ?

                                          http://donnees.banquemondiale.org/indicateur/NY.GDP.PCAP.CD?order=wbapi_data_value_2011+wbapi_data_value+wbapi_data_value-last&sort=desc

                                          Banque Mondiale, FMI, les données convergent, nous ne sommes en PIB par habitant pas largués, on est dans une moyenne. Notre dette est un peu supérieure à celle de l’Allemagne, inférieure à celle des Anglais et surtout des Américains. Scientifiquement nous tenons la route. Certes, rien n’est jamais parfait, mais nous ne faisons pas figure de brebis galeuse au milieu d’un monde florissant, surtout quand on voit les statistiques de croissance moyenne dans l’UE pour cette année, ou même la croissance mondiale qui sera de 3% en 2013 d’après les dernières prévisions.

                                          Peut-on faire un parallèle avec l’anglomanie et la prussomanie des Philosophes du 18ème ? Ou est-ce qu’il n’y a pas de continuité historique et que les deux modèles sont distincts ? Il y a une constante dans tous ces mouvements depuis 50 ans, c’est qu’ils vont tous dans le sens d’une plus grande libéralisation, jamais l’inverse. Leur existence ne serait pas sans lien avec celle des groupes conservateurs organisés, par exemple la société du mont Pèlerin qui existe depuis 1947, ou les cercles qui existaient aux USA dès les années 60, dont le très réac candidat Barry Goldwater en 1964 était un représentant typique.

                                          Ou plus simplement, comme tu le dis, ce serait lié aux élites françaises, qui ont très mauvaise réputation, nombre de français qui ont une connaissance comparée des élites dans le monde le confirment. Et qui dit flottement intellectuel et manque d’idées dit prêt à penser d’importation. Pas de certitudes donc.


                                        • le_wankh_du_pnume 2 juin 2013 21:15

                                          « Le racisme a servi l’impérialisme, l’anti-racisme sert le mondialisme. »

                                          « Les Seigneurs raisonnent en lignées immortelles devant garder le pouvoir. Ainsi ils inoculent au troupeau le droitdelhommisme individualiste, qui limite à la perspective d’une vie, et eux même s’en font vacciner. »

                                          Feric Jaggar

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès