• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Nous vivons en oligarchie et non en démocratie. Liliane Held-Khawam

Nous vivons en oligarchie et non en démocratie. Liliane Held-Khawam

Le choc des civilisations du 21ème siècle est bien moins celui du fait religieux que de celui de l’abandon de la démocratie en Occident ! Plus le mondialisme avance et plus la démocratie recule. La financiarisation à outrance des moindres recoins de la société inverse toujours plus les priorités de celle-ci pour finir par l’asservir.

En une quinzaine d’années, la soumission des ressorts démocratiques aux méandres de la finance ne peut être contestée. Les éloges de la démocratie sont dorénavant réservés aux discours préélectoraux ou justifiant des guerres. Mais dans les faits le concept démocratique semble bel bien se déliter tendant à disparaître de pans entiers de la société.

Une démocratie malmenée

Le sentiment général est que la démocratie montre des signes inquiétants d’essoufflement. Ces dernières années, des bouleversements comportementaux des élus ont créé des malaises lancinants. Cela va de « simples » mensonges sous forme de promesses préélectorales jamais mises en place à une proximité voire promiscuité avec le monde de la haute finance.

Les faits étant têtus, voici plusieurs exemples qui donnent à penser que la démocratie est malade en Occident :

  • L’exemple de la Grèce : Ce peuple est débiteur involontaire d’une dette contractée auprès des financiers de la planète. Depuis quelques semaines, les banques grecques capables de racheter de la dette publique n’ont plus accès aux marchés financiers. Celui-ci est bloqué par la BCE. C’est donc une sorte d’embargo qui est mis en place aussi longtemps que la Grèce et son peuple ne se soumettent pas à un budget et une stratégie dictés par des tiers.

Cela n’est pas démocratique ? Voici la réponse du nouveau président de la Commission européenne au lendemain des dernières élections grecques : « Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens. » Dont acte.

  • Le scandale du Luxleaks : Un scandale majeur a éclaté récemment concernant le Luxembourg. Des centaines de firmes -principalement transnationales- auraient signé des accords fort avantageux avec le fisc luxembourgeois. Cette pratique -si elle devait être avérée- ferait du Luxembourg un pays de simple domiciliation d’entreprises et de transit financier pour de simples raisons fiscales.

Cela devrait même être considéré comme de la concurrence déloyale envers les autres pays de l’Union européenne (Suisse comprise). Au moment où les autres pays sont appelés à pratiquer l’austérité, cela passe mal. Cela donne ceci en termes de PIB par habitant en standards de pouvoir d’achat :

Source : http://ec.europa.eu/eurostat/tgm/graph.do ;jsessionid=pAANc9nNBgc3K3d9Mz2Ejim31t0Csxi3sojlQonKcDQzyFuSsyMT !-1700085361?tab=graph&plugin=1&language=fr&pcode=tec00114&toolbox=type

Le Luxembourg serait-il alors devenu une pompe aspirante des capitaux de la région dans un but de défiscalisation ? Ce petit pays dont la production industrielle est quasiment inexistante va jusqu’à battre en termes de pouvoir d’achat un pays producteur de pétrole tel que la Norvège… Et si l’argent des firmes transnationales grecques se trouvait au Luxembourg ? Qu’en penseraient grecs saignés à blanc pour rembourser une dette publique qu’ils n’ont contractée que par la volonté de leurs dirigeants ?

Ironie de l’histoire est que l’actuel président de la Commission européenne n’est autre que le premier ministre qui était en charge au moment où se serait dérouler cette pratique fiscale déloyale … Une enquête est évidemment demandée par certains députés européens. Mais, les chefs des fractions politiques du parlement européen ont rejeté la mise sur pied d’une enquête parlementaire. Les lanceurs d’alerte eux ont été interpellés…

  • L’évasion fiscale pour les uns est élégamment appelée optimisation pour les autres : Que l’on aime ou pas payer des impôts, nous pouvons reconnaître que sans eux la démocratie se viderait de son sens. Les impôts permettent le soutien des plus démunis de la société. Or, lorsqu’une frange de la société en est dispensée, cela revient à créer une élite. Cela est précisément le cas d’un certain nombre de fonctionnaires internationaux. La Suisse a même prévu un accord bilatéral avec l’UE spécifique aux fonctionnaires européens retraités en Suisse.

Une autre catégorie de la société bénéficie de ce que l’on appelle l’optimisation fiscale. Il est tout à fait légal de créer des sociétés dites « offshores » dans les vrais paradis fiscaux dont le taux d’imposition ne dépasse pas le 0%. Ces sociétés ne créent aucun emploi et n’en font perdre aucun non plus. Elles sont juste là pour faire faire un détour aux flux financiers d’une entreprise réduisant de manière significative son imposition dans son pays d’origine.Voici la définition que le web donne de l’optimisation fiscale :

 « Techniques qui permettent à une entreprise le transfert de son assiette taxable entre deux pays. L’optimisation fiscale permet à des multinationales de localiser leurs bénéfices dans celui des Etats d’implantation qui pratique le taux d’impôt sur les sociétés le plus bas. Elle peut emprunter différentes stratégies comme la sous-capitalisation des filiales dans les pays à forte imposition ou l’utilisation de procédés de facturation intragroupe. »

Or, les gouvernants des pays occidentaux se sont attelés à transformer les régies publiques d’hier fort rentables en sociétés anonymes et autres holdings. Ces nouvelles entités actives par exemple dans le domaine du rail ou de l’électricité sont tout ou partie propriété des Etats. C’est le cas pour la Suisse de Post SA ou CFF SA. Pour la France, on peut citer le cas de EDF dont l’Etat est actionnaire à plus de 80%.

Or, lorsque ces entreprises font de l’optimisation fiscale avec des biens publics, on peut considérer que l’appellation est pour le moins abusive. Cela revient à ce que les représentants de l’Etat considère que l’impôt n’est pas dû par certains groupes du pays, favoritisme strictement interdit dans une démocratie saine. C’est dans ce contexte qu’une équipe de France a mené l’enquête sur les pratiques de EDF.

  • Une initiative européenne collecte le million de signatures nécessaire est rejetée :L’Union européenne négocie avec les Etats-Unis un accord appelé traité transatlantique (TTIP). Il s’agit là de divers accords de libres-échanges entre l’UE et l’Amérique du Nord (Etats-Unis, Canada). Cet accord, s’il devait aboutir, reprendrait automatiquement les législations des pays américains beaucoup plus favorables aux firmes transnationales qu’aux consommateurs. Un des effets indésirables décrié serait la capacité des transnationales de porter plainte contre tout gouvernement qui lui imposerait des contraintes ( phytosanitaires par exemple).

Plus de 300 organisations se sont constituées en collectif appelé « STOP-TTIP ». Celle-ci a lancé une ICE (initiative citoyenne européenne). et a récolté le million de signatures nécessaire. Cette initiative a été tout simplement rejetée.

Nous vivons dans ce qu’il conviendrait d’appeler Oligarchie et non démocratie

Voici une vidéo de Gabriel Rabhi très formatrice sur les différents systèmes de gouvernance. Elle explique les mécanismes sous-jacents à une gouvernance et les enjeux pour le citoyen…

Une phrase de cette vidéo est essentielle. Il y est dit que plus les mécanismes démocratiques fonctionnent, plus le peuple a son mot à dire et moins la pauvreté est présente dans la société. On ne peut s’empêcher de penser au cas de la Suisse où le pouvoir d’achat a drastiquement changé depuis la réforme de la Constitution de 1999 qui a ouvert la porte à la centralisation des pouvoirs à Berne. De plus, on y voit surgir la place des lobbys et des partis politiques en tant que partenaires de gouvernance…

LES INTÉRÊTS PRIVÉS ET PUBLICS SE MÉLANGENT ENCORE MOINS BIEN QUE L’EAU ET L’HUILE…

Les théories de la domination par l’élite-économique sont promues

Enfin, s’il devait y avoir le moindre doute sur la fin des démocraties qui met le peuple au coeur de la vie politique, voici une étude faite par une équipe de Princeton University qui dénie aux peuples la capacité d’autogestion… Il y est dit ceci : »Multivariate analysis indicates that economic elites and organized groups representing business interests have substantial independent impacts on U.S. government policy, while average citizens and mass-based interest groups have little or no independent influence. The results provide substantial support for theories of Economic-Elite Domination and for theories of Biased Pluralism, but not for theories of Majoritarian Electoral Democracy or Majoritarian Pluralism » ou « « L’analyse multivariée indique que les élites économiques et les groupes organisés représentant des intérêts commerciaux ont des impacts indépendantsimportants sur la politique du gouvernement des États-Unis, tandis que les citoyensmoyens et les groupes d’intérêt fondées sur la masse ne ont que peu ou pas d’influenceindépendante. Les résultats fournissent un appui substantiel en faveur des théories de la domination par l’Elite-économique et pour les théories depluralisme biaisé, mais pas pour les théories de la démocratie électoraleMajoritaire ou pluralisme majoritaire »

http://scholar.princeton.edu/sites/default/files/mgilens/files/gilens_and_page_2014_-testing_theories_of_american_politics.doc.pdf

Liliane Held-Khawam

Le blog de Liliane HK : https://lilianeheldkhawam.wordpress.com/

Source : http://news360x.fr/nous-vivons-en-oligarchie-et-non-en-democratie-liliane-held-khawam/

Plus d'infos sur news360x.fr

Vous pouvez nous suivre aussi sur FacebookTwitter et sur notre application mobile


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • César Castique César Castique 6 juin 2016 10:27

    On peut toujours dire que nous vivons en oligarchie, mais les « autres » peuvent toujours rétorqué que, lors des dernières élections européennes (2014), les peuples ont plébiscité les partis européistes à hauteur de 80%, ce qui, implicitement, revient à plébisciter la construction européenne et la manière dont elle est menée.



    Quant aux abstentionnistes, on ne saurait les ranger dans la catégorie des eurosceptiques, mais au mieux dans celle des euragnostiques, parce qu’ils bougeraient leur cul, s’ils en avaient vraiment ras la casquette.


    Par conséquent, si nous ne voulons pas faire dans le déni de réalité, nous sommes bien obligés d’admettre que l’oligarchie européenne bénéficie(encore) d’un large soutien populaire. Qu’il repose sur l’ignorance et le suivisme des votants,, ne change rien à l’affaire.

    • Legestr glaz Ar zen 6 juin 2016 12:23

      @César Castique

      D’accord avec votre commentaire excepté dans sa conclusion.

      Vous écrivez, en effet « qu’il repose sur l’ignorance et le suivisme des votants, ne change rien à l’affaire ». Je pense, au contraire que cela change totalement la donne.

      Si vous parlez « d’ignorance » cela veut donc dire que les informations concernant l’UE ne sont pas complètes. Nous nous trouvons très exactement ici dans le phénomène de la manipulation des masses chère à Gustave Le Bon et Edward Bernays. C’est la désinformation qui sévit et la propagande qui est servie aux peuples. Dans ces conditions le choix des électrices et des électeurs est totalement orienté. Qu’il s’agisse d’ignorance ou de suivisme des votants, c’est la grande manipulation de l’opinion qui est à l’œuvre. Seuls les sites alternatifs peuvent permettre de comprendre ces fonctionnements et ces dérives. Malheureusement, les usagers du net sont encore trop peu nombreux pour faire la différence dans les urnes. Pour le moment.


    • César Castique César Castique 6 juin 2016 20:09

      @Ar zen

      « Si vous parlez « d’ignorance » cela veut donc dire que les informations concernant l’UE ne sont pas complètes. »

      Elles sont surtout orientées. Depuis la fin de la guerre. L’Europe, en tant qu’union, naît des deux plus terribles guerres que l’humanité ait connues. L’Europe, c’est, alors, « Plus jamais ça ! » , donc c’est forcément bien.

      Beaucoup en sont encore à cette perception « minimaliste », complétée évidemment par d’autres arguments. On ne devrait pas avoir trop de peine à leur faire admettre que c’est très imparfait, mais ils observeront que c’est quand même bien, parce que c’est, dans tous les cas, mieux que la guerre. Un autre de leurs arguments est que les problèmes ne découlent pas de l’Europe, mais du « pas assez d’Europe ».

      « Nous nous trouvons très exactement ici dans le phénomène de la manipulation des masses chère à Gustave Le Bon et Edward Bernays. C’est la désinformation qui sévit et la propagande qui est servie aux peuples. »

      Pour ma part, je ne crois pas à la manipulation, à la désinformation et à la propagande, pour ce qui est de l’U.E. Elle bénéficie, a priori, d’un préjugé très favorable, qu’il suffit de laisser courir.

      Beaucoup de journalistes, mais aussi de dirigeants politiques, le partagent et s’ils taisent les aspects détestables de la construction européenne, ils sont un peu dans la même position que Sartre face aux réalités soviétiques, qu’il fallait taire « pour ne pas désespérer Billancourt ».

      « Seuls les sites alternatifs peuvent permettre de comprendre ces fonctionnements et ces dérives. Malheureusement, les usagers du net sont encore trop peu nombreux pour faire la différence dans les urnes. Pour le moment. »

      Malheureusement aussi, parmi les usagers du net, seuls un petit nombre iront consulter lesdits sites alternatifs et, sur ce petit nombre, seul un petit nombre réussira, le cas échéant, à surmonter l’opinion plutôt favorable qu’il nourrissait jusque-là au sujet de l’Union européenne.

      Parce qu’interviendra la dissonance cognitive, cette propension de la psychologie humaine à refouler tout ce qui gêne, tout ce qui dérange, tout ce qui trouble, tout ce qui va contre ce qu’on a toujours cru ou pensé.

      Dans une série d’articles consacrée au 11 septembre, Foofighter a consacré quelques paragraphes à cet aspect de la nature humaine, que tous les communicants en politique devrait avoir constamment à l’esprit.


    • leypanou 6 juin 2016 11:02

      Les impôts permettent le soutien des plus démunis de la société. : c’est quoi çà, le but principal des impôts n’est pas tout de même pas le soutien aux plus démunis.
      C’est bizarre cette habitude à parler des soutiens aux plus démunis, aux plus faibles sur n’importe quoi, comme si c’était la priorité des priorités.


      • Spartacus Spartacus 6 juin 2016 11:29

        @leypanou
        Les imposts servednt surtout a payer des fonctionnaires et des castre étatisées...


        Hollande a dépensé en plus du budget 300 milliards de plus par ans.....

        Vous avez vu 100 000 kms de routes ? 8000 Hôpitaux construits ? 5000 nouveaux lycées et collèges ? Moins de malheureux ? 

        Non non non....Des fonctionnaires qui coûtent toujours plus cher, des "pauv’ maleureux misérabilistes qui veulent des droits acquis et autres privilèges statutaires....

        La démocratie...vous avez le choix entre les champion du monde statutaires de gauche cumulards de régimes spéciaux à statuts (Hollande ou Ayrault) et les champions du monde de cumulards de régime spéciaux de droite (Debré, Juppé).....

        C’est la gamelle du cartel de la caste des obligés de l’état....Les gauchistes..

      • bourrico 7 6 juin 2016 11:34

        Non, la priorité c’est de faire en sorte que ceux qui ont déjà plein d’argent paient de moins ne moins d’impôts, tout en bénéficiant de plus en plus de facilité pour continuer à s’engraisser comme des verrats.

        Il est la, le combat des Sapartaculs !

      • gimo 6 juin 2016 12:46

        @Spartacus
         60 ans qu’il ny a pas de democratie   80 % des gents son des laches qui veulent les copier

         les mafieux
        CeciI est le resultat de leur soumision  et lachete !!!!!amen 

      • Doume65 6 juin 2016 13:10

        @leypanou
        « Les impôts permettent le soutien des plus démunis de la société. »

        Cette assertion m’a également interpellé. les impôts servent à assurer les fonctions régaliennes de l’État et celles que le gouvernement s’est assignées. La solidarité sociale en fait souvent partie mais peut être aussi déléguée à la charité. En France l’État est protecteur, ce qui est plutôt bien à mon goût (mais entraîne forcément des dérives), mais ce n’est par le cas de tous les pays. De fait, la sécurité sociale est principalement assurée par les prélèvements sur le travail, et depuis peu par la CSG et la SRDS.


      • ENZOLIGARK 6 juin 2016 13:56

        @Doume65 ... , Bonghjornu , ... « ... par la CSG et la SRDS » qui aident aussi les versaillistes extremistes gOOOlois a accentuer le gouffre du deficit et dette de votre pays  ! . Le compteur etant deja a plus de 2 . 000 . 000 . 000 . 000 . 000 d ’ euros ! . ... Une pure reussite frOOOncaise  ! . ... АФФ ИСС ... 


      • Jean Pierre 6 juin 2016 23:14

        @Spartacus
        « Les impOSTS serveDNT surtout A payer des fonctionnaires et des CASTRE étatisées ».

        Salauds de fonctionnaires qui coûtent un bras. Comme les instituteurs, par exemple, grassement payés alors qu’ils ne vous ont même pas appris à écrire. C’est un scandale !

      • rocla+ rocla+ 6 juin 2016 11:38

        Bourricot 


        t’ es laie .

        • Zolko Zolko 6 juin 2016 12:44

          oui, nous vivons la fin d’une époque. Si on croit les livres d’Histoire, la suite sera terrible.


          • Coriosolite 6 juin 2016 13:00

            @Zolko
            Les livres d’histoire racontent le passé. Ou plutôt une version du passé. L’avenir est à construire.


          • Odin Odin 6 juin 2016 13:48
            « Nous vivons en oligarchie et non en démocratie. »

            Nous vivions en oligarchie (démocratie pour le peuple) et nous vivons en réalité dans une ploutocratie mondialisée (NOM).


            • Doume65 7 juin 2016 14:26

              @Odin
              « Nous vivions en oligarchie (démocratie pour le peuple). »

              Wikipedia nous dit :

              Une oligarchie est une forme de gouvernement où le pouvoir est réservé à un petit groupe de personnes qui forment une classe dominante.

              La version du CNRTL :

              Système politique dans lequel le pouvoir appartient à un petit nombre d’individus ou de familles, à une classe sociale restreinte et privilégiée

              Je ne vois pas de référence au peuple dans ces définitions.


            • Odin Odin 8 juin 2016 11:13

              @Doume65

              Dit autrement : Le peuple, en sa grande majorité, pense que 1789 nous a apporté la démocratie et que celle-ci est toujours d’actualité. Je rectifie en indiquant qu’en réalité cette démocratie n’est qu’illusoire. Cette démocratie n’était en réalité qu’une oligarchie, comme l’indique votre définition :

              « Une oligarchie est une forme de gouvernement où le pouvoir est réservé à un petit groupe de personnes qui forment une classe dominante. »

              Que cette oligarchie, toujours en place, est passée sous le commandement de la ploutocratie.

              Cordialement.


            • eau-du-robinet eau-du-robinet 6 juin 2016 14:07

              Bonjour News360x,
              .
              Certes nous ne vivons pas en démocratie
              Demos => le peuple
              Kratos le pouvoir
              .
              mais en Ploutocratie et pas en oligarchie !
              Ploutos => la richesse
              Kratos => le pouvoir
              .
              La ploutocratie est un régime politique où les plus riches sont au pouvoir.


              • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 6 juin 2016 14:35

                @eau-du-robinet

                AcratieAbsence d’autorité, de domination, de pouvoir attribué à une hiérarchie. Synonyme d’anarchie.AdhocratieOrganisation pluridisciplinaire, spécialisée et transversale, pour conduire des missions précises ou réaliser des projets.AndrocratieLes hommes.AristocratieLes meilleurs, les plus méritants, les plus aptes.AutocratieLe souverain tire ses pouvoirs et sa légitimité de lui-même.BancocratieLes banquiers, les grandes banques.BureaucratieL’administration, les fonctionnaires ou plus largement des employés affectés à des tâches administratives.CacocratieLes plus mauvais.ClérocratieTirage au sort des représentants du peuple.DémocratieLe peuple.

              • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 6 juin 2016 14:35

                @eau-du-robinet

                DoxocratieL’opinion, la pensée dominante.EpistémocratieCeux qui ont la connaissance, les plus intelligents.EurocratieLes institutions politiques et les technocrates de l’Union Européenne.ExpertocratieLes experts.GérontocratieLes vieillards, les personnes les plus âgées de la société.GynocratieLes femmes.HolacratieLe Tout comme entité vivante.IdéocratieRégime fondé sur l’idéologie.InaptocratieLes incapables, les incompétents.IsocratiePartage du pouvoir.

              • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 6 juin 2016 14:36

                @eau-du-robinet

                KleptocratieLes voleurs. Corruption à grande échelle.LogocratieUne « parole » officielle. Le langage est un moyen de domination.LotocratieTirage au sort des représentants du peuple.MédiacratieLes médias.MédiocratieLes médiocres, l’opinion moyenne.MéritocratieCeux dont le mérite a été reconnu (diplômes, expérience, qualités, vertus...)MonocratieUn seul hommeOchlocratieLa multitude, la foule, la populace.PartitocratieLes partis politiques.PhallocratieLa domination culturelle, sociale et symbolique des hommes sur les femmes.

              • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 6 juin 2016 14:37

                @eau-du-robinet

                PloutocratieLes plus riches.PluricratiePas un seul homme.PostdémocratieAprès la démocratie.PhysiocratieLa nature (agriculture) et la liberté de commerce.SociocratieTous les membres de la société.SondocratieAction politique orientée au gré des sondages d’opinion.StochocratieTirage au sort des représentants du peuple.StratocratieL’armée.TechnocratieLes techniciens, les spécialistes et les experts.TélécratieLa télévision, les moyens de télédiffusionThéocratieAutorité conférée par Dieu à son représentant sur Terre.TimocratieCeux qui aiment les honneurs.VidéocratieL’image.VoyoucratieMilieu ou méthodes de voyous.

              • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 6 juin 2016 14:43

                @Jeussey de Sourcesûre

                conclusion : c’est la kleptocratie qui s’installe et s’incruste !

              • DTC (---.---.58.28) 6 juin 2016 14:43

                Enculocratie !


                • JBL1960 JBL1960 6 juin 2016 18:44

                  @DTC Ah voilà un terme que tout le monde comprend bien ! Et je suis bien d’accord... Mais, franchement, tout avait été annoncé et tout est révélé maintenant et donc on ne peut plus dire qu’on ne savait pas, et qu’on ne pensait pas qu’on en arriverait là... Si, tenez, une preuve de plus ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/06/loi-travail-cest-la-sante/ Ce monstre est tentaculaire arrêtons de nous faire tentaculer donc, non ?


                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 6 juin 2016 15:32

                  Oui il y a des choses indigestes ! 


                  La France et l’Europe, après avoir englouti les « Globes de Coronelli » n’arrivent plus à satisfaire leur « besoins » : le fragment Ouest de l’Europe est aujourd’hui dans une grande constipation  !

                  Ces dernières années, la France a redoublé de férocité en ruminant les misérables pays zzzzzararbes et africains déjà mâchés et broyés aux siècles derniers  ! Mais voilà... qui peut digérer facilement un hérisson ?

                  • smilodon smilodon 8 juin 2016 20:39

                    Si nous regardons notre situation actuelle et que nous relisons la « définition » du mot « démocratie », il semble en effet qu’il y ait comme un « petit malentendu » !.......... On pense généralement que « démocratie » signifie « le pouvoir du peuple, au peuple, par le peuple » !..... Que nenni !....Il ne s’agit que d’un système politique, une forme de « gouvernement », dont le pouvoir « EMANE » du peuple !.......... Petite subtilité !........ (Emane)....Pour résumer, le pouvoir de nos « oligarques », ceux qui nous dirigeront pendant 5 ans, il émane de nous !.... Nous votons tous les 5 ans pour Pierre ou Paul, Jacques ou François, bref, nous désignons nous-mêmes notre futur « bourreau » !....Et encore, le choix est restreint !........ Si on peut appeler ça un « choix » !....... Mais on s’en fout !... On a fait notre « devoir » !.......Ben voyons !....... Y’a qu’à regarder la télé, et faire tout bien comme on nous dit !....C’est çà la « démocratie » !....... Et tous ceux qui pensent le contraire sont des vilains fachos !.......Si on vous le dit !.....Allez, arrêtez de cogiter !.....En pyjama et au lit !... Demain y’a école.... Adishatz.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès