• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Pauvres actionnaires » Quarante ans de discours économique du Front (...)

« Pauvres actionnaires » Quarante ans de discours économique du Front National passés au crible, de François Ruffin

Après un long moment passé sans publier sur AgoraVox, j'ai décidé de reprendre la plume afin de faire connaître, à mon humble niveau, ce livre à la fois remarquable et fondamental (1) : remarquable par sa démarche, fondamental pour ses enseignements.

Penser ce qui dérange

Le premier des mérites de François Ruffin et de son équipe est d'avoir abordé un sujet qui n'est, malgré son importance, jamais réellement traité : l'histoire du discours économique du Front National.

Cette volonté de penser le réel part d'un double constat : d'une part la convergence, sur certains sujets – Europe, protectionnisme, etc -, entre le Front National et - pour aller vite - la gauche alternative ; d'autre part, la médiocrité méprisante des pseudo-analyses qui sont faites du discours du Front National sur ces sujets, "analyses" qui se contentent de qualifier la sortie de l'euro de "suicidaire" ou de sortir leur équation favorite : protectionnisme = repli = nationalisme = racisme= guerre en Europe.

Ce livre a ainsi un double objectf : comprendre comment FN et gauche alternative, aux valeurs si dissemblables, peuvent se retrouver sur certains sujets, et analyser, "sans condescendance ni complaisance" et dans une perspective historique, le programme économique du parti à la flamme.

Penser ce qui dérange donc – car il n'est jamais agréable de s'avouer des proximités avec ses ennemis - : un premier mérite pour ce travail, mérite d'autant plus grand que, de nos jours, l'honnêteté et le courage intellectuels semblent se faire aussi rares dans notre pays que les socialistes au PS ou les gaullistes à l'UMP.

 

Le demi-tour idéologique imparfait du Front National

Et que va révéler cette enquête ? Que le FN a effectué un virage à 180° en matière de politique économique.

Rapide passage en revue de tous ces retournements complets que mettent au jour François Ruffin et son équipe :

- la dénonciation de l'étatisme économique du père a laissé la place à l'éloge de l'Etat stratège par la fille

- la volonté d'une Europe politique a été remplacée par sa dénonciation

- le libéralisme économique du FN version Jean-Marie a pour successeur la plaidoyer protectionniste du FN version bleu marine

- la révolution fiscale inspirée de Reagan a été évincée au profit de la "justice fiscale"

- les actionnaires, autrefois défendus héroïquement, sont désormais vilipendés

- la dénonciation de la précarité du travail a succédé à celle de la rigidité du Code du travail

Autrement dit : la continuité revendiquée haut et fort par Marine Le Pen – "depuis trente ans nous dénonçons ..." - est un pur mensonge.

 

De plus, sont mises au jour certaines incohérences importantes dans ce nouveau discours apparement digne de la CGT : si le FN vitupère beaucoup contre les inégalités, les actionnaires, la précarité, etc, ces sujets sont totalement absents de ses textes programmatiques – y compris un aussi volumineux que le projet complet du FN pour 2012, un texte de 106 pages.

" Et pour cause : l'"égalité" est une absente de marque, sur la longue durée, et aujourd'hui encore, dans le discours du Front National" (p.90).

 

Suite à cette rapide présentation, trois cas de figure sont possibles :

- vous ne croyez pas un instant à ce que je viens de raconter sur le FN : achetez le livre pour pouvoir me prouver que François Ruffin et sa bande se trompent

- vous êtes sceptiques : achetez le livre pour vous faire votre idée sur des bases plus solides qu'un simle résumé

- vous êtes convaincus : achetez le livre afin d'avoir des arguments solides pour pouvoir convaincre autour de vous, de pouvoir le prêter aux plus sceptiques et enfin de soutenir le travail des auteurs, et plus largement de Fakir Editions et du journal Fakir, journal que je recommande à tous les fatigués de la bouillie idéologique médiatique - et même aux autres !

 

Et pour ceux qui hésiteraient encore, sachez que le livre contient à la fin un très stimulant entretien avec Emmanuel Todd – où il est bien sûr question du FN, mais aussi du "grand détraquage" actuel – ainsi que de nombreux encadrés sur des sujets comme l'abandon réfléchi des classes populaires par le PS ou l'abandon de l'idée de Nation par les élites.

 

 

(1) François Ruffin, Pauvres actionnaires" Quarante ans de discours économique du Front National passés au crible, Fakir Editions, Amiens, 2014, 140 pages, 6 euros

Disponible ici : http://www.fakirpresse.info/-Nos-lecteurs-sont-les-meilleurs-.html


Moyenne des avis sur cet article :  4.24/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

82 réactions à cet article    


  • caillou40 caillou40 23 août 2014 09:22

    Les politichiens au pouvoir depuis 50 ans ont tout la trouille du FN..quand aux experts « es-FN » ils font rires la planète...
    Vivement 2017 qu’ils arrivent au pouvoir pour nettoyer la France de ces mafieux.. !


    • caillou40 caillou40 23 août 2014 15:26

      C’est étrange...sur Agora..personne ne veut nettoyer la France de ses voyous.. ?
      Sous Pétain c’était la même chose...bien venue aux nazis...


    • epicure 24 août 2014 03:52

      @Par Individu (---.---.---.254) 24 août 00:31

      Tiens anti gauchiste devient l’individu, après bleu, patriote etc....

      Ça va être marrant de voir individu critiquer la nation individu et l’individualisme .

      Bientôt il va renaitre sous le pseudo « gauchiste » 
       smiley

      « 
      gauchistes mondialistes libéraux-libertaires »
      il m’a suffit de lire ceci pour comprendre.
       smiley

       PS : 10 messages sur 25 sur deux sujets abandonnées depuis plusieurs semaines bravo !


    • epicure 25 août 2014 00:02

      tiens il a déjà disparu.....
      En voilà un qui a le courage de ses opinions....


    • Baasiste 2 26 août 2014 11:06

      les insultes ne sont pas une argumentation les « stupidos » « badaboeuf » « élucubrations » ne sont pas des arguments on te demande juste de voir les fils de tes interlocuteurs et de dire en quoi ce qui est raconté à l’intérieur est faux, car traiter les arguments de ton interlocuteur de débilités sans pouvoir le démontrer tout en n’apportant pas de contradiction au développement de ton interlocuteur, t’enfonce. pendant que tu dis que ton interlocuteur a 0 arguments il illustre démontre sa pensée et tu sais pas quoi répondre à part dire « 0a arguments »s ans le prouver. « l’idiotie » pareil en quoi ton interlocuteur sort des idioties, argumentes, expliques.

      de plus fuir un fil c’est être incapable de tenir tête à ton interlocuteur et d’y répondre, tu te délectes d’interminables fils où les gauchistes sont incapables de répondre aux argumentations ou contre argumentations de celui que tu insultes, incapables de démonter chaque affirmations de ses pavés. le moinssage sur av et les insultes c’est tous ce que vous avez.


    • epicure 27 août 2014 19:04

      tu parles de l’ex humaniste, anti gauchiste, bleu, patriote là on dirait.
      Le gars qui est incapable d’argumenter, et qui insulte facilement, et le summum de la l’acheté, efface ses pseudos quand son bas niveau caricatural le grille auprès des autres participants.

      le genre de gars qui mélange tout et n’importe quoi du genre :
      "
      Le fdg pro immigration libre change OTAN UE euro liberal liberttarisme est un parti de gauche capitaliste pas le FN etatiste et social rejetant les positions capitalistes du FN.
      « 
      Bref aucun argument, aucune cohérence, dans ses propos, ça aligne des mots les uns à la suite des autres sans signification générale, dénué de toute logique. Donc en fait argumenter avec lui c’est comme attaquer la mer avec une épée.

      Bon aller je parie qu’il va revenir avec un pseudo finissant par »te", comme pratiquement tous ses pseudos....


    • Baasiste 2 27 août 2014 19:15

      Le fdg a bien TT les positions que tu decris suffit de voir le programme l’humain dabord mais bon je suis sur tablette je dois apporter des liens pour demonteer la negation de certains, attendez apres demain. Le fdg est pro euro il veut pas en sortir pro UE il veut une autre Europe impossible a avoir mm avec 150 000 morts le fdg est pro immigration personne peut le nier lol, liberal libertaire (soutien au mariage gay et co), le fdg est pro libre echange (0 propositions contre et sujet tabou) et pro OTAN souvenons nous de la guerre onusienne en Libye soutenu par Melenchon. Le npa pareil.


    • Baasiste 2 27 août 2014 19:25

      Ensuite ton seul argument c’est un lapsus non revelateur son compte est supprime ses messages supprims tu montres que ce qui te plait.


    • epicure 28 août 2014 16:44

      @Par Baasiste 2 (---.---.---.13) 27 août 19:15

      tu dis des mensonges, justement il suffit de voir le programme du FdG pour voir qu’il est pour la sortie immédiate de l’OTAN.
      Le FdG s’oppose aux traités de libre échange comme le futur TAFTA, comme pour le GATT, l’AMI de la finance etc....
      Il n’est pas libéral puisqu’il est pour le contrôle démocratique de l’économie, la défense des droits sociaux , des services publics etc....
      Les anarchistes sont libertaires et pourtant ils sont fortement antilibéralisme économique, donc là encore tu fais des amalgames avec des mots voisins pour éviter de réfléchir.

      Bref tu avances toujours des pétitions de principe dénuées de tout lien avec les faits.
      Pour faire ta propagande tu es obligé d’aligner des mensonges, et des propos incohérents, illogiques.


    • epicure 28 août 2014 16:49

      @Par Baasiste 2 (---.---.---.13) 27 août 19:25

      tiens le bouffon il parle de lui à la troisième personne....

      eh le comique tu ne te rends pas compte qu’on te reconnais au bout de quelques messages, quelque soit le pseudo derrière lequel tu te cache.


    • Baasiste 2 28 août 2014 17:11

      Le fdg est capitaliste en effet il refuse de sortir de l’ue impossible a changer (faut 27 etats sur 28 pour changer les traites) qui nous impose le liberalisme, il soutient l’Euro fort profitant aux multinationales, sur le libre echange il a beau etre vs tafta il a jamais proposer de mesures protectionnistes nul part or impossible d’avoir un modele social sans pouvoir le proteger de la mondialisation, il soutient l’immigration mondialiste couteuse et patronale, il parle de controle des capitaux europeen sans rien prciser, il veut sortir de l’OTAN mais veut la chute de bachar et du rgime iranien, il a soutenu l’intervention occidentale anti Kadhafi.


    • Baasiste 2 28 août 2014 17:15

      Le fdg en plus soutient le progressisme societal capitaliste-libertaire individualiste et est social democrate. Lenchon est franc macon ancien ministre du gouv liberal Jospin ancien cadre du PS et snateur du ps30 ans. Il a vote Maastricht.


    • Baasiste 2 28 août 2014 17:31

      Le fdg est aussi la voiture balai de Hollande de l’aile gauche de l’ultra liberalisme du PS.


    • Baasiste 2 28 août 2014 17:42

      Liberalisme libertaire c’est le soutien commun des gauchistes et du capitalisme au pseudo progres societaux, exemple feminisme finance par la CIA Rockefeller et Warren buffett., destruction de la famille par le capitalisme soutenu par les gauchards, etc...


    • epicure 28 août 2014 18:06

      @Par Baasiste 2

      du grand n’importe quoi d’un gars qui ne comprend pas ce dont il parle , car mélangeant tout et son contraire.


    • Baasiste 2 28 août 2014 18:12

      0 arguments si tu vois des pleonaqmes comme des oxymores desole pour toi.


    • César Castique César Castique 23 août 2014 10:59

      « Que le FN a effectué un virage à 180° en matière de politique économique.  »


      C’est normal, et nous sommes nombreux à l’avoir accompli. Parce qu’en réalité, ce n’est pas le Front national qui a changé, c’est le monde.


      Le Front national n’a fait que s’adapter à une donne entièrement nouvelle, résultant :


      1. de l’effondrement du bloc de l’Est et 


      2. du passage d’un capitalisme où l’entreprise était au coeur de l’économie, à un capitalisme dans lequel la finance a remplacé l’entreprise au coeur de l’économie. 


      Dans ce contexte, les partis qui ne se sont pas adaptés à cette nouvelle donne sont largués.


      «  Autrement dit : la continuité revendiquée haut et fort par Marine Le Pen – "depuis trente ans nous dénonçons ..." - est un pur mensonge. »


      Je viens de montrer ce qu’il en est réellement. La continuité existe, mais elle a été adaptée aux bouleversements qui sont survenus dans le monde, l’Homme, par nature déraisonnable, ayant démontré qu’il n’est pas plus raisonnablement apte à l’ultralibéralisme qu’il ne l’avait été au communisme.


      Il fallait en tirer des conséquences radicales, sans pour autant se renier. C’est le virage que Marine Le Pen a pleinement réussi.


      « …achetez le livre pour pouvoir me prouver que François Ruffin et sa bande se trompent. »


      Il n’y a pas besoin d’acheter le livre pour le dégonfler, il suffit d’observer que Ruffin et sa bande ont raté une flopée d’épisodes entre 1989 et 2012, et noter qu’ici, c’est pas comme avec « Amour, gloire et beauté », on peut plus retrouver le fil vingt ans plus tard…


      « Et pour ceux qui hésiteraient encore, sachez que le livre contient à la fin un très stimulant entretien avec Emmanuel Todd. »


      Il reste à espérer que ce n’est pas l’« Arrêt sur images » du 27 avril 2012, au cours duquel ce sagace observateur de la politique française assénait à un Florian Philippot rigolard :


      - Dans dix jours, on ne parlera plus de vous...


      ... après avoir exclu tout risque d’implosion de l’UMP et avant d’annoncer la réconciliation désormais imminente de la gauche, des classes moyennes et du monde ouvrier...


      Quelle lucidité, quelle pointure indeed !


      • Pere Plexe Pere Plexe 23 août 2014 15:17

        ..on croirait les justifications d’une voyante qui se serait lourdement trompée.

        Ce ne sont pas mes prédictions qui sont fausses mais les faits qui ont changés !

        Avec l’ultime argument « D’autres (le journaliste cité) se sont trompés »




      • César Castique César Castique 23 août 2014 18:11

        « ...on croirait les justifications d’une voyante... »

        Vous croyez ce que vous voulez, mon vieux... Et même qu’il n’y a eu ni :

        --- ni effondrement du bloc de l’Est 

        --- ni passage d’un capitalisme où l’entreprise était au coeur de l’économie, à un capitalisme dans lequel la finance a remplacé l’entreprise au coeur de l’économie. 

        Qu’est-ce que vous voulez bien que cela nous fasse ? smiley


      • L.F. L.F. 23 août 2014 23:33

        @ César Castique


        Selon vous, la volte-face idéologique du FN serait donc due d’une part à la chute du bloc communiste, d’autres par à l’émergence de ce qu’on pourrait appeler le capitalisme financier.
        - sur la chute du Mur, les faits vous contredisent. L’URSS disparaît en 1991 : or, en 2004, le programme du FN pour les européennes (programme que défendit alors Marine Le Pen, soit dit en passant) prévoit toujours un « abaissement massif des charges pesant sur les ménages et les entreprises » ou « la suppression de l’impôt sur les revenus », c’est-à-dire encore et toujours la même révolution fiscale reaganienne
        - sur la capitalisme financier : cette domination de la finance est le fruit direct des politiques néolibérales inaugurées par ces chers Ronald Reagan et Margaret Thatcher, ces politiques que prônaient Le Pen. Si le FN dénonce l’économie actuelle, la moindre des choses serait, à défaut de reconnaître ses torts, d’au moins ne pas claironner sa « cohérence » alors qu’on dénonce les effets de causes que l’on a défendues.

        « Il n’y a pas besoin d’acheter le livre pour le dégonfler, il suffit d’observer que Ruffin et sa bande ont raté une flopée d’épisodes entre 1989 et 2012, et noter qu’ici, c’est pas comme avec « Amour, gloire et beauté », on peut plus retrouver le fil vingt ans plus tard… »
        « Il n’y a pas besoin d’acheter le livre pour le dégonfler » : ah, vous savez faire ça, juger et « dégonfler » un livre sans l’avoir lu ? Dans ce cas, vous devez faire partie de ces gens à l’intelligence supérieure - vous savez, un peu le genre médiacrate ou pseudo-expert - qui parlent à longueur de temps de films qu’ils n’ont pas vu, de situations qu’ils n’ont pas étudiées, de livres qu’ils n’ont pas lus : ils n’en ont « pas besoin »...
        Mépriser l’adversaire, dénigrer un livre qu’on a même pas lu : j’admire votre honnêteté intellectuelle
        De même pour Emmanuel Todd, j’imagine que vous ne l’avez jamais lu, et à peine écouté, sinon vous sauriez qu’il s’opposa à Maastricht en prévoyant que l’euro serait un échec ou encore qu’il prédit dès 1978 la chute de l’URSS. Autrement dit, il lui arrive de ne pas se tromper, et assez souvent d’ailleurs.





      • L.F. L.F. 24 août 2014 01:22

        @ Individu


        « l’ir c’est seulement 50 milliards/an et ça touche les populos, chômeurs, retraités au cas où » ?

      • L.F. L.F. 24 août 2014 03:52

        En quoi l’impôt sur le revenu ne touche que les populos, chômeurs, etc


      • L.F. L.F. 24 août 2014 05:23

        Dans ce cas mieux valait une refonte de cet impôt plutôt qu’une suppression - ce que prône à présent Le Pen fille d’ailleurs


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 août 2014 06:31

        Individu,
        Le FN n’a pas vocation à gouverner, il est juste là pour salir l’idée de souveraineté.
        80% des Français n’en veulent pas à la tête de l’ Etat.


        Si d’autres Partis n’émergent pas, ils revoteront PS ou UMP encore une fois, pas par conviction, mais pour le FN ne passe pas.

        Les européennes comptent pour du beurre, les électeurs se sont abstenus pour marquer leur désapprobation du PS et de l’ UMP. Le FN a gagné par défaut. Ce qui ne se reproduira pas au niveau national. Faites vous une raison, le FN ne sera jamais au pouvoir en France.

      • César Castique César Castique 24 août 2014 09:46

        « Selon vous, la volte-face idéologique du FN serait donc due d’une part à la chute du bloc communiste, d’autres par à l’émergence de ce qu’on pourrait appeler le capitalisme financier. »



        Absolument.


        « - sur la chute du Mur, les faits vous contredisent. » 


        Pas du tout.


        En 2004, JMLP n’est pas plus intéressé par les questions économiques qu’autrefois, puisqu’il n’envisage pas de se lancer à la conquête du pouvoir.


        En 2004, Marine Le Pen n’est encore qu’aspirante à la présidence du Front national. Elle peut d’autant moins prendre son père à rebrousse-poil sur le plan de la ligne économique que ni les cadres du parti, ni ses militants, ni ses électeurs ne comprendraient sa volte-face. Il faudra la crise ultérieure, la Great Recession de 2008-2010, et tous ses effets, pour que les gens prennent conscience de l’ampleur des dégâts et de la capacité de nuisance du capitalisme financier.


        « ...et toujours la même révolution fiscale reaganienne... »


        Dans un premier temps, l’expérience californien avait montré qu’une baisse des impôts pouvait entraîner une augmentation des recettes fiscales, en dopant l’économie. C’est l’époque d’un slogan très en vogue « Trop d’impôt tue l’impôt ». Il conserve sa part de vérité.


        « - sur la capitalisme financier : cette domination de la finance est le fruit direct des politiques néolibérales inaugurées par ces chers Ronald Reagan et Margaret Thatcher, ces politiques que prônaient Le Pen. »

        Même si on n’a pas une grande confiance dans la nature humaine, on ne pouvait pas prévoir qu’il y aurait d’innombrables abus et d’une telle ampleur.


        « Si le FN dénonce l’économie actuelle, la moindre des choses serait, à défaut de reconnaître ses torts... »


        Mise à part, la surestimation de la capacité de l’homme de brider ses appétits, je ne vois pas de quel tort il est question, du moment que le Front national ne stipendie pas plus de voyantes expérimentées qu’Emmanuel Todd.


        « ...d’au moins ne pas claironner sa « cohérence » alors qu’on dénonce les effets de causes que l’on a défendues. »


        Sa cohérence est dans bien d’autres domaines, à commencer par celui de l’immigration et de ses conséquences, qu’on n’a pas fini de mesurer en ces temps de nomadisme djihadiste.


        « Mépriser l’adversaire, dénigrer un livre qu’on a même pas lu : j’admire votre honnêteté intellectuelle. »


        Le livre est hostile au Front national, il occulte donc les raisons majeures pour lesquelles son projet économique a été complètement réorienté, et qui expliquent et justifient cette réorientation. Si c’est cela l’honnêteté intellectuel, nous n’en avons pas la même conception. Notez que tout cela n’est pas bien grave. Il ne sera guère lu que par des gens a priori hostiles au FN.


        « Autrement dit, il lui arrive de ne pas se tromper, et assez souvent d’ailleurs. »


        C’est normal. Todd pousse très loin, beaucoup plus loin que d’autres - et c’est grave compte tenu de sa position et de son exposition médiatique -, la tare qui consiste à prendre ses désirs pour des réalités. Par conséquent, il ne se trompe pas à chaque fois que la réalité correspond à ses désirs. Cela dit, je rappelle pour le fun l’inoubliable « Je parie sur l’hollandisme révolutionnaire » Poil aux molaires smiley

      • Baasiste 2 26 août 2014 10:59

        Ah au cas où la république n’a pas eu d’école pendant plus de 80 ans après 1789, en fait l’endoctrinement du régime via l’école publique va à l’encontre de la liberté républicaine. Être contre l’école publique c’est juste être contre le formatage du pouvoir c’est tous.

        Asselineau : 0.4 % des voix et le fn en tête dans les sondages et élections. De plus la baisse des taxes patronales et salariales dans le projet du fn en 2004 et la suppression de l’IR (touchant au cas où essentiellement les pauvres et classes moyennes et aussi chômeurs, retraités...) c’était financé par la fin de la contribution au budget européen (21 mds), la fin de l’immigration coûtant du fric : http://yoananda.wordpress.com/2012/12/14/le-cout-de-limmigration-en-france/
        http://www.islamisation.fr/archive/2013/12/29/cout-de-l-immigration-5-etudes-d-economistes-qui-contredisen-5258242.html, des taxes sur la circulation des capitaux et importations de marchandises, les taxes grâce à la consommation dopé lié à ces baisses de taxes, par la suppression de 6 mds de subventions/an aux entreprises, par la préférence nationale (beaucoup moins de dépenses à faire, car plus aucune pour les étrangers), par les biens faits éco de la fin du libre échange et de l’immigration et le retour du franc dévalué... cette baisse de taxes en 2004 était largement financé (l’IR est de 50 mds en coût par an seulement) surtout que le déficit à l’époque était de moins de 40 mds/an.

        JM Le pen en 2004 proposait la fin du libre échange, la fin de l’immigration, le retour au franc (et dévalué), la fin de l’ue, le revenu parental (aide massive à la famille), la revalorisation des bas salaires et basses pensions, le remboursement total des lunettes et des soins dentaires (et augmentation général du remboursement des soins), contre le progrès sociétal libéral-libertaire, pour la préférence nationale et enfin pour la sortie de l’OTAN et un état palestinien absolument... programme vachement capitaliste et libéral en 2004 (ironie).

        Le fn n’était pas reaganien en 2004, m le pen n’a fait que boucler le processus de socialisation du FN entame depuis 1989.
        Asselineau : 0.4 % des voix et le fn en tête dans les sondages et élections. De plus la baisse des taxes patronales et salariales dans le projet du fn en 2004 et la suppression de l’IR (touchant au cas où essentiellement les pauvres et classes moyennes et aussi chômeurs, retraités...) c’était financé par la fin de la contribution au budget européen (21 mds), la fin de l’immigration coûtant du fric : http://yoananda.wordpress.com/2012/12/14/le-cout-de-limmigration-en-france/
        http://www.islamisation.fr/archive/2013/12/29/cout-de-l-immigration-5-etudes-d-economistes-qui-contredisen-5258242.html, des taxes sur la circulation des capitaux et importations de marchandises, les taxes grâce à la consommation dopé lié à ces baisses de taxes, par la suppression de 6 mds de subventions/an aux entreprises, par la préférence nationale (beaucoup moins de dépenses à faire, car plus aucune pour les étrangers), par les biens faits éco de la fin du libre échange et de l’immigration et le retour du franc dévalué... cette baisse de taxes en 2004 était largement financé (l’IR est de 50 mds en coût par an seulement) surtout que le déficit à l’époque était de moins de 40 mds/an.

        JM Le pen en 2004 proposait la fin du libre échange, la fin de l’immigration, le retour au franc (et dévalué), la fin de l’ue, le revenu parental (aide massive à la famille), la revalorisation des bas salaires et basses pensions, le remboursement total des lunettes et des soins dentaires (et augmentation général du remboursement des soins), contre le progrès sociétal libéral-libertaire, pour la préférence nationale et enfin pour la sortie de l’OTAN et un état palestinien absolument... programme vachement capitaliste et libéral en 2004 (ironie).

        Le fn n’était pas reaganien en 2004, m le pen n’a fait que boucler le processus de socialisation du FN entame depuis 1989.
        les insultes ne sont pas une argumentation les « stupidos » « badaboeuf » « élucubrations » ne sont pas des arguments on te demande juste de voir les fils de tes interlocuteurs et de dire en quoi ce qui est raconté à l’intérieur est faux, car traiter les arguments de ton interlocuteur de débilités sans pouvoir le démontrer tout en n’apportant pas de contradiction au développement de ton interlocuteur, t’enfonce. pendant que tu dis que ton interlocuteur a 0 arguments il illustre démontre sa pensée et tu sais pas quoi répondre à part dire « 0a arguments »s ans le prouver. « l’idiotie » pareil en quoi ton interlocuteur sort des idioties, argumentes, expliques.


      • Baasiste 2 26 août 2014 11:12

        certains évoluent en bien (fn) d’autres en moins bien : pcf qui en 30 ans devient pro ue, pro euro, pro libre échange pro immigration et homosexualiste ainsi que social démocrate... tous le contraire de ce qu’il était 30 ans plutôt. pour les sondages : le fn depuis 30 ans a toujours les mêmes lignes : opposition à l’ue, l’euro, au libre échange, à l« immigration, au mondialisme, à l’otan, à la mondialisation, au »progressisme sociétal" et le fn a entamé un virage social progressif depuis 25 ans qu’il n’a jamais remis en cause, le fn est cohérent, asselineau y a 10 ans était libéral et européiste et va dans le sens du vent : il met e veille son islamophobie, conservatisme et xénophobie d’avant de l’époque pasqua-de villiers pour draguer du gauchiste, que des ex gauchistes dans ses rangs.
        ah aussi le fn en 2004 était opposé aux privatisations ;)


      • epicure 27 août 2014 19:11

        @Par Baasiste 2 (---.---.---.254) 26 août 10:59

        l’école publique est là pour garantir la liberté républicaine, notamment en garantissant l’accès à l’éducation pour tous, l’intérêt général, par rapport à l’enseignement privé catholique qui ne protège qu’une institution particulière et dogmatique.

        "
        De plus la baisse des taxes patronales et salariales dans le projet du fn en 2004 et la suppression de l’IR (touchant au cas où essentiellement les pauvres et classes moyennes et aussi chômeurs, retraités...
        "
        là on voit bien les idées de droite classique : moins de participation à la collectivité pour les atrons et les plus riches , puisque l’IR augmente proportionellement aux revenus ( les plus riches payent proportionnellement plus ), et épargne les personnes sans revenus ou à faible revenus.
        Par contre quid de al TVA quelle plombe les ménages les plus pauvres et touche peu les riches ?

        Bref une bonne politique de droite, en faveur des plus riches.


      • Baasiste 2 27 août 2014 19:22

        L’impt sur le revenu touche les smicards et la tu as pris qu’un bout du programme en occultant le reste... En effet un projet de droite est pas totalement vs les riches mais je lai montre la majorite des positions de JM le pen etaient anti riches. Egalite republicaine= imposer aux gens l’education uniforme du regime, le cheque scolaire finance a chacun ce qu’il veut avoir comme ducation, egalite. Et liberte, le chque scolaire aide les pauvres a paye leur ducation.


      • L.F. L.F. 27 août 2014 19:37

        @ Baasiste 2


        Pour info, le chèque scolaire et la privatisation de l’éducation était une des grandes idées de Milton Friedman, et le premier à l’avoir appliquées fut... Pinochet, un dictateur.
        Pour que ça plaise à Friedman et à Pinochet, c’est que ça doit pas être si égalitaire et au bénéfice des plus démunis que ça, me semble-t-il

      • Baasiste 2 27 août 2014 22:09

        Milton etait pour l’allocation universelle donc les tenants alter mondialistes de a sont liberaux. Hitler Mussolini Staline pol pot aimaient l’enseignement publique.


      • epicure 28 août 2014 18:03

        @Par Baasiste 2 (---.---.---.13) 27 août 22:09

        tu oublies de signaler que mussolini a imposé l’enseignement religieux dans les écoles publiques.


      • Baasiste 2 28 août 2014 18:15

        En Angleterre aussi on ne fait que etudier la religion on oblige pas a la suivre on dit pas que c’est vrai, cours d’histoire point.


      • foufouille foufouille 23 août 2014 11:13

        je veut le même livre sur les autres partis.


        • Pere Plexe Pere Plexe 23 août 2014 14:57

          ...écrivez le !


        • Le printemps arrive Le printemps arrive 23 août 2014 19:32

          Et on tirerai la même conclusion : ils sont tous des girouettes assoiffées de pouvoir adaptant leurs discours et parmi les consentants, certains adorent cela et en redemandent.

          Quelque soit le parti, ils veulent le pouvoir sur les autres pour en tirer le plus bénéfice pour eux, le problème n’est pas le FN, ni la solution.

          IL faut refuser que quiconque ait un pouvoir sur soi et accepter de ne pas en avoir sur les autres, pour cela il faut lever ses peurs et prendre le pouvoir sur soi-même avant tout.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 août 2014 06:33

          Le printemps arrive,
          « Ni Dieu, ni maître », en voilà une bonne idée !
          La dernière fois qu’elle a été prononcée, c’était en Espagne par les anarchistes espagnols.
          Ils ont refusé de prendre le pouvoir central à Madrid, ils ont été détruits par les communistes espagnols et Franco.


        • non667 23 août 2014 12:01

          encore un livre anti -fn ?
          si le pen avait volé un sucre étant petit on le saurait et il aurait été condamné par badinter ,dumas ....... taubira ! smiley smiley smiley


          • ecolittoral ecolittoral 23 août 2014 13:13

            Le clan Le Pen a un discours économique.

            Les autres clans de droite, de gauche, du centre aussi.

            Ils nous les sortent leurs discours économiques depuis des dizaines d’années et, bizarrement, quand on leur parle d’économie, emplois, chômage, ils nous répondent tous la même variante avec chacun sa petite touche pour faire semblant de se démarquer du voisin.

            Ne pas confondre discours économique (bavardages) et projet économique.


            • Pere Plexe Pere Plexe 23 août 2014 15:11

              C’est un fait que le FN à comme aucun autre parti évolué sur la question économique.

              Ultra libérale du temps de Jean Marie il est devenu étatiste interventionniste avec une forte connotation sociale avec Marine.
              Enfin ça c’est le discours officiel.Dans les faits impossible de savoir puisqu’il sont inaudible à l’assemblée nationale.
              Plus qu’une révolution idéologique c’est comme souvent l’art de se mettre dans le sens du vent électoral.De la même manière que l’islamophobie à avantageusement remplacé l’antisémitisme dans ce parti. 
              Sans jamais la moindre explication idéologique sur ces revirements.
              Le plus marrant ’ ?) est l’argument souvent avancé par les frontistes « le FN avait raison avant tout le monde » tant il à prôné tout et son contraire !
              Reste à chacun de choisir à quel moment il à, ou il aurait,eu raison...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès