• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Tennis : des Français indignes de leur nationalité

Tennis : des Français indignes de leur nationalité

Le 28 mai 2010, je publiais sur AgoraVox un article intitulé « L’incroyable cynisme de Tsonga  ». En cause dans ce billet l’insupportable arrogance du joueur et son scandaleux statut d’exilé fiscal. Un an après, rien n’a changé sur ce dernier point : Tsonga est toujours résident suisse comme le sont presque tous les tennismen français. Une réalité vécue comme une insulte, un crachat au visage par tous les démunis, par tous ceux qui, dans les classes populaires, galèrent au quotidien quand d’autres se gobergent sans vergogne...

 Seuls les naïfs peuvent croire que les joueurs de tennis français ont choisi la Suisse comme lieu de résidence officiel pour répondre à un irrésistible appel venu, dans une sonnerie de cor des Alpes portée par le foehn, vanter à leurs oreilles les charmes quotidiens de cette confédération aux quatre langues. Certes, les chocolats y sont excellents, les fromages savoureux, les vins gouleyants, la gastronomie réputée et l’horlogerie irréprochable. Tout cela sur fond de montagnes impeccablement dessinées, de glaciers immaculés, de lacs idylliques et de pelouses alpines parsemées de gentianes, d’ancolies et d’orchidées.

 Mais de tout cela nos joueurs de tennis n’ont que faire : seuls comptent leurs intérêts financiers et la possibilité de bénéficier de la très douce fiscalité helvétique*. Et tant pis si, en agissant ainsi, ces individus méprisables se soustraient à leurs devoirs de solidarité envers le pays qui les a formés, tant pis s’ils font symboliquement un bras d’honneur à leurs compatriotes, et notamment aux moins chanceux d’entre eux : ceux que les hasards de la vie ont jetés dans la maladie et le handicap, ceux qui vivent dans des logements indignes, ceux dont les offensives libérales ont contribué à accélérer la paupérisation, ceux qui n’ont rien alors qu’eux ont presque tout. Salauds de pauvres !

 Depuis quelques jours, ces Français indignes sont présents dans la capitale et s’entraînent avec détermination. Pas question pour eux de rater l’édition 2011 du tournoi de Roland Garros (22 mai au 5 juin), l’occasion pour eux de briller devant « leur » public du court central, essentiellement constitué de pipoles et de bobos friqués, venus là tout autant pour voir que pour être vus ; l’occasion, si tout se passe bien, d’encaisser un prix conséquent qui prendra le chemin des banques suisses, comme tous les gains publicitaires dérivés engrangés grâce aux résultats acquis sur le circuit international. Des gains dont le fisc français ne verra évidemment pas le plus petit centime, ces gens-là, habitués à utiliser les infrastructures routières et aéroportuaires, n’ayant pour autant pas la moindre intention de leur consacrer la moindre part de leurs gains, aussi dérisoire soit-elle.

 Interdits de Coupe Davis

 Des joueurs qui, en quête de gloire et d’un trophée prestigieux, croisent par ailleurs les doigts pour faire partie de l’équipe de Coupe Davis, autrement dit de l’équipe de France, clamant alors leur amour de la nation et leur attachement indéfectible aux valeurs du pays. Des joueurs qui, lorsqu’ils sont sélectionnés, chantent la Marseillaise la main sur le cœur et proclament devant micros et caméras leur fierté de porter le maillot frappé du coq. Des joueurs qui, en ces occasions, nous renvoient l’image écœurante de mercenaires cyniques et hypocrites dont le patriotisme affiché exclut toute contribution fiscale, toute solidarité avec ce qui fait la France et sa population, alors qu’ils ont, des années durant, bénéficié gratuitement des structures fédérales, encadrement technique et médical compris. Ces gens-là se conduisent comme de parfaits salauds !

 Faut-il, comme le réclame régulièrement un nombre croissant de Français, choqués par ce comportement, les déchoir de leur nationalité ? Il appartient au législateur, et à lui seul, de le dire. Mais à défaut d’une mesure aussi radicale, il en est une qui devrait, de manière évidente, s’imposer aux dirigeants de la Fédération française de tennis (FFT) : interdire désormais toute sélection d’un exilé fiscal en équipe de France. Sauf erreur ou changement récent de résidence, seraient ainsi exclus de la Coupe Davis ou de la Fed Cup (son équivalent féminin) : Marion Bartoli, Julien Benneteau, Arnaud Bœtsch, Arnaud Clément, Julien Escudé, Richard Gasquet, Paul-Henri Mathieu, Gaël Monfils, Florent Serra, Gilles Simon, Jo-Wilfried Tsonga, et sans doute quelques autres...

 En ces temps de déliquescence de la morale et de l’éthique, il en va de l’exemplarité des élites – fussent-elles sportives – et de leur capacité à servir de modèle aux plus jeunes, et notamment à tous les gamins de France auxquels des éducateurs dévoués et souvent bénévoles essaient, dans les clubs d’inculquer d’intangibles valeurs sportives et citoyennes. Á cet égard, quelques joueurs, mais surtout des joueuses, se tiennent fort heureusement à l’écart de la forfaiture majoritaire : Alizé Cornet, Marc Gicquel, Michaël Llodra, Nicolas Mahut, Pauline Parmentier, Pauline Pin, Virginie Razzano, Aravane Rezaï et sans doute quelques autres là aussi... Ce sont eux, et eux seuls, qui devraient avoir l’honneur d’être sélectionnés pour défendre les couleurs de la France. Et tant pis s’ils ne brillent pas du même éclat que les exilés fiscaux.

 En tennis, comme en sport de manière générale, l’important pour une nation ne devrait en effet jamais être de gagner à n’importe quel prix, mais de participer avec une sélection d’athlètes moralement irréprochables, de garçons et de filles dignes des couleurs qu’ils portent et conscients de l’exemple qu’ils donnent aux jeunes citoyens en devenir. Ce n’est, à l’évidence, pas le cas des exilés helvétiques, au pire gangrénés par la cupidité, au mieux conseillés par des agents sans scrupules ou des fiscalistes totalement étrangers à toute notion de morale. Aussi talentueux soient ces joueurs sur les courts, et certains parmi eux possèdent un formidable potentiel, ils ne sont finalement que de tous petits personnages, mesquins et minables. Et cela, c’est un formidable gâchis humain !

 Fergus

* Pour obtenir le statut de résident suisse et s’exonérer du fisc français, il faut pouvoir justifier de 180 jours de présence sur le territoire helvétique. En principe du moins, car les joueurs de tennis peuvent aisément contourner cette obligation en... incluant leurs tournées sur le circuit pro dans leur temps de résidence suisse !


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (101 votes)




Réagissez à l'article

158 réactions à cet article    


  • pingveno 23 mai 2011 10:09

    Moi qui croyais naïvement qu’ils allaient tous revenir en masse, attirés comme des mouches par le bouclier fiscal, la suppression de l’ISF, ...
    Euh non, je n’y ai jamais cru en fait. Mais les français si en votant Sarko...


    • Fergus Fergus 23 mai 2011 10:24

      Bonjour, Pingveno.

      « Les promesses n’engagent que ceux qui les croient » a-t-on coutume de dire, et c’est particulièrement vrai concernant Sarkozy, champion toutes catégories sous la Ve République des promesses fallacieuses ou contradictoires.

      Pour ce qui est des tennismen français, le rata fiscal suisse est beaucoup trop goûteux.

      Et j’invite ceux qui croiraient encore qu’ils sont allés s’installer dans ce beau pays pour ses paysages tirés au cordeau à observer que leur lieu de résidence est situé aux abords du lac Léman, très près (comme par hasard) de la frontière française. Aucun n’est allé s’établir dans les plus beaux sites suisses, du côté du lac des Quatre-Cantons, dans l’Oberland bernois, dans la vallée de Saas ou en Engadine. Allez savoir pourquoi...


    • titi 23 mai 2011 10:58

      « Moi qui croyais naïvement qu’ils allaient tous revenir en masse, attirés comme des mouches par le bouclier fiscal, la suppression de l’ISF, »

      Lors de la mise en place du bouclier fiscal ou du moins son adaptation par Sarkozy, il y avait eu un reportage sur M6 concernant les francais exilés fiscaux.
      Le reporter de « Capital » avait rencontré un francais résident en Suisse justement.
      Il lui avait posé la question « allez vous revenir ? » le gars avait répondu « non ». « Et pourquoi ? ». « Parce qu’à la prochaine alernance le mesure sera annulée »...

      Fallait pas être grand clerc...


    • velosolex velosolex 25 mai 2011 21:11

      La marseillaise ne vaut que pour le peuple. Ces gens là sont pour l’internanionale...Du fric. Néanmoins dans ce bling bling où vous avez raison de discerner la palme d’or à Tsonga, puisqu’il faut malgré tout séparer le bon grain de l’ivraie, rappelons le mérite d’un joueur comme Yannick Noah, qui a su prendre parfois des positions franches et dérangeantes, et avoir un position exemplaire dans le gala des enfoirés, en refusant une suite pour milliardaire, alors qu’il chantait comme bénévole pour les restos du cœur.
      Petit événement que certains mal à l’aise taxèrent de démagogue, mais qui classent la valeur d’un homme, autrement qu’au travers des cordes de sa raquette, et des chiffres de son compte en Suisse.


    • Fergus Fergus 26 mai 2011 19:42

      Bonjour, Velosolex.

      « L’internationale du fric », j’aime bien car cela résume bien le fond du comportement de ces petits messieurs.


    • Yoann Yoann 30 octobre 2012 12:25

      Même le coq sportif, notre marque de sport Française s’est exilée en Suisse dans un fond financier smiley


    • NEPNI NEPNI 23 mai 2011 10:11

      tant que l’on est dans l’idéologie individualiste ultra libérale, rien ne changera.
      Les valeurs d’une société dictent ses comportements.


      • Fergus Fergus 23 mai 2011 10:33

        Bonjour, Nepni.

        Vous écrivez « les valeurs d’une société ». Mais s’agit-il bien de la responsabilité de la société ou de celle d’une oligarchie qui impose sa propre vision sociétale basée non sur des valeurs sur de triviales considérations d’intérêt ?

        A cet égard, le mouvement en cours des « Indignatos » en Espagne est révélateur d’un rejet du système capitaliste amoral qui, durant des décennies, gauche et droite confondues, a privilégié les marchés à l’humain, la spéculation au travail, la voracité d’une minorité aux juste revendications des classes populaires. Puisse ce mouvement se propager à l’ensemble de l’Europe...


      • NEPNI NEPNI 23 mai 2011 11:13

        Tout à fait d’accord, le peuple se laisse mener par une minorité qui fait l’opinion et les grands choix de société, ça a toujours été ainsi dans l’histoire, vivement que ça change.

        Il y a une vraie carte inédite à jouer avec internet, enfin j’espère


      • Fergus Fergus 24 mai 2011 09:00

        @ Nepni.

        Que cela plaise ou non à nos gouvernants, l’outil internet est appelé à prendre une place de plus en plus grande dans la vie sociale et politique de notre pays. Ne pas comprendre cela serait s’exposer à de graves déconvenues car le train en désormais en marche...


      • COVADONGA722 COVADONGA722 23 mai 2011 10:13

        bonjour Fergus

        yep il y a un innénarable skecth de canal plus ou un groupe d’acteurs se deguisent en supporters suisses et vont dans un authentique tournoi soutenir l’equipe de"France’ tennistique si vous pouviez voir le regard merdeux de ces millionnaires qui pour la plupart
        on été formé par les federations sportives françaises avec leurs dévoués bénévoles et nos deniers !

        cordialement :Asinus


        • Fergus Fergus 23 mai 2011 10:41

          Salut, Asinus.

          Merci pour le tuyau, je vais essayer de trouver la trace de ce sketch dont j’ignorais l’existence. Sûr que nos exilés ont dû fort peu apprécier ce genre d’initiative car, d’une manière humoristique mais foncièrement caustique et dénonciatrice, elle leur met le nez là où ça pue !

          Cordiales salutations.


        • HELIOS HELIOS 23 mai 2011 10:19

          Tres simple, l’inscription a un tournoi officiel doit se faire accompagné, outre la licence, d’un reçu des services fiscaux du pays du sportif qu’il represente ! ... vous voulez representer la France ? vous devez etre français et payer vos impots en France !

          Dans le cas de votre article, Tsonga ne pourra pas l’obtenir, puisqu’il n’est pas resident, ou alors, il prend sa license sportive en Suisse et reprentera ce pays. Evidement, reconnaissons qu’une telle proposition n’a que peu de chance d’aboutir, les Suisses ne voulant problement pas de Tsonga...


          • Fergus Fergus 23 mai 2011 10:47

            Bonjour, Hélios.

            En réalité, il est mpossible de mettre en place une telle exclusion dans les tournois car il s’agit là d’épreuves individuelles qui n’engagent pas les fédérations au titre de la participation (sauf cas avérés de dopage).

            Mais refuser à tout joueur expatrié fiscal les accès aux infrastructures fédérales et à toute forme de sélection en equipe de France de Coupe Davis ou de Fed Cup devrait être une priorité absolue dans le cadre d’un respect élémentaire de l’éthique. J’aimerais d’ailleurs avoir l’avis de Chantal Jouanno sur ce problème.


          • PtitLudo PtitLudo 23 mai 2011 10:28

            Boycott de tous les sports pros, y compris la coupe du monde de rugby, la dernière ayant été une vaste mascarade politico-sportive avec l’épisode de la lecture de la lettre de Guy Mocquet dans les vestiaires avant un match.


            • Fergus Fergus 23 mai 2011 10:52

              Bonjour, PtitLudo.

              Les sports professionnels sont de facto de plus en plus gangrénés par le fric, le dopage, les magouilles et tout un arsenal de conduites anti-sportives.

              Malheureusement le rugby n’échappe pas à la règle, et le comportement de Laporte n’a en effet rien ajouté à la gloire de ce sport, bien au contraire. Je le regrette d’autant plus qu’il s’agit là d’un sport magnifique et très formateur.


            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 23 mai 2011 10:37

              Salut Fergus,


              Contre ces exilés fiscaux,( sportifs show-biz) pas besoin de législateur, ... juste un boycott pur et simple.. et basta.


              Au fait qui a dit : « les français sont des veaux ».. perso je rajoute .. et des moutons !! 


              @+P@py


              • Fergus Fergus 23 mai 2011 10:56

                Salut, P@py.

                Hélas, le public n’est pas près de boycotter : jamais les spectateurs n’ont été aussi nombreux dans les stades de football ou au bord des routes du Tour de France, malgré les scandales financiers ou de dopage. Dur de lutter contre des habitudes compulsives, et l’addiction au sport, aussi vérolé soit-il, en est une...

                Cordiales salutations.


              • velosolex velosolex 25 mai 2011 21:17

                C’est sur, le peuple aurait la puissance, s’il le voulait
                Imaginez un monde où les supporters arrêtent tout à coup de crier, désertent les stades, et le bord de la route le long du tour de France.
                Des champions évoluant tout à coup dans le silence, avec plus personne pour les regarder.
                Et la télé éteinte, pour enterrer l’événement.
                Une révolution silencieuse, qui ne ferait pas un mort, et qui serait parlante !


              • Fergus Fergus 26 mai 2011 19:45

                @ Velosolex.

                Malheureusement, le rêve passe, et l’on se retrouve tout bête tandis que les pompes à fric continuent leur sale boulot.


              • jymb 29 mai 2011 10:51

                Tout à fait d’accord, ce néant ( foot, tennis et autre) n’existe que dans la mesure ou des a-neuronaux se plantent devant la télé er perdent leur temps et leurs fonds de poche pour les engraisser


              • Yohan Yohan 23 mai 2011 10:37

                Jusqu’à quand va-t-on se répandre en jérémiades sur les magots qui partent en Suisse ? Soit on règle une bonne fois pour toute la question de l’harmonisation des fiscalités entre pays qui ont des frontières communes, soit on la ferme. La Suisse propose une fiscalité attrayante et alors ? Il faut être cohérent, si on veut toujours plus d’impôts, il faut accepter d’en payer le prix.


                • COVADONGA722 COVADONGA722 23 mai 2011 10:52

                  yep Yohan , c’est un autre débat à mon sens , présentement on parle de gens qui
                  ont choisis un pays pour le portefeuille : légal mais moralement « a mon sens répréhensible » et qui porte les couleurs d’un autre pays ce qu accessoirement augmente la valeur marchande qu’ils planquent ailleurs.
                  Cela releve quasiment de la double allégeance mon cher, celle du coffre et celle du drapeau !  smiley


                • Fergus Fergus 23 mai 2011 11:00

                  Salut, Yohan.

                  Tu te trompes de combat : il ne s’agit pas là de gens qui choisissent d’aller vivre en Suisse, fut-ce pour des raisons fiscales, mais de joueurs qui utilisent un artifice pour ne pas payer leurs impots en France en imputant leur temps de tournée (les mois durant lesqules ils ne sont pas en Suisse) sur leur pseudo séjour helvétique. Rien à voir par exemple avec les footballeurs qui jouent en Espagne ou en Angleterre et paient normalement leurs impôts là où ils vivent.

                  Bonne journée.


                • Fergus Fergus 23 mai 2011 11:05

                  Bonjour Orion.

                  Le cas des joueurs de tennis est pire que celui des pipoles : voir à cet égard ma réponse à Yohan.

                  Quant à s’interdire de gagner, où est le problème ? Ancien éducateur de jeunes footballeurs, j’ai toujours privilégié la moralité des joueurs à la recherche de victoires, et cela quel que soit le prix à payer. Je ne conçois pas le sport autrement.


                • Madoff Madoff 23 mai 2011 12:00

                  Heu on ne gagne rien de toute façon :) jte rassures ...


                • Rajco 23 mai 2011 10:49

                  J’ai réussi à continuer à lire l’article en dépit du style poussif annoncé dès l’introduction (l’histoire du fœhn et du Cor des alpes a failli avoir raison de ma curiosité ...).
                  Sur le fond je suis navré de tant de naïveté à dénoncer un comportement finalement tout à fait normal.
                  En dépit de leur nationalité, ces sportifs sont en déplacement la grande majorité de l’année. Quand la question se pose de savoir ou se domicilier, je vois mal comment peut-on leur reprocher de choisir d’éviter l’enclume fiscale française, même/surtout avec leurs revenus confortables.
                  Au fond, qui cela dérange t’il vraiment ? ... Des idéologues gauchistes à la retraite qui n’hésitent pas à calomnier et insulter des personnages publics ?

                  Et si on essayait de comprendre plutôt pourquoi des entrepreneurs français préfèrent investirent en Belgique, créer des entreprises et donc des emplois dans ce même pays plutôt qu’en France ? Et si on se posait des questions réellement de fonds plutôt que de déverser tout son fiel sur une poignée de Tennisman (moins d’une dizaine) qui ne changent absoluement pas la donne ?


                  • titi 23 mai 2011 11:02

                    ++++++++++++++++


                  • Fergus Fergus 23 mai 2011 11:11

                    Bonjour, Rajco.

                    Sincèrement désolé de vous avoir ennuyé avec mon style poussif.

                    Cela dit, vous mélangez tout : il n’y a strictement rien à voir entre un entrepreneur qui préfère s’installer et investir à l’étranger et un joueur de tennis. Le premier exerce un choix que l’on peut discuter mais qui s’appuie sur des arguments que l’on peut juger raisonnables.

                    Ce n’est pas le cas de tennismen qui, eux s’exonèrent de la fiscalité française de manière artificielle. Notez bien que j’estime qu’ils sont libres de le faire et que leur participation aux tournois ne doit pas être remise en question (ce serait d’ailleurs juridiquement impossible). Ils n’ont en revanche rien à faire en équipe de France, je ne dis pas autre chose, et je ne pense pas déverser de fiel en écriavnt cela...


                  • Rough 23 mai 2011 10:56

                    Ils ont raison, mille fois raison d’avoir quitté notre belle dictature fiscale....Toujours plus d’impôts pour engraisser une armée de fonctionnaires fainéants et grincheux, construire des giratoires inutiles, subventionner des syndicats fantoches et des clubs de foot professionnels....ou bien encore financer à fonds perdus un aéroport en Cis Jordanie ou reconstruire le palais présidentiel à Haïti....Aujourd’hui échapper à l’impôt est devenu le devoir de tout honnête homme....

                    Un petit détail quand même, c’est que même étant résident Suisse ces joueurs contribuent plus au budget de l’état que bien des français....Je vous rappelle que près de 50% des foyers fiscaux ne pas pas un centime d’IR...


                    • Fergus Fergus 23 mai 2011 12:17

                      Bonjour, Rough, et merci d’avoir participé, fut-ce en usant de clichés sur les fonctionnaires. Désolé de ne pas être d’accord sur le fond avec vous : payer des impôts est un devoir citoyen, en réalité la base même d’une démocratie qui fonctionne.


                    • Petitou Petitou 23 mai 2011 14:24

                      A Rough
                      Oui nous sommes 50 pour cent à être trop pauvres pour payer l’impôt sur le revenu malgré notre travail. Sans doute est-ce parce que les salaires ne sont pas à leur juste valeur.
                      Mais même les sans-abri payent la TVA à 19.6 !!!!!! Ce ne serait pas le plus gros revenu de l’État ? Elle se situe là la dictature fiscale. Alors n’allez pas dire que des « apatrides » contribuent plus que le dernier des pauvres au fonctionnement de notre pays.


                    • Fergus Fergus 23 mai 2011 14:31

                      Bonjour, Petitou.

                      Vous avez raison de le souligner : tout le monde paie plein pot la TVA, y compris tous ceux qui galèrent dans les classes populaires. Il est par conséquent indécent de faire croire que la moitié des Français échappe à l’impôt.


                    • jcbouthemy jcbouthemy 23 mai 2011 11:02

                      Il existe un moyen simple et relativement facile à mettre en pratique : s’appuyer sur la Constitution qui impose une égalité de traitement entre tous les citoyens.
                      Nos élus s’appuient sur la fiction d’un traitement distinct en fonction du lieu de résidence...Je pense qu’une QPC sur ce sujet confirmerait la supériorité du principe constitutionnel sur cette loi de circonstance.
                      A tous ceux qui crieraient à la volonté de spolier ces pauvres français, je signale que c’est ce principe qui est effectif aux USA. Chaque citoyen américain est obligé de déclarer et de payer ses impots aux USA avec pour résultat qu’il ne peut tirer aucun avantage fiscal en résidant à l’étranger.
                      Cela m’apparaitrait la moindre des choses d’autant plus lorsque l’on sait qu’ils seront représentés à l’assemblée nationale par des élus spécifiques qui ne manqueront pas de demander toujours plus d’avantages pour ces expatriés.
                      Il est vrai que lorsqu’il s’agit de défendre le fric, nos députés font bloc.


                      • Fergus Fergus 23 mai 2011 12:22

                        Bonjour, Jcbouthemy.

                        J’apprécie moi aussi le système fiscal américain car il a le mérite d’être clair, chacun étant libre de s’expatrier mais en sachant qu’il faudra alors être imposé également dans le pays de résidence.

                        Un tel système en France serait d’autant plus justifié que les services publics y sont plus nombreux et que tous les Français en bénéficient largement (en fait depuis leur naissance) avant de choisir une expatriation.


                      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 23 mai 2011 11:07

                        Bonjour Fergus.

                        Complétement d’accord. C’est édifiant.

                        + Une idée en passant. Plutôt que de parler « d’évadé fiscal » je serais tenté d’employer l’expression de « délinquant fiscal ». Pour les sbires de Sarkozy la guerre passe par la communication et se mène avec les mots. Aujourd’hui, un automobiliste qui oublie de boucler sa ceinture de sécurité est devenu un « délinquant routier » quand il était, avant, un « contrevenant ». Les syndicalistes sont des « partenaires sociaux », les démunis et les chômeurs, des « assistés ». Etc.

                        Employons les mêmes armes que le nabot. Sus aux « délinquants fiscaux ».


                        • Fergus Fergus 23 mai 2011 12:27

                          Salut, Peachy.

                          En réalité il existe plusieurs situations très différentes, entre ceux qui planquent de l’argent en Suisse sans le déclarer au fisc, ceux qui usent d’un artifice pour échapper à l’impôt en France et ceux qui choisissent de s’expatrier en allant effectivement vivre à l’étranger. Si les premiers sont de vrais délinquants, ce n’est pas le cas des derniers. Quant aux joueurs de tennis, il appartient à chacun de les désigner tel qu’il perçoit leur situation. Cela dit, et en confidence, « délinquants » me plaît bien.

                          Cordiales salutations.


                        • Yakaa Yakaa 23 mai 2011 19:26

                          En effet le langage est devenu un arme de manipulation massive particulièrement pernicieuse car le langage structure directement le cerveau.
                          Ces techniques étaient autrefois l’apanage des sectes telles que la scientologie, c’est aujourd’hui
                          une des techniques de manipulation favorites des mondialistes « ultra libéraux » (rien que ce terme « d’ultra libéraux »est un mensonge patent)

                          Soyons créatifs et inventons des termes qui marquent les consciences autant que l’inconscience.


                        • Mugiwara 24 mai 2011 00:53

                          excellent, je suis tout à fait d’accord. le pouvoir des mots en est arrivé où dans la journée a fait ses preuves avec une incroyable efficacité. on demandé pourquoi les français étaient racistes, mais en fait, ils parlaient des clichés, comme les noirs étaient les plus forts physiquement, les roms tous des voleurs de sacs, alors une bonne majorité des français disent serrer leurs sacs en les voyant, et ils ne se disent pas racistes, mais simplement, ils se fient aux clichés. les roms pourtant ne touche qu’une minorité de victimes, et l’heure est à diviser le pays pour mieux régner, en nous faisant détourner notre attention. c’est bien pour ça qu’il y a des révolutions, internet a bouleversé le monde. et ça va pas s’arrêter.... je suis d’avis qu’il faut dorénavant parler de ceux qui dirigent vraiment le monde, à savoir murdock, bush, la confrérie des je ne sais quoi, carrément comme une secte, comme tu viens de le dire. c’est tout pour eux, rien pour nous. mais bon, j’attends tranquillement que l’impatience gagne le pays, parce que ça va chier ici même en france. simplement, c’est grâce à nous tous qui faisons en sorte de faire ouvrir lesyeux de la réalité. les médias s’y mettent un peu juste parce que c’est la mode, mais il y aura toujours des puissants qui seront tentés de nous diviser, parce que tant qu’ils arrivent à se mettre plein dans les poches, pourquoi voulez vous qu’ils arrêtent ? 

                          c’est juste un concours de grosse bite, où les puissants jouent à celui qui a le plus de fric et pour se faire bien voir. ils sont atteints de la culte de la personnalité. d’ailleurs, les dictateurs sont les plus malades, au sens médical. je pense que l’oms doit déclarer les gouvernants et les riches de débilité mentale, que les philosophes doivent les qualifier de tueurs en séries, parce qu’ils ont le même mode opératoire, à savoir que l’argent est un trophée gagné au détriment d’un autre, comme on en voit souvent chez un tueur en série. 
                          on parle d’écologique, pour rendre plus propre la planète, mais il faut déjà commencé par nettoyer le cerveau pour lui donner la possibilité de mieux réfléchir, de plus réfléchir, plutot que de suivre comme des moutons. mais bon, ça va arriver, et ça sera ... magique. on pourra aller dans n’importe quel pays du monde, on pourra voyager par les terres, avec des voitures propres qui marchent peut etre au solaire, pour aller crécher chez l’habitant un soir ou 2 à chaque fois, que personne ne soit mis dehors, et surtout apprendre à nous en sortir face aux aléas climatiques qui font de plus en plus de catastrophes, à cause de la couche d’ozone en partie. bref, il faut nettoyer le cerveau, avant la planète, d’où l’expression, balayer devant sa porte. en fait, c’est d’abord balayer devant son cerveau, la porte vient ensuite et cette porte ne sera que le monde où tout le monde prendra conscience que sa mission sur terre est d’etre un homme meilleur que la veille pour se rapprocher de la perfection. j’ai bien avancé, je suis encore mollasson, mais j’aspire à des plus grandes ambitions personnelles, continuer à m’instruire, pour le plaisir et ceci afin d’aider les humains dont je fais partie. faisons prendre conscience qu’il n’y a pas de racisme, pas de xenophobie, que tout est purement inexistant, que ça n’est que des concepts pour nous diviser et que au contraire, il faut davantage universaliser les esprits, de faire à faire corps et que chacun puisse faire la différence grace à sa propre différence mais pour un but en commun : faire de la planète un paradis. c’est ici notre lieu d’habitation, montrez la voie aux autres, je sais que vous le savez, ça fait du bien de le dire. plus de liens, plus d’amour, plus de fraternité, d’égalité et de liberté. 

                        • Fergus Fergus 24 mai 2011 09:04

                          Bonjour, Mugiwara, et un grand merci pour ce long commentaire frappé au coin du bon sens.

                          Cordialement.


                        • Fergus Fergus 29 mai 2011 18:46

                          Bonjour, Robotix.

                          Vous avez raison de le souligner : il est scandaleux de constater que la plupart des journalistes restent sans réaction lorsque les politiques profèrent des énormités, de même qu’ils ne font pas leur boulot en laissant les membres du gouvernement débiter leur propagande sans en relever les contradictions ou les carences. Exemple : le schiffres du chômage, toujours réduits par les gouvernants à la seule catégorie 1, qui plus est en excluant les Français des Dom-Tom.


                        • criticaldistance 23 mai 2011 11:17

                          très juste, Fergus

                          il est possible de boycotter les marques qui financent ces mercenaires

                          exemple : Tsonga et les Kinder

                          si seulement 5% boycottent, le chiffre d’affaires de la marque diminue et la marque cesse de donner une part de son chiffres d’affaire à des imposteurs

                          le cas emblématique : l ’optique

                          boycott de Optic 2000 (le faux rocker), boycott d’Atoll (le faux navigateur et la bimbo), boycott de grand optical (coup de boule)

                          reste Krys ...

                          j’ai contacté Krys en les félicitant de ne pas payer ces people

                          ils ont dit que c’était une stratégie voulue

                          Fergus, il faudrait réécrire un article en listant les marques à boycotter

                          il faut cesser de payer la redevance, la redevance finance le mensonge éditorial (Duhamel, cas unique au monde, 50 ans qu’il lénifie et pontifie), des faux journalistes surpayés, et ce tournoi de tennis ...

                          la technique : faire acheter les écrans par un ami qui paie la redevance, la technique est connue, ou carrément se débarrasser de ce media médiocre

                          enfin et surtout : un ultimatum au PS

                          que les citoyens mettent des conditions à un vote PS, sinon ces ambitieux perdront


                          • Fergus Fergus 23 mai 2011 12:32

                            Bonjour, Crticaldistance.

                            Excellente idée, le boycott des marques qui utilisent l’image de ces joueurs indignes.

                            Je suis plus réservé sur la redevance (alternative à la publicité) : tous les téléspectateurs ne regardent pas les mêmes programmes et la redevance, si elle sert à financer les retransmissions d’évènements comme Roland-Garros, contribue également à créer des programmes de qualité, à l’image des contes et nouvelles de Maupassant.

                            Mais encore une fois la première idée est excellente, et je m’engage à la mettre en pratique.


                          • criticaldistance 23 mai 2011 11:17

                            et si le collectif sauvons les riches manifestait à Roland Garros quand ce Tsonga joue ...

                            cela serait repris partout


                            • Fergus Fergus 23 mai 2011 12:34

                              @ Criticaldistance.

                              Excellente idée, là aussi. Puisse-t-elle être entendue et donner lieu à des interventions dans la temple pipole.


                            • Fergus Fergus 23 mai 2011 12:40

                              Bonjour, Zubi, et merci pour votre commentaire.

                              Moi aussi, je pense que Tsonga est le pire de tous. N’oublions pas qu’il est parti en Suisse à peine ses premiers gains significatifs encaissés et cela alors qu’il a été le joueur en exercice ayant bénéficié dans sa carrière, et cela depuis qu’il n’était qu’un gamin, d’une totale prise en charge publique. sans les structures fédérales et le dévouement de l’encadrement, sans doute n’aurait-il jamais atteint le niveau qu’il possède actuellement. Ce type est une honte pour notre pays !!!

                              Cordialement. 


                            • criticaldistance 23 mai 2011 11:18

                              j’envoie cette idée immédiatement !


                              • judel.66 23 mai 2011 11:22

                                et si vous aviez beaucoup d’argent a placer  le placeriez vous en France..... ???????


                                • COVADONGA722 COVADONGA722 23 mai 2011 12:38

                                  bonjour Judel66 le fait que la loi les y autorisent et qu’ils choisissent de s’expatrier fiscalement releve de leur liberté je ne leur conteste pas .Ce que je leur conteste « c’est de ma liberté »
                                  c’est de persister a porter les couleurs d’un pays dont il refusent de partager le « fardeau »,
                                  apres le bien fondé de ce fardeau releve d’une autre discussion.
                                  D’ailleurs le sketch dont je parle plus haut ne leur reproche pas d’etre de mauvais français mais de pas s’assumer comme suisses !   smiley


                                • Fergus Fergus 23 mai 2011 13:21

                                  Bonjour, Judel.

                                  Il ne s’agit pas là de placer de l’argent, mais de contribuer par l’impôt à la solidarité nationale dans le pays où l’on est né et où l’on a bénéficié durant des décennies des infrastructures et des services publics.

                                  D’autre part, et contrairement à ce que pensez, il y a de nombreux investisseurs étrangers, qu’il s’agisse de personnes privées, de personnes morales ou de fonds souverains, qui continuent de faire confiance à notre pays. La France est même réputée chez les anglo-saxons pour ses services publics, ses infrastructures et sa qualité de vie (cf. études du cabinet d’audit international KPMG).


                                • Petitou Petitou 23 mai 2011 14:31

                                  La France est au deuxième rang mondial pour les IDE, c’est bien que notre beau pays doit avoir des atouts aux yeux des étrangers.


                                • Fergus Fergus 24 mai 2011 09:06

                                  Merci, Petitou, pour cette précision qui remet les pendules à l’heure.

                                  Bonne journée.


                                • COVADONGA722 COVADONGA722 23 mai 2011 12:28

                                  bonjour Calmos , vous dont j’apprecie « souvent » l’humour je vous invite à trouver
                                  cette vidéo à laquelle je fais référence plushaut , je crois me souvenir qu’il sagit de l’équipe « action discrete » .Je suis sur que vous en gouterez tout le sel !!!!!



                                  cordialement :Asinus


                                • Fergus Fergus 23 mai 2011 13:23

                                  Bonjour, Calmos.

                                  Ils ne reviendront que s’ils sont effectivement privés d’équipe de France. Et encore ne faudrait-il pas que leur voracité l’emporte sur l’envie d’étoffer leur palmarès.


                                • titi 23 mai 2011 11:27

                                  @L’auteur,

                                  Vous faites un article mais en fait vous ne vous êtes même pas renseigné sur le sujet.

                                  Concernant roland garos, soit le participant réside en France et il devra déclarer son gain dans son IR, soit le participant ne réside pas en France et il sera taxé à la source.

                                  Pour votre info, Boris Becker, citoyen allemand, résident à Monaco à l’époque, fait actuellement l’objet d’une procédure de redressement fiscal en france pour des gains au tournoi de Paris-Bercy...

                                  C’est l’origine du revenu qui prime. Pas la résidence... sauf pour l’ISF


                                  • Fergus Fergus 23 mai 2011 13:38

                                    Bonjour, Titi.

                                    Je vous crois bien volontiers cocernant Roland-Garros. Cela dit, je n’ai pas les mêmes informations que vous, merci de m’indiquer un lien. Qui plus est, le revenu des joueurs est constitué de multiples prix perçus, tout au long de l’année, dans des tournois qui n’obeissent pas aux mêmes règles. Et vous oubliez les très juteux contrats comerciaux liés aux produits dérivés et à la publicité.


                                  • Laratapinhata 23 mai 2011 11:39

                                    Avec ses sportifs de haut niveau, la France s’offre pas cher une publicité pour des valeurs qui, en réalité, ne convainquent plus grand monde...
                                    Il faut n’avoir jamais eu d’enfants sportifs pour ignorer que TOUT repose sur l’engagement et l’abnégation des familles dans le parcours juvénile de ces champions...

                                    Alors vos jérémiades hypocrites font rigoler...


                                    • Fergus Fergus 23 mai 2011 13:51

                                      Bonjour, Larapinhata.

                                      Sur le premier point (la publicité pour la France), vous avez entièrement raison. Permettez-moi pourtant de préférer, et de loin, les valeurs morales.

                                      Quant à ne jamais avoir eu d’enfant sportif, vous avez tout faux me concernant. Qui plus est, outre mes 32 années de compétition en football, j’ai durant plus d’une décennie encadré des jeunes footballeurs dont plusieurs ont intégré des centres de formation, et 2 au moins sont devenus professionnels.

                                      Reste l’« abnégation des familles » qui débouche trop souvent sur des comportements délirants liés à la volonté, le plus souvent des pères, de voir leurs rejetons réussir là où ils ont eux-mêmes échoué. Au point parfois de les pousser vers une grave dépression, tel ce gamin du Val-de-Marne sélectionné en équipe de France minime et qui, écoeuré jusqu’à la nausée, a tout plaqué du jour au lendemain alors qu’il avait d’énormes qualités de meneur de jeu. Ou encore cette affaire du père qui, au tournoi de Tarbes (les Petits As) il y a quelques années, avait intoxiqué les adversaires de son gamin à l’aide de bouteilles d’eau trafiquées !


                                    • Laratapinhata 23 mai 2011 18:33


                                      Indigne de sa nationalité ? Moi je pense que c’est la France qui est indigne de ses sportifs, de haut niveau ou pas.

                                      Si vous aviez entre les mains les programmes du CNED, primaire, vous seriez effarés de la place que les succès sportifs occupent pour persuader nos enfants que la France est vraiment une grande nation avec de si grands champions... et pour ce qui est de notre image à l’étranger , pareil..= la voilà la publicité gratuite que la France se fait sur le dos de ses Sportifs.

                                      Je ne connais pas le foot, mais mes enfants sont escrimeurs et  judokas... Ma fille est douée en compétition, et bien tout l’effort repose sur nous . La France en récoltera peut-être le fruit , si ma fille persévère et se hisse dans la compétition internationale, mais elle n’aura rien investi dans sa formation...

                                      J’encourage les jeunes sportifs doués autour de moi, parce qu’un titre junior, peut leur permettre d’intégrer une Université américaine , au lieu de végéter en France,sans bourse sérieuse, dans des filières médiocres avec des débouchés minables.

                                      PS : Quand on voit la vie du maître d’arme de ma fille, Champion Olympique, Champion du Monde, Champion d’Europe je vous affirme que la France est indigne de ses sportifs.

                                      Alors si les tennismen, qui gagnent du fric, préfèrent s’expatrier : tant mieux ! Ils vengent les autres.


                                    • Fergus Fergus 23 mai 2011 19:12

                                      @ Laratapinhata.

                                      Je n’enlève rien à ce que j ’ai écrit sur les tennismen tant ils se montrent effectivement indignes pour la plupart d’entre eux. Encore que cela puisse peut-être se soigner : Michaël Llodra est revenu en France après avoir été quelques années résident suisse. Mais il reste le seul repenti.

                                      Je ne connais pas grand chose aux milieux du judo et de l’escrime : mon fils avait commencé le premier puis arrêté à force d’avaler de la poussière en lieu clos sur les tatamis ; quant au second, je n’ai eu comme contact avec lui que la connaissance d’une veuve de ce sport, Mme Touzard, dont le mari, décédé après un assaut à la fin des années 50, a laissé son nom a un challenge.

                                      Ces anecdotes mises à part, vous avez raison : la plupart des éducateurs de ces sports sont des laissés pour compte, du moins lorsqu’ils ne sont pas encartés à l’UMP. Encore escrime et judo sont-ils bien traités comparés à d’autre sports encore plus confidentiels. La faute à une couverture médiatique inexistante hors des JO et de Championnats du monde, et à un intérêt du public lui aussi inexistant hors de ces périodes. Peut-être faudrait-il des aides plus importantes de la part des pouvoirs publics ? Mais hormis une petite structure autour du DTN, il n’y a généralement rien ou presque.

                                      Bonne soirée.


                                    • HELIOS HELIOS 23 mai 2011 20:29

                                      ... j’ai quand même un probleme avec ce type de discours : « la France n’est pas digne de ses sportifs... »

                                      La france n’a pas a etre digne ou pas de ses sportifs ! la France, qui represente une communauté d’objectifs, decide d’une education pour ses enfants dans un cadre de libre arbitre, c’est a ditre que ceux qui se sentent capables et/ou le sont reellement peuvent s’appuyer sur des structures peut etre insuffisantes certes, mais existantes.

                                      a l’age qui convient, apres une selection plus ou moins naturelle et une competition entre ceux qui veulent acceder au niveau national, les sportifs français dans le cadre de leur choix (amateurs/professionnels) peuvent etre amenés a representer le pays. C’est eux qui doivent respecter les choix fait par les instances administratives et sportives nationales et naturellement s’y plier. Jany Longo n’a pas voulu les pedales de l’equipe de France, elle a bien fait de partir, même si son niveau de performance etait excellent.

                                      Tsonga ne veut pas resider, ni payer ses impots en France, il ne respecte pas le pays qui lui a permis d’exister (sportivement) tant pis pour lui, je pense qu’il doit degager de la representation nationale

                                      Le fait que les entraineurs crevent de faim n’est pas du a la representativité mais a la desorganisation et au bling bling apporté a un systeme qui fonctionne parfaitement. Le vedetariat et ses consequences sont mauvais pour toute la societe, et c’est par ce type de raisonnement (la france ne merite pas ses sportifs) qu’on inverse les valeurs. : Les sportifs dont on parle ne meritent pas de porter le maillot de la France.


                                    • Laratapinhata 24 mai 2011 11:58

                                      Les victoires internationales des sportifs français entrent dans une politique de propagande : le fameux « rayonnement » planétaire de la France ...mais les Champions n’en reçoivent aucune reconnaissance...

                                      Quand l’élite du sport Français en fin de carrière , n’a aucun statut et se retrouve avec un revenu précaire, qui au mieux est celui d’un instit, pour des charges de travail incomparables : disponibilité trois jours par semaine pour accompagner les jeunes à des compèts partout en France et à l’étranger, moi je dis que la France est indigne...

                                      Regardez le parcours professionnel des Champions étrangers...

                                      La République du mérite est un mensonge , par voie de conséquence le rayonnement international de la France pâlit, de génération en génération .
                                      Dans la dernière campagne présidentielle de 2007, il a été dit que chaque année des tas de jeunes Français, leur seul diplôme en poche, passent la frontière pour aller construire leur avenir ailleurs.
                                      Libre à vous de défendre le modèle français, ceux qui ne sont pas d’accord vous le laissent.


                                    • HELIOS HELIOS 24 mai 2011 16:03

                                      Vous inversez encore les choses... ce n’est pas la France qui recupere une notoriété que vous dites palissante, mais les sportif français qui gagnent et qui beneficient du rayonnement du pays.

                                      ensuite vous dites : « Libre à vous de défendre le modèle français, ceux qui ne sont pas d’accord vous le laissent »

                                      Pas de probleme, ceux qui se sentent mal en France, ceux qui trouvent qu’il y a trop d’impôts, pas assez d’individualisme bref qui n’aiment pas sont parfaitement libres de se faire elire pour changer ces lois si les electeurs sont d’accords ... ou bien partir ailleurs, mettre leur talent au profit de pays plus « reconnaissants », on ne les regrettera pas, personne n’est irremplaçable !


                                    • Laratapinhata 25 mai 2011 01:30

                                      Aux dernières élections présidentielles, sur France Culture, des experts de l’économie chiffraient à 300 milliards d’euros, le manque à gagner induit par le départ de ces jeunes , qui montaient des entreprises florissantes à l’étranger...
                                      Pas de regret : en France, ils n’auraient rien fait...


                                    • Laratapinhata 25 mai 2011 01:37

                                      Des sportifs qui bénéficieraient du rayonnement de la France ? Quel âge avez-vous ? IL vous arrive de franchir nos frontières ? Ailleurs que dans des pays en voie de développement ?

                                      Vous vivez sur des souvenirs, la réalité vous dépasse.


                                    • Rajco 23 mai 2011 12:02

                                      Cher Fergus,

                                      Je vous reconnait le mérite de faire l’effort de répondre à un grand nombre de commentaires.
                                      Je ne peux cependant accepter vos deux réponses :

                                      1/ Je mélangerai tout...
                                      Au contraire, je parle du fond du problème : la pression fiscale dans son ensemble qui pousse dix tennismen à aller s’installer en Suisse comme de nombreux (en bien plus grand nombre) entrepreneur, qui préfère payer leur impôts sur le REVENU en Belgique et donc créer leur entreprise dans ce même pays étant entendu également que la pression fiscale sur les ENTREPRISES est bien moindre.

                                      2/ Vous ne déverseriez pas votre fiel ...
                                      Ces trois assertions extraites de votre article démontrent pourtant le contraire :
                                      - « ces Français indignes »
                                      - « Ces gens-là se conduisent comme de parfaits salauds ! »
                                      - « ils ne sont finalement que de tous petits personnages, mesquins et minables »


                                      • Fergus Fergus 23 mai 2011 13:58

                                        @ Rajco.

                                        Sur le premier point, je vous renvoie à ma réponse à votre premier commentaire : on ne peut comparer ces deux situations car elles sont fondamentalement différentes, les joueurs de tennis trichant de facto dans leur imputation des tournées planétaires à leur résidence suisse.

                                        On ne peut parler de « fiel » concernant mon article, ce mot étant synonyme d’aigreur ou d’animosité. Des sentiments qui me sont étrangers, contrairement à la colère concernant certaines situations ou certains actes, et c’est précisément de colère qu’il s’agit ici.

                                        Bonne journée.


                                      • Tiberius Tiberius 23 mai 2011 12:45

                                        Au nom de quoi Tsonga devrait-il partager son argent avec les Français ?

                                        Vous parlez de la France comme s’ils s’agissait encore d’une patrie aimante à qui ses citoyens devraient gratitude. La France est un pays où des Français SDF peuvent crever de faim et de froid en hiver pendant que des clandestins sont logés à l’hôtel. Ce pays n’est aujourd’hui qu’une zone économique sans identité ni valeurs propres en lesquelles ont pourrait se reconnaître et que l’on pourrait vouloir défendre. 

                                        Donc, dans le plus parfait respect de l’individualisme prédominant dans ce pays, Tsonga a librement choisi de vivre dans une autre zone économique où il peut jouir d’un meilleur cadre de vie à un moindre coût fiscal.

                                        Quel raison aurait-il d’avoir des remords ?

                                        Qui plus est, Tsonga vivant en Suisse, il ne profite pas des infrastructures et services payés par le contribuable Français et n’a donc aucune obligation même morale de participer aux dépenses.


                                        • criticaldistance 23 mai 2011 12:54

                                          inversement, un SDF français qui souhaiterait éviter l’hiver en résidant aux Emirats Arabes serait-il accueilli avec toutes les aides ?

                                          évidemment non !


                                        • Fergus Fergus 23 mai 2011 14:05

                                          Bonjour, Tiberius.

                                          Vous avez raison : il y a énormément à faire en France pour que toute la population soit traitée avec humanité, équité et respect. Mais ce n’est pas en approuvant, comme vous le faites, les comportements égoïstes que l’on pourra améliorer les choses. Qui plus est, vous savez fort bien que cet exil fiscal n’est possible qu’à une toute petite minorité de personnes. Un exil fiscal qui revient de fait pour ceux qui ont choisi cette voie à se retourner au dernier moment vers les précaires restant au pays pour leur faire un bras d’honneur. Nous n’avons manisfestement pas les mêmes valeurs !

                                          Quant à Tsonga, il ne vit, effectivement, pas plus en Suisse qu’en France, et sans doute beaucoup moins !


                                        • sisyphe sisyphe 24 mai 2011 11:47

                                          Par Tiberius (xxx.xxx.xxx.74) 23 mai 12:45

                                          Au nom de quoi Tsonga devrait-il partager son argent avec les Français ?


                                          Il ne s’agit pas de "partager son argent avec les Français ; il ne le partage avec personne. Il s’agit tout simplement, en tant que citoyen français, de payer les justes impôts dus à ses revenus ; ce qui ne ferait que restituer au pays qui l’a formé, une partie des frais engagés pour sa formation. 

                                          Et de l’empêcher de porter le maillot d’une nation qu’il a fui, uniquement pour des raisons d’évasion fiscale. 

                                          Fergus, entièrement d’accord, et également avec Peachy : ce sont des délinquants fiscaux, contre qui devraient être engagées des procédures. 

                                          Cet espèce de petit connard de Tsonga, qui se la pète, alors qu’il n’a jamais rien gagné d’important au niveau international, devrait être à jamais exclu de l’équipe de Coupe Davis, et basta ! 



                                        • Fergus Fergus 24 mai 2011 11:57

                                          Bonjour, Sisyphe, et merci pour ce soutien.

                                          Les tennismen exilés fiscaux sont indéfendables, et plus encore Tsonga qui, malgré les nombreux avantages dont il a bénéficié, est parti très tôt, le majeur levé vers ceux qui l’ont élevé, formé, vers tous ceux qui ont permis son ascension. J’ai parlé de minables, il en est un archétype !

                                          Cordiales salutations.


                                        • Laratapinhata 24 mai 2011 14:08

                                          Et bien il n’a jamais rien gagné d’important, mais il gagne sa vie...par les temps qui courent, c’est déjà ça !


                                        • Ruut Ruut 23 mai 2011 12:57

                                          Trop d’impots tue l’impot.
                                          En France la pression fiscale est trop grande.


                                          • Fergus Fergus 23 mai 2011 14:18

                                            Bonjour, Ruut.

                                            Excusez-moi de vous le dire ainsi, mais cet argument relève de la tarte à la crème, une bonne vieille tarte à la crème libérale.

                                            Je m’explique (de manière très schématique) :

                                            Il y a d’un côté des pays comme la France ou les pays scandinaves dans lesquels la pression fiscale est relativement élevée mais où il existe en échange des services publics gratuits (éducatif, hospitalier, etc.), des logements sociaux et des transports partiellement subventionnés.

                                            il y a d’un autre côté des pays où, sur le modèle anglo-saxon, la majorité des services et des infrastructures sont payants plein pot.

                                            Conclusion : ce débat sur la pression fiscale n’a d’intérêt que si l’on peut démontrer qu’à revenu égal, les dépenses contraintes (école, santé, logement, transport) sont moindres dans un système que dans l’autre.

                                            Il suffit d’avoir vécu un temps en France et en Grande-Bretagne pour voir que le plateau de la balance pèse plus du côté britannique !

                                            Cordialement.


                                          • Laratapinhata 24 mai 2011 14:29

                                            A revenu égal... tout est dit..

                                            Et pour certaines catégories, ben dans la balance le système français pèse trop lourd... parce que ce n’est pas seulement une question de fiscalité, ça ne serait pas grave, mais de confiance... en l’avenir...
                                            Quand un pays est en perte de vitesse, quand on a compris que la collectivité ne tiendrait pas ses engagements, et qu’il n’ y a aucune perspective de redressement, on préfère ne compter que sur soi-même, et si on peut gagner beaucoup d’argent en quelques années (cas des sportifs) et en économiser beaucoup, on se sent plus à l’aise...


                                          • Fergus Fergus 24 mai 2011 16:59

                                            @ Laratapinhata.

                                            Nous aurons décidément beaucoup de mal à nous entendre si je ma réfère à votre dernier paragraphe : le but dans l’existence n’est pas, selon moi, d’empiler de l’argent mais de gagner décemment sa vie et, dans la mesure du possible, d’aider ses proches.

                                            Sur le premier point et les différences de modèles sociaux, mieux vaut sans doute être aujourd’hui encore français, malgré les agressions sarkozystes contre les droits des travailleurs, que britannique, dans un pays qui n’a plus ni industrie ni agriculture et a tout misé sur un secteur appelé tôt ou tard à imploser de manière spectaculaire : la finance !

                                            Bonne journée.


                                          • Laratapinhata 25 mai 2011 01:21

                                            Je veux bien souscrire à vos propos, mais s’il vous plait ayez l’amabilité de relire les miens : le problème de cette évasion fiscale est plus qu’une affaire de sous, c’est une affaire de confiance en l’avenir... j’ai dit que ceux qui s’en vont, ont perdu cette confiance , et qu’ils pensent ( à tord ou à raison) que la collectivité nationale française ne tient pas et ne tiendra plus ses engagements...
                                            C’est un constat.
                                            Il ne s’agit plus de gagner décemment sa vie, il s’agit d’assurer son avenir dans un monde incertain...


                                          • Fergus Fergus 25 mai 2011 10:35

                                            @ Laratapinhata.

                                            Quasiment aucune communauté nationale en Europe ne tient ses engagements et les perspectives sont plutôt sombres dans de nombreux pays. Le départ n’est donc pas conditionné par cela mais par le seul égoïsme.

                                            Bonne journée.


                                          • Laratapinhata 25 mai 2011 15:01

                                            Faux.

                                            Il est des pays qui ont une capacité d’adaptation que la France n’a pas... Dans quel autre pays a-t-on depuis trente ans la même génération aux affaires ? ceci explique peut-être cela. Quand je vois ce gros bouffi de Hollande ramener sa fraise avec des propositions qui datent d’avant-hier, j’ai plus envie de pleurer que de ricaner...

                                            Une population qui accepte en permanence des coups de canif dans le contrat social, n’est pas une population de citoyens, mais de sujets... Votre indifférence au quotidien des autres nations européennes (entretenue par le silence des media, ou pire leurs mensonges) est celle du plus grand nombre...
                                            Votre réponse peut s’exprimer simplement :« C’est comme ça... » et bien pour certains cette soumission est insupportable, et ce sont précisément ceux-là qui ne pouvant pas compter sur le plus grand nombre, préfèrent aller voir ailleurs. C’est la limite du système majoritaire : les minorités ignorées et méprisées se désengagent.


                                          • Fergus Fergus 26 mai 2011 19:49

                                            @ Laratapinhata.

                                            Sauf que, en Grande-Bretagne, Allemagne, Italie, Espagne et peut-être France en 2012, pour ne rester que sur les grands pays européens, les majorités ont volé, volent ou vont voler en éclats...


                                          • Yvance77 23 mai 2011 13:25

                                            Salut,

                                            Je vais modérer un poil ce billet. Et Dieu sait (et certains ici aussi) que je ne suis pas l’avocat de ces Français qui savent de quel côté est beurrée la tartine.

                                            Je suis de Monaco dans le sens ou j’y ai presque passé la majeure partie de ma vie. Et, ce phénomène ne touche pas que les Français qui eux vont en Suisse (il y a une raison pour laquelle on ne les trouve pas à Monaco mais bref...)

                                            Ici, ce sont les sportifs et, certains acteurs, qui viennent chercher la douceur du temps et ... fiscale. Ils sont un paquet à y vivre dans un relatif anonymat (les caméras et les flics aidant bien en cela).

                                            Ils ont des avantages encore meilleurs que dans certains pays d’Europe. Tout comme en Suisse l’on trouve aussi des exilés du porte-feuille bien garni autre que nos champions.

                                            En fait, ce sont surtout les paradis fiscaux qui n’ont jamais disparus contrairement à ce que cette enflure de Sarko veut nous faire croire.

                                            Dans la liste noire, on n’en compte plus que deux. Monaco, Andorre, Le Lichenstein, Le Luxembourg, San Marin, l’ile de Man ... aucun de ces petits paradis pour riches nécessiteux ne figurent désormais dans le feuillet des endroits ou, il ne fait pas bon vivre pauvre.

                                            Etonnant non !?


                                            • Fergus Fergus 23 mai 2011 14:23

                                              Bonjour, Yvance, et merci pour ces précisions.

                                              Comme je l’ai indiqué dans d’autres commentaires de ce fil, ce ne sont pas les exilés fiscaux en général que je vise dans cet article, chacun étant libre de vivre où il l’entend (comme le lui permet la constitution française en son été actuel) mais les joueurs de tennis qui déclarent vivre plus de la moitié de l’année en Suisse alors que c’est faux, les 180 jours de résidence helvétique n’étant atteints qu’en incluant les tournois de l’ATP tour.

                                              Cordialement.


                                            • Laratapinhata 24 mai 2011 14:39

                                              Cher voisin,

                                              Merci de rappeler indirectement à tous les Robespierre de ce topic, que déchoir les sportifs fiscalement incorrect de leur nationalité française, c’est leur ouvrir les portes de la résidence monégasque... parce qu’à Monaco , les Français sont les seuls résidents imposables ((excepté pour l’ISF))... mais un étranger ou un apatride non.
                                              A Monaco, les services publics sont impeccables ...
                                              Il y a des pauvres à Monaco... des pauvres monégasques. Pris en charge par la collectivité : logés, nourris etc...


                                            • Fergus Fergus 24 mai 2011 17:05

                                              @ Laratapinhata.

                                              Monaco est une survivance anachronique dont la survie n’est due qu’aux intérêts de l’oligarchie et de la jet-set. Nul doute que cette principauté d’opérette disparaîtrait définitivement s’il survenait un jour une nouvelle révolution dans notre pays, faisant de M. Grimaldi un pantin déchu.


                                            • Laratapinhata 25 mai 2011 01:04

                                              Peut-être mais ce serait contraire au Droit de l’Homme, au Libre Droit des peuples etc...

                                              Les Monégasques ont une langue, et constitue bien un peuple.

                                              Monaco n’existe en tant que paradis fiscal que parce que la France en profite . Largement. C’est une manière de drainer des richesses, sans en avoir l’air... Le Ministre d’Etat est français, nommé par la France, et tout est sous contrôle. Le PIB ( ou PNB) Monégasque est intégré dans le PIB français...La principale ressource de la principauté est la TVA reversée par la France, pas le casino, ni même le tourisme proprement dit...

                                              Qu’est-ce que le bon peuple français croit ? on conspue l’évasion fiscale de nos tennismen, par exemple, mais on attire tous les milliardaires, tous les oligarques à Monaco...
                                              C’est pourquoi je ne m’émeus pas de voir des gagne-petits comme Tsonga, essayer de se faire des écocroqs pour assurer leur âge mûr, , parce qu’en toute franchise il faudrait aussi se poser des questions sur les mouvements d’argent sur la Côte d’Azur, et pas seulement sur Monaco...

                                              Le prince Albert ne vous plait pas ? son peuple l’adore... il faut dire que touts les monégasques sont apparentés... sauf les conjoints naturalisés, évidemment..

                                              Oui, Monaco est anachronique, parce que dans le passé ce n’était qu’un rocher misérable, qui n’intéressait personne. Napoléon avait donné l’ordre à son armée de ne pas s’arrêter là, pour ne pas mettre la population très pauvre dans l’emabarras..D’après lui, les gens y étaient bien disposés, mais accepter leur hospitalité, c’était les condamner à crever de faim après.


                                            • Fergus Fergus 23 mai 2011 14:26

                                              Bonjour, Soulmanfred.

                                              Personnellement, les résultats sportifs me laissent indifférents. Ou plus exactement je me réjouis de la victoire d’un athlète que s’il m’est sympathique ou son comportement exemplaire, qu’il soit français, étranger ou martien...


                                            • Rough 23 mai 2011 13:57

                                              @Fergus....

                                              Je pense exactement comme vous que l’impôt est un des pilier de la République, avec la conscription, et bien avant le vote...

                                              Mais faut pas non plus dire n’importe quoi...Je suis moi aussi expatrié donc pas d’IR en France mais je contribue largement plus au budget de l’état que bien des foyers fiscaux....Parce que il n’y a pas que l’IR...il y a les taxes foncières, j’ai conservé plusieurs résidences en France, et les taxes d’habitation, rien que cela représente dans mon cas plus que l’IR d’un couple gagnant confortabvlement sa vie....Et il y a aussiTVA et TIPP, je gagne mon fric à l’étranger mais je le dépense en France....

                                              Alors dire qu’un expatrié, fiscal ou pas, profite du système sans y contribuer c’est un mensonge...

                                              Ensuite vous avez une bien curieuse vision de la République....Selon vous donc seuls ceux qui contribuent au système pourraient en profiter ?....
                                              Ne pourraient utiliser les services publics que ceux qui payent l’impôt ? Mais 50% des fraznçais ne le payent pas...Donc pas d’école ou d’hôpital pour eux ?....Peut-être proposez vous une utilisation des services publics modulable selon ce que l’on paye comme impôt....Je ne suis pas sur que cela corresponde à l’idfée que j’ai de la République...

                                              Une dernier point c’est qu’aujourd’hui le citoyen n’a plus aucun contrôle sur l’utilisation qui est faite des deniers de la République....si tant est qu’il n’ait jamais ce pouvoir...
                                              Ma formulation était un peu lapidaire mais elle est juste....

                                              On n’a jamais autant supprimé de fonctionnaires (centraux et utiles) pourtant leur nombre ne cesse de grandir à cause des roitelets de province qui pratiquent un clientélisme effréné en embauchant à tour de bras des inutiles (territoriaux)....L’on subventionne le PSG ou l’OM alors que ces clubs payent des millions pour 22 abrutis qui jouent à la baballe....l’on subventionne des syndicats pour qui à peine 5% des salariés ont votés, et ce en comptant la fonction publique...
                                              L’on subventionne des milliers d’association loi 1901, à telle point que le budget est incapable d’en dresser une liste, qui ne servent à rien d’autre qu’enrichir leur dirigeants....L’on vient de gaspiller plusieurs centaines de millions pour nanard....Rouen, une ville de moins de 150000 habitants entretient à grand frais un aéroport où aucun avion ne se pose...La liste est infinie !

                                              Et moi je m’arrange pour participer le moins possible à cette gabegie !


                                              • Paolini Paolini 23 mai 2011 14:26

                                                Merci à Rough d’avoir pris le temps de partager son point de vue ; je le partage dans les gandes lignes.

                                                Et moi je m’arrange pour participer le moins possible à cette gabegie !

                                                Moi aussi sauf que comme je ne gagne pas assez avec ma zic pour être imposable je le fais en faisant une grève de la consomation (je n’achète rien qui ne soit indispensable).

                                              • Fergus Fergus 23 mai 2011 14:55

                                                @ Rough.

                                                Encore une fois, et même si je serais plutôt favorable au système fiscal américain, ce ne sont pas les expatriés dans leur ensemble qui sont visés dans mon article mais les joueurs de tennis qui bénéficient de conditions particulières, à la limite de l’arrangement frauduleux du fait de leur organisation de vie.

                                                Qu’il y ait un meilleur contrôle de l’usage des fonds publics et une plus grande sévérité face au développement anormal de certaines collectivités, entièrement d’accord avec vous, d’où l’intérêt de promouvoir des jurys citoyens chargés, chaque année, d’entendre les élus rendre compte, point par point, de leur activité et de la tenu ou non des promesses de campagne, le PV d’audition étant publié dans la presse locale.

                                                Entièrement d’accord également avec la gabegie que représentent certaines subventions, mais on est là dans le subjectif et parfois dans l’approche épidermique. Ainsi lorsque vous mentionnez les clubs de football professionnels, savoir que ces clubs perçoivent des aides publiques me hérisse le poil, mais il est un fait indiscutable : cela fait parler des villes et, en terme de notoriété, coûte finalement moins cher que des cmapgnes de marketing.

                                                Bref, rien n’est simple !

                                                Bonne journée.


                                              • Paolini Paolini 23 mai 2011 14:39

                                                Tout ceci serait très vrai si on était tous égaux en droits et en devoirs.

                                                Mais certains sont « plus égaux que d’autres ». 

                                                Est-il équitable que le taux d’imposition ne soit pas les même pour tous ?

                                                Avec un taux unique ceux qui gagnent plus paient plus mais tout le monde paie pareil.

                                                Pour la petite histoire : si la création monétaire était entre la main de l’état, on pourrait supprimer l’impot sur le revenu !

                                                Plus de 100 millions d’€ sont dépensés chaque jour pour payer les intérets de la dette.

                                                Votre indignation (tout à fait sincère, je n’en doute pas) devrait peut-être cibler tout ces politiques complices de cette arnaque.


                                                • Fergus Fergus 23 mai 2011 16:38

                                                  Bonjour, Paolini.

                                                  Difficile problème que celui de l’imposition. L’idéal serait en effet que l’impôt soit le même pour tous, mais encore faudrait-il que les salaires soient correctement évalués afin que, l’impôt payé, chacun puisse vicre décemment, y compris les plus modestes des travailleurs. Bref, étant donné la mentalité des employeurs et les courants dominants libéraux, on est là dans l’utopie, et c’est bien dommage.

                                                  Quant à la TVA, elle est tout simplement l’impôt le plus injuste pour certains, et l’impôt le plus juste pour d’autres. Les deux courants de pensée ont des arguments :
                                                  - Les premiers affirment que cette taxation pénalise, en l’état actuel des revenus et de la fiscalité, les foyers modestes, ce qui est indiscutable ;
                                                  - Les seconds pensent que la TVA touchant uniformément chacun d’entre nous en fonction de sa consommation, il ne peut y avoir de taxation plus juste. Imparable en théorie, sauf que cela implique des salaires équitables, et surtout sous-entend que pauvres et riches dépensent la totalité de leurs revenus, ce qui n’est vrai que pour les classes populaires.

                                                  Un mot sur la dette, cette « épée de Damoclès » suspendue au dessus de la tête des futures générations. Il est urgent effectivement de réduire cette dette qui mange chaque année l’équivalent du budget de l’éducation nationale, et le prochain président devra impérativement s’y atteler. Mais comment faire confiance à Sarkozy qui, dans les trois postes où il aura eu à s’occuper de ce dossier, aura été le champion du creusement sous la Ve République, que ce soit comme ministre du Budget, ministre des Finances et président de la République ?


                                                • Paolini Paolini 23 mai 2011 20:16

                                                  Merci Fargus d’avoir pris le temps d’une réponse.

                                                  L’ensemble des politiciens est complice de cette arnaque (la création monétaire entre des mains privées) mais François Asselineau et Etienne Chouard proposent des solutions pour sortir des griffes de cette mafia. 
                                                  Leurs conférences et autre interviews sont très très intéressants et méritent d’être diffusés au plus grand nombre.

                                                • pat30 pat30 29 mai 2011 10:35

                                                  @ Paolini

                                                  Bonjour,
                                                  question totalement hors sujet : c’est un Stelling ?

                                                  Cordialement

                                                • Paolini Paolini 2 juin 2011 10:17

                                                  @ pat30 :

                                                  Bravo, quel oeil ! C’est un Staghorn de ’77
                                                  Pour l’entendre :

                                                • pat30 pat30 8 juin 2011 17:23

                                                  @ Paolini,

                                                  Merci j’ai écouté et je trouve super bien, même si mon truc c’est plutôt le bluegrass pur et dur ou l’harmonic selon Bill Keith et tout cela sur un Mastertone.
                                                  Bon d’accord le suis un peu sectaire, mais faut être un peu frappé ou maso pour jouer du 5 cordes, non ?
                                                  Cordialement.

                                                • Tiberius Tiberius 23 mai 2011 15:04

                                                  @ Fergus

                                                  Vous me dites : « Vous avez raison : il y a énormément à faire en France pour que toute la population soit traitée avec humanité, équité et respect. »

                                                  Eh bien non justement, il n’y a plus rien à faire ! 

                                                  La France qui entendait traiter ses citoyens avec humanité et respect appartient déjà au passé et les années qui s’écouleront l’éloigneront encore davantage de ce modèle bienveillant. 

                                                  Sachez qu’il y a des hommes puissants sur cette planète qui se sentent citoyens du monde et s’emploient à détruire l’idée même de citoyenneté afin de faire des nations de simples zones économiques ouvertes aux quatre vents, où les hommes vont et viennent à leur guise et s’y regroupent en communautés pour défendre localement leurs valeurs, leurs spécificités culturelles. Ces hommes puissants sont déterminés à tuer l’idée que vous vous faites de la France et leur bras est bien trop fort pour que vous puissiez l’arrêter. S’il le faut, ils plongeront sans scrupules ce pays dans une crise économique dévastatrice. Ils en ont le pouvoir et certains d’entre eux songent même avec froideur, que c’est peut-être la seule solution pour imposer aux peuples d’Europe leur point de vue.


                                                  • Fergus Fergus 23 mai 2011 16:44

                                                    @ Tiberius.

                                                    Je sais cela, mais je ne peux me résoudre à penser que tout est joué, et le modèle ultralibéral et cynique que vous évoquez en voie de gagner partout, en détruisant ce qui reste à détruire des modèles plus protecteurs et plus respectueux des personnes.

                                                    Je fais partie de ceux qui croient que, tôt ou tard, les choses vont bouger. En espérant que cela ne se fera pas dans la violence. Problème : nul ne sait jamais quand et comment se déclenchent les grands mouvements de progrès, le « printemps arabe » est là pour nous le rappeler.

                                                    Bonne journée.


                                                  • yehohanan 23 mai 2011 15:12

                                                    « Des gains dont le fisc français ne verra évidemment pas le plus petit centime »

                                                    Cette assertion est fausse, puisque les sportifs individuels payent leurs impôts là où ils gagnent de la l’argent. Dans le cas des tournois de tennis, l’impôt est prélevé à la source pour plus de simplicité (sinon en gagnant de l’argent dans 10 tournois situés dans 10 pays différents, il faudrait faire 10 déclarations). Par exemple pour Roland-Garros, le gagnant reverse 30 % de ses gains au fisc français (et peu importe sa nationalité). Après, il est vrai qu’il y a des avantages fiscaux à résider en Suisse (on peut fuir l’ISF, et les taxes sur les possessions sont plus avantageuses).


                                                    • Fergus Fergus 23 mai 2011 16:47

                                                      Bonjour, Yehohanan.

                                                      Vous avez raison pour Roland-Garros, mais je ne crois pas que cela vaille pour tous les tournois. Et surtout, comme je l’ai rappelé dans d’autres commentaires, le revenu des tennismen n’est pas constitué des seuls gains en tournoi, mais aussi, et très largement, des revenus commerciaux de la publicité et des produits dérivés.


                                                    • Fergus Fergus 23 mai 2011 16:49

                                                      J’ajoute à cela que l’ISF ne s’élèverait, dans la majorité des cas, qu’à quelques milliers d’euros pour ces tennismen exilés fiscaux !


                                                    • Laratapinhata 25 mai 2011 01:55

                                                      Donc ce n’est pas une affaire de sous...


                                                    • Fergus Fergus 25 mai 2011 10:41

                                                      @ Laratapinhata.

                                                      Bien sûr que si ! L’ISF n’est seul en cause, vous oubliez l’IR que ces joueurs auraient à payer plein pot en France sur l’ensemble de leurs revenus commerciaux ou sportifs gagnés dans des tournois non soumis au prélèvement à la base.

                                                      Merci de m’indiquer d’autrte part, si l’impôt n’est pas en cause l’originie de l’étrange virus qui pousse les tennismen français à s’installer dans le même territoire exigü entre Genève et Lausanne, là où où la culture locale fait surtout surgir des banques de terre !


                                                    • Laratapinhata 25 mai 2011 14:43

                                                      C’est une affaire de perte de confiance en notre avenir collectif...

                                                      Toutes les personnes qui voyagent , peut faire des comparaisons.. pas à notre avantage. C’est triste.


                                                    • LE CHAT LE CHAT 23 mai 2011 16:03

                                                      Bravo pour ce billet , il est en effet scandaleux que ces exilés fiscaux se disent français !


                                                      • Fergus Fergus 23 mai 2011 16:52

                                                        Bonjour, Le Chat.

                                                        Content que nous soyons d’accord sur ce constat : rien n’est plus choquant que des exilés fiscaux qui chantent la Marseillaise ou se drapent dans le drapeau tricolore alors qu’ils tournent le dos à la solidarité la plus élémentaire.


                                                      • Rough 23 mai 2011 16:24

                                                        @Fergus...

                                                        Je bénéficie du même avantage que ces joueurs car aujourd’hui je suis expatrié dans un pays proche (2 heures d’avion)....Et je soutiens leur position...

                                                        Je vais même aller plus loin...J’arrive à un âge où il est raisonnable de penser à organiser sa retraite, certes pas avant 15/20 ans,mais dans mon cas cela se prépare bien à l’avance ....
                                                        Compte tenu de la dictature fiscale qui règne dans notre beau pays je ferai tout pour partir en retraite en étant non-résident (pour « tricher » un max à mon unique bénéfice) non pas dans un « paradis fiscal » tant décrié mais dans un pays de merde genre Tchad, Guinée, Soudan...Là-bas tout s’achète, je le sais, j’y ai vécu et j’y travaille...et en dépit des conventions fiscales je souhaite bien du plaisir à l’employé de Bercy qui voudra m’y chercher noise...

                                                        La pression fiscale, au sens large, est telle que cela ne peut que décourager les honnêtes gens....

                                                        Je lis vos interventions, posts ou articles, avec plaisir, mais je dois vous dire que vous rêvez avec votre idée de « jury citoyen »...Contrairement à ceux d’Athènes nos citoyens sont en majorité de gros cons incultes et sans éducation, ne payent pas l’impôt, ne font pas le service militaire, et ne devraient donc pas voter...il suffit de voir qui ils ont élu....à leur image...

                                                        Chaque année la Cour des Comptes, et les Cours des Comptes régionales, que d’aucun voudrait abolir, présentent des rapports très détaillés....Ce ne sont pas des cons, bien au contraire, et rien se passe....Croyez-vous donc que Mme Michu et M. Nanard, tous deux Bac mois trois, font y faire quelque chose ?....

                                                        Je ne sais si je suis dans le subjectif ou l’épidermique, mais vous me semblez bien naïf....Une ville, une région, un département français doivent-ils faire parler d’eux ? Pour quoi faire ?...Attirer les investisseurs qui vont aligner 100 millions et créer 400 emplois ?....Pensez-vous réellement que le PDG de Toyota ne sache pas où est située Valenciennes ?....

                                                        Pensez-vous que Bordeaux, la ville dont ce tocard de Juppé est maire (ce con a atteint son niveau d’incompétence selon Peters..) , ait besoin de notoriété alors que ses vins sont connus jusqu’à Mars...Faire parler de soi lorsque l’on est un département, une ville ou une région, cela veut dire 250 à 800 KE de communication (dans communication y’a « nication »...) et subventionner Toyota pour employer 400 chti’mis débiles, consanguins, violeurs et alcoolos...dont Toyota se débarassera, à nos frais, dès que le retour sur investisserment sera consommé....





                                                        • Fergus Fergus 23 mai 2011 17:07

                                                          @ Rough.

                                                          Chacun est bien entendu libre d’agir comme bon lui semble, mais sur le plan fiscal, je crains que nous ne puissions trouver de terrain d’entente.

                                                          Je ne partage pas votre pessimisme sur nos concitoyens, ceux que vous qualifiez de « majorité de gros cons adultes et sans éducation ». Confrontés à un devoir civique, la grande majorité des personnes sait au contraire se concentrer sur le rôle qui lui est confié ; les jurys d’assises (j’ai déjà été juré) sont à cet égard assez bluffant car, à de rares exceptions près, les personnes tirées au sort mettent un point d’honneur à comprendre tous les enjeux, à en peser en conscience toutes les conséquences, y compris lorsque ni leur éducation ni leur parcours de vie ne les y a prédisposés. Votre vision est trop négative, me semble-t-il.

                                                          Pour ce qui est de la publicité pour les villes, on aborde là un vieux et vaste débat : en quoi cette publicité est-elle effectivement nécessaire ? Concernant des métropoles régionales, j’avoue ne pas avoir de réponse convaincante mais les faits sont là :chaque maire veut effectuer le maximum de bruit autour de sa ville et de ses activités, soit pour la faire mieux connaître lorsqu’elle est un peu effacée (ex : Lille, capitale européenne de la culture), soit pour faire oublier de manière « positive » ses déboires (ex : Marseille et sa gréviculture).

                                                          Un mot pour Bordeaux : le statut de la ville a changé grâce à la publicité faite, non autour de son club de football, mais autour de son classement au patrimoine mondial de l’Unesco. Un classement amplement mérité : cette ville est devenue l’une des perles de notre pays, et Juppé (pour qui je n’ai guère de sympathie moi non plus) y a joué un rôle déterminant, cela doit être dit.


                                                        • sisyphe sisyphe 24 mai 2011 11:59
                                                          Par Rough (xxx.xxx.xxx.190) 23 mai 16:24

                                                          @Fergus...

                                                          Je bénéficie du même avantage que ces joueurs car aujourd’hui je suis expatrié dans un pays proche (2 heures d’avion)....Et je soutiens leur position...

                                                          Je vais même aller plus loin...J’arrive à un âge où il est raisonnable de penser à organiser sa retraite, certes pas avant 15/20 ans,mais dans mon cas cela se prépare bien à l’avance ....
                                                          Compte tenu de la dictature fiscale qui règne dans notre beau pays je ferai tout pour partir en retraite en étant non-résident (pour « tricher » un max à mon unique bénéfice) non pas dans un « paradis fiscal » tant décrié mais dans un pays de merde genre Tchad, Guinée, Soudan...Là-bas tout s’achète, je le sais, j’y ai vécu et j’y travaille...et en dépit des conventions fiscales je souhaite bien du plaisir à l’employé de Bercy qui voudra m’y chercher noise...

                                                          La pression fiscale, au sens large, est telle que cela ne peut que décourager les honnêtes gens....

                                                          Trop fort ; un délinquant fiscal, qui ne pense qu’à sa gueule, qui a, manifestement du mépris pour le monde entier, qui avoue « tricher un max » ............. et qui vient, après, pleurer sur le « découragement fait aux honnêtes gens » ! smiley smiley 

                                                          Le parfait type du voyou libéral décomplexé ; de la graine d’oppresseur, qui vient donner des leçons de morale ! 

                                                          Il y en a qui n’ont vraiment honte de rien ; ça, on le sait, mais je t’assure que tu ne tiendrais pas ce genre de discours devant moi, sans prendre dans la gueule le revers de ton propre mépris, de ton égoïsme, de ton indignité, et de ta voyoucratie. 


                                                        • Rough 23 mai 2011 17:43

                                                          Pour Bordeaux vous avez tout à fait raison Juppé a changé la ville qui était dans le coma depuis 1945 et cet idiot de Chaban...Et je suis en train d’y installer ma famille....

                                                          A Bordeaux Juppé a atteint son niveau d’incompétence....Maire de Bordeaux c’est dans ses cordes...mais pas 1er ministre...Son carnet d’adresse a fait des merveilles et obtenu ce classement UNESCO..et c’est très bien.

                                                          Mais pour en revenir aux impôts Bordeaux est un bon exemple de notre désaccord....12 euros/an/m2 de taxe foncière et presque la même chose en taxe d’habitation parce qu’un cerveau chromé qui a fait l’ENA, mais jamais réellement travaillé de sa vie, a eu l’idée géniale de ravaler les façades des édifices publics aux frais des cochons de payeurs et a obligé, je dis bien obligé, les mêmes à refaire, à leur frais cela va sans dire, les façades des édifices privés....

                                                          Sans déconner vous pensez réellement que cela encourage le civisme ? Cette même ville qui dilapide chaque année une fortune en com pour que dalle car tout le monde boit ses vins ou utilise ses missiles....


                                                          • Fergus Fergus 23 mai 2011 18:44

                                                            Bonjour, Extra, et merci pour votre commentaire.

                                                            Il est effectivement urgent de prendre des mesures réelles et efficaces pour lutter, évidemment contre la fraude fiscale, mais aussi contre l’exil fiscal, particulièrement lorsqu’il s’appuie sur des artifices de déclaration.

                                                            L’« exit tax » peut - pourquoi pas ? - contribuer à dissuader les candidats au départ, à condition toutefois qu’elle ne soit pas purement symbolique.


                                                          • Henri François 23 mai 2011 18:35

                                                            Allons, allons Fergus, pourquoi uniquement pour les tennismen ? Et pourquoi cette divine et coléreuse surprise alors que cette situation existe depuis des lustres ? Sous les gouvernements de droite (les plus nombreux) et de gauche ?
                                                            Pourquoi ne pas mettre en exergue plutôt la dualité qui vit en l’homme ? le côté vil, profiteur qui cohabite avec « la main sur le coeur », l’honnêteté, le civisme ?
                                                            Les jeunes espagnols qui campent sur la place Puerta del Sol de Madrid ? Mais ils ne changeront rien. ils seront commes les autres, comme nous autres dans quelques années. Les plus riches d’entre eux, ceux qui auront réussi seront ressortissants suisses (du moins la plupart) et les autres continueront de galérer, bavant...d’envie.
                                                            J’ai vécu 68. J’étais plein de flammes. J’ai cru et j’ai été très ...déçu. Qu’en reste-t-il ? Dites-moi, qu’en reste-t-il ? Rien, nada, niente...Alors !!! ; 


                                                            • Fergus Fergus 23 mai 2011 18:54

                                                              Bonjour, Henri François..

                                                              J’ai moi aussi vécu mai 68 et - sans doute parce que je n’ai pas grandi ! - je reste habité par les mêmes indignations.

                                                              Pour ce qui concerne les tennismen - une colère en moi qui ne date pas d’hier -, je vous invite à lire les commentaires précédents, vous y constaterez que je ne les mets pas dans le même panier que les autres « exilés fiscaux » qui ont fait le choix, pas forcément illégitime, de vivre en Suisse.

                                                              Quant aux gens devenus sinon riches du moins très aisés, très peu choisissent de s’exiler pour des raisons fiscales. Normal, entre ceux qui ne veulent pas couper le lien étroit avec leur terroir (ou avec leur famille) et ceux qui entendent par le biais de l’impôt, rester solidaires avec leurs compatriotes. De la même manière que l’on peut peut être pauvre et vil, on peut également être riche et parfaitement estimable.


                                                            • Annie 23 mai 2011 20:11

                                                              Bonsoir Fergus,
                                                              J’ai lu votre article ce matin très tôt, mais j’ai attendu que quelqu’un dégaine avant de le faire. Comme personne ne l’a fait, ce devoir me revient. Je suis d’accord avec votre jugement sur les exilés fiscaux, mais je suis totalement opposée à ce que des critères soient établis pour distinguer un bon français d’un autre, ou de décider si un joueur peut porter ou non les couleurs de la France parce qu’il a choisi d’habiter un autre pays, quelle que soit la raison. Je ne porte pas particulièrement dans mon coeur ces joueurs, ou ces artistes qui refusent de payer la part d’impôts qu’ils devraient payer, mais ce n’est pas illégal. A nous de ne pas les encenser, mais ne demandons pas à l’état ou aux fédérations de sport d’établir des règles qui pourraient se retourner contre n’importe qui.


                                                              • Fergus Fergus 23 mai 2011 22:19

                                                                Bonsoir, Annie.

                                                                Il arrive parfois que l’on organise une fête dans un club. Chacun apporte son écot pour que la fête soit réussie. Que dirait-on si les 2 ou 3 joueurs les plus talentueux partaient avec de belles parts du gâteau pour les déguster à l’extérieur sans avoir cotisé ?

                                                                Se comporter comme le fait la majorité des joueurs de tennis de premier plan est à mes yeux tout aussi grave en matière de morale que d’adopter sur les terrains ou sur les courts des comportements anti-sportifs. Dans les deux cas, cela doit valoir mise à l’écart de la sélection nationale.

                                                                Libre aux tennismen qui souhaitent garder leurs chances de sélection de rester en France, personne ne les oblige à partir.

                                                                Cordialement.


                                                              • Annie 23 mai 2011 22:26

                                                                Il faut alors les traiter d’égoïstes mais pas de mauvais français. Il s’agit d’un sujet qui vous tient à coeur, et je le comprends, mais j’ai deux enfants qui ont la double nationalité, et je constate que ce retrait de la nationalité française devient de plus en plus acceptable selon les raisons invoquées.


                                                              • Fergus Fergus 23 mai 2011 22:33

                                                                @ Annie.

                                                                Je ne suis personnellement pas pour un retrait de nationalité qui serait en l’espèce une mesure excessive. Mais être sélectionné en équipe nationale, dans le respect des règles sportives de toutes les fédérations, est un honneur avant même d’être une reconnaissance du talent sportif. Certaines fédérations, non encore gangrénées par le professionnalisme ou les pressions commerciales, fonctionnent certainement encore comme cela, privilégiant l’exemplarité humaine et citoyenne des compétiteurs à leurs seuls résultats sportifs. Je ne demande pas autre chose.


                                                              • mordoric 23 mai 2011 20:19

                                                                Ca ne me gêne point que l’on s’exile pour des raisons fiscales que l’on soit membre d’une équipe « nationale » ou un citoyen français lambda.

                                                                En Belgique, nous avons beaucoup de français, à Bruxelles notamment, et ils ne viennent pas des banlieues françaises....enfin si mais ça ressemble à Neuilly alors.

                                                                Ici, cela concerne un français du futur à qui on a attribué une carte en plastique avec la mention « français » inscrite dessus. Et maintenant, qu’il a ramassé du fric, il s’installe en Suisse qui ne l’aurait jamais accepté sur son sol auparavant contrairement à la France « terre d’acceuil » au détriment des autres français.

                                                                Mais, il y a un autre cas, un de mes ex concitoyens, Johny Hallyday alias Johny Smets qui s’est exilé en Suisse pour raison fiscale également. Remarquez qu’il avait essayé de redevenir belge mais on l’a envoyé pèté malgré son sale fric. Faut jamais faire confiance à ceux qui se font naturalisé pour les avantages du pays d’acceuil et non par amour de la France. Un ça va mais des millions et c’est la guerre civile programmée dans le conglomérat « France ».


                                                                • Fergus Fergus 23 mai 2011 22:24

                                                                  Bonsoir, Mordoric.

                                                                  Le problème spécifique posé par les sportifs exilés fiscaux dans les conditions de nos joueurs de tennis vient de leur prétention à rester sélectionnables et à porter le maillot de l’équipe nationale alors qu’ils s’exonèrent de la fiscalité du pays qu’ils prétendent servir. la fiscalité est l’un des piliers de la citoyenneté et de l’appartenance à une nation. Ces gens-là n’en ont « rien à battre » pour parler trivialement !


                                                                • TSS 23 mai 2011 20:37

                                                                  A ce sujet JL Melenchon a parlé d’une possibilité que je ne connaissais pas  !

                                                                  il parait que certains accords entre nations permettent de faire payer la difference d’impots entre

                                                                   l’impot payé dans un pays X et celui qui serait payé en France par cette personne !!

                                                                  Pourquoi le GVT ne le fait il pas ?


                                                                  • Fergus Fergus 23 mai 2011 22:27

                                                                    Bonsoir, TSS.

                                                                    Je ne connais aps ces dispositions, mais elles sont plausibles car il existe effectivement des accords bilatéraux. Et sur ce plan-là, Mélenchon est certaienement très bien informé.


                                                                  • zadig 23 mai 2011 22:48

                                                                    Bonjour Fergus,

                                                                    Comment ne pas être d’accord avec le contenu de cet article  !
                                                                    Depuis des années, je suis ulcéré par toutes ces petites combines.

                                                                    La lutte contre l’évasion fiscale ( et les « magouilles » ) est nécessaire.
                                                                    La majorité de la population est d’accord. Mais attention !
                                                                    A chacun de faire son propre examen de conscience.

                                                                    A mon avis les différents candidats devraient se prononcer
                                                                    clairement sur le sujet

                                                                    Cordialement


                                                                    • Fergus Fergus 23 mai 2011 23:09

                                                                      Bonsoir, Fergus, et merci pour votre soutien.

                                                                      Je crois moi aussi qu’il est temps que les candidats à la présidence se prononcent de manière claire sur ce sujet.

                                                                      Cordiales salutations.


                                                                    • Txurrins 24 mai 2011 03:01

                                                                      Que ces mercenaires prennent exemple sur Monsieur Rafael Nadal le n°1 mondial, fier d’être espagnol qui réside à Manacor aux baléares et donc paye ses impôts en Espagne !!

                                                                      Dans quelques jours, comme d’habitude, ils le regarderont jouer, dépités et envieux...

                                                                      Quel exemple et Vamos Rafa !


                                                                      • Fergus Fergus 24 mai 2011 08:49

                                                                        Bonjour, Txurrins.

                                                                        Merci pour cette information. Rafael Nadal est effectivement, à tous points de vue, un grand champion.


                                                                      • zadig 24 mai 2011 07:08

                                                                        Bonjour Fergus,

                                                                        J’ai relu l’article, quel souffle !

                                                                        Une image vient à mes yeux : La Marseillaise de Rude.

                                                                        Cet article ouvre une fenêtre sur un domaine méconnu :
                                                                        Le cas des bi nationaux.

                                                                        Pour une catégorie d’individus, ce statut est un manteau bien commode :

                                                                        .Coté face la fibre patriotique.
                                                                        .Coté pile l’ « optimisation fiscale »  
                                                                         Ce sport est bien connu de notre président, il était conseiller dans ce domaine.
                                                                         C’est curieux un président dont l’ancien métier était conseiller en « combines »
                                                                         C’est un président normal ?

                                                                        J’ai hâte qu’apparaisse un candidat normal.
                                                                        Et j’aimerais trouver dans son programme des propositions du genre :
                                                                        .Remise à plat du statut des binationaux.
                                                                        .Réexamen des conventions bilatérales.

                                                                        Bref du travail sur la planche.

                                                                        Cordialement.


                                                                        • Fergus Fergus 24 mai 2011 08:57

                                                                          Bonjour, Zadig.

                                                                          Merci pour ce commentaire.

                                                                          Comme cela été demandé par certains lecteurs (en relais des attentes d’un nombre croissant de nos concitoyens), il devient en effet urgent que les candidats à la présidentielle prennent des positions claires et de véritables engagements pour remettre de l’ordre dans la nébuleuse des accords de fiscalité et l’imbroglio de la bi-nationalité.

                                                                          Encore cela devra-t-il être fait par un candidat crédible, un homme ou une femme « normal(e) »...

                                                                          Cordiales salutations.


                                                                        • PascalR 24 mai 2011 09:06

                                                                          Et bien, faites comme moi, plus de blablabla, des actes « conscients » montrant votre indignation contre les comportements « profiteurs » des sportifs et autres artistes : je les ignore.
                                                                          Je ne regarde ni le tennis, ni le foot, ni le sport d’ailleurs.
                                                                          Je n’achète pas de CD de Johnny Haliday ou autre exilé profiteur.
                                                                          De tout ça, je n’en ai rien à fiche.
                                                                          Et voilà, c’est tout simple.
                                                                          Libérez votre cerveau disponible pour le remplir avec des choses beaucoup plus valorisantes ...


                                                                          • Fergus Fergus 24 mai 2011 10:06

                                                                            Bonjour, PascalR.

                                                                            Vous avez raison, et c’est très largement ce que je fais à titre personnel.

                                                                            Le problème, c’est que la majorité de nos concitoyens, y compris parmi ceux qui sont exaspérés par le comportement de certains exilés fiscaux, ne parvient pas à se résoudre à cette attitude de boycott et observe les évènements avec fatalisme. La preuve : malgré les scandales liés au fric ou au dopage, jamais les stades de football n’ont été aussi remplis et le nombre des téléspectateurs scotchés devant leur petit écran aussi grand pour voir évoluer les coureurs du Tour de France.

                                                                            Bref, ce n’est pas gagné...


                                                                          • ZEN ZEN 24 mai 2011 09:59

                                                                            Salut Fergus

                                                                            J’arrive sur le tard, tenant à faire certaines recherches, avant de commenter
                                                                            De fil en aiguille, j’ai aboutit à un papier où je me permets de mettre un lien vers ton article intéressant.
                                                                            On a sans doute tort de moraliser à outrance. Le problème est politique : d’abord celui d’une volonté européenne urgente d’harmonisation fiscale
                                                                            Bien à toi
                                                                            Bonne journée !


                                                                            • Fergus Fergus 24 mai 2011 10:18

                                                                              Bonjour, Zen.

                                                                              Merci pour ce lien très intéressant.

                                                                              Tu écris : « On a sans doute tort de moraliser à outrance ». Et tu as raison car le problème est effectivement politique. Cela dit, il en va de la politique comme de la science, et comme de la plupart des grands desseins. Cette science dont Rabelais dans Pantagruel nous rappelait que « sans conscience, elle n’est que ruine de l’âme ». En politique aussi, agir sans repère moral ou éthique conduit à l’effondrement des valeurs humanistes. Je n’ai rien voulu exprimer d’autre sur le fond.

                                                                              Cela dit, d’accord avec toi pour réclamer d’urgence une remise à plat de la fiscalité et surtout, comme tu l’as souligné, une harmonisation fiscale ou, à défaut (car cela reste très difficile à construire à court ou moyen terme) des règles européennes de mobilité fiscale très calires et contrôlées de manière drastique.

                                                                              Cordiales salutations.


                                                                            • BARTH 24 mai 2011 10:14

                                                                              Pourquoi se contenter des tennismen ?

                                                                              Les évaés fiscaux se valent tous.

                                                                              Je propose la perte des droits civiques et des droits sociaux pour tous les délinquants fiscaux.

                                                                              Ils ne veulent plus contribuer à l’effort commun, ils perdent le droit de vote (bon, pour certain, cela ne posera pas beaucoup de problème)

                                                                              La perte des droits sociaux seraient par contre plus contraignante avec par exemple la perte des droits à la retraite. On pourrait compléter par une obtention de la carte vitale conditionnée à la situation fiscale et faire payer le vrai prix des soins dans les hopitaux, ...

                                                                              On devrait pouvoir trouver d’autres trucs sympas !


                                                                              • Fergus Fergus 24 mai 2011 10:22

                                                                                Bonjour, Barth.

                                                                                Malgré mon indignation sur le sujet, j ne suis pas sur une ligne aussi dure, mais pourquoi pas ? A tous ceux qui souhaitent qu’il en soit ainsi de faire pression sur les élus pour qu’ils agissent dans ce sens par le dépôt d’une proposition de loi. Car au final, la décision appartient dans ce domaine au corps législatif.

                                                                                Cordialement.


                                                                              • Laratapinhata 25 mai 2011 02:16

                                                                                Je ne sais pas où vous vivez , en France, mais sachez que ce type de disposition ferait le bonheur de la catégorie visée : résidence à Monaco (plus ensoleillée que Genève ou Lausanne) avec des services sociaux incomparables, et l’investissement dans l’immobilier.. pour assurer ses vieux jours...

                                                                                La perte des droits sociaux : réveillez-vous, pour ces gens -là (mais pas seulement) une assurance privée , hollandaise par exemple, est infiniment plus avantageuse...
                                                                                La retraite ? ils n’en ont pas besoin...

                                                                                .


                                                                              • BARTH 24 mai 2011 10:17

                                                                                Eh, Fergus, tu as vu la pub du site : « Créez votre société à Londres : 4% d’impôts seulement »

                                                                                GEANT !!!!!!!!!


                                                                                • ZEN ZEN 24 mai 2011 10:28

                                                                                  BARTH
                                                                                  Ah ! la pub ciblée ! smiley
                                                                                  Je signale que (Saint) BARTH est un super-paradis ! smiley

                                                                                  Super-géant !!!


                                                                                  • BARTH 24 mai 2011 10:33

                                                                                    Pourquoi cette ligne dure ?

                                                                                    Mon épouse en est à son 4ème protocole de lutte contre le cancer et je sais que si nous habitions dans un de ces pays où il n’y a pas de service public digne de ce nom, il y a longtemps que son cas autait été abandonné : en Angleterre si le 2ème protocole ne marche pas on te laisse tomber ! Soit tu payes, et si tu ne peux pas .....

                                                                                    Ce n’est pas donné un traitement anti-cancer : nous savons pourquoi nous payons l’impôt.


                                                                                    • Fergus Fergus 24 mai 2011 11:02

                                                                                      @ Barth.

                                                                                      Je comprends votre colère et vos motifs valident en effet une position dure sur le sujet.

                                                                                      Dans une certaine mesure, cela me rappelle le cas de ces tradeurs français de Londres revenus en France après un licenciement lié à la crise en 2008 et qui ont immédiatement eu droit à de juteuses indemnités de chômage de plusieurs milliers d’euros par mois.

                                                                                      Il est grand temps de donner un grand coup de balai dans certaines pratiques !

                                                                                      Bonne journée.


                                                                                    • Rough 24 mai 2011 13:35

                                                                                      Ah les pères la morale qui jouent les vierges effarouchées ! C’est risible ! Surtout que personne n’avance d’argument sérieux sur le fond....La plupart des expat contribuent largement au budget de la nation que bien des français résidents....Moi par exemple je paye en France bien plus d’impôts directs et indirects que pour prendre un exemple emblématique notre chômeur préféré et bien connu d’AV pat49 prix nobel de parasistisme social....

                                                                                      Si l’on mettait en application les idées lumineuses de Barth ou d’Extra l’on arrivcerait à une situation où un salarié au SMIC résidant en France et payant 2500 euros d’impôts et taxes diverses aurait droit à la retraite, la sécu, l’école...alors qu’un expat salarié qui lui paierait 12000 euros de taxes mais sans IR n’aurait le droit à rien au prétexte qu’il vit à l’étranger....

                                                                                      Autre remarque les 130 conventions fiscales que la France a signées prévoient que si l’expat n’est pas assujeti à l’IR français il paye par contre l’IR du pays d’acceuil....Si l’on l’oblige à payer l’IR en France alors il faudra renégocier toutes les conventions à moins que vous ne souhaitiez les obliger à payer deux l’IR France + étranger.....Ridicule comme idée !
                                                                                      Et c’est sur que pour combler le déficit abyssal de notre balance commerciale ça va vachement aider en incitant les français à aller vendre nos Airbus, nos vins, nos voitures à l’étranger....


                                                                                      Et puis il faudra par réciprocité que tous les immigrés de France payent l’IR dans leur pays d’origine....Ca c’est vraiment une idée géniale qui contribuer à appaiser le débat sur l’immigration et son coût pour la France....Si Mamadou se gave d’aides sociales diverses et qu’en plus il ne paye pas l’IR en France mais à Bamako j’imagine assez bien les réactions de la base.....

                                                                                      Barth raconte n’importe quoi, les cotisations sociales ce n’est pas des impôts...Un expatrié peut choisir de cotiser aux régimes sociaux français ou à des assurances privées française ou non....Rien a voir avec le statut fiscal....
                                                                                      Avant de parler d’un sujet il est préférable


                                                                                      • BARTH 24 mai 2011 14:27

                                                                                        Si cela t’arrange de confondre expat et évadé fiscal, te gênes pas, mais il devient inutile de poursuivre la lecture de ton texte.

                                                                                        J’ai arrêté à la 2ème ligne, surtout que j’avais déjà parcouru ta prose un peu plus haut et quelle a une odeur bizarre

                                                                                        Pour info, j’ai été expat !


                                                                                      • Mika 25 mai 2011 09:13

                                                                                        Le problème c’est que la France à plus besoin des athlètes de haut-niveau qu’eux ont besoin d’elle. Donc il n’y a pas beaucoup de chance que cela change tant que les gens regarderont la télé et que les recettes publicitaires rentrerons avec leur taxes associées. Tout le monde profite de ce système, y compris ceux qui le dénonce en trouvant une audience à leur mesure.

                                                                                        Il n’y a aucun mal a bien gagner sa vie en France ou ailleurs. La Nationalité n’a rien à voir avec les impôts que l’on paye puisque celà reviendrait à donner une valeur morale supérieure à l’argent, bien plus forte que le sentiment d’appartenance à la Nation.

                                                                                        Il est amusant de lire ceux qui crachent leur venin contre les nantis vouloir une fiscalité à l’Américaine, c’est un peut comme discuter de la lutte anti-capitaliste en fumant des Marlboros. Mais on n’est pas à une contradiction près.


                                                                                        • Fergus Fergus 29 mai 2011 09:28

                                                                                          Bonjour, Mika.

                                                                                          Il ne s’agit pas d’« argent » mais de contribution au fonctionnement du pays dont on porte la nationalité, de solidarité avec sa population.

                                                                                          Que l’on vive et travaille en Suisse, au Bénin ou en Thaïlande et que l’on paye ses impôts dans ce pays n’a évidemment rien de choquant. Mais ce n’est pas de cela qu’il est question avec ces tennismen : eux utilisent un artifice pour échapper à l’impôts en France alors qu’en réalité ils ne vivent que très peu en Suisse.

                                                                                          Cette choquante exonération de leurs devoirs élementaires devrait suffire à leur fermer les portes de l’équipe de France. Porter le maillot national devrait être réservé à ceux qui sont irréprochables sur le plan moral, ce qui n’est pas le cas de ces gens-là !


                                                                                        • Fergus Fergus 29 mai 2011 09:20

                                                                                          Bonjour, Scalpa.

                                                                                          Il ne s’agit pas d’un problème de « possibilité » mais d’une question de « solidarité ». Peut-être agiriez-vous comme ces tennismen, moi pas. Et c’est d’ailleurs moins leur exil fiscal qui est en cause que leur sélection en équipe nationale. Quand on prétend les couleurs d’un pays, on en accepte les règles, toutes les règles !


                                                                                        • pat30 pat30 29 mai 2011 10:31

                                                                                          @ Paolini, 

                                                                                           Bonjour,
                                                                                           question totalement hors sujet, c’est un Stelling ?
                                                                                          Cordialement

                                                                                          • Paolini Paolini 2 juin 2011 10:10

                                                                                            @ pat30 :

                                                                                            Bravo, quel oeil ! C’est un Staghorn de ’77
                                                                                            Pour l’entendre :

                                                                                          • criticaldistance 29 mai 2011 11:06

                                                                                            un Suisse a vaincu Tsonga  smiley


                                                                                            • bo bo 29 mai 2011 22:01

                                                                                              Mon cher FERGUS,

                                                                                              L’exemple vient d’en haut.....que pensez à la mode mise en place par Mitterrand d’accorder le statut de préfet à beaucoup de ses amis ministres ou pas (un des premiers d’après la presse fut M VAUZELLE)....cette mode a fait tache auprès de ce petit monde (toutes opinions confondues).... c’est ainsi qu’un grand nombre de courtisans espère cette aubaine chaque année .....car pas besoin d’exercer pour en toucher les émoluments...et à la retraite quel bonheur : gain 7.000 Euros de retraite qui s’ajoute celle de député et voire à celle de ministre.

                                                                                              Pourquoi voulez-vous que la notion de patrie existe ? La mondialisation est passée par là...et l’esprit du devoir civique a été guillotiné au nom de la recherche de faire le maximum d’argent en « optimisant toutes les possibilités de son métier »...pour l’un tennisman...pour l’autre élu et serviteur de la nation.....etc...


                                                                                              • Fergus Fergus 29 mai 2011 22:32

                                                                                                Bonsoir, Bo.

                                                                                                Je ne nie pas qu’il y ait de multiples situations inéquitables, des rentes pour le moins douteuses, des petits arrangements entre amis de pouvoir, et il faudrait, dans notre pays latin, pouvoir évoluer vers une société à la scandinave pour voir, sinon disparaître, du moins diminuer le nombre de ces entorses à l’éthique, à la morale et parfois tout simplement au bon sens.

                                                                                                Mon problème, c’est que j’ai longtemps encadré des jeunes sportifs, avec le souci constant de leur inculquer des valeurs élémentaires sur le respect des autres et l’esprit de solidarité notamment. C’est principalement en cela que l’exemple donné par les meilleurs tennismen français est un désastre comme ont pu l’être naguère certains gestes inadmissibles de Zidane.

                                                                                                Cordialement.


                                                                                              • bo bo 30 mai 2011 10:10

                                                                                                Cher Fergus,

                                                                                                Je vous comprends très bien. Il y a des pays qui sont très stricts sur les devoirs envers les devoirs envers la patrie.

                                                                                                Mon gendre a la double nationalité Allemande et US, travaillant en Allemagne, il paie ses impôts en Allemagne ...et aux USA pour conserver ses droits civiques américains.
                                                                                                Un titulaire de droits civiques américain les perd quand il ne fait pas son devoir d’américain et les impôts en sont un obligatoire....

                                                                                                Je apprécie guère la civilisation US et ses défauts....mais on doit reconnaître qu’ils ont aussi de grandes qualités.... et sur votre sujet le choix y est clair....ce n’est pas comme chez nous « le beurre et l’argent du beurre ».

                                                                                                cdt


                                                                                              • Fergus Fergus 30 mai 2011 17:12

                                                                                                Bonjour, Bo.

                                                                                                Pour ce qui est des citoyens américains, les choses sont en effet parfaitement claires. Et la notion de patrie particulièrement développée aux Etats-Unis. Sans doute un peu trop à mon goût...

                                                                                                Cordialement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès