Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Un statut d’Etat reconnu pour la Palestine à l’ONU : pour la (...)

Un statut d’Etat reconnu pour la Palestine à l’ONU : pour la paix ou la guerre ?

Dans quelques heures, ce 29 novembre, les Palestiniens vont demander à l’ONU d’être reconnus comme Etat dit « observateur ». Ce vote, qui aura lieu soixante-cinq ans après la résolution 181 qui prévoyait l’établissement de deux États, met en jeu la reconnaissance de l’État palestinien par la communauté internationale. Il intervient également dans un contexte de tensions extrêmes comme l’illustre la situation à Gaza.

On nous explique que ce serait « probablement » la meilleure chance de paix depuis des décennies. La France y a apporté son soutien par la voix de son ministre des affaires étrangères Laurent Fabius, après quelques hésitations. On le comprend lorsqu’on regarde les choses d’un peu plus près que ce que donnent à voir les grandes déclarations d’intention sur la dynamique de paix que cela déclencherait, car ne serait-ce pas plutôt le risque de la guerre ? On ne peut tout de même pas complètement faire abstraction d’un contexte d’une extrême violence et d’islamisation de la Palestine comme du monde-arabo musulman dans lequel cette demande arrive devant l’ONU.

Un nouvel épisode de violence favorable au Hamas qui n’a rien de l’improvisation.

Le président palestinien, Mahmoud Abbas, a félicité, jeudi, le chef du gouvernement du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, pour sa "victoire" après la conclusion d'un cessez-le-feu avec Israël, a annoncé le bureau d'Ismaïl Haniyeh dans un communiqué. "Lors d'une conversation téléphonique, le président Abou Mazen (le surnom de Mahmoud Abbas, NDLR) a félicité Ismaïl Haniyeh du Hamas pour sa victoire et exprimé sa sympathie aux martyrs", précise le communiqué.

L'agence de presse palestinienne Wafa, basée à Ramallah (Cisjordanie), a précisé que Mahmoud Abbas « a salué la détermination (palestinienne) face à l'agression et a souligné l'importance de parvenir à un cessez-le-feu et d'épargner les ravages de la guerre".

De leur côté, Ismaïl Haniyeh et deux autres dirigeants du Hamas, Ahmed Bahr et Mohammad al-Hindi, ont apporté leur "soutien à l'initiative nationale pour demander le statut d'État observateur à l'ONU le 29 novembre". Mahmoud Abbas a officialisé le 27 septembre à la tribune des Nations unies son projet pour que la Palestine obtienne à l'ONU le statut d'État non membre d'ici la fin de l'année à l'Assemblée générale, où la majorité simple requise lui semble acquise.

On voit ici le jeu qui s’est installé entre les deux entités palestiniennes pour obtenir une reconnaissance à l’ONU et sur quel fondement.

Le Hamas a renforcé sa légitimité en utilisant l’arme la plus sûre, l’engrenage de la violence avec son flot de haine et de désir de vengeance qui nourrit sa propagande religieuse. Curieusement, cela est intervenu à la proximité de ce rendez-vous de l’ONU ! Il n’y a ici aucun hasard.

Au poker menteur, le Hamas est passé maître en martyrologie. Il n’a pas hésité, comme plusieurs reportages au journal de France 2 l’ont montré dans la semaine qui a précédé le cessez le feu, à travers les groupes armés halogènes qui se chargent de ce « sale boulot », à faire tirer des roquettes au cœur des quartiers populaires immédiatement frappés par des tirs de riposte israéliens impliquant nécessairement des civils. Un bilan que l’on dit de 160 morts et de nombreux blessés dont des enfants inévitablement. L’horreur tout simplement ! On connaissait l’utilisation de la population comme bouclier humain là, c’est tout simplement la sacrifier pour mieux semer les graines empoisonnées de la vengeance qu’appelle la mort de ceux qui ici passent du statut d’otages d’un régime islamiste qui les exposent au pire, à celui de martyrs.

De la Palestine du Hamas à l’Egypte de Morsi, l’islamisme joue son va-tout.

Voilà ce que cautionne Mahmoud Abbas lorsqu’il félicite le Hamas. Il faut dire que cette légitimité est aussi tirée du rôle qui a été attribué par Américains interposés, au Président Egyptien, Mohamed Morsi, dans les négociations du cessez le feu, comme au bon vieux temps de Moubarak comme si rien n’avait changé. Un Mohamed Morci qui a dépêché son Premier ministre, Hicham Qandil, à Gaza, pour rencontrer le Hamas dans ce contexte, qui en a tiré une reconnaissance diplomatique inespérée et ce, avec la bénédiction des Etats-Unis présomptueux à penser encore tenir les ficelles derrière tout cela.

Monsieur Morsi ne laisse pas de doute sur sa stratégie et le choix de son camp comme de l’écoute attentionnée dont il bénéficie de la part des Etats-Unis : Avec M. Obama, "nous avons discuté de la nécessité de mettre fin à cette agression et qu'elle ne se répète pas", a –t-il dit, tout en affirmant « nous veillons aux relations avec les Etats-Unis » (Sic !).

Les Frères musulmans ont depuis longtemps été choisis par l’administration américaine pour prendre la suite, sans risque pour les intérêts et l’influence US jusqu’à plus ample informé et toujours sur ce mode reconnaissable propre au pays à la bannière étoilée : celui de l’éléphant dans le magasin de porcelaine.

Cette résolution s’inscrirait soi-disant, dans la lignée des mouvements du Printemps arabe en faveur de la démocratie et de la liberté au Proche-Orient, et ouvrirait la voie à un processus de paix « plus juste » entre les deux pays. Mais comment l’entendre alors que M. Morsi, de son côté et pour faire l’équilibre, a profité de cette nouvelle aura internationale que lui a procuré ce rôle diplomatique pour s’attribuer les pleins pouvoirs en Egypte, enterrant les espoirs du Printemps arabe, phénomène de marche arrière de l’histoire qui affecte pratiquement tous les pays où il s’était manifesté. L‘espoir de la liberté a été remplacé par une nouvelle domination religieuse écrasant les droits et les libertés. 

La Palestine est-elle prête ? Et si non, les conséquences risquent d’être incalculables !

L’ONU, la Banque mondiale et le FMI seraient unanimes nous dit-on : les Palestiniens seraient prêts pour l’indépendance si l’occupation cessait. Mais de quoi parle-t-on ? Il reste des questions majeures irrésolues y compris par-delà la guerre, en ce qui concerne l’absence d’un véritable Etat de droit, car le législatif est loin d’être soustrait à la domination du religieux, c’est même le Hamas qui fait figure de modèle de résistance y compris pour M. Abbas, alors que ce mouvement a dans ses objectifs la destruction pure et simple d’Israël et l’édification d’une République islamique. Pour l’ONU, la banque mondiale, le FMI ou les Etats-Unis, on se moque de savoir si on pactise avec l’islamisme et des conséquences pour les peuples palestinien et israélien et au-delà, puisque l’essentiel est qu’on ne touche pas au système, qu’on le pérennise !

Est-ce donc bien le moment de franchir le pas pour proposer la reconnaissance de l’Etat palestinien, au moment même où c’est la violence et cette martyrologie organisée cyniquement au nom d’Allah qui prévaut ? Alors que cette reconnaissance à l’ONU s’appuie sur des pays en voie d’islamisation et une Palestine elle-même que le Hamas semble incarner au-delà de tous ses espoirs, rejoignant un mouvement d’ensemble des pays arabo-musulman inquiétant pour la stabilité du monde et justement pour la paix.

Cette Palestine là est-elle représentative du projet d’Etat palestinien souhaitable ? On peut donc en douter.

Ceux qui prétendent qu’il ne s’agirait ici que d’une place d’observateur aux incidences limitées trompent leur monde, car en réalité que disent, y compris en France, ceux qui défendent cette proposition qui ont l’habitude de soutenir la cause palestinienne sans balance ni mesure : Que c’est une proposition légitime et non-violente qui représente une extraordinaire occasion de rompre avec les sempiternels pourparlers menés par les États-Unis, qui ne font que cautionner la dépossession illégale des terres palestiniennes par les « colonies » israéliennes. (…) Si la Palestine remporte le vote onusien, cette victoire pourrait marquer le début de la fin de 40 ans d’occupation et paver le chemin de la création de deux États…

On sait que ce statut d’observateur ne saurait procurer à lui seul cela, c’est donc ailleurs et autrement qu’il faut chercher ce que l’on affirme ici. C’est tout simplement dans un soutien dont cet Etat « observateur » pourrait bénéficier à l’ONU ensuite, soutien de toute une série de pays aujourd’hui tombés sous l’islamisme qui ont tous Israël dans le viseur et usent du ressentiment contre ce dernier comme ciment de leur autorité et du pouvoir religieux arbitraire qui y est adossé. Il y a bien le risque que ce soit par la guerre que ces ambitions déclamées, par ces soutiens à la reconnaissance de la Palestine comme Etat observateur à l’ONU, pourraient trouver à être satisfaites ! 

On nous dit encore que l’accès de la Palestine au statut d’État engagera une reconnaissance par l’ONU qui changera les dynamiques de négociation et ouvrira la voie à la liberté et à la paix. Et encore que, dans toute la Palestine, les habitants se préparent, avec espoir et envie, à conquérir une liberté que des générations n’ont jamais connue. Comment peut-on être aussi naïf dans un tel contexte qui donne au Hamas le rôle majeur, une organisation islamiste et terroriste, au projet politique contraire à ce que l’on considère ailleurs comme les droits fondamentaux de l’homme, qui n’hésite pas à sacrifier la population qu’il est censé représenter sur l’autel de la martyrologie religieuse qui sert ses ambitions, son idéologie destructrice et guerrière.

 

Il n’y a de solution que politique et d’Etat palestinien viable que laïque.

Les morts n’ont que la valeur qu’on leur donne dans une stratégie qui vise à la diabolisation de l’ennemi historique avec de l’autre côté, ceux qui, à l’extrême-droite religieuse israélienne en tire leur profit répondant à un extrémisme par un autre qui tout à coup devient lui aussi légitime. L’engrenage de la violence profite ici aussi, avec des colonies qui se justifient d’autant mieux car plus la terre occupée s’élargit, mieux il peut être possible de la défendre comme terre promise par un dieu contre un autre…

En réalité, il n’y a de solution à la question d’un Etat-palestinien qu’à la condition qu’il soit un Etat laïque, comme le souhaitait Yasser Arafat. Car, c’est sur le plan politique que ce conflit israélo-palestinien trouvera à se résoudre, en tout cas pas sur le contentieux religieux qui lui est indépassable, dogme contre dogme. Aussi, reconnaitre dans ce contexte l’Etat palestinien, ne serait-ce qu’à travers un statut d’Etat d’observateur à l’ONU, c’est à cette heure prendre le risque d’encourager l’engrenage de la violence sur lequel prolifère l’état actuel des choses, miné par un fond religieux. Une situation qui n’a jamais été aussi près d’une véritable guerre entre la Palestine, ses alliés et Israël. Craignons que cette reconnaissance ne soit déjà inscrite au registre de l’histoire comme la mèche qui embrasera le tout. L’alternative est plus que jamais entre laïcité ou islamisme !

 

Guylain Chevrier, historien.


Moyenne des avis sur cet article :  2.17/5   (41 votes)


Réagissez à l'article

92 réactions à cet article


  • Dwaabala Dwaabala 29 novembre 2012 10:19

    En matière de religion, l’Etat d’Israël s’y connaît, et détient même le monopole de la vérité en ce domaine.


    • Romain Desbois 30 novembre 2012 08:31

      Je pense que leur chant du cygne à toutes ces religions.

      Et bientôt o, ira en israël comme on va en Égypte, voir les vestiges d’une civilisation passée aux moeurs et aux dieux étranges.


    • jaja jaja 29 novembre 2012 10:25

      Article de pure propagande sioniste.... Presque pas une ligne qui ne soit un mensonge.... Comme si le Hamas de la Charte était le même que celui qui s’est placé sous la coupe du Qatar...

      Un simple statut d’État observateur à l’ONU et c’est encore trop ? Alors que c’est bien un recul par rapport au plan de partage initial.... qui lui même sous la pression des grandes puissances (y compris l’URSS de Staline) accordait le droit à des colons venus d’Europe et des USA de chasser les habitants de Palestine de chez eux et de s’installer jusque dans leurs lits....

      La seule chose qui modifiera la donne ce sera un changement notable dans le rapport de forces sur le terrain.... Espérons que les pouvoirs issus des Révolutions arabes (qui continuent y compris en Égypte) seront moins chiches en soutien politique et matériel....

      On n’affronte pas l’aviation, la marine,les tanks, l’artillerie avec de simples kalachnikovs et des roquettes inefficaces...

      Dans l’immédiat l’Égypte doit ouvrir le terminal de Rafah définitivement et rejeter tous les accord iniques issus de Camp David....


      • Christian Labrune Christian Labrune 29 novembre 2012 17:16

        @jaja

        Peut-être serait-il souhaitable tout de même, avant toute chose, que vous nous disiez d’où vous parlez. Salafiste politique ? Jihadiste européen tendance Merhra ? Bobo français palestinomane au dernier degré de l’intoxication, pour ne pas dire en overdose ? Israélien masochiste du genre Shlomo Sand ? Antisémite ordinaire ? Nostalgique du troisième Reich ? D’où vient que vous reproduisiez systématiquement un discours préfabriqué et cent fois recopié laborieusement sur AgoraVox ? Merci de nous éclairer sur vos motivations.

         


      • jaja jaja 29 novembre 2012 17:30

        Et d’où parle Labrune ? De Tel-Aviv ? Occupez-vous plutôt de démontez mon argumentation si c’est dans vos cordes, vous le petit facho sioniste du Shin bet ou du Mossad et ne vous occupez pas d’où je parle...


      • jaja jaja 29 novembre 2012 17:32

        De démonter... pardon...


      • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 29 novembre 2012 18:30

        la gogoche n’a vraiment que la haine dans la gueule...
        haine de la droite, haine des riches, haine des sionistes, haine des cathos, haine des patrons, haine haine haine... pauvre type ! des vraies nazislamistes


      • Christian Labrune Christian Labrune 30 novembre 2012 00:58

        @jaja

        Labrune pense par lui-même, il est essentiellement labruniste. Il est Franco-berrichon, n’a jamais été membre d’aucun parti. n’a aucun intérêt particulier dans le conflit israélo-palestinien, mais comme il est muni d’un cerveau en état de lui rendre quelques services, il fait très bien la différence entre l’intelligence et la connerie, entre la démocratie et le fascisme. Au lieu de faire de l’anti-labrunisme primaire et systématique, rejoignez donc les Frères musulmans d’Egypte. Morsi ne tardera pas à avoir besoin de types dans votre genre, sur la place Tahrir, pour maintenir l’ordre. Et cessez de nous casser les pieds avec votre camelote idéologique à deux sous. On finira par penser que vous devez avoir une tête à vendre des lacets.


      • jaja jaja 30 novembre 2012 10:17

        Bof vendre des lacets c’est bien mieux que soutenir des soudards meurtriers.... Vous je vous vois bien, malgré ce cerveau dont vous êtes si fier, en servant de gégène dans une obscure geôle sioniste.... Reste à savoir si eux ont besoin de vous...ils se débrouillent hélas très bien tout seuls....

        Par ailleurs je ne suis pas un partisan « de l’ordre » ni en Égypte ni ailleurs....et je souhaite que les Révolutions arabes en cours aillent jusqu’au bout.... Morsi s’est engagé à respecter les accords iniques signés avec Israël par les dictateurs qui l’ont précédé.... En ce sens vous comprendrez qu’il n’est pas ma tasse de thé....


      • jaja jaja 29 novembre 2012 10:39

        La Résolution 242... voici ce qu’en pense aujourd’hui Leïla Shahid, (déléguée générale de l’autorité palestinienne auprès de l’UE) qui s’est embourbée dans des discussions « de paix » stériles avec son ennemi et a donc contribué à affaiblir durablement la résistance palestinienne......

        "Quant à nous, l’OLP et l’Autorité Palestinienne que nous représentons (LS), et donc non pas le Hamas, nous ne pouvons pas manquer de constater que notre stratégie de cessation de la lutte armée pour négocier avec Israël pour retrouver notre souveraineté sur Gaza, la Cisjordanie et Jérusalem-Est est un échec.

        Depuis 45 ans, Israël bafoue impunément la résolution 242 des Nations Unies, avec la complicité des USA et de l’Union Européenne. Le résultat, regardez-le sur la carte avec le grignotage du territoire palestinien dont il ne restera bientôt plus rien. Nous avons-là l’échec d’une stratégie de négociation avec Israël, engagée il y a 20 ans à Madrid avec Yasser Arafat, en 1990. "


        Sans commentaires....


      • baska 29 novembre 2012 23:38

        Monsieur le colon, c’est fait ! La Palestine vient d’être reconnu par l’assemblée générale de l’onu comme état observateur. Un vote historique acquis à une majorité de 138 pour, seuls les yankees et sept petits vassaux ont voté contre. Un véritable camouflet pour l’entité sioniste !

        Un petit tour au mur des lamentations ? 

      • Christian Labrune Christian Labrune 29 novembre 2012 11:03

        à l’auteur,

        Je me disais en ouvrant la page et sans faire attention à la signature de l’article : encore la propagande et l’opium de la palestinomanie habituelle. Heureuse surprise : vous posez avec beaucoup de pertinence les questions essentielles et on ne peut que souscrire à votre conclusion.

        La politique du Quai d’Orsay, désormais à la botte du Qatar, est une politique de gribouille, et qui déshonore la France. Nous voici, de fait, les alliés objectifs du Hamas et des terroristes du jihad islamique. Que l’opinion française complètement manipulée par les media soit incapable de voir qu’elle fait le jeu d’un nouveau fascisme et ne réagisse pas, cela laisse pantois. Et l’Iran, dans tout ça ? Je serais curieux de savoir ce que vous pouvez en penser. Peut-être un prochain article ?

        En tout cas, merci pour cette belle analyse.

         


        • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 29 novembre 2012 12:35

          Israël a beaucoup de torts, c’est sûr. Cela ne fait pas des Palestiniens —ou tout au moins ceux qui prétendent les représenter— de doux agneaux bêlants. Il est vrai que le Hamas lance ses roquettes sur les populations civiles israëliennes depuis des quartiers habités, sachant bien qu’Israël réagira. Il est aussi vrai qu’on ne peut pas reprocher à Israël d’être un état religieux (ce qu’il n’est pas tout à fait) et l’accepter de la Palestine arabe. On attend un projet d’état palestinien laïque... Mais Mahmoud Hussein (pseudo de 2 intellos d’origine égyptienne) nous a montré que la laïcité était incompatible avec l’Islam !


          • SamAgora95 SamAgora95 29 novembre 2012 13:19

            Le sionisme est-il compatible avec la laïcité ?


            Les roquettes archaïques du Hamas tombent dans des champs à 200 m de l’endroit ou elles ont été tirées, et toujours en représailles à des annonces de l’état voyou Israël de poursuivre la colonisation (Avez vous déjà vu ces fameuses roquettes Palestiniennes dans des zone habités d’Israël ?), moi non.

            C’est véritablement le pot de terre contre le pot de fer ! 

            Si vous avez le tort de marcher sur le pied d’un Israélien qui essai de s’introduire chez vous par la force, il vous arnachera les deux jambes, détruira votre maison et anéantira une partie de votre famille ! Voilà la justice Israélienne, voilà le vrai terrorisme, car c’est bien de cela dont-il s’agit, terroriser la population Palestinienne, jusqu’à la tétaniser et lui ôter toute envie de révolte, définition du fascisme.

            Concernant cet hypothétique état Palestinien, ne vous en faite pas ! le gouvernement US parasité par ce fléau (le sionisme) imposera son veto à la demande palestinienne, révélant ainsi son véritable visage.

            Par ailleurs, conditionner la création d’un état palestinien à une paix improbable est une ruse abjecte, car tout le monde le sait, la paix ne dépend que de l’état Israélien, qu’il stop la colonisation, qu’il rendent les terres colonisées après 67, qu’il cesse ses assassinats, qu’il respecte les résolutions de l’ONU, qu’il permette à la bande de gaza de se développer économiquement etc... etc...

            Mais rien de cela ne sera fait, car cela remettrait en question l’objectif du grand Israël, le rêve fou des sionistes ( 11 septembre, des guerre à coups de millions de vies et des centaines de milliard d’euros et c’est pas fini...)

            Je ne suis ni musulman ni religieux, mais à un moment donnée il faut arrêter de défendre l’indéfendable, l’état d’Israël est en tort à 200%.

            Ne vous laissez pas avoir par cette secte maléfique qu’est le sionisme,que beaucoup de Juifs rejette du fond du coeur et qu’il ne faut pas associé au judaïsme.

          • BlackDjai BlackDjai 29 novembre 2012 14:09

            Encore un ramassis de Sion qui font l’apologie du crime contre l’humanité à l’encontre des palestiniens. Vous polluez les forums afin de défendre et de victimiser (encore, encore, et encore une fois :-> ) votre idéologie puante par laquelle est né iSSrael en spoliant la Palestine.

            Comme je l’ai déjà écrit, personne n’est plus dupe, votre visage hideux est apparu à la face du monde encore un peu plus, vous vous enterrerez par vous-même car votre arrogance vous empêchent de voir les danger qui vous guettent ...... tic tac tic tac ........le temps passe et vous rapproche de votre fin. smiley ....et j’attends cela avec impatience  smiley


          • Christian Labrune Christian Labrune 29 novembre 2012 17:21

            @Blackjai

            Mohamed Mehra sous un pseudonyme ? On nous aurait donc fait croire qu’il était mort et ça n’était pas vrai ? Je vais peut-être bien devenir complotiste, moi aussi.


          • BlackDjai BlackDjai 29 novembre 2012 18:41

            Mohamed Merah ????? 
            Quoi, parce que nous n’aimons pas les sionistes arrogants comme vous ? ne nous faites pas le coup de la confusion avec les juifs, cela fait très très longtemps que les gens ne sont plus dupes.

            Labrune ..... ??? Les chemises brunes ...... je comprends mieux votre mépris des autres au nom d’une suprématie, qui pour vous, est le sionisme, et non pas la judaité comme vous essayer de le faire croire ...... vous prenez en otage cette religion pour justifier votre folie basée sur une m.... que l’on appelle le Talmud.......

            Et après tout cela, c’est moi que vous assimilez à Mr. Merah ?

            Vous êtes décidément d’une débilité hors norme ....... et cela prouve à ceux qui vous lise que votre niveau ne dépasse pas celui des paquerettes, d’ailleurs, sur ce sujet, je remarques, qu’ici, sur Agora, plus d’un intervenant vous à remis à votre place .....


          • Deneb Deneb 29 novembre 2012 19:40

            Ce que j’aime bien sur ce fil c’est que les scores négatifs = commentaires pertinents et scores positifs = nazislamiste(s) tricheur(s) et insulteur(s). Bien lisible comme il faut.

            A part ça, on vient de débusquer quelques instructeurs militaires iraniens dans la bande de Gaza. Arrivés clandestinement par tunnel bricolé à la hâte par Hamas depuis l’Egypte, ils vont pouvoir apprécier l’efficacité des missiles qu’Iran fabrique et fournit à Hamas, mais aussi montrer aux palestiniens comment un bon musulman doit savoir mourir en martyre dés son plus jeune âge, c’est bien pour cela que c’est à côté des crèches que l’on doit installer les rampes de lancement.


          • Deneb Deneb 29 novembre 2012 19:46

            Samagora « Je ne suis ni musulman ni religieux.... »

            Voula le plus beau exemple de la taqqiya, une des caractéristiques de l’Islam qui préconise le mensonge pieux au contact des infidèles, le temps qu’il tournent le dos pour les poignarder.


          • Deneb Deneb 29 novembre 2012 21:09

            Christian : « Mohamed Mehra sous un pseudonyme ? »

            Mais non, blackdjack c’est le grand multi de pâle estime.


          • Christian Labrune Christian Labrune 30 novembre 2012 01:40

            @BlackDjai

            Rejoignez le Hamas ou le jihad, ou le Hezbollah après un petit tour par Téhéran. Vous avez toutes les dispositions qui conviennent pour ces sortes d’engagements. Sauf probablement le courage, comme tous les insulteurs cachés derrière un pseudonyme. Eh bien, dans ces conditions, on ne peut vous dire qu’une seule chose : dégagez ! 


          • Christian Labrune Christian Labrune 30 novembre 2012 02:35

            « c’est bien pour cela que c’est à côté des crèches que l’on doit installer les rampes de lancement. »

            @Deneb,

            Je suis outré de votre réaction typiquement islamophobe. Comme si vous ne saviez pas que ceux qui meurent en martyrs, dans le paradis d’Allah, ont droit aux jardins où coulent des ruisseaux et aux 72 vierges. C’est écrit dans le Coran. Dois-je vous rappeler qu’au cours de la guerre contre l’Irak, à l’époque de l’Ayatollah Khomeiny, on demandait déjà aux petits enfants de s’amuser à des activités de déminage. Etant plus légers que des adultes, ils sautaient moins souvent. On ne l’aurait certainement pas fait si on avait pu penser que cela pourrait leur nuire en quoi que ce soit. Ceux qui glorieusement explosé n’ont assurément pas eu la plus mauvaise part, et peu d’entre eux souffrent actuellement de la faim, du mal aux dents ou de la vérole. Ils sont parmi les fleurs, les ruisseaux et les houris. Ils ne craindront plus jamais la mort, à la différence des courageux jihadistes qui acceptent sans broncher de voir leurs femmes et leurs enfants éventrés par des bombes. Mourir soi-même, ce n’est rien, pour les raisons que j’ai dites plus haut. Le pire, c’est de voir mourir ses proches, et même d’être obligé, par la force des choses, de souhaiter qu’ils soient quelque peu étripés, pour la plus grande gloire de Pallywood.

            Honte à vous, Deneb, qui ne savez pas voir ce qu’il y a de grand et d’admirable dans le fait de souhaiter, pour la bonne cause, l’extermination de ses proches. Et Viva la muerte !


          • Deneb Deneb 30 novembre 2012 03:48

            Mais non, jamais je n:ai jamais dit que je voulais priver les enfants des crèches de leurs 72 vierges, vous vous méprenez sur mon compte. Sachez que je reconnais tout à fait ce droit inaliénable !


          • BlackDjai BlackDjai 30 novembre 2012 11:34

            @Deneb et Labrune

            Comme je vous l’ai déjà dis, je ne fais pas dans l’insulte, je constate simplement un fait. Ce fait est que vous êtes CONS. Est-ce de ma faute si votre QI est plus proche de celui d’un poulpe  ? Que voulez-vous que je fasse ?Désolé, mais me rendre stupide pour être à votre niveau est au-delà de mes forces

            Votre slogan, c’est l’union (des abrutis) fait la force  ????

            @Labrune

            "Rejoignez le Hamas ou le jihad, ou le Hezbollah après un petit tour par Téhéran. Vous avez toutes les dispositions qui conviennent pour ces sortes d’engagements« 

            Rassurez-vous, ils n’ont pas besoin de moi. Ils ont des gens mieux entrainés, mieux équipés que moi, ne vous inquiétez pas pour eux

             »......Sauf probablement le courage, comme tous les insulteurs cachés derrière un pseudonyme."

            Si vous le voulez, et cela très sincèrement, je peux vous communiquer mes coordonnées de façon à ce vous puissiez en juger par vous même,pourquoi pas ? Comme cela, vous pourrez enfin mettre un visage sur ce pseudo, et à l’avenir, cela vous éviterez ce genre de commentaire à 2 balles.
             

            @Deneb

            Au vu de votre argumentation, nous pouvons juger que votre QI ne doit pas être loin de celui d’une huitre, vous aussi. Ca en devient désolant de voir des abrutis traiter tout le monde d’islamo machin, de terroriste truc, dès qu’il s’agit du Cancer du MO..... faut argumenter plutôt que de bêêêêêêler bêtement.

            Allez, les 2 NAVETS hasbaristes au service de iSSrael, reprenez votre baton de pélerin et allez professer ailleurs ....... ici, vous êtes grillés.


          • Christian Labrune Christian Labrune 30 novembre 2012 11:57

            @BlackDjai

            Tu l’as dit, bouffi !

            En tout cas, c’était très rigolo. On en reprendrait bien encore un peu, si c’était possible. Du salami et du salafiste on ne saurait se lasser. Cochon qui s’en dédit !


          • Deneb Deneb 30 novembre 2012 15:58

            Ah oui, BlackDjai, encore un petit effort, je trouve que votre poésie manque de verve. Lâchez-vous, bon sang ! Vous m’avez pas l’air en forme aujourd’hui, une petite mine.


          • Christian Labrune Christian Labrune 3 décembre 2012 20:05

            « Mais non, jamais je n:ai jamais dit que je voulais priver les enfants des crèches de leurs 72 vierges, vous vous méprenez sur mon compte. Sachez que je reconnais tout à fait ce droit inaliénable ! »

            Deneb,

            Vous me rassurez. Nous n’avons donc plus qu’une seule chose à dire en choeur : Allah Akbar !


          • Soi même Soi même 29 novembre 2012 13:54

             L’ONU est un Cheval de Troie, il ne faut surtout ne pas se laisse abuser par cette institution, elle a montre depuis longtemps qu’elle pratique deux poids deux mesures !
            C’est juste un outil bien pratique, pour faire passé l’inacceptable pour légale !


            • Constant danslayreur 30 novembre 2012 07:07

              Enfin, j’ai failli attendre... merci soi même


            • ung do 29 novembre 2012 13:59

              Les colonisés se soulevant contre l’occupant n’ont pas besoin de remporter des victoires nettes , ils ont juste besoin de tenir sur la longue durée . En Algérie , ils avaient été écrasés presque complètement par l’armée française qui s’était jurée de ne pas se laisser battre comme au Vietnam .Voilà ce qu’écrivait J Paul Sartre sur la guerre d’Algérie :
              La nature des guerres coloniales a été transformée après la Seconde Guerre mondiale. Grâce à la participation de toute la population, la guerre populaire neutralise la guerre coloniale classique. Contre les partisans soutenus par toute la population, les armées coloniales sont impuissantes. Ils n’ont qu’un seul moyen d’échapper au harcèlement incessant qui les démoralise et les pousse vers une situation comme Diên Biên Phu : il s’agit d’éliminer la population civile. Contre l’unité de tout un peuple qui se joue d’une armée conventionnelle, la seule stratégie anti-guérilla qui serait efficace est la destruction de ce peuple que ce soit des combattants , des civils, des femmes ou des enfants. La torture et le génocide ont été les ripostes des colonialistes à la révolte des indigènes. Et cette réponse, le génocide, comme nous le savons aujourd’hui, est inefficace si elle n’est pas définitive et totale. Une population politisée, déterminée, unie derrière son armée de partisans ne se laisse pas intimider , comme du temps de l’apogée du colonialisme, par des massacres »infligés comme des leçons »] comme Gaza 1 et Gaza 2 . Au contraire, cela ne fera qu’accroître sa haine et sa détermination . Susciter la peur ne marche plus, il faut liquider physiquement tout un peuple.Mais ce génocide n’est pas possible en Palestine sous les yeux de l’opinion mondiale. qui finit par s’opposer à la poursuite de cette guerre barbare. Les colonialistes lâchent la lutte quand les coûts de la guerre coloniale dépassent les bénéfices escomptés . C’est ce qui est en train de se passer:pendant 8 jours , les roquettes palestiniennes ont menacé les centres urbains et en empêchant une activité normale ont infligé des dommages financiers et économiques considérables , sans oublier les dommages psychologiques infligés à la population jusque là tranquille au sein de leur sanctuaire , désormais ébranlé . La situation rappelle de plus en plus l’Algérie ; à l’époque , les Français militairement avaient écrasé la rébellion algérienne mais étaient condamnés régulièrement à l’ONU . A la fin , usés moralement , ils ont dû partir malgré le serment de leurs généraux , plus jamais l’Indochine. 


              • Christian Labrune Christian Labrune 29 novembre 2012 17:42

                @ung do

                Se réclamer d’un Sartre qui, dans le domaine politique, a toujours eu vingt ans de retard sur les compréhension de la situation internationale et n’a écrit que des conneries, c’est bien mal choisir ses autorités.

                Je conseille de lire les entretiens de Sartre avec Gérassi, parus il y a deux ou trois ans. On dira qu’à l’époque il était déjà un peu gâteux, mais son gâtisme politique est fort ancien. Il fallait qu’il fût déjà bien avancé pour qu’il acceptât de faire jouer sont théâtre sous l’occupation et consentît à se soumettre à la censure allemande.

                Tout n’est pas nul, dans Sartre, tant s’en faut, mais sur les questions politiques, on ne trouve que des erreurs et des sottises irresponsables. Le texte cité ne fait pas exception.


              • Soi même Soi même 29 novembre 2012 14:25

                 Belphégor à la niche !


              • SamAgora95 SamAgora95 29 novembre 2012 14:55

                Que diriez vous si demain les Amérindiens réclamaient la propriété des état-Unis et faisaient de New-York leur capital ?


                Quel rapport avez-vous avec un peuple vieux de 1500 ans ? réponse AUCUN, vous nagez dans l’illusion d’un peuple uni et indivisible, la preuve, les juifs d’Afrique du nord ressemblent à des maghrébins, les juifs d’Europe de l’Est ressemblent à des Européens de l’Est etc.. etc..
                Il n’existe pas de peuple Juifs, vous avez plus en communs avec un palestinien qu’avec un Juif de l’époque de Jésus.

                De plus, je sens la haine en vous, il est toujours dangereux de se sentir appartenir à un groupe particulier au point de devenir aveugle à ses agissements criminels (Nazisme, Ku Klux Klan, Hooliganisme et autre sectes ..), je sais bien sa donne un sens à sa pauvre vie, les pauvres gents ont besoin de se sentir appartenir à je ne sais quel peuple génial à une race pure, à une élite, on fini vite par attraper la grosse tête, et là c’est le drame, on s’autorise à massacré l’être inférieur, celui qui ne comprend rien, le faible, devant lequel ont a pas à s’excuser ou à avoir pitié.
                PAUVRE HUMANITE !

                Quant allez-vous comprendre que ce n’est pas l’existence d’Israël qui est mis en cause, mais sa volonté déraisonnable d’expansion.






              • Christian Labrune Christian Labrune 29 novembre 2012 17:54

                « ce n’est pas l’existence d’Israël qui est en cause »

                SamAgora95

                Ah bon ? Et l’article 7 de la charte du Hamas, qu’est-ce qu’il remet en question ? L’existence du Père Noël, peut-être ? Je le recopie ci-dessous, cet article. Il vaudrait mieux que tout le monde le connaisse par coeur, et particulièrement le haddith qui lui sert de justification, tout à la fin, qui prouve bien que l’islam est une religion de paix et que les intentions du Hamas sont tout à fait pacifiques. Au reste, même ceux qui ne connaissent pas la charte peuvent très bien s’en douter : envoyer 1500 missiles sur des populations civiles en une semaine après dix mille autres en dix ans, c’est la preuve évidente qu’on se comporte en peuple très civilisé qui ne souhaite rien tant que la paix. 

                ---------------------

                ARTICLE SEPT Le fait que tous ces musulmans, partout dans le monde, adhèrent aux principes du Mouvement de la Résistance Islamique, le soutiennent et soutiennent ses principes et positions ainsi que sa lutte, prouve que le mouvement Hamas est universel. Et il est bien équipé pour cela du fait de la clarté de son idéologie, de la noblesse de ses buts et de ses objectifs. C’est sur cette base que le Mouvement doit être jugé et évalué, et son rôle reconnu. Ceux qui lui nient ce droit, évitent de le soutenir, ferment les yeux sur les faits, intentionnellement ou non, doivent se réveiller. Ils verront que les événements les ont dépassés et qu’aucune logique ne justifie leur attitude. On doit apprendre des exemples du passé. L’injustice du parent proche est plus dure à supporter que la frappe de l’épée indienne.

                « Nous t’avons envoyé le Livre, le Coran, contenant la vérité, qui confirme les Ecritures qui l’ont précédé, et qui les met à l’abri de toute altération. Juge entre eux tous selon les commandements d’Allah et garde-toi en suivant leurs désirs de t’éloigner de ce qui t’a été donné spécialement. Nous avons assigné à chacun de vous un code et une règle de conduite.

                Si Allah l’avait voulu, il aurait fait de vous tous un seul peuple ; mais il a voulu éprouver votre fidélité à observer ce qu’il vous a donné. Courez à l’envie vers les bonnes actions ; vous retournerez tous à Allah. Il vous éclaircira lui-même l’objet de vos différends » (Coran, V, 52-53).

                Le Mouvement de la Résistance Islamique est l’un des maillons de la chaîne de la lutte contre les envahisseurs sionistes. Cela remonte à 1939, et à l’émergence du martyr Ezzedine al-Qasem et de ses frères, les combattants membres des Frères Musulmans. Elle s’allonge pour s’unir avec une autre chaîne qui est la lutte des Palestiniens et des Frères Musulmans lors de la guerre de 1948, puis les opérations du jihad des Frères Musulmans en 1968 et plus tard.

                Si les maillons ont été éloignés les uns des autres et les obstacles mis par les valets du sionisme sur la route des combattants, le Mouvement de la Résistance Islamique aspire à la réalisation de la promesse d’Allah, quelque que soit le temps que cela prendra. Le Prophète, qu’Allah le bénisse, a dit : « Le Jour du Jugement dernier ne viendra pas avant que les musulmans ne combattent les juifs, quand les juifs se cacheront derrière les rochers et les arbres. Les rochers et les arbres diront, O Musulmans, O Abdallah, il y a un juif derrière moi, vient le tuer. Seul l’arbre du Gharkad ne le dira pas, parce que c’est un arbre des juifs » (rapporté par Boukhari et Moslem).


              • Talion Talion 29 novembre 2012 18:12

                « Israël n’est pas un Etat colonialiste… »

                C’est marrant parce qu’il m’a pourtant semblé que l’IMMENSE majorité des juifs israéliens étaient d’ascendance blanche européenne ou berbère...
                Ce qui signifie donc qu’aucun d’entre eux n’a une seule once de sang sémite dans les veines et que par conséquent jamais un seul de leurs ancêtres n’a -ne serait-ce que- foulé cette terre qu’ils prétendent aujourd’hui revendiquer.

                Le fait d’appartenir à une communauté confessionnelle n’a jamais doté qui que ce soit du moindre caractère ethnique... Ça marche aussi bien pour les chrétiens, que pour les juifs, ou les musulmans.

                Voir des berbères et des caucasiens prétendre être les descendants directs des peuples sémites du début de l’ère chrétienne est aussi risible que de voir des norvégiens blancs, roux et aux yeux bleus revendiquer être des descendants d’esclaves ayant travaillé dans des plantations de coton en Louisiane.

                Arrête de nous prendre pour des cons, tu t’enfonces !


              • baska 29 novembre 2012 19:16

                Talion, vous avez bien tapé dans le mille ! Le colon oublie que le sionisme fut un mouvement colonialiste du 19e siècle créé par de juifs européens d’origine khazarie, les ashkénazes.

                Les ashkénazes qui constituent près de 90% des juifs d’aujourd’hui ne peuvent se réclamer d’un seul ancêtre ayant foulé le sol de la Palestine pendant l’ère biblique. Ils ne peuvent donc être des sémites, ils sont en fait les descendants directs des khazars. 

                koestler a écrit un livre sur les khazars, « la 13e tribu, l’empire khazar et son héritage », et dans la conclusion de ce livre on peut lire ceci : « J’ai rassemblé les preuves historiques qui indiquent que la grande majorité des juifs est d’origine turco-khazarde, plutôt que sémitique ». Citons aussi l’italien Louis Gallico qui a publié une longue étude intitulée « un peuple introuvable » : « Il n’est plus possible de contester le fait que les juifs de l’Europe orientale aient comme origine la dispersion et le mélange des khazars avec d’autres populations ». Pierre Stambul de l’union juive française pour la paix reprend les thèses de ces historiens et affirme que « les juifs sont majoritairement descendants de convertis berbères, khazars, romains ».

                Qui sont réellement les Ashkénazes qui revendiquent la Palestine historique, et d’où viennent-ils ? 

                La plupart des historiens sérieux s’accordent sur le fait que les ashkénazes sont les descendants directs des khazars, peuplade d’origine turco-mongole qui établit un empire entre la mer noire et la mer caspienne du VIIe au Xe siècle de notre ère. 

                Dans l’encyclopaedia judaica, source que les thuriféraires de l’entité sioniste ne peuvent contester, les khazars sont décrits en ces termes : « peuple d’origine turque qui embrassa la religion juive à la fin du VIII e siècle. Ce fut Obadiah, l’un des successeurs de Bulan, qui régénéra le royaume et renforça le judaïsme. Il invita des érudits juifs à s’installer sur son territoire, et il fonda des synagogues et des écoles. Le peuple était instruit dans la Mishna et le talmud »Selon l’encyclopaedia universalis, les khazars étaient un « peuple apparenté aux turcs qui établit un empire entre la mer noire et la mer caspienne du VIIe au Xe siècles ».
                Pour la petite histoire, notons que l’empire des khazars fut détruit par les russes et sa population dispersée dans toute l’Europe de l’Est. Après la destruction de leur 
                empire, les khazars se faisaient appeler « les populations yiddish » en référence à leur langue. Il faut préciser que le yiddish parlé par la tribu khazarie n’avait rien à voir avec l’hébreu.

                On peut citer Sand, auteur de »l’invention du peuple juif" qui="qui" a="a" remis="remis" en="en" cause="cause" le="le" mythe="mythe" de="de" affirmant="affirmant" que="que" les="les" romains="romains" jamais="jamais" massivement="massivement" populations="populations" il="il" postule="postule" descendants="descendants" sont="sont" ben="ben" gourion="gourion" dit="dit" exactement="exactement" la="la" chose="chose" dans="dans" son="son" livre="livre" israel="israel" et="et">"Les judéens se sont convertis au christianisme et ensuite à l’islam. Les fellah palestiniens étaient les véritables descendants des juifs".

                En somme, les ashkénazes n’ont aucun lien historique avec la Palestine et aucune goutte de sang sémite ne coule dans leurs veines.


                L’exil est un mythe car les romains n’ont jamais expulsé massivement les populations juives. C’est plutôt la religion juive qui s’est dispersée et non le peuple. Le judaïsme fut à l’époque une religion très prosélyte comme l’atteste la judaïsation des khazars et des tribus païennes du Yémen ou de l’Afrique du nord. Sand pense que le judaïsme ne concernerait que quelques irréductibles sans la conversion de ces populations païennes.

                En définitive, contrairement à la propagande sioniste les squatteurs de la Palestine n’ont aucun lien historique avec ce qu’ils nomment « la terre promise ». Ils n’ont donc aucune connexion historique à la Palestine et dans la mesure où leurs ancêtres n’ont jamais foulé la terre dite promise, il ne peut être question de retour. De ce fait, ces squatteurs de la Palestine historique n’ont aucune légitimité.


              • baska 29 novembre 2012 19:38

                RECTIF. Un petit passage a sauté :

                On peut aussi citer Sand, auteur de "l’invention du peuple juif", qui a remis en cause le mythe de l’exil, il a affirmé que les romains n’ont jamais expulsé massivement les populations juives. Il postule que les descendants des anciens hébreux sont les palestiniens. Ben Gourion dit exactement la même chose dans son livre « eretz israel dans le passé et le présent » : "Les judéens se sont convertis au christianisme et ensuite à l’islam. Les fellah palestiniens étaient les véritables descendants des juifs".


              • Christian Labrune Christian Labrune 30 novembre 2012 01:30

                @Talion,

                Ca ne commence pas à vous fatiguer un peu, ces sempiternels couplets sur les races, les couleurs et les ethnies, que vous devez tirer de Gobineau sinon d’Alfred Rosenberg ? On a vraiment l’impression que le disque est complètement rayé. De toute façon, dès qu’on voit vos lunettes de soudeur à côté d’un message, on croit déjà entendre l’éternelle petite chanson. De fait, elle est bien là. C’est lassant. 


              • Talion Talion 30 novembre 2012 07:59

                « Ca ne commence pas à vous fatiguer un peu, ces sempiternels couplets sur les races, les couleurs et les ethnies... »

                C’est pourtant sur cette base là qu’un certains nombre de xénophobes ayant une lecture théologico-raciale de leur religion justifient le fait de piquer à d’autres une terre qu’aucun de leurs propres ancêtres n’a en réalité jamais foulé.


              • Christian Labrune Christian Labrune 30 novembre 2012 12:05

                @Talion,

                Vous devriez quand même vous décider un jour à lire « La guerre des Juifs » de Flavius Josèphe, cela vous remettrait les idées en place. Il faut peut-être préciser qu’il ne s’agit pas d’une publication de la « propagande sioniste » : ce texte est connu et régulièrement commenté depuis le IIe siècle.

              Ajouter une réaction

              Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

              Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


              FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès