Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Tribune Libre > Un statut d’Etat reconnu pour la Palestine à l’ONU : pour la (...)

Un statut d’Etat reconnu pour la Palestine à l’ONU : pour la paix ou la guerre ?

Dans quelques heures, ce 29 novembre, les Palestiniens vont demander à l’ONU d’être reconnus comme Etat dit « observateur ». Ce vote, qui aura lieu soixante-cinq ans après la résolution 181 qui prévoyait l’établissement de deux États, met en jeu la reconnaissance de l’État palestinien par la communauté internationale. Il intervient également dans un contexte de tensions extrêmes comme l’illustre la situation à Gaza.

On nous explique que ce serait « probablement » la meilleure chance de paix depuis des décennies. La France y a apporté son soutien par la voix de son ministre des affaires étrangères Laurent Fabius, après quelques hésitations. On le comprend lorsqu’on regarde les choses d’un peu plus près que ce que donnent à voir les grandes déclarations d’intention sur la dynamique de paix que cela déclencherait, car ne serait-ce pas plutôt le risque de la guerre ? On ne peut tout de même pas complètement faire abstraction d’un contexte d’une extrême violence et d’islamisation de la Palestine comme du monde-arabo musulman dans lequel cette demande arrive devant l’ONU.

Un nouvel épisode de violence favorable au Hamas qui n’a rien de l’improvisation.

Le président palestinien, Mahmoud Abbas, a félicité, jeudi, le chef du gouvernement du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, pour sa "victoire" après la conclusion d'un cessez-le-feu avec Israël, a annoncé le bureau d'Ismaïl Haniyeh dans un communiqué. "Lors d'une conversation téléphonique, le président Abou Mazen (le surnom de Mahmoud Abbas, NDLR) a félicité Ismaïl Haniyeh du Hamas pour sa victoire et exprimé sa sympathie aux martyrs", précise le communiqué.

L'agence de presse palestinienne Wafa, basée à Ramallah (Cisjordanie), a précisé que Mahmoud Abbas « a salué la détermination (palestinienne) face à l'agression et a souligné l'importance de parvenir à un cessez-le-feu et d'épargner les ravages de la guerre".

De leur côté, Ismaïl Haniyeh et deux autres dirigeants du Hamas, Ahmed Bahr et Mohammad al-Hindi, ont apporté leur "soutien à l'initiative nationale pour demander le statut d'État observateur à l'ONU le 29 novembre". Mahmoud Abbas a officialisé le 27 septembre à la tribune des Nations unies son projet pour que la Palestine obtienne à l'ONU le statut d'État non membre d'ici la fin de l'année à l'Assemblée générale, où la majorité simple requise lui semble acquise.

On voit ici le jeu qui s’est installé entre les deux entités palestiniennes pour obtenir une reconnaissance à l’ONU et sur quel fondement.

Le Hamas a renforcé sa légitimité en utilisant l’arme la plus sûre, l’engrenage de la violence avec son flot de haine et de désir de vengeance qui nourrit sa propagande religieuse. Curieusement, cela est intervenu à la proximité de ce rendez-vous de l’ONU ! Il n’y a ici aucun hasard.

Au poker menteur, le Hamas est passé maître en martyrologie. Il n’a pas hésité, comme plusieurs reportages au journal de France 2 l’ont montré dans la semaine qui a précédé le cessez le feu, à travers les groupes armés halogènes qui se chargent de ce « sale boulot », à faire tirer des roquettes au cœur des quartiers populaires immédiatement frappés par des tirs de riposte israéliens impliquant nécessairement des civils. Un bilan que l’on dit de 160 morts et de nombreux blessés dont des enfants inévitablement. L’horreur tout simplement ! On connaissait l’utilisation de la population comme bouclier humain là, c’est tout simplement la sacrifier pour mieux semer les graines empoisonnées de la vengeance qu’appelle la mort de ceux qui ici passent du statut d’otages d’un régime islamiste qui les exposent au pire, à celui de martyrs.

De la Palestine du Hamas à l’Egypte de Morsi, l’islamisme joue son va-tout.

Voilà ce que cautionne Mahmoud Abbas lorsqu’il félicite le Hamas. Il faut dire que cette légitimité est aussi tirée du rôle qui a été attribué par Américains interposés, au Président Egyptien, Mohamed Morsi, dans les négociations du cessez le feu, comme au bon vieux temps de Moubarak comme si rien n’avait changé. Un Mohamed Morci qui a dépêché son Premier ministre, Hicham Qandil, à Gaza, pour rencontrer le Hamas dans ce contexte, qui en a tiré une reconnaissance diplomatique inespérée et ce, avec la bénédiction des Etats-Unis présomptueux à penser encore tenir les ficelles derrière tout cela.

Monsieur Morsi ne laisse pas de doute sur sa stratégie et le choix de son camp comme de l’écoute attentionnée dont il bénéficie de la part des Etats-Unis : Avec M. Obama, "nous avons discuté de la nécessité de mettre fin à cette agression et qu'elle ne se répète pas", a –t-il dit, tout en affirmant « nous veillons aux relations avec les Etats-Unis » (Sic !).

Les Frères musulmans ont depuis longtemps été choisis par l’administration américaine pour prendre la suite, sans risque pour les intérêts et l’influence US jusqu’à plus ample informé et toujours sur ce mode reconnaissable propre au pays à la bannière étoilée : celui de l’éléphant dans le magasin de porcelaine.

Cette résolution s’inscrirait soi-disant, dans la lignée des mouvements du Printemps arabe en faveur de la démocratie et de la liberté au Proche-Orient, et ouvrirait la voie à un processus de paix « plus juste » entre les deux pays. Mais comment l’entendre alors que M. Morsi, de son côté et pour faire l’équilibre, a profité de cette nouvelle aura internationale que lui a procuré ce rôle diplomatique pour s’attribuer les pleins pouvoirs en Egypte, enterrant les espoirs du Printemps arabe, phénomène de marche arrière de l’histoire qui affecte pratiquement tous les pays où il s’était manifesté. L‘espoir de la liberté a été remplacé par une nouvelle domination religieuse écrasant les droits et les libertés. 

La Palestine est-elle prête ? Et si non, les conséquences risquent d’être incalculables !

L’ONU, la Banque mondiale et le FMI seraient unanimes nous dit-on : les Palestiniens seraient prêts pour l’indépendance si l’occupation cessait. Mais de quoi parle-t-on ? Il reste des questions majeures irrésolues y compris par-delà la guerre, en ce qui concerne l’absence d’un véritable Etat de droit, car le législatif est loin d’être soustrait à la domination du religieux, c’est même le Hamas qui fait figure de modèle de résistance y compris pour M. Abbas, alors que ce mouvement a dans ses objectifs la destruction pure et simple d’Israël et l’édification d’une République islamique. Pour l’ONU, la banque mondiale, le FMI ou les Etats-Unis, on se moque de savoir si on pactise avec l’islamisme et des conséquences pour les peuples palestinien et israélien et au-delà, puisque l’essentiel est qu’on ne touche pas au système, qu’on le pérennise !

Est-ce donc bien le moment de franchir le pas pour proposer la reconnaissance de l’Etat palestinien, au moment même où c’est la violence et cette martyrologie organisée cyniquement au nom d’Allah qui prévaut ? Alors que cette reconnaissance à l’ONU s’appuie sur des pays en voie d’islamisation et une Palestine elle-même que le Hamas semble incarner au-delà de tous ses espoirs, rejoignant un mouvement d’ensemble des pays arabo-musulman inquiétant pour la stabilité du monde et justement pour la paix.

Cette Palestine là est-elle représentative du projet d’Etat palestinien souhaitable ? On peut donc en douter.

Ceux qui prétendent qu’il ne s’agirait ici que d’une place d’observateur aux incidences limitées trompent leur monde, car en réalité que disent, y compris en France, ceux qui défendent cette proposition qui ont l’habitude de soutenir la cause palestinienne sans balance ni mesure : Que c’est une proposition légitime et non-violente qui représente une extraordinaire occasion de rompre avec les sempiternels pourparlers menés par les États-Unis, qui ne font que cautionner la dépossession illégale des terres palestiniennes par les « colonies » israéliennes. (…) Si la Palestine remporte le vote onusien, cette victoire pourrait marquer le début de la fin de 40 ans d’occupation et paver le chemin de la création de deux États…

On sait que ce statut d’observateur ne saurait procurer à lui seul cela, c’est donc ailleurs et autrement qu’il faut chercher ce que l’on affirme ici. C’est tout simplement dans un soutien dont cet Etat « observateur » pourrait bénéficier à l’ONU ensuite, soutien de toute une série de pays aujourd’hui tombés sous l’islamisme qui ont tous Israël dans le viseur et usent du ressentiment contre ce dernier comme ciment de leur autorité et du pouvoir religieux arbitraire qui y est adossé. Il y a bien le risque que ce soit par la guerre que ces ambitions déclamées, par ces soutiens à la reconnaissance de la Palestine comme Etat observateur à l’ONU, pourraient trouver à être satisfaites ! 

On nous dit encore que l’accès de la Palestine au statut d’État engagera une reconnaissance par l’ONU qui changera les dynamiques de négociation et ouvrira la voie à la liberté et à la paix. Et encore que, dans toute la Palestine, les habitants se préparent, avec espoir et envie, à conquérir une liberté que des générations n’ont jamais connue. Comment peut-on être aussi naïf dans un tel contexte qui donne au Hamas le rôle majeur, une organisation islamiste et terroriste, au projet politique contraire à ce que l’on considère ailleurs comme les droits fondamentaux de l’homme, qui n’hésite pas à sacrifier la population qu’il est censé représenter sur l’autel de la martyrologie religieuse qui sert ses ambitions, son idéologie destructrice et guerrière.

 

Il n’y a de solution que politique et d’Etat palestinien viable que laïque.

Les morts n’ont que la valeur qu’on leur donne dans une stratégie qui vise à la diabolisation de l’ennemi historique avec de l’autre côté, ceux qui, à l’extrême-droite religieuse israélienne en tire leur profit répondant à un extrémisme par un autre qui tout à coup devient lui aussi légitime. L’engrenage de la violence profite ici aussi, avec des colonies qui se justifient d’autant mieux car plus la terre occupée s’élargit, mieux il peut être possible de la défendre comme terre promise par un dieu contre un autre…

En réalité, il n’y a de solution à la question d’un Etat-palestinien qu’à la condition qu’il soit un Etat laïque, comme le souhaitait Yasser Arafat. Car, c’est sur le plan politique que ce conflit israélo-palestinien trouvera à se résoudre, en tout cas pas sur le contentieux religieux qui lui est indépassable, dogme contre dogme. Aussi, reconnaitre dans ce contexte l’Etat palestinien, ne serait-ce qu’à travers un statut d’Etat d’observateur à l’ONU, c’est à cette heure prendre le risque d’encourager l’engrenage de la violence sur lequel prolifère l’état actuel des choses, miné par un fond religieux. Une situation qui n’a jamais été aussi près d’une véritable guerre entre la Palestine, ses alliés et Israël. Craignons que cette reconnaissance ne soit déjà inscrite au registre de l’histoire comme la mèche qui embrasera le tout. L’alternative est plus que jamais entre laïcité ou islamisme !

 

Guylain Chevrier, historien.



Sur le même thème

Ghaza … Si nous t’oublions, resterons-nous encore humains ?
Rencontre Abbas, Peres, François: Médiation réelle ou méditation inutile?
Actualité mouvementée au Proche-Orient
Gaza sous les bombes, Brzezinski explique la gamique
Je regrette...


Les réactions les plus appréciées

  • Par BlackDjai (---.---.---.144) 29 novembre 2012 14:09
    BlackDjai

    Encore un ramassis de Sion qui font l’apologie du crime contre l’humanité à l’encontre des palestiniens. Vous polluez les forums afin de défendre et de victimiser (encore, encore, et encore une fois :-> ) votre idéologie puante par laquelle est né iSSrael en spoliant la Palestine.

    Comme je l’ai déjà écrit, personne n’est plus dupe, votre visage hideux est apparu à la face du monde encore un peu plus, vous vous enterrerez par vous-même car votre arrogance vous empêchent de voir les danger qui vous guettent ...... tic tac tic tac ........le temps passe et vous rapproche de votre fin. smiley ....et j’attends cela avec impatience  smiley

  • Par SamAgora95 (---.---.---.179) 29 novembre 2012 13:19
    SamAgora95

    Le sionisme est-il compatible avec la laïcité ?


    Les roquettes archaïques du Hamas tombent dans des champs à 200 m de l’endroit ou elles ont été tirées, et toujours en représailles à des annonces de l’état voyou Israël de poursuivre la colonisation (Avez vous déjà vu ces fameuses roquettes Palestiniennes dans des zone habités d’Israël ?), moi non.

    C’est véritablement le pot de terre contre le pot de fer ! 

    Si vous avez le tort de marcher sur le pied d’un Israélien qui essai de s’introduire chez vous par la force, il vous arnachera les deux jambes, détruira votre maison et anéantira une partie de votre famille ! Voilà la justice Israélienne, voilà le vrai terrorisme, car c’est bien de cela dont-il s’agit, terroriser la population Palestinienne, jusqu’à la tétaniser et lui ôter toute envie de révolte, définition du fascisme.

    Concernant cet hypothétique état Palestinien, ne vous en faite pas ! le gouvernement US parasité par ce fléau (le sionisme) imposera son veto à la demande palestinienne, révélant ainsi son véritable visage.

    Par ailleurs, conditionner la création d’un état palestinien à une paix improbable est une ruse abjecte, car tout le monde le sait, la paix ne dépend que de l’état Israélien, qu’il stop la colonisation, qu’il rendent les terres colonisées après 67, qu’il cesse ses assassinats, qu’il respecte les résolutions de l’ONU, qu’il permette à la bande de gaza de se développer économiquement etc... etc...

    Mais rien de cela ne sera fait, car cela remettrait en question l’objectif du grand Israël, le rêve fou des sionistes ( 11 septembre, des guerre à coups de millions de vies et des centaines de milliard d’euros et c’est pas fini...)

    Je ne suis ni musulman ni religieux, mais à un moment donnée il faut arrêter de défendre l’indéfendable, l’état d’Israël est en tort à 200%.

    Ne vous laissez pas avoir par cette secte maléfique qu’est le sionisme,que beaucoup de Juifs rejette du fond du coeur et qu’il ne faut pas associé au judaïsme.
  • Par jaja (---.---.---.129) 29 novembre 2012 10:25
    jaja

    Article de pure propagande sioniste.... Presque pas une ligne qui ne soit un mensonge.... Comme si le Hamas de la Charte était le même que celui qui s’est placé sous la coupe du Qatar...

    Un simple statut d’État observateur à l’ONU et c’est encore trop ? Alors que c’est bien un recul par rapport au plan de partage initial.... qui lui même sous la pression des grandes puissances (y compris l’URSS de Staline) accordait le droit à des colons venus d’Europe et des USA de chasser les habitants de Palestine de chez eux et de s’installer jusque dans leurs lits....

    La seule chose qui modifiera la donne ce sera un changement notable dans le rapport de forces sur le terrain.... Espérons que les pouvoirs issus des Révolutions arabes (qui continuent y compris en Égypte) seront moins chiches en soutien politique et matériel....

    On n’affronte pas l’aviation, la marine,les tanks, l’artillerie avec de simples kalachnikovs et des roquettes inefficaces...

    Dans l’immédiat l’Égypte doit ouvrir le terminal de Rafah définitivement et rejeter tous les accord iniques issus de Camp David....

  • Par jaja (---.---.---.129) 29 novembre 2012 10:39
    jaja

    La Résolution 242... voici ce qu’en pense aujourd’hui Leïla Shahid, (déléguée générale de l’autorité palestinienne auprès de l’UE) qui s’est embourbée dans des discussions « de paix » stériles avec son ennemi et a donc contribué à affaiblir durablement la résistance palestinienne......

    "Quant à nous, l’OLP et l’Autorité Palestinienne que nous représentons (LS), et donc non pas le Hamas, nous ne pouvons pas manquer de constater que notre stratégie de cessation de la lutte armée pour négocier avec Israël pour retrouver notre souveraineté sur Gaza, la Cisjordanie et Jérusalem-Est est un échec.

    Depuis 45 ans, Israël bafoue impunément la résolution 242 des Nations Unies, avec la complicité des USA et de l’Union Européenne. Le résultat, regardez-le sur la carte avec le grignotage du territoire palestinien dont il ne restera bientôt plus rien. Nous avons-là l’échec d’une stratégie de négociation avec Israël, engagée il y a 20 ans à Madrid avec Yasser Arafat, en 1990. "


    Sans commentaires....

Réactions à cet article

  • Par Dwaabala (---.---.---.35) 29 novembre 2012 10:19
    Dwaabala

    En matière de religion, l’Etat d’Israël s’y connaît, et détient même le monopole de la vérité en ce domaine.

  • Par jaja (---.---.---.129) 29 novembre 2012 10:25
    jaja

    Article de pure propagande sioniste.... Presque pas une ligne qui ne soit un mensonge.... Comme si le Hamas de la Charte était le même que celui qui s’est placé sous la coupe du Qatar...

    Un simple statut d’État observateur à l’ONU et c’est encore trop ? Alors que c’est bien un recul par rapport au plan de partage initial.... qui lui même sous la pression des grandes puissances (y compris l’URSS de Staline) accordait le droit à des colons venus d’Europe et des USA de chasser les habitants de Palestine de chez eux et de s’installer jusque dans leurs lits....

    La seule chose qui modifiera la donne ce sera un changement notable dans le rapport de forces sur le terrain.... Espérons que les pouvoirs issus des Révolutions arabes (qui continuent y compris en Égypte) seront moins chiches en soutien politique et matériel....

    On n’affronte pas l’aviation, la marine,les tanks, l’artillerie avec de simples kalachnikovs et des roquettes inefficaces...

    Dans l’immédiat l’Égypte doit ouvrir le terminal de Rafah définitivement et rejeter tous les accord iniques issus de Camp David....

    • Par Christian Labrune (---.---.---.203) 29 novembre 2012 17:16
      Christian Labrune

      @jaja

      Peut-être serait-il souhaitable tout de même, avant toute chose, que vous nous disiez d’où vous parlez. Salafiste politique ? Jihadiste européen tendance Merhra ? Bobo français palestinomane au dernier degré de l’intoxication, pour ne pas dire en overdose ? Israélien masochiste du genre Shlomo Sand ? Antisémite ordinaire ? Nostalgique du troisième Reich ? D’où vient que vous reproduisiez systématiquement un discours préfabriqué et cent fois recopié laborieusement sur AgoraVox ? Merci de nous éclairer sur vos motivations.

       

    • Par jaja (---.---.---.129) 29 novembre 2012 17:30
      jaja

      Et d’où parle Labrune ? De Tel-Aviv ? Occupez-vous plutôt de démontez mon argumentation si c’est dans vos cordes, vous le petit facho sioniste du Shin bet ou du Mossad et ne vous occupez pas d’où je parle...

    • Par jaja (---.---.---.129) 29 novembre 2012 17:32
      jaja

      De démonter... pardon...

    • Par Ronald Thatcher (---.---.---.176) 29 novembre 2012 18:30
      Ronald Thatcher

      la gogoche n’a vraiment que la haine dans la gueule...
      haine de la droite, haine des riches, haine des sionistes, haine des cathos, haine des patrons, haine haine haine... pauvre type ! des vraies nazislamistes

    • Par Christian Labrune (---.---.---.203) 30 novembre 2012 00:58
      Christian Labrune

      @jaja

      Labrune pense par lui-même, il est essentiellement labruniste. Il est Franco-berrichon, n’a jamais été membre d’aucun parti. n’a aucun intérêt particulier dans le conflit israélo-palestinien, mais comme il est muni d’un cerveau en état de lui rendre quelques services, il fait très bien la différence entre l’intelligence et la connerie, entre la démocratie et le fascisme. Au lieu de faire de l’anti-labrunisme primaire et systématique, rejoignez donc les Frères musulmans d’Egypte. Morsi ne tardera pas à avoir besoin de types dans votre genre, sur la place Tahrir, pour maintenir l’ordre. Et cessez de nous casser les pieds avec votre camelote idéologique à deux sous. On finira par penser que vous devez avoir une tête à vendre des lacets.

    • Par jaja (---.---.---.129) 30 novembre 2012 10:17
      jaja

      Bof vendre des lacets c’est bien mieux que soutenir des soudards meurtriers.... Vous je vous vois bien, malgré ce cerveau dont vous êtes si fier, en servant de gégène dans une obscure geôle sioniste.... Reste à savoir si eux ont besoin de vous...ils se débrouillent hélas très bien tout seuls....

      Par ailleurs je ne suis pas un partisan « de l’ordre » ni en Égypte ni ailleurs....et je souhaite que les Révolutions arabes en cours aillent jusqu’au bout.... Morsi s’est engagé à respecter les accords iniques signés avec Israël par les dictateurs qui l’ont précédé.... En ce sens vous comprendrez qu’il n’est pas ma tasse de thé....

    • Par jaja (---.---.---.129) 29 novembre 2012 10:39
      jaja

      La Résolution 242... voici ce qu’en pense aujourd’hui Leïla Shahid, (déléguée générale de l’autorité palestinienne auprès de l’UE) qui s’est embourbée dans des discussions « de paix » stériles avec son ennemi et a donc contribué à affaiblir durablement la résistance palestinienne......

      "Quant à nous, l’OLP et l’Autorité Palestinienne que nous représentons (LS), et donc non pas le Hamas, nous ne pouvons pas manquer de constater que notre stratégie de cessation de la lutte armée pour négocier avec Israël pour retrouver notre souveraineté sur Gaza, la Cisjordanie et Jérusalem-Est est un échec.

      Depuis 45 ans, Israël bafoue impunément la résolution 242 des Nations Unies, avec la complicité des USA et de l’Union Européenne. Le résultat, regardez-le sur la carte avec le grignotage du territoire palestinien dont il ne restera bientôt plus rien. Nous avons-là l’échec d’une stratégie de négociation avec Israël, engagée il y a 20 ans à Madrid avec Yasser Arafat, en 1990. "


      Sans commentaires....

    • Par baska (---.---.---.145) 29 novembre 2012 23:38

      Monsieur le colon, c’est fait ! La Palestine vient d’être reconnu par l’assemblée générale de l’onu comme état observateur. Un vote historique acquis à une majorité de 138 pour, seuls les yankees et sept petits vassaux ont voté contre. Un véritable camouflet pour l’entité sioniste !

      Un petit tour au mur des lamentations ? 
  • Par Christian Labrune (---.---.---.203) 29 novembre 2012 11:03
    Christian Labrune

    à l’auteur,

    Je me disais en ouvrant la page et sans faire attention à la signature de l’article : encore la propagande et l’opium de la palestinomanie habituelle. Heureuse surprise : vous posez avec beaucoup de pertinence les questions essentielles et on ne peut que souscrire à votre conclusion.

    La politique du Quai d’Orsay, désormais à la botte du Qatar, est une politique de gribouille, et qui déshonore la France. Nous voici, de fait, les alliés objectifs du Hamas et des terroristes du jihad islamique. Que l’opinion française complètement manipulée par les media soit incapable de voir qu’elle fait le jeu d’un nouveau fascisme et ne réagisse pas, cela laisse pantois. Et l’Iran, dans tout ça ? Je serais curieux de savoir ce que vous pouvez en penser. Peut-être un prochain article ?

    En tout cas, merci pour cette belle analyse.

     

  • Par Jean J. MOUROT (---.---.---.78) 29 novembre 2012 12:35
    Jean J. MOUROT

    Israël a beaucoup de torts, c’est sûr. Cela ne fait pas des Palestiniens —ou tout au moins ceux qui prétendent les représenter— de doux agneaux bêlants. Il est vrai que le Hamas lance ses roquettes sur les populations civiles israëliennes depuis des quartiers habités, sachant bien qu’Israël réagira. Il est aussi vrai qu’on ne peut pas reprocher à Israël d’être un état religieux (ce qu’il n’est pas tout à fait) et l’accepter de la Palestine arabe. On attend un projet d’état palestinien laïque... Mais Mahmoud Hussein (pseudo de 2 intellos d’origine égyptienne) nous a montré que la laïcité était incompatible avec l’Islam !

    • Par SamAgora95 (---.---.---.179) 29 novembre 2012 13:19
      SamAgora95

      Le sionisme est-il compatible avec la laïcité ?


      Les roquettes archaïques du Hamas tombent dans des champs à 200 m de l’endroit ou elles ont été tirées, et toujours en représailles à des annonces de l’état voyou Israël de poursuivre la colonisation (Avez vous déjà vu ces fameuses roquettes Palestiniennes dans des zone habités d’Israël ?), moi non.

      C’est véritablement le pot de terre contre le pot de fer ! 

      Si vous avez le tort de marcher sur le pied d’un Israélien qui essai de s’introduire chez vous par la force, il vous arnachera les deux jambes, détruira votre maison et anéantira une partie de votre famille ! Voilà la justice Israélienne, voilà le vrai terrorisme, car c’est bien de cela dont-il s’agit, terroriser la population Palestinienne, jusqu’à la tétaniser et lui ôter toute envie de révolte, définition du fascisme.

      Concernant cet hypothétique état Palestinien, ne vous en faite pas ! le gouvernement US parasité par ce fléau (le sionisme) imposera son veto à la demande palestinienne, révélant ainsi son véritable visage.

      Par ailleurs, conditionner la création d’un état palestinien à une paix improbable est une ruse abjecte, car tout le monde le sait, la paix ne dépend que de l’état Israélien, qu’il stop la colonisation, qu’il rendent les terres colonisées après 67, qu’il cesse ses assassinats, qu’il respecte les résolutions de l’ONU, qu’il permette à la bande de gaza de se développer économiquement etc... etc...

      Mais rien de cela ne sera fait, car cela remettrait en question l’objectif du grand Israël, le rêve fou des sionistes ( 11 septembre, des guerre à coups de millions de vies et des centaines de milliard d’euros et c’est pas fini...)

      Je ne suis ni musulman ni religieux, mais à un moment donnée il faut arrêter de défendre l’indéfendable, l’état d’Israël est en tort à 200%.

      Ne vous laissez pas avoir par cette secte maléfique qu’est le sionisme,que beaucoup de Juifs rejette du fond du coeur et qu’il ne faut pas associé au judaïsme.
    • Par BlackDjai (---.---.---.144) 29 novembre 2012 14:09
      BlackDjai

      Encore un ramassis de Sion qui font l’apologie du crime contre l’humanité à l’encontre des palestiniens. Vous polluez les forums afin de défendre et de victimiser (encore, encore, et encore une fois :-> ) votre idéologie puante par laquelle est né iSSrael en spoliant la Palestine.

      Comme je l’ai déjà écrit, personne n’est plus dupe, votre visage hideux est apparu à la face du monde encore un peu plus, vous vous enterrerez par vous-même car votre arrogance vous empêchent de voir les danger qui vous guettent ...... tic tac tic tac ........le temps passe et vous rapproche de votre fin. smiley ....et j’attends cela avec impatience  smiley

    • Par Christian Labrune (---.---.---.203) 29 novembre 2012 17:21
      Christian Labrune

      @Blackjai

      Mohamed Mehra sous un pseudonyme ? On nous aurait donc fait croire qu’il était mort et ça n’était pas vrai ? Je vais peut-être bien devenir complotiste, moi aussi.

    • Par BlackDjai (---.---.---.26) 29 novembre 2012 18:41
      BlackDjai

      Mohamed Merah ????? 
      Quoi, parce que nous n’aimons pas les sionistes arrogants comme vous ? ne nous faites pas le coup de la confusion avec les juifs, cela fait très très longtemps que les gens ne sont plus dupes.

      Labrune ..... ??? Les chemises brunes ...... je comprends mieux votre mépris des autres au nom d’une suprématie, qui pour vous, est le sionisme, et non pas la judaité comme vous essayer de le faire croire ...... vous prenez en otage cette religion pour justifier votre folie basée sur une m.... que l’on appelle le Talmud.......

      Et après tout cela, c’est moi que vous assimilez à Mr. Merah ?

      Vous êtes décidément d’une débilité hors norme ....... et cela prouve à ceux qui vous lise que votre niveau ne dépasse pas celui des paquerettes, d’ailleurs, sur ce sujet, je remarques, qu’ici, sur Agora, plus d’un intervenant vous à remis à votre place .....

    • Par Deneb (---.---.---.73) 29 novembre 2012 19:40
      Deneb

      Ce que j’aime bien sur ce fil c’est que les scores négatifs = commentaires pertinents et scores positifs = nazislamiste(s) tricheur(s) et insulteur(s). Bien lisible comme il faut.

      A part ça, on vient de débusquer quelques instructeurs militaires iraniens dans la bande de Gaza. Arrivés clandestinement par tunnel bricolé à la hâte par Hamas depuis l’Egypte, ils vont pouvoir apprécier l’efficacité des missiles qu’Iran fabrique et fournit à Hamas, mais aussi montrer aux palestiniens comment un bon musulman doit savoir mourir en martyre dés son plus jeune âge, c’est bien pour cela que c’est à côté des crèches que l’on doit installer les rampes de lancement.

    • Par Deneb (---.---.---.73) 29 novembre 2012 19:46
      Deneb

      Samagora « Je ne suis ni musulman ni religieux.... »

      Voula le plus beau exemple de la taqqiya, une des caractéristiques de l’Islam qui préconise le mensonge pieux au contact des infidèles, le temps qu’il tournent le dos pour les poignarder.

    • Par Deneb (---.---.---.73) 29 novembre 2012 21:09
      Deneb

      Christian : « Mohamed Mehra sous un pseudonyme ? »

      Mais non, blackdjack c’est le grand multi de pâle estime.

    • Par Christian Labrune (---.---.---.203) 30 novembre 2012 01:40
      Christian Labrune

      @BlackDjai

      Rejoignez le Hamas ou le jihad, ou le Hezbollah après un petit tour par Téhéran. Vous avez toutes les dispositions qui conviennent pour ces sortes d’engagements. Sauf probablement le courage, comme tous les insulteurs cachés derrière un pseudonyme. Eh bien, dans ces conditions, on ne peut vous dire qu’une seule chose : dégagez ! 

    • Par Christian Labrune (---.---.---.203) 30 novembre 2012 02:35
      Christian Labrune

      « c’est bien pour cela que c’est à côté des crèches que l’on doit installer les rampes de lancement. »

      @Deneb,

      Je suis outré de votre réaction typiquement islamophobe. Comme si vous ne saviez pas que ceux qui meurent en martyrs, dans le paradis d’Allah, ont droit aux jardins où coulent des ruisseaux et aux 72 vierges. C’est écrit dans le Coran. Dois-je vous rappeler qu’au cours de la guerre contre l’Irak, à l’époque de l’Ayatollah Khomeiny, on demandait déjà aux petits enfants de s’amuser à des activités de déminage. Etant plus légers que des adultes, ils sautaient moins souvent. On ne l’aurait certainement pas fait si on avait pu penser que cela pourrait leur nuire en quoi que ce soit. Ceux qui glorieusement explosé n’ont assurément pas eu la plus mauvaise part, et peu d’entre eux souffrent actuellement de la faim, du mal aux dents ou de la vérole. Ils sont parmi les fleurs, les ruisseaux et les houris. Ils ne craindront plus jamais la mort, à la différence des courageux jihadistes qui acceptent sans broncher de voir leurs femmes et leurs enfants éventrés par des bombes. Mourir soi-même, ce n’est rien, pour les raisons que j’ai dites plus haut. Le pire, c’est de voir mourir ses proches, et même d’être obligé, par la force des choses, de souhaiter qu’ils soient quelque peu étripés, pour la plus grande gloire de Pallywood.

      Honte à vous, Deneb, qui ne savez pas voir ce qu’il y a de grand et d’admirable dans le fait de souhaiter, pour la bonne cause, l’extermination de ses proches. Et Viva la muerte !

    • Par Deneb (---.---.---.73) 30 novembre 2012 03:48
      Deneb

      Mais non, jamais je n:ai jamais dit que je voulais priver les enfants des crèches de leurs 72 vierges, vous vous méprenez sur mon compte. Sachez que je reconnais tout à fait ce droit inaliénable !

    • Par BlackDjai (---.---.---.144) 30 novembre 2012 11:34
      BlackDjai

      @Deneb et Labrune

      Comme je vous l’ai déjà dis, je ne fais pas dans l’insulte, je constate simplement un fait. Ce fait est que vous êtes CONS. Est-ce de ma faute si votre QI est plus proche de celui d’un poulpe  ? Que voulez-vous que je fasse ?Désolé, mais me rendre stupide pour être à votre niveau est au-delà de mes forces

      Votre slogan, c’est l’union (des abrutis) fait la force  ????

      @Labrune

      "Rejoignez le Hamas ou le jihad, ou le Hezbollah après un petit tour par Téhéran. Vous avez toutes les dispositions qui conviennent pour ces sortes d’engagements« 

      Rassurez-vous, ils n’ont pas besoin de moi. Ils ont des gens mieux entrainés, mieux équipés que moi, ne vous inquiétez pas pour eux

       »......Sauf probablement le courage, comme tous les insulteurs cachés derrière un pseudonyme."

      Si vous le voulez, et cela très sincèrement, je peux vous communiquer mes coordonnées de façon à ce vous puissiez en juger par vous même,pourquoi pas ? Comme cela, vous pourrez enfin mettre un visage sur ce pseudo, et à l’avenir, cela vous éviterez ce genre de commentaire à 2 balles.
       

      @Deneb

      Au vu de votre argumentation, nous pouvons juger que votre QI ne doit pas être loin de celui d’une huitre, vous aussi. Ca en devient désolant de voir des abrutis traiter tout le monde d’islamo machin, de terroriste truc, dès qu’il s’agit du Cancer du MO..... faut argumenter plutôt que de bêêêêêêler bêtement.

      Allez, les 2 NAVETS hasbaristes au service de iSSrael, reprenez votre baton de pélerin et allez professer ailleurs ....... ici, vous êtes grillés.

    • Par Christian Labrune (---.---.---.203) 30 novembre 2012 11:57
      Christian Labrune

      @BlackDjai

      Tu l’as dit, bouffi !

      En tout cas, c’était très rigolo. On en reprendrait bien encore un peu, si c’était possible. Du salami et du salafiste on ne saurait se lasser. Cochon qui s’en dédit !

    • Par Deneb (---.---.---.73) 30 novembre 2012 15:58
      Deneb

      Ah oui, BlackDjai, encore un petit effort, je trouve que votre poésie manque de verve. Lâchez-vous, bon sang ! Vous m’avez pas l’air en forme aujourd’hui, une petite mine.

    • Par Christian Labrune (---.---.---.203) 3 décembre 2012 20:05
      Christian Labrune

      « Mais non, jamais je n:ai jamais dit que je voulais priver les enfants des crèches de leurs 72 vierges, vous vous méprenez sur mon compte. Sachez que je reconnais tout à fait ce droit inaliénable ! »

      Deneb,

      Vous me rassurez. Nous n’avons donc plus qu’une seule chose à dire en choeur : Allah Akbar !

  • Par Soi même (---.---.---.146) 29 novembre 2012 13:54
    Soi même

     L’ONU est un Cheval de Troie, il ne faut surtout ne pas se laisse abuser par cette institution, elle a montre depuis longtemps qu’elle pratique deux poids deux mesures !
    C’est juste un outil bien pratique, pour faire passé l’inacceptable pour légale !

  • Par ung do (---.---.---.23) 29 novembre 2012 13:59

    Les colonisés se soulevant contre l’occupant n’ont pas besoin de remporter des victoires nettes , ils ont juste besoin de tenir sur la longue durée . En Algérie , ils avaient été écrasés presque complètement par l’armée française qui s’était jurée de ne pas se laisser battre comme au Vietnam .Voilà ce qu’écrivait J Paul Sartre sur la guerre d’Algérie :
    La nature des guerres coloniales a été transformée après la Seconde Guerre mondiale. Grâce à la participation de toute la population, la guerre populaire neutralise la guerre coloniale classique. Contre les partisans soutenus par toute la population, les armées coloniales sont impuissantes. Ils n’ont qu’un seul moyen d’échapper au harcèlement incessant qui les démoralise et les pousse vers une situation comme Diên Biên Phu : il s’agit d’éliminer la population civile. Contre l’unité de tout un peuple qui se joue d’une armée conventionnelle, la seule stratégie anti-guérilla qui serait efficace est la destruction de ce peuple que ce soit des combattants , des civils, des femmes ou des enfants. La torture et le génocide ont été les ripostes des colonialistes à la révolte des indigènes. Et cette réponse, le génocide, comme nous le savons aujourd’hui, est inefficace si elle n’est pas définitive et totale. Une population politisée, déterminée, unie derrière son armée de partisans ne se laisse pas intimider , comme du temps de l’apogée du colonialisme, par des massacres »infligés comme des leçons »] comme Gaza 1 et Gaza 2 . Au contraire, cela ne fera qu’accroître sa haine et sa détermination . Susciter la peur ne marche plus, il faut liquider physiquement tout un peuple.Mais ce génocide n’est pas possible en Palestine sous les yeux de l’opinion mondiale. qui finit par s’opposer à la poursuite de cette guerre barbare. Les colonialistes lâchent la lutte quand les coûts de la guerre coloniale dépassent les bénéfices escomptés . C’est ce qui est en train de se passer:pendant 8 jours , les roquettes palestiniennes ont menacé les centres urbains et en empêchant une activité normale ont infligé des dommages financiers et économiques considérables , sans oublier les dommages psychologiques infligés à la population jusque là tranquille au sein de leur sanctuaire , désormais ébranlé . La situation rappelle de plus en plus l’Algérie ; à l’époque , les Français militairement avaient écrasé la rébellion algérienne mais étaient condamnés régulièrement à l’ONU . A la fin , usés moralement , ils ont dû partir malgré le serment de leurs généraux , plus jamais l’Indochine. 

    • Par Christian Labrune (---.---.---.203) 29 novembre 2012 17:42
      Christian Labrune

      @ung do

      Se réclamer d’un Sartre qui, dans le domaine politique, a toujours eu vingt ans de retard sur les compréhension de la situation internationale et n’a écrit que des conneries, c’est bien mal choisir ses autorités.

      Je conseille de lire les entretiens de Sartre avec Gérassi, parus il y a deux ou trois ans. On dira qu’à l’époque il était déjà un peu gâteux, mais son gâtisme politique est fort ancien. Il fallait qu’il fût déjà bien avancé pour qu’il acceptât de faire jouer sont théâtre sous l’occupation et consentît à se soumettre à la censure allemande.

      Tout n’est pas nul, dans Sartre, tant s’en faut, mais sur les questions politiques, on ne trouve que des erreurs et des sottises irresponsables. Le texte cité ne fait pas exception.

    • Par Soi même (---.---.---.146) 29 novembre 2012 14:25
      Soi même

       Belphégor à la niche !

    • Par SamAgora95 (---.---.---.179) 29 novembre 2012 14:55
      SamAgora95

      Que diriez vous si demain les Amérindiens réclamaient la propriété des état-Unis et faisaient de New-York leur capital ?


      Quel rapport avez-vous avec un peuple vieux de 1500 ans ? réponse AUCUN, vous nagez dans l’illusion d’un peuple uni et indivisible, la preuve, les juifs d’Afrique du nord ressemblent à des maghrébins, les juifs d’Europe de l’Est ressemblent à des Européens de l’Est etc.. etc..
      Il n’existe pas de peuple Juifs, vous avez plus en communs avec un palestinien qu’avec un Juif de l’époque de Jésus.

      De plus, je sens la haine en vous, il est toujours dangereux de se sentir appartenir à un groupe particulier au point de devenir aveugle à ses agissements criminels (Nazisme, Ku Klux Klan, Hooliganisme et autre sectes ..), je sais bien sa donne un sens à sa pauvre vie, les pauvres gents ont besoin de se sentir appartenir à je ne sais quel peuple génial à une race pure, à une élite, on fini vite par attraper la grosse tête, et là c’est le drame, on s’autorise à massacré l’être inférieur, celui qui ne comprend rien, le faible, devant lequel ont a pas à s’excuser ou à avoir pitié.
      PAUVRE HUMANITE !

      Quant allez-vous comprendre que ce n’est pas l’existence d’Israël qui est mis en cause, mais sa volonté déraisonnable d’expansion.





    • Par Christian Labrune (---.---.---.203) 29 novembre 2012 17:54
      Christian Labrune

      « ce n’est pas l’existence d’Israël qui est en cause »

      SamAgora95

      Ah bon ? Et l’article 7 de la charte du Hamas, qu’est-ce qu’il remet en question ? L’existence du Père Noël, peut-être ? Je le recopie ci-dessous, cet article. Il vaudrait mieux que tout le monde le connaisse par coeur, et particulièrement le haddith qui lui sert de justification, tout à la fin, qui prouve bien que l’islam est une religion de paix et que les intentions du Hamas sont tout à fait pacifiques. Au reste, même ceux qui ne connaissent pas la charte peuvent très bien s’en douter : envoyer 1500 missiles sur des populations civiles en une semaine après dix mille autres en dix ans, c’est la preuve évidente qu’on se comporte en peuple très civilisé qui ne souhaite rien tant que la paix. 

      ---------------------

      ARTICLE SEPT Le fait que tous ces musulmans, partout dans le monde, adhèrent aux principes du Mouvement de la Résistance Islamique, le soutiennent et soutiennent ses principes et positions ainsi que sa lutte, prouve que le mouvement Hamas est universel. Et il est bien équipé pour cela du fait de la clarté de son idéologie, de la noblesse de ses buts et de ses objectifs. C’est sur cette base que le Mouvement doit être jugé et évalué, et son rôle reconnu. Ceux qui lui nient ce droit, évitent de le soutenir, ferment les yeux sur les faits, intentionnellement ou non, doivent se réveiller. Ils verront que les événements les ont dépassés et qu’aucune logique ne justifie leur attitude. On doit apprendre des exemples du passé. L’injustice du parent proche est plus dure à supporter que la frappe de l’épée indienne.

      « Nous t’avons envoyé le Livre, le Coran, contenant la vérité, qui confirme les Ecritures qui l’ont précédé, et qui les met à l’abri de toute altération. Juge entre eux tous selon les commandements d’Allah et garde-toi en suivant leurs désirs de t’éloigner de ce qui t’a été donné spécialement. Nous avons assigné à chacun de vous un code et une règle de conduite.

      Si Allah l’avait voulu, il aurait fait de vous tous un seul peuple ; mais il a voulu éprouver votre fidélité à observer ce qu’il vous a donné. Courez à l’envie vers les bonnes actions ; vous retournerez tous à Allah. Il vous éclaircira lui-même l’objet de vos différends » (Coran, V, 52-53).

      Le Mouvement de la Résistance Islamique est l’un des maillons de la chaîne de la lutte contre les envahisseurs sionistes. Cela remonte à 1939, et à l’émergence du martyr Ezzedine al-Qasem et de ses frères, les combattants membres des Frères Musulmans. Elle s’allonge pour s’unir avec une autre chaîne qui est la lutte des Palestiniens et des Frères Musulmans lors de la guerre de 1948, puis les opérations du jihad des Frères Musulmans en 1968 et plus tard.

      Si les maillons ont été éloignés les uns des autres et les obstacles mis par les valets du sionisme sur la route des combattants, le Mouvement de la Résistance Islamique aspire à la réalisation de la promesse d’Allah, quelque que soit le temps que cela prendra. Le Prophète, qu’Allah le bénisse, a dit : « Le Jour du Jugement dernier ne viendra pas avant que les musulmans ne combattent les juifs, quand les juifs se cacheront derrière les rochers et les arbres. Les rochers et les arbres diront, O Musulmans, O Abdallah, il y a un juif derrière moi, vient le tuer. Seul l’arbre du Gharkad ne le dira pas, parce que c’est un arbre des juifs » (rapporté par Boukhari et Moslem).

    • Par Talion (---.---.---.66) 29 novembre 2012 18:12
      Talion

      « Israël n’est pas un Etat colonialiste… »

      C’est marrant parce qu’il m’a pourtant semblé que l’IMMENSE majorité des juifs israéliens étaient d’ascendance blanche européenne ou berbère...
      Ce qui signifie donc qu’aucun d’entre eux n’a une seule once de sang sémite dans les veines et que par conséquent jamais un seul de leurs ancêtres n’a -ne serait-ce que- foulé cette terre qu’ils prétendent aujourd’hui revendiquer.

      Le fait d’appartenir à une communauté confessionnelle n’a jamais doté qui que ce soit du moindre caractère ethnique... Ça marche aussi bien pour les chrétiens, que pour les juifs, ou les musulmans.

      Voir des berbères et des caucasiens prétendre être les descendants directs des peuples sémites du début de l’ère chrétienne est aussi risible que de voir des norvégiens blancs, roux et aux yeux bleus revendiquer être des descendants d’esclaves ayant travaillé dans des plantations de coton en Louisiane.

      Arrête de nous prendre pour des cons, tu t’enfonces !

    • Par baska (---.---.---.145) 29 novembre 2012 19:16

      Talion, vous avez bien tapé dans le mille ! Le colon oublie que le sionisme fut un mouvement colonialiste du 19e siècle créé par de juifs européens d’origine khazarie, les ashkénazes.

      Les ashkénazes qui constituent près de 90% des juifs d’aujourd’hui ne peuvent se réclamer d’un seul ancêtre ayant foulé le sol de la Palestine pendant l’ère biblique. Ils ne peuvent donc être des sémites, ils sont en fait les descendants directs des khazars. 

      koestler a écrit un livre sur les khazars, « la 13e tribu, l’empire khazar et son héritage », et dans la conclusion de ce livre on peut lire ceci : « J’ai rassemblé les preuves historiques qui indiquent que la grande majorité des juifs est d’origine turco-khazarde, plutôt que sémitique ». Citons aussi l’italien Louis Gallico qui a publié une longue étude intitulée « un peuple introuvable » : « Il n’est plus possible de contester le fait que les juifs de l’Europe orientale aient comme origine la dispersion et le mélange des khazars avec d’autres populations ». Pierre Stambul de l’union juive française pour la paix reprend les thèses de ces historiens et affirme que « les juifs sont majoritairement descendants de convertis berbères, khazars, romains ».

      Qui sont réellement les Ashkénazes qui revendiquent la Palestine historique, et d’où viennent-ils ? 

      La plupart des historiens sérieux s’accordent sur le fait que les ashkénazes sont les descendants directs des khazars, peuplade d’origine turco-mongole qui établit un empire entre la mer noire et la mer caspienne du VIIe au Xe siècle de notre ère. 

      Dans l’encyclopaedia judaica, source que les thuriféraires de l’entité sioniste ne peuvent contester, les khazars sont décrits en ces termes : « peuple d’origine turque qui embrassa la religion juive à la fin du VIII e siècle. Ce fut Obadiah, l’un des successeurs de Bulan, qui régénéra le royaume et renforça le judaïsme. Il invita des érudits juifs à s’installer sur son territoire, et il fonda des synagogues et des écoles. Le peuple était instruit dans la Mishna et le talmud »Selon l’encyclopaedia universalis, les khazars étaient un « peuple apparenté aux turcs qui établit un empire entre la mer noire et la mer caspienne du VIIe au Xe siècles ».
      Pour la petite histoire, notons que l’empire des khazars fut détruit par les russes et sa population dispersée dans toute l’Europe de l’Est. Après la destruction de leur 
      empire, les khazars se faisaient appeler « les populations yiddish » en référence à leur langue. Il faut préciser que le yiddish parlé par la tribu khazarie n’avait rien à voir avec l’hébreu.

      On peut citer Sand, auteur de »l’invention du peuple juif" qui="qui" a="a" remis="remis" en="en" cause="cause" le="le" mythe="mythe" de="de" affirmant="affirmant" que="que" les="les" romains="romains" jamais="jamais" massivement="massivement" populations="populations" il="il" postule="postule" descendants="descendants" sont="sont" ben="ben" gourion="gourion" dit="dit" exactement="exactement" la="la" chose="chose" dans="dans" son="son" livre="livre" israel="israel" et="et">"Les judéens se sont convertis au christianisme et ensuite à l’islam. Les fellah palestiniens étaient les véritables descendants des juifs".

      En somme, les ashkénazes n’ont aucun lien historique avec la Palestine et aucune goutte de sang sémite ne coule dans leurs veines.


      L’exil est un mythe car les romains n’ont jamais expulsé massivement les populations juives. C’est plutôt la religion juive qui s’est dispersée et non le peuple. Le judaïsme fut à l’époque une religion très prosélyte comme l’atteste la judaïsation des khazars et des tribus païennes du Yémen ou de l’Afrique du nord. Sand pense que le judaïsme ne concernerait que quelques irréductibles sans la conversion de ces populations païennes.

      En définitive, contrairement à la propagande sioniste les squatteurs de la Palestine n’ont aucun lien historique avec ce qu’ils nomment « la terre promise ». Ils n’ont donc aucune connexion historique à la Palestine et dans la mesure où leurs ancêtres n’ont jamais foulé la terre dite promise, il ne peut être question de retour. De ce fait, ces squatteurs de la Palestine historique n’ont aucune légitimité.

    • Par baska (---.---.---.145) 29 novembre 2012 19:38

      RECTIF. Un petit passage a sauté :

      On peut aussi citer Sand, auteur de "l’invention du peuple juif", qui a remis en cause le mythe de l’exil, il a affirmé que les romains n’ont jamais expulsé massivement les populations juives. Il postule que les descendants des anciens hébreux sont les palestiniens. Ben Gourion dit exactement la même chose dans son livre « eretz israel dans le passé et le présent » : "Les judéens se sont convertis au christianisme et ensuite à l’islam. Les fellah palestiniens étaient les véritables descendants des juifs".

    • Par Christian Labrune (---.---.---.203) 30 novembre 2012 01:30
      Christian Labrune

      @Talion,

      Ca ne commence pas à vous fatiguer un peu, ces sempiternels couplets sur les races, les couleurs et les ethnies, que vous devez tirer de Gobineau sinon d’Alfred Rosenberg ? On a vraiment l’impression que le disque est complètement rayé. De toute façon, dès qu’on voit vos lunettes de soudeur à côté d’un message, on croit déjà entendre l’éternelle petite chanson. De fait, elle est bien là. C’est lassant. 

    • Par Talion (---.---.---.66) 30 novembre 2012 07:59
      Talion

      « Ca ne commence pas à vous fatiguer un peu, ces sempiternels couplets sur les races, les couleurs et les ethnies... »

      C’est pourtant sur cette base là qu’un certains nombre de xénophobes ayant une lecture théologico-raciale de leur religion justifient le fait de piquer à d’autres une terre qu’aucun de leurs propres ancêtres n’a en réalité jamais foulé.

    • Par Christian Labrune (---.---.---.203) 30 novembre 2012 12:05
      Christian Labrune

      @Talion,

      Vous devriez quand même vous décider un jour à lire « La guerre des Juifs » de Flavius Josèphe, cela vous remettrait les idées en place. Il faut peut-être préciser qu’il ne s’agit pas d’une publication de la « propagande sioniste » : ce texte est connu et régulièrement commenté depuis le IIe siècle.

    • Par Talion (---.---.---.66) 30 novembre 2012 18:07
      Talion

      Il existe quantité de bouquins racontant des conneries et ayant au cours de l’histoire servi à justifier des projets politiques ou colonialistes aussi divers que variés...

      Après le problème c’est que les faits sont têtus... Des juifs sémites on n’en trouve aujourd’hui plus qu’au sein des population arabes et palestiniennes. Les autres (soit l’immense majorité) sont des descendants de convertis qui se bercent de l’illusion selon laquelle ils descendraient des tribus de Judas ou de Benjamin, voire avant cela d’Abraham...

      Ils peuvent plaider cette fable si ça les chante... Ils peuvent aussi prétendre descendre des pygmées ou d’une figure du panthéon gréco-romain si ça les amuse, c’est du même ordre et c’est à peu près aussi risible.

      Toutes les communautés s’inventent des mythes fondateurs... La votre ne fait pas exception.

    • Par Christian Labrune (---.---.---.203) 1er décembre 2012 16:23
      Christian Labrune

      « Il existe quantité de bouquins racontant des conneries et ayant au cours de l’histoire servi à justifier des projets politiques ou colonialistes aussi divers que variés... »

      @Talion

      Flavius Josèphe, qui commandait les Juifs lorsque Vespasien a entrepris en 67 de réduire leur résistance à l’Empire, a préféré, au lieu de se suicider avec ses compagnons assiégés, se rendre aux Romains, prendre leur parti et rester chez eux jusqu’à la fin de sa vie. C’est dire que dans la tradition juive, ce personnage n’a jamais paru très recommandable. Son oeuvre a beaucoup été utilisée, effectivement, et à des fins plutôt antisémites, tout au long du moyen-âge. Sa mauvaise conscience de traître lui fait développer des griefs contre ses anciens compagnons d’arme dont les auteurs chrétiens ne manquent pas de faire leurs choux gras.

      Il reste que lorsqu’on veut connaître l’histoire de l’antiquité, il n’y a pas d’autre moyen que de confronter les écrits des historiographes. Il n’y a pas moins et pas plus de conneries dans Flavius Josèphe que dans César, Tacite, Suétone, ou l’Histoire auguste. Quand les auteurs parlent de tel ou tel conflit, ils sont peut-être dans la position de Fabrice del Dongo à Waterloo, ou bien leurs informations sont de seconde main ; ce qu’ils racontent, dans le détail, est probablement à prendre avec des pincettes, mais quand ils évoquent les peuples qui sont en conflit, les princes et les intérêts qui s’opposent, on peut tout de même, dans les grandes lignes, leur faire confiance. Sans ces textes, il n’y aurait tout simplement pas de connaissance historique.

      Résultant d’un croisement entre la pauvre race berrichonne et celle de l’Artois, je ne peux me réclamer personnellement d’aucun mythe fondateur ; cela dit, je n’ai rien contre.

    • Par Talion (---.---.---.66) 1er décembre 2012 16:37
      Talion

      Je ne vois pas le rapport avec le sujet qui nous concerne étant donné que les juifs aujourd’hui sont pour l’essentiel des descendants de populations qui se sont converties bien plus tard qu’au deuxième siècle de notre ère...

      Belle tentative de diversion et d’enfumage...

      Très franchement ton bouquin à la con je m’en fous, j’en ai rien à cirer et son contenu n’éclaire en rien la marche d’une histoire très postérieure à son écriture.

    • Par Talion (---.---.---.66) 1er décembre 2012 16:44
      Talion

      Tiens... J’avais pas vu le nouvel avatar de notre ami Matsada... Encore une fois ça respire l’humanisme et la fraternité avec ses semblables...

      Mais bon... Dans un sens c’est une belle illustration du résultat de la propagande idéologique dont il a été la victime et qui a visiblement bien plus à voir avec le contenu du Deutéronome qu’avec la déclaration universelle des droits de l’homme.

  • Par ung do (---.---.---.23) 29 novembre 2012 14:52
    _ comme les pieds noirs , les plupart des israéliens viennent d’Europe .
    _ un autre parallèle pertinent est avec l’Afrique du sud . des colons venus d’Europe s’approprient une terre peuplée d’indigènes , les oppriment , les repoussent dans des réserves . et malgré leur absolue supériorité technique , militaire , organisationnelle , etc .. doivent rendre leurs droits aux indigènes 
    _ au cours de la guerre d’Algérie , plus les Algériens étaient écrasés militairement , plus ils prenaient l’ascendant auprès le l’opinion mondiale ; les colonisateurs ne pouvaient donc plus espérer leur reddition , même de Gaulle au départ pro-Algérie française a du se résigner . L’aspect militaire d’un conflit colonial n’est que secondaire , l’aspect psychologique et moral prédomine , celui qui peut s’accrocher plus longtemps use l’adversaire et gagne ; les colonisés s’accrochent sur place .
    _ le conflit israëlo -palestinien a suivi la même évolution ; plus les résistants palestiniens étaient repoussés loin de leur pays, plus ils gagnaient l’appui extérieur . Ils n’ont pas besoin de remporter des batailles militaires , ils ont juste besoin de résister, de NE PAS DECLARER DEFAITE . 
  • Par Lou (---.---.---.231) 29 novembre 2012 15:39
    Lou

    On lit sur la fiche de l’ auteur : guylain chevrier Docteur en histoire, mes domaines de prédilection sont l’antiquité grecque et l’anthropologie historique...
     
    Pas fort en histoire le sioniste menteur ...

  • Par Ruut (---.---.---.197) 29 novembre 2012 16:25
    Ruut

    Un truc de plus qui ne sert a rien.

  • Par bel95 (---.---.---.139) 29 novembre 2012 17:10

    L’auteur a raison, il faut revenir aux frontières de 1917, pas d’autre alternative.

  • Par SEPH (---.---.---.154) 29 novembre 2012 18:11

    L’État Palestinien : c’est la Palestine d’avant 1945.

    L’Etat Israël n’a aucune légitimité, il s’est constitué par la force et non par le droit, mettant l’ONU devant le fait accomplit .

    En effet, Ben Gourion et ses mercenaires n’ont cessé de vouloir conquérir la Palestine pour en faire un Etat juif par tous les moyens (voir 1) :

    - d’abord politique , dès son arrivée en Palestine en 1906 les années, en militant avec ardeur pour un partage arbitraire de la Palestine pour créer un Etat juif. Alors que les juifs, en 1922, étaient très minoritaires environ 80 000 (11% de la population) pour un total de 757 182 habitants. Hors rien ne justifie cette demande belliqueuse.

    - puis militaire, en mettant en place des milices terroristes pour un nettoyage ethnique des palestiniens ( musulmans, chrétiens,...) de la Palestine.

    - enfin, en organisant l’arrivée massive, de plus de 550 000 juifs en Palestine entre 1922 et 1947, afin de conquérir des terres par des exactions programmées pour chasser les palestiniens, ceci grâce aux différentes milices (Haganah, (voir 2) groupe Stern et l’Irgoun) jusqu’en 1947, puis par une guerre de conquête de l’Etat « Palestinien » issu du partage inique de l’ONU . L’Etat Palestinien sera rayé de la carte, seul reste aujourd’hui l’Israël qui revendique d’être un Etat juif (où seul les juifs sont citoyens à part entière).

    En Résumé, les exactions quotidiennes , doivent être replacés dans la longue histoire du mouvement sioniste qui depuis un siècle s’emploie à mettre en œuvre le « nettoyage ethnique » de la Palestine pour réaliser son projet colonial.

     Depuis 1948, l’Entité sioniste a : expulsé 900 000 palestiniens de leurs terres et de leurs demeures ; détruit 531 villages et 300 hameaux pour empêcher le retour des palestiniens ; occupé les autres parties de la Palestine [Cisjordanie, Gaza] ainsi que le Golan syrien en juin 1967 ; et maintenu son oppression sur les peuples palestinien et arabe. http://www.alterinfo.net/Le-sionisme-voila-l-ennemi_a29969.html

    Voici des quelques exemples de crimes contre l’humanité :

      •  1200 palestiniens tués en janvier 2009 lors de l’attaque de GAZA par Israël

        Offensive israélienne de décembre 2008-janvier 2009 contre le territoire de Gaza sous blocus - Photo : http://2minute-picture.blogspot.com...

      •  conditions de misère d’un million et demi de Gazaouis qui sont enfermés dans une prison à ciel ouvert,

      •  1337 enfants assassinés par l’armée israélienne et les colons depuis le soulèvement d’Al Aqsa

      • 11000 enfants palestiniens emprisonnés ces trois dernières années

      •  violations quotidiennes des droits des palestiniens, destructions de maisons, confiscations des terres, expulsions massives,.......

      • .....

    lire les articles suivants :
    http://www.alterinfo.net/Partage-du-butin-de-guerre-Saisies-confiscations-et-ventes-des-biens-palestiniens-par-Israel_a36525.html

    http://www.alterinfo.net/1337-enfants-assassines-par-l-armee-israelienne-et-les-colons-depuis-le-soulevement-d-Al-Aqsa_a53856.html

    On est bien loin d’un état de droit et l’État Israël est bien un état terroriste qui viole en permanence le droit international (cf , toute les résolutions de l’ONU) et qui s’approprie par la force des terres ce qui ne lui appartienne pas.

    La solution juste est la constitution d’un État multiconfessionnel, avec le retour des palestiniens en Palestine et le retour en Europe ou aux USA des sionistes colonisateurs d’une terre qui n’est pas la leur.


    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    (1) C’est bien Ben Gourion qui affirmait avec insistance au congrès sioniste de 1937 que le « transfert », ou nettoyage ethnique, sera la condition sine qua non pour rendre un « projet d’implantation (juive) globale  » réalisable. Et bien son projet c’est réalisé, mais à quel prix pour les palestiniens.

    ( 2 )Haganah

    Il s’agit d’une organisation clandestine sioniste créée en 1920, qui se voulait une force de protection pour les Juifs ayant émigré en Palestine. Son but originel était de défendre les communautés juives d’éventuelles attaques

    L’organisation est ensuite devenue la branche militaire officieuse de l’exécutif sioniste en Palestine mandataire, l’Agence juive, devant favoriser la constitution d’un état juif.

    Lors de la fondation de l’état d’Israël, en 1948, la Haganah s’agrège à deux autres groupes armés moins importants, l’Irgoun et le Lehi (groupe Stern), pour former Tsahal, la force de défense d’Israël.

    Tsahal, dont l’ancienne Haganah constitue la colonne vertébrale, joua un rôle déterminant dans la guerre d’indépendance (1948-1949) d’Israël. Celle-ci vit le départ d’une partie importante de la population arabe palestinienne.

  • Par Ronald Thatcher (---.---.---.176) 29 novembre 2012 18:36
    Ronald Thatcher

    agoravox est quand même squatté par une belle bande de pro-islamistes qui ne se fatiguent jamais avec leur copier-coller négationnistes, et pas un n’habite les territoires palestiniens !
    étrange cette armada de dhimmis !

    • Par Soi même (---.---.---.146) 30 novembre 2012 16:53
      Soi même

      L’amalgame est un peut trop facile, même si dans le lot, cela peut être le cas !

      Je voie plus tôt, des gens dans leurs ensembles épris de la vérité, même si cela ne se ressent pas toujours dans les commentaires !

      Et il est fréquent de rencontré les mêmes qui fustige le sionisme que l’islamisme, il n’est pas interdit de revisité l’histoire surtout quand on prend un soin très particulier à étouffé certains fait trés revelateur de manipulation politique !

      Tous est dans la mesure et la véracité des preuves que l’on apporte, qui fait que l’on peut remettre en causse la version officielle d’une histoire fabriquer de toute pièce !

      Et les exemples ne manquent pas en se qui concerne le 20 siècles de faux et de contres faux historiques pour masqué ce qui c’est véritablement passé !

      Le cas le plus célèbre est Anthony C Sutton

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Anton...

      , qui a étudier avec des sources privilégiés l’histoire de Walls Street et qui n’a jamais eu de procès pour diffamation pour ce qui révèle, cela montre bien même dans des sources contestables si l’information peut être confirmer par des sources contradictoires peut être dite, même si cela ne fait pas plaisir aux Orthodoxes de la vérité Officielles !

       

  • Par baska (---.---.---.145) 29 novembre 2012 18:41

    Article sur la Palestine écrit par Guylain Chevrier, ancien membre de l’officine anti-laïque, riposte talmudique, qui est sponsorisée par la loge judéo-maçonnique b’nai b’rith et l’union des patrons juifs de France, de la propagande sioniste !

    Après avoir applaudi la récente boucherie orchestrée par « l’armée la plus morale du monde », il s’interroge comme le criminel netanyahou sur l’utilité d’une reconnaissance onusienne d’un état palestinien. Notez également comment il essaye de transformer la nature du conflit : pas question de l’examiner à la lumière du droit international, le conflit de nature territoriale devient religieux. Orientation délibérée puisque cela permet d’occulter la colonisation, l’occupation brutale de l’envahisseur, l’accaparement des terres, la Nakba, le génocide à petit feu des palestiniens, le blocus inhumain, les checkpoints, etc. Quelle shutzpah ! Je crois que notre histrion, pardon « historien », mérite bien ses galons d’agent hasbarique.

    • Par baska (---.---.---.145) 29 novembre 2012 18:46

      Déclaration de chrétiens et de responsables d’Église Sur la situation à Gaza

      Coalition Nationale d’Organisations Chrétiennes De Palestine, mercredi 28 novembre 2012

      Dans l’esprit qui imprègne cette terre de sacré et de sainteté et fidèles à notre foi et à ses enseignements, nous appelons tous ceux qui, partout dans le monde, aiment la paix à travailler avec leurs gouvernements et leurs concitoyens à mettre fin à la destruction et au carnage qui se poursuivent à Gaza. La situation actuelle de détresse dans la Bande de Gaza est le résultat de l’impasse dans laquelle se trouve le processus politique et de l’absence de paix.

      Nous sommes profondément convaincus que la cause de tout cela est la poursuite de l’occupation israélienne, du blocus et des restrictions imposées par les autorités israéliennes à la Bande de Gaza et à ses 1,6 million d’habitants. La politique israélienne d’assassinats ciblés, qui a déclenché l’épisode actuel de combats, est moralement condamnable.

      Elle provoque aussi des émotions fortes qui alimentent une volonté de vengeance et de poursuite d’un cycle ininterrompu de confrontations. Le spectacle d’enfants pales­ti­niens innocents tués dans le bombardement de maisons familiales, diffusé largement sur internet, provoque des émotions incon­tro­lables non seulement contre ceux qui en sont res­pon­sables en Israël mais aussi contre l’Occident et d’autres puis­sances et gou­ver­ne­ments qui sou­tiennent Israël dans ses actions contre la Bande de Gaza. Cela accroît encore davantage la division entre reli­gions et natio­na­lités avec le risque d’une montée en flèche de la vio­lence au détriment de tous et de chacun d’entre nous qui avons été créés à l’image de Dieu. Nous sommes fer­mement convaincus que l’option mili­taire peut être arrêtée s’il y a un effort véri­table et sérieux pour aboutir non seulement à une trêve mais à une solution juste et durable qui répon­drait aux aspi­ra­tions de notre peuple pour un État Pales­tinien vivant en paix et en bon voi­sinage dans cette région. Israël, en tant que puis­sance occu­pante avec ses arme­ments écra­sants et sa puis­sance mili­taire devrait prendre la res­pon­sa­bilité de faire en sorte que des négo­cia­tions avec les Pales­ti­niens soient engagées immé­dia­tement sans créer des situa­tions sur le terrain qui empêchent de telles négo­cia­tions d’aboutir avant même qu’elle ne s’engagent, par l’expansion des colonies illé­gales et d’autres mesures qui signi­fient l’annexion de ter­ri­toires sup­plé­men­taires en Cis­jor­danie et l’étranglement de Jéru­salem Est palestinienne.

      Les efforts intensifs du gou­ver­nement israélien pour empêcher d’aboutir la demande légitime des Pales­ti­niens de devenir un État non-​​membre de l’Assemblée Générale des Nations Unies est aussi un signe de courte vue. Nous devons tous nous sou­venir que, lorsqu’Israël a été admis comme État-​​Nation aux Nations Unies en 1948, il n’y a eu aucune demande de sa part pour obtenir l’approbation des états arabes par des négo­cia­tions : les Nations Unies en ont tout sim­plement pris la décision. Il revient à notre peuple de bénéficier du même traitement.

      NCCOP (Coalition d’organisations chrétiennes de Palestine)

      Et autres signa­taires dont : Sa Béa­titude le Patriarche latin Émérite Michel Sabbah SA Grâce l’évêque grec orthodoxe Atallah Hanna Son Excel­lence Ex-​​ Ministre Khou­lould Deibes Son Excel­lence l’Ambassadeur et ex-​​Ministre Hind Khoury Son Excel­lence l’Ambassadeur Afif Safieh …

      Jeru­salem • Groupe de scouts catho­liques arabes • Société orthodoxe arabe - Jéru­salem • Caritas-​​ Jeru­salem • Dépar­tement de ser­vices aux réfugiés pales­ti­niens – Conseil des

      Églises deu Moyen Orient • Quatre foyers de misé­ri­corde • Asso­ciation grecque catho­lique Sayedat AlBi­shara • Comité inter­na­tional chrétien • Comité du laïcat de Terre Sainte • Asso­ciation chré­tienne nationale • Mission pon­ti­ficale Palestine • SABEEL – Centre Oecu­mé­nique de théo­logie de la libé­ration • Union du club orthodoxe arabe - Jeru­salem • Asso­ciation chré­tienne des jeunes gens –YMCA • Asso­ciation chré­tienne des jeunes femmes –YWCA

      Gaza Conseil des Églises du Proche Orient

      Bethléem (NCOB) Réseau des orga­ni­sa­tions chré­tiennes de Bethléem •YMCA de Jéru­salem Est /​ Section de Beit Sahour • L’Institut d’éducation arabe • Holy Land Trust (Orga­ni­sation huma­ni­taire de Terre Sainte),

      Bethléem • Centre Wi’am, Beth­lehem • Société assy­rienne Saint Afram • Societé Ain Karem, Beth­lehem • Société orthodoxe arabe Al-​​Ihsan, Beit Jala • Club orthodoxe arabe, Beit Sahour • Club orthodoxe arabe, Beit Jala • Club orthodoxe arabe, Beth­lehem • La société de charité orthodoxe arabe, Beit Sahour • College Biblique de Bethléem • Centre Siraj d’études de Terre Sainte • Société de logement orthodoxe arabe, Beit Sahour • Groupe de tou­risme alter­natif, ATG, Beit Sahour • Societé de Charité des pesonnes agées • Centre de for­mation à l’environnement, Beit Jala • Société de charité Saint Vincent, Beit Jala • Societé des enfants des bergers, Beit Sahour et KAIROS PALESTINE

    • Par Deneb (---.---.---.73) 29 novembre 2012 20:32
      Deneb

      Il ne manquait plus que la secte au cadavre.

    • Par baska (---.---.---.145) 29 novembre 2012 23:53

      La secte au cadavre, dites-vous !

      Je ne sais pas pourquoi mais je vous imagine bien parmi les valets présents dans la maison du grand-prêtre où Jésus était en état de séquestration, ceux qui Le maltraitaient comme l’a rapporté Saint-Luc : « ceux qui tenaient Jésus se moquaient de lui en le frappant ; et lui donnaient des coups sur le visage, et l’interrogeaient en lui disant : devine qui est celui qui l’a frappé ? Et ils disaient encore beaucoup d’autres injures et blasphèmes ». Ou parmi la foule qui vociférait : « crucifiez-le ; tolle, tolle, crucifige », celle qui demanda la grâce de Barrabas et la destruction de Jésus.

    • Par Romain Desbois (---.---.---.186) 30 novembre 2012 00:25

      baska

      Détrompez vous , je vois chez les athées plus de pratique chrétienne que parmi les adorateurs du dieu génocidaire.

      Il ya bien plus d’hypocrites chez les mangeurs de sermons , de quelles que sectes qui soit.

      « monnaie soit qui Mal y panse »

  • Par Lord Franz of the F. in S. (---.---.---.85) 29 novembre 2012 19:33
    Lord WTF !


    Visiblement l’auteur n’a pas saisi les implications juridicolégales que cette hypothétique reconnaissance engendrerait pour les autorités « légitimes » palestiniennes en Cisjordanie ou Gaza : du moment que cet état palestinien serait reconnu (même à titre d’observateur), sa responsabilité concernant la prévention des actes « terroristes » ou la violence à l’encontre des civils s’en trouverait accrue. Bien entendu cela sera fonction de l’étendue de son contrôle objectif sur les territoires reconnus comme relevant de son autorité, ainsi que des moyens dont il disposerait : pas de responsabilité sans autorité, pas d’autorité sans responsabilité. Dans la pratique qu’est-ce que cela impliquerait : et bien que cet état palestinien serait juridiquement responsable de toute violation des droits de l’homme par les autorités ou corps officiels de cet état (même si avec uniquement statut d’observateur) soit donc l’AP et le gouvernement Hamas. Ainsi par exemple les attaques par roquettes visant la population civile israélienne serait rendraient dès lors responsables les autorités palestiniennes devant les organismes onusiens compétents ou la Cour Pénale Internationale. Bien entendu, des questions telles que les colonies israéliennes en Cisjordanie ou les violations des droits de l’homme dans les territoires sous occupation seraient aussi désormais de la compétence de la Cour Internationale.

     

    Bref, la situation ne serait pas uniquement « à l’avantage » des Palestiniens : puisque considérant que ce statut ne changera fondamentalement à la situation sur le terrain (d’ailleurs les zionistes en chef s’en contrefoutent royalement) : la résultante serait avant tout une contrainte supplémentaire pour les autorités palestiniennes qui se trouveraient dès lors (dans les exemples cités : terrorisme, roquettes, droits de l’Homme) responsables devant la Cour Pénale Internationale.

     

    Pour le reste, comme précisé, a) les zionistes en chef se contrefoutent de cette initiative diplomatique, qu’ils ont même décidé de ne pas « punir » (well, cela n’est pas certain) b) la situation sur le terrain ne changera pas d’un iota et enfin c) la possibilité d’aboutir à un état palestinien viable s’approche chaque jour de zéro : ce qui n’implique pas que le projet sioniste initial aboutira (état juif démocratique) : c’est plutôt l’inverse qui apparaît à l’horizon : les juifs « culturels » et les arreligieux perdront face aux fascistes et aux fanatiques (au mieux un régime militarofasciste et l’apartheid, au pire une sorte de royaume halachique néodavidique dès lors que les ultraorthodoxes formeront la majorité de la population juive d’Israël : soit d’ici 15/20 ans) : comme quoi la fête n’a pas encore commencé. 

    • Par Christian Labrune (---.---.---.203) 30 novembre 2012 01:20
      Christian Labrune

      @Lord Franz

      Vous paraissez tout de même oublier que si Israël n’a jamais nié l’existence des Palestiniens et encore moins proposé leur extermination jusqu’au dernier, les Palestiniens, eux, n’ont jamais voulu reconnaître l’existence de l’état juif. Leur objectif reste la destruction, par un moyen ou par un autre de « l’entité sioniste ». C’est le cas du Hamas et du Hezbollah. Quant à l’Autorité parlestinienne, elle est toujours restée dans le flou artistique. Arafat avait bien reconnu, de vive voix, l’existence d’Israël, mais aucun texte officiel de l’OLP (revoyez sa charte) ne mentionne cette reconnaissance pourtant exigée plusieurs fois depuis, et sans succès, par Netanyahu. Arafat s’était même plusieurs fois vanté, dans la grande tradition de la takiya, du fait qu’il ne reconnaîtrait jamais explicitement Israël. Comment un processus de paix serait-il possible dans de telles conditions ? Qu’il faille deux état, cela paraît évident, mais ne pas faire de la reconnaissance de l’état d’Israël un préalable, c’est carrément criminel : c’est prendre acte de l’islamofascisme et de ses visées exterminatrices et, implicitement, les légitimer. C’est en ce sens que la politique française actuelle est rien moins qu’irresponsable et même abjecte. 

       

    • Par Lord Franz of the F. in S. (---.---.---.85) 30 novembre 2012 02:35
      Lord WTF !

      @C. Labune

       Mon cher vous racontez un peu n’importe quoi, j’ai donc au choix deux options soit a) considérer que vous ne maitrisez pas ce sujet, soit b) que vous prenez pour un neuneu n’ayant pas quelques connaissances sur le sujet en question. Donc, reprenons vos propos :

       Vous paraissez tout de même oublier que si Israël n’a jamais nié l’existence des Palestiniens et encore moins proposé leur extermination jusqu’au dernier, les Palestiniens, eux, n’ont jamais voulu reconnaître l’existence de l’état juif.

       C’est FAUX : comment pensez-vous que les accords d’Oslo aient pu être signés ? Au préalable, il a fallu échanger des lettres de reconnaissance mutuelle SAUF QUE (au contraire de ce que vous affirmez) les Palestiniens ont bel et bien reconnu l’Etat d’Israël : les Israéliens ont uniquement reconnu l’OLP comme « représentant du peuple palestinien ».

       a) Reconnaissance palestinienne de l’état d’Israël : « …The PLO recognizes the right of the State of Israel to exist in peace and security…  »

      b) Voilà la version israélienne : "…the Government of Israel has decided to recognize the PLO as the representative of the Palestinian people …"

      Même avec un anglais basique : ces lettres de (supposée) reconnaissance mutuelle sont on ne peut plus claires : d’un côté les Palestiniens reconnaissent l’Etat d’Israël (son droit à exister), de l’autre côté les Israéliens ont reconnu quoi ? L’OLP comme représentant du peuple palestinien : si vous ne voyez l’escroquerie ici, et bien je vais continuer.

      Par contre, dans votre message, je suis obligé de remarquer que vous employez la rhétorique propagandiste sioniste habituelle puisque vous évoquez non pas la reconnaissance d’Israël ou état d’Israël (qui pour rappel est la seule dénomination officielle reconnue internationalement) mais employer la formule « état juif » : les Palestiniens n’ont pas à reconnaître le caractère « juif » de l’Israël (personne d’autre n’a eu à le faire) mais à reconnaître l’état d’Israël : ce qu’ils ont fait. Que les Israéliens veuillent qualifier leur état de juif, sioniste, néocananéen, etc… ne regarde aucunement les Palestiniens : encore moins lorsque la question « who is jew ? » apporte des réponses très différentes selon qui la pose ou qui y répond. Pour la petite histoire, cette histoire de reconnaissance du caractère « juif » de l’état d’Israël n’avait JAMAIS été posé comme condition par les Israéliens : ce n’est qu’après les accords d’Oslo, et la décision des Israéliens de plomber le processus de paix que cette « condition » est soudainement apparue comme par magie. Je rappelle donc qu’AUCUN pays ayant reconnu Israël n’a ey à reconnaître son caractère juif ou autre : ils sont simplement reconnu l’état d’Israël : un point c’est tout. Et pour aller plus loin, étant donné qu’Israël se définit comme état juif et démocratique : pourquoi ne pas poser aussi comme condition que les Palestiniens reconnaissent en plus du caractère « juif » d’Israël son caractère « démocratique » : cela relevait exactement de la même logique : à savoir pondre quand le besoin de plomber les négotiations se fait sentir, les zionistes pondent une nouvelle condition : sinon, vous pensez sérieusement que les Palestiniens en reconnaissant l’état d’Israël n’avaient pas remarqué que les symboles officiels (étoile de David et Menorah) du dit état n’étaient pas des symboles juifs ? De facto, le caractère juif a été reconnu !

       Leur objectif reste la destruction, par un moyen ou par un autre de « l’entité sioniste ». C’est le cas du Hamas et du Hezbollah.

       Le Hezbollah n’a rien à voir avec la Palestine : pour rappel c’est un mouvement libanais chiite : les Palestiniens ne sont ni libanais, ni chiites. Ensuite, il y a à peine quelques jours, Meechal répétait ce que les cadres du Hamas disent depuis des états à savoir l’acceptation des frontières de 1967 : ce qui en langage diplo (certes codé pour certains) est une reconnaissance implicite de l’état d’Israël : cette bonne vieille charte du Hamas que vous appréciez tant n’est plus une référence du Hamas depuis pas mal d’années (elle ne fut même pas évoquée lors des élections ayant mené à sa victoire).

       Quant à l’Autorité parlestinienne, elle est toujours restée dans le flou artistique. Arafat avait bien reconnu, de vive voix, l’existence d’Israël, mais aucun texte officiel de l’OLP (revoyez sa charte) ne mentionne cette reconnaissance pourtant exigée plusieurs fois depuis, et sans succès, par Netanyahu. Arafat s’était même plusieurs fois vanté, dans la grande tradition de la takiya, du fait qu’il ne reconnaîtrait jamais explicitement Israël.

       Cela est FAUX comme je vous l’ai expliqué au début de ma réponse : Arafat, l’OLP, l’AP ont RECONNU l’état d’Israël : seul ISRAEL n’a jamais reconnu quoi que ce soit si ce n’est a) la représentativité de l’OLP puis de l’AP et b) un « peuple palestinien ».

       

       Comment un processus de paix serait-il possible dans de telles conditions ? Qu’il faille deux état, cela paraît évident, mais ne pas faire de la reconnaissance de l’état d’Israël un préalable, c’est carrément criminel : c’est prendre acte de l’islamofascisme et de ses visées exterminatrices et, implicitement, les légitimer. C’est en ce sens que la politique française actuelle est rien moins qu’irresponsable et même abjecte. 

       

      1) sur les « visées exterminatrices » du Hamas, mon cher Labrune, quelle est selon vous la probabilité que le Hamas puisse réaliser les dites visées ? Une rapide estimation du temps que cela prendrait pour exterminer l’ensemble de la population juive israélienne en tenant compte du ratio nombre de roquettes/nombre de morts : on arrive à quelque chose comme un peu plus de milliards d’années...côté israélien, la capacité de détruire l’ensemble de l’Humanité ne tient qu’à une touche sur laquelle presser...DONC vous pensez réellement que le Hamas dispose des moyens lui permettant de détruire le pays le plus militarisé de la planète, et qui en plus de cela est une puissance nucléaire et dispose comme allié de la première puissance militaire du monde ? Il y a visiblement une différence essentielle que vous ne saisissez pas : la « charte du Hamas » est un bout de papier, qu’elle exprime les fantasmes d’un cinglé (dans le cas présent, son auteur qui était une espèce d’illuminé tendance psychiatrique) est certes évident, mais en attendant ce qui est détruit OBJECTIVEMENT ET FACTUELLEMENT, jour après jour, est l’espoir même d’un état palestinien : l’annexion de la zone C est en cours, le dit « mur de sécurité » lui a bouffé plus de 13% du reste, les colonies continuent de s’étendre (au rythme actuel, à la fin du second mandat d’Obama, on aura atteint le million) et Jérusalem-Est est en cours de « nettoyage ». 

       

       

      2) Connaissez-vous la position du Likud sur ces questions ? Et bien le Likud aussi a sa « charte » (et elle non plus n’a pas été abrogée), et elle est très claire : "The Government of Israel flatly rejects the establishment of a Palestinian Arab state west of the Jordan river. The Palestinians can run their lives freely in the framework of self-rule, but not as an independent and sovereign state. Thus, for example, in matters of foreign affairs, security, immigration and ecology, their activity shall be limited in accordance with imperatives of Israel’s existence, security and national needs."

       

      Soit donc : a) le gouvernement d’Israël rejette catégoriquement l’établissement d’un état palestinien arabe à l’ouest du Jourdain (consultez une carte au cas où vous ne saisiriez pas ce que cela entend pour la Cisjordanie, Gaza et Jerusalem Est). b) les Palestiniens peuvent aspirer à une espèce d’autonomie mais EN AUCUN CAS à devenir un état souverain indépendant. Et donc c) en matière d’affaires étrangères, de sécurité (donc contrôle air-mer-terre-frontières), d’immigration (droit au retour) ou d’ « écologie » (ici rien à voir avec l’écologie telle que conçue par un bobo hexagonal vivant sous une yourte et fumant de la beuh bio mais une fois retraduit cela veut dire contrôle absolu des Israéliens sur les ressources naturelles, l’eau, les terres arables, etc…une excuse déjà utilisé actuellement où les Israéliens classent soudainement une zone en territoire palestinien comme « réserve écologique » (parfois archéologique) pour juste après soit y implanter une base militaire, une colonie ou exploiter les ressources locales ou les réserves d’eau).

       

      Et si cela ne vous suffisait pas : voilà le site officiel du ministère de l’Immigration (qui sais peut-être envisagez-vous d’émigrer dans l’eden zioniste) :

       

      http://old.moia.gov.il/Moia_fr/Offices/Map.htm

       

      le lien vous mènera directement sur la SEULE carte que le gouvernement israélien connaît et Reconnaît : comme vous pourrez le constater : Cisjordanie, Gaza et Jerusalem Est n’existent pas.

       

      Donc, je vais vous reprendre ici : Comment un processus de paix serait-il possible dans de telles conditions ?

       

    • Par Lord Franz of the F. in S. (---.---.---.85) 30 novembre 2012 02:38
      Lord WTF !

      * correction : un peu plus de 4 milliards d’années...

    • Par Lord Franz of the F. in S. (---.---.---.85) 30 novembre 2012 02:47
      Lord WTF !

      p.s. : Arafat n’avait rien d’un mollah ou d’un jihadi, donc votre référence à une soi-disant « taqiyya » concernant le leader d’un mouvement nationaliste de tendance principalement gauche laïque, socialiste ou communiste n’a aucune pertinence ici, si ce n’est de vouloir assimiler Fatah et Hamas, et de confondre islamisme et revendications nationales palestiniennes. 
    • Par Christian Labrune (---.---.---.203) 30 novembre 2012 16:21
      Christian Labrune

      Lord Franz

      Je ne pourrai probablement pas vous répondre avant demain. J’examinerai aussi attentivement que possible vos arguments. Je ne suis pas historien, je connais probablement moins bien que vous toutes ces questions dans le détail. Il me semble que vous pourriez tout de même jeter un oeil sur la charte de l’OLP, à cette page :

      http://palestine1967.voila.net/pol.palest/P.pol.palest.charteolp.htmel

      et surtout sur les cinq ou six remarques qui lui font suite, auxquelles je pensais en critiquant votre première intervention. Il s’agit probablement d’un site israélien, mais les assertions paraissent très sérieusement documentées et référencées.

      Votre argumentation ne m’a pas convaincu et je vous dirai pourquoi ; mais enfin, c’est plutôt un plaisir de discuter avec vous et cela nous change des peu des invectives, des injures et du copié-collé des fanatiques du jihad.

       

    • Par Lord Franz of the F. in S. (---.---.---.85) 30 novembre 2012 16:49
      Lord WTF !

      @C. Labrune

       Sur la charte de l’OLP, et les clauses qui poseraient problème : et bien, dans les lettres de reconnaissance mutuelle : cette question était bien entendu évoquée. Ainsi donc dans la lettre côté palestinien, après la proposition signifiant la reconnaissance par l’OLP de l’état d’Israël : arrive la proposition suivante concernant les clauses (auxquelles vous semblez vous référer) de la charte de l’OLP : 

       "…the PLO affirms that those articles of the Palestinian Covenant which deny Israel’s right to exist and the provisions of the Covenant which are inconsistent with the commitments of this letter are now inoperative and no longer valid." 

       

      Soit donc l’affirmation par l’OLP que les articles de la charte nationale palestinienne déniant le droit d’Israël à exister sont désormais caduques. Avant cette mise au point, le renoncement à l’usage de la violence et du terrorisme était lui aussi signifié ( " the PLO renounces the use of terrorism and other acts of violence…") : il me semble que sur ce point, personne ne pourra nier que l’AP a tenu ses engagements, au point de ressembler de plus en plus à une « police indigène » plutôt que de représenter le « peuple palestinien ».  

       Pour le reste, et bien j’attendrai votre réponse, et je précise que je n’ai nullement l’intention de convaincre qui que ce soit : par contre, lorsque je suis interpellé, j’expose mes arguments : la contradiction est la bienvenue.

    • Par Christian Labrune (---.---.---.203) 1er décembre 2012 21:26
      Christian Labrune

      Lord Franz

      Le temps m’a un peu manqué, ces derniers jours. J’avais lu en diagonale votre réponse et elle m’avait paru, du moins sur le plan formel, bien argumentée. La relisant plus attentivement, c’est surtout son caractère assez sophistique et quelques effets de manche qui me frappent. Il ne suffit pas d’écrire en gras, et plusieurs fois « C’est faux » pour que cela le devienne effectivement.

      Ainsi de vos considérations sur une supposée reconnaissance réciproque des deux parties. Il fallait bien, à Oslo, pour pouvoir négocier, que l’OLP fît semblant, au moins momentanément,de reconnaître Israël, mais cette reconnaissance n’a jamais été bien clairement formulée, c’est le moins qu’on puisse dire, et pour une raison simple : l’OLP ne peut pas se couper des autres composantes de la résistance palestinienne qui, elles, n’ont jamais voulu de cette reconnaissance. D’où encore la position de faux-cul d’Abou Mazen félicitant le Hamas après le cessez-le-feu.

      Vous écrivez : « d’un côté les Palestiniens reconnaissent l’Etat d’Israël (son droit à exister), de l’autre côté les Israéliens ont reconnu quoi ? L’OLP comme représentant du peuple palestinien : si vous ne voyez l’escroquerie ici, et bien je vais continuer. » Vos deux phrases sont également contestables quant au fond : d’abord parce que les Palestiniens n’ont pas du tout reconnu le droit d’Israël à exister, contrairement à ce que vous affirmez, et ensuite parce que ne vois pas du tout où serait l’escroquerie. Israël n’accepte, et c’est tout à fait logique et légitime, de discuter qu’avec des gens qui, à un moment donné, peuvent donner l’impression qu’ils pourraient renoncer à leur ambition d’éliminer les Juifs implantés dans la région.

      Je vous renvoie à l’article de Wikipedia à l’entrée « charte de l’OLP »(http://fr.wikipedia.org/wiki/Charte_nationale_palestinienne)

      « Le 21 avril 1996, le 21e Conseil national palestinien modifie les articles de la Charte nationale palestinienne refusant l’existence de l’État d’Israël.

      Parmi les points les plus controversés :

      seuls les Juifs dont la famille était installée avant 1917 seront autorisés à demeurer en Palestine (article 6) ;la libération de la Palestine a pour but de « purifier » le pays de toute présence sioniste (article 15) ;le partage de la Palestine en 1947 et la création de l’État d’Israël sont des événements nuls et non avenus (article 19).les Juifs ne forment ni un peuple, ni une nation (article 20), contrairement aux Palestiniens dont l’identité est « authentique, essentielle et intrinsèque » (article 4). Comme vous pouvez le remarquer, cette ancienne charte vaut bien à peu près celle du Hamas : il s’agit de vouloir un état « judenrein », comme auraient dit les Allemands et leur émule El-husseini, et on voit mal que des diplomates israéliens eussent pu négocier dans un tel contexte.Maintenant, pour vous éviter le déplacement, je vous recopie la fin de l’article : « Le 2 mai 1989, lors d’une visite officielle à Paris, Yasser Arafat déclare, sur la demande instante du président François Mitterrand : « La Charte de l’OLP est caduque ». Or, l’article 33 stipule que la « Charte ne peut être amendée que par une majorité des deux tiers de tous les membres du Conseil national de l’Organisation de libération de la Palestine réunis en session extraordinaire convoquée à cet effet ». Yasser Arafat, lors d’une interview donnée le 29 avril 1989 au journal Le Figaro, affirmait « qu’il ne pouvait pas la modifier de sa propre autorité, car la démocratie est une mécanique complexe » et le numéro deux de l’OLP, Abou Iyad, avait déclaré, le 29 janvier au journal saoudien Okaz  : « L’Organisation rejette tout changement de l’article 19 de notre charte ». Après la signature des accords d’Oslo, le Conseil national palestinien, avec une majorité de 504 votes pour, et 54 votes contre et 14 abstentions, le CNP a exprimé en décembre 1998 à Gaza, un « soutien de principe » concernant sa volonté de modifier la Charte nationale palestinienne. Dans son discours d’ouverture, Yasser Arafat annonce en outre : « ...les articles de notre Charte qui sont contraires au processus de paix doivent être annulés. Je vous appelle à modifier tous les articles qui s’opposent à la paix des braves ». Arafat ne prononce pas le nom d’Israël ni ne fait état des articles mentionnant la destruction de l’État d’Israël. Le 22 janvier 1998, Arafat confirme par lettre une fois encore au président Clinton que « toutes les dispositions dans la Charte qui ne sont pas en adéquation avec l’engagement de l’OLP de reconnaître Israël et vivre avec lui en paix sont annulées ». Une commission juridique est nommée quelques jours plus tard ayant la mission d’annuler les (28) articles de la Charte nationale palestinienne mentionnant l’objectif de l’OLP à anéantir l’État d’Israël. Elle devait proposer en outre des nouvelles dispositions qui traitent de la reconnaissance officielle par l’OLP du droit d’Israël d’exister et de vivre dans la sécurité. Cependant, Arafat n’a jamais fixé à la commission juridique ni une période de travail, ni un budget, ni une date butoir pour présenter ses travaux et un nouveau texte pour la nouvelle charte dans l’avenir. D’où l’ambigüité. Faute d’une nouvelle Charte approuvée et votée par le Parlement palestinien sur les nouvelles propositions, la charte initiale adoptée par le 4e Conseil national palestinien, réuni au Caire du 10 au 17 juillet 1968, ainsi que la Déclaration du Comité central du Fatah du 1e janvier 1969, sont toujours officiellement en vigueur. Le 22 avril 2004, dans un entretien donné à Khaled Abu Toameh publié dans le journal jordanien Al-Arab (Kaddoumi : PLO Charter was never Changed), Farouk Kadoumi, un des pères fondateurs de l’OLP, affirme qu’Arafat a dupé tout le monde avec malice et intelligence concernant la modification de la Charte. Contrairement à ce que beaucoup de gens pouvaient croire, la charte de l’OLP n’avait jamais été modifiée dans le sens d’une reconnaissance du droit d’existence de l’État d’Israël. «  Jusqu’à aujourd’hui, la Charte nationale palestinienne n’a pas été modifiée. Le temps a fait que certains articles ne sont plus en vigueur, mais rien n’a été changé. Je fais partie de ceux qui sont contre une modification[1].  » La petite note à la fin de l’article fin de l’article renvoie à une page d’AgoraVox, en 2009, qui faisait le point d’une façon très documentée sur cette modification qui n’en est pas une. Je viens de le lire à toute vitesse ; je pensais que la phrase finale du passage que j’ai souligné : « je fais partie de ceux qui sont contre cette modificiation » pouvait être la conclusion de cet article, mais non, il ne me semble pas que l’auteur y prenne position, et l’autre auteur, celui de Wikipedia ne pourrait guère s’exprimer à la première personne. Il doit y avoir eu une erreur dans la composition du texte. L’article d’AgoraVox, très instructif, est à cette page  :http://www.agoravox.fr/actualites/i... Cela corrobore tout à fait les informations que je vous soumettais dans mon message précédent, lequel faisait état de plusieurs remarques succédant au texte de la charte de l’OLP qui s’y trouvait reproduit. J’en conclus que votre position est beaucoup plus passionnelle qu’analytique. Vous soutenez les Palestiniens, c’est votre droit. Je ne peux pas exclure qu’il y ait aussi dans ma propre position quelque chose d’un peu passionnel : j’ai horreur de l’obscurantisme et donc plus de sympathie sans doute pour la démocratie israélienne que pour le Hamas, le Jihad et les faux-culs de l’OLP. Je pourrais appliquer la même critique au reste de votre texte, mais j’en resterai là. Je vous dirai seulement qu’il me serait extrêmement facile de ratatiner complètement la fin de votre argumentation concernant la disproportion des forces entre le Hamas et Israël. Vous me dites qu’au fond Israël ne risque rien du tout. Je n’en suis pas si sûr ; en tout cas, il est plus que certain que si ce petit pays ne disposait pas des moyens intellectuels et matériels qui lui permettent de tenir en échec ses ennemis proches et lointains, il y a belle lurette qu’il n’existerait plus du tout. Il se donne, avec réalisme, les moyens de continuer à exister dans un monde qui lui est tout à fait hostile. Je ne saurais le lui reprocher.
    • Par Lord Franz of the F. in S. (---.---.---.85) 2 décembre 2012 00:48
      Lord WTF !

      @C. Labrune

       Merci de votre réponse, mais je me répète à nouveau : vous racontez n’importe quoi : et je vous en faire la démonstration en évitant (possible que je faille à mes engagements !) effets de manche, sophistication ou usage du gras (pour les italiques j’en ai besoin). En second lieu, je remarque vous avez parfaitement intégré la rhétorique propagandiste sioniste puisque loin de répondre à l’ensemble de mes arguments, vous avez décidé d’en cibler uniquement un : pensant avoir trouvé là la faille dans mon argumentation : soit. Je vais donc vous reprendre sur ce point précis qui vous semble aussi crucial.

       Ainsi de vos considérations sur une supposée reconnaissance réciproque des deux parties. Il fallait bien, à Oslo, pour pouvoir négocier, que l’OLP fît semblant, au moins momentanément,de reconnaître Israël, mais cette reconnaissance n’a jamais été bien clairement formulée, c’est le moins qu’on puisse dire, et pour une raison simple : l’OLP ne peut pas se couper des autres composantes de la résistance palestinienne qui, elles, n’ont jamais voulu de cette reconnaissance.

       Je pourrai vous rétorquer que le gouvernement israélien aussi a fait semblant de s’engager dans un processus de paix : à quoi cela nous mènerait donc. Vous confondez monde de l’Acte et monde de la Pensée (ou intention) : seul le premier a force de loi puisqu’il est matériel : bref dans ce monde réel (du réalisé, de l’acté) : l’OLP (semblant ou pas) a reconnu l’état israélien. Et dans ce monde réel : une fois que cette reconnaissance a été formalisée, officialisée et bien à moins de formellement/officiellement renier la dite reconnaissance : cette reconnaissance est acquise et définitive : peu importe vos capacités télépathiques vous permettant de déterminer la sincérité ou non des intentions.

       Mais continuons :

       D’où encore la position de faux-cul d’Abou Mazen félicitant le Hamas après le cessez-le-feu.

       Ici à nouveau vous prêtez telle ou telle intention à Abbas en fonction de vos opinions propres : pourtant n’est-ce pas vous qui avez écrit juste précédemment : " l’OLP ne peut pas se couper des autres composantes de la résistance palestinienne qui, elles, n’ont jamais voulu de cette reconnaissance." ? J’imagine que vu votre intérêt sur ce sujet, que je peux constater par le nombre de vos interventions sur les fils y ayant plus ou moins trait : vous êtes au courant de la situation au sein de la société palestinienne : qui voit pour une part la montée en puissance de l’influence du Hamas, et la délégitimisation de Abbas (et l’AP au final) : si je devais juger des intentions derrière ce mouvement d’Abbas après la dernière opération israélienne à Gaza : je dirai que ce fut là un mouvement purement pragmatique : aurait-il ignoré le Hamas, Gaza que la perception de plus en plus affirmée au sein de la population palestinienne d’un Abbas délégitimé, et servant bien plus ses intérêts personnels que ceux d’Israël (la coopération/« collaboration » AP-Israël n’est pas un fait ignorer des Palestiniens, encore moins ceux qui ont fait l’expérience des services de sécurité de l’AP) ne se serait que trouver plus renforcer. Alors certes « faux-cul » mais pas dans le sens où vous l’entendez : a) c’est son cul qu’il cherche à sauver et b) pour rappel il est PALESTINIEN : auriez-vous préféré qu’il félicitât les Israéliens ?

       Soit continuons :

       Vous écrivez : « d’un côté les Palestiniens reconnaissent l’Etat d’Israël (son droit à exister), de l’autre côté les Israéliens ont reconnu quoi ? L’OLP comme représentant du peuple palestinien : si vous ne voyez l’escroquerie ici, et bien je vais continuer. » Vos deux phrases sont également contestables quant au fond : d’abord parce que les Palestiniens n’ont pas du tout reconnu le droit d’Israël à exister, contrairement à ce que vous affirmez, et ensuite parce que ne vois pas du tout où serait l’escroquerie. Israël n’accepte, et c’est tout à fait logique et légitime, de discuter qu’avec des gens qui, à un moment donné, peuvent donner l’impression qu’ils pourraient renoncer à leur ambition d’éliminer les Juifs implantés dans la région.

                                            

      Je me répète : c’est faux : les Palestiniens (OLP/AP) ont RECONNU l’état d’Israël et quant à charte nationale palestinienne et ses clauses problématiques visiblement vous n’avez jamais entendu des Accords de Wye Plantation signés cette fois-ci par Arafat et Netanyahu : ce qui permit quelques jours après à Clinton (président américain, que l’on peut raisonnablement considéré comme bien informé) de dire face à une assemblée d’officiels palestiniens :

       " I thank you for your rejection—fully, finally and forever—of the passages in the Palestinian Charter calling for the destruction of Israel…" 

       FULLY, FINALLY AND FOREVER : même avec un minimum d’anglais vous aurez saisi qu’ici Clinton répond à votre question de la manière la plus Claire qui soit : complètement, finalement et pour toujours : mais bon, peut-être avez-vous de meilleures sources que l’ancien président des Etats-Unis ?

       Du genre la page wikipedia à laquelle vous me renvoyez, et bien désolé cela n’y changera rien : d’autant plus que j’ai quelque chose de beaucoup mieux que wikipedia pour supporter mes propos (que visiblement vous considérez comme des mensonges) : à savoir le ministère ISRAELIEN des affaires étrangères : une source bien plus fiable que wikipedia : il me semble (en tout cas, vu votre positionnement : il m’est d’avis que vous leur accorderez leur confiance, non).

       Donc voilà deux liens :

       http://www.mfa.gov.il/MFA/Peace+Pro...

       http://www.mfa.gov.il/MFA/MFAArchiv...

       le premier lien renvoie à la réaction officielle d’Israël sur un vote du PNC regardant justement les dites clauses (le premier ministre alors était (déjà) Netanyahu ; dans la seconde partie voilà les mots d’Ytzakh Mordechai : ministre de la Défense israélien :

       

      " The Defense Minister said that the clear support of those PNC members present and the representatives of the other senior Palestinian institutions in the ratification of Arafat’s letter to Clinton, with the cancellation of those clauses in the Palestinian Charter calling for the destruction of Israel represents an important and crucial step in the carrying out of basic Palestinian commitments undertaken in agreements in Israel and particularly the Wye Agreement."

       

      Bon, je ne vais pas tout vous traduire mais « cancellation » cela veut dire annulation : considérée par le ministre de la Défense israélien représente un "pas important et crucial".

       

      Dans le second lien, il s’agit du rapport d’une conférence de presse du premier ministre israélien Netanyahu (encore lui) et de Sharon alors ministre des Affaires Etrangères : voilà un passage de sa déclaration :

       " Yesterday they took a positive step, they abrogated the Palestinian Covenant which called for the destruction of Israel, through a vote of the members of the PNC. "

       Donc « hier », par un vote du PNC (Palestinian National Council) la charte qui appellait à la destruction d’Israël a été ABROGEE.

       Netanyahu continuait ainsi :

       " I would remind you that almost until yesterday, and certainly until the day before that, we were told that this is an impossibility, that not enough delegates would come, and that they certainly wouldn’t raise their hands, and wouldn’t take a vote. They did so primarily because we were adamant that this condition of the agreements be carried out." 

       Aprés donc avoir expliqué que jusque là cela paraissait impossible que les Palestiniens le fassent : ils l’ont fait parce que « we »=état d’Israël était INFLEXIBLE sur ce point : sans cela aucune négotiation possible : comme vous l’aurez constaté les négotiations ont bien eu lieu APRES à l"évidence, vous pourrez en déduire que les Israéliens ont considéré que cette question sur laquelle ils étaient inflexibles avaient été réglés : mais peut-être se sont-ils trompés, étant moins bien informés que vous : aussi vous suggère-je d’aller le plus rapidement possiblement à l’ambassade ou consulat d’Israël le/la plus proche de chez vous afin de les prévenir que les Palestiniens ont fait semblant, font toujours semblant : même lorsqu’ils meurent : c’est pour du faux : n’est-ce pas mon cher Labrune ? 

       Donc il semblerait qu’à la différence de vous, mon cher Labrune, un président des Etats-Unis : Clinton, un ex-ministre de la Défense israélien : Mordechai, et deux premiers ministres israéliens Sharon et Netanyahu eux sont convaincus du CONTRAIRE cela depuis pas mal d’années déjà. Mais bon, vous pourriez me rétorquer qu’eux aussi font semblant et qu’en fait tout n’est qu’illusion. Une autre option serait que le Ministère Israélien des Affaires Etrangères ait été infiltré par des membres du Fatah ou du Hamas.

       Mon cher Labrune : un conseil : essayez d’aller rechercher vos informations ailleurs que sur des sites pro-israéliens : quant à wikipedia : les propagandistes de tout genre (et notamment sionistes dès lors qu’il s’agit du conflit israélo-palestinien) modifient sans cesse le contenu des articles.

       Sinon sur cette question de la reconnaissance d’Israël : la première fois qu’Arafat et l’OLP ont reconnu (> acceptation de l’existence de l’état d’) Israël date de 1988. Mais ici peu importe puisque ce fut une déclaration unilatérale à la différence des accords d’Oslo : officiels et bien réels, en dépit de votre volonté de perpétuer un mensonge avec cette histoire de non-reconnaissance de l’état d’Israël par l’OLP ou l’AP.

       Donc je continue :

       " J’en conclus que votre position est beaucoup plus passionnelle qu’analytique."

       NON ma position se fonde sur a) des accords et documents officiels (et non pas wiki) ; b) sur les déclarations officielles d’un président américain et sur le site officiel du ministère israélien des affaires étrangères et les déclarations d’un minsitre de la défense israélien et deux premiers ministres ISRAELIENS  (dont un est toujours au pouvoir actuellement) et c) aussi sur les déclarations officielles des autorités ou représentants palestiniens : mais bon, ceux-là sont par définition des menteurs, des hypocrites : n’est-ce pas ?

       Quant à la fin de votre réponse, merci de m’exposer vos opinions, mais rassurez-vous je les avais quelque peu deviné à la lecture de vos commentaires sur ce sujet, par contre votre argumentation est un peu facile : exemple :

       Je ne peux pas exclure qu’il y ait aussi dans ma propre position quelque chose d’un peu passionnel : j’ai horreur de l’obscurantisme et donc plus de sympathie sans doute pour la démocratie israélienne que pour le Hamas, le Jihad et les faux-culs de l’OLP.

       Dois-je en conclure que de mon côté j’aurai des sympathies pour l’obscurantisme, l’islamisme ou l’hypocrisie : n’est-ce pas là une forme de chantage, de procès d’intention ? Alors, que si la cause palestinienne me parle ce n’est par goût de l’obscurantisme, de l’islamisme ou de l’hypocrisie mais simplement en vertu des valeurs et principes qui fonde notre société : à savoir par exemple d’anecdotiques « machins » du genre la Déclaration des Droits de l’Homme, la Convention de Genève, etc… qui posent l’inaliénabilité du droit à tout peuple de se défendre contre la tyrannie, l’oppression ou le cas échéant l’occupation ou la colonisation ; qui posent aussi le droit à l’auto-détermination des peuples.

       Je pourrais appliquer la même critique au reste de votre texte, mais j’en resterai là. Je vous dirai seulement qu’il me serait extrêmement facile de ratatiner complètement la fin de votre argumentation concernant la disproportion des forces entre le Hamas et Israël.

       Vous êtes libre de le faire.

       

      Vous me dites qu’au fond Israël ne risque rien du tout.

       Ce qui est objectivement le cas : et cela date déjà de quelques décennies : à savoir depuis 1973, où Israël menaça de vitrifier à coups de missiles Jericho (têtes nucléaires) les capitales arabes.

       Je n’en suis pas si sûr ; en tout cas, il est plus que certain que si ce petit pays ne disposait pas des moyens intellectuels et matériels qui lui permettent de tenir en échec ses ennemis proches et lointains, il y a belle lurette qu’il n’existerait plus du tout. Il se donne, avec réalisme, les moyens de continuer à exister dans un monde qui lui est tout à fait hostile. Je ne saurais le lui reprocher.

       Quels ennemis ? la dernière guerre avec les Arabes date d’il y a presque 40 ans. Il existe certes cette sorte de guerre froide avec l’Iran mais chaque camp joue des coups tordus à l’autre : votre problème est que vous envisagez toujours et uniquement la perspective israélienne : donc si vous voyez le Hamas et le Hezbollah soutenus par l’Iran : vous ne voyez NI les MEK (un groupe qui devrait vous ravir puisqu’il est ET islamiste, ET gauchiste, ET extrême-nationaliste, ET fanatique, ayant revendiqué l’assassinant de pas moins de 40000 de leurs compatriotes iraniens : certains pour le compte des Israéliens) qu’Israël et les Etats-Unis soutiennent, financent et forment, NI les autres groupes terroristes, séparatistes et autres guérillas (exemple : groupes baloutches ou sunnites) soutenus aussi par Israël et/ou les Etats-Unis, ni ne semblez vous rappelez de cette simple réalité qui veuille que a) Israël soit non seulement une puissance nucléaire mais aussi et surtout le pays le plus militarisé au monde et que b) l’Iran lui arrive à la 34è place entre le Portugal et l’Estonie et derrière l’ensemble des pays du M.O (excepté Yémen qui arrive à la 37è place et le Qatar à la 43è) avec c) un voisin immédiat l’Azerbaïdjan devenu une sorte de protectorat israélien et qui pour cela en quelques années est devenu un des pays les plus militarisés du monde et de la région : puisqu’il est à la 8è place désormais. Well, je ne suis pas fan des mollahs mais au vu de la situation, ce n’est pas vraiment pour Israël que je me ferai du mouron…

       Quant aux reproches à faire ou pas à Israël sur la question des « moyens » : et bien sans doute que nos approches éthiques ou morales ne sont pas les mêmes sur la question : il semble que vous ne fassiez pas la différence (sur le plan autant moral, qu’éthique que légal) entre les moyens à employer par un occupant face à une population civile (Palestiniens) et ceux employés par l’armée d’un pays souverain face à d’hypothétiques armées d’autres pays souverains en situation de guerre entre états souverains et non dans le cadre d’un conflit colonial : cela est votre choix.

      Pour le reste, si vous avez des arguments pertinents supportés par des faits bien précis, je reste ouvert. Pas de souci à blablater avec vous, mais évitez-moi les procés d’intention : sur cette question de la reconnaissance de l’état d’Israël par les Palestiniens : la réalité factuelle me suffit amplement, pas besoin de m’investir passionnellement (quelque chose que je ne tends pas à faire qu’avec les descendantes de l’originelle pécheresse...) 

       

       

    • Par Lord Franz of the F. in S. (---.---.---.85) 2 décembre 2012 00:51
      Lord WTF !

      *correction : ...ses intérêts personnels OU ceux d’Israël... 

    • Par Lord Franz of the F. in S. (---.---.---.85) 2 décembre 2012 01:21
      Lord WTF !

      correction...quelque chose que je ne tends A FAIRE QU’AVEC...

    • Par Christian Labrune (---.---.---.203) 2 décembre 2012 23:07
      Christian Labrune

      Lord Franz,

      Vous m’amusez beaucoup lorsque vous prétendez qu’il n’y aurait rien de passionnel dans votre palestinomanie, et qu’elle découlerait simplement de votre grand amour des droits de l’homme. Certes, le pauvre bougre palestinien qui est en bas de l’échelle sociale et sans culture ne mérite probablement pas ce qui lui arrive depuis des lustres, mais entre ces malheureux et les crapules qui prétendent défendre leurs intérêts, il y a une énorme distance. Et ce que vous soutenez, par votre position anti-israélienne, ce sont des organisations qui agissent en combinant sur ces populations le lavage de cerveau et la terreur. A la fin de la dernière guerre, le bombardement de Dresde a sans doute envoyé dans l’autre monde pas mal de gens plus ou moins incultes, plus ou moins égarés dans les difficultés du temps, qui ne comprenaient pas grand chose aux enjeux politiques et que la propagande manipulait facilement. Est-ce qu’il aurait fallu, à ce moment-là, à trois mois de la capitulation allemande, prendre fait et cause pour les nazis qui jouissaient encore du pouvoir et prétendaient représenter ces populations que l’aviation pilonnait imperturbablement ?

      Les puissances de l’Axe ont capitulé. Fait remarquable : qu’il s’agisse de l’Allemagne ou du Japon, leur politique après la fin du conflit n’a pas été gouvernée par le ressentiment et elles ont tourné le dos radicalement à l’idéologie fasciste. Ces pays se sont reconstruits, leur puissance économique s’est parfaitement rétablie et ils sont devenus des démocraties. Le « peuple palestinien » (qui n’existait pas encore : l’expression apparaît après la guerre des six jours) a voulu en 48, sous la conduite d’El-Husseini, l’ami de Heinrich Himmler, une guerre d’extermination, ou pour utiliser une expression qui n’existait pas encore, une « épuration ethnique » de la région. Il a été ratatiné et il n’a pas compris qu’à ce jeu-là il le serait toujours. Ce qui fait que dans la seule charte de l’OLP qu’on connaisse, il soit encore question de « purifier » la région des Juifs qui s’y trouvent ; de créer, comme aurait dit l’ami allemand de son tonton (le mufti) qu’Arafat regardait comme un « héros », une Palestine « judenrein ». Je ne parle pas de la charte du Hamas, dont on connaît le septième article, ni des jihadistes lecteurs du Coran et qui sont tous des Mehra en puissance.

      Ce qui fait le malheur du pauvre bougre palestinien, c’est deux choses : d’abord, le Coran qui est une machine quasi parfaite pour décerveler et fabriquer des fanatiques. Ensuite, un antisémitisme héréditaire, viscéral, tout à fait comparable à celui des hitlériens.

      Ce que vous paraissez incapable de voir, c’est que l’idéologie nazie et ses méthodes bien connues, sont en train de renaître. Rêve délirant d’une prééminence planétaire, d’une restauration du Califat, refus de la démocratie. Et surtout, ce symptôme qui a rendu le nazisme encore plus odieux que l’autre totalitarisme : l’antisémitisme.

      Conduite par de sinistres crapules complètement dépourvues de scrupules, les factions palestiniennes n’ont jamais cessé de creuser le malheur des populations qu’elles tyrannisent. Si vous étiez aussi soucieux des droits de l’homme que vous le prétendez, vous commenceriez par faire une distinction entre le peuple et ses dictateurs. A moins que vous ne trouviez tout à fait satisfaisante l’évolution qui se dessine en Egypte actuellement, avec la politique d’un Morsi qui est du même acabit exactement que les Haniyez, Mechall et Abbas.

      Vous m’avez engagé dans une discussion complètement absurde, en essayant de prouver que les Palestiniens reconnaissaient l’existence d’Israël et en spéculant sur des « intentions » ou des paroles propitiatoires lancées à un moment donné pour amorcer la pompe des négociations. Ce débat ne mène nulle part. Autant discuter du sexe des anges. Ce que je retiens, c’est que trente ans (comme ça on sera d’accord) après la déculottée qu’ils avaient reçue en 48, et alors que les autres peuples avaient su tirer les leçons de leur déconfiture, à Camp David, les « Palestiniens » (le peuple et leurs représentants : ici, je ne fais pas la différence) n’avaient toujours pas compris la situation, en étaient restés au fantasme puéril, guidé par le ressentiment et la haine, et complètement illusoire, d’une revanche impossible.

      Entre Israël qui est un pays à la pointe la plus avancée de la recherche dans tous les domaines et ses voisins soumis à l’islam, le fossé s’agrandit d’autant plus vite que désormais, pendant que les premiers continuent à progresser, même en temps de crise, de l’autre côté, malgré les aides internationales, c’est l’effondrement et la régression intellectuelle à des représentations du monde qui datent du VIIe siècle. En soutenant les organisations palestiniennes (je ne parle pas du peuple, bien entendu) vous soutenez l’obscurantisme le plus répugnant, la tyrannie bête et méchante. Si les images que vous avez vues comme moi de cadavres qu’on traîne derrière des motos dans les rues de Gaza vous paraissent acceptables et le signe d’un très haut niveau de civilisation, c’est que vous êtes bien optimiste ou que vous portez des lunettes roses.

      Les pires ennemis d’un peuple palestinien artificiellement décervelé et fanatisé, ce sont assurément les pro-palestiniens d’Europe qui sont en train de faire le lit de l’islamo-fascisme en soutenant des dirigeants crapuleux. Qu’elles soient tolérées dans les instances internationales, c’est un signe tout à fait tragique des malheurs du temps.

    • Par Christian Labrune (---.---.---.203) 2 décembre 2012 23:17
      Christian Labrune

      Erratum

      « Qu’elles soient tolérées dans les instances internationales, c’est un signe tout à fait tragique des malheurs du temps. »

      J’aurais dû écrire « qu’ils soient tolérés ». Il doit bien reste deux ou trois autres fautes du même acabit. On voudra bien m’excuser ;

       

    • Par Lord Franz of the F. in S. (---.---.---.85) 3 décembre 2012 00:10
      Lord WTF !


      Vous êtes amusant mon cher Labrune : mais sur un point, vous avez raison cette discussion est absurde d’autant plus que lorsque je fais l’effort de répondre point par point à vos arguments : la réciproque n’est pas de mise : pourtant cette absurde discussion, c’est vous-même qui l’avez engagée : venant m’interpeller avec une réaction hors-sujet quant à mon premier commentaire qui envisageait avant tout les implications juridicolégales du nouveau statut de la Palestine : cette discussion absurde, M. Labrune, c’est vous qui l’avez débutée et lorsque j’use de sources officielles israéliennes : ne vous reste plus comme diversion que d’en venir à l’évocation du nazisme, et à me faire passer au choix pour a) un disciple du Führer, b) un sympathisant de la tyrannie et de l’obscurantisme et c) un neuneu portant des lunettes roses.

       Mon cher M. Labrune, votre grandiloquence ne m’impressionne aucunement : vous m’avez interpellé, et m’avez invité à la discussion : je me suis plié à ce jeu (que je savais de dupe) : et à chacun de vos arguments j’ai répondu, ne vous attaquant pas mais exposant mes opinions ou de simples faits : qu’avez-vous en retour ? a) éviter soigneusement de répondre à mes arguments les plus gênants pour « votre » cause b) opérer des digressions et diversions et c) ne cibler qu’un seul argument : auquel j’ai répondu et auquel vous n’avez dans ce dernier message pas su répondre autrement que par l’ad hominem m’assimilant à un nazi obscurantiste et en parlant d’une discussion absurde sur le sexe des anges que vous-même avez initiée : alors NON, M. Labrune : je vous ai laissé mener cette discussion : je vous ai laissé exposer vos arguments, j’y ai répondu, j’ai ignoré volontairement que vous ne répondiez pas aux miens : le minimum si vous étiez un tantinet de bonne foi aurait été de respecter les règles du débat contradictoire et jouiez le jeu : mais NON : acculé ou fatigué, vous en venez à grandiloquer à coups de lyriques évocations du Reich et à répéter ce que vous avez déjà posté dans maints et maints commentaires : M. Labrune, n’est-ce pas vous qui en initiant cette discussion avez précisé que justement vous vouliez discuté ? En quoi me poster ce qui s’apparente à un copier-coller/synthèse de vos x commentaires sur le sujet vous semble-t-il en quoi que ce soit « discuter » ou « débattre » ?

       Maintenant qu’une chose soit claire : être critique envers Israël n’est pas synonyme d’être anti-israélien : si j’étais un anti-israélien viscéral (ou comme vous le suggérez un antisémite refoulé) : pourquoi dans le commentaire (ainsi que dans d’autres) aurai-je évoqué les menaces intérieures qui pèse sur Israël  : notamment en autre la fascisation de la société israélienne en cours (que vous ayez décidé de l’ignorer est votre choix : mais veuillez me permettre d’avoir d’autres choix que les vôtres), ainsi que l’explosion démographique des groupes ultra-orthodoxes (soit donc des fondamentalistes religieux) : pensez-vous, M. Labrune, que si j’étais motivé par une féroce haine d’Israël j’évoquerai de telles craintes ? Ensuite, seule votre perspective qui n’est même pas sioniste mais ultrasioniste, vous fait considérer que la critique d’Israël soit assimilable à de l’antisémitisme et autres joyeusetés : au final, ce que vous m’expliquez que si un individu ne soutient pas Israël corps et âme, il est antisémite, islamiste, etc…il est amusant de constater à quel point la propagande sioniste vous a imprégné : au point que vous en soyez à adopter cette position strictement binaire.

       Enfin, M. Labrune, sachez qu’à la différence de vous (vous avez évoqué votre participation à une manifestation PRO-Israël) : a) je n’ai JAMAIS soutenu aucun mouvement PRO ou ANTI de quelque sorte que ce soit (j’ai connu quelques errances dans ma jeunesse, qui m’ont conduit à vivre quelque temps dans une communauté anarchoprimitiviste dans le fin fond du Montana : à part cela, rien d’autre), b) concernant Israël/Palestine : effectivement je soutiens financièrement (ou par d’autres moyens) des mouvements et associations mais à la condition que ce soit des mouvements juifs+arabes, enfin c) à la différence de vous, le M.O, Israël et la Palestine je connais : je m’y rends régulièrement, rencontre des Israéliens, des Palestiniens et toutes sortes d’Arabes (ces deux dernières années : j’ai été en Egypte pendant que la révolution battait son plein (soutenant par mes moyens les jeunes démocrates d’Alexandrie), en Syrie aussi, en Lybie, en Jordanie, en Irak, au Liban, au Qatar, à Oman, etc…etc… DONC de grâce ne venez pas me donner vos leçons de moraliste de salon, qui bien au loin, derrière le filtre des écrans prétendrait saisir la réalité du M.O.

       Quant à un exemple concret de mon engagement « antisémite » : en voilà un pour conclure cet échange absurde : un de mes premiers engagements « humanitaire » est l’éducation des femmes dans le Tiers-Monde : et pour cela sur les fonds propres de ma société (et mes propres revenus) : j’ai créé il y a quelques années une mini-fondation (principalement financée par ma modeste personne et ma compagnie : avec maintenant quelques dons de particuliers) afin d’offrir des scholarships (pour des universités américaines de Ivy League : là où j’ai étudié) à des jeunes filles du Sud (Afghanistan, Inde, Afrique, Am Sud, etc… prioritairement mais pas uniquement) : il y a de cela trois ans : exceptionnellement, j’ai décidé d’attribuer deux bourses (couvrant l’ensemble du coût des études (frais universitaires, loyer, un peu d’argent de poche… jusqu’au niveau master) : l’une à une jeune étudiante palestinienne, l’autre à une jeune étudiante israélienne (et oui, il y a de plus en plus de pauvres dans votre paradis sioniste : qui est passé entre les années 70 et aujourd’hui d’un modèle d’état-providence à un pays où le niveau d’inégalités sociales est le même qu’au Mexique : soit juste derrière les USA) : à la condition qu’elles cohabitent au moins une année : bien entendu, cela ne fut pas facile à négocier avec les familles (et cela des DEUX côtés !) mais vu le coût exorbitant des études dans une uni d’Ivy League : le deal fût accepté : aujourd’hui : donc le délai d’un an largement dépassé, et bien, elles vivent toujours ensemble et militent pour le dialogue israélopalestinien sur leur campus, organisent des journées découvertes de la culture israélienne ou palestinienne, etc… : DONC VOILA M. Labrune, un exemple de mon antisémitisme et de ma sympathie pour l’obscurantisme…que faites-vous de votre côté, vous grand défenseur de la Démocratie et des Lumières ? Si ce n’est poster inlassablement les mêmes commentaires : vous critiquez vos comparses antisionistes ? Mais vous êtes les mêmes, sionistes ou antisionistes : vous ne connaissez rien à ces pays, ne connaissez rien du quotidien de ces peuples, ne connaissez rien à la guerre : RIEN et vous venez ici me donner des leçons ! Désolé : je suis libre de critiquer quiconque et quoi que soit comme je l’entend et n’ai certainement aucune leçon de morale à recevoir de votre part !

       Pour conclure, une citation d’un livre qui ne me quitte jamais depuis que mon père m’en offrit un premier exemplaire enfant :

       Veille à ne jamais traiter les ennemis de l’humanité comme les ennemis de l’humanité traitent les hommes. 

       Vous aurez reconnu, peut-être, son auteur : un certain Marcus Aurelius. Voilà un principe que j’applique, quelque soit celui que je considèrerai comme ennemi de l’Humanité.

       Sur ce, je n’ai aucun problème à discuter avec vous : mais désormais, je considérerai que toute discussion sur ce sujet avec vous ne pouvant mener strictement à rien : si ce n’est à vous essayant de me convaincre de rallier « votre » cause tout en m’expliquant que je suis un nazislamiste : il est préférable que nous papotions sur d’autres sujets si/quand l’occasion venait à se présenter. 

       Sur ce : cordiales salutations, 

    • Par Christian Labrune (---.---.---.203) 3 décembre 2012 19:54
      Christian Labrune

      @Lord Franz

      Je lis dans votre réponse : « « vous ne connaissez rien à ces pays, ne connaissez rien du quotidien de ces peuples, ne connaissez rien à la guerre : RIEN et vous venez ici me donner des leçons ! Désolé : je suis libre de critiquer quiconque et quoi que soit comme je l’entends et n’ai certainement aucune leçon de morale à recevoir de votre part ! »

      Vous écrivez encore ceci : 

      « Sur ce, je n’ai aucun problème à discuter avec vous : mais désormais, je considérerai que toute discussion sur ce sujet avec vous ne pouvant mener strictement à rien : si ce n’est à vous essayant de me convaincre de rallier « votre » cause. »

      Je dois vous remercier pour ces deux phrases, puisqu’elles correspondent très bien à ce que je pourrais vous répondre aussi et que vous m’évitez d’avoir à les inventer.

      J’ajouterai seulement que j’ai horreur de la grandiloquence ; j’ai enseigné les lettres pendant près de quarante ans, je sais ce que c’est que la grandiloquence et vous ne trouverez rien qui ressemble à ça dans ce que j’ai pu vous dire, et pas même la moindre formule emphatique/ironique du style « Mon cher lord Franz ». Je ne vous avais pas encore écrit non plus, du haut d’une très haute idée que je me ferais de mes propres conceptions, que vous ne connaissez RIEN à ces peuples et à la guerre, etc. ; je viens de le faire plus haut en vous recopiant, et je n’en suis dès lors qu’à demi responsable.

      Je ne vous ai accusé nulle part non plus d’être antisémite ou nostalgique de l’ordre hitlérien : je ne discute jamais bien longuement avec ces sortes d’intervenants, qui sont légion sur AgoraVox ; je doute en tout cas que vous parliez bien sérieusement et je mets cela sur le compte d’une susceptibilité purement rhétorique et de bonne guerre, au fond, dans ces sortes de débats. Je vois bien que vous seriez comme moi désireux de voir la situation se pacifier au mieux des intérêts des deux parties, mais je suis plus proche des thèses de l’article que nous commentions que de celles que vous développez, voilà tout.

      Bien cordialement.

      C. L.

    • Par Lord Franz of the F. in S. (---.---.---.85) 3 décembre 2012 20:33
      Lord WTF !

       

      @C. Labrune

      . ..et pas même la moindre formule emphatique/ironique du style « Mon cher lord Franz ».

       Lorsque j’emploie « mon cher » : il n’y a chez moi aucune volonté d’ironiser ou quoi que ce soit de la sorte : c’est un tic langagier (que j’essaie de corriger vu que je l’emploie bien plus comme formule de courtoisie que pour ironiser ou faire preuve de condescendance : étrangement cela est toujours pris comme ironique ou moquer : à titre de précision je suis principalement anglophone même si ma langue maternelle est le français, je ne l’emploie que très rarement et cela depuis trois bonnes décennies) : donc si mes "mon cher" vous ont irrité : je m’en vois vraiment désolé.

       Je ne vous avais pas encore écrit non plus, du haut d’une très haute idée que je me ferais de mes propres conceptions, que vous ne connaissez RIEN à ces peuples et à la guerre, etc. ; je viens de le faire plus haut en vous recopiant, et je n’en suis dès lors qu’à demi responsable.

       Il ne s’agit pas d’une haute idée que je me ferais de moi-même ou de mes conceptions mais d’une réaction que je juge légitime tenant compte de mon expérience réelle.

       Je ne vous ai accusé nulle part non plus d’être antisémite ou nostalgique de l’ordre hitlérien :

       Vos propos sous-entendaient clairement que ma position en soi ou mes opinions relevaient soit d’un aveuglement, soit d’un soutien à l’obscurantisme le plus répugnant, la tyrannie bête et méchante (soutien que vous évoquiez d’ailleurs dans l’introduction de votre réponse : en évoquant ma « position anti-israélienne ») : considérant que vous avez associé quelques paragraphes plus hauts cet obscurantisme répugnant et cette bête et méchante tyrannie au nazisme : la seule logique veut si je soutienne obscurantisme+tyrannie+terrorisme et que obscurantisme+tyrannie+terrorisme= nazisme, antisémitisme : il sera aisé de comprendre qu’effectivement est sous-entendu que j’aurai en plus de sympathies obscurantistes et terroristes, d’autres pour les œuvres du reich (ce qui expliquerait peut-être que j’ai fait le choix de résider à Wien…).

       Sinon, oui rassurez-vous vous avez raison : susceptibilité purement rhétorique et de bonne guerre : mais concédez qu’en dehors de mes « mon cher » (sur lesquels je me suis expliqué) : je ne vous ai attribué aucune sympathie autre que celle que vous-même reconnaissez, et ai évité de vous enfermer définitivement dans telle ou telle catégorie.

       Je vois bien que vous seriez comme moi désireux de voir la situation se pacifier au mieux des intérêts des deux parties, mais je suis plus proche des thèses de l’article que nous commentions que de celles que vous développez, voilà tout.

       C’est pour cela que je préfère me fonder sur la réalité factuelle qui n’est pas aussi « binaire » que vous l’a présentée, et ne recours pas à l’usage de discours propagandistes (qu’ils soient sioniste ou antisioniste) qui par nature relèvent d’un discours jouant sur la réalité, la tordant, n’en présentant qu’un ou tel aspect, etc… et visant à véhiculer des pré-conceptions que les émetteurs intègreront, intérioriseront et répèteront (l’art de convaincre) : je préfère rechercher par moi-même les informations me permettant de fonder mon jugement : or il s’avère que cette démarche aboutit le plus généralement à réfuter et refuser les discours qui sont la règle dans les débats sur cette question : cela ne relève pas de mon fait : mais de la réalité factuelle dans cette région du monde.

       Enfin oui, ma seule préoccupation est qu’un jour enfin ce conflit soit résolu : cependant je ne mets pas au compte des seuls Palestiniens : et les derniers jours en ont donné une nette confirmation : quelque soit le jugement que d’aucun pourraient porter sur la démarche d’Abbas à l’ONU : objectivement elle s’intègre dans une résolution du conflit par l’existence de deux états : la réaction israélienne à cette démarche elle est un signe clair que la solution privilégiée est celle d’un seul état (l’expansion programmée dans la zone E1 a toujours été refusée par les USA et l’UE pour la simple raison qu’elle représente(rait) le dernier clou dans le cercueil de la solution à deux états) : choix dangereux car seules trois options existeront alors : a) un modèle basé sur l’apartheid (ce qui en soit isolera définitivement Israël, même les Etats-Unis ou la communauté judéoaméricaine ne pourra s’associer à une telle option : difficile pour les juifs américains, fer de lance du combat des droits civiques que de soutenir un tel modèle) ; b) nettoyage ethnique par l’expulsion des Palestiniens, soit c) égalité des droits ce qui conduira inéluctablement à la fin du concept d’ « état exclusivement juif » : option certes peu probable au jour d’aujourd’hui.

       Sur ce, à la prochaine

       

  • Par pilhaouer (---.---.---.208) 29 novembre 2012 19:42

    L’auteur serait historien ? 


    Eh bien,, dans une longue dégringolade conduisant du syndicalisme aux apéritifs saucisson-pinard de « Riposte Laïque » et maintenant au sionisme le plus primaire, le voilà capable de falsifier des événements contemporains pour satisfaire son obsession anti-musulmane.


    "On ne peut tout de même pas complètement faire abstraction d’un contexte d’une extrême violence et d’islamisation de la Palestine comme du monde-arabo musulman dans lequel cette demande arrive devant l’ONU. "

    En effet, on ne fera pas abstraction du contexte d’extrême violence (quoique, hein ! Ce sont surtout des musulmans qui trinquent !)

    Et l’on apprend que la Palestine et le monde arabo-musulman seraient en voie d’islamisation !!!???  smiley Mince, Prof’ , C’est récent ça ?



    "Au poker menteur, le Hamas est passé maître en martyrologie. Il n’a pas hésité, comme plusieurs reportages au journal de France 2 l’ont montré dans la semaine qui a précédé le cessez le feu, à travers les groupes armés halogènes qui se chargent de ce « sale boulot », à faire tirer des roquettes au cœur des quartiers populaires immédiatement frappés par des tirs de riposte israéliens impliquant nécessairement des civils. Un bilan que l’on dit de 160 morts et de nombreux blessés dont des enfants inévitablement."


    Et notre auteur illuminé nous invente les groupes armés ---halogènes--- !

    Vous pensiez que Gaza était surtout éclairé par des bombes au phosphore ! Mais non !Voyons !

    Je vous explique : pour dézinguer Yasser, les sionards créent le Hamas, mais ces cons s’embourgeoisent, alors on fabrique plus méchant parce que si Sdérot ne reçoit plus de pétards, c’est plus difficile de se défouler sur Gaza .

    Jabaari n’avait rien compris ! Il essayait d’arrêter les roquettes et ce n’est pas exactement ce qui était souhaité !

    La phrase citée plus haut est absolument typique de la propagande israélienne. On la retrouve partout pour justifier les bombardements massifs de civils qui sont pour la Cour Pénale Internationale des crimes de guerre !

    … …

    Bon ! Désolé, j’arrête la lecture de ce texte halluciné parce que j’ai rendez-vous avec le prof’ d’histoire de ma fille ! Je vais peut-être lui poser deux ou trois questions, mine de rien ….


  • Par Deneb (---.---.---.73) 29 novembre 2012 20:02
    Deneb

    Merci à l’auteur pour ce bel article. Il est vrai que la seule solution pour arranger ce bourbier passe par l’expulsion de toute religion de la vie politique qu’elle empoisonne. J’aime aussi l’analyse de l’évolution sémantique - les victimes de la folie religieuse, on ne les appelle plus « otages » mais « martyrs », c’est plus classe, en effet. Les islamistes, ils savent communiquer, à défaut d’honnêteté.

  • Par ung do (---.---.---.23) 29 novembre 2012 20:42

    Pourquoi tant de ramdam à propos de la reconnaissance de la Palestine comme état observateur ? On ne peut qu’émettre des hypothèses , qui peuvent être des ragots non vérifiés . Le mot qui tue semble être le mot « état » . La Palestine est reconnue par la communauté internationale comme« ETAT »Quelles conséquences pour le conflit israélo- palestinien ? Ca veut dire que toutes les conquêtes , tous les empiètements israéliens après 1967 ne seront jamais entérinées par la communauté internationale sauf si les Palestiniens les acceptent et ce par un traité mutuel . Tous les efforts israéliens sont construits sur du sable et seront nuls et non avenues si un jour il y a une évolution à l’algérienne .

  • Par N.AMARA (---.---.---.20) 29 novembre 2012 22:03

    @Chevrier

    Avant de lire un article, je prends le temps de parcourir la biographie de l’auteur et les titres de ses articles précédents. Sur vos 36 articles, plus du tiers concerne l’Islam et les musulmans, avec une propension évidente à l’amalgame avec l’intégrisme musulman.
    Vos propos transpirent la haine et la haine est incompatible avec l’honnêteté intellectuelle.
    Alors, si vous vous décrivez comme spécialiste de l’antiquité grecque, faites nous profiter de votre savoir sur l"antiquité et laisser les sujets que vous ne maitrisez pas aux vrais spécialistes.
    Je n’ai que mépris pour vos écrits.

    • Par Christian Labrune (---.---.---.203) 30 novembre 2012 02:10
      Christian Labrune

      @N. AMARA

      Je suppose que vous êtes musulman, peut-être salafiste, et que votre intervention procède d’un reflex d’auto-défense ? A la rigueur, si cela se justifie difficilement, cela peut tout de même se comprendre. Sinon, vous devriez quand même lire le Coran, cela vous instruirait un peu sur l’islam, ses pompes et ses oeuvres. De toutes les religions, c’est assurément la plus incurable et la seule qui se singularise encore par des formes de fanatisme qui sont vraiment d’une autre époque.

    • Par N.AMARA (---.---.---.182) 30 novembre 2012 15:04

      @Labrune,

      Vous avez le chic d’être toujours à côté de la plaque.
      Je vous ai déjà répondu par le passé qu’étant athé ne m’autorise pas à insulter les croyants de quelque religion qu’il soit.

      Par contre, je vomis les va-t-en-guerre, les haineux et les intolérants sionistes de votre espèce.

      ובכלל האידיוט

  • Par guylain chevrier (---.---.---.116) 30 novembre 2012 01:20
    guylain chevrier

    Je savais ne pas faire l’unanimité avec cet article parce qu’il ne s’inscrit pas dans l’idéologie d’un côté ou de l’autre, car ici aucun camp n’est défendu contrairement à ce que certains induisent pour justifier leur manichéisme. J’ai tenté une analyse stratégique de ce qui se passe autour de la cause palestinienne qui a été mise au service de l’islamisme, dans le contexte d’islamisation du monde arabo-musulman avec des risques majeurs pour la paix du monde. Refuser de le voir, c’est refuser de regarde l’histoire qui se déroule sous nos yeux. Les Palestiniens sont eux-mêmes l’otage de cette situation qui risque de donner raison à un certain Huntington et son Choc des civilisations à vouloir toujours regarder ailleurs. L’affaire est sérieuse et devrait faire sortir de leur réflexe conditionné de défense de la grande cause des opprimés ceux qui ne connaissent que l’idéologie en lieu et place d’un libre-arbitre. Ceux qui dans ces réactions soutiennent la Palestine sans nuance ni mesure ne disent pas mot du sacrifice calculé des populations civiles palestiniennes par ces religieux en armes qui forment le Hamas, pas plus du jeu d’un Mohamed Morsi et des pleins pouvoirs qu’il s’est donné dans ce contexte, du rôle de l’islamisme dans tout cela qui est bien le sujet principal ici, ne nous y trompons pas. Il y a objectivement de l’Iran au Hamas des pays qui déclarent vouloir supprimer physiquement Israël, faire un génocide, rien de moins. Ce qui est totalement banalisé derrière la victimologie qui sert de tour de passe-passe pour toujours présenter la Palestine comme jamais responsable de rien et que la paix ne dépendrait que de la bonne volonté des juifs. Israël n’est pas sans reproches et responsabilités dans cette situation, avec ses colonies qui mettent de l’huile sur le feu et bafouent le droit international, mais le risque d’embrassement actuel vers une guerre dont on ignore les risques d’extension, ne tient pas de ce pays, mais du mouvement d’homogénéisation d’un espace regroupant des pays arabo-musulmans qui passent les uns après les autres sous la coupe de l’islamisme. Je rappelle au passage qu’en Israël il y a deux millions d’arabes musulmans qui votent et ont des représentants à la Knéset, le Parlement israélien, ce qui serait impensable de l’autre côté où on enseigne l’antisémitisme dans les livres d’école, fait qui serait dénoncé comme du racisme si l’inverse se produisait et là, rien, c’est normal !Toujours cette fameuse grande cause qui aveugle et justifie les quolibets, qui pousse à l’abêtissement général jusqu’à la catastrophe attendue. Deux articles publiés sur Agoravox concernant le Printemps arabe, dont j’avais vu les évolutions avant l’heure, m’ont valu les mêmes réactions de certains qui étaient déjà alors les mêmes. Il est bien difficile de développer une analyse qui sorte des rails, au risque de se voir accuser d’être un agent infiltré d’Israël ou de l’extrême-droite. Nous reparlerons de cette analyse le moment venu, et nous verrons qui a une vision de l’histoire et défend les biens de l’humanité, qui est du côté de la liberté contre l’obscurantisme.

    • Par Christian Labrune (---.---.---.203) 30 novembre 2012 01:58
      Christian Labrune

      @guylain chevrier

      Mise au point aussi pertinente que l’article. Il est de fait, à lire beaucoup de réactions, que si Morsi gouvernait AgoraVox, il serait y probablement plébiscité. Mais AgoraVox, c’est trois fois rien. Du moins, il faut l’espérer, et que la palestinomanie délirante reste le symptôme d’une affection curable.

    • Par voxagora (---.---.---.186) 30 novembre 2012 10:06
      voxagora

      à l’auteur,

      vous intervenez ici plutôt en tant qu’auteur, très peu en tant que commentateur, et je pense que vous n’êtes pas un lecteur assidu.
      Sinon vous auriez une idée de ce en quoi consiste réellement le moinssage/plussage,
      et qu’il n’est absolument pas un baromètre, ni de pertinence, ni de préférence, ni de condamnation,
      c’est une machine à produire des effets, qui sont bien au-delà des batailles d’idées apparentes.
      Le moinssage n’est qu’une variable d’ajustement en pilotage non automatique,
      et aucune conclusion ne peut en être tirée en pourcentage réel, à l’échelle de la population 
      qui se documente sur le sujet, en termes d’adhésion ou de rejet de vos thèses.

       

  • Par teddy-bear (---.---.---.243) 30 novembre 2012 16:09
    teddy-bear

    A tous* Y compris à l’auteur dont le hobby est l’islamophobie dans le sens étymologique mot. Ceci expliquant cela.

    Voilà un pays quasiment artificiel pour des raisons géo-politiques, sous perfusion économique et militaire des Etats Unis, un pays à la légitimité aléatoire, crée d’une décision unilatérale. Un pays qui est né dans des frontières inexistantes qui n’a perduré que par la force, le terrorisme,les massacres et aujourd’hui la colonisation et des raids meurtriers à répétition sur Gaza. Le fait d’une armée qui transforme les succès militaires en défaites politiques et qui génère ainsi de nouveaux ennemis. Une armée qui envoie ses pilotes tirer sur des objectifs militaires des missiles, certes sophistiqués, mais dont on sait par avance que les dégâts collatéraux feront des victimes civiles ; morts et blessés par centaines et qui accuse de terrorisme un poseur de bombe dans un autobus israélien. !

    Et il se trouve encore sur les forums comme ici une poignée de gugus qui voudraient contrarier ceux qui dénonce cette situation, nous ressortant toutes les vieilles lunes, mythes et même les références à une Bible qu’ils considèrent comme un plan cadastral. Et à travers chacune de leurs phrases nous parlent que du Hamas, de sa fameuse Charte, ce chiffon de papier et tract électoral désuet et caduc que la terre entière condamne, jusqu’ici sur Agoravox. Ces auteurs ont beau étaler les dates, les lieux les exactions, les résolutions de l’ONU toutes ignorées, l’acharnement de la politique expansionniste israélienne qui ne peut plus échapper à une ségrégation, rien n’y fait. Mauvaise foi, mensonges, trouilles ou plutôt auto-persuasion, que sais-je encore.

    En parlant de l’ONU que celle-ci admette par un vasistas la Palestine comme membre observateur en son seing « entité » qui siégera au côté du Vatican - quel symbole- fait hurler Nétanayou et son tuteur à l’unilatéralisme, alors que son propre pays en bafouant la Résolution 181 est né comme çà, (1) est d’une vergogne incroyable. Fustigeant les pays qui ont voté pour cette reconnaissance, alors qu’en 1948 il se félicite que cette même assemblée à reconnu son pays, dans de troubles circonstances il est vrai.

    Il existe pour moi une solution, c’est de revenir au plan de partage de 1947 et avant que l’Etat juif d’Israel ne s’autoproclame en l’acceptant, seul, une résolution 181 bis. Tel Aviv ne pourrait se désavouer, quoique, et la Palestine acculée à se contenter aujourd’hui d’un territoire rabougri et clairsemé y gagnerait, renonçant à son désir légitime, lui, de reconstituer son territoire historique contemporain.

    Pour ma part je souhaite laisser les pro et sionistes de tous poils devant entêtement et leur illogisme et contradiction leur accusation de trucages de photos d’enfants morts palestiniens prises par un téléphone portable..On les mettrait la tête dans leurs cercueils qu’ils diraient encore que c’est du pipeau. Enfin pour terminer, on sait maintenant que tous les pays du monde qui ne sont pas d’anciens ou actuels colonisateurs, lesquels ne sont que 9 .

    HAMAS

    Selon Khaled Machaal, le dirigeant du Hamas, en arabe, il est écrit : « Pour mettre un terme à l’occupation israélienne de la Palestine. Nous ne voulons pas nous débarrasser de l’autre, nous souhaitons seulement obtenir nos droits  » Fin décembre 2008, quelques jours avant le raid meurtrier sur Gaza, il affirmait « Nous avons une position de réserve par rapport à la reconnaissance d’Israël....malgré cela, la direction israélienne refuse l’initiative de paix arabe, elle la découpe en parties [...] elle multiplie les manœuvres.  » Début 2006, le Hamas confirmait étudier une charte réformée et proposait une « trêve de très longue durée » (non définie), en échange d’un retrait des territoires palestiniens occupés après 1967 ». (Il n’était même plus question de la Palestine sous mandat). Dans le journal russe Nezavisimaya Gazeta du 13 février 2006, le même Machaal dit que « si Israël reconnaît nos droits et s’engage à se retirer de tous les territoires occupés, le Hamas, et avec lui l’ensemble du peuple palestinien, décideront de mettre un terme à la résistance armée  ».

    Ce qui ne nous empêche de se méfier de ces déclarations, mais pourquoi pas y croire, autant que les bonnes intentions affichées par Israël. Et de dénoncer cette idéologie islamiste radicale, la Palestine mérite autre chose, cette organisation pour qui le terrorisme et le meurtre de civils est une arme, ce qui est innommable.

  • Par teddy-bear (---.---.---.243) 30 novembre 2012 16:34
    teddy-bear

    J’oubliais, au lendemain de l’accession de la Palestine au statut d’Etat observateur à l’ONU.Israël va autoriser la construction de 3 000 nouveaux logements dans des quartiers de colonisation à Jérusalem-Est occupée et annexée et en Cisjordanie. En réponse à la démarche palestinienne à l’ONU Ben voyons et ce projet est né dans la nuit ! Après l’abandon de la vie politique de Barak atteint de remords après la dernière tuerie de Gaza, (on peut rêver) Israél en affichant sa vergogne, se discrédite encore un peu plus. En effet ce projet déjà en cours coupe pratiquement en deux la Cisjordanie, compromettant la viabilité d’un Etat viable.

    En novembre 2011, après l’accession de la Palestine au statut de membre à part entière de l’Unesco, Israël avait également accéléré la construction dans les colonies de Cisjordanie occupée. Et personne n’avait rien dit.

  • Par guylain chevrier (---.---.---.116) 1er décembre 2012 02:04
    guylain chevrier

    Il est triste de constater que le niveau du débat ne s’est pas élevé plus après ma réaction, surtout pas avec ce teddy-bear qui ne sait que manier les mise en procès, et jeter le voile sur la réalité de l’islamisation de la cause palestinenne sur laquelle j’attire l’attention.

    Si on n’’épouse pas la cause palestinienne et que l’on dénonce sa dérive islamiste actuelle dans un jeu assez large où l’Egypte de Morsi y tire son épingle, ce que j’ai clairement situé en m’appuyant sur des faits objectifs vérifiables par tous, on ne peut être qu’un islamophobe.

    Un Etat Palestinien viable, c’est-à-dire pacifique et respecté, passe par la fin politique du Hamas, un Etat de droit par essence séparé du religieux et la dé-déification de cette grande cause.

    • Par COVADONGA722 (---.---.---.137) 1er décembre 2012 07:13
      COVADONGA722

      « Un Etat Palestinien viable, c’est-à-dire pacifique et respecté, passe par la fin politique du Hamas,  »


      yep , d’accord , voyons la suite de la phrase






      « un Etat de droit par essence séparé du religieux et la dé-déification de cette grande cause
       »
      yep en israel l’état n’est pas séparé du religieux une partie des taches de l’etat est dévolue au religieux.
      quand à la déification le messiasnisme colonisateur ayant pris en otage le reste de la population , voulez vous m’expliquer ce qui tolérable pour les juifs deviendrais intolerable pour les palestiniens.
      Il n’est nul besoin d’ergotter comme dans une yeschiva tout palestinien tout arabe évoquant un retour au frontiere de 1967 reconnait de facto l’existence de l’etat d’israel .
      Asinus


    • Par Romain Desbois (---.---.---.186) 1er décembre 2012 07:41

      « Un Etat Palestinien viable, c’est-à-dire pacifique et respecté, passe par la fin politique du Hamas, »

      Oui j’entendais déjà ce genre de discours à propos de ARAFAT et du Fatah , moralité les gens se sont tournés vers le HAMAS.

      Le syndrome de Frankeinstein !!!!!

      (celui qui montre le monstre est souvent son créateur)

  • Par Menouar ben Yahya (---.---.---.132) 1er décembre 2012 11:28

    Voici un article écrit il y a longtemps déja, lors du premier mandat d’Obama, cet article est toujours d’actualité bien que j’ai perdu aujourd’hui tout optimisme :


     "Malheureusement pour les Palestiniens Obama n’est pas indien mais afro-américain ! Il met ses pas dans ceux qui ont depuis des décennies permis l’expansion d’Israël et l’annexion de territoires. Obama représente un formidable espoir pour les afro-américains,et peut être toute l’Afrique. Son élection déconstruit et anéantit toute l’idéologie raciste.

    Obama au delà de sa sensibilité politique, c’est aussi Luther King, Malcom X, Rosa Parks, et toutes les luttes anti-ségrégationnisme...son identité est imprégné de certains héritages, uniquement à cause de sa couleur de peau, sans qu’il n’y puisse rien. Si Obama avait été indien, il eut été Geronimo, Sitting Bull et tous les grands chefs indiens. Il aurait alors eut une sensibilité toute autre. Il aurait été saisi d’une irrépressible empathie envers la détresse du peuple palestinien, il aurait saisi toute la détresse d’un peuple que l’on dépossède de ses terres. Il aurait compris l’horreur d’être confiner dans un espace qui ne cesse de se réduire, il aurait saisi toute l’ignominie des blocus...Alors il n’aurait jamais pu avoir cette phrase qu’on lui prête :« Si on tirait des roquettes contre ma maison, moi aussi je ferais tout pour protéger ma famille ». Il aurait compris que ces roquettes sont la réponse à la plus tragique des injustices, il aurait compris que ces massacres de Palestiniens peuvent servir à de sombres calculs politiques, il aurait surtout compris qu’Israël comme l’Amérique aura besoin elle aussi d’un génocide avant d’unifier le pays en un seul grand territoire qui incorporera les anciennes terres des rescapés palestiniens qui seront réduit à l’état de tribus, participant au folklore du pays à la manière des indiens d’Amérique.

     
     
    Pour faire mentir ce scénario déjà vu ! L’espoir réside dans les associations, les mouvements pour la paix, de par le monde mais surtout et par dessus tout en Israël et en Amérique. L’espoir réside dans la vérité historique qui contredit le mythe du peuple exilé et persécuté retrouvant sa terre. L’espoir réside dans la reconnaissance et le respect mutuel de deux véritable états ayant une unité territoriale, l’espoir réside dans la voix de Geronimo, des Sitting Bull... qui s’exprime aujourd’hui à travers toutes les associations et les mouvements pour la paix de par le monde. Parions que cette voix va gagner de plus en plus en tonalité pour couvrir le bruit des engins de mort. Cette voix doit devenir un chant qu’Obama et ses complices seront forcés d’entonner".

     

  • Par JCason (---.---.---.103) 3 décembre 2012 22:49

    L’auteur a tenté de faire entendre une autre voix, mais ça ne passe pas auprès de certains qui n’ont que leur parti pris pour unique mode de pensée. Israël n’est pas épargné ici mais cet Etat, bien que mélangeant identité politique et religieuse qui n’en est pas moins un Etat de droit, ne pourrait pas jouer la carte de la religion comme il le fait sans le terrorisme islamique du Hamas et l’argument du danger bien réel que constitue aujourd’hui la menace islamique qui s’objective avec le « printemps », pardon, « l’hiver arabe ». Une réflexion que ne veulent absolument pas aborder les critiques de cet article qui ne voient qu’à travers leur bonne conscience de défendre une grande cause qui est un médicament à leur mal-être de bobos, de cocus du communisme, ou encore que par leur soutien avéré à l’islamisme qui n’est rien d’autre que le recyclage du fascisme. Ceux qui justifient le terrorisme sont des alliés de la fin des libertés là-bas comme ici, à commencer par les dogmatiques du feu communisme à l’Est ou du trotskysme et autre islamo-gauchistes qui n’ont jamais rien compris à l’inaliénabilité des libertés et droits individuels indivisible de la démocratie. C’est même ça qui a fait de l’expérience du socialisme réel la catastrophe pour les libertés que l’on connait qui en a amené le rejet massif et l’effondrement. Mais ceux-là à travers la question palestinienne montrent qu’ils ont toujours bien des trains de retard sur l’histoire et des schémas de pensée archaïques en lieu et place d’un libre-arbitre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires