Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vol MH370 : une découverte étonnante... et un mystère de plus (...)

Vol MH370 : une découverte étonnante... et un mystère de plus !

Ah, on avance enfin, avec ce damné vol. De façon tangible même, car, indubitablement, le bidule retrouvé sur une plage est bien un élément d'avion. Et de 777 très certainement. Le seul hic, c'est que l'endoit où on l'a retrouvé n'est pas celui espéré, qui nous fait retourner en arrière, au 8 mars dernier, où des habitants d'une minuscule île appelée Kudahuvadhoo avaient affirmé avoir vu voler très, très bas, vers 6H30 heure locale, un grand avion blanc "faisant beaucoup de bruit", chose totalement inhabituelle dans les parages. Pour aussitôt s'entendre dire que ce n'était "pas vrai" par le ministre malaisien des transports, Hishammuddin Hussein, expliquant qu'il avait eu au téléphone des responsables locaux qui l'avaient "démenti". Pire encore lorsqu'on apprend en ce 23 avril que la découverte du débris hautement reconnaissable remonte effectivement au... 25 mars dernier, soit 17 jours après le passage de l'appareil, indiquant un crash... relativement proche (et en tous cas pas proche de l'Australie). Il y a donc un mois que l'on pouvait se tourner plutôt du côté des Maldives... à savoir vers le Sud Ouest de l'Inde et non vers l'Australie, où l'on a toujours rien trouvé, à part des bruits non déterminés. Quelqu'un, c'est sûr, ment dans cette histoire abracadabrantesque où l'on a déjà tout entendu, entre les baleines qui chantent à 37,5 mhz (alors qu'elles ne dépassent jamais 20 hz, sauf.... une seule, qui atteint 52 hz) ou les fameux techniciens de Freescale, détenteurs de secrets de défense inconnus ou plutôt imaginaires, sans parler des passeports volés. Et ce quelqu'un semble de plus être le ministre malaisien des transports, et ces étranges prestations de plus en plus contradictoires. Ce soir, au vu des photos du seul débris retrouvé à ce jour, on est en train de se poser une question très prosaïque : avec ce qu'on a découvert aux Maldives, c'est sûr, on cherche aujourd'hui encore... du mauvais côté de l'océan (alors qu'on annonçait hier encore avoir trouvé un "long morceau" (2,5 m de long) sur la côte australienne) !

Découvrons tout d'abord les photos de ce qui s'est échoué le 25 mars dernier sur la plage de Baarah, dans les Maldives, sur l'atoll de Haa Alif, précisément. Pour beaucoup, il s'agît d'une bouteille d'extinction d'incendie (un extincteur, autrement dit) équipant les soutes de long-courriers et les avions cargos. Si un rapide coup d'œil sur le forum des spécialistes de PPrune nous laisse entendre que ce n'est pas le modèle que transporte le Boeing B-777... une page du fournisseur Kidde Graviner le dément aisément. Si les attaches de la bouteille sphérique sous pression divergent en effet d'un modèle à l'autre, ainsi que son embout, qui peut être parfois double, celui de Kidde Aerospace (KA)  correspond point par point à un modèle de B-777, avec ces supports de petite taille répartis sur sa circonférence. L'engin fonctionnant au gaz Halon 1311 (destructeur d'ozone, il est en cours de remplacement progressivement), serait en titane, selon Kidde Aerospace qui en vante la primeur sur le B-777, justement : " la bouteille d'extinction de titane a été initialement introduite avec le B777, une nouvelle technologie a été utilisée dans la fabrication de l'appareil. La bouteille offre une économie substantielle de poids par rapport aux bouteilles en acier standard utilisés sur les avions précédents". Un catalogue de pièces détachées de maintenance de Boeing, qui a produit beaucoup de littérature sur la question à la suite d'incendies à bord (ici un exemple en cabine de cockpit !), numéroté 26-23-01 -01 pour "Lower Cargo Compartment Fire Extinguisher Bottles" montre une bouteille sphérique étrangement sphérique, aux attaches fort similaires. On peut facilement imaginer que ce qui semble être une poignée double de mise en place en métal léger ait été séparée du reste de l'appareillage lors du choc. Reste plus qu'à savoir où se situe exactement ce ou ces sphères, car le B-777 est censé en avoir plusieurs à bord. Un schéma fourni par Kidde Aersospace nous éclaire : 

La soute cargo sous le plancher des passagers en contient donc, à deux endroits (avant et arrière), mais aussi les réacteurs principaux et l'APU, ce troisième réacteur caché qui fournit l'énergie électrique à bord, et qui est indispensable au bon fonctionnement de l'appareil. Si les bouteilles d'extincteurs de la soute peuvent être effectivement les premières visées par un incendie dévastateur et explosif, on songe aussi à celles arrachées par un contact violent de l'appareil en cas d'amerrissage à plat avec les deux protubérances des réacteurs ou en cas d'atterrissage plus câbré celui aux côtés de l'APU. En tout cas, une seule bouteille de titane détachée clairement de ses supports, sectionnés, montre un procédé explosif, l'ayant éjecté du reste de la carlingue. Comparé à l'appareil, c'est effectivement un petit fragment, certes... mais c'est aussi un des plus résistants ! Ce qui a le don d'inquièter l'animateur du site Maldives Finest :"nous n'avons pas obtenu d'informations supplémentaires au sujet de la possible bouteille d'extinction d'incendie trouvée échouée sur la plage des Maldives. Il y a maintenant de plus en plus de demandes sur pourquoi les autorités ne donnent pas de renseignements mis à jour sur cet objet. Tentent-ils simplement ignorer le fait qu'un objet pouvant appartenir à MH370 a été trouvé ? Ou les autorités veulent-elles que le monde entier se concentre sur les profondeurs des grands océans juste pour dire, que l'avion ne sera peut-être jamais retrouvé ? Nous ne pouvons pas croire Boeing et les autorités malaisiennes ne sont pas au courant de cet objet. Pourquoi n'ont-ils rien dit jusqu'à présent ?" . Intriguant silence, en effet ! Ce que je découvre aussi bien tardivement, à vrai dire : je pensais vous trouver une photo de bout de tôle retrouvé en Australie, en cherchant sur le net, voilà que je découvre avec effarement ce morceau qui semble comme le dit l'intervenant important pour l'enquête... mais que l'on a manifestement écarté des vues de la presse "mainstream". Dans que but, voilà qui pose en effet question : "Pourquoi les grands réseaux d'information ne le signalent pas ? Peut-être qu'ils ne souhaitent pas atteindre la conclusion. Afin qu'ils puissent offrir des rapports qurotidiens sur le "peut-être" ou seulement sur les "avions de recherche décollent" le plus longtemps qu'ils le peuvent". Franchement, je partage cette opinion, car à ce jour ce fameux extincteur je n'en connaissais même pas l'existence, un mois après sa découverten, pourtant : c'est le fruit du hasard qui me l'a fait connaître ! L'extincteur a été remis au Northern Command de la Maldives National Defence Force... et depuis, aucun communiqué !!! Le responsable, le Major Hussain Ali, se contentant de dire qu'il était au courant de la découverte, sans plus. Pourquoi une telle chape de plomb sur le sujet ? Un mystère de plus au volet déjà bien large de la chute du Boeing !!!

Car l'histoire nous ramène à ce qui n'a pas été qu'une rumeur. Un autre site de journal des Maldives, Minivan News ; cite cinq témoins qui ont dit qu'ils ont vu l'appareil . " Il était environ 6h30 du matin , j'ai entendu un grand bruit et je suis sorti pour voir ce que c'était, " dit Adam Saeed, un enseignant à l'école Kudahuvadhoo, qui l'a déclaré au site de Minivan News." J'ai vu un avion voler très bas et il y avait une ligne droite rouge au milieu de celui-ci. Le vol se déplaçait du nord-ouest au sud-est ", a-t-il dit -. Un autre insulaire, qui s'est identifié comme Hamzath, dit à Minivan News qu'il avait également vu un avion volant à basse altitude la position du nord-ouest au sud-est . "Les gens ont commencé à parler quand ils ont réalisé que le vol que nous avons vu a les mêmes caractéristiques que de l'avion disparu", a déclaré Hamzath. ''Nous ne sommes toujours pas en train de dire que c'est le même avion, nous voulions juste à le signaler au cas où". Un autre a suggéré que les rapports avaient été exagérés . "Un avion volait près de l'île", a déclaré le témoin qui n'a pas été nommé. " Il n'était pas très grand, aussi grand que les gens disent . "Ces jours-ci, les gens vont à la pêche tous les matins. Environ 30 personnes sontt toujours là le matin - mais personne n'en a parlé alors. Si c'était aussi notable, fort et grand, les gens en auraient parlé." Les débris en mer font à cet endroit environ 4 km par jour : en 17 jours, cela signifierait que l'appareil se serait crashé dans un rayon d'à peine 68 km de l'île, les pêcheurs n'allant pas aussi loin : leurs observations peuvent aussi coïncider avec l'avion à la "bande rouge" observé.

Les habitants de Kudahuvadhoo ne semblent en fait pas avoir été écoutés du tout. L'animateur du site touristique des Maldives Finest précisant "qu'il y a trois aéroports internationaux dans les Maldives, le principal est l'aéroport international de Malé (aussi appelé l'aéroport international Ibrahim Nasir). Les autres sont Gan, sur l'atoll d'Addu, et l'île Hanimaadhoo sur l'atoll d'Haa Alif. Ces deux aéroports sont sur ​​deux pointes du pays (...). Pour les transferts de villégiature les Maldiviens utilisent les hydravions. En fait les Maldives est le foyer de la plus grande utilisattion de l'hydravion au monde". La piste de l'aéroport de Malé fait 3200 m, largement de quoi accueillir les B-777 : s'y diriger n'est pas viser une "petite piste" comme on a pu accuser le pilote de vouloir le faire. Pas écoutés, ou plutôt leurs témoignages n'ont pas été pris en compte par la Malaisie, qui visiblement les a pris de haut en les déclarant "faux". Car de voir passer un avion tous réacteurs allumés et bruyants aussi bas pouvait bien signifier une chute prochaine d'un avion... en perdition, après un incendie à bord ayant asphyxié... tout le monde, sinon principalement les deux pilotes. On songe automatiquement à un incident qui s'était mieux terminé pour ses deux pilotes et leurs passagers en 2010 en Angleterre, où Le 9 octobre 2010, "Un  Boeing 777-200 des Saudi Arabian Airlines, enregistré HZ-AKA qui effectuait le vol SV-104 de Londres Heathrow, FR (Royaume-Uni) à Riyad (Arabie Saoudite), franchissait FL240 (24 000 pieds, soit 7315 m d'altitude au départ de Londres Heathrow sur 60 miles nautiques (111 km) à l'est de l'aéroport lorsque l'équipage reçu une indication d'incendie de soute avant, a activé le système d'extinction d'incendie, a déclarée l'urgence et est retourné à Londres Heathrow pour un atterrissage en toute sécurité sur la piste 27R environ 18 minutes plus tard. La maintenance trouvé des fils ayant frottés et s'étant échauffé dans la soute avant qui avaient causé un court-circuit et un incendie dans la soute".

Un incendie de soute, le cauchemar des pilotes, dont l'exemple du DC-8 cargo d'UPS du vol 1307 2 février 2006, reste un sacré exemple, que je vous ai décrit ici (voir les photos des impressionnants dégâts). Causé par des batteries de PCs ayant pris feu dans la soute de l'avion cargo, c'est à dire tout son fuselage en ce qui le concerne. Or le vol maudit contenait bien au moins une palette de PCs contenant des batteries similaires, contrairement à ce qu'avait dit la compagnie en un premier temps. PNC contact a demandé à un commandant de bord d'en préciser les dangers : " L’avion transporte un fret de piles au lithium-ion, probablement placé dans la soute avant, qui se trouve juste derrière la soute électronique. Cette soute contient la plus grande partie des boites de traitement électronique des systèmes de l’avion. Dans la soute de fret située juste derrière, ces piles viennent de déclencher un incendie, puissant et dégageant des flammes et des fumées très toxiques qui se répandent et qui carbonisent la plupart des innombrables liasses de câbles électriques qui partent de cette soute électronique.   Réglementairement, ce chargement de piles est interdit dans les soutes d’un avion transportant des passagers et le Directeur de Malaysia Airlines a dissimulé cette information pendant quatre jours, affirmant qu’il n’y avait que des fruits en soute ! Rappelons que ce type de batteries est très inflammable et ont contraint Boeing à arrêter de vol les B 787 pendant plus de six mois. En janvier 2013, un avion de Japan Airlines a été obligé de se poser d’urgence avec un incendie de piles. Un de mes amis, Commandant de Bord de Boeing 747 à Air France s’était vu il y a quelques mois, embarquer un tel stock sur la soute avant de son avion-cargo et avait dû insister lourdement pour faire transférer ce fret en soute arrière, dans un endroit moins vulnérable. Suite à cet incident, Air France a modifié ses règles d’emport de ce matériel". Cette thèse, est celle aussi de Chris Goodfellow qui a émis à ce jour une explication plus que plausible sur l'accident. Lui-même a été très étonné de constater que les officiels malaisiens n'avaient pas évoqué cette possiblité. De là à dire qu'ils ont tenté de la dissimuler en parlant un peu vite de "palettes de mangoustans" seulement à bord...

Des fruits devenus un temps sujet de discussion ministérielle, avec un soupçon de provenance de région "sensible", selon l'Inspecteur général de la Police, Tan Sri Khalid Abu Bakar : "Khalid a également répondu par la négative par l'Autorité fédérale de commercialisation agricole Johor (Fama) qu'une cargaison de mangoustans (4 tonnes) amenées sur le vol manquant était venu de Muar. "Les mangoustans n'ont peut-être pas nécessairement été cultivées à Johor, le fournisseur est de Muar Je n'ai pas dit qu'ils ont été récoltés à Muar.. "J'ai dit que nous allons étudier jusqu'au stade où les fruits ont été récoltés. Je n'ai pas dit le verger était à Johor. Les mangoustans sont réunies à Muar avant d'être portées au KLIA (l'aéroport international de Kuala Lumpur)," a-t-il dit. Johor Fama avait expliqué que les mangoustans amenées sur le vol ne pouvaien pas provenir de Muar parce que le fruit ne pouvait pas être produit aujourd'hui par des vergers de Johor, où la saison ne commencera qu'en juin". Des fruits bien pratiques pour éviter de parler du contenu de la palette (ou des palettes) interdites à bord, celle des PCs aux batteries inflammables.

  L'avion, aux commandes figées aurait très bien continuer sur sa route, donc... jusqu'aux Maldives, avec tout le monde asphyxié à bord. Il aurait aussi fallu que pour que cette théorie tienne, celle de la dérive doppler des signaux émis par l'avion ait été mal interprétée, car c'est elle qui a dicté la direction des recherches jusqu'ici. Cela reste aussi possible. Ou pour l'infirmer, qu'un étage de fusée lancé récemment et contenant ce genre d'extincteur (et le même modèle !) soit retombé dans l'Océan Indien, entre temps, ce qui ne semble pas avoir été le cas. Ou que la bouteille, non expertisée à ce jour puisse provenir d'un crash plus ancien ou d'un autre type d'appareil (pas un avion, mais je ne vois pas lequel à cette heure) Car si l'hypothèse paraît aussi farfelue que ça, pourquoi diantre n'a-t-on rien su de cet objet très significatif, arrivé sur un rivage des Maldives ??? Quitte à en déclarer qu'il n'y a pas de rapport entre lui et un Boeing 777 ??? C'est le silence autour de cette découverte qui m'intrigue ? Car c'est tout cela qui étonne en fait : le seul débris plausible retrouvé l'a été à un endroit où visiblement, on n'a rien fait pour le vérifier, ni aller sonder les alentours : pourquoi donc ? Est ce que des extincteurs d'avion peuvent tomber ainsi du ciel sans qu'on ne consacre au moins une ou deux lignes dans la presse ? L'une des premières directions évoquées par la presse pointait vers l'Océan Indien et les Maldives, pas vers l'Australie. Boeing a-t-il mis en place un calendrier efficace de changement de ses fameux extincteurs en raison du Halon utilisé à bord ? L'appareil des Malaysian Airlines a-t-il gardé ces extincteurs originaux ou lui a-t-on changé et au quel cas d'ou vient celui-ci ?Les plages d'Australie vont-elles faire une meilleure cueillette bientôt ??? Les questions que pose cette dévouverte de fin mars sont véritablement inquiétantes... sur le niveau de communication souhaité par le ministre des transports malaisiens, qui a davantage écarté les réponses que d'y avoir répondu, à cette date. L'octroi à bord d'un chargement interdit étant de sa responsabilité, au final ! Franchement cette histoire d'extincteur, ça me paraît bien étrange (et surtout le silence qui a accompagné la découverte) !!! Chercherait-on au mauvais endroit depuis des semaines ? Pourquoi n'a-t-on rien su sur cette découverte importante (*) ??? Pourquoi aujourd'hui parle-t-on de découvertes sur une plage d'Australie sans parler de celle des Maldives, survenue il y a un mois déjà ???

(*) On peut lire ce matin cette phase par exemple "C'est la première fois que des débris susceptibles de provenir du Boeing 777 sont signalés depuis le 4 avril, date à laquelle les autorités ont détecté ce qui pourrait être un signal émis par les boîtes noires de l'appareil", ce uqi s'avère faux avec ce qu'on vient d'apprendre ci-dessus, puisque cela va faire un mois demain que l'autre morceau a été trouvé aux Maldives !).

le rapport complet sur l'incendie de 2006 :

https://www.ntsb.gov/doclib/reports/2007/AAR0707.pdf


Moyenne des avis sur cet article :  2.8/5   (69 votes)




Réagissez à l'article

102 réactions à cet article    


  • vachefolle vachefolle 24 avril 2014 10:58

    Effectivement, la moindre des choses serait d’expertiser cet objet afin de vérifier si il peut s’agir d’un débris du boeing. D’un autre coté si l’avion s’est crashé dans le coin, il va avoir un paquet de débris qui vont etre découverts tot ou tard. Je ne vois donc pas ce que les maldives gagnerait a essayer de cacher l’histoire. Ce n’est certainement pas la chasse des maldives qui a descendu l’avion par mégarde.


    • morice morice 24 avril 2014 11:23

      Effectivement, la moindre des choses serait d’expertiser cet objet afin de vérifier si il peut s’agir d’un débris du boeing. 


      pourquoi donc rien n’a été mené à cet égard, mystère.

    • claude-michel claude-michel 24 avril 2014 11:09

      Tous les médias aujourd’hui en parle et donne des précisions a ce sujet....ça ne provient pas du vol 

      MH370... !

      • morice morice 24 avril 2014 11:21

        Tous les médias aujourd’hui en parle et donne des précisions a ce sujet.

        euh vous confondez là...

      • claude-michel claude-michel 24 avril 2014 12:23

        Bonjour monsieur...Pour information..

        Vol MH370 : les débris retrouvés sur une plage australienne n’appartiennent pas au Boeing 777 disparu

        Par ailleurs, les recherches du robot sous-mari Bluefin 21 n’ont rien donné non plus, a annoncé ce jeudi le Centre conjoint des Agences (Jacc) en charge de la coordination des recherches du vol Malaysia Airlines.


        Sur Atlantico...si vous cherchez bien sur le net il y a d’autres sites qui donnent la même information...Bonne journée morice...


      • morice morice 24 avril 2014 13:22

        Sur Atlantico...


        c’est en AUSTRALIE... pas aux Maldives...

      • claude-michel claude-michel 24 avril 2014 13:34

        Par morice...D’après les radars l’avion volait dans cette direction...c’était dans tous les journaux du monde...Je vous transmet une information...faites en ce que vous voulez.. !


      • claude-michel claude-michel 25 avril 2014 09:32

        Par claude-michel.....Oupssss...y a toute la maison de retraite qui vote contre moi.. ?


        • cevennevive cevennevive 24 avril 2014 11:16

          Bonjour Morice,


          Vous allez certainement me maltraiter, mais les Iles Chagos (dont Diego Garcia) sont bien dans la même direction que les Maldives... J’ai regardé (autant que je l’ai pu sur satellite) les installations de Diego Garcia. Elles paraissent monumentales, installées sur un atoll perdu dans l’océan Indien.

          Ne pourrait-on pas penser que certains débris de l’avion ont été jetés à la mer pour donner le change ?

          Je me tais. Ma question soulève trop de conspirationnisme...

          Bonne journée.


          • morice morice 24 avril 2014 11:17

            oh merci c’est bingo ça.... et pourquoi RIEN sur cet extincteur ? ça me scie, cela !


            • morice morice 24 avril 2014 11:20
              Ne pourrait-on pas penser que certains débris de l’avion ont été jetés à la mer pour donner le change ?


              ça je n’en sais strictement rien. Mais c’est la nature même du bidule qui étonne : si ça provient de son APU c’est que la queue s’est cassée = à l’amerrissage, puisque l’avion aurait été vu volant avant... ce qui me scie, c’est pourquoi en ce cas AUCUNE indication officielle sur ce débris : il y aurait tout intérêt selon votre théorie à le faire, au contraire, en ce cas !! or là RIEN provenant de la Malaisie qui NIE l’importance du machin !

              • morice morice 24 avril 2014 12:00

                le document complet de Boeing sur le modèle trouvé



                on le voit mieux en page 2, avec ses « poignées ». C’est dans la soute cargo. En 5 exemplaires.

                • morice morice 24 avril 2014 12:08

                  Ah il y a une autre solution au mystère des Maldives... et ça n’aurait rien à voir avec le Boeing :


                  mais ça paraît plus petit dans le respirateur des Navy Seals ! 
                  le débat demeure chez PPrune, donc...

                  un lien en plus :

                  • Loatse Loatse 24 avril 2014 12:12

                    Bonjour morice

                    Hypothèse plus que probable bien que les batteries au lithium soient protégées par une coque en plastique rigide (donc isolées les unes des autres)

                    Dans l’hypothèse ou celles ci se seraient endommagées (lors du chargement par exemple) ET chargés en soute en infraction donc avec la réglementation, un avion comme le B777 dispose de système de détection, redondants, les pilotes auraient immédiatement suivis la procédure, masque à oxygène, appel de détresse, descente rapide, direction l’aéroport le plus proche ...

                    mais (on pourrait me traduire svp...) : Les VHF et transpondeurs sont dans la même baie. Il est donc possible qu’en cas d’incendie, on perde la COM et le transpondeur en même temps. Quand j’écris la COM, j’inclue les ACARS puisqu’ils passent en VHF. Reste l’équipement SATCOM... (?)

                    Reste que je vois mal plusieurs pays qui n’y voient donc aucun intérêt se mettre d’accord pour dissimuler ce qui pourrait être la cause de la disparition/ du crash de cet avion... ce ne sont ni les australiens, ni les américains qui devront dédommager les victimes ! comprend pas mais alors pas du tout comment cette enquête est menée...

                    sources :

                    http://www.francetvinfo.fr/monde/asie/boeing-disparu/boeing-disparu-malaysia-airlines-reconnait-la-presence-de-batteries-inflammables-dans-la-soute_558871.html

                    http://www.crash-aerien.aero/forum/un-avion-de-malaysia-airlines-disparait-en-vol-partie-1-t26945-2295.html


                    • morice morice 24 avril 2014 13:41

                      merci pour le lien important 


                      d’autres ici et une phrase clé :

                      The airline’s chief executive Ahmad Jauhari Yahya said the cargo was not considered hazardous as long as the packaging was done in accordance with international standard

                      http://www.smh.com.au/world/malaysia-airlines-defends-battery-cargo-on-missing-mh370-20140323-35b41.html#ixzz2znpg19r9



                      bref, il se savait en faute. texte à lire
                      • The vehicle transporting batteries can carry only one type of hazardous material. Brace the batteries securely to prevent damage and short circuits in transit. Non-hazardous goods on the same vehicle must be secured to prevent damaging the batteries.
                         
                      • Batteries must be stacked upright, pole side outwards and placed on a wooden pallet. Place honeycomb cardboard between the layers and limit the stack to three layers on a single pallet. Wrap the package several times with shrink-wrap.
                         
                      • Identify hazardous material with labels marked “Corrosive” using the appropriate symbols and colors. Stickers must conform to regulatory specifications.
                         
                      • Mark all packages, i.e., batteries, wet, filled with acid, identification number (UN 2794).
                         
                      • Provide a bill of lading document that includes the name of the company and shipper, contents of package, description of hazardous material and shipper’s certification.
                         
                      • When shipping by air, restrict the weight per package to 25kg gross (55lb) on passenger air carriers. There is no limit on the number of packages per flight.
                      In 2009, 3.3 billion Li-ion batteries were transported by air. Such air shipment is an ongoing concern, and an airline-pilot union has asked the Federal Aviation Administration (FAA) to ban them on passenger aircraft. From March 1991 to August 2010, batteries and battery-powered devices caused 113 recorded incidents with smoke, fire, extreme heat or explosion on passenger and cargo planes. The Portable Rechargeable Battery Association (PRBA) is aware of possible hazards and opposes any revisions in transportation rules, arguing that the restrictions would cost shippers and manufacturers billions of dollars.

                      car le problème serait... l’empaquetage et le palettage à bord :
                      The estimated failure rate of Li-ion is one per 10 million. Examining the 113 recorded incidents of transporting batteries by air in 19 years reveals that most failures occurred due to inappropriate packaging or handling, which caused damage or electrical short. Most incidents happened at airports or in cargo hubs. Problem batteries include primary lithium (lithium-metal), lead, nickel and alkaline systems, and not just lithium-ion, as is perceived. Newer consumer products have very few surprise failures caused by Li-ion batteries.

                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 avril 2014 12:47

                      Ce qu’on est sur au moins est que Malaysian Airlines craint ...Transporter des marchandises dangereuses interdites sur les vols avec passagers devrait à minima les exclure de notre ciel européen ,au moins pour un temps ...
                      Et puis l’histoire des faux passeports et le manque de contrôles, mettre les aéroports malaisiens sur liste rouge tant qu’ils n’ont pas résolus les problèmes de sécurité .


                      • morice morice 24 avril 2014 13:30

                        Ce qu’on est sur au moins est que Malaysian Airlines craint .


                        euh le mot paraît faible là !

                      • HELIOS HELIOS 24 avril 2014 13:06

                        .. en fait, le probleme c’est que l’amerique ne s’occupe plus des avions qui volent seuls avec des pilotes asphyxies, car tout le monde sait que la fiancée du heros qui se trouve a bord a déjà divorcé plusieurs fois.

                        Bruce Willis ne va pas requisitionner un avion plus rapide pour rejoindre et passer par les hublots de l’un a l’autre et reprendre les commandes pour se poser sur l’aeroport le plus proche et s’embrasser a la fin.

                        La triste realité de nos jours est que le rève est terminé, l’avion s’est crashé quelque part et on a pas encore trouvé de morceaux parcequ’on ne cherche pas a l’endroit où ils sont.

                        Un de ces jours, un pecheur ou un chalutier va nous sortir un bout de l’appareil avec son numero de serie bien lisible et nous dirons... bon sang mais c’est bien sûr, il est tombé là et il y a 239 morts, nous deplorerons la perte d’une vingtaine de scientifiques qui avaient un grand avenir devant eux, une perte pour l’humanité... des personnes irremplassables, c’est sûr !!!

                        Les autres speculations ne sont qu’elucubrations que je les comprends parfaitement tant notre environnement, de Valls a l’Ukraine, est morose et déprimant.

                        Bien essayé quand même, Morice.


                        • morice morice 24 avril 2014 13:31

                          Bien essayé quand même, Morice.


                          merci, j’ai tenté de faire penser autrement, c’est tout. Et ne comprends toujours pas pourquoi ce bidule évident n’a pas fait la une des journaux qui se disent intéressés par la question !!!

                          • Alex Alex 24 avril 2014 13:38

                            Enfin un article sérieux écrit par un vrai spécialiste !..

                            Je passe sur quelques points de détails, qui seraient amusants dans d’autres circonstances moins tragiques, pour aborder les principaux aspects que vous mentionnez.

                            – Vous avez raison d’affirmer qu’un incendie à bord est LE problème le plus sérieux sur un avion. Les merveilleux produits chimiques « modernes » peuvent dégager des fumées extrêmement toxiques, et comme les soit-disant « masques à oxygène » des passagers ne contiennent pas uniquement de l’oxygène, ils ne peuvent empêcher l’asphyxie. Heureusement, les PAX ne le savent pas... Les pilotes disposent d’O2 pur (il faut 3 secondes pour mettre le masque, qui est vérifié à chaque check-list avant mise en route), et quelques bouteilles sont à la disposition du PNC en cabine.

                            – Dans votre hypothèse, les 5 émetteurs radios, le transpondeur et le système ACARS auraient été mis HS. C’est possible. Mais pour que l’avion vole encore 4 heures sans pilote, il fallait que les circuits du PA enclenché et ceux de l’automanette soient bien ignifugés pour être épargnés par le feu, car aucun avion ne peut se maintenir en l’air aussi longtemps sans intervention humaine ou via des mécanismes.

                            – La trajectoire que vous supposez fait passer verticale Colombo : il est étonnant qu’aucun radar n’ait remarqué ce passage, d’autant que le contrôle local ne doit pas fonctionner qu’en mode secondaire.

                            – Il est encore plus étonnant qu’aucun autre objet de l’épave n’ait été retrouvé à proximité de cette bouteille.

                            – Le fait qu’aucun gouvernement et aucun grand média ne se soit intéressé à cette pièce est vraiment « sciant », alors qu’une action de la CIA semble de plus en plus probable.

                            Si je puis me permettre, je terminerai par un conseil amical. Vous citez le point de vue d’un CDB 747 : or, d’après les meilleurs spécialistes, ces gens sont connus pour être des trolls jaloux à l’ego surdimensionné, à fuir comme la peste. Évitez donc de leur donner la parole.


                            • bourrico6 25 avril 2014 08:41

                              Si je puis me permettre, je terminerai par un conseil amical. Vous citez le point de vue d’un CDB 747 : or, d’après les meilleurs spécialistes, ces gens sont connus pour être des trolls jaloux à l’ego surdimensionné, à fuir comme la peste. Évitez donc de leur donner la parole.

                              Merci de m’enlever le moindre doute quand à la crédibilité à t’accorder, môssieur l’ancien pilote de ligne ....
                              En clair, tu obtiens le degré 0, grâce à ton intervention qui témoigne d’une objectivité et d’une intelligence qui font qu’on peut te faire confi... euh non, qu’on peut te cataloguer comme un vulgaire troll à ignorer.

                              Il n’y a pas de quoi.


                            • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 25 avril 2014 08:53

                              Parfaitement d’accord, Allez vous acheter un miroir, Alex, et admirez-vous si vous voulez. En silence : Vous êtes méprisant, suffisant et arrogant, masturbez-vous seul svp.
                              Ce qui n’a rien à voir avec le fait qu’on approuve ou non l’article, qui au moins a le mérite de révéler les personnalités, donc.


                            • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 25 avril 2014 08:56

                              Parfaitement d’accord, Allez vous acheter un miroir, Alex, et admirez-vous si vous voulez. En silence : Vous êtes méprisant, suffisant et arrogant, masturbez-vous seul svp.
                              Ce qui n’a rien à voir, pardon Morice, avec ce sujet et l’article... qui au moins a le mérite de révéler les personnalités, donc.


                            • morice morice 26 avril 2014 14:27

                              merci plutôt : j’en ai MARRE de ce lynchage obsessionnel d’un mec qui ne supporte pas d’avoir été remis en place une fois. Depuis c’est VENGEANCE à chaque article, à aboutir à des queues de cerises genre on ne dit pas cokpit on dit verrière : j’en ai MARRE de ce genre de harcèlement, entretenu par une modération qui laisse faire ; ici, un auteur de blog qui INSULTE Agoravox vient faire la PUB pour son blog dans sa réincription alors qu’on vient de le virer : c’est à se demander ce que FOUT la fameuse modération, qui supprime les posts mais garde les inscriptions ce qui laisse le s frauduleux venir voter 2,3,4 fois négativement alors qu"il n’y a qu’un seul mec derrière. Et ça fait des ANNEES que ça dure ici : Asinus, viré il y a 4 ans se vante partout d’être Covadonga 722, le même qui vient voter négativement mes fils depuis 4 ans de suite dès 6h du mat quand il se réveille, cet ancien militaire. Ras le bol qu’on ne s’en aperçoive même pas : l’IP est la même ! 


                            • Alex Alex 27 avril 2014 14:01

                              @ Aguéra

                              Votre message m’afflige pour plusieurs raisons. J’avais déjà noté que vous étiez un inconditionnel de Morice (il en faut) ; mais que vous souteniez bourricot est assez inquiétant. Ce personnage ne brille pas par la qualité de ses “arguments”, et il semble m’en vouloir pour avoir corrigé une grossière erreur émise par un auteur dans une autre discussion.
                              Vous m’attaquez sur un message que j’ai relu, dans lequel je ne trouve rien à corriger. Il contenait quelques éléments techniques (non remis en cause par Morice, qui ne risque pas se hasarder à me répondre, même si j’y glisse quelque “leurre textuel”), et il se terminait par une remarque tout aussi correcte puisque, faute de reconnaître ses erreurs – ce qui le grandirait –, il préfère répondre par des insultes que je n’ai fait que recopier.

                              « Admirez-vous »
                              En “technicien”, je parle simplement de choses que je connais pour les avoir pratiquées. Je n’irais certainement pas me ridiculiser dans des domaines techniques que j’ignore, et j’accepte bien volontiers que des erreurs factuelles de ma part soient signalées et corrigées. Que des lecteurs se laissent impressionner par des mots techniques compliqués et des valeurs données avec des précisions allant jusqu’à 0,00002 % est très inquiétant.

                              « Vous êtes méprisant »
                              Je prise beaucoup les articles de Morice pour leurs belles photos et les commentaires très amusants. C’est le contraire du mépris.

                              « suffisant et arrogant »
                              Si vous êtes amené à consulter un chirurgien, le qualifierez-vous ainsi quand il corrigera les idées fausses que vous vous faites sur l’intervention que vous devez subir ?

                              « masturbez-vous seul svp. »
                              Vous avez l’air connaisseur...

                              Je profite de cette réponse pour poser une question au spécialiste que vous êtes. Sur ma Gibson Les Paul, je n’utilise pour le Ré que des cordes de 0,6604 mm avec une tension de 11,79340162000000092 kg (26 lbs). Pensez-vous que ce soit judicieux ?


                            • morice morice 24 avril 2014 13:44

                              sur le crash du 747 de Dubai dont j’ai aussi parlé ici :
                              The investigation revived safety concerns about the effects of smoke in the cockpit. The crash also revived concerns over whether smoke hoods should be allowed in the cockpit.[20] Prior to the crash of UPS Flight 6, debate over whether manufacturers and regulators had been doing enough to prevent airborne fires had occurred.[21] Around the time of the crash, the National Transportation Safety Board had asked the Federal Aviation Administration(FAA) to install automatic fire extinguisher systems in the holds of cargo aircraft. UPS Airlines followed FAA regulations, which stated that pilots should depressurize the main cabin and climb to an altitude of at least 20,000 feet (6,100 m) upon detection of a fire so as to deprive the flames of oxygen

                              le conseil en cas d’incendie violent : MONTER en altitude, ce que le B-777 a fait... il en pense quoi le grand spécialiste méprisant ?

                              • morice morice 24 avril 2014 13:46

                                 « car aucun avion ne peut se maintenir en l’air aussi longtemps sans intervention humaine ou via des mécanismes ».


                                des précisions seraient les bienvenues....

                                • morice morice 24 avril 2014 13:52

                                  La trajectoire que vous supposez fait passer verticale Colombo.


                                  s’il volait en ligne droite.... et encore (voire la carte) on en est loin, pour atteindre Suvadiva par exemple, de Kuala Lumpur, il ne survole pas Ceylan.



                                  les gens du coin ont parlé d’un avion très, très bas... échappant aux radars, habituellement ; même en mer...

                                  • Pyrathome Pyrathome 24 avril 2014 14:11

                                    L’avion, aux commandes figées aurait très bien continuer sur sa route, donc... jusqu’aux Maldives, avec tout le monde asphyxié à bord.
                                    .
                                    Vous pensez à cette possibilité ?
                                    Les pilotes n’ont -ils pas des masques à oxygène ?
                                    .
                                    Ce bidule extincteur en titane aurait-il pu flotter jusqu’au lieu de découverte ??
                                    .
                                    Cette histoire est très douteuse, en effet, il y a quelque chose de pas clair du tout, ne chercherait-on pas à brouiller les pistes ?


                                    • Gasty Gasty 24 avril 2014 18:56

                                      Cela c’est déjà produit sur un vol, je ne sais plus lequel. L’avion avait été pris en chasse par deux jets de l’armée car personnes de répondaient aux injonctions. Et ils se sont rendu compte qu’il n’y avait plus de pilotes aux commandes et qu’ils étaient sur pilote automatique. A cours de kérosène, l’appareil a fini par plonger dans l’océan.


                                    • morice morice 24 avril 2014 19:09

                                      c’était le petit Learjet N47BA où les pilotes étaient asphyxiés ; les avions de chasse avaient pu les apercevoir, penchés, décédés sur le tableau de bord de leur cockpit, du moins pour l’un des deux.




                                      l’avion ne s’était écrasé au sol pas en mer mais à Mina dans le Dakota du Sud. A bord, William Payne Stewart champion de golf. le copilote était une jeune femme, Stephanie Bellegarrigue.

                                    • morice morice 24 avril 2014 19:16

                                      ah on a pas retenu le même cas, Gasty : le vôtre est encore plus intéressant en effet.


                                    • Gasty Gasty 25 avril 2014 08:31

                                      Il a oublié de prendre ses gouttes encore une fois...l’obsessionnel compulsif.

                                      trouble obsessionnel compulsif, phobie sociale, dépression, burn-out, anorexie mentale, addictions

                                       smiley


                                    • Pyrathome Pyrathome 24 avril 2014 14:18

                                      Aux dernières nouvelles...

                                      http://lci.tf1.fr/monde/asie/vol-mh370-les-debris-echoues-sur-une-plage-australienne-ne-proviennent-8405832.html
                                      .
                                      À priori ce débris ne proviendrait pas du vol mh 370....


                                      • Pyrathome Pyrathome 24 avril 2014 14:27

                                        Et pour rigoler un peu :
                                        http://www.bfmtv.com/international/vol-mh370-thailande-a-detecte-un-appareil-non-identifie-apres-disparition-boeing-735542.html
                                        Après tout, au point où on en est, on peut imaginer des folles théories....
                                        .
                                        Plus sérieux, cet article pose de bonnes questions...
                                        http://www.20minutes.fr/article/1333970/ynews1333970?xtor=RSS-176
                                        .


                                        • morice morice 24 avril 2014 20:55

                                          ben mince, vous n’avez pas cité ça ????



                                          l’image est parlante pourtant, non ?

                                          bon allez, je blague....

                                        • morice morice 24 avril 2014 14:32

                                          détournement ? je n’en suis toujours pas convaincu...


                                          • Gérard Luçon Gérard Luçon 24 avril 2014 15:38

                                            Bonjour Morice,
                                            vu le sérieux des recherches et des pistes envisagées, avec ces débris baladeurs, ces gens qui téléphonent tout en ne pouvant pas téléphoner, ces piles qui n’en sont pas, ces cargaisons qui ne sont pas de saison ... il ne me reste que deux hypothèses :
                                            -Diego Garcia, et une « grosse bavure » du style de l’avion transportant des religieux juifs vers Vladivostok (si je me souviens bien) et abattu par l’armée ukrainienne en Mer Noire ; on avait aussi eu celui de la Corean Airlines abattu par les russes (les japonais l’avaient détecté mais n’ont rien dit pendant plusieurs années car ils ne voulaient pas que les ruses sachent « qu’ils savaient »
                                            -une entrée dans un interface temporel, cet avion disparu à jamais serait alors celui qui s’est écrasé sur le Pentagone le 11/09, et cela expliquerait l’absence de traces ...
                                            ...
                                            bref, Diego Garcia ? Il faudrait vérifier s’il n’y avait pas sur cette base des stagiaires ukrainiens en goguette

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès