• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Blogueurs : Attention danger !

Blogueurs : Attention danger !

Beaucoup d’entre nous ne font pas qu’écrire des articles ici pour Agoravox ou encore pour d’autres forums. C’est cela la liberté. Et beaucoup d’entre nous n’hésitent pas à faire vivre en plus un blog. C’est aussi cela la liberté.

Mais, ce serait être un doux rêveur ou un parfait crétin que de croire que nos blogs n’intéressent que nos amis. D’autres aussi les lisent, et pas forcément d’un œil amical. On sait tous dans notre belle démocratie informatique que la toile est devenue une place publique pour le meilleur et pour le pire. Donc, il faut savoir que nous sommes surveillés et parfois victimes de sanctions.

SURVEILLANCE

Un des patrons des services secrets français, ancien élève de Centrale et brillant ingénieur, déclarait même dans une interview qu’une des grandes réussites dont il était fier était d’avoir créé un «  échelon  » à la française. (Ceux qui ne savent pas ce qu’est le «  échelon  » de la CIA et l’appréciation plutôt nuancée des Américains à ce propos, peuvent faire une recherche sur internet avec leur moteur de recherche favori… à leur risque et péril  !)

Un autre patron des services français disait lors d’une réunion avec des hommes politiques français qu’il était en mesure de savoir en mois de 48 heures jusqu’à la couleur des chaussettes des participants à cette réunion. Il ajoutait avec un sourire de connivence que, bien entendu, en plus de la couleur des chaussettes, il était capable d’avoir des informations sur la famille, sur l’état financier et même sur les démêlés judiciaires de chacun. Doit-on préciser que cela jeta un certain froid dans l’assistance !

Donc, en tant que blogueurs, on ne saura peut-être pas en quelques instants découvrir la couleur de nos chaussettes, mais plus grave, on saura ce que l’on pense…

Voilà une chose sue et connue désormais de beaucoup et aucune protestation ne permet de revenir en arrière  ; on vous dira d’ailleurs que ces mesures ont été édictées dans un seul but : vous protéger, vous et vos libertés. Donc, c’est une aubaine pour vous cette surveillance  ! De plus, il est bien connu que la liberté doit être surveillée lorsqu’elle concerne le peuple. En effet, le peuple est par définition un peu irrationnel puisque les gens qui le composent font partie des dirigés et qu’il est donc plus que nécessaire de veiller à son bien-être en réduisant cette «  irrationalité  ».

Tout cela nous le savons peu ou prou. 

 

SANCTIONS

Mais, il serait un peu léger de penser que si l’on peut connaître jusqu’à l’état de vos chaussettes, on n’utilise pas à certains moments ces connaissances pour effectuer des corrections dans vos habitudes d’écriture ou de penser. Et pardi, cela sert à quoi de vous surveiller, si vos bêtises restaient impunies  ! Il faut bien quand même à un moment ou à un autre vous rappeler à «  l’ordre  ».

Cette partie de l’action de certains services est un peu moins connue, car elle est une démonstration de ce que l’on appelle la répression  ! Or, dans une démocratie, si l’on est tous d’accord sur la surveillance, on est toujours un peu discret sur la répression… ce n’est pas propre ce que l’on appelle dans un certain monde : les «  dirty tricks.  »

Dans une démocratie, où la volonté du peuple doit s’imposer, il n’est pas question (enfin jusqu’à maintenant) de recourir trop souvent ou avec trop d’ostentation aux procès politiques, voire aux emprisonnements et encore moins aux condamnations à mort. On laisse cela aux brutes, à ceux qui exercent un pouvoir dictatorial dans un régime autoritaire, comme disent nos «  journaleux  ».

Donc, on doit trouver des méthodes de rappel à l’ordre ou de sanction plus discrètes.
C’est un certain François Mitterrand qui a trouvé un nom générique pour ces méthodes : la mort civile.

Alors, c’est quoi la mort civile  ?

Eh bien, c’est conduire un réfractaire, un individu qui par son appartenance au peuple est évidemment irrationnel, à une situation où il ne pourra plus se nuire et nuire aux autres en l’évacuant purement et simplement de la vie civile. Vous n’avez pas compris. Alors, on précise : c’est attenter à son existence matérielle  ! Viser le portefeuille en d’autres termes.
Les modalités sont variées et souvent laissées à l’appréciation du «  chef de chantier  », comme l’on dit dans le milieu du renseignement pour désigner le responsable de l’action à entreprendre. Les uns vous condamneront à voir votre découvert supprimé sans préavis par votre banque, les autres iront jusqu’à faire vendre votre maison à vil prix ou à vous faire licencier, à retarder au maximum vos indemnités de chômages ou la mise en place de votre retraite, etc. 

On a même des cas, où il n’est pas nécessaire d’être blogueur.

Le fait de signer une pétition peut avoir aussi des conséquences imprévues. Ainsi, un vieil homme de près de 80 ans et retraité au minimum vieillesse a cru bon de signer une pétition contre l’abattage sauvage de plusieurs dizaines d’arbres centenaires à Montrouge. Une signature qui n’a pas plu au maire de Montrouge. Afin de le guérir de cette manie puérile de signer n’importe quoi, la mairie lui a supprimé purement et simplement la petite allocation qu’elle lui versait  ! Avis aux amateurs  !

Il y a aussi le cas des écrivains qui connaissent désormais au-delà de la censure, ces «  dirty tricks  ». On pourrait citer beaucoup de noms, mais on retiendra celui d’un journaliste, un vrai, qui avait osé écrire en 1981 : «  Le PCF sans peine  ». Un petit livre d’humour, pastiche de la célèbre collection pour apprendre les langues, Assimil. La vengeance ne s’est pas fait attendre, et Christian Jelen a connu la descente aux enfers. 

Ces méthodes sont diffuses et bien entendu il n’y a généralement aucun responsable. 
Récemment, on a vu encore mieux. Ainsi, un policier syndicaliste, Alexandre Langlois, qui avait osé critiquer sur une chaîne de TV certains ordres venus de la hiérarchie contre les manifestations des gilets jaunes, s’est retrouvé suspendu pour un an, sans solde  !

La méthode a aussi été appliquée à des professeurs et à d’autres fonctionnaires ou encore à des salariés d’entreprises privées.

 

QUI ?

Mais on dira qui peut faire ça et comment de tels agissements peuvent être autorisés en France  ! Le pays des droits de l’homme  !

Aucun service secret digne de ce nom n’avouera pratiquer des méthodes aussi dégradantes. On sait qu’à une certaine époque, ces agissements et bien d’autres tout aussi répréhensibles furent attribués à ce que l’on nommait alors les R.G, ou encore les R.G.P.P. Émanation d’une police politique inavouable et inavouée. Ils furent dissous sans autres formes de procès et beaucoup s’interrogent encore sur le «  suicide  » du commissaire Bertrand…

Comme personne de la haute hiérarchie ne veut être mêlé à des actions aussi dégradantes, on a laissé se créer une zone d’ombre. Une zone d’ombre dans laquelle s’agite ce que l’on nomme pudiquement les officines. Les officines sont nombreuses. Puisqu’à la conférence de Bern, qui rassemble tous les services secrets du «  monde libre  », on en dénombrait près de 3500 pour 80 pays adhérents… Chiffres estimés puisque l’on est dans le monde du secret.

On sait qu’il en existe plusieurs centaines en France et qu’elles ont des correspondants dans toutes les branches de l’activité économique et à tous les niveaux. D’une concierge à un DRH en passant par un conseiller bancaire ou un directeur d’agence ou encore bon nombre de fonctionnaires, mais aussi plus qu’on ne peut le croire de personnes du secteur privé. 

Les couvertures de ces «  officines  » sont très diverses. Il y a bien sûr les sociétés spécialisées dans la sécurité, mais aussi le domaine du recouvrement ou encore des sociétés de conseils. Là, il y en a pour tous les goûts du conseil financier, fiscal ou encore d’entreprises. Les plus importantes sont souvent abritées par des cabinets d’avocats internationaux, d’autres sont présentes au sein de grands groupes bancaires… 

On a même vu certains responsables de ces officines venir sur les plateaux de TV et dire haut et fort tout le mal qu’il faut penser des gilets jaunes. Ils se présentaient en général comme experts en sécurité, en maintien de l’ordre, en «  affaire de police  », mais aussi comme historiens ou professionnels de la communication, etc.

Les officines ne sont pas les seules sur lesquelles on peut compter lorsque l’on tient les rênes d’un certain pouvoir. Il y a encore les «  réseaux  ». Là, c’est encore plus mystérieux. Évidemment, on connaît tous celui des francs-maçons, mais il y en a bien d’autres qui ne sont pas toujours très faciles à identifier. Les appartenances à ces réseaux étant par nature même relativement confidentielles, on ne peut guère évaluer avec précision leur degré de nocivité. 

Voilà pourquoi il faut rendre hommage aux blogueurs et à ceux qui viennent écrire ici sur Agoravox ou sur d’autres forums politiques, car rien ne nous permet de croire que l’on peut sortir indemne de cette aventure. Et le pire est qu’avec l’informatique et la «  charge écrasante des médias  » contre les «  esprits libres  », tout cela peut se faire en toute impunité dans le grand «  silence des agneaux…  »

 

UNE DEFENSE...

On sait qu’il existe une commission du renseignement au Parlement qui a pour tâche de «  réduire  » les abus de pouvoir ou encore de limiter les «  bavures  » de ces services. Mais les élus qui en sont membres déclarent bien souvent être impuissants face au silence des principaux dirigeants de ces organisations.

Mais il y aurait peut-être un moyen à notre humble niveau de blogueurs pour devenir des «  empêcheurs de tourner rond  », faire une pétition afin de renforcer le pouvoir de la commission de contrôle du renseignement du Parlement. On peut toujours lancer l’idée...


Moyenne des avis sur cet article :  3.78/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • ETTORE ETTORE 31 août 22:59

    Si chaque gouvernement en place appliquait ces mesures coercitives....

    Il n’y aurait plus d’opposition.

    Ou alors si il n’applique pas ces mesures....c’est qu’ils sont tous pareil à raconter des conneries au peuple.

    Alors pourquoi le peuple n’en raconterait il pas sur les politiques ?


    • kimonovert 1er septembre 09:43

      « Mais, ce serait être un doux rêveur ou un parfait crétin que de croire que nos blogs n’intéressent que nos amis. »

      Première ligne, le gus a déjà fait le tri...ça promet ! C’est clair qu’ il va nous expliquer, lui semble savoir de quoi il parle...


      • Arogavox 2 septembre 08:56

        @l’auteur 
        CQFD ! avant même d’avoir eu le temps d’en faire la remarque ! 
         ATTENTION à la ’double peine’ :
         en plus de subir des rétorsions, vous allez être dénigré sous l’accusation de ’parano’ ... par ceux-là mêmes qui vous nuisent en prétendant que personne ne risque de vous nuire ! Très rusé ; n’est-il pas ?


      • Garibaldi2 1er septembre 09:51

        Échelon ce n’est pas que les USA, c’est aussi le Royaume-Uni, le Canada, l’Australie et la Nouvelle Zélande.


        • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 1er septembre 09:55

          Bonjour, nous savons tous que nous sommes étroitement surveillés par l’Oligarchie, à travers ses officines publiques et privées

          Les lanceurs d’alerte payent parfois le prix fort. Exemple : Assange que tout le monde laisse crever dans son coin. Joli, non ?


          • Garibaldi2 1er septembre 10:00

            ’’Ainsi, un vieil homme de près de 80 ans et retraité au minimum vieillesse ...’’.

            Une source ?


            • foufouille foufouille 1er septembre 11:16

              @Garibaldi2

              C’est possible si il a besoin d’un certificat de vie.


            •  Adibou Adibou 1er septembre 10:19

              Le sujet est intéressant mais, comme dit précédemment, aucune source de citée.

              Dommage.

              De plus il y a comme un paradoxe à la fin du billet puisque l’auteur nous propose de faire une pétition.

              Pétition qui serait à l’origine selon lui la cause de la suspension de la pension d’un vieux monsieur qui aime les arbres...


              • kimonovert 1er septembre 10:29

                « Un des patrons des services secrets français, ancien élève de Centrale et brillant ingénieur, déclarait même dans une interview qu’une des grandes réussites dont il était fier était d’avoir créé un «  échelon  » à la française. »

                La manière de créer le suspens... Un des patrons des SSF...au lieu de « Le directeur ou le chef d’un des SSF »... Patron, ça fleure bon la connivence...la flicaille ! Centrale, pas celle de Clairveaux... Un passe muraille ne peut pas être brillant...la nuit tous les chats sont gris ! Ingénieur, donc c’est pas Clairveaux, ça sent le parchemin, le plus dur étant d’entrer dans ce type d’institution... Le passe muraille qui passe son temps à donner des itw ? Mes impôts serviraient-ils à payer une telle élite à parler de choses que ceux qui ont « a en connaitre » se doivent de n’en parler à personne et à quiconque, bref c’est secret un boulot dans les SSF...comme leur nom l’indique ! Se vanter de notre « Echelon », à la française, une pure franchouillardise...cocorico du pisseur de copie ! Bref, je sais tout, mais je n’en dirai rien...sauf que tourister notre beau pays permet de contempler bêatement certains panneaux sur des clôtures ribardisées qui invitent les blaireaux à ne pas prendre de photo...des vaches dans les champs !


                • kimonovert 1er septembre 10:43

                  Le mystère n’est pas encore assez épais ? Hop, j’en remets une couche « Un autre patron des services français disait lors d’une réunion avec des hommes politiques français qu’il était en mesure de savoir en mois de 48 heures jusqu’à la couleur des chaussettes des participants à cette réunion. Il ajoutait avec un sourire de connivence que, bien entendu, en plus de la couleur des chaussettes, il était capable d’avoir des informations sur la famille, sur l’état financier et même sur les démêlés judiciaires de chacun. Doit-on préciser que cela jeta un certain froid dans l’assistance ! » Donc c’est bien ça, il y a plusieurs patrons aux SSF, pour l’intérim quand l’un caffte aux ZHOMMES politiques (...Le secret est forcément interdit aux femmes, on l’aura compris, elles ne savent le conserver pour elles...), il y en a un autre qui bosse ! Dormez citoyens, on veille H24... Mes impôts, non mais vous rendez compte à quoi ils servent ? M’apprendre la couleur de mes chaussettes ! Si tout en aussi permanent dans votre surveillance, messieurs les chefs des SSF, vous avez dû remarquer que la nuit je dors pieds nus ! Et que quand j’en mets je ne les garde pas 48 heures aux pieds, pouah l’odeur du fumet ! Ah, n’est pas Jean Bruce, ou Gérard de Villiers qui veut.


                  • gardiole 1er septembre 11:43

                    @kimonovert
                    L’étonnant est que personne de son auditoire n’a demandé à ce « patron » de prouver ses dires. Si ces élus se laissent impressionner de la sorte, on peut redouter le jour où ils auront affaire à Poutine, Xi ou Trump. Étonnant aussi qu’ils ne se soient pas précipités pour faire adopter une loi pour mettre de l’ordre dans de telles pratiques.


                  • kimonovert 1er septembre 13:22

                    @gardiole

                    Ok, mais ne serait-ce déjà que la prétention de l’auteur à se la jouer « pro » ’ ! Interrogeons nous sur cette propension des journalistes « pros », facilement imités par des « amateurs » à, au moindre sourcil froncé", nous sortir l’arme suprême : le secret des sources. Il y a une loi pour définir l’escroquerie... Dans les salons, on dit « le 4ème pouvoir »... Ils arguent : « Défense de la démocratie »... Quel pouvoir démocratique jouit de l’absence de TOUT CONTROLE ? Par exemple, que cache Plenel, qui se répand sur les ondes, pour nous aviser de sa définition de la démocratie et de sa mise en danger, sous cette moustache étrangement pareille à celle du p’tit père des peuples ? De lourds secrets ! Remarquez qu’on dit toujours lourd pour parler secret !


                  • kimonovert 1er septembre 13:28

                    @gardiole

                    Je rebondis sur votre intervention par épisodes...En effet, ma tablette Samsung quand je suis ici, a la fâcheuse propension, à afficher une pub plein écran dont je ne sais me défaire sinon en cliquant sur la croix en haur a droite, ce qui a pour effet immédiat de me virer du site, impliquant la perte de mon post ! Si un lecteur connait une solution, merci d’avance.


                  • kimonovert 1er septembre 13:58

                    @gardiole

                    Par hypothèse, qui imagine la DCRI, qui n’a rien d’un service secret, investiguer le monde du web avec un filet à mailles serrées pour prendre dans le dit tamis l’info essentielle de mon choix de couleur pour mes chaussettes...D’accord’, c’est une image : avec les « moyens » dont on dispose, on pourrait...mais contrepartie du filochage pélagique, après la pêche sensée être miraculeuse, il faut trier le gros du menu fretin...et on aurait du temps de traitement informatique au mieux, du personnel au pire, à occuper à cela ? Ridicule ! Celui qui délire n’en a pas conscience...


                  • kimonovert 1er septembre 14:11

                    @gardiole

                    « L’étonnant est que personne de son auditoire n’a demandé à ce « patron » de prouver ses dires. Si ces élus se laissent impressionner de la sorte, on peut redouter le jour où ils auront affaire à ... »

                    ...Benalla, etc.

                    Oui, par exemple ! Ne s’étonnent-ils pas ces roués sénateurs, de ne pas avoir obtenu de réponses, immédiatement après la séance, sur tous les plateaux des chaines de TV ? Il faut déjà appréhender la pertinence des questions...Les pros pour ce job, ce sont les policiers, les gendarmes et les juges ! L’important avant le dîner qui suit la confidence, c’est d’avoir eu l’impression qu’on était admis dans ce monde glauque des OSS117, Malko Linge et James Bond ! Quel frisson...encore mieux que les bouquins de gare !


                  • pemile pemile 1er septembre 14:20

                    @kimonovert « il faut trier le gros du menu fretin »

                    Si l’info a été « indexée » au moment de sa capture, le « tri », dans le monde numérique est instantané.

                    "Ridicule ! Celui qui délire n’en a pas conscience..."

                    Et celui qui ignore n’en a pas conscience ?


                  • kimonovert 1er septembre 15:24

                    @pemile

                    ...qu’il délire ! On est d’accord...car effectivement il l’ignore ! Ensuite, sur ce sujet érieintant de désinformation, c’est bien que c’est dimanche, les vacances, la retraite, la fin du mois, la fin du monde, et qu’il faut s’occuper les doigts !


                  • kimonovert 1er septembre 15:33

                    @pemile

                    Faut quand même être sacrément inquisiteur pour se torturer les méninges à baver un papier pareil quand on n’a rien à se reprocher...Je sais ou6 se trouve les grandes oreilles, façon de parler des coupoles qui pointent des satellites et des antennes qui hument les ondes...Qu’est-ce que l’individu lambda, honnête et franc et en plus qui paie ses impôts (la fraude fiscale est la tare suprême...) peut craindre des institutions de son pays ? Dire des conneries sur FB ou autres et se faire remonter les bretelles par son patron, la CAF , à la limite la Police...un bon avocat et c’est la relaxe, non ?


                  • pemile pemile 1er septembre 15:59

                    @kimonovert "Qu’est-ce que l’individu lambda, honnête et franc et en plus qui paie ses impôts (la fraude fiscale est la tare suprême...) peut craindre des institutions de son pays ?« 

                    En France, la justification utilisée pour permettre cette cyber-surveillance généralisée est que le pédophile est souvent un individu lambda.

                    Et que les analyses Big Data de notre usage du web, tendent à démontrer que »honnête et francs« , sur le net, c’est pas vraiment ce qui ressort.

                    Ce genre d’outils va bien évidement plaire à tous les pays où règnent des dictatures, mais aussi aux entreprises mondialisées désireuses de mieux »connaitre« leurs clients et de nourrir leurs futures »Intelligences artificielles"


                  • kimonovert 1er septembre 16:16

                    @pemile

                    En termes de menace contre notre beau pays donc de défense de notre petit pays contre de gros prédateurs, je ne pense pas (je peux me tromper mais faudra apporter des preuves tangibles...) que ce soient dans l’ordre du militaire et des services dits secrets de prioriser la chasse dont vous parler... Je me suis rendu compte et je suis intervenu sans avis contraire explicite et encore une fois étayé que le fantasme règne plutôt au sujet des choses qu’on veut à un certain titre tenir discrètes voir secrètes, comme les activités agesso-défensives du domaine militaire sans comprendre que c’est un moyen brutal de guerre économique, la guerre économique étant la chose qui reste le motif essentiel des castagnes passées et sans doute à venir ! Un ex-DST s’emeuvait a la TV, qu’on ne porte pas attention avec l’acuité nécessaire dans nos instances dirigeantes...à l’intelligence économique...mot pour dire espionnage !


                  • pemile pemile 1er septembre 17:16

                    @kimonovert "En termes de menace contre notre beau pays donc de défense de notre petit pays contre de gros prédateurs, je ne pense pas (je peux me tromper mais faudra apporter des preuves tangibles...) que ce soient dans l’ordre du militaire et des services dits secrets de prioriser la chasse dont vous parler"

                    Non, pour les menaces extérieures ce ne sont pas les mêmes moyens, mais autant pour le contre-terrorisme que pour l’espionnage industriel, ces datas là seront de plus en plus exploitées ?


                  • pemile pemile 1er septembre 18:49

                    @kimonovert

                    Le vrai problème que vous mettez de coté en ne pensant qu’aux données sans intérêt du citoyen lamba, c’est que les enquêteurs, civils ou militaires, espèrent beaucoup des IA de précrime, de détection de comportements anormaux, que les IA sont surtout très cons, et qu’en cas de faux positif, bienvenue dans Brazil !


                  • kimonovert 1er septembre 21:48

                    @pemile

                    Vous voulez parler des logiciels qui trient pour analyse fine, et rassemblent entre eux par une sorte de concaténation, des lettres, mots, expressions et syntaxes en sequences organisees de facon répétitive dans des échanges electroniques ? L’ AI doit bien faire des progres aussi ?

                    Précisions sur posts precedents : Ici, un expert DGSE sur l’intelligence économique : https://youtu.be/uy0O3cpybQM

                    Son Cv : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Alain_Juillet

                    DCRI devenue DGSI : https://www.lemonde.fr/societe/article/2014/05/12/la-dcri-se-transforme-en-dgsi_4415032_3224.html https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Direction_générale_de_la_Sécurité_intérieure


                  • un des p'tite goutte un des p’tite goutte 2 septembre 12:53

                    @kimonovert Un « blockeurs de pub », je ne cite pas de nom.


                  • eau-pression eau-pression 2 septembre 12:59

                    @pemile

                    C’est un des problèmes du gouvernement des algorithmes.
                    On en trouve un autre avec le diagnostic médical : si, statistiquement, « google » se trompe moins souvent que les médecins, quel outil de décision va-t-il être préconisé par les assurances ?

                    Mais je ne crois pas que les idées viennent si vite aux futurs dictateurs. Si les algorithmes leur donnent un jour le pouvoir, c’est que la démagogie aura laminé la démocratie, ou autrement dit que la majorité sera d’accord pour arrêter cette horrible souffrance qu’on éprouve à penser par nous-même.


                  • kimonovert 2 septembre 18:36

                    @eau-pression Je crois en effet, qu’il n’y a pas a attendre des logiciels...pour que certains, j’ai crainte que la majorite soit deja acquise, déposent leur cerveau embrumé a la consigne avant d’aller voter, plus certainement avant d’aller a la peche !

                    PS : ma tablette est de culture anglo saxonne cad qu’elle breake les accents...


                  • kimonovert 1er septembre 10:59

                    Mais qu’est-ce qu’un secret ?

                    Ben, au départ, c’est d’abord comme son nom l’indique SECRET !

                    D’accord, mais encore ?

                    En fait, ça se décrète !

                    Ok, mais qui décrète ?

                    C’est secret...en fait c’est un tampon à l’encre rouge sur un papier !

                    C’est quoi ce tampon ?

                    Ben, je viens de le dire , c’est le tampon « SECRET » !

                    Ah, oui je comprends...mais euh c’est quoi ce papier ?

                    Ok, c’est le papier qui est secret !

                    Mais du papier, y peut pas être secret...

                    Non, mais c’est ce qui y est écrit dessus qui est secret !

                    C’est clair...mais euh, pourquoi ce qui est écrit sur ce papier est secret ?

                    Alors ça...comment dire ...c’est SECRET !


                    • ddacoudre ddacoudre 1er septembre 11:55

                      Bonjour Tout les pouvoirs même démocratique ont de grandes oreilles. Bien obligé nous sommes dans un monde d’informations

                      Collecter l’info, la trier, la sélectionner est indispensable à notre existence. L’information est la vie. Nous passons notre existence à capter par nos sens des infos que nous utilisons pour faire nos choix. Or nous avons été élevé dans le conflit agressivité permanente pour se répartir ma rareté. Ce que autre n’aura pas Alors l’on doit cacher ce qui nous est profitable et que l’autre voudra savoir, tout ce qui est de nature à remettre en cause un pouvoir. Jusqu’où cela doit d’exercer il semblerait que la population dise jusqu’à la transparence. Ce qui est une folie pathologique ceux qui pensent cela sont malades, ils sont angoissés, car c’est impossible non à capter, à savoirs, mais à utiliser. Essayer donc de raconter votre existence en même temps que le réel que vous vivaient. Alors certainement que la toile est écouté que l’on puisse y sélectionner des situations à résorber comme tu l’indique à la sournoise. Faire des crochets pieds. C’est donc bien difficile de respecter la vie privé quand une société préfère un innocent en prison qu’un coupable dehors Cordialement ddacoudre OverBlog


                      • njama njama 1er septembre 15:02

                        Comme le délit d’opinion n’existe pas (excepté loi Gayssot), ils s’y prennent autrement

                        faut pas se laisser intimider, l’article 10 reste un sacré bouclier

                        « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi. »


                        • njama njama 1er septembre 19:01

                          Si l’auteur (socrate&co Docteur en Philosophie,... ) commence à s’affoler sur ce qu’il pourrait dire ou ne pas dire parce qu’on le surveillerait ça craint pour la philosophie, surtout avec un pseudo pareil !

                          Craindrait-il d’avoir à subir le sort de son maître à penser ? 

                          FUCK OFF smiley

                          à ta santé socrate&co !

                          d’ailleurs en ce moment je suis en train de touiller à deux mains et à deux pieds dans « l’impasse arménienne » sans vergogne, sujet sensible, mais je fais tout de même attention à ce ke j’dis, je pèse mes mots.

                          Je ne suis pas plus gêné de commenter d’autres sujets supposés sensibles eux-aussi, genre sur l’entité sioniste, la religion des vaccins, l’islam, la religion plus globalement...

                          Aucun sujet n’est interdit en fait, cqfd.

                          ah la la, la rhétorique, la base de toute philosophie, l’art et la manière et après on peut dire tout ce qu’on veut. Ma grand’ mère me le disait déjà enfant, la politesse ouvre toutes les portes. Elle avait raison.


                          • the clone the clone 2 septembre 08:49

                            Attention seul le blog de LaREM est autorisé .....


                            • izarn izarn 2 septembre 13:13

                              On n’attaque pas le péquin qui n’a aucun pouvoir réel, mais bien entendu ceux qui ont une certaine voix, des centaines de milliers voir des millions d’afficionados...

                              Voir les attaques démentielles subies par Dieudonné, pour quelques gags peu respecteux envers la commnauté juive, et bien d’autres...

                              On s’attaque à des Fillon, à des pointures ; pas à l’homme de la rue :

                              Ca couterait bien trop cher à l’état.


                              • izarn izarn 2 septembre 13:16

                                @izarn
                                Faire devenir le peuple parano, est une bonne méthode pour qu’il reste tranquille.
                                Alors nul besoin de le surveiller, il a la censure dans le cerveau.
                                Méthode fort connue depuis des milliers d’années...
                                Faites gaffe : Dieu sait tout !
                                 smiley


                              • kimonovert 2 septembre 18:40

                                @izarn

                                cf. Le nom de la Rose...


                              • un des p'tite goutte un des p’tite goutte 2 septembre 13:18

                                Je vois des GJs sacréments courageux. L’époque ne nécessite-t-elle pas de nous interroger sur notre courage ? Personnellement, non violent, je suis prêt, au pire, à donner ma vie pour mes convictions les plus profondes.


                                • Attila Attila 2 septembre 15:27

                                  En pratique, la surveillance a des ratés :

                                  Attendus à Versailles, les Gilets jaunes changent leur plan

                                  .


                                  • Attila Attila 2 septembre 15:45

                                    Pour ce qui est de la « mort civile », les prochains mouvements de protestation auront intérêt à être entièrement anonymes. Les Gilets Jaunes ont inventé l’occupation des rond-points pour se faire entendre, il faudra trouver d’autres canaux supplémentaires.

                                    Il ne sert probablement plus à rien de passer à la télé actuellement car elle est totalement déloyale avec les représentants des protestations. Le contrat n’est plus gagnant-gagnant : je viens à la télé faire votre spectacle mais je peux faire passer mon message, c’est fini.

                                    Il en est de même pour les manifestations. Il n’y a pas si longtemps, la manifestation créait un événement qui était retransmit et les leaders étaient entreviouvés et pouvaient parler des revendications.

                                    Maintenant, les manifs sont sytématiquement sabotées par les casseurs et les médias ne parlent plus que d’eux. Les revendications sont censurées.

                                    .


                                    • kimonovert 2 septembre 23:43

                                      @Attila

                                      Pourquoi des lors avoir refuser de discuter de facon constituée avec le pouvoir ? Les manifs dans les rues sont le symbole que le peuple est la, pour appuyer ses représentants lors des débats, avec le pouvoir, quitte a compter les manifestants...pour vérifier que c’est vrai !


                                    • AlLusion AlLusion 2 septembre 17:03

                                      Écrire sur Internet, c’est apprendre à être responsable de ses actes et de ses parles.

                                      L’harcellement, la haine, le sexisme sont proscrits.

                                      Les attaques ad hominem risquent des sanctions.

                                      L’anonymat via un pseudo n’existe pas.


                                      • AlLusion AlLusion 2 septembre 17:04

                                        @AlLusion
                                        « de ses parles » -> « de ses paroles »



                                      • AlLusion AlLusion 3 septembre 18:51

                                        @Yanleroc

                                        « tegen personen » dans ma langue smiley


                                      • Old Dan Old Dan 2 septembre 23:20

                                        -Bof, m’en fout, moi j’ai rien à cacher...

                                        .

                                        [ Cet argument intéresse le renseignement, le marketing, les statistiques... ]


                                        • kimonovert 3 septembre 13:53

                                          Le comble de la paranoia : Cacher qu’on a rien a cacher !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès