• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Robespierre, le mal aimé

Robespierre, le mal aimé

Détesté des historiens « conventionnels », l’historien Henri Guillemin n’a cessé de faire « bouger les lignes », toujours à la recherche de la vérité historique, et à démontré que la vraie nature de Robespierre était aux antipodes de la légende dont il est affublé.

La vision que nous avons de Robespierre est en effet bien éloignée de la réalité et Henri Guillemin ne s’est pas privé de le démontrer : loin de l’image conventionnelle d’un Robespierre boucher, le couteau entre les dents, les mains ensanglantées d’une guillotine qui ne chômait pas, il nous propose une autre version, vraisemblablement plus proche de la réalité que celle admise généralement. lien

Au moment ou de nombreux médias tentent de présenter Jean-Luc Mélenchon, comme un nouveau Robespierre, cette mise en lumière n’est pas négligeable. lien

A l’époque, comme l’avait constaté Barnave, un avocat théoricien, une nouvelle classe faite de nouveaux riches, de banquiers, de bourgeois, s’offusquant de voir les commandes du pays aux seules mains du roi et des aristocrates, avait déclaré : «  une nouvelle distribution de la richesse appelle une nouvelle distribution du pouvoir  ». lien

Une banqueroute pointait son nez à l’horizon, et la politique d’emprunt permanent pratiquée par Louis XVI, (et ses prédécesseurs) était largement critiquée par ces nouveaux riches. lien

Cette situation n’est pas sans rappeler la notre aujourd’hui, puisque, comme l’affirme Guillemin  : « sous Louis XVI, la moitié du budget des dépenses françaises passe au remboursement de la dette ».

Même Edgard Faure, peu susceptible d’être considéré comme révolutionnaire, en convenait : « la France n’était pas pauvre, il y avait seulement des riches plus riches, et des pauvres plus pauvres »..comme aujourd’hui.

Un autre historien, Jacques Godechot, à qui l’on doit un ouvrage capital, « le 14 juillet  » (ces trente journées qui ont fait la France), donne des chiffres : l’ouvrier gagnait  4 € par jour, le pain d’1 kilo coûtait un peu moins de 3 € au moment de la prise de La Bastille, ne laissant aux Français que 1 € et des poussières pour le reste.

C’est dire l’état de pauvreté du peuple d’alors, qui n’est pas sans rappeler le notre aujourd’hui, quand l’on sait que certains ouvriers ne gagnent que 610 euros par mois, pour 40 heures hebdomadaires, (lien) que le cap des 3,2 millions de chômeurs est franchi, que beaucoup d’autres sont ignorés des statistiques du chômage, que près de 2 millions sont au régime RSA (lien), et sans oublier les 1,5 millions de travailleurs low cost (lien), le tout pour 22,5 millions de salariés « normaux ». lien

Mais revenons à 1789.

Le roi renvoie Necker, le remplaçant par Breteuil, catalogué droite dure, voire extrême, le 13 juillet, ce qui va décider les bourgeois à lancer le peuple contre le roi en lui distribuant des armes.

L’affaire étant gagnée, les nantis craignant que le peuple n’utilise ces armes différemment, proposent de les racheter pour  8 €, (40 sous) et met en place une « garde nationale », pour assurer « l’ordre ».

La constitution créée va considérer que chaque français est citoyen, sauf qu’il y aura des « citoyens passifs », ceux qui ne payent pas d’impôts, (ils seront privés de droit de vote, et interdits de coalition afin de défendre leurs intérêts), et les autres, les citoyens actifs…en un mot, les nantis, les possédants. lien

Mais voilà, le 7 juillet 1791, les choses vont aller autrement : 100 000 citoyens (dits passifs) vont signer une pétition demandant la déchéance du Roi après sa tentative de fuite, pétition lancée par les cordeliers, considérés très à gauche, et Lafayette, chef de la garde nationale fera tirer sans sommation sur la foule des pétitionnaires.

C’était le 17 juillet 1791, date qu’il faudrait inscrire en rouge dans tous les manuels scolaires, réclame Henri Guillemin.

Ce dernier rappelle la pratique des bourgeois d’alors, citant une maxime due à Voltaire  : « un pays bien organisé est celui où le petit nombre fait travailler le grand nombre, est nourri par lui, et le gouverne  ». lien

Un seul homme, membre de la constituante, n’était pas d’accord avec ça, un petit avocat d’Arras, Maximilien Robespierre, fan de Jean-Jacques Rousseau.

C’est ce même Robespierre, alors qu’il briguait une place au Tiers Etat, écrira en 1788 dans un tract : « la plus grande partie de nos concitoyens est réduite par l’indigence, suprême degré d’abaissement où l’homme uniquement occupé de survivre est incapable de réfléchir aux causes de sa misère et aux droits que la nature lui a donné », évoquant même « l’hypocrisie  » à propos de la « déclaration des droits de l’homme  », au sujet de la phrase bien connue : « tous les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits  ».

Il ne serait pas surprenant qu’un certain Jean-Luc Mélenchon reprenne bientôt la phrase de Robespierre, lors d’un meeting, tant les situations sont comparables.

Robespierre ne voit pas où est l’égalité, puisque l’assemblée a différencié les citoyens actifs, des citoyens passifs ?

Libres ? s’interroge-t-il au moment où dans nos colonies d’alors, il y avait encore de l’esclavage.

Et quid, ajoute-t-il, de cette liberté puisque vous interdisez aux ouvriers de défendre leurs droits ?

Robespierre finira par déclarer : « vous voulez séparer la nation en 2 classes dont l’une ne sera armée que pour contenir l’autre, c’est donc aux classes fortunées que vous voulez transférer la puissance  ».

Il était détesté pour oser proférer régulièrement ces évidences, et Mirabeau, qui voulait passer pour « l’ami du peuple », était considéré par Robespierre comme un vendu, arguant qu’il avait reçu des mains du roi, l’équivalent de  800 000 euros, ainsi qu’une rente de  20 000 euros tous les mois, pour continuer à pousser ses coups de gueule, faisant croire qu’il était à gauche, mais votant toujours pour la conservation des intérêts des nantis.

Mirabeau était conscient du danger que représentait Robespierre, tentant de le dénigrer par tous les moyens, disant par exemple que ce dernier s’exprimant à la tribune lui faisait penser à « un chat qui aurait bu du vinaigre  ».

Robespierre constatant que la révolution de 1789 n’avait pas donné le résultat escompté, arrivera à convaincre ses pairs de l’assemblée constituante de ne pas se présenter à la législative, laissant ainsi le pouvoir aux bourgeois, qui prendront le nom de Girondins.

Ces Girondins une fois élus vont déclarer la guerre à l’Autriche et à la Prusse, non pas pour des raisons patriotiques et révolutionnaires, comme certains historiens ont bien voulu l’affirmer, mais pour remplir les caisses de l’état, qui restaient désespérément vides.

Guillemin qualifiera cette guerre de « guerre de rapines », et en apportera les preuves, citant Narbonne, ministre de la guerre, qui n’hésitait pas à déclarer à la tribune : « il faut faire la guerre, le sort des créanciers de l’état en dépend » ou Brissot  : « la guerre est indispensable à nos finances et à la tranquillité intérieure ».

Robespierre, évoquant un reniement, rappelant que le gouvernement avait acté à l’unanimité de ne plus jamais conduire de guerres d’agression, leur fera remarquer que l’armée, dans son état, n’est pas en mesure d’être efficace, privée de la plus grande partie de ses officiers, lesquels se sont exilés, et il prévient que cette guerre risque l’échec, ajoutant qu’en cas de succès, cette armée ayant à sa tête Lafayette, dont on se souvient qu’il avait fait tirer sur la foule aux Tuileries, pourrait très bien retourner son fusil, aidé par les exilés, contre son propre peuple.

La suite donnera raison à Robespierre, des régiments de dragons changèrent de camp, et si Prussiens et Autrichiens ne déboulèrent pas tout de suite sur le sol français, c’est qu’ils étaient encore occupés du coté de la Pologne.

Ils envoyèrent tout de même un avertissement au gouvernement français, les menaçant s’ils touchaient à un moindre cheveu du souverain, et de sa reine…d’origine autrichienne comme on sait.

Sauf que la menace eut l’effet inverse.

La population des parisiens en colère se rendit aux Tuileries, le roi est déchu et Robespierre fit voter immédiatement le suffrage universel.

Il sera le premier à utiliser les 3 mots : « liberté, égalité, fraternité  ». lien

C’était le 10 aout 1792.

Et ce jour là, ce fut la véritable révolution, et non le 14 juillet 1789, martèle Henri Guillemin.

Et comme le dit ce dernier, madame de Staël ne s’y trompa pas, écrivant : « dès lors, la révolution changea d’objet, les gens de la classe ouvrière, s’imaginèrent que le joug de la disparité des fortunes allait cesser de peser sur eux ». 

Plus de 2 siècles après, comment ne pas s’interroger ?

Lors de son passage récent à Médiapart, Jean-Luc Mélenchon, a fait montre de lucidité en choisissant, tout comme Maximilien Robespierre, de ne pas servir de caution à la politique menée aujourd’hui par le gouvernement socialiste, à moins d’en être le premier ministre, afin d’appliquer un vrai programme de gauche, celui promis par Hollande. lien

A l’évidence le clivage est là, et le rassemblement du 5 mai 2013 en fera une démonstration supplémentaire. lien

Car, comme dit mon vieil ami africain : « pour être libre, il faut être informé  »

L’image illustrant l’article provient de « argoul.com »

Merci aux internautes de leur aide précieuse, et surtout merci à Henri Guillemin.

Olivier Cabanel

Articles anciens

Hollande, le nouveau Louis XVI ?

Napoléon le menteur

Henri 4, l’envers du galant

Jeanne, une pucelle très convoitée


Moyenne des avis sur cet article :  4.02/5   (94 votes)




Réagissez à l'article

224 réactions à cet article    


  • jaicruvoir 4 mai 2013 08:27

    Robespierre un montagnard qui pour protéger la révolution à mis en place la terreur avec Danton.

    Un autre révolutionnaire qui pour protéger la révolution à mis en place les purges et les Goulags => Staline.

    Et de nos jours qui dans la vie politique Française mettra en oeuvre l’élimination physique de ses opposants ?

    L’histoire ne se répète pas, elle bégaie.


    • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 09:00

      jaicruvoir

      c’est effectivement comme celà que Robespierre est perçu...parce que des historiens malhonnêtes ont voulu que l’on ait cette image de lui
      si vous aviez écouté la conférence de Guillemin que j’ai proposé en lien, vous n’auriez pas écrit ce commentaire...
      quand guillemin affirme, il en donne les preuves irréfutables.
      alors que d’autres répandent, sans preuve, des rumeurs.

    • kemilein 4 mai 2013 12:00

      les camps ce sont les libéraux qui les propose....
      oui les libéraux-zékonomik aiment enfermer les gens, ceux qui sont pas comme eux.


    • non667 4 mai 2013 19:39

      à olivier
       o.k. pour ce que dit guillemin de robespierre !
      par contre pas du tout o.k. pour le parallèle avec méchanlon !
      c’est un fidèle franc mac mondialiste qui haie les nations en général et la France en particulier !
       demandez lui s’il est social nationaliste ? (zina ?) il à déja répondu : droit de vote aux étrangers ,régularisation des sans papiers ,yeux bleus ,priorité a la lutte contre le F.N. nationaliste plutôt qu’a la lutte contre le mondialo-capitalisme ! = taupe du N.O.M. en mission

      5-5-2013 = embrouille pour se faire un vent de pub ! afin de faire gober la 6° république qui n’est qu’une coquille vide ou tous les gogos pensent qu’il y a ce qu’ils aiment ! smiley smiley smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 20:08

      non666

      beau débat en perspective.
      j’ai beaucoup apprécié son intervention avant hier chez médiapart.
      j’aimerais bien décrypter son programme, sa vision de la 6eme république
      le pouvoir au peuple ?
      le vote par hasard ?
      le revenu universel ?
      dis moi ce que tu en penses....

    • non667 4 mai 2013 21:57

      à olivier

      j’aimerais bien décrypter son programme, sa vision de la 6eme république...........
      ....................................dis moi ce que tu en penses....

      mes dernières lectures politiques date du programme commun pc-ps ,des110 propositions du ps d’avant 1981.
      fort de ces lectures ,il ne m’a pas fallut 8 jours pour m’apercevoir que « la politique de rigueur  » de 1983 tournait le dos économiquement à ce programme ! cela se vérifie encore !
      alors les paroles ,les programmes......je n’écoute plus aucun parti . sauf quand il y a le fn non pas pour les propositions mais pour voir s’il esquive les coups et y répond ..

      mélanchon au pouvoir ,6° rep ce serait : droit de vote ...,régularisation.... tout de suite.
       pour le reste appel au peuple de gauche (6 milliard ) a venir manifester à paris pour exiger une république sociale - mondiale ! smiley smiley smiley smiley



    • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 22:07

      non667

      je me suis fait la même analyse.
      d’où la nécessité de donner la parole à la base, et de ne laisser à l’élu que le travail de l’appliquer.
      c’est ça la sixième

    • Walid Haïdar 5 mai 2013 00:29

      non667, vous êtes d’accord sur le versant Roberspierre, mais pas sur le parallèle avec Mélenchon qui est une taupe mondialiste franc-mac.

      Alors pour votre gouverne, Robespierre était Franc-maçon, et il était universaliste, comme Mélenchon. Vous appelez-ça mondialisme à l’extrême droite.

      L’extrême droite est historiquement viscéralement opposée à la révolution de 1789, et quad ce n’est pas le cas, elle est encore plus viscéralement opposée à la figure de Robespierre ainsi qu’au principe d’égalité.

      LA vérité c’est que les militants d’extrême se partagent entre imposteurs et ignorants. Voilà maintenant qu’ils se réclament de Robespierre, cela n’a aucun sens. De même lorsqu’ils se réclament de Chavez, alors que celui-ci vouait quasiment un culte au Franc-maçon universaliste qu’était Simon Bolivar, à Chavez qui se réclamait de la théologie de la libération elle-même persécutée dans toute l’Amérique Latine par les partisans de l’église traditionalistes qui sont exactement sur les mêmes positions philosophiques que les traditionalistes européens. D’ailleurs la théologie de la libération chère à Chavez est frontalement en conflit philosophie avec les conceptions des traditionnalistes catholiques d’où qu’ils soient.

      Vous ne faites que répéter des imbécilités sans relâche ponctuées de smiley puérils, pathétiques symptômes de l’inconsistance de vos propos et de vos positions.


    • Lecrabe 5 mai 2013 09:08

      Pour Robespierre, son appartenance à la franc-maçonnerie est sujet à débat, à tout le moins.
      http://www.rondelot.com/spip.php?article69


    • non667 5 mai 2013 09:38

      à walid
      je vois que j’ai mis un uppercut à un valet du N.O.M. !! smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley


    • Morpheus Morpheus 5 mai 2013 17:53

      Il y a tout de même un point DÉCISIF dans le projet de VIe république qui figure dans le programme du FDG de J-L Mélenchon sur lequel je ne peux pas le suivre : il propose une Assemblée Constituante certes non éligible aux postes de pouvoirs qu’elle définira, mais ÉLUE.

      Comme l’a démontré Étienne Chouard, une Assemblée Constituante élue ce sera « tout changer pour que rien ne change ». Les élus seront en évident conflit d’intérêt en écrivant une constitution.

       ! CE N’EST PAS AUX GENS DE POUVOIR D’ÉCRIRE LES RÈGLES DU POUVOIR !

      http://etienne.chouard.free.fr/Europe/GV_5_mai_2013.jpg

      Et là, sur ce point, Mélenchon enfume le peuple. Pour un VRAI changement, il FAUT une Assemblée Constituante TIRÉE AU SORT !

      Cordialement,
      Morpheus


    • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2013 18:13

      Morpheus

      je suis d’accord.
      la nouvelle constitution ne devrait pouvoir être écrite que par tous les citoyens
      ce qui implique un très large débat, une participation par tous les moyens connus aujourd’hui
      et internet le permettrait relativement facilement
      puis ensuite, tirés au hasard, comme en Islande, des rédacteurs qui en fasse la compilation.
      Mélenchon n’est pas idiot, et je suis sur que nombreux de ses partisans le lui suggèreront.
      cordialement aussi.
       smiley

    • thierry3468 4 mai 2013 08:57

      Mélenchon prend des poses ,utilise un vocabulaire très cru comme s’il voulait apparaitre comme un nouveau révolutionnaire mais en est-il un ou joue -t-il parfaitement ce role pour encore mieux berner le peuple ?Mélenchon nous a habitué à son double jeu en feignant de ne pas connaitre le Siècle ....Mélenchon s’est ridiculisé en voulant terrasser la bête immonde FN .C’est à mes yeux un leurre ,un idiot utile ...Son accès facile aux médias prouvent qu’il n’est pas aussi dangereux aux yeux des élites financières .Son appartenance à la franc maçonnerie s’oppose à l’interet général ,à la défense du peuple et surtout pendant plus de 30 ans ,il a vécu dans cette classe politique corrompue et vendue à la finance sans rien dire .Son indignation est suspecte et peut cacher une nouvelle manipulation pour mieux contrôler le peuple .Mélenchon n’est pas Robespierre mais le singe pour mieux contrôler cette contestation grandissante ....


      • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 09:01

        thierry

        manifestement vous n’avez pas écouté son intervention récente sur le site médiapart...
        il avait une image diamétralement opposée à ce que vous écrivez.
        j’ai mis un lien pour revoir cette émission télévisée passionnante
        profitez en.
         smiley

      • kemilein 4 mai 2013 12:08

        «  »Son appartenance à la franc maçonnerie s’oppose à l’interet général ,à la défense du peuple«  »
        -
        la franc maçonnerie est pourtant le fer de lance de la démocratie-moins-pire
        - c’est a elle que tu dois ton droit de vote (quand bien même ca sert a rien eux y croyaient)
        - le droit a l’avortement c’est encore eux, le droit de se suicider ca sera encore eux (ouep parce que mourir grabatère pas foutu de se torcher le cul je préfère me suicider moi, et si c’est pour laisser un corps pourri, une marre de sang, c’est pas sympa pour ceux qui te ramassent, en gros le suicide ca s’encadre un peu quand meme)
        - les syndicats c’est encore eux
        - le mariage gay, c’est principalement leur oeuvre et non pas la gaypride
        - la greffe d’organe, c’est encore eux.

        je suis pas FMac, mais faut arrêter avec ça.
        la plus part des Fmac sont des médecins de quartier-campagne architectes avocats, des gens qui touchent plus que l’ouvrier, OUI, mais pas des fortunés non plus, vue qui ils sont ils n’ont pas la prétention de gouverner le monde, même s’ils aimeraient un monde-uni-des-bizounours-pour-de-vrai.

        les FMac sont les premiers a penser dans ce pays au final.

        vous les confondez avec d’autres, avec ceux qui le dirige et ne font qu’utiliser ce réseau a leur propre fin.
        la FMac est une diversion qui vous détourne des vrais centre d’intérêt donc de décision.
        les FMac sont surtout de utopistes plein d’espoirs pour le genre humain.


      • Henrique Diaz Henrique Diaz 4 mai 2013 17:16

        Les Fneux qui haïssent tellement Mélenchon savent-ils que Gilbert Collard est franc-maçon  ?


      • non667 4 mai 2013 20:42

        à henrique
        savent-ils que Gilbert Collard est franc-maçon  ?

        c’est bien possible que gilbert collard soit une taupe infiltrée des francs macs chargés d’espionner le F.N. de l’intérieur ,afin de transmettre en douce a l’extérieur tout ce qui pourrait nuire au f.n. voire à le faire exploser comme l’avait fait la taupe juive frank zimmerman en suscitant/organisant la révolte /scission, mégret /jmlepen !
        je serais au fn je m’en méfierais ...........
        jusqu’a présent sa présence à été positive pour le fn ....... à suivre !!!


      • non667 4 mai 2013 20:53

        à kemilein

        jobard ou faux derch ? plus franc macquiste que les franc-mac ?


      • kemilein 4 mai 2013 22:48

        toi vouloir cerveau ? toi en manqué !


      • Walid Haïdar 5 mai 2013 00:40

        « Son appartenance à la Franc-maçonnerie s’oppose à l’intérêt général »

        Manque de bol, Robespierre était un des rares révolutionnaires à inclure TOUT LE PEUPLE dans son soucis de l’intérêt général, bref, était un des seuls révolutionnaires à se soucier d’intérêt général. Et Robespierre était Franc-maçon.

        Manque de bol, Simon Bolivar, l’idole de Chavez qui a redistribué les richesses de son pays en faveur de la masse des pauvres... Simon Bolivar était Franc-maçon.

        Donc vous dites un peu n’importe quoi sur l’appartenance à la Franc-maçonnerie, mais on vous en veux pas, vu que l’extrême droite et ses larbins travaillent depuis très longtemps à faire passer les FM pour le mal absolu, travail dont la portée à été décuplée par la puissance d’internet où tous les droitards du monde entier peuvent se goinfrer de « documents » conspirationnistes qui ne voient l’histoire que par le prisme du complot des progressistes de toutes sortes qui seraient des fils de Satan*.

        Donc vous êtes une victime de cela, étant donné que cette tendance vous conduit à dire le contraire de la vérité, comme je viens de le démontrer.

        * D’ailleurs un des dégâts collatéraux de ces âneries, c’est qu’elles décrédibilisent totalement les travaux très sérieux qui sont faits à propos de véritables complots, et pire encore, créent une confusion entre ces fantasmes stupides et la réalité de groupes d’intérêts puissants et très concrets, qui ont des noms et des adresses, et qui eux « conspirent » contre les intérêts du peuple, et pour leurs propres intérêts particuliers.


      • Morpheus Morpheus 5 mai 2013 18:01

        @ Olivier Cabanel

        J’ai observé Jean-Luc Mélenchon dans beaucoup de ses apparitions médiatiques, et j’ai observé qu’il change d’attitude et de mode de communication en fonction du public auquel il s’adresse. Il est très différent lorsqu’il est face à une foule populaire, dans une radio ou une émission de télévision, chez Médiapart ou au Grand-Orient de France. Dans tous les cas, il montre une attitude de tribun. Tantôt vindicatif et agressif (face aux journalistes), tantôt sérieux et pondéré (au G-O de France), tantôt décontracté...

        Et il ne dit pas la même chose selon le public. En tous les cas, il me semble qu’il est tombé amoureux de son propre personnage, et ça, c’est pas vraiment génial.

        Cordialement,
        Morpheus


      • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2013 18:09

        Morpheus

        mauvaise nouvelle donc !
        ceci dit, il n’est pas seul.
        lorsque l’on se trouve comme « compagnon » de parti, des hommes comme Michel Onfray, et d’autres, je pense qu’il y a moyen de remédier à ce que vous avez observé.
        j’attend d’abord beaucoup de comprendre le programme qu’il propose.
        j’ai entendu tout à l’heure à la radio qu’il propose de sanctionner un élu lorsqu’il ne tient pas parole.
        un coup de balais qui pourrait faire des dégâts !
         smiley

      • asterix asterix 4 mai 2013 09:51

        Bonjour Cabanel,

        Tu étais défenseur d’Eva Joly qui participera d’ailleurs à titre personnel à la manifestation organisée par Mélenchon. Pour bien être sûr de comprendre toutes les nuances de ton article, j’ai écouté les 58 minutes consacrées par Henri Guillemin à Robespierre.
        Une constatation : le ton que tu emploies diffère profondément de l’idolâtrie des Arianne et consorts, Personnellement, Mélenchon me fait peur parce qu’il ne parle jamais du peuple de France mais seulement du peuple de gauche, comme s’il en était l’être suprême. Une révolution des mentalités est quelque chose de délicat à gérer. L’Histoire est là pour nous rappeler qu’au moins neuf fois sur dix lui succède une dictature, une élimination par le sang, le népotisme des nouveaux responsables. Si les idées de Mélenchon sont généreuses, c’est là que le bât blesse car il a une dynamique de division, d’opposition. Pur et dur, c’est bien. Pousser des gueulantes, il le fait mieux que personne et sans doute avec beaucoup de sincérité..Bref, il est l’homme-providence, l’aiguillon de circonstance. Mais qu’arrivera-t’il de l’ordre social quand il va devoir composer, passer du monologue au dialogue ? Et surtout gérer l’ego de ceux qui aujourd’hui se disent inconditionnellement avec lui ( cfr le discours de Chavez et la nébuleuse de ceux qui ont accédé au pouvoir avec lui, grâce à lui, par dévotion envers lui ? ) 
        Est-ce l’homme qui fait l’Histoire ou l’Histoire qui fait l’homme ?
        Là, je n’ai sûrement pas la même position que Mélenchon...


        • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 10:08

          Astérix

          j’étais, et je suis toujours, défenseur d’Eva Joly, et ça ne me surprend pas qu’elle participe au rassemblement du 5 mai.
          il n’y aura pas qu’elle, il y a beaucoup d’anti nucléaires, et pas seulement.
          j’ai écouté attentivement Mélenchon lors de son intervention il y a deux jours sur le site médiapart, et le ton utilisé était beaucoup plus apaisé que lorsqu’il parle sur un autre média.
          il n’a pas seulement parlé du peuple de gauche, mais du peuple tout court, du peuple qui souffre.
          j’ai d’ailleurs mis un lien pour réécouter ce moment, et ça vaut la peine d’y aller.
          Mélenchon est un peu dans la position qu’occupe en Italie Beppe Grillo,
          ce n’est pas un homme seul, mais il est le seul dont on parle dans ce mouvement.
          ils sont chacun au sein de leur équipe des tas de personnes de haut niveau, philosophes, scientifiques, économistes...
          son programme est passionnant : revenu universel, constituante, et bien sur une nouvelle république.
          il faut donc regarder tout ça très attentivement, car s’il est difficile de critiquer le programme de Hollande proposé au Bourget, il est essentiel de constater qu’il ne tient pas parole, et à ce jour, je ne vois personne d’autre que Mélenchon pour appliquer réellement une politique qui sorte de la misère une majorité de français.



        • asterix asterix 4 mai 2013 10:49

          Que Mélenchon tienne parole, c’est tout ce que je lui demande. J’ai simplement exprimé mes doutes sur ses facultés d’y arriver seul. Oui : tout seul ! Tu as beau dire qu’il est entouré de gens de qualité, on n’entend jamais que lui. Le syndrôme du leader, attention au syndrôme du leader idolâtré, celui qui ne se trompe jamais, celui qu’on DOIT suivre pour espérer récolter quelques miettes. Oublies-tu que nous avons affaire à des êtres humains ? Ferais-tu fi du danger que représente l’alibi démocratique de ceux qui vont interprêter cette nouvelle pensée unique ?
          C’est l’Histoire qui fait l’homme, pas l’inverse !


        • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 11:40

          astérix

          bien sur on n’entend que lui.
          il est le porte voix, le porte parole, mais il a avec lui des gens bourrés de talent, d’idées, et je crois que c’est un peu la règle dans ce domaine...
          certains sont dans l’ombre, peu enclins à s’exprimer en public...
          il y a par exemple Martine Billard, issue des verts...mais aussi Marc Dolez, Benoit Schneckenburger, qui est d’une part philosophe, et d’autre part ceinture noire de karaté !
          parmi les artistes, outre Lavilliers, il y a Gudiguian, le réalisateur bien connu, Michel Onfray, le philosophe, Yvan le Bolloch, l’acteur, Jacques Weber...etc
          et j’en oublie
           smiley

        • asterix asterix 4 mai 2013 15:02

          Cher Olivier,

          Ce que j’aime avec toi, c’est qu’il y a toujours moyen de dialoguer. Les personnes que tu cites sont toutes de qualité. Ce dont je me méfie, c’est l’aspect LEADER idolâtre de Mélenchon. Il parle continuellement du peuple, mais dit toujours « je » , rarement nous.


        • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 15:33

          astérix

          oui, c’est vrai.
          ça pourrait changer.
          et ça lui donnerait une plus grande crédibilité.
           smiley

        • epicure 4 mai 2013 23:52

          Mélanchon est un porte parole d’un mouvement qui regroupe plusieurs partis, dont le parti comuniste. Malheuruesement dans une société dans une société médiatique, il vaut mieux un porte parole qui passe facilement dans les médias, et mélanchon a tout ce qu’il faut : de la verve, de la tenacité, de la culture, du charisme, et apparement il n’y a aps grand monde qui peut rivaliser avec lui d’où le fait qu’on voit surtout lui.
          Il faut se rappeller qu’on parle d’un mouvement de gauche, donc qui n’a pas de culture du chef, et qu’au PCF il est peu probable qu’on laisse partir mélanchon en roue libre pour devenir le chef du front de gauche, si ça devait arriver.
          Le programme ce n’est pas mélanchon qui l’écrit seul dans son bureau, mais que c’est une oeuvre collective, et que la plupart des membres du fdg ( en disant tous je ne doit pas être loin de la vérité ) en ont marre des renoncements du PS.
          Avoir un discours de gauche pour faire une politique qui brosse dans le sens du poil le grand capitalisme, il y a déjà le PS pour ça.


        • Walid Haïdar 5 mai 2013 01:11

          @Astérix : Je suis Mélenchon de très près (lecture intégrale de ses deux blogs, interventions dans les médias) et il a la même vision que vous sur la relation entre les hommes et l’histoire : c’est l’Histoire qui fait l’homme. Mais il n’oublie pas non plus que l’histoire ne se fait pas sans les hommes.

          Je ne suis pas en phase avec tout ce qu’il dit ni toutes ses approches (qui est en phase avec 100% de ce que dit ou fait une autre personne ? un clone ? même pas), mais si je ne le suivais pas d’aussi près, je suis certain que j’aurais une image beaucoup moins positive de lui, tant ce qu’il dit et ce qu’il pense sont éloignés de l’image reflétée par les médias (sans parler de la propagande d’extrême droite bien entendu).

          Mélenchon n’est pas seul, loin de là, et il a conscience qu’il ne peut rien faire seul, seulement les médias personnifient à outrance les processus et les représentations.

          Un exemple : le front de gauche est le seul parti qui propose une constituante, certes pas tirée au sort, mais dont les élus ne pourraient être membres d’aucune autre assemblée, et ne pourraient pas être élus ensuite dans d’autres assemblée. C’est exactement le contraire de faire les choses tout seul. Mélenchon par ailleurs ne compte pas former une majorité à lui tout seul. D’abord c’est lui qui fait en sorte qu’il ait unf ront de gauche : il n’est pas parti seul en bataille, mais en équipe, et ce alors que le PC n’était pas a priori très chaud. Ensuite ils réussissent à fédérer d’autres formations pour combattre de front, au delà des divergences, puis il réclame un dialogue avec le PS qui répondra toujours par le plus grand mépris, et enfin il propose aujourd’hui de former une majorité alternative comprenant la gauche du les verts, la gauche du PS et les députés FdG. C’est compliqué, mais on ne peut vraiment pas dire qu’il s’avance seul.

          Le vrai problème de Mélenchon à mon avis c’est qu’il sous-estime gravement l’imbécilité de la majorité des gens. C’est très violent (et prétentieux) ce que je dis, mais je pense que 50 ans de travail intensif des médias (et en particulier de la télévision) pour abrutir les masses, une société mercantiliste et consumériste, une colonisation massive des esprits par l’imaginaire hollywoodien et plus généralement par la vision américaine du monde, et bien ça laisse des traces, profondes, dans les esprits.

          Mais il essaie, comme il peut, et franchement, je ne suis pas certain d’avoir raison contre lui sur ce point, c’est juste que quand je parle avec les gens, que je lis les commentaires sur internet, je me dis que les gens sont vraiment profondément abrutis. Je sais pas comment il fait pour tenir bon et croire en la prise de conscience populaire. Le gens de droite dérivent vers l’extrême droite, même les pauvres sans appartenance prédéfinie, alors qu’on a vu pas plus loin qu’en Hongrie Victor Orban l’ami des Le Pen, défoncer la race des pauvres et n’apporter aucune solution pour son pays. Quant aux gens de sensibilité plutôt à gauche ils tergiversent entre « voter ça sert à rien/on nous prend pour des cons/tous les mêmes/moi je suis un pur et dur j’attends le grand soir » et « ouh la la mais Mélenchon il aime pas les bouddhistes/il parle trop fort/il veut faire des goulags », et enfin les chefs d’entreprises qui sont même pas capables de comprendre que c’est pas en comprimant les salaires et en cassant les services publiques qu’on va remplir leur carnet de commande, et cela alors même que leur formatage a été pensé par ceux-là même qui les étranglent en les obligeant à emprunter via des banques à qui on a filé 1000 milliards pour les sauver et qui ne les réinjectent non pas dans l’économie réelle mais dans la spéculation qui détruit l’économie, donc en commençant par détruire les entreprises les plus modestes, Mélenchon propose une hausse du SMIC qui concerne pricnipalement des activités non délocalisables, qui relancerait la consommation, donc serait positive pour les entreprises, il propose une (vraie) BPI et une planification écologique qui donnerait de la stabilité, une vision un tant soit peu claire du moyen terme, et enfin il propose de casser la spéculation en courcircuitant le système d’emprunt sur le marché secondaire i.e. en changeant les statuts de la BCE. Pour le cas o l’Allemagne refuserait (ce qui est loin d’être certain), il y a toute un arsenal d’alternatives que je vous invite à découvrir en lisant les articles de fond qu’ils produisent au PG (Mélenchon, Généreux...). Bref, son action s’inscrit dans un ensemble stratégique très cohérent mais encore faut-il prendre la peine de s’y intéresser, et je reconnais que ce n’est pas facile pour tout le monde, surtout quand on voit la diabolisation qui est faite de ce mouvement en doublure de l’abrutissement général déjà bien installé.

          Certains pensent « ils sont tous pourris », moi j’ai envie de leur répondre « vous êtes tous des cons », et j’en arrive parfois à me demander honteusement si les puissants n’ont pas raison d’exterminer en silence tous ces crétins qui se laissent faire et qui gobent leurs bobards (évidemment, ils n’ont pas raison, mais bon, c’est désespérant...).


        • William7 8 mai 2013 12:59

          Message limpide. Je pense qu’une partie de la population est abusée par le système de propagande médiatique (ils ne sont pas « cons » par nature), mais Mélenchon en a conscience et il en a parlé dans la dernière interview de médiapart. Il explique justement que la réinstauration d’un imaginaire de gauche (les thèmes abordés dans ses meeting, le fait de parler de l’amour ou de poésie, etc.) et d’une culture politique marquée est son objectif. Le problème à mon avis concerne les dispositifs et leur efficience face au matraquage adverse.

           

          L’intention est louable mais les moyens sont-ils suffisants ?


        • hrdrck 8 mai 2013 15:16
          Bonjour

          Par rapport à l’intelligence des gens. Quand le FdG parle de faire de l’éducation populaire, certains leur disent qu’ils prennent les gens pour des cons alors que c’est faux. Moi personnellement, lire Mélenchon me permet de m’informer et de m’instruire. Je suis étudiant, donc pas forcément la catégorie la moins instruite de la population, mais j’ai quand même largement besoin de m’agrandir l’esprit, d’entendre de la philo, de l’économie, des sociologues, des psychologues, etc. Même les politiques ont besoin de conseillers, de ministres, alors nous le peuple m’est avis qu’on a grandement besoin d’éducation (sans que ça ait un sens péjoratif).

          Sur Mélenchon, moi ce qui m’inquiète ce sont les carriéristes en général. La gauche du PS, Montebourg, que ne feraient-ils pas pour garder leur poste. Peut-être que Mélenchon en est, bien que le fait qu’il soit parti du PS peut contredire ça. Mais en tout cas je pense qu’avec le Front de Gauche ont a peut-être les moyens de mettre en place les conditions d’un changement social, de système, de réintroduire la philosophie et l’utopie dans l’esprit des gens, c’est pourquoi j’ai voté pour eux en 2012 (alors que j’ai plutôt des tendances libertaires).

          Ça raccorde avec ce que vous disiez sur le peuple de gauche, moi aussi ça me gêne, la droite ne se prive pas de parler au nom de tous les français, nous aussi nous le pouvons. Même les petits patrons auraient intérêt à voter à gauche du PS, car les politiques d’austérité et la mondialisation ne les sert vraiment pas. Et ce n’est pas pour autant qu’il faut se contenter de notre gentil capitalisme national comme le voudrait le FN.

        • pyjahman pyjahman 8 mai 2013 15:44

          @ Walid
          Encore une fois, tu tappes dans le 1000 !

          "Le vrai problème de Mélenchon à mon avis c’est qu’il sous-estime gravement l’imbécilité de la majorité des gens. C’est très violent (et prétentieux) ce que je dis, mais je pense que 50 ans de travail intensif des médias (et en particulier de la télévision) pour abrutir les masses, une société mercantiliste et consumériste, une colonisation massive des esprits par l’imaginaire hollywoodien et plus généralement par la vision américaine du monde, et bien ça laisse des traces, profondes, dans les esprits.« 

          La télévision a été leur meilleure arme surtout vu son prix accessible aux petits salaires. Il n’est plus à prouver (cf TV Lobotomie de Desmurget) qu’exposer un enfant en construction mentale (apprentissage du langage, de la logique) à la télévision perturbe le processus et crée des êtres dénués de tout sens critique.

           »c’est juste que quand je parle avec les gens, que je lis les commentaires sur internet, je me dis que les gens sont vraiment profondément abrutis« 

          L’humanité est globalement très décevante, mais il faut savoir se réjouir quand on assiste à des débats (comme celui ci) d’un tel niveau. Les gens ont droit de se tromper, les gens ont droit d’être naif, le coupable c’est celui qui manipule et non celui qui se fait manipuler, ne nous trompons pas d’adversaire.

          Là ou @asterix a raison, et je suis heureux que quelqu’un qui ne soit pas ’Mélenchiste’ ne gobe pas tout ce que les médias bavent, c’est que Mélenchon est agrippé à sa tradition gauche socialiste (la vraie), et qu’aujourd’hui nous n’en sommes plus là. Il s’adresse trop souvent au ’peuple de gauche’, mais c’est idiot de penser que les gens (qui sont pas forcéments stupides mais toujours butés) de droite finiront par dire »ben okay je passe l’arme à gauche", non il faut s’adresser à tous les citoyens, surtout ceux de droite qu’il faut convaincre en leur disant que la démocratie, la protection de notre environnement, de notre esprit critique, et de nos biens n’est pas un combat réservé à la gauche. Cela transcende tout le reste, et pendant que nous faisons la guerre droite/gauche, les nouvelles puissances détruisent la planète, Montebourg autorise les forages en Guyanne pour détruire une des dernières forêts primaires et déverser du mercure dans l’eau etc...

          Priorité : donner le pouvoir au peuple par tirage au sort (cf Chouard), et repenser fondamentalement notre rapport entre tout ce qui tient de l’humain et tout ce qui ne l’est pas (écologie, interaction entre humain - animal qui est fondamentale comme le pense Chouard).
          Ensuite, avec un cap, le reste suit : Les patrons veulent des employés moins cher ? Le peuple veut des patrons moins chers !
          Personne n’est irremplaçable.

          Le problème est : comment redonner le sens critique et la volonté de s’impliquer à une majorité de citoyens ?

          Question subsidiaire : Et quoi faire si en réalité, les gens préfèrent se faire commander plutôt que de s’impliquer ?

          A tous, je vous conseille de lire ’Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmis les hommes’ de Rousseau (@Walid je sais que tu as déjà lu =D) qui est une réflexion majeure en philosophie politique.

          Bien à vous tous, de droite ou de gauche.
          Pyjahman
           


        • heliogabale heliogabale 4 mai 2013 10:29

          Si je me fie à l’historiographie, les styles de Mélenchon et de Robespierre sont très différents.

          Il est connu que Robespierre n’était pas un tribun (une voix assez aigüe) et était même assez laborieux (malgré des textes que l’on devrait plus souvent enseigner en philosophie politique).

          Robespierre a occupé une place centrale dans un moment clé de la Révolution. Pourtant il l’a occupée pendant un temps bref (1 an au comité de salut public) avec des absences répétées pour maladie (l’équivalent de quatre mois).

          Pourquoi alors il divise autant ? A mon avis, c’est parce qu’il fut le représentant le plus éminent et le plus sincère du courant « démocrate » de la Révolution. Parce qu’il fut sûrement le premier à vouloir la démocratie telle que pouvait le concevoir Rousseau ou Montesquieu dans un pays comme la France qui était le pays le plus peuplé d’Europe. Parce qu’il était le plus brillant des penseurs révolutionnaires. Parce qu’on ne peut s’empêcher de penser que Robespierre est une certaine idée de la France.

          Imputer tous les maux de la Révolution à Robespierre, c’est dénigrer la composante égalitaire de la Révolution. 


          • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 10:59

            héliogabale,

            etes vous bien sur que Robespierre n’était pas un tribun ?
            j’aimerais en trouver une preuve ? si vous l’avez, n’hésitez pas...
            quoi qu’il en soit, lorsque on lit l’un de ses discours, il avait le mérite d’être clair, pédagogique, lumineux, et convaincant.
            n’est ce pas l’apanage des tribuns ?
            voila un extrait de l’un de ses discours :
            Nous voulons une Patrie qui procure du travail — qui procure du travail — à tous les citoyens ou les moyens de vivre à ceux qui sont hors d’état de travailler. Nous voulons une cité où les transactions seront la circulation de la richesse et non pas le moyen pour quelques‐uns d’une opulence fondée sur la détresse des autres. Nous voulons une organisation humaine,Nous voulons une organisation humaine où les mauvaises passions seront enchaînées, l’égoïsme, la cupidité, la méchanceté. Nous voulons substituer la droiture aux bienséances, substituer le mépris du vice au dédain du malheur, substituer les braves gens à la bonne compagnie. Nous voulons une demeure des hommes où toutes les âmes s’agrandiront, nous voulons accomplir les destins de l’humanité."
            et puis n’oublions pas qu’il était avocat...
            ceci dit, je partage en partie votre commentaire, et comme Guillemin vous rappelez fort justement que Robespierre avait largement été influencé par les idées développées par JJ Rousseau...
            Guillemin dit aussi qu’on a beaucoup imputé l’usage immodéré de la guillotine à Robespierre, alors qu’en réalité, il y avait surtout Danton

          • kemilein 4 mai 2013 12:17

            robespierre n’as pas une idée de la france
            il est la france

            la france qu’on nous vante est celle de robespierre, quand bien même on tente de nous le faire hair
            mais quand on regarde on a celle de voltaire, alors que lui on nous fait l’aimer

            pourquoi les gens sont si dupe de « la liberté c’est l’esclavage » ?? oO


          • epicure 5 mai 2013 00:06

            @Par kemilein (---.---.---.150) 4 mai 12:17

            oui voilà une belle manipulation d’un côté on met en avant la france défendue par robespierre, de l’autre côté on le diabolise, pour nous faire croire que ce sont ses adversaires, les libéraux qui sont responsables de cette france qu’on aime mettre en avant, en faisant un amalgame entre toutes les phases de la révolution, les courants qui ont dominés à un moment, enfin sauf la gauche qu’il faut diaboliser avec la terreur.
            Bizarrement ceux qui ont été nommés les terroristes, ont mené les plus dures campagnes d’exécutions pendant que robespierre était malade , ont fait exécuté robespierre, leurs noms sont restés dans les poubelles de l’histoire.
            chuuut il faut les oublier..


          • epicure 5 mai 2013 00:08

            @Par olivier cabanel (---.---.---.240) 4 mai 10:59

            voilà un discours qui tranche avec celui des libéraux, qui met l’humain d’abord avant le pouvoir de l’argent.


          • heliogabale heliogabale 4 mai 2013 10:37

            On n’entendra jamais personne parler du traumatisme que fut le passage à une société industrielle et capitaliste dans l’Angleterre du XIXe siècle. Ce que Polanyi décrivait comme la création des marchés de la terre (qui provoqua l’exode rural), de la monnaie (création des bourses) et son aboutissement celui du travail (ce qui a définitivement détruit la société ancestrale pour une nouvelle société atomisée). Ce fut également d’une rare violence que l’on peut comparer à juste titre à la colonisation.


            • Ariane Walter Ariane Walter 4 mai 2013 10:59

              Ici , l’idolâtre !!


              La révolution française a mis la fessée a la France monarchique, fille aînée de l’Eglise. 
              On pouvait croire que la laïcité et une vie meilleure acquise après la guerre était chose acquise, pour les classes laborieuses, mais non. Il faut se battre à nouveau.

              L’empire US et les grands bourgeois utilisent, comme a leur habitude, l’extreme-droite pour les protéger des courants populaires. 
              L’islamophobie , qui fait monter les courants nationalistes et ces mêmes courants nationalistes dont le pire est Aube dorée , sont les deux armes de ceux qui sont en place.

              J’ai fait mon choix depuis plus d’un an, en ce qui concerne le programme du FDG. Il est le seulqui mérite intérêt et Melenchon le défend avec courage, énergie et talent. 

              Merci pour ton article Olivier. J’ai également ecouté guillemin qui est passionnant. 
              Quant à melenchon à mediapart, il etait excellent puisque pour une fois il pouvait s’exprimer en n’ayant pas a repondre a des questions idiotes.

              • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 11:03

                bonjour Ariane,

                merci de ta présence...
                je partage ton sentiment sur la prestation de Mélenchon l’autre jour chez Médiapart, il était vraiment bon...calme, mesuré...
                j’aurais aimé qu’il développe un peu plus sa vision de la 6eme république...son programme...mais c’était déjà très bien.
                et merci de ton commentaire...(ne t’inquiète pas du qualificatif qu’un commentateur a bien voulu t’affubler)
                sinon, je ne sais pas ou en est ton article (la poésie), je l’aime beaucoup, et j’espère qu’il sera publié.
                <3

              • pyjahman pyjahman 8 mai 2013 15:51

                A quand une messagerie sur agoravox pour que je puisse déclarer ma flamme à Ariane Walter <3


              • babeuf babeuf 4 mai 2013 11:16

                bonjour olivier

                belle article , ne pas oublier que la chute de robespierre est le fruit des bourreaux qu il allez
                arrêter pour les meurtres qu ils avait commit lors de la terreur , il a était pris de court


                • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 11:44

                  babeuf

                  sa fin tragique n’est pas uniquement ça...
                  comme le dit guillemin : 
                  robespierre n’a pas que des amis !
                  lorsque Carnot envoie Pichegru vous dévaster et piller la Belgique, Robespierre est scandalisé : c’est déshonorant, c’est la honte de la république..
                  ce qui va faire passer carnot dans les rangs de ceux qui veulent se débarrasser de Robespierre...
                  Alors qu’est‐ce qu’ils vont faire ses ennemis ? Ses ennemis sont tous puissants au Comité de Sûreté Générale et ROBESPIERRE va essayer de demander par deux fois la révocation de FOUQUIER‐TINVILLE, qui fait tomber toutes les têtes, vous savez, et dont ROBESPIERRE trouve que c’est un affreux.
                  le tribunal révolutionnaire, de sa création jusqu’à maintenant (juin 1794), Le Tribunal Révolutionnaire fait tomber en 6 mois 1 200 têtes. En 40 jours, 1 876 têtes vont tomber, en 40 jours ! Pourquoi ? Pour qu’on puisse dire que c’est ROBESPIERRE, puisqu’il passait pour le numéro un, qui transforme la guillotine en un instrument de folie.

                • kemilein 4 mai 2013 12:20

                  garde tes amis près et tes ennemis encore plus près.
                  le mieux est encore de ne pas avoir d’amis (dur dans une époque ou il faut des relations des soutiens des relais pour rester en vie)


                • rocla (haddock) rocla (haddock) 4 mai 2013 18:39

                  babeuf j’ le trouve un peu vache ...


                • non667 4 mai 2013 23:05

                  à olivier
                  ce qu’il y a de plus important à retenir de l’article c’est :

                  va décider les bourgeois à lancer le peuple contre le roi en lui distribuant des armes.L’affaire étant gagnée, les nantis craignant que le peuple n’utilise ces armes différemment, proposent de les racheter pour  8 €, (40 sous) et met en place une « garde nationale », pour assurer « l’ordre ».

                  on voit qu’il y a eu complot bourgeois (d’X ) contre le roi pour l’abattre !

                  le peuple à été manipulé !

                  on voit qu’il y a eu complot (d’X) contre robespierre et les « purs » pour les abattre lorsqu’ils se sont opposé au détournement de la révolution !

                  les purs ont été manipulés par X car X savait dès le départ qu’après l’élimination du roi il éliminerait les purs 

                  la révolution n’a pas été manigancée par des enfants de cœur et dans ces moments le darwinisme social agit à plein. ce sont les plus rusés qui gagnent .il n’y a aucune place pour la morale.

                  en politique actuellement c’est pareil ! rien d’étonnant a ce que des cahusac aient été au gouvernement ! au royaume des tous pourris les « purs » sont des dangers et sont éliminés/barrés dès leur détection (conseil municipal des villes de plus de 3000 h )

                  reste maintenant à mettre des têtes sur les X , d’avant la révolutions

                  et plus important : les X actuels qui font les printemps arabes ,armes de destructions massives ,9-11, Syrie , bientôt Iran


                • Walid Haïdar 5 mai 2013 01:19

                  J’ai trouvé ! La solution de l’équation de non667 est X=illuminati !

                  Je suis trop intelligent non ?

                  Non, je suis complètement con en fait.


                • non667 5 mai 2013 20:17

                  à wallid
                  allez une petite dernière pour la route !

                  « Non, je suis complètement con en fait.  »
                  non !plutôt faux derch car tu sais très bien que plus fort que les illuminatis et les francs-mac il y a .....
                  qu’on ne peu citer car rn et lhlpsdnh ........... smiley smiley smiley smiley


                • simir simir 6 mai 2013 09:48

                  Bonjour babeuf

                  Ne pas oublier que les premiers massacres furent l’œuvre des « vendéens » à partir du 11 Mars 1793 à Machecoul. 400 à 800 « bleus » y furent massacrés. Même le curé constitutionnel Letort fut tué à coup de fourche.
                  Voici quelques unes des joyeusetés que l’on peut lire sur Wiki : « Le citoyen Pinet fut arrêté avec son fils, âgé de dix-sept ans : Renonce à la nation, crie vive le Roi, mets-toi de notre côté, lui disent les Brigands, nous ne te ferons point de mal. — Non, je mourrai fidèle à ma patrie : vive la nation ! Ils l’assommèrent. Les scélérats se retournent vers son fils : Tu vois le sort de ton père, sois des nôtres, crie vive le Roi, vivent les Aristocrates, et nous ne te ferons point de mal. — Je ne quitterai pas mon père ; il est mort fidèle à sa patrie, je veux mourir de même : vive la nation ! Et on l’assomme. La citoyenne Saurin, dont on venait d’assassiner le mari, le frère et un de ses ouvriers, fut forcée par les barbares de prendre un bras de la civière sur laquelle était son mari, pour le porter en terre. [...]
                  Le 12, ils furent chez la citoyenne Gachinard lui demander son père mort ou vif, en la menaçant de la couper par morceaux si elle ne le leur livrait pas : —Eh ! vous venez de le tuer, leur dit cette malheureuse fille. — Eh bien, viens le reconnaître. L’infortunée fut contrainte d’aller, en enjambant sur les cadavres, leur montrer celui de son père. [...]
                  Le jour de Pâques, les Brigands massacrèrent le matin vingt-quatre prisonniers, et le soir après vêpres, cinquante-six. Aussi, en soupant, disaient-ils : Nous nous sommes décarêmés. » »
                  Il y eu aussi le massacre des prisonniers « bleus » de l’île de Noirmoutiers.
                  Quant on pratique de la sorte il ne faut pas s’étonner de la réaction que cela implique.
                  Ceci dit toutes les mesures d’exceptions sont étrangères à Robespierre par exemple le tribunal révolutionnaire de Paris et ses 2500 condamnations à mort est l’œuvre de Danton.
                  Robespierre, informé des agissements des Carrier, Fouché et Collot d’Herbois a obtenu de la Convention leur rappel. Ils le leur rendront bien en complétant pour se débarasser de ce gêneur.

                • joletaxi 4 mai 2013 11:16

                  bonjour Mr.le mage bolivarien
                  salut les enclumes (de gauche, c’est presque un pléonasme)

                  c’est une constante, la gauche doit toujours se trouver un guide.
                  le plus souvent, ce « penseur » prend le pouvoir par la force,s’y installe, et s’y accroche comme un bernique à son rocher, n’hésitant pas à laminer l’opposition, même populaire.

                  A aucun moment, je n’ai jamais entendu mélanchon appeler à approfondir la démocratie ,à provoquer une réflexion sur la meilleure façon d’améliorer le fonctionnement de notre système politique, qui a incontestablement apporté une période de prospérité à peine imaginable il y a encore 50 ans.
                  C’est un camelot de foire, qui vend de la révolution aux ménagères de 50 ans pour se faire un petit frisson, les médias ne s’y sont pas trompés qui l’utilisent pour l’audimat.
                  Comme le FN, il n,’a pas de programme crédible, mais des slogans bons à amuser les gogos dans votre genre.Que pèse la France dans un monde globalisé ?Vous pensez que les chinois vont réimprimer le petit livre rouge ?je pense plutôt qu’ils n’ont qu’une envie, se payer la bagnole,et le dernier smartphone.
                  Et encore une fois, on se serre la ceinture, non pas parce qu’il y a trop de libéralisme, mais c’est tout le contraire, nos états imposent des choix antiéconomiques ruineux qui finiront par provoquer notre ruine si nous continuons à flamber de la dette dans cette gabegie :

                  The German solar industry is dissolving faster than you can even see. One third of all companies disappeared from the market within one year. Solar power subsidies of more than 100 billion euros [$130 billion] over 20 years have led to only a mere flash in the pan. According to the official numbers, today there are barely 6000 employees in the German solar cell and module production.”

                  Il semblerait que les choses bougent en Allemagne ,et que même Mme merkel commence à réaliser qu’elle a été mystifiée par les prophètes verts.

                  Le seul point positif qu’il faut reconnaître à Merluche, c’est son aptitude à provoquer des promenades festives, comme Marine, comme bargeot, .


                  • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 11:46

                    jolemarteau

                    votre analyse à l’emporte pièce, tient aussi bien que vos châteaux de sable, 
                    elle est construite sur une « vision » que vous avez envie d’avoir...bien loin de la réalité.
                    mais, à quoi bon en discuter ? vous avez une conviction et vous la partagez...
                    sacré jo.
                     smiley

                  • Mr Dupont 4 mai 2013 11:19

                    Article ridicule

                    Faire une comparaison entre Robespierre et Mr Mélenchon

                    Quelle farce !!!!

                    Est-ce que Robespierre aurait appelé à voter pour Mr Hollande ?

                    L’idolâtrie a ses limites ; un peu de sérieux quand même Mr Cabanel


                    • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 11:48

                      mr Dupont

                      et pourtant si vous analysiez bien ce que dit Guillemin de Robespièrre et la réalité de la situation de notre pays aujourd’hui, avec le discours que tient Mélenchon, je ne vois pas où serait la farce ?!
                      la farce serait d’être aveuglé au point de ne pas discerner ces convergences.
                      le ciel vous tienne en joie
                       smiley

                    • epicure 5 mai 2013 00:19

                      message ridicule du gars qui a une vision superficeille de la politique en se focalisant sur un point de détail tout à fait secondaire, que dis je tertiaire, quaternaire par rapport au sujet en question.
                      Comme le montre le discours de robespierre collé par mr cabanel, , robespierre et le front de gauche dont mélanchon est le porte parole, font aprtie de la même famille politique, idéologie, ils partagent la même philosophie générale, qui peut se résumenr en « l’humain d’abord » (avant la finance, la religion, la race etc.... ).


                    • Morpheus Morpheus 5 mai 2013 18:12

                      Le choix de Robespierre de ne pas se présenter (lui et son groupe) aux législatives, laissant ainsi la place nette à l’Assemblée nationale aux Girondins, revient à peu de chose près (tout proportion gardée) à ce que Mélenchon a fait en appelant à voter pour François Hollande. Le PS n’étant nullement un parti de gauche (= Montagnards), mais bien un parti de la Plaine rallié aux causes et aux thèses économiques des « Girondins » d’aujourd’hui (la droite libérale capitaliste et le TINA), le résultat est quasi identique.

                      On ne peut donc pas franchement dire que la comparaison entre l’acte de Robespierre et l’acte de Mélenchon soient « in-comparable » : non seulement ils se comparent, mais je dirais même qu’on croirait un hoquet de l’histoire.

                      Cordialement,
                      Morpheus


                    • Le péripate Le péripate 4 mai 2013 11:30

                      La seule question à propos de Robespierre est celle-ci : doit-on ajouter le massacre vendéen et la sinistre guillotine aux 100 millions de morts de la folie collectiviste, aux 17 Shoahs du communisme ?

                      Personnellement je répondrais par l’affirmative. D’ailleurs les défenseurs du marxisme-léninisme et de Robespierre, de Marat, de Baboeuf, etc... sont les mêmes.

                      • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 11:53

                        au péripate

                        vous nous ressortez la guillotine, en faisant l’amalgame avec d’autres millions de morts.
                        sauf que, contrairement à ce que vous écrivez, on a fait porter le chapeau de 1876 têtes coupées à Robespierre, puisqu’il passait pour le numéro 1 du pouvoir...
                        c’était surtout pour le diaboliser, et se débarrasser de lui.
                        dixit guillemin....si vous avez pris le temps d’écouter la totalité de sa conférence ?
                        mais bizarrement j’ai des doutes.
                         smiley
                        comme je suis sympa, voila un extrait de la conférence de Guillemin :
                        Nous, maintenant à la distance où nous sommes, nous faisons des distinctions formidables entre un MIRABEAU ou un MARAT par exemple. Mais les braves gens de Paris voyaient ça grosso‐modo : il y avait les amis du peuple et les ennemis. Un homme comme DANTON, comme MARAT, comme ROBESPIERRE, comme MIRABEAU, tout cela c’était pareil. C’était la bonne gauche quoi, les amis du peuple. Alors si on voit les républicains qui s’entretuent, il y a de quoi “glacer la Révolution”, c’est le mot que va employer SAINT‐JUST... Eh bien ROBESPIERRE s’est dit : “il faut quand même le faire”.
                        Le 5 avril 1794, on guillotine DANTON et ses camarades. ROBESPIERRE est prostré. Alors comme il voit que c’est fini, enfin qu’il a l’impression que, ou bien on va le tuer, ou bien la fièvre qui est en train de le miner va l’emporter, décide de mettre les bouchées doubles, c’est‐à‐dire de vider le fond du sac, c’est à dire d’expliquer aux gens de la convention son idée derrière la tête.

                      • Le péripate Le péripate 4 mai 2013 12:12

                        « Dénoncer » les « amalgames » est la technique mise au point par les communistes pour ne pas avoir à répondre de leurs actes.


                        Tout est amalgame.... et hop, le tour est joué.

                      • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 13:35

                        péripate

                        je vous avais trouvé plus pertinent par le passé.
                        un coup de fatigue ?
                         smiley

                      • Le péripate Le péripate 4 mai 2013 13:39

                        Ah, deuxième réponse possible, la psychiatrisation de l’opposant, une technique mise au point par le même petit père des peuples. C’est si prévisible que s’en est lassant.


                        Je vais très bien, rassurez-vous.

                      • epicure 5 mai 2013 00:30

                        bah pala peine de nous sortir des effets réthoriques pour cacher ton manque d’argumentation.

                        Tes propos sont mensongers, et reposent effectivment sur des argumentq fallacieux dévelopés apr des gens qui en sont aps de gauche : les stlainiens et compagnie d’une part, et les libéraux d’autre part.
                        ENtre la gauche française et ce que tu appelle le communisme mais qui ne correspondd pas à la définition du terme, il y a un fossé idéologique que ton étroitesse d’esprit ne semble pas capable de voir. Il n’y aucun rapport entre l’humanisme et l’égalitarisme des uns et l’autoritarisme des autres. Donc tout amalgamer c’est un mensonge, de la manipulation.

                        Un peu comme si on mettait bayrou et hitler dans le même sac, pour dire que si bayrou défend des politiques de droite c’est qu’il est pour l’extermination des juifs.

                        Vraiment vos attaques contre la gauche ne volent pas haut., et reposent que sur de l’irrationnel.

                        La guerre froide est finie et on est en france, remet ton logiciel politique à jours, le stalinisme est mort et enterré avec le mur de berlin.
                         Les idées défendues apr la gauche française depuis la révolution n’a rien à voir avec le stalinisme, tu sais la république, le suffrage universel, l’abolition de l’esclavage, la laïcité, l’émncipation des êtres humains etc....


                      • Walid Haïdar 5 mai 2013 01:30

                        @Le Péripate : le capitalisme a fait combien de morts ? C’est à dire, combien de gens sont morts de faim ou de soif alors même que la richesse est largement suffisante pour nourrir tout le monde ?

                        C’est à dire, aussi, combien de guerres ont été provoquées par la logique capitaliste et le soit-disant libéralisme économique débridé ?

                        Mais... pardon, je mégare là, j’étais en train d’imaginer que le combat contre le capitalisme de notre temps pouvait conduire à autre chose qu’à la Corée du Nord. Quelle idée stupide ! D’ailleurs, vous savez ce qu’ils disent en Corée du Nord ? Que tous ceux qui critiquent leur régime sont des criminels en puissance. Ici, quand on criitique la seule et unique politique menée dans tous les pays occidentaux depuis 30 ans, on est un exterminateur qui s’ignore. Y a comme un air de famille je trouve... (oui je sais, vous cependant ne pouvez pas encore faire exécuter les gens de gauche, dommage hein ?)


                      • William7 8 mai 2013 13:03

                        Je le dirai encore et encore,mais il suffit de lire des fora libéraux pour se convaincre de la haine pour ceux qu’ils considèrent comme des ennemis « dégénérés » de la liberté.

                        Alors,franchement la psychiatrisation des adversaires politiques, c’ est vraiment une spécialité des libéraux et autres anarcaps.


                      • Marx la menace France terre d’Islam 8 mai 2013 13:17

                        Bien dit William, les forums d’anarcho-capitalistes sont des repaires de malades. Mais ce n’est au fond pas tellement le capitalisme qui les attire qu’une volonté de destruction de tout ce qui fait une civilisation.


                      • volt volt 4 mai 2013 11:46

                        salut Olivier, c’est vrai que là le poids de certains préjugés est énorme, c’est qu’il y a l’atrocité de cet « être suprême », bien pire que toutes les bondieuseries imaginables, qui plane alentours...


                        bref, sur le parallèle proposé, je placerais la ligne de partage autrement, je sais pas... je me souviens dernièrement, en rematant un film de debord (in girum), images des années 30, de paris, quelle énergie ! je parle pas des images accélérées, non... vraiment d’autres jeux de jambes les mecs, les meufs, tout, fous ! et le commentaire de debord : « c’était un peuple qui ne se payait pas d’images... » - il a encore tout dit...
                        or là, à quoi nous avons affaire ? 
                        robespierre est un post-révolutionnaire, 
                        à mélenchon il ne manque que la révolution, et il est pathétique qu’il doive les bouger, comme si le peuple, plus ou moins aussi miséreux au fond, comme vos chiffres le frisent, comme si ce peuple... non pas avait la flemme non, mais n’avait plus conscience de ... la facilité du pouvoir ! à portée de main peut-être.
                        quant à l’hypothèse JLM version corée du nord, c’est grotesque, loufoque quoi.

                        l’ennui avec lui, et quels que soient les scintillements passagers de médiapart Olivier, c’est qu’il est pas clair : 
                        tout tend à prouver que le centre french part en couille pour longtemps, l’UMP c’est un souvenir sans sarco, et son retour est très problématique, le PS va se noyer de lui-même, il suffit pour ça de laisser François aux commandes, on obtient un match 2017 aux extrêmes, car rien n’est plus difficile et lent à construire qu’un centre (souvenons-nous radicaux, UDF etc.) contrairement aux extrêmes où, en gros, en dix ans c’est joué ; 
                        bref 2017, je mets 10.000 euros que c’est le match marine-JLM avec résultat certain = JLM...

                        donc à quoi il joue avec ses histoires de premier ministre là ? et pourquoi nous faire marcher en attendant ? à moins que ce soit pas « en attendant » ? pas clair tout ça, pas clair...
                        bref, quelque soient les vertus du cowboy, on ne parle pas de corde dans la maison d’une pendue, mais l’égérie de service et de passage pourra ptet nous prêter sa lanterne, car ces questions valent leur pesant d’or élyséen, et peu sont encore dupes de cette géographie qui, jour après jour, se dessine en plus clair que la veille...

                        • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 11:55

                          volt

                          globalement je partage ton analyse..sauf pour la fin (premier ministre)
                          il joue la provocation, à mon avis...afin que l’on ne dise pas qu’il se déroberait devant cette possibilité, mais il est conscient que jamais Hollande ne le lui proposerait...
                          sinon, merci de ton commentaire.
                           smiley

                        • Walid Haïdar 5 mai 2013 01:38

                          A mon avis en cas de duel Mélenchon Le Pen c’est pas du tout dit que Mélenchon l’emporte, et je pense même que ce serait le contraire. Je pense même que Mélenchon prendrait très cher.

                          Mais il reste 4 ans de travail pour inverser cette tendance. Actuellement, si on fait une élection à deux tours le second tour c’est UMP-PS ou UMP-FN, donc exactement le contraire de ce que vous dites.

                          Donc on peut difficilement être d’accord avec vos spéculations.

                          Pour ce qui est de la politique du pire, il n’en est pas partisan, c’est pourquoi il veut faire entrer dans la tête des élus de gauche qu’il faut absolument envisager une alternative concrète, tout de suite, à la politique du gouvernement, alors même que cela est impensable. Moi-même je trouve cela peu réaliste, mais là n’est pas la question, on s’en fout de deviner si ça va se faire ou pas : on DOIT le proposer, pour faire assumer à celui qui refuse TOUTE la responsabilité de son refus, et de l’échec de sa politique. On ne pourra pas dire : ils sont restés à regarder sans rien faire, puisqu’ils ont proposé d’œuvrer à l’alternative à la politique moutonnière qui a montré son indigence dans toute l’Europe (et même dans le monde entier).


                        • alinea Alinea 8 mai 2013 18:21

                          Vous m’étonnez Volt, à croire que vous n’’êtes plus le même ! mais je l’ai déjà dit ! cette histoire de premier ministre est très claire pourtant  ; nous sommes prêts à gouverner ! nous n’avons pas trois vies devant nous pour avancer et faire changer les choses ; nous ne voulons pas d’un coup de force, d’un coup d’État ( moi, si !) ; nous ne sommes pas sûrs du résultat des urnes dans cent sept ans ! Bref, c’’est évident !!
                          Bien à vous


                        • Tall 4 mai 2013 11:55

                          C’était très bien, la Terreur.

                          C’est le point faible des banksters : ils sont aussi trouillards que cupides.

                          • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 13:34

                            tall

                            la terreur...bon, si on peut l’éviter...
                            si on peut pas, ça va être dur pour les banksters
                             smiley

                          • Tall 4 mai 2013 15:17

                            Oui ... mais paradoxalement, c’est en se montrant clairement déterminé dès le départ ( et il y a de quoi ... ) qu’on se donne les meilleures chances de l’éviter.

                            Si on la joue « on ne va pas faire ça quand même ? » alors les banksters se fouteront royalement de la gueule des peuples. Et ce sera comme avec les « indignés » ou la Grèce.

                            Quand il s’agit de gros sous, ils ne comprennent que la menace. Tout le reste, c’est du vent.

                            Il ne faut pas oublier que les élections et les manifs trouvent leur légitimité démocratique dans le fait que ce sont des expressions symboliques de force. C’est un potentiel de violence qu’on exprime là en fait. Et donc, s’il n’est pas respecté, ce qui est le cas avec l’UE, il faut transformer la symbolique en réalité.

                            Le problème est que la plupart des dirigeants actuels n’ont pas connu la guerre. Ils ne voient pas le danger.

                          • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 15:32

                            Tall

                            juste pour rebondir...
                            à l’époque de Robespierre, lorsque les révolutionnaires ont eu le pouvoir, pour remplir les caisses vides, ils n’ont pas eu d’état d’âme...ils ont pris l’argent de l’église.
                            si demain, une révolution se réalisait, il faudra prendre l’argent de l’église, et celui des banksters, des fraudeurs...de quoi éponger en 2 coups de cuillière à pot, une bonne partie des dettes du pays.
                             smiley
                            sur qu’il faudra pas leur demander leur avis.
                             smiley

                          • ETIENNE 4 mai 2013 16:34

                            Pour ce qui est de la terreur, j’apprécie particulièrement l’analyse de Camus dans l’homme révolté :

                            Je me révolte car je ne te reconnais pas le droit de me traiter en esclave, me considérant comme ton égal. Appliquer la terreur après celà revient à renier le postulat qui m’a poussé à la révolte.
                            Et n’oublions pas que c’est la révolution qui a donné le pouvoir aux banksters. 

                          • Tall 4 mai 2013 18:19

                            Cabanel

                            A propos, tu connais le nouveau procédé écolo pour avoir 1 litre d’huile en 1 seconde ?

                            Tu prends un bankster, tu lui mets 3 olives entre les fesses, et puis un canon dans la bouche.
                            Et attention de bien placer la bouteille, ça gicle vite ! smiley

                          • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 18:25

                            Tall

                             smiley
                            par contre j’ai des doutes sur la qualité de l’huile...c’est pas de la pression à froid ?
                             smiley

                          • Tall 4 mai 2013 18:40

                            Etienne

                            Allez donner vos cours d’humanisme à cette oligarchie qui a permis à la finance-casino de perdre des centaines de milliards en 2008, puis de faire régler une bonne partie de leur ardoise par les peuples.



                          • colza 4 mai 2013 19:45

                            Bonjour,

                            Encore que l’argent des riches, c’est surtout de l’argent virtuel qui s’évaporera dès qu’ils seront en danger et que les marchés s’écrouleront.
                            Reste qu’on sera débarrassé des riches...

                          • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 20:05

                            colza

                            soyons plus direct...
                            c’est l’avidité qui pose problème.
                            c’est elle qui crée des déséquilibres entre les plus riches et les plus pauvres...
                            il faut donc repenser le partage des richesses...
                            et si on attend qu’Hollande le fasse, il faudra inviter les araignées...
                             smiley

                          • Walid Haïdar 5 mai 2013 01:53

                            @étienne « et n’oublions pas que c’est la révolution qui a donné le pouvoir aux banksters »

                            J’en doute, à moins que vous parliez de Thermidor, c’est à dire l’anéantissement de la révolution de gauche par les forces de droite. Louis XVI avait déjà mené une politique qui l’a assujettie aux « banksters » de fait, puisqu’il a endetté la France comme pas possible auprès d’eux. Et lui c’était pas pour payer la sécu, ou les services publics comme l’éducation, la santé. Non non, les mercenaires, les coûts d’entretien des château oui, en bref, de la merde.

                            Un peu d’histoire : http://www.linternaute.com/histoire/motcle/4154/a/1/1/banque_royale.shtml

                            C’est pas parce que les extrêmes droitards exècrent la révolution que vous êtes obligé de répéter leurs bobards inconsistants.

                            Par contre Napoléon oui, l’idôle des droitards (là pas forcément extrêmes d’ailleurs) a été créé par les banksters qui ont MATÉ la révolution, la vraie. La banque de France (créée par Naboléon en 1800) et le pouvoir des financiers, c’est vous les droitards, pas nous.


                          • Morpheus Morpheus 5 mai 2013 18:20

                            « Si on la joue « on ne va pas faire ça quand même ? » alors les banksters se fouteront royalement de la gueule des peuples. Et ce sera comme avec les « indignés » ou la Grèce. »

                            Tall a mis le doigt là ou ça fait mal. Il a raison. Et c’est bien le pire. parce que lorsqu’on se met dans l’état d’esprit d’être CAPABLE du passage à l’acte, on se rend vulnérable au fait de PASSER à l’acte. Et si on le fait, il est certain que la chose sera retournée contre ceux qui seront passé à l’acte, quelque fussent les raisons qui les y ont mené (y compris une provocation des crapules d’en face).

                            C’est cornélien.

                            Sans parler que lorsque l’on passe à ce genre d’acte, la psyché veut qu’on se justifie, et que l’on entre dans un cercle vicieux qui entraîne vers « le côté obscure » comme dirait un jedi : on risque de devenir comme ceux que l’on combat.

                            Tall a raison. Et c’est ça LE PIRE.

                            Cordialement,
                            Morpheus


                          • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2013 18:26

                            Morpheus

                            il semblerait que l’idée d’une constitution écrite par le peuple est en vogue au front de gauche, si j’en crois cette photo
                            ceci dit, je viens de recevoir un article qui mérite l’attention...une critique sévère d’une partie du programme de Mélenchon.
                            ton avis m’intéresse.
                            c’est sur ce lien

                          • Morpheus Morpheus 6 mai 2013 15:50

                            @ Olivier Cabanel

                            Je préférerais te livrer un avis directement sur mon analyse du programme du FdG, plutôt qu’un avis sur un article. Mais pour cela, il faut encore que j’analyse le programme complet du FdG dans le détail (sans quoi ce ne serait pas sérieux). Pour le moment, je ne me suis intéressé qu’aux propositions qui traitent de la convocation d’une Assemblée Constituante.

                            Cordialement,
                            Morpheus


                          • ETIENNE 7 mai 2013 04:21

                            @ walid Haïdar

                            Je ne faisais pas de jugement de valeur ou d’idéologie. Je n’execre pas les idéaux de la révolution et je sais que Napoléon les a piétinés, avec notamment le rétablissement de l’esclavage. 
                            Je pense que ce type était un barbare sanguinaire et pillard et qu’on devrait le considérer comme tel, pas comme un héro nationnal. (fin du jugement de valeur)
                            Je disais simplement que la libéralisation de l’économie née de 1789 était souhaitée par la bourgeoisie et nécessaire à l’avènement du capitalisme. Cette bourgeoisie a appuyé les révolutionnaires en leur fournissant notamment des armes, ce qui lui a été profitable. Mon idée etait de rappeler que la misère est souvent instrumentalisée dans pareils cas.

                          • ETIENNE 7 mai 2013 04:30

                            Par ailleurs, je ne m’interdis pas de réfléchir sur des sujets dont se sont emparés ceux que vous appelez extremes droitards.


                          • ETIENNE 7 mai 2013 04:39

                            @ tali

                            Je n’ai pas l’intention de faire des leçons d’humanisme à qui que ce soit, surtout si on m’y enjoint de la sorte. J’apprécie l’analyse de Camus sur ce sujet. Peu de ceux qui lui ont reproché d’être mou et de ne pas s’engager auprès du parti communiste ont été dans la resistance comme lui.

                          • eric 4 mai 2013 12:07

                            On sortait des trente glorieuses http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/reco_0035-2764_1989_num_40_6_409180 le pays était endette,mais c’etait pour investir.
                            En très peu de temps Robespierre a quasiment réussi a revenir a une crise d’ancien régime avec une population a la croissance démographique enrayée.
                            Il existe des controverses sur le degré de responsabilité de Robespierre dans les génocides et répressions. C’est un peu comme aujourd’hui. Quand Blum puis Mollet lâchent une légion essentiellement composée d’ancien des SS et de la wehrmacht sur l’Indochine puis sur l’Algérie avec carte blanche et obligation de résultats, peuvent ils ignorer ce qu’ils font ?
                            Pour Robespierre, c’est plus clair, la loi de prairial qui supprime avocats et témoins dans les procès, montre bien une volonté politique de « supprimer les koulaks en tant que classe ».
                            Bon, beaucoup d’anachronismes...

                            En revanche, la catastrophe économique, elle est indiscutable. Et il est vrai que les méthode du « terroriste » comme il se nomme lui même, sont de façon amusante très semblables a celles préconisées par Melenchon et ses copains. Imprimer de l’argent, réquisitionner, diriger, taxer a mort, travail plus ou moins force, etc...Depuis deux siecles, il faut une guerre mondiale au minimum pour arriver a convaincre significativement plus de 10 % de la population d’oublier les résultats connus de ce genre de politique. Les horreures de la guerre quoi...

                            Après, d’un point de vue marxiste, il n’y a nulle crainte a avoir quand a une possible mise en œuvre de ce genre de truc. Les Robespierre, Lénine, Ho chi min, les gens assez fous furieux pour être prêt a massacrer tous le monde pour mettre en œuvre ce genre d’absurdités, appartiennent tous au bas de la caste dirigeante. L’ordre des avocats d’ancien régime, la « petite noblesse » pour Vladimir, les vieilles lignées de mandarin. Leurs rancœurs personnelles sont alimentées d’avoir toujours été proche des pouvoirs sans en avoir assez.
                            Avec le FdG, on est sociologiquement très en dessous. Ce sont les petits lettres de la classe moyenne fonctionnarisée par hérédité. Trop habitués au confort et a l’immobilisme par leurs parcours de vie pour être crédibles quand ils parlent de violence ou même de peuple.
                            Ils ne sont susceptibles de devenir méchant que si on touche a leurs privilèges.

                            Le sondage de l’Humanité montrait l’importance des fonctionnaires retraites dans les militants. Cette catégorie est absolument épargnée par la crise par rapport a toutes les autres. les voir serrer leurs petits poings humides en nous expliquant, cela va péter, retenez nous ou on fait un malheur« serait un peu comique n’était l’égoïsme de classe forcené dont ils font ainsi preuve.
                            L’absence de lucidité aussi.

                            Chaque fois qu’ils expliquent qu’une »autre politique« doit permettre de »sauver le service public en embauchant plus", il conduisent quelques électeurs de plus parmi les 25 % de chômeurs ou sous employés du prive a voter pour n’importe qui qui leur promette le contraire. Si la catastrophe de la gestion hollande contribue a faire baisser les intentions de vote socialistes, les rodomontades FdG elles contribuent a la montée des intentions de vote FN.



                            • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 13:20

                              eric

                              je ne sais pas ou vous l’avez eu, mais c’est de la bonne.
                              attention aux produits illicites.
                               smiley
                              le roi, et ceux qui le précédaient, depuis Henri IV ont passé leur temps a vider les caisses, 
                              et vous, tranquille , vous claironnez :
                              c’était pour investir.
                              il m’est arrivé de lire de grosse c...ies
                              mais vous venez de décrocher le pompon.
                              le ciel vous tienne en joie.
                               smiley

                            • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 13:33

                              Zobi

                              bon, c’est un peu éloigné du sujet, mais si on y pense à deux fois, pas tant que ça !
                              merci
                               smiley

                            • joletaxi 4 mai 2013 13:34

                              en tout cas, eric a bien identifié les « révolutionnaires » de clavier,rentiers ou retraités de préférence de la fonction publique, comme par hasard, le plus souvent propriétaires.

                              Tiens merluche aussi est propriétaire ? Pour une adepte du collectivisme et du partage, c’est pas vraiment un exemple ?
                              De toute façon, au même titre que le FN, ou du PC, cela fait partie de ce prurit révolutionnaire qui chatouille un peu au printemps.
                              Tiens ,Eva, votre égérie,dont vous nous aviez également vanté les qualités uniques ,qui allait nous sauver, elle s’est bien ramassée aux élections.
                              Avoir votre appui n’est pas un signe annonciateur de grandes victoires, Merluche a du soucis à se faire.
                              D’un autre côté comme vous vous trompez sur tous les sujets que vous abordez, ce n’est peut-être pas un drame.

                              j’avais donné à lire à mme Evita Walter ce petit extrait d’un article :
                               Les découvertes d’Eric Kandel sur le cerveau ( il a eu le prix Nobel pour cela et je conseille fortement son livre “A la recherche de la mémoire”) montre qu’un traumatisme ou un conditionnement provoque de profondes modifications anatomiques du cerveau, au niveau de la mémoire à long terme, par la création de nouvelles terminaisons actives entre les neurones. Il y a une création indélébile des informations liées à un traumatisme ou un conditionnement. Quand des informations sont inscrites dans notre mémoire à long terme, elles échappent à notre volonté.
                              On a donc une explication de la persistance des traumatismes mais aussi des conditionnements qui provoquent des croyances. Comme on ne peut pas supprimer physiquement ces terminaisons, on peut en conclure que pour corriger de telles informations, il faut créer de nouvelles terminaisons avec de nouvelles informations, s’opposant aux premières. Cela veut dire qu’une croyance ne pourra s’atténuer que s’il y a un conditionnement contraire au moins équivalent à celui qui avait créé la croyance initiale afin de créer de nouvelles terminaisons.
                              Avec ces deux groupes de terminaisons aux informations contraires contenues dans la mémoire à long terme, le doute commence à s’installer et si de nouvelles informations vont dans le bon sens, il y a basculement.
                              En résumé, si un conditionnement a créé des milliers d’informations dans la mémoire à long terme, il faut au moins créer autant d’informations contraires avant d’arriver à modifier le conditionnement.

                              je crains que dans votre cas, les interconnections soient fossilisées, c’est sans espoir.


                            • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 13:41

                              mon pauvre jo

                              si je vous comprend bien, il est interdit à ceux qui ont « quelque fortune » d’avoir des idées citoyennes ?
                              c’est faire peu de cas des nantis qui financent les idées citoyennes.
                              votre monde, c’est celui de « oui oui », de la littérature enfantine bétifiante.
                              c’est bien ce que j’avais compris dès le début en vous proposant de limiter vos activités à construire (tenter de construire) des châteaux de sable.
                              sacré jo
                               smiley

                            • Marx la menace Zobi 4 mai 2013 13:46

                              Bonjour Olivier. 

                              Répondre point par point à la tartine au dessus aurait été rentrer dans son jeu. Quant au pauvre jo, son com est lumineux, le conditionnement, les circuits cérébraux marqués de manière indélébile. Il parle de lui et de sa propre exposition au venin idéologique. Pauvre homme au fond. smiley

                            • Marx la menace Zobi 4 mai 2013 13:55

                              Jo croit en plus que vote de gauche = rond de cuir impotent. Rafraichissons lui les idées. http://www.businessinsider.com/obama-turns-his-back-on-silicon-valley-2012-11

                              Plus les années passent, plus la Silicon Valley devient puissante, et plus elle vote démocrate. Les patrons de Google, Apple, Oracle et leurs employés sont des retraités improductifs de la fonction publique et patati et patata, bla bla
                              En 2007, Sarkozy n’aurait pas été élu sans le vote des plus de 60 ans. Qu’on aille pas me raconter que la France laborieuse vote UMP.

                            • Le péripate Le péripate 4 mai 2013 14:07

                              A l’exception notable de Staline, tous les révolutionnaires russes étaient originaires de la bourgeoisie.


                            • joletaxi 4 mai 2013 14:09

                              arf, je vous invite à relire le lien sur le conditionnement plus haut, vous êtes en plein dedans.
                              Comparer les démocrates Us aux socialistes, c’est d’un comique avéré, vous devriez vous produire dans les maisons de retraite.
                              Par contre, la gestion démocrate de la Californie, qui n’a rien à voir avec le socialisme, mais qui est « infectée » par les délires de la secte verte, ont conduit cet état qui était ,sous les républicains, la 5° puissance économique mondiale, à la faillite.

                              Je note qu’ici, les plus fidèles soutiens de Merluche, sont des retraités, rentiers, et propriétaires,qui vont descendre dans la rue en déambulateurs, pour « renverser la table »

                              c’est d’un pathétique


                            • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 14:10

                              péripate

                              et alors ? 
                              ça prouve quoi ?
                               smiley
                              prenons par exemple Charlie Chaplin...pas sur qu’il était très pauvre...
                              et pourtant...
                              faudrait peut etre arrêter les caricatures, les idées toutes faites

                            • joletaxi 4 mai 2013 14:13

                              le peripathe

                              j’aimais bien le logo de tatcher,

                              Elle manque cruellement, que n’aurait elle fait à la place de vanRompuy ?


                            • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 14:19

                              mon pauvre jo

                              des retraités ?
                              vous devriez changer de lunettes
                              achetez en vite une paire pour voir ce qui va se passer dimanche
                               smiley

                            • Le péripate Le péripate 4 mai 2013 14:43

                              Moi aussi j’aimais bien. Mais j’ai voulu ménager la fragile psychologie de nos amis, si bien dressés. Comme le chien de Pavlov, ils répondaient trop bien à ce terrible stimulus.


                            • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 15:39

                              tatcher ?

                              s’il est évident qu’on a voulu injustement mettre l’usage de la guillotine sur le dos de ce pauvre Robespierre, par contre pour tatcher, elle est bien responsable de la mort des mineurs qu’elle a laissé mourir dans les geôles anglaises.
                              çà me sera difficile de la regretter.
                              et plus facile de l’oublier.
                               smiley


                            • eric 4 mai 2013 15:54

                              Ici Cabanel, vous n’avez aucune excuse, car même si pour le reste vous vous êtes laisse bourrer le crane par de pseudo historiens idéologisés, vous avez quand même, j’imagine, des yeux pour voir non ?
                              Les fantastiques développement du 18 eme royal, vous les avez tous les jours sous les yeux, depuis les monuments, les réalisation d’ingienerie (canal du midi, début de la construction de cherbourg, 2 prodige de technologie, routes ponts, hôpitaux publics ( tient rien qu’ a Paris, la salpetriere, les invalides,etc...) l’habitat rural avec les fermes cossues construite partout en France, la production culturelle...etc.La prodigieuse promotion des minorités visibles ( a partir de Louis 15 les noirs deviennent officiers dans l’armée française 200 ans avant les EUA, l’immense effort d’éducation ( sous la révolution et l’empire, l’essentiel des conscrits savent lire et écrire), les bourses, ( pas toujours distribuées a bon escient il est vrai puisque Robespierre était Boursier du Roi dans ce qui est maintenant le Lycée Louis le Grand).
                              Les extraordinaires reformes fiscales qui inspireront tous le 19eme siècle.
                              Tient, si vous ne connaissez pas, allez visiter l’école de bergerie de rambouillet. Locaux magnifiques recherche et développement durable. Importation des premiers mérinos, Souci de transmettre les résultats. Un CNRS mais qui fonctionnerait et se soucierait des usagers en quelque sorte...Pour les Bergers... ! Que prévoit Melenchon pour les moutons ? On se le demande. ( a France reste un leader sur le marche mondial de la laine...)

                              On ne s’étonne guère que quelques spéculateurs un peu véreux genre Philippe égalité aient été les grands argentiers de la Montagne et des proches des Robespierre, Danton, Camille Desmoulins, etc...Sous couvert de franc maçonnerie, c’est bien leur accès privilégie aux fonds publics que défendaient ses soi disant grand commis de l’État.

                              Je ne sais pas moi. Vous êtes architecte. La révolution a durée 10 ans, l’empire a peine plus, il y avait la guerre dans les deux cas. Vous ne pouvez pas avoir manque de remarquer que la première, sur le plan architectural, ce sont des destructions et du vandalisme. Qu’est ce qu’il en reste a part des devises malhabilement gravées sur des monuments historiques ou elles n’ont rien a faire ?


                            • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 15:59

                              eric

                              j’ai déjà lu des commentaires hors de toute réalité, mais là, vous décrochez le pompon, car traiter Guillemin de « pseudo historien idéologisé », dépasse tout entendement.
                              buvez un peu d’eau froide...le ridicule ne tue pas...mais je suis tout de même inquiét pour votre santé.
                               smiley

                            • eric 4 mai 2013 17:35

                              Je ne vous parle pas de Guillemin, mais de vos idées toutes faites sur les rois dépensiers au 18 eme siècle et sur les beautés de la terreur, notamment sur le plan des « solutions économiques » remises a l’ordre du jour par les groupuscules melenchoniens. Mais je comprends que vous préfériez vous en tirer ainsi....


                            • Le péripate Le péripate 4 mai 2013 18:14

                              Là Cabanichou vous dérivez grave dans la connerie la plus crasse. Bobby Sands était, au mieux, un soldat de l’armée nord irlandaise, plutôt un terroriste, mais en tout cas pas un mineur. Et ce fanatique espérait faire chanter une nation entière. C’est l’honneur d’une femme d’état de ne pas avoir cédé à un odieux chantage. Il est mort de sa connerie. Point.


                            • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 18:33

                              effectivement, j’ai parlé des mineurs...j’aurais du parler de Bobby Sands...

                              il est tout de même mort d’une grève de la faim en prison
                              tatcher n’a pas voulu intervenir...
                              mais il n’est pas le seul à être mort
                              ils sont dix à avoir subi cet acte immonde
                              la situation qu’on leur imposait en prison mérite d’être rappelée :

                              "Le 14 septembre, le prisonnier républicain irlandais Kieran Nugent refusa de porter l’uniforme de la prison, il fut immédiatement envoyé dans une cellule nu, muni seulement d’une couverture. Plus tard, d’autres le rejoignirent ‘sous les couvertures’. La ‘révolte des couvertures’ était née. Les hommes aux couvertures étaient confinés à l’intérieur de leurs cellules, sans aucun vêtement, livre ou meuble, n’ayant qu’un matelas qu’on leur retirait pendant la journée. Les prisonniers devaient en outre subir les passages à tabac et les harcèlements des gardiens de prison. Les pots de chambre utilisés par les prisonniers étaient sans arrêt renversés à coups de pieds par les gardiens et les prisonniers se faisaient battre quand ils tentaient de sortir de leurs cellules pour les vider. Les prisonniers furent donc assez vite forcés de tapisser les murs de leurs cellules de l’excédent d’excréments, afin de rester les pieds au sec. La « grève de l’hygiène » démarrait. Il faut ici remarquer que les prisonniers loyalistes n’ont pas à chercher à s’opposer à leur criminalisation.

                              Après quatre années de vie dans ces conditions de plus en plus intolérables, créées par la révolte des couvertures et la grève de l’hygiène, les prisonniers déclenchèrent une grève de la faim en automne 1980. Ils voulaient forcer l’Etat britannique à leur concéder à nouveau le statut de catégorie spéciale, les « cinq requêtes » :

                              la suite sur ce lien

                              quand à ce que tatcher a fait subir aux mineurs, ce n’est guère mieux

                              je vous propose ce lien pour une analyse intéressante de ce qui s’est passé



                            • Le péripate Le péripate 4 mai 2013 18:37

                              Fais subir aux mineurs.....


                              Pendant ce temps votre Mitterand fermait toutes les mines en France. Rien à dire ?

                              Aujourd’hui il reste dans toute l’Europe 2 ou 3 mines de charbon en activité, en Pologne. Rien à dire ?

                              Selon vous, le charbon c’est bien de le sortir de terre, mais c’est mal de le brûler. Alors on en fait quoi ? Rien à dire ?

                              Charlot.

                            • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 18:42

                              eric

                              vous êtes resté dans le « monde de candy » ?
                              vous pensez que c’est une fable « les rois dépensiers » ?
                              là encore, c’est Guillemin qui pourrait vous ouvrir les yeux, et il n’est pas le seul
                              ça durait au moins depuis François 1er... et ça a continué avec les suivants...
                              s’il vous reste un doute, voici ce qu’en disent des experts :
                              « Louis XII laissa à son successeur un déficit de 1,4 millions de livres. Les dépenses pour la première campagne (1,8 million) puis celle de Marignan (environ 7,5 millions) ne feront qu’aggraver la situation . François 1er était, de plus, dépensier.
                              De même, les dépenses occasionnées par différents arrangements diplomatiques coûtèrent fort cher (paix de Fribourg, pensions à des cantons suisses, dot de Marie Tudor, diverses pensions, élection impériale,…). »...« ’l’endettement royal crût de façon vertigineuse : 1 million de livres en 1522 (15% de ses revenus) : il était dans l’embarras pour régler une telle dette.
                              Nouveauté : les rentes sur l’Hôtel de Ville de Paris : le système consistait en un emprunt auprès des Parisiens, garanti par les revenus municipaux (impôts locaux).

                              Malgré tout cela, les dépenses de 1523 s’élevaient à environ 8,6 millions de livres alors que les recettes ne dépassèrent pas 7,8 millions de livre »
                              le détail sur ce lien

                              la suite dans un article récent, preuves à l’appui...


                            • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 19:30

                              le péripate

                              merci pour le compliment...j’adore personnellement charlie Chaplin, Charlot pour les intimes...
                              pour le reste, tout le monde sait que Mitterrand n’a pas été toujours parfait...c’est même une litote...de là à le comparer avec tatcher, ça me parait un peu démesuré.
                               smiley

                            • Le péripate Le péripate 4 mai 2013 19:33

                              Un con pliment... je n’ai jamais dit ça, je ne me permettrais pas.


                              Et sur le fait que dans l’Europe entière il n’y ai plus de mines ? Rien ?

                              Et sur le fait que sortir le charbon, c’est bon, mais le brûler c’est mal ? Rien ?

                              En effet, chariot, c’est encore gentil.

                            • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 19:37

                              péri patte

                              bof...le charbon ?
                              c’est comme le pétrole...énergie fossile...polluante...
                              y a tellement mieux à faire, et bien moins dangereux.
                               smiley

                            • Le péripate Le péripate 4 mai 2013 19:41

                              Oui.... et alors donc ?


                              Votre capacité au déni est vraiment formidable. Même le nez dans le caca, vous dîtes encore que ça sent bon.

                            • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 20:01

                              perilpatte

                              déni ?
                              vous plaisantez !!!
                              qui peut oser encore aujourd’hui défendre l’utilisation des énergies fossiles ?
                              nucléaire, charbon, pétrole...il est temps de tourner la page.
                              ouvrez les yeux, le monde à changé.
                               smiley

                            • Le péripate Le péripate 4 mai 2013 20:11

                              Donc vous affirmez en même temps qu’il est bon de sortir le charbon mais mauvais de le brûler.


                              Ca fait pas tilt là dans la cervelle ? Il n’y a pas de problème ? Dissonance cognitive, ça vous dit quelque chose ?

                            • joletaxi 4 mai 2013 20:19

                              Mais oui, ouvrons les yeux, regardons les grandes avancées de la transition énergétique allemande, ces pauvres allemands qui malheureusement n’ont pas pu profiter des « découvertes » de notre expert en crottes de biques.
                              Vous êtes vraiment une enclume.

                              Concernant les grévistes de la faim irlandais,je rappelle qu’il s’agissait de braves gens, juste un peu énervés ;qui tuaient des soldats, des policiers, mais après tout, c’est leur métier non ?
                              Tiens nous avons un président de gauche, normal,humaniste,qui a décidé qu’il ne transigerait plus avec les méchants barbus qui capturent du petit blanc( avant ils capturaient du petit noir, qu’ils revendaient, souvent à du petit blanc,comme quoi, ils ont des traditions ces braves gens).
                              Je n’évoque même pas les conditions du club med islamiste, mais cela ne vous choque pas de savoir que notre président laisse sans doute mourir des petits blancs, qui ,n’en doutons pas, oeuvraient à notre prospérité, et donc à vous servir votre petite rente mensuelle ?

                              Vous voyez, l’histoire, cela peut toujours s’interpréter,ici c’est d’ailleurs une grande spécialité.


                            • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 22:01

                              jolemarteauquicomprendrien

                              sauf que pendant la dernière guerre, les terroristes sont devenus plus tard des résistants.
                              comprendre, c’est aussi désobéir.
                               smiley

                            • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 22:05

                              péripate

                              je me demande si vous avez encore toutes vos facultés ?
                              faut laisser les énergies fossiles où elles sont.
                              l’énergie, on sait la fabriquer sans toucher au nucléaire, au charbon, au pétrole
                               smiley

                            • Walid Haïdar 5 mai 2013 02:10

                              Olivier, ce qu’il vous dit c’est que vous êtes totalement incohérent quand vous vous indigniez qu’on ait fermer les mines de charbon alors que vous dites qu’il faut sortir des énergies carbonnées.

                              Si c’est vraiment votre position, il a raison, c’est incohérent. Mais Le Péripate n’arrive peut-être pas à imaginer qu’on aurait pu faire autrement que ce qu’ont fait Thatcher ou Mitterand, et que c’est la méthode et la stratégie globale dans laquelle cela s’inscrivait, qui est problématique plus que le fait en soit de fermer les mines, enfin du point de vue écologiste.

                              Quant à eric, vous n’avez pas répondu sur le fond à sa propagande royaliste. Il ne suffit pas d’envoyer les gens construire des châteaux de sable.


                            • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2013 10:50

                              mais sortir des énergies carbonnées, c’est aller vers les énergies propres et renouvelables...

                              alors que rester au pétrole, au charbon, au nucléaire, c’est exactement le contraire.

                            • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2013 11:01

                              eric

                              mais je ne suis pas en cause.
                              si vous avez bien lu, il s’agit de reprendre la parole d’Henri Guillemin, l’historien...
                              je n’en suis que le scribe, et l’admirateur.
                              maintenant vous pouvez critiquer Guillemin, mais faudra apporter, comme lui, toutes les preuves...sinon, c’est bien trop facile, et c’est la porte ouverte au n’importe quoi.
                               smiley

                            • simir simir 6 mai 2013 10:07

                              @ Olivier

                              Le pauvre Jo il n’a jamais du sortir de chez lui. Pensez donc, Mélanchon propriétaire !!! Mes beaux parents, ouvriers Skoda, dans la tchécoslovaquie « communiste » étaient aussi propriétaires de leur maison....
                              Il n’a pas du lire beaucoup aussi Castro était fils de riches propriétaires terriens.
                              Ah ces affreux collectivistes c’est plus ce que c’était...

                            • citoyenrené citoyenrené 4 mai 2013 12:40

                              bravo pour cet article,

                              la formidable  conférence d’Henry Guillemin sur laquelle vous vous appuyez peut-être est accessible par le site du CERN
                              http://cds.cern.ch/record/902811

                              comme disait l’autre, je ne me rappelle plus qui : « Robespierre est disqualifié pour la politique, il croit tout ce qu’il dit »

                              bravo pour cet article


                              • citoyenrené citoyenrené 4 mai 2013 12:58

                                cette conférence était bien évidemment présente en lien dans l’article, je n’avais pas vérifié, à savoir qu’il en a donné sur Danton, Marie Antoinette, et d’autres apports sur Maxou (accessibles sur le profil des liens précédents) , sur Jean-Jacques Rousseau


                              • citoyenrené citoyenrené 4 mai 2013 13:04

                                votre lien bing renvoie vers youtube, où sont listées pas mal de Guillemin’s work...bigre, 13h et je suis déjà fatigué


                              • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 13:23

                                citoyen rené

                                j’ai donné le lien pour la conférence sur le site de l’INA
                                mais il y en a d’autres
                                en voici un nouveau
                                une heure et 5 minutes de pur bonheur !
                                et merci d’avoir apprécié l’article.
                                 smiley

                              • babeuf babeuf 4 mai 2013 12:49

                                salut olivier

                                oui cette révolution française a toujours un gout d inachevé , elle fut bourgeoise , mais également démocratique , mais elle reste inachevé comme le dit st just « celui qui fait une révolution a moitié prépare son tombeau » , nous avons besoin de nous investir , cela passe par de nouveaux pouvoir , plus proche des citoyens pour mieux contrôler un système qui ne répond plus aux besoins humains, et environnemental , le citoyen , doit être le garant de sa propre sécurité


                                • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 13:27

                                  bonjour babeuf

                                  oui, bien sur, 
                                  ce que j’ai retenu de la conférence de Guillemin, c’est que la révolution, la vraie...ce n’est pas en date du 14 juillet 1789...qui n’était dans le fond qu’une parodie... mais celle qui a eu lieu trois ans après, 
                                  le 10 aout 1792.
                                  je suggère à JL Mélenchon de mettre ça dans son programme.
                                  ça aurait de la gueule !
                                   smiley
                                  et merci de ton commentaire.

                                • soi même 4 mai 2013 12:56

                                  L’histoire est une fable convenue, et c’est d’autan plus vrai des historiens qui s’arrange avec les faits historiques.
                                  Car si Robespierre à un rôle positif au début de la révolution, il est néanmoins bien co-responsable de la Terreur.

                                  « PRAIRIAL AN II LOI DU 22 (1794)

                                  La loi du 22 prairial an II (10 juin 1794) est restée célèbre dans l’histoire de la Révolution française pour avoir porté la Terreur à son apogée. Deux jours après la fête de l’Être suprême qui a consacré la domination de Robespierre et laissé croire qu’il allait fermer « l’abîme de la Révolution », Couthon fait voter par la Convention une loi qui renforce le système terroriste. Déjà un décret du 19 floréal (8 mai) a supprimé les tribunaux d’exception dans les départements et le Tribunal révolutionnaire demeure seul chargé des crimes politiques. Mais, déclare Couthon, « le délai pour punir les ennemis de la patrie ne doit être que le temps de les reconnaître, il s’agit moins de les punir que de les anéantir ». Il est décidé que « le Tribunal révolutionnaire est institué pour punir les ennemis du peuple ». La définition desdits ennemis est large : « Ce sont ceux qui cherchent à anéantir la liberté soit par la force, soit par la ruse. » La peine prévue ? La mort. Toutes les garanties habituelles de la justice sont supprimées : « S’il existe des preuves soit matérielles soit morales, il ne sera pas entendu de témoins. La loi donne pour défenseurs aux patriotes calomniés des jurés patriotes, elle n’en accorde point aux conspirateurs. »

                                  Quelles raisons ont incité Robespierre à couvrir de son autorité une loi accueillie avec tant de réticences par la Convention ? L’attentat d’Admirat (ou Admiral) contre Collot d’Herbois, suivi d’un projet d’assassinat de Robespierre par Cécile Renault, serait à l’origine de la loi de Prairial. La « Grande Terreur » suivit. Elle contribua à discréditer le gouvernement révolutionnaire dans l’opinion, la prolongation de la Terreur ne se justifiant plus après la victoire de Fleurus, le 26 juin ; elle aggrava la rivalité entre le Comité de salut public et le Comité de sûreté générale ; elle inquiéta la Convention qui crut y voir un moyen pour Robespierre d’accéder à la dictature.

                                  Jean TULARD »


                                  Il faut bien voir ce à conduit cette révolution, si y a eu au démarrage une grande idée qui est contenue dans l’acte de la Déclaration des Droit de l’Homme et du Citoyen, il ne faut pas oublié que tous ces beau principe on finie dans la Terreur.

                                  Et de se fait, quel crédit peut ton encore attaché à la Liberté, Égalité, Fraternité si ces beaux principe ont baigné dans un bain de sang ?

                                  Et l’histoire nous l’apprend,ces idéaux ne sont toujours pas compris,

                                  Si vous voulez en avoir un échos que cela n’a pas encore été compris combien de personne connaisse les lettres sur l’Éducation Esthétique de l’homme de Schiller qui est le pure fruit de la pensé la plus haut .


                                  « Les lettres ont été adressées et dédiées au duc Chrétien-Frédéric de Holstein-Augustenbourg, et parurent pour la première fois dans Les Heures de 1795. Réimprimées en 1801. Dans les Heures, la première lettre était précédée de cette épigraphe française : "Si c’est la raison qui fait l’homme, c’est le sentiment qui le conduit". J.J. Rousseau.

                                  Une thèse générale : la beauté est le reflet, en ce monde sensible, de la liberté. (On peut y entendre aussi un écho platonicien). D’emblée, l’éducation esthétique est pensée dans une perpective politique globale. Schiller part de la Révolution française, qui a été selon lui un échec. Parce que l’humanité est divisée entre raison et instinct et que ces deux dimensions de l’homme total s’affrontent, la liberté ne peut s’épanouir. Le plaisir esthétique seul peut réconcilier l’esprit et les sens, et donner naissance à une société harmonieuse, équilibrée, juste, accomplie. Les artistes sont les meilleurs artisans du progrès politique, comme du progrès tout court. Schiller devient l’ami et l’allié de Goethe pour œuvrer au service de l’art et de la culture : il s’agit de purifier le goût, et de faire du théatre le "temple de la beauté".

                                  Une précision essentielle : l’éducation esthétique n’est pas ici un « complément » éducatif, qui viendrait après les autres : il s’agit bien de dire - c’est le sens fort du titre - que seuls l’éducation esthétique, l’art, éduquent pleinement, totalement, que seuls ils sont capables d’accomplir le destin complet de l’homme, de le réaliser totalement dans toute sa richesse et sa nature ou essence. »

                                  Schiller démontre par son exposé que l’agitation politique est une impasse cruelle, et fait le lit de la violence et ne règle en rien l’amélioration de notre avenir.







                                  • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 13:30

                                    soi même

                                    une fois de plus tu gobes à l’hameçon !
                                    tu devrais lire plus attentivement l’article pour te rendre compte de ton erreur.
                                    Robespierre à été le bouc émissaire : on a voulu faire de lui un « sanguinaire »
                                    mais si tu avais écouté la conférence de guillemin, jamais...au grand jamais, tu n’aurais rédigé ce commentaire mensonger.
                                    désolé
                                     smiley

                                  • joletaxi 4 mai 2013 14:16

                                    pour une fois que soi même nous gratifie d’un commentaire sensé,et compréhensible.

                                    Ah oui, j’oubliais, le mage cataclysmique a toujours raison,et jamais ,jamais jamais il ne se trompe, aussi inébranlable qu’une enclume.


                                  • soi même 4 mai 2013 14:57

                                    « Schiller part de la Révolution française, qui a été selon lui un échec. Parce que l’humanité est divisée entre raison et instinct et que ces deux dimensions de l’homme total s’affrontent, la liberté ne peut s’épanouir. »

                                    Non je gobes pas l’hameçon, car si Robespierre à un rôle positif au début de la révolution, il est néanmoins bien co-responsable de la Terreur.

                                     et surtout cette tentative de légitimé la démarche de Mélenchon, qui est le pur produit de ce système démagogique.

                                     Expliquez moi pourquoi la terreur cesse le jour où Robespierre est guillotiné ?
                                    Je pense si vous en voyez pas la contradiction, c’est que vous avez une explication crédible !

                                    Car il ne faut pas se leurré cette révolution, n’a jamais été celle du peuple, elle est avant bourgeoise qui voulait accéder aux mêmes privilèges que la monarchie et la noblesse.

                                    En réalité cette terreur à été le lieux d’affrontement entre les aspiration de la Bourgeoisie à régné et la Francs Maçonnerie « 

                                    LES NEUF SŒURS » qui d’où sont issue un grand nombre de révolutionaire.
                                    Puis vers la fin,vinrent s’y joindre des hommes qui furent au premier rang parmi les acteurs du grand drame révolutionnaire : Sieyès, Bailly, Petion ,Rabaut-Saint-Étienne, Brissot, Cérutti, Fourcroy, Camille Desmoulins e tDanton. Leclergé lui même avait fourni aux Neuf Sœurs un notable contingent Deux ecclésiastiques firent partie du premier noyau des fondateurs.

                                    http://bibnum.sceaux.fr/sites/bibnum.sceaux.fr/files/sites/default/files/fo nds/Voltaire/920716201_VOL_0393718.pdf

                                    Robespierre Maximilien de
                                    (1758 - 1794) Avocat en 1781, Robespierre se fait remarquer pour ses idées avancées, il est ainsi nommé député de l’Artois aux états généraux. Il fréquente le club des Jacobins et est l’un des seuls opposant à la guerre en 1792. Conventionnel, il provoqua, à la tête des Montagnards, la chute des Girondins. Entré au Comité de salut public, dont il devint le principal inspirateur, il instaura la Terreur et se débarrassa en mars et avril 1794 des disciples d’ Hébert et des Indulgents de Danton. Déiste à la manière de Rousseau, il instaura le culte de l’-être suprême, on le surnommait « L’Incorruptible ». Le 27 juillet 1794 (9 thermidor an II), il fut renversé par une coalition de Montagnards et de modérés de la Plaine, et guillotiné. Son frère Augustin est aussi conventionnel, il est représentant à l’armée d’Italie.

                                  • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 15:36

                                    soi même

                                    a part répéter ce que je t’ai écris...je n’ai pas d’autre réponse.
                                    il fallait trouver un responsable du bain de sang
                                    Robespierre dérangeait, et on lui a fait manifestement endosser le tout.
                                    c’est visible comme le nez au milieu de la figure.
                                     smiley

                                  • soi même 4 mai 2013 16:04

                                    Je crois qu’il faut avoir une approche plus nuancé de Robespierre, il y a aussi un défaut, c’est qu’il c’est prit pour l’unique incarnation de la révolution, c’est comme toute révolution il y a le combat entre idéaliste et pragmatique, et ce qui est à l’origine du motif de la révolution est toujours dévoyer par ceux qui l’incarne à en faire un pouvoir personnelle.
                                     Vous avez la même problématique en Bonaparte premier consul et l’Empereur qui réhabilitée les principe de l’ancien régime.

                                    Si vous voulez faire une idée comment cela à été perçus, vous pouvez en trouver la trace dans les romantiques Allemand qui on salue avec enthousiasme la Révolution pour la désapprouver par la suite. Il y un autre texte la controverse avec Garra , un texte de Claude Louis de Saint Martin, qui apporte un éclairage saisissant de la dérive totalitaire de la Révolution Française.


                                  • soi même 4 mai 2013 16:06

                                    @ joe ton compliment garde le pour toi, car venant de ta part ce n’est surtout pas une fleur que tu n’envoies.


                                  • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 18:23

                                    soi même 

                                    pas sur que citer bonaparte soit la meilleure idée.
                                    le même Guillemin raconte avec précision (preuves à l’appui) pas mal de choses sur ce pauvre napoléon.
                                    ce dernier était champion en com, et a inventé des victoires qui étaient des défaites...
                                    il avait une haine profonde des français,
                                    il était inculte...
                                    je me suis appuyé sur la conférence de Guillemin sur le sujet pour en faire un article déjà ancien
                                    voir en fin d’article (napoléon le menteur)
                                     smiley

                                  • soi même 4 mai 2013 20:38

                                    Bien sur Olivier reprend le chemin de l’omniscience, à sacré Olivier que connais tu de la maya ?


                                  • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 21:59

                                    soi même

                                    plus que tu crois
                                     smiley

                                  • soi même 5 mai 2013 01:50

                                    Et bien j’attends un article sur le sujet.


                                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 4 mai 2013 13:30

                                    Robespierre est connu pour l’ invention de la bouteille  thermidor .


                                    Depuis , les ouvriers peuvent boire du café chaud même quelques 
                                    heures plus tard .

                                    Révolutionnaire .

                                    • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 13:31

                                      capitaine, mon capitaine

                                      toujours en forme, à ce que je vois.
                                       smiley
                                      et merci d’être là...ça met un peu de légèreté dans ce monde de brutes.

                                    • mortelune mortelune 4 mai 2013 13:47

                                      Excellent article Olivier et dommage que certains ne prendront pas la peine de voir la vidéo de Guillemin. Ils ne le feront pas, uniquement par peur de découvrir que ce qu’ils ont appris à l’école et répété à leurs enfants était faut. La plupart des gens détestent s’être trompés et font le choix de fuir la vérité au profit du mensonge. Il faut dire que suite à la décapitation de Robespierre le mot a été donné par ses bourreaux de le faire passer devant l’histoire pour un homme détestable. La chose a été bien faite via les livres d’histoire et cela continue encore via les médias.

                                      C’est imparable ! Si Melenchon ou quelqu’un d’autre veut aider le peuple il faudra qu’il commence par réhabiliter Robespierre sinon c’est peine perdue. Hors la réhabilitation de Robespierre sera très très difficile tant la mémoire collective est tenace. 
                                      Peu de gens s’intéressent à Voltaire et à Rousseau et davantage ignorent qu’ils étaient des ennemis dans le vrai sens du terme. 
                                      Le peuple n’est pas prêt et je crains qu’il ne le soit jamais.

                                      • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 14:14

                                        mortelune

                                        le peuple est toujours prêt quand il n’en peut plus...
                                        ceci dit, les historiens, Michelet en tête , et tant d’autres portent une grosse part de responsabilité de tout ça...
                                        mon vieil ami africain me disait l’autre jour : « si les lions pouvaient écrire l’histoire, elle ne serait pas toujours à la gloire des chasseurs »
                                         smiley

                                      • soi même 4 mai 2013 15:19

                                        le@ mortelume, j’ai vue les vidéos de Guillemin. sur Jeanne d’Arc, il ma convaincus que c’est bien un des pires historiens qui entre des faits et des incertitudes, il prend le prestesse insufflé son idéologie, il est bien un élève de ceux que les communistes ont fait comme école, de l’histoire matérialiste. C’est un embrouilleur de preniére comme un bon nombre d’historien qui sont incapable de relevé les faits saillant de l’histoire de l’humanité.

                                         En réalité ne nous trompons pas de sujet, Robepierre est juste de prétexte pour encensé une outre politique, qui s’ appel Mélenchon.

                                        En réalité c’est article à ce postulat les actions de Robespierre sont salutaires donc en identifiant la France à notre époque comme vivant les même tribulation poste révolutionnaire, donc Mélenchon est légitime dans son action.
                                         Sauf que Mélenchon n’est pas Robespierre, c’est une grande gueule à la Danton.

                                         


                                      • alinea Alinea 4 mai 2013 22:49

                                        Mortelune : le peuple se fout de robespierrelegentil et dantonleméchant, se fout de voltaireleméchant et rousseaulegentil ! Le peuple veut non seulement bouffer se loger et avoir chaud, ce qui est quand même le minimum, mais il veut pouvoir se payer unécranplat, unebm, unipadipod.des voyagesenavion et tout
                                        C’est cela qu’il faut changer


                                      • gaijin gaijin 4 mai 2013 13:50

                                        sympa
                                        je ne connaissais pas les détails de cette période
                                        mais rien de surprenant l’histoire que l’on nous enseigne est une fumisterie complète .....


                                        • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 14:11

                                          gaijin

                                          chaque fois que je me penche sur l’histoire, celle que l’on veut nous faire avaler, je vais de surprises en surprises
                                           smiley

                                        • babeuf babeuf 4 mai 2013 14:17

                                          par soi même @voyons , jean tulard , est pas l orateur de la révolution française
                                          soit éclectique , tulard est le biographe de napoléon 1 


                                          • soi même 5 mai 2013 01:55

                                            Cela n’empêche pas ce qui dit sur « PRAIRIAL AN II LOI DU 22 (1794) » me parait être de bon sens.


                                          • Coalis 4 mai 2013 14:23

                                            Faire l’éloge de Guillemin, c’est justice.

                                            Mais comparer Mélenchon à Robespierre, c’est une escroquerie. Tout les oppose.


                                            • olivier cabanel olivier cabanel 4 mai 2013 14:29

                                              Coalis

                                              comme vous y allez !
                                              une escroquerie...
                                              dommage que Mr Guillemin ne soit plus de ce monde, il vous aurait opposé le contraire.
                                              bref, 
                                              si vous avez écouté attentivement la conférence de Guillemin, et assisté à la prestation de Mélenchon, (sur médiapart récemment), vous n’auriez plus le moindre doute.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès