• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Energie : peut-on débattre sereinement des gaz de schistes ?

Energie : peut-on débattre sereinement des gaz de schistes ?

Le débat impossible
 
Est-il possible de voir clair sur la question ? D’un côté, les arguments des opposants pèsent lourd. Le documentaire Gasland est édifiant et inquiétant, pointant les risques de leur exploitation, que ce soit sur l’environnement immédiat ou les réserves d’eau potable. En outre, comme le souligne Jean Quatremer sur son blog, les lobbys sont attirés par les sommes considérables qui sont en jeu et il est probable que cela joue grandement sur leur opinion, de même que sur l’opinion de l’hebdomadaire des élites mondialisées, The Economist, qui y avait consacré un dossier sans nuance.
 
Si l’hebdomadaire balaie trop rapidement les craintes environnementales, en revanche, il soulignait justement l’énorme impact économique de l’exploitation des gaz de schistes, qui fournissent 7% de l’énergie des Etats-Unis et contribuent fortement à la croissance du pays. Mais comment faire confiance à ceux qui refusent d’admettre les problèmes environnementaux ? En même temps, certains opposants n’exagèrent-ils pas quand ils refusent par principe toute exploration ou test. Il est quand même difficile de croire que l’on ne pourra pas les exploiter un jour de manière plus propre.
 
Non à l’exploitation, oui à l’exploration ?
 
En ce sens, les déclarations d’Arnaud Montebourg semblent empreintes de bon sens. Pourquoi refuser de savoir ce qui est existe dans notre sous-sol, sachant que les estimations ne semblent pas encore très solides ? En outre, le ministre a raison de souligner que l’exploitation des gaz de schistes doit être faite avec des entreprises nationales. Il est aussi dommage que nos industriels dépensent autant à l’étranger sur le sujet et pas en France. Et il ne faut pas oublier que le gaz émet deux fois moins de CO2 que le charbon, qui a le vent en poupe du fait de l’effondrement du prix du carbone.
 
Aujourd’hui, je crois qu’il faudrait explorer pour savoir ce sur quoi nous sommes assis. Il faut également s’assurer que l’exploitation éventuelle se fasse principalement par des entreprises françaises et que l’Etat ait un juste retour. Enfin, il faut développer des techniques d’exploitation plus propres. Plus globalement, je crois qu’il convient d’associer les écologistes non obtus à la démarche pour s’assurer que les intérêts financiers en jeu ne font pas oublier le principe de précaution ou le respect de notre environnement, tout en assurant une plus grande transparence globale pour les citoyens.
 
Oui, les gaz de schistes représentent un enjeu économique qu’on ne peut pas balayer d’un revers de main, surtout dans un pays sans hydrocarbure. Mais, non, on ne peut pas laisser au seul marché leur exploitation sans prendre des risques. Dommage que le débat soit trop souvent entre deux extrêmes hystériques et que nos gouvernements aient trop cédé aux écologistes dogmatiques.

Moyenne des avis sur cet article :  2.22/5   (69 votes)




Réagissez à l'article

114 réactions à cet article    


  • joletaxi 8 août 2013 15:27

    un cas de pollution avérée et prouvée de nappe phréatique due au fracking aux USA, juste un ?


  • Plus robert que Redford 8 août 2013 15:35

    Chuis d’accord !
    On ne peut pas !
    Comment lancer une recherche sur des « nouveaux » carburants fossiles alors qu’on nous assomme à longueur de temps, façon culpabilisatrice, sur la nécessité de trouver une alternative à l’utilisation des hydrogéno-carbonés pour cause d’augmentation du CO2 réchauffeur de planète, qui soit exclusive de la solution boum-boum-nucléaire, et en plus, renouvelable ?!!
    Redirigeons ces sommes (kolossales !) vers la recherche sur le solaire sous toute ses formes (Rayonnement direct, hydraulique, éolien ou autre, que sais-je ?) puisqe c’est la seule source extérieure à la planète et inépuisable à l’échelle humaine...
    De plus, lisez l’article du Monde Diplo de ce mois ci, ou le reportage de National Geographic Magazine de Juin dernier pour avoir une idée des dégâts immédiats « annexes » povoqués par l’exploitation des gaz de chistes, en attendant ceux, plus directs qui se manifesteront après la malfermeture des puits, à l’instar de ce que nous a montré les dérives Tchernobiliques ou Fukushimesques...



  • fcpgismo fcpgismo 8 août 2013 14:55

    La démence capitaliste c’est tellement insinué dans les consciences qu ils sont prêts à tout pour anéantir toute forme de vie sur terre et ensuite fuir sur Mars pour à nouveaux recommencer la destruction.


    • Julien Julien 15 août 2013 14:08

      Le truc, c’est qu’ils ne peuvent pas fuir sur Mars dans le cadre de la SCIENCE actuelle (j’ai bien dit science, pas technique/technologie).
      Même André Brahic avoue que le voyage sur Mars n’est pas possible.
      Principale cause : les rayons cosmiques. On ne sait pas s’en protéger, tout comme de la radioactivité.


    • spartacus spartacus 8 août 2013 15:08

      Le dogmatisme l’emporte sur le bon sens.


      La combustion du gaz de schiste est la plus propre parmi les énergies fossiles. Elle rejette deux fois moins de CO2 que le charbon et, contrairement à lui, le gaz de schiste n’émet pas de dioxyde de soufre.
      La dernière pollution des eaux de consommation montrée à l’abus et à l’extrême en boucle dans les films écolo, date de plus de 15 ans. A terme dans 10 ans le remplacement de la fracturation hydraulique sera faite par la fragmentation électrique

      Des intérêts convergents ne souhaitent pas l’économie de gaz de schiste. 

      Compte tenu des réserves potentielles, l’indépendance énergétique devient possible, cela revient à supprimer les importations énergétiques.
      Les lobbys :
      1-Les grandes nations productrices alimentent un lobby pour que la France ne produise jamais de gaz de schiste. 
      ---Le Qatar investit massivement en France, pour empêcher le développement de la production, notamment par des prises de participation majoritaires sur Total.
      —La Russie alimente en sous marin les associations écolo, les partis de gauche pour empêcher l’extraction dans le monde occidental.

      2-Les revendeurs d’énergie. EDF, GDF voient aussi une atteinte à leurs monopoles de nouveaux concurrent à la vente d’énergie. 

      • spartacus spartacus 8 août 2013 19:33

        Cher mal élevé.


        Pour s’informer en France il faut éviter les syndicats, les associations et les agences étatiques.

        Les défenseurs du gaz de shiste existent, leurs arguments valent tout aussi bien les élucubrations des dogmatiqes.

        Pour se faire une opinion, il faut connaitre les différents sons de cloche, et en général les associations juges et partie doivent êtres regardées avec circonspections.

        Les nappes phréatiques se situent entre 100 et 500 mètres de profondeur alors que les forages pour le schiste se situent entre 2000 et 3000 mètres. L’étanchéité des tuyaux de forage de schiste empêchent justement une pollution de ces nappes phréatiques.

        Le remplacement in finé de l’extraction hydraulique par l’extraction Electrique permettra enlèvera beaucoup des problèmes des réactions chimiques.
        Reste le Fallback 

        Le gaz de shiste est bien moins dangereux que le nucléaire.

        Si on cherche on trouve.
        Les défenseurs du gaz de shiste existent, leurs arguments se valent tout aussi bien.

        Et ils indiquent tous un lobbying de Areva (EDF) sur le blocage de la recherche de shiste en france. Le nucléaire est un gros lobby.

      • Bernie Bernie 8 août 2013 22:33

        Moi, si ça permet à la caissière de racheter une clio, je suis pour ! smiley


      • amipb amipb 9 août 2013 11:18

        @Spartacus : le problème n’est pas les tuyaux mais la fragilisation de la roche due à l’injection à haute pression des produits afin de faire remonter le gaz.

        On risque donc :
        1) Un éboulement souterrain, pouvant faire s’effondrer les couches supérieures
        2) Une fracturation du lit des nappes phréatiques, avec remontée de gaz dans l’eau, pour le meilleur des cas, ou des liquides toxiques injectés, dans le pire
        3) Un surpoid sur une zone pouvant représenter un risque sismique, comme ce fut le cas de nombreuses fois, dans tous les pays autorisant cette forme de prospection.


      • spartacus spartacus 9 août 2013 14:18

        @amipb

        Des risques pour la production énergétique sont partout. 
        Maintenant sont elles plus dangereuses ou moins dangereuses que les autres productions d’énergie, notamment au nucléaire, au centrales polluantes charbon ou gaz naturel ?

        Les renouvelables étant hors de prix, et dépendantes des conditions météo.

      • Esprit Critique 8 août 2013 15:19

        Vous avez globalement raison, mais avec « les écologistes non obtus » , il faudrait aussi associer « les islamistes modérés », et « les socialistes non idéologues »


        • joletaxi 8 août 2013 15:28

          ecologiste non obtu, c’est pas antinomique ça ?


        • interlibre 8 août 2013 15:49

          Il est rigolo votre jeu.
          A mon tour !
          « Libéral responsable »
          « CRS pacifiste »
          « Politicien honnête »
          « Droite ouverte »
          « Beauf intelligent »
          Les préjugés c’est plus facile pour expliquer « le monde ».


        • interlibre 8 août 2013 17:08

          Tout à fait d’accord avec vous.
          Mais ces gens la se foutent de « demain », ils ne voient qu’aujourd’hui, et encore...

          Je dirai que les plus honnetes et les moins extremistes d’entre eux espèrent que l’on decouvrira une techno pour reparer toutes les merdes générées par cette idéologie court-termiste avant qu’il ne soit trop tard. Les autres sont d’un tel égoïsme qu’ils s’en foutent complétement : Après moi le déluge.


        • paco 10 août 2013 04:21

           @Aladeen, vous avez tout compris. Thanks


        • alinea Alinea 8 août 2013 16:28

          hystérique ? Comme vous y allez !
          Le saccage de milliers d’hectares, de milliards de tonnes d’eau potable ; des pays dévastés ? Le gain, comment dites-vous : la croissance, elle ne sera pas pour tout le monde ! Comme d’habitude.
          Renseignez-vous mieux : on ne peut rien savoir de précis par l’exploration, et les poules auront des dents quand on pourra se livrer à ce pillage sans dommage ! Avez-vous déjà vu ça quelque part ?
          La croissance aux US ? Ah bon ! j’ignorais  smiley


          • joletaxi 8 août 2013 17:03

            encore une fois, donnez un cas de pollution avérée de nappe phréatique due au fracking.
            donnez un cas de pollution façon tcherno due à l’exploitation des gaz de schiste ?

            Vous n’arrêtez pas de répandre des mensonges, et on a beau vous demandez une preuve, que vous n’avez pas, vous continuez, c’est vraiment votre marque de fabrique.

            Aux USA, il y a une administration, EPA, qui est extrêmement sourcilleuse,à tel point, par exemple, que si les normes de qualité de l’air édictées par cet organisme étaient appliquées en Europe, on pourrait fermer toutes nos centrales au charbon,raison qui fait que nous brûlons du charbon US d’ailleurs(du bois aussi, mais ça, c’est une des autres imbécilités que nous a concocté la mouvance)
            D’autre part, aux USA,vous pouvez solliciter un avocat(c’est le pays des avocats) qui, si il y a la moindre possibilité de soutirer du pognon aux compagnies, se fera un plaisir de vous défendre ,sans que cela vous coûte un kopek.
            Il y a 10.000 puits en exploitation aux USA, et vous croyez que si les problèmes que vous colportez avaient le moindre fondement, cela ne ferait pas les gros titres ?
            D’autant que les enjeux financiers sont énormes,et le lobby des renouvelables est très actif, car cette nouvelle énergie signe un arrêt de mort pour les hachoirs à oiseaux et autres bidules, jouets coûteux issus des lubies des zozos verts.

            Avec votre clique, jamais on aurait exploiter le pétrole, le charbon, les mines, le silex...



          • joletaxi 8 août 2013 18:51

            continuez car là vous n’avez rien peau de zob

            le seul forage incriminé,sur une centaine examinés, n’apporte aucun élément fiable à tel point que l’EPA va recommencer ses analyses.Curieusement, ils ont trouvé des traces de méthane(sans aucun rpoblème sanitaire)ce qui est courant, dans cette région, (voire les manipulations de gazland, )mais ils n’ont trouvé aucun éloément chimique injecté.
            Bref, rien

            concernant le risque sismique, il est bien réel, mais il n’a rien à voir avec le fracking proprement dit, donc à nouveau, rien.

            Vous avez autre chose au menu, car là, c’est minable.

            quant aux manipulations des intervenants sur leurs réserves, revoyez l’histoire du pétrole, c’est très instructif.
            à nouveau rien

            vous feriez un bon avocat,
            du vent, des effets de manche,des grandes tirades, mais sur le fond, la nullité.


          • alinea Alinea 8 août 2013 19:12

            À mon avis Joe, mes preuves sont aussi valables que les vôtres ! Quel intérêt auraient les écolos à passer un temps fou à raconter n’importe quoi ? Arrêtez de les prendre pour des cons, ça sera déjà ça.
            Quant à vos preuves à vous, elles sont bien du domaine de la croyance n’est-ce-pas ? Vous n"y êtes pas en Pologne , aux US ! Pourquoi la population se réveille-t-elle, si c’est le paradis ?
            À tout crime il y a mobile : donnez moi une idée de celui des écolos ? Quant à celui de la propagande de vos amis, pas besoin d’être Sherlock Holmes pour le trouver !


          • alinea Alinea 8 août 2013 19:15

            Vous oubliez les oiseaux, morts par millier au dessus des puits....


          • joletaxi 8 août 2013 22:07

            toujours le même baratin

            je vous demande de me donner un seul endroit où l’on aurait pu montrer de manière irréfutable que le fracking a occasionné une pollution des nappes phréatiques
            c’est tout de même pas compliqué non ?
            je vous demande un seul cas reconnu de dommage sanitaire avéré ayant eu des conséquences sur un individu, cela devrait être simple non, vu que vous braillez à tout va que c’est pire que tchernobyl

            Les oiseaux ?
            les ongles incarnés aussi paraît-il ?
            en tout cas, si votre histoire d’oiseaux est une fable, les hachoirs à oiseaux ,ça c’est du bien réel

            Je suis sur que vous seriez opposée à l’exploitation du silex.


          • Nestor 8 août 2013 22:54

            Salut tous ...
            Salut Joe ...

            « encore une fois, donnez un cas de pollution avérée de nappe phréatique due au fracking.
            donnez un cas de pollution façon tcherno due à l’exploitation des gaz de schiste ? »

            L’homme n’est jamais sûr de rien
             smiley


          • alinea Alinea 9 août 2013 01:57

            Les oiseaux, Joe, c’est votre point faible ; ce qui prouve que vous n’ête pas tout mauvais ! Je vous trouverai les références...


          • joletaxi 9 août 2013 15:32

            si c’est du même tonneau que le lien qu’avait donné le mage sur l’hécatombe d’oiseaux venus se fracasser sur les vitres de nos buildings, ne vous fatiguez pas hein Alinea.


          • gaijin gaijin 8 août 2013 16:51

            ouais salauds d’écolos qui font rien qu’a mugir dans nos campagnes .......

            sans rire non on peut pas quand on aura trouvé des politiques qui ne sont pas corrompus par les lobbys on pourra causer ( c’est dire qu’on est pas rendus )
            en attendant continuez a dévaster l’ afrique mais foutez nous la paix avec vos conneries .....


            • Loatse Loatse 8 août 2013 16:57

              oui on peut, suffit d’en discuter avec des personnes qui sont soucieuses de faire la part des choses et donc ouvertes au dialogue.. Après il reste difficile d’accéder à l’information non manipulée (et par les firmes et par les écolos)..

              Essayons tout de même...

              Les avantages de l’exploration de gaz de shiste :

              Indépendance énergétique (ou quasiment, le territoire français recelant de multiple gisement parait il)
              Emplois.. (surtout dans le nord, région sinistrée ou parait il se trouve un gisement important)
              baisse du cout de l’énergie produite du fait que celle ci est locale.. (enfin normalement..)

              Inconvénients :

              Risque de pollution accidentelle.. du fait de l’usage de produits chimiques utilisés pour la fracturation..
              Risque de déstabilisation de la couche terrestre du fait de l’éclatement des roches (?) 
              Fragilisation des zones sismiques..(?)
              baisse des nappes phréatiques (du fait de la nécessité d’utiliser d’énormes quantités d’eau en ajout aux produits de fracturation)

              Mais si :

              on trouve une autre pratique de fracturation des roches (il parait que déjà des méthodes de fracturation au gaz sont utilisées)

              on peut nous certifier (études indépendantes à l’appui) que la dite fracturation ne cause aucun dommage écologique..( mini séismes, effondrements du sous sol, baisse du niveau des nappes phréatiques etc...)

              Pourquoi pas ?


              • joletaxi 8 août 2013 17:12

                pollution accidentelle

                oui, dans les débuts, il y a eu des problèmes d’étanchéité des forages, mais actuellement, il n’y a pas un cas recensé.
                d’autre part, la plupart des produits utilisés ne posent aucun problème sanitaire.
                risque de séisme, cela a été évoqué, mais cela ne pose pas plus de problème qu’une mise en eau d’un barrage,par exemple,et on fait des études d’impact.
                baisse des nappes phréatiques ? là c’est plutôt rigolo, car les eaux utilisées proviennent majoritairement des rivières ou lacs, ils sont pas fous, ils vont pas utiliser du Perrier.

                Mais on discute dans le vide.
                tous les pseudo arguments avancés ne résistent pas à l’analyse.

                Votre position c’est non.point.
                Sur que sur la taille des silex ,cela aurait été non également.


              • alinea Alinea 9 août 2013 01:17

                Pollution paysagères, pollution routière ; vos gaz, ils sont hilarants ?
                Ça ne vient à l’idée de personne qu’il est complétement fou d’aller faire des trous trois kilomètres sous terres pour trouver pas grand chose alors que toute l’intelligence humaine pourrait se mettre au boulot pour rentabiliser les énergies renouvelables ; pas un rond ici ! le gratuit, ça ne les intéresse pas ; alors moi, ce fait là, ça m’intéresse ; l’indépendance des gens, ça ne les intéresse pas ! etc. Les gros malins, ils préfèrent piller plutôt qu’inventer ; et quand ils inventent, c’est du nucléaire, avec un détail oublié, dont on s’occupera plus tard : les déchets ! Ce ne sont pas des gamins tous ces gens-là ?


              • joletaxi 9 août 2013 15:31

                bah oui Alinea
                le renouvelable c’est l’avenir

                Barry Commoner en 1976 : “Les installations mixtes solaires/conventionnelles pourraient devenir l’alternative la plus économique dans la plus grande part des USA dans dans quelques années”

                Worldwatch Institute en 1984 : “Les subventions sont essentielles pour la viabilité économique des fermes d’éoliennes mais ne seront plus nécessaires dans quelques années”

                American Wind Energy Association en 1986 : “L’industrie de l’éolien a démontré un niveau de fiabilité et de performance qui la rend très compétitive. Au point que la Commission à l’Energie de l’état de Californie a prédit que l’énergie éolienne sera la source d’énergie au coût le plus bas dans les années 1990, surpassant même les grands barrages hydroélectriques.”

                Solar Energy Industries Association en 1987 : “Le consensus tel que je le vois est qu’après 2000, entre 10 à 20% de notre énergie pourrait venir des technologies solaires, très facilement”

                comme pour le réchauffement climatique, faut juste être patient.

                qui fera le compte des sommes incroyables « flambées » mais pas pour tout le monde dans ces jouets inutiles ?


              • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 12 août 2013 05:47

                @ Loatse

                Je suis un peu attristé. Je vous ai connue plus avisée.
                Quand vous écrivez « risque de pollution accidentelle », ça prête à sourire.

                La pollution est garantie par le procédé qui consiste à injecter une eau saturée avec plus de 500 addittifs et qui n’est pas récupérée dans une proportion affolante et c’est pourquoi il en faut des volumes affolants.

                Toute cette chimie est dans les sols, elle va migrer un peu partout et il est inévitable que les nappes soient contaminées à brève échéance.

                On me dira qu’on peut travailler à d’autres procédés non polluants.
                Non polluants ils le seront comme le nucléaire.
                Mais la propagande du « tout va bien » s’imposera à nous, comme toujours.
                Et quand on reconnaîtra enfin que tout est salopé, il n’y a plus personne, on aura tout épuisé, les bénéfices seront dans les poches des cartels et les poisons dans les veines des citoyens.

                ça s’est toujours passé comme ça non ?
                Regardez la chimie : nos rivières et nos eaux supposément potables sont pleines de pesticides et de nitrates. On fronce les sourcils sur les exploitants agricoles mais le cirque continnue et la chimie continue son oeuvre de mort sans être inquiétée.

                Tout ça rentre dans les statistiques. On est habitué


              • ZenZoe ZenZoe 8 août 2013 16:58

                Peut-on débattre sereinement des gaz de schiste ?
                Oui, bien sûr, je le dis sereinement, pour moi, c’est non.


                • Loatse Loatse 8 août 2013 17:10

                  humpf, du moment que c’est sereinement...

                  puisje vous demander pourquoi, non ??? smiley







                  • Kelimp 8 août 2013 18:21

                    Tout d’abord, la France n’est pas les E.U. : surface beaucoup moins importante, zones concernées par d’éventuelles recherches souvent classées naturelles, nappes phréatiques présentes partout...
                    Ensuite, les réserves potentielles sont revues régulièrement à la baisse.
                    Puis, il n’existe pas, aujourd’hui, de méthode de fracturation qui respecte l’environnement :
                    Vous citez justement Gazland, mais d’autres voix s’élèvent pour souligner les dangers incontrôlés et incontrôlables de cette exploration.
                    Quid des séismes occasionnés par l’exploitation des gds aux U.E. ?
                    Pourquoi les pétroliers exploitants font-ils signer des clauses de confidentialité sur les éventuels accidents rencontrés ?
                    Pourquoi certains états américains, ont-ils fait promulguer une loi interdisant d’évoquer ces mêmes incidents ?
                    Je ne suis pas un écologiste « obtus », mais le risque me parait bien trop élevé pour le prendre.
                    Je préfère payer mon énergie plus chère et laisser, si cela est encore possible, une terre la moins polluée possible à mes descendants.
                    Alors, pour moi, c’est non aux GDS...


                    • kergen 8 août 2013 18:28

                      Non ! on ne peut pas débattre sereinement.
                      Pas quand des légions de lobbystes , de journalistes vendus et politiques véreux ou incompétents passent leur vie à faire fi des arguments en béton des opposants pour ressasser toujours les mêmes mensonges.


                      • kergen 8 août 2013 18:36

                        Comme on ne peut pas plus débattre sereinement du nucléaire et des OGM.

                        Toujours la même ritournelle du chantage économique et social qui cache toujours les mêmes ivresses de gavage sans aucune conscience du pourrissement.
                        Quand je dis 20 fois sereinement à quelqu’un que 1+1=2 et qu’il a répondu 5 fois que « non, ça faisait 5 et que tous les scientifiques étaient d’accord la dessus » puis après lui avoir mis le nez dans la merde comme quoi les 90% de scientifiques disait ma vérité et que les 10% restant étaient payés par ceux qui avaient interêt à ce que 2+2=5 ; Il me répond cinq fois encore que « peut-être » mais accepter que 2+2=5 était la certitude de créer des millions d’emplois et de faire face aux défis de demain. Quand je lui dit cinq fois que non seulement son modèle est bidon, qu’il va gaver quelques personnes mais fausser toutes les règles de calcul en créant à terme des catastrophes terribles ; qu’il me traite 5 fois d’hystérique et de dogmatique archaïque et autres insultes. Puis que quand je luis démontre que 85% des gens sont d’accord avec moi il me dit qu’on pourrait quand même faire en sorte de travailler à une hypothèse 2+2=5 sans danger craché juré.
                        NON MONSIEUR PINSOLE JE NE DISCUTE PLUS, JE SORS LA BATE DE BASE BALL ;


                        • joletaxi 8 août 2013 18:53

                          au moins avec la bate de baseball, on comprend mieux, car votre gloubigoulba est plutôt indigeste
                          vous disiez donc, 2+2 combien encore ?


                        • kergen 8 août 2013 20:39

                          J’y peux rien si vous êtes trop con pour comprendre.


                        • joletaxi 8 août 2013 22:31

                          je demande qu’à m’instruire

                          vous donnez des cours particuliers, car je suis resté calé à 2+2 ?


                        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 9 août 2013 16:58

                          @ trolletaxi, pour toi particulièrement, 2+2 font -9.

                          A propos du débat qu’on cause, il y a d’autres sources d’énergies moins polluantes mais non nomades comme la géothermie qui fait appel à la même technique, mais tellement moins polluante si le flux d’eau est éolien, que cela constitue le meilleur argument pour que s’impose après débat la solution qui l’emporte.


                        • SergeL SergeL 8 août 2013 19:12

                          http://youtu.be/-Nt1njHyPRE?t=3m30s

                          le gaz de schiste : la manip pour tous

                          le gaz de schiste vendu 4$, coûte 8$ à produire 


                          • joletaxi 8 août 2013 22:26

                            mais vous devriez vous réjouir non ?
                            des turbocapitalistes perdent de l’argent, c’est votre but non ?
                            c’est leur argent ?
                            c’est un scandale.
                            vous voulez un aperçu des milliards $ partis en fumée dans les mirifiques projets du renouvelable ?
                            quoi, c’est de l’argent public ?
                            ah bon, alors tout est normal.


                          • amipb amipb 9 août 2013 11:24

                            Le but n’est pas de faire perdre de l’argent aux capitalistes, mais d’arrêter de focaliser sa vie sur celui-ci et d’ouvrir les yeux en grand, pour voir que nous détruisons notre environnement, et donc notre lieu de vie, juste pour être plus riche que le voisin.

                            Mais riche de quoi si, au final, il n’y a plus d’endroit où vivre sereinement ?


                          • joletaxi 9 août 2013 15:28

                            ben si, vous vomissez dans toutes vos interventions le capitalisme.
                            ce qui est votre droit.
                            et comme à part le capitalisme, aucune autre formule n’apporte le bien être au plus grand nombre, vous vous retrouvez bêtemnt à bêler vos slogans qui n’intéressent plus personne.
                            Je vous signale que les routes sont déjà très encombrées, malgré la crise incroyable que nous vivons.
                            Il y a moins de gens en extrême pauvreté, moins de gens qui crèvent de faim, et plus de gens qui ont un standart de vie décent.

                            bref vous avez tout faux
                            comme sur tous les sujets.


                          • armand 8 août 2013 19:21

                            arrêtez avec cela, pour la majorité des gens : nucléaire, ogm, gaz de schistes c’est non et NON, inutile d’y revenir, par contre je me doute bien que l’opinion ne sera pas consultée par référendum, donc s’attendre à des votes par l’action....


                            • jako jako 9 août 2013 12:19

                              Exactl l’humain individu est de plus en plus confronté à de grandes questions devant lesquelles il ne sait spontanément répondre, et qui touchent au transcendental, à l’inconscient, la science ne sait pas lui apporter de réponse claire et cohérente, plusieurs grands exemples : l’euthanasie, la recherche sur les embrions, les ogm, le nucléaire et ce sujet des gaz de schistes , les pesticides etc etc de plus nous avons en mémoires toutes les entourloupes précedentes, amiante par exemple donc la seule réponse que l’on puisse apporter au niveau individuel devant totu cela est : NON , d’abord des garanties


                            • SergeL SergeL 8 août 2013 19:27

                              Les travaux du chercheur américain (le biologiste Robert Jackson, professeur à la Duke University à Durham ) mettent en évidence, dans le nord-est de la Pennsylvanie, de fortes teneurs en méthane (CH4) des eaux souterraines prélevées autour des puits de gaz non conventionnel. Cette pollution n’est pas circonscrite aux abords immédiats des gisements : elle concerne les zones situées jusqu’à un kilomètre autour des points de forage. Les scientifiques ont analysé l’eau issue de 141 points de prélèvement dans les nappes phréatiques de cette partie des Appalaches. Environ 80 % des échantillons étudiés montrent des teneurs mesurables de méthane. En outre, les auteurs ont examiné la signature isotopique du méthane retrouvé dans les nappes : plus les forages sont proches, plus cette signature est caractéristique du méthane piégé dans les roches profondes. La présence d’hydrocarbures dans les aquifères, lorsqu’elle dépasse un certain seuil, n’est donc pas imputable à des contaminations de bactéries « méthanogènes ».

                              Source :

                              http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/06/24/en-pennsylvanie-des-nappes-phreatiques-polluees-par-le-gaz-de-schiste-jusqu-a-un-kilometre-autour-des-puits_3435325_3244.html


                              • Le421 Le421 8 août 2013 19:43

                                Ben, du méthane dans l’eau, ça fera un nouveau genre de Perrier.
                                Il faudrait en faire boire aux partisans des GDC pour voir leur réaction !!  smiley


                              • joletaxi 8 août 2013 22:11

                                oui, et d’autres études démontrent juste le contraire.
                                ce qui est étonnant dans ces études, c’est que si le méthane se retrouve dans la nappe,à des quantités sans danger en général, et qu’il aurait migré depuis le gisement, on a pas trouvé le moindre trace des produits utilisés pour le fracking, vous savez ces produits que même les graines de Monsanto sont des valdas à côté.
                                curieux non ?
                                raison pour laquelle l’EPA recommen,ce ses analyses... mais c’est déjà comme les morts de Fuku, il suffit d’y croire


                              • amipb amipb 9 août 2013 11:30

                                Vous êtes à la fois infâme et stupide, joeletaxi. Je n’ai pas l’habitude d’insulter car c’est souvent une preuve de faiblesse, mais allez donc voir ce qui se passe au Japon et revenez ensuite.

                                Je vous ai déjà dit que ma belle-famille est japonaise, et je peux vous dire qu’alors que les écologistes n’existaient pas auparavant, il y a désormais un groupe politique écologiste, qui prend de l’ampleur à chaque mensonge de Tepco ou du gouvernement.

                                Et ce qui se passe avec les réfugiés de Fukushima, les enfants qui pissent de la radioactivité, les personnes qui meurent précocement du cancer (tiens, même le directeur de Fukushima y est passé), n’est vraiment pas beau à voir..

                                Alors merci de retourner à vos joujous pour faire mumuse avec la radioactivité et, n’en déplaise à Marie Curie, disparaissez de notre horizon car vous devenez franchement indésirable avec vos croyances scientistes et votre dédain de l’humanité !


                              • joletaxi 9 août 2013 15:23

                                je n’ai pas l’habitude d’insulter... mdr

                                je sais cela vous énerve
                                vous aviez fondé de grands espoirs sur cette catastrophe.
                                Imaginez ,un mort irradié.
                                mais non, rien, zéro mort, zéro la tête à Toto(ceci afin de vous donner encore l’occasion d’insulter),

                                Comme votre clique brandit les mêmes slogans que certains régimes ayant souffert de la chute d’un mur, vous l’auriez momifié,exposé, vénéré, peut-être même vous auriez vendu des reliques, avec des illumés dans votre genre tout est possible

                                Et comme des hyènes affamées, vous êtes prêts à croquer n’importe quel cadavre, mais je vous le répète
                                Fuku, c’est zéro mort, zéro la tête à toto.

                                Et de grâce, n’allez pas encore déterrer Y Montand, il n’ a rien à voir là-dedans.


                              • amipb amipb 11 août 2013 15:49

                                Vous n’êtes donc qu’un imbécile incapable de voir la réalité en face, et qui appose aux autres son propre problème.

                                Je comprends désormais que l’on vous traite de troll, vous en avez tous les attributs.


                              • Le421 Le421 8 août 2013 19:40

                                Tiens, tiens !! Un référendum sur les gaz de schiste... Oui. Mais uniquement chez les gens concernés. Ceux qui risquent avoir un forage dans leur pré...
                                Parce qu’en France comme ailleurs, c’est le NIMBY qui l’emporte.
                                Une déchetterie, oui, mais pas chez moi. Pareil pour un crématorium ?? T’as qu’à voir !!
                                Et un camp de « gitous » qui s’est monté en Dordogne a eu une visite de gens bien intentionnés (sûrement pas FDG d’ailleurs, au passage) et tout a été vandalisé. Ces « conos » n’ont même pas compris que c’était pourtant la loi et que c’est nos impôts qui vont payer la reconstruction.
                                Et vous parlez des gaz de schiste !!
                                Ben, aux USA, entre le Coca, le Big Mac, le poulet javel (pas label) et le reste, les gaz de schiste, je leur laisse.
                                D’autant plus que les cloportes comme moi, si un jour on les exploite ces fameux gaz, ça nous rapportera pas un fifrelin. Pas un seul, soyez-en sûrs !!
                                Mais je comprends que ceux qui ont des dents à rayer le par-terre, ils soient plutôt pour...


                                • alinea Alinea 8 août 2013 19:47

                                  Vous n’avez rien compris 421 !Ce sont des patriotes qui veulent l’indépendance énergétique de leur nation ; qui aiment le peuple et veulent qu’il ait chaud pour pas cher ; ce sont des bienfaiteurs voire des philanthropes.
                                  Mais ils sont cons ; ils sont devenus de plus en plus cons au fur et à mesure que le peuple tant aimé se réveillait !
                                  Quand ils auront tout pourri, qu’il n’y aura plus une goutte d’eau potable, dans cinquante ans, au plus, quand il n’y aura même plus d’odeur de gaz ??? Ils s’en foutent, eux, ils n’auront plus de dents pour rayer le parquet, parce que, un dentier, même en or, c’est pas ça !!


                                • joletaxi 8 août 2013 22:19

                                  votre petit confort Alinea, vous le devez à ces gens qui partout dans le monde prospectent,forent, extraient toutes ces matières, et qui parfois, comme sur les plate forme, en meurent.
                                  vos insultes à leur sujet montrent à quel point vous êtes des gens pusillanimes et égocentriques, ,mesquins et envieux.
                                  J’ai des collègues qui sont morts pour vous servir cette énergie sans laquelle on crèverait encore de la dureté de la vie à 40 ans.
                                  J’ai du mal à supporter vos éternelles jérémiades et vos sentences ,vous qui vous êtes trompé sur tous les sujets.


                                • Bernie Bernie 8 août 2013 22:43

                                  C’est beau et émouvant Joe.

                                  Ca me rappelle cette vieille pub ou des mecs en combinaison argenté serraient la louche a d’autres en blanc sur la plate forme pétrolière pour nous vendre des intérimaires.

                                  J’en suis tout bouleversifié, snif


                                • alinea Alinea 8 août 2013 23:18

                                  Non, Jo : je ne dois pas mon confort à ces gens-là ; je le dois, pour 75% au nucléaire et si j’avais un peu plus de ronds, je ne lui devrais rien non plus ! Le pétrole que j’utilise, très modérément, ce n’est pas pour mon confort ! et je n’utilise pas de gaz mais du bois !


                                • joletaxi 9 août 2013 10:33

                                  pour mon confort ,j’utilise du bois

                                  incroyable
                                  et cela se prévaut de défendre gaia

                                  brûler du bois, dans un foyer non adapté(et je n’en ai pas encore vu sur le marché, contrairement à la réglementation US édictée par l’EPA,qui impose des foyer à admission d’air secondaire.Vous savez l’EPA dont on parlait, qui soi-disant laisse le turbocapitalisme faire n’importe quoi,et qui laisse empoisonner le territoire, même que les oiseaux meurent par millions...-) produit outre des suies qui, en allant se déposer sur la banquise, accélèrent sa fonte tuant au passage les petits ours polaires(enfin c’est affirmé par les mêmes que pour vos oiseaux...),largue dans l’air des tas de distillats dont certains franchement cancérigènes.C’est tellement préoccupant que dans certaines vallées, suisses, ce mode de chauffage est interdit.De plus, les mêmes qui ont prédit la poele à frire, nous indique que le nuage de « balcksout » qui plane sur l’océan indien(ça c’est prouvé)du fait de l’utilisation du bois pour la cuisine en Afrique et en inde,outre les effets néfastes de la coupe de bois sur le couvert végétal, provoquerait une modification de la mousson, avec à la clé des milliers de morts.
                                  De gr^ce, abandonnez au plus vite ce chauffage mortifère.
                                  Une centrale à crottes biques par contre... demandez au mage cataclysmique, c’est une pointure sur le sujet.


                                • Corinne Colas Corinne Colas 9 août 2013 14:01

                                   « Un référendum sur les gaz de schiste... Oui. Mais uniquement chez les gens concernés. Ceux qui risquent avoir un forage dans leur pré... »


                                  Tout est dit ! 

                                • zozoter 9 août 2013 17:22

                                  Par joletaxi (---.---.---.166) 8 août 22:19

                                  "..J’ai des collègues* qui sont morts pour vous servir cette énergie sans laquelle on crèverait encore de la dureté de la vie à 40 ans..."

                                  Mais on va crever de froid dans un futur proche. Il n’y a pas ce qui faut pour 7 milliards d’humains.
                                  Des collègues à vous qui meurent dans le domaine de l’énergie, les citadins s’en foutent. Ils sont des humains manipulés par l’Empire, Pas de mort par irradiation, çà ne sert pas leurs attitudes moutonnières, alors on vous moinsse ( et avec cette réponse, je vais manger bon, là). Tout cela est encouragé par les Écolo-rigolos. qui sont même payez par Bruxelles, succursale de Washington. Ils pullulent sur ce genre d’article ( Cabanel ne peut pas sortir un article sans que les trolls PAYÉS par Bruxelles se répandent.).

                                  Fukuchima, 35 000 morts, des infrastructures portuaires, des raffineries totalement dévastées, mais çà, on s’en fout. c’est tellement plus réconfortant de beugler avec les bourrins d’EELV, et... çà sert tellement les intérêts de l’Empire.

                                  * Souvenir d’un jeune, 20 ans, W sur une plate forme hélicoptère, la trappe s’ouvre , chute, la forme que peut prendre un être humain disloqué, mais ce n’était qu’un troll au service de Total, pouvait bien crever le jeune de 20 ans, non ? l’à mis une petite heure à mourir, j’avais son visage à 30 cm du sien, à la fin c’est par les yeux que j’ai compris que çà se terminait pour lui.

                                  L’exploitation du charbon dans le monde estimée à 150 000 morts, pas grave hein, des indiens, chinois, sud-amérindiens, y a même des enfants sur les veines trop petites çà compte pas hein ?
                                  Pas beaucoup de pétitions sur le sujet, pas vendeur comme émotion ?

                                  Laurent Pinsolle, dans ce pays, non, on ne peux pas débattre du sujet, POINT BARRE.

                                  Il y a pourtant moyen de régler cette affaire d’énergie.

                                  1- Sans recours aux énergies fossiles carbonées.

                                  2- Sans recours au nucléaire.

                                  3- Sans recours à des guerres perpétuelles.

                                  4- Sans occupation de terre arable

                                  5- En acquérant une technologie facilement exportable.

                                  6- En éloignant ad vitam eaternam le syndrome de la pénurie.

                                  J’insiste sur le fait que ces 6 conditions à remplir sont possibles grâce à l’énergie solaire.


                                  Je peux en dire + si quelqu’un manifeste un intérêt.

                                  Préservez vous la tempête s’annonce.


                                • alinea Alinea 9 août 2013 19:00

                                  C’est parce que vous filez dans le grand nord que vous êtes si pessimiste Corinne ? smiley
                                  Ou bien c’est parce que vous êtes si pessimiste que vous filez dans le grand nord ? smiley


                                • Corinne Colas Corinne Colas 9 août 2013 23:56

                                  @ Alinea


                                  Non, simplement pour montrer à mon petit dernier avant que ça fonde complètement ! 

                                  Le passage du Nord-Ouest selon Willy de Roos, c’est de l’histoire ancienne, ce n’est pas encore vraiment de la « rigolade » aujourd’hui mais sûr que cela le sera demain ou après-demain.

                                  Et c’est partout pareil ! Ex sur le Chacaltaya (Bolivie), il y avait une station de ski il n’y a pas si longtemps...

                                  J’espère ne pas être pessimiste mais lucide, le changement est possible puisque c’est inéluctable. En effet, quand il n’y aura plus de gaz dans les schistes, ils passeront à quoi les shadoks ? Il serait temps de sauter cette étape ridicule et de faire place à l’innovation. L’imagination existe mais elle est bloquée sciemment jusqu’à ce que table rase soit faite.

                                  Nous sommes de plus en plus nombreux à ne pas croire aux partis mais aux gens de base qui sont capables de se regrouper sur un projet défini et de le défendre, indépendamment de leur sensibilité politique (machine à séparer le peuple) et de leurs idées personnelles sur divers sujets pouvant les opposer par ailleurs (ce qui est sain). Je ne pense pas que c’est du pessimisme que de se prendre en main au lieu de se laisser guider par le berger ou le vacher.

                                  J’ai construit deux associations (rien à voir avec le sujet de l’article) selon une façon particulière de voir les choses qui réussit à tous les coups : rechercher le point commun et oublier le côté qui nous déplaît chez autrui pour arriver à faire bouger les lignes, c’est à dire en allant voir chacun l’un après l’autre pour lui dire entre quatre yeux : vous voulez ceci et bien mettons-nous ensemble pour y arriver ! « Aucun de nous n’est parfait et sans les autres, je ne suis rien » : un mantra à se répéter quand on a envie de balancer un coup de gourdin sur quelqu’un dans une asso ! Et cela a marché au-delà de nos espérances parce que nous avions dépassé nos différences justement le temps nécessaire. Pour la petite histoire, c’est quelqu’un influent encarté à droite et plutôt du genre frigidaire qui m’aura le mieux aidé à une époque, dans un travail qui allait pourtant à contre-courant de ses appuis tandis qu’en face, on voulait juste me récupérer pour des raisons tactiques. Les étiquettes, les à priori sont un frein pour avancer, nous devons prendre garde aux discours de nos politiques, ce sont des sirènes... 

                                  Ce qui arrive avec cette histoire de gaz de schiste, dépasse de loin ce que Mr Pinsolle (poisson pilote des sirènes) appelle un « enjeu économique », ce n’est même pas un débat gauche/droite ou écolo ou bobo ou autres qualificatifs. Il suffit de constater dans les réunions de village que « les crados et les aristos » sont tous d’accord pour bouter hors de leurs terres, les multinationales à la façon Astérix ! Quand le saccage ne se fait plus seulement ailleurs (Afrique etc.), les politiques se trouvent tout à coup confrontés à des limites. Faut croire que les Français des campagnes sont hystériques selon l’auteur... une maladie mentale étrange parce qu’elle ne touche que les gens en désaccord avec les chiens de garde.

                                  ---------------

                                  Au fait dans mon petit bateau, c’est poêle anglais pour brûler à peu près tout, notamment le bois flotté. Mais si vous avez quelques sacs de crottes de biquette, je veux bien essayer. Il paraît que cela marche du tonnerre selon Joletaxi qui en connaît un rayon.

                                • alinea Alinea 11 août 2013 18:50

                                  bonsoir Corinne,
                                   Je suis tout à fait d’accord avec vous, et mon expérience le confirme ; j’avais compris votre post auquel j’ai répondu : il n’y a que les gens concernés de près qui sont motivés et qui voteraient « non » aux gaz de schiste.
                                  Je me méfie des référendums comme de la peste : la propagande y battra son plein et les moyens de schadocks sont plus importants que les nôtres ; je me demande même si Hollande ne nous croit pas assez bêtes pour gober sa volonté de nous endormir - quatre ans de répit, il paraît- ! leur tactique est vieille comme le monde, nous aussi nous avons fini par nous en apercevoir ! smiley
                                  Comment va votre golf, je n’ai plus de nouvelles, il est mort au moins ? smiley


                                • Stof Stof 8 août 2013 19:42

                                  Allons y sereinement alors :

                                  1) Les zones potentielles en France sont :
                                  a) La Provence : région à fort stress hydrique. L’exploitation y est donc quasiment impossible.
                                  b) Le bassin parisien : il faudra sacrifier des hectares de champs de blé et/ou déplacer des dizaines de milliers d’habitants

                                  2) Les gaz de schiste américains sont à 60% des gaz classiques emprisonnés sous une roche dure. Ce n’est pas le cas en Europe, où nous avons plutôt du GdS classique, cad mélangé à de la roche argileuse (schiste).

                                  3) la forte dépletion des puits entraine une course en avant pour creuser d’autres puits afin de maintenir le niveau de production. Cette course en avant a provoqué l’effondrement des cours du gaz aux EU. Avec bientôt des faillites en série dans le secteur. Total s’est retiré de la course pour cette raison.
                                  Les ressources américaines seront totalement épuisées avant 10 ans.

                                  4) L’incroyable renaissance de l’économie américaine se traduit actuellement par une croissance du PIB autour de 1%. Pas de quoi fouetter un chat, il me semble.

                                  5) Le code minier américain profite au propriétaire du terrain.Ce n’est pas le cas en France. Qui acceptera un puit sur ses terres dans ces conditions ?


                                  • joletaxi 8 août 2013 22:13

                                    vous devriez postuler chez Total, ils manquent d’experts.

                                    car ces idiots veulent dépenser des millions pour savoir, alors que vous avez déjà tout analyser, même l’aspect financier, pas à dire, les écolos, des flèches.



                                  • perceval78 11 août 2013 11:12

                                    soyons pragmatiques et pour une fois pensons a nos enfants .

                                    dans 20 ans le gaz de schiste sera toujours la , on aura le recul sur les chiffres economiques
                                    et ecologiques aux US , on sera alors plus à même de prendre une décision.

                                    Autre argument : De castries sera en maison de retraite , on sera donc sur que le seul argument n’est pas : LE FRIC !!!

                                  • benyx benyx 8 août 2013 20:34

                                    Il existe un moyen bien plus simple pour produire du gaz, c’est la méthanisation des déchets. C’est possible avec nos déchets alimentaires, du bois, des lisiers, en bref toute matière qui se décompose. C’est générateur d’emplois, dépolluant, techniquement pas très compliqué. Les restes peuvent être utilisés comme fertilisant. Voir cet article en autre :
                                    http://www.passerelleco.info/article.php?id_article=14


                                    • Le421 Le421 9 août 2013 09:16

                                      Chez nous, les « zouilles » du Périgord, on s’y est mis et ça marche. D’ailleurs le Président s’est rendu à Marcillac St Quentin (24200) pour visiter ce genre d’installation.
                                      Ca vous en bouche un coin qu’on soit si en avance sur certains... Sauf que par ici, on ne se contente pas de dire « ça, c’est pas bien !! », on cherche aussi des solutions de rechange.
                                      Mais bon, tous les gens ne sont pas aussi bêtes que nous, il y a des malins qui se contentent de dire « y’a qu’a, faut qu’on », il paraît que ça fait plus intelligent.
                                      Et puis je peux vous dire que chez nous, la bataille des GDC est sérieusement entamée. Les trous sont déjà percés... Le matos pour « traiter » ce genre de construction, on a ce qu’il faut pour les vieilles souches. Ca doit marcher pareil !!  smiley


                                    • paul 8 août 2013 21:16

                                      « Drill, baby, drill » disait le parti républicain en 2008 pour intensifier les forages pétroliers .
                                      C’est aussi ce que dit le Medef aujourd’hui ou les personnalités du Bilderberg .
                                      Heu ..léger doute sur le respect de l’intérêt du collectif et de l’environnement de ces gens ...

                                      Baisser le coût de l’énergie, mais à quel prix réel ?
                                      L’économiste Paul Krugman a démontré que ce boom économique n’est qu’apparent et peu durable . Il profitera d’abord aux exploitants .
                                      La contestation augmente dans le monde .
                                      Comme les OGM, l’ UE puis le Grand Marché transatlantique vont ils nous les imposer, puisque le but final est que le droit privé s’imposera aux états ? 

                                       Gaz de schiste : « On est loin de la manne annoncée » 
                                       Gaz et pétrole de schiste : tour d’horizon d’une mobilisation citoyenne internationale


                                      • joletaxi 8 août 2013 22:29

                                        tiens la dernière lubie des zozos verts

                                        http://notrickszone.com/2013/08/08/german-politicians-moving-to-ban-meat-consumptions-request-the-enactment-of-a-weekly-veggie-day/

                                        cela repose sur quoi ?
                                        rien,,sinon les habituelles « études » bidonnées à mort,

                                        et mais il y avait pas une religion qui imposait un jour de jeune ?
                                        quoi ?
                                        non, non, ça n’a rien à voir, mais c’est curieux non ces similitudes ?


                                        • amipb amipb 9 août 2013 11:35

                                          Si vous étiez végétarien, vous verriez très vite qui impose sa façon de manger à qui. Il est quasiment impossible, même en région parisienne, de trouver un restaurant ayant une formule de midi ou du soir sans viande ou poisson.

                                          Sinon, jeûner est excellent pour la santé, mais pas dans les conditions du ramadan où on jeune lorsque le soleil est là pour s’empiffer ensuite.


                                        • joletaxi 9 août 2013 15:10

                                          mais je ne suis pas végétarien, et je m’en tape que votre micro minorité a des difficultés à trouver un resto.
                                          Bouffez vos salades et foutez la paix aux gens.
                                          surtout que cette nouvelle lubie imbécile ne repose sur rien sinon vos « études » de votre secte, bidonnées à mort.


                                        • amipb amipb 11 août 2013 15:54

                                          Ce qui est bidonné à mort, c’est votre quotient intellectuel.

                                          Et sinon :
                                          http://www.huffingtonpost.fr/2013/01/30/sante-manger-vegetarien-diminue-risque-maladies-cardiovasculaires_n_2582584.html

                                          Allez, une citation de votre ami Nietsche :
                                           "Toute la philosophie antique était orientée sur la simplicité de la vie et enseignait une certaine sobriété. De ce point de vue, le peu de végétariens par philosophie ont fait plus pour l’humanité que tous les philosophes modernes et tant qu’ils n’auront pas le courage de chercher un mode de vie totalement différent et de l’indiquer comme exemple, ils ne porteront aucun fruit."


                                        • eau-du-robinet eau-du-robinet 8 août 2013 23:02

                                          « Aujourd’hui, je crois qu’il faudrait explorer pour savoir ce sur quoi nous sommes assis. »

                                          Il faut arrêter de rêver du gaz de schiste car d’arrière se cache un vrai cauchemar celui d’une énorme pollution environnementale et un problème d’envergure de santé publique ! 

                                          Le gaz de schiste apportera une prospérité financière aux exploitants à court terme mais à moyen voire long terme la tendance s’inverse et la facture pour les futur générations serra extrêmement salé comme pour le nucléaire ! Fukushima à couté à ce jour à l’état japonnais la somme pharaonique de 30 milliards d’Euros ! Le prix de l’électricité à augmente le 1 Août 2012 d’environ 5% et se poursuit pour atteindre 30% en 2017 !

                                          Plus de 500 000 puits ont été foré au USA et plus de 20 000 au Canada .
                                          Le problème va prendre toute son ampleur d’ici peu , avec les fermetures de plus en plus nombreuses de ces puits et qui seront juste « masqués » avant d’être laissés dans la nature . Il en coûtera combien par année dans 20 ou 30 ans ?

                                          Ce sont les collectivités qui vont devoir assumer les coûts d’entretien des puits fermés et tous les risques et les exploitants auront depuis long temps mis leur argent à l’abri, donc aux citoyens ordinaires de payer pour les divers dégâts !

                                          Pensez à l’avenir, pensez aux futurs générations !

                                          Ecoutez l’économisteThomas Porcher « Le mirage du gaz de schiste »


                                          • joletaxi 8 août 2013 23:21

                                            et des oiseaux noirs aux ailes enflammées crèveront les nuages noirs, sabrés d’éclairs aveuglants,qui déverseront des pluies de feu,des êtres immondes surgiront du sol, et la putréfaction des corps répandra la pestilence ...

                                            tiens, la facture d’importation de charbon et pétrole pour faire face à la pénurie due à la fermeture des centrales nuc au Japon, a déjà coûté deux fois les sommes avancées pour la catastrophe.de Fuku., mais pour le moment, ils paient toujours le kw moins cher que les allemands, ou les danois, grands « transitionneurs »
                                            Quand je pense qu’ils auraient pu éviter tout cela avec des centrales à crottes de biques, sont fous ces japs.
                                            concernant les puits aux USA, vous savez que cela fait plus de trente ans que ce procédé est employé, ?
                                            C’est déjà comme les morts de Fuku, des millions, dans 10,20,50 ans bon dans 100 ans ils seront tous morts, quoique il y a des flopées de centenaires au Japon.

                                            bah, c’est comme le réchauffement climatique, tous les 10 ans, on reporte la prédiction de 50 ans,et il y a toujours des gogos pour y croire.


                                          • Nestor 8 août 2013 23:15
                                            « peut-on débattre sereinement des gaz de schistes ? »

                                            Avec ceux d’en face non on ne peut pas ... Ils aiment trop la thune ... Ils aiment trop la thune pour faire des compromis et d’autres aiment trop le mère Terre pour en faire de leur coté ...

                                            Donc le sereinement et un rêve utopique d’une personne qui n’a pas encore choisis sont camps ou qui militerait discrètement pour un camps histoire de passer de la pommade à l’autre ...

                                            Du style je fais faire un trou sous ta casbah, puis je vais infiltrer des produits, mais ne t’inquiètes pas ta maison ne s’écroulera pas et tes mômes ne seront pas malade, il n’y a aucun risque, les produits comme les travaux sont certifiés sans risques ...  


                                            • eric 9 août 2013 06:46

                                              Je crois qu’a ce stade, la situation est claire. On en discutera pas sereinement....

                                              Du reste, comment pourrait on être serein quand on est « présidé » par un type qui dit que « lui président »on en parlera pas ? C’est a dire, comme il espère une réélection, qui pense que non seulement les expériences étrangères sont nulles et non avenues, mais surtout qu’il sait par avance qu’aucun progrès technique n’est envisageable dans les 10 ans a venir, sous sa houlette ?
                                              Or, même si le Hollandisme est un Brejnevisme, c’est a dire une stagnation, même sous Brejnev, il y a malgré tout eu des progrès.

                                              Discutons en donc pas sereinement.

                                              Salut les électeurs ! Vous êtes « 11 millions de pauvres » (chiffre campagne électorale Hollande), sous ou pas employés, mal loges avec un chauffage trop cher.
                                              En face, il y a 11 00 verts a jour de leur cotisation, cadres moyens fonctionnarises, et/ou retraites, propriétaires, qui n’ont pas envie que l’on fasse des forages prêt de leur « résidence secondaire » et qui militent pour qu’on vous mette dans des tours, parce que « si vous aussi vous vous construisez un »pavillon« , l’emprise sur les terres agricoles serait trop grand » (et cela gâchera leur paysage).
                                              Véhiculés toute l’année aux frais de vos impots par les transports en commun urbains et autres velibs subventionnes, ils vous expliquent pendant leur congés a quel point vous feriez mieux de ne pas bosser compte tenu du bilan carbone de vos trois heures de déplacement par jour en voiture pour accéder au plus proche bassin d’emploi. Cela pour les ruraux, puisque les banlieues, ils n’y mettent pas les pieds. Mais le problème est le même.

                                              A propos, vous savez que, largement grâce au gaz de schiste, le chômage aux États Unis frôle les 7,5%, alors que chez nous, si on exclue les 5 ou 6 millions d’emploi public garantis et autres abrites par leur compétences ou leur diplôme, on est , pour les populations vraiment a risque a entre deux et trois fois plus ?

                                              Alors ? Qu’est ce qu’on fait ? On fore dans les Cévennes ou il n’y a personne ou on continue a regarder nos gosses « soutenir les murs » par désœuvrement dans les banlieues ?

                                              Populiste ? Surement ! Après, laissons les électeurs trancher pas sereinement et démocratiquement...


                                              • gaijin gaijin 9 août 2013 08:47

                                                ", largement grâce au gaz de schiste, le chômage aux États Unis frôle les 7,5%, alors que chez nous, si on exclue les 5 ou 6 millions d’emploi public garantis et autres abrites par leur compétences ou leur diplôme, on est , pour les populations vraiment a risque a entre deux et trois fois plus ? « 

                                                et voilà exactement pourquoi il ne peut y avoir aucun débat
                                                 » largement grâce au gaz de schiste, le chômage aux États Unis frôle les 7,5%,« 
                                                bien sur ça n’a rien a voir avec le fait que les usa font tourner la planche a billet a donf ?
                                                rien a voir avec le fait que le taux de chomage officiel est de moitié inférieur a la réalité des gens qui crèvent de faim .

                                                pure et simple désinformation sur le thème bien connu » DEMAIN ON RASE GRATIS "
                                                ensuite une fois que les entreprises pétrolières auront

                                                1 emmagasiné des profits

                                                2 délocalisé leurs impots

                                                on vous laissera :

                                                3 payer les dégats

                                                a l’image de toutes nos politiques asservies par la finance internationale depuis 40 ans et +


                                              • eric 9 août 2013 09:53

                                                Vous voyez ! Le débat non serein commence a s’organiser ! Eh les electeurs ! On arrive a trois fois moins de chômage avec plus de profit pour les boites, la planche a billet et du gaz de schiste ! Vous préférez le RSA en ne faisant rien ou tenter le coup quitte a ce qu’’il y ait un peu d’eau sale ?


                                              • gaijin gaijin 9 août 2013 10:00

                                                On arrive a trois fois moins de chômage

                                                où ça ???
                                                les chiffres du chomage ne représentent aucune réalité ni ici ni ailleurs mais encore moins ailleurs qu’ici ......

                                                mentir n’est pas un argument dans un débat ( fut t’ il non serein )


                                              • eric 9 août 2013 10:30

                                                Dans un débat non serein ou pour au moins une des parties, on comprend que rien ne représente aucune réalité, peu importe en effet les chiffres. C’est promesse populiste contre promesse populiste.
                                                Résumons : il y a un camp non serein qui vous affirme qu’en limitant vos naissances, en restreignant vos déplacements, en vous logeant dans des clapiers, avec une croissance négative (décroissance) et en réduisant vos choix ( voir l’article sur l’autarcie de Cabanel) en augmentant vos impots et le nombre de fonctionnaires, on va assurer votre retour a l’emploi et un mieux vivre pour tous le monde, chacun travaillant moins et gagnant plus.
                                                D’autres non sereins prétendent qu’en exploitant une source d’énergie pas chère on devrait arriver a des résultats similaires sans trop vous embêter sur votre nombre d’enfant, votre kilométrage annuel ou la cylindrée de votre véhicule, sans vous planter une éolienne dans votre jardin ou vous contraindre a acheter du photovoltaïque chinois a prix d’or.

                                                Les termes étant clairs, reste a choisir sereinement.


                                              • gaijin gaijin 9 août 2013 11:36

                                                « on devrait  »
                                                toujours ce bon vieux : « demain on rase gratis »

                                                après des décennies de « on devrait » transformés en « on aurait du mais on a pas »
                                                les mêmes nous demandent de croire encore en un nouveau paradis terrestre .......


                                              • Shade 9 août 2013 07:56
                                                Nos gosses ...

                                                « On » arrête surtout de se reproduire comme des lapins (de clapiers) et on met un frein à « l’importation ». Ca sera déjà un bon début.

                                                Entre le gaz de schiste, le gaz de houille et les éoliennes, l’avenir s’annonce bien sombre pour les Causses et Cévennes...




                                                • eric 9 août 2013 09:55

                                                  Pareil ! Ces gens la veulent limiter votre consommation d’énergie et contrôler votre reproduction.
                                                  Si on ajoute qu’il veulent vous loger dans des clapiers ( voir ci-dessus), vous votez pour qui ?


                                                • Shade 9 août 2013 10:27

                                                  Ma reproduction est déjà sous mon contrôle, elle est nulle. Ce n’est pas la mienne qui est en cause et je ne suis pas certain que vous ayez bien saisi mon propos. 

                                                  Je suis de toute façon un partisan de la décroissance volontaire et je vais pas tarder à mettre les voiles, pour en fuir d’autres par ailleurs.

                                                  Je cherche un coin au calme pour mourir comme un animal blessé se cache pour le faire. Alors pour les clapiers par contre, aucune chance. Et je ne vote pas par principe et puis ça ne me concerne plus vraiment à présent comme vous l’avez compris.

                                                • eau-du-robinet eau-du-robinet 9 août 2013 08:15

                                                  Peut t-on discuter sur l’acceptabilité de détruire la nature irréversiblement ?

                                                  Peut t-on accepter qu’une minorité des gens font des profits à courts terme qui causent des dégâts que nous, voire les générations futurs, subissent sur des très longes durées et qui couteront bien plus chère aux générations futures ?

                                                  Peut t-on chiffrer la valeur d’une nappe phréatique non pollué ?
                                                  L’eau c’est la vie, n’oublions pas !

                                                  Vous allez voir, les américains vont payer très cher et ceci dans peu de temps avec leur 500.000 puits de fourrage.

                                                  Le prix de l’eau potable qui devait être gratuite vas exploser. Certaines multinationales l’ont compris, VEOLIA et SUEZ (pour l’eau du robinet) et Nestle en ce qui concerne les aux en bouteilles.

                                                  On dirait que ses multinationales coordonnent leurs actions.
                                                  * La première catégorie des multinationales injecte des produits chimiques dans les profondeurs de la terre qui contaminent l’eau de nappes phréatiques et qui font remonter entre autres un gaz radioactif, le Radon, qui été fixe dans la roche souterraine. Ils font des bénéfices à court terme.

                                                  * La deuxième catégorie des multinationales comme VEOLIA, SUEZ et NESTLE profitent des agissements de la première catégorie des multinationales et ils vont voire accroitre leur chiffre d’affaire de manière exponentielle ! L’eau potable deviendra une denrée rare !

                                                  * La troisième catégorie des multinationales, l’industrie pharmaceutique, se frotte les mains, car le nombre des malades, particulièrement les cancers, vont exploser.... c’est déjà le cas !!!! Cette industrie profite également des agissements de la première catégorie des multinationales.

                                                  Voila la boucle est fermé et pour assurer les profits des multinationales sur ses agissements irresponsables nous sommes tous demande à la caisse. 

                                                  Cette logique de faire des affaires est simplement mortelle et irresponsable !
                                                   


                                                  • Le421 Le421 9 août 2013 09:24

                                                    Votre raisonnement est totalement exact !!
                                                    A tout crime, il faut chercher à qui il profite...
                                                    Comme je l’ai dit plus haut, le clampin moyen ne profitera jamais vraiment de ces profits. Juste des problèmes à venir.
                                                    Et il y en a qui voudraient prétendre le contraire. Ils passent pour des bouffons. C’est tout !!


                                                  • joletaxi 9 août 2013 10:22

                                                    blablablabla

                                                    vous regurgitez toujours la même salade,mais quand on vous demande un fait établi, prouvé, plus personne.

                                                    mais votre tirade montre si besoin était que vous ne placez pas la discussion sur le plan factuel et scientifique, mais sur le plan de la lutte politique.
                                                    C’est votre droit, mais ne cherchez pas des raisons pour cela.
                                                    un adepte de rael ne cherche pas à convaincre, il sait.

                                                    Mais là encore, votre discours est inaudible, et faux de bout en bout, car si nos sociétés sont riches, et mises au pilori pour cette raison par cotre clique, c’est justement parce que le capitalisme a cette faculté de créer de la richesse, et finalement pour tout le monde.
                                                    Votre vision éculée ,personne n’en veut.
                                                    Ce dernier WE il y avait + 800 kms de bouchons sur les routes, et des millions de gens qui se sont déplacés, au lieu de rester sagement chez eux composter leur toilette sèche.


                                                  • Denzo75018 9 août 2013 08:44

                                                    La question est en plus globale en France : Peut-on débattre en France ?
                                                    A priori, non ! En tous les cas pas avec nos syndicats qui au moindre refus patronal descendent tout casser dans la rue, et encore moins avec nos politiques qui en sont encore restés à leur position dogmatique avant la chute du mur .........et quant à la société civile elle transparait du même état d’esprit sur les réseaux sociaux............Les Français n’ont décidément toujours pas digéré la Révolution de 1789 !


                                                    • ecophilopat 9 août 2013 09:08

                                                      C’est vrai que comme le dit joletaxi aux E.U. on entend pas parler du GDS.

                                                      Les enfants Hallowich auront finalement le droit de parler de gaz de schiste



                                                      • gaijin gaijin 9 août 2013 09:28

                                                        on peut noter que l’auteur en bon politique s’est absenté du débat qu’il réclame
                                                        dommage .....
                                                        mais habituel
                                                        c’est la politique du cause toujours .....


                                                        • unandeja 9 août 2013 10:24

                                                          le nombre de vote négatif à cet article répond « non » à la question.
                                                          Vu le catastrophisme annoncé de ces exploitations, je dis qu’il ne faut pas aujourd’hui exploiter ce gaz sur le sol français.....néanmoins, je ne vois aucune raison de ne pas explorer des techniques, notre sol, ce gaz, les process actuels d’extraction, leurs avantages et inconvénients.....rien que pour l’nteret scientifique déjà et pour avoir un avantage concurrentiel le jour où on pourra éventuellement l’exploiter.


                                                          • gaijin gaijin 9 août 2013 11:46

                                                            " rien que pour l’nteret scientifique déjà et pour avoir un avantage concurrentiel le jour où on pourra éventuellement l’exploiter. "
                                                            et voilà l’imposture en marche !
                                                            faisons des faire des test par des gens dont l’intérêt sera de dite tout va bien ......
                                                            ensuite on pourra dire c’est sans risque avant le :
                                                            il faut payer pour les dégâts ( forcément aussi imprévisibles qu’un tsunami au japon )

                                                            bien sur on peut aussi créer une commission gouvernementale ( composée d’experts doublements rémunérés par total d’un coté et nos impots de l’autre ) pour garantir la fiabilité des expertises.
                                                             et même une seconde ( composée des mêmes ) chargée de contrôler la première

                                                            ARRETEZ DE VOUS FOUTRE DE NOTRE GUEULE ! svp 


                                                          • joletaxi 9 août 2013 10:36

                                                            Vu le catastrophisme annoncé de ces exploitations,

                                                            mais jamais établi factuellement....comme d’hab avec la clique


                                                            • amipb amipb 9 août 2013 11:38

                                                              Vous tournez en rond, joeletaxi, changez donc de GPS ou, mieux, achetez-vous une carte.


                                                            • joletaxi 9 août 2013 15:07

                                                              juste un cas avéré de pollution de nappe phréatique, moi je vous demande rien d’autre.

                                                              mais vous n’avez rien sinon vos insultes habituelles.
                                                              alors fermez la


                                                            • Zobi Zobi 9 août 2013 23:04

                                                              juste un cas avéré de pollution de nappe phréatique, moi je vous demande rien d’autre.

                                                              mais vous n’avez rien sinon vos insultes habituelles.
                                                              alors fermez la



                                                              Quand tu t’apercevras que tu n’auras fait que cautionner la violence envers la nature (oh certes ce ne sera pas la première fois), telle des brutes violant un être innocent sans se soucier des conséquences de leurs actes. Mais figures toi, la nature est un tout et rien ne s’oublie. Tout est pesé. Tes pensées et tes actes.

                                                              Et là, on verra qui va le fermer son clapet.


                                                            • Loatse Loatse 9 août 2013 12:15

                                                              Reprenons

                                                              L’indépendance énergétique (potentielle) fait illico de vous un patriote donc un fasciste..

                                                              rien que pour cela déjà, l’extraction de gaz de schiste (même strictement encadrée) est inenvisageable.. la boboattitude exigeant qu’on achète ailleurs plus cher ce que l’on peut avoir ici à moindre coût, même si cela oblige à moult courbettes et concessions.. pourquoi on ne sait pas, mais c’est comme ca...

                                                              Les gens du nord pourront continuer à tenir leurs murs.. Ce qui n’empêchera notre bobo lambda de faire son feu de cheminée qui à terme génocidera les ours polaires... ni de prendre l’avion (un max de pollution) pour certains, histoire d’aller contempler le mode de vie de populations lointaines « authentiques » épargnées par le libéralisme qui, bien que souriantes, n’hésiteront pas à leur louer une misérable paillote (qu’ils n’habiteraient pas eux même), la peau des fesses...

                                                              Non, c’est non.. Faire des trous vous n’y pensez pas.. ! fracturer avec du gaz soit en finir avec les produits chimiques incriminés, nan ! d’ailleurs on ne veut pas en parler..(au cas ou ca marcherait sans dommage aucun ou quasi nul pour la nature) c’est non !

                                                              pourtant cela existe déjà

                                                              nan nan nan, nous disent tous ces anti même si on arrive à extraire sans danger, sans pollution, c’est NON !

                                                              nous disent ces gens bien intentionnés qui portent pour la plupart d’entre eux au moins une bague ou un pendentif en or... or qui a été extrait (loin de chez eux) en injectant des tonnes de mercures dans les rivières, empoisonnant faune et flore pour leurs beaux yeux..

                                                              Non effectivement, envisager ne serait ce que l’ombre d’un trou, même un trou propre, un trou qui ne transformera pas le paysage alentours en un nouveau pompéi..(après étude du sous sol ) ce n’est pas à l’ordre du jour.. en discuter ? non plus..

                                                              sauf que comme toutes les promesses de moi je président..dont on sait maintenant à quoi s’en tenir... celle ci (le gaz de schiste ? jamais !) ne fera pas long feu..(la pma pour tous ? nnan)

                                                              et comme en 2015 nous serons sous tutelle des états unis (le patriotisme, la souveraineté c’est ringard, pas beau, caca beurk, facho..) la question ne se posera même pas...

                                                              Trous, il y aura... mais pas sereinement, ca c’est sur ! smiley





                                                                • Loatse Loatse 9 août 2013 13:13

                                                                  Pasaran ! (même si les écolos purs et durs cherchent encore la p’tite bête..)

                                                                  la seule réserve à ce moment là restera le risque sismique... mais bon il faudrait être débile pour fragmenter sur des failles, au pied des volcans ou là ou les mouvements des plaques est le plus actif..

                                                                  http://www.consoglobe.com/technique-exploitation-propre-gaz-de-schiste-cg


                                                                  • interlibre 9 août 2013 14:10

                                                                    Bonjour,

                                                                    Je suis tout à fait prêt a discuter de l’exploitation du gaz de schiste, du nucléaire, des nanotechnologies... le jour ou l’intérêt général reviendra au centre de la société et non le VEAU D’OR, le court termisme, la finance, et autre pseudo théorie de destruction créatrice (de pognon) comme aujourd’hui.
                                                                    Autrement dit c’est pas demain la veille et je peux vous assurer que les discussions entre les pro et les « sceptiques » on va dire, seraient bien différentes.


                                                                    • Corinne Colas Corinne Colas 9 août 2013 16:57
                                                                      A relever dans l’article :


                                                                      Avec ingénuité, c’est là toute la petite cuisine nauséabonde des partis politiques mise en évidence ! Un joli exemple de ce que devient l’écologie instituée en parti politique :



                                                                      Tout le monde se prétendant écologiste (un logo vendeur), vous pourrez vous payer tous ceux que vous désirez Mr Pinsolle et consorts pour votre plan de com., Borloo s’est bien offert le Trèfle, il n’empêche que c’est à coups de fourches qu’on vous recevra dans les campagnes si vous vous obstinez à ne pas déclarer forfait sur la question des gaz de schistes !


                                                                      Résumé de l’opération « Pinsolle » :

                                                                      Canaliser les aspirations des uns et des autres vers des sociétés-écrans euh pardon.. des partis politiques, permet de faire avaler des couleuvres aux gens. Ils attendent toute leur vie le changement grâce à leur petit bulletin de vote insignifiant. 

                                                                      Les plus désespérés ou les moins égoïstes croient trouver de nouveaux messies dans les petits partis satellites qui n’existent que pour occuper des niches. Ça relance la machine à cons et entraîne de belles et superficielles polémiques dans la blogosphère... 

                                                                      Mr Pinsolle s’est indigné avec force vérité de beaucoup de choses sur Agoravox cet été mais c’était pour mieux nous refourguer la vision classique du fameux changement, chère aux partis politiques : surtout ne changeons rien ! Enfin, le grand méchant loup a bien été obligé de nous montrer ses dents pointues grâce à cet article destiné à nous vendre l’exploitation des gaz de schistes. 

                                                                      Dans une démarche obsolète, l’auteur croit encore que les étiquettes des uns et des autres, peuvent impressionner les arriérés de la cambrouse. Mais ceux-ci ricanent (de façon hystérique bien sûr et la bave aux lèvres)... 

                                                                      J’ai ouïe dire que Mr Cohn-Bendit après de bons et loyaux services au Parlement européen, était en train de préparer sa reconversion. Démarrant en avance, sommes-nous obligés de payer néanmoins son salaire jusqu’en 2014 ? Faut croire que oui, c’est un bon plan que d’être parlementaire, votre temps libre rend possible plein de petits jobs à côté qui payent bien : http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2013/06/25/daniel-cohn-bendit-rejoint-europe-1_3436219_3236.html

                                                                      A défaut d’Europe 1, une opportunité pour les meilleurs d’entre nous seulement smiley, vous-même Mr Pinsolle pourriez envisager d’aller planter des choux, ce serait plus utile que de militer dans un énième parti politique que les contribuables sont obligés de financer.

                                                                      Petit rappel :



                                                                      • mic0741 mic0741 9 août 2013 17:46

                                                                        En tout cas, à lire les commentaires, il est effectivement difficile d’imaginer un débat sur le sujet : chacune des parties dit avoir forcément raison.

                                                                        Dans l’ histoire, des positions aussi extrèmes ont toujours débouché sur des guerres. C’est à ça qu’on reconnait que l’homme est intelligent !

                                                                        • thomthom 9 août 2013 18:21

                                                                          De toute façon, le gaz de schiste, plus on attendra pour l’exploiter (si on décide de la faire un jour), mieux on saura l’extraire (maitrise des couts et de l’impact écologique), et plus il vaudra cher (car plus on attendra, moins il y aura de pétrole conventionnel). Donc il n’y a vraiment pas urgence !


                                                                          • Zobi Zobi 9 août 2013 23:26

                                                                            Le mythe du progrès et sa cohorte de technologies nous ont aveuglé tel le papillon face à la lumière... artificielle.


                                                                            • citoyen du monde citoyen du monde 10 août 2013 04:40

                                                                              « Les gaz de schistes fournissent 7% de l’énergie aux EU... »

                                                                              Impressionnant, tout ce ramdam pour 7 misérables pourcents, on va aller loin...


                                                                              • paco 10 août 2013 05:09

                                                                                 JoleTacot, revenez vite tout nous expliquer....
                                                                                 Surtout le silex.
                                                                                 j’adore le silex.
                                                                                 On ne parle pas assez du silex.
                                                                                 Terne ma vie sans silex.
                                                                                 Mais si vous tenez à rester silexieux, je n ’étincellerai pas la première pierre...


                                                                                • Loatse Loatse 10 août 2013 12:56

                                                                                  Humpf, la taille du silex (par cromagnon) est à l’origine du premier génocide de l’histoire... Neanderthal ayant émis quelques réserves, il fut éliminé, rayé de la carte ad vitam aeternam..

                                                                                  Le pauvre bougre avait simplement osé dire : « pesons tout d’abord le pour et le contre »...




                                                                                  • lloreen 11 août 2013 21:09

                                                                                    Il existe une technologie presque gratuite, presqu’ infinie et sans pollution.

                                                                                    http://l-unite.ning.com/group/nouvelles-de-notre-temps/forum/topics/e-cat-une-nergie-presque-gratuite-presque-infinie-sans-pollution

                                                                                    Evidemment, cela ne fait pas les affaires du cartel financier et pétrolier....mais tant pis.Cela fait largement l’ affaire de ceux qui préconisent une vie en symbiose avec le nature.


                                                                                    • colza 12 août 2013 10:37
                                                                                      Bonjour,
                                                                                      Au delà de toute querelle sur la dangerosité ou non de l’exploitation du gaz de schiste, il est bon de se poser la question de savoir si on veut ça dans notre environnement :


                                                                                      • Le421 Le421 13 août 2013 19:08

                                                                                        Hey joe !!
                                                                                        Don’t make it bad...
                                                                                        Take a sad song

                                                                                        http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/actu/d/developpement-durable-gaz-schiste-nappes-phreatiques-polluees-jusqua-1-km-puits-47380/

                                                                                        C’est écrit en français...
                                                                                        But, if you need a translation, i can explain in english... See you later guy !!

                                                                                        Bon... Je sais que parler à une brouette, ça ne sers à rien, comme disait mon père, il faut se contenter de la pousser.


                                                                                        • Julien Julien 15 août 2013 14:13

                                                                                          Bien sûr qu’il ne faut pas l’exploiter.
                                                                                          Mais bien sûr qu’il sera exploité (le peu qu’il y a en terme d’apport énergétique), les politiciens se laisseront faire.

                                                                                          A la place de cela, si on se demandait où passe l’énergie qu’on consomme chaque jour (premier principe de la thermodynamique : conservation de l’énergie) ? Ceux qui savent, ne soufflez pas la réponse. L’enjeu est bien là, dites-le aux scientifiques, interrogez-les pour savoir ce qu’ils en pensent.


                                                                                          • agent orange agent orange 15 août 2013 19:41
                                                                                            D’après des chercheurs de l’Université d’Arlington (Texas) un niveau élevé d’arsenic et de métaux lourds ont été décelé dans l’eau des nappes phréatiques près des sites de forages de gaz de schiste.
                                                                                            New Study Finds High Levels of Arsenic in Groundwater Near Fracking Sites

                                                                                            En attendant que cette étude soit validée (ou invalidée) par une équipe indépendante du lobby de l’énergie et du lobby écologique, le devoir de précaution s’impose.

                                                                                            CQFD, un moratoire sur les projets en cours est indispensable.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès