• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Parlons de surpopulation...

Parlons de surpopulation...

Cette lettre a été adressée à trois quotidiens importants : Le Monde, Le Figaro, Sud-Ouest.

  « Monsieur le Rédacteur en Chef

 Je fais partie d’un groupe de scientifiques (http://gpso.wordpress.com), répartis dans 24 Pays, qui s’est engagé à convaincre les médias de faire cesser le tabou qui s’oppose à toute discussion relative aux problèmes posés par la taille et la croissance de la population humaine en relation notamment avec la dégradation de l’environnement. Nous maintenons ce tabou à notre péril et à celui de millions d’autres espèces.

 La surpopulation est étroitement liée à toutes les formes de dégradation de l’environnement dont nous prenons conscience maintenant : disparition d’espèces, modifications du climat, pollutions, désertifications, diminution des réserves aquatiques, déforestations etc., or la croissance démographique mondiale est préoccupante. Rappelons quelques chiffres, ils sont éloquents. Il a fallu attendre longtemps pour que la population humaine franchisse le cap du milliard d’individus. C’était en 1800. Cent ans après environ, en 1930, nous étions deux milliards. Tout s’est accéléré ensuite : en 30 ans le troisième milliard a été atteint, 15 ans après le quatrième. Nous sommes actuellement six milliards sept cent millions d’êtres humains avec, en projection, deux milliards supplémentaire d’ici 2050.

 Pour nourrir ces deux milliards supplémentaires on estime qu’il faudra augmenter les surfaces agricoles de 18%. Faire de l’agriculture c’est « affecter un espace à une espèce animale ou végétale utile à l’homme et exclure de cet espace toute autre espèce concurrente » à cet effet d’exclusion il faut ajouter toutes les pollutions liées aux pratiques agricoles. Il faudra aussi loger cette population c’est-à-dire recouvrir d’importantes surfaces nouvelles avec des matériaux inertes incompatibles avec la vie qui y préexistait. Il faudra développer les voies de transport et de communication, les échanges, les industries, les moyens d’élimination des déchets, il faudra accroître la fourniture d’énergie.

 Il est illusoire de penser qu’en réduisant notre consommation (même s’il est bon de le faire) nous arriverons à corriger les excès dus à la croissance ininterrompue de la population humaine ; personne ne peut réduire ses besoins organiques à zéro, il faut pour cela ne pas exister.
 
 Il est temps de réfléchir à ces problèmes démographiques et de préparer l’opinion à une perception nouvelle de leur évolution.
 Le problème de la limitation des naissances est difficile dans les pays en voie de développement où de grossières erreurs ont été commises dans le passé. Mais les erreurs doivent être utiles pour progresser.
 Il faudra dans ces pays, par recours aux médias sans doute, mieux y éduquer les femmes en exposant de nouvelles options concernant la taille des familles ; il faudra mieux protéger l’enfance pour qu’une forte mortalité ne soit plus la justification des familles nombreuses ; il faudra enfin rendre les moyens de contraception facilement accessibles à tous.

 Le projet d’aboutir rapidement à un pallier de croissance de la population humaine et, par la suite, à sa décroissance est une option dont dépend l’avenir de notre espèce et du reste du monde vivant.

 En espérant que vous voudrez vous intéresser au sujet que je vous expose et que, convaincu de son importance, vous voudrez bien nous aider à en faire prendre conscience (en publiant cette lettre par exemple), veuillez agréer, Monsieur le Rédacteur en Chef etc. »

Via le site BlogHardi
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.35/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

101 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 6 juillet 2009 09:55

    à l’auteur

    « Cette lettre a été adressée à trois quotidiens importants : Le Monde, Le Figaro, Sud-Ouest ».

    Ces quotidiens se sont-ils intéressés à votre courrier ? De quelle manière ?


    • aetius320 6 juillet 2009 10:15

      Encore une litanie qui ne dit que la moitié des choses.

      Effectivement si le progrès technique s’arrête, nous allons entrer en surpopulation. Par progrès technique je ne parle pas d’« enculage de mouches » sur les téléphones portables, sur la puissance des processeurs ou les gadgets qui font internet, ouvre-boite, vibro-masseur et agenda en même temps, je parle de sources d’énergie primaire et de robotisation des chaines de production. Le vrai progrès quoi, pas ce qu’on nous sert depuis 20 ans.
      Alors effectivement, comme on mis quasiment 0 sur la fusion thermonucléaire et donc 0 sur la nucléosynthèse des éléments, 0 sur l’augmentation NATURELLE de la productivité agricole et 0 sur la robotisation TOTALE des chaines de montage (et oui les esclaves chinois coutent moins cher), on va être en surpopulation.
      Bienvenu dans le neo-malthusianisme.


      • franck2009 6 juillet 2009 10:44

        Vous dites : « Encore une litanie qui ne dit que la moitié des choses. »

        ....mais vous devriez développer votre réponse.

        Vous terminez par : « Bienvenu dans le neo-malthusianisme. »

        ....mais reprenez le débat d’un autre siècle et dans un autre contexte.

        Si vous taxez de ’ malthusianiste ’ celui qui lance le débat sur la surpopulation, vous faites comme ceux qui traitent de ’ fasciste ’ ou de ’ populiste ’ celui qui remet en cause le néo-libéralisme. Quelquepart vous devenez l’allié objectif des partisans interessés au ’ laisser-aller ’ actuel...

        Dire que la planète peut nourrir davantage de personnes revient à faire de la reproduction une fin en soi....

        Il s’agit dans un premier temps d’une révolution conceptuelle  : L’humanité se considérant comme une espèce parmi d’autres se devant de contrôler son expansion.

        ’ La vie pour la vie ’ , ’ croissez et multipliez ’ étaient des messages pour une humanité qui se percevait comme fragile et vulnérable. Aujourd’hui le seul ennemi de l’humanité c’est elle-même. Elle même et ses anciens shémas de pensée. Survivre dans un univers hostile car inhabitable c’est accepter le fait que le monde est limité, que l’humanité est limitée dans un univers illimité. Je n’ai pas de prévention contre la terraformation et la colonisation de l’espace, il se trouve seulement que l’on est infoutu d’envoyer une seconde mission lunaire avant 2020.... :)


      • mac 6 juillet 2009 10:48

         Le progrès technique pour résoudre le problème de la surpopulation !
        C’est justement grâce à ce genre d’espoirs qu’on est aujourd’hui au bord du gouffre.
        Vous évoquez la fusion à froid contrôlée mais est-elle seulement possible ?
        Certains scientifiques pensent qu’on manque tout simplement de théorie pour expliquer cette réactions nucléaire et que des investissements gigantesques dans ces domaines, sans mieux comprendre ce qui se passe réellement, n’aboutiront peut-être à rien.

        Voici un propos qui serait attribué à Einstein (un vrai théoricien lui !) lors de sa rencontre avec l’abbé Pierre :
        « Il y a trois bombes. La première vient d’exploser, c’est la bombe atomique. Elle change tout. Désormais, le monde est mortel. Plus seulement l’homme, mais le monde (c’est ce qui entraînera le développement de l’écologie et des mouvements d’opposition au nucléaire). La deuxième, c’est la bombe information . Enfin, la troisième, c’est la bombe démographique. »

        Vous pouvez également lire le « retour au meilleur des mondes » d’Huxley pourtant publié en 1958.Son exposé sur problème de la surpopulation me semble éloquent. Pour lui, c’est tout simplement la démocratie telle que nous la connaissons qui pourrait être menacée..

        http://sami.is.free.fr/Oeuvres/huxley_retour_au_meilleur_des_mondes.html


      • Kalki Kalki 6 juillet 2009 10:59

        Oui oui biensur, biensur.

        Sauf qu’on augmente pas la production agricole - de facon significative et sans risque pour la santé - avec des usines ( c’est autre chose que le secteur primaire n’est ce pas ? ).

        Secteur ’primaire’/agricole qui répond aux besoins primaires, vous savez les besoins, réellement indispensable a la vie.

        Ca vous fait surement chier : sauf qu’il n’y a RIEN d’illimité - et vous feriez bien d’analyser la « croissance » de nos pays pour le comprendre.

        Il y a des limites partout, c’est scientifique.

        Est ce que votre religion , votre idéologie va a l’encontre de la science ? Si oui alors il n’est pas bon de vous écouter.

        Peut etre croyez vous qu’il y a du pétrole illimité ? de l’électricité illimité ? Des terres a l’infinie et en meme temps des forets à l’infinie ?...

        Il y a actuellement 52 jours de marge - ( de ’stocks’ ) sur les marchés pour la nourriture.

        Les pays qui ne peuvent produire la nourriture SCIENTIFIQUEMENT nécessaire à leurs POPULATIONS, sont obligés d’importer.

        Importer si, Ils le peuvent économiquement. ( c’est à dire par exemple pour l’angletterre ou le japon, en étant « SUPERIEUR » « économiquement » - monétairement).

        EN afrique ou ailleurs ou par le passé , on en fait pas une si grande affaire de « crever » de faim , n’est ce pas, et on s’en tape comme vous le faites d’ailleurs dans nos pays. Et puis parfois un petit conflits pour regler tout cela , n’est ce pas - vous parlez de malthusianisme avec cynisme : car quand les choses se passent devant vos yeux ou se passeront, vous ne voyez pas que c’est ce que malthus a écrit.

        Second point important que personne ne définit clairement , ( apres le point sur les ressources pour une populations données ) :

        La nature n’est pas faites pour etre mis en cage, en zoo, ou etres élevé pour être tué et bouffé à la chaine.

        Dans le cas du « zoo » ou de l’espace insuffisant en dehors d’un milieu naturel, vous pouvez voir apparaitre un malaise que ce soit chez les animaux - ou les humains.

        Dans le cas de la mise en chaine productive, c’est à dire dans le cas de la soumission, vous pouvez voir apparaitre d’autre effets psychologique sur les animaux, ou les humains.

        Ce que l’on fait aux animaux  : vous pouvez le comparer ouvertement à la condition humaine.

        C’est quoi la nature, c’est quoi la nature de la liberté ? c’est quoi la nature de la liberté dans une vie naturelle, animale OU HUMAINE ?


      • appoline appoline 6 juillet 2009 20:17

        @ Franck,

        Il y a peu j’ai lu un manuscrit d’un type qui a bossé pour la NASA, le problème, c’est qu’Amstrong a été devancé, il y avait déjà du monde sur la place. N’en déplaise, il y a moins con que nous.


      • Capone13000 Capone13000 6 juillet 2009 10:19

        Ne vous inquietez pas nos élites, rockefeller, bill gates, soros, etc..) travaillent déja sur cette question, le seul problème est qu’ils ont choisi une facon plus radicale pour réduire la population : la crise économique, la grippe A et empecher les pays pauvres de se developper en bloquant les energies (pétrole, nucléaire civil, etc...)


        • appoline appoline 6 juillet 2009 20:05

          @ Capone,

          Vous avez raison, d’ici quelques mois nous devrions avoir une réponse à cette question relative à la surpopulation. Le côté radical dont vous parlez devrait mettre tout le monde d’accord, mais dans la douleur. Il est vrai que l’élite a déjà les pieds dans les starting-block mais notre bêtise nous a rendu aveugle. Peu d’yeux auront la chance de s’ouvrir après la réduction de la populasse qu’ils haïssent, mais nous avons fait aussi notre propre tort.


        • HELIOS HELIOS 6 juillet 2009 11:05

          Je ne vois pas comment on peut arriver a une limitation volontaire des naissances dans un systeme ouvert comme le notre.

          Si les blancos, les yankees (les blancs europeens et americains) regulent efficacement leur croissance, l’espace libre qu’ils preservent ainsi est immediatement occupé par une immigration, à raison, opportuniste.

          Que faire si chaque fois que ces pays regulent leur croissance, si paralellement une pression humaine en provenance de pays peu sensible a la qualité de vie ou même par volonté déliberée, vient contrecarrer ces efforts ?

          Le seul moyen de reguler effectivement les croissances de populations (aussi bien la decroissance que la croissance), c’est de les mettre face a leur propre densité. Le contrôle drastique des flux migratoires est dont impérative.

          Je sais bien qu’encore une fois, mon discours est plutôt politiquement incorrect, comme est perçu cet article je pense. Quand je parle de « régulation de flux migratoires » je ne parle pas de quelques mariages ou quelques deéménagements, je parle de grands volumes, comme les migrations de peuplements que subissent les pays du sud de l’europe, mais egalement d’asie.


          • brieli67 6 juillet 2009 11:12

            Oh les cons !

            Une serre horticole de 1oo km sur 1oo km menée en hydroculture permet d’assurer l’apport protidique journalier de 60 g de protéines pour tout être humain.

            ETUDE DU CNRS datant de 1977 et on a fait plein de progrès techniques depuis.

            Avec cette serre il y en a pour 23 à 25 Milliards de bouches à nourrir !

            Scientifiques, mon cul ! Ah ! une bonne guerre !

            SALAUDS !
            SALAUDS ! SALAUDS !


            • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 6 juillet 2009 11:23

              à brieli67

              La forme de votre intervention nuit très nettement à la pertinence éventuelle de son fond.


            • mac 6 juillet 2009 11:30

               Avec des raisonnements comme ceux-là on peut aussi mettre des gens dans des batteries comme les poulets et en nourrir encore plus.
              Le but n’est pas de savoir si on peut nourrir les gens moyennant beaucoup de concessions sur la qualité de vie mais également de savoir si on peut les faire vivre décemment sans qu’ils se mettent sur la figure.
              Les populations des pays émergents vont, elles aussi, vouloir des automobiles et des écrans plats, serons nous capable de satisfaire cette demande ?
              La réalité c’est que plus nous serons nombreux sur terre et plus les contraintes imposées aux populations seront importantes.
              La question est de savoir si nous voulons vraiment de ce genre de futur car les humains et les fourmis ont tout de même quelques différences...


               


            • Lucien Denfer Lucien Denfer 6 juillet 2009 11:51

              Malgré le potentiel technique pour nourrir 24 milliards d’êtres humains, ce que les néo-malthusiens veulent dire c’est que pour eux il est hors de question de diminuer leur train de vie actuel ou ne serait-ce que d’envisager d’y apporter une petite modification.

              En d’autres mots ils veulent rester les maitres et ne pourront y arriver que si la science et les progrès techniques sont décriés et restreints, interdits au plus grand nombre.

              Quand ils parlent de rompre le tabou, c’est bien celui d’envisager le genre humain comme du bétail ou du gibier que l’on pourrait « gérer et prélever » à loisir, ce qu’ils font déjà dans de nombreuses parties du monde.

              Il ne s’agit là que d’officialiser la barbarie eugéniste sous couvert d’humanisme et d’écologie. Ce qui est le plus risible c’est que des néo-malthusiens puissent se réclamer de la science en citant Einstein quand même ce dernier à fini par admettre ce qu’il devait à Poincaré.

              Que veulent dire des expressions telles que : « si on peut les faire vivre décemment » ? Depuis quand envisage-t-on des humains comme des poulets en batterie ?


            • Kalki Kalki 6 juillet 2009 12:23

              Non il n’est pas question de maitre ou esclave.

              Il s’agit juste de rester humain : c’est quoi la nature humaine ? C’est quoi la condition humaine naturelle ?

              Vous vous êtes jamais posez cette question ?


            • Kalki Kalki 6 juillet 2009 12:33

              Car la plupart de vos thèse que vous lancer sur les « neo malthusiens » vous pouvez aussi vous les envoyez en pleines figures.
               

              • ils veulent rester les maitres. Qui sont les maitres ? quel est l’idéologie qui est en place ?
              • c’est bien celui d’envisager le genre humain comme du bétail ou du gibier que l’on pourrait « gérer et prélever » à loisir ... Qui considères les humain comme du bétail, qui est ce qui veut les parquer à l’infinie dans des cases de bétons ... comme des animaux ? Qui ? N’est ce pas ce qui se passe aujourd’hui ? N’est ce pas ce qui se passerais si la population augmente à l’ « infinie » ?
              • Depuis quand envisage-t-on des humains comme des poulets en batterie ? Certain ont envisagé cela depuis la Revolution industriel ? Vous savez... et c’est ce qui advint.

              Le monde que vous croyez avoir devant vous est une illusion.

              La liberté que vous croyez avoir, et la liberté que les autres ont ( si jamais vous pensez aux autres ... ) est une illusion.

              Plus le système augmente , plus la population augmente, plus les humains sont des animaux en cage, des rouages, soumis, liés aux système pour survivre, frustré de ne pouvoir ni changer les choses , ni de critiquer la politique ou décider la politique, ni être maitres réellement de son destin. Biensur nous ne parlons que de 98% de la population alors ca doit etre faux ... ?


            • Lucien Denfer Lucien Denfer 6 juillet 2009 12:37

              Je suis né dans cette condition humaine naturelle : On crevait de faim, on était rachitiques, on subissait la polio, un enfant mort pour cinq viables, je vous fais grâce des saloperies légués par les moustiques et autres joyeusetés.


            • Lucien Denfer Lucien Denfer 6 juillet 2009 12:48

              4 novembre 2008 (LPAC) — Alors que la planète subit une chute drastique de la production de biens indispensables au maintien de sa population, le Fonds mondial pour la nature (anciennement World Wildlife Fund) a publié le 29 octobre son Rapport Planète vivante (Living Planet Report 2008), affirmant que, puisque « les besoins des hommes en nourriture, eau, énergie et matériaux » représentent la plus grande menace pour la biodiversité, la consommation humaine devrait être réduite d’au moins 30% — pour commencer.

              Selon ce rapport, plus des trois quarts de la population mondiale vivent dans des pays dont la consommation dépasse leur bio-capacité (exprimée sous forme d’« empreinte écologique »). Les auteurs en viennent à demander la « réduction de la population, de la consommation individuelle et des ressources utilisées ou des déchets émis pour produire des biens et des services ». Pour la première fois, le WWF s’en prend même à la consommation d’eau.

              Ce rapport, dont les recommandations, si elles étaient appliquées, conduiraient à la mort de centaines de milliers d’hommes, a été co-rédigé par des membres de la Société zoologique de Londres. A l’origine du WWF, on trouve le prince Bernard des Pays-Bas et son co-penseur, le Prince Philip d’Edimbourg, le prince consort de la Reine Elisabeth II d’Angleterre. Le prince Bernard était un membre des SS, qui, contraint de démissionner du parti en vue de sa fonction royale, signa sa lettre de démission par un « Heil Hitler ! ».

              Le critère d’« empreinte écologique » dont se sert le WWF fut élaboré par une fondation britannique, l’Optimum Population Trust, qui fait ouvertement campagne pour réduire des deux tiers la population mondiale afin de la ramener à deux ou trois milliards d’individus.


            • Kalki Kalki 6 juillet 2009 14:41
              Votre expérience personnel ne vous donne pas le droit de dire soyons plus de fous sur terre à l’infinie et il y aura pas de problème. Si il y en a c’est pas graves « dieu » n’est pas avec nous, ce n’est pas notre faute et ce n’est pas a cause de nos choix ( ou de nos ancetres ) , mauvais fortunes.

              La croissance est nécessaire, mais une question de stabilité l’est tout autant. Il faut savoir s’arretter de grandir, comme le corps humain par exemple, passant de l’enfant à l’adulte. Population&société, Tous les pays du monde (2007)Telecharger en pdf
              Ivan Illich et la critique radicale de la société industrielle
              r_e_v_e_r_i_e_s

              Vous savez le problème de la surpopulation n’entrera jamais en ligne de compte pour les personnes qui dirigent la démocratie et les républiques (jamais le peuple) .... Actuellement il est plus question d’un clash de civilisation, l’occident représente aujourd’hui au maximum 14% de la population mondial - et elle compte bien garder son pouvoir sur le présent sur l’économie, sur l’avenir, sur les autres peuples bon a remplacer nos ouvrier pour moins chere, et sur les autres cultures ... d’une maniere ou d’une autre.

              Question de survie. ( pensent ils - et dans 90 % des cas ils ont raisons )

              Quitte a convertir les autres culture, par la subversion, ou la prise par la force le tout passé comme une lettre à la poste directement dans la tete du peuple grace aux médias.

              Vous croyez que ce n’est pas en rapport avec le probleme de population , et bien que tel que le voient les « dirigeants » (meme ceux non élus ) , il vaut mieu « convertir » tout le monde le plus vite possible, les problèmes qui peuvent advenir c’est un autre probleme. Le plus risque étant qu’on se fasse « bouffer » par les autres « empires »/cultures du monde. Je n’ai pas la meme vision que ces personnes, meme si je n’ai peut etre pas certaines informations qu’elles ont et que personnes d’autre n’a surement.

              Pourquoi on ne se fait pas corrompre pas les autres cultures ? parceque les médias veillent a nous foutres ce qu’il faut dans le cerveau. Et notre culture mac do - neoliberalisme - pauvreté > criminalité insécurité flic et prison peuvent envahir le monde.

              Le choix de devenir des peuples adultes est difficile, ils ont peur de se faire bouffer par les autres si ils baissent la cadence - et pensent surement que devenir adulte pourrait être possible si il y avait reellement qu’un empire sur terre ( pas tres réjouissant car il n’y aurait qu’une culture et une domination - en dehors de la porté du citoyen et de la démocratie ). Un empire dans leur vision ne doit enchanter personne ... rien de naturelle pour la condition de leur esclaves ( ils sont les maitres) ne sortira de leurs cervelles - rien de bon ne sort de personne caractérisé par ce genre psychologie et de vision du monde. Meme du respect ’socialiste’ quand il y a soumission est une injure aux êtres humains.

              Pour en venir aux faits : vous voulez qu’il n’y ai plus de pauvre dans votre société ou dans le monde , que personne ne meurt de faim, que tout le monde ai un travail valorisant, c’est possible. Encore faut il le vouloir. Tout le monde vivant à le droit de vivre, en s’accomplissant - sans devenir esclave - alors faisant que cela reste ainsi - dans de bonnes conditions humaines.

              Rappelle nos pays ne seraient pas riches - avant la 2eme guerre ni apres, sans avoir pillé les autres pays - d’abord par domination physique, puis gentiment, par domination économique.

              Les gaullois, et les amérindiens sont morts. Mais il reste toujours une possibilité imprévu que pour une fois ce soit les gaullois ou les amérindiens qui gagneront.


            • paul muadhib 6 juillet 2009 11:34

              Parler de « trop » de monde sans parler de densité de population me semble être de la mauvaise fois au mieux.
              Chez une certaine catégorie de personnes, pas seulement chez les élites ,enfin les pseudos élites, la peur de la mort est le point central de toute action, je n expliquerais pas ici...d ailleurs ca n intéresse pas grand monde, de plus c est une démarche personnelle que de « voir »cela. ainsi , les « autres » trop nombreux a leur yeux rentreraient dans cette peur, peur implique élimination de cette peur, simple, destructeur. Ainsi on n élimine pas des gens mais sa peur
              Aucune intelligence derrière tout ceci seulement juste l évidence d un cerveau qui fonctionne comme une machine avec moins d intelligence qu un tas de cailloux.
              C est ma vision et je la partage..


              • katalizeur 6 juillet 2009 11:34

                @tous a bonjour

                que ceux qui estime qu’il y a surpopulation,ce sont peut est eux ,les surnumeraires ; rien ne les empeche de se suicider et d’emmener leurs familles avec eux.......

                attali 795 ans dit qu’il faut piquer les vieux ??? pourquoi vit il encore ? qu’il nous donne l’exemple.....


                • oncle archibald 6 juillet 2009 11:55

                  Entièrement d’accord avec l’auteur : il faut en parler, mettre le problème sur la table et essayer d’y réfléchir ... Mais au terme de la réflexion et en supposant que la conclusion sans appel soit « il faut de la décroissance » comment prétendez vous IMPOSER à qui que ce soit le nombre d’enfants qu’il DOIT avoir ... 


                  C’est encore sur le droit à la vie que la question va revenir in-fine .. et il me parait bien peu compatible avec les valeurs de liberté égalité fraternité de dire : un enfant par couple ça suffit, on est en surproduction ici .. et puis plus tard, si le « remède » a bien marché : vite vite, trois enfants par couple sinon la terre va se désertifier. 

                  La vie l’amour la mort .. négociables, règlementables, ou tabous ?

                  • Kalki Kalki 6 juillet 2009 12:15

                    Personnellement je ne parlerais pas de décroissance - même de décroissance de population.

                    On peut parler en chiffre - en capacité de production donnée et chiffrée - et en besoin humain chiffré.

                    On parle scientifiquement.

                    On intègre ce que l’on sait de l’humain, en sociologie , psychologie et ( anthropologie ).

                    On pense scientifiquement.

                    Et on décide quel voie prendre dans un débat de société.

                    La croissance ne nous amènera pas vers les étoiles et ne nous apportera pas le bonheur ou une bonne vie humaine - commençons d’abord par apprendre a vivre sur notre planète - en gardant notre humanité pour nous et pour les autres - et en laissant une place pour la nature plus grande qu’un zoo ou une zone protégé.

                    Décroissance , non ce n’est pas le mot.

                    Il s’agit d’un plan de développement - un choix de société.


                  • Emmanuel38 6 juillet 2009 12:25


                     Voici ce que l’auteur a écrit :

                    " Il est temps de réfléchir à ces problèmes démographiques et de préparer l’opinion à une perception nouvelle de leur évolution.

                     Le problème de la limitation des naissances est difficile dans les pays en voie de développement où de grossières erreurs ont été commises dans le passé. Mais les erreurs doivent être utiles pour progresser.
                     Il faudra dans ces pays, par recours aux médias sans doute, mieux y éduquer les femmes en exposant de nouvelles options concernant la taille des familles ; (...) ; il faudra enfin rendre les moyens de contraception facilement accessibles à tous. « 

                    Où voyez vous que l’auteur propose d’ »imposer" quoi que ce soit ?

                    J’ajouterais volontiers à ce qui a été écrit, qu’il y aurait aussi lieu de cesser les incitations financières directes et indirectes à créer des familles nombreuses, étant entendu que ces restrictions ne devraient toucher les familles que pour les enfants à venir.



                  • oncle archibald 6 juillet 2009 14:59

                    Ecrire « IL FAUDRA » agir comme ci ou comme ça n’est-il pas vouloir imposer une limitation des naissances et non plus en discuter le bien fondé ?




                  • oncle archibald 6 juillet 2009 15:02

                    Cette volonté d’imposer est encore plus sensible dans votre post lorsque vous ajoutez qu’il faudra AUSSI couper les aides financières aux familles jugées trop importantes ....


                  • martin martin 6 juillet 2009 12:07

                    bonjour
                    La Chine, encore elle, a pris conscience de ce problème il y a bien longtemps. Comment ? en limitant à 1(un) enfant par foyer. Malheureusement ceci a été plus ou moins respecté au détriment des enfants de sexe féminin qui ont été sacrifiés et de cela résulte un « manque » pour la population masculine : fini les bigames voici les polyandres ou alors retour de razzias pour se procurer les éléments manquants.


                    • Kalki Kalki 6 juillet 2009 12:21

                      En dessous de 2 enfants ( comme dans les pays d’europe comme par magie ) il y a baisse de la population - en théorie ( si la longévité n’augmente pas par miracle grace notament àla technologie qui pourrait déshumaniser ).

                      psychologiquement c’est désastreux, les enfants uniques en masse ont une mentalité des plus matérialistes et égoïstes - c’est parfait pour intégrer les humains comme des rouages dans le système. Tout comme au japon la surpopulation provoque des troubles que la « raison pure » ne tient pas compte dans sa vision scientifique et systémique.


                    • marcel 6 juillet 2009 13:20

                      "Malgré le potentiel technique pour nourrir 24 milliards d’êtres humains, ce que les néo-malthusiens veulent dire c’est que pour eux il est hors de question ."

                      Voilà une prévision encore plus optimiste que les prévisions absurdes de la FAO et de son porte parole , la pleureuse Ziegler ,affirmant que la Terre pourrait nourrir sans difficulté 12 milliards d’habitants et cela par le fait de l’agriculture biologique .
                      Malthus a en résumé affirmé que le chiffre de population devait s’établir en proportion des capacités (de charge) de la biosphère (environnement) d’ un Territoire donné . (Essai sur le principe de population) et j’avoue pleienemnt partager son avis .
                       


                      • Lucien Denfer Lucien Denfer 6 juillet 2009 13:28

                        Grand bien vous fasse, cher monsieur, montrez-nous donc l’exemple en matière de dépopulation dans ce cas et nous vous promettons d’en tirer des conclusions avisées...


                      • katalizeur 6 juillet 2009 14:06

                        @marcel

                        «  »« Malthus a en résumé affirmé que le chiffre de population devait s’établir en proportion des capacités (de charge) de la biosphère (environnement) d’ un Territoire donné . (Essai sur le principe de population) et j’avoue pleienemnt partager son avis »«  »

                        voila une idée qu’elle est bonne marcel......je t’encourage a commetre l’acte fatal qui te mettra en adequation avec ton maitre a penser mal tuz.....le poison c’est un peu lent , la pendaison ça fait mal, je te conseille le fusil de chasse avec deux balles pour le sanglier que tu es....bon debarras....avec attali cela fait deux ....aux suivants ...a la fin de la journéé nous aurons reglés une partie des problemes de l’humanité......

                        A QUI LE TOUR ? TOUS MAJEUR ET CONSENTANT ....elle est pas belle la vie ?


                      • brieli67 6 juillet 2009 15:33

                        Savez lire Monsieur Marcel

                        oui une seule serre de 1oo km sur 1oo km ad vitam eternam passe que norme Ekobio pas l’usine à gaz qui pollue ;

                        Comme par hasard toutes ce’s cultures hors-sols sont négligées voire prohibées en France.

                        Alors que les projets fleurissent partout dans le monde
                        http://www.always-inspiring-more.com/Der-urbane-Bauernhof-Alptraum.131.0.html
                        il y a dix ans :http://www.guardian.co.uk/society/2001/aug/22/guardiansocietysupplement4

                        Prof Dickson Despommier
                        http://www.aidg.org/component/option,com_jd-wp/Itemid,34/p,1199/


                      • marcel 6 juillet 2009 13:56

                        Mais monsieur, j’ai mis mon malthusianisme en application en limitant ma progéniture à 2 enfants .
                        Vos propos me laissent supposer que vous faites partie de ces lapins qui copulent à tour de bras et qui par la faute de leur progéniture surnuméraire limitent l’espace vital des autres .

                        Le droit à un espace vital raisonnable est un droit inaliénable de chaque individu mais dont les lapinistes font fi .

                        Tirez les conclusions que vous voulez , peu me chaut .

                         


                        • katalizeur 6 juillet 2009 14:22

                          @ marcel

                          mon ami j’ai trois enfants, pour un lapin ,il me semble que je suis dans la norme , moi j’estime qu’il y a de la place pour tout le monde avec un peu plus de solidarité et de partage......mon espace vital est vaste.... quand il y en a pour deux ...il y en a pour trois et meme quatre...

                          je vous plains monsieur, non seulement votre espace, lui, doit etre tres etroits, mais votre coeur aussi doit etre vraiment petit et sombre......

                          mais , par charité je compathie .......vous devez etre si pauvre,..... que vous ne pouvez donner, quelle triste vie.... vous devez endurer ;... de toujours avoir peur de manquer.....


                        • Butters Butters 6 juillet 2009 14:13

                          bah la Corée du nord commence a donner l’exemple, n’excluez pas le cannibalisme (arf c peut-etre encore tabou) fodra bien continuer à engendrer kkes bon ragout pour l’avenir.


                          • marcel 6 juillet 2009 14:20

                            @katalizeur :

                            quel argumentaire puissant ,on devine sous les propos une intelligence bovine et une bêtise évidemment à front de taureau .
                            Je vous devine à l’instar de Morice expert en expressions toutes faites gravées dans votre cerveau reptilien du type « fasciste , nazi , populiste , révisionniste , »jours les plus sombres de notre histoire , bête immonde , etc , que tout connard de gauchiste doit pouvoir seriner à l’envi quand il se trouve à bout d’argument .

                            Si vous pouviez crever à votre tour , j’avoue que cela ferait du bien à la planète !

                            Pauvre déchet humain !


                            • katalizeur 6 juillet 2009 14:33

                              @ marcel

                              «  »« on devine sous les propos une intelligence bovine et une bêtise évidemment à front de taureau  »«  ». lol je vous retourne le compliment, les lecteur appreciront le plus bestial de nous deux....

                              1°) je ne suis pas gauchiste, GAULLISTE commme j’aime a le repeter...je ne suis pas a court d’argument, la preuve je suis encore a votre disposition....

                              en ce qui conserne la vie et la mort..je suis croyant, musulman de statut, donc ne crains ni la vie ni la mort qui cher monsieur n’est qu’une etape dans la longue evolution de l’entité que vous insultez....quand a la planete point de soucis les force de l’esprit ( DIEU) veille....

                              pour paraphraser votre etron chef...si la terre ne te plait pas .....quitte là.....


                            • Kalki Kalki 6 juillet 2009 14:46

                              Et si on voulait la paix et le paradis sur terre au lieu de l’enfer et se faire la guerre ?


                            • sobriquet 6 juillet 2009 14:28

                              J’aimerais bien que ceux qui disent qu’on est exposés à un problème lié au décalage entre la population croissante et les ressources planétaires, sans évoquer de solution, cessent de se faire taxer de malthusianisme.

                              Le malthusianisme, c’est une solution proposée pour endiguer la surpopulation. Là, il n’est question que d’un diagnostic.

                              A moyen terme, il existe des moyens de réduire les problèmes. Quand on sait, par exemple, que la surface équivalente à un département est bétonnée en France chaque année. Quand on sait qu’un adulte n’a pas besoin de manger de la viande plus de trois fois par semaine. Quand on sait qu’il faut sept fois plus de surfaces agricoles pour produire 1 kg de viande qu’un kg de nourriture végétale. Quand on sait que la sous-nutrition actuelle est davantage un problème de répartition des ressources qu’un problème de production. Quand on sait que certains agriculteurs africains se nourrissent grâce à l’aide alimentaire américaine, en travaillant dans d’immenses cultures de café. etc.


                              • NWN NWN 6 juillet 2009 14:39

                                Cet article est une horreur intellectuelle comme savent en produire les serviteurs du NOM pour faire accepter n’importe quoi aux populations .
                                Qui connait le monde et a su voyager les yeux ouvert, sait que la Terre peut effectivement nourrir 20 milliards d’humain si il le faut .

                                Quand on voit la France, petit pays avec 4 mois de saison agricole, être le 2ème exportateur mondial de produits agricole, et quand on voit les nombreux pays tropicaux faire 3 récoltes par an et pouvant récolter presque toute l’année, le tout peuplé de gens qui crèvent de faim, on comprend vite que ce bordel alimentaire mondial est sciement organisé . En commençant par interdire les espèces locale, adaptées, productives et résistantes, pour mieux imposer les notres .

                                La surpopulation menace le monde ?
                                Mais qui est-ce qui cosomme l’environnement sans vergogne ? Qui bouffe et use la Terre sans retenue , alors que les trois quart de l’humanité ont à peine qques dollars pour survivre ?

                                Cet article est là pour servir la Déesse Croissance à laquelle se damne les occidentaux . Comme il est hors de question que les occidentaux reduisent l’opulance de leur système Croissant, ils envisagent de reduire le reste du monde !

                                Ce n’est pas la croissance des humains qui menace le monde, mais la Croissance capitaliste et libérale . Tout le monde le sait bien, mais tous le monde occidental est prêt a croire n’importe quoi pour peu qu’il puisse rester hypocrite et que rien ne change à son monde .

                                Cette idée grotesque se résume à dire : supprimons les pauvres afin que les riches puissent le rester sans obligation de partage .

                                La seul bonne idée, serait de se débarasser des riches qui nous pourrissent la vie et qui commencent vraiment à faire chier ce monde . C’est juste une poignée de quelques milliers d’humains qui saccage les vies de toute une humanité .
                                Le vrai scandale ignoble et la vrai menace, c’est celle-là !


                                • Kalki Kalki 6 juillet 2009 14:50

                                  Est ce que c’est humain d’etre empaqueté comme des poulets dans des cases de béton ? d’etre transporter comme des animaux, de devoir travailler pour ses maitres comme des animaux ?

                                  Avoir une carrotte psychologique devant son nez pour se faire avancer comme une mule.

                                  Oh le nombre d’humain peut aller à l’infinie on est d’accord, mais c’est la condition de vie de l’humanité qui est interressant de regarder, et combien de temps il resterait de place pour le reste des autres animaux et végétaux en liberté REEL.


                                • paul muadhib 6 juillet 2009 15:10

                                  votre propos me semble plein de ...bon sens !
                                  pour les accrocs de la suppression d une partie de la population mondiale je cite quelques chiffres de densité de population ,exprimée en habitants/km2.
                                  Monaco 16235
                                  Vatican 2093
                                  Bangladesh 1092
                                  Corée du sud 492
                                  pays bas 395
                                  Liban 368
                                  japon 337
                                  inde 329
                                  bande de gaza 3823
                                  royaume uni 247
                                  Allemagne 231
                                   Italie 195 
                                  chine 136
                                  Danemark 126
                                  France 112
                                  Égypte 77
                                  états unis 31
                                  Australie 2.6
                                  Mongolie 1.8
                                  source Wikipédia, sujet a caution selon moi, mais assez juste sans doute..
                                  le continent africain rassemble énormément de pays a faible densité de population.
                                  Plus d info ....partout.autre chose .marianne2 et agoravox semblent aimer le sujet.
                                  merci de me dire si les pays bas qui ont plus de densité de population que la chine et l inde ,que les pays bas donc doivent se préparer a un assaut des forcenés de la diminution de population ,diminution a laquelle ils ne veulent pas contribuer eux mêmes, helas ..merci d avance.


                                • NWN NWN 6 juillet 2009 15:11

                                  80% de la population vit sur 20% du territoire, il y encore beaucoup de place dans les déserts ruraux . En plus a la campagne on a pas besoin de maitre, on peut etre autonome .

                                  Pour les conditions de vie, ça dépend de la peur de vivre qu’on abrite, ceux qui ont peur, souvent parce qu’il n’ont pas de Dieu ni d’esprit, deviennent orgueilleux et se prennent pour la cuisse de jupiter, ils n’ont plus de valeur spirituelle alors ils ont besoin de valeur terrestre . Ceux là on besoin de grand chateau et de grosse voiture, où ils se sentent en sécurité .
                                  Les humble, souvent plein d’esprit, et sans peur de mourir, se contentent d’une cabane, et d’ailleurs les plus heureux entre les deux cas, sont souvent ceux qui vivent dans une cabane, libre et sans maitre . De plus leur alimentation est majoritairment végétarienne, ce qui laisse plus de terre libre pour la nature . Par cette alimentation ils ont en plus une meilleurs santé et ne sont pas assaillie de cancers, d’allergies et de maladies cadio-vasculaires comme les occidentaux .


                                • Lucien Denfer Lucien Denfer 6 juillet 2009 16:58

                                  @NWM

                                  Quand on recherche l’origine de ces idées de dépopulation et d’accaparement des territoires, on ne peut qu’être d’accord avec votre réflexion.

                                  Cela fait aussi penser à la doctrine Nixon/Kissinger pour l’énergie qui préconisait que les ressources n’appartiennent pas aux peuples qui vivent sur les terres les contenant, et que s’il le fallait il serait juste d’employer la force ou tout autre moyen pour s’en emparer, afin de préserver l’american « way of life ». Cette doctrine a depuis été appliquée dans de nombreux endroits sur terre avec toutes les souffrances et les conflits que cela implique.


                                • NWN NWN 6 juillet 2009 18:47

                                  @Lucien

                                  Le matérialisme rationel rend les hommes irrationels
                                  En tuant Dieu et en jetant leur esprit, les hommes sont devenus fous et redeviennent des animaux .


                                • marcel 6 juillet 2009 14:47

                                  "en ce qui conserne la vie et la mort..je suis croyant, musulman de statut, donc ne crains ni la vie ni la mort qui cher monsieur n’est qu’une etape dans la longue evolution de l’entité que vous insultez....quand a la planete point de soucis les force de l’esprit ( DIEU) veille...."

                                  Vous avez raison d’avoir foi en Dieu cela aide à vivre mais le jour de votre mort ,ce ne sera que le néant qui accueillera l’entité dont vous vous affublez et l’évolution hypothétique en sera immédiatement arrêtée .
                                  A propos d’insultes , vous ne vous défendez pas mal non plus et vous avez entamé le premier les hostilités , mais qu’espérer d’autre d’un musulman .

                                  Mère nature s’occupera de votre sort ,soyez en persuadés ; Allah ne vous sauvera de rien du tout.


                                  • Georges Yang 6 juillet 2009 14:55

                                    Contraception, avortement et stérilisation, aidés par un planning familial intelligent sont les seules mesures écologiques efficaces. A 1 milliard, nous pourrions polluer comme des soviétiques sans aucun risque.

                                    Indira Gandhi l’avait compris, mais ses campagnes de stérilisation masculine ont été très mal vues par les biens pensants.

                                    La stérilisation est d’ailleurs plus efficace que l’enfant unique, car ce dernier choix crée un déséquilibre en faveur des naissances de mâles.

                                    Le slogan de Sempé montrant un individu brandissant une pancarte au milieu de la foule où il est écrit : « SOYONS MOINS ! » reste d’actualité.

                                    Mais les Khmers verts préfèrent parler d’éolienne et allumer des bougies !


                                    • marcel 6 juillet 2009 15:00

                                      "Qui connait le monde et a su voyager les yeux ouvert, sait que la Terre peut effectivement nourrir 20 milliards d’humain si il le faut .« 

                                      Vous connaissez- donc tout du monde , de ses capacités et êtes expert de réputation mondiale en agronomie comme l ’agité du bocal Ziegler ?
                                      Le projet du NOM est effectivement assez brutal et propose un chiffre mondial de population de 1.5 milliard (cfr Pr Pianka de l’université du Texas)

                                      Pensez-vous que les Brésiliens ,les autres sud américains / africains,... pauvres se gênent pour détruire la forêt amazonienne ou autres biotopes ; ils sont bien plus nombreux et destructeurs que les grands propriétaires terriens

                                       »Ce n’est pas la croissance des humains qui menace le monde, mais la Croissance capitaliste et« 

                                      Vous avez raison , on pourrait bâtir des tours de 1000 étages (monades urbaines à la Silverberg) dans les villes et s’étendre à l’infini en rognant sur les Terres agricoles ou sur les mers ,quel avenir radieux à la »Soylent green" .


                                      • NWN NWN 6 juillet 2009 15:26

                                        Tout pays pourraient etre autosuffisant avec ses cultures agricoles endémiques .
                                        Les brésiliens et cie le sont depuis longtemps . Si ils continuent a détruire leur foret pour produire, c’est simplement pour exporter et gaver les peuples obèses jamais rassasié qui s’emmerdent assis devant de leur télé avec un cerf-veau vide et crèvent de sur-nutrition .


                                      • Triodus Triodus 6 juillet 2009 15:49

                                        @NWM : Ils ont inventé ce qui te permet quand même de déverser ton fiel les cerveaux vides qui s’emmerdent..

                                        Mets tes deux doigts dans une prise et pose-toi la question qui y a amené le jus qui te chatouille !

                                        Cordialement,


                                      • Lucien Denfer Lucien Denfer 6 juillet 2009 17:15

                                        @triodus,

                                        Vous pensez disposer du monopole de l’intelligence, vous vous trompez gravement, car tous les peuples n’ont fait qu’emprunter à d’autres et ce depuis la nuit des temps. Aucun peuple n’a de prééminence dans ce domaine, pensez juste aux milliers de choses que l’on doit aux chinois, aux grecs, aux turcs, aux andalous, aux africains du nord, et d’autres.

                                        L’idée même de monothéisme et de spiritualité vous a été apportée.

                                        Maintenant on peut persister dans la bêtise et la comparaison encore un peu plus et prétendre que les néanderthaliens européens ont disparus complètement dépassés et subjugués par les sapiens provenant d’asie.


                                      • Triodus Triodus 6 juillet 2009 21:44

                                        @Lucien,

                                        Non, nous ne disposons pas du monopole de l’intelligence, et tant mieux !

                                        Le post auquel j’ai réagi allait justement dans le sens contraire !

                                        Cordialement,
                                        T.


                                      • Georges Yang 6 juillet 2009 15:02

                                        Les méthodes contraceptives, l’avortement et la stérilisation sont les méthodes les moins aggressives pour diminuer la croissance de la population. Sinon, on a la guerre, la bombe, la famine organisée, les armes bactériologique et chimiques. A moins de trouver un nouvel Irakien qui invente une méthode écolo pour éliminer les gens en masse ; on pourrait alors l’appeler Ali le Bio !


                                        • paul muadhib 6 juillet 2009 15:50

                                          croyez vous que avant ces 6 milliards d habitant aujourd’hui hui, la planète terre ait été un bon endroit ou naitre ,grandir,vivre et mourir ....que les humains étaient gentils, aimables ,capables de travail communautaire volontaire pour le bien de tous bien sur que non...tout ce sujet c est du pipeau d occidentaux dont le cerveau devient de plus en plus et uniquement une machine, rien de plus.


                                        • marcel 6 juillet 2009 15:04

                                          "Contraception, avortement et stérilisation, aidés par un planning familial intelligent sont les seules mesures écologiques efficaces. A 1 milliard, nous pourrions polluer comme des soviétiques sans aucun risque."

                                          Tout à fait d’accord , la Thailande mène depuis qques années de telles campagnes et les résultats se font sentir .


                                          • oncle archibald 6 juillet 2009 15:34

                                            quel bel exemple vous nous avez choisi là Monsieur ! on va stériliser les petites filles avant de les livrer à la prostitutions institutionalisée, ça permet une meilleure rentabilité !


                                          • Yvance77 6 juillet 2009 15:13

                                            De l’auteur je cite : « Cette lettre a été adressée à trois quotidiens importants : Le Monde, Le Figaro, Sud-Ouest. »

                                            Personnellemnt j’aurais économisé deux timbres au moins .. et envoyé une seulle lettre à l’Elysée directement vu que c’est là ou est le centre de la presse en France.
                                            Si vous voulez être publié à l’avenir c’est le passage obligé !

                                            C’est d’autant plus génant que le post est trés intéressant.

                                            A peluche


                                            • oncle archibald 6 juillet 2009 15:32

                                              et en plus, même pas besoin de timbrer .. On peut écrire à Monsieur le Président de la République en franchise postale !


                                            • oncle archibald 6 juillet 2009 15:31

                                              Marcel vous auriez du nous faire 2,6 enfants juste pour compenser ceux qui ne se reproduiront pas, mais comme le disait Coluche, mon père a pas su trouver la virgule alors il en a fait trois !


                                              C’est dingue de disserter de façon aussi péremptoire sur des sujets que l’on ne connait pas ! Avez vous itégré le gaspillage monstrueux, les destructions de surproductions, les poissons qui ne plaisent pas bien que parfaitement consommables et qui sont détruits en masse parce que « non commercialisables » .. bref .. avec simplement un mode de vie plus raisonable tous les chiffres avancés ne tiennent plus debout !

                                              Et puis de quel droit devrions nous nous faire les gendarmes du nombre d’enfants par famille, imposer « nos quotas » à des gens dont le mode de vie est à dix mille lieues du notre, et en gros à notre seul profit !! .. je partage à 150% le point de vue de NVN !

                                              • Lucien Denfer Lucien Denfer 7 juillet 2009 09:32

                                                « Nous n’avons pas à sacrifier notre qualité de vie pour subventionner la lapinite aigüe de certaines ethnies. »

                                                Mais vous intervenez déjà chez ces gens en bloquant leur développement (qui seul peut stabiliser les naissances), en sponsorisant leurs dictateurs prévaricateurs (c’est plus commode pour faire des affaires que de n’avoir que quelques pattes à graisser), en faisant assassiner les dirigeants qui ne vous conviennent pas dont voici une petite liste post-indépendance :

                                                Sylvanius Olympio (Togo) 1963 ; Tafawa Balewa (Nigeria) 1966 ; Johnson Aguiyi-Ironsi (Nigeria) 1966 ; Abdirashid Shermak (Somalie) 1969 ; Kwame Nkrumah (Ghana) 1972 ; Aman Andou (Ethiopie) 1974 ; Hailé Sélassié (Ethiopie) 1975 ; François Tombalbaye (Tchad) 1975 ; Colonel Dinka (Nigeria) 1976 ; Murtala R. Mohammed (Nigeria) 1976 ; Ali Sohili (Comores) 1977 ; Tefer Banté (Ethiopie) 1977 ; Mariem NGouabi (Congo Brazzavile) 1977 ; Macias NGuema (Guinée Equatoriale) 1979 ; Frederick Williams Kwasi Akuffo (Ghana) 1979 ; Ignatus Kutu-Achealmpong (Ghana) 1979 ; Akwasi Amankwaa Afrifa (Ghana) 1979 ; William richard Tolbert (Libéria) 1980 ; Anouar El Sadate (Egypte) 1981 ; Samora Moise Machel (Mozambique) 1984 ; Thomas Sankara (Burkina Faso) 1987 ; Samuel Doe (Liberia) 1989 ; Ahmed Abdallah (Comores) 1989 ; Mohamed Boudiaf (Algérie) 1992 ; Melchior Ndadaye (Burundi) 1993 ; Juvenal Habriarimana (Rwanda) 1994 ; Cyprien Ntaryamira (Burundi) 1994 ; Baré Maïnassara Ibrahim (Niger) 1999 ; Laurent Désiré Kabila (RD Congo) 2001 et Joao Bernado Ninio Vieira (Guinée Bissau) 2009.


                                              • citoyen 7 juillet 2009 10:45

                                                qui c’est , vous ? moi , je ne soutiens aucun dictateur , je ne bloque rien du tout . Je vote réguliérment contre totu cela , mais on ne m’écoute pas... Par contre , les lapins, ce sont bien eux qui les font leurs enfants . Je vais vous confier un truc : « l’Occident » n’existe pas ! Et non , il n’y a pas de bloc homogéne , soudé , compact ,cohérent, qui « soutiendrait » ceci ou cela , ou qui « serait responsable » de ceci ou cela .


                                              • marcel 6 juillet 2009 15:34

                                                @muadib :

                                                ces densités démographiques tiennent- elles compte des espaces inhabitable s pour l’ Afrique
                                                (Sahara + Kalahari + Namibie + forêts + montagnes + rivières,etc ...). ?

                                                M’est avis qu’on passerait aisément à une densité moyenne de Plus de 100 hab / km2.
                                                Procédons de même pour les USA (désert de Mojave , Appalaches ,Alleghnays ,...et les autres : la densité moyenne sera nettement plus élevée que celle reprise dans ces statistiques démographiques .


                                                • paul muadhib 6 juillet 2009 17:48

                                                  oui surement , mais je n ai rien trouve de + précis,non pas que ca n existe pas ,mais j ai autre chose a faire.
                                                  c était juste que le sujet ne m intéresse pas en tant que tel, résoudre le problème de l homme en profondeur est le seul qui m intéresse car il touche a tous les sujets et problèmes ,hélas nulle part il n est question de cela , sauf de la réponse stéréotypée implante dans notre cerveau : « c est comme ca »...en clair..tout va continuer dans la meme direction, ....


                                                • Lucien Denfer Lucien Denfer 7 juillet 2009 09:39

                                                  Sauf à considérer le fait que nous sommes en tant qu’occidentaux les moins bien placés pour faire la morale aux autres et leur tenir des beaux discours sur la surpopulation qui n’est qu’une conséquence du sous-développement. Faut savoir ce que l’on veut et être franc du collier, on ne peut décemment pointer du doigt la surpopulation et dans le même temps consommer à nous seuls 80% des ressources...

                                                  il y a quelque chose de pourri au royaume des moralisateurs


                                                • paul muadhib 7 juillet 2009 15:58

                                                  Salut Miragne, je ne pense pas qu il y ai problème de surpopulation,bien que ce soit l avis du gentil monsieur Rockfeller mais bon, juste un avis , je ne défendrais pas ce point de vue corps et âme...vous savez je vois les choses simplement, tous les problèmes viennent du cerveau humain, c est la qu est la clé, sinon il n y en a pas..de cle...sauf miracle innatendu de la nature..un changement de comportement total de la psyche humaine produirait un changement total exterieur..l envie de cooperer ,de partager,d ecouter ,de se liberer de tous les conditionnement absurde que chaque generation trimbale est une facon de changer les choses ,mais sans changement dans l ego meurtrier point de salut,je pense...nous sommes a des milliards d annees lumieres d un petit debut de comprehension de tout cela..l origine est dans cette partie du cerveau/ego , et on ne s y interesse pas, persuades que « ce sera toujours ainsi » et donc rien ne change jamais,chaque generation porte une illusion d autre chose, ca n arrive jamais ,cette generation meurt et la nouvelle reproduit les memes schemas ,ainsi va la vie des humains ,et les memes causes produisant les memes effets le carnage continue, l occident le supporte en fermant les yeux , en creant un mur psychologique de protection..
                                                  pour changer nous faisons confiance a ce qui a cree le probleme,...l ego ,
                                                  illusion, foutaise, autohypnose etc.......


                                                • Traroth Traroth 6 juillet 2009 15:39

                                                  Le problème n’est pas qu’il y a trop d’humains, mais qu’il y a trop d’humains vivants comme des occidentaux. L’impact environnemental d’un Somalien est dérisoire en comparaison d’un Japonais !


                                                  • marcel 6 juillet 2009 15:42

                                                    "Et puis de quel droit devrions nous nous faire les gendarmes du nombre d’enfants par famille, imposer « nos quotas » à des gens dont le mode de vie est à dix mille lieues du notre, et en gros à notre seul« 

                                                    Sur le principe de non ingérence dans les affaires démographiques d’un pays non européen vous avez raison , mais à partir du moment où le trop plein de ces pays s’écoule en Europe
                                                    joyeusement y reproduisant leurs coutumes lapinistes , nous avons pleinemnt le droit de leur faire la leçon et de les tancer .

                                                    Vous me jugez un peu vite , Je suis à la fois partisan d’une »décroissance" démographique
                                                    siumultanée à une sobriété consommatoire .


                                                    • oncle archibald 6 juillet 2009 19:48

                                                      « à partir du moment où le trop plein de ces pays s’écoule en Europe
                                                      joyeusement y reproduisant leurs coutumes lapinistes , nous avons pleinemnt le droit de leur faire la leçon et de les tancer . » 


                                                      Allez, encore un petit effort : qu’un de ces fils de lapins vienne cambrioler chez vous et vous allez proposer de les castrer ... Marcel .. vous idées sont très dangereuses !

                                                    • Lucien Denfer Lucien Denfer 6 juillet 2009 20:07

                                                      Adepte du libre échange que vous êtes, vous ne devez pas trop être dérangé par le trop plein de Coltan, de café, de pétrole, de gaz, d’uranium, de fruits et de cerveaux qui s’écoule chez vous puisque de cela vous êtes demandeurs, au détriment souvent des pays non européens....

                                                      Souffrez que certains suivent le même chemin que les ressources de leur sol ou renoncez au libre échange...


                                                    • citoyen 7 juillet 2009 10:55

                                                      « demandeurs » avec s , donc ce n’est pas seulement marcel qui est visé . « vous » etes ceci et cela . On a essayé de voter un peu contre le libre echangisme non controlé ( referendum 2005 ) on ne nous a pas écoutés . Le petrole , café , etc... Mais nous consommateurs nous les payons , et trés cher ! que cela soit accaparé par des intermédiaires c’est cela le probleme . Tu veux qu’on fasse quoi ? qu’on attaque carrefour au lance flamme ? 
                                                      « les personnes aux commandes en occident » , oui , sont peut etres responsables , avec par extension , peut etre ceux qui ont voté pour eux . Les autres , non.


                                                    • marcel 6 juillet 2009 15:53

                                                      @Briely :

                                                      je viens de lire cette littérature anglaise : je n’étais pas loin de la vérité avec les monades urbaines : quelle monstruosité !
                                                      J’ai lu la description de ce projet abominable dans un Science et Vie :les journalistes étaient
                                                      sceptiques et je les comprends .

                                                      Les citadins s’entasseront par millions dans ces horribles villes (pléonasme) mais pourront bénficier des effluves des abatooirs ,du lisier et des restes animaux .
                                                       


                                                      • Reinette Reinette 6 juillet 2009 15:56

                                                        L’école transmet aux filles le goût de l’insoumission à l’égard des rôles dans lesquels la société traditionnelle les emprisonne.



                                                        En France, l’école
                                                        laïque qui intègre, avec les mêmes droits et les mêmes devoirs, les filles et les garçons, démontre la force et la pertinence des valeurs universelles dont elle est porteuse. Le diplôme, arme des plus démunis, est devenu pour elles (comme d’ailleurs pour les enfants d’ouvriers) l’outil de leur émancipation. Bien sûr, l’aventure n’est pas totalement écrite, il reste à la société tout entière, pour son plus grand profit, à se saisir de cet immense progrès.





                                                        L’éducation est un droit humain indispensable au progrès économique et social. Il faut reconnaître aux femmes le droit à un accès universel et égal à l’éducation, en tant qu’élément central et constitutif du renforcement de leurs droits et comme outil essentiel pour atteindre les objectifs de l’égalité entre les sexes, du développement et de la paix.

                                                        Un fossé persiste entre les hommes et les femmes du point de vue de l’accès à l’éducation. Lutter contre le taux élevé d’analphabétisme des femmes et des filles demeure une priorité mondiale. D’après l’Annuaire statistique de l’UNESCO, deux tiers des 875 millions de cas d’analphabétisme chez les adultes concernent aujourd’hui des femmes. En Asie du Sud-Est, 3 femmes sur 5 sont analphabètes, de même que la moitié des femmes africaines et du monde arabe.



                                                        Actuellement, les taux d’alphabétisation des 15-24 ans, dans diverses régions du monde, ne présentent quasiment plus de différences liées au sexe, notamment en Europe, en Amérique du Nord, en Amérique latine et dans les Caraïbes, en Asie orientale et en Océanie.





                                                        • agent orange agent orange 7 juillet 2009 14:18

                                                          Oui Reinette, l’éducation des filles est capitale.
                                                          Eduquées, elles ont une meilleure « maitrise » de leurs corps, ce qui limiterait le nombre des naissances. Un phénomène vérifiable dans les zones et pays où l’éducation féminine est devenue une des priorité.
                                                          Et peu importe que ces jeunes filles soient voilées ou non. Les enjeux sont bien plus importants que la question du voile. L’éducation les émanciperont...
                                                          Quant aux néo-Malthussians, il prennent rarement en compte le vieillissement de la génération des « baby-boomers », qui elle est peu remplacée.
                                                          Le Japon est le parfait exemple de « dénatalité »... Et le monde occidental n’est pas loin derrière.


                                                        • marcel 6 juillet 2009 15:57

                                                          "80% de la population vit sur 20% du territoire, il y encore beaucoup de place dans les déserts ruraux . En plus a la campagne on a pas besoin de maitre, on peut etre autonome ."

                                                          N’exagérons rien et c’est tant mieux si ces soi disant déserts ruraux restent désertiques , au moins , des connards de betonneurs ne viendront pas détruire ce qui reste de nature pour caser le grouillement humain .


                                                          • Lucien Denfer Lucien Denfer 6 juillet 2009 17:26

                                                            « le grouillement humain »

                                                            Je ne voudrais pas qu’une personne telle que vous s’approche de mes enfants....à ça non !!


                                                          • Lucien Denfer Lucien Denfer 6 juillet 2009 17:37

                                                            Justement non, les Africains prévoient de se développer encore plus et d’aménager le désert du Sahara en dessous duquel coule des ressources en eau incommensurables. Ce désert n’ayant pas toujours été ce qu’il est (l’archéologie témoigne que de nombreux peuples y ont vécu) le travail, l’intelligence et la créativité humaine en feront certainement un paradis sur terre, pour les Africains et une source d’énergie solaire loin d’être négligeable.


                                                          • cathy30 cathy30 6 juillet 2009 16:39

                                                            traroth
                                                            vient de résumer en deux phrases le vrai problème.
                                                            Nous avons cru pouvoir vivre comme des nababs indéfiniment, mais tout cela c’est fini. La planète s’est rétrécie, c’est le quota des pays riches qui est dépassé.


                                                            • docdory docdory 6 juillet 2009 17:34

                                                              @ Blog hardi

                                                              Le débat que vous soulevez est parfaitement connu et décrit depuis 1972 et le fameux « rapport Meadows du Club de Rome »

                                                               La crise que nous observons, à laquelle certains essaient d’apporter d’anciennes solutions n’est rien d’autre que la phase critique inéluctable décrite dans ce rapport et dont la survenue était annoncée à peu près à notre époque.

                                                              Le rapport Meadows n’est rien d’autre que la modernisation des irréfutables idées de Malthus : une progression géométrique permanente , telle que la croissance de la population ou la croissance économique, est strictement impossible dans un monde fini.

                                                              Le seul progrès technique qui pourrait résoudre ce problème serait l’invention d’un moyen de transport spatial de masse à très bas coût afin que l’humanité se répande dans le système solaire . Nous en sommes très loin, dans l’état actuel des connaissances .


                                                              • Lucien Denfer Lucien Denfer 6 juillet 2009 17:46

                                                                Vous avez raison mais il ne faut pas raisonner uniquement de manière statique sur le mode pessimiste.

                                                                Nos connaissances sont en constante évolution et personne ne sait encore quelle seront les conditions sur terre dans un an ou dix ou 100.


                                                              • Emmanuel38 6 juillet 2009 19:27


                                                                Elles ont toutes chances d’être cataclismiques...


                                                              • Lucien Denfer Lucien Denfer 7 juillet 2009 09:44

                                                                cataclysmiques surtout si on applique les préceptes de la secte des milliardaires néo-malthusiens qui sont prêts à tirer sur tout ce qui bouge...


                                                              • Le péripate Le péripate 6 juillet 2009 17:36

                                                                La transition démographique est largement entamée sur cette planète. Avec des points noirs, comme l’Afrique. De fait cette transition suit toujours de très près l’élévation du niveau de vie et de l’éducation. La plupart des scenarii montrent un plafond dans un futur proche, et puis... il se pourrait même que la dépopulation suive.

                                                                En tout état de cause, c’est du développement que viendra le salut, dans ce domaine comme dans d’autres. Abattre les protectionnismes qui empêchent le commerce, libérer l’économie, et assurer la sécurité juridique et des personnes sont les remèdes appropriés. Sur qu’un coup de baguette magique serait mieux, mais on n’a pas ça en magasin...


                                                                • dom y loulou dom 7 juillet 2009 02:52

                                                                  la sécurité juridique des personnes ?

                                                                  vous vous foutez de qui là ?

                                                                  de vous-même ? c’est pas vous qui nous parliez de bisounours ?


                                                                  ça fait huit ans que ce concept a été broyé par les merdias, cela n’existe plus depuis longtemps la sécurité juridique.


                                                                • paul muadhib 6 juillet 2009 18:02

                                                                  Marianne 2 est au 2eme article répétitif sur la grippe, voir 3 ème en peu de temps, hou ! j ai peur !
                                                                  agoravox en quelques mois le 7 ou 8eme sur le sujet « trop de monde sur la planète »avec un rédacteur anonyme qui ne s est jamais exprime ici..Coluche appelait cela des campagnes jumelées... on sent bien que les personnes visées par la nécessaire dépopulation ???????? ne sont pas les blancs de type occidentaux,type caucasien mais alors qui ?? je ne vois pas..pouvez vous m éclairer ? merci.
                                                                  Alors simple objet de désir mortifere du a la peur irrationnelle de tout, qui s empare de celui qui possède et sait qu il va tout perdre bientôt, révolution sanglante ou mort naturelle ?


                                                                  • NWN NWN 6 juillet 2009 18:29

                                                                    La solution serait d’abord de contrer le gaspillage qui fait bien plaisir a la croissance .
                                                                    50% de la production alimentaire mondiale est gaspillée et jetée .
                                                                    40% de la pêche est rejetée à la mer .
                                                                    50% de l’eau mondiale est utilisée pour faire des steack et des saucisse .
                                                                    1 KG de viande = 15500 L d’eau
                                                                    http://www.ddmagazine.com/20080826627/Actus/La-moitie-de-la-nourriture-du-monde-gaspillee.html
                                                                    http://tous-citoyens.forumchti.com/biodiversit-f30/pour-nourrir-lhumanit-il-suffirait-de-moins-gaspiller-t3866.htm
                                                                    http://www.siwi.org/documents/Press_Releases/Saving_Water_press_release_fre nch.pdf
                                                                    http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=3314


                                                                    • Lucien Denfer Lucien Denfer 7 juillet 2009 09:46

                                                                      Vous savez certains tabous sont verrouillés et consacrés par la loi....

                                                                      On peut même philosopher sur des tabous qui n’existe pas.


                                                                    • Marc Bruxman 6 juillet 2009 19:22

                                                                      L’écologie sera le fascisme du XXIème siécle, on le voit déja au travers de ce genre d’écrit... Entre les castrations et les euthanasies, on va voir ou mène la folie verte...

                                                                      De toute façon depuis qu’elle a été politiquement instrumentalisée par le GIEC et autres organismes douteux, l’écologie a cessée d’être utile.

                                                                      Ceux qui vont sauver la planête, ce sont ceux qui bossent pour faire des voitures moins polluantes, pas les politocards !


                                                                      • oncle archibald 6 juillet 2009 19:54

                                                                        Ce sont aussi ceux qui vont acheter leurs légumes frais au maraîcher du coin au lieu d’acheter des plats cuisinés-industrialisés-prémachés, chers, insipides, horriblement dépensiers en énergie pour les produire, les transporter, les stocker ....




                                                                      • idyllique 6 juillet 2009 19:52

                                                                        Enfin, il n’est pas trop tard pour lever tous ces tabous !
                                                                        Oui on est trop nombreux sur terre et en France en particulier !
                                                                        Oui, pour nourrir les populations des villes qui grignotent de + en + les terres agricoles nous n’avons pas d’autres choix que d’utiliser des méthodes chimiques et destructeurs d’environnement et de santé (cancers explosent depuis 20 ans y compris chez les enfants) !
                                                                        Oui, il est complètement dépassé de vouer un culte aux femmes-pondeuses qui ne lavent plus les couches (un bébé consommera 5000 couches avant d’être propre) et rendent obèses leurs chérubins en les gavant de produits dénaturés.
                                                                        Oui, il faut lutter contre l’asservissement des femmes en manque d’imagination (culture d’imprégnation et réflexe pavlovien inconscients) et de créativité et qui vont jusqu’à louer le ventre d’autres femmes pour s’offrir « ’un bébé » pour reproduire le comportement des mammifères femelles sans cervelle...

                                                                        Faire émerger du néant des bébés pour faire tourner la machine économique et espérer que les bébés d’aujourd’hui paieront demain sans broncher dettes, impôts, taxes et retraites des babies-boomers nés pour les mêmes raisons est d’une stupidité inouïe !


                                                                        • dom y loulou dom 7 juillet 2009 03:00

                                                                          @idyllique

                                                                          ceux qui croient nous gouverner SONT d’une stupidité inouïe


                                                                        • Lucien Denfer Lucien Denfer 7 juillet 2009 09:57

                                                                          La vie humaine est sacrée et personne, oui personne n’a le droit de prétendre qu’une vie humaine ne vaut pas le coût d’être vécue.

                                                                          Qui sont ces personnes qui s’estiment habilitées à jouer le rôle de Dieu en mesurant ce qu’ils pensent être la qualité de vie avec des critères subjectifs et paranoïaques ?

                                                                          La dernière fois qu’une telle entreprise a été menée c’était par les nazis, et revoilà les idées criminelles remises au gout du jour par une bande de milliardaires qui s’ennuient et propagent leur agenda nauséabond dans le cerveau éponge de gogos qui ne savent penser par eux-mêmes.


                                                                        • Lucien Denfer Lucien Denfer 6 juillet 2009 20:23

                                                                          12 juin 2009 (Nouvelle Solidarité) – L’homme le plus riche du monde (40 milliards de dollars) qui porte le titre de Chevalier de l’Empire Britannique s’appelle Bill Gates. S’il se veut très généreux pour financer la lutte contre le SIDA, il cultive en réalité une certaine prédilection pour les grandes pandémies et leur capacité à« stabiliser » la population mondiale.

                                                                          Rappelons que, d’après le Sunday Times, c’est à l’initiative de Bill Gates que s’est réuni le 5 mai dernier à New York, le « club des milliardaires » qui mène la campagne tambour battant pour le « réchauffement climatique », simple prétexte pour imposer une réduction substantielle de la population mondiale.

                                                                          Ecoutons un des participants de la réunion secrète du 5 mai, le magnat de la presse américaine Ted Turner. Fondateur de CNN (connu pour sa propagande pro-guerre) et époux de l’écologiste Jane Fonda, il déclara fin février 2008, lors d’un entretien d’une heure avec Charlie Rose sur PBS, que si rien n’est fait pour combattre le réchauffement climatique, « la température montera de huit degrés d’ici trente à quarante ans, provoquant la disparition de la plupart des récoltes vivrières » ; (…) « La plupart des gens seront mort et les survivants seront des cannibales », car « la civilisation se sera effondrée. Le peu de gens encore en vie vivront dans des états défaillants, genre la Somalie ou le Soudan, dans des conditions intolérables ». Selon lui, une façon de combattre le réchauffement climatique, c’est de stabiliser la population. « On est tout simplement trop nombreux, voilà pourquoi il y a un réchauffement global ». (...) « Il y a trop de gens utilisant trop de bidules [stuff] ». Turner suggéra alors que « sur une base volontaire, tous les habitants de la terre s’engagent à n’avoir qu’un ou deux enfants. Cela est amplement suffisant ».

                                                                          Bill Gates, à travers sa fondation, la Bill et Melinda Gates Foundation, se présente comme un bienfaiteur de l’humanité soucieux de promouvoir l’usage optimal des fonds pour la santé, surtout dans les pays en voie de destruction.

                                                                          En juillet 2007, sa fondation avance 105 millions de dollars pour la création, au sein de l’Université de l’Etat de Washington, de l’Institute for Health Metrics Evaluation (IHME) [Institut pour l’évaluation des métriques de santé]. Conçu comme une espèce d’Organisation mondiale de la santé (OMS) privatisée, l’IHME prétend « évaluer les conditions globales de la santé ainsi que les programmes de la santé tout en disséminant de l’information utile dans ce domaine. L’Institut pense jouer un rôle clef dans cette bataille en vue des objectifs de développement du millénaire qui exigent des réformes des régimes de santé d’ici 2015 ».

                                                                          L’homme qui choisira Bill Gates pour présider « son » IHME est le professeur Chris Murray de Harvard, une sommité dans le monde médical. Cependant, en 2006, avant de diriger l’IHME, Murray, en collaboration avec Neil Ferguson du London Imperial College, a simulé sur ordinateur l’impact qu’aurait l’émergence d’« une pandémie grippale de type grippe espagnole » si elle se produit aujourd’hui. Dans « Pauvreté, mort et prochaine pandémie grippale », publié la même année dans la revue médicale britannique The Lancet, Murray et Ferguson annoncent qu’une telle pandémie provoquera la mort d’au moins 62 millions de personnes. Bien sur, 96% des victimes seraient dans les pays en voie de développement, (pour eux les pays hors OCDE, dont le Brésil, la Chine et la Russie), où vivent 82% de la population, dont l’essentiel de la jeunesse.

                                                                          Le European Council of Disease Control (ECDC) notait en 2006 que « les anticipations de l’étude (qui a utilisé les données statistiques de 1918), pourraient être trop optimistes car ne tenant pas compte de l’impact de la pandémie sur les 35 millions de personnes contaminées par le virus HIV. » Ferguson estime qu’à une échelle globale, l’effet des vaccins serait dérisoire. Même si un vaccin pandémique était rapidement disponible, il ne profiterait qu’aux pays les mieux lotis vu son coût élevé et les limites de la production mondiale annuelle à 350 millions de doses.

                                                                          A la même époque, le professeur Murray disait lui aussi : « Ne laissez pas la perfection être l’ennemi du bien. Nous devons imaginer des stratégies efficaces dans des situations de pauvreté. Il me semble que la vaccination n’arrivera pas à destination dans des délais qui lui permettront d’être bénéfique ».

                                                                          On comprend mieux pourquoi Bill Gates et le Club des milliardaires malthusiens ont sélectionné une telle équipe.


                                                                          • dom y loulou dom 7 juillet 2009 03:04

                                                                            @lucien d’enfer


                                                                            Bill gates c’est pour le paravent merdiatique

                                                                            l’homme le plus riche sur terre c’est Evelyn Rothschild, grand chambelan de la reine de terre d’angle, meilleur copain de Rockefeller partageant tous ses délires assassins et possédant en fortune personelle plus de la moitié de la planète..



                                                                          • yvesduc 6 juillet 2009 20:37

                                                                            Tout à fait d’accord. La maîtrise de la démographie, passant par la stabilisation puis une réduction douce de la population et en particulier de celle qui a la plus forte empreinte écologique, est une façon de préparer un avenir plus pacifique et de réduire les tensions sur les ressources naturelles. Il est véritablement étonnant qu’une idée relevant de tant de bon sens soit si peu discutée. Certaines ressources naturelles n’étant pas inépuisables, il est à craindre que ces questions démographiques ne se résolvent d’elles-mêmes d’une façon plus brutale si on ne les anticipe pas. Je rappelle par exemple que nous avons consommé la moitié du pétrole.


                                                                            • dom y loulou dom 7 juillet 2009 03:20

                                                                              « la stabilisation puis une réduction douce de la population »

                                                                              voilà la maladie qui s’étale


                                                                              charogne

                                                                              et c’est quoi iune réduction douce de certaines populations plus polluantes ???

                                                                              moi je vais te dire ce qu’est une population polluante sur cette planète, ce sont des gens complètement paranoïaques, abreuvés à la shoa qui voient des Hitler partout et qui bavent à l’idée de tuer et de pourrir toutes les relations entre les peuples de ce monde, qui se croient supérieurs en tout et qui sont tellement débiles qu’ils n’ont que feu et meurtre en tête, voilà qui pollue et qui va se coltiner leurs propres prophéties débiles !!

                                                                              rien que les singes n’arriveraient jamais sur des idées aussi nauséabondes...
                                                                               
                                                                              ils te sont supérieurs infect individu !!


                                                                            • NWN NWN 6 juillet 2009 22:26


                                                                              Oui, reduire la population qui a la plus forte empreinte sur l’environnement, c’est la bonne idée ! C’est a dire reduire les riches et leur égoisme .
                                                                              Après le club des milliardaires, il faudrait que les plus pauvres fassent le « club des indignés » . Un club ou serait décidé comment se débarasser des égoistes milliardaires, afin que l’humanité puisse vivre enfin en paix, débarassé de ces abrutis qui ne pensent qu’à faire des guerre, pour être les meilleurs, les plus fort et les plus beaux, avec en lot gratuis, les plus cons .

                                                                              En attendant, il semblerait que l’incrédulité qui échauffe tant les « cerfs-veaux » des futurs Sacrifiés au Rationnalisme Luciférien, paniqués par la propaguante des Illuminés, réchauffe même tout le système solaire !
                                                                              http://zone-7.net/rss---rechauffement_de_la_planete_ou_du_systeme_solaire/index.htmlr
                                                                              http://www.lepost.fr/article/2008/09/21/1269329_le-rechauffement-climatique-vient-du-systeme-solaire-pas-de-nous.html


                                                                              • Lucien Denfer Lucien Denfer 7 juillet 2009 10:05

                                                                                Il n’y aura pas de reich de mille ans, jamais.

                                                                                Vous pouvez tenter de massacrer autant d’humains que vous voulez mais vos idées criminelles seront combattues par ceux qui resteront.

                                                                                La perspective que chaque Chinois souhaite disposer d’une automobile, puisse manger de la viande trois fois par semaine, prendre des douches et des bains, puisse se chauffer et avoir des meubles en bois de qualité, m’enchante au plus haut point car elle est égalitaire.

                                                                                Que cela ne soit pas soutenable au vu des ressources, soit, alors commençons à dégraisser parmi les plus gras, suivez mon regard....


                                                                              • NWN NWN 7 juillet 2009 12:56

                                                                                 

                                                                                Non, Miragne, on en reparlera pas .

                                                                                Dans quelques années, il n’y aura plus rien à dire

                                                                                Les faits parleront d’eux même .

                                                                                Il sera trop tard pour s’extirper de la Honte Humaine .

                                                                                A vouloir gagner leur vie, beaucoup iront la perdre .

                                                                                Le Dieu bling-bling de passage aura récolté dans ses mains, les coeurs en perdition .

                                                                                Seul l’esprit, grace a la crise mystique humaine qui dure depuis la nuit des temps, pourra ramasser les cendres de votre Dieu de passage, quand celui-ci aura terminer son travail de corruption des ames .


                                                                                Cela dit, je garde tout espoir en vous et en vos capacités de libération de la peur de manquer qui vous étreint et qui vous prépare à toutes les gabegies au nom d’un bonheur matériel que vous n’atteindrez jamais, puisqu’il n’est qu’illusion .

                                                                                Sinon, En attendant, assurez-vous d’être la plus riche, car après avoir décimé les pauvres qui le menace, le plus riche riche éliminera les moins riches . Votre logique ne mènera qu’à votre solitude .

                                                                                Celle du Roi du monde qui s’annonce …..

                                                                                n’échangez pas votre liberté contre des choses, elles ne vous la rendront jamais .



                                                                              • dom y loulou dom 7 juillet 2009 03:23

                                                                                NWN

                                                                                t’en fais pas les déshérités se lèveront contre de telles abominations


                                                                                • Lucrezia 7 juillet 2009 08:28

                                                                                  Enfin un discours sans langue de bois et pas « bobo » ....

                                                                                  Et si la seule façon de sauver la planète était de restreindre sa population humaine ?

                                                                                  En effet ses implications sur l’environnement dépendent plus de sa consommation en minéraux, végétaux, énergie, alimentation végétale et espèce animale que des méfaits (réels mais « négligeables ») de la pollution liées aux technologies humaines d’extraction, production ou consommation...

                                                                                  En fait, il ne suffit pas de consommer mieux, mais il faut consommer moins et le plus impactant des facteurs sur l’écosystème de la Terre, est le nombre d’humains ...

                                                                                  De toute façon, le monde des « virus » rétablira l’équilibre ....


                                                                                  • Lucien Denfer Lucien Denfer 7 juillet 2009 10:10

                                                                                    Enfin les écolo-nazis montrent leur vrai visage et leur vraies intentions...

                                                                                    C’était prévisible vu les sponsors de ces idées nauséabondes...


                                                                                  • ecocool 15 juillet 2009 15:20

                                                                                    Le problème central n’est hélas pas la production et la gaspillage d’énergie, mais l’eau et la nourriture, tout simplement :
                                                                                    appauvrissement des sols par l’agriculture chimique intensive, des océans par la surpêche, et de la biodiversité par extension des zones habitées.

                                                                                    Le contrôle des fleuves et des terres fertiles qui les bordent constituent la raison profonde des princpaux conflits extérieurs au proche-orient et en afrique sub-saharienne.

                                                                                    Quant à la nourriture, tous les pays occidentaux sont également touchés, et en clair, ce qu’on y mange est cher et dégeulasse. Quand on en arrive au fait qu’un gros disque dur coûte moins cher qu’un kilo de viande, il y a de quoi s’inquiéter ... et ce n’est qu’un début.

                                                                                    Une restriction de naissances dans tous les pays est la seule chance d’éviter à nos enfants le désastre. Il est tout aussi inconscient, voire criminel, de désirer avoir de nombreux enfants tandis qu’on est dans la misère, que de déconseiller la contraception.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès