• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Sérieux refroidissement pour les climato-sceptiques...

Sérieux refroidissement pour les climato-sceptiques...

Aïe ! 

Mauvais coup pour les fans d’Allègre et autres Courtillot ; l’Académie des Sciences, suite à un rapport demandé, à l’origine, par la ministre de la recherche, Valérie Pécresse, interpellée par des centaines de climatologues s’indignant des attaques répétées portées contre certains d’entre eux par Claude Allègre, dans son livre L’Imposture climatique, où il dénonçait les conclusions des climatologues internationaux, ce rapport, donc, après audition des différentes parties, analyses des données, documents, et prévisions de la communauté scientifique internationale, vient d’être rendu, et confirme le réchauffement planétaire d’origine anthropique, sans la moindre réserve.
 Voici donc l’intégralité des conclusions de ce rapport : 

"Plusieurs indicateurs indépendants montrent une augmentation du réchauffement climatique de 1975 à 2003. Cette augmentation est principalement due à l’augmentation de la concentration du CO2. L’augmentation de CO2 et, à un moindre degré, des autres gaz à effet de serre, est incontestablement due à l’activité humaine. Elle constitue une menace pour le climat et, de surcroît, pour les océans en raison du processus d’acidification qu’elle provoque. Cette augmentation entraîne des rétroactions du système climatique global, dont la complexité implique le recours aux modèles et aux tests permettant de les valider. Les mécanismes pouvant jouer un rôle dans la transmission et l’amplification du forçage solaire et, en particulier, de l’activité solaire ne sont pas encore bien compris. 

L’activité solaire, qui a légèrement décru en moyenne depuis 1975, ne peut être dominante dans le réchauffement observé sur cette période. Des incertitudes importantes demeurent sur la modélisation des nuages, l’évolution des glaces marines et des calottes polaires, le couplage océan-atmosphère, l’évolution de la biosphère et la dynamique du cycle du carbone. Les projections de l’évolution climatique sur 30 à 50 ans sont peu affectées par les incertitudes sur la modélisation des processus à évolution lente. Ces projections sont particulièrement utiles pour répondre aux préoccupations sociétales actuelles, aggravées par l’accroissement prévisible des populations. L’évolution du climat ne peut être analysée que par de longues séries de données, à grande échelle, homogènes et continues. Les grands programmes d’observations internationaux, terrestres et spatiaux, doivent être maintenus et développés, et leurs résultats mis à la libre disposition de la communauté scientifique internationale. Le caractère interdisciplinaire des problèmes rencontrés impose d’impliquer davantage encore les diverses communautés scientifiques pour poursuivre les avancées déjà réalisées dans le domaine de la climatologie et pour ouvrir de nouvelles pistes aux recherches futures."
JPEG - 20.5 ko
secheresse au kenya
 
Venant donc en renfort des conclusions du GIEC, dont on rappelle que, malgré le forcing lobbyiste médiatique des "climato-sceptiques", tenants de la théorie du "complot" réchauffiste, et autres lobbies ultralibéraux et pétrochimistes, sur un prétendu "climategate" qui a fait un énorme pschitt... ces conclusions donc, ont déjà été validées par TOUTES les ENQUETES menées par des ORGANISMES INDEPENDANTS.
 
Sale temps pour les négationnistes climatiques de tout poil ; ben oui, la terre subit donc un réchauffement, principalement dû aux émissions de CO2 et autres gaz à effet de serre, dont on constate d’ores et déjà déjà les effets dévastateurs , et qui ne vont aller qu’en s’aggravant, sans un ensemble de mesures prises à l’échelle internationale, pour la réduction d’émission de ces gaz. 
 
S’il ne s’agit pas d’accorder des vetos à de scandaleuses "taxes carbone" ; dont seraient exemptés (quel hasard) les principaux pollueurs, ni de faire payer les seuls citoyens-contribuables, il reste qu’il devient de plus en plus urgent que la communauté scientifique internationale impose une prise de conscience, relayée par les citoyens du monde auprès de leurs représentants élus, pour que le prochain sommet de Cancun (en Décembre prochain) ne soit pas, à l’image de celui de Copenhague, un nouvel échec , laissant les mains libres aux empoisonneurs de tous ordres. 
 
A cet égard, les récents succès des partis écologistes ; au Brésil, ainsi qu’en Allemagne, de même, surtout, que la Déclaration finale du Sommet des Peuples “Enlazando Alternativas IV" tenu en Aout 2010, à Madrid,  montrent le chemin à suivre aux différents mouvements écologistes dans le monde. 
 
Exigeons la politique du pollueur = payeur, pour arrêter le massacre, et renvoyons les tenants de la théorie du complot, à leurs pauvres obsessions , et faisons ravaler aux lobbies ultralibéraux et pétrochimistes leur propre intox...
 
P.S. : Quant à Allègre, toujours fidèle à lui-même, et droit dans son costume de clown, il se déclare "satisfait" (lol de lol) d’un rapport qui réfute l’intégralité de ses thèses... 
A défaut de climatologie, il pourra revendiquer la chaire de Docteur Honoris Causa de la Méthode Coué et du Burlesque réunis... 

Moyenne des avis sur cet article :  2.86/5   (88 votes)




Réagissez à l'article

246 réactions à cet article    


  • sisyphe sisyphe 29 octobre 2010 10:26

    JE n’ai besoin de convaincre personne ; la communauté scientifique internationale le fait pour tous ceux qui ne continuent pas à être dans le déni.

    Les autres, ma foi, chacun son problème...
     smiley


  • LeGus LeGus 29 octobre 2010 10:40

    C’est un extrait des conclusions de l’Académie des Sciences, Einstein.

    http://www.liberation.fr/terre/01012299131-climat-l-academie-des-sciences-degraisse-les-theses-d-allegre

    Bien dégraissé le mammouth pétrolier,... Mouarf.


  • Halman Halman 29 octobre 2010 11:01

    Les gens aveugles dans votre genre Jertal.


  • non666 non666 29 octobre 2010 12:38

    @LeGus : le lien n’est pas visible pour ceux qui n’ont pas d’abonnement dans le Journal du baron de Rottschild dont est egalement proprietaire BHL et Thierry de Montbrial....

    1) Une observation de 1975 à 2003 n’est pertinente que si et seulement si le cycle climatique a une période inferieure a etude.

    2) L’eau sous forme de nuage represente 72% des gaz a effet de serre.
    Le CO2 Totalement imputée aux hommes est une erreur car on a remplacé une biomasse par une autre (animaux sauvages et vie naturelle remplacée par hommes et animaux d’elevage)
    Pour les activités industrielles ,rien n’est sur.
    meme si le taux de Co2 avait augmenté de 50% , vu la proportion de Co2 par rapport a la vapeur d’eau, ce serait de toute façon negligeable.

    3) L’academie des sciences, comme le NIST aux etats unis est aux ordres.
    Ils « vendent » aujourd’hui une thèse pour des motivations propres (egologisme rampant de certains scientifiques) ou des motivations externes (le business vert va rapporter des milliards que le contribuable est prié de financer.


    Cela ne veut pas dire qu’il ne faille pas faitre attention à la planète , hein ?
    Cela veut juste dire que l’echelle agitée sous nos yeux n’est pas forcement pertinente.
    Le moindre volcan geant, la moindre meteorite un peu massive (genre celle de tungusta ou celle de la prequ’ile du yucatan) ferait des degats bien pire)
    De plus l’année dernière la banquise a PROGRESSE.
    Or pour l’instant tous les chiffres sont antérieure a 2008 par ce que ceux d’apres gènent le militantisme vert et le business vert.
    Moi j’attends de voir ce que deviendra la banquise cette année et sur quel chiffre on communiquera à l’issu....


  • LeGus LeGus 29 octobre 2010 12:46

    http://www.academie-sciences.fr/publications/rapports/pdf/climat_261010.pdf

    Pour l’origine anthropique c’est la composition isotopique du carbone qui permet d’affirmer sont origine préhistorique et donc sa provenance fossile.


  • non666 non666 29 octobre 2010 14:28

    @Gus.
    Le rapport parle d’une augmentation de temperature observé en labo quand on augmente le taux de CO2, mais il ne parle pas des concentrations etudiées , ni si le modele mis en oeuvre comptrends les memes volumes de vapeur d’eau , de methane et autres gaz que l’atmosphere.
    Le diable est toujours dans les détails.
    Qu’on augmente la tempetarure en augmentant le volume de gaz a effet de serre est INCONTESTABLE (c’est meme leur definition de gaz a effet de serre, en fait...)
    Ce que personne ne demontre clairement, c’est que DANS les PROPORTIONS qui sont celles de l’atmosphere terrestre, la légère variation de CO2 puisse avoir de tels effets.
    Je parle du fait que les 3/4 des GES sont de la vapeur d’eau....
    On peut constater la polution generale, ses effets nocifs sans que cela ait d’effet sur la meteo.

    De plus, les conclusions sont claires :
    Il faut poursuivre pour avoir des données fiables a LONG TERME, ce que PERSONNE n’a aujourd’hui.
    C’est tout a fait ce que je disais au depart, d’ailleurs.
    De plus l’autre conclusion implicite est : il nous faut encore des sous s’il vous plait.

    L’interet des unité de recherche est en phase avec le besoin d’annonce du gouvernement et les interets de la « verte » industrie.
    Si vous voulez de la tune, soutenez la thèse officielle....
    Pour l’instant tant qu’on ne m’aura pas montré qu’en augmentant , dans les proportions de l’atmosphere terrestre, le seul CO2 , dans les proportions ou il semblerait qu’il ait augmenté , la temperature globale augmente, le reste sera du pipi de chat.

    Le diable est toujours dans les details et ici, il est dans le protocole d’experience non exposé.


    J’en ai une autre :
    les experts considerent qu’il faisait 1100 °C dans le WTC.
    A 1100 °c l’acier perd 50% de sa resistance a l’ecrasement....
    la chute des tours est donc logique....

    J’en ais une troisieme pour aider a comprendre :
    L’homme est un mammifere
    Le chat est un mammifere
    donc l’homme est un chat.

    Incontestable, non ?


  • LeGus LeGus 29 octobre 2010 15:06

    Vous avez entendu parlé des intérêts composés non666 ?
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Int%C3%A9r%C3%AAts_compos%C3%A9s
    Et bien c’est un peu la même chose, il y a un effet cumulatif.
    Lisez plus bas j’indique des liens à propos de la planètes Vénus, voila l’effet de serre.

    Vos petites astuces de rhétorique sophistique ne m’intéressent pas.


  • non666 non666 29 octobre 2010 16:45

    C’est vous qui ne voulez pas comprendre.
    Ce rapport EST de la rhétorique.
    On peut y voir la PREUVE du rechauffement (c’est lacademie des sciences qui le dit !)
    On peut y lire, comme je le fait, le doute sur la viabilité des modeles et surtout sur l’absence de données prouvées a long terme.

    Pour l’instant, il n’y a rien de probant.




  • LeGus LeGus 29 octobre 2010 16:55

    Rien de probant, vraiment ?
    http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9chauffement_climatique#Observations_li.C3.A9es_au_r.C3.A9chauffement_climatique_actuel
    Et ces observation dans le réel vous les expliquez comment ?
    La consommation par l’homme des ressources fossiles augmente-elle les GES ?

    Vous pensez qu’il n’y a pas de corrélation ?


  • Barrous Barrous 29 octobre 2010 18:41

    @ Sisyphe, le climato-confiant

    Une petite question très simple : sachant qu’on n’est pas capable d’avoir une météo fiable sur à peine quelque jours (des fois mm on se trompe sur le lendemain), comment est-il possible d’affirmer que les températures moyennes augmenteront de x degrés dans 50 ans, et que c’est dû à un seul facteur, le CO2, qui est en plus, celui produit par l’activité humaine !

    Petits rappels :

    - le climat est un système physique hyper complexe, régi par des milliers de paramètres ! De plus il n’est pas isolé, puisqu’il interagit avec les océans (à travers le plancton, les échanges thermiques...), les continents, le soleil...... Ce qui rend son comportement chaotique, et donc impossible à prévoir !

    - la forêt tropicale, nommée aussi « poumon de la terre » rejette le soir des quantités phénoménale de ce gaz « nocif » qu’est le CO2, parce que le soir, il n’y a pas de photosynthèse ! On devrait peut être la raser, ça limiterait l’effet de serre smiley

    - Il y a des déjà des problèmes environnementaux bien plus graves que ces quelques degrés en plus : la pollution de l’eau potable, la contamination des nappes phréatiques, les rejets toxiques des industries dans les lacs et les mers, la pollution de l’air dans les villes ! Ce sont des problèmes qui, contrairement au réchauffement, causent aux habitants de cette planète des maladies allant de la simple intoxication au cancer et à l’asthme, et parfois même causent le décès des personnes ! Pourquoi les politiciens ne donnent pas autant d’importance à ces formes de pollution qui font déjà des victimes graves ?!


  • Carthoris Carthoris 29 octobre 2010 18:59

    Bonsoir Non666, pourriez-vous me contacter par mail ? voici une adresse de contact sdrm66.paris@free.fr
    en vous remerciant


  • epapel epapel 29 octobre 2010 21:07

    « Une observation de 1975 à 2003 n’est pertinente que si et seulement si le cycle climatique a une période inferieure a etude. »

    Si le cycle dure 1000 ans, on fait quoi ? On met l’argument dans le bêtisier ?


  • non666 non666 29 octobre 2010 23:30

    « Une observation de 1975 à 2003 n’est pertinente que si et seulement si le cycle climatique a une période inferieure a etude. »"

    « Si le cycle dure 1000 ans, on fait quoi ? On met l’argument dans le bêtisier ? »

    C’est tout le problème.
    Si il existe une sorte de cycle naturel de variation des climats sur plusieurs siecles, nous n’avons pas les billes pour le verifier.
    Du coup ce qui nous apparait comme une consequence de l’industrialisation ne serait que la coincidence entre un pheniomène a longterme et un phenomene conjoncturel plus recent....sans lien.
    Or nous savons que le Gulf stream, par exemple s’est deja arreté dans le passé (y compris recent)
    Nous savons aussi que tous les phenomène comme el ninon sont encore mal evalué
    Que se passe t’il quand, par exemple, ces deux evenements sont synchrones ?
    Que se passe t’il quand les cycles solaires se reveillent et que les bombardements de rayonnement s’active ?

    Nous n’avons tout simplement pas les données.
    Il ne faut pas oublier que le rechaufisme sert a violer la banquise riche en hydrocarbure pour les etats unis, la Russie et le canada.
    Tout a fondu, donc on peut y aller ?
    Pour l’instant, comme l’antartique, c’etait des sanctuaires.
    Le rechauffement est devenu le doigt de detente sur lequel tout le monde veut appuyer pour declancher ses revendications territoriales.
    Ceci n’est clairement pas innocent.


  • sisyphe sisyphe 29 octobre 2010 10:24

    Toutes mes excuses. 

    J’ai oublié, en exergue de l’article, le rappel des nécessaires mesures de lutte contre le, donc, réchauffement climatique d’origine anthropique avéré. 


    Le Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC) rappelle que les émissions de gaz à effet de serre ont augmenté de 70 % entre 1970 et 2004 :145 % de hausse pour le seul secteur de l’énergie, 120 % pour les transports, 65 % pour l’industrie, 27 % pour l’agriculture et 26 % pour le bâtiment.

    Selon le GIEC, limiter la hausse des températures de 2 à 2,4°C d’ici 2050 est un objectif réalisable, qui coûterait moins de 5,5 % du produit intérieur brut mondial (PIB).

    Si aucune action n’est réalisée, les conséquences du réchauffement climatique pourraient réduire le PIB de 5 à 20 %, selon une étude menée en 2006 par le gouvernement britannique.


    • rastapopulo rastapopulo 29 octobre 2010 20:02

      Une idée du rendement des pseudo-renouvelables ?

      Un calcul sur la masse de matières et d’énergie nécessaire à les transporter simplement pour espérer égaler notre production actuelle (d’une société qui a déja délocalisée beaucoup) donne le vertige. 

      Ce vertige est dû au rendement et à la densité maigre des pseudo-renouvelables (exception des chauffe-eau solaire qui est une réelle opportunité) sur le plan physique.

      Alors l’appliquer au monde hahaha. Un beau calcul que nous rigolions tous. 

      Quand au délire réchauffiste apocaliptique sachez bien que les arbres réchauffent si bien que la question de base n’est pas le réchauffement mais la pollution.


    • Onegus Onegus 29 octobre 2010 21:16

      «  réchauffement climatique d’origine anthropique avéré »

      Ça c’est bien ce qu’on appelle la méthode Coué. Sisyphe est comme toujours plus près du discours religieux que du discours scientifique.

    • Croa Croa 29 octobre 2010 22:52

      Tout à fait, sauf qu’on se fout du PIB ! smiley

      N’oublions pas que la cause de tout ça est à rechercher dans notre course effréné à la Croissance !


    • rastapopulo rastapopulo 30 octobre 2010 01:05

      Mais le déboisement refroidit et la méchante croissance nous a donné les 30 glorieuses avec des avancés sociales sans précédent loin des idéologies promues par la finance. 

      La photosynthèse crée l’atmosphère, l’homme peut verdir des déserts, le nucléaire densifie l’énergie,...

      La vie créative est un affront à l’entropie et à la limitation des ressources chéries des malthusiens.


    • Croa Croa 30 octobre 2010 08:26

      Non, le déboisement participe activement à l’effet de serre !

      Les « trente glorieuses » ont été bonnes pour les français non pas à cause de la croissance (qui était forte aussi dans les pays déjà libéraux avec moins de profit pour leurs peuples ) mais parce que le crédit était public. Par ailleurs nous n’avions pas alors conscience de vivre dans un monde fini sinon nous aurions eu alors une possibilité de revoir cette politique de croissance, possibilité que nous n’avons plus aujourd’hui... Nous devons d’abord reconstruire notre indépendance !


    • rastapopulo rastapopulo 30 octobre 2010 16:02

      Avec une idéologie anglo-saxonne de finitude des ressources (et donc d’impérialisme qui nie la créativité !!!).... belle indépendance !

      Quand aux arbres, regarder leur albedo et puis revenez.


    • Croa Croa 31 octobre 2010 14:07

      Lorsque tu était petit, ton maître d’école d’école ne t’as pas dit que les arbres faisaient partie des organismes vivants ? Sinon tu devrait te douter que leur impact déborde largement celle de leur apparence !  smiley


    • JL JL 29 octobre 2010 10:58

      La question que nous dégageons trop de CO2 ne se discute même pas !

      La vraie question, en fait il y en a deux, sont :

      Question 1 : des taxes suffiront-elles ? Oui si elles sont bien employées, non si elles sont utilisées pour faire de la géo-ingénierie.

      Question 2 : pouvons-nous faire confiance à ceux qui nous ont mené à cette situation quand ils disent que « ça se réchauffe » ? Ma réponse est : clairement non ! Pourquoi n’admettent-ils pas que le réchauffement n’est pas avéré, que ça se détraque, et que ça pourrait bien se refroidir ? Parce qu’ils ne savent pas nous vendre de la géo-ingénierie pour réchauffer ni réguler. Alors ils disent que ça se réchauffe et nous vendront de la géo-ingénierie au motif que ça refroidit, de la géo-ingénierie polluante et énergivore qui aggravera encore plus la situation.


      En quoi le capitalisme dominant est-il un danger pour la Planète, et pourquoi est-il devenu, il faut bien l’admettre, le modèle économique de référence ? Réponse de Aurélien Bernier auteur de « ne soyons pas des écologistes benêts » : « La gauche, elle, a trop souvent été productiviste. Mais, à l’inverse du capitalisme qui a besoin du productivisme, le productivisme de gauche est une erreur d’analyse. Dès lors que la satisfaction durable (et j’insiste sur le mot durable) des besoins sociaux est mise au centre des préoccupations, on est nécessairement anti-productiviste. Le capitalisme est donc un système qui porte en lui la destruction de la planète. Il s’est imposé comme modèle de référence par le lobbying et la propagande, en déployant des stratégies redoutables. Le lobbying des grandes puissances financières a permis d’obtenir que les Etats acceptent le libre-échange, c’est à dire la possibilité d’installer la production n’importe où, de la vendre n’importe où et de faire circuler les marchandises et les capitaux sans « entrave », ce qui signifie en fait sans régulation politique. Pour ce qui est de la propagande, le commerce fut d’abord présenté comme un moyen d’instaurer la paix, ensuite de sauver les pauvres et aujourd’hui de protéger l’environnement. Mais les faits démentent ces affirmations. Des guerres surviennent encore, y compris en Europe, les populations non solvables meurent toujours de pauvreté, les écarts entre riches et pauvres s’accentuent et les indicateurs environnementaux (empreinte écologique, émissions de gaz à effet de serre...) se dégradent continuellement. » La thèse du CO2 effet de serre n’est qu’une manipulation de plus pour vendre de la géo-ingénierie.


      • JL JL 29 octobre 2010 11:02

        C’est quoi un réchaffiste ? Si vous n’aimez pas l’article, vous y trouverez des arguments aussi bien pour le réchauffement que contre, càd pour une thèse alternative.


      • LeGus LeGus 29 octobre 2010 11:19

        « La thèse du CO2 effet de serre n’est qu’une manipulation de plus pour vendre de la géo-ingénierie. »
        Ce n’est pas une thèse c’est un fait observable mesurable, reproductible en laboratoire....
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_de_serre
        Pour ce qui est de la géo-ingénierie, par contre c’est encore de l’ordre de la prospective, c’est à dire que les profits associés sont à trop long terme pour intéresser les investisseurs privées.
        Sinon pour le reste je suis d’accord avec vous le productivisme est aberrant et le la compétition de tous contre tous, parfaitement mortifère.


      • joletaxi 29 octobre 2010 11:56

        si vos sources se limitent à Wiki sur le sujet,je vous suggère d’un peu élargir votre champ d’investigation,vous n’êtes pas au courant du Wikigate ?


      • JL JL 29 octobre 2010 12:20

        LeGus, remplacez « thèse du CO2 effet de serre » par thèse du CO2 responsable du réchauffement par effet de serre "

        Et là vous ne pouvez pas dire que c’est observable, encore moins mesurable en laboratoire ! Pfff !


      • LeGus LeGus 29 octobre 2010 12:28

        @Joeletaxi,

        C’est ça parlez moi du wikigate, on m’a déjà fait le coups du « je ne vais pas vous parler du wikigate » et puis rien, du vent, que de l’esbroufe.

        Et je veux des p*tains de liens comme dans HYPERTEXT TRANSFER PROTOCOL


      • Croa Croa 29 octobre 2010 23:15

        Question 2 « pouvons-nous faire confiance à ceux qui nous ont mené à cette situation quand ils disent que « ça se réchauffe » ?  »

        NON mais pour la raison inverse : Parce qu’il ont d’abord nié, et ce, des décennies durant ! D’ailleurs Allègre est leur dernier rempart pour semer encore un doute à propos d’un fait qu’ils ont bien été obligé d’admettre avant, finalement, de chercher à le récupérer !

        Par ailleurs « de la géo-ingénierie polluante et énergivore qui aggravera encore plus la situation. » là, tu te contredis JL ! smiley


      • JL JL 30 octobre 2010 08:58

        Croa, je ne me contredis que dans la caboche des imbéciles qui ne comprennent rien à rien !


        De la géo-ingénierie augmentera fatalement l’excès de CO2 anthropique ! C’est irréfutable. 

        Je m’évertue à dire que l’excès de CO2 anthropique est incontestable. Ce qui est contestable c’est la théorie du réchauffement. Et ce qui est à rejeter c’est le recours à la géo-ingénierie.

        Les diafoirus que moquait Molière faisaient des saignées à des personnes anémiées ! Nos diafoirus du 21ème siècle veulent gaver de CO2 anthropique un malade qui fait une allergie au CO2 anthropique.

        Je précise que le CO2 anthropique a des répercussions qui se surajoutent à ceux du déboisement dévastateur. En outre, le CO2 est l’écran de fumée qui fait taire toutes les vélléités de lutter contre les autres gaz à effet de serre qui eux ne participent pas du cycle du carbone, bien au contraire puisque par effet de serre, ils le perturbent.


      • hjsic 29 octobre 2010 11:07

        Bonjour Sisyphe,


        C’est bien beau de cracher du venin contre les lobbies ultralibéraux et pétrochimistes mais vous manquez fortement de recul.

        Je vous conseille les ouvrages d’Aurélien Bernier traitant de la mainmise des lobbies que vous « dénoncez » sur les questions « climatiques ».

        Je vous conseille également la lecture du dernier résumé AR4 du GIEC pour éviter de tomber dans la simplification extrême voir la tromperie. Vous y apprendrez que ni les cyclones, ni les tornades ni d’autres phénomènes climatiques extrêmes ne sont en augmentation. C’est le giec qui le dit ! 
        Lisez l’AR4 avant de balancer des liens qui racontent des fariboles

        « réduction de l’utilisation des énergies fossiles
        augmentation de la production d’énergie via les énergies renouvelables


        Tous ces domaines sont investis par les plus grandes multinationales qui y créent massivement des profits.

        BP, Total, Shell, Bayer, goldman sax , cocacola, danone , alstom et énormément de grandes entreprises ont demandé l’adoption de ces mesures

        Votre lecture en noir et blanc du dossier « réchauffement climatique » est caduque.

        Il y a bcp de raisons de mettre Allègre dans un panier de crabes mais tout autant d’y mettre Al Gore.


        Quand en proposant des solutions, vous demandez l’ « extension du marché européen du carbone »

        Avez-vous déjà réfléchi pourquoi vous proposez un bourse, un nouveau marché aux capitalistes ?

        Ne serait-ce pas ces fameux lobbies industriels et capitalistes qui vous ont mis cette idée en tête ?

        • LeGus LeGus 29 octobre 2010 11:43

          Bien sur total, BP ou Shell financent la réduction de la consommations des énergies fossiles...Mais bien sur vous connaissez beaucoup de société qui finance une diminution de leurs profits. Par contre il font du green-washing c’est certain, genre ils repeignent leur logo en vert et disent que leur essence est plus propre qu’hier ou que celle de voisin.

          Plus sérieusement ils financent aussi les négateurs :
          http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=8719
          http://www.lefigaro.fr/international/2010/07/19/01003-20100719ARTFIG00449-le-lobby-climatosceptique-finance-par-le-petrolier-exxon.php

          Mais ça il ne s’en vantent pas.

          Il y a plus d’une différence entre stratégie et plan com.


        • hjsic 29 octobre 2010 13:24

          Total, Shell, EDF, electrabel EON et les autres entreprises européennes investissent massivement dans les énergies alternatives.


          En Belgique total contrôle toute la production de « biodiesel » et a empoché les subsides
          Total en france, finance les recherches d’enfouissement de CO2.

          Ce sont des fournisseurs d’énergie qui lâcheront le pétrole s’il devient moins rentable.
          Ce qui compte c’est de maintenir le monopole des sociétés capitalistes sur la fourniture d’énergie.

          Ils ne scient pas la branche sur laquelle ils sont assis comme vous semblez le croire.

          La source de ladite énergie importe peu et le réalisme veut que le pétrole ait encore de beaux jours devant lui.


          Les pubs stupides pour des voitures qui sauvent la planète c’est du greenwashing

          Contrôler les permis d’émission de CO2
          Contrôler les sources d’énergie.
          Contrôler sa consommation énergétique

          ce n’est pas du greenwashing, c’est de la géopolitique

          Y’en aura évidement toujours pour insinuer que Goldman sachs, total ou BP ne font pas de politique, juste du profit....

          au lieu de systématiquement lier énergie et climat en niant tout le reste, on ferait mieux de garder en tête énergie et géopolitique



        • LeGus LeGus 29 octobre 2010 13:46

          Vous revenez avec les mêmes arguments légèrement modifiés, auxquels j’ai déjà répondu.

          Par contre pas un mot sur le financement par les pétroliers des climato-négationnistes !.

          http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gE5PReM0HyjPauaOJN4MpgWv EKtg?docId=CNG.adb3e603694f51b7100c95ccda398a06.651


        • Onegus Onegus 29 octobre 2010 21:20

          « climato-négationnistes » = expression de climato-fasciste.


        • epapel epapel 29 octobre 2010 21:32

          Si les sociétés pétrolières se reconvertissent massivement vers d’autres sources d’énergie c’est :
          - parce qu’elles ont de moins en moins accès aux gisements des sociétés dites nationales
          - qu’elles doivent aller chercher les nouveaux gisements dans des zones de plus en plus difficiles d’accès et de moins en moins productives

          Ces deux causes sont aggravées par un tableau de fond extrêmement pessimiste qui est l’épuisement de la ressource conduisant à un plafonnement de la production que tous les spécialistes du secteur et les analystes stratégiques prédisent entre aujourd’hui et 2015 (le pic de production de pétrole conventionnel c’est déjà du passé, il s’est produit en 2005).

          Tous les gouvernements le savent (cf rapport de la Bundeswher et de l’US Army), c’est pourquoi ils mettent en place des mesures techniques visant à réduire la consommation de carburant (agrocarburants, voitures électrique, voiture à basse consommation) afin qu’on ne soit pas exposé au rationnement et à un changement brutal de comportement dans un futur proche.

          Les élites américaines savent cela depuis plus longtemps que nous encore. Dick Cheney et son think thank avaient communiqué au gouvernement Clinton un rapport sur la question en 1998 - rendu public il y a quelques années - prédisant des problèmes d’approvisionnement sérieux avant 2025.


        • chria chria 29 octobre 2010 11:11

          Les sceptiques n’étant jamais à court d’arguments débiles, ce rapport ne change rien pour les blogs d’internet, mais les médias vont moins inviter Allègre, et la populace, qui était dans le doute avec Allègre - et qui ne se prend pas pour plus scientifique que les scientifiques-, se dira que finalement ce ne doit pas être autant de la connerie que ce changement climatique.
          Dans cette bagarre de la communication, j’attends la réaction des militants anti-RCA qui vont bien nous trouver un truc à la hauteur de leur manipulation.


          • pissefroid pissefroid 29 octobre 2010 11:25

            Je veux juste noter que notre académie des sciences a rejeté pendant une quarantaine d’année la théorie de Wegener sur la dérive des continents.

            L’académie des sciences peut donc se tromper aussi.

            Je rappelle que le giec n’est pas une autorité scientifique.

            Je souhaiterais, pour ma formation « d’anti-sceptique », trouver la démonstration de la responsabilité du CO2 d’origine humaine ,ou non, dans l’évolution du climat et cela dans des documents écrits en français.

            Jusqu’à présent, j’ai trouvé des révélations de corrélation, et jusqu’à preuve du contraire, une corrélation n’est pas une démonstration, c’est une information.


            • chria chria 29 octobre 2010 11:54

              Vous ne trouverez jamais ce que vous cherchez, car dans un système complexe il est impossible qu’un seul facteur dirige un autre à 100%.
              Sinon dans le dernier rapport du Giec vous avez tous les liens qu’il faut et les explications qui permettent de se dire que la responsabilité du CO2 anthropique est très probable (et oui en science complexe on ne peut parler qu’avec des proba). Le Giec n’est pas une autorité scientifiques, c’est seulement une synthèse des travaux.
              Quand à l’académie effectivement elle s’est souvent plantée, mais la seule chose qui faut retenir c’est qu’à l’heure actuelle, face à des académiciens pas reconnus comme étant de farouches réchauffistes, que les arguments sceptiques n’ont impressionné personne, au contraire, bref que les arguments de Courtillots ont fait choux blanc.
              C’est l’état actuel de la science climatique. Tout peu changer évidemment, mais c’est quand même se mettre la tête dans la terre que de croire qu’avec la multitude d’études différentes le constat actuel soit complétement faux.


            • LeGus LeGus 29 octobre 2010 11:55

              Vous avez entendu parlé de la planète Vénus Pissefroid ?
              http://fr.wikipedia.org/wiki/V%C3%A9nus_%28plan%C3%A8te%29
              et de son atmosphère si chaude :
              http://fr.wikipedia.org/wiki/Atmosph%C3%A8re_de_V%C3%A9nus

              Pour l’origine anthropique c’est l’analyse de la composition isotopique qui en apporte la preuve.


            • LeGus LeGus 29 octobre 2010 12:14

              Vous avez un humour piquant bien qu’involontaire pissefroid.
              "Je veux juste noter que notre académie des sciences a rejeté pendant une quarantaine d’année la théorie de Wegener sur la dérive des continents."

              Vous voulez nous dire quoi ? Que les géologues ont une résistance inébranlable au changement...Avec Allègre et Courtillot on en avait une bonne idée. Mais le plus marrant c’est Wegener...Saviez vous qu’il n’était pas géophysiciens ni même géologue...

              Non il était météorologiste....Ahahahahahah.

              http://fr.wikipedia.org/wiki/Alfred_Wegener


            • pissefroid pissefroid 29 octobre 2010 12:30

              Pour LeGus,

              je ne voudrais pas être trop ironique, mais, votre commentaire de 12:14 avec un éclat de rire n’est pas pertinent.

              Vous savez très bien qu’einstein était rédacteur à l’office des brevets de berne quand il révolutionna la physique.

              Souvenez vous que l’élite scientifique française a mis un certain temps pour reconnaitre la valeur de ses recherches.


            • LeGus LeGus 29 octobre 2010 12:40

              Certes petit employé de bureau mais néanmoins diplômé de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich.
              http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cole_polytechnique_f%C3%A9d%C3%A9rale_de_Zurich


            • LeGus LeGus 29 octobre 2010 14:50

              « Souvenez vous que l’élite scientifique française a mis un certain temps pour reconnaitre la valeur de ses recherches. »

              Pas du tout, je réfute cet argument, les Curie, Langevin, Poincaré, Becquerel ne lui ont pas jeté des pierres au congrès Solvay.
              http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:1911_Solvay_conference.jpg


            • pissefroid pissefroid 29 octobre 2010 15:13

              Pour LeGus (14:50), exact, ma mémoire m’a joué un méchant tour.


            • Croa Croa 29 octobre 2010 23:34

              Bon, admettons : « c’est une information. »

              Dans ce cas, tu peux te renseigner sur les sources... Il se trouve que celles du GIEC sont plus sérieuses que celles d’Allègre !

              Tu peux aussi juger par toi-même, justement plus besoin des savants car le réchauffement se voit désormais à l’oeil nu ! Sauf, bien sur pour les climato-sceptiques, mais on ne trouvera jamais pire aveugle que celui qui ne veut pas voir !!!


            • jef88 jef88 29 octobre 2010 11:47

              Assener des déclarations n’est ni preuve ni démonstration.
              Les organismes indépendants ? de quoi sont ils indépendants ?
              Cet article ne pèse pas bien lourd...


              • LeGus LeGus 29 octobre 2010 12:02

                Votre argument de l’indépendance est parfaitement indigent jef88
                Vous pensez que les géologues comme Allegre ou Courtillot sont indépendants des industriels intéressés par les ressources minières, pétroliers et autres ?


              • joletaxi 29 octobre 2010 11:52

                Comme cela fait du bien de voir les habituels pourfendeurs de cette société de néocons,qui dénoncent à longueur d’articles les compromissions de tout l’appareil étatique, se délecter d’un rapport on ne peut plus servile et parfaitement dans la ligne de la pensée unique érigée en dogme.

                «  interpellée par des centaines de climatologues »
                vraiment ?moi je n’ai vu que la crise d’égo de la grande climatologue Delmotte,qui a fomenté ce procès en hérésie.
                On sait dorénavant que l’on peut faire confiance à nos institutions.Woerth est le successeur de l’abbé Pierre,et que l’on ne vienne plus ma parler des complots du 11 septembre.
                Encore heureux que cette assemblée se range ,par son avis,à abonder aux politiques ruineuses des pays européens,je n’imagine pas la situation si ces mêmes avaient déclaré que tout cela est une fumisterie et que en réalité ,ils n’y comprennent rien.
                Fort heureusement, ce qui se passe en France est anecdotique et ridicule.
                Je gage que si,comme on peut s’y attendre les Républicains remportent les midterm, certains pontes de la climatologie vont avoir des explications à donner, et pas à des commissions bidon comme c’est le cas actuellement.
                Pour le moment, les t° des océans plongent à toute vitesse, ainsi que les t° athmos. Cela est parfaitement conforme aux modèles.
                A propos, les ours blancs ne se sont jamais aussi bien portés, et en plus ,ils mettent au monde des triplés, ce qui selon les dires de certains, devait ne plus jamais se produire.Et l’activité cyclonique est à son plus bas niveau depuis 30 ans, le niveau des mers est parfaitement stable,et l’antarctique connaît un englacement jamais vu depuis les mesures satellites.De plus, on s’aperçoit que les mesures de pluviosité sont elles aussi entâchées de nombreuses erreurs,ce qui n’arrange pas les résultats des modèles.
                Et en plus, il y a moins de vent,tout bon pour les éoliennes.
                pas à dire, on a des vedettes dans nos institutions.

                • chria chria 29 octobre 2010 12:09

                  Donc à défaut de faire confiance à nos institutions on peut faire confiance à joletaxi et aux républicains américains pour brûler du réchauffiste !

                  « les t° des océans plongent à toute vitesse, ainsi que les t° athmos. Cela est parfaitement conforme aux modèles. » Pas compris, quel modèle ? Je croyais que les modèles étaient pourris.
                  Vous auriez pu mettre les liens vers les courbes qu’on puisse voir les températures chuter à mort.


                • LeGus LeGus 29 octobre 2010 12:19

                  Votre commentaire est un tissus d’amalgames déplacés et d’affirmation non étayées.

                  Si vous voulez être pris au sérieux, traitez les problèmes un par un et pas en bouillabaisse et surtout faites des liens vers vos sources.


                • epapel epapel 29 octobre 2010 21:51

                  Je gage que si,comme on peut s’y attendre les Républicains remportent les midterm, certains pontes de la climatologie vont avoir des explications à donner, et pas à des commissions bidon comme c’est le cas actuellement.

                  La science soumise au politique à l’idéologie, en somme. Comme au bon vieux temps.


                • bonnes idées 29 octobre 2010 12:10

                  Oui c’est une véritable catastrophe pour l’humanité et je le dis encore une fois haut et fort ce sont nos parents et les parents de nos parents qui nous ont pollué la planète à tout jamais. Heureusement que certaines personnes ont la fibre écologique et un peu d’humanité en eux. la planète est détraquée et nous en avons la preuve tout les jours.
                   Le manque d’eau et bientôt le manque de nourriture et d’air aura raison des plus sceptiques alors creusez dés aujourd’hui la tombe de vos petits enfants. Nous ne gagnerons pas dans cette bataille contre les éléments. A la retraite les pollueurs et laissez les jeunes générations nettoyer toute votre....
                  .


                  • epapel epapel 29 octobre 2010 21:47

                    Entièrement d’accord, il y a déjà eu le même genre de débat pour d’autres problèmes, l’amiante par exemple ou le sceptique de service était V. Courtillot (directement intéressé au problème) soutenu par son compère C. Allègre (décidément toujours les mêmes).


                  • Richard Richard 29 octobre 2010 12:28

                    Pour les personnes qui essaient de comprendre le débat scientifique entourant les changements climatiques, le rapport de l’Académie (française) des sciences, publié hier, est très instructif. (à lire ici).

                    S’il faut extraire une phrase de ce rapport, c’est probablement celle-ci : "Cette augmentation (ndlr : de la température moyenne du globe) est principalement due à l’augmentation de la concentration du CO2."

                    La question que l’on peut se poser est de savoir dans quelle proportion. En fait, personne ne le sait précisément. Pour preuve, plusieurs climatologues internationaux de haut niveau, dont Mojib Latif (voir ici), professeur de Physique du Climat à l’Institut Leibniz de Sciences Marines de l’Université de Kiel et membre du GIEC, ont mis en évidence ces trois dernières années l’influence des oscillations océaniques multidécennales, estimée à 50%, sur le réchauffement de notre climat au cours des années 1980 à 2000 (la température globale s’est stabilisée depuis). Quelle part dans les 50% restants peut être attribuée à l’augmentation du CO2 ? 40%, 30%, 10% ?

                    En tant que citoyens, il est clair pour beaucoup d’entre nous que nous devons réduire nos dégagements de CO2, conséquence de la combustion effrénée des agents énergétiques fossilles et du pétrole en particulier (sans parler des différentes pollutions associées). Les capacités d’extraction de l’agent n°1 du développement industriel étant en voie de diminution (pic pétrolier), il faut réorienter les activités économiques de nos sociétés vers un développement durable (soutenable) basé sur l’économie d’énergie, l’efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables. C’est à ce prix que nous pourrons peut-être éviter un choc économique particulièrement violent dans les décennies à venir.

                    La finitude et le gaspillage de nos ressources sont des sujets bien mieux établis scientifiquement que l’influence du CO2 sur le climat. Laissons le temps à nos scientifiques de parfaire leurs connaissances du climat à l’aide d’observations et d’études approfondies, comme p.ex. le projet CLOUD du CERN, actuellement en cours (étude concernant la formation des nuages, vérification de la théorie d’Henrik Svensmark).


                    • epapel epapel 29 octobre 2010 21:41

                      Entièrement d’accord, la polémique sur les causes du réchauffement climatique ne doit pas servir à occulter la cause commune à plusieurs problèmes majeurs et avérés. C’est le principal reproche qu’on peut faire à certains sceptiques, parce qu’au-delà du débat scientifique, la question est de savoir s’il faut prendre des mesures et leur réponse est non, or ces mesures sont nécessaires pour résoudre les autres problèmes.


                    • Croa Croa 29 octobre 2010 23:45

                      « et leur réponse est non, or ces mesures sont nécessaires pour résoudre les autres problèmes. »

                      Oui mais « ces mesures » porteraient tors au commerce ! smiley

                      Sais-tu ce qui est important en ce monde ?


                    • Clojea Clojea 29 octobre 2010 12:32

                      Bonjour Sisyphe : Très bon article qui mérite de souligner qu’il y a incontestablement une pollution et que cela engendre un effet de serre et par la même un bouleversement climatique. Il est toujours nécessaire de dénoncer cet état de faits, car peu de gens le font, et on est pas sorti de l’auberge pour mettre en oeuvre de nouvelles énergies moins polluantes. Il y a eu des progrès, mais vérouillé par les cartels pétro-chimiques mondiaux. « Normal », ça rapporte un maximum d’argent. Ce qui est difficile est de faire prendre conscience aux gens que l’on doit agir maintenant pour les générations futures, et non pas uniquement se dire « après moi le déluge », comme une bonne majorité.
                       Quand à Allègre et Hulot, ils sont a ranger dans la catégorie opportunistes, le premier pour faire parler de lui et ramasser de l’argent avec son livre et le second est muselé lucrativement, car sponsorisé par EDF.


                      • Croa Croa 29 octobre 2010 23:54

                        T’es injuste avec Hulot qui est sincère et fait ce qu’il peut. Il n’est pas libre, certes, mais qui peut se vanter de l’être ?

                        (Libre, les retraités peut-être ? Cela explique les confiscations en cours contre lesquelles, apparemment nous n’avons justement rien pu faire !)


                      • isiste 29 octobre 2010 12:41

                        Quel beau beau plan de relance ce marché vert !


                        • floyd floyd 29 octobre 2010 12:41

                          « Plusieurs indicateurs indépendants montrent une augmentation du réchauffement climatique de 1975 à 2003. Cette augmentation est principalement due à l’augmentation de la concentration du CO2. »


                          Et depuis 2003 ? Pourtant le taux de CO2 n’a pas cessé d’augmenter ces dernières années. Si le CO2 est le principal moteur du climat, il faudra qu’on m’explique pourquoi les températures n’augmentent pas de plus en plus rapidement.





                          • xbrossard 29 octobre 2010 12:42

                            la pollution atmosphérique, c’est le même principe que les subprimes ; on se dit chacun dans son coin qu’après tout, on ne fait pas de mal avec sa petite pollution/dettes foireuses, en imaginant que l’atmosphère/marché va pouvoir assimiler tout ça...et comme TOUT LE MONDE pense pareil pour sa pomme, on finir par pourrir tout le système...


                            Faut-il être un scientifique pour démontrer que la pollution est nuisible à terme pour la terre ? faut-il les enfermer tous dans une pièce et faire tourner le pot d’échappement d’un camion pendant une heure pour qu’ils se rendent de l’effet néfaste de la pollution ?

                            non le problème général de l’humanité entière, c’est la corruption des esprits par l’envie du toujours plus, par l’idée que mes gestes et mes actes ne vont pas changer le monde et que je peux donc faire ma tambouille dans mon coin...

                            je vois le même problème en informatique (je suis architecte logiciel) : chacun informaticien fait son petit développement sans tenir compte des problèmes logiciels classiques (au hasard, la performance...) et quand on met tout ensemble, on obtient une grosse bouse qui se traine à deux à l’heure...

                            c’esten étant chacun individuellement efficace que l’on améliorera l’ensemble, pas en passant son temps à reporter les conséquences de ses actes sur les autres...

                            • Croa Croa 30 octobre 2010 00:00

                              « la corruption des esprits par l’envie du toujours plus, »

                              Derrière un truc comme ça il y a un marchand smiley


                            • xbrossard 29 octobre 2010 12:43

                              la pollution atmosphérique, c’est le même principe que les subprimes ; on se dit chacun dans son coin qu’après tout, on ne fait pas de mal avec sa petite pollution/dettes foireuses, en imaginant que l’atmosphère/marché va pouvoir assimiler tout ça...et comme TOUT LE MONDE pense pareil pour sa pomme, on finir par pourrir tout le système...


                              Faut-il être un scientifique pour démontrer que la pollution est nuisible à terme pour la terre ? faut-il les enfermer tous dans une pièce et faire tourner le pot d’échappement d’un camion pendant une heure pour qu’ils se rendent de l’effet néfaste de la pollution ?

                              non le problème général de l’humanité entière, c’est la corruption des esprits par l’envie du toujours plus, par l’idée que mes gestes et mes actes ne vont pas changer le monde et que je peux donc faire ma tambouille dans mon coin...

                              je vois le même problème en informatique (je suis architecte logiciel) : chacun informaticien fait son petit développement sans tenir compte des problèmes logiciels classiques (au hasard, la performance...) et quand on met tout ensemble, on obtient une grosse bouse qui se traine à deux à l’heure...

                              c’esten étant chacun individuellement efficace que l’on améliorera l’ensemble, pas en passant son temps à reporter les conséquences de ses actes sur les autres...

                              • floyd floyd 29 octobre 2010 12:44

                                En tout cas, on voit bien toutes les ficelles des réchauffistes à l’oeuvre : il faut absolument marquer les esprits en faisant dans le catastrophisme et en montrant des images de sécheresse dévastatrices. J’aimerais bien qu’on m’indique des études scientifiques qui démontrent que l’augmentation du taux de CO2 serait responsable de plus grandes sécheresses.


                                • Croa Croa 30 octobre 2010 00:08

                                  Tu ne les auras pas.

                                  Le réchauffement et les sécheresses, ça n’a rien à voir !

                                  (Sauf localement en combinaison avec les particularités locales mais c’est du détail, là !)


                                • joletaxi 29 octobre 2010 12:50

                                  @ LeGus et Chria


                                  je croyais que vous êtiez des gens curieux et que vous vous vous teniez informés ?Les courbes se trouvent dans toutes les bonnes épiceries, pas sur Wiki évidemment.

                                  « Si vous voulez être pris au sérieux, traitez les problèmes un par un et pas en bouillabaisse et surtout faites des liens vers vos sources. »
                                  Qui fait des amalgames ?ce que je cite peut se lire sur des sites « informés »,à nouveau pas sur Wiki

                                  « Pas compris, quel modèle »
                                  vous n’avez pas compris ?Donnez moi votre adresse, je vous enverrai un mode d’emploi.

                                  Et encore une fois,je n’ai pas de conviction établie sur le sujet.Mais je ne supporte pas que l’on essaie de vendre ce « truc » à coups d’arguments style « canapé en promo »
                                  Que vos brillants scientifiques mettent de l’ordre dans leurs données, dans leur modèles, incapables de simuler les variations naturelles, de la transparence dans leurs sources, et surtout qu’ils abandonnent leur technique favorite« circling the wagons », on vient encore de le constater avec le traitement médiatique honteux que subit Judith Curry dans la presse.

                                  • chria chria 29 octobre 2010 13:28

                                    Ben disons que je suis curieux de savoir où vous avez vu une chute spectaculaire parce que moi je vois pas.

                                    Et puis de toute façon y’a rien à vendre. Vous acceptez ou vous acceptez. Pas le choix. Les réchauffistes ont le pouvoir.
                                    Après vous seriez très mal vu par vos voisins qui n’hésiteront pas à vous dénoncez si vous n’installez pas une éolienne dans votre jardin ou que vous rouliez en 4x4.


                                  • Voltaire Voltaire 29 octobre 2010 13:24

                                    IL faut tout d’abord signaler la relativement faible qualité de ce rapport, comme le souligne la revue Nature (l’une des 2 revues scientifiques les plus célèbres au monde) :http://blogs.nature.com/news/thegreatbeyond/2010/10/french_climate_farce.ht ml ; contrairement à ses homologues d’autres pays, l’académie des sciences française ne fait plus de rapport de qualité depuis de très nombreuses années (cela aurait-il quelque chose à voir avec la moyenne d’âge de ses membres... ?).
                                    Un rapport plus indicatif (pour les anglophones) est celui récemment produit par la Royal Society (http://royalsociety.org/WorkArea/DownloadAsset.aspx?id=4294972963).

                                    Ensuite, on a appris que malgré ce consensus, les discussions avaient été animées à l’académie, les climatosceptiques ayant fait pression pour modifier le texte de synthèse initial et faire rajouter quelques phrases abscondes sur l’activité solaire (http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/10/28/un-document-de-travail-revele-les-tensions-au-sein-de-l-academie-des-sciences-sur-le-climat_1432618_3244.html).

                                    Néanmoins, malgré les soubressauts inévitables liés aux lobbies et aux tenants du complot mondial, on peut penser que les rares scientifiques défendants l’hypothèse d’une absence de rôle de l’activité humaine dans l’acroissement global de la température terrestre vont perdre de l’influence face aux évidences toujours plus incontestables présentées par la communauté scientifique. Les années 2005, 2009 et 2010 se révèlent être de nouveau parmi les plus chaudes du dernier siècle, les modèles s’affinent pour intégrer tous les facteurs de contrôles sur le climat et permettent de meilleurs prévisions d’impact.

                                    De l’autre côté, on a appris que le fameux « climategate » était en réalité largement un évènement monté de toute pièce, toutes les enquêtes indépendantes mises en place ayant exonéré les scientifiques du climat de toute fraude ou falsification de données, tandis qu’on apprenait dans le même temps que de nombreuses entreprises, y compris françaises, finançaient les parlementaires climatosceptiques aux Etats-Unis pour éviter le passage de lois en faveur d’actions contre le réchauffement climatique...

                                    Tout comme les scientidiques sceptiques qui prétendaient que le SIDA n’étaient pas causé par le VIH mais par des conditions d’hygiène déffectueuses ou des pratiques sexuelles particulières (sic !), on peut penser que cet aspect de la polémique sera bientôt résolu.

                                    En revanche, l’impact socio-économique de ce changement climatique, la nécessité de prendre des mesures couteuses, n’est certainement pas aussi bien documentée, surtout que des incertitudes considérables demeurent sur l’impact à l’échelle nationale ou régionale de ce changement de climat. A juste titre, de nombreux scientifiques et économistes posent la question des priorités d’action, en rapport avec des urgences sanitaires ou socio-économiques actuelles comme les grandes maladies tropicales, la faim ou l’accès à l’eau etc. Par rapport aux urgences actuelles des pays en voie de développement, le coût économique potentiel de mesures radicales affectant leur développement est naturellement un frein à ce qui apparait d’abord comme un problème causé par les pays riches, et n’affectant les populations qu’à moyen ou long terme. Cette polémique là n’est sans doute pas près de s’éteindre, mais elle ne relève, heureusement, plus des scientifiques.


                                    • chria chria 29 octobre 2010 13:32

                                      Vous avez raison, que le débat populaire quitte un peu la sphère scientifique au profit de la politique serait une bonne chose. La science climatique a déjà assez pris de coups (et la science en générale) avec ces dénigrements d’inspiration idéologique.


                                    • rastapopulo rastapopulo 29 octobre 2010 20:12

                                      Le malthusianisme rampant des gentils réchauffistes n’est pas en reste d’idéologie.


                                    • Dudule 29 octobre 2010 23:55

                                      Je ne vois pas ce que le malthusianisme vient faire là dedans. Il est question de faits et de rien d’autres.

                                      Éviter les gaspillages et réorganiser la société pour que tout le monde puisse y vivre décemment n’a rien de malthusien. Ce qui serait malthusien, ce serait de dire « arrêtons de soigner les vieux et limitons les naissances pour limiter la consommations d’énergie, mais surtout ne changer rien à ma manière de vivre ».

                                      Je ne lis rien de tel chez la plupart des gens qui réfléchissent à ces problèmes. Par contre il y a effectivement des malthusiens pour écrire « Limitons les naissances et laissons crevé les vieux, pour que je ne change rien à mes habitudes », mais on les trouve plutôt chez ceux qui nient le réchauffement climatique et le pic pétrolier... Comme ultime argument quand ils sont acculé à leurs contradictions...


                                    • Croa Croa 30 octobre 2010 00:15

                                      Il faut faire les deux, arrêter de gaspiller ET arrêter de faire des enfants !

                                      Surtout arrêter de gaspiller, c’est vrai !


                                    • Dudule 30 octobre 2010 00:44

                                      Ben, étant donné que ce genre de mesures ont un impact à très long terme, que les problèmes sont urgents, que de toutes façons la natalité tombe très vite aux environs du taux nécessaire au renouvellement des populations dés qu’une communauté voit son niveau de vie s’accroitre (et donc voit ses filles éduquées) non, je ne crois pas que la réponse malthusienne soit pertinente et/ou nécessaire.


                                    • rastapopulo rastapopulo 30 octobre 2010 01:18

                                      Haha la preuve !

                                      Ensuite être malthusien, c’est adoré l’injustice naturel sous couvert de fatalisme, être impérialiste c’est à dire ne valoriser que les ressources naturelles et enfin ne pas partager la technologie.

                                      C’est comme ça. Ne me demande pas de rationaliser ce que je ne cautionne pas et qui est une escroquerie mentale.

                                      La limitation des ressources est démentie par la photosynthèse qui crée l’atmosphère, l’homme qui peut très bien verdir les déserts sans le malthusianisme, et la fusion.

                                      Tout ce malthusianisme qui dit vrai dévelloppement (pas les technologies pauvres en densités d’energie qui ne donne aucune indépendance politique donc !) = forcèment mauvais et bien c’est juste derrière le GIEC.

                                      Donc qu’il ai tord ou raison je suis contre en l’état de la propagande sur la diabolisation de la créativité.

                                      Je suis pour le BIO, pour la reforestation (qui va réchauffé mais soit), pour le protectionsime envirromentale MAIS aussi pour la partage de technologie et le projet Transaqua qui attend depuis 30 ans de reverdir le Sahel ce qui contrevient à toute la propagande ambiante.


                                    • Dudule 30 octobre 2010 04:53

                                      Écoutez, restapopulo, je vais vous répétez ce que je vous ai déjà dit il y a quelques mois : je ne comprend strictement rien à ce que vous écrivez, parce que ça n’a aucune cohérence, et par dessus tout je ne comprends pas pourquoi vous vous élevez contre les thèses concernant le réchauffement climatique au nom de la lutte contre une certaine oligarchie, alors que ce faisant vous défendez les profits des multinationales, par vos propres opinions...

                                      Faites le ménage dans votre propre tête d’abord, et ensuite ce sera plus claire pour vous et pour tout le monde.


                                    • rastapopulo rastapopulo 30 octobre 2010 15:59

                                      Goldsmith (financier, grand actionnaire de toutes les multinationales), Strong (petrolier), Gore (fils de pétrolier),... sont apparemment des inconnus pour vous.

                                      Tout comme les fondateurs de la WWF et du « nentil » panda.

                                      Ce sont juste des aristocrates anti-nations malthusien qui ont noyé sous leur fric le mouvement écologique de sauce anglosaxonne.

                                      Ne parlons pas des bourses carbones, déjà mise en place depuis 10 ans. C’est tellement trivial !

                                      Alors merci, mais moi aussi je vois pas le rapport entre la finitude des ressources et l’interdiction de verdir des désert comme avec le projet Transaqua qui attend depuis 30 ans à cause de votre idéologie.

                                      Un banquier disait « une banque, il y a pas plus écologique ».

                                      Le méchant capital, le méchant gauchisme, le méchant productivisme, ... sont des leurres pour moi.


                                    • andqui 29 octobre 2010 13:24

                                      C’est une lecture bien sommaire qui peut conclure à une position aussi favorable au réchauffement dû au CO2 huma


                                      • fred 29 octobre 2010 13:30

                                        @l’auteur : comment faites-vous, à l’aide d’un simple article de dénonciation unilatéralement arbitraire et imbécile, pour arriver à réussir la prouesse de tenter de bourrer les cerveaux et mon fion en même temps ?


                                        Je vous invite à écouter la conférence de Courtillot : http://www.js.univ-nantes.fr/14918022/0/fiche___pagelibre/&RH=JS_FR1 .

                                        Pour mémoire (je ne l’ai plus écoutée depuis certainement 1 an) :
                                        Première partie : Mea Culpa. L’esprit scientifique, les théories et la gestion de l’incertitude ;
                                        Deuxième partie : les techniques utilisées pour mesurer la température depuis plus d’un siècle sont pour le moins discutables. Démonstration et exemples ;
                                        Troisième partie : la corrélation importante constatée entre l’activité magnétique du soleil et le réchauffement recueilli sur des bases dont le biais est moins important ;
                                        Quatrième partie : nous devons rester attentifs quand on nous vend des idées : oui, il y a lieu de changer de mode de vie, non le réchauffement humain à base de CO2 n’est pas une certitude, juste une hypothèse scientifique dont la probabilité n’est pas proche de 90%. Oui l’avenir est plein de défis. et le plus important car le plus vrai :

                                        « Le CO2 n’est PAS un polluant », « on ne doit pas mêler le débat politique au débat scientifique » et « le principe de précaution justifie tout et n’importe quoi ».

                                        Bref, nous devons rester attentifs.

                                        @ l’auteur : tu ferais bien de recycler ta manière de penser afin de développer durablement ta capacité à réfléchir.

                                        Et si tu es tellement convaincu de tes dires, vis-les dans l’action quotidienne, par l’exemple.

                                        Au nom du RC, la classe dominante s’enrichit sur le dos de la croissance des pays émergents (de où ?), tout en nous imposant de manière manipulatoire un fléchissement sensible de nos niveaux de vie, pendant qu’ils s’éclatent dans leurs jets privés et leurs bateaux dont les panneaux solaires, très avides de CO2 au sein de leur processus de production, sont financés par des taxes sur ton tacot que t’as pas les moyens de changer.

                                        En gros, les couches les plus élevées niquent à donf toutes celles en-dessous, en commençant par les plus basses, mais avec une puissance nouvelle, au nom de votre culpabilité. Votre article aussi, comme je le dénonçais au début de ce post.

                                        • chria chria 29 octobre 2010 13:37

                                          Allez empêcher les profiteurs de profiter sur tout et n’importe quoi et on en reparlera, parce ce n’est pas un argument contre la science climatique.

                                          « on ne doit pas mêler le débat politique au débat scientifique » Sacré Courtillot.


                                        • LeGus LeGus 29 octobre 2010 13:54

                                          "comment faites-vous,..., pour arriver à réussir la prouesse de tenter de bourrer les cerveaux et mon fion en même temps ?"

                                          Je ne vois qu’une explication : vous avez la tête dans le c*l


                                        • fred 29 octobre 2010 15:46

                                          bien vu Legus ! smiley lol


                                          Non mais c’est vrai, quand on répondra scientifiquement aux questions levées par Courtillot, je serai ok pour discuter.

                                        • fred 29 octobre 2010 16:08

                                          « Sacré Courtillot. »


                                          En effet. Il faut des c... pour reconnaître qu’on a eu tort de ne pas suffisamment réfléchir avant d’enseigner et avoir l’humilité de le reconnaître puis le faire savoir.

                                          Son travail est implacable.

                                        • LeGus LeGus 29 octobre 2010 17:16

                                          Mais bien sur c’est un brillant géophysicien, personne ne le conteste, voici son CV
                                          http://www.ipgp.fr/ courtil/
                                          Par contre je me demande pourquoi il ne fait pas référence à ces travaux sur l’influence du soleil sur le climat...vous avez une explication à cette omission curieuse ?

                                          Ah oui a oublié ça aussi :
                                          http://www.realclimate.org/index.php/archives/2007/11/les-chevaliers-de-lordre-de-la-terre-plate-part-i-allgre-and-courtillot/langswitch_lang/fr/


                                        • fred 29 juillet 2011 00:53

                                          Si t’avais écouté mes liens : il en parle, c’est même central.


                                        • fred 29 octobre 2010 13:35

                                          Achète des panneaux solaires

                                          Des OGM et de pilules
                                          Pense un peu à Ben Laden
                                          Et au CO2 quand tu pètes

                                          Oublie pas tes chiffres
                                          Délecte-toi du round-up
                                          Habille toi comme un con
                                          Et parle mal dans les micros

                                          Oublie pas de mentir comme il faut
                                          Oublie pas tes pilules
                                          Envoie ton amour par SMS
                                          Par mail par satellite

                                          Vote bien pour les trouducs qu’on te présentera
                                          Ecoute bien tes maîtres du mensonge
                                          Oublie pas tes pilules
                                          Pense un peu à Ben Laden

                                          • joletaxi 29 octobre 2010 14:04

                                            « De l’autre côté, on a appris que le fameux »climategate« était en réalité largement un évènement monté de toute pièce, toutes les enquêtes indépendantes mises en place ayant exonéré les scientifiques du climat de toute fraude ou falsification de données, tandis qu’on apprenait dans le même temps que de nombreuses entreprises, y compris françaises, finançaient les parlementaires climatosceptiques aux Etats-Unis pour éviter le passage de lois en faveur d’actions contre le réchauffement climatique... »


                                            et il a comme pseudo Voltaire,c’est presque drôle

                                            « Et puis de toute façon y’a rien à vendre. Vous acceptez ou vous acceptez. Pas le choix. Les réchauffistes ont le pouvoir.  »

                                            Là, vous marquez un point.Nos élites ont pris des décisions, quasi irréversibles,du moins s’ils ne veulent pas se suicider politiquement.Il est donc impossible d’évoquer une possible autre explication

                                            • epapel epapel 29 octobre 2010 22:03

                                              Pas tant ça que finalement, puisque le Grenelle de l’environnement a été entièrement détricoté, à commencer par sa mesure phare la taxe carbone, et que Sarkozy a déclaré il y a quelque mois « l’écologie ça commence à bien faire ». Je l’imagine très bien changer de pied sans état d’âme sur la question climatique si un quelconque lobby suffisamment fort le lui demande.


                                            • sisyphe sisyphe 29 octobre 2010 14:27

                                              je savais, en postant cet article, donner un coup de pied dans la fourmilière des dénégateurs de tout crin.

                                              Qu’à celà ne tienne, je n’entrerai dans aucune polémique stérile ; je me contente d’exposer DES FAITS ; en l’occurence, le rapport de l’Académie des Sciences, venant après une kyrielle d’autres rapports et enquêtes réalisés par des comités entièrement autonomes, et venant TOUS valider les analyses, constats et prévisions du GIEC sur la nature anthropique du réchauffement climatique. 

                                              Chacun en tirera les conséquences qu’il voudra ; toujours est-il que ce rapport, après tant d’autres, montre indubitablement qu’allègrement, Allègre ment, et les dénégateurs avec lui, pour toutes sortes de raisons (pas forcément innocentes). 

                                              A bon liseur, salut. .





                                              • fred 29 octobre 2010 15:47

                                                C’est pas un FAIT, c’est un RAPPORT A VOCATION POLITIQUE.


                                              • epapel epapel 29 octobre 2010 22:03

                                                A Fred : prouvez-le !


                                              • fred 6 novembre 2010 18:58

                                                Qui est à l’origine de cette réunion ? Qui l’a commanditée ? Zavata ?


                                              • sisyphe sisyphe 29 octobre 2010 14:27

                                                je savais, en postant cet article, donner un coup de pied dans la fourmilière des dénégateurs de tout crin.

                                                Qu’à celà ne tienne, je n’entrerai dans aucune polémique stérile ; je me contente d’exposer DES FATS ; en l’occurence, le rapport de l’Académie des Sciences, venant après une kyrielle d’autres rapports en enquêtes réalisés par des comités entièrement autonomes, et venant TOUS valider les analyses, constats et prévisions du GIEC sur la nature anthropique du réchauffement climatique. 

                                                Chacun en tirera les conséquences qu’il voudra ; toujours est-il que ce rapport, après tant d’autres, montre indubitablement qu’allègrement, Allègre ment, et les dénégateurs avec lui, pour toutes sortes de raisons (pas forcément innocentes). 

                                                A bon liseur, salut. .





                                                • Pierre de Vienne Pierre de Vienne 29 octobre 2010 15:52

                                                  Comme quoi, la vérité scientifique a surtout besoin de recul et de sérénité, les grandes gueules façon Allegre ont surtout fait leur beurre avant de servir la science, et en se foutant bien de l’intérêt commun. 



                                                • joletaxi 29 octobre 2010 14:57

                                                  « venant après une kyrielle d’autres rapports en enquêtes réalisés par des comités entièrement autonomes, et venant TOUS valider les analyses, constats et prévisions du GIEC sur la nature anthropique du réchauffement climatique. »


                                                  à part ce dernier,vous pouvez m’en citer un seul qui valide les conclusions du GIEC ?

                                                  • fred 29 octobre 2010 15:48

                                                    Vas-y Joe, vas-y fonce !


                                                  • sisyphe sisyphe 29 octobre 2010 17:15

                                                    @ joeletaxi


                                                    vous ne lisez pas les liens, quand vous lisez un article ? 


                                                    De rien, tout le plaisir est pour moi...
                                                     smiley 

                                                  • joletaxi 29 octobre 2010 18:43

                                                    vous ne lisez pas les liens que vous joignez ?

                                                    cette enquête n’avait absolument pas pour objet d’examiner le volet scientifique,et cela ne fait pas une kyrielle d’enquêtes, mais d’examiner si le comportement des scientifiques tel qu’appru dans les émails pouvait être condamnable.
                                                    Si vous avez un brin de curiosité, vous vous demanderez pourquoi le principal intéressé ,McIntyre, n’a pas eu l’occasion de donner son point de vue, pourquoi sur les milliers de documents litigieux, une dizaine seulement ont été examinés, pourquoi la liste de ces documents a été finalement élaborée par le CRU, et Phil Jone lui-même.Avec des enquêtes comme ça, je le répète, Fourniret serait nommé moniteur dans une colo.
                                                    mais bien entendu ; si cela vous suffit, aucun problème.Chacun est libre de ses choix.



                                                  • rastapopulo rastapopulo 29 octobre 2010 20:17

                                                    Une enquête à la Courroye devient tout d’un coup magnifique.


                                                  • Razzara Razzara 29 octobre 2010 15:53

                                                    Bonjour Sisyphe,

                                                    Qu’il y ait une dégradation majeure de notre biosphère, que le taux de CO2 augmente et que l’activité humaine en soit la cause, que la production de gaz à effet de serre puisse contribuer a un réchauffement climatique, je veux bien l’entendre. Mais quand je lis ceci :

                                                    Les mécanismes pouvant jouer un rôle dans la transmission et l’amplification du forçage solaire et, en particulier, de l’activité solaire ne sont pas encore bien compris

                                                    Des incertitudes importantes demeurent sur la modélisation des nuages, l’évolution des glaces marines et des calottes polaires, le couplage océan-atmosphère, l’évolution de la biosphère et la dynamique du cycle du carbone.

                                                    Et que, dans la foulée, on affirme avec certitude que réchauffement il y a et qu’il est dû à la production humaine de dioxyde de carbone , j’ai comme qui dirait quelques doutes ... Ces affirmations péremptoires et dogmatiques me semblent bien plus relever de la foi que de la science.

                                                    Alors, sans prétendre à l’exhaustivité, il faut rappeler quelques faits  :

                                                    • les nuages et autres aérosols apportent une contribution bien plus importantes en proportion au bilan radiatif de la planète. Malheureusement, et le GIEC le reconnaît lui même, ces contributions ne sont pas prises correctement en compte dans les modèles utilisés et à partir des quels les conclusions sont formulées.

                                                    • La contribution au bilan radiatif de la modification et de l’utilisation des sols, en particulier via la déforestation galopante, n’est pas prise en compte non plus. Il en va de même pour les océans avec les pollutions (marrées noires, continents de plastique, p.e.)

                                                    • Affirmer que le rôle du soleil n’est pas prépondérant dans ces questions est d’une absurdité sans borne. Alors qu’il est évident pour tout le monde qu’il constitue la source même du rayonnement qui irradie le globe, qu’il joue aussi un rôle dans la formation des nuages (confère les travaux de Svensmark rappelés dans un commentaire précédent), et qu’il intervient dans de nombreux autres phénomènes liés à l’ionosphère et à la magnétosphère. De plus, il est bien établi que nous sommes dans un cycle d’accroissement de l’activité solaire depuis la sortie du petit âge glaciaire. Cette activité ayant d’ailleurs des effets sur l’ensemble des planètes du système solaire.

                                                    • La corrélation entre taux de C02 et température moyenne sur terre existe bien. Mais cette corrélation, contrairement à ce qui affirmé avec force par les tenants du tout CO2 anthropique, est bien dans le sens variation de la température moyenne implique variation du taux de CO2. Ceci parce que la surface du globe est constituée pour 7/10 par les océans et que ceux-ci dissolvent moins de CO2 lorsque la température augmente. Un fait qui est d’ailleurs masqué par l’échelle de temps utilisée dans les courbes comme celles utilisées par AlGore dans son film. Il y a un retard de quelques centaines d’années de la variation du taux de CO2 par rapport à la température moyenne. D’autre part, ces variations de taux de CO2 sont bien plus importantes en proportion que la part de la contribution d’origine anthropique.

                                                    • Les relevés de température utilisées sont très souvent entachés de biais en raison de la proximités d’agglomérations importantes. Agglomérations qui n’ont d’ailleurs cessé de croitre avec le temps, produisant toujours plus de chaleur. Ceci entraine d’ailleurs plus généralement une distorsion entre les observations locales et les conclusions globales sur les tendances au réchauffement.

                                                    • Les variations comparatives des prédictions des différents modèles utilisés sont énormes, de l’ordre de plusieurs centaines de % pour certains. De quoi sérieusement s’interroger sur les conclusions lapidaires que l’on peut tirer des modèles en question.

                                                    • Enfin, un dernier point qui ne saurait être négligé dans l’approche de cette problématique est notre dépendance énergétique aux matières fossiles et les aspects géostratégiques afférents. Parce que en terme de contribution anthropique, celle-ci est assurément du premier ordre. En faire fi pour comprendre l’hystérie qui entoure ces questions relève à mon avis d’une dissonance cognitive soigneusement entretenue. Un récent article publié sur mondialisation.ca illustrera bien cette dernière réflexion en l’enrichissant d’autres aspects non moins essentiels :

                                                    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=21607

                                                    • Certaines falsifications des données dans le cadre du l’affaire des mails de l’université de West Anglia sont avérées. Les discours de disculpation à posteriori répétés à l’envie n’y changeront absolument rien. Il y a eu fraude et tentatives de discrédit, point.

                                                    En conclusion, je dirais que, d’un coté comme de l’autre, il serait bon de faire preuve de plus d’humilité et d’éviter de tomber dans la bigoterie. Qui peut aujourd’hui prétendre avoir la réponse à la question du devenir du climat de la planète ? Qui peut prétendre avec certitude que si réchauffement il y a il est dû à la production de CO2 anthropique ? Il faut être bien prétentieux pour agir ainsi. Pour ma part, je considère que la focalisation excessive sur cette histoire de C02 anthropique, nous éloigne du fond de la question qui est la dégradation majeure de notre biotope par la nature de notre système économique mortifère dans son essence. Un système qu’il est urgemment temps de remettre en question. Mais il est bien clair que nous n’en prenons pas le chemin. On a plutôt l’impression que toute la rhétorique écolo-climatique distillée d’en haut vise à préserver nos avantages de pays riches et développés, nos modes de vie consuméristes, et donc les pouvoirs établis, au détriment des autres.

                                                    Pour ceux qui souhaiteraient se divertir en s’instruisant sur ce sujet complexe, je recommande la lecture d’un bouquin de Crichton : ’Etat d’urgence’.

                                                    http://www.amazon.fr/Etat-durgence-Michael-Crichton/dp/2221104579

                                                    Au delà du fait que ce livre n’est pas des plus récent et que l’auteur y adopte un point de vue personnel, on trouvera une bibliographie très fournie en fin d’ouvrage. Celle-ci est éclectique et contradictoire, elle aborde l’ensemble des positions et aussi un grand nombre d’aspects plus ou moins proches de ces questions. J’en resterais sur une phrase de ce roman dont je partage pleinement le sens : ’la science de l’environnement est domaine controversé et éminemment politisé’.

                                                    Très cordialement à vous

                                                    Razzara


                                                    • Watson 29 octobre 2010 16:09

                                                      Je rajouterai à ces éléments les 2 suivants :
                                                      *si en moyenne la température a augmenté de 0.7deg C sur 1 siecle elle a suivi une période de hausse entre1910 et 1940 (les années 30 furement parmmi les plus chaudes), une période de baisse entre les années 1940 et 1970 et un période de hausse entre 1970 et 2000. Aujourdhui les températures tendent à stagner voire meme à diminuer. Même cet escroc de Pachauri est obligé de le reconnaitre :
                                                      http://www.reuters.com/article/idUS...
                                                      Les défenseurs du réchauffement anthropique n’ont aucune explication à cela mais surtout « promettent » que cela va repartir à la hausse en 2012...On verra bien...

                                                      * les températures par le passé (moyen age) ont déjà connu des évolutions plus fortes par le passé qu’actuellement.


                                                    • chria chria 29 octobre 2010 16:41

                                                      Joli résumé de la science sceptique.
                                                      - "les nuages et autres aérosols apportent une contribution bien plus importantes en proportion au bilan radiatif de la planète« Plus importantes que quoi ?
                                                      Si on ne peut encore le modéliser, cela n’empêche pas les scientifiques d’avoir une idée sur le forçage. De plus Cloud n’apportera rien de plus, les premiers résultats semblent décevant. Mais bon c’est vrai ça fait parti des incertitudes.
                                                      - »La contribution au bilan radiatif de la modification et de l’utilisation des sols...« 
                                                      C’est de plus en plus intégrer dans les modèles et cela ne change pas la conclusion.
                                                      - »
                                                      Affirmer que le rôle du soleil n’est pas prépondérant dans ces questions est d’une absurdité sans borne.« 
                                                      Qui affirme cela ? Personne évidemment, vous vous fabriquez vos propre arguments à combattre. Et puis sur le rôle du soleil ces derniers temps revoyez les courbes et les forçages. On ne cherche pas à montrer que c’est que le CO2 le moteur du climat, mais d’identifier le rôle de chaque paramètre.
                                                      - »
                                                      La corrélation entre taux de C02 et température moyenne sur terre existe bien. Mais cette corrélation, contrairement à ce qui affirmé avec force par les tenants du tout CO2 anthropique, est bien dans le sens variation de la température moyenne implique variation du taux de CO2.« 
                                                      raté, vous prenez l’exemple des variations interglaciaire
                                                      s, rien à voir avec la situation actuelle, renseignez vous bon sang c’est une base de la climatologie.
                                                      - »Les relevés de température utilisées sont très souvent entachés de biais en raison de la proximités d’agglomérations importantes« 
                                                      Influence en fait minime et corrigé dans les homogénéisations. Les données sont généralement bonnes et confirme le signal sur l’ensemble de la terre. Les données non urbaines montrent la même chose.

                                                      - Les modèles sont les modèles, ils sont là pour se faire une idée, et aucun n’a encore prévu un refroidissement avec une augmentation des GES.
                                                      - »Certaines falsifications des données dans le cadre du l’affaire des mails de l’université de West Anglia sont avérées. Les discours de disculpation à posteriori répétés à l’envie n’y changeront absolument rien. Il y a eu fraude et tentatives de discrédit, point.« 
                                                      On veut les preuves ! C’est quand même marrant cette manière de fabriquer de la vérité.
                                                      - »
                                                      Qui peut prétendre avec certitude que si réchauffement il y a il est dû à la production de CO2 anthropique ? « 
                                                      Ben personne, encore une fois vous fabriquez vous -même les arguments à combattre.

                                                      - »On a plutôt l’impression que toute la rhétorique écolo-climatique ..."
                                                      Si vous ne confondiez pas écologisme et science du climat on pourrait effectivement parlé des mesures politiques et des priorités de manière plus sereine.


                                                      Enfin je ne savais que Crichton était une référence en matière de climat. Je la mettrai dans ma biblio merci.



                                                    • chria chria 29 octobre 2010 16:45

                                                      @watson :
                                                      « les températures par le passé (moyen age) ont déjà connu des évolutions plus fortes par le passé qu’actuellement. »
                                                      Et alors ? Comme d’ailleurs sur l’évolution des températures : et alors ? Cela remet en cause l’effet de serre c’est ça ? Parce qu’on ne comprend pas tout sur ce système archi complexe qu’est le climat alors il faut tout foutre à la poubelle et faire autre chose ? Et bien non y’en a qui veulent comprendre et malheureusement l’effet de serre explique bien une partie du signal.


                                                    • Watson 29 octobre 2010 17:26

                                                      "Affirmer que le rôle du soleil n’est pas prépondérant dans ces questions est d’une absurdité sans borne.« 

                                                       »Qui affirme cela ? Personne évidemment, vous vous fabriquez vos propre arguments à combattre. Et puis sur le rôle du soleil ces derniers temps revoyez les courbes et les forçages. On ne cherche pas à montrer que c’est que le CO2 le moteur du climat, mais d’identifier le rôle de chaque paramètre.« 

                                                      - »
                                                      Qui peut prétendre avec certitude que si réchauffement il y a il est dû à la production de CO2 anthropique ? "
                                                      Ben personne, encore une fois vous fabriquez vous
                                                      - même les arguments à combattre.

                                                      **************************
                                                      finalement tout va bien tout le monde est d’accord
                                                      **************************

                                                      "- Les modèles sont les modèles, ils sont là pour se faire une idée, et aucun n’a encore prévu un refroidissement avec une augmentation des GES. « 

                                                      ***************************
                                                      C’est bien ça le problème ils ne prévoient rien or une autre façon de dire les modèles sont incapables d’expliquer les températures de 2000 à maintenant.
                                                      ***************************

                                                       »Certaines falsifications des données dans le cadre du l’affaire des mails de l’université de West Anglia sont avérées. Les discours de disculpation à posteriori répétés à l’envie n’y changeront absolument rien. Il y a eu fraude et tentatives de discrédit, point."
                                                      On veut les preuves ! C’est quand même marrant cette manière de fabriquer de la vérité.

                                                      ****************************
                                                      C’est une blague j’espère parce qu’à a ce niveaux c’est avoir de la merde devant les yeux...
                                                      Voila le site qui répertories tous les emails du CRU :
                                                      http://www.eastangliaemails.com/
                                                      Pour le reste je vous conseille très fortement de lire les emails :
                                                      (fichier 1254108338.txt), (fichier 1225026120.txt), Ref  : 942777075.txt, 1054736277.txt, Réf  :1255352257.txt, ref  : 1255523796.txt, Ref :1047388489.txt,Ref :1047388489.txt,Ref :1051190249.txt, 1106322460.txt, Ref  : 1054756929.txt,Ref : 1089318616.txt,Ref :1177890796.txt,Ref :1107454306.txt , Ref  : 1212063122.txt

                                                      En bref mensonges, incompétence, intimidation, falsification etc etc etc..
                                                      ********************************************************

                                                      - "La corrélation entre taux de C02 et température moyenne sur terre existe bien. Mais cette corrélation, contrairement à ce qui affirmé avec force par les tenants du tout CO2 anthropique, est bien dans le sens variation de la température moyenne implique variation du taux de CO2."
                                                      raté, vous prenez l’exemple des variations interglaciaire
                                                      s, rien à voir avec la situation actuelle, renseignez vous bon sang c’est une base de la climatologie.

                                                      *****************************************************
                                                      Ha et donc la situation actuelle c’est quoi ?? références svp ?? Parce qu’apparemment le climatologue Marcel Leroux n’avait pas l’air au courant de la « situation actuelle »...


                                                    • Watson 29 octobre 2010 17:41

                                                      @watson :
                                                      "les températures par le passé (moyen age) ont déjà connu des évolutions plus fortes par le passé qu’actuellement."
                                                      Et alors ? Comme d’ailleurs sur l’évolution des températures : et alors ? Cela remet en cause l’effet de serre c’est ça ?

                                                      Non mais cela permet de mettre un bémol sur l’origine anthropique. A tel point que M. Mann avec ses courbes TRUQUEES et DEMONTREES comme fausses cherchait justement à faire disparaitre l’optimum du moyen age . Dans les emails que j’ai mis en référence il cherche clairement à effacer coute que coute ce fameux optimum (Ref :1054736277.txt). On ne cherche pas à effacer quelque chose qui est insignifiant.

                                                      Parce qu’on ne comprend pas tout sur ce système archi complexe qu’est le climat alors il faut tout foutre à la poubelle et faire autre chose ? Et bien non y’en a qui veulent comprendre et malheureusement l’effet de serre explique bien une partie du signal.

                                                      Vous ne voyez pas de contraction entre vos 2 questions oratoires ?? Moi si...
                                                      Pour la partie du signal c’est quoi la proportion ??


                                                    • Razzara Razzara 29 octobre 2010 21:16

                                                      Bonsoir Chria,

                                                      Watson a répondu en grande partie à la plupart de vos arguments, merci à lui. Ceci dit, je vous saurais gré de ne pas déformer plus que de raison mes propos et de ne pas jouer excessivement la carte de la mauvaise foi et du sophisme en escamotant ce qui ne va pas dans le sens de votre interprétation. Il me semble avoir fait preuve de modération et de prudence dans mes points de vue. Parce que si je parcours votre commentaire, je pourrais en conclure, en vous paraphrasant, que vous fabriquez les vérités auxquelles vous souhaitez croire ...

                                                      Pour prendre un exemple révélateur de votre méthode : ou ai je prétendu que Crichton est une référence en la matière ? J’ai cité ce livre pour son abondante biographie, éclectique, de qualité et contradictoire, rien de plus. Mais peut-être que vous êtes vous même une pointure en climatologie ou même en sciences ? J’ai quelques doutes à la lecture de votre prose, mais qui sait hein. Pour ma part, si je confesse volontiers ne pas être au fait de la ’science climatique’ (curieuse expression), je peux néanmoins me targuer de maîtriser suffisamment bien la physique et surtout la chimie (chimie-physique et organique pour être précis) pour disposer d’un esprit critique qui semble vous faire défaut.

                                                      Alors pour conclure, je vous invite à relire mon commentaire plus attentivement et éviter de vous exciter, ou plutôt réchauffer, inutilement. Mais je vais quand même redire ce que je pense au sujet de cette histoire : on veut à toute force nous faire admettre que la production de CO2 anthropique est responsable d’un réchauffement présenté comme catastrophique en escamotant tout le reste sous le tapis. Car c’est bien là la rhétorique martelée constamment. Et bien moi je trouve ça peu crédible et même suspect ! Et ceci pour les diverses raisons que j’ai évoqué. Sachez toutefois que je n’ai pas de position arrêtée et définitive sur ces questions, loin de là, et que je suis toujours prêt à faire évoluer mon point de vue. Pour peu que l’on me présente évidemment autre chose que des vœux de foi et des sophismes.

                                                      Bien cordialement à vous

                                                      Razzara


                                                    • chria chria 31 octobre 2010 11:47

                                                      la pensée unique à changer de camps : incapables de se renseigner ailleurs que chez papy Durand et skyfall, les sceptiques ont fabriqué une rhétorique basée entièrement sur des arguments médiatico-politiques.
                                                      Sortez vous la tête du cul vous êtes des marionnettes.

                                                      @watson : Veuillez allé présentez les thèses de Leroux sur l’effet des changements de températures interglaciaires liés aux facteurs cosmiques sur le CO2 anthropique à l’académie des sciences qu’on rigole. Courtillot s’est fait botté le cul, mais vous vous allez vous faire assommer !

                                                      @razzara : la science ne parle qu’avec des incertitudes, et vous sortez des phrases du style : « réchauffement inélucatble et catastrophique, qu’on veut vous imposer »
                                                      Franchement vous y croyez vous à ca ? Je ne sais pas par qui vous vous êtes fait bourré le mou, peut-être par un militant écolo. Mais de là à jeter toute la science derrière, c’est un peu fort non ?
                                                      Pronons la phrase de Jouezl : « le climat ne sera jamais complétement prévisible »
                                                      Transformez par les soin d’une journaliste du Point : « le climat ne sera jamais prévisible ».

                                                      Bref la prise conscience que l’on se fait tout le temps manipuler permet d’aller rechercher soi-même les infos pertinentes de tout bord pour se faire une vraie idée.
                                                      Chose que vous ne faites, pas, avouez c’est vrai ? Parce que pour tout personne non paranoïaque l’évidence c’est que cette science complexe est prise en otage dans une bataille idéologique. Après quand je lis certains arguments présenté comme vrai alors qu’ils ne sont mentionné que part des bloggueurs en pseudo-science de comptoir (pas vous, mais les alchimistes de skyfall) et que j’essaye de vous présenter d’autres pistes de recherche, si vous ne voulez pas faire l’effort, et bien tant pis pour vous, vous resterez dans votre foi. Mais je n’ai pas d’apriori, seulement quand on fait passer de la fausse science pour la vraie c’est assez insupportable non ?

                                                      Mais bon être que je me trompe et que je devrais plus vous faire confiance. Pourtant j’ai du mal depuis que revenu du scepticisme. Je me suis fait roulé une fois ça suffit je vais regarder à deux fois avant de me embrigader.je sais ça peut vous paraître bizarre puisque vous pensez que je suis déjà embrigadé par la pensée réchauffiste mais non, je me suis fais une idée bien personnelle de tout ce merdier. Au lieu de chercher à savoir qui a tort ou raison, ce qui d’ailleurs complétement débile, je préfère soutenir les chercheurs face à la horde des obscurantistes de tout poil qui cherchent à soutenir leur propre intérêt.


                                                    • Watson 31 octobre 2010 20:07

                                                      @watson : Veuillez allé présentez les thèses de Leroux sur l’effet des changements de températures interglaciaires liés aux facteurs cosmiques sur le CO2 anthropique à l’académie des sciences qu’on rigole. Courtillot s’est fait botté le cul, mais vous vous allez vous faire assommer !

                                                      Cessez de me prêter des opinions que ne sont pas les miennes. Je n’ai parlé que de mesures et pas de théorie... Et accessoirement la seule personne que j’ai citée c’est M. Leroux...


                                                    • galien 29 octobre 2010 16:39

                                                      Le bon sens indiquerait qu’avant d’imputer quoi que ce soit aux hommes il faudrait interroger le principal acteur, le soleil.
                                                      Sachant que les modèles climatiques ne prennent que très peu en compte la principale source d’énergie de notre planète il y a de quoi rire.
                                                      Mais tellement de gens ont misé sur l’avènement de fonds de placements écolo responsables qu’il est illusoire de penser que la manipulation puisse prendre fin.

                                                      ps :
                                                      première mesure pour la planète, taxe au km parcouru pour les produits, mais vous n’y pensez pas, la mondialisation DOIT être heureuse.


                                                      • joletaxi 29 octobre 2010 17:05

                                                        Ce qui a de bien avec Chria,c’est que à chaque fois il nous fait le catalogue de tous les avantages de sa camelote.

                                                        On ne va pas jouer au jeu stupide des échanges puérils de la multitude des articles qui se contredisent superbement sur la question..
                                                        A ce stade, cela participe plus de la foi qu’autre chose
                                                        Et comme vous l’aurez remarqué, il faudra des arguments plus solides pour me convertir.
                                                        Déjà si un pétrolier qui lit ce blog pouvait me rémunérer ne fut-ce qu’un tout petit peu pour l’infame boulot de désinformation que j’effectue à chaque occasion, au moins je n’aurais pas cet affreux doute,mais y a-t-il doute, ou du moins il serait plus facile à supporter ,que je suis un pauvre imbécile qui ne comprend rien.

                                                        Concernant le Climategate,si je suis votre raisonnement,Fourniret deviendrait animateur dans une colo de vacances.On peut admettre la foi, mais l’aveuglement cela devient insupportable


                                                        • pissefroid pissefroid 29 octobre 2010 17:17

                                                          J’ai trouvé cette phrase dans le rapport de l’institut,
                                                          « 
                                                          L’effet direct d’un changement de concentration du CO2 sur l’atmosphère est bien
                                                          compris. Il se traduit par une augmentation du rayonnement infrarouge émis par
                                                          le sol, évaluée à 3,7 ± 0,1 W/m2 pour un doublement du CO2 atmosphérique,
                                                          correspondant à un réchauffement moyen en surface évalué à 1,1 ± 0,2 °C.
                                                           »

                                                          Je n’ai rien compris, est-ce que quelqu’un peut m’expliquer ?


                                                          • sisyphe sisyphe 29 octobre 2010 17:33

                                                            Si vous n’arrivez pas à comprendre ce qui n’est pas à votre niveau de compréhension, restez en aux conclusions ; ça vous évitera des efforts inutiles...


                                                             smiley 

                                                          • Waldgänger 29 octobre 2010 18:38

                                                            Bonjour Pissefroid,

                                                            D’une laissez l’auteur, il est habitué de ce genre de comportements et pas qu’avec vous. Il a même fait bien pire, et je ne vais pas tout citer vu que je n’ai pas envie d’aller plus loin et que ça ne m’intéresse pas.

                                                            Sur le fond de votre citation, elle pose de sacrés problèmes, en effet elle me parait fausse, si je ne m’abuse, ou au minimum très mal formulée.

                                                            Le taux de CO2 ne peut pas directement influencer le rayonnement infrarouge initial qui dépend uniquement de la puissance solaire.

                                                            Regardez ce schéma au milieu de la page. Le terme « J » ne peut pas varier à cause du CO2, B, C et D oui. Dans les théories favorables au réchauffement, une terre avec plus de gaz à effet de serre fait que plus de rayonnement (« D ») revient au sol, et que donc plus de rayonnement sera à son tour réémis en direction de l’espace (et le mécanisme continue), le déséquilibre énergétique se situant à ce niveau. C’est là que l’on retrouve les watts supplémentaires mentionnés par le rapport, qui pêche probablement par excès de simplification. 

                                                            Je signale qu’il y a des théories qui contestent les schémas couramment acceptés du bilan radiatif de la Terre, comme celles de Tscheuschner et Gerlich, mais elles sont très contestées, quasiment personne ne les soutient. Il y a bien des climato-sceptiques, mais la plupart (et les plus connus, comme Richard Lindzen) font porter le débat sur d’autres points (rôle des oscillations océaniques ou atmosphériques, rôle des nuages...).

                                                            J’ai mes propres idées, je me les suis faites en lisant et en essayant d’assimiler un peu. Je vous conseille de faire de même. Etudiez ce genre de schémas, allez sur des sites comme ceux ci, allez aussi sur des sites sceptiques (pas mon truc mais leurs idées existent et c’est votre droit de les jauger). Ca vaudra mieux que les discours de l’Académie des Sciences ou que cet article. Evidemment, ça prend plus de temps mais c’est plus profitable.

                                                          • epapel epapel 30 octobre 2010 00:02

                                                            Et puis c’est très difficile d’expliquer une chose évidente à quelqu’un qui n’arrive pas à la comprendre.


                                                          • Croa Croa 30 octobre 2010 00:40

                                                            Il manque le contexte, à savoir d’autres données sur les conditions de l’expérience. Quoiqu’il s’agisse certainement de moyennes (vu les tolérances serrées). Ce point traite de la restitution d’énergie exprimée en flux thermique d’un sol préalablement chauffé à une certaine température. L’effet de serre aurait donc son explication de nuit, période où la terre restitue la chaleur reçue le jour.


                                                          • Croa Croa 30 octobre 2010 00:44

                                                            Il manque le contexte, à savoir d’autres données sur les conditions de l’expérience. Quoiqu’il s’agisse certainement de moyennes (vu les tolérances serrées). Ce point traite de la restitution d’énergie exprimée en flux thermique d’un sol préalablement chauffé à une certaine température. L’effet de serre aurait donc son explication de nuit, période où la terre restitue la chaleur reçue le jour.


                                                          • Croa Croa 30 octobre 2010 00:47

                                                            Beûg !

                                                            Je voulais répondre à Pissefroid !

                                                            (J’ai pourtant cliqué sur « Réagir à ce message » smiley )


                                                          • Vent d'est Vent d’est 29 octobre 2010 17:56

                                                            Je vois que les climato-septiques sont de plus en plus nombreux... Le réchauffement climatique, et la dégradation des systèmes écologiques de la planète causé par l’activité de l’homme est un fait. Cependant pour les lobbies industriels, cet histoire de réchauffement les arrangent pas du tout. Donc ils payent des détracteurs comme Allègre, pour nier ce phénomène. Ça fonctionne bien, le sommet de Copenhague a capoté, aucune décision n’a été prise, et aucun traité ne succèdera à celui de Kyoto. Paradoxalement ces mêmes industriels développent pour le citoyen de base des « produits verts » comme les panneaux solaire qu’ils vendent à fort prix.

                                                            Pourquoi les industriels veulent que le réchauffement se poursuivent ? très simple : d’énormes ressources (du pétrole, des minerais divers...) attendent d’être exploités, sous les calottes glacières et banquises nordiques, qu’un réchauffement rendrait l’accès plus aisé. Ca ne profiterais pas qu’aux compagnies minières et pétrolifères mais aussi aux entreprises agricoles qui n’attendent qu’une chose, que les limites des terres arables aillent vers le nord, avec la fonte du pergélisol. Et sans conter l’activité économique diverse qui en découlerai(construction de nouvelles villes, réseaux de distribution, industrie de la distraction, développement de l’industrie pharmaceutique grâce à une pollution de plus en plus forte ...). Bref le dégel des régions nordiques : une véritable mine d’or pour de nombreux secteurs de l’industrie, d’où l’intérêt pour eux que le réchauffement continue de plus belle.

                                                            Et pour les climato septiques qui n’ont pas d’intérêts dans ce future processus économiques, je propose que l’on continue à rouler à l’essence, qu’on repasse même aux charbon, puisque l’homme n’y est pour rien dans le réchauffement, même que l’on s’arrête de recycler certains déchets et qu’on les brûles à ciel ouvert et tant qu’on y est que l’on rase toute les forêts, ça sert à rien ces forêts... Comme ça on reparlera du réchauffement avec eux dans 50 ans, tout en constatant l’état de la planète...


                                                            • rastapopulo rastapopulo 29 octobre 2010 20:20

                                                              Les anti-nuc sont des pro-charbon dans l’âme à propos...


                                                            • Castel Castel 29 octobre 2010 18:32

                                                              Ah, super, encore cette histoire de « réchauffement » climatique. J’attends les prochaines grandes vagues de froid histoire qu’on arrête de nous manipuler avec cette %ù¨ç ! 


                                                              Et puis, surtout, arrêtez avec vos arguments d’autorité (les scientifiques, les experts, les « spécialistes » -comme si un scientifique pouvait être un spécialiste, c’est complètement contradictoire ! un scientifique est avant tout un savant, il se doit d’être un minimum polyvalent en science, comme l’est Courtillot et Allegre qui se sont intéressé à plusieurs facettes de la science), on est pas des enfants, ce n’est pas une guerre d’information !

                                                              Pourquoi les industriels veulent que le réchauffement se poursuivent ? (vent d’est)

                                                              Ne t’inquiéte pas, si l’on en croit internet (puisque tu as pris tes sources d’internet) les américains auraient une arme climatique (le projet Haarp). Si l’on est de moins en moins sensibilisé à cette « connerie » de rechauffement climatique, alors, il y aura moyen de nous le faire croire. Et là, on pourra créér un gouvernement mondial et réduire progressivement en esclavage l’humanité. De toute manière, c’est ce qui nous attend à force de discuter de conneries !

                                                              Tu pourrais demander : pourquoi les capitalistes veulent qu’on s’occupe du réchauffement climatique ? Ne sont-ils pas, par définition, profondément égoïste ? Ne sont-ils pas en train de reorganiser la planète comme ils l’entendent ?

                                                              • Vent d'est Vent d’est 31 octobre 2010 00:30

                                                                "Tu pourrais demander : pourquoi les capitalistes veulent qu’on s’occupe du réchauffement climatique ? Ne sont-ils pas, par définition, profondément égoïste ? Ne sont-ils pas en train de reorganiser la planète comme ils l’entendent ?"

                                                                Désolé de répondre un peu tard... oui ils sont égoïstes chui d’accord, ils veulent réorganiser le monde à leurs façon, c très probable... et si ils veulent qu’on s’occupe du réchauffement climatique, c qu’en facade, ça leurs permet de vendre des photo voltaïques, des voiture hybride, d’investir dans les douteux biocarburants... Tout en continuant d’un autre coté à polluer... Si les capitalistes voulaient vraiment régler le pb du réchauffement... on utiliserai plus d’énergie fossile et on roulerait déjà à l’hydrogène tkt pas...


                                                              • sisyphe sisyphe 29 octobre 2010 19:01

                                                                un petit tour chez les dénégateurs...


                                                                C’est Blaise Mao, qui le relève dans sa revue de presse sur le site de Geo : “la polémique sur les travaux du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) continue de faire couler beaucoup d’encre outre-Atlantique. Un texte de loi a été adopté début mars par le Dakota du Nord. Il demande aux écoles de l’État de parler aux élèves du changement climatique de façon « équilibrée », car la question n’a pas encore été « résolue » par la science et remise en question ces dernières semaines par des « points de vue politiques et philosophiques ». Des lois similaires ont été adoptées en Louisiane et au Texas. Une offensive à peine déguisée des créationnistes qui, après s’en être pris à la théorie de l’évolution, refusent de reconnaître la responsabilité de l’homme dans le réchauffement de la planète.” A lire sur le site du New Scientist. Consulter également The New York TimesThe Huffington Post et USA Today

                                                                Par ailleurs, Dieu, et non pas les émissions mondiales de gaz carbonique (CO2), est tenu pour responsable du changement climatique, d’après une enquête menée dans 10 pays africains rapportée par le site Irin. « [Dieu] punit les gens parce que nous nous comportons mal. Il montre sa force par les ouragans et les tempêtes », a dit une jeune femme sénégalaise interrogée par le BBC World Service Trust qui, en collaboration avec le British Council, a lancé le 17 mars le projet Africa Talks Climate à Nairobi.


                                                                • Castel Castel 29 octobre 2010 19:15

                                                                  Cela apporte quoi au juste ? Un raisonnement de sophiste mélangé à un argument d’autorité ?


                                                                  Les créationnistes sont des cons, les créationnistes sont climato-sceptiques donc... les climato-sceptiques sont des cons !

                                                                  Super intéressant comme raisonnement.

                                                                  Franchement, vous n’avez pas autrechose à faire, non ?

                                                                • JL JL 29 octobre 2010 19:42

                                                                  Alors là, les bras m’en tombent !

                                                                  Puisque les créationnistes nient le réchauffement et s’attaquent au GIEC, puisqu’ils disent que « Dieu, et non pas les émissions mondiales de gaz carbonique (CO2), (est) tenu pour responsable du changement climatique », alors les réchauffistes ont raison.

                                                                  Décidément Sisyphe, et je vous l’ai déjà dit, je suis d’accord avec vous sur quasiment tous les sujets, sauf sur celui-là où je trouve que vous manquez de mesure. Et c’est une litote.


                                                                • sisyphe sisyphe 29 octobre 2010 19:11

                                                                  Par ailleurs.... 


                                                                  Il n’y a pas eu de Climategate



                                                                  Début avril 2010, une enquête du parlement britannique a conclu que le comportement de Phil Jones était conforme aux pratiques habituelles du milieu scientifique, tout en invitant à plus de transparence à l’avenir16. Le 7 juillet 2010, une commission d’enquête indépendante, The Independent Climate Change Email Review17,18, a conclu à un faux scandale en réfutant une à une toutes les accusations et en affirmant notamment à propos des scientifiques mis en cause que « leur rigueur et leur honnêteté ne peuvent être mises en doute », tout en proposant plusieurs aménagements destinés à améliorer la transparence des travaux effectués19,20. L’introduction de ce rapport précise que l’enquête porte sur « l’honnêteté, la rigueur et l’ouverture avec lesquelles les chercheurs du CRU ont travaillé », et « ne présente pas d’opinion sur la validité de leur travail scientifique », ajoutant qu’« une telle conclusion ne pourrait provenir que du processus de débat scientifique normal et non de l’examination d’emails ou d’une série d’entretiens sur la manière de procéder. »20.

                                                                  • Watson 29 octobre 2010 20:09

                                                                    MOUHAHAHAHAHAHAHAH

                                                                    Quel comique ce Sisyphe !!!! vraiment là c’est à se pisser de rire !!!

                                                                    Mais puisqu’on vous dit que tout va bien il n’y a rien à voir, qu’il n’y a pas de probleme, que vous pouvez dormir sur vos 2 oreilles !!! :) :) :)
                                                                    Les emails sont accablants mais puisque on nous explique que c’est normal tout va bien. C’est vrai ça, apparemment c’est normal de truquer des données, mentir, cacher, intimider. Remarquons, que peut etre, effectivement dans ce milieu et chez les politiques c’est normal...Moi je ne me contente pas de lire ce que certains pensent, je vais à la source, surtout quand c’est pour nous endormir avec des contes de fées...

                                                                    Quelques extraits les plus courts rien que pour se marrer :

                                                                    "Yeah, it wasn’t so much 1998 and all that that I was concerned about, used to dealing with that, but the possibility that we might be going through a longer - 10 year - period of relatively stable temperatures beyond what you might expect from La Nina etc.

                                                                    Speculation, but if I see this as a possibility then others might also.
                                                                    Anyway, I’ll maybe cut the last few points off the filtered curve before Igive the talk again as that’s trending down as a result of the end effects and the recent cold-ish years.« 
                                                                    ****************************************************************

                                                                     »The fact is that we can’t account for the lack of warming at the moment and it is a travesty that we can’t. The CERES data published in the August BAMS 09 supplement on 2008 shows there should be even more warming : but the data are surely wrong. Our observing system is inadequate."

                                                                    *******************************************************************
                                                                    I tried hard to balance the needs of the science and the IPCC , which were not always the same.
                                                                    ********************************************************************************

                                                                    Mais on vous dit que tout va bien, qu’ils sont irréprochables...

                                                                    Quand on montre la lune à certains ils regardent le doigt...


                                                                  • JL JL 29 octobre 2010 19:20

                                                                    Bonsoir Sisyphe, j

                                                                    La question que nous dégageons trop de CO2 ne se discute même pas !

                                                                    La vraie question, en fait il y en a deux, sont :

                                                                    Question 1 : des taxes suffiront-elles ?

                                                                    Question 2 : pouvons-nous faire confiance à ceux qui nous ont mené à cette situation quand ils disent que « ça se réchauffe » ?

                                                                    Question annexe : que pensz_vous de la géo-ingénierie ?

                                                                    Question subsidiaire : Allez-vous laisser Legugusse répondre à votre place, là ?


                                                                    • sisyphe sisyphe 29 octobre 2010 19:34

                                                                      Bon. 

                                                                      D’accord sur le constat. 

                                                                      Question 1 : certainement pas ; j’ai posté, plus haut ; toutes les mesures à prendre pour lutter contre le réchauffement climatique

                                                                      Question 2 : les scientifiques ne sont pas « ceux qui nous ont mené là » : ils en constatent les effets. Ceux qui nous ont mené là, pour moi, ce sont les pollutions diverses produites par tout ce qui a trait, en gros, au pétrole ; industries pétrochimiques, transports, trafic, etc....
                                                                      Et, bizarrement, on les trouve du côté des dénégateurs (campagne de lobbying d’Exxon, maintes fois postée), milieux ultralibéraux contre toute régulation, etc... 

                                                                      Ensuite, la façon dont devront être « installées » , instaurées, les mesures de lutte, ne devront pas dépendre ...... des « marchés », bien évidemment ; c’est aux états d’adopter et de prendre les mesures, à tout échelon ; local, régional, national, mondial, et les garder sous contrôle. 

                                                                      Que cela crée un nouveau marché, c’est inévitable, mais si ce sont les états qui contrôlent, ça permet de créer des emplois, et des emplois UTILES. 

                                                                      L’écolo-business doit être sous contrôle citoyen. 

                                                                      Pour la géo-ingénierie, je ne suis pas compétent ; je ne connais pas vraiment. 

                                                                      Pour la subsidiaire, je ne laisse personne répondre à ma place ; je n’ai pu le faire aujourd’hui (étant en déplacement), et je le fais quand on m’interpelle (bien que je fasse un choix, parce que je désire éviter les polémiques stériles...)
                                                                      Donc, je vous réponds. 

                                                                    • JL JL 29 octobre 2010 19:50

                                                                      Sisyphe, je n’en attendais pas moins sur le constat ! (ici, je n’ai pas de smiley pour exprimer ce que je pense, et des mots seraient risqués).

                                                                      Vous dites : « Ensuite, la façon dont devront être »installées« , instaurées, les mesures de lutte, ne devront pas dépendre ...... des »marchés« , bien évidemment ; c’est aux états d’adopter et de prendre les mesures, à tout échelon  »

                                                                      Je ne vous savais pas si confiant envers l’Etat néolibéral ! Parce que, convenez-en, ce sont des Etats néolibéraux qui sont au pouvoir, partout en occident, hein ! Me serais-je trompé sur votre compte ?


                                                                    • LeGus LeGus 29 octobre 2010 20:00

                                                                      Bon je dis rien alors, d’accord chef ?

                                                                      Mouarf.

                                                                      Ni dieu, ni maitre !


                                                                    • sisyphe sisyphe 29 octobre 2010 20:05

                                                                      Il n’y a pas que des états néolibéraux ; il y a les pays du monde entier. 


                                                                      Et c’est aux citoyens d’exiger, à travers des associations de citoyens, de consommateurs, de groupes de pression, de contrôler la façon dont s’opère la lutte contre le réchauffement. 

                                                                      De toutes façons, si ce ne sont pas les états, ce sera confié.......... au privé, aux marchés ; ce qui serait bien pire. 

                                                                      Je sais que les états néolibéraux servent les marchés, SAUF si un plan est adopté, à l’échelle mondiale, par tous les pays, comme le Protocole de Kyoto, par exemple. 

                                                                      Il faut aussi une gouvernance globale de mise en application des mesures, pour éviter les erreurs déjà commises : monoculture intensive (d’agro-carburants, entre autres ) destructrices de cultures vivrières, déforestations, etc...

                                                                      Pour moi, au point où on en est, vu l’urgence, l’important c’est que les mesures soient instaurées, et la lutte effective. 

                                                                      Pour les dénégateurs, c’est quoi la solution ? On laisse faire ; les sécheresses, les bouleversements climatiques, la fonte des pôles, la montée des eaux ? 
                                                                      Bientôt des margouillats dans les placards ? 

                                                                    • JL JL 29 octobre 2010 20:43

                                                                      « c’est aux citoyens d’exiger, à travers des associations de citoyens, de consommateurs, de groupes de pression, de contrôler la façon dont s’opère la lutte contre le réchauffement » (Sisyphe)

                                                                      Bien d’accord avec vous. Que pensez-vous de la façon dont les élus répondent aux questions que l’on pose au sujet des chemtrails ?

                                                                      « Protocole de Kyoto » ... C’est ç’la, oui ...

                                                                      « Il faut aussi une gouvernance globale » , un NWO, par exemple ?

                                                                      « Pour les dénégateurs, c’est quoi la solution ? » Dénégateur de quoi, cher Sisyphe ? Je ne comprends. Voulez-vous parlez des mmarvin & Co qui nient la géo-ingénierie déjçà en oeuvre ?


                                                                    • JL JL 29 octobre 2010 20:45

                                                                      « Pour les dénégateurs, c’est quoi la solution ? » Dénégateur de quoi, cher Sisyphe ? Je ne comprends. Voulez-vous parler des mmarvin & Co qui nient la géo-ingénierie déçà en oeuvre ?


                                                                    • sisyphe sisyphe 29 octobre 2010 20:55

                                                                      Dénégateur du réchauffement climatique, et des nécessaires mesures instaurées pour la lutte contre ce réchauffement. 


                                                                      Vous préférez rester dans votre obsession paranoiaque du NWO, sans rien faire, c’est VOTRE problème.

                                                                      Mais il n’y aucune raison pour que votre inconséquence plombe l’ensemble des gens présents et à venir. 

                                                                      Le réchauffement climatique existe, il est en grande partie d’origine anthropique, et des mesures urgentes sont à prendre ; point barre. 

                                                                      La façon dont elles le sont est sous la responsabilité des scientifiques, plutôt que des politiques ; et ne venez pas me sortir le complot gnagnagna.... les travaux des scientifiques sont indépendants. 

                                                                      Pour moi, cet échange s’arrête là, parce que je vous sens comme un peu ........... réchauffé ; on vous sent bien agressif, là... .. 

                                                                      Le contre-effet du communiqué de de l’Académie des Sciences ? 
                                                                       smiley 

                                                                    • zototo 29 octobre 2010 19:21

                                                                      « malgré le forcing lobbyiste médiatique des »climato-sceptiques"


                                                                      Vous êtes franchement marrant sur l’action...ou triste...
                                                                      Moi la seule chose que je vois c’est que depuis plus de 20 ans, on nous vends le réchauffement climatique et de temps en temps on donne la parole a de ceux qui ne sont pas d’accord...

                                                                      S’il y a un forcing, c’est pour nous faire accepter une taxe carbone...

                                                                      Par contre il y a une chose dont je suis certain, le CO2 est une véritable catastrophe pour l’humanité car c’est bien son père, le pétrole, qui permet a la mondialisation d’appauvrir les peuples...

                                                                      • epapel epapel 29 octobre 2010 21:04

                                                                        Entre la taxe carbone et une véritable catastrophe pour l’humanité, ce n’est pas facile de choisir.


                                                                      • JL JL 29 octobre 2010 21:26

                                                                        Moi, vous savez, la taxe carbone, je m’en fous. Mais je ne veux pas, je ne veux surtout pas qu’elle soit utilisée pour financer la géo-ingénierie !

                                                                        Haro sur la géo-ingénierie !

                                                                         smiley


                                                                      • Castel Castel 29 octobre 2010 19:22

                                                                        Sisyphe, votre pseudo vous va très bien.


                                                                        L’enfer, il est dans votre situation : celui de devoir justifier, sans fin, l’injustifiable pensée unique véhiculée par les médias et les acteurs du GIEC.

                                                                        • epapel epapel 29 octobre 2010 21:03

                                                                          Je reconnais volontiers que la méthode coué n’a pas cet inconvénient, bien au contraire.


                                                                        • zototo 29 octobre 2010 19:26

                                                                          Si ce sont des scientifiques qui le disent ça doit être vrai...


                                                                          Oh mince, je ne devrais pas pouvoir écrire ce message vu que je suis censé être mort de la grippe A...

                                                                          • epapel epapel 30 octobre 2010 00:10

                                                                            Je ne comprend pas pourquoi les sceptiques n’ont pas pointé l’amalgame et le sophisme.

                                                                            Ca ne se fait pas entre confrères ?


                                                                          • epapel epapel 30 octobre 2010 00:22

                                                                            Si deviez choisir, vous prendriez lequel ?


                                                                          • Et hop ! Et hop ! 29 octobre 2010 19:45

                                                                            Il faut faire une loi Gayssot 2 interdisant de contester 

                                                                            1°) le réchauffement climatique, 
                                                                            2°) qu’il est causé par l’émission de gaz carbonique.

                                                                            • epapel epapel 29 octobre 2010 20:56

                                                                              Personne n’interdit à qui que ce soit de contester le réchauffement climatique, mais en retour je ne vois pourquoi on ne pourrait pas contester les sceptiques sans se faire traiter de vendu au complot mondial organisée par le GIEC parce que dans cette affirmation il y a deux diffamations.


                                                                            • epapel epapel 29 octobre 2010 20:08

                                                                              Je vois beaucoup de commentaires se référer à d’illustre savants (Einstein qui est au passage un anti-exemple, Wegener) pour justifier le fait que les sceptiques du réchauffement seraient des novateurs faisant face au conservatisme ambiant voire au complot généralisé.

                                                                              Cette présentation est totalement fausse. La vérité c’est que l’immense majorité des scientifiques a été sceptique vis à vis du réchauffement climatique jusque dans les années 70 puis a basculé dans les années 80 en niant dans un premier temps que la cause soit anthropique, et ça n’est qu’à partir des années 90 que l’impact du CO2 dans l’effet de serre s’est imposé dans la communauté scientifique.

                                                                              Les sceptiques actuels ne font qu’essayer de remettre en avant une idée ancienne, celle qui avait cours dans les années 80. Rapporté à Wegener et la théorie de la tectonique des plaques, c’est comme si des sceptiques disaient à présent qu’elle est fausse en prétendant apporter quelque chose de nouveau en traitant les autres d’obscurantistes alors qu’en fait ce sont eux.

                                                                              A noter qu’un certain C. Allègre a un comportement étrange : dans les années 80 ils se positionnait en faveur du réchauffement anthropique quand ce n’était pas prouvé, et maintenant il a la position inverse alors que les preuves s’accumulent. C’est sa spécialité : prendre le contre-pied du discours dominant pour mieux vendre ses bouquins.


                                                                              • Castel Castel 29 octobre 2010 20:25

                                                                                Cette présentation est totalement fausse. La vérité c’est que l’immense majorité des scientifiques a été sceptique vis à vis du réchauffement climatique jusque dans les années 70


                                                                                On est surtout passé de la vision « refroidissement » à la vision « réchauffiste ».

                                                                                Comme quoi, qu’on aille dans un sens ou dans l’autre, l’idée fondamentale ne semble pas se justifier. (et je suis prudent)

                                                                                • epapel epapel 29 octobre 2010 20:50

                                                                                  C’est exact, jusqu’au milieu des années 70, le scientifique annonçaient un refroidissement et
                                                                                  V Courtillot annonce depuis 2 ans un refroidissement pour les 20 ans qui viennent.

                                                                                  Le réchauffement qui s’est produit de 1970 à nos jours n’est pas une théorie, c’est un fait dument constaté et admis par les sceptiques eux-mêmes.

                                                                                  C’est donc bien ce que je dis : c’est le retour d’une vieille théorie qui a été invalidée par la réalité ces 30 dernières années.

                                                                                  Après ça on toujours discuter du comment et du pourquoi du réchauffement contemporain, mais ça me paraît difficile de le justifier à partir d’éléments de théorie qui prévoyaient le contraire il y a 40 ans.


                                                                                • Castel Castel 29 octobre 2010 21:29

                                                                                  Attention,


                                                                                  Ce que je voulais dire, c’est qu’il y avait des scientifiques qui nous prédisaient un refroidissement, à cause de l’augmentation de CO2 dans l’atmosphère. Maintenant, on nous prédit un rechauffement. Les deux THEORIES peinent beaucoup à se vérifier.

                                                                                   Il est beaucoup plus rentable de nous faire peur que de dire que tout va bien vis-à-vis du climat. Cela permet d’avoir autant de crédit qu’on veut puisque la survie de l’espèce humaine devrait en dépendre.
                                                                                  Par exemple, j’ai travaillé pour une collectivité locale qui surveille l’environnement d’un bassin versant. Comme cela fait vendre et parler d’eux, ils vont aussi parler du réchauffement climatique. C’est un effet de mode. Cela arrange toutes les personnes qui s’intéressent à l’environnement.

                                                                                  Par contre, d’un point de vue scientifique, le problème du réchauffement climatique anthropique est tout autre. D’abord, tous les vraies scientifiques doivent faire preuve de prudence et scepticisme, c’est un devoir. Je trouve, que, pour l’instant, Courtillot se débrouille pas mal dans CE rôle. Je ne peux pas en dire de même des autres scientifiques du GIEC pour lesquels TOUTES les raisons sont bonnes pour s’alarmer. Il ne faut surtout pas oublier que par dégazage et quand la tendance est au réchauffement, l’océan rejette plus de CO2 que toutes les industries réunies. La prudence est donc VRAIMENT de mise.
                                                                                  Et même si les médias, dont internet, disent le contraire. Rien de mieux pour manipuler l’opinion que les médias !



                                                                                • epapel epapel 29 octobre 2010 20:36

                                                                                  Et il y a quand même quelques vérités qui s’imposent :
                                                                                  - si le GIEC a tort et qu’on ne fait rien : les océans continueront à s’acidifier et les réserves de combustibles fossiles s’épuiseront de plus en plus vite
                                                                                  - si le GIEC a raison et qu’on ne fait rien : on a les deux problèmes précédents + le réchauffement climatique aggravé en prime

                                                                                  - si le GIEC a tort et qu’on limite les émissions : des alternatives seront mises en place et les réserves de combustibles dureront plus longtemps
                                                                                  - si le GIEC a raison et et qu’on limite les émissions : on évite en plus le réchauffement climatique

                                                                                  Conclusion  : la différence entre le GIEC a tort et le GIEC a raison sur le réchauffement climatique c’est 2 problèmes majeurs au lieu de 3, la solution aux 2 problèmes restants étant également celle qui résous le troisième.

                                                                                  C’est le principal reproche que je fais au sceptiques, ils occultent les 2 problèmes qui restent (Allègre dit que nous sommes pas menacé par l’épuisement des combustibles fossiles et qu’il suffit de séquestrer le CO2 alors que ça ne marchera pas pour le transport ni pour le chauffage, ni pour le ciment et que pour le reste ça ne sera pas opérationnel avant 30 ans sans compter la construction des infrastructures pour l’acheminer dans les puits) et ils s’attaquent au GIEC pour nier le troisième problème.

                                                                                  S’ils reconnaissaient qu’il est quand même nécessaire de réduire les émissions de CO2, je pencherais pour leur sincérité, mais ce ne n’est pas le cas. En fait, les véritables conservateurs sont les sceptiques car ils refusent de changer les comportements.


                                                                                  • Watson 29 octobre 2010 21:26

                                                                                    Votre problème epapel c’est que vous ne comprenez rien mais rien à rien. En bref vous etes un âne.
                                                                                    Et s’il vous plait ne parler pas de ce que pensent les « septiques » ou ce qu’ils disent parce que vous êtes vraiment pitoyables. Ce que vous racontez n’a ni queue ni tete, C’est du boollgieboolga scientifique. Franchement je vous plains...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès